AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour PC et Xbox
47.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une simple promenade [PV Elyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Une simple promenade [PV Elyo]   Une simple promenade [PV Elyo] EmptyLun 11 Jan - 16:43

avait qu’elle dont l’avis était à l’enchère. Elle attendit que le Maréchal propose son bras.
 

Livre I, Chapitre 1
Sixtine d’Ibélène &  Elyo Hautmistral

Une simple promenade

Ou peut-être pas.


 
• Date : 30 janvier 1001
• Statut du RP : Privé

• Résumé : Le haut Maréchal des Flammes et la jeune princesse d’Ibélène vont faire une visite du palais. Mais la visite pourrait ne pas être si innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Une simple promenade [PV Elyo]   Une simple promenade [PV Elyo] EmptyLun 11 Jan - 16:45

Quand une domestique ouvrit ses rideaux, Sixtine ramena automatiquement sa couette sur ses yeux, elle n’était pas du genre à trainasser au lit, mais les préparatifs avaient traîné en longueur dans la soirée. Finalement elle soupira et se résigna, c’était faire son enfant d’agir ainsi. Elle n’était plus une enfant, elle ne pouvait se le permettre. Un plateau déjeuner lui fut apporté, elle avait un appétit de moineau le matin au lever elle y toucha à peine, juste son thé et un peu de pain au miel et aux amandes. Ensuite d’un geste de main habitué, elle ordonna qu’il lui soit retiré. Maintenant elle devait prendre son bain une troisième domestique l’aida à se déshabiller et remonta ses cheveux pour ne pas les mouiller, puis la princesse se glissa dans la bassine en bois recouverte d’un drap pour lui éviter de se faire mal avec une écharde. On lui frotta le dos avec une brosse et avec une éponge elle savonna le reste.
 
Quand elle sortit du bain on lui tendit une peignoir, maintenant elle devait choisir sa robe, elle en choisit une en satin émeraude brodé or et on lui tendit les bijoux, elle fit simple les accordant or et émeraude. Ensuite on s’occupa de ses cheveux, un chignon subtilement surmonté d’un diadème. Sixtine ne cachait pas son rang, ne jouait pas sa fausse pudique, on la parfuma à l’eau de violette et elle fut fin prête à rejoindre ses parents et son frère qui devaient être également prêt au départ. Arriver en retard chez une Impératrice, même étant une famille impériale n’était pas très correct. Elle s’examina une dernière fois dans le miroir, on lui tendit une cape  en zibeline et elle descendit. Ses parents n’étaient pas encore là, mais son frère si, il avait cet air rêveur qu’il avait toujours.
 
- Bonjour Octave, dit Sixtine en penchant légèrement la tête, il était l’héritier, mais elle ne le considérait pas assez digne pour en faire plus et de toute façon il détestait cela.
 
Autour d’eux les domestiques s’affairaient comme des fourmis pour les derniers préparatifs. Son frère lui répondit à peine avec cet air surpris comme un jeune paon pris sur le vif. Comment cet être si timoré pouvait un jour régner, c’était une chose qui lui paressait impossible. Ses parents arrivèrent enfin. Les salutations furent brèves, il était temps de partir. Sixtine n’était pas particulièrement excitée quant à leur moyen de transport, ce n’était pas la première fois qu’elle en utilisait pour aller en Faërie.  L’accueil fut pour le moins intimiste Chimène et quelques conseillers. Certains lui étaient familier –ils servaient déjà sa tante morte- d’autres lui étaient parfaitement inconnu. Elle remarqua la grande beauté de Liam l’ex fiancée de Chimène, quel dommage pour elle. Soudain elle fut surprise car plutôt que de prendre des nouvelles sa tante lui proposa de faire une visite du palais (dont elle avait pourtant des souvenirs) accompagné de son Maréchal des flammes. Elle ne pouvait refuser et accepta en s’inclinant.
 
- Comment dois-je vous appeler Maréchal des flammes ? Y’a-t-il eu des rénovations depuis ma dernière visite ? De nouveau animaux dans la ménagerie ?
 
Son ton était légèrement impertinent, mais pas assez pour qu’on puisse le lui reprocher. Elle n’était pas sotte. Cette ballade avait pour but de sonder ses pensées. Si Chimène était bien informée elle savait que son père voulait la paix, sa mère la guerre, son frère était profondément pacifique, il n’y avait qu'elle dont l'opinion était encore sur le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Une simple promenade [PV Elyo]   Une simple promenade [PV Elyo] EmptyVen 15 Jan - 17:37

Ce soir se tenait le bal. 18h, n’est-ce pas ? Elyo avait donc tout son temps… il s’était levé tôt ce matin afin de profiter du soleil bordant la ville de Lorgol d’un voile de splendeur ocre. Lorgol, la ville du deux. Ville basse, ville haute ; résidence des nobles, territoires des bandits. Un léger courant d’air apporta une odeur familière iodée, qu’Elyo inspirait à pleins poumons. Assis sur la rambarde d’un balcon, un profond sentiment de plénitude l’envahit. Il n’en fut donc que plus déconcerté encore, quand une voix inconnue s’insinuait dans son esprit : « Maréchal, son Impératrice Chimène vous demande personnellement, et au plus vite ». S’accrochant de ses deux mains à la rambarde, les pieds dans le vide, Elyo maudissait intérieurement les mages doué d’outreparole, mais dénué du moindre tact. Il se hissa tant bien que mal, pestant à en réveiller tous soulards de Lorgol. Une fois avoir posé ses pieds sur le sol, une autre voix s’insinua dans son esprit furibond. Un rire, un simple rire familier et millénaire… Pour Elyo, cette journée s’annonçait grandiose.

Quand il se rendait au palais d’Alfaë, Elyo avait toujours droit à un défilé de domestiques au visage familier. Il ne les connaissait pas, mais eux le connaissait, et lui offrait un accueil empreint d’un profond respect. Elyo n’appréciait pas tant de cérémonies, mais il n’était pas l’heure à la révolution. Il se fit tout de même un point d’honneur à saluer dignement le jeune nouveau qui vint à sa rencontre afin de le conduire au palais. Elyo ne se demandait plus quelle était l’objet de sa visite ; il était évident depuis qu’il entendit des conseillers s’affairer pour rejoindre la famille impériale d’Ibélène. La question restait du rôle qu’il aurait à jouer : il était hors de question pour lui de jouer les phénomènes de foire.

L’impératrice Chimène et quelques-uns de ses proches conseillers accueillirent la famille Impériale d’Ibélène. Une impératrice, une autre impératrice. Néanmoins, une différence marquée se tenait entre les deux femmes, et elle ne se résumait pas simplement dans la différence d’âge. Ibélène, incarné par Catarine d’Ibélène est un dégout retenu, une attitude cruellement polie, faite de sourires acérés. Faërie, incarné par Chimène, a l’assurance sans faille de celle qui reçoit et tient les rênes, teintée d’une touche d’arrogance. En aucun cas il ne faudrait résumer Arven à ces deux femmes.
Augustus, quant à lui, est beaucoup plus calme. Elyo se demanda si son assurance provenait de l’absence de quelconque homologue. Octave, le futur empereur ne semblait pas tout à fait présent. Bien qu’il ne passait pas inaperçu avec ses habits élégants, il était naturellement effacé derrière ses parents. Enfin, il y avait Sixtine. Ce n’étaient ni ses habits élégants, ni son air hautain qui attira l’œil d’Elyo, mais cette confiance en elle sans faille, cet amour carnassier du jeu de la diplomatie. Elle tirait tout le plaisir qu’il était possible de tirer de sa position, et n’hésitait pas à le montrer.
Le Maréchal de Flamme s’inclina respectueusement devant la famille impériale, tandis que Chimène lui demanda de faire visiter à Sixtine le palais.

- Je me nomme Elyo, dit-il d’une voix forte. Puisque vous semblez intéressée par la ménagerie, que diriez-vous de me suivre ? Dans un sourire, il ajouta : j’espère que nos « animaux » sauront divertir son altesse…

Sans attendre sa réaction, il se retourna et se dirigea vers l’extérieur du palais. Ils traversèrent très vite les quelques couloirs qui les séparaient d’une sortie latérale. Elyo, pour entamer la conversation, demanda :

- Êtes-vous familière avec les griffons ? De magnifiques créatures pour sillonner les cieux, n’est-ce pas ?

Ils arrivèrent face à une immense tour que les âges ont marquée. Sixtine, dont les yeux ne quittaient pas le champ de vision que lui imposait son port altier, ne vit pas immédiatement l’intérêt de ce vieux monument. Mais d’un geste, Elyo lui incita à lever les yeux. Elle vit de alors de gigantesques formes tournoyants dans le ciel… Des Dragons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Une simple promenade [PV Elyo]   Une simple promenade [PV Elyo] EmptyMer 20 Jan - 15:22

- Enchantée Elyo, fit-elle l’air le plus sincère au monde.
 
A vrai dire elle rencontrait tellement de courtisans qu’elle maîtrisait à la perfection ses émotions tant qu’on ne lui faisait pas trop offense, là elle pouvait se montrer féroce. Mais peu de gens l’avait vu dans cet état-là. A sa grande surprise il ne prit pas son bras. Avait-il peur qu’elle le dévore ? Elle n’avait pas une telle réputation ?  Elle fronça légèrement les sourcils et le suivit en plongeant ses mains froides dans un manchon.
 
- Bien sûre que je suis familière des griffons ma capitale en regorge, vous me taquinez ? fit-elle avec un sourire plus qu’éloquent, la voyait-il comme une petite fille vivant dans une tourelle, faisant de la couture et jouant de le harpe. Présentez-moi un dragon et je serais beaucoup plus surprise et enchantée.
 
La princesse n’était pas facilement impressionnable et était assez franche même si elle savait jouer la comédie lorsque cela était nécessaire. Mais là nul besoin d’être hypocrite, ses suivantes s’occupaient de défaire ses bagages et ne l’avaient donc pas suivi. C’était un simple face à face entre Elyo et elle. Elle le fixa intensément un instant, il avait des yeux bleus las comme si il en avait trop vu, mais peut-être se contait-elle des histoires. Elle se tourna alors vers une tour et Elyo l’incita à lever le regard. Il y avait une multitude de dragon qui la survolaient.
 
- Cela est impressionant Elyo, fit-elle réellement abasourdie.
 
Ses yeux bruns tentaient de détailler chaque dragon, chaque espèce, il y avait des planches d'illustrations dans la bibliothèque royale à Ibelin.
 
- Merci pour ce magnifique spectacle.
 
Elle s’appuya un peu sur la rambarde du couloir.
 
- Comment est-ce de pratiquer la magie ? fit-elle en se retournant. Vous sentez-vous différent ? Supérieur ? Aucun des deux ? Je crois que j’ai espéré toute mon enfance avoir des dons, je n’en ai pas eu. Vous maîtrisez le feu ? Pouvez-vous me montrer ou est-ce trop impertinent de ma part ?
 

Sixtine eut un sourire charmeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Une simple promenade [PV Elyo]   Une simple promenade [PV Elyo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une simple promenade [PV Elyo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: