AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -22%
-110€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
389.99 €

Partagez
 

 Alice Libelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 18:32



Atayra présente

Alice
Libelle

Scarlett Johansson

« Tous les secrets de l'univers peuvent s'écrire entre les pages d'un livre. »


▫️ Ambitieuse
▫️ Appliquée
▫️ Curieuse
▫️ Indépendante
▫️ Minutieuse
▫️ Tolérante
▪️ Audacieuse
▪️ Maniaque
▪️ Orgueilleuse
▪️ Procédurière
▪️ Stricte

Je suis quelqu’un de profondément passionnée par tout ce que je fais. Ce que j’entreprends est toujours fait avec un soin tout particulier, et tout est examiné, planifié, étudié dans les moindres détails. Ça vaut tant pour mon travail – ce qui me vaut parfois l’exaspération des autres Libelle tellement je sais être stricte sur notre devoir – que pour mes recherches personnelles qui attisent et alimentent à la fois ma curiosité et mon ambition personnelle. Je sais que mes recherches me mèneront loin, un jour. Le doute ne m’a même jamais effleurée à ce niveau et chaque nouvelle découverte ne fait que raffermir ma détermination. Quiconque essaierait de me faire changer d’avis se butterait contre mon entêtement. Je ne laisserai personne chercher à me contrôler et à m’empêcher de vivre ma vie tel que je l’entends. La vie est une aventure qui ne vaut la peine d’être vécue que si l’on trouve ce qui nous fait vibrer au plus profond de notre être. Et moi, j’ai trouvé ma voie il y a longtemps.



©️️ Arté
Je devais avoir cinq ou six ans au plus ce jour-là. Je me promenais dans les couloirs de l’Académie, seule comme souvent. Cela faisait déjà quelques années que j’en avais commencé mon exploration curieuse et ce jour-là n’y faisait pas exception. Je m’amusais librement à découvrir les secrets de l’endroit qui m’avait vue naître. Que de merveilles cachées entre les murs épais de l’Académie ! Je me souviens, donc, ce jour-là, avoir quitté une salle obscure qui n’avait pas dû être visitée depuis longtemps vu l’état de ma robe à ma sortie. C’était la première fois que j’y pénétrais et j’étais couverte de poussière et de lambeaux de toiles d’araignées, mais ça ne m’importait pas du tout. Ce que j’ai découvert n’a que peu de valeur scientifique, mais je l’ignorais à l’époque. À mes yeux d’enfant, ce parchemin froissé ne pouvait que présenter des esquisses sur la construction d’un sablier. J’aurais pu me douter que ça ne fonctionnerait pas en le trouvant abandonné dans un coin de la pièce au milieu de sable et autres débris d’une expérience ratée, sans doute, mais je n’y ai pas songé. Je me suis mise à gambader gaiement dans les couloirs avec le sentiment soudain d’avoir été l’élue confidente d’un secret qui n’appartenait qu’à moi à présent. Celui ou celle qui, des décennies – des siècles même peut-être – plus tôt, l’avait confié à la magie qui court librement, vibrante à l’Académie, avait depuis longtemps quitté ce monde. Je ne pouvais m’empêcher de me demander ce que cet homme ou cette femme avait risqué pour laisser cette parcelle de savoir. Avait-il eu l’espoir qu’un jour le secret soit dévoilé afin que, le moment venu, le nouveau porteur puisse en faire bénéficier le monde ? Tel était mon sentiment. J’étais devenue porteuse d’un précieux secret et ça m’emplissait d’une joie indescriptible.




©️️ Perle
Âge : 28 ans
Date et lieu de naissance : 7 décembre 974, à l'Académie (Lorgol)
Statut/profession : Archiviste à l'Académie.
Allégeance : À l’Académie. Uniquement. Et à ce qu’elle représente.
Dieux tutélaires : Confiée à Mnémosie, l’Archiviste à ma naissance, je prie aussi Alder, le Savant afin qu’il veille sur mes recherches. Il m’arrive également d’avoir une prière pour Aura lorsque la magie de l’Académie semble soudain me révéler un nouveau passage, une nouvelle pièce à explorer. Ils guident tous trois ma vie.
Groupe principal : Les hérauts du renouveau
Groupes secondaires : Peuple / Savants



Une plume à la main, elle reste figée devant cette page blanche tandis que les larmes lui montent aux yeux. La gorge nouée, elle inspire lentement, hésitante. Le destin est incertain. Le tentera-t-elle, le Destin, en couchant ses mots sur le papier ? Elle en sent l’appel, constant, depuis plusieurs semaines maintenant. Ce besoin de laisser derrière elle une part de ses trouvailles, de ses secrets bien gardés. Si le pire devait advenir, ne faut-il pas s’assurer que quelqu’un puisse reprendre où elle aura dû s’arrêter ? Le travail de sa vie ne peut pas s’éteindre avec elle, aussi bêtement qu’une chandelle dont la flamme disparaît au gré du vent…

Qui es-tu, lecteur curieux ? Es-tu un Libelle à qui le Destin a permis de retrouver mes écrits, comme il me l’a permis à moi avec ceux de nos ancêtres ? Si tu ne l’es pas, te rendras-tu compte d’à quel point cet ouvrage est précieux ? Il t’est confié, à présent. À toi de le conserver, de le protéger. C’est ton rôle dès aujourd’hui comme il a longtemps été le mien. Mes secrets ne sont pas miens seuls. Ils incluent mes découvertes, celles que j’ai jalousement gardées pour moi depuis ma tendre enfance. Si je rédige ces lignes aujourd’hui c’est pour laisser derrière moi une trace de mon passage dans le temps. Une trace de mes recherches, une série de pistes à suivre, car il serait trop risqué de tout dévoiler clairement dans un seul volume. Ta tâche sera de réunir mes écrits et de poursuivre la mission qui m’a, pour un temps, été confiée.

Pour cela, je te recommande de te rapprocher des Libelle si tu ne fais pas partie de notre tribu. Ces précieuses abeilles qui veillent silencieusement depuis plus de dix siècles sur les archives secrètes et les bibliothèques de l’Académie te seront utiles… Nous sommes partout, à toutes les époques. À nous tous, nous savons tellement de choses et je sais qu’ils sauront te guider pour autant que tu saches comprendre mes indices. Tout ce qui a été confié au vélin et au papier, tout ce que mes ancêtres ont réussi à conserver, à préserver des attaques injustifiées sur le savoir, la magie… tout a été gardé, noté. Mais la guerre contre certains savoirs ont détruit tellement de nos ressources qu’il arrive que nos archives ne suffisent pas. Elles ne me suffisaient pas, ne réussissaient pas à combler ce besoin que j’ai de comprendre le monde qui m’entoure. Alors j’ai fouillé, j’ai découvert et appris, encore et encore… Ta quête ne te mènera donc pas que vers les archives volumineuses. Ce sera une véritable chasse aux trésors où tu pourras suivre mes traces, y es-tu prêt ?



Je suis Alice. Alice Libelle. Tu pourras me trouver dans l’ouvrage qui récence l’histoire de ma famille. Fais attention quand tu le manieras ! Cet ouvrage est plus précieux que tu ne l’imagines, et si fragile ! Alors doucement, si tu l’ouvres, sois prudent. Dépoussière-le avec soin. Ouvre-le, et abreuve-toi de notre Histoire. Sur les pages précieuses tu pourras trouver la liste de mes ancêtres. Je suis née en 974 d’une union entre Constant et Mathilde Libelle. Septième et dernière-née, cadette donc de six frères et sœurs ainés comme te l’apprendra notre arbre généalogique. Combien d’entre eux auront marqué l’Histoire, je me questionne ? Je ne crois pas qu’ils partagent mon ambition que plusieurs considèrent sans doute comme une folie…

L’avantage de faire partie d’une fratrie nombreuse c’est qu’il y a toujours un aîné à suivre, à observer. Combien de fois ai-je écouté alors qu’ils lisaient entre eux de petites histoires et se lançaient dans les apprentissages nécessaires pour devenir archivistes comme nos parents ? J’ai de nombreux souvenirs de longs après-midis passés à marcher derrière mes aînés – frères, sœurs et cousins éloignés – tentant tant bien que mal de les suivre dans les couloirs de l’Académie où nous sommes tous nés. Ce n’était pas toujours aisé, car le plus souvent ils vaquaient à leurs occupations sans me porter d’attention particulière et il m’arrivait de les perdre de vue. C’est ainsi que j’ai appris à connaître l’Académie et à m’y retrouver. À mes premiers pas d’exploratrice égarée succédèrent des balades volontaires à travers l’immense Académie qui était ma maison.

T’arrive-t-il, comme je l’ai fait si souvent dès l’âge de cinq ans, de guider les élèves à travers les couloirs ? Je me souviens des petits rires parfois lorsque ma tête blonde bondissait joyeusement devant les égarés que je guidais vers leur prochaine leçon. La rentrée a toujours été synonyme d’adolescents perdus, confus, et c’est toujours un plaisir de les aider à retrouver leur chemin s’il m’arrive de les croiser, même aujourd’hui. À chaque fois, je suis fascinée par leur incapacité à s’accorder avec la magie du lieu qui déplace sans cesse les pièces autour de nous, comme s’ils étaient incapables de vibrer avec elle.

J’ai vite compris que ce lien avec l’Académie que j’avais développé très jeune me permettait de découvrir, secrètement, de nombreux lieux dont l’existence avait été oubliée depuis trop longtemps. Passages et entrées secrets, pièces masquées, entrepôts abandonnés et tant d’autres encore qui étaient – et sont encore, d’ailleurs – des sources constantes d’émerveillements et de découvertes ! Je me sentais privilégiée et j’ai rapidement appris à garder sur moi de quoi noter mes trouvailles. Ces secrets trop bien gardés, révélés à mes yeux un à un, ne pouvaient qu’éveiller en moi une curiosité qui ne cesse de grandir depuis. Il n’en a pas fallu davantage pour me pousser à explorer plus encore, prenant au fil du temps des risques parfois considérables dans l’espoir de révéler de nouveaux éléments qui pourraient m’aiguiller dans ma quête sur les savoirs perdus. La poussière et les toiles d’araignées sont devenues des amis signes d’une nouvelle découverte, d’un nouveau trésor à chérir… Un nouveau casse-tête à résoudre dans mon temps libre, véritable engrais pour mon esprit. J’étais jeune encore et j’avais mille et une questions qui exigeaient des réponses. Mes explorations secrètes n’aidaient en rien pour cela, créant une série interminable d’interrogations sur de multiples sujets. Je tourmentais souvent les adultes pour obtenir quelques réponses ou je me laissais aller à fouiller dans les livres de nos bibliothèques pour tenter de mieux comprendre ce qui m’entourait et ce que j’avais récemment découvert.

Certaines de mes plus précieuses réponses ont été obtenues auprès de Sage, le vénéré dragon d’Argent. J’avais sept ans la première fois que je me suis timidement présentée devant lui. Il m’impressionnait, m’effrayait aussi un peu, mais ma curiosité m’avait déjà poussée si loin dans son repère qu’il m’était impossible de m’arrêter. La folie de cette aventure, le risque encouru, rien n’importait plus. Il n’y avait que Sage et moi, et les questions qui tourbillonnaient dans ma tête. Je les ai posées une à une avec une douce insistance enfantine. Il a bien tenté de me renvoyer à plusieurs reprises ce jour-là avant d’abandonner et d’accepter de me partager une parcelle de son savoir. J’ai renouvelé mes visites auprès de lui, découvrant grâce à lui l’histoire des dragons d’Argent et tant d’autres choses encore. C’est d’ailleurs à ses côtés que j’ai découvert certaines de mes plus grandes passions. Sa sagesse et ses connaissances généreusement partagées ont alimenté mes recherches sur la magie du Sang et sur le lien de ses mages avec les dragons d’Argent eux-même. Plus important encore, c’est lui qui a éveillé ma curiosité sur les savoirs du Temps en m’expliquant ce que représentait le schéma que j’avais trouvé enfant, et que je venais de retrouver dans un livre trop bien rangé. Je venais tout juste d’avoir 12 ans. Encore à ce jour, je rends régulièrement visite à mon vieil ami dont le puit de connaissances semble infini, m’abreuvant de chacune nos conversations.

Ma vie n’était pas remplie que d’explorations curieuses. Tous les jours, je m’installais à ma table de travail afin de parfaire mes apprentissages professionnels. Méthodiquement, une entrée à la fois, je me suis mise à mémoriser les index de nos archives. À seize ans, je connaissais déjà par cœur tous les volumineux index qui dénotaient chacun des ouvrages que possède l’Académie. Un talent indéniablement utile pour faciliter mes recherches personnelles autant que mon travail quotidien.

Depuis la fin de mes apprentissages, je travaille pour l’Académie et je l’explore avec une curiosité renouvelée dès que j’en ai la chance. Je sais que chaque découverte me rapproche un peu plus de mes buts et je ne m’en lasse pas, bien au contraire ! Les événements de la Samhain en 1001 ont ravivé d’autant plus ma curiosité autour des savoirs du Temps que j’étudie depuis plusieurs années déjà. C’est un véritable casse-tête, à présent, tant de choses ont été oubliées à cause de la trêve ! Tant de choses cachées, perdues ! Il me tarde de pouvoir les retrouver, ces savoirs, et d’en faire à nouveau bénéficier le monde. Je suis prête à tout pour y parvenir. Je m’y consacre avec un acharnement constant dans l’espoir de percer un peu plus du mystère qui les entoure. Je ferai un jour partie de l’élite qui maîtrise ce sujet alors que le monde apprendra encore à ne pas le craindre…

Du moins je l’espère. Car si j’écris ces mots, si je pose aujourd’hui ma plume sur le parchemin pour te révéler tout ceci, c’est que le destin est soudain bien plus incertain que je le voudrais…

L’écriture est devenue tremblante, hésitante. Une ligne s’étiole même légèrement. Par endroits, l’encre est diluée par des gouttes d’eau, des larmes peut-être. Dans sa salle de travail, Alice pose sa plume, se forçant à prendre une pause pour se ressaisir. Le pire reste encore à venir. La raison pour laquelle elle écrit tout ça. Et ce sera dur, très dur de tout coucher sur papier parce que les souvenirs sont encore trop vifs. Mais il le faut. Elle le sait.

Cette année, l’année 1002, a été difficile. J’ignore si tu as étudié notre Histoire, celle de mon temps. Si tu t’y penchais, tu pourrais découvrir qu’il y a eu plusieurs événements déplorables, voire tragiques ces derniers mois. D’abord la guerre entre Ibélène et Faërie : les frontières mouvantes, le danger constant pour tous ceux qui s’y battent au nom des deux empires… Des blessés aussi, des morts, les premiers d’une année au décompte fort lourd. C’est une Histoire que j’aurais préféré ne pas avoir à noter. La paix est bien plus propice aux découvertes et recherches sur le terrain auxquelles j’aspire… Mais nous notons, nous les pacifistes Libelle. Nous ne pouvons guère faire davantage. Dans notre neutralité, ni Ibéen ni Faë, nous notons, priant pour les perdus parfois le soir avant de nous coucher. Ceux qui ont tout sacrifié…

Puis, pour un temps, tout est devenu soudainement étrange. Je me souviens m’être éveillée un matin dans une chaumière en bordure d’un lopin de terre. J’avais à mes côtés, dans mon lit, un homme qui apparemment était mon mari. Je n’ai rien compris. Ni ma présence ici, ni celle de ce mari, et encore moins de cette petite fille qui m’appelait maman. Et cette force que je sentais en moi, inconnue, incontrôlée, qui s’est révélé dès la première journée alors que je me disputais avec cet inconnu. Cette magie dont je suis d’ordinaire dénudée … Il ne m’en a pas fallu davantage pour me pousser à plier bagages et à me mettre en route. J’ai cherché à rejoindre Lorgol tout en observant autour de moi. Était-ce donc ça, le monde ? Ou..? J’ignorais ce qui arrivait, mais je savais que ça n’avait rien de normal. Ce fut un long voyage, plusieurs semaines de marche sans être certaine de la direction à prendre… Je n’ai jamais réussi à rejoindre ma destination, mais cette période m’a permis de découvrir la campagne Cibellane. À mon réveil, j’ai commencé à réaliser ce qui m’était arrivé… Ces souvenirs ne cessent de nourrir mon désir d’en apprendre davantage sur les sabliers du Temps. Peut-être un jour pourrai-je en faire fonctionner un ?

Je n’ai pas oublié le sentiment que provoquait la magie chez moi. J’avoue cependant avoir été heureuse de ne pas posséder ce don lorsque, quelques mois plus tard, un mal étrange s’est propagé sur le continent. Nous en avons entendu parler avant de voir nos mages, élèves et professeurs, tomber un à un dans un tel état que j’ai craint pour la vie de plus d’un. J’ai délaissé mes livres et mes recherches pour veiller sur les élèves dont la famille était incapable de se déplacer. J’ai vu les ravages de mes propres yeux, impuissante. J’ai attendu avec eux que l’antidote arrive et nous permettre de les remettre sur pieds. Puis les choses sont peu à peu rentrées dans l’ordre, en quelque sorte.

Ça n’a pas été le seul événement qui m’a forcée à jouer l’infirmière improvisée cette année… Le jour des Anciens a toujours été un grand événement à l’Académie et comme toujours la soirée était prometteuse. Malgré la guerre, nous étions tous bien décidés à célébrer l’événement entre nous à notre façon. Je me joignais à peine à mes proches quand j’ai senti les premières secousses qui ont fait trembler l’Académie. La peur s’est aussitôt emparée de nous. Que se passait-il ? C’est à l’apparition d’une banshee que la panique a gagné sur la raison dans nos rangs et que nous avons fui. Le reste de la soirée est encore un vague amas de souvenirs pêlemêles, d’images sanglantes, d’émotions vives et d’une peur glaciale qui s’infiltre dans le sang et ne vous quitte pas.

Je me souviens de quelques couloirs parcourus au pas de course. Et de cette image, soudain, d’un molosse effrayant qui s’en prenait à ceux qui se trouvaient devant lui. Ma famille s’était déjà éparpillée dans les dédalles des couloirs de l’Académie pour fuir les banshees, et je n’avais près de moi que quelques cousins à présent, mais je les ai perdus de vue lorsque je me suis enfoncée dans un passage secret. J’ai couru longtemps puis, à bout de souffle, je suis entrée dans une salle dont j’étais certaine d’être la seule à connaître. Blottie dans un coin, j’ai attendu en silence, terrorisée, que l’extérieur se calme. Puis j’ai attendu encore un peu pour être certaine avant de me risquer de nouveau hors de mon repère improvisé.

J’ai parcouru les couloirs jonchés des débris des combats, glissants parfois du sang des victimes encore frais, trop frais… La nausée me retournait l’estomac et je tremblais. Je sais que j’ai soigné des blessés, mais je n’en garde qu’un vague souvenir tant les grognements sauvages m’emplissaient l’esprit. Je les entendais encore, échos muets de cette peur qui m’habitait tandis alors que je cherchais dans les couloirs que je connais si bien ceux qui avaient besoin d’aide, les blessés… recouvrant autant que je le pouvais les morts qu’il m’arrivait de croiser. Beaucoup trop nombreux… Une connaissance ici, une autre là-bas. C’est une ronde n’en finissait plus...  Et la peur au ventre de trouver, parmi les victimes, un être cher…

J’ai perdu le compte exact de nos pertes lorsque j’ai entendu le cri de ma sœur, cette voix que je reconnaîtrais partout. Elle criait sans force en répétant « mère, non ! »… et j’ai couru jusqu’à elle. Je me suis effondrée près d’elle, incapable soudain de faire autre chose que de pleurer. Ma mère. Ma très chère mère… Tuée comme plusieurs ce soir-là par ce que nous appelons la Chasse Sauvage… Elle court librement depuis, tuant d’autres victimes innocentes…

C’est pourquoi il est si important pour moi de te laisser une trace de mon existence et de mes travaux. Il s’agit peut-être d’une précaution superflue. Je l’espère du moins. Mais je ne peux pas prendre le risque que tout se perde. Il y a trop en jeux pour que mes découvertes s’endorment avec moi. Les événements des derniers mois m’ont fait réaliser à quel point la vie peut être fragile. Loin de me décourager, cela me pousse à braver encore plus les interdits et à pousser mes recherches plus loin encore… Il faut trouver le courage qu’on ne se connaissait pas en ces temps troublés…



Du courage, il en faut pour vivre dans le présent, me dis-je quand, le soir, je file au lit. J’ai souvent l’impression qu’un élément m’échappe dans les événements actuels. Comment en sommes-nous arrivés-là ? Que s’est-il donc passé ? Et pourtant, malgré la confusion dans laquelle les derniers mois m’ont plongée, je ne peux que me réjouir de savoir que la Rose Écarlate n’est plus, que les dragons d’Argent reviennent parmi nous, que les mages du Sang peuvent enfin de montrer en Faërie… Un jour peut-être pourront-ils même à nouveau apprendre à l’Académie. Ainsi nous pourrons retrouver de ces savoirs que nous avons perdus et qui sont si chers à mes yeux.



▪️  Trame alternée (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
▪️ Alice s’est réveillée le 9 mai 1002 dans la trame alternée et elle a gardé un clair souvenir des événements. Elle y était mage de l’Automne non-entrainée et vivant sur une petite ferme qu’elle a vite quitté pour tenter de rejoindre Lorgol, en vain. Elle y a laissé son mari et sa fille, tous deux inconnus.


Autres précisions (Notes HRP)
La Rose Écarlate : Au soir du jour des Anciens, Alice est simplement incapable, émotionnellement, de saisir l’ensemble des implications des événements, ni même dans les jours suivants. Le temps aidant, elle se réjouira de la dissolution de la Rose même si elle aurait préféré que ce soit fait dans un contexte moins… sanglant.
L’Ordre du Jugement : J’imagine Alice trop indépendante pour vouloir s’associer de façon permanente avec l’Ordre. Elle nourrit l’espoir de pouvoir mener à terme ses recherches à l’Académie et faire ses propres découvertes avant les autres, qu’elle partagera certes avec quelques amis et collègues de confiance, mais je doute qu’elle ait cherché par le passé à travailler avec l’Ordre. Elle n’est bien sûr pas contre elle, au contraire, Alice et l’Ordre partagent des buts communs, et peut-être une collaboration future sera-t-elle possible, qui sait.




La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Cela m’inquiète, surtout après avoir vu les ravages que sa première nuit a causés à l’Académie. Est-ce nécessaire ? Et pourquoi, surtout ? Tellement de questions qui me bercent alors que je m’endors le soir, accompagnée de ce doute, cette peur de ne pas réussir à rejoindre le sommeil pour me protéger, une nuit encore, vivre un jour de plus. Elles me manquent, les nuits blanches à pousser mes recherches encore plus loin, mais je sais qu’il me faut rester en vie, absolument, pour poursuivre mes recherches…

Une trêve hivernale a été déclarée entre Ibélène et Faërie. Comment ton personnage voit-il la guerre entre les deux empires ?
• La guerre ? Voilà quelque chose que j’ai du mal à comprendre. Pourquoi chercher à s’entre-tuer alors que nous pourrions travailler ensemble et mettre en commun nos savoirs et connaissances et faire ainsi avancer le monde ? Non, la guerre n’aide personne. La guerre massacre, tue. Comme la Chasse Sauvage. La guerre écrit aussi l’Histoire, pourrait-on me dire, mais c’est une Histoire que j’aurais préféré ne jamais avoir à ajouter à nos index…

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Lorgol, oh Lorgol. Mon second chez moi. L’Académie est là où je me sens le plus à l’aise, même avec les derniers événements. Lorgol en est un peu comme une extension à mon sens. J’aime m’y promener, découvrir. J’évite généralement la Ville Basse où je me sens vulnérable, même si je suis parfois prête à m’y aventurer si je suis accompagnée. On peut apprendre beaucoup en observant autour de soi, aussi. Mais l’étude sur le terrain est toujours plus risquée que les livres, et je m’y aventure rarement.







Dans la vie, je m'appelle Martine et j'ai 30 ans ans. J'ai découvert le forum via l’annuaire ForumActif et voici ce que j'en pense : c’est le match parfait pour moi, exactement ce que je cherchais pour pouvoir RP davantage, sans prise de tête ou drama. Je ne m’en lasse pas. Merci d’exister :cœur: .  




Récapitulatif

Alice Libelle

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Nom de ton avatar Scarlett Johansson
♦️ Compte principal : Non



Dernière édition par Alice Libelle le Sam 27 Jan - 2:58, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 18:33


Melbren de Séverac et Alice Libelle

Dis-moi que je ne t’ai pas perdu, toi aussi…

5 décembre 1002




Le silence l’entoure alors qu’elle est penchée sur ses notes qu’elle ne voit pourtant pas. La vue embrouillée par les larmes qu’elle retient, elle attend en silence, prenant de grandes inspirations pour tenter de garder contrôle. Elle sait que Melbren ne tardera pas à arriver. Elle voudrait revoir ses notes afin qu’ils puissent en discuter. N’importe quoi pour oublier, ne serait-ce qu’une petite heure… Elle soupire, se levant, s’éloignant de son carnet, des volumes qu’elle a sortis des archives ce soir-là et qui sont depuis empilés sur sa table, ignorés.

Quelques pas dans un sens, puis dans l’autre. Elle presse son mouchoir sur ses yeux, prenant une nouvelle grande inspiration. Sur le bout de la table, la dernière missive de Melbren qu’elle attrape du bout des doigts, sans force, la relisant. Le 5 décembre. Il proposait le 5 décembre. C’était bien aujourd’hui, n’est-ce pas ? Attendait-elle pour rien ? Le temps lui semblait si flou, ces derniers jours. Elle ne savait plus. Stop. Elle s’immobilise, inspirant lentement, très lentement, pour reprendre le dessus sur les émotions qui menacent de la submerger à tout moment. Stop. Et réfléchi. Oui. C’est bien le 5 décembre. Elle en est certaine à présent. Elle hoche la tête pour elle-même, maigre consolation pour se féliciter d’arriver encore à utiliser sa tête. Lentement, elle retourne à son bureau.

Cela fait quelques jours à peine que l’Académie a été attaquée. Comme beaucoup, elle est encore sous le choc, Alice, et cette fois ses livres ne lui permettent pas d’oublier, que du contraire. Mais il faut continuer, n’est-ce pas, malgré tout ? Sa tâche n’est pas terminée. Ses recherches sont à peine entamées. Il est hors de question qu’elle s’arrête maintenant. Si certains quittaient l’Académie avec la peur au ventre, elle, elle en était incapable. L’Académie est sa seule maison. Elle ne serait à l’aise nulle part ailleurs. Alors elle continue, le visage blême, le regard vide, à aider comme elle peut. Sauf maintenant, en ce début d’après-midi, attendant la visite de Melbren.

Elle a été soulagée en recevant sa première lettre, lui demandant des nouvelles. C’était un signe de vie, si précieux en ces temps troublée. Rassurée ensuite qu’il soit suffisamment en état pour lui proposer de se rencontrer. Elle avait accepté immédiatement. Une présence amicale lui fera du bien. Elle a besoin de se changer les idées, ne serait-ce que brièvement, et ce n’est pas en restant avec les siens qu’elle y parvient. Et la voilà qui attend avec une impatience qui ne la ressemble pas. Ses livres ne retiennent pas son attention, et même si elle parvenait à lire sa main tremble trop pour écrire. Dans un soupir frustré, elle se dirige vers la porte de son bureau. Peut-être pourrait-elle partir à sa rencontre ? Mais quelque chose l’arrête. Ce souvenir, celui de cette vision d’horreur de cette nuit-là. Il lui faudra un moment avant de parvenir à fréquenter les couloirs de l’Académie comme elle en avait l’habitude…


Dernière édition par Alice Libelle le Mar 2 Jan - 6:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 18:33

Hiiii Aliiiiice :**:
Rebienvenue :coeur:


Alice Libelle YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Gabrielle de Faërie
Gabrielle de Faërie

Messages : 1665
J'ai : 29 ans
Je suis : Princesse impériale, mage du Printemps ; baronne du Ru-d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et son peuple
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 18:43

Bienvenue Alice! :cute:

Quel personnage fascinant! J'ai bien hâte de lire ta fichette, et bon courage à toi. :roule:




Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 18:45

Alice :siwi:

Rebienvenue :roule:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 20:06

Faible ! :laa:

Cadeau de toi à toi pour Noël ! :**:

Hâte de lire ce que tu va faire de la belle Alice au pays des merveilles d'Arven. :vv:

Re-bienvenue et courage pour ta fiche ! :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 21:17

Moooooh :vv: Rebienvenue ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Matvei de Hvergelmir
Matvei de Hvergelmir

Messages : 350
J'ai : 39 ans
Je suis : professeur d'architecture, sénéchal de la couronne kyréenne

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Hjalden d'Evalkyr, à l'empire d'Ibélène et aux Épines de la Rose Écarlate
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Hermine
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 22:54

C'est une demande de DC qui n'a pas tardé, dis donc :hihi: Rebienvenue ici !


Dialogues en seagreen

Alice Libelle 794932WikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 23:00

Matvei: Que veux-tu, je suis faible. :oops:

Merci pour les bons mots. J'espère ne pas vous décevoir avec cette jolie tête :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 23:22

*la raye de sa liste et la sorte de son armoire*

Rebienvenue avec Alice :**:
J'aime tellement ce perso, j'espère que tu te plairas avec :haww:

(Merci aussi de la prendre, ça me fait une tentation en moins :sisi:)

Bon courage pour la rédaction de ta fiche :haww:
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 23:42

ALIIIIIIIIIIIIIIIICE :fan: :fan: :fan:
Rebienvenue ici :**: Courage pour ta fiche et j'ai bien hâte de voir ce que tu vas faire d'elle :eheh:



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 27 Déc - 23:54

Oooh Alice :**: très bon choix de PV :haww:

Rebienvenue avec ce super perso et hâte de voir ce que tu vas en faire :oui:


Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyJeu 28 Déc - 16:22

Rebienvenue!








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyJeu 28 Déc - 17:58

Ah ah, et voilà l'un des autres fameux persos qui te tentaient :keu:

J'espère qu'elle te plaira tout plein :cute:

Bon courage pour la suite de ta fiche ! Rebienvenue :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyVen 29 Déc - 6:19

Sixtine : Désolée et ça fait plaisir à la fois alors ! :coeur:

Lauriane : Voui ! Après la plupart des PVs sont supers hein :)

Merci à tous pour les bons mots. Dès que j'ai rattrapé mon retard avec Tintin je bosse sur la fiche. :sisi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyVen 29 Déc - 8:45

Amuse toi bien avec Alice :)
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptySam 30 Déc - 23:32

Bienvenue Alice, chère partenaire ! :eheh:


Alice Libelle TitreTyr1
Alice Libelle QTGsqxW0_o
Alice Libelle CoffreChef
Alice Libelle LabyrintheCuriosite
Alice Libelle LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyDim 31 Déc - 0:12

Merci merci !

Tyr : Au plaisir de faire affaire avec toi ! :D
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyDim 31 Déc - 15:38

Rebienvenue Alice :keur:


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Alice Libelle 620681ChienDeBerger
Alice Libelle Z6jWz9PB_o
Alice Libelle 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Alice Libelle LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyLun 1 Jan - 11:01

Bonjour :cute:

Meilleurs vœux :couronne:
Et bienvenue à nouveau ! :vv: Presque pas en retard. :arrow:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyLun 1 Jan - 16:49

Merci Gaëtane !

Mélu: :love: Merci, mes meilleurs voeux à toi aussi ! Et t'inquiètes pour le retard, je suis loin de la fin encore, merci cerveau perfectionnsite :sisi: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMar 2 Jan - 23:01

Coucou !

C’est moi qui m’occupe de relire ta fiche, avec l’aide de Mayeul et Géralt !

1/ CARACTÈRE
Alice est censée être lettrée et cultivée, « foutre le bordel » n’est pas une expression qu’elle emploierait je pense !

2/ ANECDOTE
Tes deux phrases sont extrêmement longues et on s’est perdues à la huitième ligne sans point XD. Peux-tu la rendre un peu plus fluide ? :cute:
(Il y a beaucoup de très longues phrases d'ailleurs !)

3/ HISTOIRE
- La femme de la chandelle ? :geu:
- « mais ma curiosité m’avait déjà poussée si loin dans sa caverne qu’il m’était impossible de m’arrêter » → Je te renvoie au petit dico d’Arven pour comprendre le fou rire nerveux qui nous a tenaillées pendant dix minutes. XD
- Paragraphe sur la trame alternée : pourquoi majuscule à Vallée ? C’est la « Vallée, oh oh, de Dana, lalilala ♫♪ » ? :geu:
- Même paragraphe : soit Alice s’en souvient, soit elle ne s’en souvient pas. Il n’y a pas de souvenirs vagues possibles, c’est soit tout l’un soit tout l’autre. :sisi: Il nous faut également la date précise de son éveil dans la trame alternée.
- Paragraphe sur la Chasse Sauvage : OK, Alice n’a pas entendu les cris, mais les secousses alors ? Ca a quand même fait des très gros boums. :sisi:

Remarques générales :
- On a relevé à plusieurs reprises des petites erreurs de concordance des temps et quelques fautes ici et là. :eheh:
- De manière générale, Alice nous semble un peu « terne ». :hm: C’est peut-être le format de narration que tu as choisi, mais elle semble un peu trop lisse. :*_*: Alice est quelqu’un d’ambitieux, passionnée par ses recherches, aventureuse et prête à prendre des risques pour retrouver ce qui a été perdu. Dans ta fiche, elle ressemble plus à un petit rat de bibliothèque claquemuré dans un bureau, c’est peut-être un peu trop réducteur ? :oops:
- À te lire, Alice passe son temps le nez dans des bouquins à prendre des notes, et elle effectue ses recherches seule. As-tu bien pris conscience de tout ce qu’il est possible de faire dans l’Académie ? On dirait que Alice a lu les deux seuls bouquins sur le Temps qui seraient disponibles, mais la somme de Savoir dans l’enceinte de l’Académie est proprement dantesque ! :vv: Il y a quantité de salles cachées, de livres conçus pour dissimuler la vraie teneur de leurs écrits à un lecteur non averti, de planques et de cachettes diverses et variées, de cryptes, d’entrepôts, de greniers, de sous-sols, etc ! Alice a encore plein de choses à découvrir, d’ateliers oubliés à explorer, de pièces condamnées à rouvrir… Les dégâts pendant le Jour des Anciens ont possiblement dévoilé quelques passages secrets, pour qui sait où les chercher, d'ailleurs ! :keu:

Je te laisse revoir tout cela tranquillement, nous ne sommes pas loin au besoin ! :cute:
Ça va aller vite, courage :pompom:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 3 Jan - 0:07

Je verrai à corriger le tir quand l'inspiration se présentera.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptyMer 3 Jan - 0:17

N'hésite pas à venir nous solliciter si tu as besoin de plus de précisions, à part ces petits détails, ta fiche est vraiment très bien :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle EmptySam 13 Jan - 6:50

Je me suis lancée dans la troisième réécriture qui prendra bien sûr en compte les commentaires laissés plus tôt ce mois. Je prendrai mon temps pour bien revoir avec mon parrain. Si je ne me trompe pas il me reste deux semaines, c'est bien ça ? :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Alice Libelle   Alice Libelle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice Libelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: