AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
119.99 € 152.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ne touche à rien!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMar 5 Déc - 7:59


Livre III, Chapitre 1 • D'Accord et de Chaos
Tim l'Escampette & Lancelot l'Adroit

Ne touche à rien!

Ta maman ne t'a jamais dit qu'il faut toucher avec les yeux?



• Date : 25 novembre 1002
• Météo (optionnel) : Belle température, même si le froid s'installe
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Lancelot a terminé le travail pour Tim et il est temps pour lui de ressortir l'abeille, entre deux ou trois bricoles pour les ornements d'Astarté.  Il ne s'attendait pas à voir le mousse débarquer si tôt.
• Recensement :
Code:
• [b]25 novembre 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3084-ne-touche-a-rien#110313]Ne touche à rien![/url] - [i]Tim l'Escampette & Lancelot l'Adroit[/i]
Lancelot a terminé le travail pour Tim et il est temps pour lui de ressortir l'abeille, entre deux ou trois bricoles pour les ornements d'Astarté.  Il ne s'attendait pas à voir le mousse débarquer si tôt.







Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMar 5 Déc - 8:00

Le réveil matin cracheur de feu s'était transformé en une horreur de travail bâclé et mal fait pour devenir une merveille cristalline.  Il restait encore un peu de temps avant le jour des Anciens où le gamin qui m'avait demandé d'améliorer cet objet de sa possession viendrait le reprendre.  Cela me permettrait d'y revenir entre temps si j'avais l'idée d'une amélioration quelconque.  Je m'étais quelque peu laissé emballé par le projet et je considérais m'être particulièrement surpassé, mais il y avait tout de même quelque chose pour me laisser insatisfait.  C'était un bibelot d'un raffinement exquis, le feu se déployant dans la rose devenant l'expression de la passion, mais ce n'était pas suffisant.  Il manquait quelque chose à l'âme de ce dragon cracheur de feu, mais je ne savais pas exactement quoi.f  Je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus et cela m'embêtait fortement.  Cela viendrait plus tard, avec un peu de repos, j'en étais certain.  Et puis, je pouvais enfin me pencher sur cette abeille que j'avais ramenée avec moi.  Ce n'était qu'une pâle copie de l'originale qu'on nous avait confiée à Melbren et moi, mais elle recelait tout de même un savoir infini que je désirais percer.  Et si possible même, en recréer une autre.  J'avais encore toutes mes notes d'étude, celle que j'ai prise quand le sommeil terrassait mon ami et allié dans ce projet fou, pour plus tard.  Et ce plus tard n'arrivait que maintenant, presque quatre mois plus tard.  Avec mon expédition en Ibélène, j'avais pris beaucoup de retard avec les ornements sur lesquels je travaillais en collaboration avec Astarté des Sables depuis un an déjà.  À ce rythme, nous ne terminerions jamais notre projet, mais la vie avait son lot d'imprévus et avec la guerre, en vérité, je ne savais plus exactement si nous pourrions jamais un jour offrir ces petits cadeaux destinés à transporter notre gloire vers de plus hauts sommets.  Dans l'Empire du Savoir, qui désirerait un présent animé par la magie, alors que les mages étaient pourchassés?

L'abeille, c'était le meilleur moyen de me tirer de ces sombres pensées et de ces projets qui n'aboutissaient pas comme je le désirais.  Installé au fond de mon atelier, j'avais précisé à Ygraine de ne  laisser personne ne me déranger pendant que je travaillais.  Finalement, il y avait quelque chose de bon à accueillir chez soit sa sœur : elle faisait une excellente vendeuse avec ses manières amènes et son joli sourire.  Il n'était toujours pas question de révéler au monde que nous étions parents et j'espérais que le commun des mortels seraient assez stupide pour ne pas voir le petit air de famille qui flottait sur nos deux visages.  Oui, faire de ma sœur mon associée n'avait pas été une mauvaise affaire et cela me permettait de passer plus de temps dans l'atelier à travailler sur mes projets.  Je l'aurais fait plus tôt si j'avais su combien cela pourrait être agréable et pratique.

J'étais plongé depuis quelques heures dans mon travail quand j'entendis la porte qui séparait la boutique de l'atelier de ses gonds.  La voix de ma sœur m'appela doucement et sans lever la tête de mes occupations je lui demandai : « Qu'y a-t-il Ygraine?  Tu vois bien que je suis fort occupé! »

Je relevai la tête pour voir derrière elle un petit visage adolescent.  Déjà.  Le cauchemar recommencerait.  J'espérais que sur son chemin jusqu'ici, Tim l'Escampette n'avait touché à rien et que ma sœur l'avait bien surveillé.  À sa dernière visite, il avait une propension à la curiosité beaucoup trop marquée pour mon bon goût.  Ses doigts crasseux semblaient pris de beaucoup trop de chatouillis à l'idée de toucher mes œuvres d'art et c'était révoltant.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMar 5 Déc - 18:19

L'Audacia était à quai depuis hier et Rhéa allait devoir comater pendant quelques mois avec l'hivernage. Pour ma part, je n'avais pas perdu de temps après mes tâches de mousse et je m'étais mit à parcourir la Belle Lorgol. Ville Haute, j'y avais retrouvé Thomas et je devais avouer qu'il m'avait manqué le bougre, lui, sa gentillesse à mon égard et ses sculptures. Je lui avais offert un bracelet de coquillages en espérant qu'il apprécierait si pas l'objet, l'intention. J'avais eu dans l'idée d'offrir les mêmes à mes camarades de l'Académie sauf qu'aucun d'eux ne semblaient avoir voulu traînasser dans la ville à l'approche du Jour des Anciens. Je n'avais pas non plus su me rendre le même jour, vingt-quatre, Aux Merveilles Adroites, je n'avais pas prévu ma maigre bourse et cela aurait été insultant de me pointer les mains vides, mais cette fois, ce vingt-cinq, je l'avais bien sur moi, contre moi, caché sous ma ceinture même !

Paré, je me dirigeais d'un bon pas en prenant soin de siffler dans les rues pour signaler ma présence - ou me mettre en veille et raser les murs si un gros lourdaud apparaissait soudain. J'affichais un sourire large et satisfait, tout simplement insupportable, en voyant la boutique ouverte. Je n'aurais pas à hurler à la mort pour qu'elle s'ouvre cette fois, non monsieur. J'entrais après m'être éclairci la gorge pour saluer claironnant.

« Bonjour ! »

Oh si je m'étais attendu à cela ! Rien ne m'avait préparé à recevoir un tel impact. Si j'avais su, je ne me serais pas contenté d'un bonjour ! J'aurais travaillé deux fois plus mes manières pour paraître important. Tout le monde sait que la première impression est la bonne ! Celle que devait avoir Lancelot l'Adroit de moi devait être horrible, mais qu'importait au fond. Mais là... je devais paraître adolescent – ce que j'étais hélas – boutonneux à l'allure d'une planche à pain mal fagotée. Le pire. Je restais figé un instant, les yeux papillonnant sur la vendeuse qui m’accueillait d'un sourire beaucoup trop ravageur pour mon pauvre petit cœur pas préparé du tout. Mirta sauve moi. Pas de temps à perdre, si la première impression était passé moyennement, la seconde rattraperait sans aucun doute !

« Je, je, vous voyez... Monsieur l'Adroit et moi...dans l'arrière boutique l'autre fois avec mon dragon. Et enfin, je dois prendre mes responsabilités. Voilà. »

Wuo bon sang ! Qu'est-ce que j'avais dit comme ânerie ?! Y avait pas de voilà du tout ! Tout y était, mais pas dans le bon ordre, ni bien formulé. Je devais lui paraître comme un paysan attardé ou pire, comme une espèce de barbare à la 'Liry Sabir' – j'en étais venu à me dire qu'en fait, Liry était peut-être la fille à Vira, c'était d'une tristesse. Mais bref. J'avais chaud ! Et je rougissais ! Et je suais. Seconde impression complètement ratée alors que mon ange me comprenait tout de même – enfin j’espérais – et me demandait de la suivre jusqu'au propriétaire.

Qu'est-ce qu'elle est belle de dos. Me disais-je en moi-même la bouche entrouverte à l'observer tout con dans un silence à re-tuer un mort. J'en oubliais même les objets merveilleux tout autour ainsi que la présence de Lancelot l'Adroit. Je me repris tout de même. C'était une affaire entre hommes.

« Mon-monsieur l'Adroit, bonjour. »

Achevez-moi. Voilà que je regardais mes chaussures en restant à côté de la vendeuse complètement rouge de honte. Ah, ses chaussures étaient mignonnes. Je faisais quoi encore ici ? C'était quoi son petit nom à elle. Belle, lui irait comme un gant. Je pouvais le lui demander, mais là j'avais l'impression que je ne pourrais sortir qu'une autre grosse connerie pleine de malentendu de plus. Non parce que bon, personnellement quelqu'un me dit 'arrière boutique et dragon, monsieur', je pense pas à un réveil-matin moi.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239


Dernière édition par Tim l'Escampette le Dim 10 Déc - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyJeu 7 Déc - 16:05

J'étais plutôt agacé de revoir le gamin si tôt.  Nous avions dit le jour des anciens.  Enfin, sa commande était prête, du moins elle pouvait partir.  Ce qui m'embêtait ce n'était pas ça.  L'abeille était là, sur mon plan de travail à la vue de tous et ça, c'était fort gênant.  Et si je faisais le moindre geste brusque pour la cacher, il le remarquerait tout de suite, ce sale petit fouineur.  Il faudrait que je l'emmène hors de l'atelier pour lui remettre sa pièce et lui donner les explications nécessaires.  J'avais été obligé de modifier quelque peu le moyen d'arrêt du réveil matin : avec la boule de cristal autour, il n'y avait plus moyen de tirer sur la queue et j'avais dû faire preuve d'un ingéniosité sans pareille pour modifier le tout.  Surtout que c'était un truand qui s'était chargé à la base de créer cette chose que je venais de magnifier grâce à mon art.  Je n'avais jamais vu de mécanismes aussi mal agencés et aussi grossiers.  Malheureusement, le sortilège qui l'envoûtait lui faisait cracher le feu m'avait empêché de le démonter en entier pour réparer toutes ces erreurs.  J'espère qu'il n'irait pas raconter à tout le monde que le réveil-matin était entièrement de ma main.  Si j'étais fière de ma boule de cristal, il était hors de question de voir mon nom associé à pareille cochonnerie.  Je repoussai l'abeille et me relevai pour congédier Ygraine.  À ce rythme, le garçon inonderait le plancher de mon atelier si elle restait dans son champ de vision.

« Je reprends la boutique pour la prochaine heure, va t'acheter des gâteaux ou voir tes amis si tu le désires.  Allez ouste! » ordonnai-je à ma cadette.  Il valait mieux qu'elle ne soit pas là pour encourager le jeune étudiant dans sa curiosité.  Je la connaissais trop bien pour savoir qu'elle me nuirait en m'incitant à répondre à toutes les questions qui pourraient bouillonner dans la tête du petit.  J'avais du mal à refuser quoi que ce soit à la benjamine de la famille depuis que notre mère avait été emportée par l'épidémie magique.  C'était d'ailleurs comme ça que toiles et pinceaux étaient venus envahir mon antre et que ses œuvres trônaient désormais ça et là dans la boutique : elle disait que ça rendait bien et que ça attirait la clientèle.  Je n'en étais pas certain.  Au moins, les toiles de ma sœur avaient le mérite d'être jolies et de ressembler réellement à de l'art.  D'ailleurs, elle ne se fit pas prier pour déguerpir rapidement, laissant son tablier sur le clou au mur.  Je reportai alors mon attention sur mon encombrant visiteur.

« Te voilà déjà, » lâchai-je tout simplement.  Je jetai un dernier regard à l'abeille et lui fit signe d'attendre là tandis que j'allais prendre le dragon sur une étagère à quelques pas de ma table de travail.  Le réveil-matin était légèrement caché derrière divers objets et matériaux et je dus farfouiller quelques instants avant de le sortir délicatement pour ne pas l'abîmer.

Quand je me retournai, je pouvais déjà sentir qu'un fouineur sans pareil venait de débarquer chez moi.  Cela ne pourrait que mal se terminer.

« Interdit de fouiner dans mes affaires! » m'exclamai-je.  J'avais le sombre pressentiment qu'il brûlait de me poser mille questions auxquelles je n'aurais pas envie de répondre.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Je touche si j'veux.   Ne touche à rien! EmptyDim 10 Déc - 18:32

Pourquoi lui indiquait-il de partir ? Enfin oui et non, c'était bien pour mon esprit, mais regrettable pour mes yeux. Qui plus est, de quels amis parlait-il ? D'hommes ? Si oui, de quel genre ? Qu'aimait-elle chez ces derniers ? Que recherchait-elle chez un mâle ? Était-elle bien de ce bord là ? D'excessivement curieux et jaloux, je devins grincheux dans mon visage devant la manière dont le propriétaire avait eu de se 'débarrasser d'elle'. C'était d'une impolitesse ! Comment osait-il ?!  Faire preuve d'une telle indifférence envers une fleur aussi délicate que la vendeuse ne pouvait que soutenir davantage l'hypothèse que j'avais formulé dans mon esprit à son égard lors de notre première rencontre. Et si j'espérais que Belle glousse un jour devant ma silhouette masculinement cielsombroise, il en était tout autre au sujet de Lancelot l'Adroit.

D'un soupir long et d'un signe de main lent, je suivis son départ des yeux avant d'émettre un autre soupir profond en regardant devant moi cette fois, en regardant Lancelot l'Adroit. Son profil m’insupporta soudain et je n'arrivais pas à mettre directement le petit doigt sur la raison de cette réaction repoussante. D'un sourcil arqué, je me mis à le jauger d'un œil critique, jusqu'à finalement regarder ses mains, puis sa table de travail.

« C'est quoi son petit nom ? » Demandais-je enfin alors qu'après un mot à ma personne – bien impoli, il s'éloignait quelque peu pour chercher sûrement l'objet de ma visite. Il me mit même en garde, mais trop tard, beaucoup trop tard. Quelques secondes avaient suffit pour que mes mirettes fassent une fixette sur un item assez particulier. Un item en forme d'abeille qui non seulement me fit pencher la tête sur le côté, mais qui amena avec lui bien plus que des on-dit de ma mémoire. Le nom Lancelot l'Adroit n'était-il pas lié à celui de Melbren de Séverac ? Ces deux derniers n'étaient-ils pas eux même liés à la 'fabrication' ou à la 'revisite' d'un artefact ancien en forme d'abeille ayant permit à des convois de se rendre 'plus vite' à Roc-Épine lorsque l'épidémie avait frappée les mages ? Était-ce seulement possible qu'il s'agisse de celui là ? D'un de ces deux là, puisqu'il y avait eu deux convois.

Ma curiosité amena mes pas directement vers l'objet sans pour autant laisser mes doigts s'y poser. Peut-être que c'était dangereux ? Et si.... cet objet était bien celui auquel je pensais, était-il également possible, en le modifiant, d'inverser le temps avec ? Suffisamment de temps pour que je puisse refaire une présentation parfaite face à la vendeuse ? Suffisamment de temps pour revenir en arrière et recommencer bien des choses ? Suffisamment de temps pour devenir le maître du temps ? Les risques me semblaient soudain lointain face à mes yeux gourmands d'idées.

« C'est une des abeilles utilisée par les épines de la Rose lors du déplacement des convois vers Roc-Épine, n'est-ce pas ? » Je ne pouvais me tromper, l'objet dégageait presque quelque chose d'hypnotique, assez pour finalement tenter mes mains baladeuses d'aller à sa rencontre sans attendre une réponse. Il était juste à quelques centimètres... millimètres... presque dans ma main.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMer 13 Déc - 11:31

Le dos tourné à mon invité encombrant, je l'entendis me demander le nom de ma sœur.  Il était hors de question que ce gamin ne s'approche trop d'elle.  D'ailleurs, elle n'était pas de son âge.  Je reniflai, dégoûté à l'idée de ces sales pattes posées sur le corps tendre de ma sœur.  « Elle s'appelle Pas touche, trop bien pour toi, » répondis-je sans tourner la tête.  Et heureusement, j'avais bien fait parce que la vision que j'aurais eu sous les yeux en prononçant ces mots m'aurait donné directement une crise cardiaque.  Je récupérai enfin le paquet que je cherchais et descendis de mon perchoir en essuyant la poussière qui était tombée sur mes vêtements dans mon farfouillage.  J'avais interdit à Ygraine de tenter de mettre de l'ordre dans mes affaires.  Elle avait déjà mis des toiles un peu partout, c'était déjà trop.  Ça et les pigments colorés pour peindre.  La poussière restait donc.

Je pivotai sur moi-même, plutôt fier de moi en repensant à mon travail exceptionnel sur le réveil-matin qu'on m'avait confié, mais mon sourire se fana rapidement : ce que je voulais justement éviter s'était produit.  Ce gros fouineur indélicat était penché au-dessus de mon abeille, mon bien le plus précieux.  Horrifié par cette vision, je me précipitai vers la table et le repoussai un peu rudement – bon avec ma carrure, c'était une chance qu'il soit encore assez freluquet pour que je sois capable de le déplacer un peu – avant qu'il ne mette le doigt sur cet artefact.  Ça pouvait être dangereux ça.  Très dangereux et je ne voulais pas qu'on découvre que cette chose était en ma possession.  Je n'avais pas encore décidé si je la remettrais à l'Ordre ou non et je préférais qu'ils n'exigent pas que je le fasse.  Ni qu'on me la vole.  Des gens savaient que l'abeille était en ma possession.

« Ça ne te regarde pas.  Je t'avais bien dit de ne toucher à rien.  Je n'aime pas qu'on fouine dans mes affaires, » répondis-je en fulminant.  C'était un peu malhonnête de ma part peut-être, parce qu'à son âge j'aurais fait la même chose, mais il y avait beaucoup d'enjeux autour de cet automate pas comme les autres et il valait mieux pour lui comme pour moi qu'il n'en sache pas plus.

« Maintenant si tu veux bien mener le cortège, on va passer à l'avant boutique pour que je te montre ce que j'ai fait de ton réveil-matin cracheur de feu. »

Je désignai la porte par laquelle il était entrée et attendis qu'il prenne d'abord le chemin que je lui indiquais.  Nous étions chez moi, je décidais, un point c'est tout.  J'attendais tout en m'assurant de faire barrière entre ma table de travail et cet abominable petit fouineur.  « Interdiction de fureter au passage! »






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyJeu 14 Déc - 15:10

« Pas touche... le contraire lui irait beaucoup mieux, parce que moi je... moi je... » Rho ! Qu'est ce que je ferais ! Je mettrai tout en pratique avec elle, TOUT. Elle serait mon professeur particulier, celui qu'il n'y avait pas à l'Académie, mais dont la profession devait exister dans nombre scène fantasmée de mon duché. Non en fait, l'idée qu'un tuteur particulier fasse ce genre de chose ne me choquait même pas et me paraissait presque aussi normal que l'envie de toucher à tout dans cette boutique. Je n'étais pas certain qu'il m’ait entendu, j'avais fait exprès de marmonner en baissant la tête rouge vif en entendant sa réponse. Et il m'avait tourné le dos pour chercher l'objet de ma visite.

Grossière erreur de sa part de me faire confiance quelques secondes, car l'artefact tant mentionné lors de l'épidémie, l'abeille, venait de m'attirer à lui comme un ours à une ruche plein de miel. Et si de base je n'avais pas eu dans l'idée de le toucher, la curiosité et ma tête remplie d'idées avaient fini par prendre le pas sur mes mains. Mains qui se rapprochaient dangereusement alors que je glissais un commentaire sur l'origine de l'abeille. À un cheveux de l'effleurer je fus repoussé sur le côté méchamment – si il avait été le double de ce qu'il était physiquement, à coup sûr je me serais écrasé contre le mur presque assommé. Je grimaçais et me massais le bras quelque peu, à l'endroit de l'impact où bébé hippopotame m'avait percuté.

« Je ne l'ai pas touché. Marmonnais-je sombrement avant de grogner entre mes dents. Et vous m'avez fait mal. » Et encore, j'avais de la chance qu'il ne soit pas carré ou rond ! Si il avait été belliférien, j'aurais valsé par la fenêtre avec les os en compote. Et puis je n'avais pas menti, je ne l'avais même pas touché ! En outre, et je devais le lui faire remarquer alors qu'il me désignait la porte et me demandait de mener le cortège pour quitter l'habitat de la curiosité qui agissait sur le temps :

« Et puis d'abord, je n'ai même pas dû fouiner, ça se trouvait sous mon nez. » C'était sa faute ! Pas la mienne ! Interdiction de fureter qu'il disait... ma bouche se tordit de côté alors que je lançais un coup d’œil affamé derrière lui. C'était injuste. Si je fonçais tout droit peut-être que... non en fait non, mais peut-être que... non en fait non. Oui et non. Oui et non.

« Vous n'êtes pas encore remit complètement n'est-ce pas ? Ça se sent dans vos muscles... » à la limite de l'inexistant et peut-être qu'il était exténué aussi. « Je pourrais peut-être vous... aider à ce niveau ? Et je fis signe de la tête en direction de son plan de travail. En testant sur vous ce que vous aurez fait ? Cela pourrait être intéressant monsieur, non ? » Ah bah pour sûr j'allais pas me porter volontaire pour être un cobaye et mourir à petit feu !


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyDim 17 Déc - 9:25

Ses jérémiades ne m'atteignirent point.  Je n'avais pas la taille nécessaire pour lui faire mal en le bousculant à moins qu'il ne soit douillet et cela ne relevait donc plus de mon intervention de faire changer la chose.  Je ne pris pas la peine de m'excuser non plus : s'il n'avait pas tenté de se mêler de choses qui ne le regardait pas, je n'aurais pas eu besoin de le repousser loin de ma table de travail.  Il pouvait bien chercher toutes les justifications qu'il désirait, je n'en écouterais pas une seule.  Il s'était approché de la table de lui-même et avec un peu de bonne volonté de sa part, il ne l'aurait pas fait.  Surtout quand je l'avais déjà averti de ne toucher à rien et de ne pas bouger, il ne pouvait que se plaindre à lui-même de ce qui lui était arrivé.  J'étais maître artisan et pas bonne d'enfants, il pouvait donc geindre sans que cela ne m'émeuve un tant soit peu.  Qui joue les cancrelats seul dans son coin si ça l'amusait.  Mais d'abord et avant tout dans la boutique et loin de tous ces objets précieux qui étaient les miens seuls.  Je n'aimais pas que l'on mette la pagaille dans mon atelier.  Il n'aurait plus manquer que la présence de Mélodie et ces deux-là auraient été bons pour me mettre hors de moi.  Et il valait mieux ne pas songer à elle, elle avait le don de se présenter à l'improviste aux pires moments.  Ça m'étonnerait même pas de la voir pointer le bout de son nez pour venir se joindre à ce fouineur de première.

« Bon, ça suffit maintenant, j'ai beaucoup de choses plus importantes à faire que de me préoccuper de gamins fouineurs.  Car oui, tu fouinais, » répondis-je à ces piques destinées probablement à m'atteindre, mais cela me glissait dessus comme l'eau d'une rivière sur les roches qui tapissent son fond.  Je ne comptais pas me laisser faire pour des démonstrations qui ne nous feraient que perdre du temps, ni plus ni moins.  Je l'attrapai donc par le bras, la boîte en métal dans laquelle j'avais mis le réveil matin sous le mien, pour le tirer vers la boutique.  Ça suffit le furetage.

« Allez avance, ce n'est pas parce que tu poses des questions que je suis obligé d'y répondre.  Maintenant, à la boutique et cesse de fureter, j'ai horreur des fureteurs et il vaudrait mieux pour toi de ne pas trop m'agacer.  Nous avons beaucoup de choses à discuter avant que je ne puisse te remettre ce que tu es venu chercher, juste là sous mon bras.  Et cesse de regarder derrière si tu ne veux pas te déchausser la tête du cou, » l'invectivai-je sans gêne tout en prenant la direction de la porte.  Je le fais passer en premier avant de le suivre et de fermer en mettant la clef dans la serrure, puis dans ma poche, qu'il ne s'approche plus de mon antre secret celui-là.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMer 20 Déc - 14:04

« Non, je ne fouinais pas. » Me butais-je à lui répondre en restant droit et en croisant les bras. C'est vrai quoi, si l'objet se trouvait juste sous mon nez, on ne pouvait plus appeler ça fouiner, mais appâter ! J'étais la victime dans toute cette boutique. J'étais victime de ma curiosité, de mon corps et de mon cœur. Le maître artisan était le coupable tout désigné dans cette affaire.

Cœur qui se manifesta de nouveau plus follement en tonnant fort dans ma poitrine lorsque Lancelot l'Adroit m'accrocha le bras pour me faire avancer malgré mes protestations. J'avais tant envie de faire du surplace que de retourner auprès de l'objet ou d'avancer vers le lieu où travaillait Ygraine. J'y mis d'ailleurs bien du mien pour ralentir notre progression en me faisant aussi lourd qu'un boulet à traîner au pied.

Lorsque j'entendis le cliquetis, je tournais quasi de l’œil pour suivre la clé avant d'indiquer.

« Vous savez, je suis bon crocheteur. » Était-ce une mise en garde ? Non. Sûrement pas. J'étais surtout bon baratineur. Je mettrai sûrement une heure à tenter d'ouvrir cette porte avant de m’apercevoir que je l'avais fermé à double tour. Et trouver une heure sans personne, ni bruit, à moins de ne faire ça en pleine nuit, me semblait tout sauf faisable. Le mieux que je pourrai faire serait sans doute d'arriver jusqu'ici en escaladant avant de me tromper de fenêtre à l'étage et de dire bonjour à Lancelot l'Adroit ou à...

« Votre vendeuse vit avec vous, ici ? Il s'agit bien de votre vendeuse, juste ça, n'est-ce pas ? » Et de mes petits yeux suspicieux j'analysais ses traits avant d'être bien chamboulé et surpris devant les nouveaux battements de mon cœur. Je ne pu d'ailleurs m’empêcher en m'approchant doucement pour vérifier, d'indiquer.

« Vous avez de beaux yeux vous savez ? » Et j'aurai pu en rougir si ma tête n'était pas en état d'alarme pour m'indiquer qu'un truc clochait. Il ressemblait à quelqu'un. Quelqu'un qui me faisait de l'effet. Horrible constatation dont je restais muet tant la possibilité toute indiquée était déroutante.

Et ça doit être là, je pense, que je me rendis compte que mes doigts d'une main s'étaient posés sur sa joue inconsciemment – je ne saurai dire comment ni pourquoi, ne cherchez pas. Doigts qui s'éloignèrent comme si j'avais touché quelque chose de brûlant à la seconde même où un raclement de gorge venant de la boutique, juste derrière moi, s'était fait entendre.

C'était un malentendu ! Il ne pouvait s'agir de la jolie vendeuse, elle était sorti voir des amiEs qu'il avait dit ! N'est-ce pas ?! Je me retournai vers l'auteur du raclement de gorge sans saisir que mon autre main était plaquée sur le torse de Lancelot l'Adroit, comme pour le maintenir en place ou rechercher des indices.

Hrp:
 


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyVen 22 Déc - 16:41

Aussi bon crocheteur pouvait-il bien être, cela m'importait peu, j'étais déjà habitué à avoir une voleuse qui forçait ma porte régulièrement.  Ce n'était pas le talent d'un gamin sans poil au menton qui allait m'effrayer.  Avant qu'il n'aie le temps de se rendre à la porte, je l'empêcherais.  Ses menaces n'avaient absolument rien d'effrayant pour moi.  Même s'il arrivait à crocheter la serrure en pleine nuit, il ne mettrait jamais la main sur quoi ce soit de précieux avant de ne faire un grand tapage.  À force de côtoyer les voleurs, je savais reconnaître leur démarche feutrée, même quand ils essayaient de le cacher.  L'observation, c'était mon métier.  Même sans ce talent, n'importe qui aurait pu deviner que Tim l'Escampette n'avait absolument rien de discret.  Déjà juste à sa façon de cogner sur ma porte avec obstination un mois plus tôt.

« Cesse de penser à ma vendeuse.  Qui elle est, où elle vit, tout ça ne te regarde pas plus que les plus hauts papiers d'état, » répondis-je en reniflant.  Ygraine était trop bien pour un garçon en son genre.  Il valait mieux pour lui d'ailleurs de ne pas s'approcher de trop près, sa coquetterie féminine exacerbée serait flattée de ces attentions et elle les accepterait sans jamais les rendre autrement que par vanité.  Je posai la boîte sur le comptoir et me tournai pour lui expliquer les améliorations que j'avais apportées au réveil-matin.  Il agissait de façon un peu étrange subitement et j'arquai un sourcil plutôt étonné.  Une vague de dégoût m'envahit quand il posa une main sur ma joue et l'autre sur mon torse.  À quoi il jouait?  Cette plaisanterie n'était pas du tout amusante. J'attendis un instant qu'il s'écarte de lui-même.

Au moment où j'allais le repousser, Ygraine entra dans la boutique et je vis à la malice dans ses yeux qu'elle était très amusée.  Je repoussai brusquement l'enfant loin de moi, agacé.  Maintenant elle allait se faire des scénarios débiles.  Elle pouffa en marchant jusqu'au comptoir où elle récupéra sa petite bourse qu'elle avait dû oublié avant de partir.  Elle fit un geste de la main, coquine avant de s'enfuir en courant rejoindre ses copines qui riaient dans la vitrine.

« J'espère que tu es fier de toi maintenant, » lâchai-je, assez énervé contre le visiteur.  Se comporter ainsi dans mon milieu professionnel, c'était vraiment inapproprié et ça ne pardonnait pas.  Ça ne m'aurait pas étonné que des rumeurs se mettent à circuler sur Lancelot l'Adroit qui s'adonne à des attouchements avec des enfants dans sa boutique.  Indécent Cielsombrois!  Je m'écartai et ouvrit la boîte dans laquelle était caché mon travail.

« Maintenant tu arrêtes tes conneries et je t'explique ce que j'ai fait à ton réveil-matin ou pas?  Je n'ai pas que ça à faire, perdre mon temps sur les folies d'un gamin, » pestai-je.  S'il m'ennuyait encore, je n'hésiterais pas à le mettre à la porte une fois de plus.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyJeu 28 Déc - 18:03

Que venait faire des papiers d’état face à la jolie vendeuse ? Il n'y avait même pas besoin de comparer. Pas de points similaires, si ce n'est peut-être l'importance qu'elle avait soudainement prit dans mes rétines et celles des papiers pour une personne sans un amour sur lequel fantasmer. Difficile à saisir et donc difficile de trouver une réponse intelligente autre qu'un haussement de sourcil pour signifier que sa phrase était aussi stupide que la stupidité en elle-même à mes yeux.

Il reniflait et je lui aurais bien sorti un mouchoir si j'en disposais d'un au prochain reniflement et si je ne trouvais pas l'idée de récupérer ses cramouflettes tout simplement dégoûtante. Il semblait décidé à ne pas m'aider dans ma quête d'informations. Fort bien, j'étais décidé à déduire et à trouver de moi-même. Je serais l'ombre parmi les ombres, le linge suspendu à une corde qui observe et mate en attendant qu'on s'en occupe.

Il n'empêche que, la situation était devenue grotesque. Sa ressemblance avec vous-savez-qui ne semblait pas vouloir se confirmer dans mon esprit. Le déni total alors que ma bouche sortait des compliments à l'eau de rose et que mes mains s'étaient mise à tripoter la figure de l'adulte et à palper son torse sous un raclement de gorge m'avertissant de me reprendre et de me pendre par la même occasion.

Même pas le temps de grimacer où de jurer à l'outré comme si j'étais une victime soumise à un sort, que la vue de la vendeuse me figea sur place et me cloua le bec. Encore une fois. Encore un malentendu alors que d'un faible mouvement, je tentais de rattraper le souvenir de sa présence pour lui expliquer. À côté, Lancelot l'Adroit se fichait pas mal de froisser mes sentiments et me poussait même une nouvelle fois. C'était décidément un homme violent malgré sa stature à l'opposée de celle du belliférien moyen. Et dans l'hypothèse où j'aurais eu des vues sur lui, il aurait quand même pu avoir la délicatesse de me refuser poliment plutôt que d'agir comme un goujat grossier. Et ça se disait adulte. Franchement.

« Nom d'un Petit Mirta illustré, elle va croire que je vous regarde de façon lubrique. C'est horrible ! » Marmonnais-je tristement et paniqué à la fois, en récupérant le contrôle de mes mouvements et en posant dans un claquement mes mains sur mes joues. J'étais foutu.

Foutu alors qu'il déballait et dévoilait l'objet de ma visite. Mais pour sûr, le dragon ! Je clignais des yeux à plusieurs reprises sans défaire mes mains de mes joues.

« Pourriez-vous inclure l'option 'remonter' le temps dans ce réveil-matin ? Je ne serais pas contre refaire cette matinée... » Indiquais-je tout en observant l’œuvre des yeux, en dégageant enfin mes mains de mes joues et en attendant son speech. Peut-être serait-il tenté d'inclure sa connaissance de l'abeille au réveil-matin ? S'il pensait à ce que je pensais tout du moins.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptySam 30 Déc - 16:13

L'horreur du gamin ne pouvait égaler la mienne à l'idée que lorsqu'elle reviendrait, Ygraine me taquinerait sans relâche en disant que je les choisissais de plus en plus jeune mes conquêtes.  Et l'horrible idée qu'elle puisse raconter cela à d'autres gens et que cette histoire parvienne aux oreilles d'une demoiselle en particulier m'emplissait d'un dégoût profond de la présence de ce garçon et j'aurais voulu qu'il ne remette plus jamais les pieds dans ma boutique.  Pouvais-je encore revenir sur cet accord qui lui demandait de venir déblayer ma porte par temps enneigé?  J'avais bien envie de changer d'avis et de ne plus avoir affaire à cet encombrant personnage.  Il se passait toujours quelque chose de désagréable quand il se présentait à moi et je n'en pouvais littéralement plus après seulement deux fois.  D'ailleurs ce jour-là, c'était pis encore que celle où il était venu m'embêter peu de temps après mon retour sur Lorgol.  Et lui qui trouvait que c'était une chose terrible que ma sœur croit qu'il me regardait avec un air lubrique – ce qui était d'ailleurs le cas.  Et puis quoi encore, j'étais maître automate, pas savant du temps!

« Comme tes états d'âme m'importent peu si tu savais!  Tu ne la reverras jamais de ta vie à moins d'avoir un coup de malchance.  J'habite avec elle moi!  Et c'est une véritable commère.  Crois-moi, d'ici quelques heures cela aura fait le tour de toute Lorgol entière! » répondis-je plutôt sèchement.  C'était vraiment pas mon jour de chance et je devais en plus écouter ses idioties.  Si je pouvais remonter le temps, cela ferait longtemps que ce serait fait.  Il y avait beaucoup de choses dans ma vie que j'aurais voulu recommencé depuis quelques mois.  Notamment je me serais arrangé pour sauver ma mère et ne jamais ouvrir cette fichue porte en octobre.

« Si je pouvais faire joujou avec le temps, crois-moi que tu ne serais pas ici.  Mais pourquoi tu m'as touché comme ça pour commencer?  Je peux comprendre que tu sois curieux et que tu désires découvrir de nouveaux horizons, c'est tout à fait, mais tu devrais faire ça avec quelqu'un de ton âge.  Tu sais que je pourrais presque être ton père?  Les opportunités ne manquent pas à Lorgol et je ne doute pas que tu puisses trouver grotte à ton dragon ou dragon à ta grotte. »

Je posai le dragon sur le comptoir et le fixai d'un air sévère qui voulait dire que je n'étais pas disposé à la discussion.  « Maintenant, je t'explique ou pas? »






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette, le premier qui rira, aura une tapette.   Ne touche à rien! EmptySam 30 Déc - 18:02

Je ne me sentais vraiment plus, je devais être malade en fait. Toucher le propriétaire, toucher cette malchance de plein fouet, n'être même pas respecté un peu en tant que client par Lancelot l'Adroit, passer de malentendu en malentendu avec la belle vendeuse. Misère ! Misère totale ! Disgrâce infâme qui inondait mon âme, j'avais déclenché une tempête et j'étais à présent en mode carpette. Et lorsque pire encore, il m'indiqua qu'il se fichait de moi et de mon état émotionnel, mais qu'en plus il vivait avec elle et que tout Lorgol saurait, je cru faire un malaise et perdre pied.

« Prenez-moi, je sens que je vais tomber à vos pieds. »

Tenez-moi, aidez-moi, oui bon c'était pareil au fond ! Et finalement nous avions de la chance que personne ne soit rentré encore une fois dans la boutique à ce moment précis. Et je n'attendis pas qu'il m'aide à me tenir, je lui attrapais d'un coup son bras pour m'y agripper au moment même où il se méprenait à son tour.

Je me détachais relativement vite, manquant de bousculer une de ces œuvres au passage. Manquait le 'je sais que je suis beau, mais quand même' et le compte était bon pour le faire paraître comme l'être le plus orgueilleux à ma connaissance. N'était-il pas puceau qui plus est ? Enfin, avec les femmes ? Comment pouvait-il même avoir l’audace de dire ça ! Je me senti sale soudainement, mes mains avait effleuré cet homme. Du savon ! Vite !

« Vous n'êtes pas mon genre du tout, je pense, sachez le, Monsieur l'Adroit. C'est juste que, je ne sais pas, vous ressemblez à quelqu'un que j'aime. La vendeuse ! Mais c'était impossible, tout simplement impossible. N'est-ce pas ? Mais si il avait été père contre son gré alors peut-être que tout pouvait s'expliquer. Et ne pensez pas à mon dragon ou à ma grotte je vous en supplie, même si vos intentions sont bonnes, ils se portent très bien tous les deux. » Dans le néant ils se portaient bien.

« Discuter de ce dragon là, me convient mieux. » Indiquais-je d'un signe de tête au réveil-matin qu'il avait mit sur le comptoir et dont il lui tardait tant d'en faire des explications sur ces nouvelles fonctions.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMar 2 Jan - 13:04

Je ressemblais à quelqu'un qu'il aimait.  C'était une nouvelle fort prenante.  À un tel point que ce ragot succulent ne m'intéressait pas du tout en vérité.  Il semblait assez observateur pour remarquer la ressemblance entre ma sœur et moi, mais trop bête pour établir véritablement le lien.  Comme la plupart des gens en vérité.  Et parler d'amour alors qu'il n'avait vu Ygraine que quelques secondes dans sa vie et qu'elle était beaucoup trop bien pour lui, c'était vite parlé et il oublierait rapidement cet élan de sentiments à l'égard de ma cadette j'en étais bien certain.  C'était l'âge.  Et qui était son genre ne m'intéressait pas du tout, il n'avait pas besoin de m'expliquer tout cela et encore moins de me fournir en détail sur sa vie de jeune homme en bonne santé.  Si toutefois il avait jamais fait quoi que ce soit qu'un jeune homme puisse faire.  Il était peut-être encore trop petit pour ça.  Au moins, il est enfin d'accord avec toi sur quelque chose et il était plus que temps.  Il le voulait ou pas son réveil-matin?  À ce rythme, son Éponine ne le recevrait jamais et après tous mes efforts cela aurait été fort dommage.  J'aime mon art, mais je n'aime pas me surpasser pour rien.

« Oui, cela me convient également mieux que d'initier les enfants au culte de Mirta, » répondis-je en pinçant le nez.  Pourtant, je ne devais pas être beaucoup plus vieux quand j'ai appris tranquillement à découvrir mon corps.  Enfin, j'étais artiste, cielsombrois de naissance peut-être, mais ça ne faisait pas de moi un professeur en la matière.  Il y avait certainement plusieurs autres de mes congénères qui sauraient lui apprendre tout ce qu'il fallait.

« Tout d'abord, j'ai ajusté le mécanisme pour qu'on puisse changer l'heure du réveil-matin.  J'ai songé que cela serait plus utile et pratique.  Pour le reste, l'objet devrait être exempt de tout danger à l'usage, mais je crois qu'une petite démonstration illustrera mieux que des paroles.  Je te montre comment changer l'heure tout d'abord. »

Je pris le petit cadran délicatement et je tournai l'une des ailes vers la droite pour avancer l'heure jusqu'à quelques minutes plus tard.  Il ne resterait plus qu'à attendre que le réveil ne se mette en marche alors.

« Un tour complet c'est une heure.  Un quart de tour, un quart d'heure, un demi-tour, une demi-heure.  À remonter autant de fois que c'est nécessaire pour obtenir l'heure désirée.  Tu remarqueras deux petites aiguilles fines qui ne se déplacent pas : elles indiquent l'heure où l'objet se mettra en marche.  Tu peux tourner l'aile dans les deux sens.  Il reste encore cinq minutes je crois avant que cela ne sonne.  Tu as tout compris? »






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMar 2 Jan - 17:44

« Oui, cela me convient également, mieux que d'initier les enfants au culte de Mirta. »

Je m'abstins de commentaire, mais mon regard devait facilement traduire un 'pauvre con' bien malgré moi. Comme si il pouvait initier qui que ce soit dans ce domaine, lui qui n'offrait qu'une rose à l'élu de son coeur ne pouvait qu'apprendre le pouvoir des fleurs, rien d'autre. J'attendis donc ses explications avec grand plaisir, histoire d'oublier sa phrase insultante de grand mythomane. Je n'en oubliais pourtant pas Ygraine et la ressemblance avec le propriétaire, ni la question qui me pendait aux lèvres alors qu'il débutait son speech.

Bras croisés, j'écoutais gentiment en hochant de la tête. Rendre l'objet plus utile et plus pratique ne devait pas être bien difficile vu ce qu'il en était à la base. On pouvait difficilement faire pire et plus dangereux selon moi. Quoique. Malgré tout, entre une autre paire de mains que celles adroites de l'homme en face, qui sait si l'objet n'aurait pas plutôt explosé et mit en miette une boutique et un quartier entier.

J'observais la démonstration qu'il me fit, bien curieux. De tirer la queue, on passait à tordre une aile, bon, c'était tout aussi sadique pour un dragon, mais plus sympa à faire dans les mains d'une jeune fille. On aurait cru Éponine bien dévergondée à l'Académie sinon, mais était ce un mal à imaginer ? Après tout, vu ce qu'il me tardait à lui raconter quand je l'aurais vécu, elle serait vite immunisée sur bien des sujets. Mon écoutante favorite deviendrait vite aussi incollable qu'une cielsombroise, peut-être en deviendrait-elle une dans le cœur.

Je pensais bien avoir compris, mais je ne pu faire sans attendre la suite et devancer déjà.

« Et donc l'autre aile sert à bouger les deux petites et à préparer le réveil ? Et pour les effets ça se passe comment ? Et pour l’éteindre ? Est-ce qu'il y a de la musique en plus ? Une odeur spéciale surprise qui n'était pas prévue ? Ça coûte cher ? On est obligé d'attendre cinq minutes pour voir le résultat ? On peut avancer ? »

Il n'y avait pas de bouton pour me faire taire moi. Non. Et j'avais les mains baladeuses qui ne désiraient qu'une chose, se saisir déjà de l'objet.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyMer 3 Jan - 15:14

Est-ce qu'il y avait une règle quelque part dans les décrets qui régissaient Lorgol qui empêchaient un marchands artisans d'assommer les petites fouines incapables de se taire?  Dans le doute, je m'abstins, mais il m'agaçait réellement.  S'il me laissait le temps d'expliquer, on économiserait beaucoup de temps.  Enfin, je n'ai pas le choix de prendre patience et je le laisse terminer sa tirade avec un air ennuyé.  C'était mon œuvre ou la sienne.  Je remarquai rapidement ses vilaines pattes ramper vers le réveil matin et je le vois déjà tout détruire et lui donne une tape de la main sur les doigts pour l'empêcher de faire des bêtises tout en lui lançant un regard noir.

« Non, on ne peut pas aller plus vite.  De toute façon avec tout ton charabia de tout à l'heure, il n'y a plus longtemps à attendre, » répliquai-je agacé.

D'ailleurs, comme j'achevais ma phrase, le dragon s'envolait à cause du sortilège de lévitation et la boule de cristal se déploya, juste à temps pour envelopper le premier jet de flammes craché par la figurine.  Je laissai le réveil voleter quelques instant pour qu'il aie le temps d'admirer la jolie fleur de flamme avant de l'attraper, étouffant la mélodie qui s'en échappait.  J'étais assez doué avec les boîtes à musique et j'avais installé le même genre de système à l'intérieur, animé par un automate.

« Malheureusement il m'a été impossible de changer le désarmement de la chose.  Il faut toujours tirer sur la queue pour l'arrêter en plein vol.  Apparemment le créateur de cet objet tenait particulièrement à cette option. »

Je tirai un bon coup sur le long membre et le disposition s'arrêta.  Dès les derniers jets de flammes, la boule de cristal se rétracta et le dragon était revenu à sa forme initiale.  Je lui tendis pour qu'il le regarde à son tour, maintenant que j'avais fait l'étalage que mes talents.

« Voilà, c'est à toi de nouveau.  Il ne devrait pas y avoir d'odeur insolite ou je ne sais trop quelle autre bêtise.  Il n'y a rien de poétique à l'odeur d'un dragon.  Je crois que tu ne comprends pas grand-chose à l'art. »

Sous le comptoir, je fouillai un instant pour en tirer une liasse de papier qui fait état de tout le matériel que j'ai acheté pour réaliser ce qu'il m'avait demandé.  Rapidement je fis le calcul du total, même si je savais déjà environ à combien s'élèverait la somme.

« Ça te fera cinq écus.  Et au moins une douzaine de séances de déneigement pour la devanture de la boutique, » annonçai-je.  Les affaires étaient les affaires.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyJeu 4 Jan - 17:23

J'avais le don d’enchaîner les questions sans reprendre mon souffle, cela devait épater l'adulte quelque part j'en étais convaincu. Bien fort me prit l'envie de lui conter comment je nageais avec une facilité déconcertante, aussi bien que les dragons des mers de l'Archipel même – moins la richesse qu'ils protégeaient, mais je m'abstins pourtant de me jeter des fleurs. Je refrénais mes envies et mes pulsions qui m'avaient fait défaut dans cette boutique jusque là. Mieux valait me limiter d'une certaine manière. Limitation qu'il ajouta dans mes mouvements en me frappant les doigts sous une petite exclamation sonnant comme un 'Aïe' de ma part. Mon petit doigt meurtri me disait qu'il ne traitait pas tous ses clients de manière égale. Il n'aurait plus de clientèle sinon, sauf des masochistes.

De mes sourcils froncés face à son ton, je dû admettre qu'il avait raison. Le temps avait filé à une vitesse folle pendant que je parlais, puisque le dragon réveil-matin s'élevait pour faire la raison de son existence de façon fort joli à présent. Émerveillé je l'observais de ma bouche ouverte jusqu'au bout, me disant que c'était vraiment, vraiment, mais alors vraiment peut-être un cadeau bien trop énorme à faire à Éponine et que peut-être, je ferais mieux de le garder encore un peu pour moi. Même le fait de tirer la queue du dragon ne choquait plus, la mélodie faisait tout.

« Je pourrais m'amuser à la tirer en boucle rien que pour entendre la mélodie encore une fois. » Avouais-je d'un grand sourire enfantin alors qu'il me tendait enfin l'objet. Objet que j'attrapais précautionneusement et tournais et retournais entre mes mains pour l'admirer sous tous les angles possibles.

« D'odeur insolite ? » Fis-je en arquant un sourcil tout en regardant le derrière du dragon. « Ça aurait pu ? » L'idée me paraissait marrante et à mourir de rire, preuve en était que je ricanais bêtement un moment avant de retenir ma respiration devant le montant. Ça avait augmenté ? Mes mains tremblaient à l'idée de lâcher l'objet et de le casser. Je devais me reprendre.

« Et si je vous loue mon corps pour deux à trois mois, jusqu'à combien pouvez-vous diminuer ? Je nettoie bien, très bien vous savez ! Et comme je suis bon élève, j'aurais droit à quelques mois de répit après le Jour des Anciens ! »


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyVen 5 Jan - 12:23

On en était enfin au moment que je préférais le plus : celui où on appréciait mon travail.  J'étais toujours un peu fier de mes œuvres, mais avant d'avoir la réaction de celui ou celle à qui il était destiné, j'étais toujours inquiet, je trouvais toujours une amélioration à apporter : je n'avais jamais l'impression que c'était assez bien ou terminé.  La précaution qu'il met à tenir l'objet dans ses mains, me rassure : il mérite d'avoir en sa possession un automate signé de ma main, même si dans ce cas l'entièreté du crédit ne me revenait pas, mais sans mon doigté, ce dragon n'avait rien d'extraordinaire, il était même plutôt inutile et dangereux.  Les brûlures sur mes doigts en témoignaient.

Je me ravisai cependant un peu sur ma bonne opinion alors qu'il semblait envisager l'idée de laisser l'objet dégager une odeur désagréable.  L'art n'était pas là pour cela.  Je fis une grimace dégoûtée et changeai l'orientation de la conversation : il était hors de question que je souille mon art en ajoutant une pareille option.  Et je le saurais s'il allait voir ailleurs pour faire ajouter cet effet ridicule.  On ne touche pas à un automate de Lancelot l'Adroit avec autant d'impudence.

Je fus toutefois quelque peu surpris qu'il ne soit pas d'accord pour le prix de la chose.  Ce n'était pas très cher et je ne voulais certainement pas l'embaucher comme déblayeur pendant aussi longtemps.  Je pouvais être certain qu'il passerait la moitié du temps appuyé sur sa pelle à faire des yeux de merlan frit à ma sœur et c'était hors de question.

« Je ne peux vraiment pas baisser le prix plus que cela, je ne vais pas quand même te le faire gratuit ce dragon.   Cinq écus ce n'est pas grand-chose, un objet de la sorte avec tout le travail qui est derrière s'en vendrait facilement quinze sans le moindre doute!  Si tu ne peux pas payer, je vais devoir garder cet objet. »

Je repris le réveil-matin de ses mains et le remis dans la boîte.  Je voulais bien offrir des prix d'amis pour les vrais passionnés d'art et ceux qui l'offraient dans un geste noble, mais si je ne pouvais pas simplement couvrir les frais de fabrication, je finirais rapidement sans le moindre fleuron à la rue et même si cette boutique ne m'était pas arrivée entre les mains par mes propres moyens, j'y tenais, c'était comme un enfant pour moi.

« J'ai déjà de beaucoup baissé les prix pour toi et j'ai négocié très durement pour les matériaux, ce que je ne fais jamais, » ajoutai-je, presque insulté qu'il considère que mon art ne vale pas ce faible prix.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyLun 8 Jan - 17:06

Il ne voulait vraiment pas baisser le prix pour mes beaux yeux. Yeux noisettes innocents que je faisais presque papillonner grandement. J'aurais pu faire apparaître des étoiles dans ces derniers que cela n'aurait rien changé. Si seulement j'avais été une jolie petite poupée, il aurait réfléchi à deux fois j'en étais certain. Et l'objet me fut volé. Mon précieux s'en retournait dans ses mains adroites alors que doucement je comprenais mon erreur et qu'il sentait son travail insulté.

J'en étais convaincu, il avait parlé ducat lors de ma première visite, j'en restais muet de réponse le temps de recoller mes souvenirs. Il avait mentionné quelques ducats alors, et j'avais réfléchi intensément à la chose. C'était beaucoup trop pour Éponine à ce moment là, mais j'avais quand même laissé l'objet me disant qu'avec l'Audacia, si cela se trouvait, on tomberait sur un trésor de perle abandonné issu de l'Archipel. Chose qu'on avait pas fait et mon montant en tout et pour tout, ma bourse, s'élevait à un ducat et quelques écus. Pas assez pour ce qu'il avait demandé, mais j’espérais qu'il aurait baissé le prix – là c'était carrément un cadeau et un soulagement – soulagement qui avait mit un temps à percuter.

« Non ! Non ! Je me suis mépris, mais vous vous êtes trompé aussi Monsieur. Vous m'aviez parlé de ducat à ma première visite. Quand vous n'étiez pas en état, vous vous souvenez. Et que je vous ai harcelé. Ah, ça doit être pour ça... Mais j'ai les écus Monsieur l'Adroit ! »

Et j'extirpais ma bourse de ma ceinture avec précaution après avoir jeté un coup d’œil rapide à l’extérieur. Hors de question qu'on me vole. J'en retirais 4 écus, que je déposais sur le comptoir, et mit un moment pour retirer la valeur d'un seul en fleurons et pistoles. Le comptoir bien recouvert, satisfait de ne pas avoir de trouble pour bien compter, je jetais un autre coup d'oeil au propriétaire.

« La monnaie c'est bien. Cinq écus et une douzaine de séances de déneigement donc. Affaire conclue ? »

Et je tendais de nouveau ma main prêt à réceptionner l'objet. Restait une question a poser avant de partir une fois le réveil-matin en ma possession, si du moins tout était en ordre.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyJeu 18 Jan - 7:20

Avais-je réellement parlé de ducats?  Je le regardai d'un air suspicieux.  D'un côté, il essayait de séduire ma sœur, il fouinait dans mes affaires, il me tripotait de façon indécente et de l'autre il tentait désormais de me faire avaler que j'avais parlé de ducats alors que forcément il ne pouvait que s'agir de l'affaire de quelques écus…  Il était suspect ce garçon.  Je ne pouvais pas lui faire confiance et je mis hors de sa portée le dragon.  Je ne le lui remettrais pas avant d'avant d'avoir vu le compte complet des écus que je lui demandais.  Je ne me souvenais que de sa voix geignarde à ma porte alors que je contemplais mon état de jeune homme à moitié mort.  Un dérangement très peu bienvenu.  Heureusement, le projet qu'il m'avait proposé était intéressant, autrement je crois que si nos routes s'étaient recroisées sans avoir conclu de marché, je l'aurais envoyer faire connaissance avec les poissons dans les canaux de la Ville Basse.  D'autant qu'il m'avait grandement insulté depuis, en essayant aussi de me faire les yeux doux.  Est-ce que j'avais l'air de m'intéresser à des gamins geignards beaucoup trop jeunes pour moi?  Et il prétendait au titre d'amoureux transis d'Ygraine.  Vile chose.

« Si tu ne sors pas ces cinq écus, je ne te rends pas cet objet.  Je ne sais trop ce que tu fabules, mais tu es agaçant.  Je ne me trompe jamais, » répondis-je fort agacé.  Il était encore plus agaçant alors qu'il tirait l'argent une pièce à la fois.  Il fallait que je compte en pistoles et en fleurons un écu.  Il savait qu'il viendrait aujourd'hui.  Il aurait pu faire l'effort de venir équipé comme il se devait en monnaie.  Je poussai un long soupir et comptai les piécettes une à une.

Je regrettais d'avoir accepté de lui faire une réduction en échange de ses services pour déneiger le seuil de ma boutique.  Mais c'était avant qu'Ygraine ne vienne vivre ici, avant que maman ne s'éteigne. Je soupirai de nouveau et secouai la tête, quelque peu découragé.  Ça m'apprendrait à être généreux.

« C'est un marché.  Si je te vois lésiner devant ma vitrine et que tu ne bosses pas comme entendu, je te rajoute des séances de corvées! »

J'empochai rapidement les écus, comme si je ne craignais qu'ils ne s'enfuient loin de moi et je lui tendis la boîte.  C'était tout de même une jolie chose que ce dragon.

« Tiens, c'est à toi.  Prends-en bien soin.  Et maintenant file et que je ne te revois qu'à la première neige et pas avant!  Ygraine est occupée et n'a pas le temps de s'occuper de garçon de ton genre. »

Surtout que la connaissant, dès qu'elle reviendrait à la maison je savais qu'elle me taquinerait sur mon nouvel amant – l'idée était horripilante même – et s'il devait revenir les choses empireraient certainement.  Et j'avais hâte qu'il ne s'en aille pour me pencher à nouveau sur l'abeille.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyJeu 18 Jan - 18:05

Ne jamais dire jamais, il était la preuve vivante de ce dicton, le propriétaire des Merveilles Adroites. Il était adroit des mains et de la langue pour parler, mais sa mémoire ne l'était pas, figée, étroite, il ne se souvenait pas. Il ne se souvenait pas de ses propres mots, mais se souvenait de ma présence enchanteresse dans sa boutique. Je lui avais fait fort effet et j'en avais rajouté une couche aujourd'hui. Qui sait peut-être avais-je laissé une trace importante dans son cœur et dans sa tête... malheureusement j'étais intéressé par sa vendeuse plutôt qu'à son fichu caractère snobinard de savant grincheux. Je restais néanmoins poli et admiratif quelque part de sa personne.

Et une pièce et puis une autre, j'avais fait ma part. Et une pièce et puis une autre, il avait fait la sienne en recomptant – comme si j'étais indigne de confiance ! Je n'osais imaginer si je lui avais indiqué être dans la piraterie. Il aurait recompté à coup sûr dix fois et aurait vérifié une cinquantaine d'autres fois si c'était des vrais fleurons et des vrais pistoles. Mirta merci, je m'étais abstenu de déballer la vérité.

« C'est un marché.  Si je te vois lésiner devant ma vitrine et que tu ne bosses pas comme entendu, je te rajoute des séances de corvées! »

Se rendait-il compte que ce n'était même pas une punition ou une corvée ce qu'il indiquait ? C'était ma routine de base (et celle de l'esquiver avec), mais en plus j'allais avoir le plaisir de bavouiller sur sa vendeuse, j'étais récompensé en quelque sorte ! Et il m'aurait bien prit l'envie de lésiner rien que pour avoir la chance d'admirer plus encore la belle des lieux. Restait à savoir si je ne me lasserais pas de récurer la devanture et si je ne gèlerais pas face au froid.

« Vous avez ma parole, Monsieur l'Adroit ! »

Et on sait bien que la parole d'un pirate c'est... c'est... enfin soit.

« Tiens, c'est à toi.  Prends-en bien soin.  Et maintenant file et que je ne te revois qu'à la première neige et pas avant!  Ygraine est occupée et n'a pas le temps de s'occuper de garçon de ton genre. »

Je réceptionnais la boite contenant la merveille matinale que j'offrirais plus tard à mon écoutante. Fier de l'avoir en ma possession, il me tardait de l'essayer en toute discrétion pour pouvoir en expliquer un usage topissime à Éponine. J'en prendrais soin jusque là. Et je ferais la peau de ma fronde à quiconque s'aventurerait à me voler mon précieux. Foi de Passefil et parole d'Escampette !

J'aurais pu revenir sur sa phrase en demandant ce qui se passerait si il ne neigeait pas, mais plutôt que ça ou de m'offenser du 'genre' dont il me qualifiait, je me mis à penser qu'il pourrait se mettre à neiger juste au dessus de ma tête. C'est que, j'étais bien heureux et ravi de connaître enfin son petit nom. Lui qui ne voulait pas me le dire. Je n'avais même pas eu besoin de fouiner ou de creuser comme un possédé !

« Ainsi donc Pas-Touche s'appelle Ygraine. Ah... c'est ravissant. » Et je poussais un premier soupir d'une longue chaîne sans fin. « Vous avez les mêmes yeux, c'est impossible qu'elle soit votre fille, elle n'est pas assez jeune, mais vous êtes de la même famille, n'est-ce pas ? » C'était là la question que je me posais, la vérité que je refoulais et qui m'avait chamboulé les sens.


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyDim 28 Jan - 8:12

J'avais laissé échapper son prénom.  Bon, ça ne changerait pas grand-chose, il ne connaissait toujours pas son nom de famille et je ne pouvais pas non plus toujours appeler ma sœur par un nom de code non plus.  C'était une personne, pas une chose que je pouvait désigner comme il me plaisait.  Qu'il sache son nom ne changeait pas grand-chose, il ne pouvait pas deviner beaucoup de choses simplement avec un nom.  Ygraine était toujours sauve et je lui croyais avoir suffisamment de cervelle pour ne pas tout raconter à un gamin agaçant.  Ou tout du moins, assez pour craindre ma fureur si elle osait me désobéir.  J'étais un grand frère aimant et tendre à son égard, mais quand il était question de sa sécurité.  Si elle ne m'écoutait pas, je la renverrais par le premier portail en Sombreciel auprès de mon père et de Viviane.  Tout simplement.  Je ne la mettrais pas en danger en la gardant près de moi.  Je m'en faisais le serment, encore plus depuis le départ de mère.  Quelle idiotie d'avoir continué à se servir de sa magie alors qu'elle était malade.  Je lui en voulais pour la douleur poignante qui enserrait ma poitrine.  Les yeux rougis certains matins de ma benjamine, parce qu'elle avait pleuré la nuit. Tant de souffrance inutile.

Je retins un sursaut de stupeur cependant quand il affirma que nous avions les mêmes yeux et que nous étions alors forcément de la même famille.  Peut-être en effet nous ressemblions-nous trop.  Il faudrait que je trouve le moyen d'arranger cela.  Peut-être mes frères des miracles pourraient-ils m'aider, mais je ne voulais pas vraiment qu'ils sachent pour sœur.  Le meilleur secret est celui qui n'est pas partagé.  Toutefois, je savais que je devrais un jour rendre des comptes à propos de sa présence et peut-être lui faudrait-il devenir une sœur de miracles.  J'espérais que la lubie de devenir voleuse ou espionne ne lui traverserait pas l'esprit.

« Nous?  De la même famille?  Un artiste n'a d'autre famille que ses œuvres.  Je ne sais d'où ton tires de telles fariboles, mais ceci est faux.  Complètement faux.  Et maintenant, cesse de songer à ma vendeuse.  Comme je te l'ai mentionné plus tôt, elle est trop bien pour toi. »

Un gamin à peine sorti de l'enfance oser prétendre à tourner autour de ma sœur?  C'était obscène.  Je ne le permettrais pas.  Il y avait déjà suffisamment d'idiots qui osaient tenter de l'approcher et j'étais certain de ne pas approuver le choix de tous les hommes qui avaient pu passer entre ses draps.

« Je peux faire autre chose pour toi? » ajoutai-je en haussant un sourcil, un avertissement lui indiquant qu'il était temps pour lui de déguerpir et de ne plus m'importuner de ses tracas d'adolescents.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! EmptyDim 28 Jan - 16:56

Je papillonnais des yeux en le regardant tout en bourdonnant à ses oreilles au sujet d'Ygraine, la vendeuse. Il y avait un air de ressemblance, j'en mettais ma main au feu. Je ne me serais pas mis à tripoter le gérant sans raison sinon, Cielsombrois ou non je savais me maîtriser je me disais. Mais il ne sembla pas vouloir me donner raison ou discuter plus longuement.

« Nous?  De la même famille?  Un artiste n'a d'autre famille que ses œuvres.  Je ne sais d'où ton tires de telles fariboles, mais ceci est faux.  Complètement faux.  Et maintenant, cesse de songer à ma vendeuse.  Comme je te l'ai mentionné plus tôt, elle est trop bien pour toi. »

J'avais tenté de l'interrompre par des 'oui mais', 'je suis' et des 'non mais', mais il ne m'avait donné l'occasion et ce jusqu'à ce qu'il ferme sa bouche. Sourcils froncés, regard suspicieux, il n'arriverait pas à m'ôter l'idée de la tête qu'ils étaient de la même famille, mais il était également loin de vouloir répondre à mes attentes. Et que je tapes léger du pieds, bougon, n'arriverait pas à le faire capituler. Du tout. J'avais des progrès à faire pour me faire entendre et pour qu'on m’obéisse encore plus. Un jour peut-être.

Je me gardais de lui répondre que je ne comptais nullement abandonner pour Ygraine. Je reviendrais, et le jour d'après et encore le jour d'après et le surlendemain du jour du jour du jour d'après pour me faire une place dans cette famille si besoin et avant qu'on reprenne l'eau avec l'Audacia.

« Non. Plus rien... pour l'instant. Autant faire peur même si je pensais vraiment que je reviendrais un jour pour une autre commande ! Je vais prendre mon départ. Indiquais-je en saluant léger avant de montrer de nouveau la boite et de reprendre. Merci pour ça monsieur l'Adroit ! Nous nous verrons peut-être lors du Jour des Anciens sinon devant votre magasin à la première grosse tombée de neige ! »

Et tout à reculons, en manquant de choper sur une création, je quittais la boutique. Plus tard dans la même journée, j'aurais le plaisir de rencontrer une femme, connaissance de la vendeuse sûrement, qui m'indiquerait le lien entre les deux tout en me faisant promettre de ne rien dire... et pourtant j'en viendrais à le murmurer à une bien belle cielsombroise ; Hermine Chantelune. Quant au Jour des Anciens, il m'était impossible de m'y rendre, mais j'avais indiqué être élève donc il me fallait tenir le mensonge jusqu'au bout.


***
*


Ne touche à rien! Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Ne touche à rien! 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ne touche à rien!   Ne touche à rien! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne touche à rien!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: