AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Correspondance secrète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Correspondance secrète   Correspondance secrète EmptyLun 5 Juin - 21:27

La lettre a d’abord transité par Lorgol, entre les mains d’une personne de confiance, avant d’être adressée à Denys du Lierre-Réal, duc de Lagrance, sans qu’il soit mentionné un quelconque auteur à la missive. Ni sa provenance.




16 juin 1002
Mon ami

Pardonne-moi cette lettre énigmatique, mais toi et moi en savons la raison. J’aurais aimé te dire tout cela de vive voix, mais j’ai failli à le faire et vu ce qu’il s’est passé... si tu savais à quel point je suis désolé ! J’aurais du le tuer de mes propres mains, par vengeance, par colère, mais j’ai préféré lâchement m’abrutir dans ce que ce monde étrange avait à m’offrir. Revenu dans cette réalité, j’ai songé à abdiquer de mes terres, pour protester contre la folie de celui qui t’a ôté la vie. La lettre est prête, mais je n’ai pu me résoudre à l’envoyer. Mes parents possèdent ces terres, pas moi. Ils y vivent. Certes, ils sont pour le moment hors de sa portée, mais je crains que cela ne le reste longtemps. Aies-je seulement le droit de prendre cette décision à leur place ?

Je suis coupable, quoi qu’il en soit : de n’avoir rien fait, de ne savoir que faire. Présenter une requête à l’empereur d’Ibélène ? Pour un meurtre dont la victime est bel et bien vivante ? Je suis soulagé de te savoir en vie dans notre réalité, bien que cela empêche de punir ton assassin.

Tu sais, je n’ai pas pris le temps de te remercier de m’avoir soutenu, durant ces événements étranges. Voilà chose faite. Je ne sais pas ce que je serais devenu sans ton soutien, ton amitié et ta simple présence. Merci. Ce n’est qu’un mot, mais j’y mets tout mon cœur. Saches que c’est une fierté de te connaître, et de te considérer comme mon ami. Même si bien peu de gens sont au courant.

Les années nous ont éloignées, la guerre aussi, mais l’amitié n’est jamais vraiment morte, je le sais. Tu es le frère que je n’ai pas eu, le meilleur ami que j’aurais pu souhaiter, le complice infatigable de mes bêtises d’adolescent. Je prie Callia que cette lettre te trouve en bonne santé. Heureux peut-être même, aux côtés de ton épouse et de vos enfants.

Portes-toi bien, mon ami. Puisse cette guerre arriver bien vite à son terme. En attendant, je demeure ton débiteur.
Que les Dieux veillent sur toi et les tiens.

M.




Correspondance secrète TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Correspondance secrète   Correspondance secrète EmptyLun 24 Juil - 15:13

De manière toute aussi discrète et prudente, la lettre passe entre de nombreuses mains de confiance avant d'arriver à son destinataire secret.




29 juin 1002
Mon cher ami,

Tu n'as nullement besoin de porter le fardeau de la culpabilité à la place d’un autre qui ne le portera sans doute jamais. Rassure-toi d’une chose, tu n’es en rien responsable de ce qui est arrivé et jamais je n’ai perçu les choses sous cet angle. Je suis, au contraire, touché par tes mots, plus que tu ne peux l’imaginer. Je suppose qu’il n’est sans doute rien de pire que la trahison de quelqu’un que l’on considérait comme un ami… Et bien heureusement, je n’ai jamais vu mon meurtrier comme tel. Au contraire de toi, qui ne m’a pas abandonné malgré ce que tu penses. C’est tout autant un honneur de t’avoir pour ami, un presque un frère. Et je déplore que cet événement, couplé à tout ce qu’il s’est passé dans cette autre réalité, ne nous ait pas permis de rattraper le temps perdu.

J’aurais aimé pouvoir converser avec toi plus longuement, m’excuser aussi de n’avoir pu être un meilleur ami en te soutenant, après la mort de ta sœur. La revoir, qu’importe l’illusion, m’a rappelé combien j’ai pu être absent. Absence que tu as sans doute désirée en t’éloignant, mais j’aurais dû faire plus. Pardonne moi. Et si tu as cédé à tes peurs et addictions d’autrefois, comme j’aimerais pouvoir t’aider. Hélas, bien des choses nous séparent, à commencer par cette guerre. Malgré tout, tu restes pour moi un ami précieux et je regrette que tu n'ais pu être là pour la naissance de mon second enfant. C'est une petite fille. Et sais-tu que je voulais de toi pour être son parrain ? Je t’entends d’ici me dire que tu aurais été certainement le plus mauvais à ce rôle, mais n‘est-ce pas là la preuve de mon immense confiance en toi ? Je suis persuadé que tu serais plus attentionné que tu ne le crois.

En ce qui concerne mon assassin, je n’ai guère l’intention de laisser le crime, aussi illusoire semble-t-il, impuni. Il a souhaité la vengeance, il l’a eue, et c’est à mon tour de me saisir de ces même armes pour lui rendre la pareille. Mais crois moi mon ami, la mort elle même ne sera pas la véritable réjouissance. Et si je lui souhaite bien tout le malheur, à toi je ne souhaite que le bonheur. Que les dieux veillent sur toi, et j’espère que la guerre t’épargnera un tant soit peu.

Avec toute mon affection.

D.



Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Correspondance secrète   Correspondance secrète EmptySam 10 Aoû - 12:03

La lettre est un peu chiffonée, elle ne porte pas d'armoiries particulières mais elle provient de Valkyrion, en Ibélène.




27 juillet 1004
Mon ami

J'espère que cette lettre vous trouvera toi et les tiens en bonne santé. J'ai longtemps hésité à t'écrire et j'espère que je ne te dérangerai pas longtemps, tu as toujours été un homme occupé et j'imagine bien que cela n'a pas changé. J'ai besoin de ton aide, de tes conseils et je sais que tu es le seul qui puisse comprendre la situation et m'aider, peut-être.

Je suis terrifié Denys. Je crois que je n'ai jamais été aussi terrifié de ma vie et je ne sais pas quoi en penser. Cela devrait être une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle, sans aucun doute, mais j'ai tellement peur de ne pas savoir quoi faire, de ne pas être à la hauteur de ce que Reja attend de moi ! Rejwaïde. Je t'ai parlé d'elle il me semble, mais je n'ai jamais vraiment détaillé tout ça, il faut dire que le contexte actuel ne se prête guère aux grands épanchements. Je suis amoureux d'elle. Vraiment. Je sais que tu as dû m'entendre dire ça des dizaines de fois mais c'est différent, je n'ai jamais été aussi dépendant de l'amour de quelqu'un. Elle a le pouvoir de me réduire en miettes en un seul mot, je suis esclave d'elle, de ses yeux, de son sourire, de la moindre parcelle de sa peau. Je ne pense qu'à elle, je ne vis que pour elle, par elle.

Et elle est enceinte. Enfin, elle a accouché, quand je t'écris ces mots, de deux beaux bébés que je dois attendre de voir à cause des fichus arrangements d'Erebor. Je suis papa. Et je n'ai jamais eu autant envie de fuir qu'en écrivant ce simple mot. Je ne sais pas quoi faire Denys, je suis complètement perdu. Comment on fait, pour être père ? Un vrai père, un bon père, comme ne l'a jamais été le mien. Je n'ai même pas été présent pour leur premier cri, une frontière nous sépare, comment pourrais-je seulement me montrer à la hauteur ?

Je sais que ce n'est pas un problème que tu peux résoudre même avec la meilleure volonté du monde, et ce n'est pas pour cela que je t'appelle à l'aide. Tu es père, toi aussi. Un père merveilleux, je n'en doute pas une seule seconde et si tu n'es pas forcément l'époux dévoué que ta duchesse attend, tu restes un père fantastique. Comment fais-tu? Comment aimer un enfant, l'aimer autant qu'il faut, le protéger ? Comment est-ce que l'on sait que c'est ce qu'il faut faire ? Comment être sûr de savoir qu'on ne fait pas fausse route ?

Je ne sais pas si je saurais aimer un enfant Denys, et encore moins deux. Mathilde aurait su, mais moi, je ne sais pas comment on fait. Je ne l'ai pas dit à Reja parce que nos problèmes sont déjà bien assez nombreux comme ça mais je ne crois pas que je saurais être un bon père. Je ne pense même pas être capable d'être un père, tout simplement. Je ne sais pas comment on fait, et je ne suis pas sur de pouvoir apprendre. Je veux les aimer, je le veux de tout mon cœur, mais si je ne sais pas ?

Je ne devrais probablement pas t'envoyer cette lettre, tu as bien assez à faire dans ta vie sans me rajouter moi. Peut-être que je vais suffisamment boire, un soir, et trouver le courage de te l'envoyer. Je ne sais pas.

Embrasse ta femme et tes filles pour moi.
Ton ami dévoué.

Mayeul.




Correspondance secrète TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Correspondance secrète   Correspondance secrète Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance secrète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Parchemins et dossiers :: Correspondances-
Sauter vers: