AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Créer des liens et les consolider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMer 9 Aoû - 0:42


Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Melbren de Séverac & Alméïde d'Erebor

Créer des liens et les consolider

Ou apprendre à connaître sa future belle-famille



• Date : 6 août 1002
• Météo (optionnel) : Le temps est couvert, légèrement orageux.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Alméïde est à Lorgol depuis quelques jours et s'inquiète des dernières nouvelles apprises grâce à la Rose. Elle va rendre visite à Melbren pour lui proposer d'utiliser son miroir afin qu'il puisse discuter avec Castiel de vive voix.
• Recensement :
Code:
• [b]8 août 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2507-creer-des-liens-et-les-consolider]Créer des liens et les consolider[/url] - [i]Melbren de Séverac & Alméïde d'Erebor[/i]
Alméïde est à Lorgol depuis quelques jours et s'inquiète des dernières nouvelles apprises grâce à la Rose. Elle va rendre visite à Melbren pour lui proposer d'utiliser son miroir afin qu'il puisse discuter avec Castiel de vive voix.



dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde d'Erebor le Sam 19 Aoû - 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMer 9 Aoû - 0:46

La situation est grave, très grave même. C'est une inquiétude profonde qui s'est fait un nid au creux de sa poitrine depuis quelques jours, depuis qu'elle a appris l'état de Laureline et qu'elle s'est précipitée à Lorgol à dos de griffon pour venir en aide aux Épines, obligée de prévenir son frère qu'elle devait partir en toute urgence pour une affaire importante dont elle ne pouvait lui révéler les détails. Comme si la mort de l'impératrice, survenue durant son voyage, ne suffisait pas. Pourtant, il sera bientôt au courant lui aussi, car elle se propage, cette maladie insidieuse, au point que Simon a dû abandonner son esprit, y laissant un creux troublant dont elle n'a plus l'habitude. Par extension, Justice non plus ne partage plus ses pensées et Alméïde s'inquiète plus que jamais. Avant que le fier guerrier ne la quitte pour quelques temps, elle a passé de nombreuses heures au coeur des archives de la tour de la Rose pour y trouver un précédent et désormais, c'est au sein de la bibliothèque de l'Académie qu'elle compte passer ses journées alors que les cours n'ont pas encore repris. Elle a peur pour la suite, peur de ce que cette maladie pourrait faire et des conséquences qu'elle pourrait engendrer. À chaque fois que ses pensées se tournent vers Castiel, via leurs précieux médaillons, elle s'efforce de ne pas laisser transparaître sa peur, tant qu'elle n'est pas certaine que la propagation atteindra une telle ampleur mais elle ne peut s'empêcher, à chaque instant, d'y songer.

Au coeur de cet après-midi pourtant, elle laisse de côté les recherches, elle laisse de côté le travail qui lui fait passer de courtes nuits. Elle se rend à la Tour de Séverac, après une nouvelle discussion avec Castiel, plus que ravi qu'elle lui propose son merveilleux miroir afin qu'il puisse parler de vive voix à son frère, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps maintenant. Une proposition pas tout à fait anodine, puisqu'elle sait parfaitement sur quoi devra bientôt travailler Melbren de Séverac et ce que ça implique pour la suite, si la maladie continue à se propager. Préférant pourtant chasser ces nuages annonciateurs d'orage pour se concentrer sur sa visite à venir, elle avance d'un pas décidé puis frappe quelques coups à la porte qui s'ouvre presque immédiatement. Un homme lui ouvre, surpris lorsqu'il reconnaît la princesse d'Erebor, mais il incline la tête dans un signe respectueux.

« Bonjour, je suis venue voir Melbren de Séverac. Est-il présent ? Pouvez-vous lui dire qu'Alméïde d'Erebor désire lui parler ? » Il la regarde un instant puis répond d'une voix polie. « Bien entendu, suivez-moi. » Il se retourne et Alméïde le suit, grimpant les marches de la tour jusqu'à parvenir à un petit salon, celui-là même dans lequel Maximilien de Séverac l'avait reçue, quelques mois plus tôt. Le majordome lui fait signe de s'installer sur un fauteuil puis s'excuse un instant pour aller chercher le jeune baron. La princesse s'exécute et patiente donc, les mains jointes sur ses cuisses, tortillant parfois un pan de son sari.

Quelques minutes s'écoulent avant que la porte s'ouvre et qu'elle aperçoive le jeune frère de Mélusine devant elle. Immédiatement, elle se lève et le salue avec respect. « Messire, bonjour, je suis heureuse de vous voir. » Elle esquisse un sourire sincère puis ajoute précipitamment : « J'espère que je ne vous dérange pas, auquel cas je peux revenir plus tard, si vous le désirez. » Une moue un peu timide, puis un peu curieuse. Melbren est mage également, serait-il déjà atteint lui aussi ? Son regard observe, cherche les preuves. Son coeur prie Callia pour qu'il ait été épargné pour le moment.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptySam 9 Sep - 22:10

Tu es quelqu'un qui a le sens des priorités, parfois.
Pourtant, là, alors que ce noble vous a réunis, Lancelot et toi, pour vous demander de travailler sur cette fabuleuse abeille, tu ne peux t'empêcher de ressentir une grande effervescence, une impatience teintée d'un enthousiasme que tu as mal à contenir. Tu as conscience de l'importance de votre action : les malades qui se multiplient, leur statut de mage qui sous-entend que tu pourrais être concerné sous peu, les implications politiques éventuelles. Tu sais, mais c'est une chance inouïe. Le Savoir du Temps. De plus, ta famille n'est nullement concernée et cela te soulage grandement. Quant à ta santé… Advienne que pourra. Le Destin est seul maître de ton avenir. C'est justement là que Lancelot et toi entrez en jeu : vous pourrez peut-être faire la différence, sur le long terme, même rien qu'un peu. Alors, si tu ressens une certaine joie à l'idée de confectionner un appareil qui permettra d'accélérer le temps, qui t'en voudra ?
 
Ton ami et toi avez convenu que vous travailleriez dans son établi. Il possède un outillage conséquent et tu te charges d'y ramener les quelques instruments qui pourraient manquer. Tu as déjà tout assemblé à la tour de Vivessence et il ne te manque plus qu'à préparer quelques affaires pour la durée où tu resteras là-bas. Hors de question de perdre une minute.
Alors, fébrile, tu es en train de rassembler ton nécessaire pendant que des domestiques apprêtent le reste, au rez-de-chaussée. Lichen patiente tranquillement sur ton lit, ses pupilles sombres fixées sur toi. Il est silencieux car bien plus pragmatique que toi en cet instant. Il n'aime pas ça. Il te l'a dit et tu es d'accord avec lui. Pourtant, devant ce grand mystère que représente cette maladie, tu ne peux pas baisser les bras, ni abandonner ces gens qui pourraient dépendre de votre projet. Tu n'as pas tous les détails, loin de là, mais tu sais que c'est important ; lui aussi, alors il te laisse vaquer à tes humeurs agitées.
 
Plusieurs petits coups à la porte te font relever la tête de ton baluchon ; Lichen se redresse, aux aguets.
 
« Entrez. » L'un de tes domestiques entre. « Monsieur, la princesse d'Erebor demande à vous voir. » Tu écarquilles légèrement les yeux, l'étonnement te saisissant. « A-t-elle mentionné la raison de sa visite ? » Il secoue la tête. « Non, Monsieur. Elle patiente actuellement dans le petit salon. » Tu fronces légèrement les sourcils, l'inquiétude s'insinuant dans ton esprit. « Très bien, je vous remercie, Valentin. » L'homme hoche délicatement la tête à ton sourire et s'éclipse sans un mot. Toi, tu ne bouges pas pendant un instant, pensif, tes mains encore encombrées de vêtements. Arrête ça. Brusquement sorti de tes pensées et considérations, tu tournes la tête vers ton Familier. Il n'ajoute cependant rien. Un sourire amusé naît alors sur ton visage. Tu lâches les habits et te diriges vers lui. « Veux-tu te joindre à moi pour saluer notre future belle-sœur ? » Tu tends la main et il grimpe sans un mot sur ton bras, avant d'aller se caler sur l'une de tes épaules, les années rendant ce geste naturel. Puis vous vous dirigez vers le salon, dans les étages inférieurs.
 
Alors que tu entres dans la pièce, un sourire léger aux lèvres, tu remarques l'inquiétude lisible sur les traits de l'Erebienne. Elle s'estompe quand elle remarque ton entrée et te salue, mais tu n'aimes pas cela. Tu lui rends sa révérence, mais tu n'as pas le temps de la saluer à ton tour qu'elle s'inquiète de t'avoir dérangé. « Rassurez-vous, ma chère Alméïde, vous êtes toujours la bienvenue en ma demeure ou celle de ma famille. » Tu te penches légèrement vers l'avant avant de tendre la main pour qu'elle y dépose la sienne et la gratifies d'un baise-main. Tes lèvres ne frôlent pas sa peau, mais c'est le minimum que tu puisses faire pour honorer la présence d'une si belle femme en ta présence. Si belle femme qui deviendra bientôt l'une des épouses de ton cher Castiel, qui plus est.
 
Tu n'as pas le temps de te redresser que Lichen se faufile sur ton bras, saute sur le meuble qui se trouve à côté de vous et s'y poste. Non loin de la tête de la jeune femme, il la fixe en toute impunité. Tu te redresses, un sourire amusé aux lèvres. « Permettez-moi de vous présenter mon Familier, Lichen, qui semble avoir laissé ses manières à la porte. » Aucune réprimande ou gêne audibles dans ta voix : après tout, vos âmes sont liées et vous vous ressemblez sur certains points. Enchanté de faire votre connaissance, Alméïde d'Erebor. La voix calme et grave résonne dans vos deux esprits.
 
Une fois les présentations terminées, tu diriges la conversation vers les raisons de sa venue. « Que me vaut l'honneur de votre visite, Princesse ? J'espère que vos proches ou vous vous portez bien. » Tu n'as aucune idée des secrets qu'elle partage avec la Rose. Tu n'as aucune idée de la maladie qui touchera aussi sûrement ton frère de cœur que toi, d'ici quelque temps. Tu ne sais pas qu'elle s'inquiète peut-être pour toi car la magie coule dans tes veines.
Tu espères simplement qu'il n'y a rien de grave.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyLun 18 Sep - 12:56

Alméïde connaît peu le cadet des Séverac. Elle a longtemps entendu parler de lui par le biais de Mélusine ou de Mélisende, elle a entendu les nombreuses histoires sur ses facéties, ses inventions, des rosiers enflammés. Les quelques fois où elle l'a rencontré, il s'est néanmoins montré charmant parfois charmeur, et la dernière fois laisse un goût amer car il s'agissait alors de la Samhain et que bien des horreurs se sont déroulées à cette occasion. Presque une année a passé depuis lors, bien des choses ont eu lieu, notamment la guerre ou ses fiançailles avec Castiel. Sa magie l'a poussé à quitter ses terres natales pour trouver la protection de la ville aux mille tours et la princesse ne peut que déplorer cette situation, tout comme elle déplore le malheur qui va tantôt s'abattre sur le continent. Si ses traits restent doux, elle ne peut en masquer totalement l'inquiétude à l'arrivée de son hôte, mais elle retrouve bien vite un sourire délicat et sincère.

« Rassurez-vous, ma chère Alméïde, vous êtes toujours la bienvenue en ma demeure ou celle de ma famille. » Le baise-main accentue son sourire, rappelant à sa mémoire le cadet malicieux qui lui a tenu compagnie lors de l'anniversaire désastreux de Chimène de Faërie. Elle a à peine le temps de récupérer sa main qu'un animal grimpe sur le meuble à ses côtés, la fixant de ses yeux curieux avec une intensité déroutante. Ce regard semble bien trop soutenu pour être celui d'un simple animal de compagnie. « Permettez-moi de vous présenter mon Familier, Lichen, qui semble avoir laissé ses manières à la porte. » Oh, elle comprend mieux à présent. Enchanté de faire votre connaissance, Alméïde d'Erebor. La voix masculine résonne dans sa tête, sans grande surprise. La princesse ressent un pincement au coeur en songeant à Simon qui l'a quittée le matin-même, emportant Justice par la même occasion loin de son esprit. Une mince lueur d'espoir s'est allumée et éteinte presque aussitôt lorsque la voix s'est présentée à elle, et son sourire se trouve brièvement emprunt d'une pointe de mélancolie qu'elle efface aussitôt. « Enchantée, Lichen. » répond-elle avec douceur, avant de se tourner vers le jeune Séverac. Le Familier continue de l'observer et elle en ressent un certain embarras, mais elle tente de passer outre.

« Que me vaut l'honneur de votre visite, Princesse ? J'espère que vos proches ou vous vous portez bien. » Alméïde hoche patiemment la tête. « Ils vont bien et moi aussi, autant que l'on puisse l'être en cette période troublée. » Elle esquisse un sourire qui se veut rassurant, malgré l'inquiétude qui étreint son coeur. Pour le médecin qu'elle est, la violence n'a jamais trouvé grâce à ses yeux et elle croit fermement que rien ne justifie de tels conflits. La mort de leur impératrice a été un coup dur, un de plus parmi tout ce qui les touche depuis des mois. « À vrai dire, je viens de la part de Castiel. » déclare-t-elle sans attendre. « J'ai en ma possession un miroir qui me permet de converser avec n'importe qui, du moment que cette personne se trouve devant une glace. C'est un artefact qui m'est très précieux, grâce à lui je peux régulièrement m'assurer que mes proches vont bien. » Tout en parlant, elle ouvre la besace et elle en retire le miroir, enveloppé dans une étoffe. « Vous lui manquez beaucoup, il aimerait pouvoir vous parler à nouveau de vive voix. Je voudrais que vous le preniez quelques jours, que vous puissiez discuter. Ca le rassurerait, je pense. » Et d'un geste, elle tend le miroir à main dans sa direction.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyDim 1 Oct - 21:50

« Ils vont bien et moi aussi, autant que l'on puisse l'être en cette période troublée. » Tu hoches la tête, compréhensif. Si, déjà, ses proches se trouvent en bonne santé, c'est tout le mal que tu peux lui souhaiter. « À vrai dire, je viens de la part de Castiel. » Tu fronces imperceptiblement les sourcils, ton attention pleine et entière focalisée sur elle. L'inquiétude t'étreint soudainement : lui est-il arrivé malheur ? « J'ai en ma possession un miroir qui me permet de converser avec n'importe qui, du moment que cette personne se trouve devant une glace. C'est un artefact qui m'est très précieux, grâce à lui je peux régulièrement m'assurer que mes proches vont bien. » Elle ouvre son sac et en sort un objet entouré d'un tissu, ce qui attise ta curiosité. Est-elle en train de suggérer ce que tu penses qu'elle va suggérer ? L'espoir naît dans ta poitrine bien trop vite. « Vous lui manquez beaucoup, il aimerait pouvoir vous parler à nouveau de vive voix. Je voudrais que vous le preniez quelques jours, que vous puissiez discuter. Ca le rassurerait, je pense. » Elle te tend ce qui contient donc le miroir et tu le saisis délicatement, les mots venant à te manquer.

Tu déballes les pans de l'étoffe et y découvres bien un miroir, à main, finement ouvragé et à l'allure ancienne. Ton cœur bat un peu plus vite dans ta poitrine. Tu jettes un coup d’œil à la princesse, toujours pantois, avant de reporter rapidement ton regard sur l'objet. Tes doigts vont doucement frôler le métal qui sert de maintien à la glace et tu commences à peine à réaliser l'opportunité, que dis-tu, le présent qu'Alméïde t'offre-là : tu n'as échangé avec Castiel que par lettres depuis le début de l'année, où tu as choisi de le quitter, de quitter Sombreciel. Lui parler de vive voix, à travers une glace, c'est une bénédiction qui te paraît presque non méritée.

Tu relèves finalement la tête, un sourire sur tes lèvres, l'émotion lisible sur tes traits.  « Alméïde, je ne trouve pas les mots pour vous exprimer ma gratitude. C'est… » Toi, Melbren de Séverac, à court de mots, c'est presque miraculeux. Alors tu te contentes de faire simple : « Merci. Du fond du cœur. » En même temps, tu attrapes sa main et la serres une fois, brièvement, pour lui communiquer toute l'émotion qui te traverse.

Puis, le Savant en toi reprend ses droits, excité à l'idée de tenir entre les mains un objet au fonctionnement si fabuleux. La curiosité se mêle au tout et fait valser tes pensées. « Comment fonctionne-t-il ? Est-il question de se concentrer sur la personne à contacter ? Y a -t-il une procédure particulière pour l'activer ? La personne doit-elle être au courant pour que cela fonctionne ? » Tu penses notamment à tes parents que tu n'as pas vu depuis un certain temps, avec lesquels tu corresponds également, que tu souhaiterais voir par-dessus tout. D'autres visages apparaissent devant tes yeux : Melsant et Josette. Cependant, avant de faire des plans sur la comète, tu dois savoir comment cela fonctionne, quelles sont les limites, quelles recommandations Alméïde aurait à te faire.

Respire, tu vas finir par manquer d'air. Du sarcasme. Gna gna gna gna. Arrête de fixer la princesse, dans un premier temps, nous en reparlerons ensuite. Lichen a la décence de se sentir gêné, l'espace d'un instant, et il finit par détourner le regard, légèrement vexé. Tu jubiles, rien qu'un peu.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyLun 9 Oct - 14:00

Les émotions qui apparaissent sur les traits du baron sont nombreuses. Alméïde garde sur ses lèvres un sourire tendre mais timide, sincère dans son désir d'aider et de faire plaisir. Elle les sait très proches, Castiel et lui, et elle sait combien elle serait peinée de ne pouvoir parler avec son frère aussi souvent qu'elle en est capable avec ce miroir. Malgré leurs récents différends, il ne se passe pas un jour sans qu'elle ne pense à Anthim, et c'est régulièrement qu'elle prend de ses nouvelles pour s'assurer que tout se passe bien. Elle prend des nouvelles du duc bien sûr – la mort de l'impératrice a ébranlé Ibélène et la guerre porte sur l'empire un coup dur – mais elle prend surtout des nouvelles du frère ; malgré la période troublée, elle se sent soulagée de le savoir en bonne santé, d'apprendre que le harem se porte aussi bien que possible, que ses nièces et neveux  sont pris en charge en son absence. Tout cela, elle peut s'en informer bien mieux qu'avec une lettre, méthode désormais bien dangereuse pour une princesse en temps de guerre. Même la plus infime information pourrait être utilisée contre eux, elle le sait bien.

« Alméïde, je ne trouve pas les mots pour vous exprimer ma gratitude. C'est…Merci. Du fond du cœur. » Sa main dans la sienne la surprend un court instant, mais elle la serre à son tour, avec douceur. « Je vous en prie, c'est le moins que je puisse faire. » Les temps sont durs et il n'a pas choisi d'être mage dans un duché ibéen. Cette situation est terriblement injuste.

« Comment fonctionne-t-il ? Est-il question de se concentrer sur la personne à contacter ? Y a -t-il une procédure particulière pour l'activer ? La personne doit-elle être au courant pour que cela fonctionne ? » Son enthousiasme soudain la fait sourire ; ce doit être un trait que l'on retrouve chez grand nombre des Séverac. Il n'y a bien que Mélisende qui semble mesurée, et elle ne connaît pas assez bien leur aîné pour pouvoir en juger. Sa curiosité l'amuse toutefois et elle ne remarque pas la réaction de Lichen à leur échange silencieux. « Il vous suffit de le regarder et de penser à la personne à qui vous désirez parler. Elle n'a pas besoin d'être au courant, vous apparaîtrez dans le miroir le plus proche de celui ou celle que vous voulez contacter, peu importe son activité à ce moment précis. » Le ton est léger mais un léger hâle rose vient colorer ses joues. Plusieurs fois, elle a eu la surprise d'utiliser ce miroir au mauvais moment et depuis, elle s'efforce de prévoir le prochain contact avec les personnes concernées, autant que faire se peut. « Cela dit, j'ai promis à Castiel de venir vous voir aujourd'hui, donc il s'attendra sûrement à vous voir. » précise-t-elle avec un sourire. Il paraissait excité comme une puce à cette idée, et ce souvenir amène un sourire tendre sur ses lèvres.

« Et vous messire, comment vous portez-vous ? Votre séjour à Lorgol vous est-il agréable ? » Son séjour. Alméïde n'a nulle envie de parler de retrait forcé, ni même d'exil par nécessité, car la situation doit être déjà bien assez pesante pour lui. Elle est toutefois sincèrement intéressée par ce qu'il a à lui dire ; dans quelques mois ils seront de la même famille après tout, et elle veut apprendre à le connaître un peu mieux.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde d'Erebor le Sam 21 Oct - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMer 11 Oct - 21:41

« Il vous suffit de le regarder et de penser à la personne à qui vous désirez parler. Elle n'a pas besoin d'être au courant, vous apparaîtrez dans le miroir le plus proche de celui ou celle que vous voulez contacter, peu importe son activité à ce moment précis. » Tu hoches la tête et ne remarques pas le léger rosissement de ses joues ; tu es occupé à déballer l'artefact précieux et à écouter chacun des mots de son explication. C'est fascinant. De quel magie s'agit-il ? Un condensé de magie des portails ? Couplée à une autre magie ? Une magie… ancienne ? Oh, que c'est intéressant. Tu n'es clairement pas un expert en magie ; tu as fait tes choix il y a bien longtemps. Le sujet n'en demeure pas moins passionnant.

« Cela dit, j'ai promis à Castiel de venir vous voir aujourd'hui, donc il s'attendra sûrement à vous voir. » Tu redresses la tête, ton sourire faisant écho au sien. Si vite ? Tu as tellement hâte. « Vous ma gâtez, Alméïde, vous n'imaginez pas combien. » Dès tout à l'heure, tu pourras le voir et l'entendre. Castiel, ce cher Castiel qui te manque atrocement. Vos vies ont pris des chemins différents après ton entrée à l'Académie et votre relation a dû surmonter bien des épreuves. Cependant, elle est toujours là, intacte, solide, envers et contre tout. Tu pries le Destin pour que cela continue ainsi longtemps.

« Et vous messire, comment vous portez-vous ? Votre séjour à Lorgol vous est-il agréable ? » Elle dévie la conversation et tu lui fais signe de s'asseoir pour que vous soyez plus à l'aise. « Fort agréable, en effet. Il est très plaisant de retrouver cette ville. J'y ai tout de même passé dix ans de ma vie, jusqu'à il y a trois ans. » Tu poses délicatement le miroir sur la table à côté de la banquette confortable où vous vous trouvez. « La vie paraît presque irréelle ici, à l'abri de la guerre. Alors même qu'elle fait rage partout aux frontières. » Lichen choisit ce moment pour descendre du meuble et venir se faufiler sur tes cuisses. Instinctivement, tes mains vont caresser doucement sa fourrure.

A voix plus basse, tu lui confies : « Parfois, je regrette d'avoir choisi l'exil ; l'éloignement des êtres aimés est dur à vivre. Pourtant, je sais que c'était la décision à prendre. Sombreciel a beau avoir adopté une politique plus laxiste envers ses mages ibéens, je n'ai pu m'empêcher de penser : et s'il arrivait quelque chose à ma famille, à mes gens parce que j'ai eu l'égoïsme de rester ? Tout le monde n'est pas aussi bienveillant que sa Grâce, le duc, à l'égard des faiseurs de magie. » Tu penses notamment à l'Ordre du Jugement, à tous ses sympathisants, mais aussi à tous ces bien-pensants qui ont en horreur les mages.
Lichen frotte son museau contre l'intérieur de ta main, en réponse aux émotions qui te traversent.

Soudain, la bienséance se rappelle à toi. Tu te redresses légèrement et t'exclames : « Je manque à tous mes devoirs. Nous voilà assis, sans rien pour nous désaltérer ou nous sustenter. » Tu secoues la tête, te réprimandant intérieurement. « Laissez-moi un instant pour réparer cette erreur, voulez-vous ? » Tu attends qu'elle te réponde avant d'aller ouvrir la porte du salon, où Valentin attend patiemment à l'extérieur, un plateau déjà prêt posé tranquillement sur la commode à côté de lui. Un sourire affectueux éclaire soudain ton visage. « Vous ne me connaissez que trop bien, Valentin. » Une légère rougeur apparaît sur ses joues ; ton sourire s'agrandit en conséquence. « Vous exagérez, messire. » Tu lui tapotes le bras tranquillement. « Je vous remercie, mon cher. » Il commence à s'activer pour prendre le plateau, mais tu arrêtes son geste. « Je vais le faire. Tâchez simplement de refermer la porte derrière moi. » Il a l'air scandalisé, l'espace d'un instant, mais tu ne lui laisses pas le temps de te contredire. « Monsieur, je- » Tu as déjà passé la porte, qu'il s'empresse de refermer derrère toi quand il a repris contenance.
 
« Quelle perle, ce Valentin. Il pense réellement à tout. » Tu installes le plateau devant vous, où Alméïde peut voir différentes boissons et différents mets légers. Tu la laisses choisir et la sers ensuite en fonction, tout heureux de pouvoir t'occuper d'elle.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptySam 21 Oct - 21:03

Il est heureux face à ce présent et elle en est satisfaite. Elle sait à quel point il manque à Castiel, elle sait combien ils sont proches et complices, tant il lui a déjà parlé de ce frère – de coeur à défaut d'être de sang – avec qui il partage tant depuis des années. Proposer de prêter ce miroir au baron n'a pas demandé une grande réflexion et elle le ferait encore, ne serait-ce que pour voir le regard de Castiel s'illuminer et son sourire prendre toute la place sur son visage. Elle est semblable, la réaction du jeune Séverac, et c'est tout ce qu'elle pouvait escompter de ce geste. Rien ne lui fait plus plaisir que de pouvoir permettre aux frères de se retrouver.

Alors Melbren lui fait signe de s'asseoir, ce qu'elle fait, lissant les pans de son sari en s'installant sur la canapé. La dernière fois qu'elle s'est trouvée à cet endroit précis, elle avait son père en face d'elle, désirant discuter d'un sujet bien plus sérieux et épineux. Cette fois, elle se sent tout à fait détendue néanmoins. « Fort agréable, en effet. Il est très plaisant de retrouver cette ville. J'y ai tout de même passé dix ans de ma vie, jusqu'à il y a trois ans. La vie paraît presque irréelle ici, à l'abri de la guerre. Alors même qu'elle fait rage partout aux frontières. » Plus pour longtemps, songe-t-elle, ses pensées dérivant inexorablement vers la maladie qui se répand très rapidement un peu partout sur le continent. Elle acquiesce pourtant, voyant très bien ce qu'il veut dire par là. « Parfois, je regrette d'avoir choisi l'exil ; l'éloignement des êtres aimés est dur à vivre. Pourtant, je sais que c'était la décision à prendre. Sombreciel a beau avoir adopté une politique plus laxiste envers ses mages ibéens, je n'ai pu m'empêcher de penser : et s'il arrivait quelque chose à ma famille, à mes gens parce que j'ai eu l'égoïsme de rester ? Tout le monde n'est pas aussi bienveillant que sa Grâce, le duc, à l'égard des faiseurs de magie. » Un sourire un peu triste prend place sur son visage. Castiel est tolérant envers les mages, mais il a une bonne raison de l'être. Il lui a dit que sa famille était au courant, mais qu'il ne le leur avait jamais dit, peut-être parce qu'il n'en a pas réellement eu besoin. Melbren a-t-il conscience des raisons qui poussent son frère à se montrer si bienveillant ? Il a raison pourtant. Même en Sombreciel où le peuple fait preuve d'une grande ouverture d'esprit, la position face à la magie reste problématique, surtout en temps de guerre. Et les ordres sont les ordres. Si Ibélène ordonne de se mettre à la chasse aux mages au sein de l'empire, ils n'auront d'autre choix que d'obtempérer. Heureusement, ils n'en sont pas encore là. « C'est là une belle preuve d'abnégation, que de renoncer à votre confort pour protéger vos proches et vos terres. Ils sont chanceux de vous avoir. » Et c'est sincère.

« Je manque à tous mes devoirs. Nous voilà assis, sans rien pour nous désaltérer ou nous sustenter. » Elle s'apprête à lui signifier que ce n'est pas grave, mais il est parti sur sa lancée.  « Laissez-moi un instant pour réparer cette erreur, voulez-vous ? » Un nouveau sourire, un hochement de tête, et elle patiente sagement, nouant ses mains sur son giron. Le maître des lieux n'a pas besoin d'aller très loin, semble-t-il, car quelques mots sont échangés à la porte et il revient avec un plateau empli de mets divers. « Quelle perle, ce Valentin. Il pense réellement à tout. » L'amusement se peint sur les traits de la princesse. Et lorsque Melbren demande ce qu'elle désire, elle désigne le thé fumant. Il ne perd pas de temps pour la servir, ajoutant même de nombreuses pâtisseries sur une assiette pour qu'elle y goûte. « Je vous remercie. » déclare-t-elle en s'emparant de la tasse fumante, aux arômes forts, bien différents de ceux de son duché. Elle y trempe précautionneusement les lèvres, songe que ça manque de sucre, regrette de ne pas voir de miel sur le plateau mais ne fait aucune remarque. Le thé reste bon malgré tout.

« La situation n'est guère facile, mais j'espère que les choses s'arrangeront rapidement. Mage ou non, vous êtes ibéen, ce sont vos terres que vous laissez derrière vous. » Reprenant là où ils se sont arrêtés, Alméïde partage le fond de sa pensée sur une guerre qu'elle déplore. Curieuse de tout, la magie l'a toujours fascinée, même si par moments, elle peut l'effrayer également. Elle n'y est pourtant pas aussi farouchement opposée que d'autres Ibéens. « Cela dit, vous devez avoir du temps pour vous concentrer sur vos inventions désormais. Vous m'aviez parlé un jour d'une idée, de quelque chose qui vous permettrait de voler sans l'aide d'aucun griffon ou dragon. Je vous avoue être très curieuse à ce sujet. » Un petit sourire, timide. Un regard lumineux, pétillant. Alméïde est sincèrement intéressée par ses créations.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMer 1 Nov - 22:45

« Je vous remercie. » Tu hoches la tête poliment et te fais la réflexion que tu as peut-être été un peu généreux quant à la quantité de pâtisseries. Tant pis, elle aura l'occasion de goûter en variété, voilà tout. Tu remplis une deuxième tasse à ton attention et pioches parmi les douceurs en attendant de pouvoir le boire. Tu espères que les mets seront à son goût : seuls un ou deux sont typiques de Sombreciel, les autres sont des spécialités diverses d'Arven. « La situation n'est guère facile, mais j'espère que les choses s'arrangeront rapidement. Mage ou non, vous êtes ibéen, ce sont vos terres que vous laissez derrière vous. » Tu relèves les yeux sur elle tout en croquant dans ton met puis hoches la tête. « Je le souhaite aussi. Heureusement, Vivessence est entre de bonnes mains en attendant mon retour. » Tu es serein quant à la gestion de ton domaine : ton intendant, choisi par Maximilien, a pour lui la sagesse et l'expérience des années. Il t'a également beaucoup enseigné à travers le temps et tu ne doutes pas qu'il continuera de te guider encore longtemps – jusqu'à ce qu'il rejoigne Bathild, le connaissant.

« Cela dit, vous devez avoir du temps pour vous concentrer sur vos inventions désormais. En effet, bien plus que je ne l'aurais souhaité. » Tu souris, mais ne précises pas qu'une partie de ton temps est consacrée au Savoir du Temps, que tu dois rejoindre Lancelot plus tard pour commencer à travailler sur cette fameuse abeille. Tu ne sais pas dans quelle mesure tu es autorisé à l'évoquer ; mieux vaut être prudent, même si tu ne doutes pas de la fiabilité d'Alméïde.

Tu saisis ta tasse pour souffler sur le liquide fumant. « Vous m'aviez parlé un jour d'une idée, de quelque chose qui vous permettrait de voler sans l'aide d'aucun griffon ou dragon. Je vous avoue être très curieuse à ce sujet. » Oh. La princesse se souvient de cela ? Tu cherches le réel intérêt sur son visage et tu l'y trouves, sans l'ombre d'un doute. Tu sens la petite vague d'agitation qui précède chaque conversation qui concerne l'Invention en général déferler sur toi. « Vous m'en voyez ravi, chère Alméïde. Je suis d'ailleurs très honoré que vous vous souveniez de cette mention. » Un sourire, tu reposes ta tasse et te voilà lancé : « Je ne l'ai pas encore nommée, cette invention en devenir – j'aurai bien le temps d'y réfléchir –, mais j'ai déjà de trop nombreux prototypes ratés qui gisent dans mon atelier, à Vivessence. » Des formes et des tailles différentes, dans des matières diverses, chacun doté de tentatives de mécanismes. « Aucune combinaison n'a marché pour l'instant. » Tu croques dans ta pâtisserie, pensif. « Cela n'a de toute façon pas d'importance, à ce stade : il me faut d'abord découvrir comment faire décoller autre chose que les voilages. » Tu reportes ton attention sur elle, à la fin de ta phrase, un sourire contrit aux lèvres. « Veuillez me pardonner, cela ne doit pas vous dire grand-chose. » Tu fronces les sourcils. « Je vais vous montrer ce que j'ai en tête. Je vous prie de m'excuser, princesse. » Tu es déjà levé à peine ta phrase finie.
 
Tu te diriges vers le secrétaire et farfouilles dans les tiroirs en quête de ce dont tu as besoin. Tu finis par en sortir du parchemin et de quoi griffonner. Un large sourire aux lèvres, tu saisis quelque chose de dur qui te servira d'appui et retournes auprès de la jeune femme. A peine rassis, tu commences déjà à tracer les traits que tu as en tête. Un grand panier, supporté par un grand voilage rond, alimenté en…. Quelque chose. Tu rajoutes des cordages, des maintiens, des pièces qui pourraient aider. Tu ne sais pas réellement si tout est utile, si tu ne changeras pas complètement d'angle, au final. Tu as des choses en tête, tu ne sais pas trop d'où elles sortent, mais elles s'y sont installées et tu ne peux les évacuer.

Pour montrer l'agencement final, tu dessines un petit homme dans le grand panier, là où les humains seront censés se trouver si l'on suit ton idée. « Tant que je n'aurai pas trouver comment faire décoller l'ensemble, le plus lourd, pas juste les toilages, tu montres à chaque fois ce que tu décris, tout le reste n'a pas d'importance. Et je suis persuadé que c'est possible ; les dragons volent bien, eux, et ils ne sont pas les êtres les plus légers d'Arven. » Tu montres ensuite l'endroit en bas du ballon, ouvert sur un mécanisme qui faillit pour l'instant à produire l'effet voulu : voler. « C'est la clef de tout, ce mécanisme. Tout. » Tu le regardes, soucieux et déjà reparti dans des considérations qui n'auraient de sens que pour ton esprit un peu fou.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptySam 18 Nov - 2:51

Il s'illumine, le visage de Melbren. Dans son regard, sur chacun de ses traits, elle reconnaît l'enthousiasme si caractéristique qu'elle retrouve déjà chez plusieurs membres de sa famille. Mélusine a la même expression lorsque quelque chose la met en joie, mais à cet instant, il ressemble bien plus à Castiel lorsqu'il mentionne ses activités, ses expériences, tout ce qui le réjouit. On pourrait croire à un enfant face à un nouveau jouet, enthousiasmé à l'idée de le tester, de le faire marcher, de le partager ensuite et de faire part de ses découvertes. Cette étincelle, c'est celle de la passion, celle qu'elle arbore sans le savoir quand on lui parle de la médecine, quand elle échange les résultats de ses recherches avec son professeur ou quand on aborde son duché et son peuple, si chers à son coeur. C'est celle qui s'anime de façon frénétique dans les yeux du jeune Séverac alors qu'il tente de lui expliquer ce qu'il a en tête pour cette invention innovante, mais il s'emporte et ne remarque pas immédiatement l'air d'incompréhension qui apparaît sur ses traits. Puis, son regard se relève et Alméïde lui adresse un sourire amusé, les sourcils relevés.

« Veuillez me pardonner, cela ne doit pas vous dire grand-chose. Je vais vous montrer ce que j'ai en tête. Je vous prie de m'excuser, princesse. » Son amusement s'accentue à le voir ainsi se précipiter pour prendre de quoi noter, mettre en images ce que les mots ne peuvent décrire. Quand il reprend place, Alméïde s'avance un peu sur son siège, afin de pouvoir mieux observer les contours de l'objet qui prend forme sous ses yeux. Cette histoire de voilages semble plus claire à présent. « Tant que je n'aurai pas trouver comment faire décoller l'ensemble, le plus lourd, pas juste le toilage, tout le reste n'a pas d'importance. Et je suis persuadé que c'est possible ; les dragons volent bien, eux, et ils ne sont pas les êtres les plus légers d'Arven. » Elle l'observe la princesse, son intérêt éveillé par les idées qui semblent bouillonner dans son esprit. « C'est la clef de tout, ce mécanisme. Tout. » Elle fronce les sourcils, la princesse, à détailler le mécanisme en question. À quoi peut-il bien servir ? Comment marche-t-il ? Comment pourrait-il faire voler quelque chose d'aussi grand ?

« Ces voilages... On dirait ceux d'un navire, non ? » Elle est curieuse, soudain concentrée sur ce qu'il lui a raconté et montré. Elle en oublie même son thé encore fumant et la pâtisserie à peine entamée, posée sur le plateau. Elle sait bien que le vent pousse les navires en avant, mais pas vers le haut. Un cerf-volant prend de l'altitude pourtant, mais il est bien plus léger que ce qu'il semble vouloir mettre en place. « Comment vous est venue une telle idée ? Les dragons et griffons ont des ailes pour voler, aussi grands soient-ils. N'aurait-ce pas été plus simple de faire un engin... avec des ailes ? » Un instant de silence puis. « Pardonnez-moi, je n'y connais pas grand chose, vous devez déjà avoir songé à tout cela. » Un petit sourire contrit, son regard qui se pose à nouveau sur le dessin et son visage se fait songeur.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptySam 23 Déc - 19:46

« Ces voilages... On dirait ceux d'un navire, non ? » Ton regard ne se détache pas de ton croquis alors que tu opines du chef. Tu te bases sur ce que tu connais de votre monde et ton esprit tente de faire des combinaisons avec tout cela. Seulement, tu sais en ton for intérieur que tu dois voir plus loin, dans l'inconnu. Tu y arriveras, il ne peut en être autrement, mais en attendant, ton étroitesse d'esprit te frustre. « Comment vous est venue une telle idée ? Les dragons et griffons ont des ailes pour voler, aussi grands soient-ils. N'aurait-ce pas été plus simple de faire un engin... avec des ailes ? » Tu acquiesces car, oui, ce serait tellement plus simple. « Pardonnez-moi, je n'y connais pas grand chose, vous devez déjà avoir songé à tout cela. » 

Tu tournes la tête vers elle, les sourcils relevés sous la surprise. « Ne vous excusez pas, ma chère, vous avez bien raison de suggérer ce qui vous vient à l'esprit. Certaines inventions ont pu voir le jour justement parce que leurs inventeurs ont été suffisamment intelligents pour accepter l'aide qui leur était proposée. » Tu es sérieux et crois fermement à ce que tu dis. « À l'avenir, sachez qu'il ne faut nullement vous brider en ma présence, bien au contraire : j'écoute, j'analyse, je teste tout ce qui peut être utile. » Ta main va enserrer brièvement la sienne sous une vague d'affection pour celle qui sera ta future belle-sœur dès l'année prochaine.

Ton attention se reporte ensuite sur le dessin. « Pour vous répondre, j'y ai pensé, en effet. » Ton cœur s'envole un instant vers Naphte, en sécurité dans un nid à la frontière erebo-cielsombroise, et il se serre. « Je ne sais pas si Castiel vous en a déjà parlé, mais… » Tu n'hésites qu'une demi-seconde. « Je me suis lié d'amitié avec un griffonne, il y a plusieurs années de cela. Elle m'a suivi jusqu'à Vivessence. » Un sourire traverse tes lèvres. « Seulement, son aile est déformée ; j'essaie depuis de corriger cela, sans succès là aussi. » Tu fronces les sourcils.

Tes gros projets te donnent du fil à tordre et à retordre. Cependant, tu es surtout attristé de ne pas trouver de solution pour Naphte. Tu aimerais tellement lui permettre de voler, de goûter à la liberté qui aurait dû être sienne à sa naissance. Elle serait si heureuse… ! Non pour la première fois, tu te demandes si tu ne devrais pas revoir l'ordre de priorité de tes projets. Tu as bien conscience qu'ils avancent chacun à leur rythme, selon les périodes, mais ça n'en reste pas moins une blessure que tu aimerais colmater chez ton amie de plumes et de serres.

« Du coup, je ne sais pas pourquoi les voilages, c'est ainsi que m'est venue l'idée originellement. Sûrement, comme vous le dites, les navires que j'ai pu observer dans ma vie... » Tu as une pensée pour Iseult, pour votre cohabitation pendant cinq longues années. Tu demandes si elle n'aurait pas planter une graine dans ton esprit, avec toutes les connaissances qu'elle a acquises à mesure du temps. Après tout, elle a connu les savoirs et magies oubliés.
Tu n'auras cependant jamais de réponse.

« Si ça se trouve, quand j'y parviendrai, cela n'aura pas du tout cette apparence. » Tu laisses échapper un rire légèrement dérisoire en barrant le dessin machinalement.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyDim 24 Déc - 1:50

« Ne vous excusez pas, ma chère, vous avez bien raison de suggérer ce qui vous vient à l'esprit. Certaines inventions ont pu voir le jour justement parce que leurs inventeurs ont été suffisamment intelligents pour accepter l'aide qui leur était proposée. À l'avenir, sachez qu'il ne faut nullement vous brider en ma présence, bien au contraire : j'écoute, j'analyse, je teste tout ce qui peut être utile. » Sa main dans la sienne la surprend, mais c'est un sourire sincère qu'elle lui adresse, en réponse à ses paroles. Elle acquiesce, l'air sérieux, ravie de cet état d'esprit qu'elle apprécie et qu'elle partage ; Melbren a l'esprit savant, un esprit curieux et avide, ouvert à tout ce qui l'entoure. Castiel n'exagérait pas lorsqu'il parlait de son cher frère et Alméïde est sincèrement ravie de rencontrer le jeune savant enthousiaste et inventif – ou plutôt, de prendre le temps de faire réellement sa connaissance dans des circonstances autres qu'un anniversaire raté ou une célébration qui tourne au cauchemar.

« Pour vous répondre, j'y ai pensé, en effet. » Elle s'en doutait un peu. Alméïde reprend sa tasse entre ses mains, songeuse, attentive. « Je ne sais pas si Castiel vous en a déjà parlé, mais… Je me suis lié d'amitié avec un griffonne, il y a plusieurs années de cela. Elle m'a suivi jusqu'à Vivessence. Seulement, son aile est déformée ; j'essaie depuis de corriger cela, sans succès là aussi. » C'est un sourire un peu triste, qui orne ses lèvres. « Il l'a mentionné, oui. Je suis désolée pour elle. » Et pour lui, un peu également. Elle porte la tasse à ses lèvres, le regard posé sur les traits du jeune baron. Il semble en pleine réflexion, peut-être songe-t-il à sa griffonne en manque de ciel. Elle doit être terriblement frustrée de ne pouvoir voler comme les autres, elle qui partage avec eux tout ce qu'ils voient et tout ce qu'ils ressentent. C'est un sort terrible, pour un seigneur des cieux.

« Du coup, je ne sais pas pourquoi les voilages, c'est ainsi que m'est venue l'idée originellement. Sûrement, comme vous le dites, les navires que j'ai pu observer dans ma vie... » Son regard retourne au dessin, comme pour l'examiner à nouveau sous un autre angle. Mais la mécanique est loin de son domaine de prédilection. « Si ça se trouve, quand j'y parviendrai, cela n'aura pas du tout cette apparence. » Alméïde tend la main pour la poser sur la sienne, un air doux sur ses traits. « Je vous en prie, ne le tracez pas. J'aimerais... Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais le garder. Je doute pouvoir vous être d'une grande aide, mais qui sait... » Elle vient du duché veillé par Joseï, l'Artisan. Et si Simon revient un jour, elle pourra toujours le questionner, lui l'érudit qui a tant vécu. La princesse récupère le dessin et le plie soigneusement avant de le poser sur la table, afin de le reprendre plus tard. « Castiel m'a beaucoup parlé de tout ce que vous avez créé ; je suis certaine que vous y parviendrez un jour. S'il y a bien quelqu'un capable de refaire voler cette jeune griffonne, c'est certainement vous. » déclare-t-elle, d'une voix sereine, mais pas moins sincère. Nulle flatterie calculée dans ses paroles, rien que de l'admiration pour un inventeur capable de très belles choses. Elle en a vu quelques exemples dans la tour de Sombreflamme, après tout. « Puis si vous parvenez à mettre sur pieds un engin capable de nous faire voler sans dragon ni griffon, l'empire ibéen vous en sera sans aucun doute reconnaissant. » Et elle la première. Sans les portails, elle ne peut espérer voir aussi souvent ses proches, ceux qu'elle aime. Et comme le temps est long, quand les êtres chers sont si loin. Alméïde remercie chaque jour le Destin d'avoir mis sur sa route ce merveilleux miroir et le médaillon jumeau de celui de Castiel, mais ça ne remplacera jamais leur présence. À cette pensée, son regard se baisse sur sa tasse, songeuse.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyDim 7 Jan - 20:21

Une main arrête ton geste et tu relèves les yeux sur Alméïde, surpris. « Je vous en prie, ne le tracez pas. J'aimerais... Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais le garder. Je doute pouvoir vous être d'une grande aide, mais qui sait... » Tu considères la chose un instant avant d'acquiescer, léger sourire aux lèvres. « A votre aise, princesse. Je suis preneur de toute idée, aussi incongrue puisse-t-elle paraître. » Tu hoches la tête en signe de remerciement, puis elle s'affaire à le mettre de côté. Tu en profites pour reposer ton matériel sur le guéridon puis saisir ta tasse de thé encore chaud. Tu en bois une gorgée doucement, laissant le liquide au goût prononcé envahir tes papilles.

« Castiel m'a beaucoup parlé de tout ce que vous avez créé ; je suis certaine que vous y parviendrez un jour. S'il y a bien quelqu'un capable de refaire voler cette jeune griffonne, c'est certainement vous. Votre foi en mes capacités me touche, ma dame. » Le compliment te va droit au cœur et si tu avais été quelqu'un de réservé, sûrement t'aurait-il fait rougir. « Puis si vous parvenez à mettre sur pieds un engin capable de nous faire voler sans dragon ni griffon, l'empire ibéen vous en sera sans aucun doute reconnaissant. » Tu ne penses pas réellement à la reconnaissance de l'empire quand tu crées, tu penses aux bienfaits que tes inventions pourront apporter. Pour autant, elles finissent toujours par profiter à une personne ou à une autre, c'est tout ce qui compte. « Ce serait grandiose, en effet. Imaginez, le ciel à portée de tous. Des voyages écourtés, peut-être moins pénibles. » Tes mains suivent tes paroles, se meuvent pour accompagner tes idées, aussi passionnées que toi. « De grands objets volants – imaginez, Alméïde – qui transporteraient plusieurs personnes, mais aussi leurs bagages ? Le Temps aurait moins d'emprise sur nous et nous serions moins dépendants des portails. Ce qui ravirait la majorité de nos chères têtes couronnées. » Sur la fin de ta phrase, tu penches la tête vers elle, comme si tu lui offrais une confidence, avant de te redresser. « Je vous tiendrai au courant de mes avancées en la matière, quoiqu'il en soit. » Un sourire à son adresse alors que tu saisis et croques dans un biscuit.

« Assez parlé de moi ! Vous, comment appréhendez-vous votre future vie en Sombreciel ? Êtes-vous nerveuse ? » Tu te doutes qu'elle doit l'être un peu, mais tu sais que tout sera fait pour qu'elle s'acclimate à son nouveau duché sans mal.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMer 10 Jan - 18:13

À chaque minute qui passe, Alméïde se détend un peu plus en la présence du baron. L'entendre parler avec tant de passion de ses inventions lui rappelle les nombreuses heures qu'elle passait à dévorer ses livres de médecine, à retenir les enseignements de son instructeur ou à expérimenter elle-même sur le corps humain. Chaque découverte est pour elle une source de joie et d'excitation ; ça lui donne envie d'aller plus loin. Ses conversations sur le sujet avec son professeur sont également autant de moyens de progresser et d'ouvrir les yeux sur de nouvelles méthodes et de nouveaux aspects de ce savoir qui l'intéresse tant. Apercevoir tout cela dans les yeux de Melbren la rassure, quelque part. Elle sait de quoi il parle, quand il s'emporte dans sa passion.

« Ce serait grandiose, en effet. Imaginez, le ciel à portée de tous. Des voyages écourtés, peut-être moins pénibles. De grands objets volants – imaginez, Alméïde – qui transporteraient plusieurs personnes, mais aussi leurs bagages ? Le Temps aurait moins d'emprise sur nous et nous serions moins dépendants des portails. Ce qui ravirait la majorité de nos chères têtes couronnées. » Le large sourire qu'elle lui adresse semble rêveur. Elle imagine, oui. Elle imagine, comme elle a vu ces engins voler au-dessus de Lorgol et de l'Académie, lors d'une autre vie. Comme il a dû les voir ou en entendre parler, forcément. Des merveilles dont ils ne peuvent que rêver mais qui seront un jour possible, elle en est certaine. Grâce à la détermination d'esprits comme le sien, ils y parviendront.

« Je vous tiendrai au courant de mes avancées en la matière, quoiqu'il en soit. » Un nouveau sourire et un hochement de tête poli. « Je vous remercie. Ce sera avec grand plaisir. » Et nulle exagération dans ses propos, elle en serait réellement ravie.

Alméïde s'empare d'un nouveau biscuit qu'elle savoure simplement. « Assez parlé de moi ! Vous, comment appréhendez-vous votre future vie en Sombreciel ? Êtes-vous nerveuse ? » Elle joint à nouveau ses mains sur ses cuisses, comme pour rechercher un peu plus d'assurance dans son maintien, lorsqu'elle répond. « J'appréhende un peu oui, même s'il me tarde d'épouser Castiel. » Elle rougit un peu, à ces mots. Les mois sont longs, lorsque tout ce qu'ils peuvent faire, c'est attendre. « Il a su me rassurer, et votre père aussi, mais je ne pourrai savoir comment m'acclimater à Sombreciel avant de m'y trouver. Mes quelques visites ne m'ont permis que d'en découvrir une infime partie, j'ai encore tant de choses à voir et à apprendre. » Il y a une certaine impatience dans sa voix, qui prédomine, malgré l'appréhension. Oui, il lui tarde de découvrir ce duché qui sera sa nouvelle demeure, tout comme ses nouveaux sujets, et leurs coutumes, aussi étranges soient-elles.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyDim 11 Fév - 2:14

« J'appréhende un peu oui, même s'il me tarde d'épouser Castiel. » Ses joues prennent une teinte rosée qui te remplit de délice. Tu te retiens de peu de t'émerveiller à voix haute et de la complimenter à ce propos, sachant pertinemment que tu la mettrais davantage dans l'embarras qu'autre chose. Non pas pour la première fois, tu souhaiterais avoir quelque chose qui te permettrait d'immortaliser ce moment pour pouvoir le montrer à Castiel quand vous vous retrouverez.
Tu restes silencieux, donc, et la laisses continuer tranquillement.

« Il a su me rassurer, et votre père aussi, mais je ne pourrai savoir comment m'acclimater à Sombreciel avant de m'y trouver. Mes quelques visites ne m'ont permis que d'en découvrir une infime partie, j'ai encore tant de choses à voir et à apprendre. » Tu as presque l'impression de déceler une certaine hâte sous la légère nervosité. Cela te rassure en un sens. Le changement d'environnement sera probablement brutal, même si elle a déjà foulé vos terres à différentes reprises, mais son état d'esprit semble le bon. « Je suis certain que vous vous y plairez, ma chère. Il est vrai que c'est différent d'Erebor, mais notre duché bien-aimé possède des charmes qui sauront vous conquérir, j'en suis certain. » Oui, tu sous-entends bien des choses là, mais tu ne laisses rien paraître. « Castiel saura vous mettre à l'aise, comme le reste de la domesticité. J'espère être là pour pouvoir vous montrer ces endroits qui font la fierté d'Euphoria. » La guerre est toujours là, mais tu as grand espoir que les choses changent d'ici là. Tu restes un éternel optimiste.

« Oh, il faudra que je vous amène dans une boutique qui propose des tartes exquises. » En même temps, ta main s'est délicatement posée sur son bras, sous l'enthousiasme. « Il y a du choix tant dans les saveurs que dans les ingrédients ; vous pourrez choisir de les corser ou non. » Elle comprendra sûrement que tu parles ici de substances légèrement euphorisantes. « Les patrons sont des hommes charmants, d'ailleurs, toujours le sourire et le mot chaleureux. » Ton sourire se fait tendre aux souvenirs de tes visites là-bas. Tu ne manques jamais d'aller les saluer à chacun de tes retours en Sombreciel.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMar 13 Fév - 14:35

« Je suis certain que vous vous y plairez, ma chère. Il est vrai que c'est différent d'Erebor, mais notre duché bien-aimé possède des charmes qui sauront vous conquérir, j'en suis certain. » Elle ne relève pas le sous-entendu. À vrai dire, elle acquiesce même, certaine d'apprécier le duché de l'Esprit. Elle a déjà beaucoup aimé ce bref séjour en compagnie de Castiel ; la princesse s'est émerveillée de certaines coutumes, elle a été plus embarrassée par d'autres. Majoritairement, elle a été surprise, et ça ne lui a pas déplu. Chaque jour, elle a vu la flamme qui brillait dans le regard de son fiancé, quand il lui faisait découvrir un pan du quotidien de son peuple ou une nouvelle merveille de son palais, et ce simple élément a suffi à la séduire. Elle sait qu'elle aimera ce duché car elle aime Castiel et que son peuple est important pour lui. Tout simplement.

« Castiel saura vous mettre à l'aise, comme le reste de la domesticité. J'espère être là pour pouvoir vous montrer ces endroits qui font la fierté d'Euphoria. » « Je l'espère aussi. » répond-elle sincèrement. Oui, elle apprécie de plus en plus ce baron à la fois passionné et avenant, et elle ne doute pas qu'ils s'entendront à merveille. « Oh, il faudra que je vous amène dans une boutique qui propose des tartes exquises. » Elle sursaute presque quand sa main se pose sur son bras – elle s'étonne toujours de voir les Cielsombrois si tactiles quand ils sont enthousiastes. « Il y a du choix tant dans les saveurs que dans les ingrédients ; vous pourrez choisir de les corser ou non. Les patrons sont des hommes charmants, d'ailleurs, toujours le sourire et le mot chaleureux. »

Un nouveau sourire fend les lèvres de la princesse. Elle hoche doucement la tête. « Il me tarde de visiter cette boutique dans ce cas. Mais je me passerai des recettes les plus... corsées. » précise-t-elle, non sans une pointe d'humour. Les drogues cielsombroises, dont on vantes les effets euphorisants, ne l'ont jamais attirée. Elle voit parfois leurs effets sur quelques personnes à Lorgol, lorsqu'elle s'y trouve durant ses études, et elle a entendu assez de choses à leur sujet. Le fait que Castiel lui en ait décrit une en particulier – celle qui a engendré ce geste tant regretté lors du couronnement de Chimène de Fäerie – ne fait rien pour adoucir son avis à ce sujet.

La discussion continue encore, durant de nombreuses minutes. C'est à peine si Alméïde voit le temps filer, tant elle se sent détendue en compagnie du jeune baron. Elle en oublie même, pendant quelques instants, la menace qui plane sur le continent. Arrive pourtant le moment de partir et quand elle se redresse pour le saluer, son sourire se fane quelque peu. « J'espère avoir bientôt l'occasion de vous revoir. » Bientôt, oui. Mais ils ont encore tant à faire, et bien peu de certitudes sur ce que le Destin leur réserve. Elle quitte pourtant la tour, une flamme d'optimisme au fond du coeur. Bientôt.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider EmptyMer 28 Fév - 1:04

« Il me tarde de visiter cette boutique dans ce cas. Mais je me passerai des recettes les plus... corsées. » Tu inclines la tête pour lui montrer que tu respectes son choix. Tu la comprends ; tu n'es pas un assidu des drogues, loin de là. Il t'arrive d'en consommer occasionnellement, mais leurs effets ne sont jamais très violents. « Nous ferons donc notre choix parmi les tartes traditionnelles. Elles sont tout aussi excellentes. » Tu as hâte d'un jour pouvoir faire cela avec Alméïde. Vous avez beau ne pas réellement vous connaître, tu sais que vous vous entendrez sans mal. Quant à Madeleine, tu n'as entendu que des mots flatteurs à son égard, mais tu ne peux encore juger de si vous entretiendrez des rapports plus que cordiaux.
Seuls l'avenir et le Destin décideront de quand tu pourras remettre les pieds en Sombreciel.

La conversation continue et tu échanges avec elle avec autant d'enthousiasme. Vient pourtant bientôt le moment de vous séparer et, même si tu as fort à faire avec la commande de ce noble et avec Lancelot, une pointe de tristesse accompagne ce départ. Tu te promets cependant de trouver l'occasion de faire la connaissance de la princesse dès que possible. « Je le souhaite vivement aussi. Nous devons de toute façon nous revoir pour que je puisse vous rendre ce miroir si généreusement prêté. » Ton cœur se gonfle une nouvelle fois de joie à cette pensée : celle de discuter de vive voix avec ton frère de cœur. Tu raccompagnes la jeune femme toi-même et vous échangez vos au revoir jusqu'à la prochaine fois.

Lichen te rejoint alors que tu prends la direction des cuisines où tu demandes au personnel de préparer un panier repas pour lorsque tu rejoindras Lancelot. C'est une femme fort charmante. Tu acquiesces mentalement, heureux qu'elle fasse bientôt partie de votre famille. Quand est-ce que tu joindras Castiel ? Maintenant. J'espère pour lui qu'il n'est pas occupé à autre chose. Ton amusement se transmet à Lichen qui ricane dans un coin de ta tête. J'ai hâte. Tellement hâte de lui parler. Ton Familier t'envoie une vague d'amour et tu lui renvoies sans hésitation. Il sent aussi ton appréhension. N'angoisse pas, tu sais qu'il sera tout aussi heureux de te voir. Le reste ne comptera pas. C'est Castiel, juste Castiel. Tu sais qu'il a raison, mais tu as fait le choix de t'éloigner. Tes raisons ont beau être logiques et nobles, tu es parti. A nouveau. Cette seule idée te tort le ventre de tristesse et d'amertume. Il t'aime, tranquillise-toi.
Tu hoches la tête à cet argument alors que vous arrivez à ton étage.

Tu entres dans ta chambre et y trouves Valentin, qui a avancé l'empaquetage de tes affaires. Un sourire tendre apparaît sur tes lèvres. Il te remarque et se redresse, comme s'il venait d'être pris sur le fait. Tu tapotes son bras en passant pour qu'il se rassure alors que tu vas jusqu'à ton secrétaire pour récupérer la dernière babiole que tu as construite. Elle fera assurément rire Castiel. « Je dois m'occuper d'une affaire avant de quitter la tour, je reviens ensuite. » Tu t'arrêtes près de lui, le miroir sous un bras, l'invention dans l'autre main. Tu fixes un instant la valise avant d'aller croiser le regard de Valentin, un sourire naissant au coin de tes lèvres. « Je compte sur vous pour ne pas oublier mes sous-vêtements, mon cher Valentin. » Rien que pour la rougeur qui apparaît sur ses joues, tu ne regrettes pas cette taquinerie.

Tu le laisses là, sans plus un mot, et quittes la pièce pour retrouver le salon utilisé précédemment. Tu déballes le miroir, le cœur battant à cent à l'heure, et t'installes sur le fauteuil. Tu étends tes jambes et Lichen en profite pour venir se lover sur elles. Tu te concentres ensuite sur les souvenirs que tu as de ton frère de cœur et, en effet, quelques instants plus tard, une image apparaît. Tu le vois en train de s'affairer dans un coin de la pièce et ton cœur s'emballe comme un fou. Ta gorge se serre un peu, rendant tes mots quelque peu fébriles. « Castiel ? Tu m'entends ? » Tu attires de suite son attention et, bien vite, il est devant le miroir, face à toi. Tu distingues son sourire, aussi grand que le tien, et le poids de son absence s'accentue dans ton coeur quand le son de sa voix résonne dans la pièce.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Créer des liens et les consolider   Créer des liens et les consolider Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Créer des liens et les consolider
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Hitler est Kaput ! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: