AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil intellectuel de ...
5.95 € 6.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Nouveau nom, nouveaux horizons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyLun 4 Sep - 21:09


Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Sighilde Vol-Libre &
Braham Coupe-fin

Nouveau nom, nouveaux horizons

Quelles ont été tes leçons ?



• Date : 20 juillet 997
• Météo (optionnel) : Du soleil, mais de la bruine aussi !
• Statut du RP : privé
• Résumé : Braham invite Sighilde pour la journée. Il a hâte d'avoir de ses nouvelles et de découvrir ce qu'elle est devenue depuis leur première rencontre il y a de cela un an.
• Recensement :
Code:
• [b]20 juillet 997 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2616-nouveau-nom-nouveaux-horizons#79360]Nouveau nom, nouveaux horizons.[/url] - [i]Sighilde Vol-Libre & Braham Coupe-fin[/i]
Braham invite Sighilde pour la journée. Il a hâte d'avoir de ses nouvelles et de découvrir ce qu'elle est devenue depuis leur première rencontre il y a de cela un an.



Dernière édition par Richard le Harnois le Lun 4 Sep - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyLun 4 Sep - 21:19

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



Fini la besogne, Braham avait demandé quelques jours de repos bien mérité à la suite d'une lourde mission. Sa femme, Alysson, mage guérisseuse, avait invité son jeune frère et sa jeune sœur, Adonis et Ortie, à venir passer les vacances chez eux pour l'occasion. Après quelques temps passé avec eux, il avait réussi à les cibler un peu plus, Adonis était particulièrement espiègle tandis qu' Ortie était une véritable adoratrice de la cuisine. Aucun des deux ne semblaient particulièrement vouloir s’intéresser de près ou de loin au maniement d'une arme comme l'épée ou la hache. Ils étaient trop jeune pourtant le souvenir d'une adolescente lui avait démontré qu'il n'y avait pas d'âge pour manier une arme.

Adolescente dont il se demanda un instant ce qu'elle devenait avant de n'avoir une légère réponse quelques jours plus tard après un tour dans la Ville-Basse et une discussion avec son cousin. Elle allait revenir ! Elle allait être de passage la gosse ! Plus si gosse que ça, mais quand même ! Avait-elle grandit ? Les questions plein la tête il avait demandé au cousin de lui faire passer le message de venir le voir à tel endroit, tel jour.

Petite maisonnette située dans la Ville-Haute, Braham l'attendrait sur une petite place devant une taverne bien connue pour l'y mener. Elle y rencontrerait ainsi sa famille, partagerait un repas avec eux et raconterait sa progression en un an ; et pourquoi pas un petit exercice en passant.

Le jour J arriva et l'homme s'éclipsa de la demeure en signalant qu'il reviendrait avec une invitée. Et si le prénom 'Sighilde' était connu de sa moitié, pour les jeunes c'était l'inconnue totale, aussi s'imaginèrent t-ils qu'il ramènerait une vieille dame sous peu.

L'attendant sur la petite place, des commerçants s'agitant en tout sens, il la vit venir de loin. L'assurance que démontrait sa silhouette mouvante le fit sourire. Elle avait grandit la demoiselle, mais la grosse tape qu'il lui fit dans le dos pour la saluer lui signala de ne pas abuser quand même. C'était une jeune femme, pas un tonneau de vin plein.

« Ça fait un moment gamine, Plus si gamine que ça en fait, il la laisserait rebondir dessus. ou comment dois-je t'appeler à présent ? » Clama t-il chaleureusement. Il avait toujours été plus doux avec les enfants et même si Sighilde approchait doucement de la vingtaine à présent, à ses yeux, elle était toujours bien jeune et courte sur patte. Pourvu qu'Alysson lui fasse un môme ! Il était prêt lui, que le gosse soit mage ou non mage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 7 Sep - 12:37

« j’ai rendez-vous à l’extérieur » pas plus d’explication mais aujourd’hui c’est repos j’ai le droit de prétexter un rendez-vous sans justification aucune non après tout ? J’ai hâte de le revoir son ami. Pour une fois il ne s’agissait pas de Tybalt ni d’Hilding mais bien de Braham en lui-même. Lui aussi quand je lui ai confié son désir de rentrer à la caserne de voltigeurs il m’a encouragée, il m’a même aidée avant que je ne passe l’examen d’entrée, entraînement physique qui n’est pas innocent à ma réussite à ce jour, je le reconnais.

De toute manière encore heureux, que je les ai, eux tous pour m’aider dans mon entreprise, les aides ne courent pas les rues une fois les portes de la caserne franchie il faut se l’avouer. Aussi quand j’ai reçu un courrier me  précisant que j’étais simplement invitée à venir déjeuner en compagnie de sa famille j’ai répondu de manière affirmative sans rechigner le moins du monde.

Vêtue d’une tenue décontractée, tout en étant correcte je sors de la caserne ; un rapide échange de pensée avec Angélite pour la rassurer je m’éloigne. Je lui en ai parlé de cet ami et elle respecte cette amitié qui existe entre nous deux… l’homme est plus âgé mais il n’en reste pas moins un allié solide. Peut –être un jour pourrai-je lui renvoyer la pareil qui sait ?

Sifflottant au bout d’une longue marche j’arrive sur la place indiquée comme lieu de rendez-vous, je me mets presque à courir en voyant l’ombre un peu plus loin bousculant quelques personnes isolées de ci de là ne manquant de me jeter des regards noirs « je vous prie de m’excuser » politesse accrue pour éviter de provoquer un esclandre bien malvenu en pleine ville haute.

Quand j’arrive à son niveau, déjà il m’adresse la parole et je lui réponds d’un sourire charmeur « Vol-Libre… mais tu peux m’appeler Sigh, je préfère j’ai l’impression d’être à la caserne si tu m’appelles par mon nouveau nom de famille » avec un petit clin d’œil… et je poursuis « merci pour cette invitation tu me vois ravie que tu aies pensé à moi cela fait un moment effectivement ! d'ailleurs je ne suis plus une gamine" lui dis-je d'un ton boudeur " que deviens tu pour ta part ? » autant de questions en si peu de temps, il faudrait que je veille à organiser ma manière de penser pour être plus succincte à l’avenir… sinon ça risque de me jouer des tours…

spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 7 Sep - 14:48

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



Elle était venue la gosse qui en voulait ! Son cousin lui avait-il dit de vive voix son message ou bien lui avait-il envoyé une lettre ? Qu'importe, l'invitation était en tout cas bien passé puisqu'elle était présente et répondait déjà avec entrain à ses mots.

Vol-Libre. C'était son nouveau nom. « Vol-Libre, répéta-t-il en souriant, pas mal, j'aime beaucoup. Puis d'un clin d’œil discret ajouta, Cela te correspond bien et ça en envoie ! » C'était plus aguicheur que 'Petite plume' comme il aurait bien voulu la surnommer après avoir apprit qu'elle désirait devenir voltigeuse, plus mignon, mais moins marquant que celui qu'elle avait choisi. Elle préférait cela étant qu'il l'appelle par son diminutif. Bien, il le ferait, il appréciait la familiarité dont elle lui faisait part. Une bonne gosse comme il aimerait en avoir plus tard.

À ses remerciements, il lui répondit d'un hochement de tête léger et d'un sourire chaleureux que venait fermer ses yeux. « Tout mon plaisir. » Plus une gamine précisait-elle. « Ma lady en ce cas. » reprit-il d'une grande courtoisie qu'il offrait plus souvent aux dames de la haute qui venait à croiser sa route en faisant appel au service de la Guilde des guerriers.

« Toujours le même, pas de changement, ah si, une légère promotion. » répondit-il avant de mettre un doigt sur sa joue pour souligner une cicatrice. « Et une balafre de plus aussi. » Alysson aimait bien les blessures, cela rendait un homme plus viril disait-elle.

D'un signe de tête il désigna le chemin à emprunter en quittant la place et tout en la guidant poursuivit claironnant. « Lorsque l'on m'a dit que tu avais réussi les tests, mais surtout la Cérémonie du Choix, me semble t-il que cela s'appelle, fit-il méditant soudain sur le nom j'ai levé un verre à ta réussite ! » Ah il se souvenait de l'annonce à demi teinte de la part de la mère de son cousin, Sighilde avait réussi là où son frère de lait avait échoué. « Raconte moi Sigh', comment s'appelle t-il ? Es-tu déjà monté sur son dos ? »  Tant de questions qu'il désirait poser et qui commencèrent à déferler à travers les rues de la Ville-Haute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 7 Sep - 21:19

Quand je me suis rapprochée de lui et que nous avons commencé à échanger c'est comme si au final nous nous étions jamais quitté. Il se passe ça avec lui, un sentiment presque paternel, une relation qu'il me manque en mon for inférieur je dois me l'avouer. Il a toujours été très protecteur, enseignant à mon égard. Différent de Tybalt ou Hilding simplement un homme mature, adulte  à qui j'ai confié mes craintes et mes espoirs

Je suis heureuse de lui présenter mon nom et son sourire, son commentaire élargissent mon sourire jusqu'aux oreilles et je rajoute « je n'en voyais même pas d'autre ; pour te dire je n'ai même pas réfléchi quand on m'a demandé mon nom, il est sorti pour ainsi dire tout seul, c'est qu'il m'était prédestiné autant dire ainsi non tu ne crois pas ? » avec un clin d'oeil bien appuyé. Toutefois je ne manque de bouder quand il me traite de gamine ; je lui fais remarquer au passage ; mais je ne sais pas bouder longtemps et son lady m'arrache un rire franc « peut être pas à ce point non plus, appelle moi simplement Sigh ça suffira tu sais » j'ai envie de lui dire que je galère un peu à faire ma place, que je doute de manière quotidienne mais que je m'efforce avec le courage et la détermination de croire encore à ma réussite. Alors pour l'instant je ne dis rien je poursuis et je le laisse me conter ces quelques cicatrices et je rajoute « c'est cela qui fait ton charme après tout ; peut être que j'en aurai comme toi ; toute manière comme ils disent tous je n'ai rien d'une voltigeuse, j'ai pas le physique pour, peut être qu'en me blessant, en y mettant mon cœur, mes tripes ils changeront d'avis, tu crois que c'est ça qu'ils veulent ? Que le sang coule pour que enfin je sois comme eux ? Hein sérieusement ? »

Je me suis laissée emportée un peu dans mon élan et je me dis même que j'ai du éveiller une inquiétude en mon ami alors je me calme alors qu'il me pose une toute autre question « oui je suis déjà montée dessus et elle s'appelle Angélite ; elle est noire ; tu verrais elle est splendide ; quand le contact s'est effectué j'en aurais pleuré. Tellement d'épreuves pour une telle réussite, ma plus belle, un échange avec ma future griffonne ; oui j'ai été fière ce jour là et c'est pour elle que je tiens car des fois tu sais j'ai envie de tout plaquer... je sais pas du tout si je suis à place au final ».

J'avais besoin de lui dire cela avant de me diriger vers sa maison, sa famille ; lui seul pouvait entendre ces doutes, ce cruel manque de confiance en moi qu'il connait depuis un bout de temps en moi... mes yeux se sont assombris un peu, un voile devant les yeux alors que mes épaules flanchent... j'ai besoin de lui, de l'adulte, de ces mots et de son aide simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptySam 9 Sep - 14:42

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



« Je n'ai jamais changé de  nom, Coupe-fin était resté Coupe-fin et il n'avait jamais songé qu'il en soit autrement, son nom resterait le sien même lorsqu'il serait plongé dans le ravin de la fatalité et jusqu'à ce qu'il soit oublié, mais je comprends ce que tu veux dire, gamine. » Destinée. Alysson s'était présenté à lui et il avait su qu'elle serait sa femme dès lors que leurs regards s'étaient croisés ; tout du moins le voyait-il ainsi. Il s'abstint de lui indiquer qu'il avait imaginé que 'Petite Plume' lui irait tout aussi bien.

Elle bouda quelque peu et il aimait le petit air qu'elle affichait. La petite ligne qui menaçait son front lorsqu'elle fronçait les sourcils de mécontentement. Oh, il ne la connaissait pas beaucoup, mais il était observateur et plus qu'attentionné envers les enfants ; voyez-là une approche de préparation de sa part pour le père qu'il serait un jour. Gamine ne lui plaisait guère, aussi proposa t-il riant 'ma lady' qui ne lui plu pas davantage. Elle serait Sigh', petite Sighilde.

A l'échange de nouvelles, il lui indiqua une promotion et une balafre dont elle approuvait autant qu'avait pu lui dire sa femme. Estima qu'elle en aurait peut-être aussi par la suite, plus que sans doute pensa-t-il, avant de devenir morose. Il compatit avant de lui infliger une claque dans le dos pour qu'elle positive. « Bah, laisse dire, c'est difficile encore pour une femme de se faire une place parmi les hommes, encore plus pour un homme d'accepter, mais tu as réussi là ou d'autres ont échoués. »

L'homme bourru posa ensuite ses questions et il s’exclama d'un « Oh. Elle. » assez simple en comprenant que c'était une griffonne. L'eusses-tu-cru ! N'était pas trop renseigné à ce niveau, mais il avait parié que le griffon était de sexe opposé à son partenaire. Encore une chose qu'il apprenait donc. Angélite. Ça sonnait bien. Protecteur en quelque sorte. « Je te crois. » quand elle disait qu'elle était magnifique, il trouvait ces créatures fascinantes après tout, bien qu'il ne se voyait pas en chevaucher une. « Si t'es au fond du fond, dis-toi que tu n'iras pas plus bas , Sigh. » Et il opina du chef ses propres dires en  prononçant le surnom qu'elle désirait. Ça faisait étrange, il préférait son prénom complet, mais il s'y ferait, comme elle s'y ferait et traverserait les critiques pour en ressortir plus forte. « Tu n'es pas seule. » rajouta-t-il en lui souriant doucement.


Dernière édition par Richard le Harnois le Jeu 14 Sep - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyMer 13 Sep - 9:56

Je hausse un sourcil quand il me dit qu’il n’a jamais changé de nom et rieuse, un brin moqueuse je lui rétorquer « bah voyons, tu devrais essayer on a l’impression d’être une toute autre personne » voyant son air je rajoute « je plaisante bien entendu coupe fin te va à ravir hein ». C’est pas le moment qu’il me prenne au pied de la lettre et qu’il change tout son état civil pour une plaisanterie qui au final n’en est pas une. Bienheureusement, il a compris au vu de ses paroles suivantes mais je fulmine à son gamine… il le fait exprès pour me taquiner voire me faire sortir de mes gonds j’en suis sûre mais je reste de marbre.

Cet homme, j’apprécie son contact, ses paroles, il est rassurant et il m’a montré quelques mouvements de défense déjà. La base c’est lui qui me l’a enseignée. Par contre la chose à laquelle je n’étais pas réellement préparée même si je m’en doutais c’est l’attitude des autres. Ces regards froids, cette attitude à mon égard. J’essaie de faire face, de m’appliquer à ma besogne pour ne rien regretter simplement mais avec lui je peux révéler les tourments qui m’habitent. Alors je lui confie mes craintes, mes peurs et ce manque de confiance en moi cruel. Les paroles rassurantes du guerrier je les imprime, les calcule une par une me disant que je ne dois aucunement les oublier. J’ai une bonne mémoire et il faut que je me souvienne même dans l’adversité de ses paroles de réconfort.  Je murmure à l’homme « pas facile de laisser dire tu sais mais j’essaierai de m’y appliquer, je sais ce que je vaux de toute manière, je me laisserai pas rabaisser pour si peu ».

Oui relever la tête, être fière de ses origines, de soi-même aussi pour oser affronter l’adversité c’est ainsi que j’évoluerai le mieux dans ce monde.

Au moment où la conversation dérive sur Angélite je souris à sa remarque « oui elle ; je sais en principe les mâles choisissent les femmes, les femelles les hommes mais cela arrive que le contraire se passe… le contact s’est fait avec ma griffonne naturellement » et je suis heureuse de toute manière qu’il en soit ainsi. Une fois de plus il me délivre des mots chaleureux et je hoche la tête « au plus profond des ennuis à un moment il n’y a qu’une seule issue remonter par la force de caractère » et j’en suis empreinte. C’est comme ça que je vaincrai de toute manière en restant moi-même jusqu’au bout.

Je souris à sa dernière parole et lui distribue un simple « merci d’être là Braham » oui merci d’exister, de me donner cette force, de me conseiller sur le chemin que je me suis choisie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 14 Sep - 22:17

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



Elle riait, proposant qu'il change de nom, tout du moins qu'il essaye. Il aurait presque pu y voir là une insulte s'il ne savait pas qu'elle était pourvue de bonnes intentions. Oh oui il ne changerait pas. Il y tenait beaucoup. Coupe-fin pouvait sembler cru pour certains, mais c'était son identité, son histoire à lui ; Braham le fils du boucher. Elle se reprit en le flattant et il la remercia d'un sourire tant poli que flatté et d'un clair. « Merci. »

Poursuivant dans les rues de la Ville Haute, elle se confia et il la rassura. Il était certain qu'elle en aurait bavé, cela aurait été vraiment trop étrange voir signe de mauvaise augure si tous l'avaient accueillis à bras ouvert. Elle s'élevait aux côtés d'hommes larges à présent, petite plume qu'on avait aucun mal à imaginer brisé d'une simple étreinte. Elle surmonterait ça, il en était convaincu et ses mots reflétèrent sa pensée comme son vécu.

Ce n'est qu'en tombant qu'on apprend à marcher. Pensa-t-il en l'écoutant dire qu'elle ne baisserait pas les bras. « Fort bien, content de te l'entendre dire. »

Puis le sujet des griffons arriva et le bougre dû s'avouer fortement dépassé, il en savait le gros du gros, mais les détails de la Cérémonie et la complexité du lien qui unissait un homme à une créature lui était complètement inconnus. Il pouvait toujours l'imaginer, mais l'imagination n'avait jamais été une qualité chez lui. Il essaya néanmoins d'enregistrer les informations délivrés tout en l'encourageant, chose qu'elle apprécia. Il hocha la tête satisfait puis reprit ensuite.

« Tu remercieras ma femme, j'étais moins sage avant ! » et il s'esclaffa tout en poursuivant, lui signalant au passage que le dîner qui les attendait serait exquis, ventant les talents de cuisinière d'Alysson et ceux de la petite Ortie, présentant un léger tableau des enfants qu'elle allait croiser. « Nous y sommes. » Il frappa à la porte et entra avant de laisser place à Sighilde pour qu'elle en fasse autant.

« Alysson, les enfants, fit-il en parlant aux de Lys présent, voici Sighilde. Sighilde voici mon épouse, sa jeune sœur Ortie et son frère Adonis. » son épouse et les enfants la saluèrent.
« Vous êtes donc voltigeuse, comme ça a l'air merveilleux, Petite Plume c'est ça ? Prenez donc place, ne vous gênez pas. » et la guérisseuse souri gentiment, l'invitant à prendre ses aises alors que Braham toussait pour couvrir le surnom. Ortie, âgé de 11 ans la regardait avec des yeux ronds et Adonis, 9 ans, ma foi... on ne pouvait le faire taire.
« Petite-plume ? C'est nul comme nom. » Arg l’honnêteté du gosse qui se fit gronder directement par Alysson d'un puissant.
« Adonis, surveille ta langue ou je te la coupe ! Puis se retournant sur la voltigeuse, navrée. Excusez-le. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyVen 15 Sep - 10:44

Avec lui j’ai l’impression que je peux tout lui dire sans jugement aucun ni risque de le vexer, toutefois je remarque à son changement de regard que quand j’évoque la possibilité qu’il change de nom ça le surprend. C’est bien la raison pour laquelle je lui tapotte dans le dos le rassurant sur le côté humoristique de la proposition. Il ne faut pas non plus exagérer dans la rigolade ; les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures ce n’est pas ce que l’on dit habituellement ?

Lui contant mes déboires et mes angoisses, je lui mentionne toutefois que ma détermination n’a point de limite et ses paroles abondent dans ce sens à la suite je murmure même « tu trinqueras bien d’autres fois à ma réussite j’en suis sûre » quoi de l’ambition ? Oui pas un peu au final. L’on n’est rien sans de l’espoir, l’on n’est qu’une poussière sans une pointe d’optimisme ? C’est donc tout naturellement que je le remercie d’être lui, nulle autre personne ,un homme auprès de qui je peux me confier et sa réponse me fait éclater de rire « comptes là-dessus Braham ».

Quelques minutes après nous pénétrons dans sa demeure, des enfants, sa femme un peu plus loin ; je ne serais pas proche amie de Braham j’en viendrais à me demander si j’ai vraiment ma place ici en plein repas de famille. Je le regarde presque mal à l’aise aux paroles de ses enfants de son épouse. L’aisance s’est envolée aussi rapidement que la confiance quand je suis rentrée dans cette pièce pourtant tout un chacun a l’air cordial, sympathique et aimant mais il y a cette différence, ami, famille, une nuance pour le moins complexe et difficile à mettre en place.

Je m’assieds comme l’épouse me l’indique et les regarde récupérant un semblant de sourire « bonjour merci de m’accueillir en plein repas de famille » puis je poursuis « Vol-libre pas Petite-Plume, je crois que Braham aurait bien aimé que je choisisse ce nom là mais celui-ci me caractérise bien plus » et je me penche vers Adonis « c’est joli petite plume mais pour les poids plume comme toi » je lui fais un clin d’œil en terminant ma petite taquinerie avant de m’asseoir droite le plus sérieusement du monde.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyLun 18 Sep - 21:12

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



La bonne humeur était présente sur le chemin qui menait à la petite maison du guerrier. Que d'épreuves parcourues pour en arriver là où il était ; époux fier, guerrier respecté, épine acharnée, personne appréciée, et ce malgré une sévérité pouvant tenir à distance. Sévérité qui semblait parfois faire partie du décor au côté de ses proches. C'est sous des rires qu'il entra dans sa petite demeure et invita Sighilde à le suivre. Et c'est sous des rires et une chaleureuse ambiance qu'elle fut accueillie parmi eux.

« Mets-toi à l'aise Sigh'. » avait percée la voix de l'homme à travers le tambour cristallin des voix d'enfants entourant la voltigeuse. Il ricana un peu la voyant peu à l'aise tandis qu'Alysson l'invitait à s'asseoir. Il vit même Ortie la guider à une chaise ; après lui avoir dit que la place visée était la sienne et non celle prévue pour Sighilde.

Petite-Plume était sortie et les commentaires suivirent logiquement dont la magnifique impolitesse du plus jeune. « Toi aussi, à table. » indiqua autoritaire la femme de la maison alors que son époux soupirait en prenant place ; elle était visiblement gênée de s'être ainsi trompé de nom.

« C'est joli Petite-Plume, j'aime bien. » Expliqua l'homme en haussant les épaules innocemment sous les pouffements amusés d'Ortie qui hérita d'un clin d’œil complice.
« C'est pas à toi qu'elle aurait dit ça. » Gloussa tout bas Adonis à sa jeune sœur à son oreille suite à la réponse de poids de la voltigeuse.
« Je suis pas grosse. »
« Si tu l'es. »
« Wah l'autre. »
« Tu l'es heu. »
« Wah l'autre. »
« Tu- »
et Alysson interrompit le pauvre spectacle qu'ils offraient.
« Il suffit j'ai dis ! Excusez-les. Ils ne sont pas comme ça d'habitude. Rire étouffé. Braham ! » Fit-elle piquée quelque peu en voyant sa moitié cacher ses rires. Oui ils étaient pire, mais ce n'était pas une raison de l'avouer à l'invitée. Puis bougonne, soupirant, se calmant, Alysson posa son séant, remercia une douzaine de dieux facilement avant enfin de servir la pitance dont l'attente devenait difficile au vue de la bonne odeur de lapin cuisiné aux petits légumes qui se dégageait. Elle en servi une bonne cuisse à la voltigeuse en lui souriant grandement, hâtive comme sa jeune sœur d'avoir ses impressions. « Ortie ! Le pain. » fit-elle soudain précipitée comme s'il s'agissait du plus grand malheur et de la plus grosse offense de l'avoir oublier. Ortie se leva, le prit puis le rapporta, quelques tranches déjà coupées.
« Son griffon s’appelle Ancolique. Annonça Braham tout en mastiquant. C'est une femelle. C'est rare. Expliqua Braham à table, narrant ce que Sighilde avait dit plus tôt d'un air tout évident. Je savais qu'elle y arriverait. Elle est douée qui plus est avec une arme en main. N'est-ce pas Sigh' ? »
« Laisse la manger voyons, ne vois-tu pas qu'elle est affamée. Je suppose que les repas à la Caserne de Serre sont moins savoureux ? » demanda t-elle soucieuse et curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyLun 18 Sep - 22:18

Quelle est la recette pour se mettre à l'aise lorsque l'on débarque dans une famille dont l'on connait une seule personne nulle autre que le maître de maison je vous le donne en mille.. en simplement écoutant ce qu'il se passe entre les enfants, les parents, les chamailleries.

Un instant mon regard va et vient entre eux tous ne sachant pas du tout où me mettre. Je tente un « euh » mais je suis rapidement coupée par les enfantillages des bambins. D'un rapide coup d'oeil je remarque le regard oh combien désespéré de mon ami Braham et lui adresse un signe de tête condescendant. Bon étrangement je suis encore jeune mais certains en voyant un tel spectacle pourrait se dire, vivement que je sois grande que je me marie et que j'aie des enfants moi c'est tout le contraire ! De toute manière embrasser la carrière de voltigeuse quand on a rien pour tant physiquement que mentalement c'est faire une croix sur son intimité. Je ne l'offrirai à personne, je ne suis pas intéressée et de toute manière qui voudrait d'une jeune femme comme moi non mais sérieusement ? Déjà les moqueries fusent donc j'ose même pas imaginer si je tentais de faire ressortir ce semblant de féminité je serais bonne pour un bon bain d'eau glacé sous les hurlements de rire de mes compagnons.

Toutefois à la remarque « grosse » je me permets « y'a pas de honte à avoir un peu d'embonpoint tu sais » et m'adressant à Ortie « ne laisses jamais quiconque te démonter d'accord, sois fière de tes origines » puis regardant Adonis « tu apprendras à protéger ta sœur en grandissant rends toi compte de la chance que tu as d'en avoir une » puis regardant les deux adultes « désolée de m'être permise de telles paroles ».

Lorsque la marmite fumante laisse sortir un fumet de lapin je ne manque pas de dire « vous ne pouviez pas me faire plus plaisir Madame » et un nouveau sourire à l'égard de Braham qui me qualifie de guerrière hors pair par contre le fait qu'il écorche le nom de ma griffonne me fait grincer des dents aussi en une seule phrase je lui réponds « je te remercie Braham, mais je te rappelle elle s'appelle Angélite tu vas me la vexer si tu écorches trop souvent son nom » éclatant de rire en voyant les regards interloqués « les femmes se vexent facilement alors les griffonnes je vous laisse imaginer comment elles peuvent agir quand elle sont contrariées » puis je poursuis alors que je prends une bouchée brûlante « je suis la guerrière que tu m'apprends à devenir Braham ; je ne serai pas là aujourd'hui sans tes précieux conseils ; votre époux est un homme bon Madame, c'est un digne professeur » et pour conclure « ce lapin est exquis, je vais finir par prendre mes repas sous votre toit mais je crains qu'Angélite ne me fasse des remarques désobligeantes »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyMar 19 Sep - 0:27

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



L'ambiance vivante à table mit le sourire aux lèvres de l'homme et mit à l'aise Sighilde tandis que l'épouse de la maison s’épouvantait de l'attitude son frère et de sa sœur. Braham en était certain, elle remerciait un dieu qu'ils ne soient pas ses enfants, jamais elle n'aurait pu tolérer pareil agissement devant une invitée. Invitée qui prit soin de parler, défendant la jeune Ortie fraîchement entrée dans l'adolescence et donnant une leçon au plus jeune, Adonis. Et si Ortie hocha lentement cramoisie en remerciant Sighilde, Adonis préféra grimacer et la gratifier d'un magnifique « Pfeuh je t'aime pas. » pas content et complètement puéril. Alysson frappa du poing sur la table une fois, deux fois et le garçon s'excusa platement, forcé sans sincérité. Un enfant.

La femme de maison et guérisseuse gloussa au fur et à mesure des compliments sur sa cuisine, prenant le droit de regarnir un peu plus l'assiette de la voltigeuse au passage. Quand Sighilde annonça que Braham avait écorché le prénom de sa griffonne, le guerrier haussa les sourcils, il jurait d'avoir dit ce prénom... ou bien était-il convaincu de l'avoir fait alors que sa bouche pleine l'avait modifié. 'On ne parle pas la bouche pleine.' semblait indiquer les yeux de sa moitié au même instant. Les femmes se vexaient facilement, il était bien placé pour le savoir ! Aussi s'excusa t-il. « Mes sincères excuses Angélite. » Il regarda le plafond comme pour projeter la figure à qui appartenait le nom. Pouvait-elle l'entendre ? Que de question en lui-même !

'On ne parle pas la bouche pleine.' lui sembla t-il entendre dans sa tête d'une voix cristalline tandis qu'il observait Sighilde faire le contraire, comme lui plus tôt. « Tu me flattes un peu trop, tu as ça dans le sang. J'ai simplement donné un coup de pouce à une jeune fille que je savais prometteuse alors, tu as fait tout le reste, ta réussite n'appartient qu'à toi. » Et Alysson acquiesça d'un fin sourire tant appuyant les propos de la voltigeuse que ceux de son époux. Une paire de modeste. Et Braham planta ses dents dans la chair du lapin.
« Servez-vous autant que vous le voulez. » fit la femme. Bien qu'il ne restait plus grand chose à part quelques légumes. Puis à l'homme sur le ton de la confidence. « Je l'aime beaucoup. » Que de flatteries qui chatouillaient amoureusement les oreilles d'Alysson.

Curiosité enfantine, l'assiette vide, Ortie qui n'avait de cesse de lorgner sur la voltigeuse gentille ne pu se résoudre à lui demander quelque chose. Pourtant l'insistance était on ne plus visible dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyMar 19 Sep - 18:41

C'est un évidence moi qui était particulièrement tendue à l'idée de rencontrer la famille de Braham, je suis maintenant presque totalement à l'aise. C'est peut être aussi le fait que je me sois permise un commentaire aux jeunes gens assis à côté de moi et la remarque du garçon me donne envie de hausser les yeux mais j'ai grandi auréolée de politesse aussi je n'en fais rien échangeant juste un regard lourd de sens avec le maître de maison.

Aux excuses de Braham je rigole, petit clin d'oeil adéquat et je complète « ne t'inquiètes pas je ne t'en tiens pas rigueur et elle non plus, on est pareille toutes deux » Franc sourire alors que le lapin se délecte dans ma bouche m'arrachant presque un soupir de plaisir et les félicitations sortent de ma bouche avant même que j'aie fini d'avaler ma bouchée.

Mettant la main devant ma bouche, je finis d'avaler quelque peu confuse et buvant un verre d'eau à la suite je m'excuse aussitôt « j'en ai oublié la politesse mais c'est le meilleur lapin que j'aie eu à manger à ce jour ; Braham, ton épouse est une vraie cordon bleue. Vous vous êtes bien trouvés les deux » lui dis-je en un sourire simple, criant de vérité. Un guerrier parfait, une cuisinière parfaite, ce foyer a tout pour être heureux et j'espère que leur avenir sera aussi radieux que leurs rapports me laissent entrevoir ce jour.

Je n'empêche pas son épouse de me donner une nouvelle cuillère même si je me dis que je devrai courir pour la peine ½ h de plus la prochaine fois si je veux éliminer toutes ces calories. Le repas se poursuit tranquillement entre les chamailleries des deux jeunes, les doux regards des époux. Quand Braham me félicite je rougis « merci mais comme je te l'ai dit je ne suis pas sûre de mériter autant de compliments ».

Un petit instant de silence s'installe, petit mais quand elle me propose de me servir à nouveau je secoue la tête « ce n'est pas pour vous manquer de respect mais je crois que je vais être contrainte de refuser, je ne puis rien avaler de plus Madame ». C'est à cet instant que je sens un regard insistant sur moi, je me sens scrutée, et quelqu'un se dandine à côté de moi.

Essuyant le coin de ma bouche je me tourne vers Ortie et lui dis « à entendre ton dandinement sur ta chaise depuis toute à l'heure il me semble bien que tu veux me poser une question jeune fille non ? » je la regarde fixement, posément et poursuis « vas y poses toutes les questions qui te passent par la tête ? Tu veux être voltigeuse comme moi peut être à voir ton regard depuis toute à l'heure ou autre chose ? » ; je lui demande de me poser des questions et voilà qu'au final c'est moi qui l'interroge.. je marque un temps de silence souriante, attendant simplement la réponse de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyMer 20 Sep - 14:04

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



Réjouissance et soulagement en entendant que la griffonne et la voltigeuse avait le même caractère. Il ne fit qu'un signe de tête pour signifier son content. Alysson, elle, gloussait presque en boucle devant les éloges qu'on lui faisait et qui ne semblaient guère vouloir s’arrêter de tomber ; cela devait lui changer des quelques grognements de satisfaction de son mari la bouche pleine.

Le repas se poursuivit, les assiettes se vidèrent doucement, sauf celle de l'invitée que l'on avait tendance à remplir petit à petit de ce qui restait dans les plats. Lorsque Sighilde avait remercié Braham ce dernier avait rétorqué qu'il n'avait été que pour très peu et qu'elle devait sa réussite à elle-même. À cela elle avait répondu qu'elle ne méritait pas tant de compliment. « Que si, mais n'abandonnes pas. » Elle n'abandonnerait pas, il était certain à présent, elle semblait plus boosté que jamais.

Après quelques minutes et secondes, la femme de maison proposa de nouveau de servir à l'invitée les restants, mais cette dernière refusa poliment, mettant un frein à la gourmandise, mais non à la politesse. C'est Adonis qui vida le plat tandis qu'Ortie fixait la voltigeuse jusqu'à attirer son attention et la faire sursauter un peu quand Sighilde lui parla.

« Oh non, je ne veux pas être voltigiteuse madame. » bredouilla la petite, écorchant le métier. Les armes n'étaient pas pour elle, de plus elle était mage. Elle lança un regard à Braham, lequel haussa un sourcil, puis reprit. « Quand j'ai demandé à monsieur Braham si guerrier était une bonne situation, il a répondu, elle respira grandement avant de se lancer dans un monologue, qu'il n'y avait pas de bonne ou de mauvaise situation, que s'il devait résumer sa vie aujourd'hui avec moi, se serait avant tout des rencontres. Des gens qui lui ont tendu la main peut-être à un moment où il ne pouvait pas, où il était seul chez lui. Et que c'était assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres, forgeaient une destinée parce que quand on a le goût de la chose, quand on le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas heu l'interlocuteur en face qu'il a dit, le miroir qui nous aide à avancer. Alors ce n'est pas son cas comme il me le disait là, puisque lui au contraire il a pu. Et il a dit merci à la vie. Il lui dit merci, il chante la vie, il danse la vie, il n'est qu'amour et finalement quand beaucoup de gens aujourd'hui lui disent 'mais comment fais-tu pour avoir cette humanité' et ben il leur répond très simplement, il leur dit que c'est ce goût de l'amour, ce goût donc qui l'a poussé aujourd'hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait, peut-être simplement, à se mettre au service, de la communauté, à faire le don, le don de soi. » elle reprit une longue respiration tandis que son frère la regardait bouche ouverte, qu'Alysson s’inquiétait pour sa couleur et que Braham réfléchissait à ses propres dires. « Je me demandais si c'était le même pour vous madame. »


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyMer 20 Sep - 15:19

Le repas se passe mais je ne trépasse pas au contraire je m’enorgueillis au fur et à mesure de cette main qui est tendue. Au final, c’est toujours la même celle de Braham comme depuis des années, comme depuis que j’ai décidé de me rendre dans cette caserne pour embraser une destinée qui ne me l’était pas. Provoquer le destin pour qu’il vous soit un peu plus clément n’est ce pas cela la meilleure manière de voir les choses ? Ne jamais abandonner malgré l’adversité mais car c’est primordial savoir parler, ne pas rester renfermé et avoir ces personnes sur qui compter. Mon cousin, Tybalt, Braham sont ces personnes-là et je suis heureuse de pouvoir compter dessus.

Quand il me congratule et qu’il me dit de persévérer encore je sais qu’il fait allusion aux quelques doutes que je lui ai confiés il y a peu et j’apprécie le double sens de sa phrase. Souriante je hoche la tête simplement. Nul besoin de parole pour qu’il comprenne ce que veut dire cette réaction.

Mais mon attention s’est reportée sur Ortie ; l’impression qu’elle voulait me dire quelque chose comme la fougue de sa jeunesse peut l’emporter alors je m’adresse à elle, simplement pour lui démontrer que je suis à l’écoute des plus jeunes.

Et ce qu’elle me dit je le ressens profondément ;  peu à peu le sourire se fige en cette rêverie, je ne les vois plus, je n’entends que sa voix, sa douce voix enfantine. Les mots qu’elle relate de Braham je les ai déjà entendus mais cela fait du bien de s’en imprégner. Elle a de l’ambition, elle est forte dans ses paroles je l’entends. Alors je la laisse conter, je la laisse me questionner alors que le silence se fait d’or après une telle tirade.

Je sens les regards posés sur moi-même en ce moment là, comme si même les gens dans la rue s’étaient arrêtés scotchés par un tel monologue, je sens la pression qui repose sur mes épaules mais je reste droite soupirant je lui tends un verre d’eau « déjà tu vas commencer par boire un coup je vois que Braham aussi précieux est-il dans ses enseignements de la vie ne t’a guère appris à reprendre ton souffle dans de tels monologues » puis je soupire « tu sais il a raison en tout ; ta destinée, ce chemin que tu te choisis, tu auras des obstacles sur ton chemin nombreux mais il ne faut jamais baisser les bras » je marque un temps de pause et je m’agenouille devant la jeune fille plantant mon regard dans le sien nous isolant même sans m’en rendre compte du reste de la table « tu sais moi j’ai rien d’une voltigeuse, je suis trop petite, je subis des railleries mais Braham lui il juge pas ; partout à Valkyrion à Sombreciel, partout tu as des personnes comme lui qui sauront te guider » je veux qu’elle comprenne « ce que je veux te dire c’est que l’humanité d’une personne n’est rien si elle reconnait pas son besoin de quémander de l’aide et l’inverse est valable aussi » puis poursuivant « je pourrais être triste d’être comme je suis en rien conforme aux idéaux du Maréchal de Serre, pas du tout même mais cela me rend encore plus envie d’être souriante, revancharde sur ce destin qui m’a forgé un physique tellement en inadéquation avec ce que je veux faire » puis prenant une de ses mains dans les miennes « je suis heureuse de vivre, je sais quémander de l’aide, je profite de ce que chacun peut m’apporter et je souris à la vie car être malheureux et triste ne nous aidera en rien dans la simplification des choses sois- en sûre » et pour répondre à sa dernier question "moi c'est l'amour de la vie qui m'a poussée à devenir ce que je suis simplement et l'amour de la liberté et de la défense de mes contrées"

A-t-elle compris fondamentalement ce que je veux dire j’en sais rien, Braham a-t-il entendu tous ces remerciements tacites que je lui adresse j’en sais rien mais me rasseyant ne quittant pas du regard de la jeune fille je lui souris simplement alors que sa main n’a pas quitté la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyMer 20 Sep - 17:26

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦ la Mort dans les Veines

Présentation



Il ne se rappelait plus très bien quand il avait dit ça, ni qu'il avait pu en dire autant d'une simple traite d'ailleurs. Un miroir. Il dansait la vie. Revenait-il d'un tour de Taverne ? Aucune idée, mais le regard torve que lui lança Alysson ne fit qu'appuyer cette idée. Il se voyait mal lui dire qu'il n'était qu'amour ou parler de Construction mécanique. Il avait fait un tour ou deux chez Lancelot l'Adroit, mais ça ne faisait pas de lui un savant pour autant. Par les dieux que c'était embarrassant ! Et Sighilde qui avait fermé les yeux, ce devait être affligeant pour elle, le voyait-elle à présent sous un jour nouveau ?

Le silence se fit. Les regards s'échangèrent. Ortie était avide de savoir. Adonis était avide de quitter la table. Braham devait être avide de remonter le temps. Et Alysson, avide de cuisiner encore pour l'invitée. Invitée qui rouvrit les yeux et tendit un verre à la petite. Il n'était pas souvent en contact avec les plus jeunes, ni ne se rappelait pareil monologue, comment aurait-il pu  lui apprendre à retenir son souffle, mais il n'en dit mot. Et puis, il avait raison en tout disait-elle et Braham à ses mots lança à son épouse un clin d’œil fier auquel elle répondit par un coup de pieds sous la table.

Séance privée qu'ils ne purent qu'observer ensuite, Ortie n'en rata pas une miette sous les conseils et les ressentis de la voltigeuse. Braham pourtant jurait qu'elle faisait de son mieux pour assimiler sans pour autant en saisir la portée entière. Bien trop jeune. Petite qui piqua un phare quand ses mains furent prises, puis qui regarda avec adoration et le souffle coupé sa voisine d'en face. Sighile termina, reprit place et Braham lui tendit à son tour un verre d'eau en souriant en coin.

« L'Amour. » répéta rêveusement la petite. « L'amour.... »
« On a compris. » lança Adonis en roulant des yeux ce qui exaspéra quelque peu la petite qui se reprit.
« Merci madame. Peut-être qu'un jour je serais comme vous, mais avec la magie en plus ; une chevaucheuse ! Et on volera ensemble sous le ciel de cristal. » fit-elle souriant grandement alors que Braham et Alysson échangeaient un regard à Sighilde. Elle apprendrait plus tard que voltigeur et chevaucheur ne s'entendaient pas toujours forcément. Une chance pour eux, nulle guerre ne menaçait d'éclater. Si seulement ils savaient à l'avance !

Le temps s'écoula doucement et tandis qu'Alysson se mettait à faire la vaisselle après avoir débarrassé la table, Braham s'adressa à Sighilde.

« T'as pris ton épée Sigh' ? » demanda t-il cherchant l'arme des yeux, il ne savait plus si elle l'avait apporté durant l'allée ou non. À moins qu'elle n'ai choisi une autre arme ? Une hache ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 21 Sep - 9:04

Je passe un temps plus qu’agréable ici-même ; j’en viens presque à faire des confidences à la jeune Ortie, de laisser sortir toutes ses pensées que je regorge. Elle a besoin d’entendre, d’être guidée par des témoignages alors je l’abreuve de mon histoire, de mon envie et de mon espoir simplement. Les yeux remplis d’étoiles de la jeune fille me poussent à poursuivre toujours. Je ne suis pas une excellente conteuse mais quand l’auditoire est attentif j’aime raconter ma motivation ce pourquoi je suis ici.

Je pourrais lui conter aussi  que je n’ai plus père ni mère, que j’ai été éduquée par ma tante en compagnie de mon frère de lait mais je tais, elle n’a pas à le savoir ou probablement pas l’envie. Ne nous égarons pas dans des détails futiles.

Quand Braham me tend le verre d’eau à son tour je souris alors que un à un les couverts quittent la table. Buvant une gorgée je lui dis « merci » et me retournant vers Ortie « peut être bien plus tard mais tu sais chevaucheur et voltigeurs volent guère ensemble, peut être construirons nous la nouvelle génération des monstres du ciel, le monde a bien besoin de rêver des fois non ? » dis-je remplie d’une espérance non feinte.

Prenant quelques couverts je me dirige vers la maîtresse de maison les déposant lui demandant « vous voulez que je vous aide ? je ne pourrai tolérer de tout vous laisser faire seule après ce festin que vous m’avez offert Madame » une politesse accrue telle que l’on m’a toujours éduquée.

Puis à la question de Braham je me retourne, désignant mon côté « dites donc tu as perdu ton acuité visuelle Braham, je l’ai toujours avec moi, elle est même avec moi quand je dors, c’est plus qu’un doudou j’y tiens comme je peux tenir à  la vie » puis dubitative « tu es sûr que après ce festin tu seras aussi alerte » me mettant en garde sans sortir pour l’instant l’arme mais juste pour lui démontrer que j’étais prête à tout « moi ça devrait le faire mais toi ? » haussant un sourcil « tu es prêt allons y alors ? »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 21 Sep - 15:39

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



Les filles et femmes parlèrent entre elles, de génération et de rêve qu'Ortie approuva grandement avant de s'en aller aider à débarrasser la table. Adonis pendant ce temps s'était extirpé de table pour jouer plus loin avec des petites figurines -grossières- de bois. Lorsque Sighilde proposa de mettre la main à la pâte, Alysson refusa son offre. « Oh que non. C'est bien aimable à vous, mais ce serait un échec en tant qu'hôtesse de maison ! » et elle agita des mains comme pour chasser la voltigeuse de son plan d'eau.

Assit à table, Braham observa avant de poser la questions des armes pour ensuite pouffer au retour qu'il reçu. « C'est pas un problème de vue, c'est juste qu'elle est petite par rapport à la mienne Sigh'. J'ai une arme plus dangereuse pour dormir.  Il désigna d'un coup de tête Alysson qui avait le dos tourné puis ajouta tout bas. Sans compter une alarme. Construis ta vie avec une mage et tu comprendras facilement. » s’esclaffa t-il.

Prêt à répondre à la petite provocation, le gueux se leva, chercha sa propre arme des yeux avant de n'entendre gronder.
« Hors de question ! »
« Il est juste question d'échauffement Aly- »
« J'ai dis non. Je n'ai pas cuisiné autant pour voir tout ressortir par devant. »
Les yeux furibonds elle regarda ensuite Sighilde et reprit plus doucement, mais toujours sérieusement, jouant à frapper d'une louche dans sa main.
« Il faut du temps pour digérer, il ne faudrait pas que vous retourniez à la Caserne avec un teint blafard, on risquerait de penser que j'empoisonne les gens. » Puis après un coup d’œil vers la fenêtre reprit.
« La clarté ne tardera pas à disparaître. » Et elle entendait par là que l'invitée devrait sans doute bientôt quitter les lieux.
« Où dois-tu aller ensuite Sigh' ? Chez ton cousin ou repars-tu à la Caserne ? » demanda du coup Braham, curieux, délaissant l'idée d'échanger quelques coups. Alysson avait raison, ce serait triste qu'un repas aussi bon se retrouve au sol à force d'efforts. Sighilde ne mangerait sans doute pas mieux avant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyJeu 21 Sep - 20:34

La courtoisie et la politesse sont des termes qui me définissent bien et tenter d'aider la maîtresse de maison est dans mes veines moi qui ai grandi, après tout, dans une auberge. J'ai ça dans le sang au contraire de la voltige certains esprits mal agencés pourraient dire. Quoi ? Amertume ? Oui peut être mais c'est ainsi et je la dissimule sous ma volonté en fer forgé.

Aussi quand elle me renvoie poliment me remerciant de tant de considération je souris et elle ne manque de me faire penser à ma tante. Quand j'étais gamine j'étais sans arrêt dans ses jupons avec Hilding, l'on est pas frère de lait pour rien et cette femme n'est que douceur. Même quand j'ai su qu'elle n'était pas mère pour moi elle est restée celle qui m'a nourri et éduqué des années durant. Elle m'a encouragée comme la plupart de ceux qui me sont à proches à poursuivre ma destinée et je ne la remercierai jamais assez pour cela.

Mais mes pensées sont vite balayées par la question de Braham ; dire que j'ai compris le double sens cela va de soi. Je joue l'offusquée, bien mal certains le reconnaîtront et quand il me parle de faire ma vie avec un mage je rigole « t'ai je déjà pas dit Braham que je préfère ma solitude ? Il n'est pas né celui qui me fera changer d'avis sois en certain ; bien pour ça que je m'appelle Libre puisque je volerai seule et dénuée d'attache c'est mon credo »

Tournant le dos à la gente dame je perçois à sa colère qu'elle s'indigne à l'idée d'un combat entre moi et son mari. Soupirant je la regarde « n'ayez crainte je ne comptais point gâcher le festin ainsi mangé, je le regretterais amèrement » et joueuse « quoique cela me donnerait envie de revenir dès demain pour corriger cet affront soyez en assurée Madame » d'ailleurs que dit-elle poison ? « le seul poison qui réside dans vos casseroles et l'envie de revenir tous les jours, je vais développer un véritable goût de luxe si ça continue ».

Je jette un rapide coup d'oeil dehors, constatant que les paroles de la femme sont lourdes de vérité ; la nuit va pour tomber et je ne suis pas à côté de la caserne ; à celles de Braham je réponds « non pas aujourd'hui ou peut être en coup de vent ; la nuit tombe vite je crois qu'il serait plus prudent que je me dirige vers la caserne, non ?  » le regard empreint d'envie « tu m'accompagnes ? » avant qu'il ne réponde je me retourne vers son épouse « mes respects madame et bien le merci pour tout » puis vers les jeunes gens un clin d'oeil à l'égard du jeune garçon « toi veilles sur ta sœur, même si tu l'aimes pas je suis sûre que profondément s'il lui arrivait malheur tu vendrais corps et âme pour la secourir » oui c'est ce que je ferais pour Hilding, frère de lait, pour Tybalt mon ami d'enfance et peut être pour Braham... un peu plus âgé mais tellement un pilier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyVen 22 Sep - 11:46

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



Alors que cela s'activait et jouait d'un côté, Braham et Sighilde s'étaient mit à discuter entre eux. Aux armes et à leur taille il haussa un sourcil presque surpris qu'elle le prenne mal. Après tout, les épées étaient faites ou achetés en fonction du gabarit, il n'y avait rien d'étonnant à ce que la sienne soit plus imposante en ce sens se disait-il. Il ria après en mentionnant de faire l’expérience de vie commune avec un mage, mais toute sérieuse dans ses propos elle lui répondit qu'elle préférait être libre comme son nom. Le célibat. Il aurait pu glousser de sa façon de penser s'il n'avait pas songé autrefois la même chose. Il s'abstint de répondre même si son sourire en coin pouvait transmettre qu'il ne croyait guère que le credo durerait avec l'âge. Combien de temps avant qu'elle ne rencontre sa paire ? Combien de temps avant que son credo ne vole en éclat ? Combien de temps avant que son nom ne soit significatif qu'au ciel et plus sur terre ? Ah ! Une femme pouvait changeait le monde d'un homme avant même que l'on ne s'en aperçoive, il devait en être de même inversement. La vie de Sighilde viendrait à changer plus tard, il en était certain.

Et après l'arrêt de la pensée combative par Alysson, s'en suivit une myriade de compliments, remerciements et de gloussements que Braham préféra laisser de côté ; il en aurait pour la soirée à son retour. Retour oui, car Sighilde confirmait son départ et lui proposait de l'accompagner.

« Naturellement que je te raccompagne Sigh' ! » Fit-il presque offensé qu'elle ai pensé le contraire. La question ne se posait même pas. Elle avait beau détenir une arme et avoir très peu de forme et de charme actuellement ; le bouton deviendrait rose plus tard ; elle restait femme. Et jamais il n'aurait laissé une femme livrée à elle-même dans les rues de Lorgol aussi près de la Ville-Basse à une heure tardive. Il en avait vu des choses, plus jeune, chose qu'il regrettait de n'avoir pu intervenir. « Je suis un guerrier et un homme après tout. » Il gonfla le torse avant de prendre ses affaires et d'ouvrir la porte déjà alors qu'elle disait au-revoir et qu'Adonis encore une fois lui tournait le dos boudeur. Il attendit qu'elle sorte et une fois passé la porte reprit.

« N'y voit pas là une insulte ou croire que je te considère comme faible, car il n'en est rien, mais c'est en quelque sorte mon credo comme tu dirais. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyVen 22 Sep - 15:52

Je l’ai bien vu le sourire de mon ami quand je lui ai évoqué un célbat qui au fond de moi je sens qu’il perdurera aussi longtemps que l’eau continuera à couler sous les ponts et les pirates vogueront sur la mer. Mais il aura bien le temps de voir ou pas ;  cela peut en surprendre plus d’un mais je préfère grandement l’amitié, point de déception ou de trahison… quoique je ne suis peut-être pas au bout de mes surprises non ?

Quand il accepte avec joie de me raccompagner, cela peut paraître pour le moins plus que protecteur mais de ma vision de jeune femme je n’y vois qu’un retour escorté d’un ami. Nulle crainte ne m’habite, ni nulle rancœur. D’ailleurs son attitude me laisse perplexe pour le peu tout comme ses paroles et après les quelques saluts de circonstances présentés envers sa famille je me hâte dehors. Une fois la porte fermée je le regard les yeux rieurs « voyons pourquoi me sentirais-je insultée voire affaiblie que tu m’accompagnes ; tu es mon ami et tu le seras toujours c’est toujours un honneur de faire le chemin en ta compagnie et on ne sait jamais de quoi regorgent les rues de Lorgol "

C’est en silence pour l’heure que le chemin se passe ; j’hésite un instant à tourner  pour me rendre chez mon cousin avant de lui dire « il se fait tard je ne vais pas les déranger probablement en plein service ou nettoyage, ce n’est que partie remise, passons notre chemin et redirigeons nous vers la caserne » quelques silences plus loin alors que nous avançons tranquillement « Ortie est une jeune fille curieuse, elle ira loin dans la vie mais son frère est pour ainsi dire particulier, viendra le temps où peut-être il se rendra compte que les liens sont fraternels sont primordiaux dans la vie de famille, il a le temps de voir venir non ? je suis sûre qu’il donnera tout ce qu’il a dans quelques années pour faire le plaisir de celle qu’il hait aujourd’hui » lui dis-je simplement alors que l'on continuait à marcher tout deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptySam 23 Sep - 14:13

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



Il acquiesça sérieusement et poliment lorsqu'elle formula ses pensées au sujet de Lorgol ou plutôt de la Ville Basse. Elle comprenait facilement et il appréciait ce point chez elle, pas besoin qu'on lui explique ou qu'on tourne autour, elle lisait entre les lignes. Sighilde y avait vécue depuis des années à Lorgol, Braham lui ne l'avait jamais quitté bien longtemps. L’œil aux aguets, l'ouïe emportée par les bruits ambiants des rues de la ville et de leur propre pas, l'odorat actif, ils filèrent en silence un moment. La voltigeuse n'avait plus l'occasion de s'y rendre à loisir quand bon le lui semblait, aussi la laissa t-il s'imprégner de l'ambiance présente. Un présent simple, mais efficace selon lui.

Ils traversèrent une place avant que la jeune femme ne rompe le silence. Elle semblait avoir prit sa décision, y avoir réfléchi et Braham, tout en plongeant son regard vers la première rue qui beaucoup plus loin menait à la famille de Sighilde, reprit. « Je suis persuadé que tu ne les dérangerais en rien, mais tu ne serais plus capable de te rendre à la Caserne à une heure descente par contre. » Cela faisait toujours du bien de voir de la famille, à tel point qu'on en oubliait le temps qui filait et la noirceur des rues une fois la nuit tombée. Il lui sourit tout en comprenant ses réflexions et reprit le chemin en sa compagnie.

Il pouffa au sujet d'Ortie et d'Adonis, ils l'avaient bien marquée ces jeunes. « Il ne la déteste pas, il l'aime beaucoup en fait et sa façon de le lui montrer est en lui cherchant des tiques. Il chuchota sur le ton de la confidence. Il est jaloux de la relation entre ses deux sœurs d'après Alysson, il souhaiterait qu'Ortie se penche davantage vers lui en cas de soucis que vers elle. Il était de l'avis de sa moitié. Il apprendra que sa méthode n'est pas la bonne et qu'elle éloigne plus qu'elle ne rapproche. Puis plus fort. Alysson m'a raconté qu'un jour il avait sauté sur un jeune garçon qui s'en prenait à elle, mais c'est Ortie qui a conclu l'affaire. » Il pouffa un peu à imaginer la scène. Oui, Ortie était plus forte qu'elle ne paraissait et si elle désirait devenir chevaucheuse, elle le deviendrait. Adonis lui, avait plein d'énergie et un instinct protecteur bien camouflé, mais Braham avait du mal encore à imaginer un métier qui soit fait pour lui.

« Quelques similitudes avec la relation qui vous unis toi et ton cousin tu ne crois pas ? »



Dernière édition par Richard le Harnois le Dim 24 Sep - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptySam 23 Sep - 22:46

Pas après pas, nous avançons dans les rues de Lorgol en silence, en échange ; un instant j'ai hésité à me rendre chez ma tante et mon cousin mais voyant le jour décliner et sachant le temps qu'il me faudra pour retourner à la caserne, y compris sur le dos d'Angélite je préfère presser le pas. Même si la nuit va pour tomber je préfère encore faire le trajet de plus d'1 h alors que les rougeurs de l'horizon s'estompent pour céder la place à la noirceur la plus profonde juste auréolée de la lune. On est jamais trop prudent.

Quand Braham m'évoque que jamais je ne les dérangerais je lui réponds « pour sûr mais tu sais avec le jour qui décline il va falloir que j'arrive avant la nuit tombée à la Caserne » et d'un coup je me rends compte que l'homme, mon ami va rencontrer Angélite ; s'en doute-t-il ? Très certainement, il a voulu m'accompagner pour me protéger mais il aura le plaisir de rencontrer ma griffonne, aussi noire que le charbon, la beauté de mon être volant habitera ses souvenirs j'en suis sûre comme ses images s'emparent de mon cerveau bien souvent.

La conversation je l'ai fait dévier, le temps de finir ce chemin, sur les rapports entre Adonis et son frère et la remarque de Braham arrête mes pas. Je me mets à me souvenir. Nous étions proches avec Hilding, très proches enfant puis nous nous chamaillions comme deux véritables frère et sœur, comme si de rien n'était au final. Puis il est venu le temps, des rires et des chants ou des querelles si vous préférez, l'île aux griffons a pointé son nez ou plutôt l'appel du large non des griffons et l'on s'est dirigé tous les deux vers la caserne. Là s'est éveillée la concurrence au fur et à mesure des épreuves, toujours plus haut toujours plus fort, l'envie de démontrer qui est le ou la meilleure et un seul constat, moi et moi seule à la fin. Dire qu'il m'en a voulu est un vain mot... mais cela n'a guère duré qu'un mois, si ce n'est pas moins... rapidement Hilding m'a soutenue, ravalé sa fierté et m'a convaincu de la poursuite de mon entreprise ; il a pris alors son rôle très au sérieux à mon égard et m'a toujours remotivé quand j'ai eu des doutes.

Me tournant vers Braham je lui dis simplement  « une fois de plus tu as raison, oui Hilding et moi sommes passés par tous les stades, l'amour fraternel, les chamailleries naturelles, le conflit pour finir par un soutien sans faille » soupirant « je souhaite que la même étincelle existe entre les deux jeunes gens que j'ai vus toute à l'heure dans ta maison Hilding et qu'ils soient aussi proches que moi et Hilding pouvons l'être à ce jour » ; je soupire une fois de plus « vraiment dommage que le jour ne montre les premiers signes du crépuscule mais il y a un avantage à tout cela »lui fis-je avec un petit clin d'oeil « et je pense savoir que tu avais une idée derrière dans la tête en me raccompagnant n'est ce pas ? Tu as cette curiosité qui t'habite de la voir » fierté, tête levée, je sens déjà ses images dans mon esprit alors que je me rapproche de manière imperceptible d'elle verdure, vol « tu vas pouvoir la voir mais il nous reste encore un peu de chemin il faut sortir de la ville par là » lui dis-je en désignant un petit passage «tu es prêt à la voir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyDim 24 Sep - 12:06

Lorgol • Guerriers



Braham

Coupe-Fin



Chapitre II.5 ♦️ la Mort dans les Veines

Présentation



Plus ils s'enfouissaient dans les rues de Lorgol, plus ils approchaient de la fin et  à chaque croisement qu'ils rencontraient, Braham se disait des fois que bien qu'il était habitué à parcourir la belle ville, celle-ci demeurait toujours pleine de surprise. Si cette rue menait à une taverne, celle-ci à un tisserand et l'autre là une petite place, la quatrième le guiderait certainement à un mystère. Plus de quarante ans à croiser les gens et à parcourir la ville et toujours autant de coin jamais foulé du pied.

La conversation s'était portée sur la relation entre Adonis et Ortie, Braham avait rassuré Sighilde sur leur relation et avait fini par poser la question des similarités entre la voltigeuse et son propre cousin, frère de lait, Hilding. Elle s'était arrêté pour lui donner raison et ses yeux partagèrent son ressenti à repenser à ces années en sa compagnie. Une complicité unique unissait les membres d'une famille. Il s'en souvenait du jeune Hilding, il avait été aux nouvelles auprès de la tante après tout, il était resté en retrait de son champ de vision avec une expression abattue, mais il s'était relevé et c'était auprès de lui que Braham pouvait espérer obtenir les meilleures informations au sujet de Sighilde à présent. « Elle existe déjà, mais ils ne l'ont pas encore remarqué et ne l'admettront sans doute pas de si tôt. » rétorqua t-il sagement sur l'étincelle du lien qu'elle pensait absente encore, pourtant pourtant, oh oui pourtant, en passant plus de temps en leur compagnie, elle aurait fini par le remarquer et elle finirait par le savoir si son chemin recroisait les leurs.

Un coup d’œil à l'horizon, paysage découpé par des tours somptueuses parsemées comme fleurs dans un champ, florissantes. « Aucune idée derrière la tête, vraiment, il insistait sur ce point, il ne voulait que la raccompagner et n'aurait rien désiré de plus si elle n'avait pas été voltigeuse. Trop honnête, trop sérieux. Elle était taquine Sighilde. mais j'ai hâte de la rencontrer pour m'excuser. » Oui s'excuser pour un nom si précieux détruit de sa bouche pleine plus tôt. Entendue ou non, il ne le savait pas, il n'était curieux que très rarement et assouvissait cette dernière pour ainsi dire jamais, préférant ne pas chercher les problèmes et vivre une vie sans grabuges. Il remerciait les réponses et les occasions uniques qui se présentaient à lui alors qu'il ne les espérait pas ou plus. Plutôt que curieux il avait hâte de la rencontrer après avoir entendu tellement de chose à son sujet. L’apercevrait-il ou la verrait-il de près, Sighilde lui assura que oui la seconde d'après.

« Je te suis. » Ils engagèrent le petit passage désigné et l'homme détendit ses épaules. « Toujours. » répondit-il à sa dernière question. Il faisait toujours en sorte d'être prêt pour n'importe quel type de situation, quel guerrier ferait-il sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons EmptyLun 25 Sep - 0:27

Je suis heureuse de cette journée en compagnie de mon ami Braham. Heureuse d'avoir pu avoir un aperçu, de ce qui a été limite mon enfance. Des modèles réduits de ma personne et d'Hilding. Une fois de plus c'est la remarque de Braham une fois sorti de leur demeure qui m'a fait réalisé ce fait pourtant qui est une simple évidence.

Braham se rend-il compte que pour moi jeune voltigeuse, être aidée, choyée, soutenue par un guerrier est une preuve de confiance absolue ? Ce manque cruel de sentiment que je ressens pour moi-même. Braham, Hilding, Tybalt que des hommes, le Destin est ironique des fois alors que le Maréchal de Serre privilégie la gent masculine je suis la seule d'entre eux tous à avoir choisi de voltiger... je souris à cette remarque que je garde pour moi-même et je regarde l'horizon comme bien souvent quand je suis sur le dos de ma griffonne.

Oui il y a elle aussi qui m'aide et croit en moi ; après tout ce lien entre nous est tellement infime et unique, je sais que quand elle ne sera plus là je n'en aurai pas d'autre, nous menons notre avenir ensemble faisant fi des qu'en dira-t-on car après tout elle m'a choisie. Oui une femelle choisissant une femme, jusque dans ce choix, cette différence nous avons marqué notre singularité vis à vis de tous les autres couples qui se formaient autour de nous. Pour elle, comme j'ai dit à Braham et comme je me tuerai à me répéter je ne m'engagerai pas, une seule union avec Angélite, pas d'attache, juste des amitiés et des soutiens simples pour me prouver même au plus profond d'un précipice que je peux encore y arriver.

Quand je demande au guerrier, revenant sur terre chassant mes pensées pour me concentrer sur le moment présent, s'il n'avait pas une idée derrière la tête comme de rencontrer ma griffonne lui reste bien entendu naturel et je lui réponds sur le ton de l'humour « voyons comment pouvait-il en être autrement je me demande bien » petit clin d'oeil alors que je longe les tours, je m'éloigne peu à peu des remparts et le contact se fait distinct inconnu, derrière toi, danger ? ; je la rassure nullement Angélite tu peux avoir confiance, tu sais c'est celui dont je t'ai parlé Braham.... boude, gaminerie.... bon allez cesses de faire ta mauvaise tête il s'est trompé de nom une fois il va s'excuser descends...


Je me tourne vers Braham lui tendant la main « viens elle va atterrir, tu peux avoir confiance mais Madame est vexée je te préviens » en quelques secondes je sens un petit souffle d'air arriver sur ma nuque ; nul besoin de me retourner alors que je fais face à Braham, je la sens derrière moi. Je tends la main la posant sur son encolure alors que ses ailes sont encore déployées. J'invite Braham à se rapprocher de nous deux. La main sur le cou d'Angélite, je la calme, elle est vexée mais elle s'en remettra vite, elle veut juste montrer à l'homme qui elle est et qu'il imprime dans son regard le moindre détail de son pelage et de ses ailes noires « je t'en prie avance toi, elle te fera pas de mal, elle ne fait que te juger et elle sait qui tu es n'aies crainte »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Nouveau nom, nouveaux horizons   Nouveau nom, nouveaux horizons Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau nom, nouveaux horizons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: