AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – couleur Chêne
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Prise de bec pour un griffon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Prise de bec pour un griffon.    Prise de bec pour un griffon.  EmptySam 16 Jan - 20:17


Livre I, Chapitre 1
Soltana Kamar & Melbren de Séverac

Prise de bec pour un griffon

Encore une agression erebienne sur un pauvre cielsombrois sans défense.



• Date : 8 décembre 1000
• Statut du RP : Privé
• Résumé :


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Prise de bec pour un griffon.    Prise de bec pour un griffon.  EmptySam 16 Jan - 20:21

Jour de pluie, ô détestable saison,
Jour d’ennui à chahuter les tisons,
Ciel de suie, tel le mur d’une prison
Couleur nuit qui enferme l’horizon.

C’est un spectacle étrange et irréel que propose la ville d’Euphoria plongée sous un déluge hivernal. Il faut le voir au moins une fois dans sa vie, une fois c’est bien, au delà c’est déjà trop. Lorsque le vent souffle des mers glacées du sud, chargé d’humidité, il enveloppe la cité de son haleine, mordante, mouillante, algide. La brume est tellement épaisse que l’on pourrait se croire en montagne, perdu au milieu des nuages, la cime des arbres disparaît derrière une nappe de pluie et de brouillard, qui, quelques dizaines de pas plus loin, se transforme en rideau opaque et fantomatique. 

Cette bouillie glaçante s’infiltre partout, dans la plus vétuste masure comme dans le plus éclatant palais, dans le pull en laine élimé comme dans l’épais manteau de fourrure. L’autochtone y fait front avec philosophie et à l’aide de généreuses rasades d’alcools forts, souvent avalés brûlants. Généralement, lorsque ce genre de climat arrose leur ville, les Euphoriens suffisamment aisés pour se le permettre se calfeutrent, allument tant bien que mal leur cheminée et remontent de leurs caves liqueurs et eaux-de-vie. Sauf bien sur quand ils ont une loutre de compagnie. 

Assis sur un banc, à l’abri dans la loggia au sud de la grande cour du palais, je regarde la pluie tomber d’un air mélancolique. Je pense à  Castiel en train de se prélasser au soleil d’Erebor. Quoique, il est peut être sur le chemin du retour maintenant, j'espère qu’il ramène le beau temps avec lui. Mon frère me manque, le palais me parait bien vide sans lui. Heureusement, j’ai de quoi m’occuper pendant ses absences, avec mes inventions qui n’avancent pas aussi vite que je le voudrais. 

Je resserre les pans de mon manteau autour de moi en frissonnant et me désintéresse du ballet des gouttes pour me tourner vers Naphte. Mon griffon tente en vain de faire sa toilette pour chasser l’humidité qui gonfle son beau plumage de jais. 

Tu bouffises mon gros.

Il me lance un regard désespéré et mon cœur se serre lorsqu’il secoue faiblement ses deux moignons d’aile pour en faire partir l’eau.

Tu as raison, c’est pas un temps à mettre un griffon dehors. Rentrons nous sécher. 

J’attrape un gravier et le lance vers la mare artificielle que Vi a construite au pied d’une gouttière dans un coin de la cour. Non seulement j’ai pour familier une loutre qui aime la pluie mais qui en plus se prend pour un castor. Toujours à bâtir des barrages ou des digues dès qu’il y a de l’eau à proximité. En réponse au plouf de mon caillou, elle sort la tête de son bassin.

Viii ! Nous rentrons nous mettre au chaud, tu viens ? 

Elle accourt sans se faire prier et bondit sur le dos de Naphte qui s’ébroue frileusement. Mes compagnons à poils et à plumes à ma suite, j’entre dans le palais. Même à l’intérieur du hall la pierre suinte et les flammes des torches semblent se recroqueviller face à l’humidité de l’air. J’emprunte un couloir, grimpe quelques marches et me retrouve dans un vaste vestibule. Je salue un jeune garde que j’ai l’habitude de plumer aux cartes d’un signe de tête et poursuis ma route dans un large corridor.
Face à moi, une voltigeuse et son griffon avancent dans ma direction. J’ai le temps de me rendre compte qu’elle est Erebienne, et mouillée, est-ce qu’elle vient d’arriver par ce temps ? Je m’incline et la salue galamment lorsque nous nous croisons.

Ma dame, bienvenue à Euphoria, je vois que vous avez pu profiter de notre belle météo. J'espère que vous et, je regarde son griffon, votre compagnon n’avez pas pris froid. 
Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de bec pour un griffon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: