AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-16%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence Extrême VU2630F0
58.91 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 21:21



Mistyque présente

Armandine
De Faërie

Caitlin Stasey

« Les blessures ne sont que accessoire quand c'est la crainte qui les provoque, l'amour n'en est que plus douloureux»


tolérante - désinvolte - studieuse - courageuse - têtue - curieuse - cancanière - ambitieuse - fière - prude - franche -
intelligente - déterminée - discrète



© Greer
Ce moment du couronnement de Chimène, cet instant où j'ai lu les lignées et où
j'ai balayé les doutes de mon père quant à ses origines,
ce moment qui a ouvert mon destin, m'offrant un avenir princier à moi et mon frère, jamais je ne l'oublierai.



© reingwithme
Âge :17 ans
Date et lieu de naissance : 10 août 984, à la Rive (Outrevent)
Statut/profession : Princesse de Faërie, mage du Sang (lecture des lignées)
Allégeance :Gustave de Faërie, Ordre du Jugement
Dieux tutélaires : Idril par son père, aspire à Aura,
Groupe principal : Les pourparlers
Groupes secondaires : Noblesse / Mages




Assise dans ma chambre je réfléchis; mon caractère impétueux s'efface pour laisser place au devoir que je dois accomplir ; mon père ma parlé de cette possible union avec Liam d'Outrevent. Cela est ma responsabilité, fille de noble, je le sais que cela m'incombe. Les résultats de cette union n'en seront que bénéfiques pour Faërie en la cimentant autour de la famille impériale. Je porterai le nom de Duchesse, j'ai accepté, après avoir longuement réfléchi, à cette demande de mon père et j'attends impatiemment, la réponse du Duc d'Outrevent, une attente longue, bien trop pour mon impatience naturelle.

Mes yeux se voilèrent un instant, mes mains se crispant ; je suis simplement impatiente de remplir mon devoir, devenir cette personne pour laquelle j'oeuvre depuis mon enfance. J'obéis à mon père, j'attends la réponse du Duc d'Outrevent qui je le sais ne saurait tarder.

J'ai toutefois cette once d'inquiétude qui perle en moi ; pourquoi m'unir à un homme qui est contre les mages du sang ? C'est pourquoi aujourd'hui je me retrouve dans ma chambre, face à mes souvenirs, pour comprendre...

Lasse, je laisse mon regard se perdre sur une peinture présente sur une commode ; mes parents me l'ont dit, c'est moi bébé

« Deuxième enfant du couple, je venais le cimenter ; mon frère Antonin me précédait de 3 ans ; mais fruit d'une union forcée il n'était point le boulon symbole de l'amour de deux êtres. Je ne  savais pas, cette nuance. J'étais une nfant choyée dès mon plus jeune âge par père et mère ne vivant nullement dans le besoin ».

En ce qui concerne mon frère, j'ai  toujours été très proche de mon aîné, mage de l'automne, mais ces instants de jeu, cette innocence dans laquelle nous vivions, me manquent cruellement. Mes souvenirs volent à ces instants d'amusement fraternel.

« Antonin viens peindre avec moi ; âgée de 5 ans, je jouais  avec de la peinture, transformant ma robe blanche en une robe multicolore. A cet âge, la peinture ne se limite pas à la feuille sur laquelle je fais voler le pinceau.  A quoi sert un ustensile quand on peut se servir de nos mains comme pinceau ? Antonin hésite un instant avant de me rejoindre. Des heures durant, nous dessinons jusqu'à ce que maman et papa ne surgissent. Un regard effaré dans un premier temps de la part de nos deux parents qui se transforme progressivement en un sourire qu'un rire collectif vient ponctuer.».

Mais nous n'étions pas sans arrêt en train de nous amuser ; nous nous travaillions ensemble, écoutant notre précepteur avec ferveur. Les livres s'étalaient sur les étagères. La connaissance des différentes magies, la bonne tenue en société.
Je reste droite, mon regard fier tourné vers l'avenir et le passé, cet instant où mon aîné manifesta ses pouvoirs....

« il était venu le temps pour Antonin de se rendre à l'Académie, la manifestation de ses pouvoirs avait rempli de fierté ses parents. L'automne, une magie que j'enviais, mais moi, je pleurais de le voir partir, une première souffrance que je pris comme une épreuve. J'avais 9 ans lors de son départ, et je me sentais perdue sans la présence de mon aîné qui avait été mon modèle depuis ma naissance.
J'ai cru un instant être perdue ; je me retrouvais seule, entourée de mes deux parents certes, mais sans mon grand-frère, la vie n'était plus la même. Repères perdus, celui qui était un partenaire de jeu jusqu'à présent, d'apprentissage, était devenu grand ;mais moi, j'étais toujours qu'une enfant aux yeux de mes parents.
Buttée renfrognée je pris sur moi déterminée à le rejoindre, questionnant sans cesse mes deux parents et moi quand est est ce que je pourrai le rejoindre ? Je veux être avec mon frère moi aussi ; je veux être une grande personne. Boudeuse, contrariée, ma patience était mise à rude épreuve.».


Posant mon menton sur mes paumes regroupées je ferme les yeux ; j'avais appris à vivre seule sans mon frère à mes côtés. Ce n'était pas facile tous les jours, la vie à la maison avec une maman  qui avait tendance à boire un peu plus que l'accoutumée. A 17 ans, j'en avais conscience, enfant, je n'avais pas compris ses attitudes particulières.
Les premières années, quand Antonin était à l'Académie et rentrait, nous avons tout deux remarqué cette attitude foncièrement différente que notre père avait à son égard. Il était devenu plus autoritaire, plaçant de grand espoirs en son fils. Parallèlement Lauriane demeurait admirative vis-à-vis de son aîné.

En y repensant, mon regard se perdit sur une robe que j'adorais. Je ne rentrais plus dedans mais je ne pouvais l'oublier, c'était une de mes premières tenues féminines, symbole de la féminité qui s'emparait de mon corps d'enfant de dix ans.

« elle est magnifiiiique merci papa, maman ; robe bleue clair, je n'arrêtais pas de danser ; une fois encore, mes parents me couvraient de cadeaux. Peut être cherchaient ils simplement à refaire jaillir cette lumière dans mes yeux qui m'avait quittée lorsque mon frère était parti à l'académie.
Ce réveil de la féminité eut une conséquence sur l'attitude de Lauriane à mon égard. Jalousie. Gustave me protégeait  et chaque retour d'Antonin me remplissait de joie.
Je m'imaginais déjà mage du printemps ou mage de l'été apprenant à maîtriser mes pouvoirs ; les yeux rêveurs, je voulais chevaucher un dragon et répandre ma magie. Une grande chevaucheuse mage, accompagnée de mon frère, un duo fraternel, c'est ce que je voulais depuis ma plus tendre enfance.
L'esprit de justice, du haut de mes 12 ans, ces boutades avec mes amis, une miss je-sais-tout et j'ai-toujours-raison. Autant d'attitudes qui contrariaient mes camarades de jeu. Dans ma tête j'étais déjà grande alors qu'aucune manifestation ne s'était faite percevoir jusque là.».

Soupir, si seulement cela avait été aussi simple... mais malheureusement la vie sur ces terres n'est jamais aisé, un vase cassé à peine plus loin mon favori.. je l'ai gardé ; symbole de la rupture avec Lauriane quelques mois plus tard.

« je veux pas être comme toi, je veux être mage Maman et chevaucher, toi tu n'es pas mage et je veux pas être comme toi jamais. C'était la première grosse dispute avec maman, au point ou celle-ci s'était saisie de mon vase et l'avait jeté contre un mur. Enfermée dans ma chambre j'avais pleuré. Je voulais être proche de ma famille et de mes parents mais pourquoi plus je grandissais, pourquoi cette femme devenait si froide avec moi ?
Je suis obstinée et naturellement j'aurais pu me renfermer, ne plus lui adresser un seul mot ni un seul regard mais provocatrice et  prétentieuse je persistais dans cette taquinerie. J'avais appris de l'échec et de la contrariété, nul besoin de tourner le dos ; je me contente d'affronter ceux qui ne m'aiment point pour en faire mes alliés. Ma mère change mais pas moi, nous n'avons qu'une seule maman et malgré sa froideur je ne souhaite point lui tourner le dos.
Mais vraiment je ne parvenais pas à comprendre un tel comportement de cette mère qui simultanément pouvait être tellement aimante. Peut-être avec le temps la comprendrai-je ».


Je me levai un instant faisant les 100 pas dans ma chambre, résignée, regardant l'avenir déterminée et motivée ; un nouvel avenir s'offrait à moi. On m'appelait princesse, mais je suis une mage du sang, magie interdite, le sourire rayonnant sur mes lèvres, j'étais fière et je suivrais le chemin que mon père me trace. La magie du sang régnera à nouveau sur les contrées. Celui-ci n'était pas regardé de la sorte lorsque j'ai eu ses premières sensations au contraire.

«un retour d'Antonin à la maison ; je n'avais pas encore eu la moindre manifestation et nous jouions comme autrefois dans ma chambre retrouvant cette complicité qui nous unit ;
Une main posée sur son avant bras alors que je lui montrais un chat qui venait s'asseoir sur le rebord de la fenêtre. Une sensation étrange, comme si je percevais quelque chose dans son bras, un liquide brûlant. Je retirai ma main aussitôt.
Antonin je... je crois, tu as quelque chose de chaud qui coule sur ton bras... mais il n'y avait rien naturellement...; j'avais ressenti le sang à travers son bras mais je ne le savais pas ; pulsations discrètes. L'aîné me regarda suspicieux, appelant Gustave. Lauriane ne le suivait pas, probablement trop occupée à vider des bouteilles ; je regardai mon père, Antonin ne comprenant pas j'exprime mon incompréhension"j'ai perçu un liquide chaud sous la peau d'Antonin mais..." ; je ne voulais pas reposer la main sur le bras de mon frère, ni même me rapprocher de mon père, malgré l'injonction de celui-ci. Je ne pouvais pas. J'avais peur, raison de cette phrase et de ces questions que je ne sortis point
On me disait forte, mais là je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Je me précipitai en dehors de la pièce et je sortis de notre demeure.

Je souriais en repensant à cet instant. Trop de jeunesse et de fougue comparé à maintenant ; mais forcément, j'étais bien trop jeune et cela m'avait bien perturbé. Je repense au temps qu'il m'avait fallu pour recommencer et retourner voir papa. La présence, les paroles de mon frère, encore une fois, je ne serais pas devenue cette personne que je suis désormais sans lui.

« je me promenais dans les rues, les yeux dardant des éclairs ; aucun regard en arrière ; mon frère me suivant peut-être; je le connaissais il ne laisserait pas sa sœur de 12 ans se rendre seule dans les rues. Ne me suis pas laisses moi seule, j'ai senti quelque chose de chaud sous ta peau mais il n'y a rien ! pourquoi papa m'a regardé ainsi ? Je ne comprends pas je suis pas folle. Des heures durant, on marcha seuls. Antonin profita de cette errance pour me rassurer ; je devais parler à papa, lui dire ce qu'il s'était passé. Mais comment pouvais-je l'exprimer dans la mesure où moi-même je ne savais pas ce qu'il se passait. Mais cette volonté farouche de comprendre eut comme conséquence que sans même nous en rendre compte nous nous retrouvions devant notre demeure.
Hésitante, j'eus ce mouvement de recul. Je le savais en mon for intérieur que franchir cette porte, me retrouve face à mon père, lui expliquer ce que j'avais ressenti laisserait mon enfance derrière moi. La main d'Antonin se glissa dans la mienne pour me ramener vers mon père, alors que j'avançais tel une automate, enfant qui ferait face à son avenir, son destin ; je regardais le sol, jusqu'à ce que nous nous stoppions. Instant de silence, pesant et levant les yeux sans sourire, je regardai Gustave. Les yeux remplis de question, je fixai mon père. Comment lui dire et lui expliquer ; je me sentais fautive mais de quoi ? il était mon père je n'avais rien à craindre de lui c'est pourquoi j'enchaînai mes explications. "j'ai posé ma main sur l'avant bras d'Antonin, comme je le fais d'habitude mais j'ai senti un liquide chaud qui m'a fait perdre mes moyens ; je ne comprends pas papa".
Celui-ci, souriant avait le chat dans ses bras et il me le tendit. Rien ne se passa alors que l'animal ronronnait dans mes bras, jusqu'à ce que.. une chaleur subtile se fit sentir sous mes doigts à tel point que je lâchai l'animal, rougissant et grimaçant sous un coup de griffe du matou "papa, il s'est produit la même chose ; sur le coup je n'ai rien ressenti, et en me détendant, j'ai cru un instant que cette sensation ne reviendrait pas mais le liquide chaud je l'ai senti sous la chair du chat, papa ? c'est quoi ?"
L'air grave, Gustave me regarda et s'agenouilla à à mon niveau, me prenant dans ses bras et c'est là qu'il m'expliqua, des minutes, un temps long pour m'expliquer la magie du sang, magie honnie. J'aurais pu m'écrouler mais rien ne se passa. Simplement des questions et une attitude béate. Il m'expliquait, les tenants et les aboutissants d'une telle magie et la stupeur fut remplacée par la peur.
Le regard des mes proches avait été lourd de sens, me faisant sentir rejetée, y compris dans les yeux de mon frère. J'avais peur qu'ils ne m'abandonnent, mise à la porte comme une vulgaire mage de sang et me livrent. D'une voix sourde je m'étais exprimée « vous ne m'abandonnerez pas hein... ? je sais ce que l'on fait aux mages du sang ; je l'ai appris ; » ; regardant alternativement Antonin et Gustave, je serrai mes poings "promettez-moi que vous ne m'abandonnerez jamais" ; regard suppliant d'une enfant qui plongeait dans l'univers de la magie.
Comment j'avais pu craindre une chose de la sorte. L'amour que me vouait ma famille me rassura et balaya cette peur dantesque qui m'habitait.
Mais alors l'académie ce n'est pas pour moi papa ? Inquiétude naturelle, pendant que je reprenais la main de mon frère. Je voulais tellement le rejoindre. J'aspirais depuis son départ à le rejoindre entre les murs du savoir et voilà qu'une fois de plus le destin nous séparait, trop de cruauté...Mais si c'est pas pour moi comment vais je apprendre cette magie qui est la mienne ? »


Ah, ce que j'avais pu être bête à ce moment ; mais pour une toute jeune fille qui avait d'autres projets en tête cela s'avérait naturel. Cette crainte, la peur de ne pas savoir. Je me souvins des paroles de mon père, m'expliquant qu'il m'emmènerait dans ses voyages. Aucun mage du sang ne rentrerait dans notre demeure. Gustave m'avait pris sous son aile.

« je voyageais avec papa par bien des contrées, pendant qu'Antonin allait à l'Académie ; mon père vouait à ses deux enfants une admiration sans limite. Les retours à la maison étaient compliqués avec une mère qui avait ce regard froid. Avait-elle peur de moi, peur de ce que je devenais ? Je ne pouvais pas clairement lui en vouloir. Elle-même dépourvue de magie avait sous son toit une future mage du sang, elle la cachait.
Gustave me surprotégeait ce qui exaspérait Lauriane au plus haut point.
Naturelle, je me contentais à chaque remarque désobligeante de lui rétorquer Maman cesse de t'inquiéter, je serai une grande mage ; je n'ai pas peur et tu pourras être fière de moi. Déterminée et ambitieuse, cette magie aurait pu me faire peur mais je pressentais les capacités qui étaient miennes poussée par mon frère et mon père ».


Physiquement j'étais devenue des paroles de mon propre père une belle jeune fille, ses yeux en le disant trahissaient son admiration. Le regard de Lauriane s'assombrissait encore plus. Je souriais. Je suis sa fille après tout, pourquoi persiste-t-elle à être aussi acide ? Pour moi elle restera ma mère, celle qui était aimante quand j'étais enfante.

Maintenant je maîtrise partiellement cette magie, j'attends le retour de mon père suite à sa rencontre avec le Duc d'Outrevent, je suis une princesse de celui qui a été mené vers le trône. Nous pourrions être apparentés à des voleurs mais je considère que cette place est la mienne. La magie du sang règne à travers mon père, mon frère est aspirant au trône, nous sommes reconnus tel que nous sommes réellement.

Je réfléchis à mon avenir, ma vie, j'aimerais être libre, devenir une grande dame, faire la justice, laisser libre cours à cette impétuosité et cette fierté qui dicte mon existence mais je ne suis qu'une jeune fille qui fait son devoir ; à travers mes obligations, je parviendrai à devenir celle que je veux être.

Mon regard se perd dans la contemplation des environs de notre demeure alors que j'ouvre la porte, pour faire face à mon avenir, celui que j'ai choisi et celui pour lequel j'ai travaillé, bataillé toute ces années. Magie du sang menée à son paroxysme, je ne me cacherai plus, aimante avec mes proches, ambitieuse pour mes pairs et moi-même je serai parmi les plus grands.

Un sourire franc se figea sur mes lèves alors que je laisse  traîner un dernier regard sur ma chambre ; les différents objets l'ornant avaient fait rejaillir mes souvenirs et cela me  comble de plaisir. Je suis fière de ce que je suis devenue, j'aurais pu choisir une toute autre vie, j'ai choisi la voie du devoir, de l'obéissance mais avec l'espoir incessant de devenir celle que je suis vraiment, une jeune fille éprise de liberté, ambitieuse, profitant de chaque instant et pourquoi pas faire de mon devoir une force ; je ne suis pas comme maman, je suis une mage, magie interdite certes mais jour après jour je tente de la maîtriser pour en faire ma force.


TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.4 La Roue Brisée)
→ Armandine n'en avait que faire de son devoir de princesse dans cette réalité ; elle a même fui le château au bras d'un roturier pour se fondre parmi les petites gens dans la ville basse de Lorgol alors qu'elle  hait purement et simplement cette zone... elle s'est réveillé lors d'une rencontre avec Raygnar, un échange, des mots concernant sa famille ont aidé la jeune princesse de Faërie à reprendre la mémoire... Elle vit ce réveil comme un traumatisme raison pour laquelle au moment du choix, elle préfère oublier, pour se consacrer à son unique vocation simplement accomplir son devoir.




Es-tu serein à l'idée d'altérer le passé, ou est-ce que cette perspective t'inquiète ?
• Je suis quelque peu inquiète je ne maîtrise pas mon avenir ; dû à cette malédiction profonde qui me touche par cette magie du sang ; que me réserve l'altération de mon passé pour mon avenir ? Incertitude qui m'effraie encore plus

Décris ta vie alternative dans la trame temporelle alternée de ce chapitre, 2.3 La Roue Brisée.
• Armandine n'en a que faire des son rôle de princesse elle s'en fout royalement surtout depuis qu'elle a rencontré un roturier qui venait livrer au château ; le coup de foudre immédiat ; elle s'est mise en tête de quitter le château, son frère est tellement fainéant qu'il n'y verra rien et de rejoindre les petites gens.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Je préfère ma vie de princesse bien au chaud ; une telle ribambelle de pirates mal habillée cherchant à voler le moindre sou ; je ne m'y risquerai nullement









Dans la vie, je m'appelle Toujours Blandine et j'ai encore 37 ans. J'ai découvert le forum via toujours par un forum partenaire et voici ce que j'en pense : je suis en extase jour après jour... un véritable bijou.
Pour les inventés : Je vous autorise/ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  



Dernière édition par Armandine de Faërie le Dim 4 Juin - 0:10, édité 52 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 21:24

Rebienvenue ici :eheh: Quel bon choix de deuxième compte ! Une petite princesse très attendue, ma foi, et qu'on a bien hâte de découvrir sous ta plume :nana: Amuse-toi bien dans la rédaction de ta fiche !


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 21:29

Rebienvenuuuue :hug: Courage pour la rédaction !



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Admin
Le Pavillon Noir • Admin
Ilse Tonnevent
Ilse Tonnevent

Messages : 1340
J'ai : 34 ans
Je suis : Pirate sur l'Audacia (canonnière) & Mage de l'Été (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Alméïde, Liselotte, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 21:45

Rebienvenue :haww:


Oh won't you come with me, where the moon is made of gold. And in the morning sun we'll be sailing. Oh won't you come with me, where the ocean meets the sky. And as the clouds roll by, we'll sing the song of the sea.


Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  RandomTartan1
Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  RoueBriseeCrabeNapping
Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  RandomFeu
Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  RandomVexCave2


Ilse • mediumvioletred
Grim • darkslategrey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 21:47

La tentation de ce forum a été trop forte pour toi :laa: Comment je vais survivre moi ? :argh:

Rebienvenue et courage à ta rédaction de la fiche :pompom:

Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Astarté des Sables
Astarté des Sables

Messages : 2640
J'ai : 27 ans
Je suis : gitane et joaillière

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine, marquise de Sinsarelle, et Anthim, Roi des Gitans et duc d’Erebor
Mes autres visages: Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 22:05

Princesse! :siwi:

J'ai vraiment très hâte de te lire! :coeur: Bon courage dans ce marathon d'écriture qu'est la phase de la fichette.





Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 22:11

Ma mie :**:










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 22:12

Ah ah toi aussi tu as cédé à la tentatiooon !

Rebienvenue avec la jolie princesse et bon courage pour ta fiche :cute:


Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 22:40

Bienvenue de nouveau ! :cute:
Excellent choix de PV :haww:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyVen 21 Avr - 23:09

merci merci merci <3

et oui la tentation était trop forte je suis une faible... parmi tant d'autres :nana: :siffle: :haww:
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 1:44

C'est pas si grave, d'être faible :calin:


Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Chimène d'Outrevent
Chimène d'Outrevent

Messages : 171
J'ai : 28 ans
Je suis : Princesse impériale de Faërie. Duchesse d'Outrevent.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Cassiopée Avirel
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 2:44

A MORT LA NIECE IMPIIIIIIE !



Sinon rebienvenue FAIBLE :hihi:


La chute fut si douce.

Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  TitreChimene1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 4:48

Rebienvenue! :**: Super bon choix de DC!








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 5:51

Tristan d'Amar a écrit:
Ma mie :**:

Pardon ? :han:

Rebienvenue sous les traits de ma fille adorée :love3: :love1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 7:37

Re-bienvenue sous ce nouveau visage, petite princesse ! :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 9:32

Rebienvenue princesse
Bonne continuation pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 14:29

Rebienvenue, amuse-toi bien avec ce nouveau perso :leche:
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptySam 22 Avr - 15:26

Rebienvenue princesse ! Bon courage pour la fiche :lama:


Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyDim 23 Avr - 10:55

merciii

Gustave papaaaa , je vais te mp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyLun 24 Avr - 22:56

Coucou ! Je vais donc m’occuper de relire ta petite Armandine. :coeur:

Ne prends pas peur, je sais que ça peut sembler beaucoup, mais c’est principalement des mêmes choses nées d’une incompréhension, rien de dramatique ! Tu la joueras impeccablement bien :**:

Caractère : le tout est un peu flou, tu fais des parallèles qu’on peine à comprendre.
Quelques exemples :
• Toute nouvelle princesse/mage du sang – elle est mage depuis la puberté
• Sa curiosité, son côte cancanière, son ambition et la maladresse qui en découle – les deux premiers et la maladresse, aucun problème, mais j’ai du mal à saisir le rapport avec l’ambition ?
• Fierté innée, l'impression toujours de ne rien risquer, d'être intouchable n'en sont pas moins des difficultés quotidiennes que je vis. (Je comprends pas :oops: )
• Son attitude prude donne des ailes ? C’est plutôt l’inverse, ça créé des réserves, des situations complexes, non ?
• La franchise : tu dis que ça te joue des tours, mais que tu sais quand te taire, du coup, c’est un peu contradictoire. Peux-tu développer ?
• L’intelligence : tu te répètes, ce qui contribue à créer une certaine confusion. :)
• Pourquoi la discrétion irait-elle de pair avec la crainte de perdre sa famille ?

Je ne peux que te conseiller de clarifier un peu tout ça ; soit de ne faire qu’une liste des adjectifs la représentant, soit de bien séparer les différentes notions, plutôt que de les rassembler. :coeur:

Anecdote : ce que l’on demande, c’est une réelle anecdote, là tu décris un fait qui a suivi Armandine toute sa vie. Tu peux t’inspirer de celle du PV, ou en trouver une autre, mais il faut que tu cibles vraiment une chose spécifique, qui se serait passée. Regarde celle d’Astrée, par exemple : « Les jumelles ont une collection d’Omen très fournie… en personnages outreventois. Elles ont souvent échangé leurs doubles contre des cartes qu’elles avaient déjà, de tous les Outreventois – et quelques Ansemariens. Elles ont toutefois rageusement déchiré toutes les cartes de ces parvenus de la nouvelle famille impériale. Seul un exemplaire de chaque subsiste, pour la fierté d’arriver à avoir une collection complète. Elles ont toutefois une carte unique, qu’Astrée a fait uniquement pour sa sœur – reprenant la carte de Livien, elle l’a reconstituée pour que ce soit celle de Lionel de Rivepierre. Elle est sûre qu’Aurore chérit cette carte unique, autant qu’elle chérit celle de Liam. » :) C’est vraiment anecdotique, centré sur un événement, une chose particulière, tu vois ?

Dieux tutélaires : Nep est un Dieu plutôt masculin et pas vraiment adapté à un Dieu Tutélaire. Pour un Dieu de la Famille, ce serait plutôt Maari ou Idril. :)

Histoire : La perception qu’a Armandine de sa potentielle union avec Liam nous chiffonne. En effet, si elle n’était pas princesse, retrouver la place qui lui revenait est un but de longue date de son père, et même sans cela, elle était fille de noble, et donc déjà au fait qu’elle devrait faire un mariage d’intérêt. Qui plus est, Liam, duc d’Outrevent, ce n’est pas rien ! Elle a grandi en Outrevent, a été élevée selon les valeurs d’Outrevent, ce serait un honneur pour elle d’épouser un tel homme. :sisi: Liam est très apprécié parmi les Outreventois, malgré les déboires qu’il a vécu, grâce à ça même.

Je te cite le passage du PV qui correspond : « On la proposa en épousailles à Liam, duc d’Outrevent, naguère fiancé à Chimène et toujours célibataire, pour cimenter un peu plus Faërie autour de sa nouvelle famille impériale. Armandine aurait pu refuser et jeter au feu ce carcan qu’on voulait lui nouer autour du poignet ; mais, trop pétrie du sens des responsabilités dans lesquelles on l’a élevée, elle a réfléchi, et consenti : si Liam veut bien d’elle, elle sera duchesse, et une bonne duchesse, tant qu’elle peut poursuivre son apprentissage. » Elle l’accepte de son propre chef, sans réserve – elle aurait pu en avoir, mais son éducation, ses valeurs, son sens de la responsabilité font que non.

Pour le flashback, concernant la peinture, Lauriane est plutôt tolérante et douce avec Antonin, et même si Gustave est strict, ils lui interdiraient pas de s’amuser, surtout pas avec sa sœur. :) Le côté strict, moins laxiste, dans son éducation arrive plus tard, vers l’adolescence, après son entrée à l’Académie. ^^ Antonin le dépeint bien dans sa fiche à elle :sisi:

« il était venu le temps pour Antonin de se rendre à l'Académie, la manifestation de ses pouvoirs avait rempli de fierté ses parents. L'automne, une magie que j'enviais, mais moi, je pleurais de le voir partir, une première souffrance que je pris comme une épreuve. J'avais 8 ans lors de son départ, et je me sentais perdue sans la présence de mon aîné qui avait été mon modèle depuis ma naissance. » Attention, Antonin est parti à 12 ans, Armandine en avait 9 ! :coeur:

Il faudrait que l’épisode avec la robe bleue se passe à ses douze ans – si sa féminité se manifeste, c’est la puberté, et sa magie avec ! Tu le dis très bien après, elle apprend qu’elle est mage du sang à cet âge là :)

Tu l’as très bien cernée, pour les paroles envers sa mère, concernant le fait de ne pas être comme elle ! :**:

Pour l’apparition de sa magie, là encore, c’est très bien, deux seuls petits bémols : l’emploi du mot « truc ». Armandine est noble, elle a un langage plus soutenu ! :) Et après, il faudrait qu’elle explique à Gustave ce qu’il se passe, il ne peut pas s’en rendre compte ainsi sans qu’elle lui dise ce qu’il s’est passé, bien qu’il ait une connaissance approfondie de cette magie. ;)

Le reste de ta fiche est très bien. :coeur:

Pour le test RP, Armandine n’aura pas plus de chaîne qu’actuellement ! Elle reste femme et princesse en Outrevent, elle n’a pas une liberté énorme. Elle a, en revanche, une liberté de l’esprit, dans la maîtrise de sa magie aussi, et dans le fait qu’elle est destinée à devenir une grande mage. Ses réserves, à la rigueur, pourraient plutôt se situer dans le fait que Liam soit contre les mages du sang.

Concernant la robe d’Armandine, elle ne serait pas réellement sobre – plutôt excessivement couvrante, mais démontrant leur richesse et leur nouveau statut. Elle sera d’excellente facture. :)

Voilà, n’hésite pas si tu as la moindre question, courage. :coeur: Armandine est très complexe, pleine de nuances assez difficiles à saisir, n'hésite pas à relire l'annexe d'Outrevent ou à venir nous voir si besoin :gnut:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyMar 25 Avr - 14:47

Coucou Astrée :D merci des précieux conseils qui m'ont permis d'approfondir quelques passages dans ma fiche ; j'en ai profité pour rajouter d'autres éléments. Les principales corrections se trouvent aux endroits suivants :
- deux premiers paragraphes de l'histoire
Passage modifié ::
 

- paragraphe relatif au FB sur la peinture

Passage modifié :
 

- paragraphe relatif à la fameuse robe où j'ai juste mis l'âge (je le mets pas sous spoiler, c'est très court)

- pour l'apparition des pouvoirs ; j'ai rajouté un petit élément dans le premier FB mais les détails demandés sont dans le second

1ère partie :
 

2ème partie :
 
- pour le RP test j'ai modifié également l'interprétation des choses d'Armandine.

Au niveau des traits de caractère, j'ai donc énuméré comme demandé ; si besoin d'autres hésitez pas ; je peux plancher dessus, ce PV recèle tellement de mystères et est tellement captivant que je les explore à chaque fois que je l'incarne

Pour l'anecdote : j'ai reformulé celle du PV :)

Voilou bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  EmptyMar 25 Avr - 21:27


Faërie • Noblesse

Bienvenue !

Armandine de Faërie




J'ai vraiment hâte de te voir évoluer avec Armandine parmi nous. :siwi: Tu connais les démarches post-validation, et tu peux aller tirer tes deux cartes, plus une troisième pour ton application à prendre nos remarques en compte ! :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées    Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Armandine de Faërie - une Princesse lectrice des lignées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: