AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
– 53% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
22.88 €

Partagez
 

 La Belle de la Taverne dormante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyVen 15 Sep - 17:00




Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Éponine Aubenacre &
Tim l'Escampette

La Belle de la Taverne dormante

& le faux prince peu charmant




• Date : Le 30 août 1002
• Météo (optionnel) : Il pleut au dehors
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Après avoir passé quelques jours chez son cousin, Tim retourne à la Taverne de la Rose où il entend parler d'Éponine. Il décide de prendre de ses nouvelles et s'en va directement à sa rencontre.
• Recensement :
Code:
• [b]Le 30 août 1002:[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2637-la-belle-de-la-taverne-dormante]La Belle de la Taverne dormante.[/url] - [i]Éponine Aubenacre & Tim l'Escampette[/i]
Après avoir passé quelques jours chez son cousin, Tim retourne à la Taverne de la Rose où il entend parler d'Éponine. Il décide de prendre de ses nouvelles et s'en va directement à sa rencontre.



La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239


Dernière édition par Tim l'Escampette le Ven 15 Sep - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyVen 15 Sep - 17:20

Le retour à Lorgol aux environs du quatre août s'était fait dans une ambiance pesante, comme si la mort avait été à nos trousses, cela avait commencé par une légère grippe chez la mage du sang guérisseuse qui avait prit la place du boucher, à croire que le poste été maudit, puis par la canonnière, enfin.. Rhéa n'avait pas été épargnée les jours s'écoulant. Le 10 je tenais à rester à bord même si nous étions à quai. Le cœur lourd, l'ambiance lourde et les vagues jouant à me secouer sur le pont, je m'étais mit à vomir par dessus bord. J'étais mousse sur l'Audacia pourtant ! Habitué au moins d'un an ! Pourquoi ? Pourquoi moi ?! Pourquoi nous enfin, oui parce que je n'étais visiblement pas le seul à régurgiter de la bouillie de pain. Maudite épidémie, car à présent l'on savait que cela en était une et qu'elle frappait les mages... ainsi que Rhéa d'où nos nausées sur le bateau. Bateau que je décidais de délaisser le 12 le teint livide de vouloir rester à son bord.

Les jours s'écoulant, j'avais été prendre des nouvelles de mes cousins – où j'étais resté chez Théodore facilement deux semaines - puis avais envoyé une lettre à l’Académie pour savoir comment allait mes amies Ortie et Adonis, mais aucun retour n'était venu et c'est tout angoissé que j'étais retourné à la Taverne de la Rose en fin de mois. Broyant un moment du noir comme si les effets de l'épidémie sur Rhéa m'atteignait toujours même à terre, je décidais de me reprendre en main surtout en entendant parler de la nièce du boucher... pauvre fille. Et puis le nom de cette dernière suivi de la réalisation.

« Quoi ??? Éponine est sa NiIiiÈce ?! » Comment c'était possible ?! Une petite aussi chouette, qui avait le goût des bonnes choses dont celui d’apprécier mes histoires, était liée au boucher de l'Audacia ? Incompréhensible, aussi en restais-je bouche bée avant de me déplacer vers l'étage sous des rires qui eurent le don de détendre un peu l’atmosphère. C'était dans ce même établissement que j'avais rencontré Éponine, mais jamais je n'aurais imaginé qu'elle y était actuellement sinon j'y serais revenu plus tôt !

J'interrogeais pour savoir où la trouver avant de me diriger vers une porte d'y toquer puis devant le silence, curieux, la pousser. Et Je la vis. Elle semblait plus blanche que jamais malgré ses joues toutes roses, malade, encore plus petite que d'habitude, si fragile.

J'hésitais sur la façon de parler avant de secouer la tête et de faire le pitre pour attirer son attention, si elle dormait, mon idée que c'était ce qu'elle faisait - à moins qu'elle ne compte les moutons les yeux fermés, elle devait être réveillée à présent. « Si c'est pas la fidèle écoutante de mes histoires que je vois là ! Je refermais la porte derrière moi, m'amusant a avancer en sautillant d'un pied puis sur l'autre, l'observant, souriant en coin. Tu me fais penser à mon oncle comme ça. Je fronçais les sourcils puis d'un doigt faussement accusateur vers elle je poursuivis sur ma lancée. Aurais-tu pris quelques substances de mon duché comme lui ? » Et je n'étais pas sûr qu'elle comprenne, mais je ne voyais que ça à dire pour ne pas me mettre à paniquer bêtement devant elle !


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyLun 18 Sep - 16:51

J'oscille entre conscience et inconscience. Les jours, le temps se confondent, je ne sais pas très bien quand nous sommes. La maladie s'est aggravée et me voilà clouée au lit. Je prie Valda chaque jour pour qu'elle aide ceux qui sont partis à trouver un remède. Je n'ai pas envie de mourir parce que je veux pas être séparés de mes oncles, de ma tante et de maman. Puis j'aime être ici. Vraiment. Et je dois encore étudier à l'Académie. J'ai tellement de choses à connaître et à apprendre. Tellement de moments à partager avec mon amie Sybille et avec Lena, si elle se remet aussi. Et puis, je dois trouver mon papa. C'est devenu une obsession. Une obsession qui hante maintenant mes nuits. Je vois une silhouette sombre, masculine, qui se penche vers moi dans mon lit. Une silhouette sans visage. Au début, elle reste juste là, au-dessus de mon lit, et me regarde. Puis elle se baisse et soudain je vois le visage de grand-père, l'air hargneux, la main levée prêt à me frapper comme il aime si bien le faire - pourtant il est bien mort, tonton Géralt me l'a dit. Alors je me réveille en sursaut et regarde apeurée autour de moi, persuadée de le voir arriver d'un instant à l'autre. Cette pensée m'arrache aussitôt un frisson et je tourne une tête fatiguée vers la porte.

-Par Valda ! balbutié-je totalement paniquée en la voyant s'ouvrir.

J'ai le réflexe de me mettre sous la couverture avant de reconnaître la voix qui s'élève aussitôt. Il faut dire que ces derniers jours je n'ai pas bien suivi qui s'est occupé ou non de moi. Dans mes moments d'éveil, je suis parvenue à identifier mes visiteurs mais lorsque la torpeur et la fièvre reprennent le dessus, je somnole, hésitant entre rêve et réalité. Je crois même qu'une fois on m'a donné à manger mais je sais pas si c'est vraiment réel. Monsieur Tim, lui, il a l'air bien réel en tout cas et sa visite m'arrache un pauvre sourire fatigué, même si je suis vraiment heureuse de le voir. Lui aussi il est mousse sur l'Audacia. Il est vraiment très gentil et très drôle et il connaît plein d'histoires qu'il me raconte avec plaisir alors que moi, je suis sûre que je l'embête. Mais il me fait beaucoup rire ! Et puis il sait faire plein de trucs incroyable ! Par exemple, il m'a raconté une fois qu'il a tué cinq mouettes d'un seul coup de fronde. J'ai été très impressionnée même si j'ai trouvé ça très triste pour ces pauvres mouettes. Mais j'avais pas envie de le froisser alors j'ai poliment applaudit. C'est vrai que c'est incroyable... mais enfin tout de même... pauvres mouettes ! J'applaudis et ris aussitôt devant ses facéties. Rire qui se termine en petite toux, tellement je manque d'air. J'ai envie de me lever pour lui dire correctement bonjour mais c'est à peine si je parviens à redresser la tête alors je lui fais un pauvre sourire d'excuse, avant d'afficher une mine inquiète devant ses paroles.

-Qu... non ! protesté-je faiblement.

Oh pauvre oncle ! Quelle tristesse. Pauvre Tim, ça doit le rendre triste.

-Je comprends hein, moi aussi mon grand-père il prenait trop de substance, dis-je, compatissante.

Avec tout ce qu'il buvait, après, il était très violent et quand c'était beaucoup trop, lui aussi était en mauvais état.

-Tu viens me raconter une histoire ?

Mes yeux s'illuminent et je sens un regain d'énergie. J'adore les histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMar 19 Sep - 21:15

Si je ne connaissais pas Éponine, son innocence, sa naïveté et sa crédulité j'aurais pu croire qu'elle se riait de moi, mais ce n'était pas le cas. Parce qu'Éponine c'était Éponine, un peu comme une petite sœur en quelque sorte, vous comprenez ? Un truc qui fait qu'on ne peut que vouloir la bichonner, lui faire les cheveux, lui donner à manger, lui faire des câlins, lui faire des vêtements, l'habiller avec et la faire sourire ! Éponine Aubenacre vous dégagez des hormones féminisants ! Trop mimi tu meurs quoi donc.

Elle était fiévreuse ça se voyait à ses joues et à son front et je ne sais pas de qui elle avait voulu se cacher, mais j'étais certain que ce n'était pas de moi et qu'il s'agissait plutôt d'un cauchemar. Riant, avançant à cloche pieds, faisant le pitre pour la mettre d'humeur, je fus soulagé de la voir me répondre, moins qu'elle ne soit pas en mesure de se redresser sans vaciller probablement. J'étais content de ne pas être mage, je me serais mit à hurler à la lune à en faire craqueler les murs. Éponine était brave, plus brave que je ne le serais jamais, c'était indéniable.

Je pris soin de garder un air faussement accusateur même si j'étais profondément entrain de pleurer de rire, déjà, en la voyant ainsi réfuter mon accusation avec toute la vivacité dont elle était encore capable. Et je me fis violence pour ne pas pouffer quand elle mentionna son grand-père. Rho qu'elle était douée pour me faire presque tomber le masque ! Ça promettait, je devrais m'endurcir et travailler mon jeu d'acteur par la suite, histoire qu'elle continue de me croire. J'étais bien loin de me douter que le mentionné était sujet à frissons et peur, sinon j'aurais sans doute voulu en savoir davantage pour me plaindre avec elle et jurer comme un vieux pirate.

« C'est bon, je te crois. » Fis-je sérieux en hochant la tête avant de sourire face à la demande et de sautiller jusqu'à son lit où je pris place au bout.

« Et c'est d'accord ! Je vais même te laisser choisir parce que tu es mon écoutante préférée ! » L'une des rares qui gobait et appréciait mes histoires à dormir debout. Ça devait être un honneur pour elle, je croisais même les bras contre mon torse afin de lui donner une image des plus sérieuses de moi. « J'en ai des petites qui font moyennement peur si tu veux. Ou des plus longues plus jolies, qu'est-ce-que tu préfères ? » Elle frissonnait déjà avant mon arrivée, pas sûr qu'une histoire flippante, moche ou triste lui ferait regagner la pêche.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyDim 24 Sep - 23:01

Je me sens un peu honteuse, de pas pouvoir me lever correctement pour Tim. Et un peu honteuse de l'embêter ainsi. Décidément, je ne fais qu'embêter le monde. Je peux même pas aller voir maman. Et tonton il va et vient entre nous deux. Je me sens un peu inutile, allongée dans le lit sans pouvoir aider ou bouger. Mais je suis contente de le voir parce que je sais qu'il va me faire rire. Ses mots me font même rougir et je me sens toute gênée. Il a dit que je suis son écoutante préférée. Je me sens soudain investie d'une grande importance : je me dois d'écouter les histoires de Tim parce qu'il préfère quand c'est moi qui les écoute. Alors je l'écoute avec attention. Enfin j'essaye parce que ma tête est lourde et que j'ai envie de fermer les yeux. Et que je me sens un peu faible et un peu tremblante aussi. J'ai même l'impression de forcer mes yeux en le regardant. Les forcer tellement fort qu'ils risquent d'exploser. Comme l'assiette que j'ai cassé une fois en débarrassant la table. Après maman elle m'a fait sortir parce qu'elle avait peur que je me fasse mal aux pieds en marchant dessus. Mais elle m'a pas grondé parce que ça lui arrive aussi de temps en temps. Elle disait alors : ''telle mère, telle fille''.

Je fais une petite grimace. Moi les histoires effrayantes j'aime pas trop. Les histoires pour faire peur, après, ça m'empêche de dormir. Surtout celles avec de méchants messieurs qui aiment torturer les autres. Genre ils se cachent sous un masque, se vêtissent d'une cape noire et les poursuivent avec un gros couteau. Brrr.
Non moi j'aime les histoires heureuses avec de la magie et de l'aventure. Des histoires drôles surtout, qui font rires. Les histoires d'amour c'est... enfin tonton Géralt il dit que c'est trop compliqué et que j'aurais tout le temps pour me prendre la tête avec ça plus tard. Quant aux bisous... je suis trop jeune. Ça aussi c'est tonton Géralt qui le dit. Il dit que c'est pour les plus grands kangourous. Moi je sais pas alors je lui fais confiance. Je suis encore le kangourou qui va dans les poches des grands alors j'ai le temps d'y penser plus tard. Moi j'aime les belles histoires d'aventure comme celle de tante Quittou.

-Une histoire d'aventures ? Avec des pirates et de la magie ? demandé-je d'une voix faible.

J'ai l'impression de murmurer tellement j'ai pas de voix. Mais puisque j'ai un vrai pirate en face de moi, autant écouter une histoire de pirates ! En Bellifère, ils aiment pas les pirates. Maman, elle s'en fiche un peu, ils ne lui ont rien fait personnellement. Mais grand-père avait des propos très grossiers envers eux. Je crois qu'il les déteste plus que maman, tonton Gédéon et moi. Je suis sûre qu'il leur taperait dessus encore plus fort s'ils les voyaient. Je sais pas s'il a su que tonton Géralt en était devenu un. C'est peut-être pour ça qu'il est mort. En tout cas, maintenant, il va plus faire de mal à personne et c'est tant mieux. Et maman est là, même si elle est malade.
Je m'installe alors bien confortablement, les oreilles grandes ouvertes, un peu plus réveillée maintenant, pressée d'écouter cette super histoire que Tim va me raconter. Il manque plus qu'une bonne tasse de thé bien chaud, comme j'ai pu parfois en boire le soir pendant que maman ou tonton Géralt me racontaient les histoires et ça fait presque comme à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyLun 25 Sep - 17:34

Du bout du lit je la regardais avec de grands yeux, mes pieds ayant quitté le sol de peu, je m'amusais à les balancer. Elle semblait épuisée la petite Éponine, épuisée comme jamais. Elle forçait même sur ses yeux, ils paraissaient encore plus petits et fins que d'habitude ; Un peu comme une personne qui se concentre quand son ventre lui joue des tours. Cela ne m'aurait même pas étonné qu'elle me dise souffrir de là, mais il était hors de question de la faire penser plus encore à sa santé en chute.

À ses grimaces j'en déduisis rapidement qu'on pouvait mettre les histoires d'horreur à l'eau. Ce serait pour une prochaine fois dans ce cas, quand elle serait en forme, qu'elle aurait trop dormi et que ce serait dès lors marrant de la voir faire nuit blanche. 'Je sais !' pensais-je en moi-même, il me suffirait de lui demander plus tard si elle savait lire et le cas échéant je pourrais lui offrir un livre de mes histoires spectaculaires pour ses études à l'Académie. Ça ferait un chouette cadeau non ? J'étais certain qu'elle apprécierait beaucoup. Je lui dédicacerais même le livre de ma plus belle plume, elle serait la première et à n'en pas douter que beaucoup l'envierait une fois ma plume reconnue ! Suite à quoi, je monterais sur scène pour raconter avec gestes et passion ces dernières. Oh oui. Ce serait parfait ainsi. Mais il me fallait avant tout satisfaire mon public et ici, il s'agissait d'Éponine. Éponine qui souhaitait partir sur une histoire d'aventure, de pirates et de magie, en gros la base de chez base pour moi je dirais !

« Ça marche ! Puis voyant qu'elle prenait ses aises et fermaient les yeux, je repris. Mais tu devras participer et deviner ! » Et sur ce, je me mit à m'éclaircir la gorge. Pirates. Magie. 'Moi !' J'étais magique dans mes histoires. Me mettant à l'aise à mon tour, je retirais mes godasses d'un geste rapide du pied et fit voler chacune d'elles à travers la pièce. À un cheveux près l'une aurait même pu faire tomber un vase décoratif et un grand soupir de soulagement suivi donc une énorme grimace. 'Pas de casse. Bien.' Je pouvais poursuivre en paix. Je croisais mes jambes en indien sur son lit, l'odeur de mes chaussettes n'agressant en rien mon pif habitué aux odeurs multiples dégagées par les pirates. Quand à Éponine, c'était une habitude à prendre et un moyen efficace de la garder éveiller.

« Il y a de cela quelques années au large des côtes de Bellifère, les pirates de l'Audacia fêtaient l'acquisition d'un butin sans nom trouvé sur une île mystérieuse dont le sable était couvert de gemmes du désert...
je fis trembler mes mains et mes doigts comme si je m’apprêtais à effleurer quelque chose d'aussi précieux que ce que je décrivais.  Les gemmes étaient si belles, et auraient pu faire un butin énorme à elles toutes seules, pourtant, c'est ce qui reposait sur le sable qui avait attiré leur attention à ce moment là, il s'agissait d'un œuf de dragon couvert de feuille d'or ! Magnifique ! Gros comme ça ! Je tentais de mimer la taille, plus large de deux fois que moi et deux fois plus grand aussi. Alors qu'ils le contemplaient, se demandant comment le découper équitablement en petits morceaux pour l'équipage, ils eurent vent de l'enlèvement de la sœur de l'un d'entre eux. Quenouille qu'elle s'appelait. Mais Quenouille n'avait pas été enlevé par n'importe qui ou... n'importe quoi !  Est-ce que tu aurais une idée de ce qui l'a enlevé ? » Demandais-je pour garder son attention tout en sachant pertinemment que certains éléments mentionnés risquaient de lui déplaire... l’œuf à découper par exemple.

Puis décroisant les jambes je demandais. « Je peux allé te chercher quelque chose pendant que tu réfléchis si tu veux. » Y avait peu de chance qu'elle découvre que Quenouille avait été enlevée par un démon boucher au cœur de pierre dénommé Garalt après tout.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMar 10 Oct - 23:15

Je me prépare presque sans m'en rendre compte. Je me mets à l'aise, m'enfonçant plus dans l'oreiller, remontant la couverture pour bien me couvrir parce qu'il y a des moments où j'ai froid. Je suis enchantée, surtout que c'est une histoire où je dois aussi participer ! J'aime bien deviner des trucs et essayer de comprendre. Ca fait travailler un peu l'esprit, un peu comme des devinettes. Comme dans le grimoire que j'ai trouvé la dernière fois avec le collier que j'ai gagné ! J'ai oublié de montrer le collier à maman mais je me promets de le faire dès qu'on pourra se revoir.

Puis l'histoire commence et j'ouvre des yeux émerveillés, mon esprit s'envolant au large de mon duché natal, pour rejoindre les pirates fêtant leur trésor trouvé sur cette île mystérieuse. C'est presque comme si les gemmes scintillent devant mes yeux, recouvrant une plage qui ressemble à celle de mon enfance. Et puis Tim sait rendre les histoires vivantes et les gestes qui accompagnent les paroles rendent presque tout ça réel. J'ouvre de grands yeux alors qu'il me montre la taille d'un œuf de dragon et je me rends même pas compte que je pousse un petit cri de ravissement. Moi aussi je veux un dragon. Tante Quittou, elle, elle m'a fait faire un voyage sur le sien et c'est sûrement la plus belle chose au monde. On voit le monde comme peu de gens le contemple et le vent qui fouette le visage est très agréable. C'est comme si le temps il s'arrête et on se sent tellement libre. Je me suis accrochée bien fort parce que j'avais peur de tombée mais, en fait, on est en sécurité en haut. Mais aussitôt, je pousse un autre cri, de surprise cette fois.

-Oh non ! L’œuf de dragon !

Je fronce les sourcils, prenant un air limite paniqué à cette idée. Pauvre dragon ! Puis je me dis qu'on peut difficilement couper un œuf de dragon. Leurs écailles sont tellement dures que les armes les traversent difficilement alors la coquille de l’œuf ça doit être un peu pareil...

-Non merci, c'est très gentil, décliné-je poliment, réfléchissant à ce qui a bien pu arriver à Quenouille.

Trop absorbée par l'histoire, je n'ai ni faim ni soif et la maladie n'aide pas non plus. Mais, cette fois, c'est Quenouille qui est importante et ma tête réfléchit à toute vitesse pour savoir qui a bien pu l'enlever. Je me dis que c'est peut-être la maman du dragon mais elle serait venue tuer tout le monde pour protéger son bébé. Quenouille ne doit pas avoir une grande importance à ses yeux. Il doit s'agir peut-être de quelque chose de plus personnel ? Mais pourquoi elle ? Peut-être pour atteindre son frère ? Ou simplement parce qu'elle est la seule femme à bord ? Ah mais je sais pas si c'est la seule femme à bord, il ne l'a pas précisé. Si c'est un navire comme l'Audacia, alors il doit y avoir d'autres femmes. Finalement, je choisis la solution la plus possible.

-Un méchant pirate qui veut le trésor pour lui tout seul et l'échanger contre Quenouille ? proposé-je d'une voix faible mais vibrante d'impatience.

Oh que cette histoire est intéressante ! Vite vite la suite ! Et puis si Tim va me chercher quelque chose, il ne pourra plus me raconter avant son retour et j'attends impatiemment la suite de l'histoire. Quenouille va-t-elle être retrouvée ? Qui l'a enlevé ? Et l’œuf de dragon va-t-il éclore ? Que de questions !
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMer 11 Oct - 16:02

J'étais content, j'arrivais à tenir Éponine en éveil et à la faire participer. Elle rêvait éveillée et s'alarmait également, je devais être bon pour conter ; aux moins pour les enfants. Cette histoire figurerait à coup sûr dans le carnet que je lui offrirais pour son entrée à l'Académie. J'avais déjà grand hâte de lire sa réaction sur son visage au moment du présent, quand elle serait guérie, parce qu’elle guérirait, mon écoute favorite. Elle le devait, guérir, elle n'avait pas le choix que de se porter mieux. Elle ne pouvait pas s'écrouler et s’éteindre sans même avoir entendu toutes mes histoires. Je ne pense pas que j'aurais accepté son départ de toute façon, mon cœur aurait perdu un fragment sinon, parce que c'était un petit bout de fille auquel je m'étais attaché. Un peu comme les membres de l'Audacia qui formait une seconde famille, Éponine en faisait partie.

J'arrivais à savoir ses réactions à l'avance ou du moins je m'en doutais. Plus je racontais, plus je la sentais vivre l'histoire. À ma façon de décrire les gemmes sur le sable, elle en eu les yeux étincelants. À ma façon de décrire l’œuf, je la su présente au moment de la découverte. Lorsque le capitaine indiqua de découper ce dernier, à ses craintes, je savais qu'elle était à bord de l'Audacia entrain de protester. Éponine faisait déjà parti de mon histoire, elle n'y avait certes pas le rôle principal, mais elle y figurait.

Je terminais la première partie en posant une question. Par qui Quenouille avait-elle était kidnappée ? J'en profitais pour lui demander si elle désirait que j'aille chercher quelque chose le temps de ses réflexions, mais elle refusa, trop bien ancrée déjà. Je hochais la tête avant de la pencher, la voyant cogiter avec joie non dissimulée. Je décroisais mes jambes pour les étendre hors du lit, puis les recroisais de nouveau en l'écoutant répondre. Elle était intelligente Éponine, c'était la solution la plus logique après tout, comme quoi l'épidémie n'avait pas encore mit un terme à ses méninges.

« Presque ! C'est bien pour obtenir l’œuf qu'il a enlevé Quenouille ! Mais ce n'est pas un méchant pirate. Je terminais ma phrase dans un murmure avant de reprendre, plus fort, plus menaçant, plus effrayant, comme pour donner une dimension d'horreur au vilain de mon histoire. C'est un démon boucher au cœur de pierre. GARALT ! Fis-je fortement d'un coup. Garalt connaissait l'existence de l’œuf, mais il attendait son éclosion pour arracher le cœur au dragon d'or qui en sortirait. Il avait suffisamment de pouvoir pour ça, mais pas assez pour gouverner Arven. Il avait tenté autrefois de soumettre le continent, mais il avait échoué à cause de l'intervention de La Rose Écarlate. »

Je marquais une pause, soudain frappé d'une idée, qui la rendrait encore plus bouche bée que mon histoire en cours, plus admirative de ma personne. Dépliant une nouvelle fois mes jambes, je sautais hors du lit. « Je vais te dire un secret. Mon secret. » Soufflais-je dans un murmure en regardant à droite et puis à gauche, comme si les murs pouvaient avoir des oreilles. Genoux à terre, buste avancé, mes mains autour de ma bouche, visant son oreille. « Je suis l'écrin d'une pièce de la Rose... »


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMer 18 Oct - 21:46

L'histoire me tient en haleine. Je pense plus à la fatigue, même si je la sens toujours bien présente. Mais ce qui m'intéresse le plus, c'est l'avenir de Quenouille, alors enlevée par un méchant ! Et cet œuf. Pauvre œuf qu'ils ont voulu découper ! Ne savent-ils pas le trésor qu'il cache ? Quelle horreur !
Par chance, il me fait pas attendre plus longtemps pour poursuivre son histoire si palpitante. Accrochée à ses lèvres, je sens mon cœur battre la chamade alors que je sens la vérité prête à surgir. Je pousse un cri en même temps que lui lorsqu'il révèle enfin la véritable identité du ravisseur. Un démon boucher au cœur de pierre ! Totalement fascinée, j'écoute la façon dont le méchant Garalt compte tuer le pauvre dragon. Lui arracher le cœur, quel destin atroce !

-Il faut l'en empêcher ! exclamé-je devant cette idée révoltante.

Ainsi l'horrible Garalt veut devenir le grand chef puissant d'Arven ? Il faut à tout prix l'empêcher d'y parvenir. Je l'écoute conter son échec fasse à la Rose Écarlate et commence à m'agiter dans tous les sens dans le lit, hochant vigoureusement la tête à cette idée. La Rose, elle, elle va l'en empêcher encore. Elle laissera jamais un boucher démon s'emparer du cœur d'un dragon.
Mais déjà voilà que Tim me tient de nouveau en haleine. Inconsciemment, je me penche doucement, dévorante de curiosité, prête à accepter le secret qu'il compte me confier et désireuse de me montrer digne de cet honneur. Et soudain, c'est le vide. Mes yeux s'écarquillent, mes mains viennent couvrir ma bouche alors que je me redresse d'un coup dans le lit, contemplant l'écrin d'une Rose. Tim... Tim est donc une pièce de la Rose. Ce... ce n'est pas possible ! Maman m'a déjà raconté des choses sur la Rose. Bien sûr, je sais qui ils sont, ce qu'ils font surtout. Une organisation magique qui préserve la paix d'Arven. Je sais que c'est eux qui veulent nous envoyer un remède et je souhaite de tout mon cœur qu'ils y arriveront. Et là... je me tiens devant nos possibles sauveurs, devant un de ses esprits légendaires et immortels, qui chevauchent des dragons d'or, qui volent sur des griffons aussi sages et puissants que le temps. Des héros. Je tente de me dépêtrer de mes couvertures pour sortir du lit et les saluer dignement, m'incliner mais je suis trop fatiguée. Alors je baisse profondément la tête, les joues rouges sans savoir si c'est la chaleur ou le terrible embarras de me trouver ainsi si mal en point devant une telle illustre personne. Lorsque je relève la tête, je n'ose pas regarder Tim, partagée entre le profond respect et une terreur sans nom. En fait, je suis totalement intimidée. Pourtant faut bien que je dise quelque chose ?

-Je.. altessrévous... Non... je... Ici...

Je bafouille, rougis encore plus, le supplie du regard et finalement baisse la tête, morte de honte.

-Ma... majesté, je finis par articuler piteusement.

En fait, je sais même pas comment je dois m'adresser à un esprit aussi ancestrale et puissant. Je me dis aussitôt que je suis bien sotte de penser que j'ai le droit de m'adresser à lui, moi une pauvre enfant. Puis je me dis que si ça se trouve, il est pas trop là en ce moment ou qu'il écoute pas. J'espère aussi, et surtout, qu'il me voit pas parce que je suis pas du tout présentable. Par réflexe je remonte les couvertures jusqu'à mon menton. J'ai beau être malade, on doit rester présentable devant les nobles.

-Il... il est là ? soufflé-je dans un murmure effrayé, presque inaudible. Avec t... v... voi ?

Oh voilà que je bafouille encore !
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyLun 23 Oct - 22:02

Elle était bien, mon histoire, elle faisait participer Éponine à ma plus grande joie. Peut-être un jour, qui sait, la raconterait-elle à son tour. En tout cas, je comptais déjà sur le fait de lui dédicacer celle-ci au moins. Restait plus qu'elle se remette sur pieds et qu'elle envoie valser cette satanée épidémie. Elle en était capable, elle ne serait pas mon écoutante favorite sinon. Et qu'importe qu'elle soit liée à des chevaucheurs ou à des bouchers. C'était Éponine. Popo ou Épo pour les intimes. Épo la fidèle écoutante de Tim. Rien de plus.

Je laissais pourtant Garalt au nom proche de celui de son oncle – volontairement – pour me pencher sur la Rose Écarlate. Elle faisait rêver après tout, elle me faisait rêver en tout cas, moi. J'avais déjà envoyé une lettre à la Tour durant la période où j'étais à l'Académie. L'idée de devenir épine et justicier de la main pour la Rose était après tout séduisante. Et même si je n'avais pas eu un retour positif, je ne démordais pas qu'un jour je fasse partie de ses pétales. Quand j'aurais plus de poils au menton, à commencer selon mes critères, mais aussi quand je serais bien reconnu et d'une utilité monstre. On ne pouvait me refuser plus d'une fois après tout... ou plusieurs, mais je ne le dirais jamais. Là, je me focalisais pour me faire une bonne place au sein de l'équipage, jusqu'à devenir l'existence irremplaçable à bord de l'Audacia. La vie sur l'Audacia me suffisait en tout cas amplement pour me mettre d'humeur et d’aplomb. Que d'histoires fascinantes germaient dans mon esprit à mesure que nous traversions les mers d'Arven.

Pour en revenir à la jolie apaisée du petit lit sur-lequel siégeaient mes fesses, incorporer la Rose à mon récit avait été un bon choix car elle en était vraisemblablement gaga. Gagaïsme que je ne pouvais laisser filer en connaissance de cause. Ainsi l'idée me submergea et mon mensonge à venir se profila jusqu'à dominer le récit de mon histoire inachevée. J'allais lui dire ce qu'elle voulait entendre. J'allais lui dire mes propres fantasmes héroïques. Que j'étais l'élu parmi les élus. Je me levais alors pour souffler mensonge, espoir et émerveillement à son oreille. C'est vivacité que je trouvais chez Éponine en guise de retour, vivacité malgré la fatigue. Voilà qu'elle bredouillait, luttait avec ses couvertures et rougissait devant ma fausse grandeur ou ma grandeur à venir. Oh comme j'étais fier et beau comme un paon qui faisait sa roue. Je levais mon menton de supériorité, épousant l'esprit que je ne connaissais que de nom. Sa réaction me rappelait la mienne, lorsque deux membres de la Rose avaient montré leur nez sur l'Audacia. Je n'étais peut-être pas au premier rang, mais en hauteur des mats, j'avais vu sur tout – y compris sur les griffons juchés plus haut. Les étoiles avaient envahis mes yeux à mesure qu'ils discutaient avec mon capitaine et les autres représentants. La jalousie avait aussi envahi mon cœur l'espace d'un bref instant, envieux de ne pas pouvoir admirer de plus près les illustres représentants présent de la paix. Je pouvais lire cette même adoration et admiration dans les yeux d'Éponine ; que je ne comptais pas décevoir du coup. Je devais allé jusqu'au bout.

La question timidement posée, un sourire s'emparant léger de ma bouche devant tant de politesse et d'hésitation, je pris de nouveau mes aises en m'installant encore une fois sur son lit. Un peu plus près pour qu'elle puisse ne rien rater de ce que j'allais répondre. Yeux clos, je fis mine de méditer, cherchant présence inexistante en moi.

« Hélas, il n'est que faible murmure à cause du même mal qui te touche, mon roi, mon Hypérion. » Fis-je tristement en rouvrant les yeux, un regard peiné de cette fausse recherche infructueuse. J'étais le roi. J'en avais peut-être pas la carrure, mais mes épaules étaient prêtes à endosser n'importe quelle identité. Hypérion, ce nom devait lui donner autant de frisson qu'à moi rien qu'à me prétendre posséder sa conscience. Au risque de la décevoir, je repris. « Peut-être qu'en joignant nos forces, il arrivera à poindre ? Qu'en dis tu, veux-tu essayer ? Rien de risqué je t'assures, ni d'aussi dangereux que Garalt. Rien à voir avec ce dernier même. » Oh oui, secouons la boite aux merveilles et voyons ce qui s'y cache ! Un simple procédé miteux pour invoquer une entité hors de notre portée.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptySam 11 Nov - 15:48

Jusqu'à ce je vienne ici, j'ai bien évidemment entendu parler des histoires de la Rose. Tout le monde a entendu parlé de la Rose. Et tout le monde certifie qu'elle existe bel et bien. Mais, au fin fond de la lande d'Aubenacre où la survie prime sur le reste, c'est pas facile d'y accorder vraiment un quelconque crédit. Mais ici, à Lorgol, on peut croire en tout ça. A la Tour des Epines. A la Rose. A la magie. Au savant mélange de la différence.
Me dire que Tim partage son esprit avec un être aussi grand, aussi scintillant de splendeurs, de grâce et de royauté... mais quel droit ai-je encore de lui parler ou de l'écouter ? Je n'ose même plus respirer alors que mes yeux ne cessent de dévorer le visage de Tim, espérant y découvrir les traits de son esprit caché derrière. Pour le moment, il est concentré, sûrement en pleine communion avec lui. Lorsque, enfin, il parle, je commence à trembler de tous mes membres et mon visage perd le peu de couleurs qu'il avait déjà. Je me sens trembler et, dans un souvenir imprécis, je me revois me tirer difficelement hors de mes draps pour m'incliner bien bas, la tête collé au drap.

-Mm... Mmm.. Mon Roi, bredouillé-je totalement paniquée et effrayée.

J'ai froid, j'ai chaud... je tremble. Hypérion. Le Roi. Rien que ça. Tim est le réceptacle du Roi Noir ! Par Osir et Valda... Lorsqu'il parle de l'appeler je suis cette fois totalement paniquée et secoue la tête dans tous les sens, m'arrachant une grimace. Je frissonne. Il fait froid. Je suis en chemise de nuit. Je rougis furieusement et tente de démêler les nœuds de mes draps pour me glisser de nouveau dedans. Mais je n'y parviens pas et rougis encore plus. Je dois être ridicule si le Roi m'observe. J'ai tellement honte. J'ai l'air hagard de quelqu'un qui ne comprend plus dans quoi elle est tombée mais je n'ose même plus m'adresser à Tim... enfin, Monsieur Tim normalement.

-Oh... euh... non, non... en plus... en plus je sais pas si ma magie fonctionne et on m'a interdit de l'utiliser vraiment et j'ai promis alors...

Je me tais, bafouille et finit par me cacher un peu derrière le draps. Quelle godiche je fais, je vous jure !
Mais c'est vrai, j'ai pas de force, je contrôle pas cette magie, je sais pas comment l'utiliser mais je dois surtout pas l'utiliser parce que ça peut être très grave pour moi et j'ai promis à tonton et à maman de ne surtout pas, dans aucun cas, l'utiliser. En même temps, j'ai toujours pas compris comment ça fonctionnait alors bon.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyDim 12 Nov - 15:39

Ah, Hypérion ne répondait pas à mes appels... Pas comme si j’espérais l'entendre dans ma tête, j'aurais été le premier surpris de nous deux et je me serais sûrement mis à paniquer et à bafouiller comme Éponine. Je restais droit et humble face à mon écoutante favorite, tentant d'attiser son respect le plus profond alors qu'elle semblait danser dans la paume de ma main. Elle était littéralement entrain d'avaler mes propos comme de l'eau. Cela aurait pu en être inquiétant, mais bon enfant, je ne voyais aucun mal en ce que je faisais. Je la faisais rêver, je lui donnais de l'espoir, je la faisais vivre alors que faiblesse et mort attendaient peut-être au pied de sa porte.

« Ah ! Non, nulle magie n'est requise pour invoquer le roi ! » M’exclamais-je presque catastrophé qu'elle ai pu imaginer un instant que je lui demanderais d'épuiser ses forces et d'empirer ainsi son état. J'avais déjà commencé à réfléchir sur cette partie d'invocation grotesque avant qu'elle ne commence à s'agiter dans son lit. J'avais repoussé directement l'idée d'inclure la magie en cette pratique imaginaire.

« Il s'agit d'un rituel simple. » Inventé à la seconde. « Qui consiste à se tenir les mains et à réciter son nom. Si tu crois en moi et à son existence, il viendra même si ce n'est que de l'ordre de la minute ou de quelques secondes. » Cela ne durerait pas, elle aurait tôt fait de me démasquer si je faisais durer le spectacle sinon. Je plantais un regard tant insistant que certain sur elle. Il se manifesterait de toute manière, à ma façon. Je décidais de tout. Y compris du sort de mon écoutante aux joues rougies. Elle vaincrait l'épidémie, elle n'avait pas le choix. Pour Hypérion, son roi, pour moi.

« Alors, acceptes-tu ? Bien que je crains d'avance les propos qui sortiront de ma bouche. » Hypérion avait après tout une réputation derrière lui.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyJeu 7 Déc - 12:55

Je peux pas m'empêcher de me sentir un peu soulagée. Pas de magie et tant mieux parce que j'ai peur de l'utiliser. Je me sens tellement faible et vide. Vide d'énergie. Mais je l'écoute tout de même avec attention parce que je dois faire honneur à Tim. Il prend du temps pour venir me voir et me conter de superbes histoires. Je dois lui faire honneur. Il a sûrement autre chose à faire de son temps, mais il vient tout de même prendre de mes nouvelles et me raconter de jolies choses. Je veux l'aider mais j'ai tellement peur... voir un membre de la Rose. Un Roi en plus. Oh non. Non, non et non je suis pas du tout présentable.

-Mais... bredouillé-je rouge comme une tomate. Mais je suis pas présentable pour un Roi ! Pourquoi un Roi immortel viendrait me voir ?

Je tire encore un peu plus le drap sur moi. J'en ai très envie mais je peux pas. C'est une très mauvaise idée. Je suis pas digne d'un Roi moi. Et encore moins du Roi Noir. Un Roi qui a traversé le temps depuis des siècles. Pourquoi il se déplacerait pour me parler ? Puis je suis pas du tout présentable. Et peut-être que lui aussi est affectée par la maladie et qu'il ne survivra pas à son appel ? Oh cette idée me terrifie tellement !

-Et puis la maladie ! exclamé-je soudainement. La maladie ! Lui aussi il en souffre non ? Toi tu vas peut-être souffrir aussi si on l'appelle ?

Je sais pas trop comment ça marche tout ça mais je veux pas que Tim il souffre. Il a encore tellement de choses à vivre et à raconter ensuite. Moi je vais pas vivre grand chose. Enfin je vais aller à l'Académie mais je sais que Tim ne veut plus y aller. Ça me fait un peu peur aussi. Est-ce que c'est si bien que ça ? J'ai envie d'y croire. Je préfère me dire que Tim n'y va pas parce qu'il préfère être pirate. Tante Quittou m'en a dit que du bien, et tout ceux qui y sont allés aussi. J'ai très envie de commencer mes études là-bas même si maman sera encore loin de moi. Enfin... j'espère pouvoir y aller et que je guérirai à ce moment.
C'est vrai qu'appeler le Roi Noir me fait trembler de la tête au pied mais je peux pas taire non plus ma curiosité dévorante à l'idée de le rencontrer. Mais, d'ailleurs, je m'y connais pas beaucoup mais est-ce qu'il a le droit de me dire qu'il appartient à la Rose ? Et si les autres l'apprennent, ça peut être dangereux non ?

-Peut-être... peut-être tu devrais pas dire ça, chuchoté-je, apeurée à l'idée que quelqu'un nous entende. Si ça se sait tu serais en danger non ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyDim 10 Déc - 15:52

Que de manière qu'elle faisait devant moi, j'en étais à esquisser des sourires tremblants à la limite d'exploser d'un rire incontrôlé. Je gloussais même en l'entendant s'en faire pour son apparence et en la voyant remonter son drap. Tête penchée et après avoir réussi à calmer mon hilarité, je repris les sourcils froncés.

« Allons allons, fidèle écoutante, il voit à travers mes yeux. Et même si je ne saisissais pas complètement le lien qui unissait un écrin à une pièce, je ne pouvais m’empêcher de le calquer à celui qui unissait un familier à son mage ou un voltigeur à son griffon pour faciliter la compréhension de mon récit. Il voit donc tout. Tout.  Elle interpréterait à sa manière, mais cela tournerait en ma faveur sans aucun doute. C'est juste qu'il ne sait, ni ne peut, intervenir quand il le souhaite. Et d'un acquiescement vigoureux, je concluais, les bras croisés contre mon torse. C'est que, j'ai mon mot à dire aussi vois-tu. Quant à la maladie, ne t'en fais pas, j'ai suffisamment de force pour qu'il se présente ne serait-ce que quelques secondes ! »

Ah, Éponine, douce écoutante, tendre et naïve jeune fille. Je doutais de la voir un jour contourner un règlement ou faire du mal à une mouche. Elle ne serait jamais pirate, j'en étais convaincu. Je pouvais presque l'imaginer professeur à l'Académie... quel ennui. Non. Il me faudrait un jour ou l'autre intervenir pour faire de sa vie une aventure grandiose et fascinante !

À ses derniers mots, j'arquais un sourcil en la reprenant presque fâché qu'elle n'ai pas compris pourquoi je lui faisais ce faux aveu.

« C'est pourtant clair non ? Limpide même. Je te fais confiance, je sais que tu ne diras rien. Maintenant trêve de babillages ! »

Et sans attendre de réponse de sa part, je lui arrachais sa couverture pour lui voler ses petites mains cachées. Mains qui auraient pu être toutes douces si elles n'étaient pas moites de fièvre, mais je n'allais pas revenir la dessus. La sensation était toujours plus agréable que ce qu'il m'arrivait de toucher comme texture poisseuse sur l'Audacia. Et puis, c'était les mains d'une enfant, donc je ne voyais pas de quoi rougir ou sur-réagir.

Forçant son regard à croiser le mien, insistant, j'indiquais.

« Collabore et ne résiste pas. Ça n'a rien de dangereux, pour toi comme pour moi. Je te fais un honneur qui plus est. Il suffit juste de répéter après moi, ni plus ni moins. Plus vite ce sera fait, plus vite on pourra se reposer ensuite en gardant un souvenir génial tous les deux. À moins que tu doutes de moi... Dis Épo, tu as confiance en moi, n'est-ce pas ? »

J’enfonçais peut-être le couteau dans la plaie pour la faire céder, voir se sentir coupable de ne pas me laisser diriger la séance, mais j'en était presque outré de penser qu'elle était fan de mes histoires, mais qu'elle pouvait ne pas avoir confiance en moi en même temps.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMar 12 Déc - 23:27

Ça me rassure encore moins. Quand il dit « tout », il veut dire « tout » ? Je sens que je rougis encore plus. J'espère qu'il lit pas dans mes pensées non plus. Il a l'air confiant, mais moi, je suis pas rassurée. Je sais qu'il est fort mais... je veux pas l'affaiblir ! Il a peut-être besoin de force pour des missions plus importantes que celle-là. Maintenant il a l'air un peu fâché. Je dois l'avoir déçu. Après tout, il sait ce qu'il fait. Qui je suis pour ainsi contester les vérités qu'il m'énonce ? J'ouvre la bouche pour présenter des excuses mais ne sort qu'un cri alors qu'il tire les couvertures et attrapent mes mains. Elles sont moites. Les siennes sont chaudes. Je rougis encore plus et balbutie difficilement. Je crois que la fièvre me fait délirer. J'ose pas le regarder mais je finis par le faire, croisant ainsi son regard. Ses paroles me terrifient et me révoltent. Je conteste aussitôt, totalement paniquée à l'idée que j'ai pu le laisser croire une pareille chose :

-Non ! Non, non, je te fais confiance ! Je... je suis désolée.

Bien sûr que je lui fais confiance. Il faut que je me ressaisisse, la fièvre me fait dire n'importe quoi. Tim prend du temps pour me raconter des histoires, il me fait assez confiance pour m'avouer des choses inavouables et moi tout ce que je trouve à lui dire c'est que je n'ai pas envie. Je suis bien une piètre écoutante. Comment je peux ainsi douter de lui ? Enfin... lui laisser penser une telle chose.
J'ai le cœur qui bat très vite, aussi à cause des mains qui tiennent les miennes. Elles sont... grandes. Pas autant que celles de tonton mais ce ne sont pas des mains d'enfant. Je me dis soudain que je suis bien dans une piètre tenue. C'est très confus, je suis sûre que la fièvre me fait divaguer. Mais, en dehors de tonton, jamais un... un homme ne m'a pris les mains. J'essaye de me concentrer sur autre chose. Sur ce qu'il a dit. Il a dit quoi déjà ? Euh... Ah oui !

-Je... je vais le faire. Je t'écoute.


Je m'efforce de rester attentive à ce qui va suivre. Je ne veux pas encore le décevoir et je ne veux rien louper parce que la fièvre me fatigue. Et je dois bien avouer que je suis très curieuse de savoir ce qui va suivre. De voir enfin cette fameuse Rose. De rencontrer... un Roi. J'essaye de pas penser que je suis pas habillée pour l'occasion. J'espère qu'il se montra clément. Mais si Tim me dit que c'est bon, alors c'est bon. J'ai confiance en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMer 13 Déc - 15:19

« Bien, faisons le sans tarder dans ce cas. Les astres sont cléments et nous aiderons qui plus est. »

Ah les astres, pour ce que j'en savais, j'étais certain qu'ils n’apprécieraient pas d'être ainsi utilisé pour piéger une pauvre innocente dans mon tissu de mensonge. Il en était de même pour la pièce que j'indiquais posséder en moi-même. Je n'avais guère étudié l'astronomie, je m'étais renseigné sur quelques constellations, mais mon savoir dans cette matière était vraiment limité, c'est à peine si j'arrivais à m'orienter en pleine nuit.

Sans lâcher ses mains, je respirais profondément en lui signalant :

« Il faut fermer les yeux un peu, Épo, ça facilite la communication. »

J'attendis qu'elle le fasse et quand je fus certain qu'elle ai baissé les paupières, je fis de même. Intérieurement j'étais bien content de toute sa confiance.

« Je vais implorer l'aide des licornes, je ne sais pas si tu le sais, mais ces créatures fantastiques existent à la frontière entre le monde des vivants et le royaume de Sithis, elle ressemblent à des chevaux blancs avec une corne sertie d'or et de diamants sur le front, et cette corne sert de médiateur avec les dieux et les anciens. Hypérion me l'a dit. Il faudra que tu le gardes pour toi. J'aurais peur si l'information sort de cette pièce qu'une chasse ai lieu. Qu'est ce que j'en disais des conneries sans reprendre mon souffle. Et je ne comptais pas m’arrêter en si bon chemin. Mon visage transpirait le sérieux alors qu’intérieurement je me bidonnais comme une chèvre de mes histoires. Répète après moi. Je crois que les licornes existent, j'y crois, j'y crois. Répète le à présent cinq fois pendant que je me concentre sur la suite. Lentement et avec sincérité surtout. »

J'attendis qu'elle s'y mette, j'ouvris même un œil quand elle se lança pour la voir réciter toute mignonne et naïve. Elle dormirait bien après ça, elle rêverait de jolies choses et d'une rencontre magique. L’Épidémie n'avait qu'à bien se tenir ! En même temps qu'elle récitait, je murmurais presque en transe.

« Ancien qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne vienne, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-moi aujourd'hui la force de l'invocation, acceptez la présence de mon écoutante comme honnête témoin de votre grandeur et de votre passion. »

Sa voix sembla s'être tût et je penchais la tête de côté, les yeux toujours clos, l'oreille dirigée vers le plafond de la chambre, les sourcils froncés, les lèvres presque tremblantes d'une énergie convaincante. J'éclatais ensuite, presque transcendé.

« Ça a marché, ça a marché ! Je le sens, il est là, tout près, à la commissure de mes lèvres, à la lisière de mes cils. Il ne faut pas le perdre ! Je dois me concentrer encore un peu, Épo, je te laisse la suite, la charge de l'appeler. Appelle son nom, vite, avant qu'il ne disparaisse, je t'en supplie ! »

Ça n'allait pas si j'étais le seul à fredonner et à m’exciter, il fallait qu'elle y mette également du sien malgré son corps faible, qu'elle le veuille. Je fis mine de trembler un peu pour lui indiquer de se dépêcher, je fis même trembler nos mains jointes pour l'atteindre. Qu'Hypérion se manifeste grâce à elle !


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMer 13 Déc - 16:30

J'essaye de pas appréhender, de lui faire entièrement confiance parce que lui, il sait ce qu'il faut faire. Alors je me laisse allée, suivant docilement chacune de ses instructions. J'essaye de pas trop penser non plus au Roir Noir qui viendra nous rendre visites dans quelques minutes si tout se passe bien. J'essaye de ne pas y penser parce que sinon je me mets à paniquer. Un peu soulagée de fermer les yeux et d'avoir un peu de répit, je m'empresse de m’exécuter. Je ne peux pas retenir un véritable petit cri émerveillé à la description de ses créatures fabuleuses qu'il me conte. Les licornes, médiatrices entre l'homme et Dieu. Une créature qui a l'air magnifique et que je rêve aussitôt de voir un jour en vrai. Je hoche vigoureusement la tête, me promettant de ne dévoiler à personne ce qui se passe actuellement avec Tim. Je ne veux pas qu'il lui arrive du mal et je n'ai pas envie que de mauvaises personnes aillent faire du mal à des êtres si fabuleux.

-Je crois que les licornes existent, je crois que les licornes existent, je crois...

Inlassablement, je continue de murmurer l'incantation, n'osant pas le faire trop fort de peur de les faire fuir. Les mains de Tim sont toujours aussi chaudes et j'ai des picotements qui commencent à me chatouiller tout le corps. La magie opère donc ? Je refoule la vague de panique que seul un fébrilement dans ma voix parvient à trahir. Tout en poursuivant doucement l'incantation, j'entends Tim entamer la deuxième partie du rituel. C'est beau. Ainsi le Roi des Noirs viendra se présenter à moi après de si jolies paroles ? Mais de quoi ai-je l'air ? Non je dois pas y penser. Je dois me concentrer sur les licornes. Parce que j'y crois, qu'elles existent. Si Tim le dit, c'est que ça doit être vrai. Je sursaute à son exclamation, manquant de lui lâcher les mains. Je n'ose toutefois pas encore ouvrir les yeux mais un sourire mi-béat, mi apeuré se dessine sur ma bouche. J'ai encore plus chaud que tout à l'heure et mon cœur s'accélère. Je me sens trembler de partout avant de comprendre que c'est Tim qui tremble et qui me fait trembler. Enfin, peut-être que je le fais aussi, finalement.

-Ô Roi Noir Hypérion... Hypérion...

Ma voix tremble tellement qu'elle a dû mal à se faire compréhensible. Heureusement, je n'écorche aucun mot. C'est haletante, tremblante et effrayée, mais très excitée, que j'attends. Je prie pour son apparition. Je la redoute. Je la désire. Et je n'ose toujours pas ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyJeu 14 Déc - 16:25

Je la sentais, enfin je l'entendais faire des appels comme je lui avais indiqué de le faire. J'étais fier qu'elle s’exécute, si fier qu'elle me croit, encore plus qu'elle soit à fond dedans. Il était hors de question de la décevoir ! Je fis trembler mon corps plus violemment encore et je lâchais soudainement ses mains brutalement, tout en jetant mon dos en arrière sur son lit comme si je venais d'avoir une attaque sous ses yeux. Je ne fis pas durer l'effet angoissant que cela devait lui procurer – la pauvre devait déjà être au bord des larmes, je n'étais pas sadique quand même, pas tant que ça - et je pris une inspiration énorme tout en me redressant assit, les yeux clos, comme si on m'avait tiré par le cœur pour que je me ressaisisse.

Face à elle, toujours assit, j'ouvris soudain les yeux bien grand, en même temps que le claquement de la porte d'à côté tout simplement bien venu et à pic pour rajouter de l'effet. À mon regard stricte et nouveau, possédé, j'ajoutais une respiration sifflante avant de pencher la tête, presque machinalement, sur le côté tout en regardant avec attention ma faible Éponine.

« Qui êtes-vous ? » Et je travaillais ma voix pour qu'elle soit bien plus grave que d'ordinaire. Je poursuivi mon jeu en laissant mon regard parcourir la pièce. « Et où suis-je ? » Je reposais un regard supérieur sur ma petite rousse. « Répondez-moi, joli chaton, ne soyez pas apostrophée par ma grandeur et ma magnificence. Je vous écoute. Je suis à vous. » D'un sourire qui se voulait séduisant même venant de moi.

Ainsi je la laissais s'expliquer, faisant son cœur palpiter certainement, se présenter tandis que je m'extirpais du lit lentement pour faire quelques pas dans la chambre et me dégourdir les jambes, tout en paradant comme un noble les mains dans le dos. Charmeur. Hypérion. J’espérais être à la hauteur de ses attentes, même si après lui avoir fait gober l'existence des licornes, je ne devais plus avoir aucun doute quant à sa mignonne crédulité.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMar 9 Jan - 21:53

Mon coeur s'emballe. Il bat de plus en plus vite. J'ai dû mal à respirer, je suis parcourue de frissons. J'ai peur. Je suis excitée. Fascinée. Terrifiée. Beaucoup de sentiments et je crois que je finis même pas retenir ma respiration alors que l'appel se fait. Son corps se met à trembler avant de tomber sur le dos tandis que je pousse un cri paniqué.

-TIM !

Mais qu'est-ce que j'ai fait ? Mais qu'est-ce que j'ai fait ? Mais qu'est-ce que... Il se rassoit. Il a cet air lointain, presque immatériel, comme s'il n'est pas vraiment là. Il est là mais ce n'est pas lui. Le temps s'arrête, se suspend. Je n'ose faire aucun geste ou dire quoique ce soit. Au loin, une porte se ferme et les yeux de Tim s'ouvrent de nouveau, alors que je sursaute une nouvelle fois. J'ai des palpitations et je pense de nouveau à remonter mon drap sur moi mais je suis incapable de bouger.

-T... Tim ? murmuré-je très faiblement, la voix tremblante.

Mais le Roi prend presque aussitôt la parole, me prenant comme première interlocutrice. Je préfère qu'il choisisse Tim mais c'est Tim. C'est Tim mais c'est pas lui. Alors je rougis toute émue, et ouvre grand la bouche, incapable de m'adresser à un être aussi prestigieux que lui. Il se désintéresse pourtant de moi pour se lever et faire quelques pas dans ma modeste chambre. Je me dis qu'il faut que je dise quelque chose. Que je parle. Mais je sais pas quoi dire. Comment le Roi Noir, être millénaire et éternel, peut trouver quelque chose d'intéressant dans les propos d'une modeste petite fille ? Mais je me lance. Je dois essayer. Pour dire quoi ?

-Je... jesuisEponine.

Je ne sais pas quoi dire d'autres. Je regarde partout dans la chambre, espérant que quelqu'un vienne m'aider à faire la conversation. C'est stupide. Je suis seule. Et l'unique personne qui peut m'aider se trouve reléguer derrière le masque du Roi Noir. Qu'est-ce que je dois faire maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMer 10 Jan - 15:55

J'appréciais mon nouveau rôle, j'investissais beaucoup d'énergie dans ce dernier pour qu'il soit convaincant à ses yeux. Et il l'était. Mon écoutante en restait sur les fesses – pas qu'elle avait quitté le lit de toute manière. Ma favorite se trouvait interdite devant ma soudaine grandeur, mon importance, mon charisme et j'en passais. Je parcourais sa chambre comme si elle m'était inconnue, j'ouvrais même un peu la porte avant de la refermer en l'entendant murmurer son nom. De dos, j'avais un sourire aux lèvres, mais quand je lui refis fasse le sourire avait disparu. Échangé contre un air supérieur et séduisant – pour ce que je pouvais faire de mieux de mon visage. Elle était mignonne Epo, plus choupi y avait pas.

« Mais c'est bien sûr, Éponine, Éponine Aubenacre. Mon écrin vous apprécie et bien qu'il ne soit qu'un môme je dois avouer que vous êtes toute aussi charmante que ne l'est votre nom, chaton chaton. »

Ah mon dieu, ce que je disais comme bêtise pour la mettre en joie. Je me rabaissais même, si ça c'était pas quelque chose. Ça ne marchait bien que sur elle. Je doutais de trouver plus naïve qu'elle. Et plus timide aussi. Je mourrais de rire à la surnommer chaton-chaton en moi-même. Et comme ses réactions étaient magiques ! Je repris place sur le lit.

« Hypérion, empereur d’Ibélène pour vous servir, ma mignonne. »

J'attrapais son menton doucement, pour faire pivoter sa tête de droite à gauche. Scrutant son visage comme un serial lover.

« Vous feriez une reine noire parfaite. Qui sait un jour peut-être, deviendrez-vous l'écrin de mon impératrice. Aimeriez-vous l'être ? Chaton-chaton ? Ma femme ? »

Non. Tim. Ne meurs pas de rire. Retiens-toi, c'est bientôt fini. Me disais-je en moi-même. Je ne devais pas craquer maintenant face à ma bêtise, je devais tenir le coup, aussi tordant soit-il, je devais mener cette mission à terme. La situation était sans prix en tout cas.


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyMer 17 Jan - 22:12

Je suis tellement intimidée. Je fais quoi ? Je dis quoi ? C'est Tim mais c'est pas lui. Au final, je préfère ne plus parler du tout, partagée entre la panique et la fascination. Je manque de sursauter lorsqu'il se tourne vers moi pour me fixer. Il ressemble tellement à Tim. En fait c'est lui mais avec un autre esprit et c'est tellement... étrange et perturbant et... Cha... chachaha... chaton ? Mmmm... moi ? Comme il fait chaud ! Oh mes joues sont brûlantes ! Mais qu'est-ce qu'il raconte ? Mais qu'est-ce qu'il fait ? Il s'assoit de nouveau sur mon lit près de moi ?! Mais... mais, mais, mais... Chaton... mignonne... c'est... de moi qu'il parle ? Je me retourne comme si quelqu'un se cachait derrière mon oreiller. Mais non. C'est à moi qu'il parle, c'est moi qu'il regarde. Alors je reste bouche ouverte, les joues en feu. Mes pensées s'embrouillent. Le... le Roi Noir me dit « chaton, chaton » ?
Il m'attrape le menton. Oh mais qu'est-ce qu'il fait ?

Pardon ?

-Ffff... femme ? bredouillé-je tremblante, comme si je découvre le mot pour la première fois.

Moi ? L'écrin de la Reine Noire ? Non. Non je ne mérite pas tant d'honneur. Moi ? Sa... sa femme ? Il veut m'enlever ? Je reste incapable de parler, incapable de dire quoique ce soit. Je suis là, la bouche grande ouverte, les yeux ébahis et les joues tellement rouges que je me brûle toute seule. Oh mais qu'est-ce qu'il raconte ? C'est pour me taquiner je suis sûre ! Finalement je pousse un léger gémissement et remonte mon draps sous mon nez, le contemplant l'air totalement paniqué. Puis finalement c'est encore plus embarrassant alors je choisis de fixer la porte, le cœur battant à tout rompre, incapable de répondre quoique ce soit d'intelligent à une telle demande saugrenue. Je crois que je vais mourir de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyJeu 18 Jan - 15:20

« Oui, ma femme, mon doux chaton. »

Repris-je sans sourciller devant ses airs intimidés et fuyants. Elle semblait victime et moi prédateur, c'était étrange comme situation, mais il n'y avait vraiment que d'Eponine que je pouvais tirer pareil sentiment, pareil point de vue et pareille expérience. Qui aurait cru qu'un jour je tenterais de me glisser dans la peau d'un écrin, dans la peau d'un homme mort, dans la peau d'un empereur, dans l'espoir de donner de la force à une personne malade. L'épidémie avait touché les mages, elle faisait des ravages et ma fidèle écoutante n'y échappait pas, mais elle se relèverait ! Elle était forte et si mes histoires pouvaient l'aider à la guérir alors je n’hésiterais pas à lui en compter mille si nécessaire.

Je ne devais pas abuser, si je faisais durer la chose, cela deviendrait étrange, cela deviendrait une erreur dans ma mise en scène, une erreur qu'une personne n'hésiterait pas à me pointer du doigt par la suite si jamais la Belle pas-si-dormante de la Taverne parlait de ma visite. Je devais revenir, Tim devait revenir, même si je n'étais jamais parti. Clore en beauté.

« Ah ! Je sens mon esprit me quitter, je me sens faiblir, je me sens pétale de rose que chasse le vent. » Lançais-je d'un ton douloureux en me mettant la main au front dans une gestuelle tragique. Et le déclic, le rideau qui tombe.

« Vite, ma mignonne, que je vous donne la force et l'envie de pourfendre cette épidémie avant ma disparition. » Et mes mains se posèrent sur les épaules d'Eponine, et je tendis le buste en avant vers elle. « D'un tendre baiser, chaton chaton, je vous offre la guérison. » Et je penchais ma bouche vers la sienne, puis dirigeais mes lèvres sur son bout du nez. Et alors que j'effleurais sa peau et la quittait, sa tête bascula en arrière.

« P-Popo ? »


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239


Dernière édition par Tim l'Escampette le Sam 20 Jan - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptyJeu 18 Jan - 17:36

C'est trop pour moi. Trop d'émotions. Un tel être ancestral en face de toi. Un être éternel, un empereur des temps anciens, un esprit si noble... C'est beaucoup trop. Ses mots me font palpiter le coeur plus encore et je suis tellement rouge de gêne, de honte... ainsi peu vêtue devant lui. Devant un empereur. Devant le Roi Noir.
Je ressens un réel soulagement lorsqu'il énonce son besoin de repartir. Soulagement parce que sa présence m'embarrasse beaucoup trop, au final. C'est pas sa faute. C'est surtout la mienne. Je ne suis qu'une petite fille sans histoire, sans titre, très banale. Je ne suis pas à la hauteur d'un tel être et je ne sais pas comment me comporter face à lui. Mais je sais que l'expérience et le souvenir seront des trésors que je vais chérir. Je sais que j'ai vu le Roi Noir, qu'il m'a fait l'immense honneur de se présenter devant moi. J'en étais pas digne mais il a tout de même accepté de me rencontrer. Un cadeau, un trésor inestimable. Je vais devoir remercier Tim de tout mon coeur.

Et le voilà qui s'avance. Pourfendre ma maladie ? Prise dans mes pensées, j'ai même pas remarqué que ses mains serraient doucement mes épaules et qu'il s'approche de moi. Mais... mais ? Que fait-il ? Je suis tétanisée. Incapable de bouger. Ma tête tourne et je vois flou. Mais...
Ses lèvres s'approchent.
Mais...
Je sens que j'ai envie de crier, de m'enfuir, de me débattre, de me cacher et de protester. J'ai envie de tout ça mais je suis incapable de bouger. De faire le moindre geste.
Et il s'approche encore plus.
Qu'est-ce...
Je sens son souffle sur mon visage.
Non !

Puis je perds pied totalement. Je sais pas pourquoi. Trop d'émotions. La fatigue. La maladie.
C'est le trou noir.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante EmptySam 20 Jan - 14:01

Hypérion, empereur séduisant. Un enseignement à lui tout seul pour séduire les cœurs. Du coup, dans sa peau, je me devais bien de mettre le paquet ! Sauf que le résultat ne fut pas celui que j'avais imaginé. Du tout. Je pensais que ma fidèle écoutante se serait mise à pleurer de joie et à marmonner, battante, que l'épidémie ne vaincrait pas, que l'épidémie était déjà loin à ses yeux. Sauf que sa tête s'échappa de mes lèvres pour basculer en arrière...

« P-popo ? »

J'avais repris mon timbre, ma voix normale et tout ce qui faisait Tim, Tim. Moi donc. Pas parceque Hypérion aurait pu soudainement me quitter, mais parceque la panique avait prit le dessus. Je secouais un peu ses épaules. Pétrifié. Angoissé. je secouais plus fort.

« Oye Épo à Tim ! ÉPONINE AUBENACRE ! »

Pas de retour malgré ma voix puissante à alarmer toute la Taverne. Avait-elle succombée face à mon haleine ? Avais-je tué mon amie ?! Non. Non. Non ! Je la lâchais subitement, comme si elle n'était que flamme. Puis je plongeais ma tête, plutôt mon oreille, vers sa poitrine. Elle respirait. Son cœur était faible, mais il battait. Mirta merci.

Et la porte s'ouvrit. Et la nouvelle arrivante de la chambre sembla changer de couleur, passant du blanc au rouge brique à vitesse ahurissante, devant la vue qui s'offrait à elle. Je la sentais scandalisée alors que je corrigeais le tir de ses pensées en me redressant bien sur le lit, écartant la petite de ma portée.

« C'est ne pas ce qu'il parait ! Je lui racontais une histoire, celle de Garalt, et elle s'est évanouit, j'ai eu peur ! Alors je devais- »

« Dehors ! »


Mais c'était vrai ! Pourtant la férocité de la femme me fit me lever bien vite et comme mon nom, je pris la poudre d'escampette. J’espérais au plus profond de mon cœur qu'Éponine allait bien, que je n'avais pas empiré son état et qu'elle ne m'en voudrait pas.
À peine la porte passée que je me pris un coup sur la tête semblable a une gifle sifflante, mais avec un torchon... Et je filais sous le courroux de la femme, je quittais même la Taverne de peur d'y perdre la tête. Après tout, si cette femme se méprenait, quand serait-il du boucher qui était son oncle s'il apprenait les faux faits !


***
*


La Belle de la Taverne dormante Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






La Belle de la Taverne dormante 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: La Belle de la Taverne dormante   La Belle de la Taverne dormante Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belle de la Taverne dormante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» L'Orchidée ensanglantée [Hentaï ?] [PV Gakupo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: