AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ragots & rumeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyVen 8 Jan - 10:51


Livre I, Chapitre 1
Quitterie Aubenacre & Valarr Chantacier

Ragots & rumeurs

Petite discussion entre Chevaucheurs



• Date : 15 Janvier
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Valarr se rend à Port-Liberté car il a entendu dire qu'on se renseignait sur lui. Un  peu vêxé par cet état de fait, il décide d'aller voir lui-même celle qui se renseigne sur lui, qu'elle voit un peu qui il est.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyVen 8 Jan - 10:51

Il est toujours étrange d'entendre dire que l'on s'intéresse à vous, que quelqu'un qu'on ne connait veut en savoir plus sur vous. Pourquoi quelqu'un se renseigne-t-il sur moi ? C'est une question à laquelle la réponse est toute trouvée depuis des années : pour se moquer probablement. Tout le monde fait ça depuis que je suis petit, alors pourquoi quelqu'un que je ne connais pas ferait autrement ? Et c'est toujours dérangeant qu'on essaie d'en savoir plus sur moi, ce n'est pas agréable et je n'aime pas parler de moi à n'importe qui...En particulier parce que c'est quelqu'un de totalement inconnu et qu'il aurait mieux fait de venir me voir.

Alors moi aussi je me suis renseigné sur cette personne. C'est une jeune femme du Vol d'Ansemer, je ne la connais pas du tout et je me demande bien comment elle a entendu parler de moi. Le nain Chevaucheur est-il si célèbre que cela ? Ce serait quand même étonnant, mais presque intéressant. Pas flatteur, juste intéressant. En tout cas, Frénésie n'apprécie pas qu'on se renseigne sur moi et sur elle comme ça, elle prend mal ce genre de choses. Il n'y a pas grand chose à apprendre sur cette jeune Chevaucheuse, alors je prends une décision singulière mais qui m'apportera sans aucun doute des réponses à mes petites questions.

Je me suis rendu à Ansemer, plus précisément à Port-Liberté où elle est en garnison. Elle ne s'attend probablement pas à ce que je vienne la voir, elle l'aura bien cherché...Frénésie fait vite pour traverser Faërie, après tout, nous étions chez nous en Outrevent. La dragonne reste à l'écart pendant que je vais chercher cette jeune femme, Louison apparemment. Frénésie ne veut pas s'énerver devant elle si jamais les choses venaient à mal se passer. Et je suis d'accord avec ça, je préfère être seul pour parler à cette Chevaucheuse...Il ne vaut mieux pas enflammer ses collègues, au sens littéral. Je déambule dans le QG des Chevaucheurs de Port-Liberté, demandant à ceux que je croise où je peux la trouver.

On finit par m'indiquer ses quartiers et je m'y rends. Ce n'est pas un endroit très différent de celui de Souffleciel où je suis affecté, une caserne doit ressembler à une caserne partout dans le monde surement. La seule différence notable est le temps, on est beaucoup plus au sud ici. Ce temps est assez agréable, je pourrais m'y habituer, c'est certain...Je finis par toquer à la porte de la chambre. J'espère qu'elle s'y trouve, je ne saurai pas où la chercher sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyMar 12 Jan - 19:35


Ragots et rumeurs
Valarr & Quitterie
15 janvier 1001


« Oooh ! Non ! »

Atterrée, je contemple le pâté qui s’élargit sur la page de l’épais grimoire dans lequel j’étais plongée, loupe dans une main et porte-plume dans l’autre. L’encrier renversé ne contentait heureusement plus beaucoup du liquide sombre qui se répand, et je m’empresse de le redresser, tachant mes doigts au passage. Je repose vivement la plume avec laquelle je recopiais un schéma anatomique, agrandi pour me le rendre plus lisible, et essuie machinalement ma main sur mon flanc, étalant trois longues traînées charbon sur mon corsage de lin fleuri.

« J’arrive ! Un instant ! » Je me lève d’un bond, jette au jugé un buvard sur la page pour tenter d’absorber le gros des dégâts, et fonce vers la porte où quelqu’un a frappé quelques coups secs, me faisant sursauter et engendrant la catastrophe. Frénétiquement, je me rends présentable du mieux que je peux, coinçant quelques mèches éparses derrière mes oreilles – et tatouant au passage sans m’en rendre compte mon visage de quelques marques noires tandis que le reste de l’encre achève de déteindre. Ouvrant la porte à la volée, je reste interdite quelques instants : personne ne se trouve dans le couloir, et pourtant j’ai fait vite… Perplexe, je m’apprête à refermer le battant, lorsqu’une pensée de Sayam, perché sur le coffre au pied de mon lit, interrompt mon geste. · A tes pieds, Quitterie. ·

Baissant la tête, c’est là que je le vois. C’est… c’est un nain, incontestablement. J’en ai déjà aperçu quelques-uns, de loin, ici et là dans Lorgol – jamais d’aussi près, cependant. Un instant, je reste figée, les yeux écarquillés, la bouche entrouverte, avant qu’une poussée mentale de mon Familier ne me rappelle mes bonnes manières. Une cohorte de pensées saugrenues défile dans mon esprit : n’a-t-il pas eu de difficultés à grimper toutes les marches qui mènent à mes quartiers, tout en haut de la tour résidentielle de la caserne ? Est-il colporteur ou bouffon, comme ceux que j’ai aperçus à Lorgol ? S’il vient me mendier quelques pièces, combien dois-je lui donner, compte tenu de son infirmité ? Quelques instants passent, et c’est en sentant le bec de Sayam s’enfoncer dans la chair de ma cuisse que j’émerge de mes rêveries absurdes, sursautant et émettant un petit cri manquant affreusement de dignité. « Oooh ! Je suis désolée, pardonnez mon manque de civilité, je ne m’attendais pas à… à… à vous. Que puis-je faire pour vous ? » Mon esprit finit par reconnaître sa tenue. Elle est bien évidemment plus petite que celle de mes camarades Chevaucheurs, mais elle m’est néanmoins familière. Les connexions requises se font enfin, et portant mes doigts tachés à mes lèvres, j’exhale dans un souffle stupéfait : « Ooooh, par toutes les étoiles de Valda. Vous êtes lui, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptySam 20 Fév - 11:51

Fort heureusement pour moi, la jeune demoiselle se trouvait bien chez elle et elle signala qu'elle arrivait au plus vite. Et en effet, je n'attendis pas longtemps avant que la porte s'ouvre. Je ne m'attendais pas à une jeune femme aussi...eh bien jolie était un très bon mot pour la décrire, quoi qu'elle avait des tâches d'encre sur le visage, elle devait être en train d'écrire et je l'avais dérangée. Comme souvent, cependant, on ne me voyait pas...Bon sang, les gens pouvaient aussi se dire que c'était quelqu'un qui avait bel et bien toqué, et pas un tour de magie...Eh bien non, la plupart du temps, ils regardaient bêtement avant de refermer la porte. Je m'apprêtai à tousser pour lui apprendre ma présence quand elle baissa enfin les yeux.

Cela dit, ce n'était pas parce qu'elle avait baissé les yeux qu'elle dit quelque chose. Elle semblait figée, un peu comme si c'était un fantôme qu'elle avait devant les yeux, c'était souvent la première réaction. Je soupirait longuement, à force, ça devenait lassant d'avoir ce genre de réactions en face de soit, comme si c'était si exceptionnel que ça de voir un nain. " Bonjour, mademoiselle, j'espère que je ne vous importune pas. " finis-je quand même pas dire pour essayer de la réveiller. Mais ce ne fut pas moi qui parvint à capter son attention, mais son familier, qui lui enfonça son bec dans la cuisse.

Un petit cri plus tard, la voilà qui retrouvait totalement ses esprits. Des connexions semblaient se faire dans son esprit, elle était peut-être un peu lente, mais elle finit par se rendre compte que je n'étais pas un simple visiteur ou un laquais. Elle sembla même relativement surprise, elle ne s'attendait vraiment pas à me voir, qui s'y serait attendu, à part un voyant hein ? Étrangement, je souris un peu, malgré tout, elle n'avait pas l'air méchante et elle n'avait pas cet air dégoûté que d'autres pouvaient avoir en posant les yeux sur moi. Peut-être qu'elle était même gentille et sympathique et qu'elle était juste curieuse à propos de ma situation ?

" Eh bien, si par "lui", vous sous-entendez le Chevaucheur nain, en effet, c'est bien moi. Je ne crois pas qu'il y en ait un autre d'ailleurs. " Je lui souriais toujours, attendant de pouvoir peut-être rentrer pour se mettre plus à l'aise et commencer réellement à discuter. Nous serions mieux que sur le pas de la porte, mais hors de question de pénétrer dans sa chambre sans son autorisation. Néanmoins, j'osai quand même ajouter les raisons de ma venue chez elle. " J'ai entendu que vous vous étiez renseignée sur moi, alors, je viens vous voir. Après tout, si vous avez des questions, c'est mieux d'avoir des réponses du premier concerné non ? "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyLun 4 Avr - 19:19


Ragots et rumeurs
Valarr & Quitterie
15 janvier 1001


C’est bien lui. Le Chevaucheur nain, celui que personne n’attendait, celui sur lequel personne n’aurait parié, celui que l’on tournait en ridicule et que l’on conspuait. Celui qui a fait mentir toutes les prédictions, qui a su prouver au monde qu’un handicap n’est pas forcément une condamnation. Incrédule, je ne parviens pas à intégrer qu’il est vraiment là, sur le pas de ma porte, à la Caserne de Port-Liberté ; que mes questions sont remontées jusqu’à lui et qu’il a pris la peine de venir voir par lui-même ce qu’une petite cadette à  peine promue peut bien vouloir pour s’intéresser de la sorte à sa bien curieuse personne. Bon. Panique à bord. Je suis partagée entre l’émerveillement et l’effroi. Enchantée, positivement, de pouvoir m’entretenir directement avec l’objet de ma curiosité, et obtenir peut-être de vraies réponses pour remonter des affres de la déprime qui me guette ; et terrifiée de devoir, éventuellement, avouer que je suis handicapée moi aussi, et de courir le risque de me voir interdire la Chevauchée  si cela venait à se savoir. Panique donc – je reste figée, bouche bée et les yeux écarquillés, jusqu’à ce qu’un autre coup de coude mental de Sayam ne me tire de mes pensées.

« Non ! Non non, vous ne me dérangez ab-absolument pas ! Entrez, je vous en prie, restez pas sur le palier ! »

Parce que, sur le palier, on pourrait nous entendre, et je n’ai pas du tout envie que qui que ce soit se mette à avoir des soupçons sur ma capacité à faire partie de ma division. Heureusement, ma chambre est à peu près rangée – d’un geste preste, je tire une chaise pour mon visiteur et prends place sur la seconde, dans la partie plus basse qui sert de salon. Un rideau est tiré devant l’alcôve où se trouve mon lit, cachant aux regards l’autre moitié de la place où se trouve ma chambre, et je peux donc focaliser mon attention sur mon confrère Chevaucheur en toute tranquillité.

« Je sais pas vraiment par où commencer. J’aurais jamais pensé que vous – enfin, que je vous trouverais devant ma porte, comme ça ! » Je claque des doigts, et croise les mains sur mes genoux, tentant de contrôler ma nervosité vaguement hystérique. Il va me prendre pour une folle – mais j’ai vraiment besoin de réponses, et ce Chevaucheur hors-norme est sûrement mon meilleur moyen d’en obtenir. « Je recherche des informations sur – pas vraiment sur vous, mais plutôt sur vos conditions d’exercice. Vos particularités physiques rendent la Chevauchée plus compliquée, j’en ai bien conscience – dans quelle mesure est-ce que cette différence est acceptée par ceux qui chevauchent avec vous ? Est-ce que ça complique leur tâche ? Je veux dire, est-ce qu’ils doivent être plus vigilants, est-ce que ça exige plus d’attention ? Ça les met en danger ? Ça crée des tensions ? »

Me rendant compte, un peu tard, de l’indiscrétion de mes questions tout autant que de l’impolitesse de mon ton, je porte les mains à mes lèvres, horrifiée. « Je suis désolée ! Je veux vraiment pas vous manquer de respect, c’est-c’est… Je suis curieuse de savoir, mais je vous juge pas, et, et, et… » Et je ferais mieux de me taire, rouge comme une tomate bien mûre, et au bord des larmes.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyMar 12 Avr - 11:59

Cette jeune demoiselle était très stressée et agitée par ma présence, j'en étais un peu désolé et je commençais à comprendre qu'elle n'avait pas demandé des informations comme ça aux gens pour me faire du tord. Elle semblait réellement curieuse et j'étais content d'être venu lui répondre directement. Elle ne semblait pas méchante, elle avait même l'air d'être tout l'inverse. Et elle me fit entrer, c'était attentionné, on aurait aussi très pu discuter sur le palier, mais non, elle était charmante. La chambre ressemblait à celle qu'on avait à Souffleciel, petite et fonctionnelle, c'était amusant de voir que toutes les casernes de Chevaucheurs étaient fichues un peu pareilles partout. Elle tira une chaise pour moi avant de s’asseoir en face, l'endroit où nous étions était un genre de salon. Je m'assis également, j'étais un peu plus perché qu'elle sur cette chaise.

Elle était très nerveuse et ne savait pas vraiment comment elle devait s'y prendre, c'était presque touchant de voir ça. Elle débita un bon nombre de question d'un coup, comme si la machine était soudainement lancée et qu'elle ne pouvait plus l'arrêter. Des tas de questions qui me paraissaient un peu étranges pour quelqu'un de normal. Non pas que je ne me considérais pas comme normal. Mais tout de même, peu de gens de ma connaissance se posaient ce genre de questions, alors une totale inconnue qui ne semblait souffrir d'aucun handicap ou problème...Pourquoi tout cela l'intéressait-elle autant ? J'allais surement le savoir sous peu de toute façon.

Je devais me concentrer un peu pour tout retenir et pouvoir répondre à peu près dans l'ordre mais avant que je puisse commencer à réfléchir à tout ça, elle se tait, les mains devant ses lèvres. Elle était confuse, encore une fois. Et toute rouge, vraiment rouge. Je souris, retenant un rire, Echo ne s'en priva pas cela dit, perché sur la chaise, le petit oiseau chanta un air qui pouvait sembler un peu moqueur. Mais c'était une moquerie tendre, quoi que la jeune Chevaucheuse n'était peut-être pas capable de le comprendre. " Ne soyez pas aussi confuse. Vous me paraissez être une personne honnête et...Eh bien je dois avouer que je n'en ai pas vu beaucoup, des personnes honnêtes qui s'intéressent à moi par gentillesse ou réelle curiosité. "

Je fis une petite pause, le temps de remettre toutes mes idées en place pour lui répondre posément. Elle méritais des réponses, de vraies réponses sincères de ma part. Et je pensais que c'était une des rares personnes que j'eus connue qui le méritât réellement. " Déjà, je tiens à vous dire que ma différence n'est acceptée par quasiment personne...Les autres me voient un peu comme un intrus, vous voyez, comme si je n'avais pas ma place avec eux. Du coup, ils ne font aucun effort particulier pour moi, pour essayer de veiller sur moi ou ce genre de choses. Je me débrouille et je fais tout ce que je peux pour ne mettre en danger personne. Je ne suis pas moins performant qu'un autre. Et Frénésie, ma dragonne, n'est pas moins performante que les autres dragons, malgré qu'elle ait également un handicap... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyDim 22 Mai - 17:13


Ragots et rumeurs
Valarr & Quitterie
15 janvier 1001


Par Valda, son Familier se moque de moi. Une série de trilles malicieuse résonne dans la pièce, et je me sens rougir encore plus, si c’est possible. Bon. Il n’a pas forcément tort : je suis sûrement totalement ridicule à paniquer comme une enfant et à bégayer ses paroles sans suite, la muette réprobation de Sayam en est un signe suffisant. Il faut que je me reprenne ! Je suis une vaillante fille de Bellifère qui a trouvé le courage de fuir son foyer encore adolescente, une échappée en cavale réfugiée à Lorgol pour y apprendre la magie, une élue parmi les mages par un fier dragon d’Améthyste, une combattante des cieux ! Une héroïne, une guerrière sans peur ni doute… Hein ? Non, en fait, l’auto-persuasion n’a jamais vraiment fonctionné, et je me sens toute petite, face à ce Chevaucheur aguerri, malgré sa différence.

Aguerri, mais fort courtois, je dois le reconnaître. Ses paroles sont empreintes de gentillesse, et je me rassérène un peu. J’imagine que les gens ont plutôt tendance à moquer son apparence, au lieu de vraiment s’intéresser à la vie qu’il mène. Et pourtant ! Je soupçonne qu’il y a beaucoup à apprendre de son expérience. Tous les Chevaucheurs sont des êtres à part, suspendus entre le ciel et la terre, mages et cavaliers, combattants et défenseurs, mais lui ? Lui, il transcende tout cela. La nature l’aurait voulu dans le groupe des faibles à défendre, de ceux pour lesquels nous nous battons, de ces foules impuissantes incapables d’assurer leur propre protection ; mais non, par sa force de volonté, il a rejoint l’escadron et prouvé qu’il était capable de s’en sortir. Un jour, je serai comme lui, je l’espère : différente, mais compétente. Autonome au sein de ma division. Pas un boulet au pied, pas une tête brûlée dangereuse ; mais un pilier pour mes équipiers, un soutien sans faille, fiable et reconnue. Un jour. Je vais le prendre pour modèle, cet homme bien étrange, et m’inspirer de son exemple.

Il m’explique son quotidien, et je hoche la tête pensivement, prenant mentalement note de ce qu’il me raconte. Je savais déjà que sa dragonne était mutilée ; cela vaudra sûrement la peine de la rencontrer et de lui parler un peu aussi, si elle y consent. Je le lui demanderai. Remerciant mentalement Serment, je joins les mains sur mes genoux, cherchant les mots justes pour expliquer ma curiosité, mais sans trop en dévoiler. « Je… vous remercie, de partager cela avec moi. Je suis… comment dire ? Susceptible de développer à l’avenir quelque défaut impactant mon existence au sein de l’escadron. Je ne compte pas cesser de voler, et je ne renoncerai jamais à ma magie, mais… Je préfère me préparer, pour savoir ce qui m’attend. » Machinalement, je tords mes pouces, concentrée sur ce que je peux dire, et sur ce que je dois continuer à taire. « Je ne veux pas devenir un poids pour mon dragon, vous comprenez ? La Chevauchée implique une parfaite coordination entre monture et cavalier, je ne veux pas imposer à Serment une situation qui l’empêcherait d’accomplir sa mission. Votre Frénésie… Est-ce que vous en parlez, parfois ? Est-ce qu’elle regrette ? Est-ce que… Est-ce que, vous, vous regrettez… ? »

Est-ce que moi, Quitterie, je regrette… ?
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs EmptyLun 1 Aoû - 21:14

RP abandonné
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ragots & rumeurs   Ragots & rumeurs Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ragots & rumeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: