AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 21 Déc - 10:31

Martial n'était pas extrêmement sûr de ce qu'il se passait, tout autour de lui. Lui qui savait, qui avait l'impression de tout comprendre, cette certitude qui portait cette lame semblait désormais détendre et distordre la réalité. C'était impossible que tout soit normal.  C'était impossible, et pourtant normal. Quelque chose clochait, dans le décor, dans sa présence même sur ces terres - terres méprisées, il n'avait jamais eu le goût de la ville aux Mille Tours -, et dans les présences beaucoup trop hétéroclites autour de lui.
Sauf que ce n'était qu'une impression. Lorsque le décor, autour d'eux, autour de lui, commença à changer, une nouvelle impression le submergea, repoussant à l'arrière l'idée même qu'il n'était pas dans la réalité.

~-~
C'était désormais une toute nouvelle scène qui se déroulait devant ses yeux, autour de lui, et un autre sentiment qui étreignait son être. Le duc couturé, aux multiples cicatrices - protecteur, meneur -, dont certaines étaient, sous son armure, dues à de sombres maladies qui lentement avaient gangrené son être , l'affaiblissant - avait le désagréable sentiment d'être traqué. Poursuivi, par quelque chose, quelqu'un. Comme un animal, comme un fugitif à qui l'on ne laisserait aucun repos, et que l'on encerclerait par les flammes pour l'acculer.
Il n'aimait pas particulièrement le feu, mais, apparemment, il n'était pas le seul.

La suggestion de la voltigeuse Martel - il restait buté, plus d'un an après, à ignorer qu'elle avait changé. Même dans ses rêves. - lui amena un rictus sur les lèvres. Bah bien sûr, parce qu'ils pouvaient fuir, cernés comme ils étaient par les flammes. Et puis tous savaient monter sur ces bestioles.
Beaucoup, déjà, s'étaient jetés sur la porte en y tambourinant sans succès... Dont Séverine, avec sa voix toujours aussi insupportable, sa tenue tout autant scandaleuse. En d'autres rêves, peut-être.....
C'était pas le moment. Le premier geste qu'il eut, stupide, fut de taper avec eux sur la porte... Sans succès.
Et puis ses mains se mirent à trembler. Incontrôlable. Guerrier inutile. Il ne pouvait plus rien faire, plus défendre personne.

Il se sentait pris au piège, et tellement, tellement inutile face à ces portes closes et à ce feu qui avançait inexorablement ! Il haïssait l'inaction. Et encore plus d'être incapable de bouger librement. Il n'avait rien à faire.
Juste attendre. Attendre que les portes s'ouvrent.
"Que ça s'ouvre." siffla-t-il entre ses dents, ses doigts agités de tremblements. Défoncer la porte ? C'était impossible.
"Comment un tel feu peut-il seulement ... Ca n'a pas de sens. "
Ses pensées s'entremêlaient. Elle était où, la confiance ? Elle était où, cette certitude de tout savoir ? Face à la peur, il n'y avait plus rien à faire. D'un pas vif, il rejoignit sa femme, de plus en plus d'eau commençant à apparaître, suivi d'un cri.
Si les portes ne s'ouvraient pas, ils mourraient entourés de mages et de personnes folles. Superbe.
Spoiler:
 


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 21 Déc - 11:28

Il est mort.
L'apprentie assassin a fait son office et Victorine ressent une pointe de fierté pour cette jeune femme qui fait partie des leurs. Lia sera heureuse d'apprendre ce qu'elle a fait, sans aucun doute. Sera-t-elle aussi heureuse de voir toutes ces personnes présentes au coeur de la Tour Noir ? L'Adepte, elle, ne supporte déjà plus tout ce monde. Elle a bien compris qu'il ne s'agissait pas de la réalité, mais voir chacun de ces étrangers fouler le sol de ce qu'elle considère comme sa demeure la dérange profondément. Ses armes à la main, elle cherche une issue, au moment où tout se modifie autour d'eux et que la Tour Noire laisse place aux portes de l'Académie.

Des exclamations paniquées s'élèvent tout autour d'elle et dans la précipitation, beaucoup tentent d'ouvrir les portes en se bousculant les uns les autres. Victorine les observe, perplexe, jetant un regard aux alentours pour retrouver les silhouettes familières de Shahryar et d'Aubrée. Elle s'approche d'ailleurs de cette dernière pour poser une main ferme sur son épaule, comme un geste de soutien ou de protection. Elle a fait ce qui devait être fait, peu importe ce que la Voltigeuse Martel en pense, cherchant à fuir sans songer aux autres qui ne peuvent voler comme elle. Et dire que c'est une Martel...

Les yeux de Victorine fixent un court instant le mur de flammes qui s'approche inexorablement, légèrement inquiète de la tournure des événements. Elle tente de modifier à nouveau la réalité, comme elle a pu le faire auparavant, mais c'est peine perdue. Un nouveau regard aux alentours et elle comprend que les portes sont leur seule issue. « Il ne sert à rien de s'amasser ainsi autour des portes, ça ne va pas les ouvrir plus rapidement. » déclare-t-elle d'une voix tranquille, audible uniquement de ceux qui l'entourent. Elle se tourne alors vers son homologue de la Corde. « Tu crois qu'en jetant les gêneurs aux flammes, ça ralentirait leur progression ? » Un petit sourire de connivence et elle remarque les bancs sur le parvis de l'Académie. Elle fait signe à Aubrée de venir lui donner un coup de main pour les déplacer et créer ainsi un nouvel obstacle. En s'approchant de l'un d'eux, elle voit la femme drapée d'un sari aux couleurs qui lui paraissent familières. N'ont-ils pas un plaid de la même facture dans la Tour Noire ? « Hey, toi. Viens nous aider. » Tant qu'à être sur leur chemin, elle peut bien faire quelque chose d'utile.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin
Shahryar Khamsin

Messages : 419
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyVen 22 Déc - 3:39

Son sabre à peine lâchée pour être déposé dans les mains d’Aubrée, un nouveau semble apparaître de nul part à son flanc. Shahryar s’empressa de le dégainer, jetant de suspicieux regards à ces étrangers qui peuplaient la tour de la Confrérie et qui n’avaient rien à faire là. S’il n’avait pas eu l’intime conviction que tout ceci n’était qu’une mascarade, une illusion ou un cauchemar, il n’aura eu aucun scrupule à arracher la vie de ces gens, quand bien même certains étaient d’éminents couronnés. Mais la tragédie de l’Oracle avait bien trop marqué les esprits des Fils et Filles de Lida pour laisser passer de nouvelles intrusions. L’illusion ici demandait visiblement à ce qu’Aubrée parviennent à vaincre celui qui s’était imposé en ces murs. Et s’il fut surpris une seconde de la méthode extrême qu’elle utilisa en usant de sa mère comme appât, il ne put qu’être d’accord avec Victorine : on ne négocie pas.

L’attaque ne dure pas bien longtemps. Dès que le corps du père d’Aubrée sombra, l’illusion laissa place à un tout nouvel environnement. Les murs de la tour si chère aux assassins s’ouvrirent sur ce que Shahryar identifia comme ceux de l’Académie. Il n’y avait presque jamais mis les pieds, mais l’austérité des immenses portes fermées devant ce groupe étrange n’inspira guère l’erebien. Qu’attendait cette… illusion d’eux cette fois-ci ? D’entrer, certainement, mais la méthode restait étrangère à Shahryar. Observateur, il garda sans mal son sang froid là où beaucoup furent ceux et celles à laisser la panique les envahir. Soit, ce n’était pas en s’agitant de la sorte que les portes s’ouvriraient. A moins de choisir de les défoncer ? L’idée ne déplaisait guère à l’erebien, et celle-ci couplée aux paroles de son homologue de la Lame fit naitre un léger rictus sur ses lèvres.

« Ne dis pas ça, je serais tenté d’essayer. » Marmonne-t-il à l’attention de Victorine, qui ne tarde pas, elle, à prendre des dispositions pour essayer de ralentir la progression des flammes. Il confia néanmoins le fond de ses pensées à l’autre Ecoutante avant que celle-ci ne parte rassembler des matériaux pour ralentir la progression du feu. « Plus ça avance, moins tout ceci n’a de sens… il y a certainement un moyen d’entrer. » Il ne savait vraiment pourquoi, mais c’était sans doute ce que l’on attendait d’eux. Mais qui avait le moyen de faire ouvrir ces portes si solides ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyVen 22 Déc - 21:14

Rien de ce qui se passe n’a réellement de sens. Un instant, ils sont enfermés dans une tour qui serait celle de la Confrérie Noire, à en juger par les discussions entendues ici et là et le comportement de Shahryar – et l’instant suivant, les voilà empilés sur le parvis de l’Académie, avec un mur de flammes en approche rapide, et aucune porte de sortie visible. Où donc va-t-elle chercher de tels rêves ? Son cerveau dérangé cherche-t-il un échappatoire dans l’absurde ? Elle en a faits, des rêves étranges, ces dernières semaines – des songes empreints de mort, de trahison, de chagrin, d’abandon. Presque jamais d’affection, si ce n’est celle de Sirocco qui parfois parvient à filtrer à travers sa conscience jusque sur le métier de Trelor.

Comment s’étonner de ce rideau de flammes qui semble vouloir sa mort ? Ce ne sera jamais qu’une tentative de plus de son esprit pour lui faire comprendre qu’il est peut-être temps d’arrêter de se battre, puisque de toute façon l’on ne veut plus d’elle nulle part. Alors elle s’assoit, Reja, un peu à l’écart de la cohue – elle se place en retrait, en tailleur, et contemple les flammes qui avancent, implacables et toutes-puissantes. Un cri perçant la tire de son observation : c’est Sif qui a poussé un hurlement tout effarouché, et Reja s’émerveille un peu plus des rebondissements que son esprit parvient à concocter. D’un ample geste de la main, elle tente d’attirer l’attention de sa jeune apprentie, mais sans succès ; il faut bien admettre que l’invisibilité quasiment totale la rend plutôt transparente et qu’il est devenu aisé de ne pas la remarquer. Son attention dérive vers les personnes aux côtés de Sif, qui tambourinent contre la porte.

Un rire moqueur vibre dans sa poitrine. Les pauvres malheureux, pourquoi donc s’épuiser en vain ? Est-ce ainsi que son esprit perturbé lui prouve qu’il ne sert à rien de s’obstiner contre les forces qui ont décidé de ravager sa vie ? Très certainement. « Hé, vous ! Pourquoi vous vous acharnez comme ça ? Elles vous ont rien fait, ces portes. » Elle se relève d’un mouvement fluide de danseuse – si elle est translucide, sa voix, elle, porte toujours autant, et plusieurs l’ont entendue. « Qu’est-ce qui vous fait croire que vous méritez de rentrer là-dedans ? »

Spoiler:
 




 

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 878780TitreRejwade1
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptySam 23 Déc - 3:46

La femme qui te répond te dit quelque chose, mais ton esprit ne te fournit aucune indication précise quant à son identité, comme pour beaucoup des gens présents. C'est très frustrant. Sa réponse, d'ailleurs, te fait hausser un sourcil, mais tu n'estimes même pas nécessaire de répondre. D'autres le font de toute façon à ta place. Tu t'es donc légèrement écarté du groupe pour vérifier ce qu'il y a sur les côtés, mais tu ne vas pas loin. Tu sais d'instinct que les lieux ont leur limite, que c'est ici que tout se passe, pourquoi voir plus loin ? Vous êtes là, dans le moment présent et ta perception lui est limité. Les portes, le feu, le groupe d'inconnus. Point. C'est logique et tu ne le remets même pas en question ; tu ne le réalises même pas.

La panique ambiante, les cris, les réactions vives, tout cela, tu tentes d'en faire abstraction pour ne pas alimenter tes propres angoisses. Il y a déjà celle, omniprésente, bien suffisante, qui te souffle que vous devez fuir, aussi loin que possible de ces lieux, par les portes. Que vous n'êtes pas seuls, qu'il faut faire vite, que votre survie en dépend. Elle ne se base sur rien de logique, si ce n'est une peur viscérale qui refuse de se déloger. Tu dois la prendre en compte, point. Alors, tu tentes de ne pas penser à ce corps qui te perturbe, à ces gens que tu ne connais ou reconnais pas, à cette situation qui n'a aucun sens. Pour autant, ta recherche ne donne rien de concret. Rien ne semble utile pour éteindre, ralentir ou quoique ce soit cet incendie. Heureusement, certains semblent moins impuissants car des trous dans le sol apparaissent. De l'eau s'y trouve et plus encore semble la rejoindre. Ce sera déjà ça.

« Hey, toi. Viens nous aider. » Tu tournes la tête vers la voix, surprise, et tu es troublé l'espace d'un instant. La femme au port fier, tu sembles la connaître. Ta mémoire cherche, mais tu es incapable de mettre un nom sur son visage. Des bribes t'apparaissent, comme pour la jeune femme, Aubrée, mais c'est tout. La frustration grandit d'autant plus et se transforme en agacement. Tu te contentes donc de hocher la tête et de te diriger vers elle. Tu vois rapidement ce qu'elle veut faire, avec ses camarades. Les bancs. Les placer en barrière ? Tu ne sais pas si cela retardera longtemps, mais c'est toujours ça de prix.

Tu t'attelles à la tâche et vous commencez à empiler au prix d'efforts conséquents. Quand tu te redresses, tu inspires et lâches sans préambule : « C'est étrange tout ça. » Tu montres machinalement les alentours de ta main. « J'ai l'impression que ça n'a aucun sens et en même temps que ça en a… » Ton regard se porte sur Victorine. « J'ai l'impression qu'on se connaît. Assez bien. » Tu t'adresses ensuite à Aubrée. « Toi aussi, d'ailleurs, mais je ne resitue pas. Je sais qu'on ne se connaît pas, par contre. » A l'attention de l'homme, cette fois. « C'est comme s'il y avait un voile qui m'empêchait de comprendre… » Tu baisses les yeux vers tes nouveaux attributs. « Puis, ce corps, je ne comprends pas non plus… » Tu n'expliques pas plus, de nouveau abasourdi par tout ça.

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptySam 23 Déc - 12:22

J’aurais voulu participer au combat, mais je ne savais pas comment faire. Je n’étais pas faite pour ça. Alors je restai immobile, les bras ballants. J’étais inutile. Comme d’habitude, en somme.

Soudain, j’étais ailleurs, et il fallait que je fuie mais il y avait ces portes dressées devant moi – les portes de l’Académie. Un nœud se forma dans ma gorge à la vue de l’obstacle infranchissable. Je me retournai, désemparée, jetant un coup d’œil aux flammes qui dévoraient toujours plus de terrain. Si je ne faisais rien, elles allaient tout envahir. Mais… que pouvais-je faire ? Ils étaient déjà tous en train de chercher des solutions. Quelque chose me souffla qu’on ne pouvait rien y faire, et que cet incendie allait tout simplement tous nous tuer, et que ce serait de ma faute. Parce que j’étais complètement inutile.

— C’est une belle allégorie de l’échec, vous ne trouvez pas ?

Cette question me frappa violemment. J’eus envie de pleurer. Je réussissais tout ce que j’entreprenais, d’habitude, et pourtant, j’avais comme l’impression que ma vie entière était une allégorie de l’échec. Toutes mes décisions étaient de celles que l’on prenait par dépit, presque au hasard, pour faire quelque chose de sa vie. La guerre et le chaos avaient assurés leur prise sur Arven, et tout ce que je trouvais à faire, c’était d’élever mes abeilles et de m’impliquer dans des organisations douteuses. Parce que j’étais inutile. Parce que ma vie était un échec. Je passai mes mains dans mes cheveux, sur le point de pleurer.

Je sursautai lorsqu’une main se posa sur mon épaule. Agnès, venue m’encourager. Je hochai la tête à ses mots, ravalant mes larmes. Il ne manquerait plus que j’éclate en sanglots ! J’étais beaucoup de choses, mais je me refusais à être une victime pleurnicharde. Enfin, peut-être que si je pleurais suffisamment, je pourrais éteindre le feu de mes larmes ? L’idée me fit sourire – un maigre sourire, mais c’était déjà ça.

— Qu’est-ce qui vous fait croire que vous méritez de rentrer là-dedans ?

Je ne savais pas qui avait posé la question, mais elle était d’une étrange justesse par rapport à mon état d’esprit. Mériter… ? Je me posais déjà la question avant d’entrer à l’Académie. Est-ce que j’étais digne d’y entrer ? Je ne savais même pas quoi faire de ma magie… Non, je ne le méritais pas. Je reculai d’un pas, hésitante. Mieux valait, sans doute, finir brûlée vive. Ma vie était inutile, de toute façon. Peut-être même destructrice. L’Ordre… j’en faisais partie, et j’avais participé au chaos qu’ils semaient, sans même savoir dans quelle mesure. Je reculai encore, un peu plus loin de la porte.

J’étais inutile, vraiment ? Destructrice ? Et c’était une fatalité ? Ne pouvais-je pas agir autrement, faire d’autres choix, devenir quelqu’un d’autre ? Réfléchir, au fond, à comment je pourrais être utile, au lieu de me lamenter sur ma profonde inutilité ? Je jetai un coup d’œil à l’Académie. N’était-elle, justement, pas là pour m’apprendre à être digne d’elle ? N’était-ce pas en étudiant en son sein que je pourrais mériter de franchir ces portes ?

— Très bien, imaginons que je ne sois pas digne de franchir ces portes !

Je ne savais pas trop à qui je parlais ; à la foule, à moi-même, où à ces gens, derrière les portes, s’il y en avait. De toute façon, ça avait peu d’importance, parce que nous allions tous y passer.

— Parce que je suis inutile, destructrice, et que je ne sais même pas au juste ce que je ferais à l’Académie, vous me refusez l’entrée. Le problème, vous savez, c’est que je ne supporte pas l’échec. Si vous pensez que je ne suis pas digne de rentrer dans votre établissement, je vais tout faire pour l’être, et finalement, je vais le devenir. Alors gagnons du temps, et laissez-moi entrer, avant qu’il ne soit trop tard.

Avant que le feu et le chaos ne nous dévorent tous.

— C’est vrai que j’ai fait des erreurs, j’ai participé à…

Je ne finis pas ma phrase, mais il planait en elle tout ce que j’avais fait pour l’Ordre, sans en connaitre les conséquences exactes.

— Mais il n’en reste pas moins que si vous m’ouvriez vos portes, je saurais montrer que je le mérite. Il y a tant de choses à faire dans ce monde ; je ne peux pas continuer à m’y sentir inutile. Grâce à vous, grâce à la magie, je pourrais… Je pourrais tout changer.

Je n’aurais alors pas besoin de l’Ordre pour me sentir utile, et je saurais faire quelque chose de bien pour ramener la paix et pour réduire le chaos qui régnait à l’heure actuelle.

— Vous voulez que je sois digne de franchir vos portes ? Alors laissez-moi apprendre. N’est-ce pas le but même de l’existence de l’Académie ? Je veux apprendre, apprendre à… à être utile. Je sais que je peux me montrer digne de ce que vous pouvez m’enseigner. S’il vous plait… ouvrez-moi vos portes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptySam 23 Déc - 14:30

Elle s’insurgeait la jolie donzelle au large décolleté, elle me traitait et me menaçait même de malotru du haut de son piédestal invisible, sauf que je n'en avais rien à cirer !

« À moins que vous ne brûliez guère ici, vous ne serez qu'un corps pourri de plus parmi tant d'autre ! Vos menaces me glissent donc bien au-dessus madame, pour dire mieux je m'en tamponne impérialement ! »

Avais-je répondu en retroussant le nez, soudain piqué par l'odeur de la fumée. Je ne ne voulais pas mourir ici. Il en était hors de question. Mourir en protégeant Adonis, j'aurais pu le faire – si mon corps coopérait. Mourir pour un être très très proche tel qu'Éponine, c'était pareil, mon corps en jeu pour Ygraine sans soucis même. Pour une bande d'inconnu, que la tête soit couronnée ou non, il en était hors de question par contre. Et je les jetterai volontiers au feu de ma nouvelle grande taille et de mes nouveaux muscles bien étranges sans réfléchir à deux fois si il le fallait pour me sauver la vie.

Bien trop occupé à tambouriner, j'éradiquais de ma tête la voix grotesque de l'écorcheuse et les réponses de la personne qu'elle avait prit en otage s'il y en avait. Je niais même les voix insupportables et défaitistes qui n'allaient pas en mon sens. Je ne jetais qu'un bref regard à l'eau apparaissant – si ça mettait un terme à l'incendie, tant mieux, dans un cas comme dans l'autre, y avait plutôt intérêt à ce qu'on ouvre cette fichue porte !

« Si vous ne m'ouvrez pas, je fiche le feu à l'Académie ! »

Ah j'en étais ridicule dans mes propos, mais qu'importait bien ! L'Académie brûlerait peut-être aussi si elle refusait d’interagir en ma (notre) faveur. Au feu, l'eau qui apparaissait, au feu les fossés qui se creusaient derrière moi, si ce n'était pas suffisant, je m'en fichais bien de ces essais. Et ceux qui migraient des bancs n'avaient qu'à donner leur chair pour calmer l'appétit de l'incendie !

« Parce que je le vaux bien ! Mieux que vous c'est certain ! » Mes mots fusèrent forts sans même vérifier qui osait demander pourquoi je méritais d'entrer ou non, et sans même savoir s'ils m'étaient adressé ou non, ni si j'avais une dent contre la femme qui les disait.

Crier m'aidait à redoubler d'effort semblait-il. Crier m'aidait à oublier la femme folle -et sans goûts- qui s'était mise à parler à la porte. C'était affreux ! La folie gagnait les rangs ! Pourvu qu'elle y passe en premier, pourvu qu'elle reste loin de moi, pourvu que ce ne soit pas contagieux surtout, songeais-je en semblant m'éterniser de mes mains sur la porte. La fatigue me semblait loin, la fatalité me semblait proche et j'avais de grosses gouttes de sueurs partout, mon manteau me semblait de trop... trop lourd, trop chaud et l'envie de l'ôter me martela les tempes alors que l'espoir d'échapper aux flammes s'évaporaient de ma tête. Je jetais un regard à la tarée. Médusé et irrité, grimaçant, lèvres tremblantes je scandais en moi-même : Si seulement ! Si ça s'ouvre, je lui saute dans les bras. Si seulement ça s'ouvre...

Hrp:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptySam 23 Déc - 19:01

La réponse du Fils des Ombres la déçoit fortement. Comment ça, impossible ? Comment peut-il savoir que ce n’est même pas envisageable, d’avance, sans même avoir eu l’air d’essayer, de s’approcher et de regarder ? Peut-être qu’en effet, ce n’est pas aussi simple. Mais comment peut-il l’anticiper à ce point ? Elle aimerait lui rétorquer que rien n’est impossible. Son père était mort, et il est pourtant revenu l’enlever. Ça n’aurait pas dû se produire, et pourtant il est revenu. Et puis, passer de la Tour Noire aux portes de l’Académie en quelques secondes, c’est censé être possible, ça, peut-être ? Mais la main de Victorine posée sur son épaule en signe de protection l’en empêche. Inutile de s’énerver. Les gens présents sont assez fous comme ça, à frapper la porte de toutes leurs forces, à se bousculer et se marcher dessus, ainsi qu’à hurler au vent des menaces ou des cris de peur. Pas besoin de rajouter de la mauvaise humeur au chahut ambiant.
 
Elle entend les deux Adeptes échanger quelques mots, et sourit doucement, trouvant l’idée de la Belliférienne pas si stupide. S’ils pouvaient livrer aux flammes ce pirate ridicule et grossier qui hurle des choses incohérentes, même si cela ne marchait pas, ils seraient au moins tranquilles. Ou Grâce. Serrant les dents, elle chasse cette idée aussi vite qu’elle est arrivée. Non. Non. Ce n’est plus sa mère, mais… Son cœur se serre à nouveau. Non. Maintenant qu’elle a compris qu’ils sont tous prisonniers dans une illusion commune et que ce n’est pas simplement le fruit de son imagination, elle ne peut se résoudre à lui causer plus de tort, et à lui donner une bonne raison supplémentaire de la haïr.
 
Refoulant au plus profond d’elle-même toute sa rancœur, ses regrets et sa peine, elle hoche simplement la tête quand Victorine l’invite à venir déplacer des bancs pour essayer de ralentir la progression du feu, et renforcer les protections magiques que certains semblent avoir commencé à mettre en place. Elle ne sait pas si ce sera utile, mais ce sera toujours ça de tenté. Parce qu’elle, au moins, elle essaie de faire des choses.
 
Seulement, les bancs sont lourds, et Victorine demande vite l’aide de quelqu’un, une jeune femme qui se tenait à proximité, et qui les rejoint sans broncher. Elle ne dit rien au début, avant de souffler qu’elle trouve la situation étrange. Aubrée hausse les épaules. C’est normal. Rien n’a de sens. Par contre, elle fronce légèrement les sourcils quand elle dit croire la connaître. Elle la détaille alors un peu plus attentivement. Effectivement, son visage lui rappelle quelqu’un, sans savoir qui. Mais la jeune femme connaît aussi Victorine. Est-ce un assassin ? Non, c’est presque sûr. Ou une connaissance commune de Bellifère ? Oui, sûrement. Elle a tellement de cousines et de tantes éloignées, c’est peut-être l’une d’entre elles. Néanmoins, elle ne la resitue pas non plus. Par contre, elle a l’air vraiment perdue. Et elle veut comprendre ce qui est incompréhensible. A nouveau, Aubrée hausse les épaules. Elle ne sait pas ce qui la gêne dans son corps, mais entreprend de la rassurer quand même. « Rien n’est normal. Mon… père est revenu d’entre les morts pour venir me chercher. On est piégés par des flammes et on essaie de rentrer dans l’Académie, sans vraiment savoir pourquoi. Et je pense qu’il faut juste… essayer de rester en vie, en attendant que… Que cette illusion se dissipe. » Oui, c’est sûrement ça. Fuir les flammes, suivre son instinct, rester en vie, et attendre que ça passe. Elle conclut ses paroles par un petit sourire, avant de retrouver un air sérieux. Les flammes se rapprochent vite. Il va falloir qu’ils trouvent une solution, au niveau de la porte, ou alors ils vont tous finir brûlés. Et même si ce n’est qu’un rêve, elle n’a pas envie d’expérimenter la mort une deuxième fois.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptySam 23 Déc - 20:10

C'est étrange, oui. Cette femme, au visage étrangement familier, met le doigt sur ce qui la dérange, dans tout ça. Si ce n'est pas la réalité, est-ce un rêve ? Elle ne se souvient pas s'être endormie. Son regard se lève parfois sur celle qui semble désorientée, alors qu'elles portent le banc à deux. Décidément, ce visage lui dit quelque chose, mais qui peut-elle bien être ? Ses réflexions sont néanmoins coupées par de nouvelles exclamations, puis des coups sur les portes. Victorine délaisse le banc à proximité d'un fossé pour observer ce qu'il se passe à l'entrée de l'Académie. Sourcils froncés, elle sent l'agacement la gagner devant un grand dadais au manteau rouge et arborant un cache-oeil. Ce n'est pas la première fois qu'il énonce des stupidités. L'Adepte jette un regard derrière elle ; les flammes avancent bien trop vite et s'ils n'ouvrent pas rapidement les portes, ils sont perdus.

La Belliférienne songe à une alternative. Elle pourrait ne pas marcher, mais elle ne risque rien à tenter le coup. Elle s'avance vers le petit groupe rassemblé près des portes et, irritée par le comportement du grand costaud, elle sort son épée et l'assomme avec la garde avant que quiconque ait pu agir. « Tu veux bien m'aider à l'éloigner d'ici ? » demande-t-elle d'une voix autoritaire, en direction du Voltigeur, qui se trouve dans son champ de vision. En un instant, il se retrouve à ses côtés. « Sans le gêneur, vous devriez pouvoir vous concentrer sur une solution. » ajoute-t-elle à l'égard des autres avant de commencer à traîner le corps inanimé loin des portes de l'Académie. Peut-être qu'ils étaient sur le point de trouver quelque chose. De son côté, elle ne va pas attendre de s'en assurer.

Quand Mayeul fait mine de s'arrêter, à bonne distance des portes, elle secoue la tête. « Non, plus loin. » murmure-t-elle. Le mur de flammes a continué sa lente et inexorable avancée. Victorine y plonge son regard, ses lèvres murmurant une mélopée au Sans-Visage, à mesure qu'ils entraînent le jeune homme vers sa fin. La mort d'un homme leur a permis de sortir de l'illusion précédente, peut-être qu'un nouveau sacrifice les aidera. L'Adepte fait signe au Voltigeur de laisser le corps au sol, au plus près des flammes, et elle s'éloigne rapidement du brasier qui s'avance encore. Il ne faut que quelques secondes avant que le mur incandescent n'atteigne sa cible et, le visage trempé de sueur, Victorine observe le résultat avec perplexité. Est-ce que ça va fonctionner ? Sithis a-t-il entendu ses prières ? Dans le pire des cas, ils seront débarrassés d'un gêneur. Si d'autres ont vu la scène ou ont tenté de l'arrêter, elle ne les a pas entendus. Et désormais, il est trop tard.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptySam 23 Déc - 23:05

Mériter. Le mot était sorti de nulle part, du moins Agnès n’identifia pas leur auteur. Quoiqu’il en soit, Melinda le prit pour elle. La mage se rappela cette rencontre quelques années plus tôt, une conversation avec une jeune outreventoise qui doutait d’elle, et vu le discours que tenait présentement Melinda, cela semblait toujours être le cas, impression accentuée par le fait qu’elle n’avait pas intégré l’Académie et qu’elle se sentait inutile. Agnès la laissa épancher ses craintes avant de prendre la parole, oubliant pendant quelques instants le feu qui les menaçait.

- Melinda… Tu n’es pas inutile, tu œuvres à ton échelle comme chacun d’entre nous. Agnès essayait de rassurer l’outreventoise, elle espérait user des mots justes sans maladresse. Tu es une personne déterminée qui transforme une déconvenue en force. Ce n’est pas parce que l’Académie ne t’a pas encore ouvert ses portes que tu n’es pas digne de devenir une mage. Apprendre est une force, apprendre de ses erreurs également. D’ailleurs Agnès se demanda à quoi son amie faisait référence par son silence et son regard glissa sur le bras cendré, certainement le stigmate d’un évènement. Je vois que tu aimerais changer les choses et certainement protéger Arven et ses habitants, une entreprise des plus louables, mais ne crois pas que tu es responsable de ce qui se passe en ce moment. Agnès inspira un coup avant de poursuivre. On parle de mérite… Il ne s’acquiert pas avec des titres de noblesse héréditaires, mais par ses propres actes et sa propre détermination. Crois en tes capacités, crois en tes rêves et ne laisse pas des portes fermées ou d’autres te dicter ta conduite.

Agnès n’était pas certaine que son intervention soit constructive mais elle voulait montrer à Melinda qu’elle la soutenait dans son entreprise, même si elles s’étaient un peu perdues de vue ces derniers temps, et qu’elle croyait en son potentiel. Elle-même se sentait parfois inutile dans les troubles qui frappaient les différentes régions, pourtant elle gardait espoir d’un retour de la paix et agissait dans la mesure de ses moyens. La jeune femme est soulagée que les perturbateurs soient éloignés, néanmoins elle le serait nettement moins si elle avait prêté attention à ce qui se tramait près du brasier.   

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyDim 24 Déc - 12:42

Ils s'agitent, tous, ils tambourinent aux portes, ils pleurent et ils hurlent leur désespoir et Mayeul, au milieu de tout ça, est étrangement détaché. Rien de tout ça n'a de sens alors pourquoi lui en donner ? C'est un rêve, une illusion, mais ce n'est pas réel. Il ne comprend pas réellement ce que font tous ces gens ici, ni même ce besoin impérieux d'entrer dans l'Académie mais peu importe, sans doute.

Cela s'interpelle, les gens s'efforcent de trouver des moyens de ralentir les flammes - quelles flammes d'ailleurs ? D'où viennent-elles, qui les a allumés ? - et Mayeul se contente de les regarder. Il ne se sent pas réellement impliqué en réalité et quand une fille l'interpelle, il agit comme un automate. Peut-être que c'est la solution en fait ? Tous les jeter dans le feu, et les faire se réveiller.

Il l'aide à saisir le pirate – pirate, ennemi… y'a-t-il vraiment un ennemi ici ? – Et à le jeter plus loin, là où elle le guide. Il détourne les yeux pourtant le Voltigeur, quand les flammes viennent lécher le corps. Rien ne va. Rien n'est réel. Et il veut se réveiller, lui aussi ? Le feu ,est-ce vraiment une bonne idée ?

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyDim 24 Déc - 14:48

La porte s'ouvrit et les combats débutèrent. Tu étais toujours blasée par la situation et d'être mêlée à un problème qui ne te concernait en aucun cas, mais les assaillants étaient là et tu pouvais difficilement faire comme si de rien n'était. Comme si tu te moquais de tout ceci, tu risquais d’être blessée dans la bataille et donc fatalement, tu étais victime de la situation, prisonnière de cette vendetta. Tu étais prête et tu ne craignais pas les assaillants. Tes mains prêtent à entraver quiconque se mettrait en travers de ton chemin. Une voix familière te fit sursauter. Lauriane. Tu ne la vis pas cette lame qui se dirigeait vers toi, tes yeux rivaient sur l’Impératrice plus farouche au combat que tu ne l’aurais cru.

« Merci. Je vais bien. » lanças-tu brièvement à l’attention de l’Impératrice, tu n’avais pas le temps de faire plus de cérémonie en pareille circonstance, mais tu lui étais reconnaissante de sa bienveillance. C’était bien l’une des rares et seules personnes qui en faisaient preuve à ton égard. Tu n’eus pas le temps de lui retourner la question, mais tu le voyais, un peu décoiffée, un peu amochée mais Lauriane allait bien. Et c’était tout ce qui comptait.

***

Les murs de la tour de la Confrérie Noire s’évaporent dans une brume et un nuage flou, laissant transparaître les ténèbres de la nuit. Les corps disparaissent et avec eux le lieu des combats, le sang, le miroir brisé, le trou, l’étal d’armes… Tu es perplexe, encore une porte, l’Académie et ce sentiment d’être pourchassé, poursuivi… par la Chasse Sauvage ? Errant de corps en corps, endormis, attendant patiemment notre réveil, qu’on ouvre les yeux, qu’on sorte de notre sommeil pour s’emparer de nous, de notre âme, de notre corps… ? Un incendie au loin se propage et arrive sur nous. Malheureusement, si lors de la première bataille tu t’étais refusée de participer à une vengeance qui ne te concernait pas, cette fois-ci ton pouvoir est impuissant pour faire face à un feu de cette ampleur.

Une femme prend la parole faisant remarquer qu’il faut ouvrir les portes de l’Académie. Tu hausses un sourcil quand tu entends les propositions absurdes des autres personnes présentes avec toi : partir à dos de griffons ? Bien sûr… Tu restes en retrait, les gens sont quelque peu agités, tu regardes la scène d’un assez mauvais œil entre Tim et Séverine. Te disant que, décidément, les Ibéens n’ont réellement aucune manière. La seule qui trouve grâce à tes yeux, c’est la petite blondinette qui s’était fait remarquer plus tôt qui propose de crocheter la serrure. Enfin une remarque pertinente ! Mais, rapidement oubliée… Les portes sont trop massives pour que ça soit aussi simple.

Tu te fais bousculer par une jeune femme (Quintille) et tu pestes à son encontre… cette dernière ne réagit pas. Ton regard croise celui de Séverine et oui, cette fois-ci vous pensez la même chose Ces gens du peuple alors… Aucune éducation. Vous n’échangez aucun mot, mais vos regards en disent long.

Ton attention revient sur Lauriane, il faut trouver une solution et vite. Vous échangez des regards inquiets, la situation est bloquée. « Détruisons-les ! » suggères-tu. Vous tapez, vous hurlez, vous demandez l’autorisation et les portes restent closes. Tu l’as entendu l’Erebienne parler de mérite, et si c’était cela ? Et si les membres du peuple ne le méritaient pas et que cela bloquait tous les autres ?

« Je suis Gaëtane de la Volte, Duchesse de Cibella, illustre duché de la magie et je soutiens cette jeune mage ! » C’était inespéré de ta part, mais il fallait agir. Tu te places aux côtés de Mélinda et Agnès. Tu avais un attachement tout particulier pour les mages qui souhaitaient apprendre, certes Mélinda était du peuple toutefois son discours montrait une certaine détermination à faire ses preuves et montrer de quoi elle était capable. Cela faisait un moment que tu voulais clamer ton identité, l’Académie ne pouvait rester fermée pour toi. En ces temps sombres, tous les mages devaient être les bienvenus à l’Académie et tu ne pouvais qu’encourager la jeune génération à défendre Faërie ! Elle en avait plus que besoin.

Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyDim 24 Déc - 16:14

L’écart de son regard est rattrapé par une voix féminine (Reja) dont les propos lui font un effet singulier mais, bien vite, elle réalise qu’elle ne parvient pas à saisir la personne dont émanait le timbre. Pourquoi devraient-ils mériter de rentrer dans l’Académie ? En pareil cas de désastre, les flammes à leur trousse, une question pareille ne pouvait se poser. Pourtant, cela ne sonne pas si distordant dans son esprit et Lauriane ignore bien pourquoi. Et une jeune femme (Melinda), non loin, se mit à déblatérer des paroles sans fin, comme si, plus que jamais, elle se sentait concernée par ce qui se passait. Même si l’outreventoise ignorait tous des raisons, du passé, de cette personne, elle ne put s’empêcher de trouver dans ses paroles un étrange écho aux sentiments qui la rongeaient elle-même. Un instant, ses orbes se perdirent dans les vagues du sol, alors qu’elle soutenait toujours la femme (Quintille) qu’elle était venue aider.

Oui, ils pourraient tout changer. Ensemble. Lauriane ne devait pas se laisser abattre même si trop d’obstacle se présentaient. L’image de la duchesse du Lierre-Réal avait fait une brève incursion dans son esprit. Elle aussi elle aurait souhaité apprendre, jusqu’à être parfaite, mais ça ne lui était pas permis. Ça n’était pas permis. A personne. Puisse cette jeune femme réussir à faire ses preuves.

Là-dessus, sur ses dernières pensées, Lauriane rejoignit à nouveau Gaëtane qui avait commencé à fortement s’agiter. Quelle vision cocasse de voir sa duchesse animée d’une telle ferveur. En fait, ça lui allait plutôt bien. Comme le calme semblait reprendre ses droits, Lauriane en profita pour lui glisser sa pensée, sans exactement savoir ce qu’ils pourraient faire. En temps normal, tous les anciens élèves de l’Académie ne pouvaient se faire refuser l’entrée de ce lieu mais Gaëtane – de tout l’Empire de Faërie – est certainement la figure de mage que l’Académie ne peut pas ignorer. Et même si l’Académie vit en autarcie, s’attirer les foudres des deux empires en les laissant mourir ne serait guère un choix stratégique.

- Nous devrions la soutenir. Le temps pressait de toute manière, malgré les efforts de tous, les flammes continuaient leur inexorable avancée.

Pourquoi « la » d’ailleurs ? Un instant, Lauriane réalisa l’impair de son langage qu’elle n’avait pas elle-même saisi mais l’urgence rendait les choses bien caducs. Après la semonce de Gaëtane qui sembla avoir conclu toutes les suppliques des uns et des autres, elle fixa avec insistance ces portes, s’apprêtant à les voir s’ouvrir à tout instant. Ça ne pouvait en être autrement…

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyDim 24 Déc - 18:20




Intrigue 3.1

D'Accord et de Chaos

31 janvier 1003



Intrigue animée par Aura·








Troisième Tableau

Le rêve de Lauriane de Faërie



Comme si le plaidoyer passionné de Melinda avait porté ses fruits, les portes finissent pas s’entrouvrir dans un grincement sinistre. Rapidement, le petit groupe s’y engouffre, moins l’agaçant pirate sacrifié pour la cause et devenu apôtre du Divin Barbecue du Destin. Quelques pétales pleuvent sur Gaëtane et la dernière à franchir le seuil est l’Erebienne si translucide qu’on dirait un fantôme. C’est elle qui attrape au vol le feuillet d’un parchemin diaphane porté par l’air chaud de l’incendie, qui entre dans le sillage d'un homme aux longues boucles blondes et qui flotte entre les portes au moment où les bras forts de l’assistance se hâtent de les fermer. C’est une partition. La Voltigeuse ne sait guère qu’en faire ; aussi la range-t-elle dans les pans de son sari.

Autour des réfugiés, la splendeur solennelle du grand hall de l’Académie s’efface peu à peu avant de disparaître, tandis que les endormis voyagent d’un rêve à l’autre.

Ils ne mettent guère de temps à rejoindre un nouveau songe.

Sur un échiquier à taille humaine, où chacun occupe la place d’une pièce ; et où tous sont entravés par des fils diaphanes tombant d’un ciel si sombre qu’on n’en distingue pas les limites. Pas d’horizon, et si peu de lumière ! Au centre du plateau de jeu, juchée sur un pilier entre quatre cases, une couronne sublime étincelle. Ce n’est pas l’argent chargé de pierres d’Ibélène, ni l’or soigneusement travaillé de Faërie : c’est un objet magnifique, incarnant le continent en son entier.

C’est sûrement l’enjeu de la partie qui se joue : mais qui manœuvre les marionnettes sur leurs cases… ?

Vous voilà dans le rêve de Lauriane de Faërie, l’impératrice prisonnière de son trône, la femme de cœur et de conviction manipulée par un Ordre plus puissant qu’elle ne le sera jamais, et qui lutte pourtant pour que l’avenir du continent soit meilleur. Réussira-t-elle à conquérir ce pouvoir dont elle a cruellement besoin pour triompher de ses craintes et être une meilleure souveraine… ?

C’est l’heure du d-d-duel !
À vous de jouer cette partie, aux enjeux ô combien fatidiques !






Tour 3

Consignes


IRL : du 25 au 31 décembre (18h).
IRP : 31 janvier 1003, 22h.

• Ce topic concerne les personnages inscrits avant la MàJ.

• Il s'agit du troisième rêve que vous faites après vous être endormis. (Oui, le Destin sait que le décalage horaire est fort important entre vos personnages, mais c'est magique. Voilà.  :hihi:)

• Votre être onirique est différent de votre apparence réelle. Il peut, si vous êtes une personne positive et optimiste, globalement heureuse et satisfaite, traduire vos aspirations et vos ambitions. À l'inverse, si vous êtes plutôt négatif ou pessimiste, déprimé ou frustré, il mettra en relief ce qui vous obsède et vous afflige. Il correspond à la manière dont vous vous voyez, ou bien à ce qui vous fait le plus peur. Vous devez bien y réfléchir, car vous ne pourrez pas modifier cette apparence tant que vous rêverez. Le Destin est à votre disposition dans le QG pour en discuter.
(→ Votre apparence physique s'enrichit de liens à vos articulations pour ce tour ! Poignets, coudes, épaules, chevilles genoux, hanches et cou. Vous ne pouvez pas vous déplacer librement, il faut qu'un des acteurs majeurs du rêve décide de vos déplacements ; et à chaque case finale de vos parcours une de vos phobies, craintes ou regrets profonds vous apparaît et essaie de vous faire quitter le plateau.)

• Géralt est épuisé suite au tableau précédent (cf mission de Quintille), il sera donc moins résistant ! Par ailleurs, Tim a brûlé vif et aura sûrement besoin de temps pour s'en remettre.  :love1:

• Vous êtes donc dans le rêve de Lauriane. Il se déroule dans une sorte de boule à neige géante, sans neige et plongée dans l'obscurité. :geu: Vous êtes dans un univers assez sombre, il y a peu de lumière, elle semble émaner des cases de l'échiquier et de la couronne. L'ambiance est assez angoissante et on entend des cris résonner faiblement au lointain.
ATTENTION : Vous ne pouvez pas PNJiser de personnage joué.

Quelques personnages présents peuvent influencer le rêve et aider à manipuler les pièces pour aider Lauriane à avancer de case en case vers la couronne. Il s'agit des têtes couronnées présentes : Gaëtane, Martial, Séverine et Sixtine. En vous concentrant, vous pouvez agir sur la progression de Lauriane. Vous pouvez donc commander les déplacements des autres pièces et les écarter de son chemin. Le Destin vous recommande d'essayer de ne pas vouloir jouer les malins si vous ne voulez pas rester marionnettes toute votre vie !   :miguel:  :geu:  :keu: :eheh:

• Si une pièce arrive en position d'en prendre une autre, la pièce prise sort du plateau et le Destin s'amusera à faire pleuvoir les conséquences. :fan: L'échiquier est imaginaire, à vous de décider entre vous dans le QG si l'un de vos personnages se retrouve dans cette situation. (Pour info, pensez aux échecs version sorcier de Harry Potter.  :poele:)

• Les acteurs centraux de ce rêve ont un rôle défini.
Lauriane est la reine blanche, Gaëtane le roi blanc.
Martial est le roi noir, Séverine la reine noire.
Sixtine est le fou noir.
Les autres personnages sont des pions blancs s'ils sont faës, des pions noirs s'ils sont ibéens.
Lauriane et ses assistants peuvent changer un pion en une autre pièce !
→ Vous aurez compris que le but de cette partie est de coopérer entre vous, quel que soit votre camp.

• Le Destin abandonne fermement toute idée d'auto-régulation. :stare:
Lauriane et ses assistants (Gaëtane, Martial, Séverine et Sixtine) : vous pouvez poster 3 fois d'ici la fin du tour, avec une limite de 900 mots par message.
Autres participants : vous pouvez poster 2 fois d'ici la fin du tour, avec une limite de 700 mots par message.
ATTENTION : Pour tout développement personnel entre deux participants, merci de créer un sujet de RP à part, pour ne pas envahir l'intrigue, elle n'est pas faite pour ça !

• On pense au résumé sous spoiler, petits dragonnets jolis, le Destin vous en remercie. :keur:

IMPORTANT ♦️ Des missions seront envoyées à Lauriane, Gaëtane, Martial, Sixtine et Séverine, mais pas ce soir. Le Destin a prévu de se gaver de dinde et de marrons.  :miguel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦


Dernière édition par Le Destin le Dim 7 Jan - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyLun 25 Déc - 12:54

Mon corps était parcouru de soubresaut alors que je voyais défiler des flammes sous mes paupières. Des flammes...  Ah oui ! J'avais rêvé étrangement, de la Tour Noire de ma vie alternée, je m'étais retrouvé devant les portes de l'Académie avec des grosses pointures que j'avais prit soin de bousculer et d'insulter au passage. Et puis... et puis... plus rien. Comme un fantôme jouant aux devinettes, je ne voyais que le néant pour me décrire la suite. Un trou noir et sans fond. Une douleur aiguë à la tête alors que je gueulais comme un putois pour qu'on m'ouvre, puis des clignements, de la lumière rougeoyante et une douleur plus intense encore avant que le rideau ne tombe et que je me réveille à moitié dans mon subconscient.

Rêve cauchemardesque ridicule en tout point, j'avais de l'imagination, mais je savais la rendre cohérente alors que là, ça frisait le mauvais goût ! Je gémissais dans mon lit inconfortablement, je devais d'ailleurs être tombé de ce dernier puisque je sentais le froid du sol et l'absence de couverture sur mon dos. Sol froid. Sol lisse. Je n'étais pas chez Théodore, mon cousin, ni même à la Taverne de la Rose ou dans l'Audacia. M'étais-je évanoui dans les ruelles de la Ville Basse en apercevant Liry Mac Lir au loin ? Il me fallait me réveiller si c'était le cas, elle risquait d'être enceinte sans que j’eus mon mot à dire sinon !

D'un autre gémissement, j'ouvris les paupières, elles me semblaient horriblement lourdes. Aussi lourde que le poids du manteau rouge vif que j'avais rêvé porter... manteau rouge que je distinguais d'un œil seulement. Ah. Misère. Ce n'était pas fini ? J'étais en position latérale de sécurité sur l'espèce de case noire où mon corps était apparu, j'étais faible pion sur plateau d'échiquier alors que je préférais de loin tirer les ficelles ou jouer les troubles fêtes en étant fou dangereux ou chevalier servant lorsqu'il s'agissait de jouer.

J'avais peine à distinguer les formes autour de moi, comme si j'avais un voile de fumée devant mon seul œil intacte. Vie alternée trop étrange, Sablier qui distord le temps et l'espace ou Cauchemar rocambolesque, qu'importait bien, mais je voulais sortir de là... surtout si j'avais bien été englouti par une mer de flamme ! Surtout également si comme les rouages de mon cerveau me l'indiquaient, on m'y avait déposé, on m'avait assommé puis jeté en pâture. Serais-je un sacrifice que ce serait tout sauf drôle ! Pourquoi moi qui plus est ?! J'étais un être d'exception, de délice, mais tout de même loin de la vierge du printemps de Lagrance ! Je ne l'étais plus depuis le vingt-cinq d'ailleurs entre nous.

Non. Je préférai refermer les yeux et attendre la fin de... la partie ? Je rouvris mes yeux, restant à terre, de toute façon des semblants de fils semblaient bien décider à m'éviter de me lever en sursaut pour aller demander mon reste. Mais tout de même :

« Bonjour, qui es-tu ? » Demandais-je à la personne que je voyais à une case en face de moi, tout en poursuivant d'un : « Vraiment ? Et moi, qui suis-je ? » Autant chercher de la concordance dans cette histoire. Jouer les amnésiques pouvaient m'apporter une myriade de réponses. « C'est un endroit pour le moins étrange, tu habites ici ? » Plus qu'étrange, autant vite se fixer. Tant d'observation et de curiosité mêlés auxquels il me fallait me pencher ou obtenir des réponses. « Vraiment et... je suis bloqué. » Constat ridicule. « J'ai l'impression d'avoir brûlé. » Horrible pressentiment. « Quelqu'un pour m'expliquer ? » Ou peut-être personne. « C'est joli ce qui a au centre. Pensez-vous qu'il s'agit d'un piège ? » Question, encore une autre dans ce schmilblick, je plaignais déjà mes voisins alors que j'observais autour en voulant me redresser, mais difficilement.

HRP:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyMer 27 Déc - 11:29

Finalement, ils ont réussi à passer. Aubrée s’avance, soulagée de pouvoir échapper aux flammes. Elle n’était pas à l’aise dans cette illusion. Comme si elle avait la sensation étrange d’y être étrangère. Et puis, elle n’a pas compris ce rêve. Autant le premier, à peu de choses près, reflétait ses craintes, autant là, elle n’a même pas compris comment ni pourquoi les portes se sont ouvertes. Finalement, elle est de plus en plus sûre qu’ils étaient dans le rêve de quelqu’un d’autre, comme ils étaient dans le sien la première fois. C’est très… Etrange.

Mais elle n’a pas le temps de se questionner davantage. A nouveau, le décor autour d’elle s’évapore. Elle se dit qu’elle va peut-être se réveiller, même si elle en doute. Et effectivement, en un battement de cil, tout a changé, encore. Elle remarque rapidement la couronne magnifique, qui trône au milieu de tous. Elle note aussi que chaque personne présente (encore les mêmes, toujours les mêmes) est positionnée sur un carreau différent de ce qui semble être… un échiquier à taille humaine.

Aubrée déteste les échecs, profondément. Elle n’a jamais vraiment compris l’intérêt de ce « jeu », ou cette prise de tête plutôt. Elle n’a jamais eu la patience de mener une partie à son terme. Et de toute façon, elle n’est pas assez subtile et stratège pour gagner. Les rares parties jouées avec Sigrid ou Lia se sont soldées par une défaite de la Belliférienne et une bouderie vexée de sa part. Mauvaise perdante.

Enfin. Elle aimerait s’avancer vers la couronne, mais quelque chose l’en empêche. Sentant une gêne au niveau de ses bras et de ses jambes, elle baisse les yeux pour s’arrêter avec surprise sur les espèces de fils qui retiennent ses poignets. Elle relève la tête pour essayer de comprendre où elle est attachée, mais l’immensité noire qui les surplombe lui donne le tournis. Parfait. Elle tire un peu sur ses mains, doucement, puis plus fort, pour essayer de briser les fils, sans succès. Elle souffle, agacée. Et pour ne rien gâcher, voilà l’autre pirate qui se met à parler tout seul, et beaucoup trop. Il était pas mort brûlé, lui ? Aubrée lui lance un regard noir, ne pouvant pas faire grand-chose d’autre. A cause des fils, elle ne peut pas se jeter sur lui pour essayer de l’étrangler ou de lui couper la langue. Dommage.

Elle s’abstient toutefois de tout commentaire, préférant essayer d’analyser la situation de son mieux. Visiblement, il va falloir atteindre la couronne, au milieu. Mais comment ? Ils sont tous attachés par des fils suspendus dans le vide, tels des marionnettes. Des… Mais oui. Sûrement sont-ils des pantins à manipuler par certains pour atteindre leur but ! Ce n’est que ça, les échecs. On manipule les pions pour mettre l’adversaire échec et mat, par tous les moyens possibles. Quitte à les sacrifier. Elle frissonne. Elle a la désagréable impression d’être un pion. Et que les manipulateurs sont… Les têtes couronnées des deux empires ? « Oh. » Elle ne sait pas si elle vise juste, Aubrée. Un coup d’œil jeté aux couronnes d’Ibélène, elle remarque qu’eux aussi sont attachés. Bon.

Personne n’a encore vraiment rien dit. Sûrement que chacun essaie de se faire à sa nouvelle situation. Alors elle décide de se lancer. « Est-ce que quelqu’un a compris ce qu’on doit faire ? Et comment on fait pour bouger et pour aller chercher cette foutue couronne ? » C’est qu’elle aimerait bien vite arriver à finir la partie. Parce qu’elle aimerait bien finir ce rêve étrange et se réveiller, là.

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyMer 27 Déc - 23:15

Tu te relèves tout en grommelant, époussetant ta robe en tout point impériale, maintenant couverte de terre et de poussière. Tu remercies vaguement la personne avant de reprendre ta contemplation des environs. Les flammes vous encerclent et la porte de l'Académie reste hermétiquement fermée. Encore une fois, tu trouves que c'est très étrange, cette atmosphère. Ce rêve paraît plus réel qu'il n'y paraît et tu songes que tout ça risque d'avoir de grandes répercussions par la suite. Un peu plus loin, les cris se poursuivent, encore plus angoissants que d'habitude. Au final, tu vis tout ça comme si tu n'y es pas vraiment. Les gens se pressent autour des portes, suppliant, implorant, s'impatientant pour qu'elles s'ouvrent enfin, les sauvant des flammes furieuses. Sous tes yeux affolés, soudain, un homme se consume, brûlé vif par les flammes. Et alors que tu t’apprêtes à pousser un cri d'horreur...

***

Tu es dans une salle. Il fait sombre. Obscure. Autour, des plaintes, des gémissements. Et ton cœur qui bat toujours fortement dans ta poitrine, alors que tu vois encore cet homme brûler. Mais les flammes ont disparu. L'Académie aussi. Tu regardes autour de toi. Tes yeux se posent sur un grand plateau aux cases noires et blanches dont émanent une faible lueur. Ça ressemble à... à...

-Un échiquier...

Ton murmure se perd dans le silence pesant. L'atmosphère est encore plus angoissante que précédemment. Un peu plus loin, juchée sur un pilier, trône une couronne magnifiquement ouvragée. Tes yeux scintillent. Une couronne... une couronne comme tu n'en as jamais vu. Tu es même incapable de reconnaître son origine. Mais tu sais qu'elle irait à merveille sur ta propre tête. Aussitôt, mue par un réflexe, tu exerces un mouvement... mouvement qui meurt avant même d'avoir commencé au moment où tu te rends compte que tu es bien incapable de bouger, maintenue par des liens qui proviennent de nul part. Allons bon... c'est quoi cette histoire encore ? Tu te tournes et retournes dans tous les sens. Chaque pièce est remplacée par quelqu'un et, sur ta gauche, tu aperçois Martial et Séverine, à la place du roi et de la reine. Non mais ! Ce rêve n'est clairement pas le tien sinon tu ne serais pas à cette place de... fou ? Tu es le fou ? Tu joues aux échecs depuis toujours, un jeu de stratégie et de réflexion que tu apprécies particulièrement. Tu es une fine joueuse et tu as la place du fou ? Toi ? La princesse impériale ? Non, décidément, ce rêve ne t'appartient pas, tu en es sûre. Ou alors te montre-t-il telle que tu te perçois maintenant ? Et ton aspiration la plus grande se situe dans cette couronne ? Alors il est hors de question que tu t'en empares si c'est pour que tout le monde devine ce que tu convoites réellement. Quelques voix s'élèvent, se demandant ce qui se trame donc ici et ce qu'ils doivent faire. Mais... désespérant. Vous êtes sur un échiquier, ce n'est certainement pas pour admirer un vol de griffons ! Cette couronne n'est pas là pour rien et ce n'est pas par hasard que vous prenez la place des pièces... Vous devez jouer. Mais avec ces liens... tu ne peux pas avancer. Peut-être... il n'y à qu'un moyen de le savoir.

-Toi là-bas ! Avances en F3 ! ordonnes-tu avec autorité.

Tu ne connais pas son nom mais il porte l'uniforme de cadet d'un Voltigeur aux couleurs de Valkyrion. Comme répondant à ton appel impérial, le cadet avance de deux cases. Bon. Et bien c'est réglé. Il semble que tu puisses bouger les autres. Maintenant, est-ce le cas de tout le monde ? Tu as soudain peur en songeant que quelqu'un peut te faire sortir de ta case. Tu ne sais pas te battre. Que ferais tu face à une pièce ennemie ? Soulever ta robe ? Le regarder avec dédain et le sommer de se rendre ? En tout cas, tu as aussi remarqué que, autour de toi, il n'y a que des Ibéens. Tu en déduis qu'en face, il y a les Faës. Peut-être que le sort d'Arven se joue maintenant ? Que le premier empire à conquérir la couronne aura le continent entier à ses pieds ? L'enjeu est au final plus décisif qu'il n'y paraît. Et si tu te souviens des autres rêves, ils ne sont pas à prendre à la légère.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 0:41

Un intense soulagement l’envahit lorsque les portes acceptèrent enfin de s’ouvrir. La chaleur du feu, l’odeur âcre de ce qui brûle, criaient de ne pas plus envenimer la situation. Dans quelques secondes, une ruée de personnes voudrait entrer dans ses portes et Lauriane était encore assez lucide pour savoir ce que cela voudrait dire. Finir piétiner était un énorme risque…

- Allez-y Gaëtane, trancha-t-elle finalement, s’écartant pour lui laisser le passage, tandis que la foule se pressait déjà.

Pourtant… Même une fois dans l’Académie… ils seraient piégés désormais et leur ennui ne ferait qu’à nouveau recommencer. Le sang affluait si vite dans sa tête que cela en devenait douloureux. L’impératrice resta néanmoins jusqu’à ce que la dernière personne fut passée, aidant au passage quelqu’un qui était tombé, avant de passer elle-même le pas des portes. Lors d’un dernier regard en arrière, alors qu’elle venait en aide à la même femme que tout à l’heure à se relever, son coin de l’œil aperçut un corps que les flammes léchaient, au travers de la brume rougissante. Le pirate. Quelle horreur… Un haut-le-cœur l’envahit et ses yeux lui piquèrent, mais il fallait partir au plus vite… alors elles franchirent les portes qui se refermèrent sur eux dans un bruit sourd.

L’obscurité était… saisissante. Seules les respirations, fortes, s’entendaient nettement. Et Lauriane entendait désormais plus que jamais les battements si rapides de son cœur. Il lui était impossible de discerner Gaëtane maintenant qu’ils s’étaient tous pressés à l’intérieur. A nouveau le même et si étrange phénomène se produisit, qu’entre-temps il lui paraissait avoir d’ailleurs oublié. Les contours de leur monde se floutèrent ou était-ce son propre corps qui se diluait… Non, le monde changeait. Encore. Et l’obscurité était cette fois demeuré si écrasante que l’outreventoise mit un temps considérable à réaliser que les alentours avaient gagné un nouvel aspect. Elle qui y jouait si souvent… elle ne mit qu’une fraction de seconde à réaliser où ils avaient atterri.

Mais qu’est-ce que tout cela signifiait ? Jetant des regards aux environs, elle constata que leur petit groupe avait désormais était disséminée sur les cases d’un échiquier…

- Mais qu’est-ce que tout cela signifie

La dame avait été préparée à bien des choses mais… ces rêves tous plus étranges les uns que les autres lui laissaient un arrière-goût amer. Pourquoi… son cœur battait-il cette fois si vite ? Ce n’était pas ce qu’elle avait ressenti tout à l’heure… lorsqu’elle était apparue entre les flammes et l’Académie. Pourtant se sentait-elle si… oppressée, si… concernée. Ce ne devait guère être à cause de cette immense couronne qui trônait au centre de l’échiquier. Pourtant pièce qui n’avait rien à faire sur un véritable jeu d’échec. Que venait-elle faire ici ? Un rapide coup d’œil lui apprit que Gaëtane avait été changée en roi blanc et Sixtine en Fou noir. Deux autres occupaient les pièces du roi et de la reine noire mais, mis à part cela, les autres étaient changés en pion noir ou blanc. Qu’elle devina être les Faës et les Ibéens. Quelle ironie qu’ils soient tous mis à la même enseigne… Elle qui avait pensé que réunir les deux empires sous une seule bannière serait la meilleure des solutions, elle n’aurait jamais pensé fleureter si prêt de cette situation.

Chaque rêve avait un but. Celui-là ne pouvait y déroger. Pourtant, Lauriane se sentait moins sûre d’elle… Elle n’était pas certaine de ce qu’il fallait faire. Son visage essayait de n’en laisser rien paraître mais, Gaëtane, non loin d’elle, devait certainement apercevoir la crispation de ses traits. Elle ne pouvait néanmoins se laisser démonter si facilement… Elle se détourna quelque peu vers sa duchesse.

- Il nous faut certainement atteindre cette couronne

Ses propos furent légèrement interrompus car, dans son mouvement, les multiples fils qui l’étreignaient firent jour à ses yeux. Qu’est-ce que c’était que tout cela ? Son cœur rata un battement. Etaient-ils des marionnettes ? de qui ? Un mauvais pressentiment l’étreignit. Son corps accusa une angoisse forte car à son esprit se rappelait l’acerbe sentiment qui l’avait envahi quand les conséquences de l’erreur de l’Ordre s’étaient déclarés. Des… morts, et… encore… des morts. Son regard, absent, avait chuté un instant sur le sol de l’échiquier. Il ne fallait pas qu’elle y pense maintenant. Reportant son attention sur sa duchesse, dont elle n’était pas certaine d’avoir malheureusement entendu les propos, une idée lui vint quand elle constata les mêmes fils qui la retenaient.

- Une idée me vient… On sentait qu’elle n’était pas certainement de cet état de fait. Gaëtane, pourriez-vous vous déplacer d’une case vers l’avant ? Non, aux échecs ce n’était pas exactement comme cela… Elle devait donner l’ordre, pas demander à la pièce de se déplacer. Avancez d’une case, réitéra-t-elle. Et… la magie des échecs opéra.

La stupéfaction la cloua un instant… Quelle horreur. Que se passerait-il si des pièces noires et blanches venaient à se rencontrer ? Comment s’opèrerait la « prise » ?

- Il faut rejoindre au plus vite cette couronne afin de minimiser les pertes. Lauriane avisa la première personne à sa portée (Agnès). Quel dommage qu’elle ne soit qu’un pion, un fou pouvait se déplacer si aisément… Mais si tôt pensé, et si tôt la jeune femme devint le fou blanc. Quel est votre prénom ? l’avisa-t-elle. Il faut atteindre cette couronne. Déplacez-vous de trois case en diagonal.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 6:59

Séverine commençait à trouver que la réalité avait quelque chose d'étrange.  Une fois passées les portes de l'Académie, elle se retrouvait dans un flou total.  Elle était certaine qu'il n'y avait pas de jeu d'échecs humains là-bas et également que si tel était le cas comme en ce moment, elle ne se serait jamais déplacée dans un tel genre d'endroit d'elle-même : quoi de plus terre à terre que les échecs.  Elle jeta un coup d'oeil à sa gauche et y trouva sans trop grande surprise son noble époux.  Qui ressemblait à une poupée raturée avec toutes ces cicatrices.  Il avait perdu son unique charme aux yeux de sa femme.  Dans tous les cas, c'était sûrement son idée de faire cette partie d'échecs, non?  Il avait la tête de quelqu'un qui aimait les choses ennuyantes de ce genre.  Au moins, elle était reine, c'était toujours ça de gagné.  Elle regarda un peu autour et remarqua que des gens se mettaient à faire bouger des pièces.  Sixtine par exemple et de l'autre côté cette femme qui avait poussé brutalement Sixtine plus tôt.  Curieusement, elle lui rappelait vaguement quelque chose, mais elle n'arrivait pas à s'en souvenir.  Ce n'était pas important.  Si elles pouvaient faire bouger les pièces, elle allait en profiter elle aussi : pour une fois qu'elle pouvait donner des ordres, elle n'allait certainement pas s'en priver!

Elle avisa dans la ligne de pion une jeune femme qu'elle reconnaissait.  Elle n'était pas tout à fait comme elle était dans son souvenir, mais c'était bel et bien Rejwaïde.  Elle lui avait offert un parfum.  C'était une Erebienne, mais Séverine l'appréciait, elle l'avait emmenée en excursion dans le désert pour observer les étoiles quelquefois.  Mais être un pion ne lui convenait pas vraiment.  Un tour, voilà ce qu'elle devrait être, juste derrière cet autre pion qui lui ressemblait drôlement fait.

Quand de l'autre côté ils eurent déplacé des pièces, elle se  dépêcha de donner ses directives avant que quelqu'un ne la devance.  On ne lui volerait pas sa chance!  Surtout qu'au centre il y avait une couronne et qu'elle la voulait bien pour elle-même.  Si ce n'était de cette agaçante voix cependant qui lui soufflait qu'elle était pour cette dame du camp d'en face.  Elle pourrait toujours essayer de la lui prendre par la suite?  Cet ornement ne serait pas aussi beau sur sa tête que sur la sienne, très certainement.  Elle la convaincrait de la chose une fois la partie terminée.

« Toi le pion!  Oui toi, juste devant la tour, avance de deux cases! »

Il fallait qu'elle avance pour débloquer la tour.  Pourquoi Séverine voulait-elle dégager la tour, elle n'en savait rien : elle ne savait pas du tout jouer aux échecs d'ailleurs.  En vérité, elle risquait très sérieusement de nuire à son équipe, mais elle s'en préoccupait que très peu, tout ce qui comptait à ses yeux c'était de pouvoir enfin exercer un peu de pouvoir après qu'on l'aie brimée aussi longtemps de sa liberté.

« Rejwaïde, toi tu avances juste derrière ce pion! » commandes-tu avec un ton un peu plus aimable donc.  Elle jeta un regard à Martial, le défiant de lui interdire de contrôler les pièces à sa guise.

Mais c'était étrange.  Tout était si étrange.  Était-ce bien réel?  Séverine commençait à avoir des doutes sérieux.  Tout ceci était sans queue ni tête, comme un rêve.  Pourtant, elle n'avait pas l'impression de rêver.  Dans un rêve, elle aurait pu décider de se réveiller si elle l'avait voulu, mais elle pressentait que cette fois ce serait impossible.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 10:10

Il passe d'un rêve étrange à un rêve encore plus insaisissable, et cela ressemble de moins en moins à un rêve en vérité. Plus au monde étrange d'un drogué en pleine crise. Et pourtant, Mayeul le sait, ce "monde", à défaut d'un autre mot, n'est pas né de son esprit. D'abord parce qu'il n'est pas assez drogué pour ça. Il fait attention à ce qu'il prend, et sait très bien ce qu'il peut se permettre et ce qu'il ne peut pas. Il contrôle, pour l'instant. Les produits de Marianne l'aident à contrôler, justement : donc ça, ce n'est pas lui. Et ensuite, parce que rien ne correspond : il n'a jamais eu peur du feu ou de rester aux portes de l'Académie (l'idée d'échec n'est pas resté très longtemps dans sa tête d'adolescent se présentant à Lorgol !), n'a jamais eu de père vociférant à sa porte (ou alors le père de son ou sa partenaire de soirée, ce qui légèrement différent), et il n'éprouve aucune passion particulière pour les échecs. Enfin, tout reste relatif : cette soirée avec Ilse et Grâce sur l'Audacia été presque mémorable, presque parce qu'il avait beaucoup trop bu, mais pas au point d'en rêver ou de la recréer.

Finalement, il ne comprend pas beaucoup plus ce qu'il se passe, mais une chose est sûre : il s'est endormi, et il s'est réveillé ici. Et si ce n'est pas la première fois, c'est bien la plus étrange. Sans oublier un détail important : on ne meurt pas ici, visiblement. Il aperçoit le pirate qu'il a jeté au feu suite aux instructions de la blondinette de tout à l'heure et si l'homme semble affaibli, il est bien vivant. Donc mourir n'est pas la solution. Bien. Ou pas.

Promenant son regard sur la pièce, ignorant avec résolution les gémissement et l'atmosphère lugubre, Mayeul écoute distraitement les récriminations et les ordres lancés par ceux qui, dans ce rêve étrange, incarnent leurs monarques. Il ne peut pas bouger sans un ordre, il a déjà testé : les liens qui le retiennent rendent toute manœuvre impossible. Hurler et crier n'y changerai rien, aussi Mayeul a-t-il choisi de laisser faire, en attendant. Un prénom pourtant retient son attention. Rejwaïde. Reja ? Oh non, ils ne sont pas dans un rêve, sinon elle serait loin, très loin d'ici, à l'abri. Elle n'est pas insignifiante, de toute façon, dans ses rêves à lui : elle brille de mille feux, et attire toute l'attention. Les rêves de Mayeul sont centrés sur elle, de toute façon, et uniquement sur elle.

"Reja ?" Maudits liens, qui l'empêchent de se déplacer. Pourquoi l'érebienne est-elle si transparente ? Et que fait Sifaï collé à elle, d'abord ? Mayeul doit attendre qu'on le bouge pour essayer d'attirer l'attention… mais attirer l'attention, les Dieux savent qu'il sait faire, même ligoté sur une case d'échiquier. "Oh ! Hey! Le roi, la reine, peu importe… bougez-moi !" Voilà, c'est fait ! Au mépris de toutes les règles d'échecs mais il l'a dit à Ilse, il sait jouer après tout ! Presque !

Spoiler:
 


Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 12:15


Et les portes s'ouvrirent, dans une odeur de chair brûlée. Cette vision secoua le duc, le retournant pour un instant. C'était horrible, de mourir brûlé. Au moins, le bon côté, c'était qu'il ne pourrirait pas. Moins de maladie.
Et l'obscurité les avala.

~O~
C'était définitivement un rêve, Martial en était persuadé. En même temps, direz-vous, il lui avait fallu attendre d'être pris comme pièce sur un échiquier géant après avoir manqué de périr brûlé contre des portes closes pour s'en rendre compte. C'était pas qu'il était long à la comprenette, mais il avait, tout de même, besoin d'un peu de temps pour se rendre compte des choses. Et puis, buté comme il était dans la réalité, était-ce si surprenant qu'il refusât de voir que tout autour de lui n'était que le monde onirique ?
Il ne pouvait plus bouger, sur cet échiquier. Dans la lueur malsaine et diffuse qui semblait sortir des cases, il tenta de comprendre la douleur dans ses articulations. Son cou, ses hanches, ses poignets. Quelque chose le retenait. Il n'y voyait pas grand-chose, mais il était à peu près sûr de ce qu'il se passait.
Entravé. Un simple jouet.  
Devant lui, alors que le décor semblait se stabiliser, une ligne d'illustres inconnus, ou presque. Tout était familier sans qu'il ne puisse se dire vraiment pourquoi.
Martial connaissait les échecs, bien sûr : il y avait joué, pendant des heures, quand le mauvais temps était un frein à son entraînement. Il savait comment jouer.
Tout comme il semblait comprendre sa place sur le plateau. Un regard vers sa gauche lui confirma ses doutes, voyant sa femme se tenir sur la dalle noire.

Mais il y avait plus. La certitude qu'il menait le jeu, avec d'autres. Comme il menait les hommes. Il jaugea du regard les gens placés autour, et en face. Pas de doute. Ibélène contre Faërie, comme un reflet de la guerre qui avait secoué le continent ; se massacreraient-ils, ici aussi ?
Une voix, celle de la jeune fille de la Tour Noire - auteure du parricide -, s'éleva. Au moins, à ses interrogations, il pouvait répondre. "Vous bougerez quand ce sera le tour des Noirs. Quant à la couronne... Ce n'est pas votre rôle de la ceindre, ni même de la toucher. "
La couronne, devant eux tous, brillait dans l'éclairage ténu ; les échos lointains semblaient s'y répercuter, renvoyés jusqu'à eux par son étonnant métal, soupirs et lamentations qui pétrifiaient Martial aux mains agitées de soubresauts - les fils à ses poignets en tremblaient quelque peu. Cette couronne ne pouvait revenir qu'aux pièces les plus importantes du plateau, lui-même, la duchesse de Cibella, ou les deux dames.
La question restait : blanche ou noire ?

Plus de discussion, juste l'action. Il attendit le premier mouvement en face, son regard se déportant vers l'extrémité. Si la princesse impériale aux rêves de grandeur - il le comprenait à présent - était sûrement un Fou, il n'avait ni Tour ni Cavalier. Désavantage certain, mais quelque chose lui disait que... oui.

Il avait un Cavalier, sur sa droite. Comment, il n'en avait pas la moindre idée, ça tenait de la magie et que les Dieux lui en soient témoins, il était loin d'être mage ! Surtout dans ses rêves. Manquerait plus que ça.
Il n'attendait qu'un mouvement, en face. Que la partie se mette en branle.
Et tout commença. Il laissa Séverine donner ses ordres, lui rendant un regard froid. Et si c'était à elle que la couronne devait revenir ? Il en mourrait, certes... Enfin, métaphoriquement.
Non. Ce n'était pas pour elle. Si ?
Les blancs avaient joué. En se concentrant, il pouvait désormais sentir que les pièces bougeraient à sa volonté. Avec talent, sans doute pas. Mais elles bougeraient.

"Toi. Puisque tu veux bouger... Va en c5."   Avancer un pion. Puis attendre, imperturbable, l'action de l'adversaire.
Et le pion se déplaça, tracté par les fils - Martial préférait ne pas penser à comment tout ceci fonctionnait, réellement - vers la case assignée. Il espérait de tout coeur que ceux à ses côtés, également, sachent jouer, tout du moins les manipulateurs.
Même si le but n'était pas de gagner. Il ne voulait pas en sacrifier plus que nécessaire - les ténèbres environnantes n'avaient pas l'air intéressantes du tout.
"Cavalier en c6, juste derrière lui. "
Par là, il libérait le chemin pour que la dame, une fois correctement protégée, puisse s'avancer sur le plateau. Dangereux, certes. Mais ils n'iraient pas jusqu'à la fin.


Spoiler:
 


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 16:59

Sifaï s’était élancée vers les portes de l’Académie : sa survie en dépendait. Elle avait entendu Rejwaïde l'interpeller plus tôt, elle se souvenait, et maintenant que sa titulaire avançait à ses côtés, Sifaï se détendait enfin. Le feu ne lui semblait plus être qu’un lointain souvenir, désormais que la pièce sombre se refermait sur elles. ..N’était-elle pas Voltigeuse? Pourquoi avait-elle alors Reja comme titulaire, et la certitude que Grâce tenait ce même rôle? Elle avait tenté de bouger, de pivoter pour questionner sa cousine, pour lui faire part de ses doutes quant à ce rêve, mais l’Erebienne ressentait les liens se resserrer sur elle, sur ses membres, jusqu’à l’empêcher tout à fait de bouger. Ce n’était pas normal. Ce n’était pas un rêve… Ça ne pouvait pas l’être : ils étaient tous les mêmes, d’un unique groupe, depuis… Depuis la Tour de la Confrérie.

Elle se concentra un moment, s’ordonna de se réveiller, de mettre fin à cette rêverie absurde. Rien.

Une voix suffisante ordonna qu’elle, le pion, avance de deux cases. Même si elle s’efforçait de se défaire de ses liens, même si elle tentait de retenir le mouvement, Sifaï avançait, maintenue par les ficelles solides. Le mouvement était lent et régulier, et la jeunette en était à maudir la politique, tout autant que les échecs. De vulgaires pions. Tous. À agir contre leur volonté pour les caprices d’une noblesse qu’ils ne voyaient pas, dissimulée derrière eux, en sécurité. Oh… Elle était amère, l’Erebienne, mais impuissante, en première ligne d’un combat à venir.  Son avancée s’arrêta net, deux cases plus loin. Les ordres fusaient à ses oreilles. Elle se dissimula sous un silence parfait, les yeux grands pour tenter d’observer mieux la scène. Allait-elle devoir tuer ces gens, devant elle? Cette possibilité ne l’enchantait pas particulièrement, elle, si peu avide d’audace et de prestige. Et surtout… Comment combattre en étant prisonnière de liens solides?

Sifaï était environ calmée, plongée dans ses pensées, lorsqu’elle sentit le fumet particulier de roussi. Quelque chose, quelque part, prenait feu. Non! Ça ne pouvait pas recommencer! Non, non, non!

Sa quiétude fut de courte durée, car déjà l’enfant des dunes se démenait comme Crisinthe elle-même, la grande dame du Chaos. Son corps s’arquait dans tous les sens et le silence demeurait, la protégeant jalousement d’un coup d’éclat. Elle sentait poindre des larmes, dans ses yeux immenses. Elle ne pouvait pas mourir ainsi, pas brûlée sur un échiquier vivant, pour servir cette noblesse qu’elle ne parvenait même pas à voir!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 18:29

Les flammes lèchent le corps inanimé qui lentement se consume devant ses yeux. L'image n'effraie nullement l'assassin qui ne ressent plus que la déception à l'idée que sa tentative n'ait pas marché. Sans attendre, elle retourne vers le groupe, près des portes de l'Académie, s'éloignant ainsi du mur incandescent qui se rapproche. Puis enfin... ils parviennent à entrer.

**

La faible lueur qui s'élève de l'échiquier lui révèle l'étrangeté de la scène. Quelque chose échappe à l'Adepte ; ils étaient tout d'abord menacés par un Belliférien arriéré accompagné de ses hommes, puis par un mur de flammes alors... quelle est la menace, cette fois ? Victorine cherche à sortir son épée de son fourreau mais elle semble coincée. Pire, elle ne peut pas bouger de sa case. D'autres s'aperçoivent de la même chose, puis certains pointent du doigt l'objectif, au centre de la pièce. En face d'eux, les pièces blanches. Et Victorine a rejoint les pièces noires. L'agacement la gagne, de se voir ainsi manipulée par des fils et la surprise également lorsqu'elle se retrouve affublée des atours d'un cavalier avant d'être forcée à avancer sur une case. Manipulée par le duc du duché qu'elle a pris plaisir à fuir, voilà bien sa veine. Mais au moins, elle avance.

Son regard fixe l'objectif, se demandant comment l'atteindre et si elle doit éliminer ceux qui se mettront sur son chemin. Elle tourne un instant la tête pour retrouver les visages familiers de Shahryar et d'Aubrée, avant qu'une sensation gênante dans son ventre ne la fasse détourner les yeux. Entre douleur et surprise, Victorine voit son ventre prendre des dimensions disproportionnées, et d'après les mouvements qu'elle sent sous ses doigts, il n'y a qu'une chose qui puisse expliquer son état.

« C'est pas vrai. » murmure-t-elle pour elle-même. Elle n'a pas fui Bellifère et un enlèvement arrangé pour se retrouver tout de même avec un mioche dans le tiroir ! Est-ce là comment elle va finir ? À mourir en couche comme sa mère avant elle ? Est-ce ce qui l'aurait attendu si elle avait épousé Octavius comme prévu ? Le guerrier est là, pas loin derrière elle. C'est à se demander si tout cela n'est pas une grosse blague. La douleur dans son ventre s'accentue, quelque chose ne va pas. Et elle se retrouve presque pliée en deux, à gémir en direction de leurs dirigeants éphémères : « Faites-moi bouger d'ici, tout de suite. » Un ordre, malgré son soudain accès de faiblesse. Qu'importe ce qu'ils font, tant que ça se finit rapidement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyJeu 28 Déc - 21:25

Les portes s'étaient ouvertes, il s'en était fallu de peu ! Les flammes étaient de plus en plus proche, et il avait suffi qu'une des jeunes filles présentes se mette à parler pour que les portes réagissent. Ils étaient sauvés ! Enfin, presque tous. Elliott avait regardé, non sans une certaine tristesse, son camarade Tim finir par tomber sous les coups de l'immense incendie. Pauvre Tim, c'était certes un garçon au fort caractère, mais il ne méritait pas de périr comme ça, pas de cette manière. Elliott avait ravalé un sanglot, essuyé une larme, puis avait suivi les autres dans l'Académie. Cet enfer allait bientôt être terminé, il en avait la certitude. Autant de malheurs dans une même journée (ou une même nuit ?), c'était tout simplement pas possible, donc, logiquement, il n'allait pas y en avoir d'autres. Il allait surement se réveiller, trempé de sueur, dans sa niche et il allait prendre son quart comme si rien ne s'était passé.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Où étaient-ils encore ? Elliott regarda autour de lui. Par les dieux. Un échiquier, un échiquier géant ! C'était magnifique, et machiavélique ! Elliott allait se mettre à sourire de toutes ses dents mais il constata que, malgré lui, il était une pièce de ce jeu ! Ses membres étaient liés, il ne pouvait plus bouger, ni avancer, même en sautillant à pieds joints. Il observa les autres, ils étaient tous dans le même cas. Elliott avait déjà joué aux échecs avec ses parents. Il comprit qu'il était un pion. Le pire rôle du jeu. Les pions, c'étaient ceux qui se faisaient vaincre en premier ! Quelle poisse ! Elliott regarda le camps d'en face. Est ce que cela allait se jouer vraiment comme dans le jeu ? Où est-ce qu'il aurait le droit de se défendre quand il se retrouverait face à un ennemi ? Attendons de voir. Pour l'heure, il pouvait se faire discret, et prier pour ne pas se faire trucider. Elliott chassa une mèche rebelle de son visage et laissa échapper un sourire.

Une mèche rebelle ?

Mais... Mais non ! C'était pas possible !

Ses bouclettes ! Ses magnifiques bouclettes qui brillaient sous le soleil marin.Elles avaient disparues ! Disparues, remplacées par ces immondes mèches toutes lisses ! Et elles tombaient jusqu'au milieu de son dos en plus ! On aurait dit qu'on lui avait posé une méduse sur le crane ! Elliott toucha ses cheveux, et retint un hurlement de frustration. Qu'est ce qu'il devait être ridicule ! Il entendait déjà le rire de Red, d'Ilse, ou encore de Lena. Elliott Ross sans ses bouclettes, c'était plus vraiment Elliott Ross ! C'était juste Elliott, aux cheveux lisses.  Bah ! S'il rêvait véritablement, cela virait maintenant au cauchemar ! Il fallait qu'il se change les idées, il ne voulait plus penser à ça ! Il y avait plus important, comme cette couronne par exemple. Elliott, qui, jusque là, voulait rester à l'écart de tout cela, ne désirait qu'une seule chose : passer à l'étape suivante, et récupérer ses chères bouclettes. Il leva les bras et les agita à l'attention de Lauriane tout en s'exclamant :

"-Ohé ! Je suis là moi aussi ! Faites moi bouger, je peux être utile aussi !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Octavius Fer-Vaillant
Octavius Fer-Vaillant

Messages : 874
J'ai : 38 ans
Je suis : garde à l'antenne de la Guilde des Compagnes à Port-Liberté

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Guilde des Guerriers et au Fils des Ombres
Mes autres visages: Castiel • Louis • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 EmptyVen 29 Déc - 0:41

Il a l’impression qu’il n’était pas ici, avant.
Le guerrier a une vague impression, un vague souvenir de portes et de flammes, mais son esprit confus, perdu dans les rêves, a déjà perdu le fil de ce qui s’est passé précédemment. Seule la situation actuelle lui reste en tête et l’effraie, alors que l’ambiance angoissante a sur le guerrier un effet des plus impressionnants. Un échiquier. Il n’a jamais joué aux échecs. Il n’a fait que conter l’histoire des souverains de la Rose Écarlate à ses soeurs, quand il était jeune, et n’a fait que braver avec fierté les regards, quand il a été su partout que Maelys a été le dernier écrin du Pion Noir. Pion Noir qu’il est, en cet instant, avec d’autres inconnus. Octavius regarde les gens de l’échiquier, sans comprendre, puis la majestueuse couronne qui trône au centre. Il n’a jamais vu quelque chose de si beau. De si précieux.
Autour de lui, on pose des questions, mais il ne répond pas. Car il n’a aucune réponse, d’abord, et que tout ce qui sortira de sa bouche sera uniquement un ensemble de bêtises sans fondement. Il ne sait pas où ils sont, il ne sait pas ce qu’il se passe, et les cris qui parviennent à ses oreilles font monter une sourde nervosité dans son corps. Il veut partir de sa case, mais impossible de bouger. Retenu par tous les membres, par des fils pratiquement invisibles qui luisent dans la lueur qui émane de l’échiquier.

Il sent très mal ce qui se passe, en ce moment.
Très, très mal.

Une voix féminine s’élève, dans son dos : « Toi là-bas ! Avances en F3 ! » Lui ? Octavius se retourne et capte le regard d’une demoiselle richement vêtue et couronnée. Probablement l’impératrice d'Ibélène, à voir ses très nobles atours. « Je n’p… », commence-t-il, voulant lui expliquer qu’il est incapable de bouger, mais ses jambes avancent, à sa grande surprise. Il comprend qu’il n’est qu’une marionnette, qu’un pion. Un vrai pion. L’Ibéen arrive sur sa nouvelle case sans encombres, d’abord, mais quand il baisse les yeux, un cri s’étrangle dans sa gorge. Gargouillis informe, à la vue des serpents rouges comme la terre de Bellifère qui se meuvent sur ses bottes, croisés des scorpions et des araignées du désert. Il doit cesser de les regarder, mais il en est incapable. Ils veulent grimper sur lui. Il le sait. Il ne peut pas se sauver. Ses yeux pâles réussissent à peine à se relever, pour dévisager les pièces humaines situées des deux côtés de l’échiquier. « J, je, je sais pas s-si on doit vraiment les, les tuer », qu’il souffle bien mal. Un mauvais pressentiment le prend, alors qu’il voit ses camarades Noirs se rapprocher des pièces Blanches, dans un but meurtrier trop évident. Ça ne doit pas être joué. Mais que connaît-il, des échecs ?

Spoiler:
 



PERSONNAGE EN HIATUS JUSQU'AU REBOOT
Il va changer de nom, d'avatar, et de sexe, en fait, donc ne vous faites pas trop d'attentes :miguel:


Dernière édition par Octavius le Rouge le Ven 29 Déc - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos   Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.1 • D'Accord et de Chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: