AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -51%
OCEANIC – Cave à vin de service – ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

 Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 14 Sep - 1:57

Le 20 septembre 1002

« Je vois, je vous remercie. Nous n'avons aucune idée de combien de temps cela va prendre, ni si cela aura réellement lieu, donc. Il n’est pas dupe et cela le blesse, mais il ne peut pas abonder en son sens. Même s’il a peut-être raison. Nous sommes optimistes. » Cette fois, c’est peut-être un mensonge, mais il le dit avec autant d’assurance qu’il le peut. Il n’a jamais été d’un naturel optimiste, lui qui n’a eu de cesse de penser que ses efforts seraient sabotés d’avance, mais en ce moment… ce sont des trésors qu’il se force à sortir de son âme et de son caractère, afin de ne pas inquiéter les malades. Afin que leur équipée, qui se déchire de plus belle, reste confiante. Ils ne sont pas ici pour baisser les bras, ni pour voir tous leurs camarades mourir.

Pas aujourd’hui.

La voix de Melbren est toujours aussi faible, mais il ne peut pas ignorer l’enthousiasme soudain qui se lit sur ses traits fatigués, brillant jusque dans ses yeux. Matvei se penche un peu plus, afin de tout capter de ce qu’il lui dit, l’oreille attentive à chacun de ses mots : « Si je m'en sors, j'aurais un projet architectural à vous soumettre. J'y pense depuis quelque temps et j'ai toujours repoussé, mais vos talents me seraient fort précieux, sire Hvergelmir. Il me fera grand plaisir de collaborer avec vous, Melbren, qu’il approuve avec l’esquisse d’un sourire, partageant l’enthousiasme sincère du jeune homme. Je serai à l’Académie dès cet automne, comme professeur. Nous aurons l’occasion de nous y voir, si vous êtes toujours à Lorgol. » Les mages ne sont pas bannis de Sombreciel et il pourrait bien y retourner, au plaisir de son frère couronné, mais ce sera tout à la discrétion du jeune baron. Puis, ainsi, il est certain de ne pas perdre la main, avec un petit projet architectural sous le bras – ou, enfin, petit selon les critères cielsombrois.

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 14 Sep - 12:16

20 septembre

Combien de jours s'étaient-ils déroulé depuis la dernière fois que j'avais été conscient?  Je ne me rappelais que vaguement m'être réveillé au sein d'une dispute, mais la reste était plutôt floue dans mon esprit.  J'essayai de me redresser mais, ayant été étendu aussi longtemps, le mouvement fut trop brusque et m'étourdit.  Mon éveil fut juste assez tôt pour surprendre le Voltigeur. Nos regards se croisèrent et il m'annonça qu'il partait en exploration ou je ne sais trop quoi du même genre.  Je n'étais pas assez éveillé pour comprendre plus que cela.  En mon fort intérieur, je craignais qu'il ne soit parti avertir ses amis.  Nous semblions définitivement arrêté dans notre parcours.

Je m'appuyai sur les coudes et regardai autour de moi.  Je ne reconnaissais pas cet endroit.  À quelques pas, je trouvais Melbren en discussion avec le Kyréen.  Puis je me souvins de son père.  Lui avait-il finalement administré le philtre?  Il semblait aller un peu mieux, il était conscient comme moi.  Mais je me sentais encore nauséeux.  Je retins un haut le coeur et passai une main sur mon visage.  On aurait dû laisser la clef au Kyréen.  Le comte n'était qu'un égoïste.

Je me relevai pantelant, m'appuyant là où je le pouvais.  Ma cheville n'était pas encore tout à fait remise de ses mésaventures malgré une semaine assis à ne pas bouger.  Je boitillai jusqu'au duo et leur demandai : « Où sommes-nous?  On est arrivé? »

Ils semblaient en pleine confidences, mais je n'avais aucun remords à les interrompre dans celles-ci.  J'avais assez souffert pour cette cause en laquelle je ne croyais pas.  Je ne voulais que cette abeille.  Où était-elle désormais?  « Et l'abeille?  Tout fonctionne comme prévu? . m'inquiétais-je, avec ma voix enrouée de ne pas avoir parlé pendant des jours.

Spoiler:
 






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 14 Sep - 21:46


Chroniques d'Arven

Intrigue 2.5

La Mort dans les Veines

Août et septembre 1002


Intrigue animée par Elnaië


Est-ce le terrible et éprouvant voyage auquel ils ont été confrontés, qui les rendent si… dociles, si éteints, ces gens qui demandent l’asile du Pic ? Ils ne troublent en aucun cas la quiétude des lieux, observant un silence presque plus imposant que celui qui règne dans ce lieu dont ils connaissent bien peu de choses. Ce silence qui est uniquement brisé par les malades et les convois qui sont venus en masse, ne donne aucun indice. Jusqu’à ce que l’homme s’approche, se laisse voir de tous, un dragon d’Onyx à ses côtés, pour que nul n’ignore sa présence. Il n’a guère besoin d’élever la voix, afin que tout le monde l’écoute.

« Aucun conflit n’a lieu d’être, ici. Que vous soyez de Faërie ou d’Ibélène n’a aucune importance pour nous, seules vos motivations ont grâce à nos yeux. Troubler la solennité du lieu serait intolérable. Vous avez fait un long voyage pour être là, pour obtenir cet antidote que vous attendez. Vous semblez las et vous méritez du repos, avant de pouvoir demander mon assistance. Un Voltigeur se trouve à vos côtés, fait intrigant, peut-être inquiétant pour les miens.

Rien dans votre attitude n’indique que vous puissiez être une menace pour mes gens, mais je refuse de les exposer plus que nécessaire à cette maladie qui a envahi les deux empires.
» Des regards interloqués apparaissent dans l’assemblée – n’auraient-ils pas été touchés ? Est-ce seulement vrai, ou ne s’agit-il là que d’une façon maladroite de formuler les choses ? Des chuchotements se laissent entendre. « Nous allons vous installer à l’entrée de nos habitations, pour que vous permettiez à vos mages atteints de se reposer. Ils en auront besoin. Je ne recevrais qu’un ou d’eux d’entre vous, pour exposer votre requête. Pour partager nos informations – si toutefois ils se montrent dignes de notre aide, s’ils prouvent qu’ils ne nuiront pas à Roc-Épine, et s’ils prêtent serment quant à votre départ, dès que nous serons en mesure de vous administrer l’antidote. Discutez entre vous, installez-vous, reposez-vous, je recevrai vos émissaires au petit matin. Ils pourront ensuite vous communiquer ma décision.

Et ne prenez pas de décision hâtive… Nous travaillons depuis plusieurs semaines, pour endiguer cette maladie.
»






Tour 5

Consignes


IRL : du 14 au 21 septembre (18h).
IRP : 20 & 21 septembre 1002.

• Ce topic concerne les personnages suivants, inscrits à l’intrigue au préalable : Bastien, Chasteté (Mélusine), Joséphine, Lancelot, Matvei, Maximilien, Melbren et Virginie (Alméïde).

• Ce tour dure du 20 septembre au 21 septembre. La chronologie générale du chapitre est consultable ici.

• C'est l'avant-dernier tour !

• Mages, n’oubliez pas que vous êtes sujets à la maladie, que vous êtes frappés par ses symptômes, et passés au stade 4 le 18 septembre. Vous oscillez entre conscience et inconscience, êtes pris de délire, par moment, êtes lucides à d’autres. (La chronologie de la progression de l'épidémie est disponible ici.) Le trafic de philtre de Mortessence est plus présent encore.

• L'état de la Compagne est stable mais ne s'améliore pas.

• Des PNJ vous entourent – certains, partis de moins loin, sont déjà présents.


Vous êtes arrivés au Pic de Roc-Épine. Vous ne voyez pas le groupe de Faërie, vous êtes à deux endroits différents. Vous êtes installés dans des cavernes aménagées, apaisantes, avec suffisamment de confort pour que vous profitiez d'un repos mérité.


• Vous devez nommer un ou deux émissaires, et définir ce que vous direz au patriarche.

• Le Destin pourra intervenir à nouveau, dans le courant du tour, pour apporter des précisions sur l’état de la maladie, des réfugiés autres que ceux de votre groupe présents, et des précisions quant à la rencontre avec le patriarche… N’hésitez pas à interagir les uns et les autres avec des PNJ.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 500 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

Bonne chance à tous !  :jongle:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyDim 17 Sep - 5:49

Le 20 septembre 1002

Une voix interrompt Matvei et Melbren dans leur discussion, et il est soulagé de l’entendre, cette voix, qu’importe sa faiblesse, ou sa rudesse - qu’elle porte, cette voix !, car elle prouve que le jeune homme qui en est le maître est encore vivant : « Où sommes-nous ? On est arrivé ? Oui, sire Lancelot. Nous sommes à destination. » Pas d’ajout quant à l’attente angoissante à laquelle ils sont soumis, sans savoir s’ils seront bel et bien reçus par le patriarche, ou s’ils devront repartir les mains et les convois vides. S’ils ont fait tout ce trajet pour qu’on leur refuse aide et asile. N’y pense pas. « Et l'abeille ? Tout fonctionne comme prévu ? Autre approbation, d’abord silencieuse, puis d’une voix toujours aussi calme. Comme un charme. Melbren et vous possédez tous deux un esprit remarquable, et nous sommes chanceux de vous avoir parmi nous. » Bénis soient les Cielsombrois, parfois, eux et leur manie de se plier aux convenances, leur esprit si prompt à explorer l’inexploré, et même l’inexplorable, afin de découvrir des trésors. Un génie qui n’a rien de la rigueur kyréenne et qui, pour cette expédition, a été d’une utilité fabuleuse. Et qui vivra. Plus loin que Roc-Épine. Plus loin que cette épreuve.

Aura, protège tes enfants.

♦♦♦♦♦

Le discours du patriarche de Roc Épine a été éclairant, une lueur d’espoir - et de questionnements - pour tous. Les voyageurs sains ont déchargé les caravanes, installés les malades aussi confortablement que possible et Matvei a demandé à ce qu’on leur apporte de l’eau, pour abreuver et hydrater leurs camarades mages.

Cela dit, il a d’autres choses à discuter.
Il aperçoit le Voltigeur adjoint à leur convoi - adjoint sans qu’il ait trop eu à discuter ce fait, ce qui n’a pas été sans le piquer un tantinet. Pas sans piquer un point à la fois d’orgueil et de méfiance, dans son coeur. C’est la première fois qu’il prend la peine de s’intéresser à l’homme, auquel il adresse un signe de la main, puis la parole, lorsqu’il arrive à ses côtés : « Voltigeur Aigrépine. Officiel. Protocolaire. Vous avez entendu le discours du patriarche. Je ne remets pas en doute vos intentions quant à votre présence en ces lieux, sire, mais nous aurons besoin que vous prêtiez serment de non-agression à l’égard de Roc-Épine et de ses habitants, ainsi que des mages - ibéens ou faës - que vous pourriez croiser en ces lieux. Serait-ce pour les rassurer, tous, et garantir l’accès à ce remède que nous sommes venus quérir. Est-ce chose que vous êtes prêt à faire ? » Il ne tourne pas autour du pot. Trop épuisé pour le faire avec toute la dentelle et la délicatesse qu’il a mise dans sa discussion avec la demoiselle Joséphine, il y a déjà un mois ; au bout de sa patience. Il a seulement envie de réussir.

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyLun 18 Sep - 16:58

Ibélène • Compagnes



Virginie

Tendre-Chair



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



L'attente est plus terrible et douloureuse que tout le reste. Vous venez de traverser le désert, plusieurs semaines se sont écoulées, vous êtes enfin au Pic de Roc-Épine et malgré tout, vous n'êtes pas encore au bout de vos peines. À tes côtés, dans la carriole, Sophie n'a plus repris connaissance depuis plusieurs jours, et bien que tes camarades ont su te convaincre de ne pas utiliser de philtre sur elle, tu te demandes encore si tu as bien fait. Elle paraît si faible, si pâle sous le soleil erebien, et sans antidote, elle risque bien de ne plus jamais ouvrir les yeux.

Tu patientes toutefois, comme les autres, et quand l'on vous autorise à pénétrer dans les habitations, tu puises en toi ce qu'il te reste d'espoir. Vous y êtes presque, il ne vous manque plus qu'à faire... bonne impression ? Vous n'aviez aucune idée de la façon dont se dérouleraient les événements, vous espériez trouver de l'aide, une solution, quelque chose que vous pourriez ensuite aider à transmettre à travers l'empire, le continent même, grâce à votre réseau étendu d'Épines. Devez-vous réellement faire vos preuves pour la survie d'un pan entier de la population d'Arven ? C'est insensé.

La frustration te gagne et l'état des mages qui vous accompagnent n'est pas pour t'encourager à garder ton calme. Pour ne pas penser à votre situation, tu aides à l'installation des malades, leur sers de l'eau, éponge leurs fronts brûlants et demandes à ce que vous ayez de quoi vous nourrir également. Tu suis vaguement du regard le sire de Hvergelmir qui s'adresse au Voltigeur que vous avez accueilli dans votre groupe et tu finis par pousser un soupir.

« Qu'il prête serment serait un bon début, mais visiblement, nous devons tous nous montrer convaincants pour obtenir un antidote, comme si le simple fait que nous ayons fait tout ce chemin pour sauver des vies n'était pas suffisant. » Tu es amère et tu ne le caches pas. Ton regard se tourner vers ta supérieure et amie. « Chasteté, je crois que tu devrais parler en notre nom, tu sauras trouver les mots, j'en suis certaine. » Malgré vos quelques différends mineurs durant le trajet, tu as toute confiance en elle et tu doutes de pouvoir rester calme devant la patriarche qui fait attendre des hommes et des femmes à l'orée du royaume de Sithis. Et puis, une Épine doit vous représenter, tu en es convaincue.



Spoiler:
 


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 21 Sep - 8:58

Ils y sont arrivés ! Il a une bouffée de fierté Maximilien pour Melbren et cette abeille qu'il à, avec l'aide de Lancelot, si habilement restauré. Fierté vite étouffée par l'inquiétude de voir son fils et les autres malades si mal en point. Il a fini par plier devant linsistances des autres, restant diplomate. Il me le sait bien Maximilien, que si leur groupe se déchire maintenant ils n'arriveront à rien, et c'est la seule et unique raison pour laquelle il a accepter de ne pas administrer le philtre à Melbren. Il l'a promis à Nep, pourtant : si les choses empirent, rien ni personne ne l'empêchera de tenter de sauver son enfant, même si cela doit signifier la perte de sa magie.

Ils ont attendus longtemps, et le comte, comme les autres, est resté bien docile. Au chevet de Melbren, il veille également sur la compagne bien plus atteinte que le restant de leur convoi. Pas par charité, Non, seulement pour déterminer à quel moment le retour deviendra impossible. Est-ce déjà le cas ? Maximilien est finalement distrait de ses pensées par une discussion entre ses camarades d'infortune et le Voltigeur qu'ils n'ont eu d'autre choix que de prendre avec eux. Il n'ont guère confiance en ce Bastien, aucun d'entre eux, et Maximilien se méfie encore davantage. Il est l'un des Voltigeurs de son fils aîné, et sa loyauté est forcément tiraillée. Comment lui faire confiance dans ses conditions ?

Il leur faut également un porte-parole, et l'une des Compagnes désigne demoiselle Chasteté. Elle, trouver les mots ? Il en ricanerait bien Maximilien, mais il est épuisé, fatigué de se battre contre la maladie, leurs ennemis et contre ceux qui composent son propre convoi. Il est conseiller ducal, il sait trouver les mots. En a-t-il envie, pourtant ? Et pendant qu'il sera occupé à parlementaire, qui prendra les mesures pour la vie de Melbren si ca s'avère nécessaire ? Il n'a confiance en personne le comte, pas même en ces gens qui les accueillent. Pourquoi perdre tout ce temps, s'ils ont un antidote ?

"Demoiselle Chasteté saura les convaincre, pensez-vous ? Ne croyez-vous pas qu'ils nous mène en bateau, et continueront aussi longtemps qu'il en éprouve l'envie ?" Les paroles sont dures, et Maximilien n'a guère envie d'y mettre les formes. "Qui serait assez cruel pour parlementer pour un antidote alors que nos malades risquent de mourir ? Qu'ont-ils à gagner ?" Car c'est de cela qu'il s'agit, n'est-ce pas ? Tout se commercialise dans ce monde, même la mort et la souffrance.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 21 Sep - 13:06

Sous la pression de quelques membres du convoi, Maximilien avait cédé à son idée d'ôter la magie de Melbren grâce au filtre de Mortessence. Si cela avait rassuré un tant soi peu Joséphine, elle s’était sentie bien mal à l’aise face au père de ses deux meilleures amies. Elle respectait profondément cet homme, l’admirait même, lui qui parvenait à garder son calme et à aider son duc à gérer Sombreciel. Il était fort et très intelligent, et sa remarque avait frappé la petite dame de compagnie au cœur. Oui, annoncer la mort de Melbren à Ismalia lui aurait été certainement impossible, déchirant. Et elle savait que s’il devait rejoindre Sithis, elle serait coupable de ne pas avoir écouté le comte, qui certes extrême dans sa réaction n’en avait pas moins partiellement raison. Mais elle gardait espoir. Quand les choses furent un peu calmée, dans la soirée, elle vint le voir pour s’excuser de son attitude envers lui, comprenant sans mal sa peine, bien que ne pouvant sans doute pas la comparer à la sienne. Elle était véritablement proche de Melbren, mais elle n’avait pas le sentiment d’un parent. Un père qui plus est, qui avait déjà perdu un fils, il y a bien longtemps. Elle se sentie infiniment désolée, murmurant à demie mots qu’elle accepterait, si l’espoir venait à se perdre, qu’elle ne s’opposerait pas à sa prochaine décision concernant son fils. Elle pria seulement que les choses ne deviennent pas aussi sombres.

Pourtant, l’arrivée au pic de Roc-Epine n’avait pas particulièrement rassuré la troupe. Si chacun était heureux d’être enfin sur place, la joie fut de courte durée lorsqu’on leur refusa l’accès. N’était-ce pas là quelque chose d'idiot ? Si elle n’avait pas tenue à rester au chevet de Melbren, Joséphine aurait sans doute hurlé sa frustration sur ces hommes. Et quoi alors, devaient-ils supplier à genoux, perdre toute dignité, pour qu’ils acceptent de révéler leurs secrets ? Était-ce parce qu’en réalité, ils n’avaient aucun antidote et qu’ils faisaient miroiter une pseudo solution ? Tant de pensées se battaient dans l’esprit de Joséphine quand il fut temps de décider qui irait parlementer. Elle ne cessait de songer que c’était parfaitement intolérable, une telle attitude. Que craignaient-ils ? Arven au complet était en proie à la maladie… ce n’était pas comme si les malades et accompagnants, une fois soignés, chercheraient à rester en ces lieux… Que craignaient-ils vraiment ?

“Peut-être devriez-vous y aller aussi messire ? Vous savez comment parlementer, et même si vous êtes profondément concerné par ce qu’il se passe, vous saurez certainement expliquer les raisons de notre venue. Que nos intentions ne sont en rien néfastes pour eux.”

Dit-elle en regardant le comte, dont elle comprenait bien la colère et le fond de ses paroles. Cherchaient-ils vraiment à marchander la vie de millier de personnes innocentes ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 21 Sep - 15:43



Tour 5

Intervention du Destin


Le discours du Patriarche semble vous laisser coi, quant à la décision à prendre. Chasteté et Maximilien vont-ils être confrontés à cet homme qui règne sur le Pic ? Et si oui, que vont-ils lui dire ?




HRP



Le tour 5 est prolongé jusqu'au 28 septembre, 18h.



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 21 Sep - 17:30

L'abeille, cette fichue abeille.  Dans un endroit qui m'était inconnu.  J'étais espion, pas voleur.  Je regrettais Mélodie amèrement et pas simplement pour le support moral qu'elle m'aurait apportée, mais parce qu'elle aurait très certainement su comment me la dérober cette fichue merveille de mécanique!  Les compliments me faisaient bien plaisir, mais je sentais mon opportunité de m'enfuir avec ma création - enfin notre création commune à Melbren et moi - me glisser entre les doigts, tout comme ma propre conscience.

Je ne sais si j'ai dormi entre mon échange avec le Kyréen, mais lorsque j'eus conscience à nouveau de ce qui se déroulait autour de moi, un vieil homme s'était lancé dans un discours pour nous accueillir à Roc-Épine.  Et nous annoncer que nous allions rester encore là pour je ne savais exactement trop combien de temps.  Son discours était encore flou par vagues, mon cerveau étant embrumé par la maladie et ses symptômes qui m'arrachaient chaque jour un peu plus à la réalité.

Néanmoins, celui-ci était plus éveillé lorsque le patriarche s'était retiré et que certains membres de notre groupe cherchait à faire prêter serment au Voltigeur.  Il ne m'intéressait que peu.  Il était parti plus tôt.  Personne ne semblait s'en être rendu compte.  S'il avait voulu nous trahir, c'était déjà fait et il était trop tard pour tous les serments du monde.

Par contre, il était hors de question que je ne laisse mon destin être laissé entre les mains de ce vieillard prêt à atrophier son fils d'une part de lui-même pour s'éviter les peines du deuil avant même de savoir s'il y avait un antidote à la maladie qui nous rongeait.  Comme je regrettais de lui avoir remis la clef!  Qu'en avait-il fait depuis?  Dire que j'avais décidé de lui faire un peu plus confiance parce qu'il était Cielsombrois, mon duché où il jouissait d'une belle réputation et parce qu'il ne faisait pas partie des Épines de la Rose.

« Je ne crois pas que le Comte de Séverac soit tout à fait apte à nous représenter.  Sans porter atteinte à ses talents de diplomate, nous les connaissons bien, mais hier même il était prêt à empoisonner son propre fils.  La situation le dépasse certainement en raison des craintes qu'il doit éprouver pour son fils.  Pour ma part, je crois que Sire d'Hvergelmir pourrait faire un bon porte parole en compagnie de dame Chasteté. »

Je m'étais approché en titubant du groupe qui discutait, ma voix étant faible et mon souffle court, il m'avait fallu beaucoup de temps pour énoncer aussi peu de chose.  Je voulais baiser la main de la Compagne afin de l'encourager et la flatter quelque peu, mais je ne pus que saisir mollement sa main.  Cela manquait de grâce.

Spoiler:
 






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 21 Sep - 21:57

Ibélène • Compagnes



Chasteté

Mille-Saveurs



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation




Roc-Épine, enfin !
Comme la délivrance après la torture que sont désormais ces longues semaines de fuite éperdue aux yeux de Chasteté. Qu’elle a été dure, cette épopée hâtive le long des chemins ! Elle a les membres fourbus, les cheveux imprégnés de la poussière de la route, la gorge sèche de l’air étouffant d’Erebor, les yeux brûlants d’avoir trop cillé sous le soleil impitoyable qui darde ses rayons sur le cortège hétéroclite.
L’âme en peine, aussi, de voir ses consœurs si mal portantes.
Les membres du convoi s’agacent, à l’écoute de ce que leur comité d’accueil leur explique, et Chasteté sent une légitime indignation poindre au fond d’elle. Ils ont parcouru tant de chemin ! Bravé tant de dangers, continué en dépit des conditions, pour sauver des vies. Le découragement rôde, mais elle refuse d’y céder : trop de vies dépendent de ce qu’ils sont venus chercher, de la faveur qu’ils sont venus solliciter.

C’est Virginie qui propose de l’envoyer en émissaire, et le regard que Chasteté pose sur elle est empreint d’une fatigue souveraine. Elle aussi voudrait se reposer – ne peut-il y avoir d’autres ambassadeurs capables de plaider la cause qu’ils sont venus défendre… ? Cela dit, son amie a raison. Les Compagnes sont formées au discours et à l’argumentation, et Chasteté a parcouru un long chemin pour venir quérir de l’aide pour ses subordonnées. « Ils sont prudents », répond la Compagne à mi-voix aux protestations du comte de Séverac. Ils protègent les leurs, oui, car qui sait à quelles extrémités en seraient réduits des hommes aux abois ? « Ils ont raison de l’être. » C’est cruel pour leur convoi, oui – mais à leur place… oui, à leur place, Chasteté aurait sûrement voulu protéger les siennes avant tout.

Elle opine du chef aux paroles de Lancelot, serre doucement ses doigts visiblement faibles. « Je pense qu’il a raison, messire – vous devriez rester ici et veiller sur votre fils. Peut-être ces juges seront-ils plus sensibles à notre demande si des individus qui n’ont aucun mage dans leur famille viennent supplier de l’aide pour les enfants d’Aura ? Peut-être devrions-nous leur montrer que nous sommes tolérants, et prêts à tout pour défendre nos camarades. Le seigneur de Hvergelmir vient d’un duché qui traque notoirement ses mages, sa présence sera un symbole… et moi, je suis de ces femmes que l’on voudrait soumises et obéissantes. Ma venue prouvera que nous sommes prêtes à accomplir ce qu’il faut lorsqu’il s’agit de préserver la vie. »

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyDim 24 Sep - 9:19

Matvei sait que la parole du Voltigeur ne sera pas suffisante pour les gens du Pic – mais ce sera déjà un bon début que de garantir qu’il n’attaquera personne. Il lui faut toute sa patience, toutes ses forces, pour que son pessimisme naturel ne soit pas de la partie. Pour qu’il ne vienne pas empoisonner ses pensées avec la voix hautaine de Maksim, l’empêchant de chercher à faire ce qu’il y a de mieux. Pour tous. « J’approuve la participation de Madame Chasteté », appuie doucement le Kyréen, la voix rauque, et il s’apprête à dire la même chose à l’envers du comte de Séverac lorsque lancelot le surprend en proposant sa candidature. À lui. Matvei de Hvergelmir. Avec des arguments qui, certainement, ne sont pas idiots, et il admire encore la merveille de cet esprit si intelligent, qu’importe la mort qui frappe à sa porte. Arguments soutenus par la Madame de Bellifère, et soutenus de façon tout aussi brillante.
Au moins, s’ils meurent tous, il aura eu l’occasion de partager ses derniers instants avec des êtres d’exception.
Quel dommage qu’eux aient eu à partager leurs derniers moments avec toi.

Il passe une main dans ses cheveux rendus bruns par la poussière, sur son visage rougi comme celui d’un Kyréen en Erebor (étrange coïncidence). « Je peux être aux côtés de Madame Chasteté, si vous êtes tous d’accord. Il ne veut pas s’imposer, comme toujours. Puis, nous venons tous, pour notre part, d’un empire qui a tout intérêt à profiter de l’affaiblissement des mages, surtout au cœur de la guerre. Nous n’en avons pas moins bravé les ordres de ce même empire pour venir ici. Contre nos ducs, nos parents, nos alliés, afin de secourir ceux que l’on veut ériger en ennemis de notre empire. » Puis… il y a cette question étrange, ce mystère de Roc-Épine n’étant pas atteint de la maladie qui frappe tout le reste du continent. Si c’est bien ce qu’a voulu sous-entendre le patriarche : épuisé comme il l’est, il peut bien avoir compris tout et son contraire. « Roc-Épine est à cheval entre les deux puissances du continent, territoire à la fois enfant de la Magie et du Savoir. Cet équilibre est sa force, et nous pouvons représenter cet équilibre. Ou du moins, sa quête. »

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyDim 24 Sep - 22:04

Les paroles de Lancelot sont désagréables à entendre, et celles de Chasteté ne sont guère plus apaisantes. Et pourtant, leurs arguments ne sont pas mauvais, Maximilien doit le reconnaître. Il le sait, c’est sa fierté qui parle dans son agacement, cette fierté qu’il éprouve parfois d’être reconnu pour ce qu’il sait le mieux faire, un poste qu’il doit à ses capacités et non à ses relations, quoi qu’on puisse en dire. Être rejeté alors que se décide l’avenir des mages, l’avenir d’une partie d’Arven fait mal. Sans oublier qu’il ne leur fait pas confiance, à aucun d’entre eux. Remettre la vie de Melbren dans d’autres mains que les siennes est bien plus douloureux qu’il ne veut réellement l’admettre.

Et pourtant, il est conscient que le sire de Hvergelmir est un choix politique judicieux. Il l’a entendu parler, et il n’est pas un simple gueux sorti de nulle part. Quand à se résoudre à lui laisser la place, c’est un autre problème. S’ils échouent, c’est la vie des mages, mais surtout de Melbren qui sera menacée : alors certes, il n’est pas le mieux placé pour parler, mais il a une motivation que les autres n’ont. “Me croyez-vous donc incapable de contrôler mes propres sentiments, pour craindre que la situation n’affecte mes capacités ?” Le ton est cynique, et il détaille un à un ses compagnons d’infortune avant d’acquiescer. “ Soit. Laissons donc le destin de nos mages reposer entre vos mains, puisque vous ne semblez pas aussi impliqués que certains.” Le kyréen se montre diplomate mais en réalité, Maximilien n’a que faire de ses paroles. Si on pense qu’il n’est pas à la hauteur, très bien, il ne se drapera pas dans sa vexation, au contraire de l’une de ses filles qu’il ne nommera pas.

“Soyez donc nos porte-paroles, et soyez convaincants.” Finit par soupirer Maximilien, avant d’ajouter ses propres arguments. “Nous ne voulons pas perturber leurs habitudes, je pense que notre soumission à leurs exigences, malgré l’urgence de la situation, le prouve aisément.” Est-ce que le patriarche exigera quelque chose d’eux, en échange de cet antidote auquel Maximilien commence à ne plus croire ?

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyLun 25 Sep - 7:24

Mes paroles avaient visiblement froissé l'orgueil du comte, mais je n'en avais que cure.  Quand il était temps de mettre ma vie entre les mains de quelqu'un d'autre, je préférais que ce soit fait selon mes propres termes.  Maximilien avait perdu ma confiance dans son aveuglement paternel pour sauver son fils et je ne souhaitais pas déposer mon destin à son soin.  La Compagne m'apparaissait être un bon choix et le pragmatisme du Kyréen semblait approprié.  Il saurait s'exprimer correctement et ce que sa rigidité kyréenne ne pourrait dire, j'osais croire que notre représentante féminine saurait y palier.  Après tout, elle avait été formée pour charmer et faire valoir les paroles qui sortaient de sa bouche.  Ensuite, il était tout à fait hors de question d'envoyer Bastien.  Ce ne serait stratégiquement pas très bon.  Même s'il a porté serment… rien ne l'empêche de le rompre.

« Comte de Séverac, j'espère que vous ne m'en voudrez pas de mes propos et que vous ne croyez pas que ceux-ci portent atteintes à votre intégrité.  Nous savons tous l'excellent travail que vous faites pour votre duché.  Et nous aurons besoin de quelqu'un de réfléchi pour organiser une sortie si les choses ne tournent pas à notre avantage.  Vous me semblez taillé pour ce rôle. »

Pas tout à fait.  Il ferait sûrement passer Melbren avant tout le monde, mais il avait une position sociale assez élevée pour être un potentiel client de la boutique et s'il avait baissé dans mon estime, je n'avais aucun scrupule à prendre son argent s'il daignait bien m'acheter quelque chose.

« Je crois que vous pourriez également souligner que Melbren et moi-même qui étions en sécurité à Lorgol avons tout laissé en plan pour nous exposer à un voyage à travers Ibélène alors que nous aurions pu prendre un portail de Lorgol jusqu'ici.  Nous avons mis notre vie en danger pour venir en aide à d'autres.  Cela montre notre désintéressement, » ajoutai-je.  Ma voix se faisait très faible et parler autant me fatiguait.  Je sentais l'obscurité revenir vers moi, mais je luttais encore contre elle.  Je ne voulais pas me laisser absorber.  Pas alors que je ne savais toujours pas ce qui adviendrait de moi.

« Je pose toute ma confiance en vous pour que nos efforts ne soient pas vains, » balbutiai-je avant de sombrer à nouveau.  Je ne saurai si je pourrais guérir que lorsque je m'éveillerai de nouveau.  Si je revenais à mes sens un jour.

Spoiler:
 






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyLun 25 Sep - 13:41

20 septembre

Malgré la présence d'autres convois, Bastien eut la satisfaction de ne pas avoir été reconnu. Du moins, il l'espéra. En revanche, il n'avait pas réussi à récolter d'informations sur la situation qui commençait à être résolument tendue. Les bouches ne s'ouvraient pas facilement et sa position d'équilibriste de Voltigeur lui empêchait de pousser ses interrogatoires, surtout dans l'ambiance silencieuse et morbide des troupes qui attendaient. Ainsi, il avait rejoint le groupe lorsque le patriarche prit la parole.

Plus captivé par la vision du dragon que par les mots de l'homme, Bastien sursauta lorsque celui-ci évoqua un Voltigeur. Le jeune homme resta stupéfait : il lui semblait être raisonnablement camouflé et sa fierté en subit un lourd déshonneur. Toutefois, les paroles étaient rassurantes et bien qu'il fallût encore attendre, on voyait enfin la lumière au bout du tunnel. Pourtant ce ne fut pas un grand soupir de soulagement qui accueillit la nouvelle. Déjà les tractations commençaient pour désigner les émissaires.

Se sachant alors totalement hors-jeu sur ce coup, Bastien décida de profiter de la fraîcheur des cavernes pour prendre un peu de repos. C'était sans compter sur les intentions du kyréen qui l'avait pourtant ignoré depuis son arrivée dans le convoi. L'homme émettait indirectement des doutes sur la loyauté du Voltigeur et Bastien ne s'en étonna pas une seconde. Ainsi, malgré l'attitude solennelle de Matvei de Hvergelmir, Bastien répliqua sur un ton désinvolte et amusé.

« Si je puis me permettre, je ne crois pas avoir quoi que ce soit à attester. Je suis ici par ma propre volonté, et je pense être suffisamment en position de minorité pour ne même pas représenter le début d'une menace. »

Le Voltigeur sentit que tous les regards, ou presque, du convoi étaient tournés dans sa direction. Son expression rigolarde disparut instantanément et comprit qu'il allait perdre le peu de confiance recueilli ces derniers jours. Ainsi, d'une voix plus sûre, il s'adressa à Virginie.

« Personne de Roc-Épine n'est venu me demander des comptes. À qui voudriez-vous que j'aille prêter serment ? Je les attends. Ils sauront me trouver mais, entre nous, je pense être le cadet de leurs soucis. »

Oui, mais. Ces gens avaient tellement d'espoir depuis le départ du convoi que Bastien ne se voyait pas être la raison unique d'un futur échec. Ces désespérés ne voulaient rien laisser au hasard et il le comprenait forcément. Aussi, il conclut d'un ton diplomate en haussant un peu la voix, histoire d'être certain d'être entendu par les futurs émissaires qui n'avaient alors pas été désignés.

« Soit. Vous pourrez certifier, en mon nom, de mes intentions pacifiques auprès du Patriarche. Et si l'on me sollicite directement, je ne me défilerais pas. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyMar 26 Sep - 2:52

20 septembre.
 
Matvei accepte avec un enthousiasme partagé. « Vous m'en voyez ravi. Je ne manquerai pas de vous visiter à ce moment-là. » Avant cela, tu ne manqueras surtout pas de rejoindre Euphoria. Tu as choisi de t'éloigner de ta famille pour minimiser les risques, même si tu aurais pu rester, mais la mort s'est malgré tout invitée à ta porte, ton père est quand même en train de se ronger les sangs pour toi et tu n'oses imaginer l'état du reste de ta famille.
Alors, tu seras égoïste, rien qu'un peu.
 
Lancelot entre dans ton champ de vision et ton sourire ne faiblit pas. Il semble aussi avoir repris conscience. Bonne nouvelle. Tu te demandes si cela a à voir avec votre arrivée à Roc-Épine. Ou peut-être que d'ici dix minutes tu sombreras à nouveau dans les méandres de ton esprit. Suspens.
 
***

Ce discours est intriguant. Il est prometteur, mais engendre de nouvelles questions. Les locaux sont-ils épargnés par la maladie ? Les mots l'ont laissé entendre, mais cela paraît incongru. A moins que le lieu  soit protégé magiquement ? Ou que… Roc-Epine ne soit impliqué dans cette affaire ? Après tout, le Patriarche a spécifié que vous deviez mériter cet antidote. Qu'est-ce qui pourrait les faire hésiter quand la survie de la population magique d'Arven est en jeu ? Tu médites sur ces paroles pleines de bon sens tandis que vous êtes rapatriés vers des grottes dont la fraîcheur est la bienvenue. De l'eau est distribuée et tu la sirotes tranquillement, Maximilien à tes côtés. Même s'il ne peut plus effacer les bobos d'un baiser ou d'une étreinte, le savoir là, ainsi que Joséphine, t'apaise.
 
La discussion à propos des émissaires s'enclenche, mais ta lucidité vacille. Tu les entends, tu penses les comprendre, mais n'es pas très réactif. Le Voltigeur tente d'apaiser les craintes ; tu te fais la réflexion que son habit lui sied à merveille et détaille plaisamment les courbes de son arrière-train. « Je vous crois, Bastien. » Tu hoches la tête sérieusement. « Un homme possédant un si joli fessier ne saurait mentir, c'est évident. » Tu es toujours aussi sérieux, malheureusement. Et tu profites du moment de flottement pour poser la tête sur l'épaule de ton père, éreinté.
 
A un moment, tu penses marmonner : « Mon papa, c'est le meilleur, la question ne se pose pas. », mais tu l'as peut-être rêvé. Quoiqu'il en soit, il semble être question d'envoyer Chasteté et Matvei ; ton père leur concède certains arguments – outrage, tu as précisé qui était le meilleur ! Même Lancelot se prononce en sa défaveur – outrage bis. Tu hésites à intervenir, mais tu sens que tu ne seras pas cohérent, alors tu te pelotonnes un peu plus contre Maximilien, las.
 
Tu ne réalises pas que Lancelot fait une rechute. Fort heureusement, d'autres sont là pour s'occuper de lui.
 
 
Spoiler:
 



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 28 Sep - 23:19


Chroniques d'Arven

Intrigue 2.5

La Mort dans les Veines

Août et septembre 1002


Intrigue animée par Elnaië


Rapide fut votre décision, bien que le comte de Séverac se soit proposé. Comte de Séverac qui a perdu la confiance de plusieurs gens appartenant au convoi, en voulant sauver son fils au détriment de l’essence même de ce qu’il est. N’aurait-il pas sacrifié les autres, pour sa famille ? Mais les autres peuvent-ils prétendre qu’ils n’auraient pas fait de même ? Le Destin seul le sait, mais qu’importe ! Votre décision se porte sur Chasteté Mille-Saveurs, raffinée et apte à manier les mots, et Matvei de Hvergelmir, fort symbole que ce savant kyréen qui aide des mages, quand il aurait pu les trahir. Le sort de tous ceux qui sont parvenus jusqu’au Pic est entre leurs mains, alors qu’ils sont conduits auprès du Patriarche.

« Seigneur, vous ne pouvez que le savoir, nous ne sommes ni l’un ni l’autre mage. Sans doute attendait-on de nous que l’on trahisse ces gens, qu’on les remette à notre empire. Nous ne sommes pas des impies, qui n’aimons pas nos terres, ni des traîtres. Nous avons cependant la conviction que cette guerre tue bien trop d’innocents, dont ces mages que nous avons protégés au péril de notre vie, contrairement à ce que nous aurions dû faire. Vous vous adressez au seigneur de Hvergelmir, originaire d’un duché où les mages ne sont pas les bienvenus, et à une femme que l’on aurait voulu soumettre, dont on n’attend que l’obéissance… Lancelot l’Adroit et Melbren de Séverac, sans qui nous n’aurions rien pu faire, ont quitté la sécurité de Lorgol, pour prendre part à ce voyage. Un Voltigeur chargé de nous capturer s’est joint à nous, pour assurer notre protection, malgré la défiance à son égard et les propos peu aimables. Ce sont nos vies, que nous avons mis en jeu, pour cette conviction que vous pourrez préserver ces vies qui le méritent, aider ces pauvres hères, démunis. Nous ne sommes pas mages, notre famille n’accueille aucun enfant d’Aura, et pourtant, nous sommes là. Nous aurions pu renoncer, fuir. C’est le conviction que nous agissons comme il convient de le faire, qui nous anime, et l’espoir que nous avons en vous, qui nous a portés. Sans cela, et sans l’entraide dont nous avons fait preuve, pour avancer, et pour surmonter nos doutes, nos craintes de perdre ces êtres que nous protégions, nous ne serions jamais arrivés ici. Nous comprenons le danger que nous amenons avec nous, mais vous êtes notre seul espoir. Et nous ne pouvons croire que vous abandonneriez ces gens. Alors nous vous demandons solennellement votre aide. Nous repartirons, dès qu’il nous sera possible de le faire, et nous répandrons le remède à travers l’empire Ibéen, du mieux possible. Nous savons qu’un tel service ne sera pas dépourvu de contreparties. »

Le Patriarche écoute, attentif. Et d’une voix claire, il s’exprime.

« Dame Chasteté, seigneur Matvei. Votre honnêteté, la conviction que vous mettez dans vos propos ; tout cela m’encourage à vous croire. À vouloir vous faire confiance. Le remède vous sera remis. Je sais que certains se sont sentis offensés, de rester aux portes de Roc-Épine. Mais nos malades ne pourraient survivre, à une nouvelle vague de l’Épidémie. Et nos terres sont un sanctuaire, nous ne pouvions compromettre la sécurité des nôtres, leur survie, alors qu’ils ont déjà été sévèrement éprouvés. Comme vous tous.

Nous n’avions pas encore suffisamment de remède, à votre arrivée, c’est maintenant le cas. Vous pouvez les donner à vos malades, mais sachez le prix qu’il nous en a coutés. Nous avons perdu certains d’entre nous, avons perdu une mage du nom de Colombe Sylvest. Nous avons failli perdre le capitaine Amar, et sa Chevaucheuse, une enfant du gouffre. Ils ont tous deux risqué beaucoup, pour endiguer cette épidémie. Ces gens ont frôlé la mort ; pour que l’on puisse vous soigner. Assurez-vous que le plus grand nombre soit sauvé. Nous le saurons, si vous ne respectez pas votre serment.
»

Il se lève, le majestueux Patriarche, les guide vers les nombreuses fioles du remède, confectionné avec leurs voisins du gouffre à qui ils se sont alliés temporairement dans ce but, vers la caverne où il a été entreposé, et nombreux sont ceux qui les acheminent, les mènent dans les carrioles. Les premiers mages soignés, des mages des portails, les amèneront à différents endroits d’Ibélène, aussi discrètement que possible, pour que le remède soit distribué le plus vite possible. Bientôt, tous rentreront chez eux, et étreindront leurs proches.






Tour 6

Consignes


IRL : du 28 septembre au 5 octobre(18h).
IRP :21 & 22 septembre 1002.

• Ce topic concerne les personnages suivants, inscrits à l’intrigue au préalable : Bastien, Chasteté (Mélusine), Joséphine, Lancelot, Matvei, Maximilien, Melbren et Virginie (Alméïde).

• Ce tour dure du 21 septembre au 22 septembre. La chronologie générale du chapitre est consultable ici.

• C'est le dernier tour !

• Mages, vous allez obtenir le remède, mais vos membres atrophiés, votre faiblesse, ne se remettront pas de suite. Vous êtes conscients, simplement pas en pleine possession de vos forces.

• Colombe Sylvest est décédée.

• Une Épine mage, dans son coma et délirante, a dévoilé que l’Épidémie était due au vol d’une fiole contenant un élément magique permettant de cibler la magie. Manipulé par l'Ordre, le contenu de la fiole a permis de répandre la maladie chez tous les mages du continent.

Vous repartez tous en Ibélène, grâce à des mages des portails.

• La limite de mots est abolie, pour cette fin d’intrigue.

• Les nouvelles sont nombreuses, à votre retour. Si votre attention était concentrée sur votre voyage, la guerre a pris un tournant bien différent, et les Ibéens ont largement repris l’avantage.

  • Les Ibéens ont récupéré tous les territoires précédemment conquis par les Faës.
  • Lagrance a été la cible première des Ibéens, ces derniers ayant annexé une grande portion, arrêtés peu avant Edenia.
  • Outrevent a été relativement peu touché, protégé par ses guerriers, ainsi que Cibella, les montagnes erebiennes formant une barrière naturelle. Seule une petite portion de territoire à l’Est d’Outrevent et au Nord de Cibella ont été annexées par les Ibéens.
  • Ansemer a été épargné, trop éloigné des terres ibéennes, les combattants de l’empire du Savoir ne sont pas parvenus jusque là-bas.




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyDim 1 Oct - 21:28

L’attente fut longue. Si longue et terriblement difficile à supporter. Joséphine aurait préféré que le sieur Maximilien soit choisi pour les représenter face au patriarche, mais la majorité avait voté contre lui, envoyant le noble kyréen maladroit à sa place. Elle gardait bien mauvaise image, Joséphine, de cet homme devenu rouge et bégayant face à elle, tentant de se donner raison et de ne pas se perdre dans ses explications. S’il n’avait su s’en sortir face à elle, comment espérait-il argumenter pour la vie des malheureuses victimes ? Elle l’ignorait et n’avait pas tenue à insister plus sur le sujet, n’ayant par ailleurs pas plus d’arguments que ceux évoqués par les multiples participants. Une fois Matvei et Chasteté envoyés face au patriarche de Roc-Epine, l’attente fébrile qui se posa sur l’entièreté du convoi inquiéta lourdement Joséphine. Mais hélas, comme elle, tout le monde ignorait l’issu de l’entretien, et seul l’espoir que les alchimistes du Pic leurs trouvent un remède et acceptent de leurs confier permettait certainement à chacun de demeurer calme.

Et l’espoir ne fut pas vain quand les deux émissaires revinrent avec les fioles contenant l’antidote. Plus vite qu’il n’en fallait pour dire ouf, le filtre fut donné aux malades qui, étonnamment, reprirent très vite leurs esprits, sortant des limbes du coma qui avait peu à peu fini par les emporter. Et pour ceux qui n’avaient pas totalement sombré, la fatigue et les multiples inconsciences prirent peu à peu fin. Ainsi, Melbren retrouva bien vite sa forme et son habituelle bonne humeur, au grand bonheur de Joséphine. Comme les autres, il devrait sans doute prendre du repos, mais le pire semblait être passé. Ainsi, ils avaient tous eu raison de croire en la Rose et de garder espoir, de ne pas céder à la peur et la facilité. Bien évidemment, la petite dame de compagnie ne tenait pas rigueur à Maximilien de ses actes quelques peu extrême vis-à-vis de Melbren. Après tout, il était son père, sincèrement inquiet dans une situation qui présentait tant de noirceur. Mais le jour pointait à nouveau sur les ténèbres et bientôt, ils pourraient tous rentrer chez eux, après ce long voyage fort en émotion.

Déposant un doux baiser sur le front de Melbren, Joséphine caressait encore ses cheveux de manière maternelle, terriblement heureuse de le voir en meilleure forme que ce qu’elle avait perçu aux cours des dernières semaines.

« Je vais rentrer avec vous à Euphoria. » Confia-t-elle à celui-ci. Bien sur, elle aurait aussi pu retourner à Lorgol, auprès de Mélusine qui l’avait quelque peu laissé sur place deux mois plus tôt, mais elle était persuadé que sa chère et tendre amie n’avait point besoin d’elle là bas. Melbren était encore affaiblit, et même s’ils pouvaient profiter de la générosité des mages des portails pour rentrer, elle s’inquiéterait encore pour lui sur les longues semaines à venir. « Il y a longtemps que je n’ai pas vu Sombreciel et Castiel. » Elle s’amuse à penser à son duc, et il est vrai que bien des mois s’étaient écoulés depuis mars… depuis les horribles choses qui étaient arrivées à ta tendre amie pour la naissance de Meldred… Mais outre ça, elle avait été fort occupée, la petite demoiselle de compagnie, entre ses tâches auprès de Mélusine, de Mélisende et en fonction de sa propre vie à elle. Oh oui, il lui manquait son cher duc. Tout comme son duché de naissance, tout comme sa folle capitale.

Beaucoup de choses ont échappé du moins aux oreilles des voyageurs. La guerre ne s’est pas arrêtée tandis que les convois avançaient vers Roc-Epine, et au retour, les nouvelles sont bonnes pour Ibélène. Pourtant, elle ne peut prétendre être particulièrement joyeuse d’une telle chose, Joséphine. Elle déplore toujours autant cette guerre, et la situation des mages malades qu’elle a côtoyés pendant deux mois n’a fait qu’adoucir un peu plus son cœur. Folle guerre qui n’apporte que le malheur. Et fol Ordre qui n’est toujours pas innocent dans ces affaires. Comme s’il fallait s’étonner de son implication, encore et toujours, lors de ce genre de crise. Jusqu’où irait-il, lui qui avait presque manquer d’annihiler les mages d’Arven… Même leur victoire n’a finalement pas tant bon goût que ça. Juste une profonde amertume.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyLun 2 Oct - 15:28

Ibélène • Compagnes



Virginie

Tendre-Chair



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



Enfin. Le remède tant attendu vous est confié. Tu as fait les cent pas, tu as fait passé ta frustration dans les soins que tu prodiguais aux malades, tu as pris sur toi de ne pas laisser la colère prendre le dessus alors que ta supérieure et une autre Épine négociaient l'antidote. Mais le voilà enfin, et c'est désormais une vague intense de joie et de soulagement que tu dois apaiser, tant tu es heureuse de voir vos compagnons reprendre connaissance, retrouver des couleurs et parvenir à tenir debout sans votre aide. Ils sont faibles, ils sont pâles mais ils survivront ! Ton coeur est empli d'allégresse, tu étreins les autres Compagnes avec émotion et tu en fais de même avec Chasteté que tu félicites d'un murmure. Vous y êtes arrivées. Vous avez obtenu le remède. Mais tout n'est pas terminé.

Le jour du départ, tu rassembles tes affaires et tu t'approches des habitants de Roc-Épine pour les remercier. Au nom de tes amis mais aussi au nom de la Rose, qui a mis en place ces convois. Avec Chasteté, vous rassemblez autant de fioles contentant le remède que vous le pouvez en prévision de votre retour à Lorgol ; il vous faudra le diffuser très rapidement à travers tout le continent et les Épines présentes dans la cité des peuples libres vous attendent de pied ferme dans ce but. Tu espères qu'il n'est pas trop tard, que vous parviendrez à en sauver le plus grand nombre, mais cette fois tu as retrouvé un peu d'espoir. Tout n'est pas encore perdu.

Une fois les préparatifs terminés, tu retrouves tes compagnons de voyage pour leur dire au revoir et leur souhaiter bonne chance. Vous avez passé beaucoup de temps ensemble, au cours de ce périple. Ce qui s'est écoulé comme un mois pour le continent était bien plus long pour vous qui étiez sous l'influence de l'abeille et tu as appris à bien connaître ces personnes. Malgré les tensions et les désaccords, vous avez survécu à tout cela tous ensemble. Tu remercies le Sénéchal pour son travail exemplaire, lui faisant comprendre que tu restes à son service s'il s'en vient en Bellifère, tu t'excuses auprès du comte de Séverac au sujet du Philtre de Mortessence et le remercie également pour son organisation du voyage, tu félicites Lancelot et le baron de Vivessence pour l'efficacité de l'abeille et enfin, tu souhaites un bon retour à tous les autres. Tu es déjà impatiente de pouvoir retourner au calme de la capitale belliférienne, mais il vous reste encore du travail.

Ton regard se pose sur Chasteté et tu lui tends ton bras pour qu'elle s'y accroche. Un sourire déterminé fend tes lèvres, puis vous passez le portail pour Lorgol. La Rose compte sur vous.



Spoiler:
 


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyMar 3 Oct - 0:59

Ibélène • Compagnes



Chasteté

Mille-Saveurs



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation




Tout est fini, paraît-il. Du moins, c’est ce que l’on murmure dans les couloirs de la Maison des Compagnes, c’est ce qui se raconte le long des rues d’Hacheclair au fil des ragots colportés par les commères. Oui, c’est terminé – l’épidémie qui a bien failli éradiquer toute magie sur le continent a été vaincue par l’excellente des compétences de Roc-Épines, et les mages sont sauvés.

Pour cette fois.

Chasteté ne doute pas une seule seconde que l’Ordre n’en restera pas là. Cela ressemble fort à une expérience ratée, cette maladie ravageuse qui a pesé comme une sombre menace sur Arven, et ceux qui en sont morts ne sont sûrement que des dommages collatéraux dans le grand tableau. La Compagne ne sait pas ce qu’ils préparent, ensuite, et elle redoute ce qui viendra après.

En tout cas, ses ouailles sont sauvées, y compris Sophie qui reste encore bien pâle et faible ; mais pour elles, du moins, le pire a été évité. Tandis que Virginie accompagnait Chasteté à Lorgol pour remettre l’antidote aux Épines et répandre la nouvelle, leurs malades ont été bien soignées, et même si leur convalescence sera longue et lente, elles en réchapperont sûrement.

Pour le moment, la Madame de Bellifère se sent bien seule, et bien fatiguée, seule dans son bureau d’Hacheclair. Que l’avenir leur réserve-t-il ? Certes, Ibélène a repris le dessus et occupe à présent une partie des terres de Faërie, notamment dans le sud ; mais il y a peu encore, la tendance était inverse. Combien de temps durera cet avantage, la guerre est-elle destinée à continuer sans jamais s’interrompre ?

Tant de questions, et si peu de réponses…

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyMar 3 Oct - 4:50

On lui a donné un bureau.

Matvei y est immobile, tout juste la porte de celui-ci franchie. La chose est logique, il est professeur, il mérite bien d’avoir un bureau, mais il y a tout de même quelque chose de fascinant - effrayant, terrifiant, anxiogène - à savoir qu’en plus de ses quartiers, il a ce bureau. Cet endroit bien à lui, où recevoir ses étudiants, où préparer ses cours, où entretenir sa correspondance, où recevoir ses invités. Ses iris si pâles semblent filtrer la lumière, les rendent presque translucides, et détaillent la pièce rapidement, sans réellement s’attarder sur tous les objets qui la peuplent. Il n’y a encore aucune trace de lui, dans cette pièce. Toutes ses affaires sont à sa chambre - bien acheminées grâce à Hjalden, qu’il remerciera du fond du coeur pour cela. Il ne sait toujours pas ce qu’il dira afin d’excuser, d’expliquer, son silence des deux derniers mois, mais il trouvera.

Son esprit revient aux deux derniers mois, d’ailleurs - il n’est jamais capable d’empêcher ses pensées de trop rapidement revenir à ce qu’ils ont vécu. Cette épopée fabuleuse dans les glaces de Valkyrion, puis les sables d’Erebor. Ce périple aux allures de sacrifice, pour tant d’entres eux, et qui a porté ses fruits. Oh, à quel prix ! Des enfants d’Aura en sont morts, et il a une pensée pour la jeune Colombe Sylvest, décédée de ses efforts afin de sauver le plus grand nombre. Ils se sont mis en danger mille et une fois, ils ont tout risqué. Il a parlé au nom d’hommes et de femmes qu’il ne connaît pas, au péril de tout ce qui est sien.
Ils ont réussi.
Cette fois-ci.

L’épine d’or brille, au revers de sa veste, et dans sa poche, un grelot tinte doucement, le son étouffé par le tissu riche contre lequel il est niché. Le Kyréen s’avance dans la pièce et s’installe au bureau, toujours muet. Doucement émerveillé. Ses longs doigts parcourent le noble bois du meuble, ouvrent les tiroirs encore vides, si ce n’est de quelques parchemins vierges. Il trouve une plume, un encrier, et il gratte un des morceaux de parchemin. Ses premiers mots ne sont pas pour Hjalden - et les seconds, et les troisièmes, ne le seront pas non plus. Ils seront pour un noble comte, son fils et sa presque fille, tous retournés en Sombreciel. Ils seront pour une Épine, dont la fille a perdu sa magie. Ils seront pour un artisan, inventeur, de génie, bien présent à Lorgol et déjà disparu de sa vie. Ils seront même pour un Voltigeur bravache, qui a lui aussi risqué bien des mots. Et avant cela, ils seront pour deux blondes Bellifériennes, dont il gardera un bien agréable souvenir.

En tout bien tout honneur, bien sûr.

Spoiler:
 


Dialogues en seagreen

Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 5 Oct - 3:07

21 septembre
 
L'entretien est un succès ! Matvei et Chasteté reviennent avec le remède tant attendu et il est administré au plus vite aux malades. Quel bonheur de sentir ton esprit se départir des brumes qui l'encombraient depuis si longtemps. Tu retrouves tes esprits instantanément et, aussi subitement, le lien avec Lichen revient, intact, fort, précieux. Lichen, Lichen, Lichen. Je suis, là, Melbren, je suis là. Je suis tellement soulagé. J'ai cru- j'ai cru que tout était fini, que tu- tu- Je suis là, tout va bien. Je vais mieux. Elles ont pris soin de moi. Callia soit louée. Et toi ? Bien mieux, tellement mieux. Lichen, préviens-les, s'il te plaît, dis-leur que je vais mieux, que nous avons réussi, que bon nombre de mages pourront être sauvés.
 
Vous continuez ainsi pendant quelques instants et tu réalises que des larmes de joie et de soulagement coulent sur tes joues seulement quand Joséphine les essuie d'un geste délicat. Tu prends le temps de la serrer dans tes bras, de la remercier doucement d'avoir été là pour toi. Elle t'a tant choyé, tant soutenu durant ces longues semaines, infaillible. Tu exiges la même chose de ton père, profitant de l'étreinte pour lui souffler doucement que tu l'aimes. Sa présence, même lorsqu'il était affairé à gérer le voyage, loin de toi, a su t'apporter moult fois du réconfort. Tu remercies tous ceux qui ont pris soin de vous, malades. Un peu après, quand tu as retrouvé quelques forces, tu vas même te loger contre Lancelot, qui a lui aussi repris des couleurs, et tu l’inondes affectueusement de paroles, si heureux qu'aucun de vous n'ait été emporté par cette maladie.
 
Josette t'annonce qu'elle rentrera avec vous à Euphoria, entre deux caresses et un baiser, et tu saisis sa main, y déposant à ton tour un baiser plein de tendresse. « Il est grand temps de rentrer nous ressourcer. » Tu hoches la tête machinalement. Cela fait trop longtemps, vous avez besoin de vos racines, de vos compatriotes. De Sombreciel et de toutes les belles choses qui vont avec.
 

22 septembre
 
C'est l'heure du départ. Tu te sens toujours faible, mais ton corps a regagné de l'énergie, impossible de s'y méprendre. Vous avez rassemblé vos possessions et tu rapportes avec toi un petit caisson de fioles que tu feras envoyer à Vivessence. Tu ne sais pas combien de temps mettront les fioles pour être distribuées dans les coins les plus reculés d'Arven. Tu penses aussi qu'une partie des mages qui vivent dans ta baronnie n'ont pu faire le déplacement jusqu'à Lorgol ou ne pourront pas forcément faire le déplacement jusqu'à Euphoria. Tu n'as pas toutes les données en main, tu souhaites donc plus que tout assurer à tes gens un maximum de chances de survie et tu choisis de prendre les devants.
 
Tu ne manques pas d'aller remercier les habitants du Pic, suivant l'exemple de Virginie. Tu as entendu tout ce qu'ils avaient fait pour les mages. Certains y ont même laissé la vie. Pour vous permettre de survivre. Tu te promets de trouver quelque chose à faire pour les remercier en bonne et due forme à l'avenir. Tu échanges des adieux avec tes alliés de passage, ces ibéens non-mages qui n'ont rien laissé au hasard et ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour défendre ceux qu'ils étaient censés chasser. Tu les remercies chaleureusement et les gratifies soit d'une poignée de mains, soit d'un baisemain léger. Tu leur es tellement reconnaissants, bien au-delà des mots. Tu en profites aussi pour demander nonchalamment à Dame Chasteté et Dame Virginie s'il est question d'une antenne de Compagnons dans un futur proche. Au moins pour Sombreciel. Tu précises que tu es prêt à t'investir dans ce projet si besoin est. Puis, tu n'oublies pas Lancelot, que tu étreins avec émotions et à qui tu souhaites un bon retour avec la promesse de vous revoir d'ici quelques semaines, quand tu repasseras à Lorgol.
 
Finalement, Maximilien, Jospéhine et toi profitez des services d'un mage des portails, que tu tentes de remercier grâce à un petit pécule, mais celui-ci refuse, simplement. Tu réussis par contre à obtenir son nom et tu le graves dans ta mémoire. Au cas où. Tu ne peux empêcher ton cœur de battre plus vite alors que l'antenne des mages d'Euphoria apparaît dans la brèche créée sous vos yeux. Tu t'y engouffres, l'impatience et le bonheur tapissant tes veines.
 
Le trajet jusqu'au palais te paraît aussi lent que rapide. Tu t'imprègnes de tout ce que tu vois, tout ce que tu entends. Tu retrouves cette architecture si peu harmonieuse, si magnifique, si bancale et si chère à ton cœur. Tu retrouves ces voiles si élégants et ces tenues parfois si légères. Ton regard capte des détails que tu ne vois nulle part ailleurs : un baiser échangé à la dérobée entre deux actes du quotidiens par deux hommes, des regards qui trahissent bien plus que de l'amitié entre deux femmes. Tu retrouves tes paysages, tes rues et ton cœur se gonfle de félicité.  
Une fois au palais, tu ne peux t'empêcher de sourire. Tu vas bien plus lentement que tu ne le voudrais, ce qui est d'un frustrant… ! Pourtant, tu fais de ton mieux pour ronger ton frein et ne pas risquer de t'effondrer alors même que tu n'as pas revu ces gens si chers à ton cœur depuis trop longtemps. Tu es enfin revenu à maison !

Tu te sépares somme toute rapidement de ton père et de Joséphine, désireux d'aller déposer tes affaires et faire une toilette avant de te présenter à Castiel. Cependant, tu es intercepté assez rapidement par l'un des domestiques du palais qui t'informe qu'il y a eu un accident, qu'il est arrivé quelque chose à Castiel. Tu blêmis instantanément. De suite, tu te demandes s'il y a eu un attentat. L'Ordre aurait-il encore une fois frappé ? Ici, à Euphoria ? Après tout, il semble être responsable de cette épidémie monstrueuse et dévastatrice, il ne serait pas à cela près, tant il ne semble avoir aucun scrupule.
L'homme t'explique rapidement l'incident et innocente de suite l'Ordre. L'inquiétude ne te quitte pourtant pas et tu presses le pas au maximum de tes capacités pour rejoindre ton cher frère là où il s'est retrouvé confiné.
 
Tu ne le sais pas encore, mais tu te béniras d'être arrivé en premier au chevet de Castiel et d'avoir emporté avec toi des fioles du remède. Tu remercieras mille fois Callia d'avoir guidé tes pas et permis d'apporté le philtre qui permettra à Castiel de se remettre de ce mal qui l'a rongé en secret, le même qui t'a mené aux portes du royaume de Sithis seulement la veille.
 
Spoiler:
 



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 5 Oct - 8:42

Ils sont revenus avec le remède, et chacun n'a pu que se féliciter du choix de leurs embassadeurs. Maximilien est resté en retrait, soulagé qu'une solution soit trouvée, soulagé qu'enfin ce soit la fin du cauchemar. Melbren reprend vite du poil de la bête, et Maximilien s'en réjouit fortement. Il n'a plus qu'une envie désormais : rentrer, retrouver les siens. Une année de plus s'est écoulée pour lui, une année qu'il n'a guère envie de fêter. Si ce voyage lui a apprit une chose, c'est qu'il n'a plus la folle énergie de sa jeunesse : ce qui l'a fait tenir, essentiellement, c'est sa profonde inquiétude pour son fils. Il se sent vieux et usé, Maximilien.

Peut être qu'après avoir pris du repos et s'être occupé de la multitude de tâches qui l'attendent en Sombreciel pourra-t-il demander à Mélodie et sa famille de le rejoindre quelques semaines a Euphoria ? Il a besoin de sentir les siens près de lui, après cette épreuve. Les portails, déjà, permettent à chacun de rentrer chez lui : Joséphine choisit d'accompagner Melbren et lui-même auprès de Castiel, et Maximilien en est heureux. Il n'éprouve pour sa part aucune animosité contre la jeune femme, même si leur altercation au sujet de la magie de Melbren date de peu de temps.

Il va lui falloir organiser la diffusion du remède, et demander à Castiel d'écrire au Maréchal de Serre pour qu'il revoir ses ordres. La famille impériale est désorganisée, et Maximilien songe avec inquiétude que s'ils ont eu des nouvelles de la guerre, ils n'en ont en revanche pas eu de l'Empereur. Cela ne peut pas être un signe encourageant.

Mais dans les bras d'Ismalia, il ne peut se permettre de broyer du noir. Son duché a besoin de lui, sa famille aussi, et Maximilien se doit d'être un pilier. Il ne peut se reposer très longtemps, et si l'envie l'effleure parfois, il la rejette avec froideur. Le voyage a bien plus sévèrement éprouvé son corps qu'il ne m'aurait souhaité, mais les choses sont ainsi, et il n'a d'autres choix que de faire avec. Son esprit au moins est toujours aussi affûté, et c'est une sincère consolation.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyJeu 5 Oct - 14:26

Que s'est-il réellement passé après ma dernière intervention, je ne le sus jamais très clairement.  Néanmoins, nos efforts conjoints furent couronnés de succès.  Je me réveillai de mon plus long coma, encore faible, mais on m'avait annoncé que j'étais désormais guérit.  Je me sentais toujours encore un peu sonné et nauséeux, mais globalement je me portais mieux.  Le patriarche du gouffre de Roc-Épine avait donc accepté de nous procurer l'antidote.  Je pouvais sentir à nouveau ma magie fluctuer à son cours normal en moi et tandis que tous célébraient ensemble cette victoire, je m'osai à essayer d'invoquer un élémentaire dans mon coin.  Les choses étaient presque revenues à la normale.  J'étais encore très faible et je ne me sentais que très peu d'énergie.  La seule chose qui me motivait encore c'était l'idée obsessive que j'avais de l'abeille.  Elle était restée omniprésente dans mes rêves et je désirais plus que jamais m'en emparer.  Elle n'avait jamais quitté mes pensées, pas un seul instant même, il me la fallait absolument.  Était-elle toujours entre les mains de Maximilien à qui on l'avait remise, Melbren et moi?  Et accepterait-il de me la donner si je la lui demandais pour en faire de l'observation plus poussée?  Après tout, c'était mon métier.

Une chose avait changé par contre.  Une rumeur courait dans les troupes comme quoi tout ceci était dû à l'Ordre du Jugement.  Moi qui avait toujours été plutôt en accord avec leurs objectifs, parfois voir même avec leur méthode, cette fois j'en étais sidéré et cloué.   Ils n'avaient pas fait la distinction entre les mages qui leur apportaient leur soutien et les autres.  La nouvelle avait ébranlé mes convictions et je n'avais plus la moindre envie de leur partager mes découvertes s'ils étaient prêts à me sacrifier avec le reste de la population.  Je voulais que l'on ramène de vieux Savoirs, mais pas au prix de ma propre existence.  Je tenais beaucoup trop à la vie et j'avais encore beaucoup à faire et découvrir avant de passer dans le trépas.

Peu importait toutefois ces nouveaux doutes, je ne voulais pas laisser entre les mains d'inconnus le fruit de mon travail.  J'espérais que Melbren rentrerait à Lorgol avec moi, mais il semblait avoir pris la décision de repartir en Sombreciel malgré le danger qui restait pour un mage de se trouver en territoire Ibéen.  Cela aurait été plus facile de convaincre le père Séverac de nous laisser l'abeille à tous les deux et j'aurais facilement pu l'extorquer à mon ami, en jouant justement sur nos liens.  Quitte à la reproduire avant de la lui rendre.  Après tout, ce n'était pas que de mon fait, mais aussi du sien.  Il faudrait désormais que je tente auprès du comte une approche moi-même.  C'était embêtant, puisque j'avais parlé le premier contre lui lorsqu'il avait fallu choisir nos représentants, et même si j'avais été rejoints par l'avis d'autres membres du groupe, il n'en restait pas moins que j'avais lancé l'idée d'abord.  Il fallait compter sur la clémence et la capacité à pardonner du quadragénaire.  Le peu de connaissances que j'avais à son sujet ne pouvait m'en dire suffisamment sur la réaction qu'il aurait.

Bien qu'avec le sentiment d'être un intrus dans ce moment familial, je m'approchai du comte pour lui présenter ma requête.  Je lui expliquai que pour des raisons scientifiques, maintenant que la Trêve avait été levée par la Rose Écarlate, j'espérais pouvoir ramener avec moi à Lorgol l'abeille pour l'étudier encore un peu plus.  Elle pourrait être à nouveau utile plus tard pour le retour de la paix.  Je ne sais toujours pas à ce jour si mon discours fut convaincant ou s'il ne voyait aucune raison de me mettre en doute, mais l'homme accepta de m'offrir l'abeille sans trop poser de question.  S'il avait refusé, j'aurais tenté de la voler.  Je n'avais pas reçu cette formation, mais être l'amie de Mélodie m'avait appris quelques trucs dont je n'aurais pas hésité à me servir.

C'est en serrant contre moi le paquet contenant mon trésor le plus cher, l'air épuisé et hagard que je pris le portail qui m'enverrait à Lorgol.  J'avais ce que je voulais, mais il me faudrait encore du temps pour pouvoir me pencher réellement sur mon travail.  La boutique ne rouvrirait pas ses portes de sitôt.  La convalescence serait sûrement longue.

Spoiler:
 






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 EmptyVen 6 Oct - 23:23


Chroniques d'Arven

Intrigue 2.5

La Mort dans les Veines

Août et septembre 1002


Intrigue animée par Elnaië


Vous êtes tous rentrés, péniblement pour certains encore bien affaiblis et ne pouvant guère marcher plus de quelques minutes d’affilée. La récupération de vos forces vous prendra du temps, mais vous serez bientôt sur pieds, pour retrouver votre vie paisible, ou pour défendre votre empire envahi ! Tous seront guéris, le cinq octobre, et les pièces de la Rose Écarlate reviendront entières, les esprits s’alliant à nouveaux à leurs écrins, pour ramener la paix !

Vous pouvez vous réjouir des avancées des vôtres, dans cette guerre qui déchire Arven, ayant regagné toutes les terres qui n’étaient plus les vôtres depuis plusieurs mois déjà !






Conclusion

Bilan


Tous : Votre éloignement a suscité des questionnements, des rumeurs… Êtes-vous des mages ? Êtes-vous des sympathisants ? Êtes-vous des espions, à la solde de Faërie ? La méfiance est de mise.

Bastien : Ta disparition et celle de ton griffon ne sont pas passées inaperçues, et ton capitaine t’a à l’œil. Tes camarades ont cru tes mensonges pourtant, et éprouvent un peu plus de respect pour toi. Un peu plus, seulement, mais c'est déjà un grand pas.

Chasteté (Mélusine) : Tu te charges, avec l’aide de Virginie et des Compagnes, de diffuser l’antidote en secret et au plus grand nombre.

Joséphine : Quel bonheur, d’être de retour chez toi, et de constater que vos troupes ont regagné toutes ces terres scandaleusement volées, que vous avez pu reprendre l’avantage, malgré tout ce qui peut en découler. Et surtout, Melbren est là avec toi, auprès de votre famille.

Lancelot : Félicitations ! Tu as réussi à récupérer l’abeille que tu convoitais tant… Que vas-tu en faire ? Maximilien de Séverac sait qu’elle est en ta possession, tu dois être prudent.

Matvei : Quelle bonne recrue ! Tu es l’une des Épines les plus récentes, mais tu t’es illustré, et la décision de te recruter plus qu’acceptée, tant elle semblait évidente. Hjalden se méfie de toi, et de ton silence ces dernières semaines… Surtout avec la trahison de sa duchesse.

Maximilien : Tu as fait le bon choix, en voulant donner le philtre de Mortessence à Melbren, tu en es convaincu. Ta femme et tes autres enfants partageront-ils ton avis, s’ils l’apprennent ? Tu crains cela. Mais tu as plus important à faire : Lancelot l’Adroit a récupéré l’abeille, et tu es curieux de ce qu’il pourrait en faire.

Melbren : Ta maîtrise du savoir du Temps, toujours incertaine, s’est améliorée, grâce à cette abeille. Peut-être pourrais-tu la reconstruire, ou exploiter les notes que tu as pu prendre, alors que tu la dupliquais ? Tu es de retour auprès de ton duc… Fais profil bas, les ennemis des mages sont nombreux.

Virginie (Alméïde) : Tu te charges, avec l’aide de Chasteté et des Compagnes, de diffuser l’antidote en secret et au plus grand nombre.


Empire d'Ibélène :


  • Les mages ne sont pas en paix, malgré l'antidote chèrement acquis, pas plus que ceux qui ont sympathisé avec ! Attention à vous, faites profil bas.
  • Les Ibéens ont récupéré tous les territoires précédemment conquis par les Faës.
  • Lagrance a été la cible première des Ibéens, ces derniers ayant annexé une grande portion, arrêtés peu avant Edenia.
  • Outrevent a été relativement peu touché, protégé par ses guerriers, ainsi que Cibella, les montagnes erebiennes formant une barrière naturelle. Seule une petite portion de territoire à l’Est d’Outrevent et au Nord de Cibella ont été annexées par les Ibéens.
  • Ansemer a été épargné, trop éloigné des terres ibéennes, les combattants de l’empire du Savoir ne sont pas parvenus jusque là-bas.




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens   Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 2.5 ♦ La Mort dans les Veines ♦ Ibéens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: