AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 65″ – 65OLED934
2199 € 3199 €
Voir le deal

Partagez
 

 Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 7 Jan - 21:01

Elle était ébahie, de l’efficacité de la tornade, et de la rapidité avec laquelle sa pensée avait modelé leur univers. Elle était concentrée sur le fait d’échapper à la Chasse Sauvage, et de sauver Aubrée, aussi peinait-elle à se concentrer sur l’environnement autour d’elle, et ne voyait pas réellement ce qu’il s’y passait. Elle y était indifférente, tant que cela ne concernait pas ses proches, que Sifaï, Mayeul et Reja étaient sauvés. Elle continua à avancer, voyant malgré tout Martial de Bellifère chuter non loin d’elle, et prier pour qu’un éclair l’atteigne. Avec succès, alors qu’il semblait électrocuté. Ce n’était qu’un rêve, de toute façon, n’est-ce pas ? Il n’aurait aucun souvenir de cela, cela n’aurait aucune influence sur sa vie. Il ne méritait pas d’en avoir, dans tous les cas.

Elle était stupéfaite, en tout cas, que les éléments aient répondu à son appel. Plus stupéfaite, encore, de sentir Corail aller plus vite, malgré le poids d’Aubrée, malgré la fatigue, malgré les attaques des mâtins qu’elle a du subir. Éberluée, pour finir, de voir des bâtiments se dessiner réellement dans le ciel, une forteresse qui pourra les accueillir tous. Les sauver, tous. Corail sait ce qu’elle a à faire, et elle déposer doucement Aubrée sur le sol, avant de s’éloigner pour se poser totalement, pour que Grâce défasse son harnais.

Elle fait quelques pas, déstabilisée par le calme soudain, avant de voir Sifaï, soulagée, et de l’interroger du regard sur la présence de Reja, et de Mayeul. De ne pas les voir arriver, parmi les survivants. Où sont-ils ? Elle ne peut les laisser là, dehors, sans les sauver. Ils ont dû être pris dans la tornade, elle doit y mettre fin, les amener en sécurité. Elle court vers Corail, sans sentir la main de Sifaï retenant son bras, en essayant de forcer Corail à la prendre entre ses griffes, pour repartir à la recherche de Mayeul et de Reja. Elle ne peut pas les perdre. Pas la perdre, pas encore. Elle avait sincèrement eu peur pour elle, et… Non, elle ne pouvait tolérer cette idée. Même si on cherchait à l’en empêcher.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 7 Jan - 23:21




Intrigue 3.1

D'Accord et de Chaos

31 janvier 1003



Intrigue animée par Aura·








Cinquième Tableau

Le rêve de Tyr Parle-d'Or



Oh, que la fuite a été dure !
Et qu’ils l’ont payé cher, ce refuge improbable niché au cœur des nuages. Une bonne partie du groupe a succombé, sacrifiée pour la cause ou abattue par la Chasse, et les griffons pleurent celui d’entre eux qui n’a pu atteindre le château caché. Les cœurs sont lourds, les larmes amères, et l’angoisse qui étreint les âmes rescapées ne fait que renforcer l’attrait considérable de ces êtres perdus pour la Chasse Sauvage qui les traque sans merci. Ici, un enfant pleure ses parents dévorés par les chiens, consolé par un homme aux longues boucles blondes dont le visage ensanglanté témoigne de la violence de l'affrontement ; là, une femme inconsciente a perdu une main, dévorée par un mâtin affamé. Les nuages progressent lentement dans les cieux, en sens inverse du vent, propulsés par un souffle d’air colossal qui s’échappe de minuscules fioles de cristal soigneusement ouvragées et délicatement teintées. Nul ne semble apercevoir la duchesse de Bellifère en reboucher une soigneusement avant de la dissimuler au creux du corsage qui ne cache pas grand-chose de son avenante silhouette…

Mais déjà les contours du rêve s’effilochent et s’étiolent, comme des mailles trop lâches qui se détricoteraient au gré du vent. La brume envahit tout, et les voyageurs basculent d’un rêve à l’autre. Le salut, enfin, le repos, l’aube du lendemain… ?

Que non point.

Les rêveurs courent – sous leurs pieds, des pavés polis par des siècles de passages répétés, entre des murs hauts à l’architecture épurée. De ruelle en ruelle, ils arpentent au pas de course des pavés usés par des générations de semelles et de sabots… Les voilà dans le cénacle de la Cour des Miracles, dans le saint des saints, dans la cour centrale où s’élève la Tour des Voleurs – mais ils n’y sont pas seuls, les chiens de la Meute sont là également ! Attirés par la peur, par l’angoisse et le chagrin, les voilà qui se remettent en chasse, sans trêve et sans pitié.

Ils sont à présent dans le rêve de Tyr Parle-d’Or, et c’est lui qui va devoir les mener au cœur des catacombes, vers le sanctuaire le plus ancien de la capitale, le havre sûr inviolable qui saura, peut-être, les protéger de la Chasse Sauvage…






Tour 5

Consignes


IRL : du 8 au 14 janvier (18h).
IRP : 31 janvier 1003, 23h30.

• Ce topic concerne les personnages inscrits avant la MàJ.
ATTENTION ▬ En raison de l'absence annoncée de Mélodie, pour ce tour, et ce tour uniquement, les personnages suivants sont remplacés comme suit :
Mayeul de Vifesprit → Arsène de Sylvamir
Rejwaïde Sinhaj → Mélusine de Sylvamir
Shahryar Khamsin → Hiémain de Sylvamir
Sifaï Sinhaj → Agathe de Vigdir
Victorine Hallebarde → Liselotte Passefil
(Les personnages inscrits à l'origine sont bien présents, leurs propriétaires peuvent les PNJiser, mais posteront uniquement avec leur personnage de remplacement).

• Il s'agit du cinquième rêve que vous faites après vous être endormis. (Oui, le Destin sait que le décalage horaire est fort important entre vos personnages, mais c'est magique. Voilà.  :hihi:)

• Votre être onirique est différent de votre apparence réelle. Il peut, si vous êtes une personne positive et optimiste, globalement heureuse et satisfaite, traduire vos aspirations et vos ambitions. À l'inverse, si vous êtes plutôt négatif ou pessimiste, déprimé ou frustré, il mettra en relief ce qui vous obsède et vous afflige. Il correspond à la manière dont vous vous voyez, ou bien à ce qui vous fait le plus peur. Vous devez bien y réfléchir, car vous ne pourrez pas modifier cette apparence tant que vous rêverez. Le Destin est à votre disposition dans le QG pour en discuter.
(→ Les morts du tableau précédent sont de nouveau en vie et potentiellement un peu traumatisés.)

• Vous êtes donc dans le rêve de Tyr. Il se déroule dans le périmètre de la Cour des Miracles. Les chiens de la Chasse Sauvage sont là, vous allez devoir fuir dans les catacombes avec l'aide des fantômes, tout en repoussant les chiens. Usez de vos magies et de tout ce qui vous sera fourni par les assistants de Tyr ! Votre objectif est la Première Crypte, très loin sous vos pieds, le plus ancien sanctuaire de la Cour des Miracles, dont seul le Fils des Ombres peut déverrouiller le mécanisme. Chance : dans ce rêve, vous avez au moins deux personnages qui se voient Fils des Ombres (Tyr et Mélodie, trois avec Liselotte), et un ancien Fils des Ombres véridique (Hiémain).
ATTENTION : Vous ne pouvez pas PNJiser de personnage joué (sauf pour les cas de personnages remplacés intra-tiroir).

Quelques personnages présents peuvent influencer le rêve et aider Tyr à mener le groupe à destination. Il s'agit des Voleurs présents : Mélodie, Hiémain, Mélusine, Arsène, Agathe et Liselotte.

• Le Destin abandonne fermement toute idée d'auto-régulation. :stare:
Tyr et ses assistants (Mélodie, Hiémain, Mélusine, Arsène, Agathe et Liselotte) : vous pouvez poster 3 fois d'ici la fin du tour, avec une limite de 900 mots par message.
Autres participants : vous pouvez poster 2 fois d'ici la fin du tour, avec une limite de 700 mots par message.
ATTENTION : Pour tout développement personnel entre deux participants, merci de créer un sujet de RP à part, pour ne pas envahir l'intrigue, elle n'est pas faite pour ça !

• On pense au résumé sous spoiler, petits dragonnets jolis, le Destin vous en remercie. :keur:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyMar 9 Jan - 14:50

« NOonn ! »

Et mon cri d'horreur avait déchiré ma poitrine. Le voltigeur fou était descendu me blesser car je n'étais pas prêt à renoncer à la vie en m'agrippant à la serre comme un enfant au sein de sa mère. Et malgré tout. Malgré tout. Cela n'avait pas suffit. J'avais terminé comme Ortie. J'avais été dévoré de la tête aux pieds, j'avais crié alors que des crocs me lacéraient le ventre et je crierai sûrement encore en me réveillant en sursaut du lit. Peut-être même que j'aurais mouillé ce dernier. Tout paraissait tellement réel, trop réel, affreusement réel. Et pourtant le cauchemar n'était pas prêt de se terminer.


***

Encore une fois. Je courais pour ma vie. Encore et encore. Quel sablier était à l’œuvre, je l'ignorais, mais je le détestais de toute mon âme, lui et la personne qui l'avait activé. Il le paierait. Ils le paieraient tous.

Je repoussais deux personnes trop lente à mes yeux dans mon chemin. J'avais la gorge brûlée à force de trop courir. J'étais parmi les premiers au centre de la cour. Je n'avais pas cœur à trouver une solution pour m'en sortir cette fois ci – et quelque chose me disait que je ne pourrais rien y faire de toute façon. J'étais comme drainé de mon énergie. Je trouvais pourtant la force d'éviter le regard et la silhouette du duc de Bellifère que je voyais au loin. Je trouvais même la force de me mettre plus à l'écart de ce groupe de taré que formait le voltigeur fou et sa compagne blanche que j'apercevais. Et même si la curiosité me taraudait de découvrir ce nouveau lieu, j'avais plutôt la curiosité de savoir qui cette fois me voudrait du mal. Et qui m'avait fait du mal. Mais surtout, la curiosité de savoir quand tout cela se terminerait enfin.

Je m'étais déjà vengé de Martial de Bellifère, restait à me venger des voltigeurs et de l'inconnu qui m'avait offert au feu et dont je n'avais pas encore découvert l'identité. C'est ce que je ferai cette fois, je songerai à la plus effroyable douleur pour eux. La plus atroce. Maintenant ou après. De toute façon, nous étions condamné à mourir encore une fois n'est ce pas ?

Et la Chasse arrivait. Elle se rapprochait. Alors sans un regard en arrière et sans hésitation, pour mettre ma folie à l'épreuve, sans autre témoin que ma voisine, ma cible, profitant de cette corpulence, de ma nouvelle identité dans cette réalité, je lui murmurai discrètement, de façon crédible, à l'oreille.

« Je crois avoir vu un enfant par la fenêtre d'une tour... par ici, venez, allons le chercher rapidement avant qu'il ne soit dévoré. » Allez savoir pourquoi, elle me suivit. Allez savoir pourquoi, sa vie importait moins que cet être imaginaire. Allez savoir pourquoi, je me sentais en rogne qu'elle ne soit pas égoïste. Et je la guidais, rapidement, discrètement, hors du troupeau que nous commencions à former.

« Par là, par là ! Vite, dépêchons ! »

Il y avait une petite tour là. Et je la fis grimper. Nous étions pressés. Elle avait l'envie de sauver, j'avais envie de redescendre déjà. Et puis il y eu une fenêtre, et elle passa au travers malencontreusement.

Et de une.

C'était étrange. Comme sentiment. En temps normal je ne l'aurai pas fait, mais nous n'étions pas en temps normal. On tuait, on mourrait, mais on revenait à la vie. Je ne faisais rien de mal en choisissant une manière de partir. Je ne faisais rien de plus que les autres. Et Je redescendis bien vite, le cœur tonnant dans ma poitrine, pour me fondre dans la masse tout en gardant mes distances avec certains d'entre eux. Sortirions nous de là cette fois ? Sortirai-je vivant ? Aurai-je le temps de tromper quelqu'un d'autre ? Qui d'autre croirait un pirate égoïste ?


Hrp:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Liselotte Passefil
Liselotte Passefil

Messages : 560
J'ai : 31 ans
Je suis : Couturière au service de la cour d'Ibélène, Espionne à la Cour des Miracles (infiltration), membre de l'Ordre du Jugement

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles, Sombreciel & l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyMar 9 Jan - 17:37

Les talons de ses bottes claquent sur les pavés familiers. La fuite, uniquement la fuite. C'est tout ce à quoi elle pense alors qu'elle se met à courir au coeur des catacombes de la Cour des Miracles. Depuis combien de temps n'y avait-elle pas mis les pieds ? Les sous-sols labyrinthiques sont traîtres et les souvenirs de cette époque merveilleuse où elle vivait à Lorgol et passait son temps à fouler les pavés enchantés de ce lieu sont désormais éloignés. Elle semble pourtant savoir où elle va, alors que les pas des autres résonnent tout autour, en un écho lugubre. Les aboiements des chiens se répercutent sur les parois obscures et tout paraît confus. Soudain, elle a peur, Liselotte. Elle a peur de se faire rattraper et de mourir sous les crocs de ces terribles mâtins. N'est-ce pas pour ça qu'elle a acheté cette potion de sommeil, après tout ? Une belle erreur, une arnaque qui se retourne contre elle et qui se nourrit de sa peur pour la faire détaler comme un lapin. Son coeur cogne et elle se dit qu'il faut aller plus vite – beaucoup plus vite.

À cette pensée, un passage s'ouvre sous ses yeux, écartant le mur pour former un nouveau couloir, comme un raccourci bienvenu. Liselotte l'emprunte, suivie d'autres personnes. Le passage se referme peu à peu, sans attendre que tout le monde soit passé, obligeant certains à presser le pas pour ne pas se faire écraser à l'intérieur de ce couloir improvisé. Elle ignore le craquement sonore, elle ignore si c'était uniquement les parois qui se refermaient ou un crâne qui éclatait. Elle continue de courir.

Autour d'eux, tant de morts, tant d'êtres qui ont vécu ici avant eux. Si seulement ils étaient encore tous là, plus nombreux que ces chiens, plus nombreux que ces cavaliers. Si seulement...

Un grondement retentit tout autour d'eux. Des grincements, des craquements, des cliquetis étranges à faire froid dans le dos. Les squelettes des morts qui les entourent se redressent, se reconstituent, avancent dans les couloirs tel des soldats prêts à les défendre. Ils croisent leur groupe et avancent dans la direction opposée, droit sur les chiens. Peut-être les ralentiront-ils assez. Liselotte préfère ne pas se retourner pour vérifier, le danger est encore trop présent.


Spoiler:
 




On joue parce qu' on aime la vérité et parce qu' on la déteste. On joue parce qu' on deviendrait fou si on ne jouait pas. Jouer ! Est-ce que je sais, moi, quand je joue ? Est-ce qu' il y a un moment où je cesse de jouer ?



dialogues • mediumvioletred
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyMar 9 Jan - 21:37

La tornade faiblit. Les éclairs se font sourds.
Les cieux se brisent, littéralement.

Je retombe dans un bruit mat sur un sol bien moins méconnu que les précédents. Vivant ? Mon regard observe, avec une lueur de fascination presque lugubre, ce que mon esprit tisse pour moi. La Cour des Miracles… Evidemment. Que pourrait-il inventer d’autres, comme lieu rassurant, lieu de renaissance ? N’ai-je pas chuté avec Tara, en haut de Roc-Epine, que pour renaître sur ces pavés quelques temps après ? Je me redresse, souffle dans un murmure. « Je suis de retour. »

La brume qui envahissait les lieux s’estompe, et ce n’est pas la rumeur habituelle de la Cour des Miracles qui résonne. Ce n’est ni le pas discret ni les chuchotis des voleurs, mais le vacarme de… Nobles, voltigeurs, bandits et bien d’autres qui fuient ce même rêve qui les hante. Le grondement des mâtins, la charge de cavalerie… La Chasse Sauvage. Ils sont encore à nos trousses. Ils ont osé, jusqu’au cœur de la Cour des Miracles, à se ruer dans la cour centrale.

J’enrage. Personne n’a le droit de pénétrer ce lieu si sacré à mes yeux, et à celui des autres voleurs. Et pourtant… Les cauchemars ne respectent aucune règle, n’est-ce pas ? L’instinct prédomine bien vite, la force de l’habitude. J’hurle à tous ceux qui veulent bien m’entendre : « Aux souterrains ! Suivez-moi, si vous voulez survivre ! » Les voleurs m’importent bien plus, et il ne me viendrait pas à l’esprit d’en abandonner en arrière, mais si les autres suivent… Je leur laisse l’occasion de prouver leur valeur, ou de choisir comment ils veulent mourir.

Je tourne les talons et me mets aussitôt à courir. J’entends distinctement le grattement des griffes au sol, de ces chiens noirs aussi haut que des ours. Ils se rapprochent, rapprochent… S’interrompent, dans un claquement de crocs qui ne déchirent qu’un pan de cape grise alors que je m’évade. Ils sont plus rapides que moi, mais la Cour des Miracles elle-même semble se rebeller contre cette intrusion. Les dalles se soulèvent sous leurs pieds et les projettent contre les murs, les fantômes hurlent et forment un barrage diaphane pour les survivants.

Je n’ai pas besoin de réfléchir pour que deux lames argentées se matérialisent dans mes mains. Je bondis avec souplesse, quand ils se rapprochent encore pour interrompre la procession des voleurs. Je bondis avec souplesse et les murs m’offrent aussitôt un appui solide, suffisant pour que mes lames fendent l’air et percent les yeux de l’animal dans une plainte déchirante. Qu’on se sent puissant, subitement sa peur et quasiment invincible ! Il me suffit de le penser pour que les ombres s’étendent, à répandre un voile de ténèbres sur l’assistance qui nous dérobe momentanément à leurs attentions véhémentes. « Par ici. » Bientôt plus que ma voix pour briser la noirceur, rien qu’un mouvement de cape et l’éclat blanc d’un masque dans des visions trompeuses.

Je ralentis quand, enfin, les souterrains s’offrent à nous. J’aperçois une – ou plutôt plusieurs – personnes qui m’interpellent. Des… Fils des Ombres ? Un rire ironique s’échappe de mes lèvres, alors que l’une d’elle part devant. Un mur se dresse peu de temps ensuite, comme si les lieux lui répondaient aussi avec la même déférence. Etrange coïncidence, surtout qu’elle me paraît familière… Je me porte à sa hauteur, un Fils des Ombres auprès d’une Fille des Ombres. « Nous sommes-nous déjà croisés ? Je croyais être le seul tenant du titre… » C’est presque de la déception qui s’entend dans ma voix.

Fils des Ombres ou non, la seule issue est bien droit devant nous, et celle-là a visiblement la même idée que moi. Sauf… Qui de nous deux sera capable de mener les nôtres jusque dans ce sanctuaire inviolable ? Le doute s’insinue lentement en moi. Et puis, ce n’est pas la seule coïncidence dérangeante dans ce rêve. En plus des voleurs, voilà que je me retrouve toujours avec les mêmes. J’en reconnais certains, et me rends compte que tous ont eu un rôle à jouer, dans ces situations illusoires… Tous, sauf un, parmi ces mêmes visages qui reviennent sans arrêt. « Hey, toi ! » Je ralentis encore, pour poser une main sur l’épaule d’un homme aux longues boucles blondes. « Quel est ton rôle, dans tout ça ? » Il en a forcément un, comme tous les autres. Peut-il seulement nous aider ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyMar 9 Jan - 23:53




Intrigue 3.1

D'Accord et de Chaos

31 janvier 1003



Intrigue animée par Aura·








Le Destin intervient

En direct du ravin




©️ Aealais


Un vent fantomatique fait voler un instant les longues mèches blondes, et un regard couleur d’ambre chaude vient se porter sur Tyr, sous les boucles légères qui virevoltent dans le souffle d’air qui n’existe pas. L’homme est grand, mince et élancé, et sur son dos une harpe de voyage adroitement sculptée de mille détails raffinés élargit un peu la stature de sa silhouette. Sa démarche a la souplesse de celle des enfants des Miracles, mais il n’est pas des fidèles d’Isil ; les fils et filles de la Cour l’auraient reconnu.

C’est avec l’adresse et la souplesse d’un danseur qu’il s’incline devant le Second des Ombres, d’un geste élégant et raffiné plein d’emphase, écartant largement les bras avec emphase pour accompagner ce qui ressemble à une révérence. « Je suis Taliésin. » Il relève la tête, toujours incliné, dardant un œil malicieux sur l’homme qui l’a interpellé, comme s’il attendait que ce simple nom amène compréhension. Un tss-tss faussement navré s’échappe de ses lèvres, voyant que son identité n’éclaire en rien les interrogations de Tyr ; et c’est avec la même débauche de manières exagérées qu’il se relève de son salut. « Je suis un cynfeirdd. Vous avez oublié ce que nous étions, mais nous, nous nous souvenons de vous ; et je suis venu observer, Tyr Orchamp. Ce rêve est le vôtre, le pouvoir de décider est entre vos mains. Charge à moi de m’en porter témoin. Agissez, mon ami ; et je remplirai mon office. »

Le sérieux de ses paroles dément la légèreté de son attitude ; d’apparence inoffensive et le regard curieux, il n’inspire nulle menace.

Mène tes ouailles en sûreté, Second des Ombres – le Destin a placé ses pions pour jalonner ton chemin, et ses agents ne perdent rien de ta progression…



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyMer 10 Jan - 15:57

Il y avait l’appel sirupeux du sommeil qui enveloppait peu à peu son esprit. Engourdie, elle s’était allongée sous une couverture épaisse, non sans un regard embrouillé sur sa peluche qui observait la scène et son entourage constitué d’oiseaux voletant et d’une danseuse délicate. Lorsque sa tête avait rejoint l’oreiller, Agathe avait ce sentiment étrange mais agréable de s’enfoncer de plusieurs mètres dans les plumes. Ses paupières étaient lourdes, alors qu’elle s’obstinait à admirer les automates de Lancelot l’Adroit que sa soeur lui avait offerts. Sa dernière pensée fut pour lui, l’espion des Miracles. Elle se demandait s’il ne s’agissait que d’une coïncidence hasardeuse, pour que la petite danseuse lui ressemble tant. Puis la jeunette cessa de lutter contre cette potion de sommeil, s’abandonnant enfin à ses rêves.

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 Divide10

Un battement de coeur. Agathe avait cette impression de n’avoir fermé les yeux que pour une seconde, puis elle s’était retrouvée là, soudainement, dans ce groupe étrange. Ses cheveux sombres étaient remontés en un chignon élaboré malgré sa sobriété. Sa robe virginale particulièrement encombrante, dans une pure tradition belliférienne, gênait cette course folle. Le boutonnage, à son dos, était fort joli quoiqu’un peu étouffant, étant donné les circonstances. Agathe courait, encore et encore, car derrière elle, elle les entendait. Les chiens approchaient.

Il lui fallu quelques longues secondes pour comprendre où elle se trouvait : la Cours des Miracles. Elle était chez-elle, ici, et les couloirs lui semblaient familiers bien qu’étrangers. Agathe regardait ces gens courser à ses côtés, un brin déçue de ne pas voir l’espion au sein de son rêve. C’était lui, après tout, qui l’avait aidé à retrouver son chemin. Il connaissait ces couloirs labyrinthiques par coeur, elle en était certaine. Mais il n’était pas le seul, visiblement, car le Fils des Ombres en personne leur hurla un passage, et un autre les dirigeait dans un couloir jusqu’alors inconnu. Agathe s’y engouffra, comme tant d’autres, muée par la peur de finir entre les crocs des chiens de cette cruelle Chasse Sauvage.

Erreur. Les ossements se relevèrent comme par enchantement, formant peu à peu des humains. Elle poussa un cri, évidemment, la mignonne, plaquant spontanément sa main sur ses lèvres pleines. Ils la contournèrent plutôt que de s’attarder sur elle, et malgré son angoisse de côtoyer des squelettes animés, Agathe devina enfin qu’ils comptaient les protéger. Elle s’efforçait de retrouver son calme, chose peu évidente pour la souris nerveuse et peureuse qu’elle avait toujours été. Mais elle était chez-elle, et jamais la Cour n’abandonnerait ses enfants. …

Un fantôme?

Elle savait leur existence, mais malgré tout Agathe avait cru à une légende ou une métaphore. En voir un, là, devant elle, préciser qu’ils étaient dans le rêve de Tyr Orchamp, était surréaliste. Pourquoi n’était-elle donc pas dans son propre rêve? Pourquoi ne pouvait-elle pas décider des aboutissements de ses rêveries? Les questionnements furent de courte durée, pour la jeune Cielsombroise, car les grognements semblaient se rapprocher impitoyablement, malgré les squelettes et les murs de pierre.

- Nulle envie de vous soustraire à une conversation d’importance, mais je crois que…

Quelqu’un criait de peur, empêchant la jeune apprentie de poursuivre son explication. Ses yeux fins et acérés s’écarquillèrent tant l’effroi affluait dans tout son être. Elle contourna la blonde apparition tout en empoignant ses nombreux jupons de ses deux mains. Soudainement, à leur gauche, un escalier semblait promettre un accès plus profond encore aux catacombes. Elle s’y attarda un bref instant puis releva son museau fin vers Tyr, le questionnant du regard. S’il s’agissait de son rêve, peut-être était-ce à lui de prendre les risques, aussi.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyMer 10 Jan - 19:44

Elliott s’accrochait du mieux qu’il pouvait. Le griffon battait des ailes, sans relâche, et le pirate l’encourageait du mieux qu’il pouvait. La jeune femme à ses côtés n’était d’autre que Sixtine d’Ibelène, et celle-ci avait trouvé des armes ! Elle lui demanda s’il savait se battre. Elliott la regarda, incrédule qu’une femme aussi noble puisse lui demander une chose pareille. Le pirate se contenta de la regarder avec des yeux ronds, la bouche grande ouverte, avant de se reprendre et d’hocher précipitamment la tête. Il attrapa l’une des armes, sourit à Sixtine et s’excusa d’avoir été aussi long à la détente. Il lui avoua, sur un ton quelque peu mielleux, qu’il n’avait pas l’habitude qu’une personne aussi importante qu’elle lui adresse la parole ainsi. Après cela, il se concentra sur le griffon, et sur la direction dans laquelle il se dirigeait. Il entendit plusieurs cris, et en lâcha un lui-même quand il vit Tim tomber. Il ferma les yeux, n’osant regarder les chiens se disputer le corps de son ami, mais ne put empêcher ses hurlements de parvenir jusqu’à ses oreilles. Quelle triste fin, une nouvelle fois. Le pauvre Tim n’avait vraiment pas de chance.


Un nouveau rêve, encore.

Cette fois ci, Elliott courrait. Les aboiements retentissaient derrière lui, et il se hâta de rejoindre le groupe qui s’éloignait. Les chiens se rapprochaient, Elliott en avait la certitude. Il accéléra le pas, tirant sur ses muscles, mettant son cœur à rude épreuve. Heureusement, il avait pris l’habitude de faire de l’exercice, sur l’Audacia. Rien de tel qu’une escalade jusqu’en haut du mat pour garder la forme. Elliott considérait qu’il était encore un homme avec une carrure tout à fait acceptable, pour ne pas dire franchement belle. Les femmes le regardaient encore avec un petit sourire charmeur, et cela ne lui déplaisait pas. Il aimait la compagnie des femmes, mais également celles de ces messieurs. Le pirate n’était pas difficile sur ce sujet.

Il secoua la tête. Penser à cela n’allait pas arranger sa situation, mais, heureusement, le groupe était maintenant visible. Bizarrement, celui-ci était à l’arrêt, il ne s’enfuyait plus. Etrange. Pourquoi ne courraient-ils pas ? Mais qu’est-ce que… Un fantôme ? Par les dieux ! Un vrai fantôme ! Elliott, oubliant la Chasse pendant quelques secondes, s’approcha, et ne put saisir que quelques mots de la conversation. Une jeune femme, plutôt inquiète, et cela se comprenait, leur conseilla de discuter plus tard et de prendre la fuite. Elliott hocha la tête et appuya les propos de la femme par un :

« - La dame a pas tort, ces choses se rapprochent, on devrait pas trainer ici. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyJeu 11 Jan - 13:42

Vous vous en êtes sortis. Tu as failli y rester, tu as été amenée saine et sauve par ton griffon et tu reposes tes pieds sur une sorte de château dans le ciel que la Chasse ne peut atteindre. Et tout ça, ce n'est pas trop grâce à ton camarade de bord qui a semblé trop impressionné par ton rang pour prendre les armes et te protéger efficacement. En même temps, tu le comprends, tu es princesse impériale, un titre qui impressionne n'importe qui. Surtout les roturiers. Au moins, tu lui as accordé un immense honneur en lui adressant la parole. Il pourra dire à tout le monde que la princesse Sixtine d'Ibélène lui a parlé dans ses rêves.

***

Tu cours... encore ? Mais c'est une manie décidément ! Pourquoi devez-vous toujours courir ? Une fois encore, la Chasse est derrière vous, vous suivant de près. Au moins, tu es sur le sol ferme et pas totalement démunie, pendouillant dans le vide entre les serres d'un griffon. Tout comme dans les rêves précédents, tu as ta poupée qui ballote toujours dans ta main. Elle te gêne mais tu ne peux toujours pas t'en débarrasser. L'idée même te révulse. Tu ne reconnais pas l'endroit où vous vous trouvez. Enfin après tout, tu n'as reconnu aucun lieu visité en rêve. Tu vois ceux qui traversent les rêves depuis le début avec toi, et quelques nouvelles têtes. Tu reconnais, avec surprise, la plupart d'entre elles. Notamment la famille de Sylvamir, que tu as déjà croisé maintes fois. Tu as partagé la conversation de la Dame de Sylvamir, très intéressante, au passage. Tu ne te rappelles pas l'avoir vu dans les rêves précédents. Que fait-elle ici ? Sa présence a peut-être une signification particulière. Tu ne sais pas. Tu es coupée dans ta relféxion par les propos de ce pirate assez désagréable et lâche qui a voulu vendre la fille de la dame de Sombregemme à son père. Le temps d'un court instant, ton cœur loupe un battement. Un enfant ? Mais ta raison reprend vite le dessus. Comment le croire alors qu'il a sciemment voulu abandonner une jeune fille pour sa propre survie ? Il n'est pas du genre à se soucier des autres. Tu ne fais pas non plus le moindre geste pour retenir la pauvre âme qui le suit. S'il y a vraiment un enfant, elle l'aidera. Sinon, elle aura été prise par sa propre naïveté. Dans ton cas, tu n'as pas du tout envie de faire un détour pour sauver une enfant qui n'existe probablement pas. En revanche, la proposition d'un homme à la longue chevelure t'attire plus et tu bifurques pour le suivre. Lui, a l'air de savoir où aller. Une brume obscure finit par vous envelopper, vous cachant à la vision de la Chasse. Tu continues de suivre le reste de la troupe. Tu aperçois également Martial, soulagée de le savoir en vie. Les morts des rêves précédents reviennent à la vie au suivant. La preuve que toute cette histoire n'est qu'une suite de rêves. Puis la course ralentit devant un homme à la longue chevelure dorée. Tu n'es pas sûre que ce soit une bonne idée de marquer un arrêt. Mais ta curiosité à pris le dessus et les rouages de ton cerveau se mette en place. Le rêve de Tyr Orchamp ? Sûrement l'homme en question. Ainsi donc tu avais raison. Ce sont des rêves. Et ton instinct te souffle que ce n'est pas que ça. Que les personnes qui t'accompagnent rêvent aussi. Que vous partagez tous les mêmes. Et que vous voyagez de rêves en rêves, chacun appartenant à l'une des personnes présentes. La question qui reste est : la Chasse, est-elle réelle elle aussi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyJeu 11 Jan - 15:34

Les griffons finissent par trouver un refuge, mettant le groupe hors de portée de la Chasse. Du moins, Agnès l’espérait. Elle eut une pensée triste pour ceux qui n’avait pas survécu, mais elle était également soulagée d’être encore en vie. La mage observa les lieux et les personnes présentes avant d’être propulsée dans un nouvel endroit. En train de courir. Agnès eut l’impression qu’elle n’arrêtait pas de fuir depuis qu’elle se retrouvait ballotée d’une situation à l’autre. Agnès ne reconnaissait pas les lieux mais elle entendit les signes caractéristiques de la Chasse… Elle les avait suivi jusque là… Pointe de désespoir. L’attention de la fae fut attirée par de nouveaux visages dont celui de Mélusine. Elle était certaine de ne pas l’avoir vu précédemment, cela voulait-il dire que sa cliente était liée à ce lieu ?  Comme les autres inconnus ?

Agnès resta près du groupe, elle ne voulait pas s’en éloigner au risque de se perdre et de finir entre les griffes de la Chasse. Non, elle préférait rester à proximité de l’homme qui leur indiqua les souterrains, il semblait être familier des lieux. Elle ne remarqua pas l’absence du pirate et de sa pauvre victime, ni les fantômes se dressant sur le chemin de la Chasse. Elle ne pouvait s’empêcher de regarder Mélusine, se demandant comment et pourquoi elle se retrouvait là… Le meneur du groupe ralentit pour interpeller certaines personnes et s’arrêta pour discuter avec un blond. Agnès entendit l’échange, les mots confirmèrent le fait d’être dans un rêve. Elle ne put s’empêcher une remarque.

- Qu’êtes-vous ? Un être pouvant voyager de rêves en rêves ?

Un mage onirique ?... Le terme qu’il avait employé pour se qualifier lui était inconnu. Il se prétendait observateur, un témoin des actes du dénommé Tyr Orchamp. Donc il n’interviendra pas… Depuis combien de temps les suivait-il ? Qu’importe, le danger de la Chasse se rappela au groupe.

- Oui, mettons-nous déjà en sécurité…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyJeu 11 Jan - 19:42

Aussitôt le pied posé sur le sol, la blondine enlève son bandeau, trop contente de s’en être tirée vivante. Sa cheville la fait atrocement souffrir, mais ce n’est pas grave. Elle est en vie, Grâce est en vie, tout va bien. Non. Il manque des gens. Le Fils des Ombres, qu’elle a vu tomber un peu plus tôt. Il manque aussi le pirate insupportable et le duc de Bellifère, au moins. Bon, ce ne sont pas des grandes pertes, après tout.

Encore une fois, le décor se défait, sa vision se trouble. Elle inspire, prête à se réveiller. Car c’est terminé, n’est-ce pas ? Tout est fini. Ils ont semé la Chasse. Comment peuvent-ils connaître pire, encore ? Ne vont-ils pas forcément se réveiller, et pouvoir enfin se reposer ?
Visiblement pas.

Elle a une curieuse impression de déjà-vu, Aubrée, quand elle se rend compte qu’elle est en train de courir dans les rues de Lorgol. Comme cette fois, où elle s’est réveillée, lors de l’autre printemps, alors qu’elle était poursuivie par un groupe de soldats armés et entraînés, prêts à la tuer. Et là, c’est pareil, à peu de choses près. Là, elle n’est pas seule. Ce ne sont pas des gardes, mais les chiens de la Chasse qui sont toujours sur leurs talons. Et surtout, elle ne connaît pas du tout cet endroit. Enfin, elle reconnaît Lorgol, mais… Se pourrait-il qu’ils se trouvent en ce moment même dans les dédales de la Cour des Miracles ? Impossible. Et pourtant, n’étaient-ils pas tous dans la Tour Noire, plus tôt ?

Elle accélère le pas. Elle ne veut pas être mangée par ces choses.  Alors certes, chacun des morts revit au niveau suivant, mais elle a un mauvais pressentiment, qu’elle ne saurait expliquer. Elle n’a pas le temps de réfléchir davantage. Le Fils des Ombres a interpellé un homme étrange et un brin effrayant, qui ne semble nullement affolé par la situation, et qui raconte des choses étranges. Elle fronce les sourcils, essayant de comprendre le sens de ses paroles, mais une voix détourne son attention. Elle reste interdite en reconnaissant Mélusine de Sylvamir, la belle marquise qui s’occupe de sa sœur. Mais elle semble plus jeune, et elle est vêtue à la belliférienne- ce qui est- absolument étrange pour une Cielsombroise. Plissant les yeux, elle les écarquille d’un coup, pensant avoir compris. « … Agathe ? » Elle n’est pas sûre que ce soit sa cadette. Mais en même temps, qui se rêverait en jeune Mélusine belliférienne, sinon Agathe ? Elle reste interdite, la blondine, alors qu’elle dévisage sa petite sœur, essayant de comprendre ce qu’elle fabrique ici, pourquoi elle ne l’a pas vue plus tôt et pourquoi elle ressemble bien plus à Mélusine qu’à elle.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Octavius Fer-Vaillant
Octavius Fer-Vaillant

Messages : 874
J'ai : 38 ans
Je suis : garde à l'antenne de la Guilde des Compagnes à Port-Liberté

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel • Louis • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyVen 12 Jan - 5:32

Le guerrier, le Voltigeur, met un pied tremblant à terre. Si tremblant qu’il touche sur ses genoux, sur le sol de la cour du château dans les nuages où ils ont atterri, petit groupe restreint de rêveurs désormais. Les autres ont disparu, probablement morts, dévorés, écrasés, peut-être pire encore, capturés et enlevés par la Chasse Sauvage, mais lui est là. Il est là, avec son griffon, avec ses deux passagères, que Cobalt a déposé avec délicatesse avant de se poser lui-même. Octavius a entouré son large cou de ses bras, le visage enfoui dans les plumes fauves qui frissonnent et frémissent tout autour de lui. « J’veux pas qu’tu meures encore », qu’il dit, sans vraiment le réaliser. C’est la quatrième fois qu’il a la chance de voler à ses côtés. Pendant son temps de Voltigeur. Dans l’illusion de la Reine de Sang. Dans la trame alternée. Puis, maintenant. À travers la mort, jamais son âme ne s’est séparée de celle du griffon doré, jusqu’à le retrouver encore et encore. « Ç’aurait dû être moi. Erreurs. Jeunesse. Tempête. Danger. Obstacles. » Un doux sentiment de bienveillance l’envahit, calme le doute et la tristesse qui bien rapidement étaient revenues, une fois l’ivresse du vol redescendue. Il ne lui en veut pas. Il comprend. Ce n’était pas entièrement de sa faute. Il y avait le monde, contre eux.

Octavius sent son esprit se déliter. Il sent le griffon moins solide, sous ses doigts, et son souffle changer. D’apaisé, il se fait saccadé, et en une seconde, il est ailleurs. Il court, d’un pas énergique sans boitement, et désorienté, il regarde les tours sans tout à fait assimiler qu’ils sont désormais tous à Lorgol. Que les pavés qui résonnent sous ses bottes sont ceux de la Cour des Miracles, et que les bruits de course derrière eux sont ceux des mâtins de la Chasse Sauvage. Son esprit est encore enivré de ses retrouvailles avec les cieux, avec son partenaire de vol, et se détache bien mal du rêve précédent.

Son esprit essaie de modifier les lieux, de leur faire apparaître une muraille afin de bloquer le chemin des assaillants, mais impossible. Octavius le Rouge n’est pas vraiment un enfant des Miracles, qu’importe son serment au Fils des Ombres : il sera toujours un Voltigeur, et il ne sera toujours bien qu’un petit frère des Miracles un peu idiot qu’on abrite sous son aile pour son utilité. Cette réalisation, résolution, n’est pas amère. Elle est docte, dans l’esprit simple de l’homme, qui se contente alors de suivre ceux qui mènent la route. Il connaît les lieux, mais pas autant que les véritables Voleurs, Espions et Mendiants, et un instinct lui souffle qu’ils se dirigent dans un endroit qu’il est très loin de connaître. Ou même de douter de son existence. La clé, certainement, est dans cet amas de Fils des Ombres, des plus menus aux plus élancés. Et dans cet espèce de maigrichon blondinet, qui a tous les airs des imbuvables ménestrels fifrelins de la cour d’Edenia, qui n’a d’autre utilité que celle de les ralentir en déblatérant il ne sait quelles conneries sibyllines incompréhensibles. « Ah bah r’garder, ça va pas nous aider », grogne le guerrier pour lui-même.

Spoiler:
 



PERSONNAGE EN HIATUS JUSQU'AU REBOOT
Il va changer de nom, d'avatar, et de sexe, en fait, donc ne vous faites pas trop d'attentes :miguel:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyVen 12 Jan - 18:38

L’idée semblait bonne, pourtant : une potion de sommeil, pour protéger toute la famille, et mettre l’ensemble de la maisonnée à l’abri de la Chasse Sauvage. Au départ, Mélusine y était réticente : remettre sa sécurité entre les mains d’un mage inconnu l’inquiétait plus qu’elle ne voulait bien l’admettre devant Hiémain, terrifiée à l’idée qu’un ennemi bien réel ne vienne s’en prendre à elle pendant son repos, et qu’enfermé dans les royaumes de Trelor elle ne puisse se réveiller pour y faire face. Comment faire si bébé Meldred appelait sa mère au sortir d’un cauchemar ? Si l’un des enfants tombait malade ? Ou même que la tour de Sylvamir soit attaquée par des malandrins en quête de pillage ? Ce n’est qu’après une dizaine de nuits à se réveiller en sursaut à peine endormie que l’épuisement finit par avoir raison de la prudence, et que la baronne ne demande à Hiémain son avis. Après une longue discussion, la potion de sommeil fut achetée, et partagée entre les parents et les trois enfants.

Avec un résultat… inattendu. Une potion de rêve serein, avait dit le marchand – ce rêve-là, toutefois, semblait tout sauf serein. Des aboiements hargneux que Mélusine a appris à associer aux mâtins de la Chasse Sauvage, une Cour des Miracles en plein désarroi, un amas d’envahisseurs ayant envahi les lieux – par Isil, que se passe-t-il ? Si c’est ça, un songe calme, il faudra sûrement qu’elle envisage de se faire soigner pour excès de violence… Ici et là, elle reconnaît des visages connus, des fils et filles des Miracles qui ont une raison logique de se trouver dans son rêve ; mais apparemment, son esprit a également décidé de lui ressortir les visages de tous les inconnus qu’elle a pu croiser dans sa vie et oublier. Au moins, les fantômes lui sont connus ! Sans se poser plus de questions, la baronne suit le mouvement et cavale à toutes jambes au milieu du groupe, repérant ici et là des individus à l’apparence louche. Elle-même n’a rien d’inhabituel – à part, peut-être, l’arc immense bardé d’épines fixé à son dos et qui enfonce le tranchant de ses piquants dans sa chair ?

Et les deux bracelets de mariage qu’elle porte, un à chaque poignet – celui de Hiémain, qui lui est familier ; et un autre, étranger, à l’autre bras.
Celui des femmes.

Préférant ne pas s’attarder sur la question, Mélusine interpelle plutôt un des neuf ou dix Fils des Ombres de l'assemblée, qui semble savoir où les mener ; celui qu'une voix a appelé d'un nom familier. « Tyr ! C'est toi ? Où va-t-on ? Je ne comprends pas ce qui se passe. Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ? » Comme si lui-même allait en savoir plus – il n’est qu’une création de son esprit, après tout ! Mais ce rêve semble avoir une logique, et la baronne est décidée à la suivre. « Tyr, ne regarde pas, mais… Il y a un homme étrange qui te dévisage. » Un homme blond, aux longues boucles, qui tourne le visage vers elle à cet instant précis, comme s'il comprenait qu'elle parle de lui, inclinant légèrement le menton comme pour la saluer. « Il est un peu effrayant d’ailleurs… » Nerveuse, elle regarde autour d’elle, cherchant la silhouette familière de son époux et de ses proches. « Hiémain… ? Les enfants ? » Où est son mari ? Caché sous les voiles d'un Fils des Ombres, lui aussi ?

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyVen 12 Jan - 19:41

Les yeux de Séverine se convulsèrent d'horreur à la vue du corps percé d'un trou béant de son mari qui tombait en chute libre vers le sol.  Elle ne put retenir un haut le cœur en voyant sa chair foudroyée par la foudre : elle n'éprouvait pas cette tendre affection d'une femme envers son amant, mais elle éprouva tout de même un léger pincement au cœur en songeant à son triste décès.  Et puis, on ne semblait pas rester mort très longtemps dans… dans cet étrange rêve, ce devait être cela oui.  Ses tristes et nobles pensées à l'égard de celui qui fut le compagnon de sa vie, même pour un bref moment, furent vite attirées vers de plus importantes contemplations : un chien de la Chasse qui les poursuivait tentait de s'en prendre à ses jupons et il était déjà bien suffisant qu'Agathe (Mélodie) lui en aie déjà volé un pour que de sales cabots ne se mettent à leur tour de la partie.  Elle releva ses jupes pour les protéger du danger et comme un mâtin allait lui croquer les mollets, il fut expédié dans un courant de vent au loin.

Séverine éprouva un extrême soulagement à se retrouver les deux pieds sur terre enfin et tandis qu'elle remettait de l'ordre à sa toilette et à sa coiffure, elle remarqua une fiole bien jolie qu'elle attrapa et referma avant  de la glisser dans l'endroit le plus sécuritaire qui soit : son corset bien ficelé sur sa taille fine.

Les contours du château dans lequel ils se trouvaient tous s'estompèrent rapidement pour prendre notablement beaucoup moins de grâce et une odeur pestilentielle accapara entièrement le nez de Séverine, ce qui la dégoûta profondément.  À quand les cerisiers en fleur sur un sentir romantique où elle pourrait marcher tranquillement plutôt que de devoir courir parce que poursuivie par une meute d'espèce canine grognante et enragée?

Surtout quand un homme très séduisant venait de faire son apparition.  Elle allait lui apparaître toute rougie et enflée par la course, elle qui n'avait pas une forme physique particulièrement adéquate à la pratique d'autant de sport extrême – entre la haute voltige entre les griffes d'un griffon et les courses de taureaux où ces derniers ont été remplacé par des mâtins aux crocs acérés, elle n'avait plus de repos – ce qui la fâcha profondément.  Après tout Martial n'était-il pas mort, rompant ainsi leurs vœux d'épousailles, la libérant donc de tous liens avec lui même si elle le voyait là-bas.

Suivant le mouvement, elle se mit à courir et ses yeux perçants repérèrent rapidement ce qu'elle cherchait : une crevasse dans le sol.  Elle prit bien soin d'y enfoncer le talon de son soulier afin qu'il se casse dans un bruit bien sec et net.  Juste devant ce beau blond nouveau venu à qui elle tenta de se rattraper pour ne pas chuter vers l'avant : elle n'avait pas semblant.

« Oh non!  Comment ferais-je pour fuir maintenant que mon soulier est ruiné! » pleurnicha-t-elle d'un ton un peu trop joué pour sembler vraiment sincère.  Elle exhiba sa poitrine blanche et découverte, dans l'espoir que cela inciterait l'homme à lui venir en aide.  Sinon, elle devrait courir pieds nus et l'idée n'était pas réjouissante.  Au besoin, ses chaussures pourraient au moins servir de projectiles : elle avait eu ouï dire que c'était une méthode approuvée contre les chiens de la Chasse.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyVen 12 Jan - 21:24

La froideur de la lame qui perçait son coeur, la chute, le sang. L'impression de glisser, de chuter à tout jamais, mais cette fois sans jamais se réveiller. Et puis, juste avant l'inconscience totale de la mort, froide, le choc de son corps qui disparaît, rempli d'une énergie incroyable qui d'une douleur incroyable réduit tout en cendres. Et enfin la perte, la mort, provoquée par cette formidable décharge qui l'avait achevé.

Soudain, le sol sous ses pieds dans un rythme effréné, qu'il n'avait pas conscience d'avoir adopté. Son souffle qui reprend, douloureux. Son corps intact, aussi couturé, imposant. Et ses mains, inutiles, tremblantes. Il savait qu'il pourrait ôter son armure, chercher la plaie laissée par la lame du pirate qu'il apperçoit du coin de l'oeil - et il le fera payer. Un jour. Il paiera. Oh, il chercherait sûrement, totalement perdu, s'il n'y avait pas sur ses trousses une horde de chiens affamés dont l'ombre se répercutait sur eux. Une meute plus sauvage et violente qu'une armée de mille hommes, qui claquait décidément des mâchoires bien près de lui. Pas étonnant, Martial devait puer la peur.
Courir, toujours courir, plus vite, suivre sur ces pavés qu'il ne connaissait pas le moins du monde, en gardant au fond de lui cette peur de mourir encore.

Heureusement pour eux, et remerciant ceux qui pouvaient influencer ce rêve - il avait l'impression d'avoir, là aussi, perdu la main sur le monde. Trop différent des échecs, cette sensation d'impuissance qui l'habitait le lui rappelait cruellement -, tout ralentissait la progression des mâtins. Un couloir imprévu. Des ... choses, qui n'avaient pas été humaines depuis bien longtemps et se dressaient contre eux, leur offrant des pions bons à sacrifier - de toute manière, s'ils étaient importants, ils reviendraient, non ? Tout comme les autres étaient revenus de leurs précédentes morts. La nuit qui les enveloppait. Les gens qui apparaissaient, dont une magnifique jeune femme vêtue avec la plus grande des élégances - il était à peu près sûr qu'il l'aurait remarquée, c'était bien la seule à être vêtue convenablement à la belliférienne. Peu importait.
Se fier à celui qui semblait mener le rêve, toujours. Le laisser aller plus avant, pour survivre... ou non. Une espèce de blondinet faible, lui soufflait son esprit, se tenait dans leur groupe, lui aussi apparu.
Se fier à celui qui menait le rêve, ce Tyr inconnu aux atours particuliers. Ignorer l'envie de balancer le pirate, qu'il apercevait au coin de son oeil - si près - aux chiens, ou en bas des escaliers.
Encore que... Une mort déshonorante. Une de plus.
D'un hochement de tête, il approuva ladite jeune femme. Parler...
Parler, ça serait encore trop étrange, dans ces raclements de griffe sur le sol inconnu, ces grognements de plus en plus proches.
Douleur dans sa poitrine. Regard assassin vers son meurtrier.
Il s'arrangera pour être avant lui.
Il a prévu quelque chose, enfant puéril qu'il était toujours. Son regard, ensuite, accrocha sa femme qui... Qui apparemment, ne trouvait rien de mieux que de pleurnicher à haute voix d'avoir cassé ses chaussures abracadabrantesques. Il n'allait pas la porter non plus !
Une preuve de plus, s'il en fallait une, que ce rêve n'était qu'un douloureux cauchemar. Il détourna le regard, la gardant juste au coin de l'oeil. Peut-être qu'il la porterait, si elle le cherchait vraiment.
Il suivrait le groupe, où qu'ils aillent. Quitte à en mourir encore.

Spoiler:
 


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptySam 13 Jan - 18:57

J’étais… en train de m’en sortir ?

Je voyais certains voltigeurs abandonner leurs passagers pour aller plus vite, et l’espace d’un instant, je crus que j’allais subir le même sort. J’étais inutile, moi, pour une bonne bataille. Mais l’homme refusa de nous laisser mourir, nous protégeant de la Chasse Sauvage pour nous conduire jusqu’à un refuge entre les nuages. Je ne savais même pas que ça existait, des endroits pareils. Peut-être que c’était juste un secret de voltigeur ? Les pertes étaient lourdes, mais nous nous en étions sortis. Pour combien de temps, je ne savais pas. Déjà, une brume peu rassurante envahissait tout, et je serrai mes bras autour de ma poitrine, étouffant un frisson d’effroi. Qu’allait-il encore se passer ?

Je n’eus pas le temps de formuler toutes les hypothèses possibles pour apporter une réponse à cette question que je me retrouvai en train de courir, aux côtés de ces mêmes visages, dont certains commençaient à devenir familiers. Derrière nous, toujours, la meute de la Chasse Sauvage suivait. Il fallait fuir, encore. Est-ce que nous allions nous en sortir cette fois ? Je n’avais plus un gentil voltigeur pour couvrir ma fuite et me protéger ; j’étais seule, le cœur battant, le souffle court, avec pour seul allié mes propres capacités. Autant dire que ce n’était pas grand-chose. Je n’étais pas taillée pour ça, moi. Ni pour fuir, ni pour me battre. J’étais plus habituée à tenir tête et à me servir de mes mots pour me protéger. Or, il me paraissait relativement difficile de parlementer avec ce genre de chiens.

A mes côtés, un jeune homme – l'imbécile qui se croyait beau – me déclara soudain qu’il avait vu un enfant par la fenêtre d’une tour. Je le regardai, interloquée, me demandant s’il avait conscience de notre situation. Nous étions poursuivis, et de près, par des chiens prêts à nous dévorer. Nous n’avions pas vraiment le temps de lambiner dans des tours pour aller sauver des gamins inconscients qui s’étaient perdus. Et puis, j’étais certaine que cet enfant allait s’en sortir. Il n’y avait pas de raison pour qu’il ne parvienne pas à courir se cacher comme tous les autres, n’est-ce pas ?

J’ouvris la bouche pour refuser, mais les mots restèrent bloqués dans le fond de ma gorge. Et si c’était Eponine, qui se trouvait là-bas, perdue dans cette tour, effrayée ? C’était sans doute, en tous cas, l’enfant de quelqu’un, d’une mère qui l’aimait et qui le chérissait. Si Ciara avait eu l’occasion de grandir, et s’était retrouvée dans cette situation, j’aurais probablement aimé que quelqu’un aille l’aider. Je hochai donc affirmativement la tête à l’intention de l’imbécile, incapable de comprendre tout à fait ce nouveau sentiment qui était né en moi, cette envie subite de risquer ma vie pour protéger celle d’un inconnu. Il avait l’air fort, mon compagnon, mais je n’étais pas certaine qu’il soit capable de grand-chose. Ce que nous ferions une fois dans cette tour, je n’en avais pas la moindre idée. Néanmoins, je ne pouvais pas juste continuer mon chemin comme ça, en ignorant cette situation.

Nous nous dépêchâmes, grimpant les escaliers d’une tour. J’espérais que cet enfant pourrait s’en sortir, qui qu’il soit. Alors que j’étais en train de réfléchir à un moyen de l’emmener avec nous sans prendre de risques, nous passâmes tout près d’une fenêtre. Je sentis quelque chose me pousser dans le vide, et je poussai un cri de surprise, effarée par ce qui était en train de se passer. L’imbécile… m’avait poussée ? Si je remettais la main dessus, je l’étranglerais bien. J'espérais qu'il allait au moins aider cet enfant.

Ce fut la dernière pensée qui me traversa l’esprit avant que je perde conscience.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Arsène de Sylvamir
Arsène de Sylvamir

Messages : 515
J'ai : 14 ans
Je suis : Le fils adoptif de Mélusine et Hiémain, protecteur auto-désigné de ses frères et soeurs.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine et Hiémain de Sylvamir. A la Cour des Miracles, aussi.
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptySam 13 Jan - 22:25

Courir. Ne pas s'arrêter, malgré le souffle court et le cœur qui bat bien trop vite, à l'unisson des pieds qui battent les pavés. Pavés ? Le petit Arsène – pas si petit, dans son rêve – reconnaît sans trop de peine l'endroit où se sont déroulés ses jeux d'enfants, un endroit familier et qu'il voit souvent dans ses rêves. Rien ne l'interpelle en vérité, dans ce rêve qui est comme les autres. Même l'urgence de la situation ne l'alerte pas : de nombreuses fois, il a rêvé qu'il fuyait, des gardes, des commerçants un peu trop près de leurs marchandises, des crocodiles même une fois. Ce rêve d'ailleurs ne s'était pas très bien fini, Arsène s'en rappelle bien.

A la suite des autres – quels autres d'ailleurs ? – il s'engouffre dans le passage secret, ne s'y attardant pas. Bien lui en prend lorsque les murs se rapprochent, leur laissant quelques minutes de répit. Ils ont échappé à la meute cruelle qui les poursuit mais cela ne durera pas, Arsène le sait. L'un des Fils des Ombres semble prendre les choses en main, avant de se faire intercepter par un homme qui, l'enfant le sent confusément, n'appartient pas réellement à tout ça. Quoi que tout ça puisse être. C'est probablement le rêve le plus étrange qu'il a fait jusqu'à présent, le petit Arsène. Pourquoi rêver de gens qu'il ne connaît pas ? De gens grimés en Fils des Ombres ? Et de… deux Mélusine ?

Il s'approche malgré lui l'adolescent, oubliant qu'il n'a plus vraiment les traits d'un adolescent. Grand et musclé, Arsène ignore totalement à quel point il ressemble à son oncle Melbren au même âge. Il est vêtu de fourrures kyréennes qui dissimulent tant bien que mal des vêtements dont la praticité ne laisse, en ces lieux, que peu de place au doute. C'est un voleur, le petit Arsène, un de ces Enfants des Miracles qui a passé avec succès les épreuves de la Cour.

Il peine un peu à comprendre ce qui se passe Arsène, alors que beaucoup devisent plutôt que de mettre au point un plan d'action. Une voix familière attire son attention pourtant et sans vraiment y penser, l'adolescent enlace Mélusine de Sylvamir, prenant bien garde à ne pas se blesser sur l'arc – l'arc ?- qu'elle a sur le dos. "Maman." Sa voix ne comporte aucunement l'hésitation qu'elle peut avoir lorsqu'il est réveillé : depuis bien longtemps, il appelle Mélusine ainsi dans ses rêves. "J'ai vu Aubrée et… Agathe ? Déguisée en toi ? Un peu plus loin." Il sait qu'Aubrée est la sœur d'Agathe, après tout, après le tour pendable qu'il lui a joué.

Un nouvel aboiement, un crissement de griffe et sans même qu'il y pense consciemment, un mur d'une bonne hauteur se matérialise derrière les gens assemblés, constituant un obstacle supplémentaire pour empêcher les chiens de la Chasse Sauvage d'arriver jusqu'à eux. Ils ne blesseront pas sa famille, hors de question. "Il a raison." Annonce le petit en faisant un geste vers l'homme qui a défendu les couleurs de la Ville Haute au Tournoi l'année dernière. "Vous ne voulez pas…" un geste de la main illustre bien ce qu'il faut faire, faire disparaître la menace. Maissi l'homme étrange aux cheveux blonds n'est pas décidé à les aider, Arsène sait qui les aidera.

Les petits fantômes familiers de la Cour, il les connaît bien. Il en avait peur, tout petits, mais ils sont désormais un signe qu'il a appris à considérer comme positif. "Nous devrions les suivre, ils savent par où passer." Ils savent beaucoup de choses, ces petits fantômes, il l'a appris Arsène. "Tu veux bien nous emmener là où on doit aller, s'il te plaît ?" Demande poliment l'enfant à l'une de ces mascottes informelles de la Cour des Miracles.

Spoiler:
 


Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptySam 13 Jan - 23:29

Lauriane n’avait pas été mécontente que Gaëtane ait pris les choses en main avec toutes ces créatures. L’impératrice devait avouer se sentir de plus en plus mal sur cette créature. Aurait-elle le mal de l’air ? Comment le saurait-elle, elle qui n’avait jamais volé ? Il valait clairement mieux ne pas y penser. Alors l’outreventoise garda sa tête enfoncée pendant tout le reste de leur voltige, contenant au mieux sa terreur. A quoi dut-elle de finir par poser les pieds sur le sol ? Impossible à savoir avec toute l’agitation qui avait régné mais leur groupe semblait avoir bien diminué… La respiration exsangue, c’est cette fois sans surprise qu’elle constata leur univers à nouveau se modifier.

Le corps, l’âme, le temps, tout se mêle de façon si fracassante et pourtant si parfaite que nul n’aurait pu douter de la véracité de tout ce qu’ils vivaient désormais. Lauriane se retrouve à courir, elle a déjà mal jusque dans son souffle… et pourtant, ne vient-elle pas de commencer ? Tout ça n’a plus aucun sens. Cette fois, elle ne prend pas la peine de chercher Gaëtane, l’urgence est trop grande. C’est comme une suite trop logique à tout ce qu’ils ont vécu jusqu’ici : la Chasse est toujours à leur trousse. Et cet endroit, ce n’est pas son domaine. Plus par pressentiment, les lieux lui rappellent Lorgol mais où précisément ? Certains s’y repèrent apparemment, alors elle préféra se taire et les suivre. Jusqu’à ce qu’un étrange personnage ne se manifeste et celui-là… Lauriane est certaine qu’il n’était pas là avant. D’abord, elle ne put que rouler des yeux devant les manières un peu grotesques de la duchesse de Bellifère. Celle-là alors… ne s’arrêtait-elle donc jamais ? Puis, les paroles du nouveau venu la laissèrent interdite. Il s’adresse à une personne en particulier mais cela lui glace le sang. Alors ce sont bien des rêves. Et qui serait-il pour en avoir une telle conscience ?

Leur petit groupe semble profiter de l’accalmie pour en débattre. Pour la plupart, c’est la confusion. Pour les autres, il faut repartir. Et avec cela, l’impératrice aurait plutôt tendance à être d’accord. Seulement voilà… Dans tous les précédents rêves qu’ils avaient affrontés, leur porte de sortie avait souvent eu un dénouement un peu plus subtil, pas toujours évident. Ce Tyr Orchamp était certainement cette fois celui qui était au centre de leur univers.

- Ce que nous cherchons est certainement quelque chose que vous êtes le seul à pouvoir atteindre, crut-elle bon de préciser, rouvrant enfin la bouche, à l’adresse du fameux Tyr qu’elle se souvenait enfin avoir vu, plus en arrière dans le temps, durant la partie d’échec. Elle avait sans le vouloir appuyé les dernières paroles du gamin qui les avaient rejoints eux aussi par on ne sait quel miracle.

Etaient-ils tous en train de rêver ? de façon conjointe ? Quelle magie serait alors à l’œuvre ? Quelle puissance aurait ainsi pu les lier ? Ou n’était-ce qu’un banal rêve de sa part ? Non, cela serait trop simple… En tout cas, ce qui était certain, était que seul ce Tyr les sauverait. Et c’était la seule chose à prendre en compte et il ne fallait pas plus tarder désormais. Et il fallait garder des forces et des moyens de survivre à ces chiens jusque là-bas. Cette fois, Lauriane, qui avait aperçu la chevelure flamboyante de Gaëtane, la rejoignit, posant une main aimable sur son épaule et la dardant de son regard concerné.

- Est-ce que ça va aller, Duchesse ?

Oui, Lauriane savait sans peine que Gaëtane était une femme très forte mais dans ce rêve, qui l’avait mise enceinte, ses forces étaient forcément réduites et elle s’inquiétait du temps où la cibellane pourrait continuer ainsi. Surtout que la mage avait dû utilisé pas mal de magie durant leur dernier rêve pour tenir en respect les chiens qui les attaquaient. Elle ne savait si l’énergie des mages liée à leur magie s’appliquait dans les rêves mais…

- N’hésitez pas, si vous avez besoin, ajouta-t-elle avec plus de sérieux que de compassion, mais Gaëtane savait comme elle se sentait concernée.

Durant la fin de leur route, elle ne la laisserait certainement pas tomber.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 0:52

Sans Sifaï, sûrement se serait-elle jetée dans le vide, à la recherche de Reja puis de Mayeul. Elle avait réellement failli la perdre il y a un mois de ça, et elle ne supporterait pas l’idée. Elle aurait échappé à l’étreinte de la cadette, si le décor n’avait pas changé de nouveau, si elle ne s’était pas subitement mise à courir, comme les gens qui la précédaient, cherchant des yeux des visages connus, des lieux connus. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait, maudissant les pavés irréguliers dans lesquels les personnes la précédant trébuchaient, tombaient même parfois, ralentissant les autres. Elle les bousculait sans vergogne aucune, les aurait piétiné si cela s’était avéré nécessaire – c’était de toute évidence une illusion, qu’ils vivaient. Dans la réalité, les gens ne revenaient pas à la vie, ils ne se transformaient pas en pièces d’échec pour mieux s’entretuer, ni ne se lâchaient dans le vide, pour alléger le poids qui les tirait vers le bas. Elle ne l’aurait sûrement pas fait, si les gens n’étaient pas revenus à la vie, précédemment. À moins d’une attitude l’ayant justifié.

Mais il était trop tard pour penser à cela. Elle courrait, pour le moment, comme tout le monde, tentant de se concentrer, de ne pas trébucher, comme les autres. De suivre ceux qui semblaient savoir où ils se rendaient. Elle n’était pas parmi les premiers mais se trouvait au milieu d’un groupe de fuyards, cherchant à voir Sifaï, Mayeul, Reja. Elle trébucha elle-même, à force de ne pas regarder où elle allait, et se fit la promesse de la retrouver dès qu’ils seraient arrivés à l’endroit où ils devaient se rendre. Où était-ce ? Elle n’en avait aucune idée, pas plus qu’elle ne savait où elle se trouvait. Elle l’apprendrait peut-être, tôt ou tard.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 1:29

Droite comme un i, tu es fière d’avoir pu contribuer à sauver le petit groupe grâce à tes entraves bien placées. Te pensant indispensable face au danger, tu abordes le nouveau rêve d’une manière nouvelle. Non pas que tu veuilles aider ton prochain, mais à présent dans ta tête, tu es obligée de le faire parce que sans toi, ils sont perdus. Parce que sans toi, la Chasse Sauvage les aurait rattrapés et enrôlés. Mais, ce n’est pas assez. Contrairement aux autres, tu n’as pas le coeur lourd d’avoir vu une bonne partie du groupe succombé. Des dommages collatéraux obligés pour que les plus forts puissent survivre. Tu hausses les épaules, tu n’as aucune peine. Même pas un peu.

Un homme prend les directives ce qui te déplaît.  Tu en as marre de courir, encore et encore, tu as mal au dos, tu as mal aux jambes, tu as mal aux pieds. Une fois dans les airs, une fois sur la terre. Quand tout cela s’arrêtera-t-il ? Tu en as plein les pattes. La Duchesse forte et battante était prête à abandonner, à quoi bon continuer ? Les morts renaissaient, c’était sans fin. Peut-être était-ce cela un cercle sans fin dont nous étions prisonniers, dont on ne pouvait s’échapper. Ou le seul échappatoire était de rejoindre la Chasse Sauvage.

« Je m’arrête ici ! J’en ai marre ! Que l’on me porte, mais je n’avancerai plus ! »  

Tu faisais ton enfant gâté, mais il suffit. De courir encore et toujours. C’était inutile. Tu baissais les bras, mais les dédales de la Cour des Miracles, les fantômes s’en était trop pour toi. A quoi bon courir après le vent ? Essayez de fuir l’inévitable ? Tu étais las de tout ceci.

« Continuez sans moi, Majesté. »
 
Tu étais bien décidée à ne plus avancer. Crapahuter dans les catacombes n’était pas vraiment ta tasse de thé, après un vol avec un griffon, tu n’en pouvais tout simplement plus. Maintenant,il y avait de la poussière, des toiles d’araignées, tu ne voyais pas vraiment l’utilité de continuer d’avancer dans ces dédales sans fins. On ne savait pas où on allait, on ne savait pas ce qui nous attendait. On avançait tels des aveugles, tu ne contrôlais pas la situation et cela te déplaisait. Tu n’avais aucune emprise sur la situation. A quoi bon continuer à avancer, nous allions re basculer dans un nouvel endroit où il faudrait encore courir…

Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Hiémain de Sylvamir
Hiémain de Sylvamir

Messages : 516
J'ai : 37 ans
Je suis : baron de Sylvamir, sénéchal et ambassadeur de la couronne kyréenne, voleur de la Cour des Miracles et ancien Fils des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et Astrid, duchesse de Valkyrion
Mes autres visages: Denys ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 1:40

C’est étrange. Il ne se souvient pas à quel moment il s’était éveillé, ni pourquoi il courrait à en perdre haleine au cœur des catacombes de la Cour des Miracles. Quand avait-il quitté son lit et la tour de Sylvamir ? Et pourquoi toute cette agitation autour de lui, cette assemblée hétéroclite qu’il n’imaginait pas voir un jour rassemblé sur les pavés protégés des enfants des Miracles. Pendant un instant, Hiémain se souvient alors de la veille, souvenirs confus et fatigués qui font sens, ou presque. Il s’était certainement endormi grâce à la potion de sommeil qu’ils avaient convenu d’acheter avec Mélusine pour se protéger de la Chasse Sauvage. Alors était-ce ça, un rêve ? Courir pour sauver sa vie, dans un lieu qui lui était plus que familier, qu’il connaissait sur le bout des doigts alors qu’il était encore Fils des Ombres, caché par le masque d’Isil faisant de lui son enfant adopté ? Tant de songes ressurgissaient  cet instant, alors qu’il cesse sa course là où la troupe semble s’amonceler. Si c’était un rêve, devait-il trouver logique la présence d’au moins une dizaine de Fils des Ombres, masqués comme lui autrefois par les ténèbres ? Il trouva cela pourtant bien étrange, jusqu’à ce qu’une personne interpelle l’un de ces sombres souverains et le nomme Tyr. Cette appellation manqua d’arracher un sourire au baron de Sylvamir, qui s’amusa à penser qu’il était curieux de songer à cet homme en plein rêve. Ceci dit, c’était aussi le cas pour beaucoup de personne qu’il reconnaissait plus ou moins, attifées de différente façon.

Lui même n’était pas en reste, bien que cela le différenciait très peu de la réalité. La barbe un peu plus longue peut-être, taillée à la mode des kyréens. Des vêtements tout aussi marqué par ses origines au cœur du duché du Savoir. Et ce lourd collier d’or, portant le symbole des sénéchaux de la couronne de Valkyrion… cette même médaille qu’il mettait si rarement. Pourquoi se voir ainsi au cœur d’un rêve ? Il l’ignorait bien, et cette simple pensée fut éclipsée lorsqu’il remarqua que son épouse était… double ? Oh bien entendu, il devina sans mal celle qui était sienne, si peu différente elle aussi, et réagissant à sa manière, éclatante. Cette fois, il eut vraiment un sourire quand il s’approcha d’elle. Rêver de Mélusine lui était si habituel. Après tout, n’était-elle pas son rêve ? Son avenir et ses espérances ? Le cœur de son esprit, à n’en pas douter, et il passa une main sur ses hanches en s’approchant derrière elle, pour la serrer près de lui.

« Je suis là. » Elle était son espoir et sa lumière. Il était son ange gardien.

Mais curieux rêve que celui-ci, qui ne permettait point de s’attarder à quelques douces câlineries. Derrière, pas si loin que ça, il entendit le hurlement des chiens de la Chasse Sauvage, si reconnaissable… Ainsi, leur souvenir ne pouvait s’éclipser, même au cœur des rêves. Sans tarder, il attrapa la main de son épouse, remarquant rapidement qu’à son poignet, un étrange bracelet de mariage résidait. Ce n’était pas le sien. Etait-ce important. Il jugea en l’instant que non et la pressa d’avancer.

« Nous devons y aller ! »

Au fond de lui, l’intime conviction de fuir lui était soufflée. Et curieusement, il savait où il devait aller. Pourtant, alors que le groupe avance, une muraille se forme, et il reconnaît celui qui vient de l’ériger. Plus vieux que celui qu’il connaît, et un instant il doute. Melbren ?

« Arsène. » Le doute ne dure pas. Mais il ressemble tant au petit frère de son épouse.  « Suivez moi ! Il y a un lieu dans ces catacombes où nous devrions pouvoir être en sureté. » Ce lieu qu’il avait vu plusieurs fois dans la réalité. Cette crypte si secrète que les profanes de la Cour ne devaient pas connaître… Qu’ils ne devaient jamais connaître. La Chasse pourtant les poursuivait, et quand bien même était-ce un rêve, le baron de Sylvamir n’allait pas empêcher les malheureuses victimes d’avancer avec eux. Alors dans le dédale des souterrains, Hiémain les guida, sans jamais se tromper, jusqu’à ce qu’à la fin du couloir où une porte fermée les y attendait.

Spoiler:
 



Cette âme est pleine d'ombre, le péché s'y commet. Le coupable n'est pas celui qui y fait le péché, mais celui qui y a fait l'ombre — Victor Hugo.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 15:47

L'attente te paraît interminable et tu ne rêves que d'une chose, secouer tout le monde pour les réveiller et les sommer de vous mettre en lieu sûr. Pourtant, l'arrivée de cet étrange personnage semble susciter l'intérêt de tout le monde et même toi te pose beaucoup de questions. Mais il y a des moments pour y répondre et d'autres pour fuir une Chasse qui vous poursuis. Même si vous êtes dans un rêve. Tu préfères ne pas courir le risque. Autour de toi, ceux qui ont partagé les rêves affluent, l'air inquiet. D'autres préfèrent ne pas s'arrêter et continuent de courir. Tu reconnais juste à temps les formes pulpeuses de la Duchesse de Bellifère qui se jette en geignant dans les bras de l'inconnu. Au fond de toi, tu ne peux t'empêcher t'esquisser un léger sourire devant cette scène abracadabrante. Tu as beau apprécier Séverine de Bellifère, tu as pu vite cerner le côté très théâtre de ce personnage. Elle n'est pas Cielsombroise pour rien, nul pourrait prétendre le contraire. D'un côté tu l'as comprend. Tes pieds te font aussi affreusement souffrir. Courir n'est guère approprié pour une noble dame. Et c'est justement pour cette raison que tes pieds délicats ne chaussent que des talons. De loin, tu aperçois également l'arrivée de Lauriane de Faërie, qui aime toujours autant faire son intéressante et montrer à tout le monde qu'elle est là. Elle est accompagnée de Gaëtane de la Volte, pour qui tu nourris un certain respect secret, mêlé à de l'envie. Tu es bien au courant des us et coutumes du duché de Cibella pour l'avoir étudié et ce peuple gouverné par les femmes berce en toi des espoirs qui ne peuvent mourir. Peut-être toi aussi pourras-tu gouverner, comme elle le fait. Même si son caractère paraît bien plus immature que ce à quoi tu pensais.

Mais ce n'est pas le moment d'y penser. Tu vois Hiéman de Sylvamir leur indiquer une route et n'attend pas plus longtemps pour le suivre. Comment sait-il où aller, tu ne sais pas, tu le soupçonnes et préfères faire taire ce sentiment en toi. L'heure est surtout venue à la fuite et il semble savoir où vous pourriez être en sûreté. Tu n'attends pas plus longtemps pour le suivre, bien désireuse d'échapper une fois pour toute à cette traque qui ne semble pas avoir de fin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 17:14

Pas le temps de penser à la femme que j'avais guidé vers la fenêtre de la tour, elle devait sûrement être déjà morte de toute façon. Aussi vite que le pas de course, tout s’enchaînait à un rythme fou, un rythme que la Chasse derrière devait épouser certainement aussi. Rien ne me laissait le temps de penser au prochain mort sur ma liste... des couloirs apparaissaient, des portes s'ouvraient quand d'autres non. Et l'on devait continuer de courir, plus bas, toujours plus bas. Comme si on était déjà pas assez épuisé, ne pouvait-il y avoir un pont-levis suffisant pour arrêter nos poursuiveurs et souffler un peu une bonne fois pour toute ? Et me laisser contempler qui avait perdu la vie par la même occasion ? Non... fallait croire que non.

J'avais poussé un cri devant les squelettes qu'une personne avait levé et contrôlé. J'avais hurlé même à deux reprises en attrapant le bras d'une femme (qui que tu sois, je t'aime). Cela m'avait convaincu de courir plus vite. Je les voyais comme plus dangereux que la Chasse ou au moins au même niveau. C'était dégoûtant. Effrayant. Morbide. Pire que dans mes écrits qui faisaient pisser les enfants au lit – et je ne parlais pas de moi, non !

Et puis voilà qu'un blondinet trouvait le temps de se présenter et de faire des révérences – non vraiment fallait revoir l'ordre des priorités de certains. Il indiquait même qu'il s'agissait d'un rêve... ça avait le mérite de nous fixer enfin, enfin ça me fixait moi, sauf que si c'était un rêve, pourquoi s'adressait-il à un autre que moi ? Non parce qu’on devait être dans un de mes cauchemars, un énième, sinon je ne comprenais ma présence ici.

Bref j'étais bien perdu, encore une fois. Et je constatais avec horreur que certains n'avaient plus goût à la vie – comme moi en un sens, encore que trois morts m'avaient suffit – puisque la dame au décolleté plongeant préférait draguer et parler chaussure de façon ridicule.

« Ridicule, autant vous rendre utile comme votre mari en vous sacrifiant pour la bonne cause. » Indiquais-je en la poussant. J'étais la bonne cause. Si elle souhaitait mourir avec le blond c'était son problème. J'avais décidé de prendre les escaliers et de profiter des moindres choses pouvant assurer ma survie. Et mon regard se posa sur l'une d'elle. Elle n'en pouvait plus de courir disait-elle, mais elle le ferait. Pour me servir de bouclier face au duc ressuscité qui se trouvait sur mon chemin.

« Nous y sommes presque, accrochez-vous ! Gnih ! » Et j'attrapais la chose geignarde. Je parvins même à la hisser sur mon épaule – Mirta seule sait comment - comme un vulgaire sac de nourriture qu'on monte sur l'Audacia. J'étais surpris de ma force et convaincu que Liselotte aurait applaudit cette dernière. C'était pas un poids plume, mais elle ferait l'affaire.

« Ne bougez pas, je nous sauve les fesses, Madame ! » Et mon bouclier (nouveau) et moi fonçâmes au devant, bousculant au passage et suivant les guides. Je trouvais même une seconde pour accrocher le regard du duc avant de me détourner de lui et de poursuivre ma route – complètement crevé. Je transportais le poids du monde sur mon épaule, poids du monde que j'ôtais sans douceur une fois devant la porte – fermée.

Qu'on l'ouvre et qu'on s'échappe !

« Ne vous inquiétez pas, elle va s'ouvrir ! »

Indiquais-je à la duchesse en l'aidant à se remettre bien droite, dans le but qu'elle bloque le chemin du belliférien si jamais il lui prenait une zine de me trucider à un pas de voir le bout du tunnel.


hrp:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 17:37

Il chute, encore et encore, comme si cela n'allait jamais s'arrêter. Il commence à suffoquer et s'agite, mais peu à peu la réalité se déforme et le paysage change. Encore. Et tandis qu'Aaron reprend sa respiration à grand bruit, encore ébahi par le changement radical de situation, il découvre un nouveau lieu. Encore.

Le même petit groupe est toujours là, mais il court cette fois-ci. Il court pour échapper aux chiens qui les ont suivis. Aaron sent la lassitude le gagner devant cet interminable mésaventure qui les porte de lieu en lieu, de danger en danger sans jamais s'arrêter. Il se sent vide après la chute qui aurait dû lui être mortelle, il est perdu. Comme s'il retrouvait un peu son corps abîmée par l'épidémie. Quel bonheur, pourtant, de pouvoir courir rapidement sans manquer de s'écrouler. Si seulement la mort n'était pas si proche, prête à bondir au premier faux-pas.

Il y a des gens devant, des gens derrière. Le chevaucheur n'a aucune idée du lieu ou de la direction qu'il prenne ; il suit simplement les personnes devant lui. Il capte des bribes d'informations, mais les relègue loin dans son esprit. Il ne songe plus qu'à une chose : fuir, encore, jusqu'à trouver le répit. Il ne prête même pas attention aux fantômes et aux étranges évènements que le groupe rencontre. Non, il court, poussant parfois les gens qui le précèdent sans ménagement pour leur redonner de l'impulsion. Ils n'ont pas le droit de faiblir, car s'ils le font, c'est toute la queue du peloton qui subira les conséquences.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 175691TitreAaron2
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 183231Quintal6
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 512835TitreAaron1
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 LabyrintheOcean
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 EmptyDim 14 Jan - 18:28

Enfin, les choses bougeaient, grâce aux gens qui, décidément, n'étaient pas là avant, Martial en aurait mis sa femme en jeu... S'il aimait jouer, et encore, pas sûr qu'elle lui rapportât grand-chose malheureusement. Et puis il n'était pas extremement parieur, le duc de Bellifère, surtout quand il y avait des chiens qui menaçaient de les dévorer. Surtout quand, en plus qu'il y ait apparemment un doublon dans les nouveaux arrivants - et que l'une semblait être une connaissance des Martel, ce qui détacha un peu Martial du fait qu'elle soit admirablement bien vêtue, et que sa femme se livrait à des choses absolument indignes de son rang... Et que des murs apparaissaient sans raison.
Enfin, le plus gênant, ça restait tout de même le fait que l'autre ... gougnafier, passe en portant sur son épaule la duchesse de Cibella d'une manière qui l'aurait rempli de fierté s'il eût s'agit d'un belliférien qu'il estimait... Et non d'une sombre travestie qui se rêvait pour une pirate, en emportant une femme qui pensait pouvoir gérer un duché. Non mais on avait tout vu.
Sa vengeance prenait forme, bouillonnante et fulminante dans son esprit. Il ne voulait pas le laisser s'échapper, il sentait que s'il le tuait, là, peut-être pourrait-il enfin avoir l'esprit moins embrumé.
Peut-être.

Il suivit le groupe, tout en gardant un oeil sur le pirate qui continuait d'avancer à bonne allure, tentant de le distancer il en était sûr ! De temps en temps, il prêtait attention aux bruits en arrière, les chiens qui couinaient et jappaient, ronflements annonciateurs de leur fureur. Il s'en souviendrait. Oh que oui. Si même dans les rêves ils venaient les chercher, tous, ici, seraient certains de s'en souvenir. De la manière dont ils avaient combattus dans des mondes qui ne faisaient sens qu'aux yeux de ceux qui les connaissaient déjà. Déchirés, souillés par la Chasse et quelquefois par leur présence.
L'enfant méritait-il de mourir ? La question se posait, alors qu'enfin ils arrivaient à la porte. Pour une vengeance aussi singulière, aussi rageuse que la sienne ? Martial n'avait pas pu se résoudre à le tuer, à lui faire lâcher prise. Mais il avait la certitude qu'il reviendrait, là encore. Encore une fois.
Ce serait une mort punitive. Et puis, jusqu'à preuve du contraire, il était le seul qui le savait enfant, pas vrai ?

"Tu oses te cacher derrière une femme ? Pathétique." gronda-t-il. Il était si proche... Il se glissa entre des gens, juste pour atteindre le petit. Son poing partit, frôlant de peu la tête de la duchesse, mais ne manquant pas du tout le visage du jeune homme. Violent.
Ca faisait du bien.
Il frappa, encore et encore, attendant juste qu'il trouve l'inconscience. S'il mourrait, ça ne serait pas de sa faute... Voyons.
On n'avait pas idée de s'endormir si près du but, songea-t-il en le laissant en très mauvais état, s'excusant platement auprès de la duchesse, froidement.

Spoiler:
 


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: