AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -33%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
67 €

Partagez
 

 L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon   L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon EmptyMer 16 Aoû - 13:16




Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Sighilde de Vol-Libre & Ismaël de Sombracier

L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon

Ce n'est qu'une destination




• Date : 20 août 1002
• Météo (optionnel) : Brumeuse
• Statut du RP : En cours
• Résumé : Des escadrons de Voltigeurs sont dépêchés à travers l'empire d'Ibélène pour ratisser le territoire et retrouver tout mage foulant illégalement ces terres. Ismaël fait partie de ceux qui sont dirigés à la frontière entre Sombreciel et Valkyrion. Il y fait la rencontre de Sighilde et de sa griffonne, qu'il a déjà vue à plusieurs reprises par le passé.
• Recensement :
   
Code:
• [b]20 août 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2552-l-horizon-n-est-pas-une-fin-pour-qui-vole-avec-un-griffon#77095]L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon[/url] - [i]Sighilde de Vol-Libre & Ismaël de Sombracier[/i]
Des escadrons de Voltigeurs sont dépêchés à travers l'empire d'Ibélène pour ratisser le territoire et retrouver tout mage foulant illégalement ces terres. Ismaël fait partie de ceux qui sont dirigés à la frontière entre Sombreciel et Valkyrion. Il y fait la rencontre de Sighilde et de sa griffonne, qu'il a déjà vue à plusieurs reprises par le passé.

   


Dernière édition par Ismaël de Sombracier le Mer 16 Aoû - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon   L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon EmptyMer 16 Aoû - 13:17

Trop d'événements s'étaient succédé ces derniers temps. Ce qui s'était passé à Valkyrion était encore gravé dans l'esprit d'Ismaël, qui ne pouvait s'empêcher de prédire un avenir de plus en plus sombre. Il aurait aimé que tout puisse rentrer dans l'ordre, mais il lui fallait se rendre à l'évidence, rien n'était parti pour s'améliorer. Alors que la tourmente ne s'était qu'à peine apaisée, ou peu s'en fallait, voilà qu'il se retrouvait affecté à une nouvelle mission. Le Maréchal de Serre avait décrété que tout mage présent sur le territoire ibéen devait être arrêté, cela dans un contexte d'étrange épidémie qui se répandait à une vitesse alarmante. Les Voltigeurs ne pouvaient naturellement pas déroger à un ordre direct, mais le jeune homme le déplorait. D'autres de ses camarades n'étaient pas aussi tolérants que lui, la guerre aidant clairement à forger des haines et des oppositions... Mais lui-même ne parvenait pas à occulter ce qu'il avait pu vivre à Lorgol durant cinq années, où la cohabitation s'était faite pacifiquement. De même, il y avait eu un mage des portails à Sombracier et aucun membre de sa famille n'avait jamais eu à s'en plaindre. Il se demandait où cet homme pouvait être à présent... et dans quel état.
Fort heureusement pour lui, il ne lui revenait pas de patrouiller dans son domaine natal. Était-ce parce que l'on pouvait soupçonner un conflit de loyauté de sa part ? Il n'avait pourtant jamais donné de raison de douter de lui. L'un dans l'autre, il préférait toutefois qu'il en soit ainsi. Avec son escadron, il avait été envoyé patrouiller près de la frontière avec le duché de Valkyrion. Des contrées qui étaient familières à Ismaël puisqu'il y avait grandi. S'approcher autant des lieux d'un drame récent n'était toutefois pas facile, et le souvenir des événements et de leurs conséquences lui retournait encore l'estomac.

Naturellement, Edelweiss avait été sensible à son trouble et n'avait cessé de lui communiquer des images réconfortantes. Le fait de prendre leur envol de concert avait au moins eu le mérite de l'arracher temporairement à ses soucis et à ces pensées qu'il ressassait. Le doute était humain, mais il aurait voulu pouvoir le balayer d'un revers de manche. Au lieu de quoi, il plongea plutôt ses mains dans l'abondant plumage de l'encolure de sa griffonne, sentant la chaleur de son corps se communiquer à ses mains. Edelweiss émit un bruit profond en signe de contentement, lui envoyant une image mentale pleine d'affection. Voler était toujours un excellent moyen de se vider l'esprit, mais ils n'étaient pas là pour se détendre. Ils avaient une mission, et furent bientôt répartis dans une zone précise qu'ils devaient ratisser. Le regard perçant de la griffonne allait être d'une grande aide. Savourant la sensation du vent sur son visage, Ismaël lui envoya doucement l'image d'un mage ou deux tels qu'il s'en rappelait. De la même manière, il lui fit passer un message la mettant en alerte vis à vis de toute personne potentiellement louche.
Ensemble, le couple aérien se mirent à ratisser la zone, volant à plus basse altitude, le jeune homme ayant également demandé à Edelweiss de conserver une allure plus modérée. Ils devaient notamment survoler pendant un moment une bonne portion de route, ce qui demanderait plus d'attention encore. S'il avait été un fuyard, le Voltigeur aurait fait en sorte d'éviter la plupart des axes afin de ne pas être repéré. D'un autre côté, la végétation sauvage de Sombreciel n'offrait pas une grande variété de paysages, et on pouvait en déduire que se perdre était envisageable, surtout lorsqu'on n'était pas natif de ces terres.

Alors qu'ils volaient, Ismaël repéra une silhouette ailée dans les cieux. En plissant les yeux, il se rendit compte qu'il s'agissait d'un autre griffon monté par un Voltigeur. Néanmoins, il ne lui semblait pas connaître le couple, pas même à cette distance. Il n'aurait toutefois pas pour autant dire qu'il ne les avait jamais vus. Un toucher mental accompagné d'un petit cri perçant fit office de questionnement de la part d'Edelweiss. Elle avait elle aussi repéré les inconnus, et s'interrogeait sur la marche à suivre que son partenaire souhaitait adopter. Se penchant sur son encolure, il lui donna sa réponse tant à voix haute que par échange d'images mentales.

« Allez ma belle. Allons voir de qui il s'agit. »

En un sens, il était déjà heureux qu'il ne s'agisse pas d'un dragon. Si loin dans l'empire d'Ibélène, cela aurait été des plus inquiétants. Sa griffonne glissa habilement sur les courants aériens, prenant un brin de hauteur en quelques battements d'ailes pour trouver des vents plus favorables et lui permettant d'accélérer sans dépense d'énergie inutile. Bientôt, ils se retrouvèrent plus proches de l'autre couple, qu'Ismaël crut reconnaître. Griffon et Voltigeuse avaient déjà été vus lors de sa formation à la Caserne de Serre, ainsi qu'en Valkyrion dernièrement. La silhouette efflanquée et atypique de la cavalière ne laissait aucun doute. Restait à savoir s'ils avaient les mêmes buts ou si leur présence était due à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon   L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon EmptyMer 16 Aoû - 15:44

Satanée maladie, foutu monde, je peste mais j'accomplis mon devoir qui est le mien depuis que l'oncle de Tybalt nous a ordonné de chasser, identifier, ramener les mages qui parsèment le monde d'Arven. Svaljärd détruit mais Svaljärd sera reconstruit alors je file avec mon escadron un peu plus loin juste à la frontière pour faire ce pour quoi j'ai rejoint le groupe des voltigeurs. Je suis bien décidée à leur montrer que j'en ai les capacités. Je suis amère de ce qu'il s'est passé lors de la fête à Svaljärd et la balle est désormais dans notre camp, je l'espère, pour contrecarrer les autres plans que le Destin a pour nous. Les voltigeurs n'ont pas cette magie qui semble être à l'origine de ce mal qui ronge ceux dotés de magie. Jusqu'à présent, je n'ai aucune rancoeur à leur égard, ma seule rancoeur réside envers ceux qui cherchent à tout prix à détruire ce monde construit, à l'achever. Je suis une fervente partisane de la justice et du devoir, toujours exécuté de manière légale  comme ce que j'ai appris à la Caserne ou lors de mon intégration à Svaljärd.

Les mots de mon Major me reviennent encore en tête, il appartient à moi-même de me faire cette place, de me prouver à moi-même que j'en suis capable. .Je ne quémande aucune félicitations, je cherche juste à prendre cette confiance qui arrive avec parcimonie. Les regards à mon encontre sont toujours là, perdurent mais j'ai foi à leur démontrer que je ne baisserai pas les bras. Mon caractère s'affirme un peu plus, je deviens souriante malgré la peur environnante, malgré ce devoir, je commence à lever fièrement la tête et les yeux, sans mépris ni rien. J'ai cette confiance qui naît en moi pouvant paraître surprenante. Il faut l'avouer, Angélite y est pour beaucoup tout comme mon binôme de vol, les quelques lettres que Tybalt ou encore de mon cousin consentent à améliorer cette foi naissante en mes capacités ou sont-ce les réussites, ma participation aussi maigre soit-elle dans les divers affrontements qui soit à l'origine de ce changement manifeste ? Peut être après tout.

Je suis dans les airs avec Angélite, pour survoler cette limite entre deux territoires, une route non loin est pour l'instant dénuée d'activités mais les mages se sentent cernés, de plus ils sont malades, peut-être sont il simplement dissimulés aux alentours bien à l'abri des regards c'est pourquoi je choisis de ne point me concentrer sur les chemins bien plus fréquentés. J'ai vu quelques voltigeurs à peine plus loin s'y bornant, Angélite m'envoie un signal de danger toutefois alors que je guette la moindre activité suspecte au sol. Le danger ne vient pas du sol mais de l'air. Mon regard se détourne en direction de la tache qui se rapproche petit à petit. Dragon ? Nullement non, la distance se réduit peu à peu, suffisamment pour me faire percevoir un autre griffon... rassurée, Angélite est curieuse tout comme moi du nouveau venu. Toutefois j'ai cette prudence innée « Doucement, pour l'instant je ne sais qui est le nouveau venu laisse le s'approcher ne nous précipitons pas ». J'ai trop l'habitude de subir des moqueries mais en pleine mission je ne suis pas prête à me laisser rabaisser et j'ai bien l'intention une fois de plus qui qu'il ou elle soit de démontrer que je suis à ma place, remplissant fièrement mon rôle et ma mission.

Cette fois-ci l'image se fait plus nette ; je le connais ; il n'était pas de promotion, à peine plus âgé que moi je ne l'ai guère approché. De mémoire aussi il ne m'a pas non plus cherché trop de noises lorsque j'étais à la Caserne de la Serre. Nullement affecté au vol de Svaljärd, il doit être pour sa part, comme moi-même affecté à la surveillance des frontières. C'est à ce moment là que je sens un flash. Elle a vu un mouvement en bas, une image humaine se fait percevoir dans mon cerveau... Angélite a perçu le mouvement alors que Ismaël se rapproche de nous.

Un vague sourire à son encontre je le salue « Ismaël, tu es également affecté dans cette zone ? Enchantée de te revoir ici-même, ça te dirait de me donner un coup de main pour la personne située en contrebas ? Edelweiss l'a probablement perçu non ? » je lui désigne du menton le mouvement « tout comme moi tu es affecté à la capture des mages si je ne m'abuse ? Unissons nos forces si tu le souhaites ? ».

Je fais toujours preuve de collaboration étroite avec mes partenaires quels qu'ils soient, je n'ai pas bien le choix si je veux démontrer mes capacités alors avant de plonger avec Angélite j'attends son assentiment. La vision de l'homme qui semble se sauver se fait omniprésente dans mon cerveau, je maintiens ma griffonne qui est désireuse de m'aider à accomplir son devoir et invite Ismaël à plongr en ma compagnie sur notre cible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon   L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon EmptyVen 18 Aoû - 21:57

Le manque d'agressivité d'Edelweiss fut révélateur de l'absence de danger. La griffonne envoya même quelques images mentales à son cavalier qui lui rappelaient les moments où ils avaient déjà côtoyé ce duo qui volait vers eux. Elle vira tranquillement sur l'aile pour prendre un nouveau courant aérien qui glissa sur ses plumes, et descendit légèrement vers les arrivants en lançant un petit cri perçant. Une main enfouie dans l'opulent plumage de sa nuque, Ismaël se sentait aussi à l'aise au cours de ces manœuvres aériennes que s'il avait été assis dans un fauteuil à terre. Ce devait être d'ailleurs le cas pour n'importe quel Voltigeur, mais parfois cette réalité l'émerveillait encore.
Reconnaissant Sighilde, il lui adressa un signe de bienvenue. Une jeune femme plus jeune que lui, qu'il avait croisée à la Caserne de Serre lorsqu'il était encore en formation, et qu'il avait revue en Svaljärd quelques temps plus tôt. D'aucuns disaient qu'elle avait une allure atypique pour exercer la profession. Pour sa part, il se gardait bien d'émettre un tel jugement. De son point de vue, il n'y avait que les actes et le comportement qui puissent valoir que l'on se fasse une idée sur quelqu'un. Cette ouverture d'esprit n'était pas nécessairement partagée par un grand nombre de ses pairs, mais peu lui importait.

« Salut à toi, Sighilde. Je vois que la surveillance des frontières est devenue une question importante depuis les derniers événements.

Preuve en était que des escadrons de Sombreciel et de Svaljärd se retrouvent à surveiller les lieux. C'était clairement compréhensible, même si beaucoup pensaient que la foudre ne frapperait jamais deux fois au même endroit. Écoutant la Voltigeuse lui proposer de l'aider à capturer le fuyard repéré en contrebas, il baissa les yeux pour voir une silhouette se frayer un chemin à travers la végétation basse, au milieu de la brume. Il n'était pas aisé de la voir, cependant Edelweiss lui confirma par de brefs images mentales qu'elle l'avait bel et bien vue. Homme, femme ? Suspect en tout cas, avec une course maladroite et mal assurée. Soit il s'agissait d'un ivrogne surgi de nulle part, soit d'un mage qui se savait pourchassé et qui tentait de passer la frontière dans un sens ou dans l'autre. Pour aller où ? Potentiellement à l'abri, cela ne faisait aucun doute.

- Nous pouvons travailler ensemble, cela va de soi. On devrait se méfier de ce que peut faire un mage acculé. »

Voir fondre sur lui deux griffonnes n'allait sans doute pas apaiser l'inconnu. Ismaël passa outre le sentiment de malaise qu'il ressentait. Considérer chaque mage comme suspect sous prétexte qu'il n'était qu'un mage... Cela n'entrait pas dans ses principes. Néanmoins, les deux empires étaient en guerre. C'était une chose inévitable que de faire des amalgames et des raccourcis. Sans oublier que les circonstances étaient particulières. Il se promit simplement de traiter le futur prisonnier avec égards, aussi longtemps qu'il serait sous sa garde.
Par quelques échanges mentaux avec Edelweiss, il lui enjoignit la prudence devant l'imprévisibilité de la réaction de leur proie. Il lui fit ensuite comprendre qu'il était temps d'y aller, et adressa un signe à Sighilde. Après quoi, sa griffonne modifia son vol pour s'orienter vers le sol, et quelques instants plus tard descendit en piquée. Ce n'était pas sans rappeler les techniques de chasse des rapaces, en plus impressionnant. Le vent froid sifflait aux oreilles d'Ismaël et lui piquait les yeux, quelques larmes perlant à cause de cette agression. Plaqué contre l'encolure d'Edelweiss, il se maintenait soigneusement en selle. Le sol s'approchait à toute vitesse, tout comme le fuyard. Il n'avait aucune chance d'échapper à des griffons, dont la vitesse de vol était extrêmement élevée. Tant bien que mal, il échangea un regard avec Sighilde pendant le plongeon et lui adressa un signe. À deux, ils avaient plus de chance de lui couper la route et de pouvoir procéder à son arrestation. Sans que cela passe par un atterrissage brutal de l'une ou l'autre des griffonnes sur le râble du fuyard, ce qui aurait eu des conséquences désastreuses pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon   L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon EmptyDim 27 Aoû - 12:04

Je l'ai reconnu avec sa griffonne une fois qu'il s'est approché de moi. Ismaël, je n'ai pour ainsi dire, étant donné notre différence d'âge, peu échange jusqu'à présent avec lui mais il n'en reste pas moins voltigeur obéissant aux consignes de capturer les mages. Lorsque je suis dans l'exercice de ma mission, plus rien n'existe d'autre, conflit, questionnement ou manque de confiance en moi, nullement. Seule la mission m'habite et la présence de mon ex-camarade ici-même semble être de bonne augure. Je lui souris quand il me salue et lui répond « effectivement ce n'est pas une mince affaire ». Nous sommes à la frontière et cela sonnait comme une évidence que je risquais de tomber sur un voltigeur de Sombreciel.

Je lui jette un coup d'oeil discret et un sourire fin s'installe sur mes lèvres, j'aurais pu tomber sur pire compagnie en soi et peut-être que notre mission une fois accomplie cela nous permettrait de nous connaître un peu plus l'un et l'autre non ? Division différente mais dans l'accomplissement de nos missions, des rapprochements sont susceptibles de s'effectuer et s'il ne m'appréciait point, il ne se serait point donné la peine de m'approcher. Les autres ont plutôt tendance dès qu'ils me voient à faire un humour pas drole visant à me déstabiliser. .Lui au contraire accepte même que l'on collabore ensemble pour la capture du mage qui se dissimule tant bien que mal aux regards perçant des deux griffonnes « ravie que tu acceptes, effectivement un mage acculé et tout aussi dangereux des fois qu'une tribu à elle toute seule tu crois pas ? » ; avant de me pencher et de fondre sur le sol je propose une idée à mon partenaire du moment « on va le prendre en sandwich atterris sur sa gauche moi je vise la droite, il n'aura pas d'échappatoire possible » puis doucement « je te laisse le capturer, il est à toi » ; j'en avais capturé déjà quelques uns mais j'attendais de voir l'attitude d'Ismaël à l'égard de ces hommes et femmes.

D'un rapide regard, je le vois se pencher sur l'encolure de sa griffonne et d'une pensée j'indique à Angélite de plonger sur le lieu identifié quelques minutes auparavant comme  la cachette du mage. Il n'a pas bougé et semblerait presque apeuré. Je secoue la tête, il faut que je reste prudente et que je ne me laisse pas apitoyer.  Alors que nous plongeons j'indique à ma griffonne  d'atterrir à une distance raisonnable de la cachette en opposé au coin indiqué à Ismael quelques minutes auparavant, ainsi le fuyard sera pris en sandwich entre nous deux, aucune échappatoire possible, c'est ce que j'espère du moins.  A moins d'un mètre du sol je saute à terre et lève la tête regardant Angélite repartir en l'air pour me guider Fourré, Accroupi, danger. Je lui adresse à mon tour des mots pour la rassurer T'inquiètes je gère, Ismaël est là.

Je me cache derrière un buisson, j'hésite un instant à sortir mon arme mais cela serait peut être prématuré, l'homme est après tout seul ; vigilance accrue, j'entends des bruits de craquement, des brindilles écrasées peut être par Ismael ou l'inconnu. Je me rapproche restant toujours dissimulée je murmure « Rendez-vous sans opposer de résistance et il ne vous sera fait aucun mal, je vous en donne ma parole ». Je le vois l'homme par les yeux d'Angélite et par les miens accroupis, il est âgé, malade et me regarde ; Ismael est de l'autre côté et il ne le voit probablement pas  c'est pourquoi je poursuis « sortez de ce buisson ». L'homme tremblottant se lève. Je suis ravie mon plan se déroulant à merveille, mon partenaire a une vision parfaite de la cible, c'est à lui d'agir maintenant... j'espère simplement qu'il ne sera pas trop brutal avec ce vieillard qui semble plus perdu qu'autre chose au final ou bien est-ce moi qui me fais avoir avec mes bons sentiments ? Peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon   L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'horizon n'est pas une fin pour qui vole avec un griffon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: