AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Sélection de bandes dessinées à ...
Voir le deal
3 €

Partagez
 

 Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyMar 8 Aoû - 13:29


   
Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Sighilde Vol-Libre & Astrid d'Evalkyr

   
Rencontre au chevet des blessés

   
Duchesse aidez moi

   


   
• Date : 2/08/1002
   • Météo (optionnel) : Ensoleillé
   • Statut du RP : Privé
   • Résumé : Sighilde recherche Tybalt son ami d'enfance aujourd'hui disparu depuis les incidents qui se sont déroulés à Svaljärd et au moment de pénétrer dans l'Auberge elle rencontre Astrid d'Evalkyr
   • Recensement :
   
Code:
• [b]2/08/1002[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2498-rencontre-au-chevet-des-blesses-pv-astrid-d-evalkyr#76084]Rencontre au chevet des blessés[/url] - [i]Sighilde Vol-Libre & Astrid d'Evalkyr[/i]
     Sighilde recherche Tybalt son ami d'enfance aujourd'hui disparu depuis les incidents qui se sont déroulés à Svaljärd et au moment de pénétrer dans l'Auberge elle rencontre Astrid d'Evalkyr
   

   


Dernière édition par Sighilde Vol-Libre le Mer 9 Aoû - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyMar 8 Aoû - 13:34

Je suis encore sous le choc de ce qu’il s’est passé il y a quelques jours ; la ville garde les stigmates de cette attaque bien sordide, les visages aussi, ma rancœur tenace respire la vengeance mais je dois me concentrer sur le travail qui est le mien. Rude épreuve voilà comment je peux définir une telle situation voir mise à l’épreuve.  J’ai prouvé ma capacité à rebondir à de maintes fois durant cette folle nuit mais je n’aspire pas à une reconnaissance ou à une remise de lauriers j’ai simplement fait la mission qui m’était confiée.

Avec ma partenaire, nous volons, nous scrutons le moindre geste suspect, la moindre situation pouvant remettre en péril le semblant de calme habitant désormais les rues de Svaljärd et durant mes heures de calme j’effectue une recherche d’une personne non retrouvée jusqu’alors, Tybalt… je le sais au moyen d’un mot griffonné qu’il avait suivi son oncle ; je n’ose même pas aller voir le Maréchal de Serre pour lui quémander nouvelle, lui-même est convalescent. Je pourrais demander de l’aide à Mayeul, mais il n’est pas mieux hébergé dans une famille aussi je me débrouille seule ce jour en ce milieu d’après-midi alors que je survole la ville et je me rapproche de l’Auberge.

Je ne voulais pas m’y rendre en ces lieux, de peur de constater peut-être l’impensable, qu’il ait péri ; peu nombreux sont mes amis, mes proches ; mon cousin est en sécurité à Lorgol, je l’espère du moins en mon for intérieur, mais Tybalt… pourquoi as-tu voulu venir ? oui tu étais censé t’amuser, me revoir et que l’on rigole ensemble mais si cette volonté farouche t’avait fait succomber, oh Tybalt… non il faut que je sois forte et je m’évertue à croire en cet espoir infime qu’il ait survécu.

Une fois à terre, je laisse Angélite survoler les lieux, elle me transmet les images rassurantes, un calme qui pourrait être inquiétant mais je l’interprète comme tout autre, apaisant plutôt. L’Auberge est à peine plus loin et je vois quelques gardes postés devant. Fronçant les sourcils je n’ose m’approcher un peu plus, probablement y’a-t-il une visite ducale pour se pencher auprès des blessés ; c’est toute à son  honneur.  Je suis quelques peu hésitante me disant même que je n’ai probablement pas ma place là à venir quémander l’identité des personnes gisant sur des lits de fortune, peut-être que le ou la représentante du pouvoir me renverra sur le dos d’Angélite à la place qui est la mienne simplement.

Je me mords les lèvres avant d’oser et d’emboîter le pas d’une personne me regardant suspicieuse ; je souris lui disant « ne vous inquiétez pas, je cherche un ami » ; arrivée devant les portes de l’Auberge je regarde les gardes, mon insigne de voltigeuse suffisamment voyante, ils vont pour me céder le passage alors que la porte s'ouvre derrière eux.

Je m'arrête alors que ni plus ni moins que la duchesse sort de l'auberge. Elle me fait face et je ne peux ni plus ni moins lui adresser la parole en ces termes, tout en m'inclinant respectueusement Votre Grâce ».

J'attends qu'elle me cède le passage ne voulant simplement pas la bousculer ; relevant mon regard sans l'affronter visuellement j'enchaine en me présentant "Sighilde affectée au vol de Valkyrion, division de Svaljärd" ; bon si je suis là présentement, vêtue de mon uniforme cela semble logique mais je préfère lui préciser. J'attends simplement que la femme me faisant face réponde à ce salut avant que ne pénètre dans l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyMer 23 Aoû - 22:01

Franchement, je commence à me demander si je ne suis pas victime d’une malédiction. Les escaliers en ont après moi… A chaque fois, une ou plusieurs marches se liguent contre moi. Pourtant cela ne me décourage pas, bien que je ressente une gêne au genou depuis que j’ai quitté le palais. Cet après-midi là, j’ai décidé de me rendre en ville dans les différents points de secours ayant été mis en place suite aux attaques des sentinelles. Accompagnée de quelques gardes, je visite quelques lieux puis je m’arrête dans une auberge réquisitionnée pour accueillir les blessés. Je m’enquiers auprès du tenancier et des soigneurs présents s’ils disposent de tout ce dont ils ont besoin, prenant en compte leurs requêtes. Leur fournir ce qui manque me parait le minimum. J’en profite également pour échanger avec des habitants, cherchant à les rassurer.

Je finis par quitter l’auberge. Alors que je franchis le pas de la porte, je m’arrête tandis qu’une voltigeuse m’accueille d’une révérence.  Une jeune femme portant l’insigne des voltigeurs de Svaljärd, néanmoins son visage ne me dit rien. Une nouvelle recrue ?  Je hoche la tête à son salut et je souris lorsqu’elle se présente, confirmant ainsi mon hypothèse.

- Bonjour Sighilde. Que fait une voltigeuse dans les parages ? Je m’interroge sur les raisons de sa présence. Je pensais que la plupart était réquisitionnée pour assurer la sécurité de la ville, mais apparemment, ce n’est pas le cas. Elle est seule, peut-être rend-elle visite à quelqu’un ?

Ma voix reste calme, nullement accusatrice, simplement curieuse. Mon regard glisse sur la demoiselle, observant un côté un peu masculin dans la coupe.

- Tu es arrivée récemment ?

J’ai prévu que me rendre auprès de nos voltigeurs. La destruction de la caserne a impacté notre mode de fonctionnement et il n’est pas si simple de réhéberger les hommes et leurs griffons. La logistique est mise à mal depuis les fêtes de Lughnasadh, mais la protection des habitants reste une priorité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyDim 27 Aoû - 12:43

Je suis un peu mal à l'aise de rencontrer la Duchesse en cet endroit ; je tente de dissimuler ce malaise en m'appliquant dans une révérence poussée à son égard. De toute manière depuis les événements je suis relativement troublée et cette rencontre pour le moins fortuite ne devrait pas aider à me rassurer, j'angoisse de ses premières paroles mais loin d'être cassante elle se veut cordiale et je relève les yeux tout en lui faisant face en un discret sourire « sans vous mentir votre Grâce je suis à la recherche d'un ami dont je suis sans nouvelle à ce jour ; il était arrivé pour la fête qui devait se tenir ici-même et je n'ai pas de nouvelles pour ainsi dire » puis poursuivant "j'espère que vous-même n'avez subi aucun dommage par ailleurs"

Je sens qu'elle est surprise que je sois seule, c'est pourquoi j'ajoute « je retournerai rapidement, dès que je me serai assurée de sa non présence ici, à la mission qui m'est allouée soyez en assurée » ; ce n'est pas le moment que je sois accusée d'avoir manqué à ma tâche. J'ai profité de la pause qui m'était allouée pour, au lieu, de déjeuner chercher l'ami que je chéris tant.

Le regard de la Duchesse me détaille et la question suivante accentue mon sourire qui se veut tout aussi cordial « je suis arrivée au mois de décembre dernier votre Grâce, on peut dire que je fais partie des jeunes recrues qui sont vite rentrées dans le vif du sujet en terme de combat » ; je ne veux pas lui préciser que mon intégration est compliquée mais que je m'efforce à force de patience et travail à rendre plus aisée. Cela ne le regarde pas, j'ai confié ces difficultés au Major, la Duchesse n'est point là pour entendre de telles sornettes et a simplement envie d'entendre que j'accomplis simplement mon devoir.

Je la regarde hésitante, une question me brûle les lèvres, si après tout elle est allée visiter les malades, elle serait peut être à même de me renseigner de la présence de Tybalt ici-même c'est pourquoi d'une voix douce je lui demande de manière courtoise « Puis-je vous demander si vous avez vu dans les malades présents dans cette auberge, un jeune homme prénommé Tybalt s'il vous plait votre Grâce ? » ; une réponse négative me permettrait de retourner plus rapidement vers la caserne que je dois surveiller, sauf si la Duchesse souhaite en savoir plus sur moi-même... si tel est le cas je me plierai à son interrogatoire, dans la mesure du raisonnable, bien entendu. Je ne divulge pas chaque rouage de ma personnalité et chaque parcelle de mon histoire au premier venu, même si celui-ci fait partie de la noblesse... on ne sait jamais qui se trouve en face de vous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyMar 3 Oct - 22:35

La voltigeuse semble intimidée par ma présence, ce que je peux comprendre venant d’une jeune recrue. Pourtant, loin de moi l’idée de paraitre intimidante, je laisse cette impression à Hjalden dont la stature est bien plus imposante que la mienne. Je l’écoute m’expliquer les raisons de sa présence en ces lieux. Ainsi elle est à la recherche d’un ami, sans nouvelle depuis les fêtes. Elle n’est certainement pas la seule dans ce cas, entre les morts et les disparus, les habitants ou visiteurs présents n’ont peut-être pas encore retrouvé toute leur famille. Ce que je déplore, mais il faut du temps pour organiser les secours et permettre à chacun de s’y retrouver. En tout cas, elle interprète ma question comme une critique. Je hoche la tête, me voulant rassurante.

- Je ne doute pas que tu rejoindras ton poste. Je sais notre major et notre capitaine de vol suffisamment consciencieux et investis dans leur mission pour définir les limites à leurs voltigeurs. Malheureusement, nous avons tous été touchés par les attaques, de manière plus ou moins importante.

Une tournure de phrase pour indiquer que la famille ducale n’a pas été épargnée dans ces attaques, même si nous avons été moins durement touchés que la famille impériale. La demoiselle me confirme qu’elle est une nouvelle recrue, fraichement arrivée et je ne peux que lui concéder le fait d’avoir été mise en situation de combat rapidement.

- Notre époque est sujette à tensions, et je pense que tu verras encore d’autres situations de cet acabit tant qu’une paix durable ne sera pas de retour entre nos deux empires.

Je vois Sighilde prendre un peu d’assurance avant d’oser m’interroger en retour. Je réfléchis quelques instants avant de prendre la parole en secouant la tête.

- Non, je n’ai pas rencontré de jeune homme répondant au nom de Tybalt dans cette auberge. Il est tout à fait possible qu’il soit soigné dans un autre dispensaire. Il y en a un à quelques rues d’ici, je précise d’un geste de la main. Nous allons nous y rendre, si tu souhaites nous accompagner…

Il fait partie des lieux que je souhaite visiter pour m’assurer qu’ils accèdent aux moyens nécessaires pour subvenir aux blessés. Je laisse ma proposition en suspens, ne voulant pas brusquer la voltigeuse, mais si elle accepte j’ai l’intention d’en apprendre un peu plus sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyLun 9 Oct - 11:54

Je reste polie et courtoise à l'égard de la Duchesse ; j'ai la fâcheuse tendance à m'attirer des ennuis donc je préfère ne pas les chercher en restant tel que l'on m'a conseillé d'être à ma place. Mais le souci c'est que quand l'un de mes proches est blessé ou mort j'en oublie des fois un peu les missions qui me sont confiées. Pourtant, là à cette heure je suis en pause, entre deux ; au lieu de manger, me reposer et repartir quelques heures après à la surveillance du secteur je préfère m'enquérir de l'état de mon ami Tybalt. J'en oublie mon confort, j'en oublie ma fatigue, j'en oublie ma faim qui me taraude l'estomac.

Je me sens presque pointée du doigt quand elle me pose cette question et je me dépêtre comme je peux lui expliquant que sous peu je retournerai là où le devoir m'appelle. J'ai probablement répondu avec une précipitation non appropriée, j'en suis certaine même puisqu'elle ne doute point selon ses propres mots. Quand elle évoque que chacun d'entre nous a été blessé j'approuve « certains plus durement que d'autres ; c'est là que votre proximité à l'égard des victimes n'a d'égal que votre grandeur, votre Grâce ; vous avez des proches blessés mais vous prenez le temps de vous enquérir de l'état de vos sujets, c'est un honneur de plus de vous servir Madame »

Les présentations faites démasquent ma récente intégration de la caserne ; ma jeunesse a du lui sauter aux yeux et elle n'a point souligné un physique non en lien avec mon exercice. J'en serais presque flattée intérieurement. Est-ce parce que c'est une femme simplement ? Les hommes sont des fois tellement grossiers à juger par le physique avant de nous voir à l'oeuvre. La gent masculine a des avantages non négligeables, une force, un port mais les femmes n'en sont pour le moins pas dénuées. La douceur nous habite. Les hommes eux agissent et après réfléchissent ; les erreurs qui en découlent sont corrigées par le sang. Vision sombre du monde ? Non plutôt réaliste. J'acquiesce une fois de plus à ses paroles sur les événements et les autres à venir

« on ne sait pas de quoi demain sera fait et je vous avouerai que depuis mon arrivée j'ai eu l'honneur de participer à bien des combats et des missions ; la guerre faisant rage nous avons vite le pied à l'étrier » ; je me détends au fur et à mesure lors de cet échange, me permettant des expressions qui n'appartiennent qu'à moi, de ces ruelles de Lorgol où j'ai grandi. C'est d'ailleurs parce que je me sens mieux que je me permets de lui poser une question, celle qui me taraude de la présence de mon ami en ces lieux où résonnent les blessures et les gémissements des survivants. Je me mords la lèvre à sa réponse négative et mon regard plonge dans le sien à sa proposition.

J'hésite, je regarde à gauche à droite et lui souris finalement « ce serait un honneur de vous accompagner et d'assurer un peu plus votre protection votre Grâce ; la sécurité est revenue mais une personne de plus ne sera jamais de trop en ces lieux où la mort a agi » rapidement j'entre en contact avec Angélite, lui sommant de nous survoler pour que je visionne les rues adjacentes. Je me recule d'un pas et désignant le ciel « nous aurons une vision plus large de votre sécurité en sa compagnie ».

J'attends son signal de départ ; je ne sais pas exactement où elle veut m'emmener mais étrangement j'ai confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) EmptyDim 12 Nov - 16:11

Je pose un regard approbateur sur Sighilde et je souris. La demoiselle sait manier le compliment mais je ne peux m’empêcher de penser que les visites que j’entreprends ce jour sont inhérentes à mon rôle de duchesse. Je dois savoir me partager entre ma famille et mon peuple, même si la première bénéficie tout de même d’une attention particulière.

- Etablir un lien avec son peuple me semble logique pour un gouvernant. Nous ne pouvons avoir une vision claire de notre région et de ses besoins sans connaître un minimum les personnes qui y vivent. Certes, il n’est pas possible de voir tout le monde, mais dans les moments difficiles, notre présence est indispensable.

La jeune femme confirme mes paroles sur la guerre et sa mise en situation directe dans les conflits. D’un côté, je trouve que cela lui permet de se mettre rapidement dans le bain, d’un autre, qu’elle ne peut apprécier pleinement son affectation et prendre le temps de gravir les échelons tranquillement. Notre époque nous fait mûrir bien vite… Quoiqu’il en soit, Sighilde accepte de venir avec moi et prends sa mission à cœur considérant qu’elle intégrerait mon dispositif de sécurité, ce qui n’est pas illogique de sa part et je hoche la tête, confirmant ses propos.

- Oui, il est toujours utile d’avoir une vision globale d’une situation. Son aide sera précieuse, j’ajoute en portant mon attention sur le griffon volant au-dessus de nos têtes.

Je me mets en marche vers le dispensaire suivant et je profite du chemin pour en apprendre un peu plus sur la jeune voltigeuse, notamment ses origines set son parcours. Alors que nous arrivons à proximité de notre destination, nous sommes rejoints par un serviteur du palais. Ce dernier me fait savoir que je suis demandée au palais.

- Voici le dispensaire dont je vous parlais, j’indique à la demoiselle. Peut-être trouverez-vous votre ami. Par contre, je ne peux vous accompagner, ma présence étant requise au palais.

Depuis les attaques, énormément de choses doivent être gérées. Je salue la voltigeuse en lui souhaitant de retrouver son ami ainsi qu’une bonne continuation au sein de l’escadron kyréen.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)   Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au chevet des blessés (PV Astrid d'Evalkyr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: