AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -5%
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
Voir le deal
84.98 €

Partagez
 

 Les Ombres se déploient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Liselotte Passefil
Liselotte Passefil

Messages : 560
J'ai : 31 ans
Je suis : Couturière au service de la cour d'Ibélène, Espionne à la Cour des Miracles (infiltration), membre de l'Ordre du Jugement

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles, Sombreciel & l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Les Ombres se déploient   Les Ombres se déploient - Page 2 EmptyJeu 21 Juin - 14:12

« Ca reste à prouver. Les années passent et n’épargnent personne, mais on gagne en expérience… » Le petit jeu qui se déroule entre les deux enfants des Miracles amuse la couturière. Il y a bien longtemps qu'elle n'a plus besoin de jouer de ses charmes pour passer un peu de bon temps en compagnie du Second des Ombres, mais ce ne serait pas aussi agréable, ni aussi grisant. C'est un exercice auquel elle se prête volontiers, espiègle et pleine de ressources. Elle joue avec ses amants comme elle joue avec tous ceux qui se prennent dans ses filets, elle danse et virevolte en leur compagnie en une danse délicate, dans le tourbillon subtil où chaque regard et chaque geste compte plus qu'il n'y paraît. Un sourire, un battement de cil, une caresse ; Tyr n'est pas dupe et c'est pourquoi Liselotte ne cherche pas à s'en cacher, ni même à se montrer subtile. Il a toutes les cartes en mains désormais pour faire cesser ce petit jeu ou pour l'étirer encore et encore.

Entre deux flatteries pourtant, ils continuent à discuter de façon tout à fait naturelle. Tous deux savent saisir l'essentiel. « Je ne doute pas que ma Lagrance natale saura reconnaître aussi bien que moi ta valeur. Tu sauras faire fureur là-bas. » Le compliment la satisfait, étirant un nouveau sourire sur ses lèvres. Oh, comme elle aimerait pouvoir en profiter, hors des tortueux méandres de la guerre. « Le duc de Lagrance est un vieil ami. Je pourrais sans doute t’aider à te faire connaître, mais c’est quelqu’un de très malin également. Je ne voudrais pas nuire à ta couverture, alors… Disons que tu peux t’adresser à moi si tu as besoin d’une petite aide innocente. Je dois bien pouvoir trouver quelques noms à te glisser, et t’informer de la situation à la cour ducale. Tu te plairais très bien, là-bas. » Son visage s'adoucit, se fait chaleureux. « Je viendrai te voir le moment venu, dans ce cas. Un petit coup de pouce dans la bonne direction n'a jamais causé de tort à personne. » Ambitieuse, indépendante, et pourtant pas réticente à l'idée de profiter de toute l'aide que l'on peut lui donner – tant que celle-ci ne lui coûte pas trop cher. Mais d'un enfant des Miracles à un autre, il s'agit surtout de lui retourner le service un jour, si le besoin s'en faisait sentir. Et la couturière n'y voit absolument aucun inconvénient.

« Et si nous parlions de ces positions intéressantes à viser dans un endroit plus approprié, qu’en dis-tu ? » Un nouveau sourire, plus gourmand. « Tu lis dans mes pensées. » répond-elle, presque dans un murmure. Elle le laisse payer leurs consommations et se lève à son tour quand le serveur s'éloigne. Elle glisse alors son bras sous le sien pour s'y accrocher, telle une dame au bras de son galant. À ses côtés, elle monte à l'étage ; l'endroit est calme, plutôt sobre et, elle le sait d'expérience, assez bien entretenu. L'espionne laisse son compagnon la mener à la chambre désignée par le serveur et entre dans la pièce meublée de façon minimale ; son regard s'attarde un instant sur le lit encore fait puis elle se tourne vers Tyr. Elle se fait alors féline quand elle s'approche, le regard empli de malice. Sur la pointe des pieds, les talons surélevés aidant, elle glisse quelques mots à son oreille. « Ici, tu peux avoir tout ce que tu veux. Tes désirs sont des ordres. » Les mains se posent sur les hanches du voleur, les doigts glissent à l'orée de la ceinture pour en défaire la boucle. Sa bouche goûte à la peau de son cou, doucement, sans se presser. Le désir est présent mais elle veut prendre son temps. Tout son temps.




On joue parce qu' on aime la vérité et parce qu' on la déteste. On joue parce qu' on deviendrait fou si on ne jouait pas. Jouer ! Est-ce que je sais, moi, quand je joue ? Est-ce qu' il y a un moment où je cesse de jouer ?



dialogues • mediumvioletred
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Les Ombres se déploient   Les Ombres se déploient - Page 2 EmptyLun 16 Juil - 16:35

Je me doutais bien que ma proposition ne tomberait pas dans l’oreille d’une sourde. Liselotte avait toujours été ainsi, à saisir les opportunités dès qu’elles se présentaient à elle. Elle était ambitieuse et irait sans doute encore loin, à ne s’arrêter que lorsqu’elle aurait touché le firmament.

L’entraide, au sein de la Cour des Miracles, était primordiale. La prospérité des uns et des autres permettait de faire croître son influence, à Lorgol comme à l’étranger. Mettre Liselotte à la tête d’une grande enseigne de couture n’était pas pour me déplaire, permettant d’avoir des yeux et des oreilles partout, au plus proche de ces nobles habitants qui sont friands de ses services. Son intérêt avait toujours été le mien, si bien que je lui souris doucement, tandis qu’elle accepte ma proposition généreuse. Je saurais l’élever, et faire d’elle une princesse sans couronne.

Mais dans l’immédiat… J’étais intéressé par d’autres jeux que la sphère politique. Je n’étais pas bien difficile à convaincre quand il s’agissait de passer du bon temps dans mes moments de disponibilité, surtout quand il s’agissait de passer ce temps en compagnie d’une femme aussi belle qu’intelligente comme Liselotte Passefil. Je connaissais ses mains agiles aussi bien employées à la couture que sous les draps. Son sourire gourmand et ses murmures soufflaient mille promesses.

Je me levai, le temps de régler nos consommations et une chambre en bonne et due forme, avant de revenir auprès de Liselotte. Sa main se posa naturellement sur mon bras, comme précédemment dans les ruelles de Lorgol, alors que nous gravissions les marches nous menant à l’étage, dans une plus grande intimité. Je ne m’attardais pas vraiment sur ces quartiers, me doutant qu’elle avait déjà dû les expérimenter à d’autres occasions. Je refermai la porte derrière nous tandis que Liselotte me faisait face, l’expression bien plus enjouée. Je lui rendis un sourire malicieux, qui se fit bien plus franc à ses paroles grisantes. Ses mains agiles se perdaient déjà à ma ceinture, ses lèvres à mon cou. Je fermai les yeux, poussant un soupir de contentement, avant de lui relever le menton d’un geste de la main pour trouver son regard. « Tu sais parler aux hommes, toi. » Je soufflai un rire, amusé, avant de sceller ses lèvres des miennes, dans un baiser fougueux. Je passai une main légère dans son dos pour défaire son corsage, l’amenant de l’autre, dans une prise ferme, jusqu’à ces draps qui connaîtraient bientôt l’ardeur de nos ébats. « Amusons-nous, Liselotte. Rien d’autres n’a plus d’importance ce soir. »


Les Ombres se déploient - Page 2 TitreTyr1
Les Ombres se déploient - Page 2 QTGsqxW0_o
Les Ombres se déploient - Page 2 CoffreChef
Les Ombres se déploient - Page 2 LabyrintheCuriosite
Les Ombres se déploient - Page 2 LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ombres se déploient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: