AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, ...
Voir le deal

Partagez
 

 Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptySam 1 Avr - 1:40




Livre II, Chapitre 3 • La Roue Brisée
#11 ♦ Aaron & Serenus

Mais t'es pas là, mais t'es où ?

Intrigue 2.3 ♦ Trame temporelle alternée




Le choc est intense pour Aaron. Quel réveil désagréable, sous une vulgaire tente dans la forêt près d’un feu de camp moribond ! Dans le silence solitaire de son esprit, point de dragon, point de Familier. Le voilà seul avec ses pensées, sur ce sol dur et froid – que s’est-il donc passé, par Valda ? La femme aux traits fatigués qui s’en vient le rejoindre et qu’il interroge lui apprend qu’elle est son épouse Maelenn, qu’ils accompagnent la Caravane actuellement en Cibella où elle vend ses charmes pour les faire vivre, et lui révèle l’ampleur de leur bien triste situation.
C’est l’horreur qui l’envahit, et il abandonne la femme sur place, s’enfuit à cheval vers la capitale du duché, bien décidé à réclamer son dragon, son rang et sa position ! C’est le Capitaine de Vol en personne qui finit par le recevoir, après avoir été informé qu’un certain Sombreval de bien triste réputation fait un esclandre à la porte de la caserne de la Volte.
Chevaucheur déchu tourmenté par le souvenir de sa vie d’avant, Capitaine glorieux sans aucune idée que sa vie n’a pas toujours été celle qu’il vit actuellement… Le débat promet d’être intéressant !




Consignes

Le Destin vous passe la main



• Ce topic est votre participation à l'intrigue 2.3 La Roue Brisée et n'est ouvert qu'à vous.  

• Vous devez y poster au moins une fois par semaine chacun.  

• Ce sujet devra être clôturé avant le dimanche 28 mai !  

• Vos personnages doivent arriver à Lorgol en fin de sujet, pour rejoindre l'Académie, ils ont le pressentiment qu'on les y attend. De fait, un campement de romanichels rescapés commence à se former dans la forêt de sapins à proximité. Vous serez sûrement au complet vers la fin du mois de mai.

• C'est le Destin qui décide si votre personnage a conscience d'avoir vécu une autre vie auparavant, ou pas ! Respectez bien votre contexte, et soyez attentifs : il peut vous faire retrouver la mémoire en cours de sujet...  

• Le premier message posté sera obligatoirement le formulaire d'ouverture des RP ! Pensez à le dater et à insérer le lien de votre sujet à l'endroit prévu pour permettre son recensement dans la chronologie.

• Le Destin passera peut-être vous taquiner de temps en temps...

• Pas de limite de mots, vous êtes des dragonnets libres, liiiiiiibres !

Bonne chance à tous !  



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptySam 1 Avr - 21:56


Livre II, Chapitre 3 • La Roue Brisée
Serenus & Aaron

Mais t'es pas là, mais t'es où

Intrigue 2.3



• Date : 28 avril 1002
• Météo : Nuageuse
• Statut du RP : En cours
• Résumé : Aaron se rend dans la capitale de Cibella pour venir trouver son capitaine de vol et tenter de comprendre la sanction qu'il a reçu.
• Recensement :
Code:
• [b]28 avril 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1954-mais-t-es-pas-la-mais-t-es-ou-intrigue-2-3-la-roue-brisee#58095]Mais t'es pas là, mais t'es où[/url] - [i]Serenus & Aaron[/i]
Aaron se rend dans la capitale de Cibella pour venir trouver son capitaine de vol et tenter de comprendre la sanction qu'il a reçu.



Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyDim 2 Avr - 19:13

Ce fut la brise froide qui réveilla Aaron. Les yeux encore gonflés de sommeil, il se retourna et avisa la jeune femme assise à ses côtés. Stupéfait, il se redressa d'un bon, ses yeux courant du visage charmant de sa compagne aux murs de toiles d'une triste teinte qui l'entouraient. Mais où diable était-il ? Il ne reconnaissait rien ! Et son esprit lui semblait désespérément creux. Avait-il eu une soirée quelque peu arrosé la veille ? Il n'en avait aucun souvenir ! Il n'était pourtant pas du genre à se souler au point de ne plus avoir une seule bribes de souvenir. Il demanda donc d'une voix vive :

─ Où suis-je ?

La jeune femme - les traits tirés et les cheveux ébouriffés - le regarda avec un air quelque peu las, avant de lui répondre d'une voix fatiguée :

─ Où veux-tu que nous soyons ? Nous suivons la Caravane comme d'habitude, au cas où tu l'aurais oublié.

La Caravane ? Quelle caravane ? Aaron avait tant de questions à la tête qu'il écarta celle-ci, l'estimant trop peu importante par rapport aux autres pour être posée dans l'immédiat. Passant une main dans ses cheveux - qu'il découvrit emmêlés plus qu'à leur habitude - il essaya de comprendre, sans toutefois y parvenir. Et ce vide insupportable !

─ Comme d'habitude ? Mais qui es-tu ... ?

Un air exaspéré se peint alors sur le visage de la jeune femme qui souffla, repoussant les couvertures qu'elle avait tiré à elle pour poser son regard qui trahissait toute sa lassitude dans celui de l'homme à ses côtés :

─ Aurais-tu bu au point de ne plus te souvenir que je suis ta femme, Aaron ?

Ce dernier manqua de s'étouffer avec sa propre salive quand les mots de la jeune femme résonnèrent à ses oreilles. Sa quoi ? Sa femme ? Mais il ne s'était jamais marié, il ne la connaissait même pas ! Bon dieu, quelle était encore cette plaisanterie ? Sautant à bas du lit, il compris soudain que ce vide si insupportable était causé par le silence qui régnait au fond de lui. Pas de traces d'Héritage ni d'Arietty. Il les appela, tenta de leur parler, en vain. Rien. Personne. Un vide qui lui semblait inimaginable. Nu comme un vers - mais cela importait peu à cet instant, à dire vrai - il se retourna, effaré, vers sa supposée épouse :

─ Où sont Arietty et Héritage ? Que leur est-il arrivé ?!

La lueur qui passa brièvement dans les yeux de la jeune femme l'effraya plus encore que ce qu'il avait pu l'imaginer. Alors elle lui expliqua. Leur rencontre, ce mariage qu'elle avait refusé pour s'enfuir avec lui, et la vie qu'elle menait avec lui. Comment était-ce seulement possible qu'il en soit arrivé là ? Aaron avait beau cherché, tenté de démêler ses plus profonds souvenirs, il ne parvenait pas à comprendre. Comme s'il manquait des semaines entières à sa mémoire. Mais comment eux-mêmes, si tant est qu'ils soient mariés, en étaient-ils arrivés au point de vivre ici, sous une tente, à suivre une prétendue caravane alors qu'ils n'étaient même pas marchands ?

Alors elle lui raconta, les yeux rougis de fatigue et de lassitude face à leur triste vie, comment il avait été destitué de son rang, coupé de ses vivres, et comment elle le faisait vivre en vendant ses charmes à une Caravane bien précise. Plus que du dégoût, ce fut de l'effroi qui saisit Aaron. Qu'était-il devenu ? Il n'était plus ni chevaucheur, ni fils de Baron, ni rien que ce soit, pas même un simple mage. Pour subvenir à leurs besoins, Maelenn - car c'était son nom - était obligé de vendre son corps, à cause de lui ! Elle n'avait même plus l'air de l'aimer, tant il avait semblé être indolent. Il ne se reconnaissait pas. Mais le pire était encore à venir. En perdant son statut de chevaucheur ainsi que celui de mage, il avait perdu plus qu'une partie de lui-même. Arietty et Héritage n'étaient plus là, aucun des deux, et il n'avait aucun moyen de les retrouver. Jamais. Il le savait, une fois le lien rompu, l'histoire était terminé. Comment cela était-il seulement possible ?

Tant face à l'horreur de ce qu'il faisait vivre à cette pauvre jeune femme qu'à celle de la perte de ses plus profondes âmes sœurs, Aaron ne pu se contenir. Laissant là Maelenn et toute cette vie qui n'était pas la sienne, il s'habilla en toute hâte avec les premiers habits qu'il trouva. Sans même écouter les protestations de sa femme, il sortit de la tente, et détacha le premier cheval qu'il trouvait. Ce n'était sûrement pas le sien, mais qu'importe, il dédommagerai le propriétaire quand il aurait remis les choses au clair, car tout cela ne pouvait être qu'une terrible erreur, à n'en pas douter. Grimpant en selle, il accorda à peine un regard à Maelenn - bafouillant quelques excuses en arguant qu'il devait mettre les choses au clair - puis talonna sa monture et laissa là la Caravane ainsi que ce monde qu'il ne connaissait pas.

Il voyagea durant plusieurs jours, muré dans un silence de plomb, les paroles de la jeunes femmes résonnant encore et encore dans sa tête. Comment avait-il pu perdre Arietty et Héritage ? Comment son père avait-il pu couper les ponts, lui qui étaient si fier de compter un chevaucheur dans sa lignée ? Et sa mère, elle qui l'avait affectionné ? Et lui-même, avait-il réellement tout plaqué pour partir avec une femme qu'il ne connaissait même pas ? Ce n'était pas possible. Son esprit si perspicace et critique ne pouvait tout simplement pas l'imaginer. Ce fut donc harassé et poussiéreux qu'il parvînt aux portes de La Volte, capitale d'un duché qui n'était même pas le sien. Il se dirigea sans attendre vers la Caserne de la ville, où il escomptait bien trouver le Capitaine de Vol de Cibella pour mettre les choses au clair. Néanmoins, il fut rapidement intercepté, et n'eut d'autre choix que d'attendre après qu'un membre de la Caserne soit parti porter sa requête.

[Bon, j'espère que ça te va. Je vais MP Maelenn pour le début, savoir si ce que j'ai écris lui va à peu près vu que c'est tout de même son personnage :siffle:
Si quelque chose ne te va pas, tu sais où me trouver :3]


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyLun 3 Avr - 22:06

Les nuages couvraient le ciel de la Volte. Mais c’était un temps idéal pour voler. Serenus, tout en caressant les flancs d’Obédience, contempla les cieux tout en se demandant si le vent leur serait favorable une fois dans les airs. Il avait prévu un exercice de vol avec les jeunes recrues de la Caserne, histoire de tester la confiance qui régnait entre eux et leurs dragons. Il les savait capable de réussir cet exercice et était plutôt confiant. Obédience, quant à lui, avait le ventre plein et semblait satisfait. Ses écailles vertes, avaient été nettoyées et débarrassées des parasites qui pouvaient s’y loger. Le dragon tourna la tête vers son cavalier et émit un gargouillement. Traduction : estomac plein, digestion, sieste en prévision. Le chevaucheur secoua la tête avec un grand sourire, il dit :

« - C’est pas le moment de faire du gras Ob. Je ne veux pas avoir à te pousser pour que tu décolles.

- J’aurais beau dévorer tous les bœufs d’Arven, je n’arriverais jamais à ton tour de taille.

- Touché »

Le dragon releva la tête, et s’allongea pour permettre à son cavalier de grimper sur la selle. Serenus mit un pied dans l’étrier, et stoppa son élan quand un jeune chevaucheur vint le voir, visiblement essoufflé. Le capitaine retourna au sol et alla à la rencontre du jeune homme.

« - Mon capitaine, un homme demande à vous voir.

- Qui est ce ? Amenez le ici. Mais fouillez le. »

La jeune recrue repartit au petit trot, et Serenus ne put s’empêcher de penser au garçon qu’il élevait comme son fils. Quel avenir le Destin lui réservait il ? Il était déjà si intelligent pour son âge, si intrépide et si désireux d’en savoir plus sur le monde qui l’entourait. Ce n’était pas son fils, mais il le considérait comme tel. Quand il avait vu sa femme enceinte, et qu’il avait appris que l’enfant n’était pas de lui, il avait d’abord sombré dans la mélancolie, puis dans une colère noire. Si Obédience n’avait pas été là, il aurait sans doute pu faire une énorme bêtise. Le dragon avait apaisé sa fureur et calmé sa peine tout en l’aidant à supporter les mois qui suivirent. Après la naissance de l’enfant, Serenus ne put s’empêcher de ressentir de l’amour pour lui. Il éleva le garçon comme le sien et veillait à ce qu’il soit heureux, même si, au fond de son cœur, il ressentait une certaine amertume en regardant cet enfant qui n’était pas de son sang.

« Sombreval. Comment ose-t-il revenir ici ? »

Serenus leva la tête vers Obédience qui retroussait les babines en direction d’un homme qui s’approchait d’eux, visiblement épuisé et soucieux.

« - Je le connais, il a une bien triste réputation.

- Il a déshonoré le nom des Chevaucheurs et a sali celui de son dragon !

- Du calme Ob, nous ne sommes pas en danger. Du moins je l’espère. »

Le Capitaine fit face à Sombreval. Le pauvre homme était dans un sale état. On aurait dit qu’il avait voyagé sans relâche pendant plusieurs jours pour venir jusqu’ici. Une telle détermination était admirable. Dommage que ça lui ait couté sa place. S’enfuir avec une femme de haut rang… Il fallait être fou pour faire ça. Serenus comprenait que Les Chevaucheurs ne puissent accepter une telle atteinte à leur honneur. Mais, s’il avait besoin d’aide, Serenus ne pouvait lui refuser le secours. En tant que Chevaucheur, il devait veiller à ce que la sécurité règne sur Arven. Son dragon gardait une posture menaçante, les babines retroussées et les écailles hérissées, mais Serenus savait qu’il n’attaquerait pas tant que son cavalier n’était pas en danger. Il se plaça devant Obédience et dit :

« - Sombreval, vous savez que vous n’êtes plus le bienvenu parmi les Chevaucheurs. Alors que venez-vous faire ici ? »

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc


Dernière édition par Serenus Dardalion le Mar 25 Avr - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMar 4 Avr - 19:32

Tandis qu'Aaron s'impatientait sur sa monture elle aussi poussiéreuse, le jeune garçon qui était parti porter sa requête revînt bientôt en trottinant. Il lui annonça alors que le Capitaine acceptait de le voir, mais qu'il devait se défaire de toutes ses armes auparavant. Évidemment. De mauvaise grâce, l'ancien chevaucheur - si tant est que c'était réellement ce qu'il était devenu - se laissa fouiller et défaire de ses armes, comme il avait vu tant de visiteurs indésirables l'être lorsque lui-même était encore en fonction. Il se sentait misérable une fois défaits de son rang, et ne parvenait pas à comprendre le terrible malentendu qui s'était produit. Une fois allégé de ses armes, il fut autorisé à passer pour aller trouver le Capitaine qui l'attendait. Il ne savait guère qui il était, mais Aaron mettait beaucoup d'espoir dans cette rencontre. Et bientôt, il fut en vu d'un énorme dragon qui retroussa ses babines à sa vue. Le jeune homme en fut peiné, lui qui avait toujours pris soin de ne jamais contrarier un dragon, voila qu'il se faisait rejeter par le premier qu'il croisait. Mais pourquoi donc ?

Le Capitaine de Vol de Cibella se retourna alors, et Aaron fut surpris de découvrir Serenus, le guerrier qu'il avait déjà rencontré à plusieurs reprises. Seulement, Serenus n'avait jamais été un chevaucheur, il le lui avait affirmé. Avait-il menti ?  Il y avait peu de raison, néanmoins sa présence ici ne pouvait que confirmer cette hypothèse. A nouveau, Aaron se sentit dépité. Chaque découverte qu'il faisait le peinait un peu plus, et il ne parvenait toujours pas à comprendre. Il y a de cela quelques jours, il se trouvait encore en Outrevent à patrouiller, et voila qu'il se réveillait en étant exclu des chevaucheurs pour s'être marié et enfuit avec une dame de haut rang qu'il ne connaissait même pas, et qui vendait désormais ses charmes à la Caravane pour subvenir à leurs besoins. C'était à ni rien comprendre, et son esprit ne parvenait pas à se défaire de cette angoisse mêlé à de la peur. Et plus que tout, il était seul. Désespérément seul.

─ Sombreval, vous savez que vous n’êtes plus le bienvenu parmi les Chevaucheurs. Alors que venez-vous faire ici ?

Tant de distance dans cette voix pourtant familière. Pour un peu, Aaron eut envie d'interpeller Serenus, de le secouer, de lui rappeler qu'ils se connaissaient déjà, mais à quoi bon ? S'il lui avait menti, alors il n'était pas l'ami que le jeune homme pensait avoir, et se montrer aussi proche avec lui ne pourrait que lui être néfaste, d'autant plus que son dragon ne s'était pas défait de cet air menaçant, et le scrutait toujours d'un œil mauvais.

─ Je ... Je ne comprends pas.

Tentant tant bien que mal de rester solide et maître de lui-même, Aaron avait du mal à ne pas se laisser envahir par une sourde angoisse qui émanait de lui-même devant tant de choses qu'il ne comprenait pas.

─ Je ne comprends pas ce qu'il s'est passé. Tout cela ne peut être qu'un terrible malentendu ...

Par réflexe, il chercha le soutient mental d'Héritage et d'Arietty, en vain. Il n'y avait rien, ni personne.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyJeu 6 Avr - 19:45

Le chevaucheur déchu semblait très confus, comme s’il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Serenus fronça les sourcils. Tout ça était louche. Le Capitaine restait méfiant, sur ses gardes, tout comme son dragon qui paraissait prêt à bondir. Sombreval n’avait pas l’air d’être dans son état normal. En même temps, vu sa situation, il y avait de quoi. Serenus se dit qu’il serait tout aussi perdu si Obédience venait à l’abandonner. Son dragon était avec lui depuis maintenant un bon moment et il ne savait pas ce qu’il ferait si leur lien venait à être rompu. Aaron devait être tout aussi désespéré. Peut-être que…

« - Non Serenus, Sombreval n’est pas ivre. Je ne sens pas l’odeur de l’alcool chez lui »

Serenus leva la tête vers Obédience qui, comme lui, était perplexe après avoir constaté qu’Aaron n’était pas ivre. L’ivresse aurait pu expliquer son geste fou. Non, il avait l’air angoissé plus qu’autre chose, comme s’il venait d’apprendre sa punition. Le Capitaine soupira en l’entendant dire qu’il ne comprenait pas, que tout cela était un terrible malentendu. Le pauvre homme devait être épuisé en plus de cela. Sans doute n’allait-il pas tarder à s’effondrer. Valait mieux rester calme plutôt que de le mettre à la porte avec le pantalon en flammes. Même Obédience semblait avoir compris que Sombreval était rongé par l’angoisse et l’incompréhension, et qu’il ne venait pas pour se venger. Homme et dragon ressentirent de la pitié pour Aaron. Obédience se calma et se redressa, les dominant de toute sa hauteur. Serenus, quant à lui, s’approcha d’un pas et dit, sur un ton plus doux :

« - Venez, je vais vous donner quelque chose de chaud à boire et à manger. Vous êtes épuisé et visiblement en état de choc. Nous allons reparler de tout cela bien tranquillement et, quand vous irez mieux, vous pourrez repartir.

- S’il n’a pas faim, je veux bien prendre sa part".

Le dragon se releva, s’ébroua, et regarda son cavalier demander à ce qu’on apporte de quoi se restaurer pour Aaron. Le Capitaine lança un regard amusé à son compagnon. Il n’était jamais rassasié. Il fallait toujours qu’il parte chasser ou qu’il parle de nourriture. Pourtant, malgré sa grande taille, il n’était pas un « gros » dragon. L’exercice physique que lui imposait son cavalier suffisait à éliminer tout ce qu’il pouvait avaler dans la journée. Serenus s’appuya sur lui et reporta son attention vers Aaron. Il lui dit :

« - Vous savez aussi bien que moi pourquoi vous êtes dans cette situation Sombreval. Vous avez déshonoré les Chevaucheurs. Nous ne pouvions pas laisser passer un tel affront. Vous savez que vous avez mérité votre punition. Alors pourquoi revenir ? Cela ne vous redonnera pas votre place. »

Une jeune femme revint en apportant un plateau avec du pain, du pâté et un verre d’hydromel. Serenus s’appuya contre son dragon et invita Aaron à s’asseoir sur un des bancs d’entrainements. Il lui laissa le temps d’avaler quelques bouchées puis reprit :

« - Vous savez, c’est pas parce que vous n’êtes plus Chevaucheur que la vie s’arrête pour vous. La Guilde des Guerriers sera sans doute prête à vous accueillir. Un combattant entrainé comme vous devrait facilement y trouver sa place. »

Oui, Aaron pourrait facilement recommencer une nouvelle vie au sein de la Guilde. Il connaissait plusieurs Chevaucheurs qui, après avoir perdu leurs dragons, avaient rejoint les Guerriers, et ils s’en sortaient plutôt bien. Alors pourquoi pas Sombreval ?

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyDim 9 Avr - 19:33

Et tandis qu'Aaron se sentait rongé par une angoisse inqualifiable face au vide et à l'incompréhension qui l'animaient, le dragon abandonna son air agressif pour un regard plus neutre. A dire vrai, le jeune chevaucheur - ou aurait-il du dire ancien ? - ne se sentait pas à sa place ici. Serenus n'était pas celui qu'il croyait, et son compagnon de route ne cessait de lui rappeler celui que lui-même avait perdu, sans en comprendre l'origine.

─ Venez, je vais vous donner quelque chose de chaud à boire et à manger. Vous êtes épuisé et visiblement en état de choc. Nous allons reparler de tout cela bien tranquillement et, quand vous irez mieux, vous pourrez repartir.

Si l'honneur du jeune homme le poussait à refuser cette offre, la sensation de faim qui lui serrait le ventre - et qui ne disparaissait jamais complètement, de ce qu'il avait compris - lui fit simplement incliner la tête dans une sorte de remerciement muet. Comment pouvait-il en être arrivé là, à quémander de la nourriture ? Au fond, non, il ne l'avait pas réclamé, mais il n'allait pas faire une croix sur un bon repas qu'on lui proposait. Après tout, il était de commune mesure que même les plus haut-gradés discutent autour d'une assiette et d'un bon verre. Pourquoi n'aurait-il pas pu s'agir de la même chose pour eux ? Sans doute parce que lui n'avait rien d'un haut-gradé, ni même d'un honnête homme.

─ Vous savez aussi bien que moi pourquoi vous êtes dans cette situation Sombreval. Vous avez déshonoré les Chevaucheurs. Nous ne pouvions pas laisser passer un tel affront. Vous savez que vous avez mérité votre punition. Alors pourquoi revenir ? Cela ne vous redonnera pas votre place

Mais quel affront ? Et pourquoi l'accusait-on de quelque chose dont il ne se souvenait même pas, lui qui ne se soulait presque jamais ? Comment est-ce qu'un pan de plusieurs semaines pouvait-il s'être échappé de sa mémoire ? Aaron ne s'était jamais défilé, et avait toujours fait face à ses responsabilités, mais comment accepter une sanction pour quelque chose qu'il n'avait pas fait, ou du moins pas de son plein gré et en toute conscience ? C'était la seule chose - et pas des moindre - qu'il n'arrivait pas à comprendre, et bon dieu, que c'était compliqué ! Et tandis que le jeune homme désemparé réfléchissait à sa situation, une jeune femme amena de quoi boire et manger, et Aaron sentit l'eau lui venir à la bouche, même devant un repas frugal. La vie était-elle devenue dure à ce point pour lui - et Maelenn ? Comme Serenus l'invitait à s'asseoir sur un banc, il avala avec bonheur quelques bouchées tandis que son esprit désemparé continuer de chercher à comprendre ce qui lui arrivait.

─ Vous savez, c’est pas parce que vous n’êtes plus Chevaucheur que la vie s’arrête pour vous. La Guilde des Guerriers sera sans doute prête à vous accueillir. Un combattant entrainé comme vous devrait facilement y trouver sa place.

S'arrêtant de manger, Aaron répondit instinctivement :

─ Mais je n'ai pas ...

Il s'arrêta lui-même dans sa phrase. Serenus avait parfaitement compris que lui-même n'arrivait pas à comprendre, inutile de lui répéter, même si c'était pourtant la vérité. Mais que faire, alors ? Devait-il mentir et tenter de défendre sa situation comme s'il savait parfaitement de quoi il retournait ? Ou bien raconter toute la vérité à ce Serenus qui ne ressemblait pas vraiment à celui qu'il avait connu ? Depuis qu'il était tout petit, il avait toujours été honnête, et mentir à son supérieur - ou du moins ce qui s'en rapprochait - ne lui apporterai rien de bon, et finirait toujours par se savoir. Reposant son morceau de pain, Aaron plongea son regard dans celui de l'homme assis en face de lui, et repris :

─ Non, je ne sais pas. Je ne sais ni de quoi il retourne, ni ce qui m'est arrivé, mais je peux vous dire une chose : je ne sais pas comment j'en suis arrivé là.

Cela suffirait-il à convaincre Serenus ? Il n'avait que ses explications pour preuve, mais comment aurait-on pu le croire alors que lui-même était incapable de l'expliquer ? Son regard dériva vers le sol tandis qu'il jouait nerveusement avec ses doigts, incapable de calmer l'angoisse que provoquait l'absence de ses deux compagnons.

─ Je sais que cela peut paraître fou, mais je me suis réveillé ce matin sans rien savoir. Il y a quelques jours de cela, je me trouvais encore en Outrevent, et voila que ce matin je me retrouve aux côtés d'une femme que je n'ai pas épousée, renié d'un ordre que j'ai toujours servi avec honneur, et séparé de mes compagnons les plus chers. Alors non, je ne comprends pas.

Bien sur, il ne voulait pas être insolent, mais son ton s'était légèrement affermi au fur et à mesure de sa tirade. Tout cela n'était pas juste. Aaron ne savait de quoi il retournait, mais il y avait derrière tout cela une explication qui lui échappait, qui leur échappait à tous.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMer 12 Avr - 22:23

« - Il est devenu dingo.

- Quoi ?

- Ce gars-là est devenu dingo. Ou alors il se drogue.

- On est pas en Sombreciel Ob.

- Quand bien même. Il se passe des choses étranges dans sa tête.


- Plus étrange que ta peur des oies ?

- Oh ça va, n’en rajoute pas. »

Serenus retint un sourire. Son dragon et lui passaient beaucoup de temps à se taquiner et cela se terminait toujours par un petit jeu de lutte. Mais, pour le moment, il y avait plus important et plus grave à gérer. Obédience n’avait pas tort. Enfin, en partie. Les propos d’Aaron étaient confus et révélaient soit une santé mentale fragile, soit une prise de substances non recommandées. Mais, vu son regard, il croyait dur comme fer à ce qu’il disait. Alors, soi-disant, il se trouvait en Outrevent il y a quelques jours. Venir ici à pied aurait pris plusieurs semaines voire même un bon mois, à moins de disposer d’un mage pouvant générer des portails magiques. Ce n’était pas totalement impossible. Ce qui était vraiment louche, c’était qu’il ne se souvenait plus de la manière dont il avait atterri ici.
Serenus pencha la tête sur le côté et regarda les mains d’Aaron qui s’agitaient nerveusement et dans tous les sens. Il l’écouta dire que non seulement il se réveillait marié à une femme qu’il n’avait jamais épousé, mais qu’il avait appris son renvoi des Chevaucheurs et qu’il vivait mal la séparation avec son dragon. Serenus secoua la tête. Il n’y avait rien à comprendre. Il avait souillé non seulement l’honneur d’une jeune femme de haut rang mais aussi celui de son dragon et de l’ordre qu’il servait. Pourquoi ne comprenait-il pas sa punition ? C’était le prix à payer pour épouser cette jeune femme. Et, d’après ce qu’il en savait, la situation des deux époux s’était considérablement dégradée depuis… Le Capitaine resta calme. Même s’il sentait que, si Aaron s’obstinait à ne pas comprendre, il finirait par rapidement perdre patience. Il dit alors tout en croisant les bras sur sa poitrine :

« - Vous ne comprenez pas quoi ? C’est votre vie et ça l’a toujours été depuis que vous vous êtes enfui avec cette jeune femme noble. Elle a perdu son rang et le soutien de sa famille pour pouvoir vous épouser. Votre famille vous a rejeté. Qu’est ce qu’il y a que vous ne comprenez pas là-dedans ? Les Chevaucheurs ne pouvaient pas vous garder car ce que vous avez fait est grave. Trop grave pour les valeurs de notre ordre ainsi que pour l’honneur des dragons et de leurs cavaliers. »

Obédience émit un grognement qui marquait son assentiment. Il prenait l’honneur des dragons très à cœur et en faisait même une affaire personnelle. Le Capitaine avait remarqué que le ton de l’ancien Chevaucheur s’était fait plus confiant, plus ferme. Mais cela ne l’aiderait pas à récupérer sa place. Serenus avait écouté sa tirade avec attention mais n’était pas convaincu. Pour lui, la seule explication possible aux interrogations d’Aaron était que ce qu’il vivait aujourd’hui était la conséquence de ce qu’il avait fait par le passé. Tout ce que l’on entreprend dans la vie a forcément des conséquences pour l’avenir. Un chiot mal dressé sera ingérable une fois adulte, un combat mal engagé peut se terminer avec une blessure à vie. Un beau sourire peut vite se terminer avec…

« - N’y pense pas. Ce n’est pas le moment. »

Obédience l’avait ramené dans le droit chemin. Penser à son épouse et a ce qu’elle avait fait l’aurait rendu morose et moins apte à agir efficacement face aux problèmes que soulevaient Aaron. Le Capitaine le laissa avaler quelques bouchées et demanda :

« - Je ne veux pas paraitre dur avec vous Sombreval. Mais dire que vous ne comprenez pas n’arrangera rien à votre situation. Vous vous dites que c’est injuste, mais c’est notre loi, et personne ne peut y déroger. » Il se tut un moment pour resserrer la lanière de son gantelet en cuir et repris en soupirant : « Bon. Je vais quand même essayer de vous aider du mieux que je peux. C’est mon devoir après tout. »

Si cet homme était sous l’influence de la drogue, il suffirait d’attendre un peu pour que cela passe, et chacun repartirait de son côté. S’il était devenu fou… Et bien… Il ne pourrait pas faire grand-chose. S’il était sous l’emprise d’un sortilège effaçant tous ses souvenirs, là, ça serait plus inquiétant, et ça serait plus de son ressort. Les souvenirs étaient personnels. Personne n’avait le droit d’y toucher. Mais, avant de juger, il fallait comprendre. Serenus demanda alors :

« - De quoi vous rappelez vous Sombreval ? Vous dites que vous étiez en Outrevent il y a quelques jours. Comment avez-vous fait pour venir ici aussi rapidement ? »

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptySam 15 Avr - 20:17

Malgré toute la sincérité qu'Aaron avait mis dans ses propos, c'est avec dépit qu'il vit Serenus croiser les doigts sur sa poitrine :

─ Vous ne comprenez pas quoi ? C’est votre vie et ça l’a toujours été depuis que vous vous êtes enfui avec cette jeune femme noble. Elle a perdu son rang et le soutien de sa famille pour pouvoir vous épouser. Votre famille vous a rejeté. Qu’est ce qu’il y a que vous ne comprenez pas là-dedans ? Les Chevaucheurs ne pouvaient pas vous garder car ce que vous avez fait est grave. Trop grave pour les valeurs de notre ordre ainsi que pour l’honneur des dragons et de leurs cavaliers.

Discours qui fut ponctué d'un grognement du grand dragon. Le jeune Outreventois sentit la colère s'emparer de lui, mais il se contînt avec grande peine. C'était facile à dire pour lui qui n'avait pas tout perdu ! Essayait-il au moins de comprendre ? Il avait toujours été de commune mesure que les plus bas gradés estiment parfois que leurs supérieurs ne fassent que le stricte minimum, sans chercher à se préoccuper de leur situation. Cela semblait être le cas ici. Et tandis qu'Aaron contenait à grande peine une foule de sentiment animé tantôt par la colère tantôt par la tristesse, mais surtout menée par l'incompréhension, Serenus reprit :

─ Je ne veux pas paraitre dur avec vous Sombreval. Mais dire que vous ne comprenez pas n’arrangera rien à votre situation. Vous vous dites que c’est injuste, mais c’est notre loi, et personne ne peut y déroger. Bon. Je vais quand même essayer de vous aider du mieux que je peux. C’est mon devoir après tout.

Il n'y croyais pas, et le concerné le voyait bien. A quoi bon faire semblant ? Souhaitait-il simplement avoir bonne conscience ? C'était pourtant la seule chance d'Aaron.

─ De quoi vous rappelez vous Sombreval ? Vous dites que vous étiez en Outrevent il y a quelques jours. Comment avez-vous fait pour venir ici aussi rapidement ?

Et cette manie de l'appeler Sombreval ! L'appelait-il Dardalion, lui ? Non, bien sur, c'était son supérieur, mais lorsqu'il s'était rencontré, n'avaient-ils pas chacun pris le temps de retenir leur prénom ? Aaron se sentait de plus en plus agacé par le comportement de l'homme face à lui, mais il savait que se mettre en colère ne servirait à rien. Néanmoins, son incompréhension et son angoisse mêlée à ce qui semblait être un semblant de dédain - ou bien même d'agacement - de la part du Capitaine commençait à lui peser. Inspirant une grande bouffée, il resta silencieux quelques instants. Son regard posé dans celui de Serenus, il réfléchissait. Que dire ? Rien ne le ferait changer d'avis. Mais que s'était-il réellement passé ? Et comment se sortir de ce mauvais pas ? Était-ce là l’œuvre d'un quelconque mage lui ayant voilé la mémoire ? Mais dans quel but ?

─ Je ne sais pas, je suis incapable de vous l'expliquer. Mon dernier souvenir prend place en Outrevent, à la Caserne. J'y résidais en attendant de me remettre de l'attaque de Bohé ...

C'est avec stupeur qu'il réalisa qu'il n'avait plus mal. Jetant un œil sur son épaule, il constata avec stupeur qu'il n'y avait plus ni traces de brûlures ni d'écorchures, et qu'il pouvait la mobiliser sans douleur. Elle avait pourtant été sacrément amochée lors des festivités. Si les plaies avaient pu se refermer sans laisser de traces - ce qui aurait dû nécessiter plusieurs mois - les cicatrices des brûlures auraient dû être visibles, trop marquées qu'elles étaient pour disparaître un jour. Levant un regard égaré vers Serenus, il le détailla alors du regard. Lui non plus n'avait plus rien, pas même cette vilaine entaille qu'il avait jadis caché avec un pansement, et pour laquelle il avait espéré qu'Aaron soit un mage de guérison. Mais que diable se passait-il ?! Au vu de leurs aspect physique respectif, il n'y avait guère que deux possibilités : soit il s'était écoulé des mois depuis cette sombre soirée, soit un mage avait été à l’œuvre sans qu'ils en soient au courant. Désemparé, Aaron demanda d'une voix hésitante :

─ Vous ... vous vous souvenez de l'attaque de Bohémont, n'est-ce pas ? Des pirates de l'Audacia ...

Tout se mélangeait dans la tête d'Aaron tandis qu'il cherchait une explication. Néanmoins, il espérait que la réponse de Serenus pourrait lui donner un fil auquel s'accrocher pour la suite.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMer 19 Avr - 22:11

Sombreval commençait à perdre patience. Très bien. Ils sont trois maintenant à être au bord de la colère. Serenus la contenait, mais il doutait de pouvoir la contrôler aussi longtemps qu’Aaron. Quant à son dragon, il gardait son regard froid braqué sur l’ancien Chevaucheur, mais restait immobile. Serenus tenta de mettre les choses au clair en expliquant la situation à Aaron. Cela lui rappellerait peut être pourquoi il en était là aujourd’hui. Obédience appuya ses propos par un grognement, montrant ainsi qu’il était parfaitement d’accord. Puis, le Capitaine lui demanda ce dont Aaron se rappelait, il lui demanda ses souvenirs les plus récents. Les deux hommes se toisèrent du regard pendant un moment. Sombreval semblait réfléchir à ce qu’il allait répondre. Obédience ouvrit grand la gueule pour bailler. Serenus leva la tête vers lui et soupira. La journée était loin d’être fini. Lui qui était motivé pour aller s’exercer, le voilà maintenant aussi las qu’après une journée à nettoyer des écailles.

Aaron reprit enfin la parole et expliqua que son dernier souvenir prenait place à Outrevent. Il reprenait des forces après avoir été blessé. Il parla d’une attaque de Bohé… Bohé ? Qu’était ce que cela ? Parlait-il de Bohémont ? Serenus regarda Aaron qui avait l’air de s’être fait piqué par une bestiole tant il restait bouche bée, frappé par la stupeur. Il regarda son épaule, comme s’il recherchait une blessure ou une vieille cicatrice avant de reporter son attention sur le Capitaine. Obédience leva la tête juste au-dessus de celle de son cavalier. Serenus pencha la tête sur le côté en même temps que son compagnon, se demandant pourquoi Aaron l’observait avec une telle insistance, quand celui-ci reprit la parole pour lui demander s’il se souvenait de l’attaque de Bohémont, avec des pirates de l’Audacia.

C’est une plaisanterie ? Si c’est le cas, elle n’était pas drôle. Obédience retroussa une nouvelle fois les babines. Serenus, s’il avait été un dragon, aurait surement fait la même chose. Une attaque ? A Bohémont ? Bohémont, attaqué par des pirates de l’Audacia. Serenus n’avait pas le souvenir d’une telle bataille. A moins qu’elle vienne juste de se produire… Serenus fronça les sourcils. Il faudrait qu’il contacte ses confrères d’Ansemer pour en être sûr. Vu comme Aaron en parlait, cela signifiait que la bataille était déjà passée. Mais Serenus n’avait aucun souvenir d’un tel évènement. Le Capitaine croisa brièvement le regard de son dragon.

« - Maintenant j’en suis sûr, il a vraiment perdu la raison.

- Pas si vite Ob. Nous devons nous assurer de l’existence de cette bataille. Nous devons en parler avec les Chevaucheurs d’Ansemer. Ils en sauront surement plus que nous.

- Pourquoi nous demande t’il si nous nous rappelons d’une telle bataille ? Nous n’avons jamais combattu à Bohémont, et heureusement d’ailleurs. »

Serenus se tourna vers Aaron et demanda à voix haute :

« - Quand ? Dites-moi quand s’est déroulé cette attaque. »

Le Capitaine resserra une lanière de son plastron tout en réfléchissant à toute vitesse. Il y avait plusieurs possibilités. Soit Aaron mentait, et il était un excellent comédien. Dans ce cas, il finirait dehors avec le feu à son pantalon. Soit il délirait et se mettait à halluciner et à inventer des évènements. Alors Serenus n’aurait pas d’autre choix que de le ramener gentiment sur le chemin menant à son chez lui, auprès de son épouse, et il veillerait à ce que celle-ci le surveille de près et prenne soin de lui. Soit Aaron avait été témoin d’un évènement tragique dont il n’avait pas été mis au courant. Mais, dans ce cas, ou étaient ses blessures ? S’il disait qu’il attendait de se remettre de l’attaque, c’est qu’il n’en était pas sorti indemne. Serenus reprit alors :

« - Racontez moi cette bataille Sombreval. Avez-vous été blessé ? Si oui, où sont vos plaies ? Et vous ne m’avez pas dit comment vous avez fait pour venir ici aussi rapidement. »

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptySam 22 Avr - 21:15

La rencontre tournait au vinaigre, un enfant l'aurait remarqué à l'attitude des trois compagnons y prenant part. Le dragon décida à nouveau de dévoiler sa magnifique dentition à Aaron, tandis que Serenus le dévisageait d'un air las. Nul doute que les deux étaient en train de discuter. Comme cela manquait à Aaron. Où donc était Héritage, à cette heure-ci ? Et si tant est que c'était la faute de son chevaucheur s'ils s'étaient retrouvé séparés, lui en voulait-il ? Lui avait-il tourné le dos, lui aussi, parce qu'il avait soi-disant manqué d'honneur ? Leur séparation lui coûtait-elle autant qu'à Aaron ou était-il parti de son plein gré ?

─ Quand ? Dites-moi quand s’est déroulé cette attaque. Racontez moi cette bataille Sombreval. Avez-vous été blessé ? Si oui, où sont vos plaies ? Et vous ne m’avez pas dit comment vous avez fait pour venir ici aussi rapidement.

Le capitaine resserra son plastron, tout en semblant réfléchir. Le chevaucheur déchu réfléchissait aussi, de son côté. Si Serenus n'avait rien ajouté de plus, il semblait clair que cette bataille ne lui évoquait rien. Il était pourtant là, ils s'étaient même battus côté à côté, comment avait-il pu l'oublier ? Et la relique ? Les pirates ? Ce n'était tout de même pas choses communes en Faërie, pourquoi diable ne s'en souvenait-il pas ? La tête entre les mains, Aaron se massa le front. S'il ne comprenait toujours pas de quoi il retournait, il était clair qu'il s'était passé quelque chose. Restait à le prouver, et à comprendre quel en était l'origine. Et à espérer que cela pourrait être rétabli. A dire vrai, il n'envisageait même pas la possibilité que cette situation soit désormais la sienne pour l'éternité.

─ A la fin du mois de mars 1002, mon Capitaine.

Il avait parlé d'une froid forte, et affirmée. Quand au reste, cela lui avait échappé naturellement. L'habitude de s'adresser à son supérieur n'avait pas disparut, preuve qu'il n'avait encore rien oublié malgré les propos de Serenus.

─ Vous étiez là aussi, mon Capitaine. Nous avons combattus côté à côte pendant un moment, jusqu'à ce que les canons de l'Audacia bombardent les échoppes, les faisant voler en éclat. Je vous ai perdu de vue à cet instant, et j'ai été blessé comme bon nombre d'entre nous. Et la Relique a disparu.

A quoi bon chercher à mentir ? Après tout, peut-être Serenus finirait-il par comprendre qu'il n'était pas fou, et que tout ça lui était bel et bien arrivé. Après tout, Aaron n'était pas assez imaginatif - ni assez culotté - pour inventer un mensonge de cet envergure. Que le Capitaine aille trouver Rackham et les autres pour leur demander de quoi il retournait.

─ Quant à savoir comment les cicatrices ont disparu, et comment je suis arrivé ici, je n'en sais rien. Je n'ai aucun souvenir depuis les quelques jours de repos qui m'ont été accordé à la suite de l'attaque.

Aaron espérait sincèrement que cette incompréhension se terminerait bientôt, pour qu'il retrouve Héritage et Arietty, et qu'ils ne soient plus jamais séparés. Se retrouver seul dans une situation aussi angoissante était pour le moins véritablement douloureux.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMar 25 Avr - 21:04

Bien, Aaron semblait déjà s’être rappelé leurs positions respectives. Sa situation venait de s’améliorer. Mais de juste un poil. Serenus le regarda d’un air las. Ce pauvre homme était pitoyable. La perte du lien mental entretenu avec un dragon pouvait faire des ravages dans l’esprit d’un homme. Mais il n’en était pas encore là. Il n’avait pas assez d’éléments pour juger si Aaron était fou ou non. Les deux hommes se toisèrent encore quelques instants, et Sombreval repris la parole.

Quoi ?

C’était une plaisanterie ? Si c’est le cas, elle n’est pas drôle du tout. A la fin du mois de mars d’accord. C’était encore tout récent. Alors pourquoi n’avait-il pas été mis au courant ? Même si cela ne concernait pas sa caserne, il était en droit de savoir ce qu’il se passait dans les autres duchés. Les Chevaucheurs étaient solidaires entre eux et il n’aurait pas hésité à envoyer quelques paires d’ailes en renfort. Mais la suite fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase qui contenait tant bien que mal la patience de Serenus et, indirectement, celle d’Obédience.
Chevaucheur et dragon se regardèrent quand Aaron termina sa phrase sur le fait qu’il ignorait comment être venu ici. Et il disait tout cela d’une voix forte, comme s’il était persuadé de dire la vérité, et que Serenus allait louer son courage. Mais bien sûr. Maintenant, il n’y avait plus de doute.

« - Je peux… ?

- Au début, je t’aurais dit non.. Mais là…

- Merci.

- Une petite Ob. Juste une petite.

- Je sais ce que je fais ! Je vais pas t’en faire une torche !

- Et le brigand l’autre jour ?

- Erreur de visée. Mais tu vas voir qu’on m’appelle pas crameur de froc pour rien ! Pousse-toi. »


Serenus leva les mains, vaincu, et s’écarta d’un pas sur le côté. Obédience se contracta et cracha une petite boule de feu qui percuta le pantalon de ce soit fou soit menteur bien culotté. Culotté enfin… Plus pour longtemps. Serenus laissa échapper un sourire satisfait en voyant le feu commencer à prendre et il s’approcha d’Aaron. Ce n’était plus le moment de rire désormais. Il attrapa l’ancien Chevaucheur par le col et lui dit sur un ton sévère :

« - Je sais pas à quel jeu vous jouez Sombreval. Mais ça prends pas avec moi. Je n’ai jamais combattu à Bohémont, et je n’y étais pas non plus le mois dernier. Rien ne tient debout dans votre histoire. Alors vous allez vite remonter sur votre cheval et repartir d’où vous êtes venu. »

Il le relâcha sèchement et retourna vers son dragon. Il reprit à voix haute :

« - J’en reviens pas que je perds mon temps avec un demeuré pareil. »

Il passa une main sur le flanc de son dragon dont la gueule était encore fumante. Il était prêt à recommencer si Aaron s’obstinait à raconter ses histoires à dormir debout. Qu’il aille le faire dans une auberge ! Là, il ne dérangera personne, sauf les ménestrels et les ivrognes. Serenus se retourna une dernière fois pour le regarder. Oui, la perte de son dragon avait dû le rendre fou. Mais pourquoi insister à ce point pour le récupérer ? A ce train là, même la Guilde des Guerriers ne voudra pas de lui. Ils veulent des bons combattants certes, mais pas ceux qui ont l’esprit dérangé. Obédience étira les ailes.

« - Tu n’auras pas complètement perdu ton temps.

- Que veux tu dire par là ?

- Nous avons pu voir ce que cela donnait de séparer un homme de son dragon. Que cela nous serve de leçon. Toujours rester prudent et ne jamais commettre de folies. »

Serenus, le regard dans le vide, caressait pensivement les écailles vertes du grand dragon. S’il était un estomac ambulant amateur du « boule de feu sur chausses et pantalon » il était aussi capable de faire preuve d’une grande sagesse. Et Serenus l’admirait pour cela.

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptySam 6 Mai - 1:59


Livre II, Chapitre 3 • La Roue Brisée
#11 ♦️ Aaron & Serenus

Le Destin intervient

Des dragonnets trop tranquilles ? J'arrive. :superman:




La discussion semble parvenue dans une impasse : Serenus et Aaron ne parviennent pas à s’entendre, et la situation commence à dégénérer. Pourquoi recourir à la violence aussi aisément ? L’autorité, pourtant, se doit d’être une main de fer gantée de velours…

Fort de cet adage bien sage, le Destin intervient donc en faveur du Chevaucheur déchu et malmené : c’est bien abruptement que la mémoire revient soudain à Serenus, qui se trouve projeté dans cette vie étrange, avec une voix inconnue lui murmurant des commentaires au creux de ses pensées ! Le voilà redevenu le guerrier coureur qu’il a toujours été dans son autre vie, et celle-ci lui est maintenant totalement étrangère.

Peut-être la conversation pourra-t-elle reprendre, une fois le feu de joie maîtrisé… ?



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyDim 7 Mai - 19:52

Quand Aaron termina sa phrase, en assurant avec sincérité qu'il n'avait aucune idée de la façon dont il était arrivé ici, il su que les choses allaient mal tourner. Le regard de Serenus en disait long, à son plus grand regret. Bon dieu ! L'ancien chevaucheur aurait aimé pouvoir se justifier, prouver qu'il disait la vérité, mais il n'avait aucun moyen de le faire, et n'était pas en position de négocier. Comment allait-il seulement pouvoir faire ? Il était inimaginable pour lui de rester dans cette situation jusqu'à la fin de ses jours. Malgré tout, Serenus ne pourrait rien faire pour lui, c'était désormais évident. Et tandis que son regard se décomposait subitement, la colère s'empara de lui quand il constata que le Capitaine donnait à son dragon l'autorisation de faire feu, et plus encore quand il le saisit par le col :

─ Je sais pas à quel jeu vous jouez Sombreval. Mais ça prends pas avec moi. Je n’ai jamais combattu à Bohémont, et je n’y étais pas non plus le mois dernier. Rien ne tient debout dans votre histoire. Alors vous allez vite remonter sur votre cheval et repartir d’où vous êtes venu.

Ce disant, il le relâcha brusquement, et déclara à voix haute à son dragon :

─ J’en reviens pas que je perds mon temps avec un demeuré pareil.

Furieux, Aaron n'en resta pas là. Oh bien sur, il était certain qu'il aurait été plus sage de tourner les talons et de se résoudre à abandonner la partie, mais il n'en était plus question. Serenus n'avait aucunement le droit de le traiter de la sorte - quand bien même il avait été son Capitaine - et le chevaucheur banni comptait bien tenter tout ce qui était en sa mesure pour retrouver Héritage et Arietty. Il n'était pas envisageable de passer le restant de ses jours sans eux. Pas une minute de plus, même. Qu'importe s'il terminait dans dans l'ombre d'un cachot, ou n'importe où ailleurs, pour avoir manqué de respect envers son supérieur qui, au fond, ne l'était plus. Mieux valait sans doute périr en tentant de récupérer ce à quoi il tenait le plus plutôt que de fuir lâchement en se résignant. Marchant vers Serenus d'un pas décidé, il cracha d'une voix furieuse :

─ Vous avez raison, j'ai dû me tromper. L'Homme que je pensais connaître n'était pas un bon à rien trop occupé à boire tout son soul et à jouir de son pouvoir pour assumer son devoir.

Ce disant, emporté par sa colère, il était allé jusqu'à tapoter le plastron du Capitaine du bout du doigt. De quel droit agissait-il de la sorte ? Que son dragon crache le feu, après tout, cela ne l'arrêterait pas. Le chevaucheur déchu irait voir quelqu'un d'autre, et finirait par trouver une solution, même s'il devait y passer le restant de sa vie. Et tandis que ses yeux lançaient des éclairs, il avisa tour à tour son supérieur et son dragon, les maudissant intérieurement. Il regrettait de ne pas avoir quelque chose à planter dans la table en bois brut pour passer sa colère,  et se contenta de poser brutalement ses deux poings dessus, réfléchissant comme il le pouvait à travers sa frustration. Aaron resta immobile pendant quelque instants, dos au capitaine, cherchant vainement quelque chose à dire mais sans y parvenir. Finalement, il balaya les restes de leur frugal repas d'un revers de main, et s'éloigna en direction de la sortie. Il se doutait que le retour de flamme n'allait pas tarder, et qu'il allait sans doute bien vite se retrouver dans une situation peut-être pire que celle avec laquelle il était arrivé, mais cela lui importait peu. La douleur et l'angoisse liées au vide causé par l'absence de la présence rassurante d'Héritage et d'Arietty était trop lourde à supporter.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyLun 8 Mai - 22:09

Il n’avait pas l’habitude de se montrer aussi… Impoli et impulsif. Un chef devait être capable de maitriser ses émotions. Mais avec la méfiance d’Obédience, mêlée à sa rapide perte de patience, il avait tôt fait de chasser l’importuné, avec en prime quelques flammes sur ses chausses. Serenus se détourna d’Aaron, furieux, tandis que le dragon chassa se redressait sur ses puissantes pattes. Obédience baissa la tête vers son cavalier, qui leva la main et la posa sur son museau. Le chevaucheur passa la main sur les écailles, tout en se demandant comment sa journée avait pu si mal tourner alors qu’elle avait si bien commencée. Il se tourna vers Aaron qui marcha droit vers lui, furieux. Obédience montra les dents, mais Serenus resta là, attendant que l’homme vienne à lui.

Soudain, tout changea.

Serenus cligna des yeux. Mais que faisait il là ? Où était il ? Il regarda autour de lui, croisant à la fois le regard d’un immense et magnifique dragon et d’un homme dont le visage lui était familier. Mais que faisait-il à la caserne de la Volte. Il la connaissait pour s’y être déjà rendu plusieurs fois mais il ne savait pas pour quelle raison il se trouvait là aujourd’hui ! Il regarda l’homme furieux et se rappela soudain son nom. Aaron. Aaron de Sombreval. Un Chevaucheur. Le dragon vert était il le sien ? Serenus, complétement abasourdi, regarda Aaron lui dire que l’Homme qu’il pensait connaître n’était pas un bon à rien occupé à boire et à jouir de son pouvoir. Serenus fronça les sourcils. Mais de quoi parlait-il ? Soudain une autre voix se fit entendre :

« - Un mot de ta part et je le flambe ! »

Serenus sursauta et regarda autour de lui, cherchant d’où venait cette voix. Puis, il se tourna de nouveau vers Aaron qui touchait son plastron du bout du doigt. Serenus balbutia, complètement perdu :

« - A… Aaron ? Mais… Mais que se passe-t-il ?

- Que t’arrive t’il ? Te voilà bien confus. Je t'avais bien dis que ce poisson n’était pas frais. »

Cette voix, encore une fois. Serenus sursauta de nouveau. Il plaqua les mains sur son crane et recula. Mais d’où venait cette étrange voix ? Avait il perdu la raison ? Il se demanda alors s’il était le seul à l’entendre. L’odeur de la fumée le ramena à la réalité. Il montra le pantalon d’Aaron du doigt et dit :

« - Aaron, ton pantalon fume, il faut le changer. Les Chevaucheurs de la Caserne pourront t’en donner un autre. Où est le Capitaine ?

- Mais qu’est ce que tu raconte ? Le Capitaine c’est toi !

- Aaron ! Est-ce que tu entends cette voix ?

- Tu ne reconnais même plus la voix de ton dragon Serenus ? Regarde-moi.

Dragon ? La voix de son dragon ? Depuis quand avait il un dragon ? Le Guerrier se tourna vers l’immense et sublime créature verte et regarda ses yeux. Le regard, à la fois noble et plein de sagesse du dragon le cloua sur place. Serenus bégaya :

« - Je.. Je ne comprends pas… Je n’ai jamais eu de dragon… C’est Aaron le Chevaucheur, pas moi. »

Le dragon pencha la tête, son regard exprimait à présent la confusion la plus totale, et de l’inquiétude. Il s’inquiétait pour son cavalier, qui semblait avoir lui aussi perdu la raison. Serenus recula, et s’assit sur le banc avant de tomber par terre. Il passa une main sur son visage, avant de se rendre compte d’une chose. Il n’avait plus sa balafre. Il se rappela alors la bataille de Bohémont, contre les pirates de l’Audacia, et il se pencha brusquement pour regarder sa jambe. Il avait été brulé par une explosion. Il devait forcément en conserver la trace ! Une rapide inspection lui confirma que, non seulement il n’avait pas été brulé, mais que les seules cicatrices qu’il portait lui étaient totalement inconnues. Etait-il en train de rêver ? Non. Tout était trop réel. Aaron, l’odeur de la fumée, l’immense dragon, et puis cette voix, dans sa tête, cette voix inquiète qui lui demandait ce qu’il pouvait bien lui arriver et qui lui conseillait d’aller se coucher. Le guerrier se mit à respirer bruyamment, avant de souffler pour reprendre son calme. Bon, il finirait bien par se rappeler de tout. Il avait dû prendre une bonne cuite et se réveiller avec une assez bonne gueule de bois pour ne plus rien se rappeler de ces derniers jours. Il se rappelait être enfermé dans les cachots d’Outrevent. Le duc venait de lui annoncer qu’il partirait au front. Mais après…

"- Serenus, tu commences sérieusement à me faire peur !"

Serenus leva la tête vers la seule personne qui le reliait à ses souvenirs, Aaron. Il se releva et demanda :

« - Aaron, peux-tu m’expliquer ce qu’il se passe ? Pourquoi sommes-nous ici, alors que je devrais être au combat ? Pourquoi j’entends cette voix ? Aaron, je ne me souviens de rien ! "


Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyVen 12 Mai - 20:21

Ce ne fut pas les flammes du dragon qui firent se retourner Aaron malgré ce qu'il avait pu penser, mais bien les mots de Serenus :

─ A… Aaron ? Mais… Mais que se passe-t-il ?  

Pardon ? Peu certain de ce qu'il venait d'entendre, l'ancien chevaucheur s'immobilisa, se retournant vers son Capitaine. Ce dernier, l'air hébété, avait plaqué ses mains sur son crâne en reculant :

─ Aaron, ton pantalon fume, il faut le changer. Les Chevaucheurs de la Caserne pourront t’en donner un autre. Où est le Capitaine ?

Parce qu'en plus de se pavaner, il fallait qu'il se moque de lui. Pour un peu, Aaron aurait volontiers refait le portrait de Serenus, mais il se doutait bien que ce n'était pas la bonne solution, et que cela ne ferait qu'empirer les choses, en dépassant réellement la limite cette fois-ci. Les mots passaient encore, les gestes ne pardonnaient pas, quant à eux.

─  Aaron ! Est-ce que tu entends cette voix ?

Serenus était bon acteur, il n'y avait pas à dire. Son ton hautain et orgueilleux avait laissé place à un faux semblant d'incompréhension et de stupéfaction. Bon acteur, mais cela ne lui permettrait pas de se défaire d'Aaron. Ce dernier, furieux, se retenait de toutes ses forces en serrant les poings, tentant de se défaire de la colère qui l'animait en crachant son venin :

─ Parce qu'en plus d'être un bon à rien, vous vous plaisez également à jouer l'idiot ... rassurez-vous, nul besoin de mimer, vous vous en sortiez très bien en restant naturel.

C'était la première fois qu'Aaron se trompait à ce point sur une connaissance. Certes, il n'avait croisé Serenus qu'à quelques occasions, mais le guerrier lui avait alors parut être quelqu'un de sympathique à qui l'on pouvait faire confiance. Découvrir la réalité n'avait été que trop décevant. D'un simple guerrier, Serenus s'était en fait avéré être Capitaine des chevaucheurs, ce qui signifiait que là où Aaron avait été honnête, lui ne l'avait jamais été, dès le départ. Dès lors, comment lui faire confiance ? Et l'homme qu'il découvrait aujourd'hui était trop odieux pour pouvoir ne serait que songer à lui sans avoir les poils hérissés.

Entre temps, Serenus s'était retourné vers le grand dragon, l'air stupéfait. Nul doute que les deux étaient en train de se moquer de lui. Mais Aaron ne pouvait rien faire, la lutte n'était pas égale. Tant que le compagnon du Capitaine était présent, Aaron n'avait aucune chance de s'en sortir par la force ou la surprise, et le moindre faux pas pourrait lui coûter plus qu'une simple culotte. Après tout, au point où il en était, un déshonoré disparut ou mort, quelle différence cela faisait-il ?

─ Je.. Je ne comprends pas… Je n’ai jamais eu de dragon… C’est Aaron le Chevaucheur, pas moi.

Et en plus, il enfonçait le couteau dans la plaie. Pourquoi insister à ce point ? Le déshonneur d'Aaron ne lui était pas retombé dessus, à quoi bon s'acharner sur le jeune homme ? Estimait-il que sa peine n'avait pas suffit ? Que perdre la moitié de soi-même n'était pas assez ? Qu'il fallait en plus l'humilier jusqu'au bout, allant même jusqu'à transgresser l'honneur des chevaucheurs à son tour ? Car après tout, les moqueries de Serenus ne faisait que l'abaisser au même rang que le chevaucheur disgracié, bien que ce dernier n'ait aucunement souhaité cela.

─ Aaron, peux-tu m’expliquer ce qu’il se passe ? Pourquoi sommes-nous ici, alors que je devrais être au combat ? Pourquoi j’entends cette voix ? Aaron, je ne me souviens de rien !

Et pour la première fois depuis que Serenus avait commencé ses singeries, l'ancien chevaucheur croisa le regard de son capitaine. Le croisa vraiment. Et il y découvrit la même stupeur que lui à son réveil, la même incompréhension. Mais comment savoir s'il ne jouait pas encore la comédie ? Au point où il en était, puisqu'il ne semblait plus avoir aucun appui, Aaron se méfiait. Il ne savait pas comment ni pourquoi il se retrouvait là, au beau milieu d'un environnement où il ne reconnaissait rien, et où il n'y avait rien de similaire à sa propre vie, mais il savait une chose : il n'accorderait pas deux fois sa confiance à un homme qui l'avait trompé.

─ Moque toi de moi autant que tu le veux, Serenus, peu m'importe. Je préfère garder le peu d'honneur qu'il semble me rester à tes yeux plutôt que de m'abaisser à tes singeries.

Immobile, la voix froide et le regard impassible, Aaron était passé du vouvoiement au tutoiement sans même en demander la permission, car il ne reconnaissait aucune autorité à son soi-disant supérieur. Plutôt vagabonder que de s'agenouiller devant lui.

─ Je t'ai accordé ma confiance une fois, n'espère pas me tromper une deuxième fois.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyDim 14 Mai - 22:15

Il ne le croyait pas. Aaron ne le croyait pas. Son regard furieux et las était douloureux. Mais dans quel monde avait-il atterri ? Le voilà lié à un dragon dont il ne connait même pas le nom, rejeté par son ami, et complètement perdu. Serenus soupira doucement et essaya de se calmer. Ce n’est pas en paniquant comme il venait de le faire que ça allait s’arranger. Aaron serrait les poings et lui dit qu’en plus d’être un bon à rien, il était un idiot, et que, en plus, cela servait à rien de jouer comme il le faisait. Serenus resta un moment bouche bée, les bras le long du corps. Le dragon, quant à lui, n’arrêtait pas de lui exprimer son inquiétude. La majestueuse créature s’était relevée, et cherchait à croiser le regard de Serenus. Au bout d’un moment, le Guerrier finit par le regarder. Et rien ne se produisit. Pas d’illumination, pas de souvenir retrouvés. Rien.

« - Serenus, je suis sûr que cet Aaron t’a fait quelque chose. Je ne sais pas quoi, mais je ne vais pas tarder à le savoir ! »

Aaron, pendant ce temps-là, lui dit qu’il préférait garder le peu d’honneur qu’il lui restait plutôt que de s’abaisser à ses singeries, et qu’il ne se laisserait pas tromper une deuxième fois. S’en fut trop pour le dragon. Serenus l’entendit gronder et leva la tête. Le dragon s’avança menaçant et prêt à mordre. Serenus l’entendit dire :

« - Serenus, un mot de ta part et je le flambe. Et pas d’erreur de visée cette fois ! »

Non. Non ! Tout mais pas ça ! Aaron était le seul lien qui le rattachait à la vie qu’il connaissait. Serenus fit face au dragon et leva les bras. Il dit à voix haute :

« - Non ne fais pas ça euh… Dragon. Il est le seul qui puisse m’aider !

- Tu as même oublié mon nom Serenus. Soit. Je ne ferais rien. Mais s’il continue à te traiter comme un moins que rien, j’en ferais une torche, que tu sois d’accord ou pas. "

Serenus fit une grimace et soupira. Bon. Il n’avait pas droit à l’erreur. Il devait tout faire pour qu’Aaron accepte de l’aider, et qu’il cesse de se montrer aussi froid envers lui. Il réfléchit et essaya de se remémorer leur dernière rencontre. C’était à Bohémont, pendant l’attaque des pirates. Il avait été blessé à la jambe, et avait combattu aux côtés du Chevaucheur. Avant cela, il l’avait rencontré dans une taverne, à Lagrance. Serenus luttait contre les démangeaisons provoquées par sa blessure au visage. Grâce la Voltigeuse l’avait touché avec sa propre épée lors du Tournoi. Serenus avait demandé à Aaron s’il pratiquait la magie de guérison. Celui-ci lui avait dit que non, mais ils avaient continué à parler. Serenus avait donné des miettes à une adorable belette et Aaron lui avait promis de l’amener voler sur son dragon, malgré son vertige. Serenus inspira un grand coup. Voilà qui devrait le convaincre. Serenus se tourna vers lui, et lui dit :

« - Aaron. J’ai trop de respect envers toi pour m’amuser à te tromper. Tu es un excellent combattant et tu me l’as prouvé lors de la bataille de Bohémont, lorsque nous avons combattu côte à côte contre des pirates.

- Mais qu’est-ce que tu racontes ? Nous n’avons jamais combattu là-bas !

Serenus se retourna vers le dragon qui semblait rongé par l’anxiété. Il se tenait bizarrement, comme s’il était prêt à bondir. Ses écailles étaient hérissées. Le Guerrier poursuivit alors :

« - Je suis un Guerrier de la Guilde. Je suis né et j’ai grandi à la Volte. Aaron, je t’ai rencontré à Lagrance, dans une taverne. J’avais une affreuse plaie sur le visage qui me rendait la vie impossible ! » Serenus traça le contour de la plaie sur son propre visage pour illustrer son propos, et il reprit : « Nous avons parlé de toi, du fait que tu étais Chevaucheur, j’ai même donné des miettes de pain à ton Familier ! C’était une belette si je me souviens bien. »

Le dragon n’en croyait pas ses oreilles. Il ne cessait de lui demander d’où venaient ces souvenirs, pourquoi Serenus se rappelait-il de ça et pas lui. La solution était toute simple. Serenus n’avait jamais été un Chevaucheur. Il était un Guerrier, et il en était fier. Certes il était loin d’être parfait, il avait fait beaucoup d’erreurs au cours de son existence. La pire, sans doute, avait été de tromper Elena.

« - C’est pas toi qui l’a trompé Serenus. C’est elle qui est allé voir un autre homme, ça aussi l’aurait tu oublié ? Moi, je n’oublierais jamais les nuits que j’ai passé à apaiser ta conscience, à te consoler. Tu ne cessais de te dire que tu étais un piètre mari et que c’était pour ça qu’Elena est allé voir ailleurs. »

Quoi ? Ça aussi c’était nouveau. Serenus se tourna vers le dragon et lui demanda à voix haute :

- Elena aurait fait ça ? C’est impossible !

- Et pourtant si. Elle a même eu un fils né de cet adultère. Ça aussi tu l’as mal vécu, mais tu t’es toujours occupé de l’enfant comme si ça avait été le tien. »

Serenus ne put s’empêcher de sourire. Un enfant. Ils avaient un enfant. Même si cet enfant n’était pas le sien, d’après le dragon, il le considérait comme tel. Serenus se retrouva un peu dans ces propos. Il aurait agi de même si Elena avait eu un enfant qui n’était pas de lui. Ce n’était pas de la faute de l’enfant après tout, s’il était né du mauvais côté du lit. Et puis, quoiqu’il en soit, Serenus n’aurait pas eu son mot à dire. Cibella et les femmes… Mais cela ne l’avançait pas plus. Il était toujours aussi perdu. Il lança un regard perplexe à Aaron. Il espérait que celui-ci retrouve soit de meilleure humeur à présent, et qu’il soit disposé à l’aider.

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMar 16 Mai - 21:15

Serenus se tenait bouchée bée, les bras ballants. Le dragon, quant à lui, commençait à s'agiter. Nul doute que l'attitude d'Aaron ne lui plaisait guère, et qu'il brûlait d'envie de mettre à nouveau feu à son pantalon. Il se mit à gronder, prêt à mordre à nouveau. Serenus se jeta devant lui, les bras levé :

─ Non ne fais pas ça euh… Dragon. Il est le seul qui puisse m’aider !   

Dragon ? Le Capitaine venait-il réellement d'appeler son dragon de la sorte ? C'était comme d'appeler un chien « cabot », gentil, mais pas digne d'une telle créature. C'était un genre de surnom affectueux, mais qui ne portait pas plus d'estime que cela. Malgré tout, peut-être était-ce là une habitude. Non, ce n'était pas ça qui surprenait le plus l'ancien chevaucheur, mais bien le fait que Serenus s'interpose entre son dragon et Aaron. A quel jeu jouait-il ?

─ Aaron. J’ai trop de respect envers toi pour m’amuser à te tromper. Tu es un excellent combattant et tu me l’as prouvé lors de la bataille de Bohémont, lorsque nous avons combattu côte à côte contre des pirates.

Il s'était tourné vers lui, le regard sincère. Mais comment le croire après tant d'incertitudes depuis le début de la journée ? Son dragon était forcément le sien, puisqu'il lui acceptait sa présence et le reconnaissait comme son chevaucheur. Et après tout, c'était Aaron lui-même qui avait évoqué cette attaque, il suffisait à Serenus de broder un peu. Non, décidément, cela ne suffisait pas. Si l'ancien chevaucheur restait tout à fait méfiant, il ne comprenait cependant pas le comportement de son capitaine. Pourquoi sembler honnête et sincère avec lui pour se moquer et jouer un rôle différent l'instant d'après ? Même son dragon semblait incertain et inquiet.

─ Je suis un Guerrier de la Guilde. Je suis né et j’ai grandi à la Volte. Aaron, je t’ai rencontré à Lagrance, dans une taverne. J’avais une affreuse plaie sur le visage qui me rendait la vie impossible ! Nous avons parlé de toi, du fait que tu étais Chevaucheur, j’ai même donné des miettes de pain à ton Familier ! C’était une belette si je me souviens bien.

Et tandis qu'Aaron restait impassible, incapable de se mouvoir devant tant d'incompréhension, le dragon et son Capitaine se regardait, mutiques, mais échangeant sans nul doute mentalement. Qu'importe, Aaron ne s'en préoccupait pas. Il essayait de comprendre. Après avoir tant espéré, il s'était résigné à ne rien recevoir de Serenus, et avait même apprécié de pouvoir rejeter sa colère et sa peine sur lui, se défoulant par la même occasion de tous les sentiments qui l'animaient. Mais voila qu'il devait à présent composer avec le Serenus qu'il avait réellement cru connaître, celui qui était son ami, celui qui ne lui avait rien fait. Comme c'était difficile de refouler cette amertume au fond de soi, pour ne serait-ce que simplement essayer de prendre du recul face à tout cela. Il était facile de cracher son venin, mais bien plus difficile de rétracter ses crochets lorsque le doute persistait.

Malgré tout, chaque détails que le soi-disant guerrier venait de lui raconter correspondait parfaitement avec le souvenir d'Aaron. Cette balafre sur son visage, leur discussion au coin du feu, et Arietty quemandant sur la table. Bien sur qu'il s'en rappelait. Il avait même promis un vol à Serenus, ce jour-là, malgré que celui-ci ait avoué avoir le vertige. Un vol sur le dos d'Héritage. Mais comment le faire voler sur un dragon qui n'était plus là ? Comment escompter lui présenter une créature désabusée qui avait pris son envol, déshonorée par son chevaucheur ? Alors ce fut comme si quelque chose se brisait. Comme si - malgré l'orgueil et le peu d'attention dont avait fait preuve le « Capitaine » durant la matinée - Aaron avait désespérément besoin de retrouver un visage familier auprès de lui. Quelqu'un qui comprendrait. Peu importe ce qui s'était dit ou fait, le chevaucheur voulait croire que le guerrier était sincère, et que tout cela n'était qu'un horrible malentendu. Et tandis que son impassibilité s'émiettait brusquement, Aaron leva des yeux terrifiés vers Serenus :

─ Je ... je ne comprends pas, Serenus. Ils ne sont plus là. Ils ont ... disparut.

Ils. Arietty et Héritage. Sa vie entière. Les deux âmes qui avaient croisés sa vie, et qui l'avaient toujours animée. Ils laissaient derrière eux un vide intolérable à supporter, et Aaron était incapable de continuer plus longtemps sans eux.

─ Aide-moi Serenus, s'il te plaît. Je t'en supplie. Je ne peux pas rester tout seul.

Son attitude figée avait laissé place à un homme en détresse et en pleine incompréhension, qui espérait que n'importe qui pourrait l'aider à retrouver ce qu'il avait perdu.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMer 17 Mai - 22:10

Il y arrivait. Petit à petit, et plus lentement que le voulait son esprit confus, mais il y arrivait. Aaron était en train de le croire. Ses propos, les détails précis de ses souvenirs et sa sincérité avaient fini par faire baisser la méfiance du Chevaucheur. Mais le Guerrier n’arrêta pas là ses efforts pour autant. Il devait lui-même essayer de comprendre comment il en était arrivé là, lié à un superbe et puissant dragon, dont il ne savait même pas le nom. Le dragon ne cessait de s’agiter, comme si un danger imminent pesait au-dessus de leurs têtes. Sa queue allait dans tous les sens, et il cherchait par tous les moyens de faire retrouver la raison à son cavalier. Serenus et lui parlèrent brièvement d’Elena, et Serenus appris qu’il élevait un enfant qui n’était pas le sien. Au début, il en était heureux, mais, plus les secondes passaient, et plus le malaise s’installait. Il ressentait à présent ce qu’avait dû ressentir Elena quand elle avait appris que son époux était retourné impur dans le lit conjugal.

Serenus, se rendant compte soudain du mal qu’il devait faire à son dragon, se tourna vers lui. Leurs regards se croisèrent à nouveau et Serenus lui dit à voix haute :

« - Je suis désolé si je te fais du mal, mais ce n’est pas intentionnel. J’ai l’impression qu’un coup de vent a soufflé tous mes souvenirs te concernant. Je ne me rappelle même pas de ton nom.

- Obédience. Mais n’aie crainte, cela va s’arranger et nous aurons tôt fait de partager un daim rôti à la flamme de dragon "

Serenus sentit alors la salive lui monter à la bouche et comprit que cet appétit soudain venait non pas de lui, mais d’Obédience. Il sourit, et sentit déjà la tension entre eux qui s’allégeait. Il n’était pas seul. Il y avait maintenant Obédience. A eux deux, et avec Aaron, ils allaient arriver à reconstruire ses souvenirs. Tout n’était pas perdu. Serenus se tourna vers Aaron. Son regard furieux avait laissé place au désespoir. Serenus comprit alors qu’il y avait autre chose. Quelque chose torturait son ami et le mettait dans cet état. Serenus fronça les sourcils tandis qu’Obédience se redressa. Il resta silencieux et attendit la réaction de son cavalier pour agir en conséquence. Aaron, sur un ton apeuré, lui dit qu’ils avaient disparus. Ils ?

« - Son dragon. Et son Familier je crois.

- Merci."

Son dragon et l’adorable belette avaient disparus ? Serenus pouvait maintenant comprendre ce qu’Aaron ressentait. Même s’il n’était pas encore tout à fait habitué à cette présence, il savait que, si elle partait, il n’aurait plus qu’un sentiment de vide absolu. Il soupira et s’avança vers son ami qui lui supplia de l’aider, car il ne voulait pas rester tout seul. Serenus le prit par les épaules et lui dit avec un sourire :

« - On va les retrouver. Ils ne doivent pas être bien loin. Obédience sait peut être où ils sont.

- Il y a quelques minutes tu le repoussais et tu m’autorisais à cracher sur son pantalon, et maintenant tu veux l’aider ?

- Je vais l’aider et toi aussi tu vas le faire, s’il te plait.

- Je n’y comprends plus rien mais j’espère que tu as pris la bonne décision.
"
Serenus se tourna de nouveau vers son ami. Il était en détresse et aussi confus que lui. Ils faisaient une bien belle équipe tiens. Deux gars, emplis d’incompréhension et qui avaient besoin d’aide, et un dragon, qui pensait en ce moment à son prochain repas, et à l’amnésie soudaine de son cavalier. Décidément, il avait le sens des priorités. Serenus réfléchit. Où auraient pu aller le dragon et la belette d’Aaron ? Sombreval, c’était où déjà… ? Non, ils ne seraient pas allés là-bas. Peut être à la Caserne où travaille Aaron ? Ou alors à Lorgol ? La ville des Peuples Libres est si vaste, elle peut surement abriter un dragon et une belette perdue. Et puis, on pourrait surement les aider s’ils allaient là-bas. Il y avait donc deux lieux à visiter : la Caserne d’Outrevent, et l’Académie. Mais par où commencer ? Les deux étaient à des semaines de marche, et ils n’avaient guère le temps.

« - De marche ? Tu te prends pour un marchand, ou pour un ménestrel itinérant ? Avec moi, cela prendra beaucoup moins de temps.

- Tu pourras porter Aaron en plus ?

- Quoi ? Je suis pas une mule ! Qu’il y aille par ses propres moyens !

-Il vient avec nous. Un point c’est tout. Mais nous ne sommes pas encore partis. »

Serenus revint vers Aaron, conscient que, même s’il conversait à voix haute avec Obédience, il décida de l’inclure dans la conversation. Il lui dit :

« - Tu es d’Outrevent n’est-ce pas ? Ils sont peut-être là-bas, à ta caserne. Sinon, j’ai pensé à Lorgol. Le Maréchal de Flamme aura surement quelques informations à nous donner, qu’est-ce que tu en penses ? »

Serenus penchait plus pour Lorgol. Le Maréchal sera aussi capable de lui dire comment il s’était retrouvé lié à un dragon. Restait à espérer qu’il soit présent, et qu’il possède bel et bien ces informations.

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyLun 22 Mai - 21:12

Le grand dragon, désormais incertain également, s'agitait de plus en plus devant son chevaucheur devenu étrange. A moins que Serenus ne le soit pas réellement. Mais comment avaient-ils pu en arriver là ? Le guerrier avait parlé à voix haute à son dragon, permettant à Aaron d'être inclus à la conversation. Lui non plus ne se souvenait plus de rien. Pas le moindre de souvenir avant ce matin. C'était un grand soulagement pour Aaron de voir qu'il n'était pas seul, même si cela ne changeait rien à sa situation.

─ On va les retrouver. Ils ne doivent pas être bien loin. Obédience sait peut être où ils sont

Et pourtant, le chevaucheur déshonoré avait l'impression qu'ils étaient à milles lieues de là, quelque part où il ne pouvait même pas les sentir. Si la distance impactait forcément leur communication, ils avaient toujours été là, présents au fond de lui. Il y a bien longtemps qu'il ne s'était plus retrouvé seul. Si seul. Quant au dragon qui se trouvait là, Aaron pouvait désormais lui donner un nom ; Obédience. Il ne manquerait pas de s'en souvenir si l'occasion lui était donnée de le rencontrer à nouveau, avec Héritage cette fois-ci. Que le grand dragon comprenne qu'Aaron ne s'était jamais joué de lui et de son semblant de chevaucheur ce jour-là.

Durant les longues minutes qui suivèrent, Serenus et Obédience conversèrent. Du moins, c'était ce que le jeune homme resté en retrait présageait, puisque que si son compagnon de fortune parlait à voix haute, il ne lui était pas donné d'entendre les paroles du dragon. Etrange que Serenus le puisse, d'ailleurs. S'il n'était pas le chevaucheur d'Obédience, comment pouvait-il simplement communiquer avec lui ? Voila un mystère que la magie aurait à expliquer plus tard. En attendant, les deux comparses semblaient échanger sur un possible voyage, puisque le guerrier négocia une place pour Aaron. Ce dernier fut d'ailleurs surpris de l'aplomb avec lequel son ami imposait certaine conditions à son dragon d'un jour. Malgré tout, il lui était reconnaissant de son aide, et n'était pas prêt de lui reprocher quoi que ce soit, désormais.

─ Tu es d’Outrevent n’est-ce pas ? Ils sont peut-être là-bas, à ta caserne. Sinon, j’ai pensé à Lorgol. Le Maréchal de Flamme aura surement quelques informations à nous donner, qu’est-ce que tu en penses ?

Aaron leva les yeux, sortant de sa contemplation. Il était certain qu'ils devaient se rendre quelque part et essayer de trouver une explication, mais qui pourrait la leur donner ? Qui ne les prendrait pas pour des fous, et serait en mesure de leur expliquer l'étrange phénomène ? Et quand bien même quelqu'un pouvait le faire, qui serait capable de remettre les choses en ordre ? Aaron espérait de tout cœur - et plus encore ! - que quelqu'un serait en mesure de lui faire revenir Héritage et Arietty, peu importe le prix, et peu importe le reste. Il voulait simplement les retrouver.

─ Lorgol. C'est là que nous devrions aller. Nous trouverons bien quelqu'un à la Caserne ou à l'Académie pour nous éclairer.

Il n'y aurait personne à Sombreval, Aaron en était intimement convaincu. Ni ses compagnons, ni la personne capable de les aider. Il n'y avait personne en mesure de les aider là bas pour le moment. Il n'y aurait peut-être jamais personne, mais c'était encore autre chose, et le chevaucheur avait bien d'autres préoccupations que son héritage pour le moment. S'adressant à nouveau à Serenus, comme à Obédience, il ajouta d'une voix grave :

─ S'il y a quelqu'un en mesure de nous aider, c'est à Lorgol que nous avons le plus de chance de le trouver.

Si tant est qu'il y avait quelqu'un. Ce qu'Aaron espérait de tout coeur, car s'il n'y avait personne, alors il n'osait imaginer la suite. Il ne voulait même pas penser à vivre une minute de plus avec ce vide immense en lui.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyMer 24 Mai - 22:56

Il fallait rassurer Aaron. Si celui-ci n’était pas en pleine possession de ses moyens et de son esprit, il serait difficile de prendre une décision. Serenus fit donc son possible pour calmer le Chevaucheur, au plus grand désarroi de l’énorme dragon, qui ne savait plus quoi penser. Il prononça quelques mots, et fit la promesse de retrouver les compagnons d’Aaron. Du moins, il promettait de faire son possible pour les réunir, car il n’avait strictement aucune idée de l’endroit où ils pourraient être. Obédience, quant à lui, restait silencieux, et observait les deux hommes. Serenus fit les cents pas et se remua les méninges. Ils pourraient trouver les solutions à toutes leurs questions soit à l’antenne d’Outrevent, là où le dragon d’Aaron pourrait se trouver, soit à Lorgol, auprès du Maréchal de Flammes. La deuxième hypothèse était la plus logique selon le Guerrier. Mieux valait se rapprocher du centre, là où se trouvent les dirigeants des organisations. Et puis, Lorgol était une grande ville, il y avait une chance que les compagnons d’Aaron soient là bas.

« - Et puis on mange bien à Lorgol. Tu te rappelles de cette taverne ? Celle où la viande fond quasiment sous la langue ?

- Quand tout sera fini, je t’amènerais chez Mamie Galette. Elle fait…

- Des Galettes. Pas besoin de me faire un dessin. Elle a déjà nourri un dragon ?

- Je ne crois pas, mais elle m’a déjà nourri moi, c’est à peu près pareil.

Serenus sourit, et se rendit compte à quel point Obédience lui ressemblait. Il se dit que, s’il avait été un mage et qu’il avait été choisi par un dragon, ça aurait été surement Obédience. Ou alors était-ce vraiment arrivé ? La réalité dont il se souvenait, celle où il servait la Guilde, n’avait peut-être jamais existé. Le Maréchal de Flamme en saura peut-être quelque chose à ce sujet…
Aaron sortit de sa réflexion et prit la parole. Il décida, pour le plus grand bonheur du guerrier, qu’il fallait partir pour Lorgol, car c’était là qu’ils avaient le plus de chance de trouver quelqu’un qui pourrait les aider. Serenus sourit et hocha la tête. Il dit sur un ton déjà plus joyeux :

« - Alors va pour Lorgol. » Puis, se tournant vers le dragon : « Obédience ?

- J’espère qu’elles sont bonnes tes galettes. Transporter ce renégat ne me plaît pas, mais je le fait pour toi. »

Et surement aussi pour le bon repas qui l’attendait. Serenus fit un grand sourire, et grimpa sur la selle du dragon. Une fois assis, il tendit la main à Aaron et l’aida à monter. Une fois fait, le dragon déplia ses ailes. Serenus sentit l’excitation le gagner. Il allait voler sur le dos d’un dragon ! Son dragon ! Même en rêve il ne pourrait vivre une telle expérience ! Il serra les mains et les jambes sur la selle, comme il le fait avec sa jument lorsqu’elle partait au galop. Puis Obédience s’élança.
Serenus laissa échapper un cri enjoué. Le dragon, en quelques coups d’ailes, gagnait de la hauteur. Quelle sensation merveilleuse ! Le vent sur le visage, la sensation de liberté qui allait avec ! Cette sensation que plus rien ne le rattachait à la terre, aux obligations et aux responsabilités ! Un sourire béat aux lèvres, Serenus regarda les ailes immenses et puissantes battre l’air, le cœur battant la chamade. Pas étonnant que les Chevaucheurs apprécient tant leur métier !

Puis, la réalité, SA réalité, le rattrapa. Serenus, curieux de voir la distance déjà parcourue, regarda en bas, et se plaqua sur sa selle. Son vertige. Il l’avait oublié celui-là. Aussi blanc qu’un linge, Serenus ferma les yeux et se cramponna du mieux qu’il pouvait sur la selle.

« - Qu’est ce qu’il y a ?

- Mon vertige ! Ob.. Obédience ! J’ai peur du vide bordel !

- Par mes écailles ! Cesse de plaisanter, tu sais bien que je comprends pas grand-chose à ton humour.

- C’est pas une blague !

- Misère… Nous voilà bien."

Obédience ne s’arrêta pas pour autant. Il accéléra même la cadence, toujours en direction de Lorgol.

7 mai 1001 :

Le dragon, les ailes endolories par ce long voyage, heureusement interrompu par quelques pauses forcées, se posa enfin sur le sol de l’Académie. Il laissa ses deux passagers descendre, et étira ses larges ailes, avant de bailler. Il avait faim, et son appétit se fit sentir chez Serenus, qui, encore pâle, fit quelques pas hésitants. Voler était tout simplement magique, quand on avait pas le vertige comme lui. Serenus remercia tout de même Obédience et suivit Aaron. Il y avait déjà du monde à l’Académie. Un campement y avait même été établi. Cela voulait donc dire qu’il y avait d’autres gens comme eux, des gens perdus, avec des souvenirs qui ne correspondaient pas à la réalité. Obédience suivit les deux hommes, veillant à ne blesser personne même si on entendit un ou deux cris de douleurs, dû à un pied écrasé. Cela fit sourire Serenus qui marcha d’un bon pas. Il regarda autour de lui, cherchant à reconnaitre des visages familiers. Etait-ce Melinda là-bas ? Mais oui ! Est-ce qu’il rêvait où elle avait un nourrisson dans les bras ? Serenus pencha la tête sur le côté et se promit de revenir la voir plus tard. Pour le moment, il avait autre chose à faire, il devait comprendre ce qui lui arrivait !

Spoiler:
 



Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptyVen 26 Mai - 22:29

Après avoir obtenu l'avis d'Aaron, Serenus confirma donc qu'ils iraient à Lorgol. De toute manière, Aaron se serait opposé à leur voyage vers Sombreval. Il n'avait pas besoin de cela pour l'instant, une chose à la fois. Il était donc temps de grimper sur Obédience. Aaron devait avouer qu'il n'était pas très à l'aise face au grand dragon qui avait manqué de le rôtir en entier, néanmoins il retrouva vite son aisance. A l'instant même où il trouva sa place sur le dos du grand dragon, un infime soulagement s'empara de lui. Il retrouvait ses marques, ses habitudes, celles qu'il connaissait si bien. Combien de fois avait-il pris cette place, derrière les ailes d'un dragon ? Combien de fois avait-il volé avec Héritage ? De trop nombreuses fois pour qu'elles puissent désormais être comptées, à n'en pas douter.

Devant lui, Serenus semblait proche de l'extase. Il était vrai que les premiers vols - et le premier en particulier - avaient toujours quelque chose de magique, et plus encore pour les chevaucheurs que pour les autres. Le premier vol, c'était l'occasion de prendre conscience du tournant que prenait sa propre vie, l'occasion de réaliser qu'une autre vie que la sienne était désormais liée pour toujours. L'occasion de devenir quelqu'un d'autre, car cette vie n'était en rien comparable à une autre. Malgré tout, le vertige de Serenus le rattrapa bien vite tandis qu'il se plaquait contre les écailles du dragon, mal à l'aise. Aaron aurait aimé l'aider, mais il ne pouvait pas faire grand chose pour lui, malheureusement. Tout rentrerait dans l'ordre lorsqu'ils toucheraient terre.

Leur voyage fut long, mais Aaron profita de ce sentiment grisant qu'il ressentait en vol pour oublier le reste, sans pour autant parvenir à faire abstraction du fait que le dragon qu'il chevauchait n'était pas le sien, comme s'il trahissait Héritage. Un sentiment déplaisant qui lui laissait un goût amer.

7 mai 1001

Le voyage avait été long, et leur arrivée à l'Académie signifiait qu'il était temps de replonger dans cette situation incompréhensible et terriblement angoissante. Il n'avait guère le choix, mais pour un peu, Aaron aurait préféré rester sur le dos d'Obédience pour ne pas avoir à affronter la réalité. Néanmoins, leur arrivée à l'Académie était peut-être également l'occasion de trouver une réponse - et le chevaucheur l'espérait de tout cœur - une solution. A sa grande surprise, ils n'étaient pas seuls. L'édifice majestueux que représentait l'Académie était entourée de part et d'autres de campements élevés à la va-vite sur la verdure qui entourait le bâtiment, lui donnant un air différent. En le traversant, Aaron eut la surprise de reconnaître quelques visages familiers, aux quotidiens pourtant bien différents. Malgré tout, tous portaient sur leur visage une nuance de doute qui laissait entrevoir que quelque chose n'allait pas. Quoi qu'il se passe, Serenus et Aaron n'étaient pas seuls, au grand soulagement de ce dernier.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 175691TitreAaron2
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 183231Quintal6
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée 512835TitreAaron1
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LabyrintheOcean
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée EmptySam 3 Juin - 2:48


Intrigue 2.3 ♦ La Roue Brisée

Sujet clôturé

Bien joué, petits dragonnets !






♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée   Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais t'es pas là, mais t'es où ? ♦ [Intrigue 2.3] La Roue Brisée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: