AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
20% de réduction sur IROBOT Aspirateur ROOMBA ...
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 

 Promotion canapé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyDim 8 Oct - 18:42


Livre II, Chapitre 6 • La Chasse Sauvage
Ljöta d'Evalkyr & Victorine Hallebarde

Promotion canapé

Ca sent l'augmentation !



• Date : 21 octobre 1002
• Météo (optionnel) : Il fait nuit noire, et il fait très froid.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Victorine gère la Tour Noire depuis l'absence de Lia. Lorsque celle-ci revient, épuisée par son voyage, elle décide de lui proposer la place d'Adepte.
• Recensement :
Code:
• [b]21 octobre 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2730-promotion-canape]Promotion canapé[/url] - [i]Ljöta d'Evalkyr & Victorine Hallebarde[/i]
Victorine gère la Tour Noire depuis l'absence de Lia. Lorsque celle-ci revient, épuisée par son voyage, elle décide de lui proposer la place d'Adepte.



Dernière édition par Victorine Hallebarde le Dim 8 Oct - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyDim 8 Oct - 18:45

La pièce, plongée dans le noir, n'est éclairée que de quelques bougies vacillantes, la mèche bientôt totalement consumée d'avoir brûlé des heures, la cire accumulée à leur base. La Tour Noire bruisse parfois des mouvements discrets des Lames qui partent ou reviennent de mission, puis le silence retombe sur l'obscurité. De temps à autre, le grattement d'une plume sur le parchemin se fait entendre, puis le grincement d'une chaise sur laquelle l'on se repositionne, ou le claquement du verre que l'on repose sur le bois. L'air est glacé, le sifflement du vent pénètre par la fenêtre fermée et un soupir s'échappe des lèvres de l'assassin.

Victorine est penchée sur des rapports de mission, relisant attentivement chacun d'entre eux pour s'assurer qu'ils ne comportent pas d'erreurs. Elle revoit la teneur des contrats qui ont été accomplis ainsi que ceux à venir. Son intérêt, bien éveillé en début de soirée, décline à mesure que les lunes s'élèvent dans le ciel. En l'absence de son Écoutante, c'est elle qui veille à la bonne tenue de la tour, au coeur de la nuit, et c'est elle qui veille à ce que les Lames mènent à bien ce qui leur a été confié. Une tâche dont elle s'acquite avec plaisir, entièrement dévouée à la Sombre Mère, fière d'avoir la confiance de Lia – dont elle n'a que peu de nouvelles depuis quelques temps, en dehors des instructions régulières qu'elle lui communique.

Elle est en plein milieu de la lecture d'un paragraphe lorsque quelques coups sont frappés à la porte. Sigrid, son apprentie, passe son museau par l'interstice. « Tu as demandé à être prévenue quand Lia rentrerait. Elle vient d'arriver, elle est à la porte de la tour. » L'intérêt de Victorine s'éveille et un mince sourire vient éclairer son visage. « Merci Sigrid, j'arrive dans un instant. » La porte refermée, la Lame replie précautionneusement le parchemin pour le ranger à son emplacement premier. Elle quitte ensuite la pièce pour aller à la rencontre de son Écoutante et amie.

Lia atteint le sommet des marches un instant plus tard, emmitouflée de son lourd manteau, le teint visiblement plus pâle que d'ordinaire. Victorine s'approche pour la saluer, mais elle n'a pas le temps de prononcer un mot que la Kyréenne déverse un flot de paroles qu'elle comprend à peine, avant de la voir s'écrouler de fatigue. Par réflexe, elle s'avance et la rattrape sous le bras, la traînant jusqu'à son bureau où elle l'assoit à un fauteuil, après avoir refermé la porte derrière elle d'un coup de talon. « J'en déduis que le voyage était épuisant ? » Victorine n'attend pas vraiment de réponse. Elle saisit un plaid plié sur une chaise et l'étend sur la Kyréenne avant d'aller chercher la carafe d'eau sur le bureau. Elle dépose le tout sur la table basse, avant de s'asseoir sur un second fauteuil, à la simple lueur des bougies. « Je suis sûre que tu veux savoir tout ce qu'il s'est passé en ton absence, mais peut-être devrais-tu aller te reposer un peu avant. Ou tu préfères un petit remontant ? » Elle aussi a quelques questions, mais ça attendra un peu.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyDim 15 Oct - 14:55

La chevauchée a été longue.
Et épuisante.

Elle est habituée, pourtant, la princesse de Valkyrion – l’entraînement des skjaldmös les rend parfaitement accoutumées aux longs voyages dans de rudes conditions, et son apprentissage d’assassin ensuite a complété ses talents. Ljöta est une très bonne cavalière en temps normal, mais la fièvre pernicieuse qui l’a clouée au lit un mois et demi tandis que le reste du continent agonisait de son côté l’a laissée nauséeuse et prompte à se fatiguer. Puis finalement, les bons soins d’Aubrée ont porté leurs fruits et elles ont pu reprendre ensemble la route de Lorgol, où elles sont attendues depuis deux mois déjà.

Pourvu que tout se soit bien passé en leur absence.
Ljöta prie Lida, au rythme des sabots de son cheval, pour que tout soit en ordre à la Tour Noire lorsqu’elles y arriveront. Chaque jour du long retour vers la capitale, le long de toutes les routes, l’Écoutante prie la Sombre Mère et le consort Sans-Visage, pour que les assassins n’aient pas pâti de son absence imprévue, pour que Solal ait réussi à endosser les responsabilités de la Lame en plus de celles de la Corde. Que va-t-elle trouver en arrivant ? Des contrats en souffrance, une meute de candidats à rencontrer ? Elle a bien écrit à Victorine, lorsque son état de santé le lui permettait, pour lui demander d’assister Solal de son mieux pour gérer les affaires du quotidien, mais… ce sont ses propres fonctions, qu’elle n’était pas en mesure d’assumer.

Cela pèse lourdement sur sa nature de Kyréenne.
Alors, lorsque la nuit s’annonce au crépuscule du dernier jour, elle entraîne Aubrée en avant plutôt que de choisir une auberge sur la route. Lorgol n’est plus qu’à deux heures de route, leurs chevaux sont fatigués mais peuvent encore trotter jusqu’à la capitale ! Et vaillamment, Aubrée suit le mouvement. Et lorsqu’elles arrivent enfin au pied de la Tour Noire, à peu près terrassées par l’épuisement, c’est d’une voix extrêmement lasse que Ljöta s’adresse à son apprentie. « Tu as une semaine de vacances, Aubrée, à compter de maintenant. Tu fais ce que tu veux, tu vas où tu veux, tu vois qui tu veux – sois juste de retour auprès de moi dans sept jours. » Il est bien rare que Lia accorde congé à son apprentie – mais elle estime qu’après six semaines de soins vigilants et avoir enduré la longue chevauchée du retour, la Belliférienne mérite bien une récompense.

Péniblement, l’Écoutante gravit les marches de l’interminable escalier qui mène jusqu’à ses appartements, où elle compte simplement s’écrouler sur son lit et dormir au moins deux jours, pestant à mi-voix de n’avoir pas encore désigné d’Adepte à qui refiler toute la paperasse ; mais la poigne solide de Victorine croisée en chemin l’entraîne dans une toute autre direction, et c’est dans le  bureau vide qu’elle s’est attribué en l’absence de sa supérieure que son amie la dépose sur les coussins d’un fauteuil douillet. Lia se débarrasse de son lourd manteau inconfortable, mais le froid est vif, et c’est avec un soupir de soulagement qu’elle se laisse emmitoufler dans un plaid épais – aux couleurs de Rivepierre d’Outrevent, tiens, note-t-elle distraitement.

Elle retient la réplique qui lui monte aux lèvres – qu’elle était partie pour se reposer avant d’être sauvagement kidnappée en plein escalier – et tend à la place une main un peu tremblante. « Vodka. », réclame-t-elle fermement. Si Victorine a décidé de lui faire son rapport maintenant, c’est qu’il y a sûrement des nouvelles urgentes et importantes dans le lot, aussi Lia aura-t-elle besoin d’un esprit éveillé. La brûlure de l’alcool répand une douce chaleur dans son estomac vide, et elle avale une deuxième gorgée, avant de réclamer quelque chose de plus consistant pour ne pas terminer sous le bureau. « Et quelque chose à manger, s’il te plaît. Je t’écoute. » Elle dévore à belles dents, son appétit aiguisé par la route malgré la fatigue, écoutant Victorine lui faire son rapport.





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyDim 5 Nov - 2:24

Qu'il est agréable, pour la Lame, de revoir son Écoutante entre les murs de cette tour. Son absence s'est ressentie ; ce n'est pourtant pas la première fois que Lia s'absente quelques temps, mais elle trouve toujours le moyen d'accomplir ses fonctions d'une manière ou d'une autre. Cette fois, Solal a dû endosser une partie de cette tâche, épaulé par Victorine, et les semaines se sont écoulées sans que l'Écoutante ne revienne, n'envoyant que ses instructions quand elle en avait la possibilité. Des instructions que la Belliférienne a suivies à la lettre, mais force est de constater que dans sa position, elle n'a pu tout faire, que malgré sa bonne volonté, certaines choses étaient au delà de son pouvoir et de ses compétences. La pile de dossiers en attente sur le bureau donne une assez bonne idée de ce qui attend Lia dans les prochains jours, mais elle n'a guère envie de l'accabler immédiatement avec toute cette paperasse, ça pourra bien attendre le lendemain.

« Vodka. » Elle reconnaît bien là son amie. Victorine se fend d'un sourire entendu avant d'aller chercher la bouteille tant désirée et deux verres – oui, deux. Elle sert Lia puis verse un peu d'alcool pour elle-même, juste un fond cela dit. « Et quelque chose à manger, s’il te plaît. Je t’écoute. » Elle acquiesce, Victorine, et part chercher dans une armoire ce qu'il lui reste de pain, de fromage et de charcuterie – juste de quoi tenir lorsqu'elle se penche sur les dossiers en cours.

Les bras chargés de ses précieuses victuailles, elle prend la parole sur un ton tranquille. « Les rapports des contrats effectués t'attendent sur ton bureau ; pratiquement tous ont été un succès, d'autres ont été repoussés à cause de l'épidémie. » Elle énumère les éléments avec sérénité, de façon presque automatique, sans vraiment laisser paraître d'émotion. Elle n'entre pas dans les détails d'ailleurs, Lia aura bien l'occasion de savoir ce qu'il en est et elle demandera des précisions si elle en a réellement besoin. « Le reste est en attente de ton aval, y compris les rencontres auprès de ceux qui sont pressentis à nous rejoindre. Ils ne sont pas si nombreux, mais ça prendra du temps. » Comme toujours. Mais c'est un travail important, que de voir ces personnes face à face, avant de les accueillir parmi les assassins. Peut-être même le travail le plus important, après l'exécution des contrats.

Tout en parlant, Victorine s'est une fois de plus installée dans le fauteuil, son verre à la main. Son sourire sincère ne dissimule guère le sérieux de son visage et elle boit une gorgée d'alcool avant de reprendre. « Ton absence s'est fait ressentir, comme tu peux l'imaginer, et la maladie a fortement ralenti nos déplacements en plus d'immobiliser nos confrères mages. Je ne suis pas mécontente que ce soit terminé et que tu sois à nouveau parmi nous. » Les affaires pourront enfin reprendre leur cours normal.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyDim 12 Nov - 14:15

Pain, fromage, et charcuterie.
Les plus incontestables merveilles de la gastronomie du continent, à n’en point douter, tant la salive monte à la bouche de Ljöta rien qu’en sentant le délicieux fumet s’échappant de la corbeille où Victorine les a rassemblés. L’estomac de la princesse se rappelle à son bon souvenir, et c’est un gargouillis fort inélégant qui s’en vient trahir l’ampleur de la faim qui la tenaille depuis quelques heures et qui vient soudain de dépasser dans l’ordre de ses priorités la fatigue colossale qui l’afflige. Victorine pousse la sollicitude jusqu’à lui trancher quelques rondelles d’un saucisson bien gras sûrement importé tout droit de Bellifère, et c’est avec un gémissement de bonheur que Lia grignote, arrosant son repas improvisé d’une bonne rasade de la bonne vodka corsée du pays. Peu à peu, les couleurs lui reviennent aux joues, et c’est avec une attention plus alerte bien qu’un peu brumeuse encore qu’elle écoute son amie.

Les rapports semblent en bon ordre, tout comme la liste des recrues potentielles à aller rencontrer, et Ljöta hoche doctement la tête en continuant son repas, jetant un œil lassé par avance à la pile de paperasse soigneusement entassée sur un coin du bureau. Elle se doute bien que Victorine a fait de son mieux pour endiguer la masse de travail qui s’harnache d’ordinaire sur ses épaules d’Écoutante, retenues loin de ses charges pendant deux mois ; et la perspective de devoir à nouveau endosser la somme considérables de ses missions la découragerait presque de reprendre ces fonctions qu’elle apprécie pourtant considérablement en temps ordinaire.

Et lorsque la Belliférienne évoque la maladie qui a fortement impacté les déplacements de la Confrérie, le regard de Ljöta se fait plus inquisiteur. Son amie sait-elle ? Aurait-elle deviné ? Peut-elle lire sur ses traits tirés quelque trace de l’odieux soupçon qui s’est insinué dans ses délires fiévreux, ces dernières semaines ? Comprendrait-elle donc l’inavouable ? En quelques secondes, les traits de la princesse se sont refermés, et elle s’est redressée, adoptant une posture de défiance prudente, instinctivement, réagissant à la menace qu’elle croit percevoir. Et si Victorine n’était pas l’amie qu’elle a prétendu être toutes ces années ? Et si leur affection mutuelle n’était qu’un mensonge, qu’un faux-semblant de plus dans un monde empli d’incertitudes ? Depuis ce pressentiment terrible, Ljöta doute de tout, tout le temps, perpétuellement ; et cette position intenable menace de l’achever complètement.

Devra-t-elle passer le restant de sa vie à remettre en question tout ce qui lui sera dit ? À chercher des manigances laides et lâches derrière le moindre sourire ? À considérer avec méfiance chaque main tendue, chaque nouvelle rencontre ? Non, c’est impossible. Ce serait vivre à moitié, alors autant mourir tout à fait. Rejetant la tête en arrière, dressant le menton et se drapant de la froideur des glaciers dont elle toute entière forgée, Lia toise sévèrement sa camarade du regard.

« Que sais-tu ? » demande-t-elle directement. Qu’as-tu compris, Victorine ; qu’as-tu deviné ?

Va-t-elle devoir te tuer ?





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyLun 4 Déc - 21:57

La quiétude de la pièce n'est entrecoupée que du claquement des verres sur la table basse et de la lame qui tranche pour offrir un repas bien humble mais mérité à l'Écoutante enfin revenue à bon port. Entre les quelques paroles concises de Victorine faisant son rapport, elle profite également de l'alcool versé, qui la réchauffe et chasse un instant la fatigue accumulée au cours des dernières heures à avoir le nez plongé dans les documents. Des mois se sont écoulés depuis leur dernière entrevue et pourtant, elles échangent des paroles comme si elles s'étaient quittées la veille ; amies de longues dates, ferventes dévouées de la Sombre Mère, devenues complices avec le temps et par la force des choses. Victorine a pleine confiance en son Écoutante pour qui elle éprouve le respect dû à son rang – amplement mérité selon elle, malgré les terribles circonstances dans lesquelles elle se l'est vu attribuer. Elle la sait douée pour ce rôle, elle la sait capable de beaucoup, malgré les derniers mois qui ont quelque peu inquiété la Lame.

Le silence se fait, suite à son rapport succint. Victorine le laisse s'installer sans chercher à le briser, levant son verre pour y tremper ses lèvres, goûtant à l'alcool qui lui brûle agréablement la gorge. Quand elle relève les yeux, pourtant, elle voit dans le regard de Lia quelque chose qui l'intrigue. Les glaces de Valkyrion luisent dans son regard et la transpercent de part en part.

« Que sais-tu ? » Victorine lève un sourcil perplexe. La question a des airs d'accusation et elle ne sait réellement qu'en penser. De quoi parle-t-elle exactement ? A-t-elle un secret terrible qu'elle ne veut pas dévoiler ? La Lame sait bien que Lia ne lui dit pas tout et elle ne lui en tient nullement rigueur ; combien d'assassins oeuvrent-ils dans l'anonymat, sous couvert d'une faussi identité, d'un nouveau nom, d'une nouvelle vie ? N'a-t-elle pas elle-même changé de patronyme lorsque la Sombre Mère a répondu à sa prière ?

Victorine repose délicatement son verre, sans quitter son amie du regard. Ses traits se font bien sérieux, mais un sourire fait tressaillir la commissure de ses lèvres. « Je sais que tu es une Écoutante dévouée, que ta tâche te tient à coeur, mais qu'à ce rythme tu vas finir par être dépassée. » La Lame penche légèrement la tête sur le côté, sans se défaire de son regard scrutateur, incapable de sonder ce que l'Écoutante dissimule dans son regard soupçonneux. La fatigue due au voyage aurait-elle eu raison d'elle ? « Je n'ai jamais mis en doute tes compétences et je ne commencerai pas maintenant. Je crois seulement que tu ne peux pas continuer comme ça, tu as besoin d'aide. L'épidémie couplée à ton absence a fortement ralenti l'activité de toutes les Lames. On ne peut pas se le permettre. » Pas un instant, elle n'a élevé la voix ou n'a pris un temps condescendant. Elle est sereine, Victorine, et elle dévoile ses pensées avec franchise, sans détours et sans honte. Que feront-ils la prochaine fois qu'elle doit s'absenter aussi longtemps, quelle qu'en soit la raison ? Les assassins de la Lame sont parmi les plus nombreux de la Confrérie et les plus demandés, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyJeu 11 Jan - 16:30

Victorine semble perplexe, et un instant Ljöta éprouve quelques doutes. Peut-être que son amie, réellement, n’a pas compris les réelles raisons de sa longue… indisposition ? Peut-être qu’elle n’a pas compris, effectivement, que son Écoutante purement kyréenne est une mage non-recensée. Est-ce sincère ? La Belliférienne peut-elle être crue ? Doit-elle lui accorder à nouveau sa confiance ? Elle est si fatiguée, la princesse épuisée par la longue route et les effets de l’épidémie qui tardent à se dissiper… Comment savoir si la jeune femme lui ment, ou si c’est simplement un accès de paranoïa engendré par la pression et la traque des mages ces dernières semaines… ?

Le bénéfice du doute.
Après tout, elles se connaissent depuis des années maintenant, et Victorine a été un soutien majeur dans des moments difficiles. Ses conseils ont toujours été pertinents et avisés, et ses avis exprimés avec politesse et respect, alors… alors, le bénéfice du doute, oui. Un long soupir échappe à Ljöta, et la princesse s’adosse au fond de son fauteuil, resserrant le plaid autour de ses épaules. Elle ne rêve que d’une chose, retrouver son lit au terme de cette journée éreintante, et dormir au moins deux mois. Ou trois.
Et peut-être faire un tour à la taverne de la Rose pour voir si, par hasard, le Second des Ombres ne traînerait pas dans le secteur.
Par hasard.
Bien sûr.

Les remarques de Victorine ramènent l’esprit éreinté de son Écoutante dans le vif du sujet. Oui, elle a raison : son absence a beaucoup trop impacté les performances des Lames, c’est une évidence, et la princesse s’en doutait, même si elle avait confiance en Solal pour garder le contrôle de la situation à la cellule de Lorgol. Elle sait bien que l’Aspect de la Lame est très demandé lorsque les contrats sont négociés avec les clients – elle sait bien, pour le vivre quotidiennement, que la masse de travail à fournir est conséquente. Tout cela, elle le sait ; et cela fait plusieurs fois déjà que Solal lui conseille de nommer un ou deux Adeptes pour la décharger d’une part de ses responsabilités. Elle l’a vécu auprès de Lubin, lorsqu’elle-même était son Adepte : c’était un honneur suprême et une marque de confiance considérable ; en dehors du lien privilégié avec lui, elle avait également une place importante au sein de la Confrérie, la reconnaissance de ses pairs, et une réputation de sérieux qui l’a considérablement aidée une fois devenue Écoutante.

Un Adepte, alors ?
Ou deux.
Mais qui ? Dans ces temps troublés, avec le spectre de la guerre qui hante chaque étage de la Tour, dans ces moments incertains où l’on doute de tous, sans savoir à qui se fier, comment savoir qui peut être fiable ? Pour la princesse de Valkyrion, membre loyale de l’Ordre du Jugement, il est difficile d’accorder sa confiance lorsque cela implique de se mettre en danger, par rapport à la couronne ducale mais également vis-à-vis de Matvei, son fiancé.

Lida, arrête-moi si j’ai tort.
« Tu as parfaitement raison. »
Lia repose son verre avec détermination, tapotant sur la table du bout des doigts dans un cliquètement d’ongles songeur. « Alors, sois mon Adepte. » Ce n’est pas une question – au cours des semaines écoulées, Victorine a parfaitement démontré ses compétences de gestion et d’organisation ; et c’est sûrement l’une des rares Lames auxquelles Lia pourrait consentir à se fier.





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé EmptyLun 5 Fév - 20:12

Victorine observe son Écoutante avec un intérêt teinté de respect. Depuis des années, elle lui transmet avis et conseils, fière d'avoir la confiance de la Lame choisie par Lida. Depuis des années, elle offre son soutien sans juger et elle respecte les décisions de celle qui les guides tous, même lorsqu'il lui arrive de ne pas être d'accord. Ses questionnements sont légitimes, son inquiétude est sincère ; elle ne veut que le bien de la Confrérie, particulièrement de ses frères et soeurs de la Lame. Sa dévotion n'a guère de limite lorsqu'elle songe à son devoir pour la Sombre-Mère et depuis toujours, elle se sait redevable envers Lia de lui avoir fait découvrir cette voie qui lui a permis de prendre son existence en main.

« Tu as parfaitement raison. » C'est dans un silence poli qu'elle reporte son verre à ses lèvres. Le bleu des glaces semble apaisé, mais elle y décèle également une grande fatigue. Peut-être aurait-elle dû attendre le lendemain, qu'elle se repose, mais à présent que le sujet est lancé, elle préfère y mettre un terme convenablement. Cela dit, elle ne s'attendait pas réellement aux paroles de son amie. « Alors, sois mon Adepte. » Elle hausse un instant les sourcils, sous la surprise. Elle n'a pas besoin de se demander si Lia est sérieuse ou non ; elle ne plaisanterait pas à ce sujet. Alors Victorine repose délicatement son verre sur la table et esquisse un sourire plus doux. « J'en serais honorée. » Doucement, elle incline la tête, en signe de respect, à la fois pour son amie mais également pour son Écoutante. Et l'honneur est grand, oui. Il chante en son coeur, vibre d'avoir été ainsi choisie pour représenter la Lame aux côtés de Lia. Plus proche de la Sombre-Mère, plus proche pour la servir au mieux.

« Et je serai ravie d'en discuter plus en détails encore, quand tu seras reposée. » Un brin d'amusement cette fois, dans ce sourire qui fait tressaillir ses lèvres. Elle se redresse sur son siège et pose sur elle un regard serein. « Va dormir mon amie, nous reparlerons de tout ça demain. Mais sache que je ne te décevrai pas. » Elle est confiante, Victorine. Elle sait qu'elle en est capable et elle ne prend pas cet honneur à la légère. Elle est toutefois sincèrement touchée de cette confiance à son égard et elle saura faire en sorte qu'elle ne regrette pas sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Promotion canapé   Promotion canapé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Promotion canapé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: