AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -33%
Seagate Portable 2 To, Disque dur Éxterne ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyDim 13 Aoû - 19:34




Chroniques d'Arven

Intrigue 2.5

La Mort dans les Veines

Août et septembre 1002


Intrigue animée par Elnaië


Vous avez entendu ces nombreuses rumeurs, des gens malades, constaté aussi l’impuissance des médecins ibéens, à soigner les concernés. Vous savez, que seuls les mages sont touchés. Parce que vous en faites partie, parce que vous en fréquentez. Vous savez, le danger qu’ils courent. Vous voulez les aider, leur assurer la protection dont ils ont besoin, face à une extermination certaine.

Vous n’y croyiez plus, pourtant, jusqu’à ce que ces autres rumeurs vous parviennent, plus douteuses. Un rendez-vous à Ibelin, pour tous les malades. La Rose a dépêché dans le plus grand secret quelques unes de ses Épines mages des Portails, sachant pertinemment compromettre leur survie, dans les différents duchés d’Ibélène, pour avertir les Épines en place, et acheminer les mages et ceux qui les accompagnent au point de rendez-vous.

Une lueur d’espoir, mais peut-être un piège. Vous doutez : ne jetteriez-vous pas vos proches dans la gueule du loup, à les amener si près de leurs détracteurs ? Ne vous compromettriez pas vous-même ? Le secret sur le point commun entre les malades n’a pas encore éclaté, mais n’est-ce pas une ruse, ne savent-ils pas ?

La situation ne vous laisse pourtant guère le choix, le risque est grand, mais ne l’est-il pas autant, à rester immobile ? C’est donc à Ibelin, dans le plus grand secret, dans un lieu soigneusement choisi pour passer inaperçu, Melbren de Séverac et Lancelot l’Adroit vous accueillent. C'est ainsi que vous vous retrouvez dans un garde-manger, au sous-sol d'une auberge tenue par une Épine. Là, ils vous exposent leur plan et votre destination, Roc-Épine, sans préciser le trajet qu’ils ont établi, avec Maximilien de Séverac et Matvei de Hvergelmir. La méfiance ne vous quitte pas, mais vous voyez bien, que deux de vos quatre interlocuteurs semblent atteints, eux aussi.





Tour 1

Consignes


IRL : du dimanche 13 août au lundi 21 août (18h).
IRP : du 6 au 13 août 1002.

• Ce topic concerne les personnages suivants, inscrits à l’intrigue au préalable : Chasteté (Mélusine), Joséphine, Lancelot, Matvei, Maximilien, Melbren et Virginie (Alméïde). Si vous souhaitez rejoindre l’intrigue, envoyez un petit MP au Destin (en précisant dans l’objet que c’est pour l’intrigue).

• Ce tour dure du 6 août, date à laquelle Lancelot et Melbren se sont vus confiés de répliquer l’abeille, au 13 août, avant votre départ pour Roc-Épine. Il couvre la découverte de votre maladie, votre arrivée à Ibelin, et votre réaction face à ce voyage qui vous attend. La chronologie générale du chapitre est consultable ici.

• Lancelot et Melbren, arrivés grâce à une Épine mage des portails et accueillis par Matvei, ont établi un point de rendez-vous pour tous les mages. Avertis par quelques mages des portails appartenant à la Rose, risquant leur vie, Chasteté, Virginie et les autres Épines ont, discrètement, communiqué sur le lieu de rendez-vous. Vous êtes attendus entre le 10 et le 13, à Ibelin, au sous-sol d'une auberge tenue par une Épine, où les Épines mages de portails prêtes à se sacrifier pour votre survie vous amèneront. Vous vous êtes rendus par vos propres moyens dans la Capitale de chaque duché, pour retrouver le mage des portails.

• Mages, n’oubliez pas que vous êtes sujets à la maladie, que vous êtes frappés par ses symptômes. (La chronologie de la progression de l'épidémie est disponible ici.) Un trafic de philtre de Mortessence a par ailleurs vu le jour.

• L’incertitude règne, quant à la progression de la maladie, à l’existence réelle d’un remède, à votre sécurité, aussi, dans cet empire où les mages ne sont pas les bienvenus.

• Vos convois sont relativement petits, ils ne doivent pas attirer l'attention des Voltigeurs à vos trousses, bien que mages et non-mages se mélangent, les seconds assurant la protection des premiers.

• La trajectoire vous sera précisée au fur et à mesure, vous serez sur les routes, et donc indisponibles pour RP avec les gens ne se situant pas à proximité. Vous êtes en route vers Ibelin puis à Ibelin, actuellement.


• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 500 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, peut compter jusqu'à 700 mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :jongle:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMar 15 Aoû - 10:02

Ibélène • Compagnes



Virginie

Tendre-Chair



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



12 août 1002, dans la journée

Tu es penchée sur l'inventaire de vos vivres depuis quelques minutes lorsque quelques coups retentissent à la porte. Par réflexe, tu relève les yeux et vois une silhouette entrer, accompagnée de l'un de vos camarades des Épines. Encore un, songes-tu avec lassitude, désolée de voir tant de personnes affligées par un mal qui envahit tout le continent. Tu laisses ton regard parcourir le sous-sol de la taverne, se poser sur les personnes venues de tous les coins d'Ibélène dans l'espoir de trouver un miracle à ce qui les attend. Tu espères que vous pourrez le leur fournir, c'est en tout cas votre objectif, mais tu crains que la route ne soit parsemée d'embûches et que ce ne soit pas aussi simple que prévu, malgré toutes les précautions qui ont été prises. Ca fait plusieurs jours que vous vous activez, petites Épines, afin de venir en aide à ceux qui en ont besoin et tout est prêt pour le départ. Bientôt, vous ne pourrez plus attendre.

Poussant un soupir, tu reposes ta liste alors que le comte de Séverac commence à expliquer le but de leur voyage à tous ceux présents. À la veille du départ, il est important que chacun sache dans quoi il s'embarque et tu remarques l'air surpris de certaines personnes. Roc-Épine est loin, il y a un désert à traverser, tu comprends la mine inquiète des malades et de leurs proches, mais tu sais que vous avez fait tout votre possible pour éviter les problèmes qui pourraient survenir. Votre voyage est désormais entre les mains de Volga et vos vies entre celles du Destin. Puissent-ils se montrer cléments.

D'un pas discret, tu t'approches du jeune Séverac et de son camarade l'Adroit que tu sais chargés d'une mission particulière. Tu sais qu'ils étaient les personnes évidentes pour une telle mission, mais ta prudence te pousse à t'en informer par toi-même. Les deux hommes, à la fois savants et mages, discutent à la lueur des cristaux qui éclairent le garde-manger et tu t'inquiètes de leur état de santé. Mais, aussi terrible que cela puisse être, l'urgence est autre.

Tu t'assois près des deux et leur adresse un sourire hésitant. « Comment se présente l'abeille ? Pensez-vous qu'elle fonctionnera correctement ? » Ce n'est pas la première fois que tu te le demandes et, depuis qu'ils sont là, tu leur as souvent posé des questions diverses sur cet objet du Temps et sur son fonctionnement. Sauront-ils seulement le faire marcher jusqu'au bout ?



Spoiler:
 


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde d'Erebor le Ven 18 Aoû - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMar 15 Aoû - 16:51

Ibélène • Compagnes



Chasteté

Mille-Saveurs



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



12 août 1002, au soir


Fatiguée.
Oh, elle est beaucoup de choses, Chasteté Mille-Saveurs : raisonnable, mutine, loyale, gourmande, responsable, généreuse, orgueilleuse… mais ce soir, elle est surtout fatiguée. Cela fait quelques jours que la Rose Écarlate l’a informée d’un grand rassemblement de malades qui partira d’Ibelin pour rallier Roc-Épine, et qu’elle a transmis la nouvelle aux membres de sa Loge. Virginie s’est activée, pour s’assurer de l’organisation, de la logistique, prêter la main et accueillir les envoyés de Lorgol arrivés le 10 août ; Chasteté, elle, n’a pas épargné sa peine pour rassembler clandestinement le plus de malades possibles. Il y en a quelques-uns parmi les Compagnes, à la plus grande surprise des premières concernées ; et les deux responsables de la Maison d’Hacheclair ont maintenu leur campagne de recrutement pour légitimer leur présence dans la capitale.

Fatiguée.
Elle est si fatiguée, mais Virginie n’est pas encore rentrée, et Chasteté veut lui parler, s’assurer que tout se passe bien avec les deux mages lorgois, et avec les deux sires ibéens venus leur prêter main-forte. Elle ne connaît les Séverac père et fils que de réputation, et n’a jamais auparavant côtoyé Lancelot l’Adroit, mais le sire de Hvergelmir lui est connu par sa très récente entrée au sein des Épines : le message envoyé par la Rose précisait qu’il serait l’une des têtes pensantes de l’organisation, et qu’elle devrait lui venir en aide, quoi qu’il demande. Elle s’est donc fait connaître, se portant à sa rencontre avec Virginie dès le premier soir de son arrivée pour l’informer de leur présence, et préciser qu’elles seraient à sa disposition s’il avait besoin d’elles.

Parce qu’elles sont gentilles.
Très, très gentilles.
Il n’a pas eu l’air particulièrement intéressé par l’offre.

À la veille du grand départ, c’est bien tard que Virginie arrive enfin, tout aussi éreintée que Chasteté. À mi-voix, elles échangent les dernières informations, s’assurant que leurs affaires sont prêtes. Demain, elles devront se lever bien avant l’aube, pour transporter à la taverne de rendez-vous les quelques malades dissimulés dans la Maison d’Ibelin. Et ensuite… Advienne que pourra !

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMer 16 Aoû - 6:13

Le 12 août 1002, au soir

« ... et si vous avez la moindre question, le sire de Séverac et moi-même tenterons au mieux d’y répondre et d’apaiser vos craintes. » Il esquisse un sourire, qu’il espère rassurant, mais qui se fait probablement plus nerveux qu’autre chose. Il a bien vu les regards un peu dubitatifs des nouveaux arrivants auxquels il a décidé de s'adresser à part des autres, et même un peu effrayés en vérité, et Matvei espère que ses mots sauront calmer leurs angoisses. Celles de tous. D’eux, Épines et alliés, comme des autres, victimes de cette épidémie fulgurante qui ravage d’ores et déjà le continent.

Une Épine. Lui.
Matvei de Hvergelmir.
S’il savait, le noble sénéchal, comme de ce simple choix, d’un simple oui bégayé, il remonte jusqu’à la création de la Rose Écarlate, jusqu’à une aïeule au nom qui vivra éternellement. Architecte, comme celui qui a construit cette Académie où il enseignera désormais - Épine, comme sa fille, qui mis son bouclier au service de la paix.
Il n’a cela dit pas vraiment eu le temps de réfléchir aux implications de sa nouvelle vocation d’Épine - il s’est plutôt fait littéralement catapulter dans ces implications et obligations, d’un saut dans les ombres jusqu’à Ibelin. Et depuis, tant bien que mal, il essaie de se dépatouiller avec ces responsabilités soudaines, avec ce poids nouveau qui pèse sur ses épaules. Celui, angoissant, de plusieurs vies, qui dépendent de lui, d’eux, de toute cette minutieuse et secrète organisation. Pour l’instant, tout semble bien aller, selon les plans élaborés avec le sire de Séverac, qui est habitué à gérer des situations irrationnelles et tout à fait hors de tout entendement commun et ne voit sans doute dans toute cette histoire qu’un peu de renouvellement. Les derniers futurs malades sont arrivés, outre ceux dissimulés par les dames Chasteté et Virginie. L’inventaire des vivres fait. L’abeille fonctionnelle. Les guerriers et combattants parés, armés. Et tous sont prêts. Peut-être.

(Tu vas probablement tout gâcher.)

Matvei chasse la voix sournoise de Maksim de son crâne et va plutôt se poser dans un coin du sous-sol, afin de détailler une nouvelle fois les plans de voyage. Il regarde, par quelques coups d’oeil, ses camarades de voyage. Ses alliés. Un rassemblement de personnages tous plus scandaleux les uns que les autres, entre Cielsombrois et Compagnes, mais dont les capacités le rassurent et lui assurent qu’il n’est pas seul dans cette épreuve.
Ses ongles claquent nerveusement ; la semelle de sa chaussure frappe le sol, accompagnant le bruit prudent des conversations à voix basse. Il a besoin de se distraire. De penser à autre chose. De se dire que tout ira bien.

(Tu n’aurais pas dû accepter.
Tu n’es pas fait pour cela.
Réussir.)

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens 794932WikiFredia


Dernière édition par Matvei de Hvergelmir le Ven 18 Aoû - 20:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMer 16 Aoû - 19:06

Encore une. Toujours plus de victimes, prises de ces étranges symptômes qui criaient au monde leur nature de mage. Heureusement que le secret était encore gardé et qu’Ibélène ne savait pas. Car si l’empire du Savoir avait connaissance d’une telle chose, alors les malheureux mages, qu’ils soient connus, cachés, reclus, dans le déni, risquaient de souffrir milles maux. Croire cependant que les autorités n’auraient pas vent d’une telle chose était naïf. Et Joséphine n’était pas naïve, elle espionne de la Cour qui savait de quelle manière les informations trouvaient leurs petits chemins jusqu’aux bonnes oreilles. Elle aurait pu ignorer encore longtemps ladite information d’ailleurs, elle qui n’était pas dans les confiances de tous et surtout pas une Epine chargée de veiller sur ces pauvres mages malades.

Pourtant, c’était un ami qui l’avait averti. Plus que cela même, c’était le jeune Melbren, réfugié depuis des mois à Lorgol, qui était parvenu à prendre contact avec elle pour lui demander assistance. Mélusine l’ayant abandonné à Svaljärd lors des terribles événements survenus à la capitale kyréenne, elle s’était retrouvée avec le baron de Sylvamir, lui aussi resté – laissé – en arrière. Elle serait sans doute restée avec lui pour ne pas le laisser dans la longue solitude de ses terribles devoirs de sénéchal, surtout en l’absence de sa femme, mais le message qui lui était parvenu l’avait mise dans une délicate situation. Sans totalement raconter l’histoire à Hiémain, elle lui avait expliqué le problème qui la tiraillait, et c’est lui qui avait décidé en fin de comptes, l’incitant à prendre part à cette mission secrète si cela avait de l’importance. Elle ignorait que lui aussi savait mais qu’il ne pouvait ainsi abandonner son rôle, et qu’il préférait la voir agir pour la bonne cause que de se morfondre avec lui. Ca n’avait pas empêché Joséphine de culpabiliser d’abandonner ainsi le mari de sa chère Mélusine qui allait se retrouver bien seul.

Elle avait obéit, poussée par son envie d’aider les autres en plus de celle d’aider Melbren qui avait prit le risque de la contacter. Alors dans la plus grande discrétion, la fille des ombres qu’elle était avait rassemblé ce qu’elle avait pu de mages, les pauvres déjà doucement malades, et avait, grâce à une Epine, rejoint la capitale Ibéenne comme stipulait les informations qu’elle avait reçu. Du reste, lorsqu’elle arriva au lieu secret de toute cette petite organisation, elle ne fut guère plus mise dans le secret, se contentant d’aider les quelques malades. Elle fut surprise de reconnaître des têtes qu’elle connaissait – pour certaines très bien – dans les meneurs du groupe. Elle n’avait eut que peu l’occasion de converser avec Melbren encore, le laissant à sa charge en ayant malgré tout conscience que lui aussi était un mage et qu’il contracterait sans doute aussi le mal qui affaiblissait les autres. Une inquiétude qui fut, pendant une seconde, éclipsée par cette étrange abeille dont il avait la charge, avec le jeune Lancelot, un de ses frères des Miracles. Cette abeille, elle l’avait déjà vu, déjà observé, quelques mois plus tôt, dans ce musée des bas fonds de Vivedune, restée sur une étagère. Elle avait bonne mémoire encore de ces événements, et elle fut surprise de voir semblable objet ici à présent. A quoi pouvait-il servir ? Elle ne put en apprendre plus à ce sujet, mais la question demeura dans son esprit, se cachant dans un recoin tandis qu’elle continua à faire ce pour quoi elle était venue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyVen 18 Aoû - 20:49

13 août, tôt le matin.

Tu fermes les yeux un instant alors qu'une nausée te prend. Tu tentes de ne rien laisser paraître, au vu de la situation. Tous ces gens qui vous écoutent, Matvei, ton père, Lancelot et toi. Fort heureusement, le sénéchal a pris le relais depuis un certain laps de temps. La tête s'est mise à te tourner et tu aurais été incapable d'ajouter quoique ce soit. Tu rouvres les yeux et constates l'espoir dans certains regards, le désespoir dans d'autres, surtout ceux des mages dont les symptômes semblent avancés.
Les tiens sont apparus dans la nuit et ils t'ont réveillé de manière fort peu agréable. Tremblant, trempé de sueur, tu es allé boire un verre d'eau, que tu as bien cru ne pas réussir à avaler sur le coup. Tu es ensuite allé chercher réconfort auprès de Joséphine, égoïstement, mais cela vous a permis de vous retrouver en bonne et due forme.

Ton mal-être s'est calmé depuis cette nuit, mais les dés sont jetés à présent : tu as finalement contracté la maladie et tu te retrouves dans le même flou que tous ces mages malades. Tu bénis le Destin de t'avoir laissé tes pleines facultés pour travailler sur l'abeille avec ton ami, Lancelot.
Vous revenez de loin. Dès le 06 août, un noble vous a contactés pour vous confier ce projet. Hors de question de refuser, tant les jeux étaient grands. L'artisan et toi vous êtes attelés à la tâche sans attendre dans son atelier. Vous avez peu dormi, vous avez même parfois oublié de manger, mais, à force d'essais infructueux, d'avoir retourné la situation dans les sens, vous êtes venus à bout de cette énigme. Après tant de mois à étudier ce que tu pouvais du Savoir du Temps, de ses sabliers sans relâche, une avancée, enfin ! Un honneur d'être l'une des deux personnes choisies pour élucider ce mystère. Une grande fierté. Relativisée bien vite face à l'ampleur de l'épidémie magique et aux pertes hypothétiques.

C'est donc épuisé, mais l'espoir au creux de ton cœur, que vous avez rallié Ibelin, au prix cher payé de l'affaiblissement accéléré d'un mage des portails volontaire. Rien ne pourrait exprimer ta gratitude envers lui, si ce n'est de trouver réellement une solution. Dans tous les cas, cela n'a fait que renforcer ta détermination à résoudre ce puzzle et à aider tous ces gens.
Matvei de Hvergelmir vous a accueillis sur place, vous a expliqué la raison de votre arrivée et vous n'avez pas chaumé depuis. Personne, d'ailleurs. Tu as aidé comme tu pouvais, dès que possible, et les mages se sont faits de plus en plus nombreux à chercher refuge, aide, à passer la porte de l'auberge. Tu as dû en rassurer quelques uns, faisant de ton mieux pour les faire patienter en attendant que votre voyage commence.

Vous en êtes là, dans l'attente du départ pour Roc-Épine. Il est tôt, tu es impatient et plein d’appréhensions. Des cernes sous les yeux pour ta part, mais une volonté de fer alimentant ton âme. Tu espères être à la hauteur de la tâche. Tu ressens une envie soudaine d'aller trouver les bras de ton père, sous la fatigue, sous l'angoisse, sous le poids de ce qui vous attend et de l'espoir que les gens placent en vous. Pourtant, tu forces cette vague au loin, au fond, là où elle ne se manifestera plus pour l'instant : tu as 25 ans, bon sang. Tu es un Séverac et tu feras honneur à ta famille. Cette fois-ci.

Spoiler:
 



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B
















Dernière édition par Melbren de Séverac le Lun 11 Sep - 18:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptySam 19 Aoû - 5:14

13 août, le matin

Et me revoilà en territoire ibéen.  Je n'éprouvais que très peu de joie à l'idée de mettre les pieds dans cet empire où l'on avait bannis les miens. Où je n'étais absolument pas en sécurité.  S'il n'en était allé que de moi-même, jamais, au  grand jamais, je ne me serais lancé dans pareille aventure rocambolesque.  Mais j'y avais été quelque peu contraint.  Il fallait que je récupère cette fichue abeille pour l'Ordre.  Ces soirs où, épuisé, Melbren s'aventurait à sombrer dans le sommeil l'espace de quelques minutes, je copiais les plans de l'objet en question.  Je les avais caché, pour qu'il ne les trouve pas, dans l'intention de les remettre dès que possible à l'Ordre.  Néanmoins, depuis que ce noble à la coupe de la Rose Écarlate était venu nous remettre le modèle à reproduire, j'avais été constamment avec Melbren.  Impossible de m'éclipser.  Il fallait que ce mécanisme fonctionne avant le départ.  Il fallait réussir.

Et nous l'avions fait.  Une réplique.  Très sommaire.  Rien à se rendre fier d'un tel travail.  Si on m'avait donné un délai plus raisonnable, on aurait pu faire mieux.  Travailler avec cet ami de longue avait été plaisant.  Enrichissant même.  Mais en l'espace de quelques jours, sans notice, pouvait-il vraiment s'attendre à ce que cela soit un travail de grande qualité?  J'avais en horreur de travailler dans la précipitation.  Et j'avais répondu plutôt acerbe à cette compagne venue nous demander si nous étions certains que l'abeille, ce mécanisme du Temps, fonctionnait proprement.  Il ne fallait pas s'attendre à des miracles alors qu'on ne nous avait donné qu'à peine quatre jours pour tout terminer avant de nous faire venir à Ibelin.  Cela faisait déjà trois jours que nous y étions.  Trois jours que notre vie était mise en danger.  Et voilà que je commençais un vilain rhume.  Je n'avais pas l'intention de mourir pour sauver le reste du continent.  Même si cela avait quelque chose de poétique.

Je me sentais tel un lion en cage : prisonnier et pas à ma place.  Si j'avais tout abandonné pour Lorgol, j'avais plusieurs raisons et de me retrouver à nouveaux en Ibélène me rendait nerveux.  Ils nous avaient chassés.  On ne voulait plus de nous, ces mages ibéens.  Et pourtant j'étais là, prêt à entreprendre un voyage pour sauver le plus grand nombre.  Au risque de tuer un mage des portails simplement pour qu'il nous envoie Melbren et moi en territoire ennemi.  Un endroit que nous avions fuit tous les deux.  Quelle ironie.  J'avais emmené très peu de choses avec moi, donc en ce matin du grand départ, j'étais prêt.  Prêt, mais nerveux.  Et si en fin de compte l'abeille ne fonctionnait pas.

L'idée de rejoindre Melbren pour lui partager mes inquiétudes me vint un instant à l'esprit, mais je décidai à l'encontre de cette proposition.  Je ne devais pas lui partager mes angoisses.  Il ne semblait d'ailleurs pas dans un très bon état.  J'avisai ce Kyréen, celui qui avait vu à l'itinéraire avec Maximlien de Séverac et vous deux, les deux inventeurs.  Il m'avait apparu plutôt nerveux la veille au soir et ce fait ne me semblait pas trop changé maintenant que le départ était encore plus près.  Je me décidai donc à le rejoindre, laissant Melbren la liberté de rejoindre son père ou cette amie qu'il avait appelé à venir.  « Je crois que vous feriez mieux de vous montrer plus détendu, même si vous ne l'êtes pas.  Ce sont lorsque les cordes d'un instrument sont trop tendues qu'elles ont tendance à fausser et se briser, » l'apostrophai-je pour commencer.  Je n'étais pas particulièrement doué pour apaiser les tourments des autres.

Spoiler:
 






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptySam 19 Aoû - 13:20

Ce n'est pas comme ça qu'il pensait retourner à Ibelin Maximilien. Après la mort de l'impératrice, après les malheurs qui ont suivi la fête tant attendue en Valkyrion, retourner clandestinement dans la capitale ibéenne ? Caché dans une auberge, dans un garde-manger, à échafauder des plans pour fuir les Voltigeurs de leur propre empire ? Pour fuir les Voltigeurs de Melsant ? Il y a quelques jours à peine, Maximilien aurait éclaté de rire à cette idée, et l'aurait mise sur le compte d'une exposition trop longue aux drogues raffinées de son duché. Et pourtant, le voilà, à expliquer à un nombre croissant d'hommes et de femmes malades quel sera leur route pour rejoindre la sécurité et la promesse d'une guérison.

Pour Melbren. Son petit dernier, dont la magie court dans les veines au même titre que le savoir. Parce que les siens passent avant Sombreciel, avant sa place de premier conseiller. Il sait pourtant Maximilien qu'en cas de capture, sas doute lui faudra-t-il renier tout ce qu'il croit. Castiel n'aurait pas hésité à l'envoyer auprès de Melbren, mais le duc ne peut en aucun cas être impliqué das cette évasion des mages ibéens. Maximilien prie fortement pour qu'il ne se passe rien, mais il sait à quel point les catastrophes sont rapides à arriver. Le conseiller poussent un léger soupir, posant ses yeux sur le benjamin de la fratrie Séverac, tandis que le sénéchal de Hvergelmir  a pris le relais du discours, expliquant aux mages présents ce qu'il va se passer et quel sera leur prochain mouvement. Maximilien ne connaît pas beaucoup l'homme qui semble un peu perdu mais le cache de son mieux. Ils le sont tous de toute façon, perdus, anxieux de leur avenir ou de celui de leur proche. Une dernière prière à Nep, qu'il protège les siens, et le comte s'approche de son fils pour lui poser un bras réconfortant autour des épaules. Melbren a travaillé dur, il le sait, mettant en danger sa santé pour parvenir au résultat espéré. Chacun d'entres eux a travaillé dur, les Epines tout particulièrement, mais Maximilien s'iquiète davantage pour son fils. Son petit garçon qui n'a plus guère besoin de lui, mais dont il est tout autant fier que chacun de ses enfants.

C'est pour l'aider qu'il est ici, à tracer la carte d'un voyage désespéré en territoire ennemi. Des enemis qui sont, pour la plupart, des proches et des connaissances des mages rassemblés ici. Mais ainsi est la guerre, n'est-ce pas ? Tel est le but, diviser et écraser les amitiés, tout détruire pour reconstruire ensuite un monde qui sera détruit encore et encore. C'est sur cette pensée bien déprimante que Maximilien adresse une dernière pression aux épaules de Melbren avant de se diriger vers les deux Compagnes qui semblent revoir, encore une fois, la liste des fournitures qui ne cesse de s'allonger, avec l'afflux toujours plus grand des malades.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyLun 21 Aoû - 5:02

Le 13 août 1002, au matin

Chaque liste a été vérifiée et contre-vérifiée trois fois. Par lui, par le comte de Sévérac, par lui une nouvelle fois. Chaque tête comptée et recomptée. L’itinéraire vu et revu, en détail, sans qu’ils puissent prévoir exactement ce qui les attendra sur leur chemin jusqu’à Roc-Épine. Des peurs irrationnelles lui sont venues, durant la nuit, l’empêchant de complètement se reposer, de grappiller ces miettes de sommeil si nécessaires.
Que la maladie progresse à un rythme imprévu et qu’en quelques jours à peine, tous les mages soient d’ores et déjà trop atteints pour survivre à tout cela.
Que ce soit un guet-apens et qu’au bout du chemin, ils ne trouvent tous que la mort, mages et alliés confus.
Qu’en Erebor, ils soient arrêtés parce qu’ils ont des Cielsombrois à bord. Même pas des mages : des Cielsombrois.

Les idées noires, il a tenté de les chasser, et ce matin, c’est d’autant plus important. Matvei se fait calme, assuré, alors qu’ils terminent de vider l’auberge de ce qui sera utile à leur épopée, mais il faut croire que sa nervosité n’a échappé à personne. Et si personne n’avait pour l’instant crû bon de venir lui en parler, il faut bien que croire que ces instants de grâce sont désormais terminés : « Je crois que vous feriez mieux de vous montrer plus détendu, même si vous ne l'êtes pas. Ce sont lorsque les cordes d'un instrument sont trop tendues qu'elles ont tendance à fausser et se briser. » Pas de bonjour, aucune salutation, et Matvei fronce les sourcils à cette intervention qui, si elle est bien imagée et digne des enfants de Sombreciel, n’a rien de la délicatesse qu’on pourrait attendre de ce savant. Lancelot l’Adroit, qu’il dit s’appeler : avec les outils et les objets, il veut bien le croire, mais pour le reste… « Merci du conseil, sire l’Adroit, répond poliment le Kyréen, sans se départir de son sérieux et de sa réserve, et sans non plus répondre avec le même manque de tact. Prenez ma fébrilité comme une marque de mon engagement envers cette cause, mais ne soyez pas inquiet. Le Cielsombrois a le teint pâle (classique), la goutte au nez, les yeux petits. Fatigue, ou maladie ? Mélange des deux. Êtes-vous prêt, Lancelot ? » Il a bien intérêt à l’être. Ils ont tous eu bien peu de temps pour se préparer, les deux jeunes savants encore plus, mais ils sont aussi prêts qu’ils le peuvent. N’est-ce pas ?

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMar 22 Aoû - 1:50


Chroniques d'Arven

Intrigue 2.5

La Mort dans les Veines

Août et septembre 1002


Intrigue animée par Elnaië


Le moment de partir est enfin arrivé ! L’agitation se faisait plus importante, mais Melbren et Lancelot prennent patiemment le temps de vous apprendre que les meilleurs alchimistes se trouvent à Roc-Épine, et qu’ils sont déjà en train de chercher un remède à cette maladie qui frappe tout le continent. La Rose ne vous laissera pas tomber, et votre protection sera assurée tout au long du trajet par les guerriers qui ont répondu à leur appel, et ceux embauchés par certaines familles, certaines couronnes ducales.

Vos maigres effets et provisions sont entassés dans les sacoches que portent les rares chevaux dont vous disposez, tirant les deux petites carrioles dans lesquelles se trouvent les malades qu’il faut ménager – les Épines sont formelles, les gens s’installent, quelques vivres leur sont données et le reste va dans les sacoches. Ne seront ajoutés les effets personnels que s’il reste de la place. Chasteté et Virginie organisent les répartitions des mages puis des ressources, inflexibles.

Le convoi est prêt à partir. Votre trajet ne devrait pas s’avérer trop difficile, la plupart d’entre vous étant encore bien-vaillants. Les choses se compliquent, pourtant, le 26 août, alors que le silence maladif des mages et de leurs compagnons inquiets sont remplacés par un bruit insupportable : gémissements de douleur suite aux nausées et maux de tête, d’inconfort, mouvements agités…

Vous devez avancer, pourtant, ne pas permettre à la maladie de gagner du terrain, en vous arrêtant. Pourtant, les mages doivent se reposer, et leurs protecteurs se relayer pour veiller sur eux…






Tour 2

Consignes


IRL : du mardi 22 août au lundi 28 août (18h).
IRP : du 13 au 27 août 1002.

• Ce topic concerne les personnages suivants, inscrits à l’intrigue au préalable : Chasteté (Mélusine), Joséphine, Lancelot, Matvei, Maximilien, Melbren et Virginie (Alméïde). Si vous souhaitez rejoindre l’intrigue, envoyez un petit MP au Destin (en précisant dans l’objet que c’est pour l’intrigue).

• Ce tour dure du 13 août, date de votre départ pour Roc-Épine, aux alentours du 27 août, date à laquelle vous aurez à peu près effectué le tiers du chemin. Il couvre votre avancée jusqu'à Croise-Rus, en Valkyrion à proximité d'Erebor. La chronologie générale du chapitre est consultable ici.

• Chasteté et Virginie répartissent personnes et vivres, Melbren et Lancelot se préparent à guider le convoi avec Matvei.

• Mages, n’oubliez pas que vous êtes sujets à la maladie, que vous êtes frappés par ses symptômes, et passés au stade 2. (La chronologie de la progression de l'épidémie est disponible ici.) Un trafic de philtre de Mortessence a par ailleurs vu le jour.

• L’incertitude règne, quant à la progression de la maladie, à l’existence réelle d’un remède, à votre sécurité, aussi, dans cet empire où les mages ne sont pas les bienvenus.

• Vos convois sont relativement petits, ils ne doivent pas attirer l'attention des Voltigeurs à vos trousses, bien que mages et non-mages se mélangent, les seconds assurant la protection des premiers.

• La trajectoire vous sera précisée au fur et à mesure, vous serez sur les routes, et donc indisponibles pour RP avec les gens ne se situant pas à proximité. Vous êtes en route vers Croise-Rus, puis à Croise-Rus ou aux abords de la ville.


• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 500 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: Pensez à dater vos messages, pour faciliter la compréhension.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :jongle:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMar 22 Aoû - 19:04

Ibélène • Compagnes



Chasteté

Mille-Saveurs



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



13 août 1002, au matin


Les voilà partis. A l’aube, Chasteté et Virginie ont escorté au point de rendez-vous trois Compagnes présentant les premiers symptômes de la maladie, après avoir obtenu d’elles confirmation qu’elles sont bien dotées d’un potentiel magique, même s’il n’a jamais été exploité. La Guilde a fourni une roulotte petite mais solide et confortable pour les y installer toutes les trois, ainsi que les deux robustes chevaux de trait pour la tirer, et Chasteté alternera avec Virginie pour la conduire. Préoccupée, la responsable du petit groupe de Compagnes se joint brièvement aux chefs du convoi, le Séverac junior et le maître l’Adroit, ainsi que leurs assistants logistiques, le Séverac senior et le sire de Hvergelmir. Elle se sentirait bien plus rassurée avec un bataillon de Guerriers pour les accompagner, mais leur convoi est modeste et les moyens, limités. Quelques charrettes pour transporter les plus atteints, une poignée de mules de bât, des chevaux pour les plus riches – et ça se limite là. Trop peu de combattants pour défendre les malades si jamais les choses devaient dégénérer au point de nécessiter des armes ; mais le parti pris a été celui de la discrétion, et Chasteté ne peut que souscrire à cette vision. Dignement, la Compagne salue les hommes au visage si sérieux, délivrant son rapport avec une claire efficacité héritée de ses années de service en tant qu’Épine.

« Nous sommes prêtes, messeigneurs. Les vivres ont été chargées dans les chariots de provisions, nous avons de quoi tenir deux semaines environ pour le moment, trois en nous rationnant sévèrement, mais il faudra nous ravitailler en boisson aux points d’eau que nous croiserons. » Et en vivres, quand ils atteindront l’embranchement de Croise-Rus. Le rationnement sera sûrement dommageable à la santé des malades, alors... peut-être faudra-t-il le faire avant, ou chasser sur la route pour se procurer du gibier que la guerre n'aurait pas déjà chassé. « J’ai pris la liberté d’emmener des médicaments et des herbes pour traiter la fièvre et tenter de ralentir la progression de la maladie chez les plus atteints, mais je ne suis pas certaine qu’ils seront d’une quelconque efficacité… Enfin. Nous verrons. Si vous y consentez, je souhaite que deux personnes supplémentaires voyagent avec les Compagnes malades : ce sont deux jeunes apprenties de la Maison d’Ibelin, non-mages, qui ont accepté de nous suivre pour prendre soin des malades du convoi. Vous serez occupés avec la gestion de notre itinéraire, et les autres non-mages ne sont pas assez nombreux pour assurer le confort de ceux que nous escortons. » Sans parler des tâches domestiques que sont la cuisine, la vaisselle, la lessive et autres réjouissances, car Chasteté doute fortement que les hommes non-mages daignent y prêter la main autrement que pour ramener du petit bois...

Silencieuse à présent, elle attend leur assentiment. La roulotte des Compagnes sera bondée si elles y demeurent à sept, mais elles se débrouilleront. Il le faudra bien !

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 24 Aoû - 15:04

Ibélène • Compagnes



Virginie

Tendre-Chair



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



13 août 1002, le matin

Vous voilà enfin partis et tu sens que tout le monde n'est pas très rassuré à la perspective de ce voyage qui vous attend. Toi non plus cela dit, mais tu gardes un visage aussi serein que possible. Il n'y a bien que Chasteté qui connaisse le fond de ta pensée et probablement parce qu'elle la partage, dans une certaine mesure. Vous êtes un certain nombre à prendre la route et si vous veniez à être attaqués, vous ne seriez pas en mesure de vous défendre. C'est pourtant la décision qui a été prise, c'est la discrétion qui a pris le pas sur la force brute et votre voyage sera long, mieux vaut ne pas vous faire remarquer. Tu jette un oeil en direction des jeunes Cielsombrois qui se sont chargés de l'objet du Temps qui doit vous y faire parvenir rapidement, mais tu ne peux t'empêcher d'éprouver une certaine appréhension. Tu es prudente, tu t'attends à tout, tu ne veux pas échouer dans cette mission qui vous a été confiée.

Tu laisses Chasteté se charger des modalités de voyage de leurs camarades Compagnes, vérifiant de ton côté que vous aurez assez de vivres pour la route, avec ces nouvelles bouches à nourrir. Il vous faudra trouver des endroits où vous ravitailler, mais il te semble que les sires de Hvergelmir et de Séverac ont prévu cela dans leur itinéraire. Tu notes pour toi-même qu'il faudra être vigilent à ce sujet durant le trajet.


27 août 1002, fin d'après-midi

Et le voyage débute, roulottes et chevaux avancent d'un pas qui semble tranquille et pourtant, grâce à votre merveilleuse abeille, vous avalez les kilomètres plus vite que vous l'auriez cru possible. Malgré ta prudence, tu gardes une façade optimiste afin de ne pas inquiéter les malades qui vous accompagnent. Pourtant, un jour, tu vois bien que leur état empire un peu plus. Tu les vois pris de nausée, tu sens la fièvre sur leur front brûlant. Vous avez avancé toute la journée sur les routes froides de Valkyrion et tu remarques les traits fatigués de certains.

« Messires, attendez. » Tu hèles les deux hommes en tête du convoi et, quand ils se retournent, tu leur fais signe de s'arrêter. Toi-même, tu tires sur les rênes maintenant les chevaux de trait et tu descends sur le chemin de terre pour avancer jusqu'à eux. Tes yeux se lèvent vers les leurs, à tour de rôle. « Nous devrions nous arrêter quelques instants. Nous n'avons pas ralenti de la journée, nous avons besoin de repos et de nous occuper des malades. Ils vont de plus en plus mal. » Ta voix ne porte pas assez loin pour alerter les concernés, mais tu partages ton inquiétude avec eux. Depuis la veille, les nausées semblent s'intensifier et les chaos de la route ne font rien pour améliorer leur état. Tu redoutes qu'à trop vous presser, vous ne leur rendiez pas non plus service.



Spoiler:
 


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 24 Aoû - 21:34

Le 13 août 1002, au matin

La fébrilité se fait plus discrète, alors que le convoi est sur son départ. Elle a fait place à une tranquille confiance en leur petit groupe. Ils ont tout empaqueté, distribué, et dans les carrioles, les malades sont fin prêts à être transportés vers ce qu’ils espèrent tous être leur salut.
Matvei aime les gens organisées et pour cette raison, il tient en grande estime la toute nouvelle Madame de Bellifère, qui est un véritable trésor d’organisation et de rigueur. Dans ce métier, il suppose que c’est une des nombreuses clés. Alors il écoute son compte-rendu avec grand plaisir, appréciant l’ingéniosité de ses réflexes, et son regard pâle se détourne uniquement lorsqu’elle lui mentionne deux possibles nouvelles pensionnaires. Deux apprenties qu’il aperçoit, non loin de la roulotte appartenant à la Guilde des Compagnes, et il refait le décompte des malades et des gens sains, dans son esprit. Ils sont très peu et ils ne peuvent pas se permettre d’être bien plus, mais refuser une aide si cruciale est définitivement contre ses convictions. Surtout en cet instant. « J’y consens tout à fait, dame Chasteté. Ces deux demoiselles ne seront certainement pas de trop, pour soigner les malades et aider aux différentes tâches, et si vous leur faites confiance, ainsi soit-il. »

Un tintement résonne à son col, lorsqu’il se détourne.
Celui d’un grelot, qu’il serre un instant entre ses doigts, comme pour en appeler tout ce qu’il peut.
Oh, Alder, puisses-tu les guider sûrement sur les chemins de ton empire.

♦♦♦♦♦

Le 27 août 1002, fin d’après-midi

Deux semaines que vous êtes sur les routes. Tout se déroule… bien. Presque trop bien, a réfléchi un Matvei pessimiste, habitué à ce que chaque bonne chose comporte un côté moins reluisant. Les malades sont (étaient) stables, vivres rationnés, mais suffisants, et pour l’instant, ils n’ont rien rencontré de dangereux, Ou de soupçonneux. Il craint cela dit leur arrivée sur les terres d’Erebor, où les caravanes étrangères connaissent souvent triste sort.

Une voix féminine interpelle le sénéchal et le comte, tous deux en tête de convoi. Dame Virginie suggère de s’arrêter et il laisse Maximilien prendre la positive décision à ce sujet. Ils sont épuisés, tous autant qu’ils sont, et l’état des malades s’est en effet dégradé, depuis la veille. Lui, il fait plutôt ralentir sa monture, jusqu’à arriver au niveau des caravanes. C’est que quelque chose agace Matvei. Quelque chose qui le tracasse depuis avant même leur départ et qui s’amplifie, alors qu’ils sont toujours plus près d’Erebor. Quelque chose comme ce voile luxueux qui cache les boucles sombres de la demoiselle Joséphine, si parfaitement coordonné avec une robe des plus révélatrices, même sous son manteau. « Comment vous portez-vous, demoiselle ? Le voyage n’est pas trop inconfortable ? », demande-t-il poliment à la dame de compagnie, qui vient de pointer son museau hors de la caravane où elle voyage, probablement afin de savoir ce qui se passe.

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 24 Aoû - 22:24

Le 27 août 1002, fin d’après-midi

C’est avec grandes précautions que les choses avaient été préparées pour le convoi. Au départ du treize août, passagers et accompagnants étaient près, conscient du long périple qui les attendait. Aidant tant bien que mal les malades, Joséphine n’avait hélas pas pu se rendre aussi efficace qu’elle l’aurait souhaité. Et à dire vrai, lorsque Melbren avait commencé à développer un peu plus la maladie, elle avait fait le choix de rester principalement à ses côtés, veiller sur lui comme elle l’avait souvent fait autrefois. Les organisateurs avaient été clairs, le voyage serait long. Serait-il sans embuche, Joséphine en doutait quelque peu. A plus forte raison s’ils devaient passer par Erebor, dont les habitants laissaient rarement les caravanes passer sur indemnes sur leurs terres. C’était certainement le chemin le plus rapide, mais pas le plus sûr, aux yeux de la petite dame de compagnie, qui n’était pas la première à vraiment apprécier les erebiens, ces barbares.

Deux bonnes semaines se sont écoulées, dans un calme plutôt relatif. Dispensant comme elle le pouvait sa bonne humeur, Joséphine s’était rendue aux chevets des malades comme à son habitude, avant de rejoindre l’une des caravanes. Il faisait encore bien froid dans la région kyréenne, malgré la proximité de la frontière erebienne. Sur le chemin, il était bien facile d’admirer les immenses montagnes à l’horizon, barrière naturelle pour protéger l’immense désert doré. Dans sa contemplation, c’est une voix masculine, qui se veut certainement amicale malgré le ton poli de celui qui s’adresse à elle. Tournant un regard vers l’homme à cheval, l’observant sous son voile tout Cielsombrois, elle reconnaît sans mal le digne Matvei de Hvergelmir, l’un des chefs de ce convoi. Curieusement, il lui fait penser à Hiémain, et le cœur de la petite cielsombroise se serre en pensant à l’époux de sa meilleure amie, et à Mélusine, si loin d’elle, à Lorgol. Avec la même politesse néanmoins, elle répond à l’homme, touchée et intriguée de cette sollicitude vis-à-vis d’elle.

« J’ai connu de meilleur voyage, mais aucun d’entre eux n’était porteur d’autant d’urgence. Je suis plutôt chanceuse je dirais, en comparaison de certains de nos compagnons qui souffrent hélas bien trop. » Elle tourne un regard vers les dits compagnons, réfugiés dans les caravanes à cause du mal qui les blesse. « En tous les cas, c’est bien gentil à vous de vous inquiéter pour moi messire, et je me dois de vous remercier, ainsi que le sieur de Séverac, pour avoir si bien organisé ce voyage, malgré l’empressement. Volga veille sur notre route, nous avons la chance de n’avoir rencontré aucune complication jusqu’ici. » Et elle espérait que cela reste ainsi. « Vous n’êtes vous même point trop fatigué ? » Questionne-t-elle finalement en voyant le regard soucieux de l’homme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 24 Aoû - 23:15

Le 27 août 1002, fin d’après-midi

Joséphine est agréable et il s’en veut, le sénéchal, de devoir transformer cette sollicitude en autre chose - car il les connaît, les Cielsombrois. Il a appris à les comprendre un tant soit peu, à travailler à leurs côtés et à tenter de comprendre leur curieux dessins (et desseins). Si prompts à réagir de façon plus ou moins démesurée. Surtout plus. « Vous n’êtes vous même point trop fatigué ? Un peu, mais ce voyage occupe nos esprits et nous empêchent de nous pencher trop sur cette fatigue. Votre soutien est important et je vous remercie d’avoir accepté de nous accompagner. » Il la flatte dans le sens du poil, la demoiselle, espérant qu’ainsi, elle lui pardonnera sa demande, cristallisée dans son esprit avec plus de clarté maintenant qu’il lui parle. Qu’il entend dans sa voix claire l’accent hautain de Sombreciel.

Une courte pause et Matvei reprend la parole, avec toujours cette même politesse dans sa propre voix : « Je crains quelques complications en Erebor, cela dit. Nos caravanes étant kyréennes, elles courent certainement moins de risques que si elles portaient les emblèmes de votre duché natal, mais nous ne sommes pas à l’abri des raids pour autant. Il nous faudra jouer de discrétion autant que possible. » Il avance petit à petit, dans ses explications, jouant de ses talents d’architecte pour monter sa demande avec prudence, sur une base solide que Joséphine saura comprendre. Elle est Cielsombroise : elle sait plus que tous les autres encore quels dangers peuvent se terrer en Erebor pour les étrangers, ceux de son espèce encore plus. Il est franc, également, peu désireux (et peut-être rudement incapable) de cacher ses craintes et ses angoisses. Il se fait plus terre-à-terre, plus accessible. « Et bien que vos atours soient des plus magnifiques… ils sont peut-être trop cielsombrois pour passer inaperçu. » La bombe est lâchée, à contrecoeur.

Faites qu’elle ne hurle pas.

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 24 Aoû - 23:55

Qu’il est aimable, ce kyréen. Digne, comme à peu près tous ceux qu’elle a pu d’ores et déjà rencontrer. A vivre à Sylvamir avec Mélusine et son époux, elle avait eu l’occasion de rencontrer bien des spécimens du genre glaçon de Valkyrion. Matvei, définitivement, avait des airs de Hiémain, avec cela dit une plus grande prudence encore dans les mots. Elle note bien le compliment qu’il lui adresse, mais ne peut s’empêcher d’y sentir là une flatterie qui cache d’autres choses. Néanmoins, c’est un sourire flatté qu’elle retourne à Matvei. Elle sait, au silence qui suit, que l’attente semble toute calculée pour laisser passer d’autres choses. Quelles seraient-elles, là était la question. La politesse ne faiblit pas dans le ton de l’homme, mais toutes soutenues soient-elles, elles finissent par froisser le sourire de Joséphine. Légèrement crispé, il disparaît totalement lorsqu’il termine.

Faire preuve de la plus grande discrétion ?

Elle le comprenait aisément. Ce n’était pas la première fois qu’elle se rendait en Erebor, loin de là, et elle connaissait le danger qui reposait sur les routes du désert, bien souvent attaquées par les gitans des sables. Et plus encore, elle savait combien ces barbares détestaient les cielsombrois. Le fond du sujet était d’une justesse qu’elle ne pouvait qu’approuver. Cependant… cependant s’il venait lui en parler directement, ce n’était pas sans raison. De cela, elle n’en doutait pas une seconde et dans un froncement de sourcil, elle invita le noble kyréen à poursuivre.

Oh il pouvait bien se fendre de compliments sur sa tenue ! Cela n’empêchait pas à Joséphine de voir rouge dans le propos. Gonflant la poitrine, elle se redressa avec toute sa hauteur de cielsombroise outrée, le rouge rapidement monté sur ses joues pâles et le regard courroucé. C’est un miracle qu’elle n’hurle pas, mais sa voix a certainement grimpée de quelques octaves.

« Je ne suis pas sans ignorer une telle chose, messire, j’ai déjà eu l’occasion de me rendre dans ce duché. » Cela pouvait être surprenant pour une cielsombroise, à n’en pas douter, mais elle continua dans l’irritation. « Sans doute serais-je condamnée à m’adapter à la mode de ces gens. » Oh comme elle est méprisante, en parlant des erebiens. Pourtant lorsqu’elle réside à Sinsarelle ou Chamaar, les choses sont biens différentes… mais en réalité, le simple fait de penser à Erebor lui rappelait la princesse du désert qui lui avait volé sa chère Mélusine et son petit Castiel… « Est-ce là tout ce que vous aviez à me dire, sieur de Hvergelmir ? Je suis plutôt vexée que vous n’ayez voulu m’approcher que pour m’adresser un tel sous entendu. » Oh oui, terriblement vexée, et le rouge n’a eut de cesse de lui monter aux joues, pour le colorer presque totalement du visage de l’outrage.

Ah terribles Cielsombrois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyVen 25 Aoû - 0:28

Le 27 août 1002, en après-midi

Prévisiblement, elle est outrée, le visage rouge de l’outrage en question, mais heureusement, elle ne crie pas. Ni ne hurle. Il remercie en secret tous les dieux, de les préserver de l’ire bruyante de la Cielsombroise, sans toutefois penser que tout est terminé. Oh non ! Il serait même idiot, de penser qu’il s’en sortira si facilement !

Joséphine se fait tranchante, passant de la hauteur pure et simple au mépris envers ces gens qu’elle dit déjà avoir visité, mais dont elle ne semble pas moins détester les coutumes et même la mode vestimentaire. Il… espère que tout ceci signifie qu’elle va se changer, mais Matvei n’ose pas lui demander. Il est plutôt devenu assez rouge lui-même, malgré cet air impénétrable qu’il conserve. Il a l’habitude de décevoir quelques ambitieux aux plans architecturaux improbables et impossibles, mais dire à une dame comment se vêtir, ou comment ne pas se vêtir, justement… c’est très loin du champ de ses compétences. «Est-ce là tout ce que vous aviez à me dire, sieur de Hvergelmir ? Je suis plutôt vexée que vous n’ayez voulu m’approcher que pour m’adresser un tel sous entendu. Il secoue un peu la tête, et le son du grelot accompagne le geste. Là n’était pas ma seule raison de vous adresser la parole, demoiselle. Je veux sincèrement savoir comment se portent ceux qui nous accompagnent, qu’ils soient sains ou non. Ce ne sont pas des conditions f, faciles de voyage et, et je ne veux pas... » Sa voix s’éteint un peu, se perd dans quelques bégaiements incertains, alors que ses yeux doucement partent à la recherche de quelqu’un qui pourrait peut-être l’aider dans cette tâche, qu’il s’est lui-même attribuée.

Le jeune Melbren, par exemple, s’il veut cesser de probablement ricaner sous cape de ses maladresses, pourrait être d’une grande aide.

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyVen 25 Aoû - 2:06

13 août, avant le départ.
 
Tu profites de l'étreinte courte mais bénéfique de ton père, contact ô combien réconfortant. Par la suite, les détails logistiques ont été et revus. Matvei consent à la requête de Chasteté – à qui tu hésites à demander s'il n'y aurait pas des rumeurs d'une branche de Compagnons à venir. Arrive ensuite le moment de rassembler tout le monde pour une dernière explication avant le départ.

Le convoi attentif, tu prends la parole aux côtés de Lancelot, le teint un peu pâle, mais l'assurance dans ton port. Tu offres des paroles aimables, rassurantes, puis viennent les explications sur le déroulement du voyage. « Afin d'atteindre Roc-Épine plus vite, nous sommes munis d'un appareil particulier. » Tu montres l'objet à l'assemblée. « Il nous suffit d'enclencher un mécanisme qui activera l'abeille et permettra d'effectuer le trajet en un tiers du temps initialement prévu. Elle fonctionnera de manière permanente pour un gain de temps précieux. » Tu l'abaisses, sentant ton bras trembler légèrement. « Lancelot l'Adroit et moi-même nous chargerons de la faire fonctionner ou de la désactiver au besoin. » Tu ne mentionnes pas ce noble commanditaire, mieux vaut le laisser en dehors de tout ça.

Tu marques une pause tout en hochant la tête à l'égard de ton ami pour l'inviter à continuer les explications.

27 août, après-midi, divertissement en cours.

Tu as la nausée et tu as déjà vomi par deux fois depuis hier. Tu tentes de te mouvoir un minimum, mais le mouvement de la carriole et les « bruits » des autres malades n'aident pas. La luminosité aggrave la douleur lancinante dans ton crâne. Tu donnerais tout pour rejoindre les bras de Niobé, mais cette dernière te les refuse.

Cependant, l'altercation entre Matvei et ta Joséphine a le don de te distraire l'espace d'un instant. Tu ne peux le nier : le Kyréen a fait preuve d'un grand courage. Tu sens Joséphine se tendre de plus en plus – mauvais signe – et tu vois le sire rougir davantage – récréatif.
Alors qu'il tente de se justifier de manière maladroite et qu'il s'embourbe dans sa gêne, vos regards se croisent brièvement et tu décides d'abréger ses souffrances.

Tu te redresses légèrement et places ta tête sur les cuisses de Joséphine sans prévenir, une plainte s'échappant de tes lèvres. « Mon amie, les paroles de notre compagnon sont maladroites, mais pleines de bons sentiments, sois rassurée. La rougeur à ses joues en est la preuve. N'est-ce pas adorable ? » Tu lui offres un sourire affectueux pour tenter de l'apaiser puis adresses un sourire conspirateur à Matvei.

Soudain, ton estomac se manifeste. Il prend apparemment la décision de continuer la diversion. Tu te redresses brusquement, t'appuies sur les bords de la carriole et... laisses échapper ce que tu as mangé précédemment. Au sol. Dans l'espace entre Joséphine et Matvei. Très dignement.

Mission réussie. De rien.

Spoiler:
 



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B
















Dernière édition par Melbren de Séverac le Lun 11 Sep - 18:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyVen 25 Aoû - 10:12

27 août, après-midi

C’est qu’il s’embourbe dans ses explications, le pauvre kyréen, confronté à la colère à peine contrôlée d’une cielsombroise. La mauvaise volonté - et de surcroît la mauvaise foi - n’étaient pas des éléments étrangers au caractère de Joséphine, à plus forte raison quand elle se trouvait vexée et outrée. Il n’est pourtant pas bien méchant, ce cher Matvei, mais qu’il est terrible de constater que son seul désir était de la mettre en garde sur sa tenue peu adaptée pour les erebiens. Dire qu’elle songeait un instant qu’il venait peut-être lui faire la Cour pour passer le temps… Quelle déception ! (quoique c’en était attendre trop de la part d’un fils de Valkyrion, que l’on disait fiancé par ailleurs).

Il est bien chanceux, le noble et digne kyréen, que Melbren vienne à son secours, car à l’instant où celui-ci posa sa tête sur les genoux de Joséphine, toute colère et outrage fut envolée, pour n’afficher qu’inquiétude et amour. Elle glissa une main assurée sur le front chaud de son petit protégée, le pauvre avait chaque jour un peu plus de fièvre. Curieux qu’il vienne en aide à Matvei pour plaider en sa faveur, ce qui fit hausser les épaules à Joséphine, redevenue raisonnablement… raisonnable.

« Ça l’est oui. » Dit-elle en observant ledit visage rougit de Matvei. Le pauvre, elle l’avait mit à son tour dans l’embarras. Soit, constater ceci n'enlevait en rien la vexation qui demeurerait encore un long moment... Mais pas le temps d’en rajouter, son pauvre Melbren est lui aussi assaillit par la maladie et une fois encore, il déversa le contenu de son estomac sur le sol, par dessus la carriole. Inquiète, elle masse le dos du jeune homme, adressant néanmoins un dernier regard au kyréen. « Soyez assuré messire que je ne compromettrais pas le convoi par mon manque de discrétion. Quand nous passerons la frontière, je me vêtirai de telle façon qu’on ignore mes origines. » Et là dessus, l’espionne en elle était d’une assurance affirmée. Ce n’était ni la première ni la dernière fois qu’elle se débrouillerait pour cacher les signes compromettant, se fondre dans les ombres comme tous les fils et filles des Miracles.

Comme elle l'avait promis, de bien mauvaise foi certes, Joséphine avait changé les tenues toute cielsombroise qui l'avaient accompagnées dans ce voyage pour quelque chose de plus erebien. Elle avait cherché ce qui correspondait le mieux pour la situation et ce qui lui correspondait à elle, pour le rien gâcher de son humeur coquette. Vêtements y étaient passés, mais pas seulement : la coiffure pour ses cheveux avait été revue, son maquillage, et même son attitude qu'elle se devrait de brider à l'avenir, elle qui était si Cielsombroise dans ses réactions.

Spoiler:
 


Dernière édition par Joséphine Siguardent le Lun 28 Aoû - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptySam 26 Aoû - 20:34

27 août

Le rythme imposé ne convient guère aux malades, qui semblent bien plus mal en point qu'au début de leur voyage. A moins que leur mode de déplacement particulier exacerbe le développement de la maladie ? Maximilien s'inquiète pour son fils, le cachant pourtant de son mieux : Melbren n'a certainement pas besoin d'un père inquiet qui le couve du regard, il a déjà Joséphine qui s'en charge. Alors il passe beaucoup de temps à planifier leur route et les détails de l'expédition, accompagné des Epines qui se montrent redoutablement efficaces. Quand Virginie leur demande un arrêt, Maximilien ne tarde pas à accéder à sa demande, tandis que le kyréen à ses côtés ralentit sa monture pour échanger quelques propos avec Joséphine. Des propos houleux, visiblement, que le comte surveille d'une oreille distraite. Tous sont tendus et inquiets, il ne faudrait pas que les tensions s'exacerbent davantage et dissolvent l'unité des voyageurs.

Mais Melbren sait régler les problèmes mieux que son vieux père, et il s'en charge bruyamment, avec bien peu de délicatesse. Maximilien est inquiet, et son passage dans le convoi pour s'assurer de l'état des malades l'inquiète. Quelle folie ont-ils commise, d'entraîner les mages malades sur les routes froides de Valkyrion ? Profitant de la pause, le comte déploie à nouveau la carte, observant le chemin qu'il leur reste à parcourir. Beaucoup. Trop, même, malgré cette merveilleuse abeille qui leur épargne bien des kilomètres.

Ils auront traversé les terres kyréennes, bientôt, pour se frotter aux dangers du désert. Maximilien regrette l'absence de sa femme et sa connaissance des secrets chuchotés par les dunes, mais Ismalia est bien mieux loin de tout ceci. Les gémissements des malades les accompagnent désormais tout le temps, lors des repas ou dans leur sommeil, et l'état de ces derniers s'aggrave à vu d'œil. Il est désemparé, le comte, et sacrifie ses heures de sommeil pour guider le convoi, délaissant la charge des souffrants aux deux jeunes Epines qui les accompagnent.

Il appréhende, sincèrement, de traverser ces étendues brûlantes avec des malades de plus en plus mal en point. Pour le moment, Omen veille sur eux et leur pari insensé, et ils n'ont pas été intercepté. Mais les erebiens, c'est une autre histoire. Et il leur faudra de l'eau en quantité. Ils ont empaquetés le plus de vivres possible, pour s'arrêter le moins longtemps permis, mais il faudra faire mieux, encore mieux. Chaque kilomètre compte, dans un voyage comme le leur.

Spoiler:
 




paroles : sienna


Dernière édition par Maximilien de Séverac le Dim 27 Aoû - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyDim 27 Aoû - 2:12

13 août

La si noble cause de sauver tout le monde.  Je n'avais aucun intérêt à sauver les autres, tout ce que je voulais, c'était récupérer cette abeille dès que possible.  Je n'allais tout de même pas laisser mon travail entre les mains de la Rose, qui même ayant annoncé la fin de la Trêve finirait certainement par nous empêcher de faire revenir ces Savoirs perdus.  Malgré mon désaccord, j'esquissai tout de même un sourire affable à l'égard du Kyréen.

« J'espère que votre fébrilité ne vous quittera pas donc, nous aurons besoin de gens pour la transmettre aux autres, répondis-je avant de poursuivre, Je suis tout aussi prêt que l'on puisse l'être.  Maintenant veuillez m'excuser je crois que Melbren me cherche. »

Je m'inclinai poliment et m'avançai à pas rapide vers mon ami que je voyais sonder le groupe du regard.  Nous discutâmes quelques instants de la façon d'annoncer le fonctionnement de notre création commune et je le laissai prendre d'abord la parole avant d'enchaîner ainsi :

« Sachez que le temps semblera s'écouler normalement pour vous.  Cette abeille, toutefois, ne nous met pas à l'abri du danger qui pourra se présenter sur notre route.  Quiconque se trouverait dans le sillage de l'abeille pourrait se faire happer par le mécanisme.  Nous vous recommandons donc la prudence. »

Prudence.  Tu n'avais jamais rien fait d'aussi téméraire que de mettre le pied en Ibélène alors que les mages y étaient interdits…

27 août

Je me relevai en essuyant de coin de ma bouche, avant de me pencher à nouveau pour rejeter tout ce qu'il n'y avait déjà plus dans mon estomac.  Il y avait déjà une dizaine de jours que je n'allais pas bien.  J'avais d'abord imputé la fatigue que je ressentais à ces nuits que j'avais passé sans dormir pour faire fonctionner l'abeille.  Mais les jours passaient et mon état ne faisait que s'empirer.  Bien qu'il y avait une charrette pour conduire les mages atteints de la maladie, je n'y avais pas pris place.  Je n'étais certainement pas atteint de cette maladie.  Je regardais les autres présenter des symptômes similaires aux miens sans pourtant songer que je pourrais être atteint de la même chose.

Jusqu'à maintenant.

C'était clair, ils m'avaient refilé leur maladie.  Je savais que je n'aurais jamais dû accepter de suivre ce convois.  Des sottises que cette mission!  J'aurais bien mieux fait de rester planqué dans mon atelier à fabriquer des automates.

Je regardai avec envie Melbren, vomissant entre les pieds d'une jeune femme et du Kyréen trop sérieux.  Il avait la chance d'avoir des gens pour veiller sur lui.  J'aurais aimé que Viviane ou Ygraine soient là, mais elles étaient sûrement plus en sûreté là où elles l'étaient.  Je me demandai si maman était atteinte elle aussi.  Et je me remis à me vider de mes entrailles, le teint pâle.  Peut-être que pour la suite du voyage je devrai envisager de prendre une place dans la charrette.

Spoiler:
 






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyDim 27 Aoû - 22:30

Ibélène • Compagnes



Chasteté

Mille-Saveurs



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



27 août 1002, à midi


Elle ne peut rien faire.

Contre la maladie qui ronge peu à peu les trois Compagnes atteintes du convoi, Chasteté est totalement impuissante, et l’inquiétude la dévore tout autant que la frustration. Elles en parlent parfois, avec Virginie, entre elles et à mi-voix pour ne pas inquiéter les patientes, ni les deux petites apprenties qui les accompagnent pour aider à la bonne tenue du convoi. C’est… compliqué. Si elle avait su ce qui l’attendait sur les chemins, elle ne serait peut-être pas portée volontaire – voir décliner ses consœurs, petit à petit, sans pouvoir soulager le mal qui les afflige, c’est… c’est dur. Chasteté n’est pas habituée à l’impuissance, et la résignation est hors de sa portée. Alors, cette fuite éperdue sur les chemins glacés de Valkyrion, c’est déconcertant, et éprouvant, et inquiétant.

Plus les jours passent, plus elle doute de leur mission.

Les journées se ressemblent, à avancer à marche forcée – elles se relaient avec Virginie pour mener la roulotte, veillant au confort de leurs malades. Il y aura des morts parmi leurs rangs, bien avant leur arrivée. Elle en est convaincue. La morosité ambiante lui laisse à penser qu’elle n’est pas la seule à nourrir de si noires idées, et même si elle tente de s’en défaire, elles reviennent chaque soir, à la nuit tombée, pour hanter ses rêves agités. L’arrivée à Croise-Rus est bienvenue, pour la distraction qu’elle apporte : sise au confluent de trois minuscules rivières tranquilles, c’est un point de passage traditionnel pour les caravanes marchandes, et l’un des points de ravitaillement inscrits sur la feuille de route décidée par les guides de l’expédition. Laissant les Compagnes sous la surveillance des petites apprenties dans la roulotte qu’elles partagent à sept, Chasteté se dirige avec Virginie vers leur contact de la Guilde qui les attend pour faire charger les mules et l’espace de stockage des deux véhicules.

Tout ce qu’ils accomplissent, ici… leurs actions ont-elles vraiment une utilité… ?

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyMar 29 Aoû - 20:46


Chroniques d'Arven

Intrigue 2.5

La Mort dans les Veines

Août et septembre 1002


Intrigue animée par Elnaië


Vous êtes réapprovisionnés, et prêts à partir. Vous profitez d’une rivière, trouvée par une Épine, pour remplir divers contenants. Vous aurez besoin d’eau – les malades, qui se déshydratent rapidement, et ceux qui les accompagnent, le désert erebien n’étant pas réputé pour sa température clémente et plaisante.

Le voyage sera plus laborieux, plus dangereux encore. Les mages, les malades, ont une stricte interdiction de marcher. Les valides, chargés de leur protection, de leurs soins, y veillent. Ils sont tous assis dans les carrioles, soutenant les plus faibles, ceux dont la maladie est plus avancée. Une compagne se met soudain à violemment saigner du nez, à tousser fortement. Elle avoue dans un sanglot avoir utilisé sa magie pour voir sa famille, s’assurer qu’ils allaient bien. Elle est blême, mal en point. L’angoisse prégnante est là, forte, devant ces manifestations plus fortes, plus violentes.

Pourtant, tous espéraient silencieusement que tout irait mieux. Priaient les Dieux, pour que tout aille mieux. Les entendraient-ils ? C’était incertain, plus qu’incertain… Encore plus, quand ils virent que la compagne ne se levait pas, ne parlait plus. La nouvelle se répandit comme une traînée de poudre. Un coma… pour l’instant. La peur, sourde, puissante, gouvernait les pensées de chacun.

Il fallait avancer, pourtant. Le retard pris durant la première étape du trajet avait du être rattrapé, et que les malades soient confinés dans la carriole y aidait – ils ne ralentissaient pas le convoi, malgré les pauses qui devaient être prises. Malgré les patrouilles de Voltigeurs à éviter, malgré les clans erebiens qui n’auraient pas manqué de les mettre à mal.

Furent-ils inconscients, pas assez discrets ? Est-ce d’avoir quitté l’abri des montagnes, effrayés par le bruit d’un clan assez grand, qui les fit être repérés, ce matin du 8 septembre, par des Voltigeurs bien décidés à capturer tous ces renégats qui foulaient leurs terres en secret, les souillaient ? Ils hésitèrent, ces Voltigeurs, à aller chercher du renfort – pour être sûrs que personne ne leur échapperait. Décision fut prise que quatre d’entre eux iraient les traquer, pendant que les deux autres fileraient demander le secours d’une autre patrouille. Leur indécision fut suffisante pour vous permettre de trouver abri dans une caverne, suffisamment isolée pour qu’ils ne vous y suivent pas. Suffisamment vaste pour que vous vous y abritiez, et que vous puissiez allumer un feu. Mais la menace est là, dehors.

Au bout de quelques heures, deux, trois tout au plus, le silence pesant dans lequel vous vous étiez retranchés est brisé par un sanglot d’horreur. Une mage, qui balbutie, qui pleure en murmurant un nom, inlassablement. Son Familier, dont elle est coupée. Qu’elle ne ressent plus. Qui la laisse plus que démunie. Votre arrivée dans la grotte coïncide avec l’apparition du stade 3 de la maladie – et peut-être ne serez-vous pas en mesure de partir de sitôt. L’incertitude règne.






Tour 3

Consignes


IRL :  du mardi 29 août au mercredi 6 septembre (18h).
IRP : du 28 août au 9 septembre 1002.

• Ce topic concerne les personnages suivants, inscrits à l’intrigue au préalable : Chasteté (Mélusine), Joséphine, Lancelot, Matvei, Maximilien, Melbren et Virginie (Alméïde). Si vous souhaitez rejoindre l’intrigue, envoyez un petit MP au Destin (en précisant dans l’objet que c’est pour l’intrigue).

• Ce tour dure du 28 août, date à laquelle vous repartez de Croise-Rus, en Valkyrion à proximité d'Erebor, pour poursuivre vers l'Ouest en direction de Roc-Épine. Vous vous arrêtez le 8 septembre dans une grotte à la frontière entre Erebor et Sombreciel, poursuivis par des Voltigeurs missionnés pour traquer les mages. Soyez discrets ! La chronologie générale du chapitre est consultable ici.

• Mages, n’oubliez pas que vous êtes sujets à la maladie, que vous êtes frappés par ses symptômes, et passés au stade 3. Il n'est plus question pour vous de marcher ! Votre magie se manifeste aléatoirement, mais très rarement - sans quoi vous serez plus malades que vous ne devriez l'être. Les conséquences peuvent être fatales. (La chronologie de la progression de l'épidémie est disponible ici.) Le trafic de philtre de Mortessence est plus présent encore.

• La Compagne est dans le coma, et le pessimisme vous gagne, quant à une possibilité de vous soigner.

• Vos convois sont relativement petits, ils ne doivent pas attirer l'attention des Voltigeurs à vos trousses, bien que mages et non-mages se mélangent, les seconds assurant la protection des premiers.

• La trajectoire vous sera précisée au fur et à mesure, vous serez sur les routes, et donc indisponibles pour RP avec les gens ne se situant pas à proximité. Vous êtes à peu près au milieu d'Erebor.


• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 500 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: Pensez à dater vos messages, pour faciliter la compréhension.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :jongle:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 31 Aoû - 14:41

8 septembre

Traverser la frontière avait été moins compliqué que prévu. Le déguisement exigé par Matvei avait fait des merveilles et personne n’y avait vu que du feu. Elle était certes moins à l’aise que dans ses vêtements cielsombrois, mais Joséphine s’y était déjà habitué. Et vu la chaleur qu’il faisait et qui ne cessait de grandir, les voiles légers des habits erebiens étaient définitivement plus agréables. Et c’était bien là la seule chose qui semblait positive dans ce voyage. Outre l’abeille qui permettait de réduire le temps du trajet, évidemment. Car hélas, les malades n’allaient pas bien. Pas bien du tout. Chaque jour qui passait rendait les voyageurs plus faibles, à tel point qu’il n’était plus possible pour eux de se déplacer à pied. Si cela s’était simplement limité à cette faiblesse grandissante… mais hélas, une pauvre compagne avait décidé d’user de sa magie dans le plus grand des secrets… Il y avait encore tant de mystère qui entouraient ce mal, utiliser ses sorts était donc tout sauf judicieux. Elle était présente, Joséphine, quand la pauvrette s’était mise à saigner du nez. Elle s’était tenue à ses côtés pour éponger le sang qui s’était mis à couler violemment. Là aussi quand son état s’était dégradé plus que les autres, jusqu’à finir dans un coma angoissant. Par les dieux, se réveillerait-elle jamais un jour ? Elle avait eu peur, la petite demoiselle de compagnie quand les choses s’étaient emballée de la sorte, et dès cet instant, elle n’avait plus quitté le chevet de son pauvre Melbren, qui comme les autres s’était si terriblement affaibli.

« Qu’est-ce que c’est ? » Avait demandé un matin un des accompagnateurs sains du groupe, pointant du doigt le ciel où des masses sombres semblaient s’approcher. Bien vite, l’évidence se fait : des voltigeurs. Des voltigeurs les avaient repérés et il n’était plus temps de s’attarder. La chance fut de leur côté néanmoins, car le convoi trouva rapidement une grotte où se cacher, à l’abri des soldats de l’empire mais aussi des gitans maîtres de ces terres.  

Combien de temps restent-ils tous dans cette grotte, en attendant que le danger passe ? Elle l’ignore, Joséphine, mais elle s’inquiète : combien de temps devront-ils rester ici ? Le temps leur était compté, et le cri qui déchira le silence imposé ne fit que le confirmer. La maladie progresse, chaque instant un peu plus. Aux côtés de Melbren, elle attrapa sa main dans l’une des siennes, utilisant l’autre pour caresser son front bien fiévreux.

« Et toi ça va ? » Qu’elle s’inquiète. Après tout, son petit Melbren aussi en avait un, un Familier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens EmptyJeu 31 Aoû - 22:20

Ibélène • Compagnes



Chasteté

Mille-Saveurs



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



8 septembre 1002


Elles ne peuvent plus marcher. Aucune des trois Compagnes placées sous la tutelle de Chasteté n’est plus en état de se déplacer par elle-même, et la Belliférienne s’inquiète de plus en plus, sans oser s’en ouvrir à Virginie de peur de saper le moral de son amie. A la place, elle se nourrit d’une sombre détermination, arrachant chaque nouvelle aurore comme une victoire sur la mort, refusant de baisser les bras. Ces jeunes femmes comptent sur elle, après tout, elles ont remis leurs vies entre ses mains, révélant leur statut de mage… c’est à elle de les défendre, de les protéger ! Sans pouvoir se défaire d’une angoisse sourde qui ronge son esprit, la nuit, lorsque le convoi est endormi.

Elle doutait arriver à temps à Roc-Épine pour mettre tout le monde à l’abri pendant que les alchimistes travailleraient à les guérir, mais… C’était avant que les armées de leur propre empire ne décident de tous les tuer, visiblement. Et les voilà tous retranchés au fond d’une grotte, comme des hors-la-loi, coupables du simple crime d’être nés comme ça, et d’avoir voulu aider leurs proches. Le monde tournerait-il à l’envers ? Chasteté a aidé à installer ses Compagnes du mieux possible, avant de se disputer avec Virginie sur la pertinence de faire un feu, parce que « la lumière va se voir de loin, et la fumée va nous étouffer, enfin, réfléchissez une minute ! », pour se ranger finalement à l’opinion du groupe, levant les bras au ciel comme pour prendre le Panthéon entier à témoin.

C’est en grommelant qu’elle s’est installée un peu à l’écart, aux côtés du sire de Hvergelmir, marmonnant sa contrariété à grands renforts de « ce sable m’irrite la peau » et de « je suis pas un vulgaire ragondin des collines, j’ai rien à faire dans une fichue caverne ! ».

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: