AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un ballet de parole. [PV Castiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyMer 13 Jan - 16:01


Livre I, Chapitre 1
Castiel de Sombreflamme & Sixtine d'Ibélène

Un ballet de parole.

L’art noble de se découvrir.


 
• Date : 15 janvier 1001
• Statut du RP : Privé

• Résumé : Sixtine toujours en quête de soutien politique a invité à prendre le thé le duc de Sombreciel de passage à Ibelin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyMer 13 Jan - 16:05

Le duc de Sombreciel était en séjour à Ibelin, elle ne l’avait pas vu depuis des années et à l’époque elle était encore trop jeune, elle commençait à peine à penser à la politique. C’était une occasion inespérée, de lui parler, de le jauger, il pouvait être un appui puissant, elle ne devait pas le négliger, elle devait être parfaite, éloquente, intelligente, fascinante et troublante, tout ça à la fois en à peine quelques jours elle devait avoir pour acquis son soutien au moins politique. Elle se donnait bien comme seconde mission de le jauger comme future fiancé, mais ce n’était pas le plus important. Elle avait d’autres potentiels fiancés, même si elle refusait catégoriquement d’en envisager au moins un : Martial.
 
- Lucia quel est la couleur qui me met le plus en valeur ?
- Le rouge bordeaux, avait répondu sa blonde suivante.
 
La princesse Sixtine c’était donc choisi une robe rouge et or, grandiose pour honorer son invité de marque. Elle avait évité le diadème pour ne pas paraître trop impressionnante, mais n’avait pas négligé les autres bijoux en or pour s’accorder avec sa robe. Ses cheveux de jais eux étaient remontés en chignon tressés pour dégager son cou délicat et mettre en valeur son maintien impérial.
 
- L’eau de rose serait parfaite comme parfum, léger, évanescent, proposa Lucia.
- Je te fais confiance, répondit Sixtine.
 
Elle ne mentait pas. Lucia connaissait mieux ce qu’aimerait un homme fréquentable, elle n’avait pas eu de liaison avec un poète de bas étage et avait un fiancé tout à fait honorable.
 
- Quoi d’autre ? demanda-t-elle pressée, elle détestait être en retard.
- Rien, vous êtes parfaite.
 
Flatterie, mais si il y avait eu autre chose à ajouter se suivante lui aurait dit, elle se dirigea donc vers son salon particulier ou Castiel devait l’attendre sur son invitation. Un valet de chambre habillé de vert  lui ouvrit la porte du salon et aussitôt entré elle sourit. Elle était pile à l’heure.
 
- Duc de Sombreciel, j’espère n’avoir trop point fait attendre.
 
Elle fit une pause pour lui laisser répondre, mais aussi pour le regarder. Il était bel homme, mais ça elle s’en contrefichait. Ce n’était pas du tout ce qu’elle cherchait dans un potentiel futur fiancé, non elle cherchait un esprit vif, stratège et loyal, voilà ce qu’elle cherchait.
 
- Cela fait si longtemps, vous devriez venir plus souvent, fit-elle flatteuse. Vos quartiers vous conviennent-ils ? Si il y’a quoi que ce soit qui ne conviendrait pas je vous jure d’y remédier. Avez-vous faim ou soif ? Lucia, elle la présenta d’un large mouvement de bras, peut aller en cuisine nous commander ce qu’il faudra. Je ne sais pas, mais moi je brûle de désir d’un thé bien chaud, l’hiver est rude cette année.
 
Elle se tut et s’assit sur un fauteuil en velours bleu nuit tout en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyMer 13 Jan - 18:15

Cette rencontre avec la princesse d’ibélène est la bienvenue. Tu aimes à discuter avec ton empereur, mais tout ce sérieux ne convient pas à ton caractère léger et charmeur, qui aime bien plus s’attarder aux ragots de la Cour et aux bavardages amusants qu’à la politique. Tu es plus habile que lors de la prise désastreuse de ton trône, il y a quelques années, mais le naturel est difficile à chasser. Si tu as discuté de ta visite en Erebor la veille, tu espères grandement que ce thé parlera plutôt chiffons et parfums !

Il y a déjà quelques minutes que tu attends dans le petit salon où est fixé votre rendez-vous, observant avec attention les lieux, puis tes ongles, vérifiant qu’ils sont impeccables. Bien que cet après-midi est sous le signe de la convivialité, tu n’en restes pas moins élégamment vêtu et tu es toujours aussi pointilleux sur ton apparence. Le gris de Valkyrion, rehaussé de noir et d’argent, sied à ton teint, après tout. La porte s’ouvre enfin sur l’hôtesse de ces lieux. Tu te retournes vers la princesse, devant laquelle tu t’inclines respectueusement. Une révérence qui n’a rien de celles (contraintes, absentes, mécaniques, irritées) que tu réserves à ton homologue erebien, il faut le remarquer. Tu es sincère, envers la famille impériale. « Duc de Sombreciel, j’espère n’avoir trop point fait attendre. Une princesse n’est jamais en retard, je vous rassure. » Tu chasses son commentaire d’un geste de la main et d’un sourire, accueillant ses quelques mots flatteurs.
« Mes quartiers sont très bien, je vous en remercie. » Tu mens avec superbe, sans trembler, sans révéler que ta nuit en a été une d’insomnie, passée à regarder le papier peint déchiré au-dessus de ton lit, les marques de tes ongles sur le bois de tous les meubles. Ils ont été nettoyés, le sang n’y paraît plus, mais tu sais ce qu’il en est réellement. Ta suite résonne encore de tes hurlements, dans ton esprit, et il est bien heureux que ton teint ne puisse pas être plus pâle qu’à l’accoutumée. Ces faiblesses, tu ne veux pas les révéler. Ces failles, tu ne veux plus jamais en parler. Seul Sa voix t’a apaisé.

Tu ne dois pas y penser.

« Je ne sais pas, mais moi je brûle de désir d’un thé bien chaud, l’hiver est rude cette année. Un thé me rendrait en effet bien heureux. Dame Lucia, précisez que j’ai un faible pour la menthe. » La blonde s’incline respectueusement avant de quitter le petit salon pour les cuisines, vous laissant en tête à tête, et tu prends place dans un fauteuil uniquement lorsque Sixtine est bien assise. Une Sixtine d’ailleurs superbe, grandiose, toute d’or et de bordeaux. Et ce parfum… la rose, n’est-ce pas ? Mirta le garde de lui présenter des dames portant ce parfum si reconnaissable. « Avez-vous hâte à l’anniversaire de votre tante, l’impératrice Chimène ? Il est si rare que les Faës osent nous inviter, les Ibéens, je dois avouer que je trouve ça très excitant. » Tu ne peux en effet cacher ton amusement face à cette invitation à une fête qui s’annonce grandiose, même si sera sans drogues et sans alcool !


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Un ballet de parole. [PV Castiel] 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyMer 20 Jan - 15:53

Une princesse n’est jamais en retard… Il avait un don pour parler aux dames. Lucia le dévorait des yeux visiblement conquise, mais ce genre de flatterie ne marchait pas sur elle et elle comprit que l’inverse serait pareil. Ils avaient beau être jeunes, ils étaient deux vieux ours dans le monde de la cour. Leurs propos étaient acérés et leurs cœurs entourés d’une véritable carapace.  Il la rassura sur ses appartements et elle le cru, même si elle était douée pour déceler le mensonge, le duc était un excellent menteur. La commande fut faite pour le thé, sa dame s’évanouit dans les cuisines et son interlocuteur s’installa à son tour dans un fauteuil. Il lui parla immédiatement des prochaines festivités. Elle marqua un temps d’arrêt avant de répondre.
 
- J’ai hâte de m’y rendre aussi je l’avoue, je trouve cela excitant et je me demande comment seront dirigés ces festivité. Je n’ai pas vu ma tante depuis quelques années et j’ai dans mes souvenirs le portrait d’une âme généreuse et heureuse. J’espère que la fête rassurera ma mère inquiète pour sa soeur. Doux euphémisme. Après tout être femme et jeune n’est pas un tort pour régner ne pensez-vous pas ? Le sous-entendu est à peine caché, s’il est malin il saura qu’elle parle d’elle. Après tout la sagesse n’est pas toujours l’adage d’un âge avancé, je dirais même que les plus vieux ont tendance parfois à devenir fou, heureusement cela ne nous ai pas arrivé dernièrement.
 
Son père était encore parfaitement fiable. Elle n’avait nulle idée du mal qui le rongeait et pensait qu’il régnerait encore de nombreuses années.  Elle passa une mèche folle derrière ses oreilles et soudain Dame Lucia revint avec une domestique qui servit le thé à la menthe dans deux tasses en porcelaine fine décoré de fleur bleu. Lucia elle resta dans un coin les bras croisés.
 
- Lucia ne vous dérange pas ? Je vous fais confiance bien évidement, mais les jargons vont si vite qu’il est préférable pour moi d’avoir un chaperon en si charmante compagnie.
 
Sixtine eut un sourire malicieux, ce qu’elle faisait, cette flatterie c’était habituellement les hommes qui y recourait, mais elle n’était pas n’importe qu’elle femme et cela l'amusait terriblement de faire le premier pas et de ne pas rester muette à subir.
 

- Le thé vous convient ? Ou dois-je demander à Lucia de souffler dessus afin qu’il tiédisse. Plus de sucre peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyMar 9 Fév - 5:22

Il y a un petit temps de réflexion, avant que vienne une réponse à ta hâte : « J’ai hâte de m’y rendre aussi je l’avoue, je trouve cela excitant et je me demande comment seront dirigées ces festivités. Je n’ai pas vu ma tante depuis quelques années et j’ai dans mes souvenirs le portrait d’une âme généreuse et heureuse. J’espère que la fête rassurera ma mère inquiète pour sa sœur. Après tout être femme et jeune n’est pas un tort pour régner ne pensez-vous pas ? Elle cherche quelque chose, celle-là. Oh, oui, tu as entendu les commentaires voulant que Sixtine soit plus à même de reprendre le trône impérial que son frère Octave, mais ce ne sont que des ouï-dires. Après tout la sagesse n’est pas toujours l’adage d’un âge avancé, je dirais même que les plus vieux ont tendance parfois à devenir fou, heureusement cela ne nous est pas arrivé dernièrement. »

Ta main effleure ton menton, ton expression se faisant pensive. Ses sous-entendus demandent réponses, sans aucun doute. Sixtine désire quelque chose de toi, de tes mots, et tu ne sais si tu peux le lui donner. Pas aussi facilement. Puis, sa réponse ne correspond en rien à ton désir de parler de cadeaux et de pierreries... « Nous avons eu plusieurs duchesses régnantes, en Sombreciel. D'excellentes duchesses. Autant que de ducs, à peu de choses près. Il y a longtemps que vous avez cesser de tergiverser sur les capacités de ces dames à régner : elles le font aussi bien, souvent mieux, que les hommes. Une nouvelle qui ne s'est apparemment pas rendue jusqu'en Bellifère, d'ailleurs. Quant à l'âge... j'ai moi-même pris la couronne bien jeune et ça n'a pas exactement été une réussite. Nos ducs ont de tout façon rarement le temps d'atteindre un âge vénérable. » Il y a une telle tranquillité, dans ta voix, une telle acceptation que dans ton duché, vos règnes sont courts, mais flamboyants. Que le tien, d'ailleurs, pourrait bien être un des plus longs, si tu continues dans cette lancée de sobriété. Ainsi est Sombreciel. La première partie de ton règne a été un désastre, dont tu paies encore aujourd'hui les conséquences par cet esprit tourmenté qu'est le tien, et si le deuxième essai est nettement plus concluant, ce n'est pas sans la surveille étroite de Maximilien. La différence, cela dit, entre Chimène et toi, et même entre Sixtine et toi, est que tu es né duc héritier. Elles, non. Éduqué à régner. Et se faire catapulter à cette position sans préavis est terrible.

Enfin, le thé arrive – tu peux humer la menthe dès que la domestique passe la porte de la pièce. Bien ! Tu guettes le service de la boisson chaude, prenant la soucoupe dès que la blonde s'est écartée de la fine tasse. « Lucia ne vous dérange pas ? Je vous fais confiance bien évidement, mais les jargons vont si vite qu’il est préférable pour moi d’avoir un chaperon en si charmante compagnie. Ton regard pétille et tu ne peux retenir un clin d’œil rien de moins que canaille. Ma réputation me précède, inutile de vous en tenir rigueur. »

Tu n'es pas donc de Sombreciel pour rien.

Une petite gorgée de thé, qui te brûle la langue – comme tu l'aimes. « Le thé vous convient ? Ou dois-je demander à Lucia de souffler dessus afin qu’il tiédisse. Plus de sucre peut-être? Excellent. » Tu rajoutes toi-même un carré de sucre dans la tasse, la reposant le temps que le sucre fonde et que la chaleur se dissipe quelque peu. La première brûlure est toujours agréable, mais pour la suite, vaut mieux pouvoir conserver quelques utiles papilles. « Que pensez-vous lui offrir ? J'ai d'ores et déjà une liqueur unique en préparation par la meilleure distillerie du duché, ainsi qu'un ensemble de verrerie, comme cadeaux pour l'impératrice de Faërie. Je pensais y ajouter un portrait de l'impératrice, en pied, nu. Qu'en pensez-vous ? Ta voix est guillerette, légère, et tu ne peux retenir un grand éclat de rire à l'expression qui orne le visage de Sixtine, sans parler de celui de Lucia, complètement choquée. Je plaisante. Je vais lui offrir une volière. »
Tu as véritablement pensé au nu, cela dit. Maximilien te l'a déconseillé, trouvant les relations peut-être encore un peu sensibles pour se risquer à des cadeaux aussi... personnels. Dommage.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Un ballet de parole. [PV Castiel] 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyVen 11 Mar - 18:30

Des duchesses, ce n’est pas ce qu’elle désire, mais ça ressemble à un appui léger, mais comment être certain, cela pourrait être aussi bien une parole flatteuse ou maladroite. Elle lissa sa robe, un tic qu’elle possédait car elle aimait être parfaitement affrété. Elle fixa Castiel, ses cheveux chocolat découvrait ou plutôt redécouvrait la délicatesse des traits du jeune duc, cependant un peu virilisé avec le temps et l’âge. Quand vint le moment délicat de sa prise de pouvoir elle posa doucement sur sa main sur son bras.
 
- Vous avez vite appris de vos erreurs ne vous inquiétez pas trop.
 
Elle enlève très rapidement sa main pour que son geste ne soit pas pris pour une tentative de séduction, bien qu’en réalité cela n’en soit point loin. Les boissons arrivent. Contrairement à ce que pense Castiel, bien qu’elle ne le sache pas, elle ne s’est jamais sentie dans une position inférieure pour régner. Elle boit un peu de son thé pour adoucir sa gorge.
 
- Votre réputation vous précède, répète-elle un sourire aux lèvres avant d’éclater d’un rire sincère. On dirait que vous êtes un affreux goujat prêt à tout pour salir la réputation des jeunes filles de bonne famille. Est-ce vrai ? Ou est-ce une allure que vous vous donnez pour que j’ai peur de vous ?
 
Elle a un sourire taquin au lèvres, elle a tout sauf peur de lui, Six est loin d’être une innocente dans le jeux de la séduction et heureusement pour elle. Puis vint le moment de parler cadeau. Si le premier semble tout à fait convenable au second elle explose de nouveau de rire.
 
- Vous allez tuer mon père et ma mère si vous faites ça, bien que je sois la seule à y aller avec mon frère. Ma mère n’est vraiment pas prête à revoir sa sœur. De toute façon je doute que vous ayez vu nue Chimène alors ne faites pas l’idiot pour moi je vous prie, pour la paix, pour le bonheur et le calme de nos deux royaumes.
 
Dans son regard il y’a toute la flamme d’une détermination sans égale.
 
- Lucia et si vous nous laissiez en disant bien sûr que vous êtes restez jusqu’au bout de la nuit à nous entendre discuter de sage banalité. Castiel pour ma part je compte lui offrir un livre d’aventure, d’amour, de cape et d’épée d’un de mes jeunes protégés, une parfaite exclusivités, impossible qu’elle l’ai lu, j’aurai l’air d’une telle sotte si une chose devait arriver.
 
Elle fronce les sourcils. Lucia s’en va. Elle pose sa tasse de thé et se penche vers Castiel.
 
- Si vous osez lui offrir cela, qu’oserez-vous m’offrir à mon anniversaire j’ai un peu peur ?
 

Son regard brille de malice. Le jeu de la séduction peut débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] EmptyMar 26 Juil - 20:21

RP non recensé dans la chronologie, j'archive !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Un ballet de parole. [PV Castiel]   Un ballet de parole. [PV Castiel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un ballet de parole. [PV Castiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: