AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -29%
Maillot Nike NBA Swingman – Stephen Curry ...
Voir le deal
64 €

Partagez
 

 Tara Mille-Visages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tara Mille-Visages
Tara Mille-Visages

Messages : 886
J'ai : 38 ans
Je suis : Voleuse - Maitre Stratégie au sein de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Le fils des Ombres
Mes autres visages: Bastien Aigrépine
Message Sujet: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 16:57

Sous le regard des dieux
Cour des Miracles

   
   
   

Tara

   
Mille-Visages

   
ft. Vittoria Puccini

   
« Ils sont très rares ceux qui connaissent le vrai visage de Tara. Sans cesse changeant, parfois sur des infimes détails, elle sait faire oublier qui elle pourrait réellement être. Pourtant, son regard reste toujours le même, le bleu de ses yeux semblant toujours percer l'esprit de celui qui la regarde de trop près. »


   
   

   
En bref

Âge : 38 ans
   Date et lieu de naissance : 24 mars 965 en Lagrance, dans la ferme familiale perdue au beau milieu de plaines verdoyantes
   Statut/profession : Voleuse, Maitre en stratégie au sein de la Cour des Miracles
   Allégeance : Le fils des Ombres
   Dieux tutélaires : Isil

   

   


Courageuse - Secrète - Vive - Tolérante - Têtue - Rieuse - Menteuse - Bravache - Débrouillarde - Arrogante

   
Caractère


   
Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Tissou et j'ai beaucoup trop d' ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Tissou. J'ai découvert le forum via Nao ! et voici ce que j'en pense : très poussé, très dense, un peu effrayant. Mais, avec le temps, on s'y fait ;).
   Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  


   

   

   
Histoire

   C'est tout simple, comme l'illusion du bonheur.

J'ai un rire joyeux alors que je vois Tyr se rapprocher de moi et que je tends les bras dans sa direction. Voilà l'endroit où je me sens le plus en sécurité, où je sais que rien ne pourra jamais m'arriver. Même quand nous jouons dans l'une des grandes plaines verdoyantes qui borde notre ferme et qui semble si grande que je pourrais m'y perdre. Mais c'est peut-être parce que je suis tellement petite que tout me semble démesuré. Pourtant, j'apprends à mesure que le temps qu'il n'y a rien à craindre dans les terres de Lagrance et le bonheur que je ressens n'est pas factice. Il me réchauffe le cœur, tout comme le rire de maman ou le regard pétillant de Tyr quand il revient de l'école et qu'il m'apprend les mots qu'il a découverts ce jour-là. Je vais suivre ses pas et apprendre à lire moi aussi. Puis à écrire. L'instituteur m'encourage aussi à rejoindre l'Académie, à essayer tout du moins. Parce que j'ai des ancêtres mages. Et que la magie coule en moi, qui se réveille alors que je deviens une femme.

L'automne.

Je ne sais pas encore vraiment à quoi ça correspond et ce que je pourrais, saurais en faire, mais, dans le fond, on s'en moque non ? Tout ce qui compte c'est que je pourrais peut-être partir avec Tyr. Nous irons ensemble, au bout du monde.

*****

Tout n'est qu'illusion.

La douleur aussi ? N'est-elle vraiment qu'un lien de plus, parmi tant d'autres, que l'on peut manipuler à sa guise ? Pourtant, si je le pouvais, je le ferais, sans hésiter. Parce que j'ai mal, au plus profond de mon être. Aussi bien physiquement que mentalement. J'ai du mal à bouger, chaque mouvement me coûte et il n'y aura pas un jour qui suivra celui-là sans que je ne verse une larme. Et pourtant… je suis en vie. Contre toute attente, surtout la mienne. Quand je me suis jetée dans le gouffre, je pensais en avoir fini de cette souffrance, de ce cœur qui ne voulait cesser de battre alors que je ne voulais plus l'entendre.

Je me roule en boule, ignorant le souffle du dragon non loin, ne sachant pas si j'en dois en être effrayée ou non. Avant de me rendre compte que je m'en moque. Qu'il me brûle, me dévore ou que sais-je encore, tant que cela me permet de tout oublier, que cela cesse. Je presse ma main sur mon ventre à toute force, comme pour créer une nouvelle douleur là où je sais qu'il n'y a plus rien. Qu'il n'y aura plus jamais rien. Je le sens, sans le savoir vraiment, mais je n'ai pas besoin qu’on me le confirme, que plus jamais la vie ne grandira en mon sein.

Il n'y aura plus rien. Jamais.

Alors pourquoi suis-je toujours en vie ? Pourquoi le dragon m'a-t-il empêchée de m'écraser au sol, comme je le voulais ? Pour oublier cet homme, tout ce que j'ai fait à cause de lui, le déshonneur que j'ai causé aux miens. Pour disparaitre de cette terre et qu'ils ne vivent pas avec le poids de la honte que je leur aurais causé avec cet enfant que personne ne voulait.
Je n'en sais rien. Et je n'aurais jamais de réponse. Et puis, alors que mon esprit se perd un peu plus, j'entends un hululement. Léger, chantant, doux à mes oreilles. Plus que tout ce que j'ai entendre jusqu'à présent. Alors j'ouvre les yeux et je vois un petit tas de plumes, à pleine plus grand que ma main, qui me regarde, la curiosité brillant dans ses grand yeux ambrés.

Je me relève un peu, juste ce qu'il faut, pour tendre une main tremblante en direction de la chouette. Qui me mordille affectueusement le bout des doigts avant de nicher sa tête dans le creux de ma paume. J'avais entendu parler des Familiers mais rien ne m'avait préparé à ça. A cette chaleur, si fugace, inattendue, qui se réveille en moi. Je ne sais pas combien de temps je reste comme ça, sans bouger, mais il ne me laisse pas. Il ne me laissera jamais.

Et je finis par me relever. Vacillante, tremblante. Mais en vie.

*****

Maitrise l'illusion si tu veux avancer.

"Tara…"

J'ai une moue hésitante alors que je me dandine nerveusement d'un pied sur l'autre. Je n'ai pas encore 18 ans, il n'y a que quelques mois que je suis partie de la maison, qu'ils me croient morte. Et c'est très bien comme ça. Pour eux. Tara Orchamp n'existe plus. Alors, cette magie que je dois maîtriser m'apparait comme évidente. Pour donner l'illusion que je suis une autre, pour arriver à me sortir de là, pour…

Pic… pic…

"Archimède ! Ca suffit ! Je sais !"

Saleté de Familier. Comme si j'avais besoin de lui pour me ramener à la réalité. Bien, parfois, ça arrive. Il m'aide à ne pas perdre pied, à avancer et à donner le change. En attendant de me remettre à vivre vraiment. Je toussote alors que je regarde la jeune femme qui attend avec un sourire patient.

"… Valor. Tara Valor. Voilà mon nom. Hum."

Voilà, mon ancien nom disparait pour bon de bon. Je ne vais plus jamais le prononcer et je vais m'efforcer chaque jour à l'oublier un peu plus qui j'étais, qui j’aurais dû être. Ce qu'aurait pu être ma vie si je n'avais pas tout gâché.

J'y arrive. Presque. En construisant l'existence de la nouvelle Tara. En faisant des rencontres improbables, comme ce jeune garçon tout aussi perdu que moi croisé sur les bancs de l'Académie et qui deviendra le premier ami que j'aurais avant longtemps. Tristan arrive à me faire sourire alors que je n'aurais jamais cru ça possible de nouveau. Il faut du temps, bien évidemment, tout comme il me faut du temps pour maitriser ma magie. Et l'illusion. Il semblerait que je sois une bonne élève, plutôt douée même, suffisamment pour rester là près de huit ans, dont deux ans à me spécialiser. J'apprends à effacer mon visage des esprits, à ne plus ressembler en rien à celle que j'étais. Et le reste. J’apprends que tout peut se manipuler, que rien n’est tangible et que, si je suis assez forte, assez concentrée, je pourrais en être capable.

Le temps passe encore et toujours. Les années filent et je finirais presque par me sentir heureuse, même si Archimède n'est pas dupe. Mais il m'aide lui aussi, plus que les autres. Parce que je ne suis jamais seule.

*****

L'illusion ce sera toi Tara.

J'ai un sourire en coin alors que je regarde l'un des maitres de la Cour des Miracles qui se tient là, au milieu de la taverne. Evidemment, une part de moi me souffle que je ne suis pas capable, que je n'y arriverais pas. Et l'autre, plus joyeuse me souffle que ça n'a pas la moindre importance que j'échoue ou que je réussisse. C'est surtout pour me prouver à moi-même que j'en suis capable. Berner un de ces hommes me prouverait que je ne suis plus qu'une petite élève de l'Académie, que je peux voir plus grand.

Archimède me mordille l'oreille, comme pour recentrer mon attention. Il est perché sur mon épaule et j'arque un sourcil alors que je tourne la tête dans sa direction.

"Quoi ? Oui, je sais je dois trouver un truc qui sort du lot si je veux me faire remarquer. Mais t'as une idée toi ? Au lieu d'essayer de me dévorer. Surtout que ça va te prendre des siècles à ce rythme-là."

Et puis, d'un coup, alors que je vois que l'un des maitres reste en retrait, qu'il semble observer les autres, j'ai une idée. Probablement idiote, qui ne donnera rien, mais elle m'amuse. Et je m'avance vers lui, le regard pétillant, les mains sagement croisées dans le dos. Alors qu'Archimède bat des ailes avant d'enfouir son bec dans mes cheveux lâchés. Je fais mine d'hésiter et je claque ma langue sur mon palais, prenant une autre apparence face à l'homme. Qui me jette à peine un bref coup d'œil. Mais je souris de plus belle, lui adressant un clin d'œil alors que mes traits changent de nouveau. Pour lui en tout cas. Et là, il me regarde un peu plus longtemps, faisant mine de ne pas vraiment être intéressé. Mon petit jeu dure quelques minutes mais je sens qu'il faut que je fasse quelque chose de plus important, sinon je ne le marquerais pas vraiment. Alors je me campe devant lui, mon regard ancré dans le sien l'espace d'un instant avant de souffler, d'un ton malicieux.

"Merci de votre attention… mais vous devriez prendre garde à la marche sous vos pieds…"

Et je m'incline avec une révérence alors qu'il se fige totalement. Visiblement, j'ai bien réussi mon coup et il a donc bien l'impression d'être les pieds dans le vide, comme s'il était à des lieues de hauteur, au sommet de la plus haute tour de Lorgol. Ca ne dure pas évidemment, je n'ai pas assez de maitrise pour ça et c'est un exercice épuisant.

Il se relève, titubant un peu mais me fixant avec un sourire qui, je l'espère, en dit long. J'attends pourtant aussi sagement que possible, même si la patience n'a jamais été mon fort, laissant même Archimède me faire des nœuds dans les cheveux à force de jouer avec ses griffes.

Le Maitre revient vers moi et pose une main sur mon épaule. Et il me sourit alors qu'une douce chaleur m'envahit. Cette petite flamme qui a fini par renaitre au milieu des cendres de celle que j'étais, de celle qui n’est plus, remplacée par la jeune femme qui avait grandi à l'Académie prend un tout autre éclat et semble m'embraser entièrement. Tout ira bien maintenant. J'en ai la certitude, sans avoir besoin d'aucune preuve. Et j'ai un rire victorieux alors que, pour la première fois, mes pas foulent les pavés qui mènent à la Cour des Miracles. Je suis à ma place, je le sais.

*****

L'illusion des Milles-Visages.

L'homme tient son chapeau entre les mains, le triturant nerveusement alors qu'il regarde le fossé infranchissable pour sa carriole chargée à ras bord qu'il a juste sous ses pieds d'un air circonspect. Et je le regarde de l'autre coté, les poings sur les hanches, un sourire narquois flottant sur les lèvres alors qu'autour de moi, le reste des voleurs s'agite avec la discrétion habituelle. Je laisse filer quelques instants avant de le héler pour qu'il remarque enfin ma présence. Il sursaute mais ne me reconnait pas alors que nous avons longuement discuté dans l'auberge où il a fait halte précédemment. J'ai fait ce qu'il faut pour, évidemment, et mon sourire se fait plus large alors qu'il a l'air d'hésiter.

"Il va vous falloir un coup d'main m'sieur !"

Il plisse des yeux, pas convaincu, à juste titre évidemment. Et je hausse une épaule avant de continuer, avec cet accent un peu populaire qui résonne dans sa tête mais que je n'ai évidemment pas.

"Et, bien évidemment, les coups d'main sont pas gr'tuits d'nos jours."

Il secoue la tête, de plus en plus méfiant avant de faire un pas en arrière.

"J'ai pas besoin de ton aide grand-mère. Et je vois pas ce que tu pourrais de toute façon. D'autant que des hommes à moi suivent sur la route à quelques lieues à peine."

Je lève les yeux en direction du ciel alors que la nuit commence à tomber pour de bon et la silhouette d'Archimède se distingue rapidement avant qu'il ne se pose sur mon épaule et ne me mordille une mèche de cheveux. Je murmure, d'une voix douce, effleurant son plumage du bout des doigts.

"Je vois. La voie est libre donc. Mais c'est pas une raison pour être d'aussi mauvaise humeur Archie. C'est sa faute à lui si tu as dû voler aussi loin, tu n'as qu'à arracher ses cheveux à lui."

Il niche son bec dans mes cheveux et je soupire avant de reprendre, d'un ton bien audible.

"Personne n'viendra ! Dernière chance pour vous…"

Derrière lui, les autres voleurs retombent de leurs arbres lestement, en faisant aussi peu de bruit que possible mais, de toute façon, je l'ai coupé du reste de son environnement. Et mon regard pétille alors qu'il a l'air de plus en plus furieux et qu'il commence à lâcher un tas de noms d'oiseaux particulièrement peu agréables à entendre. Alors j'avance d'un pas, dans le vide pour lui, mais en réalité bien sur la terre ferme. Il écarquille les yeux et recule, se heurtant à son chariot. J'avoue, ça doit faire un choc si l'on est pas habitué. Et, comme je m'y attendais, il s'enfuit en courant à travers les bois alors que je secoue la tête, laissant filer un rire avant de me pencher pour vérifier la cargaison. Je m'appuie tout de même un instant contre le chariot, le temps de reprendre mes esprits, de laisser l'illusion s'envoler avec l'homme qui est déjà loin alors que mon visage reprend ses traits habituels. Enfin, si on peut dire ça comme ça. Disons qu'ils prennent les traits du jour, même si j'ai fini par prendre l'habitude de garder plus ou moins le même visage, à quelques détails près en fonction de mon humeur.

Et je tapote le bois, regardant les garçons s'installer et prendre les rênes, avant de m'assoir derrière, jambes pendant dans le vide alors que je m'appuie contre la cargaison. Des tonneaux plein de vin et un porc entier. J'en connais qui demain auront mal au crâne et la panse encore plus remplie que d'habitude. Peut-être que je vais boire un verre ou deux moi aussi. Pas trop. Il ne faut surtout pas que je perde la maitrise de la situation, surtout … face à lui.

*****

Personne n'oublie jamais, ce n'est qu'une illusion.

Tyr…

J'ai réussi à ne pas le croiser durant mon enseignement à l'Académie. De loin peut-être, et encore, sans la moindre certitude. Après tout, j'étais avec les mages et lui non. Je n'avais pas vraiment de raison de me mêler à ceux qu'il pouvait fréquenter. Fort heureusement d'ailleurs.

Mais je ne m'attendais pas à le trouver quand je suis arrivée à la Cour des Miracles, il y a maintenant dix ans de cela. Quand je n'étais qu'une apprentie voleuse, quand je ne m'amusais encore qu'à embrouiller l'esprit des gens pour repartir avec leur bourse dans mes poches. Quand je commençais juste à trouver ma place, à me sentir vivante, à être prête à oublier qui j'avais pu être avant.

C'est là que je me suis que je ne pourrais jamais l'effacer de ma vie, que je suivais ses pas, d'une façon ou d'une autre, que je le veuille ou non. Comme si ma voie était toute tracée. Comme s'il ne pouvait que devenir mon Maitre pour m'apprendre à mieux piéger nos cibles. L'espace d'un instant, j'ai même l'impression de redevenir celle que j'ai pu être dans une autre vie, quand on faisait des farces à nos parents. Avant de chasser ces pensées de mon esprit, pour toujours restée concentrée. Il ne doit pas savoir qui je suis. Jamais. Encore moins après tout ce temps.

Archimède n'est évidemment pas d'accord et, à chaque fois que j'ai ce genre de pensée, j'ai le droit à un coup de bec bien placé. Il aime bien Tyr et je crois, non, je sais même, qu'il voudrait que je sois enfin moi-même entièrement.

Sauf qu'à force, je crois que j'ai oublié.

Enfin si, maintenant, je sais qui je suis. Ca va faire un an que je suis devenue Maitre de la stratégie. Comme l'a été Tyr avant moi, jusqu'à ce qu'il devienne le Second du Fils de l'Ombre. Et même ça, Archimède ne peut qu'être d'accord avec moi. Pour une fois.

   • Pendant le livre I : Non joué - pour les évènements importants, cf. chronologie.

   • Pendant le livre II :

→ Dire que cette année a été difficile est un doux euphémisme. Je n'oublierais pas mon réveil dans la peau d'une autre, dans une vie que jamais je ne voudrais avoir en vérité. Même si, au final, à tout prendre, c'était moins pire que cette épidémie qui m'a ravi ma magie pendant plusieurs semaines. Perdre ce lien avec Archimède, perdre ma capacité à cacher mes traits, à me protéger de tout et, surtout, à protéger Tyr de la vérité, a été une expérience des plus marquantes. Et que jamais je ne voudrais avoir à vivre de nouveau.

Il m'a fallu plusieurs semaines pour m'en remettre, pour recommencer à vaquer à mes occupations au sein de la Cour. Mais cambrioler l'Académie a été salutaire, à plus d'un titre en vérité. Voir que je pouvais de nouveau user de mes capacités pour veiller sur les miens et pour entourlouper les meilleurs mages que je ne connaisse a eu quelque chose de plaisant, me laissant un goût agréable sur les lèvres. Même si je savais que ce n'était qu'une question de temps avant que je ne doive dire la vérité à Tyr. Parce qu'il me cherchait depuis cette autre vie. Et je ne pouvais pas le laisser ainsi.

   ▬ TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ Je ne sais comment j'ai atterri les pieds dans les marécages de Lagrance, à la tête de bandits prêts à attaquer une caravane, aux cotés de la duchesse… et le ventre rond comme un ballon. Mon univers avait vacillé, la trame de la réalité était partie en pièces et j'étais mariée à Jamal. Ce que je ne pouvais concevoir, tout comme l'idée que l'enfant que porte était de lui. Marjolaine semblait ne pas savoir ce qu'elle faisait non plus et c'est ensemble, à dos d'un hippopotame auquel nous nous sommes curieusement attachées, que nous avons fait le chemin jusqu'à Lorgol. La route a été longue, épuisante et périlleuse mais la présence de ma compagne d'infortune m'a aidée à tenir bon. Jusqu'à l'arrivée à la cité aux mille tours. Et d'un coup, alors que nous étions nombreux à ne pas comprendre ce qui nous arrivait, les choses se sont remises en place. Je me suis réveillée le ventre aussi plat qu'auparavant, capable d'user de mon illusion comme à mon habitude. Et Archimède lové contre mon cou, prêt à me consoler de quelque chose à quoi je ne veux pas penser pour le moment. Tout est revenu dans l'ordre, c'est ce qui compte.
→  Tara se souvient.

   • Pendant le livre III :

→  J'ai cru perdre la raison à plus d'un titre au début de cette année... durant toute l'année pour être honnête. J'ai cru perdre ma magie et je savais que je ne le supporterais pas une nouvelle fois. Mais la vérité a été toute autre. Je ne sais pas si les dieux ont voulu être cléments, si la magie a décidé de faire des siennes mais, au fond, peu importe.

Quand j'ai fini par accepter que ce n'était plus une illusion, j'étais prête. Prête à accepter cette vie qui grandissait en mon sein et dont j'avais appris l'existence en allant voir Tristan. J'étais prête aussi à affronter mon frère, même si la rencontre nous a laissés tous les deux marqués. La douleur est toujours là. La colère aussi pour lui. J'espère que le temps fera son affaire, même si je l'ai vu inquiet pour moi durant la fin de ma grossesse.

Toute focalisée que j'étais dessus, je n'ai guère prêté attention au monde qui m'entourait pour être honnête. J'ai entendu les rumeurs de paix, de Chasse et j'en passe. Mais je voyais surtout mon ventre s'arrondir et je m'efforçais chaque jour de me convaincre que tout cela était bien vrai, aidée par ma famille de la Cour.

La naissance d'Amarante, le 28 août, a été une bénédiction. Je ne me lasse toujours pas de la regarder, de veiller sur elle, même s'il m'a fallu reprendre mes fonctions comme Maitre de la Stratégie. Parce qu'il ne faut pas se leurrer, les évènements à l'Académie et, surtout, le fait que les Dieux semblent se détourner de nous ne pourra qu'avoir des conséquences sur nous tous. A nous de faire en sorte que la Cour s'en tire, comme toujours, le mieux possible. Pour eux et pour Amarante.

   
Chronologie

❅ 24 mars 965 : Naissance en Lagrance dans la ferme parentale

❅ Année 982 : Pour ne pas déshonorer sa famille, Tara, déshonorée, préfère mourir. Mais le destin en décidera autrement. C’est aussi l’année où son chemin croise celui d’Archimède, comme pour lui montrer qu’il y a une autre voie.

❅ Année 983 : Entrée à l'Académie de la Magie et du Savoir. Elle rencontre Tristan d’Amar quelques années plus tard. Il devient un de ses plus chers amis.

❅ Année 991 : Entrée à la cour des Miracles comme apprentie voleuse. Elle abandonne pour de bon son ancienne identité et devient Tara Mille-Visages, personne ne sachant vraiment à quoi elle peut ressembler.

❅ 27 mai 1001 : Elle suit la voie de Tyr et devient Maitre  de la Stratégie.

❅ Du 1er avril au 31 mai 1002 : Tara se retrouve dans la peau d’une autre, pendant la trame alternée. Elle est mariée à Jamal, brigand et mère d’une tribu d’enfants dont un à venir. Le choc est rude, encore plus après une virée en hippopotame et un face à face avec son frère ainé qui lui aussi se souvient de leur véritable existence où elle est supposée être morte.

❅ Du 6 août au 22 septembre 1002 : Elle est victime de l’épidémie, comme nombre de mages. Tara est particulièrement touchée et affaiblie, avouant à Merle dans son délire tout ce qu’elle cache depuis près de 20 ans. Le voyage jusqu’à Roc-Epine l’effraie presque autant que de perdre son lien avec Archimède mais, au final, tout finit par s’arranger.

❅ 26 novembre 1002 : Tyr mène leur petit groupe de Voleurs au sein de l'Académie. Ils en rapportent un coffre ensorcelé et conscient, qui semble avoir un faible pour Tyr. Une bonne trouvaille pleine de secrets encore à découvrir.

❅ 23 janvier 1003 : Tara, paniquée, pense que sa magie ne fonctionne de nouveau plus. Mais la vérité est toute autre. Il s’avère qu’elle porte un enfant, celui de Merle Consent. La surprise est grande, mais elle protège ce petit miracle comme la prunelle de ses yeux.

❅ 16 février 1003 : Tara finit par avouer à Tyr qu’elle est bien sa sœur et qu’elle est bien vivante. La confrontation est éprouvante, pour tous les deux, mais la promesse de retrouver réellement son frère emplit la jeune femme d’espoir.

❅ 28 août 1003 : Naissance de sa fille Amarante.

❅ 3 novembre 1003 : Le voile tombe au matin et les lieux sont de nouveau accessibles. Les dieux majeurs du Panthéon disparaissent mais Isil semble toujours veiller sur la Cour des Miracles. Pour autant, Tara sait que les choses ne peuvent aller qu’en s’aggravant, qu’ils ne peuvent faire leur vie sans les Dieux. Reste à savoir comment.

   


   

   
Questions


   Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
   • J'ai grandi dans un foyer très croyant, comme toute lagranne qui se respecte. Et pourtant, j'ai cru, lorsque j'avais 17 ans, que les dieux s'étaient détournés de moi, qu'ils ne voulaient plus entendre parler de moi.
Avoir cette nouvelle chance n'a fait que renforcer ce sentiments qu'ils étaient là, prêts à nous soutenir, à veiller sur nous et à nous empêcher du pire. Et à nous punir s'ils l'estimaient nécessaire. Alors, toute ma vie durant, j'ai cru en eux. Le fait de porter en moi ce petit miracle n'a fait qu'accroitre ce que je pensais et j'ai prié plus souvent qu'à mon tour pendant cette période.

J'ai eu peur lorsque j'ai appris ce qui se passait, lorsque je l'ai senti, compris. Mais Isil veille toujours sur la Cour des Miracles et, malgré la désertion des autres Dieux du Panthéon, je sens toujours son regard sur nous. Heureusement, sinon je ne sais pas comment je le vivrais. Je ne dis pas que j'ai besoin de me raccrocher aux Dieux pour pouvoir vivre ma vie mais j'ai besoin de savoir que leur regard parfois bienveillant, parfois implacable, est sur nous.

En espérant que nous saurons trouver comment arranger les choses. Si c'est vraiment possible.

   La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
   • De la peur, de l'inquiétude. Comme tout le monde je suppose. Tout le monde de normalement constitué. Je n'ai pas envie que cette chasse mette en danger les miens, surtout maintenant que je me sens si fragilisée par tout ce qui s'est passé. Je sais que ma magie de l'illusion va être de plus en plus demandée, ne serait-ce que pour éviter d'être repérés par ces chasseurs mais je sais quelles seront mes priorités. Et je continuerais de veiller sur ma famille de cœur, quoi qu'il m'en coûte. Parce que je n'oublierais pas ce que j'ai vu de l'Académie lorsque j'y suis retournée le lendemain de la journée des Anciens. Et que je ne veux pas que cela arrive. A aucun d'eux.

   Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
   • C'est à Lorgol que la nouvelle Tara est née, c'est ici que j'ai appris que je pouvais peut-être avoir une autre vie et être heureuse, d'une certaine façon. Je ne me targuerais pas d'en connaitre tous les secrets, quand bien même ça fait presque 20 que je me faufile dans ses ruelles, que j'arpente les pavés de la ville. Mais j'aime à croire que je commence à la connaitre, je m'y sens chez moi, je m'y sens libre, quand bien même l'arrivée de tous les réfugiés a de quoi en déstabiliser plus d'un. Pour autant, eux aussi ont le droit de trouver leurs marques et leur place parmi nous. C'est une chance que seule Lorgol semble pourvoir procurer.
   


   

   
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité.

   
Tristan d'Amar & Tara Mille-Visages

   
17 mars 1002

   

   Je n'ai jamais aimé les rumeurs.

Que ce soit parce qu'elles se dispersent n'importe comment, encore pire que les feuilles lorsque l'automne vient et que le vent souffle, ou parce qu'on ne sait jamais réellement quelle est la place du mensonge ou de la vérité dans chacune d'elle, dans tous les cas, je n'aime pas ce qu'elles représentent. Pour autant, j'aime à en jouer et à les utiliser pour mon profit personnel, que ce soit lorsque j'entends parler d'un riche marchand étranger dont la bourse est bien trop lourde à mon goût ou quelle route va être prise par cette carriole. Enfin, ce ne sont pas vraiment là des rumeurs, plutôt des vérités qu'il faut déchiffrer parmi un flot d'informations parfois peu utiles.

Mais là, c'est différent. Très différent. Parce que cette rumeur ne fait qu'enfler depuis des jours et qu'elle concerne l'une des rares personnes en dehors de la Cour des Miracles, pour ne pas dire la seule, qui compte un tant soit peu pour moi. Et que rien de ce que j'entends ne contredit l'information précédente, comme c'est pourtant souvent le cas lorsque de telles rumeurs se propagent. Alors, j'ai écouté avec attention ce qui se disait, en essayant de faire mine de ne pas être intéressée. J'ai tendu l'oreille vers les ombres, me faisant plus inquiète à mesure que le temps passait et que tout semblait se confirmer, que chacune des pièces que je récoltais semblait vouloir s'emboiter avec la précédente jusqu'à former un puzzle entier.

Je ne peux pour autant pas m'en contenter, loin de là. Alors j'ai envoyé un message, espérant qu'il serait rapidement de passage en ville, pour que nous puissions en parler de vive-voix, face à face. Que je puisse lire dans son regard la vérité et comprendre ce qui s'est passé. Je n'ai pas eu beaucoup à attendre, à ma grande surprise, et c'est comme ça que je me retrouve à marcher pieds nus dans le sable, l'écume des vagues me léchant les orteils à chaque ressac. Je vois le port non loin, mais suffisamment pour ne pas vraiment être remarquée alors que la nuit tombe. Et j'attends, depuis un moment déjà, alors qu'Archimède, lassé de mon impatience, a fini par s'envoler pour voir s'il arrivait enfin.

Et voilà la silhouette de ce râleur de Familier qui se dessine à l'horizon, surplombant celle de mon ami, dont je reconnaitrais la démarche entre mille. Archimède se pose sur mon épaule, mordillant affectueusement mes doigts alors que j'effleure son plumage, avant de fixer son regard ambré sur Tristan. Et, si j'ai un large sourire en m'avançant dans sa direction, il se fige quelque peu, tout comme moi d'ailleurs, alors que mon regard croise le sien et que je vois ses yeux cerclés de rouge. Je souffle alors, dans un murmure, fronçant les sourcils alors que je ne sais plus quoi faire l'espace d'un instant.

"Alors c'était donc vrai. Pour une fois que je m'intéresse réellement à une rumeur, il faut qu'elle soit fondée."

J'ai un bref soupir avant de me décider et d'avancer, me rapprochant de mon ami, de celui que je côtoie depuis près de 20 ans.

"Bonjour Tristan. Je suis heureuse de te voir même si…"

Et je hausse les épaules, oubliant même qu'avec lui, je n'utilise habituellement pas ma magie. C'est devenu un réflexe, un masque comme un autre que je ne pense même plus à retirer, même quand je suis avec les rares personnes qui m'ont déjà vue telle que j'étais vraiment. J'inspire doucement, laissant tomber mon voile alors que mon Familier me met un coup de bec sur l'oreille, comme pour me faire revenir sur terre.

"Je suppose que je dois dire quelque chose d'intelligent ou de spirituel, c'est bien cela ?"

Mais mon cœur se serre un peu alors que je me demande ce qui s'est passé, quels sacrifices il a dû faire pour en arriver là. Et, s'il a eu des difficultés, pourquoi je n'ai pas pu l'aider plus tôt.
   

   


       

   
Récapitulatif

   
Tara Mille-Visages

   
Mise à jour des registres et bottins

   


   
♦️ Vittoria Puccini
   ♦️ Compte principal : Oui
   ♦️ Groupes secondaires : Le peuple /La Cour des Miracles

   ♦️ Magie : Automne / Illusion / Illusion de zone
   ♦️ Familier : Archimède / Chouette chevêche d'Athéna / Masculin
   ♦️ Hiérarchie : Cour des Miracles / Maitre Stratégie
   

   


Dernière édition par Tara Mille-Visages le Lun 17 Déc - 8:29, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 16:59

Ouiiiiii :gnut:










Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Melsant de Séverac
Melsant de Séverac

Messages : 1154
J'ai : 37 ans
Je suis : Marquis d'Automnal
Voltigeur de la Griffonne Soie
Major de Division à Sombreciel (palais), membre du Conseil des Majors

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme & l'Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Thomas Sombrepas
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 17:00

TOUA ! :danseuse: :saut:


Tara Mille-Visages  1528994800-melsant2
Tara Mille-Visages  438519UserbarMirtaMelsant
Tara Mille-Visages  668088FamilleFous
Tara Mille-Visages  LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 17:21

Bienvenue :cute:
Bon courage pour ta fiche ! :roc: Nous ne sommes pas loin, pour toute question sur l'univers. :siwi:
Je crois savoir que tu as cédé à la pression des dragonnets, pense à mentionner qui te fait venir, qu'elle obtienne sa récompense. :haww:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 17:29

Bienvenuuuue :**:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 17:30

Bienvenue ici, Tara ! On a bien hâte de découvrir ce qu'il est advenu de Tara :eheh:



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Tara Mille-Visages  TitreLionel1
Tara Mille-Visages  RandomLionelDeni
Tara Mille-Visages  RandomWikiFredia
Tara Mille-Visages  RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 17:51

Coucou! :mimi:

Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 18:58

Bienvenue! :hey:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tara Mille-Visages
Tara Mille-Visages

Messages : 886
J'ai : 38 ans
Je suis : Voleuse - Maitre Stratégie au sein de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Le fils des Ombres
Mes autres visages: Bastien Aigrépine
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 19:11

Merciiii les gens !
Et oui, j'ai cédé, après de longs mois à hésiter et à tourner autour du forum :boo:



   

   
   
   
   
   
   
   
   
   


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 20:42

Bienvenue parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyVen 24 Mar - 21:18

Bienvenue à toi ! Bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas à poser des questions si tu en as. :fox2:


Tara Mille-Visages  TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptySam 25 Mar - 3:41

Bienvenue à toi! Bon courage pour ta fiche!





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptySam 25 Mar - 6:07

Bienvenue :calin:
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptySam 25 Mar - 10:44

Bienvenue :coeur:


Tara Mille-Visages  YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptySam 25 Mar - 15:57

Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptySam 25 Mar - 15:59

Bienvenue :leche:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyDim 26 Mar - 15:43

Bienvenue à toi miss :haww: Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien parmi nous :mimi:


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyDim 26 Mar - 20:32

Taraaaa ! :**:
Je suis super contente de te voir céder à la tentation ! :bounce:
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyDim 26 Mar - 23:19


Faërie • Cour des Miracles

Bienvenue !

Tara Mille-Visages




Ta fiche est excellente, et j'ai hâte de te voir RP et évoluer ici (et aussi de répondre à notre RP) ! :coeur:

Tu peux dès à présent aller gambader gaiement parmi les dragonnets :
• Tu peux d'ailleurs commencer ta collection de cartes d'Omen ! Ta validation te donne droit à deux cartes communes. Et une troisième pour la richesse de ta fiche et sa qualité ! :siwi:

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...










Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyLun 4 Déc - 0:48


Validation Livre III


Et c'est bon, deux cartes communes de validation !











Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyDim 16 Déc - 23:29

Coucou !

Il y a quelques petits détails à rectifier :siwi:

1/ Ton âge, dans ta fiche et ton profil
2/ Tes DC ne sont pas à jour
3/ Ton cadre récapitulatif n'est pas le bon !

Je te laisse me faire signe ne fiches terminées quand ce sera bon, merci ♥️










Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  EmptyLun 17 Déc - 21:20


Validation Livre IV


C'est tout bon comme ça, deux cartes communes de validation ! :siwi:











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Tara Mille-Visages    Tara Mille-Visages  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tara Mille-Visages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: