AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 Encore une danse ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 1 Sep - 15:16


Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Agathe Martel & Lancelot l'Adroit

Encore une danse ?




• Date : 13 octobre 1001
• Météo (optionnel) : Une journée merveilleuse
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Elle s'est présentée à sa boutique, le matin, dans sa robe cruellement cielsombroise. Elle lui a bien montré, Agathe, ce qu'il manquait à être si peu belliférien. Il y a le mariage de Mélusine, qu'elle lui avait rappelé, sa petite frimousse levée avec fierté. On la fera danser. Lancelot s'en est amusé et a perçu la provocation comme une invitation.
• Recensement :
Code:
• [b]13 octobre 1001 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2603-encore-une-danse#79026]Encore une danse ?[/url] - [i]Agathe Martel & Lancelot l'Adroit[/i]
• Résumé : Elle s'est présentée à sa boutique, le matin, dans sa robe cruellement cielsombroise. Elle lui a bien montré, Agathe, ce qu'il manquait à être si peu belliférien. Il y a le mariage de Mélusine, qu'elle lui avait rappelé, sa petite frimousse levée avec fierté. On la fera danser. Lancelot s'en est amusé et a perçu la provocation comme une invitation.



Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 1 Sep - 15:17

Hallebarde avait versé une larme en voyant Mélusine et Hiémain se jurer de bien jolies choses. Bon, d’accord. Agathe avait elle aussi versé une larme. Si vous insistez, si vous voulez tout savoir, il n’y avait vraisemblablement eu que la blondinette pour pleurer, le hérisson était trop occupé à renifler l’air et tenter d’analyser toutes ces odeurs nouvelles, perché tout en hauteur entre les mains de sa maîtresse. Sans hasard, Agathe le retenait précisément là où son décolleté dévoilait un peu trop de son anatomie. Si elle consentait à abaisser le petit animal, elle acceptait de dévoiler le collier et surtout la robe que sa tutrice lui avait déniché. La Belliférienne avait soigneusement couvert son petit compagnon de rubans assortis à sa richissime tenue cielsombroise. Du bleu et du vert chatoyant qui faisaient ressortir l’éclat de ses yeux.

Après la cérémonie, elle avait mangé comme un oiseau, une bouchée ici et là, trop occupée à chercher un visage connu. Elle le cherchait, l’homme-fleur, celui qu’elle avait visité ce matin-même, vêtue de sa somptueuse robe, rien que pour lui montrer tout ce qu’il perdait à ne pas être un vrai mâle, à être ridiculement considéré, dans sa confection d’automates. Il y avait la jolie princesse d'Erebor qu’elle reconnaissait depuis le Tournoi. Il y avait aussi les enfants des Miracles qu’elle se devait d’apprécier comme sa propre famille, maintenant qu’elle avait prêté serment. On lui avait proposé une larme d’alcool et Agathe s’était surprise elle-même à ne pas la refuser. La gorge lui piquait, elle avait toussé, la mignonne, au grand amusement de l’homme, puis elle s’était sentie légère comme la brise, comme si elle tanguait très légèrement. C’était grisant, c’était agréable, d'être en contrôle de son corps sans l’être tout à fait. Alors elle avait accepté les danses, la blondinette, passant d’un cavalier à l’autre en songeant de moins en moins de sa robe outrageusement cielsombroise jusqu’à l’oublier tout à fait.

C’est lors d’une danse particulièrement amusante, un petit pont qui consistait à se glisser sous le bras des autres danseurs, qu’elle l’avait vu. À l’autre bout de ce fameux petit tunnel, posé sur son siège. Lancelot l’Adroit. Ils se sont regardés pour rendre impossible toute fuite possible. Agathe ne pouvait plus reculer. Elle l’avait vu. Il l’avait vue.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 1 Sep - 16:34

Comme tout le reste des membres de la Cour des Miracles, j'avais également été invité au mariage de Mélusine de Sinsarelle avec Hiémain de Sylvamir.  L'espace d'un instant, j'avais considéré ne pas m'y rendre, j'avais de plus importantes choses à faire.  Néanmoins, je m'étais ravisé : ce serait le moment idéal pour faire quelques observations pour des boîtes à musique, en voyant les convives danser.  Ce serait une sortie éducative tient.  Puis je pourrais bien manger et en bonne compagnie peut-être.  Je n'avais pas eu besoin de voir la petite dame de compagnie de la mariée venir se pavaner pour m'en convaincre.  Elle était mignonne, la petite avec ses idées préconçues sur ce que devait être un homme.  Je me rappelais encore très bien, tout comme si c'était hier, le portrait qu'elle avait tressé de moi.  Elle avait dû être surprise la première fois que ses pas l'avaient menés chez moi.  Nos rencontres avaient été plutôt espacées et peu nombreuses, mais il m'amusait toujours de la retrouver.  Elle était si facile à taquiner.  Mais ce matin-là, vêtu de ses beaux atours, je ne m'étais pas moqué de ma petite souris.  La princesse en exil.

Je ne l'avais pas revue de la soirée.  Du moins, je l'avais entr'aperçue ici et là, au bras de quelques cavaliers qui l'emmenaient pirouetter sur la piste de danse.  Mais trop brièvement pour que je ne l'interpelle.  Ce n'est que lors d'une figure de danse, un joli pont humain qu'elle se dévoila totalement à moi, les joues rosies par l'exercice et le plaisir.  Ses yeux rencontrèrent les miens et je lui adressai un simple sourire.  J'hésitai un instant avant de me lever et de traverser le pont sans impunité pour aller tapoter l'épaule droite du partenaire de la jeune fille, l'invitant à me laisser la place à son bras.  Pour l'heure, c'était un garçon que je connaissais et il me céda avec beaucoup d'obligeance sa cavalière.

« Je crois que vous vous amusez bien, » déclarai-je en toute guise de salutation.  Je gardai le silence un instant, le temps de prendre le rythme de la musique et de laisser mes pas suivre le mouvement.  Puis lorsque le quadrille fit que nos pas se rejoignirent à nouveau, j'ajoutai : « Cette dans sera bientôt terminée, j'espère que vous m'accorderez la suivante en entier. »  Oserait-elle me refuser?  Si je dégageais suffisamment de confiance en moi, je n'en étais pas moins très incertain de sa réponse.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptySam 2 Sep - 18:38

Il y avait dans cette passation de cavalière quelque chose de terriblement belliférien qui avait ému Agathe bien plus qu’elle ne le laissa paraître. On cédait la jeune femme qu’elle était à un autre, on la désirait, et le cavalier ayant la meilleure réputation remporta le délicat trophé qu’elle représentait. Elle en avait des papillons plein l’estomac, et même s’il ne s’agissait que d’un ridicule artisan de figurines animées, Lancelot était tout de même respecté pour son apprentissage incroyable au sein de la Cour des Miracles. Alors elle n’argumenta pas, la blondinette, glissant sa main petite sur son bras afin d’enchainer la prochaine danse qui coïncida avec les paroles de l’Adroit. D’un hochement de la tête, elle accepta sa demande pour la danse suivante.

- Ils me font danser, ils me font sautiller, ils me font rire… Tous. Merle, Tyr, Vital, Hiémain.

Elle étalait les noms des plus grands des Miracles comme on dévoilait de bien précieux présents. Avec son museau relevé, elle lui offrait un sourire doux mais un peu taquin, aussi. Voyait-il combien elle s’amusait, combien elle était populaire, alors que lui… Lui… Malgré l’auréole de son succès d’intégration à la Cour, malgré les louanges sur ses petites poupées, il demeurait seul un soir de fête.

- Vous semblez danser bien peu, jusqu’à présent. La fête vous plaît malgré tout?

Agathe sautilla au moment opportun, sans quitter Lancelot, du bout des doigts, comme la danse semblait l’obliger. Si elle avait couru les mariages nombreux de Bellifère, si elle avait dansé à en avoir mal aux jambes, il était vrai que les danses, à ce mariage, était beaucoup plus agréables et fascinantes! Et le bruit de son jupon, lorsqu’elle tourbillonnait..! Oh, que c’était joli à entendre! L’avait-il entendu, Lancelot l’Adroit?

Puis quelque chose se produisit, quelque chose d’horrible et de bien vilain, pour la blondinette bien mal assurée et jalouse qu’elle était. Lancelot, ce petit hypocrite, savait danser! Et bien mieux qu’elle! Elle écarquilla les yeux en le voyant sautiller à son tour, le port altier et une main au dos, avec une grâce cruellement sublime et monstrueusement fascinante. Agathe sentit ses joues erubescentes la trahir. Il lui avait menti sur ses occupations, il lui avait menti sur ses origines, et désormais, il lui mentait sur son aisance à danser.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyDim 3 Sep - 8:09

C'était mignon de la voir énumérer tous ses cavaliers de la soirée.  C'était comme si elle essayait de me rendre jaloux.  Plutôt que de faire l'effet escompté, cela m'amusait surtout.  Elle était jolie, avec ses yeux brillants de joie et ses joues rosies par la danse.  Et c'était là probablement la tenue la plus indécente de toute sa garde-robe.  Je pouvais voir sa petite poitrine pointer timidement le nez vers l'extérieur.  C'est qu'elle commençait à avoir l'air d'une femme.  Je pouvoir voir les effets du contact qu'elle avait avec Mélusine.  Elle semblait moins renfrognée, un peu plus ouverte.  Et elle avait développé son petit côté vaniteux.  Le savait-elle?  La petite souris grise que j'avais rencontrée en juin dernier était beaucoup plus colorée qu'alors.  Ça faisait plaisir à savoir malgré tout.  Heureusement, elle restait aussi facile à taquiner que lors de nos premiers échanges.  J'espérais qu'elle ne perdrait pas cette petite naïveté enfantine de sitôt, c'était bien ce qui rendait nos entrevues si intéressantes.

J'exécutai les pas que l'on attendait de moi sans hésitation, comme s'ils étaient naturels.  J'avais quitté tôt Sombreciel, mais j'avais eu mon saoul de festivités et j'avais participé à moult bals.  Assez pour pouvoir déclarer en toute humilité avoir le pied léger.  Je notai une petite étincelle de surprise au sujet de ma cavalière : s'attendait-elle à être mal accompagnée pour cette danse?  Il semblait que finalement, j'étais un partenaire qui excédait ses espérances.  Douce enfant.

« Ces réjouissances sauraient réchauffer les cœurs les plus froids, vous n'êtes pas d'accord? » répondis-je.  Je n'étais certes pas un grand amateur de fêtes et de grands rassemblements, y préférant la solitude et le calme.  Je la fis pirouetter à l'instar des autres danseurs avant de la rattraper avec grâce et douceur.  Je n'avais pas la force du guerrier et cela semblait me discréditer à ses yeux, néanmoins parfois ma figure gracile se montrait avantageuse.

« C'est que je choisis mes partenaires avec soin et je me préserve pour celles qui sont dignes de ma compagnie, ajoutai-je, Vos yeux n'eussent-ils été envoûtés par vos précédents danseurs, vous m'auriez vu pirouetter en compagnie de dames forts charmantes. »  Croyait-elle vraiment que seuls les hommes bâtis et forts prévalaient aux yeux de toutes les jeunes femmes dans l'assemblée?  J'en connaissais bien quelques unes que ma mince silhouette ne gênait point.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyDim 3 Sep - 13:59

Piégée. Indubitablement piégée, coincée à son bras, désormais qu’elle l’avait accepté, parce qu’il avait un certain ascendant sur son précédent cavalier. Agathe plissa le museau en sentant très légèrement le piège de l’Adroit se refermer sur sa petite personne. Si elle s’entêtait à tenir son point, celui qu’il était seul, sans cavalière, Agathe allait devoir avouer qu’elle avait cherché à le repérer à quelques reprises, au moins, et l’épiait, il était vrai. Si elle taisait son observation assidue sur la piste de danse à le guetter, lui et une potentielle compagne de danse, elle allait devoir accepter son mensonge et faire semblant de le croire. À ce moment précis, Agathe aurait bien apprécié se défiler, prétendre que Hallebarde l’attendait pour prendre le thé, que Lorgol était en flamme, que tous les pirates des eaux douces et salées allaient piller la Cour sous peu. Plutôt que de mettre sur pieds toutes ces solutions d’une plausibilité discutable, la mignonne rougissait un peu plus encore.

- Ah… Elles sont donc nombreuses à être dignes de votre compagnie..?

Ne pas se défendre… Il ne fallait pas qu’elle se défende de l’avoir ou non espionné. Elle devait attaquer ailleurs, voilà! C’était sans doute ce qu’Arnault, son très cher jumeau, lui aurait conseillé s’il n’était pas un Belliférien moyen qui aurait simplement tabassé Lancelot à la force de ses bras pour avoir -Oh! Elle se doutait bien, Agathe- reluqué les broderies de sa robe. Il se préservait, qu’il disait, alors qu’il lui avouait tout un lot de danseuses fictives. La petite futée le laissa méditer sa remarque avant d’enchaîner sur le mariage. Pour réchauffer les coeurs, il l’avait fait! De mémoire, Agathe ne se souvenait pas avoir autant pleuré à l’un ou l’autre des mariages des Martel.

- C’est un très beau mariage, très émouvant. J’aurais cru qu’on enlèverait, au moins symboliquement, la mariée, du lieu du serment jusqu’à la table d’honneur.

Puis elle tourbillonna entre ses mains, encore, ne pouvant empêcher son émerveillement d’amenuiser son amertume. Il était chétif, il ne savait pas se battre, il ne savait sans doute pas la défendre non plus, mais il fallait avouer que Lancelot l’Adroit savait danser, et beaucoup mieux qu’elle.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyJeu 7 Sep - 10:24

Ses joues prenaient une jolie teinte rosée.  Elle avait l'air plus en santé que jamais et beaucoup moins terne que la petite souris que j'avais sauvé ici des mois plus tôt.  Peut-être qu'en effet, ça ne lui allait pas très bien de se faire surnommer ainsi.  Sa confusion était adorable à observer et je m'en délectais.  C'était un peu vilain de ma part de m'en prendre à une petite créature si jeune et innocente, mais je ne pouvais pas m'en empêcher non plus.  Même si ça n'avait jamais été dans mes habitudes d'asticoter les gamines.  Peut-être me le permettais-je à cause de ce petit défi qu'elle semblait se lancer de me prendre en faute.  Et puis, elle questionnait visiblement et impertinemment ma virilité.  Il m'apparaissait très clairement qu'elle doutait qu'aucune de ces dames ne daignent m'accorder la moindre attention et j'étais tout prêt à lui montrer qu'elle se trompait.  J'avais cru comprendre qu'elle était née en Bellifère.  Pauvre petite.  Elle ne pouvait pas avoir d'autres idées que les hommes en-dehors des grosses brutes sans cervelles de son duché.

« Nombreuses?  Non, je n'accorde pas le plaisir de ma compagnie à quiconque la recherche.  Les éplorées surpassent les victorieuses, » répondis-je à sa question.  J'avais parlé uniquement des femmes pour ne pas froisser sa sensibilité. Là où ce n'était pas tabou, j'étais recherché aussi par les hommes.  C'était moi qui les repoussait. Je n'avais pas de temps pour toutes ces futilités.  Et si honorer Mirta était une bonne chose, je préférais me garder pour Alior, ma sainte patronne, de laquelle je tenais mon nom.

« Certes, c'était une belle cérémonie.  Néanmoins, il aurait été inconvenant d'enlever la mariée.  Je ne doute pas toutefois qu'ils consomment leur union de la même façon. »  Sauf qu'il n'y aurait pas de drap blanc orné d'une tache de sang.  Tout le monde savait que la virginité de la voluptueuse marquise de Sinsarelle était perdue depuis longtemps, aux mains d'on ne savait qui.  Néanmoins, connaissant les pratiques de mon duché, je me doutais très bien que Mirta serait honorée.  Mais en dire trop ferait sûrement rougir les oreilles de ma cavalière qui se laissait faire pirouetter selon ma direction.

« Comptez-vous à ce que votre futur époux ne viennent vous chercher sur un cheval blanc, du sang sur son épée? » demandai-je entre deux pas de danse.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyJeu 7 Sep - 15:37

Un regard à la dérobée, alors qu’il se défendait du nombre de ses compagnes. Un sourire, sur le bout des lèvres, alors qu’il semblait avoir fait le compte. Évidemment, qu’elle ne le croyait pas, la blondinette. Comment pourrait-il être un bourreau des coeurs à ce point tout en étant si… si… Lancelotien? Il était vrai que tous et toutes étaient en pâmoison devant ses créations. Peut-être avait-il du succès ainsi, en exhibant ses créations?

Elle retenait sa main, du bout de la sienne, alors qu’ils se déplaçaient entre quelques autres couples de danseurs. C’est le moment que choisit Lancelot pour murmurer un vilain commentaire quant à la consommation du mariage de sa tutrice et de l’exceptionnel Hiémain de Sylvamir. Elle se figea quelques instants alors qu’elle n’avait pas prévu la tournure embarrassante que prenait la conversation. C'en fut assez pour lui faire perdre un pas, puis un deuxième, et Agathe, agrippée à la main de son cavalier, lança un regard à la ronde pour s’assurer que personne n’ait pu entendre pareil discour. Son teint cramoisi attira les regards, et bien secrètement, la jeunette espérait qu’on la croit embarrassée d’avoir été maladroite au bras d’un si danseur aussi doué. C’est un silence fragile qui se glissa entre Lancelot et Agathe, le temps de quelques figures, le temps qu’elle se reprenne et se concentre sur autre chose que la finalité de cette soirée, pour les mariés.

- Je… Je…

Si elle comptait qu’on vienne l’enlever sur un cheval blanc, l’arme au poing? … Elle en avait rêvé, Agathe, depuis sa première saignée, mais être la fille de Grâce Martel rendait la chose impossible.

- Vous croyez tout savoir, en Sombreciel, qu’attiser la passion en dissimulant le sourire de vos femmes sous un voile est suffisant. Nous, nous savons que l’amour est un champ de bataille, et qu’il faut mériter sa victoire. Un homme qui saura me ravir est un homme qui saura me défendre, et auprès de qui je vais me sentir en sécurité.

Son petit nez s’était redressé, suffisant, comme pour mieux masquer l’embarras qui se lisait sur ses pommettes carmines, sur son regard fuyant, sur sa main figée sur la sienne. La mignonne semblait convaincue de son absurdité. Mais non, en Sombreciel, ils ne connaissaient rien à l’amour.

- Et puis, aucun homme ne pourra venir me chercher, désormais qu’il n’y a plus personne pour faire obstacle.

Et ça, c’était un deuil bien difficile à porter, pour la jeune Belliférienne.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 8 Sep - 7:48

J'avais fait mouche avec ma petite supposition.  Non contente de rougir comme la jouvencelle qu'elle était, elle trébucha légèrement, en manquant le rythme.  Sans difficultés, je la rattrapai au vol, appuyant ma main dans son dos pour mieux la supporter.  Dommage qu'elle fut si fine et gracile : elle aurait peut-être cru en ma force si elle avait été plus rondouillette.  Mais en l'occurence, elle était légère comme une plume et il n'y avait que peu de mérites physiques à pouvoir la soutenir d'une main.  Du moins, pour sa conception de la force et de la virilité.

Ma petite démonstration, couplée à mes propos semblaient avoir un peu irritée ma cavalière, sans uniquement la gêner.  Il était particulièrement indélicat de ma part de vexer une demoiselle, mais la tentation de voir ses pommettes se couvrir de rouge avait été plus forte que le reste et je n'allais certes pas chercher à m'en excuser puisque j'avais ainsi agi délibérément.  Je la laissai à ses réflexions avant de la taquiner sur ses rêves de propositions de mariage.  Peut-être était-ce un sujet où il aurait mieux valu que je ne m'aventure pas.  La confusion de la jeune femme était à son comble et une fois de plus, le mépris qu'elle pouvait me montrer en raison de mes origines et de mon manque de masculinité s'afficha un peu.  Je ne me laissai pas atteindre seulement, elle était encore jeune.

« L'amour est un cadeau qu'il faut chérir, non pas conquérir.  Vous ne m'entendrez point dénigrer les mœurs bellifériennes, mais permettez-moi de ne point être d'accord avec vous sur ce point, » répliquai-je avec diplomatie à ses accusations.  Néanmoins, j'osais croire que nous les Cielsombrois, enfants de Mirta, en savions un peu plus à propos de l'amour que des Bellifériens, toujours prêts à sortir leur lame s'il le fallait.  On ne pouvait pas lui reprocher de ne pas encore comprendre à cet âge.

« Vous êtes encore jeune.  Et vous avez une protectrice puissante.  Elle ne laisserait tout de même pas n'importe qui avoir votre main, j'ose croire que cela vous le croyez au moins.  Et s'il vous peine à ce point de n'avoir personne pour vous défendre, vous pourrez toujours faire appel à votre chevalier servant.  Je vous offrirai un combat pour vous faire honneur, » proposai-je finalement.  Conscient qu'elle se moquerait probablement de mes prétentions.  Un jour ou l'autre, je lui montrerais que la sécurité ne se trouvait pas seulement au cœur de gros biceps, mais aussi dans celui d'une intelligence aiguisée et d'un esprit fin.  Si elle voulait survivre à son dépaysement, il faudrait qu'elle fasse évoluer sa pensée.  J'étais tout prêt à l'aider si je pouvais continuer de m'amuser de sa fausse assurance.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyMer 13 Sep - 15:13

La main qui s’était posée à son dos, pour la retenir, lui était soudainement désagréable, lourde et étrangère. Agathe ne se sentait plus très à l’aise, entre la conversation de plus en plus intime qui la faisait rougir perpétuellement, sa proximité avec ce garçon et cette main qui désormais reposait au creu de ses reins. Peut-être avait-elle parlé trop vite… Peut-être, après tout, Lancelot était-il dangereux, à sa manière?

- On dit… On dit que vous vous mariez à plusieurs.

Arnault lui avait même raconté qu’un noble - un marquis ou un comte, elle ne savait plus trop, Agathe - s’était marié à une femme, bien sûr, mais également à son chat, son compagnon domestique favori. Elle n’était pas trop certaine de la véridicité d’une pareille histoire, mais le fond lui semblait cohérent. La polygamie. Comment pouvait-on affirmer que l’amour était un présent précieux si il ne méritait pas de batailles, de risques ou de conquêtes, et qu’il pouvait se dédoubler à l’infini? L'unicité était la meilleure preuve d’un amour réel. Il était unique, c’était bien pour cette raison qu’il fallait le chérir et le protéger!

- Comment vouloir apprécier un présent que vous avez à profusion…? Les amours multiples enlèvent tout ce qu’il y a de beau, d’unique et de précieux.

Lorsqu’il mentionna sa jeunesse, Agathe fronça les sourcils. Elle oubliait qu’il était plus âgé qu’elle. De combien? Agathe ne le savait pas vraiment, mais elle lui devinait plusieurs années de plus pour expliquer ses aptitudes et son parcour. Sa tutrice lui avait raconté vaguement, en voyant l’intérêt -la curiosité purement professionnelle- d’Agathe à son sujet. Elle n’était pas vexée, pas tout à fait, seulement gênée d’accorder de l’importance à un mariage qui n’arriverait jamais alors qu’il lui recommandait vraisemblablement la patience. C’est à sa proposition de combattre pour elle et son honneur que la blondinette retrouva un sourire et un peu d’assurance. Il n’était pas vraiment un guerrier, il était vrai, mais il y avait quelque chose d’agréable à entendre un garçon vouloir se dresser contre un prétendant potentiel. Elle s’inclina devant lui, légèrement, comme pour ne pas trop lui dévoiler de ce que sa tenue pouvait promettre.

- Je suis invisible. Une petite souris. Aviez-vous oublié? La proposition est sans risque. ...Mais je l’apprécie et l’accepte.

Elle s’était redressée avec ce petit air adorable, en dépit de son sourire goguenard. Le prendre au sérieux? Non, jamais. Mais elle était flattée, et bien qu’elle ne souhaitait pas le moins du monde le montrer à Lancelot, sa légèreté nouvelle la trahissait bien cruellement.

- M’inviterez-vous pour une deuxième danse? Ou la fatigue vous gagne déjà?

Han. Elle n’allait certainement pas l’inviter. Agathe était la demoiselle, après tout, et c’était forcément à Lancelot de le faire. Jouer sur sa fatigue potentielle et le questionner bien subtilement sur ses plans, en matière de danse, étaient innocents et aucunement le résultat d’un calcul.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 15 Sep - 10:52

Un rire franc s'échappa de mes lèvres lorsqu'elle me rappela du petit sobriquet dont je l'avais affublé lors de notre première rencontre.  Elle l'avait si fort peu apprécié que lorsqu'elle me pria de ne pas l'appeler ainsi, je n'avais eu d'autre choix que d'obtempérer.  Même si dans mon esprit, elle restait cette petite souris.  Pour une raison qui m'échappait, le qualificatif semblait être insultant pour elle, tandis que pour moi, il ne sous-entendait qu'une seule chose : qu'elle était petite et délicate.  Comme une souris.  L'eus-je traitée de rat, peut-être aurais-je mieux compris qu'elle fusse dégoûtée du surnom.  Je me retins de justifier l'appellation, mais me permit de répondre, empli de malice.

« Pourtant, je crois bien que cela augmente vos chances de voir un prétendant se montrer à votre porte.  Ou peut-être croyez-vous déshonorant de m'avoir comme chevalier servant? »

Je faisais évidemment référence à cette petite vibration de mépris qu'elle me destinait.  Comme si elle ne pouvait supporter l'idée d'un homme qui ne jurait pas par son épée et qui ne présentait pas de barbe.  Le dernier point n'étant nullement de mon fait, je n'avais pas de contrôle sur mon héritage de mes parents sur ce point.  Malheureusement, la pilosité ne faisait pas partir des caractéristiques de mon père et il semblait que je sois sur ce point fort similaire à lui.  Pourtant, j'osais croire que celui-ci était fort masculin et qu'elle-même n'aurait pu dire le contraire en le voyant, avec ses énormes bras de forgeron, lui qui n'avait pourtant jamais manier d'épée de sa vie.  Même pas pour en forger une.

« Je me sens encore bien le pied bien léger et il serait honteux d'être déjà fatigué à mon âge.  Si vous vouliez bien m'accorder le plaisir de votre compagnie pour une autre danse, il me ferait plaisir de vous guider sur la piste à nouveau.  Néanmoins, si vous préfériez retournez à vos divers autres prétendants, je crois apercevoir par-là ma bonne amie Mélodie, elle ne dédaignera point mon invitation si vous estimez que je suis trop mauvais danseur, » répondis-je quand elle me questionna sur mes plans pour la prochaine danse.  Je croyais sentir dans cette question une légère envie de se faire inviter à nouveau et il ne m'importunerait guère de l'engager pour la prochaine valse.  Je n'avais pas vraiment vue mon amie, mais j'avais parlé d'elle seulement pour voir quelle réaction aurait la petite blonde.  Me croirait-elle?  Dans tous les cas, si elle ne désirait plus de ma compagnie, j'irais probablement effectivement en quête de la voleuse, si ce n'était pour danser, du moins pour parler.

Je reculai d'un pas et m'inclinai avec élgance et grâce.  « Me ferez-vous l'honneur de la prochaine danse mademoiselle? »  Il fallait tout même y mettre les formes.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyMar 19 Sep - 23:46

Il avait gagné. Cet abominable espion, ce cruel petit fabriquant de poupées, ce mesquin Lancelot l’Adroit avait gagné, et Agathe venait seulement de s’en apercevoir alors qu’elle levait le museau pour retracer cette Mélodie. Elle l’avait cherchée dans l’assistance pour s’assurer qu’elle ne soit pas jolie, ni élégante, ni féminine. Que ses cheveux soient faits de paille séchée. Que sa peau soit tachetée et bien peu délicate. Que sa taille ne soit pas aussi souple que la sienne. Qu’elle soit laide, par Idril, qu’elle soit vieille. Sa bonne amie Mélodie. Cruellement blessée, et au moins tout autant jalouse, la blondinette croqua un sourire pour faire taire son coeur écorché. Il était là pour passer le temps en patientant la venue d’une autre. Elle était là pour lui, pour obtenir son attention et lui prouver qu’elle n’avait pas besoin de lui. À quoi bon, s’il ne la voyait même pas?

- Une dernière, alors. Ce serait cruel de faire patienter Mélodie… Et j’avais promis une danse à Anthelme.

Tout était faux, bien sûr, de ce cavalier imaginaire portant le nom de son propre frère, à la danse promise. Elle souhaitait seulement lui prouver qu’elle était plus attendue que lui, que si une Mélodie désirait le voir, deux Anthelme imaginaires lui tendaient les bras. Tout en déposant une main sur son épaule -c’était dur, sous ses doigts, oh, oh! - et en adoptant une position plus sérieuse, plus intime, aussi, Agathe songea au rire de l’Adroit. C’était la première fois qu’elle l’avait entendu rire, et il y avait quelque chose de mesquin et de très joli, aussi, à voir ses sourcils s’arquer comme un mauvais génie et son nez se plisser comme s’il était toujours un enfant. Elle songea qu’elle lui dirait, peut-être bien, un jour. Ou pas.

- Oh, Lancelot…

Elle avait soupiré son prénom, Agathe, tout en réprimant cette envie de rire à son tour. Pour avoir mentionné le nom d’une autre, elle ne lui ferait pas ce plaisir de se dérider, de se laisser aller, ou pire : de lui montrer que, peut-être bien, peut-être un peu, elle l’appréciait, d’une certaine manière. Il n’y avait que sa voix de légère, de joyeuse, et un éclat, dans ses yeux clairs, mais la mignonne s’entêtait à préserver ce petit air pointu et à rester trop rigide, terriblement belliférienne, entre ses mains.

- Vous ne savez rien des subtilités bellifériennes. À vous battre contre mon prétendant, celui qui viendrait m’enlever, vous ne serez pas mon chevalier servant. Vous serez un membre de ma famille. Il n’y aurait rien de déshonorant à ne pas être à la hauteur de mon… De mon… Époux. C’est en échouant à mon enlèvement que la honte surviendrait.

La musique reprenait, douce et jolie, couvrant un peu plus le brouhaha ambiant. Dans leur petit cocon fabriqué de bras liés et de proximité, Agathe s’engagea dans le triste chemin de la jalousie, du doute, et de toutes ces choses hideuses qu’elle n’avait jamais songé croiser, jusque là.

- Tu la connais depuis longtemps, Mélodie, dis, Lancelot?

Parce que le vouvoiement n’était qu’un jeu, qu’une façade, et que l’ombre de cette Mélodie était bien sérieuse, tout à coup.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyLun 25 Sep - 13:34

C'était amusant de voir qu'elle utilisait les mêmes techniques que moi pour me rendre jaloux.  À la différence que pour ma part, il s'agissait surtout d'une taquinerie.  Existait-il même vraiment cet Anthelme?  Je n'avais jamais entendu parlé d'un garçon de ce nom à la Cour.  Je posai néanmoins le tranchant de ma main sur la taille fille de ma danseuse blonde et commençai à la faire valser entre les autres couples de la pièce.  Elle avait perdu un peu de sa souplesse, peut-être parce qu'elle pensait trop à Bellifère.  Pourtant, on n'aurait jamais cru que cette délicate adolescente, vêtue de si beaux atours pouvait venir d'une contrée où l'on enlaidissait presque les femmes.  Il faudrait lui faire retrouver la fluidité de son pas, autrement elle finirait par me marcher sur les pieds.  J'avais néanmoins quelque espoir que cela arrive afin de pouvoir me moquer gentiment d'elle.  Elle qui avait cru que je lui serais un bien piètre cavalier, cela avait paru sur son visage.

« Si cela ne vous gêne point mademoiselle, je préférerais porter le titre de chevalier servant plutôt que celui de votre frère, » répondis-je avec galanterie.  D'autant plus que je ne saurais mettre en déroute aucun de ses prétendants sans quelques astuces de passe-passe.  Désirait-elle tellement à ce point être enlevée, sans avoir le choix de qui elle épouserait?  Pour parler d'unique, c'était bien une chose, mais si en Sombreciel un homme ou une femme pouvait avoir plusieurs épouses ou plusieurs époux, nous avions toujours le choix d'avec qui nous unirions nos vie.  L'enlèvement n'avait absolument rien de romantique à mes yeux.  Non, pour qu'il prenne une valeur sentimentale, il fallait qu'il ait lieu au beau milieu de la nuit, par un amoureux transi qui viendrait chercher sa belle à l'heure promise, celle-ci l'attendant dans un costume de voyage, prête à fuir avec l'homme de son cœur vers une vie meilleure, loin de ceux s'opposant à leur union.

« Il y a quelques années déjà, je crois que cela remonte à l'ouverture de ma boutique, » fis-je en haussant les épaules quand elle détourna la conversation sur l'objet de sa jalousie enfantine.  En vérité, si je pouvais sentir ce sentiment qu'elle éprouvait, je ne me l'expliquais pas.  Ne me trouvait-elle pas d'une féminité exagérée et déconcertante?  Il m'avait semblé comprendre qu'elle ne me considérait pas comme un homme. Tout au plus un énergumène fort ridicule.

« C'est une voleuse elle aussi, très habile de ses mains.  Elle pourrait sûrement t'apprendre un ou deux trucs utiles, elle ne se spécialise pas dans les mêmes domaines que Mélusine.  Mélusine de Sylvamir, » répétais-je une fois de plus, simplement pour rappeler que nous étions à une noce.  Il était vrai toutefois que bien que d'un maladresse épouvantable quand elle n'était pas occupée à ses affaires professionnelles, mon amie avait les doigts déliés.  Elle pouvait vous faire sauter une serrure le temps d'un clin d'oeil.  C'était elle qui m'avait appris à faire cela entre autre.  Mais une serrure ne restait qu'un mécanisme comme un autre et dans ce domaine, on pouvait dire que je ne manquais pas d'adresse, comme le stipulait mon nom.

Je fis tourner au bout de mon bras ma partenaire avant de la rattraper, la laissant reposer sur mon bras tandis que son fin minois se levait vers le ciel.  Serait-elle surprise de cette petite improvisation?  Lui verrais-je le rouge lui monter aux joues?






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 6 Oct - 2:50

La mélodie était jolie, et la Belliférienne se permit d’inspecter, à gauche et à droite, les autres couples qui s’élançaient sur les mêmes notes. La musique se faisait entendre dans les fêtes et les mariages, uniquement, pour Agathe, mais il était rare que la musicalité de la pièce soit assez douce pour favoriser des rapprochements, là d’où elle venait. S’il y avait des farandoles à profusion où elle avait pu, par pur hasard, tenir la main d’un garçon, il fallait bien avouer que les danses plus intimes avaient grandement manqué à son éducation. Heureusement, Mélusine de Sylvamir était passé par là, comme sur bien d’autres sujets, pour rendre sa pupille environ présentable. Alors elle dansait, un peu raide, entre les mains de l’Adroit, le malaise rosissant de temps à autre ses pommettes lorsqu’elle se souvenait de son éducation belliférienne.

Étaient-ils aussi jolis qu’eux, tout autour? Et Mélusine et Hiemain? Elle délaissa Lancelot du regard le temps de d’observer les enfants des Miracles. Indiscrète jusqu’au bout des ongles, la jeunette nota sommairement les couples formés et se fit la promesse de relater un ou deux ragots en ce sens, si l’occasion se présentait. Peut-être pourrait-elle faire grandir la rumeur de cette dénommée Mélodie, entre les bras de Merle? Elle y songeait bien fortement, alors que son cavalier la fit tourner une fois encore. Discrètement, la toute blonde chercha à évaluer la grandeur de ses mains pour les comparer aux siennes. Environ rassurée de cette taille toute masculine, elle reprit la conversation.

- Arnaut.. Il s’appelle Arnaut. Mon frère, mon jumeau. Il n’y a aucune honte à vouloir lui ressembler. Il me protégeait de…

Pas un mot sur les coups de son père. Pas un mot sur Anthelme. Sur sa vie, Agathe en fit la promesse. Le mensonge, plutôt que l’humiliation. Elle secoua la tête pour bien signaler à Lancelot que la phrase était et serait inachevée, et son sourire, un peu faux, se voulait désinvolte. Arnaut était parfait. Grand. Fort. Blond. Il n’y avait que cette nuit, dans sa chambre, avec quelqu’une sous ses draps, qui obscurcissait le tableau idyllique qu’Agathe se faisait de son jumeau.

- Pour le moment, ma tutrice m’a appris beaucoup, beaucoup de choses, et même si ce qu’elle m’enseigne semble très, très loin de ce que la Cour attend de moi, je suis persuadée que ce sera utile.

Les sourcils froncés, Agathe songeait aux exercices pour rehausser sa posture, au tuteur qui lui enseignait à lire, à écrire, à adoucir sa calligraphie encore beaucoup trop bourrue, à lui parler de ce monde malgré ses froissements de nez et ses claquements de langues. Tout l’avait terrifiée, au tout début de l’été. Les mariages erebiens? Une vaste blague! Les neiges éternelles de Valkyrion? Une honte aux terres rouges de Bellifère! L’Académie? Pfeuh, la magie! Elle avait tenu sa langue sur tous ces petits commentaires hautement intellectuels et pertinents, bien heureusement. Il ne lui avait pas fallu deux semaines pour ouvrir grands les yeux, cloîtrée dans un silence poli, afin d’en apprendre plus sur cette vie qui lui avait tant manqué.

- Je ne sais pas si elle voudra de moi, votre amie. Même si nous devons nous entraider, sur les pavés… Qu’auriez-vous à m’apprendre, vous?

C’était plus fort qu’elle, c’était viscéral. Son sourire moqueur ou joueur fleurissait déjà sur ses lèvres, malgré son papillonnement de cils. Qu’est-ce qu’un homme comme lui pouvait-il bien apprendre à quelqu’un?


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyVen 6 Oct - 16:10

Je me gardai bien de répondre quoi que ce soit à propos du frère de la jeune fille.  Je pouvais aisément deviner de quoi il la protégeait, c'était bien noble de sa part, mais considérant les idées beaucoup carrées bellifériennes de la sœur, on ne pouvait que trop bien deviner que le frère devait en avoir de semblables.  Si cela pouvait néanmoins lui procurer quelque plaisir, j'étais tout prêt à admettre vouloir ressembler à ce frère, ce jumeau.  Néanmoins, cela semblait être un sujet beaucoup plus sensibles que toutes les cielsombroiseries dont je pourrais l'accabler, or je ne tentai pas de la taquiner à ce sujet et changeai plutôt de sujet.  Il ne servait à rien de s'attarder sur une conversation déplaisante.  C'était jour de fête et s'il m'amusait de la tourmenter quelque peu, je ne serais jamais allé jusqu'à me montrer totalement cruel et indiscret.  L'apprentissage était un excellent moyen de passer à autre chose.  À ce sujet, elle avait très certainement bien des choses à raconter, n'est-ce pas?

Je ne manifestai pas la moindre surprise aux propos d'Agathe.  Très certainement, elle devait probablement subir l'influence de Mélusine au-delà du simple vol.  D'autre part, c'était une voleuse du charme et il ne suffisait pas seulement de chaparder en mettant ses doigts dans les poches des distraits.  C'était plus compliqué que cela et si la timidité de la Belliférienne en exile étai adorable, néanmoins, elle ne lui serait qu'utile qu'à se trahir.  Pour le moment, on lisait encore en elle comme dans un livre ouvert, du moins pour qui avait l'oeil aiguisé.  Ce n'était probablement pas le cas de tous.  Je me demandai si elle avait appris quelques petites choses à propos de Sombreciel.

« Certes, votre maîtresse ne vous ferait point gaspiller votre temps, » répondis-je surtout pour combler le silence.  Je l'entraînai au rythme des pas de danse sur la piste, tourbillonnant entre les couples autour de nous.

« Un seul mot de ma part suffirait à vous recommander auprès de mon amie, je vous l'assure.  Néanmoins, je n'aurais pas cru que vous trouveriez intérêt à mes occupations.  Peut-être pourrais-je vous apprendre à tenir un herbier? » lâchai-je avec un sourire taquin aux lèvres.

Ce petit rappel à notre première rencontre et au portrait qu'elle avait dressé de moi la ferait-elle rougir ne serait-ce qu'un peu?  Et puis, l'on pouvait dire que j'étais plutôt expert dans l'art des herbiers : chaque information était telle une bourgeon de fleur.  Il fallait attendre qu'il ne  s'ouvre pour en découvrir les secrets et parfois fallait-il se montrer particulièrement patient jusqu'au jour où cela arriverait.  Il fallait aussi de la vigilance, certaines fleurs se fanaient également au bout de quelques instants seulement.  Une chance pouvait être ratée sans qu'on ne le sache jamais.

« Même possiblement, l'art d'écrire des poèmes vous séduirait-il plus? »

En faire des messages codés pour alimenter le réseautage de la Cour était tout un art, probablement tout aussi compliqué que celui de pondre de jolis vers.  Au bon temps, je la fis tourner au bout de mon bras avant de la soulever par la taille pour exécuter une petite pirouette.  Comme elle était fragile et délicate, mon Agathe.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyDim 8 Oct - 15:41

Elle s'était laissée porter sous un air impressionnée. Si elle ne savait pas beaucoup de choses sur elle, sur la nouvelle Agathe qu’il lui faudrait devenir pour survivre dans le vaste monde, elle savait toutefois, à ce moment précis, qu’elle aimerait danser pour le reste de sa vie. Peut-être pas avec Lancelot, peut-être avec un véritable garçon, mais se faire porter, virevolter, se faire gracieuse sur une mélodie aussi belle que l’aube, ça, oui. Elle aimait bien, Agathe. Aucun regard perçant de ses frères pesant sur elle n’était là pour gâcher son plaisir coupable, au bras du très fin fabriquant de poupées.

Elle lui avait fait les grands yeux, la première fois que ses pieds avaient quitté le sol, plus par surprise de s’élever que pour ses mains à lui sur ses hanches à elle. Un éclat de rire l’avait secoué, silencieux, lorsqu’elle avait rejoint le sol. Si la blondinette s’était jurée de ne pas lui faire l’honneur de s’amuser, quelques instants auparavant, c’était avant de s’envoyer en l’air entre ses bras. Et cette Mélodie, réelle ou non, l’attendait puisque c’était elle, la Belliférienne, qui occupait le cavalier. Elle avait gagné, en quelque sorte. Elle ne savait pas quoi avec exactitude, mais l’idée globale la satisfaisait suffisamment pour laisser sa coquinerie s’exprimer un brin.

- Des poèmes… Voilà une activité qui vous reflète bien.  

Un sourcil hautement haussé pour marquer son commentaire belliférien, et Agathe reposait sa main sur son épaule. Elle s’efforçait de préserver une distance, entre eux, en dépit de l’intimité que suggérait la danse, d’une manière un peu enfantine.

- Mélusine m’a dit que vous m’aviez menti. Aucun poème, aucune pièce de théâtre, aucun herbier. Elle m’a tout raconté. Ce n’était pas très fin de votre part, puisque vous saviez qu’elle me dirait tout.

Elle plissa les yeux, sans haine ni rancune, mais avec une volonté évidente de dénicher les petits secrets de ce menteur d’espion. Sa tutrice avait été vague, et Agathe n’avait pas osé s’épancher sur le sujet, de peur de contribuer à l’engouement qu’on semblait lui porter. Elle? Intéressée par ça? Jamais!

- Je n’en ai jamais lu… Ni jamais écrit. En écrivez-vous réellement, ou c’est encore un mensonge pour vous moquer?

Ils s’élancèrent, liés, parmi les autres couples formés pour l’occasion. Elle frôla de justesse Mélusine, l’heureuse mariée, et chercha à voir si elle l’avait remarquée. Autant elle désirait l’attention de sa tutrice sur elle, jusqu’à toujours, autant, à ce moment, elle espérait ne pas être trop observée. Qu’allait donc penser Mélusine en la voyant danser avec Lancelot l’Adroit? La taquinerait-elle en s’imaginant qu’une fille puisse réellement tomber sous son charme? Probablement. À détourner ainsi le minois, à fouiller l’assistance du regard pour retrouver le couple de Sylvamir, elle manqua de peu de piétiner Lancelot. Elle allait s’excuser, embarrassée à l’excès, mais fut arrêtée par la mélodie qui retombait en douceur, marquant la fin de cette danse.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyLun 9 Oct - 8:57

Je pris l'accusation sérieuse comme elle venait.  Je n'avais pas menti, c'était elle qui avait dit tout cela et point moi.  Je n'avais pas pris la peine de la corriger car ce portrait me plaisait bien et si au sens propre avait ses quelques lacunes, au sens figuré il prenait tout un autre sens.  Elle était un peu méfiante quant à ma proposition de lui enseigner à écrire des poèmes.  Peut-être ne me croirait-elle pas si je lui disais que j'en avais déjà écrit dans mes rares temps libres.  Pas de la très belle poésie, pas de celle qui vous fait s'envoler l'âme vers les plus hauts sommets.  Non, plutôt de celle qui vous fait envier les vrais poètes de ce nom, de celle qui était plutôt mauvaise et ne faisait pas battre les cœurs des jolies jouvencelles.  J'étais doué en bien des domaines, pas particulièrement dans celui-là.  J'avais d'ailleurs gardé bien sagement la collection complète de ces bouts de parchemins couverts de gribouillis loin des yeux du reste du monde.  Ma poésie s'exprimait par l'art, elle représentait la beauté de l'âme sous toutes ses coutures et je n'avais pas de bonheur plus immense que de faire entendre ma voix sensible de cette façon.  Mais petite Agathe, ma petite souris grise, toi dont les joues avaient repris quelques couleurs, pouvais-tu comprendre cela?  Pas encore ma tendre et chère, tu n'étais pas encore prête pour tout cela.  Je te laisserai le temps d'apprendre et de comprendre.  C'était qu'elle était si jeune ma partenaire d'une seconde danse.  Et encore si naïve.  Il m'attristait de songer que ce cœur d'enfant  serait obligé de vieillir un jour.

Je gardai le silence face à ses reproches et ses questions, me contentant de la faire tournoyer à mon bras.  Elle avait beau essayer de le cacher, elle était heureuse.  Probablement plus de danser que de m'avoir comme cavalier.  Avait-elle déjà pu participer à tel genre de bal?  Peut-être pas.  Les Bellifériens étaient des barbares lorsqu'ils s'agissaient des femmes et qui parmi eux les laisserait éprouver telle joie?  La réponse ne faisait pas de doute à mon esprit.

Comme je le prévoyais, les dernières notes de la mélodie s'enchaînèrent dans un léger diminuendo et cette danse s'acheva.  Il aurait été inconvenant que je l'invite à nouveau : deux danses à la suite de l'autre au bras du même homme, c'était déjà scandaleux.  Je m'inclinai avec toute la grâce et l'élégance dont j'étais capable, sachant que c'était justement ce genre de petits détails qui arrivaient le mieux à la piquer vif.

« Peut-être ai-je menti, peut-être n'ai-je pas menti.  Peut-être accepteriez-vous d'honorer ma boutique de votre agréable présence l'un de ses jours pour que je vous enseigne comment un espion tient son herbier et sa poésie secrète aux yeux du reste du monde. »

Si j'avais voulu pousser le bouchon un peu plus loin, je lui aurais lancé un clin d'oeil malicieux, mais la pauvre ne s'en serait probablement pas remise.  Elle serait peut-être aussi montée sur ses grands chevaux et je ne comptais pas créer de scandale en plein mariage.  Ce serait indécent.

« J'aurais pu le faire maintenant, mais il serait inconvenant de vous inviter une troisième fois et il serait indélicat de ma part de priver ce pauvre Anthelme de votre charmante compagnie beaucoup plus longtemps encore, ne croyez-vous pas? »

Le doute me piquait au nez que ce fameux Anthelme n'était que le produit de son imagination fertile de jeune fille.  Je connaissais presque tout le monde au sein de la Cour des Miracles et il n'y avait point de personne de ce nom, j'en étais fort certain.

Je soulevai la main de la jeune fille et y posai mes lèvres.  Légèrement.  Si j'avais osé y faire un véritable baisemain trop appuyé, peut-être m'aurait-elle trouvé fort grossier.  Elle semblait attacher encore beaucoup d'importance aux valeurs de son duché de naissance et je ne pouvais concevoir qu'un Belliférien puisse traité avec autant de délicatesse une adolescente.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? EmptyMer 18 Oct - 3:37

Il s’inclinait si bien, Lancelot... Ô! Lancelot! Pourquoi était-il Lancelot? N’aurait-il pas pu être l’un de ces voltigeurs dont les muscles se devinaient aisément sous leurs vêtements? Elle le regardait s’incliner si joliment tout en se rappelant que s’il avait été voltigeur, jamais elle n’aurait croisé sa route, et jamais il n’aurait pu être là, avec elle, à cette fête sur les pavés de la Cour des Miracles en l’honneur de la voleuse du charme qu’était sa tutrice. Alors elle s’inclina à son tour, avec moins de dentelle et de délicatesse, mais tout aussi bassement. Ce n’est qu’une fois profondément inclinée qu’elle écarquilla les yeux, la toute blonde, d’avoir oublié la tenue qui l’habillait, ce soir. Elle se redressa prestement, une main prude sur son coeur et les joues roses du spectacle qu’elle lui avait peut-être offert.

Agathe était prête à fuir tant la honte la démangeait d’avoir été si peu convenante mais l’espion enchaînait la conversation comme s’il n’avait rien vu, en parfait gentilhomme. Elle fronça les sourcils en l’entendant parler de ses petits secrets, ceux dissimulés dans sa boutique, et qu’il lui dévoilerait peut-être. Toute cette affaire était beaucoup trop étrange et son incompréhension pour les probables sous-entendus de Lancelot la mit mal à l’aise. Elle ne savait pas quoi, précisément, mais il y avait quelque chose de déplacé, à sa requête. Méfiante, la blondinette opta pour un silence de prudence.

- J'aurais pu le faire maintenant, mais il serait inconvenant de vous inviter une troisième fois et il serait indélicat de ma part de priver ce pauvre Anthelme de votre charmante compagnie beaucoup plus longtemps encore, ne croyez-vous pas?

Elle s’était contentée d’acquiescer à une seule reprise, alors qu’il lui parlait d’inconvenance. Ce n’était certainement pas Mélusine ou Hiémain qui allaient lui parler d’inconvenance, et Agathe se doutait bien que bien peu d’enfants des Miracles leur accordait de l’intérêt, alors que l’alcool coulait joyeusement et que les conversations s’animaient de plus en plus, au fil de la soirée. Mais, il était vrai que pour elle, pour la petite Belliférienne qui résidait sous ce déguisement de cielsombroise, il y avait quelque chose de terrifiant à danser si intimement avec un garçon. Encore plus pour deux danses. Trois était inimaginable. Arnaut l’aurait entraînée de force hors de la danse et l’aurait veillée étroitement, s’il était ici. Peut-être même l’aurait-il recouverte de son manteau pour dissimuler sa gorge si exposée.

La musique menaçait de reprendre, d’un instant à l’autre, et Lancelot restait là, à lui prendre la main, à l’attirer jusqu’à ses lèvres pour effleurer son derme de celles-ci. Le regard fixé sur cette rencontre improbable des lèvres du… Du ridicule Lancelot et de sa main, elle frissonna. Juste un peu. C’était le froid, voilà tout. Elle hésita un instant, entre rester là et le saluer avec courtoisie, ou détaler pour se dissimuler derrière Merle. Un flottement, à le dévisager, lui et sa main qu’il gardait captive.

Le choix fut instinctif. Agathe délogea sa patte d’entre les doigts de l’Adroit pour esquiver un enfant des Miracles et s’enfuir de la piste de danse improvisée. L’apprentie pivota ici et là, s’enfonçant le plus profondément qu’elle pouvait dans l’assemblée, prête à tout pour ne plus sentir son regard sur elle.


Encore une danse ? 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Encore une danse ?   Encore une danse ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore une danse ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: