AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -21%
Housse de transport et protection Tomtoc pour console ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 Garder la tête haute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptySam 12 Aoû - 23:29


Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Astrid d'Evalkyr & Mayeul de Vifesprit

Garder la tête haute

Les épreuves ne nous abattrons pas.



• Date : 08 août 1002
• Météo (optionnel) : Fraîche, nous sommes le milieu de la matinée
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Mayeul, blessé, observe les ruines de la caserne quand la duchesse le rejoint. L'attaque de Svaljärd les laisse tous les deux meurtris, tant physiquement que mentalement, mais aucun des deux n'a l'intention de se laisser abattre.
• Recensement :
Code:
• [b]08 août 1002[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2529-garder-la-tete-haute#76697]Garder la tête haute[/url] - [i]Astrid d'Evalkyr & Mayeul de Vifesprit[/i]
Mayeul, blessé, observe les ruines de la caserne quand la duchesse le rejoint. L'attaque de Svaljärd les laisse tous les deux meurtris, tant physiquement que mentalement, mais aucun des deux n'a l'intention de se laisser abattre.



Garder la tête haute TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptySam 12 Aoû - 23:30

Il peine à se remettre de ses blessures Mayeul. La magie de la Rose l'a bien aidé, mais depuis le départ de Sigvald, le Voltigeur accuse le coup. Le manque dans son esprit a laissé un vide cruel, que le Voltigeur trompe en s'obligeant à rester actif - au grand dam des médecins. Réveillé à l'aube par un petit Roderick surexcité, Mayeul peine ensuite à retrouver le sommeil. Il a beau s'en défendre, au fond, le major de Svaljärd trouve l'enfant de ses hôtes adorables. Cela ne le dérange pas de s'asseoir sur le lit du petit garçon, le soir, pour lui conter les histoires de Voltige, de griffons, de Nuage. Il dresse pour le petit garçon le vibrant portrait des griffons célèbres, aidé par Nuage qui trouve l’intérêt du petit humain bien touchant. Il sait manier les mots le Voltigeur, et n'a pas tardé à gagner l'amitié du garçonnet. Une amitié qu'il apprécierait sans doute plus si elle ne commençait pas à des heures indues mais qu'importe !

Ses brûlures sont presque guéries, mais Mayeul a du mal à retrouver son souffle après un effort. Il le sait, il a beaucoup trop forcé, et prendre les voiles du Cavalier Noir n'a pas aidé son corps à se remettre de ses souffrances. Son poignet l'élance encore, malgré la solide attelle qui y est accroché, et le Voltigeur se sent totalement inutile. Lorsqu'il n'est pas avec le petit de ses hôtes, qui ont acceptés de l'héberger après l'incendie de la caserne, quand il n'est pas avec Nuage ou à écrire des poèmes à Reja, le Voltigeur va observer les travaux qui se mettent en place autour de la caserne ou du palais ducal. Il est major de Svaljärd, après tout, il est légitime qu'il donne son avis sur la rénovation des lieux non ? Enfin, plutôt leur destruction puis leur reconstruction. Cela prendra du temps, il le sait, et personne ne pourra lui rendre ce qu'il a perdu dans l'incendie. Et même si c'était le cas, il échangerait volontiers toutes ses possessions contre la vie de ceux qui l'ont perdu pendant l'attaque.

L'escadre de Svaljärd a été rudement touchée, et Mayeul n'est pas le seul blessé. Le combat contre les Sentinelles a laissé des marques, et remplacer les blessés et les morts ne sera guère aisé. Mayeul compte pourtant retourner combattre aussi vite que possible, dès que les médecins lui en donneront l'autorisation. Mais en attendant, le voilà désoeuvré, et s'il a profité de Reja autant qu'il le pouvait avant son départ, les journées sont longues dorénavant. La Voltigeuse lui manque, l'absence de Sigvald lui pèse, et le Voltigeur fait des pieds et des mains pour convaincre les médecins de lui accorder le droit de retourner au front. Mais en attendant, il observe les ouvriers travailler à effacer les stigmates de ce qu'il s'est passé.

Ce matin, après être passé au chevet de ses Voltigeurs blessés, Mayeul est parti s'entraîner avec Nuage. Un entraînement léger, qui ménage ses blessures, mais le Voltigeur a besoin de voler autant que de respirer, et l'exercice lui a fait du bien. Il lui évite de trop peser à la solitude, au vide de son esprit, à l'inquiétude, discrète mais tenace, qui lui ronge le cœur. Son harnais sur les épaules, le major de Svaljärd observe la reconstruction de la caserne avant de rentrer se reposer. Pas tout de suite, pourtant : accompagnée de son escorte de gardes armés, la duchesse Astrid en personne se dirige vers lui. Il le sait de la bouche de ses Voltigeurs, la jeune femme prend sur elle pour remonter le moral du peuple et se montre plus présente que jamais au chevet des blessés. "Votre Grâce, c'est un plaisir de vous revoir malgré les tristes circonstances." La salue Mayeul en s'inclinant. La jeune femme est venue le voir lorsqu'il était à l'infirmerie, et Nuage l'a protégé tandis que le Cavalier Noir s'efforçait de protéger les nobles kyréens.


Garder la tête haute TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptyVen 25 Aoû - 21:56

Reconstruire, reconsidérer l’architecture de la ville, tout en prenant en considération les attentes des habitants, répondre à leurs besoins, les rassurer… Personne ne chôme à Svaljärd suite aux attaques et je prends à cœur de me rendre auprès de notre population, montrer que nous sommes là pour eux. Ce matin-là, vêtue d’une robe d’un vert profond, j’effectue une nouvelle sortie dans la ville accompagnée de quelques soldats. Mes pas me conduisent à la caserne pour voir l’avancée des travaux. La cité garde les stigmates des attaques et il faudra de longs mois pour en effacer les traces, si l’on y parvient.

Tandis que j’approche de ma destination, j’aperçois une silhouette familière. Mayeul de Vifesprit, notre major de vol et je me remémore l’intervention de Nuage, son griffon. Sans lui et les membres de la Rose, le nombre de victimes parmi le groupe aurait certainement été plus élevé, et j’aurai pu potentiellement en faire partie. Sombres journées… La famille impériale a été durement touchée et cela me laisse un goût amer, comme prise en défaut alors que nous étions censés les protéger. Je me sens mal dès que j’y repense, alors je relègue dans un coin de mon esprit cette histoire, préférant me concentrer sur l’homme que je rejoins.

- Bien le bonjour major, je réponds avec un petit sourire. Les images des festivités restent encore vives dans ma mémoire, tout comme les conséquences. Le plaisir est partagé, je suis contente de vous voir debout. Comment vous portez-vous ? Je m’enquiers de son état, ayant éprouvé suffisamment d’inquiétude pour aller le voir à l’infirmerie quelques jours auparavant. Je présume que vous avez récolté la plupart de vos blessures dans l’incendie de la caserne… Ton interrogatif. Mon regard balaye le site, assombri par ce que laissait entrevoir les vestiges. Je vous dois une fière chandelle. Mon attention revient sur Mayeul. Sans votre intervention et celle de Nuage, je ne sais pas ce qu’il serait advenu.

Moi qui avais quelques doutes sur l’affectation du cielsombrois au sein de notre escadron, je ne peux que constater qu’il se montre professionnel même s’il peut exister des tensions entre voltigeurs.

- Que pensez-vous de la reconstruction ?

En attendant que la caserne soit rebâtie, les voltigeurs ont été relogés au sein de la population, une solution temporaire. En fait, j’ai l’impression que Svaljärd évolue dans une ambiance particulière, mais je ne veux pas voir l’empreinte de l’Ordre marquer plus encore Valkyrion et Arven. Néanmoins, nous devons d’abord panser nos blessures pour pouvoir nous dresser de nouveau face à la menace.
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptyLun 28 Aoû - 22:37

En toute honnêteté, il est réellement fatigué Mayeul, malgré l'heure matinale. Roderick le réveille à l'aube, et après cet entraînement même allégé, les blessures du Voltigeur le lancent douloureusement. Son poignet surtout, déjà touché il y a quelques mois, l'oblige à serrer les dents à chaque mouvement trop brusque. N'importe lequel de ses supérieurs l'étranglerait, si l'on apprenait qu'il a été voler malgré tout, mais la Voltige est la seule chose qui lui manque et sur laquelle il peut influer. Il ne peut pas serrer Reja contre lui, il ne peut pas profiter des sages conseils de Sigvald, il ne lui reste que Nuage et ce temps passé dans les airs, alors il n'est pas prêt à y renoncer. Son griffon comprend, et ne cherche pas à le dissuader, même s'il ménage de son mieux son Voltigeur.

La duchesse de Valkyrion se dirige vers lui, répondant à son salut avec grâce, avant de s'enquérir de son état. Il n'est pas au meilleur de sa forme le major, rien de sert de le cacher, la jeune femme l'a vu à l'infirmerie après tout. Aujourd'hui, ses vêtements dissimulent ses bandages et les bleus qui ont presque disparu, mais l'air fatigué de Mayeul le trahit sans nul doute. La question de la jeune femme est bizarrement tournée cependant, et la suspicion se lit quelques secondes dans les yeux du Voltigeur. Elle lui manque, à ce moment précis, la remarque que Sigvald lui aurait sans doute glissé. L'esprit d'analyse du Cavalier Noir l'a souvent aidé et sans lui, Mayeul se sent bien démuni. "Je vais mieux, votre Grâce, merci de votre sollicitude. J'ai effectivement été blessé lors de l'incendie, et une sentinelle a contribué à largement entaillé mon avant-bras, mes ces blessures sont bien légères comparées à d'autres." Le ton est amer, sans nul doute, et le major baisse les yeux, serrant les poings. Il retient à grand peine un grognement de douleur quand le mouvement se répercute dans son poignet blessé, mais clairement, ce n'est pas le plus important. Ses blessures ne sont rien, non, lorsqu'on pense à tous ces morts, aux dizaines de blessés. A l'impératrice, et à l'empereur. Il échangerait mille fois une blessure plus sérieuse pour racheter la vie de Catarine Mayeul, ou pour voir l'empereur rétabli. Mais Callia tient la guérison d'Augustus entre ses mains, et les médecins sont à son chevet. Il ne sert à rien de pleurer, seulement de prier et de continuer à avancer.

"Vous pourrez le remercier vous-même votre altesse, il est juste parti se désaltérer." Mayeul a failli ajouter "après notre entraînement", mais il a su retenir sa langue. Il serait dommage de se prendre un nouveau sermon sur les bienfaits du repos dans la guérison de ses blessures. "Mais nous n'avons fait que notre devoir, vous savez. Ce pour quoi nous sommes entraînés." Ce qui n'enlève absolument rien de la fierté de Mayeul quant aux actions de son griffon, ni son admiration pour l'agilité et le courage du petit cendré. Mais le fait est qu'ils sont Voltigeurs, et que lui, Mayeul, aurait dû faire plus, bien plus. Il culpabilise le major de Svaljärd, bien plus qu'il ne le laisse paraître. La question suivante de la jeune femme permet de lui changer les idées, au moins. "Elle avance bien, je dirais. Je n'y connais pas grand-chose, mais les nouveaux bâtiments seront des plus fonctionnels." Il a vu les plans, Mayeul, car le chantier qui s'étale sous leurs yeux est quelque peu complexe à interpréter. "En attendant, je n'ai entendu que du bien des familles qui accueillent les membres de mon escadre." Souligne Mayeul, bien décidé à ce que l'on reconnaisse la bonté de ceux qui ont accueilli les Voltigeurs à la rue. "L'enfant de mes hôtes est à garder à l'œil : cela ne m'étonnerait pas que d'ici quelques années, il devienne un Voltigeur des plus zélés." Le sourire du major de Svaljärd se fait tendre à l'évocation de Roderick et de sa passion dévorante pour Nuage et ses exploits. Oh oui, il l'apprécie ce petit bonhomme qui n'a guère conscience des notions de sommeil et d'intimité.


Garder la tête haute TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptyMer 11 Oct - 22:16

Je hoche la tête tandis qu’il m’explique dans quelles circonstances il a récolté ses blessures. Je perçois le trouble qui le saisit tandis qu’il mentionne à demi mot les autres victimes de l’Ordre et je pose une main réconfortante sur son épaule. Je peux comprendre qu’il soit encore plus difficile pour un protecteur de considérer avoir failli à sa mission lorsque les blessés voire les morts s’accumulent. Pourtant, je ne peux lui en tenir rigueur, nos voltigeurs ont fait de leur mieux pour assurer la survie des innocents présents lors des fêtes de Lughnasadh.

- Messire Mayeul, mes paroles vont paraître dures mais un conflit engendre des blessés et des pertes. Malheureusement, nous ne pouvons l’empêcher à moins de faire en sorte d’éliminer la menace et de rétablir la paix.

Ma main quitte l’épaule du major. J’aurai souhaité que l’Ordre ne parviennent pas à « ressusciter » ces sentinelles, mais surtout qu’il ne parvienne pas à toucher la famille impériale. La perte de l’Impératrice me laisse un goût amer et fragilise le pouvoir ibéen. Cela ne fait qu’augmenter la nécessité d’une alliance forte entre les duchés. Repenser à cet épisode tragique me rend triste et je baisse la tête pour cacher mon trouble.

- Que les Dieux soient avec nous… je murmure tout en me redressant et je reporte mon attention sur Mayeul. Parler de Nuage amène un peu de légèreté à notre discussion et je souris. Vous avez fait beaucoup, je ne sais ce qui ce serait passé sans votre intervention et celle de nos voltigeurs. J’attendrai le retour de Nuage pour le féliciter en personne.

Mayeul avoue ne pas être le plus au fait de l’architecture, mais il reconnait que le nouveau bâtiment semble plus fonctionnel. Autant faire en sorte que les défauts de l’ancien soient palliés par la reconstruction. Le voltigeur aborde également l’hébergement offert par nos concitoyens aux voltigeurs.

- Les kyréens savent se montrer très chaleureux contrairement à ce que pourraient laisser penser notre climat. Offrir le gîte à nos protecteurs me semble la moindre des choses. Je souris à la mention d’une potentielle future recrue, bien que les circonstances assombrissent un peu le tableau. Ah les vocations de nos enfants. Dragons et griffons attisent souvent leur curiosité et si cela les incite à embrasser la voltige, il n’y a qu’un pas. Si vous jugez sa motivation suffisante, faite lui visiter la caserne lorsqu’elle sera en état et découvrir votre monde, même si je ne devrais pas trop me tromper en supposant qu’il vous abreuve déjà des questions.

C’est généralement une attitude récurrente chez les jeunes gens lorsqu’ils se montrent passionnés par un sujet. Et certaines périodes sont plus propices à voir émerger des vocations particulières, à façonner des existences. Je me demande ce qu’il adviendra à l’issue des troubles que nous subissons.
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptyJeu 19 Oct - 22:03

La main de la Duchesse sur son épaule peint un air de curiosité sur le visage de Major de Svaljärd, mais le geste est empreint de sympathie et d'affection, et il aime être touché, le Cielsombrois. Les Kyréens sont froids et peu enclins aux marques d'affection, et Mayeul doit bien avouer que cela lui manque un peu. Est-ce parce qu'il est major, aussi ? Les accolades viriles - ou moins viriles -, une tape dans le dos, un coup de poing joueur dans l'épaule... Reja. L'image de la Voltigeuse surgit dans son esprit sans crier gare, et Mayeul n'a même pas besoin de rabrouer Nuage pour que ce dernier sente son agacement. Les paroles d'Astrid sont sages, mais Mayeul baisse la tête. Ramener la paix, est-ce réellement ce qu'il cherche ? Mayeul est un soldat, et chaque jour de cette guerre voit son lot de morts et de blessés, mais surtout d'individus déterminés à se venger. L'Ordre du Jugement ne fait qu'attiser une haine présente et enfouie jusque là. Mais ce n'est pas sa place que d'expliquer à la duchesse de Valkyrion à quel point la guerre ne contribue qu'à attiser la haine.

"Il ne devrait pas tarder Votre Grâce."
Lui assure Mayeul, balayant le ciel du regard. Nuage n'est pas loin, et il aime recevoir des compliments : il ne se fera pas prier, loin de là. Il se sent fier, Mayeul, de ce que le petit cendré a accompli sans loin, et de la sage décision qu'il a prise. Quand aux mots de la Duchesse, Mayeul hésite à les considérer comme vrais : sous les voiles du Cavalier Noir, aidé de son Roi, il a certes mis en déroute les Sentinelles qui voulaient attenter à la vie de l'empereur, mais pas avant qu'elles ne prennent celle de son épouse. C'est un échec cuisant, et même si ça aurait pu etre pire, Mayeul ne peut s'empêcher de penser évoquer aurait dû faire mieux.

Le chantier de la nouvelle caserne de Svaljärd qui s'étend sous leurs yeux est le moyen idéal de changer la direction de la conversation. Mayeul évoque le sujet de Roderick et de ses hôtes et à sa grande surprise, la duchesse s'y intéresse, ajoutant même une remarque qui, il le sait, fera plaisir au petit garçon lorsqu'il le lui dira. Il n'est pas très à l'aise envers les enfants Mayeul, ne sachant jamais quoi faire ou quoi leur dire. Mais avec le petit de ses hôtes, c'est curieusement facile : il parle de griffons, de camaraderie, de tous ces petits détails qu'un Voltigeur et son griffon partagent. "Il est encore bien petit, mais il sera enchanté de l'honneur qui lui sera fait, votre Grâce." Et Mayeul passe ce détail sous silence, mais il sera lui aussi ravi de faire visiter la caserne à l'enfant. Il est fier, le Voltigeur, de conter la vie de Nuage et des griffons, de retracer l'histoire de la Voltige. Qu'importe qu'il ne soit pas aussi doué que Sylvain, ou que son interlocuteur soit tout petit encore.

"Votre beau-frère est capitaine, j'imagine que votre fils ne se lasse pas de l'entendre conter ses prouesses."
Il a beau ne pas réellement s'y connaître en matière d'enfant, il se rappelle de Mélusine et de son admiration face à son grand frère Voltigeur. De sa propre admiration pour Melsant, lorsque Mayeul s'est lui-même retrouvé cadet. Cette même admiration qu'il lit désormais dans les yeux de Roderick, son petit visage à peine éclairé par le lever de soleil. "Et vous ne vous trompez pas, il a autant de questions qu'il y de défauts chez d'un Erebien." Tiens. Définitivement pas une expression qu'il doit utiliser devant Reja !


Garder la tête haute TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute EmptyDim 12 Nov - 15:04

Mayeul semble surpris lorsque je pose ma main sur son épaule. Il est vrai que nous autres kyréens sommes peu démonstratifs, je suis avec Hjalden un bon exemple de ce constat. Parfois je me dis que sans ma magie, je serai certainement plus à l’aise et moins sur le qui-vive avec mon mari. Un sourire s’affiche sur mon visage lorsque le voltigeur m’assure que Nuage ne devrait pas tarder. Puis mon interlocuteur adhère à ma proposition de faire visiter la caserne au petit Roderick.

- Oui, c’est vrai que Ludvig aime entendre les aventures de Hjalmar et, de manière plus générale, de l’ensemble des voltigeurs. Il ne s’en lasse pas et s’imagine bien prendre part à ces exploits voire prendre la place d’un de ses héros.

Mon sourire s’attendrit à l’évocation de mes enfants. Bien qu’ils soient encore jeunes et pleins de rêves, tout deux commencent déjà à avoir des idées précises de ce qu’ils aimeraient devenir. Cependant, leur statut d’enfants ducaux ne leur permettra pas de faire ce qu’ils auront envie. Ludvig est destiné à succéder à son père et Ljära sera certainement mariée à un bon parti.

- Néanmoins, Ludvig ne pourra pas devenir chevaucheur, son chemin est tracé puisqu’il héritera de la couronne ducale à la suite de Hjalden.

Je ne veux pas paraître rabat-joie mais je reste réaliste, à moins que le Destin n’en décide autrement. Je hoche la tête à la remarque du major, les enfants sont enclins à questionner jusqu’à obtenir une réponse, ils peuvent se montrer déterminés et ne se découragent pas devant le mutisme d’un adulte.

- Et chaque nouvelle réponse apporte son lot de nouvelles questions je présume.

Et contrairement aux défauts d’un Erebien qu’on ne peut pas forcément corriger, satisfaire la curiosité d’un petit reste une mission tout à fait réalisable. A cet instant, je vois un griffon se diriger vers nous et se poser à proximité de Mayeul. Je reconnais le petit cendré et je m’approche de lui pour le remercier et le gratifier d’une caresse s’il l’accepte. Puis mon attention est attirée par un messager qui me remet une missive. J’en prends rapidement connaissance avant de reporter mon attention sur le voltigeur.

- Cela m’a fait plaisir de discuter avec vous, major. Malheureusement, je vais devoir vous laisser, je déclare en agitant la missive qui requiert ma présence en d’autres lieux. Prenez soin de vous et de Nuage.

Sur ces paroles et un sourire encourageant, je prends congé de Mayeul et rebrousse chemin vers le palais pour régler l’affaire qui vient d’être portée à ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Garder la tête haute   Garder la tête haute Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Garder la tête haute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: