AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Code promo Cdiscount : 25€ de réduction dès 249€ d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 Le temps des explications est venu (Aubrée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyLun 12 Juin - 19:12


Livre II, Chapitre 4 • De Glace et de Sang
Aubrée Martel & Astrid d'Evalkyr

Le temps des explications est venu

Règlement de compte à Svaljärd



• Date : 28 juillet 1002
• Météo : temsp clair et radieux pour Svaljärd
• Statut du RP : privé
• Résumé : Astrid a provoqué une rencontre avec Aubrée pour aborder les événements s'étant passés durant la trame alternée. Une explication est de mise pour tâcher de comprendre les sentiments de chacune.
• Recensement :
Code:
• [b]28 juillet 1002[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2280-le-temps-des-explications-est-venu-aubree#69471]Le temps des explications est venu[/url] - [i]Aubrée Martel & Astrid d'Evalkyr[/i]
Astrid a provoqué une rencontre avec Aubrée pour aborder les événements s'étant passés durant la trame alternée. Une explication est de mise pour tâcher de comprendre les sentiments de chacune.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyLun 12 Juin - 19:15

Il est temps que j’ai une discussion avec Aubrée et sa venue pour les fêtes de Lughnasadh est une bonne opportunité. Depuis mon retour dans la trame réelle, je garde un goût amer de cette expérience. Outre l’assassinat de Hjalden qui me fait porter un œil nouveau sur mon mari, la mort de la demoiselle porte une ombre sur mon cœur. En cette journée radieuse pour Valkyrion, j’ai fait mander Aubrée au palais, mais j’ai choisi de la recevoir non pas à l’intérieur, trop de mauvais souvenirs, mais sur les berges du lac bordant les abords de la ville. Un terrain neutre et plutôt paisible, quoique, avec les préparatifs de la fête, la cité a gagné en activité. Quelques soldats m’accompagnent pour garantir ma sécurité. Je m’installe sur un banc pour attendre la demoiselle de compagnie. Mon regard se perd sur l’étendue aqueuse qui voit son écrin de glace se fissurer sous le soleil, libérant en partie ses eaux de leur immobilisme.

Je ne sais si Aubrée se souvient de cette terrible nuit à Lorgol et je ne suis pas certaine de savoir comment réagir une fois en face d’elle. D’un côté, j’aimerai qu’elle ait oublié, ce qui m‘arrangerait, d’un autre, je me demande si cette réalité alternée était révélatrice de certains faits. De nombreuses questions dont les réponses m’échappent. Je suis tirée de mes pensées par un de mes gardes qui me signale l’arrivée d’Aubrée. Je me lève pour la voir descendre le chemin menant jusqu’à moi. Sa jeunesse me rappelle sa mort prématurée et je déglutis, mal à l’aise. Je finis par desserrer les dents lorsqu’elle arrive à quelques pas.

- Bonjour Aubrée, je suis contente que tu ais répondue à mon invitation. Un faible sourire étire mes lèvres. J’espère que tu te portes bien. Des banalités que voilà, qui ne masquent en rien mon malaise et ne font que retarder l'échéance. Il faut pourtant que j’aborde ce sujet fâcheux, que je crève l’abcès surtout si la demoiselle Martel se souvient. Pourtant le silence s’éternise et je prends une brusque inspiration. Aurais-tu subi les désagréments d’une altération de notre réalité ?

Une façon détournée de savoir si elle a vécu cette trame alternée et si elle en conserve le souvenir. Je sens la tension dans mon dos, appréhendant sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyMer 14 Juin - 12:16

C’est une Aubrée d’assez mauvaise humeur qui descend en boitillant vers le lac. Pourtant, sa venue à Svaljärd aurait dû être une occasion de se réjouir : après tout, elle est ici pour fêter Lughnasadh et fêter les trois jours les plus chauds de l’année en Valkyrion. Et elle aurait dû être heureuse, la blondine. Non seulement elle peut faire la fête et s’amuser, mais en plus elle sait qu’elle peut tout à fait croiser sa petite sœur, ici.

Seulement, Aubrée a mal aux pieds. Et ce n’est pas parce qu’elle a trop marché. Mais depuis qu’elle a ramené, deux jours plus tôt, sa paire de chaussures au cordonnier qui les avait fabriquées, plus aucune de ses chaussures ne lui va. Et elle le soupçonne fortement d’y être pour quelque chose. Bon, elle s’est peut-être plainte. Un peu. Elle l’a peut-être vexé en lui disant que ses chaussures n’était pas confortables, qu’il devait mal faire son travail, et que sa façon de marcher ne ressemblait plus à grand-chose avec ses chaussures. Mais il est bien susceptible, et ce n’était pas une raison valable pour se venger ainsi. Et elle a beau changer de paires, en acheter des nouvelles, le problème subsiste toujours. C’est un bien mauvais point, pour ces trois jours qui se promettent festifs.

Mais ce problème est bien petit, face à celui qui l’attend. Astrid d’Evalkyr a demandé à la voir, et il n’y a pas besoin d’être Mage pour comprendre de quoi elles vont parler. Il faut dire qu’Aubrée se souvient parfaitement du visage de la Duchesse, face à elle, alors qu’elle était prise au piège. Et elle n’a rien fait pour l’aider. Aubrée n’a toujours pas compris ni digéré ce qui s’est passé, cette nuit-là. Elle a appris, après avoir ressuscité  miraculeusement, que le Temps avait subi, pendant deux mois, une légère modification, et que tout Arven en a été chamboulé. Elle a entendu ses camarades apprentis discuter des vies étranges qu’ils avaient eus, l’un étant devenu pirate, l’autre noble, et le troisième ne se souvenant de rien.

Elle avait espéré ne jamais plus entendre parler cette nuit-là. Mais visiblement, Astrid en a décidé autrement. Au final, ce n’est pas plus mal. Elle va pouvoir, au moins, obtenir quelques explications que Ljöta est incapable de lui donner, et peut-être même des excuses, pour l’avoir tuée, cette nuit-là. Elle ignore, Aubrée, ce qu’elle a fait plus tôt dans la nuit. Elle ne sait pas qu’elle a tué le duc, qu’elle était Adepte, et qu’Astrid a de bonnes raisons de lui en vouloir aussi. Par contre, elle sait qu’elle a mis sa couverture en péril, en criant son identité alors qu’elle était encore masquée. Elle pourra toujours jouer la carte de l’incrédulité, et de la surprise. Après tout, beaucoup ont eu l’air d’avoir changé de vie, pourquoi pas elle ?

Enfin, Astrid est en vue. Elle est entourée de soldats. Comme l’autre fois. Seulement, ils n’ont pas l’air décidés à l’attaquer et à la tuer aujourd’hui. En essayant de ne pas paraître trop ridicule à cause de ses chaussures, elle s’avance doucement, en tente d’oublier que ses orteils sont totalement comprimés dans ses bottines. Elle tente de garder une expression neutre tandis qu’elle s’incline devant la duchesse. « Bonjour. Je vais bien, merci, j’espère que vous aussi. » Des banalités. Des paroles creuses, tant chez Astrid qu’Aubrée. Elles savent très bien toutes les deux sur quoi va porter la discussion. Pourtant, les deux la redoutent un peu, aucune ne se décidant à prendre la parole. Finalement, c’est Astrid qui se lance. Aubrée la sonde de ses azurs, histoire de savoir sur quel pied danser.  Elle n'hésite pas bien longtemps avant de répondre d’une voix légèrement accusatrice. « Je me souviens être morte. C’est tout. » Et c’est vrai. Elle se souvient avoir couru, être coincée, être morte. Et d’Astrid.

Spoiler:
 


Le temps des explications est venu (Aubrée) YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptySam 8 Juil - 10:38

D’une certaine manière, je suis soulagée d’apprendre qu’Aubrée se porte bien, pourtant cela n’ôte pas le poids que je sens au fond de mon estomac. Je hoche simplement la tête avec un sourire éphémère. Cette rencontre est particulière et j’aborde rapidement le sujet fâcheux. Les paroles de la demoiselle sont concises et je ne peux m’empêcher de ressentir de la culpabilité. Je comprends qu’elle s’est réveillée à peine quelques instants avant d’être tuée par un de mes gardes et que cela a dû être des plus déstabilisants, voire traumatisants. Elle est en droit de me faire des reproches, de me haïr même compte-tenu les circonstances. D’où la nécessité de s’expliquer. Je prends une inspiration, plus je tarderai plus cela sera difficile.

- Tu es morte car tu as tuée Hjalden dans cette réalité alternative. Je ne vois pas comment exposer les faits en douceurs, alors j’opte pour un énoncé factuel. Tu étais un Assassin, mandaté pour exécuter le duc. Tu menas ta mission à bien et c’est pour cela que nous nous sommes lancés à ta poursuite. Je fais une pause. Je ne savais pas que c’était toi, ton identité était cachée et je fus surprise de découvrir ton visage une fois le masque tombé. Et ce moment d’hésitation t’a été fatal. Je n’ai pas été assez prompte à réagir pour empêcher mon garde de te tuer.

L’incompréhension de cette réalité modifiée et ma détresse avaient étouffé ma mansuétude à ce moment-là, et je ne peux nier avoir ressenti une pointe de soulagement à supprimer le meurtrier de Hjalden. Mais le malaise profond que j’ai ressenti par la suite m’a conforté dans l’idée que cela n’est pas une solution. Je ne suis pas faite pour dispenser la mort. Je suis pour la justice, même si celle-ci peut conduire à la mort. Dans cette réalité alternée, je n’ai fait qu’assouvir ma vengeance, indépendamment de toute pensée raisonnable. Néanmoins, je sais que je suis prête à prendre des voies détournées pour protéger ma famille et ceux qui me sont chers. J’observe Aubrée à la recherche des signes suite à mes paroles. Je suis encore tendue dans cette attente d’une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptySam 8 Juil - 16:25

Le cœur d’Aubrée rate un battement devant cette précision brutale, inattendue et dénuée de sentiments. « J’ai tué… le duc ? » Tué, d'accord. Mais Hjalden d'Evalkyr... Ce n’est pas possible. Elle aurait tué le duc de Valkyrion, le mari d’Astrid… le frère de Lia ? Où était-elle, à ce moment-là ? Les yeux écarquillés, elle encaisse les explications, sans piper mot. Elle était assassin. Une vraie, plus une apprentie. Instinctivement, elle tire discrètement sur sa manche, pour cacher un peu plus le tatouage, par crainte qu’Astrid ne le voie. Elle se pose sûrement des questions, maintenant, et qui sait ce qu’elle pourrait découvrir ?
 
En tout cas, Astrid reconnaît qu’elle est la cause de sa mort. Parce qu’elle a hésité. Elle comprend pourquoi, maintenant, Aubrée. Mais cependant, nulle excuse ne franchit les lèvres de la duchesse. La pense-t-elle coupable de ce qu’elle a accompli, alors qu’elle ne se souvient de rien ? « Ce n’était pas moi. » Sûre d’elle, Aubrée relève les yeux qui s’étaient perdus dans la contemplation distraite du lac et plante ses azurs dans ceux de la duchesse. « Je n’étais pas moi, dans cette autre réalité. Je ne me souviens pas. Et je ne suis pas un assassin. » Incapable de mentir correctement, même si elle s’améliore avec le temps, elle ne dit que la vérité. C’est vrai, elle n’est pas assassin. Elle est juste apprentie. Nuance, qu’elle tait toutefois. « Vous pouvez demander à votre belle-sœur, elle vous dira que c’est vrai. » Remarque puérile, mais que la blondine trouve nécessaire d'ajouter. Astrid remettrait-elle la parole de Ljöta en doute, si c’était le cas ? Aubrée espère bien que non.
 
Une question toutefois lui brûle les lèvres. Elle meurt d’envie d’en connaître la réponse, mais elle ne sait pas comment la tourner sans se trahir. Elle veut savoir de qui partait ce contrat, qui lui a demandé d’exécuter le duc. Mais si elle pose cette question, Astrid saura qu’Aubrée appartient à la Confrérie, et pas seulement dans cette réalité détraquée. Finalement, elle se décide pour un mot simple. « Pourquoi ? Pourquoi l’ai-je tué ? » Qui a posé ce contrat sur la tête du duc ? Et les yeux glissant du visage d’Astrid à l’étendue d’eau glacée, elle ajoute, plus doucement. « S’en souvient-il ? » Elle espère que non. Elle sait, maintenant, Aubrée, ce que cela fait de mourir, de sentir sa vie s’échapper de son corps, sans pouvoir rien faire pour la retenir, et de lutter pour ne pas sombrer. Elle sait. Et si Hjalden s’en souvient, lui en veut-il, à elle ? Ne risque-t-elle pas sa vie ici, à Svaljärd ? Mal à l'aise, elle passe d'un pied sur l'autre, en songeant rapidement, malgré la gravité de la discussion, qu'elle ne retournera jamais chez ce cordonnier peu fréquentable. Et elle ne peut même pas détendre ses orteils ! Pourvu que cet entretien se finisse vite.


Le temps des explications est venu (Aubrée) YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptySam 8 Juil - 18:51

Elle est choquée par mes révélations, ce que je peux comprendre, surtout que je n’ai pas adouci mon discours, ce qui devait lui donner une certaine froideur. Son désarroi me peine, d’autant qu’elle connait Hjalden, étant une des proches de Ljöta. Aubrée est mal à l’aise et réajuste ses manches avant de déclarer que ce n’était pas elle, d’une certaine manière elle n’a pas tort, c’était eux sans être eux. Je hoche la tête lentement, tout en soutenant le regard d’Aubrée. En dépit de sa jeunesse, elle fait preuve d’une force de caractère certaine. Mais ses affirmations génèrent quelques questions. Cette réalité alternée pouvait-elle avoir puisé dans des éléments de notre existence pour recréer notre monde ? Depuis que j’ai découvert une partie de ce qui avait motivé le contrat, je m’interroge. De petits détails, faits, attentions, amplifiés, développés pour une autre vie… Je crains de découvrir le fin mot de l’histoire. Alors j’accorde le bénéfice du doute.

- Cette réalité nous a fait vivre des moments peu ordinaires et je doute qu’ils aient une once de véracité. Nous sommes ce que nous décidons de devenir. Peut-être qu’en d’autres circonstances, en empruntant une autre destinée, cela aurait pu nous conduire à agir comme dans cet univers alternatif. Mais nous vivons dans ce monde-ci, je déclare avec un geste de la main en direction du sol, alors ce seront les actes de cet univers-ci sur lesquels nous devons nous baser.

Aubrée ajoute que je peux demander à Ljöta, je le ferai si je le juge nécessaire. Doit-on vraiment laisser cette expérience impacter nos vies ? Elle laissera sa marque je n’en doute pas, et cela confirme simplement la dangerosité de l’Ordre. Je suis embarrassée lorsqu’elle aborde le sujet du commanditaire et mon attention dérive vers la ville. Dois-je nous préserver ou bien vaut-il mieux que je dise la vérité même si cela risque d’affecter nos relations ? Je prends une inspiration avant de reporter mon attention sur Aubrée.

- Je suis désolée, mais c’est de ma faute… Ou plutôt de celle que j’étais dans cette réalité alternative. J’avoue être l’instigatrice sans pour autant préciser les motivations car je n’en suis pas moi-même sûre et certaine. J’ai seulement glané quelques informations pouvant expliquer mon geste, qui mises bout à bout lui donnaient une sorte de cohérence. Je secoue la tête à sa dernière question. Je ne sais pas Aubrée, je n’ai pas abordé ce sujet avec lui, pas encore… Peut-être plus tard…

Je perçois l’inquiétude de la jeune femme mais je ne peux lui assurer que Hjalden ne lui tiendra pas rigueur. Moi-même je ne sais s’il se rappelle cette autre existence car il peut se montrer très secret. Parfois, il vaut mieux laisser certaines choses dans l’ombre et ne pas en reparler. Je n’ai pas eu l’impression que le comportement de mon mari ait changé, mais les secrets affectent déjà notre couple. Je m’approche d’elle et lui pose une main que je veux rassurante sur son épaule.

- Nos actes risquent d’entacher des relations, néanmoins doit-on jeter aux orties tout ce que nous avons construit à cause de cette réalité trafiquée ?

Je lui pose la question, car nous nous retrouvons toutes les deux dans la même situation. Le pardon et la compréhension ou l’hostilité et la rancune…

Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptySam 8 Juil - 20:46

Aubrée acquiesce lentement aux paroles d’Astrid. Se baser sur les événements de leur univers à eux, et pas sur ceux de l’autre réalité. Elle veut bien. Seulement, elle est rancunière, Aubrée. Enfin, elle a tout de même tué le mari d’Astrid, dans cette autre vie. Elle s’est vengée. Elle a même l’air d’avoir regretté son hésitation, et de ne pas avoir pu la sauver. En tout cas, elle dit ne pas douter de ses paroles, et c’est l’essentiel.  Si elle avait cherché à creuser un peu plus  le lien entre Aubrée et la Confrérie Noire, la blondine n’aurait pas tenu la comédie bien longtemps, et aurait fini par se trahir toute seule.
 
Elle plisse les yeux en voyant l’expression de la brune changer à sa question et son regard fuir le sien, pour finalement l’entendre avouer son rôle dans l’élaboration du contrat. « Vous ? » Finalement, elles l’ont tué toutes les deux. Pour quels motifs, elle n’en sait rien, mais leurs alter egos de cette autre vie ont agi de concert pour éliminer le duc. Et ça enlève un poids sur le cœur d’Aubrée. Elle n’est pas si coupable que cela, en réalité. « Vous souvenez-vous de cette autre vie ? Des actes qui vous ont poussée à appeler la Som... » Non, pas comme ça, Aubrée. Elle va comprendre que la Confrérie et ses rites lui sont familiers. Et même si le nom de la Sombre Mère est connue, Aubrée suppose qu'elle n’est pas censée être aussi à l’aise avec le nom de Lida, déesse du Meurtre et de l'Agonie. Vite, trouver autre chose. Elle marque un très léger temps de pause, avant d’enchaîner. « … enfin, à faire appel aux services d’un assassin ? »
 
Elle penche la tête en entendant sa réponse quant à Hjalden. Elle n’en a pas parlé avec lui, depuis deux mois. Elle comprend pourquoi. Elle suppose qu’Astrid n’a jamais cherché à en parler. Elle n’y est pas pour rien après tout. Et qui sait comment il pourrait réagir en apprenant la responsabilité de son épouse dans le meurtre. Enfin, Aubrée ne le connaît pas bien, mais elle suppose qu’il réagirait mal. En tout cas, elle réagirait mal, si elle état dans ce cas.
 
Astrid pose une main sur l’épaule de la blondine, qui se tend légèrement à ce contact. Elle fuit à son tour le regard de la duchesse, se perdant à regarder le lac tout en réfléchissant à ses propos. « Oui… Non… Je ne sais pas. Peut-être pas. » C’est vrai qu’elles sont à égalité, dans l’histoire. Peut-être bien même qu’Astrid se sent deux fois plus coupable qu’elle, envers son mari, et elle. Ce serait déplacé de lui en vouloir encore. Mais en même temps, son honneur est un brin entaché par cette histoire.
 
S’écartant de la duchesse et se dégageant doucement de son emprise, la blondine fait quelques pas en boitillant vers le lac pour finalement s’arrêter devant. Il brille, éclairé par le soleil. C’est beau. Mais elle n’en oublie pas la duchesse pour autant, et se retourne vers elle. « Que devons-nous faire ? Doit-on faire comme s’il ne s’était jamais rien passé ? Que cette nuit n’a jamais eu lieu » Elle ne sait pas si elle le veut, Aubrée. Elle ne sait pas si elle le peut, aussi. Elle sent encore le métal froid de l’épée la transpercer, la douleur s’emparer de son être, et sa vie la quitter beaucoup trop vite. Elle se souvient de la peur qu’elle a ressentie quand elle s’est réveillée en sursaut, plus d’un mois plus tard, comme si elle venait de faire un cauchemar. Et ça, elle n’est pas prête de l’oublier.


Le temps des explications est venu (Aubrée) YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyMar 11 Juil - 21:21

Mon regard s’étrécit lorsqu’Aubrée s’apprête à mentionner la Sombre Mère. Outre le fait que cela ravive de mauvais souvenirs, je ne pensais pas que la jeune femme était au fait des rituels de certaines de nos déités. Mais cela dénote peut-être simplement une curiosité de la part d’Aubrée pour la religion. Quoiqu’il en soit, sa question accentue mon malaise et je passe outre cette mention.

- J’aurai appelé… enfin, mon alter ego aurait prié la Sombre Mère d’éliminer Hjalden pour asseoir quelqu’un d’autre sur le trône ducal. Et je n’en dis pas plus, car les informations glanées ont laissé entrevoir un tableau assez dérangeant au final. Comme si les suspicions d’adultère avaient pris corps. Je ne me souviens pas de cette prière… Et je ne sais pas de qui il s’agit, j’ajoute pour couper court aux potentielles questions supplémentaires et souligner le fait que je n’ai quasiment pas de souvenirs, alors que j’ai bien ma petite idée sur l’identité de la dite-personne.

Lorsque je m’approche de la jeune femme, je la sens se tendre à mon contact et une moue fugace traverse mon visage. Aubrée se montre hésitante dans sa réponse. Puis elle s’éloigne vers le lac et je remarque son boitillement néanmoins je garde mes interrogations pour l’instant, préférant réfléchir à ses paroles et je secoue la tête.

- Non, je ne dis pas qu’il faut tout oublier. D’ailleurs… je doute qu’il soit possible d’effacer de nos mémoires ce qu’il s’est passé. Nous devrons apprendre à vivre avec. Plus facile à dire qu’à faire. A nous de décider si nous souhaitons en parler à d’autres ou si nous gardons cette mésaventure par devers nous.

Ma voix se fait amère tandis que je repense aux secrets qui s’amoncellent. Je crains qu’ils ne finissent pas être révélés au grand jour, ce qui finit toujours par arriver, à un moment ou un autre. Entre mon statut de mage, celui de Ludvig, mon implication dans l’assassinat de Hjalden, la liste s’allonge et mes criantes augmentent.

- Ce que nous devons faire, c’est trouver le moyen d’empêcher que la réalité ne soit de nouveau chamboulée voire complètement transformée. Nous devons développer nos connaissances sur les Savoirs. Qui sait, Lorgol doit aussi avoir des choses à nous apprendre…

Outre l’influence de la Rose écarlate, il faut compter avec celle de la Confrérie et de la Cour, même si les remaniements politiques et l’émergence de l’Ordre bousculent nos acquis. Donc je devais trouver des appuis au-delà de nos frontières kyréennes. Mais cela ne se fait pas instantanément. Et pour l’instant, mon attention se porte sur Aubrée et notre conversation.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyMer 6 Sep - 20:55

La duchesse semble tiquer légèrement face à l’hésitation de la blonde, qui tente de ne pas se compromettre davantage. Mal à l’aise, elle passe doucement d’un pied sur l’autre, qui manque de lui arracher un grognement de douleur. Mais il faut qu’elle se maîtrise. Elle n’est pas certaine de réussir à fournir une explication cohérente si Astrid venait à lui demander pourquoi se sent-elle mal, et elle imagine que raconter une histoire abracadabrante au sujet d’une possible vengeance magique d’un cordonnier un brin susceptible, quoique réelle, ne passe vraiment.

Enfin, Astrid ne semble pas lui en tenir compte, et répond à sa question. Elle aussi, elle hésite, d’ailleurs. Et si Aubrée écarquille à nouveau les yeux de surprise, elle les plisse un instant après, en remarquant le ton empressé avec lequel la jeune femme fait taire toute éventuelle interrogation quant à l’identité de ce « quelqu’un ». Elle aussi a des choses à cacher. Des choses qu’elle sait, et qu’elle préfère taire. Très bien. Aubrée décide de jouer le jeu, de ne pas la questionner davantage, et réfrène sa curiosité qui lui brûle pourtant la langue.

Astrid s’approche d’elle, se veut sans doute conciliante et rassurante, mais Aubrée fuit son contact. Déjà, elle n’aime pas qu’on la touche ainsi, mais en plus elle a bien trop peur de voir son secret révélé par une erreur ou un sens de l’observation un peu trop poussé de son interlocutrice. Elle a déjà bien assez de mal à maintenir l’illusion comme ça. Et alors que la blondine lui retourne une question, lui demandant si elles doivent oublier, la réponse de la duchesse lui tire un léger rictus. « Vivre avec ? C’est facile à dire. Vous n’êtes pas morte, vous. » Comme elle est mauvaise, Aubrée, à cet instant ! Et elle s’en rend bien compte. Astrid a peut-être plus souffert qu’elle, au final, en perdant son mari, mais au fond, la jeune femme se souvient de la terreur qu’elle a ressentie en sentant sa vie lui échapper, et en réalisant qu’aucune autre issue que la mort n’était possible. « Que souhaitez-vous faire, vous ? En parler ? » Elle, elle en a déjà  glissé quelques mots à ses amis apprentis, sans vraiment rentrer dans les détails. Sans, surtout, avouer qu’elle avait désormais… presque peur de mourir. Un assassin qui a peur de la mort, de sa propre vocation, c’est à la limite de l’absurde, et elle le sait parfaitement. Enfin,  au lieu de chercher à échapper à sa peur en la fuyant, elle tente la méthode inverse. Depuis le début du mois de juin, elle prie Lida et Sithis avec dévotion tous les jours, pour se sentir plus proches d’eux, et dans l’espoir de voir sa peur diminuer, puis disparaître.

Cependant, la duchesse continue de parler, mais ses propos arrachent un froncement de sourcils surpris et dubitatif à la blondine. « Que voulez-vous dire ? Vous pensez que nous pouvons vraiment influer là-dessus ? » Elle, peut-être. Duchesse de Valkyrion, elle n’est pas personne. Mais elle, Aubrée Martel, apprentie assassin, dont la renommée s’arrête aux ruelles et canaux de la Ville Basse grâce à son surnom de « l’Affranchie », peut-elle vraiment empêcher de telles choses ? Elle est si loin de tout cela, et ne saisit pas grand-chose aux motifs et agissements des uns et des autres. Lia lui explique deux ou trois choses, de temps en temps, mais Aubrée se sent bien incapable d’empêcher le monde de basculer à nouveau.


Le temps des explications est venu (Aubrée) YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyLun 2 Oct - 21:28

Aubrée accueille l’idée de vivre avec ce qui c’est passé dans la trame alternée avec un rictus. Je peux comprendre que cela soit difficile à envisager surtout que je ne peux me mettre à sa place pour vraiment appréhender ce qu’elle a vécu. La jeune femme est morte dans cette ruelle de Lorgol, une expérience éprouvante à n’en pas douter. Pour ma part, je devais vivre avec le meurtre de Hjalden et le prix du sang de la vengeance. Je ne cherche pas à minimiser l’impact pour Aubrée et je reste coite devant sa réaction. Sa question suivante me laisse pensive. En parler, à qui ? Hjalden ? Je doute qu’il soit heureux d’apprendre que dans une autre vie j’ai commandité son assassinat. Hjalmar ? Il est déjà le garant de mon secret, je ne veux pas alourdir cette tâche. Je fais rapidement le tour des personnes de mon entourage sans parvenir à arrêter un nom.

- Pas pour l’instant, finis-je par répondre à Aubrée. Cette mésaventure est encore un peu trop vive à mon goût pour que j’aborde le sujet, hormis avec toi. Peut-être que j’essayerai de savoir si mon mari a un quelconque souvenir de cette nuit...

Oui, actuellement, elle reste la seule personne avec qui je peux discuter de ce qui c’est passé, tout simplement parce que nous avons vécu la même chose et surtout parce que nous nous en rappelons toutes les deux. Je souris devant le doute affiché par la demoiselle quant à notre périmètre d’action. Certes, j’ai une fonction importante sur l’échiquier politique, mais parfois les petits gens peuvent avoir autant d’influence.

- J’espère que nous pouvons œuvrer face à l’Ordre et je ne parle pas uniquement des têtes couronnées. A mes yeux, chacun peut apporter sa contribution dans la mesure de ses moyens. Tu es la dame de compagnie de Ljöta qui a une certaine influence à Lorgol. Les réseaux se constituent petit à petit néanmoins une dame de compagnie peut avoir autant voire plus d’influence qu’un membre de la cour. Je fais une pause. Du moins s’il souhaite se lancer sur cette voie.

Certaines personnes préfèrent rester en retrait, d’autres aiment tellement le pouvoir qu’elles feraient tout pour en obtenir toujours plus. Personnellement, je ne suis pas une croqueuse de pouvoir, mais face à l’Ordre, je suis prête à réviser mon jugement si cela permet d’éviter qu’Arven sombre dans la guerre et la destruction. Je constate que notre conversation prend une nouvelle direction, quittant le troublant et désagréable épisode de cette fameuse nuit. Je ne sais si Aubrée souhaite discuter politique, ce dont je doute quelque peu, cependant, je lui laisse le bénéfice de poursuivre ou non cette entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyLun 9 Oct - 21:22

La blondine joue avec ses pieds, tentant de les détendre dans ses bottines trop serrées, sans succès. Grands dieux, plus jamais, jamais, elle ne reviendra chez ce cordonnier de malheur. Il l’empêche de se concentrer. Et elle paraît si peu à l’aise, en cet instant, à changer sans arrêt de pied d’appui ! Elle ne veut pas passer pour ce qu’elle n’est pas – enfin, ce qu’elle est vraiment. Une jeune fille qui tente d’éloigner tout soupçon des secrets qu’elle peut cacher. Mais visiblement, elle n’est pas la seule à vouloir taire certaines choses. Et la duchesse ne semble pas bien encline à vouloir partager ce qu’elle sait avec le monde entier. Aubrée hoche la tête à ses paroles. Cela restera donc entre elle deux, pour l’instant.

Et elle va essayer de savoir ce dont se souvient Hjalden. A nouveau, Aubrée secoue la tête de haut en bas, plus lentement cette fois. Elle espère qu’il ne se souviendra pas, au fond. « Je… Il ne m’aurait pas reconnue, de toute façon, hein ? J’étais masquée, non ? » Elle croit se rappeler. Elle suppose. Mais ce serait terrible, si Hjalden se souvenait  d’elle, alors qu’elle-même ne se rappelle pas. Elle sait, maintenant, ce que ça fait de mourir. Elle sait aussi ce qu’elle reproche à Astrid. Et qu’il puisse le lui reprocher à elle aussi… Elle ne le connaît pas bien, cet homme. Mais c’est le frère de Ljöta. Et l’avoir tué aurait blessé sa mentor, sans doute. Décidément, voilà une raison de plus pour ne pas en parler.

Seulement, la discussion semble prendre un autre tournant. Elles en viennent à parler de l’Ordre, et de la lutte qu’il faut entreprendre pour les contrer. Et Astrid lui expose calmement que même une demoiselle de compagnie peut agir, à son échelle, si elle le veut vraiment. Mais voila ; le veut-elle, Aubrée ? Bien sûr, pour elle, la Rose Ecarlate agit pour la paix. Elle les a bien vu agir, au Tournoi des Trois Opales, et tous les sauver. Mais en même temps, l’Ordre n’a-t-il pas ses raisons d’agir ? Certes, de ce qu’elle a vu, ils avaient l’air de plutôt vouloir semer la terreur et le chaos. Mais des gens y ont adhéré, et ils en protègent d’autres. Ljöta est Mage du Sang. Et si Aubrée a ses propres convictions, elle ne peut ignorer que peut-être, si sa magie n’avait jamais été bannie, peut-être aurait-elle pu ne pas la cacher. Enfin, avec des « si » on peut mettre Lorgol en bouteille. Ce qui est fait est fait, et les hommes ne peuvent qu’influer sur le futur – et laisser le passé tel quel. Plus jamais. « Vous devez avoir raison, sûrement même. Mais je ne sais pas si… Enfin… Je ne pense pas pouvoir, vraiment. Je ne sait pas si j'aurais mon rôle à jouer, là dedans...» C'est compliqué, disons. Elle n’a matériellement pas le temps. Soit elle dort, soit elle apprend à tuer, en ce moment. Mais ça, Astrid l’ignore. Elle ne peut pas non plus s’éclipser de la Tour en permanence, pour faire… Faire quoi, d’ailleurs ? Elle a bien entendu parler des Epines, mais leur rôle est flou, pour elle. Enfin. Elle n’a pas le temps, et pas la motivation nécessaire non plus – sans doute. Mais elle ne veut pas s'épancher sur ses raisons ; Astrid n'a pas besoin des détails.

Se recalant une mèche derrière l’oreille, elle ajoute, changeant totalement de sujet. « De quoi vous souvenez-vous, dans cette autre vie ? A quoi ressemblait celle des autres ? Ljöta ne m’a rien dit sur la sienne, j’aimerais savoir. » Etait-elle assassin ? Mage ? Ou princesse ? C’est une vraie question. Elle est curieuse de savoir, Aubrée.


Le temps des explications est venu (Aubrée) YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptySam 11 Nov - 21:07

Je remarque l’agitation d’Aubrée qui se dandine d’un pied sur l’autre, comme une manifestation de son malaise face à cette conversation sur les évènements de cette trame alternée. Lorsque j’admets vouloir découvrir si Hjalden conserve des souvenirs de cette nuit, la jeune demoiselle semble troublée et inquiète comme le révèle son interrogation. Je hoche la tête, confirmant ses propos.

- Oui, tu étais masquée donc je doute qu’il te reconnaisse, à moins qu’il ne fasse le rapprochement avec ta voix, mais moi-même je ne t’ai pas reconnu par ce biais… Alors, avec la peur ressentie, il n’y a peut-être pas fait attention.  

Cependant, je ne peux lui garantir ce fait. Je ne peux me mettre à la place de mon mari, dans ces circonstances peut-être qu’il aura entendu, retenu des informations, éléments inconsciemment. Si  Hjalden se sent mal à l’aise en présence d’Aubrée, cela pourrait être un indice d’un possible souvenir enfoui de cette réalité parallèle. Puis la discussion glisse vers un autre sujet, l’Ordre et la politique. Aubrée émet des doutes quant à son influence et à sa volonté de jouer un rôle plus important.

- C’est un choix personnel qui n’est pas si simple à prendre.

Je peux comprendre son hésitation, Aubrée est dans la fleur de l’âge, dans une période où elle peut avoir des doutes sur ses orientations, ses choix. Alors je n’insiste pas plus sur les voies qui s’offrent à une dame de compagnie, mon interlocutrice verra bien par elle-même d’autant qu’elle pourra toujours en référer à Ljöta. Les questions suivantes me surprennent car inattendues, je ne pensais pas qu’Aubrée ramènerait la conversation sur cet univers alternatif. Je prends le temps de réfléchir car, étonnamment, je ne me souvenais pas de grand-chose en dehors de ce que j’avais vécu suite à mon « réveil ».

- Et bien… A vrai dire, je ne sais pas trop. Lorsque j’ai pris conscience dans cette pièce que ce que je vivais n’avait rien à voir avec notre réalité,  mes souvenirs étaient ceux de cet Arven, des gens qui vivent dans notre univers, je tente d’expliquer. Alors quand j’ai croisé certains d’entre eux, j’ai pu constater qu’ils étaient différents, leur vie était différente, leur comportement également. Je pense qu’ayant vécu des choses différentes de leur alter ego d’ici, ils ont évolué différemment. C’était étrange car ils faisaient parfois référence à des évènements que nous avons vécus mais dont je n’avais aucun souvenir.

Je ne sais si je suis compréhensible dans mes explications vu que c’est un peu confus dans mon esprit concernant les autres personnes de mon entourage d’autant que je ne les ai pas tous rencontré dans cette réalité alternée. Mais certaines rumeurs que j’ai entendues là-bas m’ont fait craindre pour certaines de mes relations, surtout avec Hiémain. Déjà que je dois composer avec la jalousie de Mélusine, j’espère qu’elle ne saura jamais qu’il était mon amant dans cet univers parallèle. A cet instant, un des mes gardes s’approche de moi et me glisse à l’oreille que je suis attendue au palais. JE me tourne vers Aubrée pour prendre congé.

- Je vais devoir te laisser Aubrée, je dois retourner au palais.Merci d'avoir accepté de me parler.

Je la salue poliment avant de reprendre le chemin menant à la ville, me demandant ce qui nécessite ma présence vu que le garde ne l’a pas précisé.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) EmptyDim 12 Nov - 20:43

Astrid tente de la rassurer. Elle espère qu’elle a raison. Après tout, elle ne se souvient pas des circonstances exactes de cet assassinat. Enfin, elle imagine que s’il s’était douté de son implication, il l’aurait convoquée pour essayer de démêler toute cette histoire. En tout cas, il ne l’aurait pas laissé passer, à son avis. Aubrée sait, par ce que lui a raconté Ljöta, comment il a réagi à la mort de Ljära, en bannissant totalement la magie de Valkyrion. Qu’aurait-il pu lui arriver, à elle ? Il l’aurait sûrement déjà convoquée, comme Astrid vient de le faire. Ou peut-être essaie-t-il de l’oublier ? Ou sûrement n’en sait-il strictement rien – soit parce qu’il ne se souvient réellement pas, soit parce qu’elle n’a pas tué le vrai Hjalden. Seulement sa copie, l’autre lui. Et dans ce cas-là, elle n’a pas à s’en soucier davantage. Ce n’est pas pour lui déplaire. Ça l’arrange, même. Elle n’aime pas être hantée par ses craintes ou ses remords. Et finalement, laisser le temps faire son travail, et tourner la page, comme le lui suggérait Astrid plus tôt, semble être une solution plutôt acceptable. Et puis, elle ne sait pas si elle lui en veut toujours autant, après tout.

La conversation dévie rapidement sur l’Ordre et le combat à mener contre lui. Aubrée doute pouvoir faire grand chose, de son côté. D’autant plus qu’elle ne sait pas vraiment si elle le voudrait. Ce sont des choses importantes, et elle n’est pas grand-chose, à peine la suivante de la princesse de Valkyrion – et accessoirement l’apprentie de l’Ecoutante de la Lame. Bon, certes, ce n’est pas tout à fait rien. Mais elle ne se pense pas à la hauteur pour changer le monde. Et puis, les Pièces de la Rose Ecarlate le font bien mieux qu’elle, même si leur pouvoir semble un brin affaibli, ces derniers temps. Elle accueille la réflexion d’Astrid par un hochement de tête silencieux.

Finalement, la blondine change de sujet rapidement, curieuse à propos de la vie qu’aurait pu avoir sa mentor. Astrid semble surprise, mais tente néanmoins de lui répondre. Ainsi, elle ne se souvient pas de sa vie alternative. Elle ne se remémore que ce qu’elle a pu voir et entendre alors qu’elle était elle-même. Et elle ne peut pas satisfaire sa curiosité, vraisemblablement. Encore une fois, Aubrée hoche la tête, un brin déçue quand même. Elle aimerait insister, lui demander si elle n’a pas entendu des discussions, des indices, n’importe quoi, mais un garde s’avance vers la duchesse pour lui murmurer quelque chose. Aussitôt, Astrid lui annonce devoir prendre congé, ce qu’elle fait sans tarder. « Au revoir… Et merci à vous. » Immobile, elle la regarde s’éloigner, jusqu’à ce qu’elle et ses gardes disparaissent dans les rues de Svaljärd. Soudain, n’y tenant plus, elle s’affale dans l’herbe avec une grâce plus ou moins discutable, et ôte ses bottes avec un soupir de soulagement, laissant ses orteils se détendre. Fichu cordonnier ! C’est décidé, elle se vengera. Pour l’heure, elle se moque bien des regards des quelques promeneurs, étonnés qu’une jeune femme si bien habillée semble oublier  toute notion de tenue et d’élégance. Tant pis. Et Aubrée compte bien se prendre quelques instants de répit, avant d’enfiler à nouveau ses chaussures. Retenant un soupir, elle dirige son attention vers le lac, essayant de faire le point sur sa discussion avec la duchesse, et sur ses pensées.


Le temps des explications est venu (Aubrée) YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Le temps des explications est venu (Aubrée)   Le temps des explications est venu (Aubrée) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des explications est venu (Aubrée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: