AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -33%
Seagate Portable 2 To, Disque dur Éxterne ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 21 Jan - 16:33

Gaëtane fut surprise par le comportement de Tim, elle hésitait entre râler et se laisser faire. Finalement, même si en cet instant précis la Duchesse ressemblait à un sac de patates, au moins elle ne faisait plus d'efforts pour marcher, courir, fuir ! Et, il ne fallait pas se le cacher c'était agréable !

« Ai-je l'air de m'inquiéter. »  Lança-t-elle plus dédaigneuse que jamais. Le stade de l'inquiétude était terminé depuis que Gaëtane s'était rendu compte que les morts revenaient à la vie et que la boucle semblait sans fin. Elle était à un stade de renonciation et de déni avancé. Il était juste temps de se réveiller, tout ceci ne pouvait pas être réel. À nouveau sur ses deux pieds, elle remit sa robe correctement et sa couronne bien droite.

« MAIS ENFIN, comment osez-vous ? »  gronda Gaëtane à l'instar de Martial qui attaqua Tim en frôlant sa tête. Ces hommes, aucune manière... « Faites plus attention, je vous prie, à l'avenir ! »  La Duchesse devait être toute rouge de colère envers le Duc de Bellifère qui faisait honneur à tout ce que Gaëtane pensait de bien à son sujet.

Elle n'a pas le temps de vraiment en dire plus que Tyr les trahit tous, enfermés et prisonniers, la Chasse Sauvage s'abat sur eux. Gaëtane tente d'entraver les assaillants, mais ils sont trop nombreux. Elle ferme les yeux attendant son sort. Elle avait baissé les armes déjà depuis le début du rêve.


***

Arrivant dans ce nouveau rêve, Gaëtane manqua de tomber, titubant, affaiblis par les événements passés. Lauriane s'éloigna et la Duchesse soupira de lassitude, ils n'étaient plus sur la terre ferme encore une fois. Ô joie, ô désespoir ! Elle suivait tous les gestes de Lauriane, elle esquissa un sourire quand elle vit Lauriane essayait de gifler Tyr. Oh, ça il le méritait ! Mais, Lauriane était bien trop sage pour faire une telle chose. Reprends-toi Gaëtane ! lui souffla une petite voix dans sa tête. Alors, elle s'avança avec les autres, aux côtés de Lauriane, Mélinda et Aaron témoin des agissements pitoyables de Tim et de la colère d'Octavius et Mayeul à son égard.

« J'en entraverai autant que je le pourrais. »   Elle accompagnait ses paroles d’un oui de la tête.  La tension était palpable et on sentait bien que c’était un peu le dernier espoir et qu’il fallait tous s'unir pour la dernière fois.

Vu l'échec cuisant dans le précédent rêve, Gaëtane n'y croyait pas vraiment... mais, auparavant elle avait été surprise, elle ne s'attendait pas à ce que Tyr leur tourne le dos de la sorte. Là, elle était en alerte et prête à intervenir.  C’était sans compter une douleur aiguë la saisissant au ventre, au début elle crû à une nouvelle maladresse de Tim, une boule de canon venant de déchiqueter le bras d’Octavius, Gaëtane pensa être une nouvelle victime de son imbécilité comme la princesse Sixtine avant elle. Apparemment, non… Elle lâcha dans une stupeur assez immense, sans vraiment s’en rendre compte :

« Le bébé… »  

Elle l’avait tellement attendu cet enfant. Elle avait tellement voulu ressentir ces sensations. Ce n’était pas le moment, là de suite. Et Gaëtane pestait contre elle-même ou sur son être onirique c'était bien le moment que tout ceci se déclenche...

Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin
Shahryar Khamsin

Messages : 419
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 21 Jan - 17:01

Ses mots semblent faire réagir certains, leur rappelant ces objets qu’ils avaient effectivement bel et bien récupéré au cœur de ces étranges rêves. Lui même n’en a pas, mais le regard que lui rend sa cousine Reja ne peut le tromper. Elle est certes dernière à donner l’objet caché dans les plis de ses vêtements, mais au moins, les quatre trésors sont entre leurs mains, découvert aux yeux de tous. Sont-ce bien les objets qu’attendaient l’homme blond qui les avait finalement mené jusqu’ici ? Une poupée ? Une partition ? Une clé ? Une fiole ? Il l’ignorait bien l’assassin, mais il n’y avait pas le temps de s’interroger vraiment. A l’extérieur, sur le pont, la Chasse Sauvage s’agitait une fois encore, cherchant à les dévorer et faire cesser leurs actes… Les combattants devaient retarder les chiens, Shahryar était plus que d’accord avec ça et il observa la femme pirate, Quinille, prendre le commandement et faire apparaître des armes dans les mains de chacun. Celle de l’Adepte tenait toujours son sabre, et de l’autre, il tenait la partition que lui avait tendu Reja puis la posa sur l’orgue, à l’endroit qui était sien.

« Tout est là, dépêchez vous de faire marcher tout ça avant que la Chasse nous dévore tous ! »

Il n’allait pas pouvoir aider pour la musique, mais retarder les mâtins de la Chasse Sauvage, il pouvait le faire sans mal. Bien que ceux-ci n’étaient visiblement pas leur seul danger… Ce satané gamin, quel imbécile. Le tir du canon résonna dans tout le pont inférieur, libérant une nouvelle voie pour ces horribles créatures. Le trou béant dans la coque permettait à ces chiens autant qu’à l’eau d’entrer… Sans compter que de nouvelles victimes étaient à déplorer. Si les corps percutés et explosés par le canon ne le choquèrent guère l’assassin, il garda en tête de possiblement faire payer à cet imbécile de pirate qui méritait bien toutes les morts subies précédemment. Fonçant vers les autres combattants, il planta sa lame dans la tête d’un des chiens, aspergeant un peu plus sa tenue sanguinolente. Bientôt, d’autres viendraient, encore et encore, comme un raz-de-marée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 21 Jan - 17:35

Mais c'était que ce pirate était incroyablement con ! Ah, il le valait, le qualificatif. Sérieusement, il n'y avait pas d'autre mot pour décrire l'absurdité intense de tout ce qu'il venait de faire, à la suite. Encore, la femme, qui devait être celle leur ayant collé une arme dans leurs mains, semblait avoir un peu de jugeote. Mais l'autre, le sacrifice rituel, là, mis à part mourir et perdre un peu de son enfance à chaque rêve - et, apparemment, ne pas avoir la moindre idée de ce qu'il faisait, au passage... S'il n'avait pas eu une utilité quelconque dans ce rêve-là, Martial s'en serait débarrassé.
Encore. Au moins c'était un métier d'avenir, dans les rêves. Lorsque la lame se matérialisa dans sa main libre, de manière à ce qu'elle n'apparaisse pas plantée dans le ventre de Séverine - partie la plus importante de son être, voyons -, il hésita à peine. Il se devait de la protéger, oui. Mais s'ils restaient là, à la merci de l'autre pirate inconscient qui les bombardaient joyeusement - il avait bien vu le boulet s'exploser dans les gens, les souffler comme ce jeu intriguant où une boule attachée à un poteau venait à frapper des quilles. Il avait vu, le massacre.
Les pauvres morts reviendraient, encore.
Mais ça n'empêchait pas de se dire que c'était un horrible massacre.

Un horrible massacre, qui laissait la vivenef qui les transportait mal en point. Pirate inutile, va. Gamine travestie à la limite. "Mais quel abruti." siffla-t-il entre ses dents. Son regard se porta à nouveau sur Séverine. "Restez en arrière. Avec un peu de chance... " Vous en sortirez vivante. Il la laissa, là, sans se retourner, sans s'en occuper, au milieu du groupe, en espérant qu'elle parvienne à vivre. Que la mélodie, la poupée, peu importe l'énigme, réussisse.
Il n'avait jamais été homme de réflexions intenses, de toute manière.  
Il n'était qu'homme de combats, aussi bien gagnés que perdus. La lame entre ses mains, il rejoignit les combattants d'un pas rapide. Ce n'était qu'un rêve. Comme les autres, s'il mourrait, il reviendrait.
Et, derrière eux, l'énigme résolue qui ramènerait l'Accord. Au moins toutes ces morts, auparavant, ne serviraient pas à rien s'ils y arrivaient. Si les gens qui pouvaient agir le faisaient.

Spoiler:
 


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 21 Jan - 17:40

Quelle erreur de penser à des canons… Quelle grossière erreur, quand tu vois comment le pirate en a fait usage. Une partie de votre groupe et de l'équipage se retrouve tuée ou blessée plus ou moins gravement par sa canonnade impromptue. Le pirate en semble mortifié et les sentiments contradictoires que tu ressens te font voir rouge alors qu'il se recule jusqu'à l'orgue en vous disant de faire ce qu'il faut.
La bonne blague.
Tu n'as cependant besoin de rien dire : l'homme qui t'a pris pour la comtesse de Rivepierre – par tous les dieux – se charge de lui faire savoir le fond de sa pensée et Mayeul le menace en bonne et due forme. Bien.

Tu accèdes à la requête si délicatement adressée par Grâce et fais appel à tes souvenirs pour faire apparaître sa griffonne. Elle n'aura pas une grande marge de manœuvre, mais elles feront sans doute beaucoup de dégâts à elles deux. Tu jettes un œil au pirate, qui semble sous le choc, tu cherches Ross des yeux, mais ne le trouves pas. L'eau monte doucement à tes pieds, glacés à présent. Quelque chose te pousse à retourner vers l'orgue alors que les molosses arrivent.

Tes instincts te hurlent de faire quelque chose. Tu accroches le regard de Taliésin et tu accélères le pas. Tu tentes de te rappeler ce qu'il a dit, avec les aboiements en fond. La musicienne. La musicienne d'abord. Ton regard parcourt les objets et tu saisis la poupée, que tu poses sur le siège. Tu fermes les yeux en tentant de retrouver le deuxième élément. Tu te souviens de la clef, en troisième place. « Bon sang, le deuxième… » Une voix te souffle la mélodie et tu lui exprimes brièvement toute ta reconnaissance. Tu places donc du mieux que tu peux la partition à l'endroit prévu. Tu récupères la fameuse clef, compagne de ces cauchemars, et tu ouvres l'instrument en forçant. Tu retires la clef pour découvrir complètement le clavier et t'empares de la fiole, perplexe.
Tu n'as aucune idée de quoi faire avec ça.

La jeune femme a parlé d'un souffle puissant à l'intérieur. Tu ne sais absolument pas où le placer, si tant est que c'est sur l'instrument que ça s'utilise. Tu paniques un peu. Alors tu jettes un regard implorant à Taliésin, qui ne dit mot. Puis, soudain… tu sais ce que tu vas faire. Mais est-ce vraiment la meilleure des idées ? Un autre regard à Boucles d'or et ta détermination se renforce. Alors tu inspires et tu saisis le bouchon. Les chiens sont là et commencent à foncer dans le tas. Tu forces. Tu entends des cris. Et, enfin, tu réussis à libérer ce fameux souffle puissant, qui te fait reculer sous sa force.

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 21 Jan - 19:56

L’injonction de Gaëtane détourna quelques secondes son esprit du combat, mais ce n’était pas le moment. Une vague de panique qui s’ajoute déjà à l’accélération du combat. Un mouvement forcé pour éviter le bond d’un des chiens la ramena bien vite dans le présent. Cela n’en finirait pas. Alors que le combat venait juste de commencer. Ses pensées désordonnées essayaient de se rassembler tant bien que mal. Quel était cette histoire d’objets à rassembler ? Elle se souvenait vaguement avoir effectivement entraperçu certainement personne se saisir de pièces à conviction de leurs différents rêves mais sur le coup… Cela lui avait semblé assez anodin. Quelle importance cela pouvait-il avoir pour réussir à ramener cet « Accord » ? Le nom sonnait… vaguement familier, sans qu’il ne lui semble l’avoir entendu. Ou si cela avait été le cas, c’était au détour d’une seconde d’un temps qui servait en fait à autre chose. Inopportunément, Lauriane se déconcentrait. La fatigue l’envahissait. Sa lame avait à peine réussi à pénétrer dans le flan d’un des chiens comme son corps avait maladroitement pivoté. Elle ne pouvait le finir qu’il lui fallait faire une autre embardée pour en éviter un second.

Se stabilisant gauchement, elle dut faire une pause pour respirer quelques secondes. Secondes où le corps de Sixtine, sur le pont, se répercuta sur ses iris. Elle était morte ? Et ça ne semblait pas être le fait des chiens, mais plutôt du boulet de tout à l’heure. Quelle horreur… Elle ne portait pas la princesse dans son cœur mais sa mort était d’une telle débilité. Cela suffit certainement à renfler la colère qu’il fallait dans ses veines pour repartir à l’assaut.

Pourtant, comme un clin d’œil, Lauriane aperçoit l’une des créatures qui bondit vers Aaron. Le chevaucheur outreventois a laissé une marque dans son esprit. Elle se souvient nettement de sa chute il y a quelques rêves de cela. Pas cette fois. Elle était impératrice, c’était son rôle de les protéger. Instinctivement, Lauriane s’interposa sur la trajectoire du molosse. Sa lame entama un arc vers le bas afin de lui entailler le ventre. Cela fonctionna mais elle observa avec horreur la patte griffue de la créature s’abattre sur sa gorge et la lacérer. Abasourdie, elle sentit son corps chuter en arrière, comme ses doigts tenter faiblement de tâter les ouvertures traînantes d’où s’échappaient déjà son sang, et comme… un souffle, incroyable, perçu de loin, qui s’engouffra en sens contraire dans ses cheveux.

Ça n’a déjà plus d’importance. Elle se sent partir et les sons ne sont plus qu’une cacophonie. La douleur est omniprésente. Sa respiration entravée. Alors… ça ressemble à ça de mourir ?

Résumé :
 


Dernière édition par Lauriane de Faërie le Dim 21 Jan - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 21 Jan - 20:22

Le son étouffé des mâtins est comme une douce mélodie. Ils sont certainement nombreux à mourir à l’extérieur. Certains innocents aux carnages précédents, d’autres directement responsables. Mes mains effleurent les artefacts d’un autre temps qui me cernent, rêveuses. J’ai protégé les miens, et les secrets les mieux gardés de la Cour des Miracles. C’est tout ce qui importe à mes yeux.

Je me fends d’un sourire désabusé à l’adresse de Taliésin, ce barde mystérieux, ce voyage onirique… Il fait preuve d’un respect qui est tout à son honneur envers l’orgue central de la crypte. Je commence à douter que tout ceci est un rêve. Comment aurais-je pu imaginer ce que contenait cette pièce ? Je ne suis pas Fils des Ombres, malgré ce masque qui dérobe mes traits à mes semblables, que je retire momentanément pour leur faire face. Je suis Tyr Orchamp, « Parle-d’Or », ancien Maître-Stratège devenu Second des Ombres. Et lui, Taliésin, ne fait pas partie des personnes qu’il m’a été donné l’occasion de côtoyer. Un rêve ne peut retranscrire que des visages connus, et surtout, que l’on se rappelle. Il n’invente pas grand-chose. Alors qui est-il, au fond ? Je voulais en percer le mystère, en l’invitant ainsi à jouer. Ce murmure promet bien davantage. C’est presque le moment…

La brume, encore. Je ferme les yeux, sachant désormais à quoi m’attendre. Je les rouvre sur un paysage bien différent, aux prises avec les vents et les flots. Je m’accroche au bastingage de la Vivenef. Mon regard balaie l’horizon, mes muscles tendus en prévision du nouvel affrontement à venir. Ils sont encore là. La Chasse Sauvage parvient à nous suivre n’importe où, comme un cauchemar éternel. Le masque est à nouveau en place, comme une protection dérisoire. Je suis à nouveau proie, et non plus prédateur. Ce rêve est celui de pirates, pas de voleurs. Je commence à comprendre de quoi il en retourne, précisément quand Taliésin prend la parole. Au creux de nos rêves se cache un autre secret, bien plus ancien. L’Accord… Ce voyage a une finalité, et chaque songe a apporté sa pierre à l’édifice. Mais oui. La lumière se fait dans mon esprit à chaque pièce rapportée. La poupée. La partition. La clef, et enfin… Cette fiole. C’est évident !

C’est dans un ensemble confus que chacun s’active, pour repousser la menace et résoudre ce mystère. Je comprends la détresse du jeune pirate qui exige des réponses. Nous les voulons tous, et quitter ce songe sans fin. Mais nous avons enfin des solutions. Je souris lentement sous mon masque, alors qu’il s’insurge à son tour contre les morts perpétrés, fort d’un nouveau pouvoir. J’imagine sans mal à quel point la vengeance est tentante, et me tient prêt et silencieux. D’autres en jugeront de même envers moi.

Mais apparemment, pas cette femme en tartan. Elle est lucide et appliquée, désireuse de résoudre cette énigme. J’aimerais l’aider, et une lame se matérialise peu de temps ensuite dans mes mains. Bien… Voilà une autre façon de le faire. Je peux gagner du temps. L’arme au poing, la paix m’envahit. Ce sont les vieux réflexes, de guerrier et de stratège, qui prennent le pas. Des canons, des golems d’algue… Nous sommes prêts.

Je manque presque de découper la main qu’envoie Lauriane dans ma direction, et la repousse sans ménagement. Elle vient de me traiter de… ? Je lâche un rire, presque amusé. « Que doit-on dire de vos jeux de pouvoir, impératrice ? Je protège les miens, envers et contre tous. Seriez-vous capable d’en faire de même ? Cette couronne, le pouvoir même, paraissait vous importer plus que la sauvegarde de ceux placés sous votre responsabilité. »

J’entends un premier tir de canon, trop près. Une roulade sur le côté me permet d’échapper à une mort violente, mais brève. Le souffle me propulse contre le bastingage et manque de me faire passer par-dessus bord. Un autre réflexe inconditionné maintient ma lame en main, et j’entaille un mâtin qui voulait profiter de l’occasion pour m’achever. La Vivenef commence à pencher, quand l’eau s’engouffre. Tout s’accélère… C’est le moment de vérité.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 TitreTyr1
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 QTGsqxW0_o
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 CoffreChef
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 LabyrintheCuriosite
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyLun 22 Jan - 23:31




Intrigue 3.1

D'Accord et de Chaos

31 janvier 1003



Intrigue animée par Aura·








Septième Tableau

L'Accord et le Chaos



Et la fiole s’ouvre.
La fiole s’ouvre, et le vent souffle dans l’entrepont d’artillerie de Symphonie, s’engouffrant dans le sommier de l’orgue, qui se met à émettre un grondement sourd. Soudain, la gitane s’anime, devant la console ; l’air vibre un instant, comme sous l’effet de l’instrument, et soudain c’est une femme qui se tient assise sur le tabouret, et qui effleure le parchemin du bout des doigts. Merveilleux automate d’un temps révolu – avec adresse, elle fait courir les doigts sur le clavier ouvert, jouant des pieds sur les leviers de l’orgue, et la mélodie résonne, plus forte et plus puissante au fur et à mesure que le vent se renforce. La musicienne joue la mélodie, autorisée à chevaucher le vent ; et sa musique traverse l’espace et le temps. Juste quelques instants, avant que la vivenef en perdition ne coule et que les limites du rêve ne se délitent, mais cela suffit : tous ceux qui étaient là ont senti quelque chose les traverser, comme les doigts immatériels d’une musique chargée de magie, et c’est le continent tout entier qui vibre soudain lorsque l’Accord brise enfin ses chaînes.

Il n’y a pas de son, il n’y a aucun chant – juste cette vibration qui pulse un instant, annonciatrice du retour que l’on n’attendait plus, d’une magie que l’on croyait perdue.
Mais la Chasse l’entend.

La Chasse l’entend, et tandis que les dormeurs plongent dans des rêves dénués de magie pour terminer leur nuit, le Destin observe avec attention les fils de la Tapisserie s’entremêler tandis que passent des heures cruciales.

Au petit jour, lorsque les servantes de la princesse Sixtine d’Ibélène chercheront à entrer dans sa chambre pour l’éveiller car elle ne répond pas aux appels à travers la porte, il faudra d’abord l’ouvrir à la hache, car elle sera verrouillée de l’intérieur.
Et vide.
La princesse Sixtine a disparu sans laisser trace ; au pied de son lit, un tas de cendres froides n’offre aucune explication.
Ces cendres étaient naguère une élève de l’Académie, dont le seul crime et d’avoir été au mauvais endroit, au mauvais moment – une élève épuisée dont la tâche est à présent achevée et qui peut rejoindre les couloirs de Sithis en paix.
La princesse Sixtine est désormais l’innocente qui marche devant la Chasse et désignera chaque nuit une nouvelle victime à traquer… C’est d’ailleurs dans les semaines qui suivront qu’elle lancera au hasard les mâtins, les Cavaliers et les chasseurs sur la piste de Quintille Aubenacre.

À la fenêtre de Rejwaïde Sinhaj éclairée par les lunes jumelles, c’est Conquête qui s’introduit silencieusement dans la chambre où elle récupère ses forces, guettant son réveil.
Dans celle de Géralt de Rives, Mort tourne silencieusement autour du lit où le médecin se débat dans les dernières brumes du rêve.
Et au pied du lit où le sommeil a emporté Martial de Bellifère et son épouse Séverine, Famine est venu chercher le duc, et Guerre la duchesse.
À l’instant où les quatre dormeurs s'éveillent et que leur regard se pose sur le Cavalier venu les réclamer, tout bascule. En quelques secondes, le calme remplace les tourments, la sérénité oblitère les sentiments ; et c’est avec docilité et dévotion que les mortels prennent la place qui leur revient parmi les chasseurs qui suivent l’innocente et la meute.

Sur le lit d’Aubrée Martel à la Tour Noire, c’est une toute autre silhouette qui s’est assise au bord, attendant patiemment que la dormeuse s’éveille à son tour. La Chasse Sauvage a réintégré les limbes jusqu’au prochain crépuscule, et les premiers rayons du soleil éveillent un reflet d’or dans une chevelure aux longues boucles éparses. Lorsque la jeune femme s’éveille, un sourire sincère illumine le regard d’ambre posé sur elle. « Bonjour, ma princesse. », murmure Taliésin en baisant la main d’Aubrée. Une révérence, et quelques explications pour accompagner sa supplique : Symphonie a brisé ses chaînes et mouille au port. Lui-même est désormais libre d’arpenter à nouveau le continent pour s’en aller trouver des Accordés et ouvrir leur esprit à la magie qui sommeille en eux ; et est-ce qu’elle-même voudrait bien garder la poupée qui gardait l’Accord scellé ? Respectueusement, il tend la gitane miniature à l’assassin. Pourquoi, demande Aubrée, pourquoi moi ? « Parce que vous avez lié les rêveurs dans votre rêve la première, tant Symphonie résonne en vous ; et pour que j’aie une raison de revenir vous voir, ma dame. » confesse l’Accordé avec autant d’amusement que de sincérité.  

Ainsi est libéré l’Accord, en ce premier jour de février 1003 ; ainsi revient sur le continent un espoir que l’on n’osait plus appeler.
Tout reste encore possible – il suffit d’y croire pour le réaliser.






Tour 7 - Clôture

Consignes


IRL : du 22 au 28 janvier (18h).
IRP : 01 février 1003, au matin.

• Ce topic concerne les personnages inscrits avant la MàJ.

• C'est fini ! On se réveille, dragonnets marmottes !

• L'Accord a été libéré ! Félicitations. Dans les chapitres qui vont suivre, le Destin organisera parfois des quêtes individuelles pour les personnages éligibles à l'Accord. Ce n'est pas automatique, la proposition sera basée sur le vécu des personnages et sur votre jeu. Restez à l'écoute et surveillez vos MP. :keu:

• Au niveau des conséquences tirées au dé !
Quintille fera l'objet d'une mission collective dans le courant du prochain chapitre. Elle recevra après la MàJ des instructions par MP !
Sixtine est désormais l'innocente de la Chasse Sauvage. Elle sera indisponible pendant les deux chapitres à venir.
→ Les quatre nouveaux chasseurs (Rejwaïde, Géralt, Séverine et Martial) se sont évaporés sans laisser de trace. Sirocco, griffon de Reja, sait ce qui s'est passé et pourra transmettre l'information. Ces quatre personnages sont également indisponibles pendant les deux prochains chapitres (sauf mention contraire du Destin). ATTENTION : Pour Sixtine, Reja, Géralt, Martial et Séverine, les RP flashback sont évidemment possibles ; et le Destin organisera des missions collectives pendant les deux chapitres à venir pour permettre leur développement personnel. :hihi:
(Les conséquences pour Bellifère seront expliquées à la MàJ.)
→ La jolie Aubrée a tapé dans l’œil de Taliésin et gagne la garde de la poupée gitane. Conserve-la bien en sécurité, tu ne laisses pas Taliésin indifférent et il reviendra souvent te conter fleurette dans les prochains chapitres... :eheh:

• Pas de limitation de post pour ce tour de clôture !

• On pense au résumé sous spoiler, petits dragonnets jolis, le Destin vous en remercie. :keur:

• Merci à tous d'avoir participé !




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyMar 23 Jan - 13:11

Servi à rien.

Je n'avais servi à rien et on ne se privait pas de me le transmettre par un regard ou par une parole. Mes joues étaient rouges, je bouillais contre moi-même et contre tous ces gens alentours. Je bouillais contre mon inutilité et la leur. Je ne savais pas ce qu'il se passait, je ne savais pas ce qu'il devait se passer, mais j’espérais que je n'avais rien ruiné. Encore que le bruit ressortant du bois qui faisait la Vivenef ne me disait rien de bon. Le tout menaçait de céder par ma faute. Le tout était déjà fragilisé et cassé en fait. Qu'importe les gens tués, je voulais sincèrement aidé à en finir une bonne fois pour toute. Et j'avais réussi à en finir avec certains sans même les prendre pour cible – si j'avais voulu viser ceux que j'arborais en ce moment, la moitié serait tombé à l'heure actuelle si pas la totalité !

J'étais à blâmer, j'étais à féliciter. C'était étrange ce qui se jouait comme sentiment en moi-même. Myriade d'émotions se battaient à l’intérieur de mon petit-grand corps. Je luttais contre ma propre personne tout aussi bien que ceux au-dessus – les survivants à mes attaques imprévues – contre la Chasse. Je luttais pour survivre tout en souhaitant leur perte à tous alors que l'eau montait.

Je restais proche de l'orgue, comme si la mélodie qui devait s'en échapper – je l’espérais – pourait me sauver de ces eaux glacées qui montaient aux chevilles et plus encore. Doucement, lentement, mais sûrement, le tour ou plutôt le rêve prenait une tournure que je n'aurais jamais souhaité ni jamais envisagé : la flotte. La flotte dans le sens de couler, pas dans le sens de se baigner ou de barboter.

Aurait-on le temps de faire sonner la mélodie étrange du malheur que l'on attendait de nous ? Je ne le savais pas. La seule chose dont j'étais certain c'était de m'être fait plus d'ennemi en une fraction de seconde que de ce qu'il m'avait été donné de m'en faire au bout de quinze années de vie. Et j’espérais que tous ces gens ici présents ne se rappelleraient aucuns détails pouvant trahir mon identité dans la 'vraie' vie – parce que tout ici me semblait mascarade au fond.

***

Enfin l'orgue se mit à jouer et ce qui en sorti me fit vibrer l'espace d'un instant. Je tournais la tête vers la femme qui avait prit place et puis priais.

Et l'eau monta.

Et je me retrouvais à nager et à hurler pour ma survie, d'abord en Symphonie, ensuite dans mes draps quand mon dernier souffle sembla me quitter.

Et Messaïon me vint en aide sous les traits de Théodore.

Et Théodore me parla, mais je ne distinguais rien de ces mots pour autant. Je tremblais, je pleurais, j'étais trempé de sueur tout en ayant fait l'exploit de ne rien mouiller en bas cette fois. Je le repoussais ayant l'horrible sentiment qu'on pouvait me tuer encore. Et je criais comme un fou de mes lèvres pâteuses un tissu de mots bien décousu.

« L'orgue et  la poupée vivante ! Le duc de Bellifère m'a tué ! Je ne veux pas mourir encore ! La Chasse est au dessus ! »

Et un geste siffla à mon oreille avant qu'une douleur vive ne se répande dans ma joue. Il m'avait giflé – sans doute pour me ramener à moi, mais tout de même. Mon cœur cognait comme jamais alors que mes méninges raccrochaient mes bribes de rêves et les tissaient ensemble. J'avais du mal à reprendre mon souffle, comme privé d'air, mais je n'étais pas seul au moins. Mon cousin se trouvait là à m'aider à me reprendre, à me débarrasser de cette sueur collante, à me remettre sur pieds, à faire cesser mes pleures et mes gémissements, à m'éloigner de ce rêve cauchemardesque. Et je l'en remerciais énormément.

Doucement, doucement, je lui racontais ce sans-queue-ni-tête qui prendrait peut-être plus de sens quand d'autres raconteraient ce même vécu sous différents point de vue, qui prendrait peut-être une autre dimension à la suite de la disparition de certains (encore que j'étais loin de saisir le comment du pourquoi le boucher s'en était volatilisé puisqu'il n'avait rien à voir avec mes rêves – il avait peut-être assassiné quelqu'un, l'amant de sa femme, avant de fuir, tout était possible).

C'était peut-être rien, c'était peut-être tout, mais quelque chose en Arven avait changé.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyMar 23 Jan - 19:15

Elle émerge du sommeil, peu à peu. Mais elle ne veut pas se réveiller. Elle a l’impression de ne pas avoir dormi de la nuit, ou de ne pas s’être reposée du tout. Comme si ce qu’elle avait vécu dans son cauchemar était vrai. Pourtant, ce n’était qu’un rêve, pas vrai ? Un mauvais rêve ? Une chimère, dans laquelle elle s’est battue contre des chiens, dans laquelle elle est morte, une fois, peut-être plus. Un rêve, dans lequel elle se rappelle de la douleur qui l’a envahie quand sa mère l’a rejetée, de la peur que son père ne la ramène en Bellifère, de la sensation étrange qu’elle a eue quand l’Accord a été libéré… Enfin, ce n’était qu’un rêve, étrange, terrifiant, mais un rêve.
 
Elle essaie de ramener ses genoux contre sa poitrine et de tirer un peu la couverture vers elle, mais quelque chose bloque. Elle grogne et tire plus fort, mais le drap ne vient pas. Bon gré mal gré, elle se redresse et entrouvre un œil… Avant d’étouffer un cri de stupeur en se rendant compte qu’elle n’est pas seule.
 
Taliésin. L’homme étrange du rêve.
 
Alors qu’il lui sourit, elle porte la main à son cœur pour essayer d’en ralentir les battements. Alors, ce n’était pas du tout un rêve normal. Tout ça, a vraiment eu lieu. Dans sa tête, dans la tête des autres aussi sûrement, mais l’Accord a été libéré, pour de vrai. Elle n’a aucune idée de ce que cela veut dire, mais sa présence dans sa chambre, dans la Tour Noire, le lui prouve.
 
Elle ne pipe mot quand il lui prend la main pour y déposer un baiser, et rougit violemment quand il l’appelle « ma princesse ». Comment ça, princesse ? Elle bat stupidement des cils, alors qu’il lui fait une révérence et lui explique rapidement que Symphonie se trouve désormais au port, et que lui-même part à la recherche des Accordés, avant de lui tendre une poupée, qu’il dit vouloir lui confier. La poupée du rêve. Elle la saisit délicatement et l’observe sans trop comprendre, avant de relever la tête vers lui et d’articuler, la voix enrouée pas encore réveillée. « Pourquoi moi ? » Et si sa première raison lui paraît acceptable, la seconde l’est beaucoup moins. En tout cas, elle est bien plus inattendue. Elle rougit encore plus et détourne les yeux timidement. Est-ce qu’il… pense vraiment ce qu’il raconte ? Est-ce qu’elle… l’intéresse, pour de vrai ? Comment est-ce possible ? Ils ne se sont jamais rencontrés, à part dans le rêve. Comment pourrait-il… ? Secouant la tête pour essayer de rendre à ses joues leur teinte d’origine, elle s’extirpe de ses couvertures, la poupée à la main, et se lève de son lit. « Je… Merci, je crois. »
 
Elle s’avance vers son coffre, sans plus lui jeter un regard. Elle sent que ses joues prendraient feu à nouveau si elle venait à le regarder encore. Elle l’entrouvre pour y glisser la poupée gitane à l’intérieur, mais un grincement la retient. Elle relève la tête, et fronce les sourcils. Il est… parti ? « … Taliésin ? » Pas de réponse, évidemment. Lâchant le couvercle du coffre qui se referme dans un claquement, elle se précipite à la porte de sa chambre pour passer sa tête dans le couloir. Personne. Il a disparu. Elle ne bouge pas pendant de longues secondes pour essayer de rassembler ses idées, avant de se décider et de se glisser entièrement à l’extérieur de sa chambre, la poupée toujours à la main. Il faut qu’elle trouve Victorine. Ou même Shahryar. Elle a besoin de parler à quelqu’un de ce qu’il vient de se passer, et quelqu’un qui comprendrait ce qu’elle a vécu. Qui a vécu la même chose qu’elle, à peu de détails près.
 

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Octavius Fer-Vaillant
Octavius Fer-Vaillant

Messages : 874
J'ai : 38 ans
Je suis : garde à l'antenne de la Guilde des Compagnes à Port-Liberté

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel • Louis • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyMer 24 Jan - 18:01

Il meurt.
Il étouffe, ballotté par l’eau et les crocs des mâtins, il se noie, la poitrine écrasée sous un poids impossible à bouger.
Il meurt, dans l’instant soudain où l’Accord s’éveille, où une simple vibration s’étend sur tout le continent. La pulsation d’un coeur, une seule, une infime seconde où tout change.

Il meurt longtemps, cela dit, et il ne cesse pas d’être ballotté, comme pris dans une vague infinie. Ça en devient désagréable, même, tactile - ce sont distinctement des mains qu’il sent, sur ses bras. Qu’est-ce que… qu’est-ce que c’est que ça ?
Maelys le secoue et ne s’aperçoit pas qu’Octavius ouvre les yeux - quant au poids sur sa poitrine, il l’identifie comme étant Vesper, dont le museau aux crocs acérés est pratiquement collé contre son visage, sa truffe humide reposant contre sa joue. Il est réveillé, Mae ! La petite Chevaucheuse n’arrête pourtant pas de le secouer, et de le taper, savant mélange des deux, jusqu’à ce qu’il se relève sur un coude. Le carcajou, lui, n’est pas décidé à bouger, et enfonce ses griffes dans son torse afin de ne pas en être délogé, arrachant un grognement de douleur au guerrier. « Ça va, vous deux, j’suis, j’suis réveillé », réussit-il à articuler, d’une voix qu’il veut ferme, mais qui est surtout incertaine. Son souffle est court et il tremble de tous ses membres. La Bassoise se lève d’un bond du lit, afin d’aller chercher la carafe d’eau et un verre, et revient ensuite sur les couvertures, une expression inquiète sur le visage. Vesper le gratifie d’un long coup de langue sur une des blessures fraîches infligées par ses bons soins, avant de se rouler sur le lit pour laisser Octavius s’asseoir tout à fait. Selon Maelys, il a eu une nuit plutôt agitée, ce qui ne lui ressemble pas - encore plus alors qu’il a gueulé, carrément, il y a quelques minutes, quelque chose ressemblant vaguement à par les couilles d’Alder.
Ça lui ressemble bien.
Autour de lui, c’est sa chambre à l’antenne de la Guilde des Guerriers à Edenia. C’est son lit, où ils se serrent à deux, la trêve hivernale se faisant excuse parfaite pour profiter de sa compagne. C’est ce monde auquel il est habitué, dans lequel il vit depuis bientôt un an. C’est l’odeur humide de la nuit en Lagrance, qui filtre par la fenêtre à peine entrouverte, mêlée du parfum des jardins de la capitale.
Ce n’est pas un rêve.

« J’ai, j’ai, j’ai rêvé que… » Tout s’évapore lentement, dans son esprit. Le sourire mélancolique de Taliésin, l’orgue immense au coeur de la Cour des Miracles, l’échiquier, la Tour Noire, l’Académie, Symphonie, Harmonie. Même la mort s’est éloignée, dans son réveil brusque, et les souvenirs s’étiolent alors qu’il tente de trouver des mots pour exprimer ce qu’il a vécu. Rêvé, se corrige-t-il seul. Tout ceci était uniquement un rêve. Des rêves, même, tous plus étranges les uns que les autres. Rien de réel. Il a pourtant le coeur qui encore se débat si fort dans sa poitrine, son souffle si court, et la sueur qui coule sur ses tempes, son dos, est réelle. Ses larges mains viennent toucher Maelys, ses épaules, son visage, pour s’assurer qu’elle est bien là, puis son torse à lui. Là où il n’y a plus aucun uniforme de cadet, où il n’y aura plus jamais l’insigne de Valkyrion. Où ce qu’il reste de Valkyrion est sa myriade de cicatrices, souvenirs qui eux persistent et ne s’effaceront jamais. Il y a pourtant quelque chose, dans les rêves, qui ne disparaît pas. Quelque chose qui s’accroche, quelque chose qui bat en lui, plus fort que la peur, plus fort que tout. « J’ai rêvé que je volais. »

Spoiler:
 



PERSONNAGE EN HIATUS JUSQU'AU REBOOT
Il va changer de nom, d'avatar, et de sexe, en fait, donc ne vous faites pas trop d'attentes :miguel:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyMer 24 Jan - 21:32

Lorsque tu ouvres les yeux, tu crois d'abord y être encore. Dans ce rêve, dans cette instance irréelle où tu as vécu des aventures vraiment improbables, entourée d'une foule de monde. Ton premier réflexe, lever la main à ta tête, où ne siège aucune couronne, cette fois. Une perspective qui t'arrache un soupir de soulagement. Tu es là, dans ton lit, dans le palais impérial. Et ce sont bien les rideaux de ton lit que tu perçois difficilement dans la pénombre. Tes souvenirs sont flous, confus. Beaucoup de choses se mêlent. Des situations que tu doutes même avoir vécu. Tu songes aussitôt à envoyer une lettre à Séverine. Voilà longtemps que tu l'as laissé sans réponse et ce sera l'occasion de constater si les personnes présentes avec toi partageaient bien la même chose que toi. Tu te doutes de la réponse mais est-ce vraiment le cas ? Il te faut une certitude.

Tu frissonnes légèrement. Tu ignores ce qu'il s'est passé mais les sensations de tes morts restent vivaces. Les crocs des chiens dans ta chaire. Le boulet de canon en pleine poitrine. Si tout ceci s'est véritablement déroulé, tu feras retrouver ce pirate stupide et le fera tuer pour l'exemple. Il t'a assassiné. Il mérite la mort. Mais tu ne parviens pas à bouger. Tes pensées restent encore endormie, ton cœur bat toujours aussi vite et tu es encore dans l'état second d'un terrible cauchemar qui a hanté ta nuit. Si tu retrouves la personne qui t'a vendu cette potion... plus jamais tu n'en prendras. Déjà que tu as hésité. Or de question de renouveler l'expérience. Puis tu ouvres la bouche, prête à appeler Hjördis. Détruire ces potions. Immédiatement.

Puis c'est un souffle. Comme la caresse d'un vent glacial. Ou juste un flocon de neige kyréenne qui se dépose délicatement sur ta joue. Elle est là, devant toi. Elle t'attend. Et le calme se fait soudain. Une sérénité totale qui t'emplit, qui comble ton âme et apaise tes pensées tourmentées. Tu as l'impression de flotter, que tous tes problèmes ne sont plus que des chimères. Des souvenirs ancrés en toi, dénués de toute émotion. Juste ce calme. Cet apaisement. Alors tu te redresses et cueille son présent. C'est l'heure. L'heure d'accomplir ton devoir, l'heure de traquer les mortels, l'heure de conduire la Chasse et de la lâcher les Cavaliers sur quelques âmes. Il n'y a plus un doute, plus une peur, plus une frustration. Juste la satisfaction d'accomplir ce qui doit être fait.
Tu es prête.
Sereine, apaisée, tu embrases ta destiné.
L'heure a sonné.
Tu es l'Innocente.

Spoiler:
 


Dernière édition par Sixtine d'Ibélène le Dim 28 Jan - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyVen 26 Jan - 15:20

Les chiens attaquaient, sans merci, sans jamais stopper lorsque l'un d'eux tombaient. Désordre de jappements et de grondements, de pas et de jurons retenus. De lames qui entaillent des êtres abominables sans chercher un seul instant à être expliqués. Ils attaquaient, et Martial défendait les autres autant que sa propre vie. L'eau montait, et cette sensation glaciale autour de ses chevilles, de ses mollets, bientôt plus, une entrave dans un monde absurde et irréel sur lequel il n'avait aucun pouvoir lui permettait de survivre avec l'énergie que seule la peur peut distiller. Peut-être fut-il mordu, teintant l'eau salée de son sang.
Peut-être fut-il tué. Il ne se souvenait pas d'avoir senti l'eau envahir ses poumons pour l'étouffer.
Il se souvenait juste de la pulsation, infinie et tellement courte - moment d'éternité distillé dans l'air - , lourde de sens et pourtant pleine de légèreté. L'Accord libéré, juste avant l'inconscience qui l'avait saisi. Que le rêve ne se transforme en ce sommeil libérateur que, tous, avaient cherchés.
Le duc se souvenait d'avoir, enfin, basculé dans cette partie de la nuit où même Sithis ne pouvait venir le chercher ; où aucun rêve n'avait d'emprise, tellement l'être si dissociait pour être absorbé par le néant ; il avait basculé, tombant dans le sommeil comme il était tombé de la serre de ce griffon, il y avait si longtemps, alors que plus rien n'existait.

Ce n'était pas que du sommeil. c'était enfin avoir ce qu'il recherchait. Loin des morts, dangereuses, loin de l'agitation, du combat et de la vie qui fuyait. C'était dormir, si profondément qu'on pourrait enfin trouver du calme. Et personne, non, personne ne pourrait le sortir de cet état. De ce repos que chaque nuit il cherchait, sans le trouver.
Il avait sombré, cependant, avec toujours cette désagréable impression d'être déchiré. Avait-il péri ? Il ne s'en souvenait pas. Tout se délitait, comme tout rêve lorsque l'on plongeait trop bas.

La première chose que Martial sentit, en se réveillant, alors que son corps lui indiquait qu'enfin l'heure était venue, ce fut cette douloureuse impression d'être vivant. Les couvertures emmêlées autour de lui, la chaleur d'un autre corps à son côté, chaleur presque hostile. Et ce besoin impérieux de fermer les paupières, plus fort, pour retourner dans le sommeil. Peut-être qu'en y croyant suffisamment fort, il pourrait effacer cette impression d'être observé.
Et puis la curiosité prit le dessus. La sensation était devenue brûlure. On le fixait, il en était sûr, un regard s'attardait sans vergogne sur lui.
Dans un battement de coeur trop lourd, plein d'une angoisse, il ouvrit les yeux.Pour disparaître, lui, Martial de Bellifère. L'identité ne devenait rien de plus qu'un assemblage de mots, dans le lourd manteau de la nuit où le jour ne perçait pas encore. Il ne s'appartenait plus.Le duc n'existait plus, du moins pas tel qu'autrefois.

D'un regard, empli de choses indicibles qui avaient sues l'arracher violemment  à son existence et l'enchaîner à ceux que, pendant cette folle rêverie, il avait fui, combattu, Martial n'était plus.
Tombé aux mains de l'ennemi aliéné, de bonne grâce il les rejoindrait. Il n'y avait plus rien, maintenant qu'il avait contemplé un instant le Cavalier venu le chercher.
Plus rien que le calme, serein, de celui qui attend qu'enfin vienne l'heure de se mettre en chasse.

Spoiler:
 


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyVen 26 Jan - 17:16

La confusion régnait entre les molosses de leurs poursuivants et les flots qui prenaient d’assaut la vivenef. Agnès essaya de retenir la Chasse avec ses maigres compétences tandis que d’autres faisaient en sorte de mener à bien la mission confiée par Taliesin et Symphonie. Les efforts conjugués permirent d’arriver au but. La mage entendit la mélodie jouée par la poupée gitane devenue musicienne, pourtant elle ne put s’appesantit plus longtemps sur cette écoute, devant essayer de rester en vie face à la Chasse mais elle sentit quelque chose la traverser, une sorte de vibration qui sembla entrer en résonnance avec sa magie... L’Accord était libéré…

Elle ne sait plus si elle succomba aux assauts ou à la noyade mais elle eut l’impression de suffoquer. Quand elle se réveilla, Agnès découvrit que la nuit fut agitée car elle était en travers de son lit, enroulée dans ses draps qui la maintenaient prisonnière. Avec des gestes précipités, elle sortit de cette prison de tissus, se levant pour prendre de la distance avec ce qu’elle avait vécu. Tandis qu’elle essaya de mettre de l’ordre dans ses pensées, les rêves commencèrent à se dissiper, néanmoins certaines scènes marquantes restèrent gravées dans sa mémoire. Elle s’approcha de la fenêtre pour observer la nuit qui cédait lentement la place au jour. La vision rassurante du domaine familial acheva de la calmer, elle leva les yeux vers les astres, se demandant ce qui allait advenir d’Arven avec le réveil de cette ancienne magie. Crainte et curiosité se mêlaient…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyVen 26 Jan - 21:25

Elliott….

Nan, encore un peu, la nuit n’est pas terminée.

Ross, debout.

Non, pas envie.

Lève-toi, bordel !

Elliott ouvrit les yeux, se réveillant en sursaut, couvert de sueur. Sa chemise, trempée, collait à sa peau. Le pirate cligna un moment des yeux, tentant d’émerger du sommeil, et finit par croiser le regard d’un de ses collègues pirates. Celui-ci avait l’air épuisé, comme s’il n’avait pas dormi de la nuit. Il paraissait surtout ennuyé, en colère. Ross s’étira, laissant échapper un grognement de dépit. Puis il demanda :

« - Pourquoi tu m’as réveillé ?

- Bah, y fait jour. Et pis, t’a été pire qu’un poisson qu’on vient d’pécher c’te nuit. T’as pas arrêté de gesticuler. J’voulais pas qu’tu réveille ceux qui viennent de finir l’quart. »

Elliott hocha la tête, et remercia son collègue du bout des lèvres. Quand celui-ci sortit, il se reglissa dans les draps, profitant encore de leur chaleur. Mais il luttait pour ne pas se rendormir. Il conservait des souvenirs flous des rêves de cette nuit mais, ce qu’il savait, c’est qu’ils avaient été tout sauf agréable. Sa chemise trempée en témoignait. Il fouilla dans sa mémoire, tentant de se rappeler ce qu’il avait vécu en rêve. Il se rappela vaguement de flammes, de griffons, de la Chasse Sauvage qui leur courrait après. Mais cela s’arrêtait là. Il y avait eu Tim, aussi. Elliott se demanda s’il devrait questionner le jeune pirate sur ses rêves. Surement pas, Tim allait se moquer de lui, et le traiter d’illuminé. Ce n’étaient que des rêves, après tout, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Le pirate se redressa, étouffa un bâillement, et se leva. Il arrangea rapidement sa niche, alla se toiletter pour chasser cette écrasante sueur et, enfin, il sortit sur le pont. Il faisait beau, le vent marin caressa son visage. C’était ça, la vraie vie. Un bateau, du vent, le cri des mouettes… Pas tout ce sang, ces flammes, et ces horreurs qui vous poursuivaient.

Elliott respira un grand coup, prenant le temps de savourer cet air frais. Une nouvelle journée allait commencer. Une simple nouvelle journée. Elliott se sentit soudain très las. Une simple journée, après toutes ces aventures. La routine allait reprendre, il allait travailler, faire son boulot de pirate, jouer de la musique, faire rire les autres, et les faire danser. Voudrait-il que cela change ? Voudrait-il devenir une sorte d’aventurier, en quête d’action et de danger ? Non. Sa part de danger, il l’avait déjà, il n’avait pas besoin de plus. Il aimait cette vie. Elliott chercha Tim du regard et, ne le voyant pas, il alla sur le gaillard d’avant. Il s’accouda sur le bois et regarda Rhéa, tout en lâchant un soupir. Il lui faudrait quelques nuits de sommeil complètes pour récupérer de celle-ci. Mais entre dormir et revivre ces cauchemars, et travailler pour avoir l’esprit occupé, le choix était déjà fait. Le pirate resta encore quelques instants à regarder la mer, silencieux, puis il alla chercher de quoi manger. Une nouvelle journée commençait, ce n’était pas le moment de traîner.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyVen 26 Jan - 22:09

Ils sont encore là, les mâtins aux crocs luisants, et tandis que les quelques guerriers luttent avec acharnement, l'orgue émet enfin cette étrange et douce musique qu'ils attendaient tous. Les notes vibrent, pulsent comme un seulk cœur qui bat. L'Accord est libéré, mais pourtant cela ne les sauvera pas, pas dans ce rêve du moins. L'eau monte et engloutit peu à peu la cale de la vivenef. Alors Aaron cesse de se battre ; rend les armes. Il déteste cette sensation, mais pourtant il sait que la seule option qui s'offre une nouvelle fois à lui est la mort. Il faut souffrir encore une fois, subir cette angoisse immense pour pouvoir sortir la tête de l'eau une fois pour toute. Alors il ferme les yeux, et puise le courage qu'il lui manque au fond de lui.

Un brusque sursaut, et enfin le calme de la nuit. Enfin. Il a l'impression de suffoquer tandis que sa respiration reprend peu à peu ses droits, et que son torse se soulève rapidement. Ses draps sont trempés - tout comme ses temps et tout son torses - témoins de la nuit agitée qu'il vient de vivre. Mais pourtant, elle n'avait rien de similaire avec les précédentes. Aaron le sait, cette nuit n'avait rien de commune, il l'a senti. Ces rêves étranges où la réalité et l'inconscient se mêlaient pour ne forme qu'une toile emmêlés lui ont coûté plus qu'il ne l'aurait pensé. Il revit sans cesse cette angoisse oppressante qui signe la fin, celle qu'il a ressenti en chutant, en succombant aux crocs des mâtins et en se noyant.

Aaron frissonne tandis qu'il revit chaque rêve étrange qu'il a parcouru avec les autres. Ces autres qui devaient également se réveiller, et réaliser. Au sol, un faible éclat attire son œil. La fiole trône par terre, renversée mais bien présente, comme pour lui rappeler le prix d'une nuit qu'il souhaitait profonde. Que se passera t-il désormais ? Ce n'était qu'un rêve, mais pourtant il a l'intime conviction que ce n'était pas que ça, et que quelque chose a changé. Seul le temps saurait lui répondre.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 175691TitreAaron2
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 183231Quintal6
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 512835TitreAaron1
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 LabyrintheOcean
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptySam 27 Jan - 16:23

Mon esprit avait du mal à suivre tout ce qu’il se passait. Le bateau qui se remplissait d’eau ; les chiens qui parvenaient jusqu’à nous ; le chevaucheur que j’avais volé qui se positionnait à mes côtés ; une femme – la duchesse de Cibella – qui se plaignait de l’arrivée de son enfant ; quelques courageux qui s’organisaient autour de l’orgue, pour le faire fonctionner ; cette étrange vibration qui me traversa, un instant durant, après que la poupée se soit animée ; et surtout, surtout, l’eau, qui submergeait tout. Je me débattis contre la sensation glacée qui s’emparait peu à peu de mes membres, mais je savais que je ne pouvais pas faire grand-chose contre cet ennemi surpuissant. Le poids de la vivenef qui sombrait me poussait vers le fond. Le froid de l’eau, et le besoin grandissant d’air, au fond de mes poumons, menaçaient d’avoir raison de moi.

Était-ce ça, que mon frère avait vécu, dans ces derniers instants ? La panique s’empara de moi, et je me débattis de plus belle. Il fallait que je… il fallait que je… il fallait que je sorte de là ! A n’importe quel prix ! Mais malgré tous mes efforts, j’avais le sentiment de m’éloigner de plus en plus de la lumière qui perçait la surface ; il faisait de plus en plus sombre, et mes mouvements étaient de moins en moins coordonnés. Serait-il si détestable de me laisser tout simplement aller ? De partir tranquillement sur la pointe des pieds, sans que personne ne le sache ? Il n’y aurait plus tous ces combats, plus toutes ces difficultés inhérentes à la vie. Il me suffisait de fermer les yeux et de me laisser aller, de laisser l’eau me porter. Ce serait si facile.

Mais je ne pouvais pas juste abandonner. L’eau avait déjà dévoré la vie de mon frère ; il était hors-de-question que je lui laisse la mienne. Alors je continuai à lutter, de plus en plus désespérément, de plus en plus faiblement, jusqu’à ce que des étoiles dansent devant mes yeux, jusqu’à ce qu’un fond noir se glisse derrière elle, et qu’enfin, mon corps, trop faible, finisse par me tromper et me laisser échouer fasse à la toute-puissance de l’eau.

Lorsque je repris conscience, blottie confortablement dans mon lit, mon visage était mouillé de larmes, et je tremblais de tout mon être. Je m’agrippai aux draps comme on peut s’agripper à une bouée de sauvetage. Ce n’était qu’un rêve. Un simple rêve. Toute cette violence, ces situations étranges qui s’étaient succédées, ces morts, ces chiens, tout cela n’était qu’une illusion créée par mon esprit. Je frissonnai, m’étonnant de ce que mon esprit avait bien pu me concocter là. D’ordinaire, mes rêves n’étaient pas aussi vivaces, ni aussi prolifiques. Je pris une profonde inspiration et me passai une main sur le visage. Je ne serai probablement pas capable de me rendormir, maintenant.

Je me levai, toujours un peu tremblante. Pourtant, même si mon corps semblait encore sous le choc, déjà, j’avais du mal à me rappeler en détail de ce qu’il s’était produit. Oh, je me souvenais bien de certaines choses – comme mon plaidoyer, devant les portes de l’Académie, mon horrible noyade, et le meurtre que j’avais commis sur ordre d’un autre. Néanmoins, mon esprit avait dû mal à retracer précisément l’enchainement entre les évènements. Quelle importance de toute façon ? Ce n’était qu’un rêve. Rien de ce qu’il se produisait en rêve ne pouvait influencer sur la réalité, tout le monde savait cela. Je frissonnai. Pourquoi avais-je l'impression que cette certitude ne suffirait pas à me protéger ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 1:38

Plusieurs croyaient à tort que mourir noyé était une fin moins tragique que plusieurs autres. Des cailloux dans les poches, s’avancer, résolu, vers une rivière bien vivante. Couronnée de fleurs d’or et de pâquerettes, se laisser entraîner par la lourdeur d’une robe dans les eaux placides. Sifaï, peu versée dans les métaphores poétiques, avait toujours craint l’eau et ne lui avait accordé que des regards farouches et méfiants. Alors que Symphonie sombrait tristement, alors que les chiens se multipliaient sous ses yeux, l’eau handicapait de plus en plus les survivants oniriques. Puis quelques notes se firent entendre, depuis l’orgue déverrouillée, et une pulsation fit vibrer le coeur de la cadette. L’Accord, était-ce cela..? La réflexion fut brève. Bientôt l’eau la submergea et ses pensées furent détournées vers une survie toute primitive.

L’Erebienne avait tenté de se débattre, sous l’eau, aussi longtemps qu’elle avait pu. Le haut, le bas, l’est, l’ouest, ses repères se mélangeaient dans une danse étourdissante, et plus elle remuait bras et jambes, plus elle s’épuisait. L’eau finit par lui compresser la poitrine en une brûlure salée.

Elle suffoqua de longues minutes, avant que son coeur s’épuise tout à fait. Un martyr. Pas une pensée pour le soleil d’Erebor, ni ses dunes, ni son sable. Que la douleur, la peur, la panique, le froid puis l’obscurité.

Il n’y avait rien de romantique à mourir noyée. Ni mangée par un chien­.

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 Divide10

Elle était trempée de ce qu’elle croyait la mer glacée. Couverte de sueur, Sifaï se débattait comme si sa vie en dépendait. Dans la chambre qu’elle partageait avec Rejwaïde, un silence rassurant l’accueillit à son retour de cette épopée faite de songes. Elle avait crié. La cadette en était certaine. Une main sur son coeur, elle s’efforçait de préserver le plus de détails de cette folie onirique.

- Accord. Noyade. Poursuite. Enlèvement. Flamme. Accord réveillée, noyade, poursuite sur Simoun, enlèvement de Bellifère, l’académie en flamme. Reja a sauté. Rejwaïde.

Ses prunelles claires s’ouvrirent instantanément. Rejwaïde avait sauté. Même dans ses rêves les plus décousus, sa cousine perdait la vie. L’Erebienne, féline, se roule bien vite sur le dos et s’agenouiller sur sa couche, son attention portée sur le lit jumeau au sien. En le voyant vidé de toute présence, elle se redressa d’un bond et sauta sur ses pieds pour retirer la couverture; espoir fantasque de voir sa cousine sous le drap fin.

Elle était seule.

La jeunette avait pris soin de couvrir son corps pour se faufiler dans la matinée naissante, à pas de chat. Silencieuse et discrète, elle avait cherché à retrouver Anwar jusqu’à l’attendre devant la porte de ses appartements. Trop craintive pour ouvrir la porte et attirer l’attention, Sifaï avait patienté son réveil pour aviser un ami la disparition de sa cousine. Était-ce volontaire? Était-ce pour fuir cette surveillance? Elle n’en savait rien, Sifaï, et malgré sa peur et ses rêves angoissants, elle ne prononça pas un mot sur les événements de la dernière nuit. Il y avait déjà assez à faire : retrouver une Erebienne à la dérive.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 7:29

Un souffle puissant traverse l'endroit où vous vous trouvez. Il donne presque l'impression d'être solide, de parcourir ta peau, mais tes yeux ne voient rien. Tu recules d'un pas, sur le qui-vive, mais tu ne loupes rien du spectacle qui s'offre à vous. L'orgue se fait entendre ; la poupée s'anime pour laisser place à une femme, déjà prête à laisser ses doigts courir sur le clavier. Et qu'est-ce qu'ils courent, ses doigts ! La mélodie qui résonne soudain dans l'air est presque envoutante. Elle te fige momentanément alors que le vent redouble, alors qu'elle devient de plus en plus forte. Tu ne peux cependant t'appesantir car un molosse te prend par surprise et mord dans l'un de tes flancs, vous faisant rouler tous les deux un instant. Tu hurles tout ce que tu sais, accompagné mélodieusement par la gitane. Tu en viens à ne plus distinguer les deux sons alors que la bête te lâche et se redresse. Tu enfonces alors ton épée dans sa gueule ; la garde passe la limite de la mâchoire, qui se referme sur tes mains. Le craquement de tes os est la dernière chose que tu perçois avec tes sens avant qu'une espèce de pulsation te traverse de part en part, irréelle, mais tellement vivante que les larmes t'en montent aux yeux.

Puis la bête coule avec toi. Tu te noies et tu voies l'orgue dériver, la musicienne s'éloigner, tes compagnons de rêves subir le même sort et tu expulses les dernières bulles d'air que renfermaient encore tes poumons.
Tu passes à un autre rêve, différent, moins vivant, mais tout autant tâché par la noirceur que peut renfermer le monde.

Quand tu ouvres les yeux, durant la nuit, tu as la désagréable sensation que ta gorge est douloureuse, comme si tu avais crié trop longtemps. Tu inspires difficilement et déglutis. Des bribes de tes rêves apparaissent te reviennent. Toi, en femme. Une course poursuite. L'urgence. Des gens que tu aimes. Des griffons. Quelque chose qui te fait penser à… Lionel. Une Erebienne dont les traits commencent déjà s'effilocher. Désirée qui court à tes côtés. Insensé, tout ça. Une pointe de panique dans ta poitrine et tu te concentres. Fort, tu tentes de relier les éléments sans trop les forcer. Et deux éléments te reviennent. Le premier fait naître des picotements dans ta poitrine. Symphonie. La vivenef, un équipage flou, des boucles blondes et cette chose vibrante. Puis la Chasse Sauvage, dangereuse et mortelle. Vague elle aussi, si ce n'est ce chien.

Tu portes instinctivement une main à ton flanc sans en connaître la raison et, déjà, quelques détails clairs à ton réveil commencent à t'échapper. Tu saisis d'un geste ton carnet, caché soigneusement sous ton oreiller, le fusain qui y est accroché, et tu commences à écrire. Tu n'as cependant le temps que d'y coucher "ré", l'accent circonflexe à moitié formé, avant qu'un bruissement peu naturel ne te fasse tourner la tête vers tes pieds.
Tes yeux se posent sur le visage d'un être effroyable et…

Le calme se fait soudain, pulsation légère sous ta peau, tranquille, régulière, ligne conductrice, et il n'y a plus que lui dans ta poitrine, là. Les tempêtes ont déserté ton esprit ; tes inquiétudes se sont envolées et tu ne t'es jamais senti aussi léger, entier… libre. Aucune entrave, aucune responsabilité, aucune attente, aucun conflit, aucun sentiment. Tu penses à ta famille, tu penses à ton paternel, tu penses aux potions de sommeil. Tu penses à la guerre, tu penses à l'Audacia, tu penses à Lionel… et rien. De simples faits. Des souvenirs salis par des émotions sans queue ni tête.
Tout ça ne t'atteint plus.

Tu continues de fixer Mort et tu hoches la tête devant l'honneur qu'il vient de te faire. Tu hoches la tête et tu le suis quand il te fait signe. Car il est temps. Temps que tu prennes la place qui est dorénavant la tienne. Comme une évidence, tu sais qu'à la nuit tombée, tu arpenteras le ciel avec la Chasse, juché sur ta monture, avec pour seule mission celle de punir les mortels. Ces peuples qui ont perdu le sens des réalités. Et vous faucherez vie après vie pour leur montrer, pour qu'il comprenne un élément crucial.

Que rien ne peut vous arrêter.

Spoiler:
 



#16669C


















Dernière édition par Géralt de Rives le Dim 28 Jan - 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 15:01

Les chiens. L'eau. Le sel marin qui se mélange à l'odeur caractéristique du sang. Il est un peu perdu Mayeul, la tête lourde et les gestes lents. Blessé, déchiré, présent mais pas vraiment. Mourir encore une fois, une fois de plus. La seule chose qui importe est de retenir la meute sauvage, le temps que… que… qu'il se passe quelque chose. Tout est un peu embrouillé, et l'agitation autour ne l'aide pas réellement à se concentrer. Il l'entend, pourtant, un son qui n'a rien à faire ici, une vibration dans l'air, dans l'eau. A moins que ce ne soit son imagination. Les chiens se rapprochent, et il voudrait se tourner vers Reja, vers Grâce, une dernière fois. Les ténèbres ne lui en laissent pas le temps pourtant, et il s'effondre sans un bruit.

**

Le réveil est brutal, au son d'un hurlement qu'il sait être le sien. Il faut un moment à Mayeul pour reconnaître l'endroit, et se remémorer ce qu'il y fait. La caserne de Vivedune. Richard, la lettre, Reja. Il est un habitué des cauchemars le Voltigeur, mais celui-là lui laisse une impression particulièrement puissante. Trempé de sueur, les tempes bourdonnantes d'un mal de crâne lancinant – c'est la dernière fois qu'il tente une foutue potion de sommeil ! – le major de Svaljärd ferme les yeux, s'efforçant d'ordonner ses pensées.

L'inquiétude de Nuage heurte de plein fouet son esprit, succession d'images et de pensées inquiètes. Le griffon sent son trouble, et celui des griffons alentours. Il se passe quelque chose, et l'esprit de Mayeul a du mal à se raccrocher à la réalité. Ce rêve était tellement réel ! Presque une vision, en réalité. Dans le doute, Mayeul regarde ses bras, mais aucune trace d'un tatouage quelconque. Mûpar une intuition pourtant, il selève et fourrage dans lebureau adjacent jusqu'à trouver quelques morceaux de papiers où il représente ce qu'il a vu. Il n'est pas un très bon dessinateur, et la plume qu'il utilise n'est clairement pas faite pour ça, mais il a besoin de savoir ce que cela signifie. Et ce que signifie tout ce qui s'est passé dans ce rêve. Une vivenef perdue ? Un Accord libéré ?

Sirocco. Reja.

C'est un cauchemar, sans doute. Un duquel il n'est pas sur d'être sorti.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 15:03

C’est tiède, désemparant… Cela s’éparpille le long des courbes de ses épaules, s’imprègne dans ses vêtements. Elle n’a même pas senti le choc du sol et pourtant… Sous ses doigts rendus frêles, anémiée, elle sent ce liquide beaucoup plus frais et si fluide que le rappel de l’eau sur lequel il navigue se rappelle à son esprit. C’était donc ça qui l’avait déséquilibré ? La pensée n’a pas le temps de cheminer jusqu’à son esprit qu’elle n’est déjà plus de ce monde.



Se réveillant en sursaut, les avant-bras de Lauriane la soulevèrent brutalement. Ses yeux écarquillés mirent de longues secondes à comprendre qu’ils étaient de retour dans sa chambre au palais impérial. Déglutissant, l’une de ses mains se porta à son visage, y touchant avec douceur sa propre réalité. Ce cauchemar avait été… dès plus saisissant, et effroyable. La dame avait énormément de mal à reprendre ses esprits, ne comprenant pour l’instant que les rayons du soleil qui passaient à travers les sombres rideaux et l’absence de Gustave qui signifiaient qu’elle avait dormi bien tard. Un soupir de compréhension passa finalement l’antre de ses lèvres lorsque son regard se posa sur la fiole de potion vide qu’elle avait bu avant de se coucher hier soir. Etait-ce cette chose qui l’avait plongée dans un sommeil si profond ? Ce qu’ils vivaient avait l’air si réel… Ramassant doucement ses jambes contre elle pour les faire glisser le long du lit, Lauriane s’assit précautionneusement pour saisir le flacon, plongeant au cœur de ses souvenirs.

Malgré ces réticences, elle avait dû accepter de boire ces potions car son sommeil n’était pas des meilleurs en ce moment. Mais… dans ces rêves, n’y avaient-ils pas eu la Chasse ? Bien sûr, cela n’avait dû être que l’inconstance de ces propres peurs mais… Des frissons de terreur parcoururent son échine, glissant sur tout son corps. Ou était-ce le froid latent maintenant qu’elle s’était échappé des draps que l’horreur des cauchemars avait transformé en fournaise ? Aucune importance. Tout cela était fini… Quel soulagement. Basculant sa nuque en arrière, ses paupières closes, Lauriane prit le temps de savourer la réalité retrouvée. Les secondes s’écoulaient, le malaise s’installait néanmoins. Elle était sereine désormais, certes, mais dérangée tout de même. Ces rêves qui l’avaient tant marquée… C’était beaucoup trop simple de tout ignorer.

Un peu comme un automate, dépourvue de conscience immédiate, Lauriane se leva enfin. Enfilant une robe de chambre en laine blanche, elle fit quelques allées-retour près d’une petite table pour y disposer des feuilles de parchemin, de l’encre et sa plume, ainsi qu’un verre et une bouteille de vin blanc. S’asseyant, sa main hésita un instant au-dessus du parchemin si bien tanné qu’il en était parfaitement lisse. Devait-elle écrire ? un simple mauvais rêve ? Mais comme pour se délester à jamais de ces souvenirs encombrants et trop horribles, sa plume se mit à gratter. Puisse ces cauchemars s’imprimer sur sa surface et quitter son esprit. Ça ne marcherait jamais si simplement mais… Au moins, écrit, elle savait qu’elle n’avait plus besoin d’y penser, que si elle le désirait, il lui suffirait de relire ses lignes pour se rappeler. Que même si tout ceci avait été important, elle n’avait plus de devoir de mémoire…

Quand elle termina enfin, la matinée était désormais bien entamée. Et elle ne s’était toujours pas montrée. Un domestique était bien évidemment venu vérifier que tout allait bien mais l’impératrice l’avait gracieusement congédiée, le mandant néanmoins de rassurer qui de droit. Elle s’attèlerait à ses devoirs dans peu de temps. S’enfonçant dans le dossier de son siège, ses doigts attrapèrent ce qui était la fin de son troisième verre pour y plonger ses yeux et ses pensées. Cette nuit avait été… éprouvante. Ce n’était qu’une impression, celle mauvaise qui nous tenaille après que notre imagination n’ait été que trop ébranlée, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que ça ne faisait que commencer.

L’horreur était trop grande, la force des choses inébranlable. Plus fort qu’elle. Renfermant son être sur lui-même, dans l’intimité de son âme et de son esprit, Lauriane adressa une prière au Destin. Puissiez-vous garder nos pas sur les sentiers de l’avenir.

Ils se battraient pour.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 15:09

Le bateau coulait inexorablement.  Toujours aussi mal à l'aise sur les flots, Martial abandonna cruellement la pauvre Séverine à son triste sort.  Désorientée, dégoûtée par le ballotements des eaux, elle peinait à se tenir debout.  Elle utilisa le sabre dont on l'avait dotée comme une canne pour prendre appui.  Juste à temps parce que cet imbécile de pirate faisait exploser la moitié de la vivenef à coup de canon.  Séverine poussa un cri terrifiée, entre l'eau qui montait et les chiens qui avaient réussi à ouvrir la porte.  Retirant ses talons – ou plutôt les perdants dans une secousse du navire naufragé – elle avança en titubant vers la meute de chiens enragés.  Elle n'allait pas mourir une deuxième fois dévorée.  Les événements de Svaljärd repassèrent dans sa tête, la poursuite des Sentinelles, la mort de l'impératrice.  Elle était la duchesse du duché de la guerre, elle se montrerait à la hauteur du peuple sur lequel elle régnait.  Titubante, elle leva son arme et l'abattit à tout hasard, en espérant faire mouche.  Elle recommença, encore et encore, et lorsque le navire sombra tout à fait dans un dernier gargouillis des eaux, Séverine se laissa à son emportée par les profondeurs des mers, ses lourdes jupes l'attirant vers le fond.  Dans ses derniers instants, elle vit la fiole vide sombrer elle aussi.  Elle tendit le bras et quand ses doigts fins s'emparèrent enfin du verre travaillé, le vide se fit dans son esprit.

Elle s'éveilla en sentant un poids mort sur son corps.  Poids mort qu'elle reconnut pour être le bras de Martial.  Quel étrange rêve.  Plus étrange encore était le bras posé sur elle.  Le duc l'avait-il réellement enlacée?  Elle devait encore rêver.  Pourtant, cette fois tout était si réel.  Puis le membre se retira.  Ce devait être un accident.  Bien qu'il l'avait protégée l'autre jour, elle savait qu'il ne l'aimait pas, qu'il ne la considérait que comme un poids inutile, incapable de faire ce qu'on attendait d'elle.  N'était pas dans une énième tentative qu'il reposait là sur sa couche?  Elle n'atteindrait jamais Castiel.  Ne se vengerait jamais.  Un bruit, léger, attira son attention et l'empêcha de se rendormir.  Elle se redressa entre les draps, inquiète et son sang se glaça lorsqu'elle vit ce masque terrifiant dans la nuit la fixer.

Puis, doucement, la peur, le désespoir, le découragement, tout glissa sur elle, comme si rien de ces sentiments ne l'avaient déjà habitée.  Elle n'avait plus peur, elle se sentait calme.  Le devoir l'appelait.  Et elle ferait ce qu'elle devait. Le reste des draps glissa et dévoila son corps blanc et frêle tandis qu'elle se levait pour accomplir sa destinée, sans un regard derrière elle.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin
Shahryar Khamsin

Messages : 419
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 15:22

La voix de Symphonie vibre dans tout le navire, ébranlant jusqu’aux fondations du rêve qui ne tarderait certainement pas à disparaître à nouveau. Mais ce qu’avaient demandé ces Accordés s’était-il réalisé ? Est-ce que les actes avaient portés leur fruit, alors qu’une fois encore, la Chasse Sauvage menace de les engloutir et les faire disparaître à jamais ? C’est ce qu’il semble… en tout cas, Shahryar en à l’intime conviction, alors qu’il entend ce chant résonner jusqu’à l’horizon. Pas qu’il ait le temps d’en profiter cela dit, les mâtins de la Chasse sont bel et bien là, la rage au corps, l’envie de sang les dévorant. Ainsi, difficile d’imaginer y échapper et l’assassin de la Corde le sait, ils ne survivront pas une nouvelle fois dans le rêve. Mais si c’était comme avant, il n’avait pas de quoi s’inquiéter. Le navire coule, et avec lui se noient les quelques malheureux rêveurs pas encore dévorés par les chiens enragés. L’agonie est celle qui touche l’erebien, blessé mortellement par une de ces créatures monstrueuses, et bientôt son sang vient à se mêler à l’eau salée de la mer qui les emporte dans un dernier souffle.

Cela n’a pas duré plus d’une seconde, entre cette mort onirique et le réveil douloureux de l’Adepte dans sa chambre, au sein de la Tour Noire. Ainsi, c’était bel et bien un cauchemar… Mais tout ceci pourtant avait un certain sens, un goût de réalité presque trop vrai que Shahryar ne peut ignorer. Il ne tremble ni ne se sent perdu, même si pourtant, les images du rêve commencent déjà à se faire floues, comme un simple songe qui vendrait peupler la nuit.

Et puis, l’aube et son soleil laissèrent passer un fin rayon par la fenêtre.

C’était fini.

Une impression pourtant demeure. Une question qui demande réponse : et si tout cela était vrai ? Si tout ça n’était pas un simple rêve bercé de quelques poisons ? Il n’y avait bien qu’une façon de s’en assurer, il devait parler à Victorine et Aubrée, celles qu’il avait croisé dans ce rêve plus vrai que nature. Sortant de la chambre, il marcha un instant entre les murs silencieux de la tour qui lui était si familière. Et puis enfin, cette silhouette frêle à la chevelure blonde lui fit face…

« Aubrée. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 17:24

Froid.
Elle a si froid, Reja, tandis que l’eau vient lécher ses chevilles, puis ses genoux, remontant rapidement le long de ses cuisses alors qu’elle ferraille vaillamment contre les mâtins de la Chasse Sauvage. Dans son âme, une sombre résolution cristallise l’océan de noirceur dans lequel elle sombre depuis des semaines ; et confusément, au fond d’elle, elle n’a pas envie de se réveiller. Retrouver le monde des vivants, c’est retrouver la lettre remise par Mayeul le matin précédent, lui interdisant tout avenir avec Sirocco ; c’est se rappeler à chaque nouvelle aube l’ampleur de ce qu’elle a perdu. La tentation est forte de rendre les armes, de laisser les chiens la déchiqueter, de continuer à passer de rêve en rêve sans jamais s’éveiller ; mais même dans son sommeil la Voltigeuse répugne à laisser sa cousine sans défense. Sifaï est sa responsabilité, elle a fait serment de veiller sur elle ; et même si tout cela n’est rien qu’un rêve, la jeunette mérite un peu de soutien après les semaines difficiles que son aînée lui a fait endurer.

Peine perdue.
L’eau monte.
L’eau vainc.

Reja s’éveille en sursaut, aspirant l’air à pleins poumons, le sang battant follement à ses tempes, une sueur froide imprégnant le tissu fin de sa robe de nuit. Son premier réflexe est de se tourner vers Sif, pour vérifier qu’elle va bien ; mais elle n’en a pas le temps. À la fenêtre entrouverte, une haute silhouette bloque la lumière des lunes jumelles – Reja s’apprête à donner l’alerte, mais l’étrange visiteur tend la main.

Et soudain, tout est si simple.
L’angoisse, la peur, le regret – tout s’efface, et ne reste que la clarté absolue d’une âme en paix. Il y a une mission à accomplir, il y a un devoir à remplir ; et c’est avec une docilité fascinée qu’elle saisit la main tendue, grimpant sur l’appui de la fenêtre, observant avec une curiosité détachée ses membres se couvrir de l’armure de cuir des chasseurs. Non loin, deux chevaux fantastiques attendent : l’un est immense, blanc et serein, et c’est la monture de Conquête, digne compagnon d’un des Quatre Cavaliers. L’autre, noir de robe et l’œil vif, est celui qui portera Reja sous la voûte des cieux, et à sa selle un sabre recourbé est fixé dans un fourreau ouvragé.

C’est sans regret qu’elle monte sur son dos, et l’exaltation froide qui l’envahit lorsque les sabots de son destrier foulent les nuages est forte et puissante.
Le temps des souffrances est passé.
Voici venu le temps de chasser.
Pour l’éternité.

Spoiler:
 



 

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 878780TitreRejwade1
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 17:32

Gaëtane se réveilla en sursaut. Éole très inquiet volait autour d'elle, renversant par la même occasion quelques objets posés ici et là. Apparemment, elle avait eu un sommeil très agité. Elle sentait tout son être presque tremblant encore. Gaëtane toucha son ventre, elle n'était plus enceinte, même chose, elle toucha le haut de sa tête pour voir s'il restait des détails de ce qui avait été un rêve comme sa couronne. Plus rien. Elle était comme lors de son coucher. Éole regardait la scène sans vraiment comprendre ses gestes.

« Tu as parlé dans ton sommeil.» « Et...qu'ai-je dit ? » Gaëtane se leva assez brusquement, se dirigeant vers une petite table où des papiers étaient disposés soigneusement, parfaitement alignés. Ses mouvements étaient saccadés, elle se précipitait comme si ses heures étaient comptées. « Tu as évoqué le Duc de Bellifère... Martial, mais pas que...» Elle lança un regard vers Éole, assez inquiete de la conséquence de ses rêves.

Elle trempa sa plume dans son encrier et commença à écrire une lettre pour l'impératrice Lauriane. Gaëtane voulait savoir si elle se souvenait, si tout ceci avait existé, si la Chasse avait réellement pu percer leurs rêves ou si tout simplement, la Duchesse devenait complètement folle. Avant d'avoir terminé, ses yeux se posèrent sur les fioles de potion de sommeil que Gaëtane avait en réserve, cette dernière les fit tomber délibérément sur le sol dans un geste sec, les flacons se brisant dans un fracas, mouillant le sol.

« Oui, tu as raison, c'était de trop placé là. J'aime comment tu ranges les pièces, c'est une manière très personnelle.» « La Chasse Sauvage était dans mon rêve.Je veux dire... réellement ! Et, je n'étais pas seule. Tout était tellement...vraie » Gaëtane encore sous le choc cherchait ses mots. Elle savait que tout ce qui s'était passé cette nuit n'était pas anodin, elle ne pesait pas encore, ni ne connaissait toutes les conséquences de cette nuit cauchemardesque, mais elle savait que cela aurait des répercussions sur la réalité. Les images défilaient encore dans son esprit, la chasse, les chiens, les autres et les différentes épreuves, mais aussi toutes les sensations qu’elle avait pu ressentir pendant cette éprouvante nuit. Elle craignait le pire et déjà qu'elle ne se sentait pas en sécurité, cette idée était encore plus présente désormais.

Une domestique accourue pour s'assurer que tout allait bien dans les appartements de la Duchesse. Gaëtane termina sa lettre assez rapidement, ferma la lettre avec la bougie qu'elle avait allumée à côté d'elle.

« Faites porter cette lettre à l'Impératrice Lauriane de Faërie. » Voyant la domestique statique, regardant les potions coulaient sur le sol. « TOUT DE SUITE ! » cria-t-elle. La domestique sursauta et récupéra la lettre. « Et trouvez-moi l'incompétent qui s'est procuré ces potions ! »

La domestique sortit à toute vitesse, Gaëtane était assez mal lunée là tout de suite, elle avait de quoi... « On ne peut plus faire confiance à personne ici. »

Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 EmptyDim 28 Jan - 18:00

Grâce s’était battue vaillamment, pendant que les autres s’occupaient à jouer à la poupée. Elle avait repoussé autant de chiens hargneux qu’elle avait pu. Elle avait résisté, aussi longtemps que possible. Elle savait que l’issue était sa mort – et elle priait. Elle priait pour revivre, pour que ce ne soit pas là sa fin définitive. Pour que Corail ne trouve pas la mort à ses côtés, alors qu’elle avait demandé à ce qu’on la fasse venir à elle. Sa fidèle alliée, sa plus proche amie, une partenaire qui ne la quitterait jamais. Elle se battait pour elle-même, mais aussi pour Reja et Sifaï, à ses côtés. Pour honorer son serment, de protéger Ibélène. Car si elle en croyait ce blond si faible qu’il ne pouvait qu’être Faë, la Chasse avait réellement envahi leurs rêves, n’est-ce pas ? Personne n’était à l’abri. Personne. Elle se sentit tomber, d’un coup, regardant avec horreur le flanc de Corail ensanglanté, d’où ce dernier s’écoule à grosses gouttes. Elle heurta brutalement le sol, pour sombrer dans l’inconscience, sans plus rien sentir. Sans réaliser les crocs des mâtins, qui se referment sur elle, lui faisant subir d’atroces souffrances.

C’est d’un coup, qu’elle se réveille, trempée de sueur, à Sombregemme. Plus fatiguée et nerveuse qu’elle ne l’était encore, inquiète à l’idée de ne pas savoir où se trouvent Reja et Sifaï. Où se trouve Mayeul. Où se trouve Aubrée. Dans quel état ils sont. Mais si elle ne peut rien faire pour les derniers, elle peut aller retrouver les premières. Vérifier qu’elles vont bien. Qu’importe ses terreurs nocturnes. Elle doit le voir de ses propres yeux. Elle cherche Corail des yeux, se précipite jusqu’à elle, pour puiser du réconfort à son contact, avant de lui dire qu’elles vont partir, retourner à Roc-Épine. De suite. Elle prépare tout, et monte sur sa griffonne, lui faisant entièrement pour l’y mener. Elle doit s’assurer qu’elles vivent. Comme elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: