AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
Prix cassé sur les baskets Nike LeBron Witness ...
Voir le deal
60.47 €

Partagez
 

 Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyDim 19 Nov - 15:50




Livre II, Chapitre 6 • La Chasse Sauvage
Ljöta d'Evalkyr & Solveig de Sovnheim

Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés

Si nous laissons nos lames se briser




• Date : 27 novembre 1002, 10h
• Météo (optionnel) : C'est l'hiver à Lorgol, il neige.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Préoccupée par la diminution rapide des effectifs skjaldmös, Ljöta fait convoquer Solveig à Lorgol pour en discuter avec elle.
• Recensement :
Code:
• [b]27 novembre 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2974-ce-sera-l-heure-des-loups-et-des-boucliers-fracasses]Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés[/url] - [i]Ljöta d'Evalkyr & Solveig de Sovnheim[/i]
Préoccupée par la diminution rapide des effectifs skjaldmös, Ljöta fait convoquer Solveig à Lorgol pour en discuter avec elle.





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain



Dernière édition par Ljöta d'Evalkyr le Dim 19 Nov - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyDim 19 Nov - 15:53

16 novembre 1002, Tour de la Confrérie Noire, 10h du matin.

Plus des deux-tiers.
Les mots sont écrits en toutes lettres dans les runes kyréennes qui s’étalent sur le parchemin crispé dans la main de Ljöta, et une larme solitaire dévale la rondeur de sa joue pour s’y étaler et diluer l’encre.

Plus des deux-tiers des skjaldmös sont tombées depuis le début de la guerre.

Et parmi le tiers restant, une bonne partie des rescapées sont blessées, en convalescence, ou bien définitivement mutilées et incapables de retourner au front. Et même s’il s’agit de leur raison d’être cardinale, même s’il s’agit là de leur engagement, de leur choix, de toute l’essence de leur vie – la princesse de Valkyrion regrette tout de même profondément le trépas de tant de sœurs d’armes, et la disparition désormais inévitable d’une tradition bien plus ancienne que la mémoire des hommes. Sa propre mère était une guerrière sacrée ; elle-même en a reçu l’enseignement, et seuls les ordres formels de Hjalden et ses responsabilités d’Écoutante la retiennent loin des combats. Oh, comme elle se rappelle avec ivresse de la fièvre du combat qui s’est emparée d’elle sur le sable de l’arène de Hacheclair, lors du Tournoi des Trois Opales de l’année passée !

Instinctivement, son regard quitte le parchemin froissé pour aller se perdre sur la garde de son épée de skjaldmö ; sur le pommeau de laquelle l’Opale de Feu remportée l’année passée étincelle doucement dans la flamme des bougies. L’Opale Flamboyante, le Joyau des Flammes, pour honorer le combattant capable de dépasser ses limites pour se battre encore – décerné à elle, la blonde princesse de Valkyrion, en hommage à la guerrière sacrée qui dort dans ses veines.

Pensive, Ljöta se lève, et rejoint l’épée suspendue au mur. Doucement, elle soulève l’arme, la fait jouer au bout de son bras. Skjaldmö de Valkyrion, jusqu’à son dernier souffle. En deuil de tant de sœurs d’armes que la tête lui en tourne. Sombrement, elle fait glisser sa paume le long de la lame, entaillant la base de son pouce, sacrifiant quelques gouttes de sang en mémoire de ses camarades tombées sur le champ d’honneur. C’est songeuse qu’elle tire les rideaux de ses fenêtres, avant d’aller dormir.

Elle a peut-être une idée.
Mais elle aura besoin de Lidjä.
Et sûrement de Solveig.

24 novembre, Tour des Voltigeurs, 17h30.

La nuit a été profitable, et la semaine qui a suivi également, tout comme l’entretien avec Lidjä. L’idée prend forme, et Ljöta use de son autorité de princesse de Valkyrion – et de ses fonds illimités – pour missionner un Voltigeur d’escorte sur le front pour en soustraire Solveig à l’aide d’une convocation terriblement officielle recouverte d’une quantité impressionnante de tampons et sceaux.

« Il est décrété en ce jour du 24  novembre de l’an 1002, que la skjaldmö Solveig de Sovnheim doit quitter immédiatement le front des combats pour se présenter devant sa princesse Ljöta d’Evalkyr en sa tour de Lorgol, et recevoir d’elle son ordre de mission pour la couronne de Valkyrion.
Tout défaut d’obéissance à cette convocation vaudra poursuites et châtiments tels que la loi les prévoit.
»

Petite chronologie:
 





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyJeu 23 Nov - 0:18

25 novembre - 19h30

L’éclat de ses yeux ont perdu de leur ardeur. Mais toujours, elle est prête, repliée mentalement sur ses convictions et les grandes lignes de ce qui fait d’elle, Solveig de Sovnheim.
Préservant du reste de ce qui constitue son monde, l’essence même de ce qui lui est le plus précieux. Elle n’est pourtant là que depuis un mois mais elle ne s’économise pas dans la bataille, brillant par sa présence marquée mais se blessant par cette volonté acharnée d’aller au-devant des ennemis.
Si son corps est encore entier, progressivement, c’est son état mental qui a été entaillé. Plus les heures passent, plus elle sent certaines de ses caractéristiques s’effriter. Hier ce fut tout un pan entier de la bienveillante Solveig qui fut engloutie par l’oubli lorsqu’elle vit une autre Skjaldmö expatriée loin de Valkyrion, tomber non loin d’elle.

Le dos reposant contre un arbre, recroquevillée depuis son retrait, elle lutte contre l’angoisse et la fureur qui lui assurent une nouvelle fois un sommeil plus terrifiant que reposant. Demain, à l’aube, elle devra se relever pour reprendre part à l’effort mais elle ne se sent pas la force de fermer les yeux.

« Hm »

Le simple raclement de gorge la fait bondir sur ses pieds, honteuse et en colère de s’être fait surprendre dans cette position de faiblesse. Son visage perd en un instant la tristesse qui la tenaillait, elle est de nouveau cette froide inconnue qui prend ses distances avec le reste des soldats fatigués de Bellifère.

D’un sourcil arqué, elle ne formule aucune question avec ses lèvres. Elle a appris à même économiser ses mots depuis qu’elle est ici. L’homme la regarde d’un visage fermé ou perce toute fois la curiosité en lui tendant un parchemin.

« C’est un ordre du capitaine Valsanglant. » De son autre main il lui remit un autre parchemin, cette fois scellé par un sceau qu’elle reconnu immédiatement. « Ce décret vous concerne, le capitaine vous ordonne donc de quitter sur le champ le front par ordre de la princesse Ljöta d’Evalkyr. »

Et alors qu’elle parcourt le décret puis la confirmation d’un des capitaines de l’Etat-major, c’est son ventre tout entier qui se noue.

« Je vais chercher mon cheval. »

L’homme secoue la tête, la retenant par ce simple geste.

« Non, c’est moi qui vous emmène. Je suis Voltigeur d’escort, mon griffon nous attend. »

Plus étonnant encore, son ventre réussit à se serrer un peu plus. L’estomac au bord des lèvres, Solveig pose tout de même la question qui la chiffonne.

« Et mon cheval ? »

« Quelqu’un ici retournera bien à Lorgol un jour. On lui donnera votre monture. »

La guerrière hoche la tête distraitement.

« Nous partons demain au matin »

26 novembre - 6h30

Après avoir réussi à trouver le sommeil, rassemblé ses affaires et avoir placé un mot sur le commandant de la Guilde des Guerriers à qui il fallait remettre Archi, la guerrière s’envolait. Sans goûter  sincèrement l’expérience des airs, comprenant une fois de plus que définitivement, la terre, c’était quand même bien.

27 novembre - 9h

La réalité était plus compliquée que prévue à appréhender. D’un œil, elle regarda avec embarra l’oreiller qu’elle avait égorgé en se réveillant en sursaut. La nuit lui avait semblé trop calme. Alors elle s’était imaginée que la forme à ses côtés était un danger. Le retournant de ses doigts fébriles, elle s’assit sur son lit le temps de respirer profondément. Le sommeil n’était pas revenu. Elle s'était donc décidé à briquer son armure jusqu’à ce que seul les éraflures et les impacts soient les derniers témoins de ce qu’elle avait encaissé. Solveig elle-même avait pris un bain la veille. Non sans besoin. Une fine pellicule de crasse, de poussière et de paillettes sanglantes avait flotté autour d’elle.

27 novembre - Temps présent.  

Elle souffrait physiquement de revoir la princesse. Elle avait eu l’occasion de la rencontrer à l’époque, avec une autre Skjaldmö, Lidjä. Elles s’étaient entraînées toutes les trois périodiquement avec elle. Chacune avec un style différent derrière les mêmes parades et coups appris de la même manière. Ljöta était une force vive, brutale et sauvage, allant droit au but. Lidjä avait brillé par la maîtrise incroyablement précise de ses mouvements. Et Solveig par son étrange adaptation à s’échapper des situations les plus délicates en faisant appel à cet autre enseignement guerrier appris au contact de la Guilde.

Cela faisait une éternité qu’elle ne l’avait pas vu. Et depuis cette éternité, elle n’avait pas brillé par son implication chez les Skjaldmös. Et depuis cette éternité la jeune princesse était devenue une femme puissante.
Le serviteur qui attendait un geste de sa part, frappa enfin contre le bois de la porte avant de rentrer respectueusement, la laissant dehors pour annoncer son arrivée.
L'attente ne dura qu'une poignée de seconde mais fut d'une longueur terrible pour la jeune femme. Mais elle entra, d'un pas vibrant de détermination avant de se figer. Comment devait elle saluer cette princesse qui était aussi une Skjaldmö ? Son malaise ne dura qu'un instant. Elle se décida pour les deux saluts.

Le poing sur le cœur, la guerrière salua la guerrière avant de s'incliner respectueusement pour saluer la princesse.

« Princesse »

Se redressant, elle l'admira un moment. L'angoisse disparaissant pour mieux lui permettre d'observer celle qui l'avait convoqué aujourd'hui. Mais pour quelle raison.
En toute honnêteté, une petite voix ne cessait de lui dire que son jugement était venu. Et l'angoisse revint, plus lancinante, marquant ses traits tirés. Mais elle se tenait aussi droite que possible, aussi martiale qu'elle le pouvait. Attendant.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyJeu 23 Nov - 1:17

Elle est bien fatiguée, la jolie princesse de Valkyrion que l’on imagine comme une charmante poupée de glace, étrangère aux réalités cruelles de ce monde. Qui penserait, à la voir si sérieuse et si sereine à la fois, sur le trône seigneurial de la Tour de Valkyrion, que son cœur pleure des larmes de sang, là, dans le secret de son âme désolée ? Le héraut annonce Solveig de Sovnheim, et Ljöta se redresse machinalement, relevant haut le menton, royale jusque dans le placement de ses doigts sur les accoudoirs. « Que l’on nous laisse. » ordonne-t-elle d’une voix claire et froide, aussi glaciale que le gel qui a déjà envahi Svaljärd.

Sur ses genoux, son épée Balmung repose, et l’Opale de Flammes étincelle doucement dans les rayons du soleil qui pénètre timidement par les vitraux raffinés de la tour. Elle entend les murmures des conseillers qui se retirent, et inspire à fond pour dissiper les nuages de torpeur qui l’appellent au sommeil. À cette heure-ci, elle devrait dormir depuis longtemps, elle qui veille depuis le crépuscule d’hier ; mais la mission de ce matin est importante, et la princesse se doit de l’accomplir. Qu’ils chuchotent ! Qu’ils supputent ! Qu’ils commèrent ! Libre à eux d’imaginer la punition colossale justifiant que la princesse en personne convoque une combattante du front. Oui, qu’ils délient leurs langes et persiflent dans les couloirs, la toute-puissante Écoutante de la Lame n’en a cure.

Sobrement, elle porte le poing à son cœur, l’autre reposant sur le pommeau de Balmung, contemplant silencieusement Solveig un instant, tentant de raccrocher ses souvenirs d’une amie de jadis à la silhouette de combattante fatiguée qui se tient devant elle. « N’as-tu donc rien à me dire, guerrière… ? » murmure-t-elle alors, fixant sa visiteuse de son regard altier.





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyJeu 23 Nov - 11:09

Elle représente fièrement son peuple cette princesse qui a l’air d’avoir été conçue pour aller de pair avec ce trône. Solveig en a pourtant conscience. De haute lignée ou non, grande guerrière ou pas, les hommes restent des hommes face aux femmes. Combien parmi eux se permettent des réflexions intérieures alors qu’ils trembleraient face à leur seigneur. La guerrière baisse les yeux sur cette épée qui barre ses cuisses. Les fous. Ils finissent tous un jour par regretter d’avoir sous-estimé une femme capable de passer de l’acier sans sourciller au travers d’une gorge. Mais toujours bien trop tard. Les fous. Mais elle, elle ne l’est pas. Ou tout du moins, pas sur ce plan là. Elle sait que l’on ne doit pas sous-estimer Ljöta d’Evalkyr. Ce serait une erreur mortelle.

Les hommes s’en vont sur son ordre pour les laisser seule. Le souffle court, elle regarde la kyréenne lui rendre sobrement son salut guerrier. Pour beaucoup cela n’est qu’un détail. Mais pour elle, c’est d’une importance capitale. Dans ce face à face, Solveig lui rend son regard

A-t-elle quelque chose à lui dire ? Elle en aurait presque souris si elle ne sentait pas un poids puissant sur sa poitrine. Lui dire quoi. Elle peut parier ses deux mains qu’elle sait déjà. Plus ou moins dans les grandes lignes, elle ne va pas aller jusqu’à parler de détails, elle ne se leurre pas. Mais voilà. Si elle pose cette question à voix haute, c’est qu’elle attend une réponse.

« Je ne serais par où commencer. J’ai beaucoup tardé. Mais le temps se laisse difficilement rattraper. L’un des plus grands échecs de ma vie votre altesse. »

Se lancer dans une litanie d’explication ? Non, ce sont les actes que l’on attend d’elle, pas un traité sur le devoir. Mais si c’est ce qu’elle veut, alors elle le fera.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMar 19 Déc - 1:28

Quelques longues secondes, Ljöta observe sa consœur de jadis. Les nouvelles cicatrices sur sa peau pâle de Kyréenne, le pli entre ses sourcils qui semble ne plus vouloir en disparaître, la fatigue qui cerne de noir ses yeux clairs de fille des glaces… tout en Solveig proclame que ces dernières années n’ont pas été tendres pour elle, et la princesse ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec sa propre existence d’assassin et la somme de tracas que son poste d’Écoutante ajoute au tableau.

Son amie semble faire profil bas – et elle en a toutes les raisons, à en croire les rumeurs qui courent dans la Ville Basse. Solveig n’a aucune idée de son appartenance à la Confrérie Noire, elle ne sait pas la précision des informations que les fils de Sithis et filles de Lida peuvent glaner en posant les bonnes questions au bon endroit, et la princesse savoure un instant cet avantage tout relatif. Elle n’en abuse pas toutefois : si elle soupçonne Solveig de s’être fourvoyée dans une voie indigne d’elle, la jeune rebelle n’en reste pas moins une skjaldmö, méritant son respect.

C’est un soupir résigné qui s’échappe des lèvres de l’Écoutante, empli de regrets pour cette autre vie pleine de liberté qu’elle n’a jamais eu la liberté de mener, alors même qu’elle se brise les ailes un peu plus chaque jour dans son étouffant carcan de princesse. « Tu n’as pas tant tardé – il s’agit plutôt de choix discutables, à ce que l’on m’en a dit. Peut-être souhaites-tu m’en donner ta version, avant que je ne décide de mon jugement quant à tes activités des derniers mois… ? »

La voix est calme, le regard est franc. C’est une réelle opportunité que Ljöta offre à Solveig ; la guerrière saura-t-elle la saisir ?





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMer 24 Jan - 12:10

Elle se sent déplacée ici, même après son bain. Elle à cette sensation d’être sale, poisseuse d’un sang qui à pourtant quitté sa peau. La tour à cette splendeur sobre qui lui donne l’impression qu’a pourtant 32 ans, elle est déjà cassée et rapiécée. Mais son menton ne faiblit pas, il reste bien droit, redressant par sa seule volonté le reste de sa carcasse fourbue.
Progressivement l’appréhension reflue, comme sur le champ de batail. La voilà, dépassant la crainte fasse à la réalité de sa condition. Le retour en arrière n’est plus envisageable alors elle accueille le futur immédiat, seul chemin empruntable. Et alors qu’un vide presque serein lui accorde sa miséricorde, elle entend la princesse, cette ancienne amie aux allures ennemies, parle de cette voix aux accents de vérité absolue.

Peut être fait-elle alors une erreur. Mais les mots de son interlocutrice la surprennent et souffle un pâle sourire sur le visage de Solveig.

« Je n’aurais jamais pu résumer ça de façon aussi subtile et gracieuse votre altesse. »

Mais après cette légère permission, elle se retrouve à baisser les yeux sur le gouffre où penche le bout de ses pieds. C’est le moment de sauter. Et Solveig est ce genre de personne à s’exécuter les yeux clos.

« Une opportunité s’est offerte à moi. Lorgol est plus permissive que d’autres mais les figures qui y circulent n’y sont pas toujours nées. La lassitude de ne pas être reconnue en tant que guerrière comme je pourrais l’être en Valkyrion et cette bataille incessante pour prouver ce que je n’ai plus à prouver m’a poussé à prendre une décision. Je me suis engagée dans la piraterie. »

C’est dit, le mot est lâché. Mais dans ce mot souffle le vent de la liberté qui lui a été salvatrice.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMer 24 Jan - 17:02

Piraterie.

Le mot est lâché et résonne un instant, dans le silence qui retombe, vibrant d’impalpables échos contre les murs de pierre si sévères. Immobile, la princesse de Valkyrion se nourrit de la froideur du trône autour d’elle, fille des glaces jusqu’au cœur de son être, scrutant attentivement les traits de son amie de jadis. Il ne reste plus guère de la Ljöta et de la Solveig de naguère, jeunes et insouciantes : aujourd’hui, la première fait couler des rivières de sang, et la seconde écume les océans.

Intéressants changements.

Par-devers elle, Ljöta prend note des changements dans l’attitude de la guerrière : sa fierté kyréenne est toujours là, chevillée à son âme de skjaldmö, mais plus sereine et moins agressive, comme si elle sentait à présent ne plus avoir besoin de prouver sa valeur. Elle a toujours des comptes à rendre, toutefois, et le vertige étreint un instant les tempes de la princesse en imaginant sa sœur d’armes exécutée pour haute trahison. Hjalden ne doit pas savoir – et il va certainement falloir ajouter un épais vernis de respectabilité sur le nom de cette jeune folle inconsciente. Ljöta soupire à nouveau – comme si elle n’avait pas assez de tracas comme cela…

« Je ne te jugerai pas. Tu as toujours été libre d’arpenter ta voie. Mais le temps de ta jeunesse est passé, et l’indulgence n’est plus possible à présent : tu es adulte, et tu as des choix à faire. Je te sais sur le front depuis quelques temps, j’en déduis que tu as renié quelques-uns de tes serments – à Messaïon, sûrement, et peut-être aussi à Kern : on m’a informée que tu te battais en skjaldmö, et pas en guerrière de la Guilde. Qu’en est-il précisément ? Es-tu toujours fille de Vigdis ? »





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyLun 5 Fév - 10:25

Ljöta a tant changé et reste pourtant intacte telle que dans ses souvenirs. Des rides sur son visage, des rides qu’elles doivent partager. Des rides de vieillissement, des rides d’anxiété. Des rides de fatigue. Mais le soupir que lâche la princesse est le soupir de la kyréenne de son esprit. Et c’est plus fort que tout, Solveig se remet à sourire, bien plus sincèrement, en entendant le souffle qui quitte ses lèvres. C’est fugace, le voilà déjà qui s’efface. Mais déjà à l’époque Ljöta lui réservait ses petits souffles d’air.

Peut-être que l’une des ridules qui creusent son front est de sa responsabilité. Une petite qu’elle a contribué à creuser.

« Me pardonneras-tu si je te dis que je te dis du bout des lèvres que je n’arrive toujours pas à regretter mon passé ? J’ai vécu des expériences que je n’osais imaginer enfant. Juste entre apercevoir lorsque nous nous sommes rencontrées. Je me sens en paix avec la part de moi qui réclamait de vivre de différences. »

Elle avait presque chuchoté et avait d'avantage adressée son aveu à sa sœur d'arme qu’à la princesse qui l'avait tiré du front. Tous les sillons qui marquaient sa propre peau étaient les témoins de toutes les difficultés qu’elle s’était elle-même infligée.

« Mais vous êtes bien informée. Je me bats en Skjaldmö et je m’ouvre à Vigdis. Enfin. Et sans plus aucune concession. »

Et ses mots sont cette fois placés sous la tutelle de la princesse. Ils sont d’avantage qu’une affirmation faite, ils sont la déclaration formelle que l’on prête aux moments solennels

Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyLun 5 Fév - 22:51

Pensive, Ljöta opine solennellement du chef lorsque Solveig mentionne ses expériences riches d’enseignement. Oh, comme elle comprend cela ! Elle-même a évolué bien loin de ce que ses proches auraient imaginé pour la petite princesse blonde de Valkyrion. Qui aurait pu prédire qu’elle rejoindrait la Confrérie Noire, s’élevant dans la hiérarchie au point de devenir Écoutante de la Lame ? Un sourire discret doublé d’indulgence traverse fugacement ses traits, et elle se concentre sur ce que la Guerrière lui raconte ensuite. Ses mots ont la force d’un serment, et la princesse les reçoit comme tels, précieux et essentiels, laissant le silence les graver dans sa mémoire.

« J'ai beaucoup à te dire. Ne m'interromps pas, et écoute attentivement jusqu'au bout, s'il te plaît. » Rassemblant ses pensées, elle carre les épaules et entame son discours bien préparé. « Nombre de nos sœurs ont péri au front, tu le sais, je suppose. L’on m’a communiqué le décompte des skjaldmös respirant encore : à part une notable quantité d’apprenties trop jeunes pour terminer leur formation, nous ne sommes plus qu’une quinzaine – dont trois aux blessures trop sévères pour leur permettre de retourner au front, leur convalescence promettant d’être longue et compliquée. Cela laisse douze skjaldmös valides – cinq d’entre elles étaient sur le front avec toi, quatre autres veillent sur mon frère le duc et son foyer à Ibelin… Lidjä à l’Académie, moi ici ; et tu es la dernière. Douze guerrières, dont la majorité a déjà mission et occupation – et plus personne pour veiller sur la trentaine d’apprenties restées sans tutelle. Nos rangs sont décimés – les skjaldmös sont proches de l’extinction. »

Tout cela, Solveig le sait certainement ; la tristesse immense qui étreint le cœur de Ljöta lui serre la gorge. La princesse sent bien qu’elle a l’attention pleine et entière de sa consœur, et c’est avec fermeté qu’elle délivre la deuxième partie de son discours – la raison de sa convocation sommaire.

« Nombreuses en Valkyrion sont celles comptant une skjaldmö parmi les ancêtres de leur lignée, mais qui dédaignent la voie pour suivre d’autres destins, car nous imposons un engagement complet dans les pas de Vigdis. Les temps que nous vivons ne sont plus faits pour une telle intransigeance. À l’Académie, Lidjä enseignera la voie aux filles de Valkyrion qui souhaiteraient s’y engager à présent, en harmonie avec leur cursus d’érudites. Et si ma proposition t’agrée, je souhaite que tu en fasses de même, à Ibelin – avec les filles du peuple qui vivent à la capitale et qui doivent travailler pour soutenir leurs familles. Comprends-tu ce que je te demande, ma sœur ? Nous ne pouvons plus nous permettre la moindre erreur – nos croyances et nos traditions doivent perdurer. Es-tu prête à œuvrer pour leur donner une chance de s’enraciner encore, pour fleurir dans les cœurs d’une nouvelle génération… ? »

Doucement, le silence retombe, et Ljöta attend que Solveig pose ses questions pour pouvoir prendre sa décision ; sûrement la plus importante de sa vie d'adulte.




« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMar 6 Fév - 9:59

Contre toute attente pour Solveig, une réminiscence de complicité renaissait entre elles. Ljöta ne semblait pas farouchement décidée à la juger. Elle lui donnait la sensation de comprendre. Pas d’accepter, ni d’approuver, mais de comprendre, laissant la kyréenne un peu troublée.  Mais comme pour le début de leur tête à tête où les jeunes femmes qu’elles étaient laissaient place à l’adulte d’aujourd’hui, c’était belle et bien la princesse qui lui répondit. Qui la somma d’écouter. Elle vit dans l’attitude de la Skjaldmo que cette dernière se préparait à lui annoncer la raison de tout cela.

Son interlocutrice lui parla des apprenties trop jeunes et enfin du nombre de skjaldmös encore vivantes. L’information tomba comme un couperet pour la guerrière. Quinze. Comment était-ce possible. Elle connaissait la situation de ses paires sur le front, à ses côtés, elle en avait même vu une tomber. Mais quelque part, elle s’était imaginée qu’ailleurs, la situation était…meilleure.
Le détail maintenant. Un instant, le monde se part de ténèbres. Solveig a fermé les yeux sans qu’elle ne commande cela à ses paupières. Par ce compte rendu, elle doute que sa mère soit encore en vie. Elles étaient nombreuses, certaines jeunes et vigoureuses. Des mots raisonnent chez elle. Dernière. Décimés. Extinction.

Un battement de cils et elle pose sur Ljöta le regard le plus triste et esseulé depuis sa toute première arrivée à Lorgol il y a cela quinze ans.

Toutefois, sa concentration est intacte. Son deuil attendra. Si deuil il y a.

Son discours raisonne en elle particulièrement puisqu’elle est l’une de ces skjaldmös s’étant détournée plus ou moins de la voie. Parfois bien plus que moins. Mais l’entendre arriver au bout de ses pensées la laisse perdue. Elle lui demande d’endosser le rôle de tutrice. Si la situation n’était pas aussi dramatique, son choix aurait-il été raisonnable ? Le doute lui noue les tripes mais le regard bleu perçant de sa compatriote lui souffle que c’est peut-être bien sur son esprit dissident qu’elle a misé. Elle qui avait suivi un chemin si tortueux parlerait peut-être le langage de celles fermant les yeux devant Vigdis. Ou peut-être était-ce encore autre chose… Toutefois, elle doit lui demander. Le silence se fait, laissant à la guerrière le temps de dénouer sa langue.

« Es-tu sûre de toi Ljöta. Lidjä était faite pour ce rôle. J’apprendrais à nos filles à se défendre, à œuvrer de concert, à achever un ennemi efficacement et proprement sans qu’elles ne se mettent en danger. Mais je ne suis plus vraiment… traditionnelle. Je ne suis pas certaine de réussir à les guider proprement en accord avec nos croyances. J’ai appris comme les autres notre Histoire et nos prières mais… »

Elle aurait voulu dire immédiatement oui à sa princesse. Mais comment répondre par l’affirmative quand elle savait qu’une part d’elle s’était irrémédiablement détournée de Vigdis et que malgré sa prise d’engagement, elle ne pourrait plus jamais revenir au sens le plus strict de tout ce qu’entendait « Skjaldmö » Sa conscience lui réclamait d'être la plus franche possible.
Enfin, elle ose demander du bout des lèvres.

« Et Ragnhild... est elle encore en vie ? Ma mère... »
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMar 6 Fév - 20:27

Le récit brutal de la situation des skjaldmös ébranle fortement Solveig, Ljöta le voit bien, et une part d’elle ne peut que compatir à la détresse que doit ressentir son amie. Elle-même a été fort abattue lorsque le rapport a été déposé sur son bureau pour qu’elle en prenne connaissance – un tel gâchis ! Leur héritage est en grand péril, et le risque de le voir disparaître est bien trop tangible pour que la princesse prenne le moindre risque. Il faut agir maintenant, tant que c’est encore possible ; et s’assurer que la transmission de leurs coutumes vers la génération suivante ait bel et bien lieu. Sa demande prend la guerrière par surprise, elle le voit bien ; mais elle a trop tourné et retourné cette idée pour reculer maintenant.

« C’est ta mère que j’imaginais pour cette mission. Mais Ragnhilde fait partie des blessées qui ne se rétabliront que lentement, et je doute qu’elle retrouve un jour la pleine possession de ses moyens… Ces apprenties ont besoin d’une combattante au sommet de ses capacités, et lorsque nous en avons discuté avec Lidjä, c’est ton nom qui nous est venu. Tu n’es pas à ta place sur le front, nous le savions toutes les deux ; et je pense qu’une part de toi le sait aussi. C’est précisément pour cette liberté que tu as goûtée pendant des années que je te veux à ce poste : tu sauras tolérer que ces jeunes filles exercent une autre profession, en parallèle de ton enseignement. Il faudra rencontrer et convaincre celles à qui cette option sera offerte ; et tu es la preuve vivante qu’il est possible de mener une autre vie tout en demeurant une skjaldmö. Ibelin est un endroit vaste et grand ; j’ai besoin d’une personne habituée à Lorgol, qui sache se débrouiller dans un environnement aussi vaste. »

À Solveig, maintenant, de décider.





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMer 7 Fév - 1:57

Elle qui s'était toujours reposée sur l'idée qu'une skjaldmö comme elle était un poids négligeable. Après tout, n'était elle pas partie en se disant qu'en Valkyrion ou non, on ne remarquerait jamais son départ ? La prise de conscience avait un impact écrasant sur la kyréenne qui jetait un regard bien différent sur la jeune adolescente qu'elle avait été. Elle avait été si sauvage, si amère dans sa solitude.
Honteusement, elle sentie le soulagement étreindre chaudement son cœur quand Ljöta lui indiqua que parmi le petit groupe qu'elles formais de survivantes, Ragnhild en faisait encore partie. Elle se réjouissait que cette grâce fut accordée à celle qui fut une éternité le centre de sa vie.
Que la princesse eut pensée a elle était une évidence. Elle était un modèle de force et de droiture malgré la honte qui aujourd'hui encore pesait sur sa conscience.
Si peu réconfortée qu'elle était, c'était suffisant pour qu'elle puisse écouter sereinement l'explication de son interlocutrice.

« Je vois. Bénéficiaire-je d'un endroit où toutes les réunir ? »


Laconique, elle mesurait l'ampleur avec plus de précision de ce que l'on attendait d'elle. L'urgence et la patience, tout était entremêlé dans un nœud inextricable. Comment allait-elle réussir à former des jeunes filles, parfois jeunes femmes qui pouvaient se trouver à des kilomètres les unes des autres ? Et cette question en entraînait une multitude d'autres. Mais la principale ne se posait plus.

« Je te fais attendre, encore et toujours, même aujourd'hui. J'accepte bien sûr. »


''Aujourd'hui.'' Brutalement, une autre pensée incongrue la traversa alors que l'instant ne s'y prêtait pas. Aujourd'hui, elle venait d'atteindre ses 33 ans.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés EmptyMer 7 Fév - 2:21

Attentive et concentrée, Ljöta suit le cheminement des pensées sur le visage sérieux de Solveig. C’est un choix difficile qu’elle impose à sa sœur d’armes, tant il est porteur de conséquences pour son avenir. C’est une grande responsabilité qu’elle propose de faire peser sur ses épaules, et cela requerra un engagement solennel et durable. La guerrière réalise-t-elle combien est grande la confiance que sa princesse lui accorde, pour lui confier ainsi un poste aussi important dans la hiérarchie du duché kyréen ? Sûrement pas, mais cela viendra, lorsqu’elle constatera avec quel respect on l’accueillera à son arrivée à Ibelin – lorsqu’elle verra, de ses yeux, la déférence avec laquelle on s’appliquera à exécuter ses ordres. Un sourire soulagé joue alors que les lèvres de Ljöta, et c’est avec bien plus de sérénité qu’elle poursuit son exposé, rassérénée.

« La couronne de Valkyrion te versera le même salaire qu’à un major des Voltigeurs ; en contrepartie, tu devras rendre compte régulièrement des progrès de tes démarches, et de l’avancement de l’entraînement de tes recrues. L’équipement sera fourni par la forge ducale, qu’il s’agisse de l’armure ou des épées, pour les apprenties et pour toi. Le manoir de l’If, une de mes propriétés personnelles en périphérie d’Ibelin, a été mis à ta disposition. Tu pourras y loger, ainsi que tes apprenties – il est ancien, un peu délabré, mais en bon état et parfaitement en mesure de vous servir de logement de centre d’entraînement. Je le ferai aménager en fonction de ce que tu me demanderas. Pour chacune de tes pensionnaires, le trésor ducal fournira alimentation et soins – un médecin logera avec vous, et vous aurez un corps de serviteurs pour gérer la cuisine, l'entretien et les affaires courantes. Dès que tu auras signé le contrat préparé pour toi, tu occuperas un statut égal à celui de Lidjä : celui d’instructrice des skjaldmös. Tu as désormais un rang militaire d’officier de Valkyrion, avec les privilèges et obligations afférents. Je te présente mes remerciements – et mes sincères félicitations, mon amie. »

D’un sourire réjoui, Ljöta laisse à Solveig le temps de digérer les implications de sa nouvelle vie qu'elle vient de faire pleuvoir sur elle avec méthode et application. « Bon anniversaire, ma sœur. », chuchote-t-elle ensuite. Plus tard, elles parleront pour organiser la transition ; pour le moment, elles peuvent savourer la joie d’une réussite mutuelle.

Il reste encore un espoir aux filles de Vigdis.



Sujet terminé





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés   Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce sera l'heure des loups, et des boucliers fracassés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: