AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
109 € 170 €
Voir le deal

Partagez
 

 Liry Mac Lir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 15:49

Maître de mon destin
Peuple




Liry

Mac Lir

ft. Freya Mavor

« Dès que tu es montée sur le pont du Borée, vos âmes se sont rencontrées dans un moment de gloire lumineuse. Vos coeurs se sont joints dans une promesse d'amour éternel. Tout de suite, tu as senti que ta relation avec Vagabonde serait merveilleuse et qu'elle te guiderait vers ces terres inconnues qui peuplent tes rêves. »




En bref

Âge : 24 ans
Date et lieu de naissance : 26 février 979, sur l'Île Fauve (Archipel)
Statut/profession : Cartographe du Borée
Allégeance : À Pénélope de Bellancre, à Vagabonde et au capitaine du Borée
Dieux tutélaires : Ta mère t'as placée sous la protection de Messaïon à la naissance et il n'a jamais cessé de veiller sur toi dans tes périples en mer.


Petit Guide de survie pour interagir avec Liry Mac Lir

- Ne pas imposer de limites
Liry, c'est une âme aventurière, avide de liberté et d'horizons lointains. Le meilleur moyen de la rebuter, c'est de la contraindre à faire quelque chose ou même encore de rester en place. Incontrôlable et imprévisible, elle vous en fera voir de toutes les couleurs si vous ne prenez pas garde.

- Investir dans un heaume de guerre
Sanguine, la cartographe est du genre à réagir au quart de tour pour un tout et pour un rien. Peu adepte des débats, elle préfère se servir de ses poings pour régler les conflits. Elle aime la bagarre. Pas seulement y participer, mais aussi regarder les gens se taper dessus. Ce sentiment d'animation qui la parcourt, un frisson qui la traverse de haut en bas, c'est un puits de plaisirs sans fond. Et du genre susceptible, elle cogne vite. Vous êtes prévenus, faut pas se fier à sa petite tête blonde bien mignonne.

- Parler dans un langage simple et clair
Liry, les mots compliqués, elle comprend pas et cherche pas à comprendre. Si ça sonne mal, elle cogne. Elle n'aime pas se casser la tête avec les mots complexes. C'est pour les princesses de château, inutiles à broder des fichus tout aussi inutiles dans leur tour. Elle n'est pas sotte, mais parfois si on se lance dans des phrases à la tournure alambiquée, rien que pour se venger, qu'elle ait compris ou pas, elle fait tout et n'importe quoi. Clarté, précision. C'est tout ce qu'elle demande.

- Avoir des compétences dans la corruption
L'Îlienne est terriblement corruptible et l'appât du gain peut l'amener à faire des choses parfois insensées. Elle s'est découvert un tout nouvel intérêt pour l'argent une fois installée sur le continent quand elle a enfin assimilé le concept d'échange d'objets contre des bouts de métal. Elle a un certain attrait pour les paris et le jeu, mais elle essaie d'arrêter cette addiction après avoir perdu l'entièreté de sa bourse.

- S'en faire une amie
Lorsque Liry accorde son amitié à quelqu'un, c'est pour la vie. Fidèle et loyale, elle est toujours prête à tendre la main à ceux qui lui sont chers. Néanmoins, elle est tout aussi radicale dans le choix de ses ennemis : quand elle décide qu'elle n'aime pas quelqu'un, c'est pour l'éternité. Elle est patiente, elle prend le temps de classer ses fréquentations à la pince et de bien choisir. Elle choisit avec soin ses amis et gagner ses affections peut être ardu, mais le jeu en vaut la chandelle.

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Marie et j'ai 25 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Dreamzz. J'ai découvert le forum via mes trois autres gueux et voici ce que j'en pense : j'espère que vous en avez pas encore marre de moi parce que moi j'aurai jamais marre de vous :sisi:.
Pour les inventés : Je ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Histoire

Papa, c'était ta légende. Et Pennia ton mythe. De la réalité, il ne restait que maman. Les raisons de ton existence t'ont toujours paru un peu floues, comme si tout ça n'avait été qu'une vilaine plaisanterie que Maari jouait à Maura Mac Lir. Et toi, quand on t'avait tiré de son ventre et tapoté les fesses, tu t'étais mise à rire plutôt qu'à pleurer, comme si tu goûtais très bien à cette blague. Pennia n'était plus là, Papa était quelque part en mer, mais il y avait toi, bébé tout rose et complaisant. Et un maigre sourire sur les lèvres de maman, que tu avais épuisée. Encore un nourrisson, tu étais un bébé charmant. Un pouce toujours enfoui entre les lèvres, Maura t'attachait contre sa poitrine tandis qu'elle travaillait le bois et les os. Ses mouvements te berçaient et toi tu dormais paisiblement, te tortillant lorsque tu avais faim. Oui, tu étais un bébé adorable qui ne dérangeait pas, qui ne pleurait pas. Mais ce n'était que le calme précédant la tempête.

Dès qu'on te le permit, tu te transformas en créature rampante, te traînant partout et surtout là où tu n'aurais pas dû trainer. Il fallait te garder à l'oeil, autrement, à la moindre inattention, tu disparaissais hors de la vue de ta mère, en quête de nouveaux endroits à parcourir. Les lézards étaient tes meilleurs amis, puis les oiseaux les taches de couleurs volantes qu'il te restait à saisir. Maura grommelait souvent, des mots que tu ne comprenais pas «... bien fichu c'vagabond d'poser des bébés dans l'ventre des autres puis d'r'partir comme un v'leur! » Ce jeu de cache-cache qui t'amusait bien te valut le droit à une jolie petite corde tressée avec de vieux vêtements de Pennia, t'offrant une zone de jeu limitée à un rayon d'un mètre autour du point central de ta vie, ta mère. Tu te rappelles qu'en travaillant, elle chantonnait. Des paroles qui voulaient rien dire pour ton esprit d'enfant, préoccupé par deux seuls objectifs : attraper cette ficelle qui ondulait pas très loin par terre et téter le sein de maman quand tu avais faim.

Parler, ça t'intéressait pas. Dix-huit mois passés, enchanter les vieux en bredouillant des « Maman » ne faisait pas partie de tes priorités et tu continuais obstinément de t'exprimer par « Areugeureuh ». Si ça leur plaisait pas, c'était pas ton soucis, tu étais plutôt préoccupée par l'idée de les imiter et de marcher sur deux pattes plutôt que quatre : en te soulevant une fois pour capturer un ami lézard sur le mur, il t'avait semblé que le monde était plus grand dans cette étrange position qu'adoptaient unanimement les adultes. Et avec les mains libres, tu pouvais t'en servir pour t'emparer de tout sur ton passage. On commençait à se demander si tu n'étais pas plutôt bête. Pourtant on te comprenait très bien. Quand tu disais : « Ageureuh » on te donnait à manger, quand tu t'exclamais : «Areureugeuh! » on riait avec toi. Puis Maman, elle souriait toujours quand tu lui ramenais les créatures que tu avais happées dans la journée.

Si tu étais un beau bébé, tu devins une horrible petite fille et ce n'était pas seulement à cause du soleil qui hâlait ta peau, ni en raison de la boue qui te couvrait des pieds à la tête. Ton visage semblait disproportionné, tes bras trop longs pour le reste de ton corps, tu ressemblais à une vraie petite sauvageonne. La corde qui t'avait attachée dans tes jeunes années à ta mère reprit la forme de vêtements que tu portais sans soucis de les abîmer. Maura avait dû les repriser plusieurs fois, tes jeux impliquant nécessairement de les trouer, tout en grommelant encore contre ton père dans une langue que tu comprenais maintenant. « L'même 'sprit fou qu'son père! » se plaignait-elle affectueusement. Il revenait parfois, pirate sur l'Orichalque, et représentait déjà une figure de héros pour toi. Tu te souviens très bien de ses genoux, noueux, tordus par des années sur la mer, puis de la hauteur lorsqu'il qu'il te faisait tourner dans les airs ou te posait sur ses épaules. C'était ton meilleur partenaire d'exploration et lui ne t'empêchait pas d'aller là où bon te semblait. Ou plutôt, il faisait exprès de te porter là où Maman ne t'aurait jamais laissée mettre les pieds, pas à ton âge. C'était pour la fâcher un peu. Ils criaient, puis ils riaient et il y avait un silence, parfois troublé par un cri poussé par Maman. Tu t'es longtemps demandé pourquoi.

Puis un jour, il est pas revenu. Personne vous l'avait jamais dit ce qui était arrivé, mais Valda avait failli à protéger son fils et il ne reviendrait plus. Toi, tu l'imaginais sur la mer, à naviguer avec les dauphins. Parfois, tu racontais à Maura ce que, supposément, les dragons des mers t'avaient raconté. Un jour, c'était un combat épique entre Papa et un requin aux dents tranchantes qui s'appelait Gros-Pif, l'autre jour sa découverte de nouveaux récifs. Maman avait toujours un sourire triste aux lèvres. Puis elle pensait à Pennia, sa petite fille quelque part là-bas, au loin par-delà la mer. Tu lui demandais souvent de lui parler d'elle, cette soeur que tu ne connaissais pas. C'était le deuxième mystère de ta vie, après celui même de ton existence dans cet univers : où était Pennia, qu'est-ce qu'elle faisait maintenant? Elle revêtait dans tes yeux d'enfants le statut d'une déesse, ou quelque chose d'équivalent. Même si ses vêtements ne t'allaient pas, tu t'entêtais à les porter et tu racontais à tout le monde que tu deviendrais bergère de dragons des mers un jour. Personne ne le croyait, toi qui étais toujours fourrée dans les pires situations possibles, à tyraniser les garçons lorsqu'ils refusaient de te suivre dans tes jeux d'exploration, on avait dû mal à t'imaginer faire autre chose de ta vie que de semer la pagaille partout sur ton chemin. Tu étais une gamine atroce et on se demandait bien de ce qu'on ferait de toi. Puis toi, tu te disais que t'en avais rien à faire des dragons des mers en fait et qu'un jour, tu monterais sur une vivenef et t'irais chercher Pennia.

Même si ce fut plutôt le contraire. Un jour, une jeune femme est arrivée sur ton île natale. Elle prétendait être la fille de Maura, la sculpteuse venue en visite pour passer un peu de temps avec sa famille. Est-ce qu'elle s'attendait à te trouver? Probablement pas. Maman ne savait pas écrire et encore moins lire. D'ailleurs, sur vos îles, l'idée même d'apprendre à faire la lecture était grotesque. Il n'y avait jamais eu de correspondances entre la mère et la fille, donc elle ne pouvait pas savoir pour toi, qui aurait pu le lui annoncer? Quand elle est arrivée au foyer, tu t'es d'abord méfiée : cette personne n'avait rien à voir avec la soeur qu'on t'avait décrite. Tu avais huit ans, et du haut de ta petite taille, tu restais cachée dans un coin à observer les retrouvailles entre la mère et la fille. Pénélope avait été le mythe suprême de ta vie et elle était désormais devant toi, palpable et tu n'avais plus besoin d'aller la chercher sur le continent. Pourtant, tu avais toujours envie de partir, de quitter l'Archipel pour trouver ton aventure à toi. Peu à peu, l'être divin que tu avais fait de ta soeur se désintégrait pour devenir une simple mortelle.

Pennia est restée trois ans avec vous sur l'île Fauve. Puis un jour, elle décida de partir, de retourner là où son père l'avait emmenée. Un lieu plein d'enchantement dont tu lui avais fait parlé à mille reprises, posant des questions plus farfelues les unes que les autres. « S'ont pas de foyer? Mais c'mment y font pour subv'nir à leu' b'soins? » « D'fleur-quoi? Ils s'donnent des fleurs en 'change d'ce qu'ils ont b'soin? Sont fous! » Ta curiosité n'était pas satisfaite, tu devais voir de tes yeux propres cet endroit étrange où les gens portaient des fourrures en hiver et marchaient avec étranges trucs aux pieds qui vous les coinçaient avec inconfort. Tu aimais le sable de tes plages se glissant entre tes orteils, mais tu voulais voir un monde nouveau. Et lorsque Pennia te proposa de te ramener avec elle et de t'envoyer à l'Académie où elle avait étudié la magie - un autre truc qui t'avait fascinée à l'arrivée de ta soeur et qui avait été sujet à de nombreuses questions et lui avait permis de retrouver son statut d'esprit divin en partie. Tu n'as pas hésité une seule seconde. Tu avais onze ans, c'était l'heure pour toi de quitter le nid. Et sans un dernier regard, tu abandonnas ta mère. Le continent avait volé à Maura ses deux filles.

Tes entretiens d'entrée à l'Académie se sont... plutôt bien passés. Sur l'île et pendant la traversée, Pénélope avait tenté de t'apprendre à lire. Et toi, tu étais de bien mauvaise foi. Savoir écrire ne t'intéressait pas vraiment, c'était inutile. Mais c'est que tu étais vive et curieuse. Bien malgré toi, tu avais tant bien que mal appris à lire et écrire. Mais c'était un secret que tu gardais pour toi, puisqu'à chaque fois que Pennia te questionnait, tu faisais exprès de te borner à faire des fautes dans tous les sens possibles de la chose. Et quand tu le pouvais, tu aimais bien y glisser quelques petites obscénité de marins, apprises par ton père et par les pirates que tu allais observer lorsqu'ils ancraient près de chez vous pour l'hiver. Juste pour voir si ça la ferait tiquer. Mais elle le savait sûrement. Et c'était peut-être bien grâce à cela que tu avais pu démontrer que tu avais ta place à l'Académie que tu as intégré l'automne suivant dans un cursus de cartographie. Tu ne l'avais pas vraiment choisi, mais on t'avait dit que si tu le choisissais, plus tard tu pourrais devenir une exploratrice. Le mot t'avais fait rêvé et le choix n'avait pas été plus compliqué.

Le plus difficile de cette nouvelle vie c'était de devoir porter des vêtements encombrants. Depuis toute petite, allant toujours à moitié nue, courant entre les herbes, tu étais légère, tes mouvements étaient fluides, tu pouvais grimper aux arbres comme bon te semblait. Et là, empêtrée dans des morceaux de tissus beaucoup trop lourd, tu te sentais clouée au sol, comme si on t'avait coupé les ailes. C'était très désagréable. Ça et les camarades de banc d'école. Ils étaient pénibles et t'évitaient autant que possible, te traitant de sauvage pour la simple raison que tu étais née dans l'Archipel. Enfin, ils n'avaient pas tellement tort, tes manières étaient loin d'être raffinées et il ne fallait pas te chercher, autrement on rencontrait tes poings. Ça t'avait attiré des ennuis quand le petit garçon d'en face, un Belliférien, avait dit que ta mère était une catin - t'avais pas compris ce que ça voulait dire, mais en tout cas il avait un petit air impertinent qui donnait envie de réarranger sa structure faciale - donc tu lui avais mis ton poing sur le nez. Ça avait saigné. Tu avais été plutôt satisfaite. Puis l'idée de te faire virer de l'Académie te convainquit de ne pas recommencer. Du moins, pas là où on pourrait t'attraper en flagrant délit.

Cinq ans après ton arrivée à l'Académie, diplômes de premier cycle et de spécialisation en cartes nautiques, tu quittas ses murs et Lorgol pour retourner à Bellancre, là où tu trouverais Pénélope. Les dernières années n'avaient pas toujours été facile, avec la difficulté que tu avais eu à t'intégrer, puis celle de la langue, que tu avais apprise, mais qui n'était pas la tienne. Sans avoir jamais été la meilleure de ta classe, tu as quitté l'Académie diplômée et c'était avec fierté que tu pourrais te présenter devant ta soeur aînée. Tracer des cartes, ça semblait à première oreille plutôt banal, contrairement à enfermer des rêves dans bouteilles (dans lesquelles ont aurait pu mettre du rhum), mais c'était un métier sérieux et libre. Tu aurais pu retourner aux îles de ton enfance, mais ton âme d'aventurière n'était point rassasiée par quelques années passées presqu'en totalité dans la même ville, assise à un bureau. À dire vrai, tu avais songé abandonner quelquefois toutes ces idioties et t'embarquer directement sur la première vivenef qui croiserait ton chemin. Puis il y avait l'idée de décevoir Pennia qui te prenait parfois aux tripes et te faisait t'accrocher à ces stupides bancs d'école.

Et ça t'avait payé. Une fois de retour à Bellancre où tu avais séjourné par période, Pénélope te proposa de prendre la place de cartographe sur sa vivenef d'exploration, le Borée. Tu avais à peine dix-sept ans, toute jeune que tu étais. Tu serais d'abord placée sous la tutelle du cartographe actuel en place sur le navire, pour parfaire ton apprentissage. Te retrouver sous l'aile d'un vieux pépère ne te faisait guère envie, toi et ta tête de mule aviez du mal à coopérer et obtempérer. Néanmoins, au moment de monter à bord tu as bien vite fait de faire la rencontre de Vagabonde, la figure de proue du Borée. Tu avais déjà vue de loin, Rhéa, d'un peu plus près Iseult quand Papa était toujours en vie, mais tu n'avais jamais eu l'occasion d'être en mesure d'avoir un échange avec l'une d'elles. L'expérience te surprit un peu, c'était étrange et tu t'es éloignée en marmonnant dans ta barbe - ça ressemblait quelque peu à des : « Kosséça c'te bout d'bois qui m'cause » et des : « Chais pas, a semble sympa. »

Puis tu t'es embarquée, malgré tout. De mars à décembre, il ne sert à rien de te chercher sur terre, tu es quelque part dans l'océan, à explorer par monts et par vaux, libre comme l'air. La terre ne te manquait pas. Ta première hibernation fut la première fois que tu retournais sur ton île, le Borée passant la période de décembre à mars la plupart du temps amarré au large de l'Archipel. Comme tu y étais, tu songeas qu'il était peut-être temps d'aller dire un bonjour à Maman que tu n'avais plus revue depuis que tu avais onze ans. Celle-ci t'accueilli avec un joli coup de pied aux fesses : elle n'avait pas vieilli d'une miette et rien perdu de sa vigueur. « Enfant d'sauvage! » avait-elle en même temps grommelé avant de retourner s'occuper de ses os. « S'pas comme ça qu't'as r'çu Penny quand est r'venue elle! » avais-tu maugréé en te frottant les lunes. Mais tu avais vu son sourire qu'elle tentait de cacher en te tournant le dos. Paraît que tu lui avais manqué.

Pendant le livre I : Depuis l'incident des enlèvements pendant le Carnaval des Miracles en l'an 1001 et la découverte de l'Archipel du Vent, en compagnie de l'équipage du Borée, vous partez dès que la fonte des glaces vous le permet pour en faire l'exploration. Tu as passé l'hiver dernier à tracer des cartes basées sur tes observations, tes croquis. Vous êtes loin d'avoir terminé vos inquisitions entre les différentes îles qui composent l'Archipel et tu n'as eu de cesse que de repartir jusqu'au départ.

Pendant le livre II : De retour sur le continent après avoir trouvé un Sablier du Temps, tu es partie en compagnie d'un équipage d'Épines et du dragon doré Justice vers les îles du sud à bord de l'Égide.  De retour de mission, tu as profité de ton passage à Lorgol pour participer au Jour des Anciens, quand tout a dégénéré.  Tu t'es illustrée au combat, abattant même un de ces horribles chiens vous menaçant.  Blessée et secouée par les événements, tu te reposes donc pour le moment à Lorgol tout en préparant tes futures explorations : si tu ne peux pas être en mer avec le Borée, tu exploreras les rivières du continent.  Quand ton bras sera en meilleur état.

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ Pendant la trame alternée, tu n'as jamais quitté ton île.  Tu es restée au sein de ton foyer et tu es devenue bergère de dragons des mers.  Tu n'as jamais mis le pied sur un bateau, encore moins sur le continent.  Tu ne t'es jamais réveillée dans cette trame.

Pendant le livre III : L'année à mieux commencé que la précédente ne s'est terminée.  Ton bras s'est rétabli, mais au moment de rejoindre le Borée, tu as été envoyée en mission spéciale dans un vieux manoir de caillou pour Penny.  Tu n'as rien réussi à lui ramener de cette expédition, les autres présents sur les lieux t'ont enlevé ta trouvaille.  Tu as rallié Lorgol pour tout raconter à ta soeur, mais après il n'était plus temps de rejoindre le Borée.  Choisie par l'Innocent de la Chasse Sauvage comme victime, tu as failli y passer, mais ton ami le seigneur tout puissant des cieux, Justice, est venu à ton secours.  Les événements survenus à l'Académie sonnent l'heure de ton départ du continent, il est temps pour toi de retourner à bord de ta vivenef et auprès des tiens.  Les continentaux sont trop dangereux pour être fréquentables.

Chronologie

26 février 979 : Naissance de Liry
Mars 984 : Décès en mer du père de Liry
987 : Retour de Pénélope sur l'Archipel, Liry commence à apprendre à lire
Été 990 : Liry suit Pénélope sur le continent et passe les entretiens pour entrer à l'Académie de la Magie et du Savoir
993 : Liry termine son cursus en cartographie et entame une spécialisation en cartes nautiques.
995 : Liry termine sa spécialisation et retourne à Bellancre où sa soeur Pénélope la met sous la tutelle du cartographe du Borée.
999 : Liry prend officiellement le poste de cartographe du Borée
Juin 1001 : Le Borée part en exploration de l'Archipel du Vent et s'emploie à cartographier ses nombreuses îles.
12 juin 1002 : Liry trouve un Sablier du Temps et retourne à Lorgol par portail trouver Penny.
Octobre 1002 : Liry navigue à bord de l'Égide et en compagnie de Justice pour aller chercher le Sablier du Temps.
27 novembre 1002 : Liry est présente au Jour des Anciens quand la Chasse Sauvage est libérée.  Elle tue quelques chiens et ramène la tête de l'un d'entre eux en trophée.
30 mai 1003 : Liry se rend en Outrevent pour Pénélope.  Elle est possédée d'un esprit et ouvre une fiole qui dévoile des souvenirs.
14 août 1003 : La Chasse Sauvage a pris Liry comme cible.  Elle est sauvée par Justice.



Questions


Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• Les dieux.  Rien à foutre.  N'ai pas de b'soin.  Y sont là pour les continentaux, nous aut' sur mon île, n'en a pas de dieux.  Maman, elle m'a mis sous la protection de Messaïon, mais c'tait sûrement pour faire plaisir à papa.  Pourant, y l'a pas protégé en mer, pis il est mort.  Les dieux, y nous aiment, pis ça va et ça vient, leur bénédiction, c'est qu'hasard, on y peut rien, c'pas les prières qui les ramèneront.  Ça servait d'jà à rien.  Non, ça m'va si y sont pu là.  Si ça s'trouve, c'est d'la faute des dieux si les continentaux sont aussi... c'qu'ils sont.

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Moi qui voulais pas les r'voir!  Par les couilles du Kraken!  Ya ben fallu que les... les quoi d'jà?  Bancir?  Balance?  Bref, qu'a viennent chanter à la porte d'la taverne pour moi.  Finalement, c'tait peut-être pas assez comme talisman, la tête noire du chien qu'j'ai ramenée.  C'tait d'jà 'frayant dans' couloirs d'l'Académie, mais là y avait la famille, pis tout, pour s'battre avec moi.  Mais là, j'tais seule.  Seule pis j'ai jamais eu aussi peur d'toute ma vie.  Heureusement qu'y a Justice.  J'lui dois la vie à ce gros tas d'or.  Y m'a sauvée.  J'vais d'voir lui rendre ça un jour, j'sais pas comment.  J'lui dirai p't-être de fermer les yeux si quelqu'un essaie de le tuer.  C'comme ça que Tim en a abattu un d'dragon.  Il l'sait p't-être pas.  Tout cas, j'espère qui r'viendront pas m'chercher c'cavaliers d'malheur.  J'ai pas envie d'crever pasque les continentaux sont stupides.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Lorgol? Boah. J'aime ben la Ville Basse avec ses canaux. Pis c'est ça. J'pas à l'aise su' terre, moi j'préfère la tangue des vagues. S'non, ouais, c'pas mal Lorgol. Ya plein de gens, pis ça m'fait penser un peu à la maison. T'fais pas exprès de t'moquer du plus fort et si plus faible t'embête, t'cognes et valà. C'est réglé. Mais le pont d'un navire c'mieux.

Livre III:
 

Livre II:
 



Titre de ton test RP

Participants

Date


« Hey Liry!  Viens voir par là!  Ya un truc étrange là! »

D'un bond tu es auprès du matelot et tu lui arraches sans plus de façon la longue-vue qu'il tient à la main.  Après quelques ajustements, tu remarques effectivement que quelque chose brille et ce n'est pas le sable des îles.  Il y a de l'or quelque part et beaucoup en plus.  C'est pas l'heure de rater la chance.  Tu attrapes par le collet le mousse et l'entraîne à ta suite.

« En route, on va voir c'que c'est! » t'exclames-tu en levant un poing dans les airs.

« Mais… Liry, et le capitaine?  On peut pas y aller! »

« Fais pas ta pucelle, montre-moi qu't'as plus d'couilles que ça!  T'rien qu'un poltron!  J'vais m'en occuper, moi, du cap'taine!  T'vas voir, on va être riche mon p'tit gars! »

Tes propos ne l'empêche pas de protester encore, mais sa voix se fait de plus en plus faible, voyant que tu ne t'arrêtes pas pour autant.  Ça doit pas être bien loin ce tas d'or.  Puis de toute façon, personne osera partir sans vous.  Pas que quelqu'un partirait de toute façon, parce que le Borée est ancré pour la journée au rivage de cette île.  Il faut refaire le plein de provisions et les autres seront bien occupés de cette importante tâche pour ne pas remarquer que toi et Ben, vous avez disparus.  Puis selon tes estimations, ça ne pouvait pas être bien loin, à flanc de montagne comme ça.  En plus, c'était une petite montagne.  Rien de bien effrayant.

« Allez, traîne pas!  T'marches plus lentement qu'ma grand-mère! »

Quoique ça, tu n'en sais rien, tu ne l'as jamais rencontrée.  Mais sûrement qu'elle marcherait plus vite que ce faiblard bon à rien.  T'aurais dû y aller toute seule.  Comme ça t'aurait pu empocher plus de biens discrètement.  Bah tant pis, c'est trop tard.  Dans le pire des cas, tu pourras le perdre dans la montagne.  Pour un matelot, il est pas leste du tout.  Il faut que tu le harangues toutes les deux minutes pour qu'il n'arrête pas de marcher.  Il est même pas drôle à martyriser.

Quelque peu rouges par l'exercice au soleil, vous arrivez enfin à l'endroit que vous avez vu à travers la longue vue.  Mais pas pour trouver un tas d'or, non plutôt une espèce de gros machin qui ressemble à un sablier.  Comment ce truc était arrivé là?

« C'est quoi ça? »

« Ben chais pas moi.  Un sablier.  Allez, mets-toi en boule là, ordonnes-tu sans qu'il ne bouge d'un poil, un air ahuri sur le visage, Bouge toi!  J'ai b'soin d'une table pour l'dessiner c'truc!  T'es bête ou quoi? »

Tu lui envoies un coup de pied aux fesses, c'est clairement plus efficace et rapide.  Tu sors parchemin et plume, ceux que tu traînes au cas où, et tu fais le croquis de l'objet en question, y ajoutant le plus de détails possibles.  Tu crois bien que ça pourra intéressé Pénélope.  C'est trop bizarre pour que non.  Puis à la va-vite, tu traces une carte pour indiquer comment retrouver le sablier : il est trop gros pour que vous le portiez à deux et avant de le bouger, tu préfères t'assurer que ça ne va pas vous exploser à la figure.

« Bon, r'lève-toi sac à p'tates, on r'tourne au camp'ment! »

Ton pas est encore plus accéléré qu'à l'allée et tu abandonnes rapidement ton compagnon à son sort lorsque vous êtes assez près pour voir les plages de sables qui composent la côte : il retrouvera son chemin tout seul.  Tu cours jusqu'à la tente du capitaine et tu entres sans cérémonie avant de poser ton croquis sur la table, interrompant sa rédaction de son journal de bord.

« Cap'taine!  J'ai trouvé c'truc par là-bas dans l'île.  J'pense que ça int'resserait Pénélope. »

Après avoir observé ton dessin de long en large et réfléchi un instant, le capitaine acquiesce d'un hochement de la tête bien marqué.  Il appelle votre mage des portails pour qu'on t'envoie à l'Académie après avoir confirmé que ta sœur s'y trouvait bien.  Après un dernier regard pour le Borée au loin, un mouvement du bras pour dire adieu à Vagabonde, tu es prête à partir.  Tu sais que tu ne reviendras pas de sitôt et qu'il te faudra vivre tes aventures ailleurs qu'en mer.

Lorsque tu arrives à l'Académie, frénétique, tu envoies quelqu'un au hasard aller te chercher Pennia au plus vite.  Tu te sens fébrile, tes mains serrent le parchemin avec anxiété : tu as peur que ta découverte ne serve à rien, que tu aies quitté les flots pour te retrouver coincée à terre pour une erreur.  Tes yeux cherchent avidement l'ombre de ton aînée, pressée de lui montrer ce que vos explorations ont dévoilé.




Récapitulatif

Liry Mac Lir

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Freya Mavor
♦️ Compte principal : Non
♦️ Groupes secondaires :Le peuple / Les savants

♦️ Savoir : Monde / Cartographie / Cartes nautiques



Dernière édition par Liry Mac Lir le Lun 17 Déc - 0:19, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 15:54

Une cartograaaaphe :**:

Amuse toi bien avec elle !
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 15:54

Ooow, rebienvenue ici :cute:




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 15:56

héééé Re Re Re Re bienvenue :D c'est la folie des DC TC et QC dites donc ;)
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 16:02

Iiiih :haww:
Rebienvenue :siwi:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 16:59

Richard approuve le choix du groupe principal et de la profession ! :fire:

ReBienvenue & d'en savoir plus ! :miguel:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 17:15

Rebienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 18:13

Re-bienvenue ! :hey:
Les savants en force ! :eheh:


Liry Mac Lir TitreTyr1
Liry Mac Lir QTGsqxW0_o
Liry Mac Lir CoffreChef
Liry Mac Lir LabyrintheCuriosite
Liry Mac Lir LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 18:34

Rebienvenue :haww: Courage pour ta fiche !



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 19:21

Ma plus meilleure! :**:

J'ai hâte de te lire et te relire sous ce nouveau visage, tout comme il me tarde de créer de nouveaux liens avec toi! :siwi:


Liry Mac Lir 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 12 Juin - 20:56

Ma petite sœur ! :siwi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyMar 13 Juin - 10:59

:vv:

Cette avalanche de MC en ce moment :hihi:
J'veux un lien avec Vira :vv:

Courage pour ta fiche :siwi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyMar 13 Juin - 12:51

Rebienvenue parmi nous :haww:

Bon courage pour la rédaction :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyMar 13 Juin - 15:22

Merci! J'espère que Liry vous plaira :cute:





Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyMar 13 Juin - 17:15

Iiiih une autre cousine de Rackham :**: Il va être tout content :haww:

Rebienvenue avec ce quatrième compte :hihi:


Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptySam 17 Juin - 18:25

Ouiii, il va l'aimer sa cousine :hihi:

Voilà, je pense que j'ai fini, on va voir si ça passe ou ça casse :sisi:





Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptySam 17 Juin - 22:51

C'est moi qui vais m'occuper de ta fiche :coeur:

Liry est parfaite, je n'ai rien à redire, ni sur l'histoire, ni sur les questions, ni sur le reste !

J'aimerai juste que tu enlèves les retours à la ligne parasites qui se sont glissés dans l'histoire, par contre, et que tu fasses une petite relecture pour éradiquer les erreurs de conjugaisons et d'accords :coeur:

Je te validerai dès que ce sera fait :gnut:

(Il nous faudra un lien avec Red :eheh: )
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyDim 18 Juin - 6:48

Bon, j'ai repassé ma fiche à la loupe (plus efficace à midi qu'à minuit!), par contre il y a deux retours à la ligne, je ne sais pas pourquoi, mais même si je les efface, ils refusent de coopérer. J'ai tenté déjà par cinq fois de les retirer et ils restent là pour une raison que j'ignore... :argh:

(oui, il nous faudra un lien :mimi: :mimi: )





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyDim 18 Juin - 13:08


Lorgol • Savants

Bienvenue !

Liry Mac Lir




Ta fiche est superbe, je te l'ai déjà dit, mais ça va être un plaisir de te lire jouer ma tatie ! :siwi: Tu peux aller tirer tes deux cartes de validation, et tu connais le chemin pour le reste. :sisi: Une petite chose que j'ai oublié de préciser hier, on dit hivernage, pour les navires, pas hibernation :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyDim 18 Juin - 13:25

Merci!
Je prends note pour l'hivernage! :facepalm:





Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 4 Déc - 1:05



Validation Livre III


Et c'est bon, deux cartes communes de validation !











Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 17 Déc - 1:17

Coucou !
Il me manque ton récap. :oops:










Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir EmptyLun 17 Déc - 21:33


Validation Livre IV


C'est bon, deux cartes communes de validation !











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Liry Mac Lir   Liry Mac Lir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Liry Mac Lir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: