AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

Partagez
 

 Je serai toujours là pour toi ft Maélys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyDim 4 Juin - 22:21


Livre II, Chapitre 4 • De Glace et de Sang
Maelys Aigrepine & Lucas Doucécume

Je serai toujours là pour toi

Quand les ténèbres nous réunissent




• Date : du 26 au 27 mars 1002
• Météo :
• Statut du RP : En cours
• Résumé : Pendant sa ronde pour aider les blessés, Lucas retrouve Maelys en train d 'essayer d'aider elle aussi. Seulement elle a pris un sacré coup et ne va pas bien. il l'emmène donc au camp de fortune qui fait office d'infirmerie pour qu'on la soigne.
• Recensement :
Code:
• [b]26 au 27 mars 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2240-je-serai-toujours-la-pour-toi-ft-maelys]Je serai toujours là pour toi[/url] - [i]Maelys Aigrepine & Lucas Doucécume[/i]
Pendant sa ronde pour aider les blessés, Lucas retrouve Maelys en train d 'essayer d'aider elle aussi. Seulement elle a pris un sacré coup et ne va pas bien. il l'emmène donc au camp de fortune qui fait office d'infirmerie pour qu'on la soigne.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyDim 4 Juin - 22:23

Tout le monde est secoué par les événements de ces dernières heures. Il y a pas mal de blessés et beaucoup sont encore étourdis ou se demandent ce qu’il s’est passé. Moi-même je n’ai pas trop bien compris comment tout a pu déraper de la sorte. Pourtant, le moment n’est pas aux questions mais à l’action. Alors je marche dans les rues, à la recherche de personnes à aider. J’ai vu certains de mes amis combattre mais je ne les vois pas au sol ce qui me rassure.

J’envoie quelques personnes avec des égratignures au sein de tentes de fortunes montées pour les soins d’urgence et les petits bobos également. La population est sous le choc et je m’interroge vraiment sur le but de cette mission mais plus encore sur la manière dont nos supérieurs vont s’arranger pour expliquer les faits.

Au loin, je vois une silhouette chancelante qui comme moi dirige les gens au bon endroit. Ses formes me sont familières. Je me rapproche alors et je découvre une Maelys également blessée qui essaye d’aider les autres. Je l’ai toujours vu en elle une fille douce et attentionnée et cela se confirme alors que je la vois lutter pour soutenir ses compagnons d’armes. La dernière fois que je l’ai vu c’est lorsque Mirage a pris son envol suivi de près par Rêveuse. Et là je la retrouve abîmée et chancelante. Pire, elle est tellement blanche qu’elle risque d'en tomber dans les pommes bientôt je me précipite alors vers elle et a soutiens au moment même où ses jambes vacillent.

« Mae, tu vas aller à l’infirmerie aussi ! »

Je la tiens fermement contre moi. Je suis inquiet pour elle. Elle ne le sait pas mais au fond je l’aime encore et je crois que je ferai passer ma vie après la sienne qui qu’il arrive. Elle est d’ailleurs l’une des rares avec qui je peux discuter à peu près normalement. Sans forcément retenir mes mots. Je n’ai pas peur des moqueries avec elle. C’est ce qui me soulage le plus finalement.

Sans y faire attention une queue de chien me pousse au derrière alors que je la soutiens et l’aide à avancer.

« Que t’est-il arrivé ? » je lui demande alors toujours avec mon cheveu sur la langue.
Elle a l’air en piteux état. Je m’inquiète réellement pour elle. Au fond de moi je sais très bien que j’aurai toujours un œil sur son bien-être, qu’elle le veuille ou non et que je le fasse exprès ou non ? Enfin, je nous dirige lentement vers le camp de fortune le plus proche et vers l’infirmière la plus disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyVen 9 Juin - 23:13

Je suis trop fatiguée, bien trop, pour que mes élémentaires de sable se montrent réellement efficaces. Je les vois, si petits, s’acharner à éteindre les flammes là où ceux du Capitaine d’Ansemer règle ces incendies qui se sont déclarés ça et là en un temps record. Je me sens désespérément inutile, alors que chaque manifestation de ma magie m’arrache un cri étouffé, d’une douleur vive qui pulse à mon crâne. Qu’importe, au fond… Je suis encore capable de marcher, et c’est suffisant pour aider les uns et les autres à évacuer au plus vite. Les tirs des canons ont cessé, mais je ne compte plus le nombre de personnes que nous avons retrouvés en piteux état, bousculés et malmenés par la cohue, assommés sous des étals qui se sont écroulés, ou à moitié enterrés sous le sable après qu’une déflagration les ait soufflés. Ils sont une poignée, qui n’en ressortiront pas, les moins chanceux qui ont été broyés sous les projectiles qu’usaient les pirates pour couvrir leur fuite. J’enrage. Thomas et moi, on était à deux doigts de récupérer cette relique et d’en placer plusieurs sous arrestation. Franchement, ils ne paient rien pour attendre. Mais en attendant… On a mieux à faire que de les poursuivre.

J’indique la marche à suivre à quelques rescapés, trop effrayés pour faire autre chose que d’obéir… Ce qui m’arrange, car dans mon état, je ne me sens plus capable de faire davantage, et encore moins de les suivre. Je chancèle, et me rattrape à un étal encore miraculeusement debout. Juste… Le temps de reprendre mon souffle. Il me faut une bonne dizaine de secondes pour me décider à reprendre ma route, avant de me rendre compte que le sable est des plus traitres. Je chute en avant, précisément quand des bras m’empoignent pour me soutenir.

« Ma tête… »

Un gémissement piteux franchit mes lèvres. Quoi… Prendre le portail, maintenant ? « Je ne peux pas. » Non, non, non. Comme dans un navire, on doit être ceux qui le quitteront en dernier, voilà tout. Pas question de passer pour une faible ! Je tente de me redresser, en m’agrippant à son bras. « Je vais b… » Je m’arrête dans ma phrase, en croisant le regard de... Lui. Lucas. Oh, c’est vrai qu’il a été affecté à Ansemer. Il est venu avec les renforts, alors ? « Tu peux me lâcher. » J’essaie de me montrer ferme, avec lui. Je n’ai pas envie… Je n’ai vraiment pas envie qu’il m’aide. J’ai du mal à conserver mes esprits. Pourquoi tomber sur lui ? Le Destin se moque de moi. Je n’aime pas le sentir contre moi, plus maintenant. Et puis, qu’est-ce qu’il fait là, à m’aider ? « Une bouteille… Ou deux. Je ne sais plus. Ils m’ont balancé à la tête ce qu’ils avaient sous la main et, et… C’est bon, Lucas. Je suis plus… On est plus… T’occupes pas de moi. » Je lui ai demandé de me lâcher, mais on dirait qu’il n’écoute rien. Ce n’est pourtant pas difficile, non ? Il l’a bien fait, par le passé, me lâcher sans un mot, sans un regard. Tous pareils, au fond.

Je pousse un soupir profondément agacé quand je me laisse tomber dans le sable, le temps qu’un mage guérisseur vérifie les deux plaies que j’ai à la tête. Je le vois vérifier mes yeux, et faire quelque chose avec sa magie qui me fait avoir immédiatement un mouvement de recul. Ce n’est pas agréable. Il finit par nous laisser bien vite, mon cas n’étant pas prioritaire. « T’as entendu ? Il a dit que ce n’était pas préoccupant. Tu ne vas pas me dire que tu t’inquiétais, quand même ? Parce que ce serait… » Je tousse un semblant de rire, avant de poser ma main sur ma tête dans une grimace. « Ce serait vraiment drôle, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyLun 10 Juil - 21:27

J’ai quitté Thomas pour continuer ma ronde et le laisser se reposer. J’espère aussi trouver Mae. J’espère qu’elle ne fait pas partie des blessés grave échoués dans un coin. J’espère que je vais vite tomber dessus. Et, si je savais que mon espoir serait si vite récompenser e crois que je l’aurais eu bien plus tôt. Je la vois sur le point de tomber tête la première alors je me précipite pour la rattraper. Ce que je parviens à faire sans problème. Elle gémit, se plaint également de la tête, alors je la somme d’aller à l’infirmerie, ne lui laissant pas le choix.

« Oh que si tu peux y aller, je vais t’aider ! Ce n’est pas loin, regarde, quelques mètres seulement. »
Mais Mae, c’est…. Mae. J’aurais dû m’en douter, elle chercher à se libérer de ma prise mais je sais que si je la lâche elle s’étale sur le sol. Ne se rend-elle pas compte qu’elle fait peser tout son poids sur moi. Alors oui, je sais qu’elle m’en veut et qu’elle ne veut plus me voir mais je ne risque pas de la laisser seule comme ça. Jamais de la vie !

« Ecoutes Mae t’es pas en état de décider si oui ou non je m’occupe de toi. Il est hors de question que je te laisse toute seule dans cet état ! T’as compris ? C’est non négociable. »

Aucun bégaiement. C’est bien rare comme situation, mais quand je me fâche, généralement, tout se passe bien et je peux parler sans problème. Et de toute manière je la force à me suivre vers le camp le plus proche pour qu’un mage l’ausculte. C’est la moindre des choses, même si mon comportement présent n’est pas cohérent avec celui que j’ai eu dans le passé. Mais si seulement elle pouvait comprendre.

« En quoi ce serait drôle ? » je me renfrogne. « Si je m’inquiètes pour toi et que tu veuilles le croire ou non ton bien-être m’importe Mae… » je me renfrogne encore un peu plus jusqu’à ajouter dans un grognement « y’a des gens qui tiennent à toi ! »

Ahh les femmes ! Je n’y comprends rien. Ce n’est pas comme si je lui avais balancé des méchancetés à la figure, puis c’est tout de même du passé désormais. Ce qu’elle ne sait pas en plus c’est que je souffre de ma propre décision. Ce n’est pas comme si je l’avais prise de gaieté de cœur. Elle était la seule avec qui je me sentais entier et moi-même.

Un mage nous coupe au mauvais moment pour venir donner un onguent et une espèce de tisane malodorante à Maelys.

« Excusez-moi, vous avez compté le nombre de blessés ? » je demande lentement pour ne pas écorcher un seul mot avec mon problème d’élocution.

Je dois recenser leurs noms de toute manière, mais cela peut me permettre de me faire une idée sur le nombre et le temps que je vais prendre pour recenser cette tente. En attendant, je veux que Maelys prenne soin d’elle et si elle pouvait me pardonner au passage, je lui en serais pleinement reconnaissant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptySam 22 Juil - 18:26

Je suis un peu décontenancée, par le ton autoritaire qu’il emploie. Je n’entends même pas son problème d’élocution qui parvient d’habitude à le faire hésiter. Je plisse le regard, sceptique. C’est non négociable ? Ben voyons… Je lui aurais méchamment pris la tête, si la mienne n’était pas précisément dans cet état. Je n’ai pas la force de protester, alors certainement encore moins celle de rechercher d’autres blessés. Me voilà bien obligée d’être raisonnable et de le suivre…

J’ai tout de même envie de rire de cette situation pittoresque, avec Lucas qui se sent obligé envers moi, qui s’inquiète et se montre véhément. A-t-il tellement changé en si peu de temps ? Je ne crois pas, non. Je ne peux pas m’empêcher de rire, alors qu’il se renfrogne, d’un rire mauvais, dément. Je me prends la tête à deux mains, alors que j’ai l’impression qu’elle va exploser, mais ça ne m’arrête pas dans ma lancée. Je le fixe, d’un air implacable. « Si mon bien-être t’importait vraiment, tu ne serais pas parti comme un voleur… Si tu tenais à moi, tu ne m’aurais pas abandonné ! »

Je n’ai pas pu. Je n’ai pas été capable de retenir cette haine brûlante que je lui ai crachée au visage, à réveiller des plaies bien plus anciennes que celles à mon crâne. Il ne m’aide pas à me sentir mieux, contrairement à ce qu’il croit. Sa seule présence à nouveau à mes côtés est un déchirement. « Oui, il y a des gens qui tiennent à moi, mais tu n’en fais visiblement pas partie. J’ai refait ma vie, Lucas, pas besoin de revenir pour soulager ta culpabilité suite à ta lâcheté. »

J’ai craché ces derniers mots entre mes dents, et en aurait certainement dit plus long encore si un autre guérisseur ne s’était pas rapproché de nous. Il ne semble pas voir le regard noir que je lui lance, ou ne s’en préoccupe pas. Je récupère l’onguent qu’il me tend, et fronce le nez à l’odeur de la tisane glissée entre mes mains. « Quelle horreur… » Je n’ai pas envie de boire ce… Ce breuvage non identifié. Je trempe mes doigts dans l’onguent, à rejeter ma chevelure d’ébène en arrière pour en appliquer le baume cicatrisant. Le premier guérisseur a déjà arrêté le saignement, mais le simple contact de mes doigts froids sur la plaie m’arrache un sursaut et une grimace. C’est peut-être bien précisément parce que Lucas est là que je m’acharne, pour qu’il me lâche ou… Je n’en sais rien. Ce n’est peut-être pas ce que je recherche. Lui envoyer le breuvage brûlant à la figure par contre, c’est très tentant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyMar 8 Aoû - 23:05

Je ne suis pas le meilleur des garçons ça c’est certain, j’ai de nombreux défauts, mais quand je tiens à quelqu’un je lui suis fidèle qu’il le veuille ou non. Mae n’a surement pas compris la raison de mon éloignement et je ne lui en veux pas mais je me suis toujours considéré comme impur pour elle. J’avais l’impression d ‘être un boulet et qu’on la moquait parce que j’étais avec elle. C’est un sentiment dur à exprimer mais j’ai l’impression qu’elle est mieux maintenant, sans moi, même si cela me déchire encore le cœur. Alors quand elle me hurle dessus que si je tenais à elle je ne serais pas parti… je me fige. Je retiens ma fureur, mes larmes, tout ce que j’ai envie de lui hurler aussi. Je retiens tout car cela n’aiderait pas la situation, d’autant que je vois bien qu’elle a mal.

« Arrête Mae ! » je lui dis un peu sèchement. Aussi bien pour ses accusations que pour son énervement. Ce n’est pas le moment, mais j’ai dû mal à me taire pour une fois. « C’était pour toi, pour que tu trouves quelqu’un de mieux… »

Est-ce égoïste de ma part que de vouloir le mieux pour quelqu’un que j’aime vraiment ? Peut-être mais je dois bien avouer que je ne m’en suis pas rendu compte sur le coup. J’ai eu peur, peur pour elle et peut être un peu pour moi. Je ne suis qu’un lâche peut-être. Cette fille me retourne vraiment le cerveau quand elle s’y met. Je ne sais plus quoi faire alors je me contente de l’aider comme je peux. Et une nouvelle fois elle me recrache s haine au visage. J’avoue que je dois retenir mon propre chagrin. Elle ouvre une plaie béante dans ma poitrine en me parlant de la sorte. Je recule alors d’un pas et je fixe ses yeux d’un regard noir.

« Tu n’as pas le droit. Peut-être que j’ai été lâche avec toi, mais tu n’as pas le droit de dire que je soulage quoi que ce soit. C’est juste dur de te laisser partir et de faire comme si de rien était. Je tiens à toi Mae, que tu le veuilles ou non, je tiens à toi, vraiment ! »

Quand le guérisseur vient pour donner un onguent et une tisane à Maelys, je lui ôte la tasse des mains alors qu’il vient de la mettre sous le nez de la jeune femme qui elle-même prend l’onguent. Je préfère garder le breuvage brûlant loin de ses mains alors qu’elle est énervée contre moi. Je sais qu’elle peut être peste parfois et elle serait bien capable de m’ébouillanter la fourbe.

Alors qu’elle applique sa crème, le guérisseur me demande en aparté. Je le suis un peu plus loin. Il me dit qu’il a trop de de patients et qu’il faudrait que quelqu’un reste aux côtés de Maelys pour être sûr qu’elle ne s’évanouisse pas… Elle pourrait faire une hémorragie….

« Mais vous voyez bien qu’elle ne me désire pas à ses côtés ! »

Ma vois redevient tremblante mais le guérisseur ne dit rien.

« Vous la connaissez, c’est tout ce qui m’importe. »

Puis il part et me laisse en plan. J’observe quelques secondes Mae de loin en hésitant à partir. Mais ce serait lui donner raison n’est-ce pas ? Alors, je la rejoins à nouveau.

« Il veut que je reste. » et je n’en dis pas plus. Je réfléchie. Je regrette un peu aussi.

« Ecoute tu peux m’en vouloir, tu peux me rejeter, mais je tiens à toi Maelys et tu ne m’éloigneras pas de toi-même si tu refais ta vie, je veillerai toujours sur toi que tu le veuilles ou non, que tu mettes de la distance ou non et que tu le veuilles ou non. Alors fais toi à cette idée et plutôt que me cracher dessus reposes toi. »

Je m’assoie alors sur la chaise à côté de son lit de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyJeu 10 Aoû - 19:03

J’ai bien envie de continuer à lui hurler dessus, au contraire, quand il me répond sèchement d’arrêter. Comme s’il suffisait de demander pour contenir ma colère ! Et il ne dit rien pour l’apaiser. J’ai un mal de crâne abominable, alors qu’un rire sans joie me prend, devant cette excuse pathétique qu’il me sert. « Que… Que je trouve quelqu’un de mieux ! C’est tout ce que tu trouves à me dire ?! C’est TOI qui est parti ! Tu es parti sans un mot, sans un regard, pour un prétexte aussi… Débile ?! Et tu oses me dire que ça a été dur pour toi ! Que tu tiens à moi… » Je me lève, dans l’intention réelle de le frapper, et il doit bien s’en rendre compte, parce qu’il s’écarte d’un pas alors que je peine à tenir sur mes jambes. Je le bouscule, des maigres forces qu’il me reste, à donner un bon coup de poing sur son torse. Ma voix se brise, et je me rends compte à quel point je tenais encore à cet imbécile… « T’es qu’un idiot, Lucas ! »

Je me sens vidée de mes forces, les yeux embués, prête à rendre les armes devant lui. Seulement… Seulement il ne mérite pas que je le fasse, il ne mérite que ma colère et mon mépris. Je lui rends un regard flamboyant derrière ce voile dans mon regard, qui altère mon jugement. Ma voix se fait basse, grondante et chargée d’amertume : « Et bien sois heureux. J’ai trouvé quelqu’un de meilleur que toi, quelqu’un qui n’a pas peur de s’engager avec moi, et qui n’abandonne pas aux premières difficultés… Et même, même qu’on va se marier ! »

Je me rassois subitement, avec un regard un peu abasourdi. Je tremble, réalisant qu’après coup ce que je viens de dire. C’est n’importe quoi. Je ne sais même pas… Ce n’est pas quelque chose que je devrais dire juste sur le coup de la colère, pour blesser. Frapper là où ça fait mal, c’est bien ce que je sais le mieux faire, même quand je ne suis plus en état. J’aimerais que Mirage soit à côté de moi, lui qui sait si bien me raisonner. Oh non… Je vais éviter de me mêler à ça.

Je rends un regard noir au Chevaucheur, quand il m’ôte le breuvage bouillant des mains, certainement de peur que je l’utilise contre lui. L’idée m’est bien venue en tête… Mais tout de même ! De toute façon, je pense lui avoir donné l’envie de partir sans se retourner encore une fois, mais cette fois définitivement. J’applique le baume sans un mot, et cherche à me calmer, pendant qu’il discute en aparté avec le guérisseur.

Je suis quelque peu étonnée de le voir rebrousser chemin, et pousse un profond soupir devant sa mine pataude. Je me suis allongée sur mon lit de fortune le temps de me reposer, lui montrant résolument mon dos, mais ce que j’entends me sidère. Il lui a demandé de rester ? Quelle plaie… Je reste les poings fermés, à fixer résolument l’opposé. Mon expression se crispe aussitôt quand il reprend la parole, comme si tout ce que je venais de dire n’avait pas la moindre importance. Qu’il peut être… Buté. C’est l’hôpital qui se moque de la charité, ma petite. Pfff !

« J’ai pas besoin qu’on veille sur moi. » Je ne me retourne pas. Je ne veux pas lui montrer à quel point ses paroles peuvent me toucher, même si ma colère s’est fait moins grondante, plus feutrée. « J’avais seulement besoin que tu sois là… Et tu l’étais pas. » Je me mords la lèvre, et me décide finalement à risquer un regard vers lui, le tourment au fond du regard. « Est-ce… Est-ce qu’on est encore ami ? »


Dernière édition par Maelys Aigrépine le Mar 22 Aoû - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyJeu 10 Aoû - 21:42

Je vois bien que dès que j’ouvre la bouche elle s’en sert contre moi et je me dis, pendant une seconde, que je devrais agir comme avec les autres : ne pas parler, rester muet. Mais je suis sûr aussi que ce comportement l’énerverait. Alors je songe à partir après m’être assuré qu’elle est hors de danger. Je ne pensais juste pas devoir supporter une telle joute verbale avant de partir. En effet, je lui explique que j’ai fuis parce que j’ai eu peur de m’engager avec elle. J’ai toujours été la risée et moqué alors je suis parti du principe qu’il était mieux pour elle de trouver quelqu’un qui ne lui ferait pas honte, quelqu’un de mieux. Je me suis peut être trompé ? Mais le poids de l’image qu’on a de moi et par effet boomerang ce qu’on aurait pu dire de Mae m’était insupportable. Elle a raison, c’est surement stupide et débile, mais de toute façon, ce n’est pas maintenant que l’on va retourner en arrière, n’est-ce pas ? Elle a quelqu’un après tout. J’aimerais juste que l’on puisse être au moins amis. J’aimerais juste la prendre dans mes bras et pouvoir la rassurer, lui dire qu’elle ne sera jamais seule.

« Je sais » je dis simplement alors qu’elle me traîte d’idiot. O que oui je le sais !

Par contre je me fige alors qu’elle m’annonce un mariage, son mariage. Ce n’est pas possible ? Elle ne peut pas me le cracher au visage comme ça, pas ici, dans ce contexte, pas alors qu’elle est en colère. Mon regard s’embrume. Je me mords la joue pour ne pas laisser échapper mes émotions. Les mains dans mes poches, je tripote le petit animal en bois que j’avais fait pour Maelys pour compléter la collection que je lui avais commencé.

Malheureusement, nous n’avons pas le temps de finir cet échange ou peut être heureusement. Je commençais à voir rouge. Le guérisseur nous a coupé dans notre élan, dans cette joute qui aurait fini surement par un désastre et même si Maelys n’est pas contente de me voir récupérer son chaud breuvage, je m’en félicite. Son regard était éloquent. La tisane dans les mains aurait fini sur mon visage. Bref, le médecin me réclame et m’explique les risques de son état. Il me demande également de veiller sur elle pour être sûr qu’elle ne s’en fonce pas d’un coup. Mais comment veiller sur quelqu’un qui ne veut pas de votre présence ?

Lorsque je reviens Maelys est couchée sur le lit de fortune, me montrant résolument le dos. Soit. Au moins je n’ai pas besoin d’affronter son regard qui me donne envie de la serrer fort contre moi et d’implorer son pardon.

« Je suis désolé Maelys. J’ai flippé. Je suis un chevaucheur mais j’ai mes peurs et tu le sais très bien. Mais maintenant tu as besoin de quelqu’un et je suis là. »

Je sors alors le petit dragon grossièrement sculpté dans le bois de ma poche et je le dépose sur sa hanche.

« Je suis vraiment désolée. Je ne sais pas comment me faire pardonner. »

Et cette larme qui meaçait alors qu’elle m’annonçait un futur mariage finit par couler. Je suis un homme, je ne devrais pas. Mon père n’a eu de cesse de me le répéter. Mais parfois il y a un trop plein. La peur de perdre des amis, la peur de perdre Rêveuse et Mae aussi. Plus sa rage envers moi. Mes nerfs lâchent tout simplement. Mais rapidement, j’essuie cette goutte salée qui roule sur ma joue, juste avant que la jeune femme ne se retourne vers moi, abandonnant sa stratégie de tête de mule.

Je me penche alors, un coude posé sur le genou, une main remettant l’une de ses mèches de cheveux sur le côté de son visage.

« Cela ne tient qu’à toi Mae. Tu sais tout au fond de toi que je tiens à toi et que je serais toujours là pour toi. Si tu veux que l’on soit amis, je répondrai présent. »

Je lui souris doucement. Quand je suis apaisé mon bégaiement s’apaise également, mais je ne suis pas toujours à l’aise, même avec Maelys. Je laisse donc un silence, histoire de bien réfléchir mes mots pour ne pas les écorcher.

« J’ai le droit de te faire un câlin ou je vais me prendre une droite ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyMar 22 Aoû - 22:55

Il ne se défend même pas. Je le vois bien, pourtant, que j’ai frappé en plein cœur. Je le vois bien, oui, qu’il tient encore à moi. Sinon… Lucas n’aurait pas ce regard, chargé de larmes. Je n’aurais pas cette impression que je viens de le briser, et cette triste constatation me choque, moi qui pensais l’avoir perdu depuis longtemps, moi qui pensais tout ce temps… Qu’il s’en était allé vers de nouveaux horizons, sans un regard, sans un remord.

Lucas m’aimait toujours.
Je n’avais que plus envie encore de le traiter d’imbécile, de le frapper. Il avait tout gâché.

Mais… J’avais refait ma vie sans lui. J’avais su faire mon deuil de cette relation. Je n’avais pas songé qu’il me soit possible d’aimer à nouveau, après son départ. Le Destin nous réserve toujours de curieuses surprises. J’aimais Octavius sincèrement, pleinement. J’avais trouvé un équilibre avec lui, même si je ne devais pas lui rendre toujours la vie facile… Octavius était là, toujours. Il projetait même l’idée folle de se marier avec quelqu’un comme moi, ce dont je ne parvenais toujours pas à en revenir.

Au moins, mes paroles blessantes auront permis de mettre les choses au clair avec Lucas, et qu’il tourne la page lui aussi. Enfin… C’est ce que je croyais. Je sens la légère pression contre ma hanche, et oriente mon regard en arrière. Un dragon, sculpté dans du bois. Mes yeux s’écarquillent, de surprise, avant de chercher ceux de Lucas. Pourquoi… ? Il le gardait sur lui tout ce temps, dans l’espoir de me l’offrir ? Je me mords la lèvre, alors que je sens mes résolutions faiblir. Il devrait m’insulter, pas me… Il est bien trop gentil pour son propre bien. Je peine maintenant à me cramponner à cette colère, pourtant si salvatrice.

C’est peut-être seulement ces excuses, que j’attendais depuis tout ce temps. Je sais pertinemment qu’il s’est enfui, qu’il a pris peur… C’était déjà le deuxième à le faire, devant mes excès. Je ne savais aimer que jusqu’à la déraison. Je m’attendais tellement à ce qu’Octavius ne vienne pas en Lagrance, après ça.

Je me retourne vers lui, récupérant le dragon sculpté entre mes mains pour l’observer un temps. Quand je relève les yeux sur Lucas, je le surprends… A pleurer. Une larme unique, qui en dit tellement. Je reste figée, interdite. Je me sens mal, subitement. La culpabilité m’assaille, et je me recroqueville, les mains crispées sur les ailes de bois. « Je… » Sa main capture une de mes mèches, à la remettre en place. Je ne comprends pas. Pourquoi… Pourquoi il réagit comme ça ?

Et sa demande soudaine, elle me désarme totalement. Me prendre dans ses bras, après ça ? « Quoi ? » Je le regarde, interloquée, sans savoir quelle attitude adopter. Il me faut quelques secondes supplémentaires pour réunir mes esprits. « Je sais que tu tiens à moi. Je le sais, maintenant. Mais Lucas, on n’est plus… J’aimerais qu’on reste ami, oui. Je veux pas… Je veux pas que tu me taises encore les choses, même si tu as peur, même si… » C’est moi, finalement, qui le prends dans mes bras, avec un peu de brusquerie, qui me ferait presque lâcher le petit objet de bois. « Et merci, pour le dragon. Il est superbe. Il faut que je le peigne en vert. Et t’es quand même qu’un idiot. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyDim 3 Sep - 23:50

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas ouvert à quelqu’un. Même Maelys avait eu dur à savoir ce que je ressentais pour elle à l’époque. D’autant que ce sont mes sentiments pour elle et ses sentiments pour moi qui m’ont fait peur. Avec le recul, je sais que c’était été stupide, mais j’ai tellement peur de décevoir les gens qui tiennent à moi. Nous aurions surement pu vivre une belle histoire mais j’ai tout fichu en l’air et je comprends qu’elle m’en veuille. Sauf qu’elle a réussi à refaire sa vie et si elle ne tenait plus à moi, cela ne devrait pas la toucher. Pourtant… elle me bouscule et me pousse dans mes retranchements. Seulement, avec le mal que je lui ai fait, je ne risque plus de l’abandonner. Je m’en rends compte maintenant. Trop tard… ou pas. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Je la laisse alors se défouler et faire sortir toute la tension qu’elle a conservée et tout ce qu’elle peut me reprocher. Je ne lui en voudrais pas. C’est moi qui ai merdé et qui lui ai fait du mal… Elle a le droit, tout simplement. Puis lorsqu’elle se calme et que le médecin m’a parlé, que je la retrouve à me tourner obstinément le dos, je dépose sur sa hanche le petit dragon sculpté pour elle il y a bien longtemps désormais. Je le garde sur moi, en me disant qu’un jour on se retrouvera et que je pourrai le lui offrir en signe d’amitié. Parce que maintenant, je sais que ce n’est que ce qu’il peut y avoir entre nous, mais je préfère cela à rien du tout. Car au fond, Maelys, je l’ai aimé au premier regard et malgré sa brusquerie j’ai continué de l’aimer et je crois que malgré nos vies complètement différentes, je continuerai toujours de l’aimer même si cet amour est désormais bien plus platonique et bienveillant à la manière d’un frère avec sa petite sœur.

Finalement, nous parlons à cœur ouvert. Je m’excuse, sincèrement, une larme coule le long de ma joue. Elle me demande si nous pouvons rester amis. La réponse me paraît si évidente !

« D’accord, j’essayerai de travailler ma communication. » je lui dis en souriant. Elle ne veut pas que je lui taise les choses, mais vu mon éducation qui m’a bridée dans tous les sens ce n’est pas chose aisée. J’ai toujours été rabaissé au final, alors j’ai toujours la sensation d’être insignifiant. « Mais toi travail ta douceur s’il te plaît ! J’en ai marre que tu me tapes » j’ajoute alors en lui donnant un petit coup dans l’épaule.

Puis elle m’attrape et me câline alors que la demande venait de moi. Je la serre à mon tour et dépose un baiser dans ses cheveux. « Je suis contente que tu me laisses prendre soin de toi en tant qu’ami. Et de rien, cela fait un moment que je le traîne. »

Je rigole alors doucement quand elle me dit que je suis un idiot.

« Je sais, mais pourquoi je suis un idiot cette fois-ci ? »

Il faut toujours que Maelys ajoute une petite touche de Maelys alors que l’on est dans un moment tendre et chaleureux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys EmptyMar 26 Sep - 12:11

Ca m’a fait du bien, de pouvoir lui dire tout ce que j’avais sur le cœur. Cet amour déçu avait réussi à me faire douter de tout, à me demander constamment ce qui pouvait clocher chez moi pour les faire fuir... Je me rends compte à quel point le problème venait aussi de lui. Lucas n’arrive pas à être en paix avec lui-même, et manque clairement de confiance. J’ai aussi mes limites. Je n’ai pas été capable de l’aider sur ce point-là. Peut-être même que j’avais fini par l’étouffer. Je suis encore peinée de la façon dont les choses se sont terminées, mais nous savons tous deux qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible.

Je reste avec ce dragon sculpté entre mes mains, un peu penaude. Je ne sais plus quoi lui dire, à force, si bien que le traiter d’idiot me paraît le plus naturel. Oui, parce qu’il a tout gâché. Ca me paraît invraisemblable qu’il accepte que nous restions amis, après m’avoir fui sans un regard. C’est peut-être seulement une façade. Rien ne me dit qu’il ne va pas se détourner dès qu’il en aura l’occasion… Alors pourquoi rester ici, alors, à me veiller et vouloir me prendre dans ses bras ? C’est une douce torture qu’il s’inflige. Car, contrairement à lui, il me semble enfin savoir où je vais.

Par contre, il vient de me demander de travailler… Quoi ? « Ma… Ma douceur. » Je fronce les sourcils. « Je suis une Chevaucheuse ! Je mène des combats à dos de dragon, je te signale ! » J’ai encore envie de le frapper, mais simplement par jeu. Je me contente de lever les yeux au ciel avant d’en rire. Bon, d’accord. J’essaierais de ne pas le frapper. « Puis c’est une marque d’affection. Tu comprends rien à rien. » Oui, voilà. J’aime énormément Octavius. Je le frappe souvent, la preuve en est.

Je cède, tout de même, à le prendre dans mes bras. Je pourrais lui dire que je n’ai pas besoin qu’on prenne soin de moi, mais je n’ai pas envie de batailler. J’ai le crâne fracassé. Je suis finalement bien heureuse qu’il s’en soit un peu soucié, même si je ne l’avouerais pas. Je fronce le nez quand il m’embrasse les cheveux, puis me recule pour le regarder et l'écouter me demander... Pourquoi c’est un idiot ?

« Pourquoi ? Parce que tu rends tout compliqué. Tu vois… C’était simple, finalement. » Je lui pose un doigt sur le torse. « N’attends plus aussi longtemps pour me dire ce que tu as sur le cœur. » N’attends pas qu’il soit trop tard. Ne me laisse pas seule à me poser tant de questions… Comme si je n'étais pas capable d'encaisser ! « Les amis sont là pour s’écouter et se soutenir, ne l’oublie pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Je serai toujours là pour toi ft Maélys   Je serai toujours là pour toi ft Maélys Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je serai toujours là pour toi ft Maélys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: