AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 On peut pardonner, mais peut-on oublier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMar 12 Déc - 22:33




1 décembre 1002

Reja. Tu dois probablement m'en vouloir à mort, et si tu savais à quel point moi-même je m'en veux. Je te l'aurais dit, je te le jure sur tout ce que j'ai de plus cher. Mais pas en Erebor. Je ne pouvais pas, tu comprends ? Personne ne devait être au courant, personne n'a jamais été au courant.

Tu m'as fait confiance, et je n'ai pas été à la hauteur, je le sais. Mais t'en parler ? J'ai eu peur Reja, j'étais terrifié. Après ce que tu m'as dit, comment oser t'avouer qui j'étais ? Tu m'aurais détesté, et c'était au-dessus de mes forces. J'ai pensé que ça irait. Que je te l'avouerais, plus tard, que j'aurais le temps de trouver comment te l'annoncer.

Ce temps, je ne l'ai pas eu. Tout est allé tellement vite ! Je me retrouve au pied du mur, et je ne sais plus quoi faire pour réparer le mal que je t'ai fait. Je t'aime Reja. J'ai besoin de toi, plus sans doute que l'air que je respire. Par pitié, hais-moi, détestes-moi si tu veux, mais essaye de me comprendre. J'ai mal géré la situation, je le sais, mais je n'aurais jamais pu imaginer tout ça.

Réponds-moi, s'il te plaît. Je sais que la blessure est fraîche, je sais aussi que tu dois me détester pour le moment. Je me déteste moi aussi. Si tu savais à quel point je suis désolé Reja.

Mayeul




On peut pardonner, mais peut-on oublier ? TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMar 12 Déc - 23:33

Le parchemin est froissé, comme s'il avait été malmené pendant l'écriture de la lettre.
Il comporte de nombreuses ratures et taches d'encre, certaines diluées par ce qui semble être des gouttes d'eau.
À plusieurs endroits, la plume a traversé le papier.

La lettre n'est pas datée, mais elle arrive à la caserne de Svaljärd le 3 décembre au soir.






Tu vas
Tu as
Je te
Je vais te


Pourquoi
Mayeul, pourquoi
Je pensais que
J'espérais qu'on
Dis-moi POURQUOI tu as


C'est ça, les Cielsombrois ?
Est-ce que tu es fier de toi
J'aurais dû savoir que ça finirait comme ça
C'était trop beau pour être vrai
Je le savais
JE LE SAVAIS, MAYEUL
J'aurais dû écouter mon instinct
J'aurais dû te tuer
Je me sens tellement TRAHIE
J'avais confiance en toi
Tu as dû tellement rire de moi
Tous les deux, avec Alméïde
Avec Marianne
Avec Astarté
Et sûrement aussi avec Grâce
Tous ensemble, à vous moquer de moi
Trahie par tous ceux qui comptaient pour moi
Trahie par toi Mayeul
Et c'est pire que le reste
Je n'arrive plus à respirer
Le monde brûle autour de moi
Je n'ai plus d'âme
Plus de vie
Plus d'espoir
Plus rien n'a de sens
J'ai envie de mourir


Si tu savais combien je te hais
Autant que je t'aime
Je vais te tuer pour ça
Ou bien je me tuerai moi
Je veux juste oublier que tu as existé
Et la vie que j'avais rêvée pour nous

Je veux juste que ça s'arrête
J'ai mal de toi et mon cœur ne bat plus
Il battait pour toi et tu l'as tué

Tu n'étais pas obligé de me séduire pour me détruire
J'ai tellement mal Mayeul

J'aurais dû savoir
Traîtres Cielsombrois
Je ne pardonnerai pas
Il n'y a que la mort qui me fera oublier

Je serai ta mort Mayeul
Tu as été la mienne.








 

On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 878780TitreRejwade1
On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMer 13 Déc - 0:11

La lettre est écrite à la hâte, un peu froissée aussi, comme si elle avait été maintes fois chiffonnée.




Tout est allé tellement vite, je n'ai rien pu faire. J'aimerais revenir en arrière, changer les choses. Mais au fond, est-ce que tu ne m'aurais pas détesté aussi ? Je ne t'ai rien dit, c'est vrai. J'ai trahi ta confiance. Mais jamais, JAMAIS, je ne l'ai fait pour me moquer. Pas avec ta sœur, pas avec Grâce, avec personne. Je t'aime Reja. Je sais que tu n'y crois pas, ou plus, mais si tu dois retenir une seule chose de moi, c'est que jamais je ne t'ai menti.  Tu es réellement une femme merveilleuse, et je n'ai envie de nulle autre que toi. Je ne pouvais pas t'avouer mon appartenance à la Rose, mais tout ce que je t'ai dit, dans les moindres détails, a toujours été réel. Je comprends que tu me haïsses, et que tu ne veuilles pas de mes excuses.

Mais elles sont sincères Reja. Aussi sincères que tout ce que j'ai pu te dire. Je suis désolé, je ne t'ai pas révélé cette part de moi, et j'aurais dû. Je pensais avoir le temps, je me suis trompé. Et cette erreur je la regrette, à un point tel que tu ne peux pas imaginer.

J'implore ton pardon Reja. Ta compréhension. Fais de moi ce que tu veux, s'il le faut, mais je t'en supplie, pardonnes-moi. Je ne le mérite pas, je ne te mérite pas, mais par pitié, souviens toi que je n'avais pas l'intention de te blesser ou de te mentir.

Tu avais raison cette nuit-là, à Ibelin. Peut-être que j'aurais mieux fais de mourir à la place de Mathilde. Peut-être qu'au fond, je ne suis destiné qu'à apporter le malheur aux autres. J'ai cru que tu serais ma rédemption, mon chemin vers le bonheur, mais tout est gâché désormais. J'ai piétiné ta confiance, j'en suis conscient. Mais j'ai tellement cru que tu n'aurais pas à en souffrir ! Pardonne-moi, parce que je sais que moi, je ne me pardonnerais pas. Tu dois me croire, je ne voulais pas te faire de mal.

Je t'en prie, si tu décides de ne pas me pardonner… fais en sorte de me tuer. Si cela peut apaiser ta peine, et mettre fin à la mienne, c'est tout ce que je demande.




On peut pardonner, mais peut-on oublier ? TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMer 13 Déc - 0:49

La lettre est écrite un peu de travers, et toute craquelée d'avoir été exposée au sable du désert. Elle arrive visiblement d'Erebor.
Elle ne porte pas de date, mais elle parvient à la caserne de Svaljärd le 16 décembre au soir.





Mayeul,


Tu savais.
Tu savais à quel point ça comptait pour moi.

Je t'ai montré les marques sur ma peau.
Je t'ai raconté les blessures de mon âme.
J'ai peint pour toi les murs du harem.
Je t'ai même présenté la majesté des dunes.

Tu savais tout, Mayeul.
Tu savais combien mes tourments étaient laids, combien mes démons mordaient fort.
Tu savais la fragilité de mes espoirs, tu savais combien il m'a coûté de me livrer à toi.

Tu savais.
Je t'ai emmené dans les tribus de mon clan.
Je t'ai présenté ma famille, ma tante et mes cousines.
Je t'ai montré les secrets qui dorment au creux des sables.
Je t'ai fait voir les merveilles oubliées qui ont ouvert mes yeux sur la beauté du passé.
Mayeul, j'ai dansé pour toi.

J'ai dansé mes rêves de lumière.
J'ai dansé l'espoir timide de mon cœur qui battait près du tien.
J'ai dansé le triomphe d'une fille de harem qui s'envolait hors des barreaux de sa cage.
J'ai dansé les ailes de Sirocco et la douceur des nuages au bout de mes doigts quand je les effleurais.
J'ai dansé le courage farouche de Grâce, j'ai dansé la confiance timide de Sifaï, j'ai dansé le « nous » là où il n'y avait avant que le « moi ».
J'ai dansé ma vie pour toi.

Je t'ai tout donné, Mayeul.
Je t'ai livré Alméïde et ses affaires tellement plus importantes que moi. Je t'ai livré la mort de ma mère aux mains de femmes cruelles, je t'ai livré le manque de mon frère que je n'ai jamais connu. Je t'ai livré l'Ordre et sa grandeur, ce rêve de liberté qu'il m'a donné, la force qu'il me procure.
Je t'ai tout offert.
Mon corps, mon cœur, mon âme - tout ce en quoi je croyais, tout ce qui comptait pour moi, je l'ai remis entre tes mains.
J'ai appris à respirer dans tes caresses, j'ai voulu exister dans ton regard. Je croyais que tu étais différent. Que tu méritais ma confiance. Que tu voulais t'en montrer digne.

J'ai cru que je méritais le bonheur.
Mais c'est hors de ma portée, Mayeul, et au fond tu le savais, pas vrai ?
Tu le savais.

Je ne suis pas digne d'être une sœur ; pour elle, je ne l'ai jamais vraiment été. Elle m'a remplacée quand elle avait six ans.
Je ne suis pas digne d'être une Voltigeuse. Sirocco a commis une grave erreur en me choisissant : il méritait mieux. Je ne sais que fuir, Mayeul.
Je ne suis pas digne d'être libre. J'y ai cru, je me suis battue, je me suis aveuglée : je serai toujours prisonnière du harem, des lames dans l'ombre, de la trahison.
On n'est jamais autant trahi que par ceux que l'on aime.
Je ne mérite que ça.

Je l'ai compris maintenant.
Parce que tu ne m'aimes pas vraiment, hein Mayeul ? Tu as aimé le défi. Tu as aimé jouer avec la fille des dunes au cœur trop crédule. Tu as aimé triompher de mes refus, tu as aimé me conquérir derrière mes remparts. Tu as aimé t'emparer de ce que l'on te refusait.
Je ne mérite pas qu'on m'aime, moi.
Je ne mérite pas qu'on veuille de moi.

Je ne suis rien.
J'étais si naïve.
Si crédule, Mayeul.
Bien sûr, que tu peux rire de moi.
Je suis certaine que vous le faites déjà.
Moi-même, je ris de moi.

Tellement stupide, Mayeul.
Je croyais que je volais dans la lumière.
Je me noie juste dans mon chagrin.
Arrête de m'écrire, s'il te plaît.
Laisse-moi au moins ma dignité.
Le peu qu'il me reste.
Je veux juste me perdre dans la nuit.
Chaque souffle me torture un peu plus.
Je n'ai plus de larmes à verser.
Mayeul, je n'arrive plus à respirer.
Je suis si fatiguée.

Je n'ai même plus la force de te haïr.
Je n'ai même plus la rage de te tuer.
Je vais m'en aller, Mayeul.
Dans un royaume où tu ne pourras pas me torturer.
Où même le souvenir de toi ne pourra plus m'atteindre.
Où ces autres ne seront rien de plus qu'une idée effacée.

Quand le moment viendra, prends soin de Sirocco.
De Sifaï, et de Simoun.
Et si tu le peux, ne joue plus avec les cœurs trop fragiles des filles d'Erebor.

Je te le demande comme une prière.
En mémoire de celle qui meurt de toi.


Reja





 

On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 878780TitreRejwade1
On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMer 13 Déc - 23:23

Visiblement rédigée à la hâte, la lettre est adressé au Vol de Reja, parce que Mayeul n'a pas d'autres moyens de la contacter. il ne sait même pas si elle arrivera à sa destinataire avant qu'elle ne fasse une bêtise.




Et alors, tu crois que je ne le sais pas, tout ça ? Tu crois que je ne culpabilise pas, chaque jour, chaque heure, à imaginer ce qui aurait pu se passer si je t'avais dévoilé la vérité ? JE LE SAIS, Reja. J'ai trahi ta confiance, j'ai trahi cet espoir que tu avais mis en moi, parce que j'ai espéré te protéger de la vérité. Tu as le droit de me haïr, de m'en vouloir, mais pas celui de croire que tout ce que j'ai fait, je l'ai fait pour te blesser.

Tu es ce que j'ai de plus cher au monde Reja. Il y a Nuage, bien entendu, mais toi et moi savons que c'est différent. J'ai fait des erreurs, je le reconnais, et s'il existait un moyen de revenir en arrière, je le ferais. Mais je ne peux pas, alors j'avance, sans avoir d'autre choix. Reja, tu ne dois jamais, JAMAIS, croire que j'ai fait tout ça parce que tu ne vaux rien. Tu vaux tellement, tellement plus que ce que tu crois ! Tu mérites le bonheur, ce bonheur que j'ai espéré te donner avant que je ne gâche tout.

Tu me supplie de ne plus t'écrire, mais moi, je te supplie de ne pas faire n'importe quoi. C'est bien pour l'amour que je te porte toujours, par respect pour ta demande que je ne précipite pas à Ibelin, même si j'en meurs d'envie. Je retournerais tout Arven si cela pouvait m'offrir une chance de te serrer dans mes bras ! Ne fais pas ça, par pitié. Ne crois pas que tu es insignifiante parce que je n'ai pas su me montrer à la hauteur de ta confiance.

Reja, tu m'as dis une fois qu'abandonner la vie que les Dieux m'ont offert était d'une lâcheté sans pareil. Alors, j'ai beau avoir fait des erreurs, j'ai beau ne pas être celui que tu attendais, mais je sais qui tu es Reja. Tu me l'as montrée, tu le dis toi-même. Tu es la femme la plus forte, la plus farouche, la plus brave que je connaisse. C'est ça qui m'a attiré vers toi, ce feu qui couvre, cette volonté farouche de liberté et de ne rien te laisser imposer.

Ne pars pas. Ne me laisse pas. Rien de tout cela n'était un mensonge, j'ai besoin de toi Reja. J'ai besoin de toi, le comprends-tu ? J'implore ta pitié, même si je n'en ai pas le droit. S'il te plaît, s'il te plaît Reja, laisse-moi une chance de me racheter. Une chance de te prouver à quel point mon amour pour toi est sincère. Je ferais n'importe quoi pour toi. N'importe quoi.

Réponds-moi.
Je t'en supplie.

Mayeul




On peut pardonner, mais peut-on oublier ? TitreMayeul1


Dernière édition par Mayeul de Vifesprit le Mer 13 Déc - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMer 13 Déc - 23:36

La lettre est griffonnée sur un morceau de papier déchiré.
Elle arrive entre les mains de Mayeul le 26 décembre.





Moi l’Ordre, toi la Rose.

Qui de nous deux devra renier ses serments ?
Tu veux vraiment ça ?
Pas moi.

Nous serons toujours ennemis.
Jusqu'à ce que la mort nous sépare.






 

On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 878780TitreRejwade1
On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyMer 13 Déc - 23:48

L'écriture est penchée, un peu tremblante, comme réalisé sous l'emprise d'une substance qui n'a rien à faire entre les mains d'un Voltigeur.




Que me reste-t-il à renier ? La Rose est finie Reja. Finie. J'en suis en parti responsable. Cela change les perspectives, ne crois-tu pas ?



On peut pardonner, mais peut-on oublier ? TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? EmptyJeu 14 Déc - 0:00

Mayeul reçoit ce courrier le 6 janvier.
Il est taché de ce qui ressemble à du sang.





Tu as voulu détruire ce en quoi je croyais.
Je suis si fatiguée, Mayeul. J'ai trop mal pour penser.
Dis-toi que tu as gagné.
Sois heureux.






 

On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 878780TitreRejwade1
On peut pardonner, mais peut-on oublier ? 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: On peut pardonner, mais peut-on oublier ?   On peut pardonner, mais peut-on oublier ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On peut pardonner, mais peut-on oublier ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Parchemins et dossiers :: Correspondances-
Sauter vers: