AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -35%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
81 €

Partagez
 

 Ayana Ailauvent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ayana Ailauvent   Ayana Ailauvent - Page 2 EmptyMer 3 Mai - 11:46

Bonjour Ayana, c’est moi qui vais m’occuper de ta fiche. :coeur:

Elle est très agréable à lire, on voit que tu t’es bien renseignée sur les annexes, ça fait plaisir ! :**:

Il y a toutefois quelques petites corrections, mais rien de conséquent ! (Ne te base pas sur la longueur de mon post, je te cite des exemples qui l’allongent, et je réagis aussi à ce que j’ai particulièrement apprécié dans ta fiche, il n’y a que 3 points que je soulève à modifier ! :D)

Tu as oublié de changer les crédits pour l'avatar et l'icône que tu utilises. :sisi:

Caractère : Peux-tu ajouter quelques défauts à Ayana ? On en voit bien quelques uns, mais il y a un déséquilibre en comparaison avec les qualités :)

L’anecdote n’en est pas tellement une. Je m’explique : cela relève plutôt du caractère d’Ayana, de son attitude au quotidien. C’est quelque chose qui se reproduit, ce n’est pas ponctuel, exceptionnel. Ca concerne davantage l’attitude d’Ayana, qu’une réelle anecdote dans sa vie. Tu pourrais, par exemple, conter une confrontation avec quelqu’un, qui s’est mal passée, parce qu’elle a confrontée la personne à ce qu’elle décelait grâce à ses expressions, plutôt, peut-être ? Qui l’aurait marquée, aurait laissé un souvenir cuisant en elle ?
Tu peux jeter aussi un œil à celles de PV, pour t’inspirer ! Celles-ci, sinon, sont représentatives d’une anecdote :
Citation :
Après la découverte de sa magie, Lancelot a été banni de la forge par son père qui a pleuré ses pauvres favoris plusieurs années.  Néanmoins, l'accès lui fut rendu lorsqu'un matin on le retrouva endormi près des pinces à forger, ses vêtements abîmer par le feu : il était préférable de garder le petit bonhomme sous surveillance lors de ses expériences.
Citation :
Quand j’étais petite, et que je m’embarquais dans un de ces longs monologues incompréhensibles qui ne voulaient pas dire grand-chose, qui ne s’arrêtaient pas, et qui sautaient d’un sujet à l’autre sans distinction, mon frère avait l’habitude, pour me rappeler à l’ordre, de me surnommer « méli-mélo ». Après quoi je m’enfuyais en courant, parce que généralement, il tentait alors de me frotter la tête du poing dans ce geste qu’il pensait tendre, mais qui était juste affreusement désagréable.
Citation :
Ce n'est pas que Octavius ait peur des animaux. C'est surtout qu'il ne les aime pas. Il se méfie des plus petits (canetons et chatons inclus) et est mal à l'aise auprès des plus gros, qu'importe leur douceur ou leur agressivité.
J’espère que ça t’aide un peu à voir ce qu’on attend ?

L’histoire : La manifestation de la magie est à modifier légèrement. Elle peut effectivement faire apparaître une bourrasque, mais elle ne ressentira pas l’appel du vent que tu décris. :sisi: L’apparition est assez soudaine, inattendue, passant justement par une bourrasque, une mini tornade, un fort vent qui fait claquer une porte, une fenêtre, quelque chose… ^^

Pauvre Ayana, à qui ses parents mettent la pression en vue de l’entretien, et qui perd son frère par la même occasion :*_*: C’est très bien écrit, j’ai mal au cœur pour elle !

Elle rencontre son Familier à treize ans, si j’ai bien compris ? Si oui, leur lien sera très rudimentaire, et peu développé. Assez immature, aussi, vu l’âge d’Ayana, et le peu de maîtrise qu’elle a de sa magie – elle ne l’étudie que depuis un an, après tout. Le lien reste tel qu’il est quand il se forme. Peut-être pourrais-tu le décaler de quelques années ? Cela te permettrait un lien plus profond, et plus développé, plus intéressant à exploiter, de fait ? Leur compréhension actuelle sera sommaire, en surface, si elle le rencontre à ce stade de sa vie :) Son Familier a déjà un nom, qu’il donne au Mage, pas l’inverse, d’ailleurs !

Ce sont des détails que je t’indique pour tes futurs RP (ne t’embête pas dans ta fiche, il y a peu d’occurrences), les termes Chevaucheurs, Familier, Maréchale de Flamme, prennent des majuscules. :coeur:

Test RP : Il manque le lien du RP dans le code de recensement pour la chronologie, pense à l’y ajouter. :cute:
Il est très agréable à lire, en tout cas, je n’ai rien à redire. :siwi:

J’ai un peu peur du caractère sauvage de ton personnage, par contre, qu’elle puisse difficilement se lier aux gens, interagir avec eux réellement. Je ne voudrais pas que tu te retrouves bloquée. Penses-tu pouvoir t’en sortir ? :calin:

C’est quand même un perso que j’ai hâte de découvrir en RP, on pourra se faire un lien avec ma petite Astrée, une Savante qui vient d’Outrevent. :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ayana Ailauvent   Ayana Ailauvent - Page 2 EmptyMer 3 Mai - 14:46

Coucou et merci de t'occuper de ma fiche :mimi: Contente en tout cas, qu'elle t'ai plu :haww:

Je vais reprendre point par point, ce sera plus simple :sisi:

Pour les crédits je ne savais pas réellement quoi mettre vu que j'ai trouvé les images sur google et que j'ai tout redimensionné, donc j'avais tout laissé comme tel ^^

Pour les changements, je te cite ce que j'ai changé et par quoi j'ai remplacé, donc désolé de la longueur  :pompom:

Caractère : j'ai rajouté ceci sèche dans ses dires, manque de confiance en elle, cachottière, un poil coincée.
J'espère que ça ira ^^

L'anecdote: Ah oui, je l'avais pas compris comme ça en fait. Je peux être un vrai boulet quand je m'y mets :geu: J'ai remplacé par ça
Citation :
Parce qu'elle a très souvent observé les gens au lieu de leur parler, elle a développé la capacité de déchiffrer les micro-expressions du visage des gens qui l'entourent. Cependant, elle s'est promis de ne plus jamais le montrer devant les autres, depuis le jour où, alors qu'une de ses camarades était accusée pour quelque chose qu'elle n'avait réellement pas fait, elle l'a défendu en argumentant sur l'étrange façon dont s'était comporté un autre de leurs camarades. Cela ne lui a valu que du mépris de la part des autres qui l'ont traité de balance. Elle estimait qu'il s'agissait d'honneur, ne pas dire ce qu'on sait pour ne pas avoir d'ennui n'en est pas moins de la lâcheté. Depuis lors, elle évite de faire allusion à cette capacité, mais elle n'hésite cependant pas à s'en servir chaque jour.
J'espère que ça ira.

L'histoire : J'ai remplacé ce passage
Citation :
Elle a douze ans lorsqu'elle ressent un appel. Aya sort par une journée particulièrement venteuse et entend une voix. Étrange se dit l'adolescente. Elle cherche dans les brumes, en vain. Il n'y a personne, alors qui l'appelle ? La voix est tellement douce, elle semble flotter autour d'elle et c'est là qu'elle comprend. Le vent... C'est comme si le vent lui parlait, comme si elle pouvait communiquer avec lui, l'appeler. Étrange. Elle rentre rapidement à la maison pour en parler avec ses parents, leur prouvant d'une petite bourrasque de vent ce qui lui arrive. Ils se montrent tellement enthousiastes qu'ils prennent déjà contact pour l'emmener passer les entretiens pour l'académie dés que ceux-ci seront ouverts.
par ceci
Citation :
Elle a douze ans lorsque tout change. Le vent souffle fort dehors, comme chaque fois la plupart du temps. Cependant, alors qu'elle met la table, une bourrasque violente de vent fait chuter les assiettes qui se brisent sur le sol. Ayana est totalement figée, ne sachant pas réellement ce qui s'est passé. Elle reste hébétée un instant avant que ses parents n'accourent pour voir si elle n'est pas blessée. Elle s'excuse encore et encore, en leur disant qu'elle ne comprend pas, que le vent a fait voler les assiettes, mais que ce n'est pas possible, il n'y a pas de vent dans la maison, c'est alors que ses parents sourient et se montrent tellement enthousiastes qu'ils prennent déjà contact pour l'emmener passer les entretiens pour l'académie dès que ceux-ci seront ouverts. La petite fille ne comprend pas au départ et quand ses parents lui parlent de magie, ses yeux s'illuminent, cependant, sa joie est de courte durée.

Pour le Familier, je pensais que plus la rencontre était rapide, plus le lien se développait en fait, c'est pour ça que je lui avais fait rencontré son Familier si tôt. J'ai donc modifier un passage de l'histoire

Citation :
mais c'est un tout autre événement qui va se passer.

Alors qu'elle ferme les yeux, elle entend un bruit étrange et se rappelle les histoires sur les ours qui viennent parfois se nourrir des animaux d'élevage. Elle ouvre les yeux précautionneusement, mais ce n'est pas un ours qui se tient près d'elle et qui fait un bruit d'enfer. C'est un tout petit animal, une belette. Fascinée, l'adolescente regarde la petite bête avec un sourire. Voilà qui change du quotidien et des devoirs. C'est alors que quelque chose d'étrange se passe. La belette se pose sur ses pattes arrières et se lève bien droite, son regard plonge dans celui d'Aya et c'est comme si un déclic se faisait dans sa tête. Elle sent sa présence en elle. Elle penche la tête sur le côté et tend la main. La belette avance et plonge sa tête sous la main pour avoir des caresses. La jeune mage sourit avec douceur et se sent un peu plus complète qu'elle ne l'était. Cependant, elle n'a pas le temps d'être heureuse qu'elle entend quelqu'un l'appeler. Elle se lève et répond à son père, furieux et inquiet qu'elle se soit enfuie. Récupérant rapidement l'animal qui s'avère être son familier, elle n'a pas le temps de faire un pas, qu'il s'avance et la serre fort contre lui. Elle ne comprend rien sur le coup, mais alors qu'ils rentrent à la maison, elle aurait bien aimé ne rien comprendre. Son frère est parti, il a détruit sa chambre, tout ce qu'il possédait dans la maison et il est parti. Ses parents ont eu peur qu'il s'en prenne à elle. La jeune fille s'en veut, si elle n'avait pas eu ces dons, jamais il ne serait parti, ils seraient tous resté une famille, désormais... Une petite tête se frotte alors sur sa joue et elle sourit doucement. Il a raison, il n'est plus temps de se prendre la tête. Il a fait son choix, c'est à elle de faire les siens. Les jours passent, mais l'ambiance à la maison est pesante. La jeune fille décide de rentrer à l'académie, prévenant ses parents, qu'elle ne rentrera plus tant qu'elle n'aura pas réalisé ses rêves. Elle emmène avec elle sa petite belette, familier de son état qu'elle a fini par baptiser Bandit, parce qu'il ne cesse de chaparder tout ce qu'il trouve.
par ça
Citation :
Se posant contre un arbre, elle tente de se détendre, de laisser tomber les attentes de ses parents, mais il est difficile de laisser derrière soi des personnes qui sont déterminés et surtout qui attendent des réponses. Il ne faut pas plus d'une demi-heure à son père pour la retrouver. Il l'appelle comme un forcené et quand il s'approche d'elle, la jeune fille peut presque sentir la fureur qui émane de lui, mais il y a autre chose aussi, de la peur. Elle s'en étonne et n'a pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il la serre fort contre lui. Elle ne comprend rien sur le coup, mais alors qu'ils rentrent à la maison, elle aurait bien aimé ne rien comprendre. Son frère est parti, il a détruit sa chambre, tout ce qu'il possédait dans la maison et il est parti. Ses parents ont eu peur qu'il s'en prenne à elle. La jeune fille s'en veut, si elle n'avait pas eu ces dons, jamais il ne serait parti, ils seraient tous resté une famille, désormais... Non, il a fait son choix, c'est à elle de faire les siens. Les jours passent, mais l'ambiance à la maison est pesante. La jeune fille décide de rentrer à l'académie, prévenant ses parents, qu'elle ne rentrera plus tant qu'elle n'aura pas réalisé ses rêves.

**********

Cinq ans déjà sont passés. La voilà bientôt dans sa dernière année à l'académie. Un an et ce sera la fin, mais il y a tellement à faire, tellement encore à apprendre. Elle sait cependant ce qu'elle veut pour la suite et décide de faire un crochet par chez elle pour aller voir ses parents. C'est donc le cœur plus léger que quand elle est partie qu'elle arrive à Souffleciel. Sauf que voilà, au moment de se diriger vers chez elle, l'adolescente n'y arrive pas. Elle reste inexorablement bloquée sans savoir comment s'y prendre. Elle s'éloigne alors de la ville pour revenir à l'endroit où son père est venu la chercher. Cet endroit où tout a changé. À croire que l'histoire se répète encore et encore, alors qu'elle entend un bruit. Étrange, elle se tourne, cherchant du regard quelqu'un, son père ne peut pas être de nouveau là si ? La situation serait trop cocasse. Elle secoue la tête et baisse le regard pour rencontrer celui d'un tout petit animal à la fourrure brune et au ventre blanc comme la brume qui nous entoure avec le bout de la queue d'un noir d'encre. Je souris doucement et me baisse tranquillement, approchant doucement ma main de sa tête, mais lui laissant le soin de venir à elle. Alors que la tête de l'animal s'approche de sa main, la mage ressent un petit déclic au fond de son esprit, ressentant alors profondément la présence de l'animal. Un Familier... Voilà qui est inattendu, mais étrangement elle se demande si ce n'est pas pour cela qu'elle est revenu à Souffleciel. Avec un sourire, elle récupère sa petite bestiole se nommant Bandit parce qu'il a une fâcheuse tendance à chaparder tout ce qui traîne et rentre à l'académie.

Elle rencontre désormais son familier à la fin de sa cinquième année à l'académie.

D'accord pour les détails, comme j'ai repris la fiche, j'ai changé tous ceux que j'ai vu. J'en tiendrais compte dans mes rps merci :mimi:

Le test rp : .... Le boulet  :facepalm:  Je me suis faite la réflexion hier de ne surtout pas l'oublier et bien évidemment.... Je l'ai zappé. Enfin voilà je l'ai rajouté, désolé pour l'oubli.

Edit : Parce qu'évidemment fallait que j'oublie quelque chose XD Ne t'en fais pas pour le personnage, c'est juste qu'elle n'arrive pas à s'ouvrir convenablement aux autres pour avoir des amis. Mais à force de côtoyer certaines personnes, elle va mieux les comprendre et donc les faire entrer dans sa petite bulle d'intimité. C'est vraiment juste qu'elle a du mal à bien gérer les relations et ce que ça implique, mais elle va s'arranger avec le temps :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ayana Ailauvent   Ayana Ailauvent - Page 2 EmptyMer 3 Mai - 14:53


Faërie • Chevaucheurs

Bienvenue !

Ayana Ailauvent




C'est parfait ! :**: J'ai vraiment hâte de te voir jouer parmi nous.

Tu peux dès à présent aller gambader gaiement parmi les dragonnets :
• Tu peux d'ailleurs commencer ta collection de cartes d'Omen ! Ta validation te donne droit à deux cartes communes. Et une troisième, pour la qualité de ta fiche, qui était très agréable à lire. :coeur:

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.  

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.  

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !  

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.  

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !  

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ayana Ailauvent   Ayana Ailauvent - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayana Ailauvent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: