AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -30%
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
Voir le deal
133 €

Partagez
 

 Boucherie en vue et en mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyJeu 4 Jan - 15:56




Livre III, Chapitre 1 • D'Accord et de Chaos
Géralt de Rives & Tim l'Escampette

Boucherie en vue et en mer

Boucher : nom affectif décrivant le chirurgien de l'Audacia




• Date : Le 8 novembre 1002
• Météo (optionnel) : il fait moite et il y a du vent, on sent qu'on s'éloigne de l'Archipel et qu'on s'en retourne à Lorgol.
• Statut du RP : privé
• Résumé : S'étant arrangé pour voir le boucher de l'Audacia alias Géralt de Rives dans sa cabine, Tim a la ferme intention de s'entretenir de choses graves avec ce dernier. Et pas qu'au sujet de sa main entaillée
• Recensement :
Code:
• [b]Le 8 novembre 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3198-boucherie-en-vue-et-en-mer#118135]Boucherie en vue et en mer[/url] - [i]Géralt de Rives & Tim l'Escampette[/i]
S'étant arrangé pour voir le boucher de l'Audacia alias Géralt de Rives dans sa cabine, Tim a la ferme intention de s'entretenir de choses graves avec ce dernier. Et pas qu'au sujet de sa main entaillée



Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239


Dernière édition par Tim l'Escampette le Jeu 12 Avr - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyJeu 4 Jan - 16:03

Les voiles gonflées par le vent avaient fait quitter l'Audacia de l'Archipel depuis quelques jours maintenant. Le voyage du retour vers les quais de Lorgol s’annonçait aussi vivant que celui de l'allé. C'est qu'on les avait attendu, cette reprise à la mer, ce souffle marin et ces crachins, oh comme on les avait attendu longtemps après des mois à terre causés par l'épidémie. Que Rhéa nous avait manqué, autant que grimper aux mats pour moi. Pourtant notre escapade au goût de manque et de liberté ne m'avait pas détourné de mon objectif ni des tourments qu'avait infligé sur ma personne ma rencontre avec Liry Mac Lir. Et c'est d'un œil vigilent et discret, que j'avais observé les moindres faits et gestes de quelques membres d'équipage ; Meldred en tête de mire.

Un complot se préparait, la folle tornade blonde l'avait sous entendu et avait tenté de me mettre dans ses filets, pensant m'acheter par un toucher déplacé bien qu'agréable. J'avais réussi à la balader autour de mon petit doigt avant de m'éclipser de sa vue, du moins c'est ce que j’espérais. J'exécutais mes tâches de mousse sans rechigner, bien trop étrange d'avis de Gratte-cul qui craignait un sale coup de ma part. Le sale coup ne viendrait pas de moi de toute façon et j'avais bien l'intention de l'en empêcher, restait à éclaircir certains points et à me dégoter des alliés. J'avais repoussé l'idée d'en parler à Lou-Ann, elle en aurait beuglé et aurait, si pas directement trouver Red, été parler à son père. Sauf qu'indiquer mutinerie en préparation sans preuves ni rien, n'aurait qu'amener à un abandon ou à une mort certaine. Bref bien décidé à en trouver, j'avais laissé mes oreilles traînées de ci de là, laissant les messes basses m'alarmer gravement jusqu'à me sentir bien trop acculé pour ne pas faire part de mes soupçons à quelqu'un.

Et mon choix c'était porté sur le boucher de l'Audacia. Boucher que j'évitais assez de par son métier à faire pleurer et souffrir les gens soit disant pour les soigner. Boucher que je prenais soin de ne pas froisser en restant bien poli à son égard de peur qu'il ne lui prenne l'envie de m'ouvrir en deux afin d'étudier mon corps – ou qu'il ne révèle le fait que je m'étais pissé dessus lors d'une escarmouche. Boucher qui en savait long sur les membres de l'Audacia. Restait à l'approcher normalement... et à moins d'être blessé, je ne savais pas comment faire sans me griller. Du coup, lors de notre arrêt à l'Archipel, j'avais prit soin de me faire une entaille à la main à l'aide d'un coquillage bien sablonneux, et ma plaie en date du huit me semblait bien assez douloureuse comme prétexte pour le voir. Pire encore, je craignais d'avoir trop attendu et la douleur me mettait la poussière à l’œil. Et je m'étais donc plains et on m'avait indiqué d'aller trouver le chirurgien...

Je toquais donc à sa porte déjà entrouverte en signalant ma présence.

« Monsieur de Rives ? Je suis blessé, profondément blessé. Pourriez-vous jeter un coup d'œil ? »

Trop poli pour toi, BOUCHER va.


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyMar 9 Jan - 2:30

L'Audacia avait quitté l'Archipel après quelques jours passés sur ce paradis. Par tous les dieux, l'endroit était d'une beauté sans nom. Tu n'avais jamais rien vu de tel. Tu ne pouvais même pas comparer avec le sable d'Erebor puisque tu n'y avais jamais mis les pieds. Ce sable-là était soyeux, chaud – parfois trop – et la mer claire et étincelante t'avait plusieurs fois appelé à elle : tu avais consenti sans objection. Red s'était porté volontaire pour quelques visites bien instructives et plaisantes et tu étais reparti de là des merveilles plein les mirettes et les poches remplies de présents magnifiques.

Par la suite, le quotidien a repris ses droits. Vous vous êtes tous remis à vos tâches.
Présentement, tu te trouves à l'infirmerie. Tu as acheté quelques produits qui te seront utiles pour prendre soin des blessures à venir et tu es en train de les trier, de les placer dans des bocaux et flacons pour que ta pharmacie soit à jour. Tu es satisfait de tes acquisitions et tu espères bien en faire bon usage.

Tu as à peine refermé l'armoire que quelqu'un toque à la porte que tu as laissées ouverte. Un coup d'œil alors que tu retires la clef de la serrure et la surprise se peint sur ton visage. Tim l'Escampette, sur le pas de ta porte. Son souci doit être sacrément gênant pour qu'il vienne de lui-même dans ton antre. Malgré ses courbettes et autres joliesses verbales, tu sais que le jeune homme ne t'apprécie guère, qu'il te craint, d'une certaine manière. Enfin, pas toi toi, mais ton statut de chirurgien, de boucher, comme tu l'as entendu marmonné, un jour.
Quoiqu'il en soit, le puceau ici ne peut vouloir dire qu'une chose : il va bientôt neiger en Erebor.

« Monsieur de Rives ? Je suis blessé, profondément blessé. Pourriez-vous jeter un coup d'œil ? »

Profondément blessé ? Il a l'air de tenir debout, en tout cas. Il faut dire qu'il a une tendance à l'exagération très amusante. Tu hoches la tête en lui montrant le lit d'infirmerie du menton pour qu'il s'y installe. Tu vas ensuite te nettoyer les mains puis les sèches dans un linge propre. « Profondément ET mortellement blessé ? » Tu gardes ton sérieux en le disant. « Montre-moi ça, matelot. » Tu te postes devant lui, dans l'attente de sa blessure.



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyMer 10 Jan - 15:18

Miséricorde. Mille milliards de mille sabords même. J'avais oublié de dire 's'il vous plaît' à la suite de ma demande polie à pénétrer dans son antre. J'avais chu dans ma technique d'approche avec le boucher. J'avais montré une faiblesse monstre dans mon art d'être poli avec ce dernier afin de ne pas me le mettre à dos. Peut-être avais-je signé mon arrêt de mort. Peut-être même que cette mutinerie allait commencé par moi. Mieux valait chasser ces idées là de ma tête pour l'heure, même si j'étais certain qu'elles reviendraient me hanter d'ici quelques minutes.

J'hésitais un instant, mais après m'être assuré d'être la seule proie du lieu je finis par prendre mon petit courage à deux mains. À force de rester sur l'Audacia, je me disais que ce dernier allait finir par être de la même taille que  celui des autres un jour. Je poussais donc ainsi la porte. Encore un peu plus. Et d'un 'Tu peux le faire Tim' encodé dans mes pieds, je m'aventurais complètement et entièrement dans l’abattoir alors qu'il se tournait vers moi.

À peine ses yeux furent-ils posés sur ma personne que je sentis un frisson me parcourir l'échine. Je ne m'étonnais même plus de l'effet qu'il me faisait. Un sale effet. Une sale impression. À chaque fois que je le voyais dans l’exercice de ses fonctions (boucherie, charcuterie donc) je ne pouvais m’empêcher de penser que j'étais trop jeune pour mourir. La majorité se sentait à l'aise en présence des médecins, mais ce n'était pas mon cas. Pour moi ils étaient signes qu'on échappait pas à de vilaines choses. Hors je détestais ce sentiment. Alors un chirurgien...

Je suivis son regard et m’avançais – très rigide certes - pour m'installer sur le lit de la mort. À peine mes fesses posées que je blanchissais à l'entendre m'indiquer que ma blessure pouvait être mortelle – j’interprétais sa phrase ainsi. Je n'hésitais pas une seconde devant sa demande, mais le voir si proche me donnait envie de tapisser ses pieds. Je retirais le tissu qui emballait affreusement ma main, une partie était d'un aspect répugnant alors que je tournais ma paume pour lui montrer mon entaille. C'était plus profond, plus étendu et plus dégoûtant après x jours qu'attendu. Je retroussais le nez en sentant mon cœur se soulever.

« Vous n'allez pas... me la couper hein ? N'est-ce pas, pardon. C'était pas prévu du tout que ça ressemble à ça. Ce n'est pas grave, on est d'accord hein ? N'est-ce pas, pardon. »

Qui paniquait ?! Qui se répétait ? Qui cafouillait ? Ou ça ? Moi ? Pas du tout ! Voyons ! Ou allez-vous chercher cette idée ? Mais j'avais juré que ce serait moins moche que ça quand même... il faisait chaud dans cette pièce ou c'était moi ?


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyJeu 8 Fév - 19:20

Il défait le tissu censé protéger la blessure et, en effet, ce n'est pas joli à voir. Tu fronces légèrement les sourcils alors que tu saisis sa main pour observer de plus près. Tu appuies sur les bords, pour tester la réaction de la peau. Le tissu est enflammé, gonflé, rouge depuis les bords de la plaie. Tu passes ton doigts au-dessus, sans toucher, et la température est plus haute qu'ailleurs. Il va falloir nettoyer ça à fond et surveiller de près dans les jours qui viennent. Surtout que le mousse a dû attendre un certain temps avant de venir. Tsss.

« Vous n'allez pas... me la couper hein ? N'est-ce pas, pardon. C'était pas prévu du tout que ça ressemble à ça. Ce n'est pas grave, on est d'accord hein ? N'est-ce pas, pardon. » Tu hausses un sourcil, silencieux, devant son agitation. Tu sais que tu le rends nerveux, le petit, même si tu ne comprends pas pourquoi à ce point, mais tout de même… ! Bon, la douleur qu'il ressent ne doit pas aider, certes, mais tu vas remédier à ça. « Détends-toi. Je vais pas te manger et on va rien couper. On va nettoyer la coupure et bander ton doigt. »
Par contre, tu as tiqué à l'une de ses phrases. Il n'avait pas prévu que ça ressemble à ça ? Cet idiot aurait fait exprès de se couper ou, du moins, d'attendre avant de te montrer ? D'accord, tu lui fiches la trouille, mais, à laisser traîner, il risque bien pire qu'un pansement, sur le long terme. Tu balayes cependant cette pensée : le résultat est le même et il va falloir soigner ça.

Tu soupires tout en lui rendant sa main, avant de te retourner pour récupérer de quoi nettoyer la plaie. « Tu avais prévu qu'une coupure profonde comme ça ressemblait à quoi, le mousse ? Je suis curieux. » Tu reviens avec un bout de linge imbibé de désinfectant. Tu récupères sa main et commence à nettoyer consciencieusement l'endroit infecté. Ce qui pique. Beaucoup. « T'as fait ça comment, d'ailleurs ? »



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptySam 10 Fév - 16:00

Je n'allais pas m'évanouir. Je ne pouvais pas m'évanouir. Je l'avais cherché après tout. J'avais cherché cette blessure et le boucher. J'avais cherché ce qui arrivait en sachant pertinemment bien où ma situation pouvait m'amener. Je n'avais juste pas fait attention à l’étendu des dégâts tant ce que prévoyait Red (pseudo prévoyait) me passait plus au dessus. J'avais ôté mon tissu crasseux comme on déballe un cadeau et je lui avais offert main à examiner. Tout frémissant que je pouvais, tout inquiet également, je réfléchissais constamment à la manière d'amener Red dans la conversation car après tout c'était pour ça que j'étais là. Encore que pour ce dernier, je n'étais pas prêt à perdre ma main ou même un doigt et à être appelé 'Tim Quatre-doigts' ou 'Tim Minipouce'.

Il me disait de me détendre, mais c'était facile pour lui, c'était lui le boucher, celui qui charcutait. Il me disait ne pas me manger, qu'il n'allait rien couper, mais j'avais vu des gens passer par sa table de travail et des gens repartir avec des membres en moins si pas la vie. Devais-je donc lui faire confiance aveugle ? Devais-je donc supposer qu'il n'enverrait rien de moi à Messaïon ? C'était trop tôt pour dire oui.

Lorsqu'il s'éloigna un peu je relâchais mes épaules et soupirais – c'était bien mieux ainsi, mais sa question me mit en garde et me raidis de nouveau. Je devais réfléchir, arrêter de chouiner et de gémir. Je ne devais pas paniquer - Pas trop paniquer. Je devais me maîtriser.

« Non, je, non, je n'avais rien prévu du tout. La surprise, l'effet de surprise, monsieur, c'est ça ! » Et on demande un décrypteur sur l'Audacia, merci. Je poussais un grognement suivi d'une lourde plainte à la limite de lui retirer ma main en gémissant tant la douleur me prenait. C'était brûlant autant que douloureux et je sentais mes yeux prêts à exploser en larme. Je me mordis d'ailleurs les lèvres avant de reprendre, cherchant à noyer la douleur sous la raison de ma venue – quand même bien je n'étais pas sûr d'être pleinement attentif.

« Coquillage de l'Archipel. Fich'Mmm. Avec Red. 'Connaissez Red hein ? Sacré Red. Ah ! Fff. Vous avez eu une Nnnnn conversa-sation depuis le dépa-Aaart de Lorgol ? » Et je résistais à arracher ma main, mais je pense qu'il m'aidait également à ce niveau. Je gesticulais en tout cas comme un asticot.


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyDim 25 Fév - 16:32

« Non, je, non, je n'avais rien prévu du tout. La surprise, l'effet de surprise, monsieur, c'est ça ! » Tu hausses un sourcil alors qu'il finit par exprimer et ressentir toute sa joie d'avoir tardé à venir te voir. Ca lui apprendra peut-être à ne pas laisser traîner ce genre de choses, la prochaine fois. « Coquillage de l'Archipel. » Tu hoches la tête machinalement tout en continuant ton travail. « Fich'Mmm. Avec Red. 'Connaissez Red hein ? Sacré Red. Ah ! Fff. Vous avez eu une Nnnnn conversa-sation depuis le dépa-Aaart de Lorgol ? » Tu hausses encore les sourcils et relèves la tête.

Bien sûr que tu as vu Red et que tu as une conversation avec lui. Bien plus d'une, à vrai dire. C'est même lui qui t'a fait visiter quelques endroits magnifiques de l'Archipel. Tu cesses tout mouvement et fixes Tim alors que le linge reste appuyé sur la blessure sans que tu n'y prennes garde. Ce mousse est décidément étrange. Plus que d'habitude, en tout cas. « Oui et oui. Comme la majorité des gens sur ce navire ? » Est-ce qu'il a de la fièvre ? Est-ce que la blessure est plus grave que ce que tu ne pensais ? Est-ce qu'il a attrapé quoi que ce soit qui expliquerait ces babillages ?

Tu poses le linge – sûrement au grand soulagement du petit – et tu vas poser ta main sur son front pour voir s'il n'est pas brûlant. « Ne bouge pas. » Tu jauges avec l'autre côté de ta main, mais tu n'as pas l'impression qu'il est plus chaud que la température attendue en général. Juste moite. Tu essuies la main sur ton pantalon machinalement, absolument pas perturbé, avant de reprendre la désinfection et le nettoyage de la plaie. « Est-ce qu'il y a autre chose, Tim ? Faut me dire, je peux pas t'aider sinon. » Le ton de ta voix s'est adouci. Tu as beau déploré l'étrangeté du jeune homme, si c'est en ton pouvoir, tu souhaites l'aider. Tu croises son regard et l'accroches. « Y a eu un souci avec Red ? »



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyVen 2 Mar - 15:48

Cette douleur, si vive, aurait pu me faire monter au plafond. Je le sentais, une force surhumaine aurait pu d'un coup se manifester en moi, repousser le boucher, et me faire quitter la cabine, le pont et même voler bien au dessus de l'Audacia. Certains disaient que des boissons cielsombroises à fortes bulles rouges pouvaient faire planer, moi j'avais Red-plaie pour me donner des ailes. Je poussais la grimace et gémissais sans maîtrise. Ça piquait horriblement.

Cela piqua encore davantage quand il décida de laisser le linge bien dessus pour me répondre. On aurait dit qu'il le faisait exprès pour me faire souffrir. Et la réponse me noua l'estomac en assimilant que la majorité des gens sur la Vivenef était dans les bonnes grâces de Red. Sacre bleu ! Le complot était plus menaçant que je ne l'avais imaginé. C'était plus grave et étendu que prévu ! Cela risquait de me sauter à la figure à tout instant, j'avais trop attendu. Pourquoi avait-il fallu que la maudite Mac Lir m'en parle ? Qu'est ce qu'un mousse de plus pouvait apporter à une espèce de coup d'état marin ?! Je ne le savais pas, mais je faisais bien de flipper pour ma peau. Je risquais de la perde à ce niveau. Et qui sait si l'homme d'en face, qui retirait enfin le linge à ma plus grande joie, n'avait pas déjà prévu ses outils pour me faire mal. Le contact avec sa main me fit frissonner. Et je me fis mât lorsqu'il m'indiqua de ne pas bouger. Était-ce une menace ? Un avertissement ?

« Est-ce qu'il y a autre chose, Tim ? Faut me dire, je peux pas t'aider sinon. »

Le timbre de sa voix était doux. C'était extrêmement louche, voire carrément flippant même. Et je me souvenais d'une histoire de mon duché dans laquelle un homme jouait le tendre avec des gens, les mettait en confiance, pour ensuite les droguer, leur ouvrir le corps et les manger avec plein de saveurs. La Tambouille était-il de mèche ? Étais-je déjà condamné ? Ou est-ce que je me faisais des scènes ? Devais-je pousser le bouchon un peu plus loin, Maurice ? Maurice, c'est un copain que j'avais étant gosse, enfin, c'était avant qu'on ne me dise qu'il n'y avait jamais eu de Maurice dans le coin. J'avais de l'imagination, beaucoup, m'avait-on déjà dit à l'époque. Peut-être que c'était encore l’œuvre de cette dernière. J'hésitais devant son regard qui me disait 'Tu ne t'échapperas pas – vivant - de ma cabine Timothée Passefil l'Escampette.', puis me jetais à l'eau en me mordant la lèvre.

« Oui et... non. » Oui, c'était un bon début au cas ou. « Disons que j'ai entendu Gratte-Cul dire à Queudver que Vira avait entendu de Sicq que Red mijotait quelque chose de louche et du coup... je voulais savoir ce que c'était. Je ne le répéterais à personne bien sûr ! Ajoutais-je rapidement, paniqué quelque peu, manquerait plus qu'il me coupe la gorge parce que 'Tu en sais trop, TimoW'. Vous êtes très proche, vous et Red ? » Faisons dans l’évasif.


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptySam 24 Mar - 19:56

Il hésite le Tim et tu te demandes de plus en plus ce qui peut bien lui passer par la tête. Son hésitation te porte croire qu'il a effectivement eu un souci avec Red. Le sous-canonnier n'est pourtant pas un mauvais bougre. Loin de là. Même Tim, avec ses lubies étranges et ses comportements furtifs pas si furtifs que ça, ne l'est pas non plus. Tu le laisses donc prendre le temps nécessaire pour t'expliquer tout ça.

« Oui et... non. Disons que j'ai entendu Gratte-Cul dire à Queudver que Vira avait entendu de Sicq que Red mijotait quelque chose de louche et du coup... je voulais savoir ce que c'était. Tu fronces les sourcils, confus. Où est-ce que le gosse est allé chercher tout ça ? Je ne le répéterais à personne bien sûr ! Est-ce qu'il pense sérieusement que, même si tu savais quelque chose de cette soi-disant affaire, ce genre de phrases te pousserait à parler ? Un sourire léger apparaît sur tes lèvres. Vous êtes très proche, vous et Red ? »

Un rire bref t'échappe.

« Parfois, quand tu parles, le mousse, ça fait pas sens. Tu sais, comme quand Queudver a enquillé les verres, qu'il arrive plus à enchaîner les mots et qu'on comprend un mot sur cinq ? Ca me donne ça, là. » Tu lâches à nouveau sa main et va préparer de quoi continuer à nettoyer.

Sciemment, tu ne réponds pas à la question sur votre relation. Les bruits courent sur vous et votre proximité ; Tim les a sûrement entendus. Il y a même eu des paris sur vous, que certains ont gagnés. Tu ne vois pas l'intérêt de répondre à ça, s'il n'a pas été suffisamment finaud pour tendre l'oreille. Il cherche sans doute à savoir s'il y a plus ? Si vous êtes amis ? Si… tu es de connivence ? Tu en rirais encore, tiens.

« Qu'est-ce qui te fait croire que Red prépare un coup, là ? A part des racontars. Tu serais bien curieux de savoir comment l'Îlien, qui semble aimer l'Audacia comme l'on aimerait une amante ou un amant, serait mêlé à quelque chose de ce genre. Tu pousses un peu le vice pour voir jusqu'où le gosse ira. T'as entendu quoi exactement ? » Tu hausses un sourcil alors que tu reprends le nettoyage qui va d'autant plus piquer.



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyLun 26 Mar - 1:04

Est-ce que ce que je disais avait un sens ? Étais-je assez clair ? Je l’espérais en tout cas. Citer au moins cinq noms rattachant l'information au sujet de Red à ma personne me permettait de tenir la distance, de garder du terrain pour me préserver de certaines conséquences en quelque sorte et au cas ou. Et tant pis si d'autres en payaient le prix... si je pouvais faire la lumière sur tout ceci et prévenir le capitaine avant qu'une tragédie n'arrive, pour sûr que les mentionnés innocents – si ils l'étaient – seraient fiers de perdre la vie pour une juste cause. Bref, j'étais prudent, sans doute trop vu les réactions du boucher et la danse d'incompréhension que je lisais sur ses sourcils. Comme pour rendre le tout plus flou ou plus passe-partout, j'avais demandé si Red et lui étaient proches. Bien sûr il se ria de moi ! Je savais ce qui se disait et même jusqu'où ils avaient pu aller ; imagination x Cielsombrois, ça faisait boom en moi-même quoi. Alors bien sûr ma question paraissait stupide, mais il y avait un monde entre une relation basée sur la chair et une relation plus profonde. De ce fait, est-ce que leur proximité avait une limite et si oui, laquelle était-elle ?

Mais M'sieur de Rives ne voulu pas me gratifier d'une réponse à ce niveau, non. M'sieur de Rives préféra m'insulter plutôt.

« Parfois, quand tu parles, le mousse, ça fait pas sens. Tu sais, comme quand Queudver a enquillé les verres, qu'il arrive plus à enchaîner les mots et qu'on comprend un mot sur cinq ? Ça me donne ça, là. » 

Et je grimaçais tant pour le travail qu'il faisait sur ma main que sur la signification de sa phrase. Je me voyais mal m'excuser de parler plus correctement que la moitié – si pas plus -  de l'équipage de  l'Audacia, comme je me voyais mal lui tirer la langue au risque de me la faire couper. C'était grisant... limite on me comparait à Mac Lir ou à Gratte-cul ou même à Vira, c'était beaucoup trop ! Il exagérait complètement. Et donc, je me mit à tirer la gueule à défaut de l'ouvrir pour le corriger.

« Qu'est-ce qui te fait croire que Red prépare un coup, là ? A part des racontars. Je haussais les épaules, fort puéril, dans un premier temps. T'as entendu quoi exactement ? » Je rehaussais les épaules en faisant la grimace tout en regardant sur le côté bien comme il le fallait pour lui faire comprendre – au cas c'était pas assez clair – que j'étais frustré et que je le niais. Voilà. Mais mon silence ne dura pas. Son travail me piqua douloureusement et je me mit à souffler comme un enfant sur ma main tandis qu'il nettoyait et que je poussais des courtes plaintes - en plus de gémir et de me tortiller comme un ver une nouvelle fois. « Je sais pas Pffff. Je - ouhhhhhh pffff pffff pfffffffff. Elle a laissé entendre qu'il comptait renvers-pffffff le capitaine. » Je l'avais dit. Trop. Et j’arrêtais de souffler bruyamment pour le regarder avec des yeux ronds et reprendre pour ma défense avec un sourire crispé. « Pas que ça me regarde ou que je compte en informer le Second hein.  » La douleur me faisait mentir très très très mal.


Oui:
 


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyDim 8 Avr - 19:51

Voilà qu'il était vexé le Tim. Tu ne peux empêcher un sourire d'apparaître sur tes lèvres alors qu'il hausse les épaules comme un gamin, qu'il tourne la tête sur le côté pour bien te faire comprendre son humeur. Soit. Tu le laisses maugréer dans son esprit et tu continues ton nettoyage. Tu ne devrais plus en avoir pour longtemps : il ne reste plus beaucoup de pus. Tu patientes, au cas où il décide de reprendre la parole, dans un silence qui te paraît confortable.

Soudain, le mousse se met à souffler sur sa main – sur vos mains –, sans doute pour atténuer la douleur. Tu hausses un sourcil alors que tu le regardes faire, quelque peu incrédule. Tu ne t'arrêtes pas pour autant. Tu continues, tu finalises, même lorsqu'il se met à te postillonner dessus. Il se tortille sur le lit de l'infirmerie et tu n'es pas loin de faire claquer ta langue pour qu'il arrête son cirque. Puis, ses paroles te parviennent.

Renverser le capitaine.
Red prévoyant de renverser le capitaine ?

Tim te regarde avec des yeux ronds. Tu en fais de même et vous avez l'air sacrément con là, tous les deux. D'ailleurs, pourquoi a-t-il l'air surpris, lui ? « Pas que ça me regarde ou que je compte en informer le Second hein. » Tu lâches sa main sans prévenir alors que tes bras retombent le long de tes flancs. Tu le fixes en silence, un instant. Ce gosse prend vraiment les gens pour des pigeons. « OK, on va reprendre depuis le début. » Tu vas chercher de quoi le recoudre rapidement et un peu d'opium, parce que tu voudrais pas que le Tim se mette à hurler comme un goret dans ta cabine pendant les deux, trois sutures qu'il va devoir subir.

« On recommence. Tim. Qui t'a parlé de ça réellement et qu'est-ce que tu as entendu précisément ? Et arrête avec tes histoires à la mords-moi-le-nœud. Je sais que c'est une de tes spécialités. » Tu en as eu vent, notamment par le biais d'Eponine, brièvement. Tu sais que le mousse aime raconter des histoires ou ses grandes aventures à qui tend l'oreille.
Tu ne crois absolument pas à la théorie de Red qui voudrait s'emparer de Rhéa et du navire, mais, selon ce que Tim a entendu, un autre matelot ici ou à terre en a peut-être le projet. Ce serait franchement idiot de ne pas creuser le sujet dans le doute.

En attendant, tu t'occupes à appliquer une dose d'opium sur les bords de la plaie pour que l'anesthésie fasse bientôt effet.



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyMar 10 Avr - 13:38

Et souffle le vent de ma bouche qui murmure au complot.
J'avais le droit de le regarder avec les yeux ronds, limite je venais de me vendre au complice de Red. Lui, par contre, n'avait pas le droit de me regarder ainsi car ça ne faisait que confirmer son implication. Oui, si il était surpris c'est parce-qu’il avait été prit sur le fait, 'fin, qu'il ne s'attendait pas à ce qu'un petit mousse de quatorze ans en sache autant. Assurément. Et donc, au cas où il lui serait venu à l'idée de m'égorger puis de me balancer à la flotte, j'avais menti sur mon silence et mon intérêt. Ça coulait de source pourtant que si le boucher me soufflait 'ouais ouais mon gars on va renverser le Capitaine' que j'allais courir jusqu'à ce dernier pour l'en avertir, en passant par le Second.

Ma main retomba alors sur mon genou et lançant un œil à cette dernière je pu constater que le travail dessus était loin d'être terminé. Tout comme après un coup d’œil vers l'homme je fut submergé par cet espèce de silence lourd et par ce regard qui ne regardait malheureusement que moi. « OK, on va reprendre depuis le début. »  « Je sais pas trop si j'en ai franchement envie. » Marmonnais-je alors qu'il partait prendre d'autre truc sur le côté. Je n'avais vraiment pas envie de me répéter, ni de le voir s'enflammer, encore moins de morfler parce-que j'en savais trop.

« On recommence. Tim. Qui t'a parlé de ça réellement et qu'est-ce que tu as entendu précisément ? Et arrête avec tes histoires à la mords-moi-le-nœud. Je sais que c'est une de tes spécialités. »

J'aurais dû parler plus fort, je n'avais franchement pas envie de remettre ça. Il voulait des noms, des précisions, il voulait tout savoir et et et Mirta il m'avait grillé. J'avais, je lui accorde, était complètement nul dans ce tissu de lagranerie, j'aurais pu faire mieux, mais la panique... ah la panique. Si j'avais été aussi chiant que ma source, Liry, j'aurais répondu que je ne mordais pas les nœuds, mais j'étais loin de l'égaliser dans le fait d'être pénible puissance mille.

« Et qui me dit que vous êtes pas dans le coup ou qui me dit que vous allez pas garder toute la gloire d'avoir sauvé le Capitaine pour vous ou autre, M'sieur de Rives ? » Fis-je suspicieux. Non parce-que soit il était dans le complot et j'étais pour lui une plausible menace, soit il se la jouerait sauveur et garderait pour lui toutes les faveurs et remerciements du Capitaine. Et c'était clairement pas le boucher que je voulais voir se hisser dans la hiérarchie de l'Audacia, mais moi par la suite.

Et comme l'application de l'opium commençait, je me remis à gémir. Il avait dit qu'il ne me couperait pas la main, il l'avait dit. Il l'avait dit. Tout irait bien... sauf si il prenait la scie.


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyDim 13 Mai - 18:13

Tu attends d'avoir fini d'appliquer soigneusement l'opium. Tu attends d'avoir placé sur le côté le linge qui t'a permis de le faire. Tu attends qu'il relève les yeux alors que tu le fixes pour répondre à ce que tu considères comme un tissu de conneries, mais tu commences à comprendre que le mousse est complètement sérieux. Qu'il croit vraiment à son histoire et l'inquiétude commence à se loger dans ton ventre. Si sa source est fiable, vous avez peut-être affaire à de gros soucis et tu n'aimes pas l'idée. Une tentative de renversement du capitaine pourrait finir salement. La mort de Philippe, d'autres pirates ou le prise de pouvoir d'un pirate clairement pas apte à gérer. Pourtant, tu ne vois pas ce que quiconque pourrait reprocher à votre capitaine : il gère le navire avec efficacité et fermeté. Vous êtes clairement bien lotis, surtout si l'on jette un coup d'œil à d'autres bâtiments. Ses seconds sont tout aussi qualifiés dans leur position. Tu ne sais pas trop ce que tu dois penser de tout ça, à vrai dire.

« Tu me crois si tu veux, mais je préfère encore arrêter la piraterie plutôt que d'avoir à gérer un bâtiments en entier, franchement. » Un souffle amusé t'échappe sur la fin alors qu'un sourire en coin apparaît. « Et si j'étais vraiment dans le coup, c'est crétin de ta part d'être venu m'en parler, le mousse, tu le sais ? Va falloir travailler sur ta subtilité, mon gars. » Tu tapotes son épaule brièvement. Sans attendre, tu vas t'asseoir sur le tabouret non loin. « S'il s'avère qu'il y a vraiment un vent de rébellion sur le navire, on ira voir ensemble le cap'taine pour que tu lui expliques ce que tu sais. » Tu ancres tes yeux dans les siens. « Donc, on recommence, Tim... » Tu appuies bien sur son prénom pour qu'il saisisse pleinement le sérieux de la situation. Ce n'est pas un jeu ou une aventure farfelue qu'il pourra ajouter à son répertoire d'histoires en tout genre. « Explique-moi ce qui t'a amené à penser que Red pourrait vouloir renverser notre capitaine. J'ai du mal à l'imaginer, vu le bonhomme, mais vaut mieux être prudents, donc je t'écoute. » Sans jugement, pour analyser la situation pleinement et voir s'il faut vraiment agir.



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyJeu 24 Mai - 15:26

Je me tortillais encore de douleur, comme un cul aguicheur destiné à un homme en rûte ou comme un ver dans le bec d'un piaf, quand il se remit à la tâche sur ma main meurtrie. Quelle bêtise, vraiment, de se faire mal pour en arriver à paraître crédible. Franchement ! D'autant que finalement cela ne m'avait rien apporté de fructueux. Pire, j'avais les larmes aux yeux de souffrance (je n'osais m'imaginer dans le cas où j'aurais une blessure mortelle) et subissais l'interrogatoire que j'avais prévu de mener de base. Bref, ce n'était clairement pas l'idée la plus lumineuse qu'il m'eut été donné d'avoir. La séance de torture se poursuivit dans un quasi silence entrecoupé seulement par mes gémissements plaintifs, laissant le sujet Red et mutinerie en suspens un temps.

Horrible constat ou non, j'arrivais à le croire quand il se lança. Je croyais le boucher quand ce dernier disait préférer quitter la Vivenef que de la gérer. Je le croyais vraiment. Et j'avais du mal à croire que je le croyais. Impossible de répéter cette phrase en boucle sous mon cuir chevelu sans m'en donner la nausée et la migraine. Je fronçais les sourcils ensuite, bougon, quand il me reprit sur mon manque de subtilité. J'aurais pu lui rétorquer que l'ambiance avait fait que, mais je n'avais aucun réel argument convaincant pour lui donner tort. Encore une fois, j'étais de son avis, à mon plus grand désarroi. Je ne ratais pas l'occasion de lui jeter un de mes plus beaux regards de travers. S'installant non loin sous mes mirettes après m'avoir fait pousser un grognement de mioche à son contact sur mon épaule, j'écoutais la suite sans mots dire. Le Muet, surnom du moi de la trame alternée, m'allait comme un gant alors. Je notais ses mots, je les imprimais deux fois dans ma tête pour être certain et me remémorais ensuite la scène, douloureuse, avec Liry. De toute façon, que vaudrait la seule parole d'un mousse ? Rien. Si j'avais raison, son 'ensemble', aurait plus de poids que mon 'unique'. Je décrochais mon regard planté dans le sien – ou happé par le sien, pour fixer à la place ma main, elle me perturberait moins que son regard vif tandis que je remontais le temps dans mes souvenirs. Et je le coinçais, ce moment pénible comme excitant à la fois, je l'agrippais, l'arrachais à son Passé et le remontais à la surface, laissant mes lèvres conter dans les moindres détails.

Je débutais donc en révélant ma rencontre avec la sauvageonne, Liry Mac Lir, qui se disait cousine de Red. Je lui narrais, non sans grincer des dents à plusieurs reprises, sa folie qui nous avait amené tous les deux à vagabonder dans les ruelles de la Ville Basse en plein milieu de la nuit. J'hésitais puis oblitérais de mon récit le passage où elle avait glissé ma main dans son décolleté alors que je gloussais comme une poule. J’oblitérais également la bourse que j'avais ramassé sur le mort, je ne souhaitais guère l'entendre me réclamer la somme. Je n’oblitérais pas, par contre, de lui dire à quel point j'avais été héroïque à la défendre contre le gros lourdaud ivre, armé et malappris, ni comment je l'avais sauvé de ses vilaines mains. J'avouais qu'elle avait néanmoins été blessé durant cette altercation en voulant s'en tirer toute seule. Je précisais ainsi que c'était uniquement de sa faute et non la mienne. J'ajoutais aussi l'avoir mise en garde de ne pas trop en dire dans les tavernes, de peur de voir les copains du gros type sur les bras (en réalité c'était plus par crainte qu'elle ne révèle à Red comment ma main avait miraculeusement fini sur ses nichons et à cause de qui elle avait été blessé). J'avouais m'être légèrement emporté quand elle avait sous entendu que Red était plus génial que moi pour raconter des histoires, à quel point c'était incompréhensible et qu'elle avait de très mauvais goût comme zéro expérience pour juger en la matière. Enfin j'arrivais à la révélation, laquelle était que Liry s'était joué de moi, avait joué les idiotes avec ses mots tout tordus, dans l'unique but de m'utiliser en passant par la case séduction. Qu'elle avait parlé de la cabine du Capitaine comme ça (de façon très louche à mes yeux) d'un coup en essayant de me graisser la patte davantage plus loin pour en savoir plus à ce niveau, mais que son vilain tour n'avait pas fonctionné et que j'avais fuit hors de ses filets poisseux. Je lui révélais enfin et ainsi que j'avais vite déduit qu'elle cherchait des pièces à placer sur l'Audacia, que je n'étais pas stupide, que je réfléchissais vite, et que donc elle devait avoir déjà joué le même coup pour rallier d'autres pirates à sa cause ou plutôt, à la cause de son cousin Red, car qui d'autre cela aurait pu être sinon ? Il était intelligent, ambitieux et assez fort pour gravir les échelons rapidement, je n'avais pas de mal à lui jeter ses fleurs, mais que c'était raison de plus pour s'en méfier, surtout avec sa blonde cousine bien sournoise. Je terminais enfin en lui expliquant que j'avais vu nombre de pirate marmonner entre eux durant la traversée en cours et avoir entendu l'un d'eux mentionner Red à trois reprises, si pas quatre.

« Vous comprenez maintenant ? Je devais avoir des preuves, confirmation, quelqu'un pour confesser et, j'indiquais ma main au boucher, j'ai vu que ça, pour ne pas attirer trop l'attention pendant mon enquête. » Je grimaçais de ma blessure en soupirant alors profondément après avoir fini ma narration.


Boucherie en vue et en mer Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Boucherie en vue et en mer 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer EmptyDim 16 Sep - 21:26

Je l'écoute, le mousse, et, plus son récit avance, plus je me demande dans quelle mesure la jeune fille ne s'est pas amusée de lui. Tu la connais peu, Liry, mais tu imagines mal la cousine de Red tenter de dévaliser le navire ou vouloir en prendre le contrôle avec son cousin. Il te semble qu'elle navigue avec l'une des vivenefs de Pénélope, d'ailleurs. Tu n'es pas sûr, il te faudra te renseigner, mais cela ne t'empêche pas de douter franchement de ce que Tim semble avoir imaginé comme machination.

Tu as l'air dubitatif ; tu connais le penchant du gosse pour les histoires montées de toute pièces. Oh, tu vois clairement qu'il est sérieux, qu'il croit à ses hypothèses. C'est pour cela que tu ne le chasseras pas de ta cabine comme un malpropre. D'une, tu dois finir de traiter sa blessure. De deux, tu penses honnêtement qu'une discussion avec Red à ce propos t'aidera à voir de suite si Liry est du genre à s'amuser de la sorte – il faut dire que Tim est quelque peu crédule, cela n'aide pas. Surtout que la fin de son discours montre clairement à quel point il a interprété une bonne partie des choses après le moment où la jeune femme a parlé de la cabine du capitaine.

« Vous comprenez maintenant ? Je devais avoir des preuves, confirmation, quelqu'un pour confesser, tu fronces les sourcils en comprenant qu'il comptait te faire avouer être dans le coup tandis qu'il montre sa main, et j'ai vu que ça, pour ne pas attirer trop l'attention pendant mon enquête. »

Tu fronces les sourcils. Sérieusement ?

« Sérieusement ? Tu t'es blessé volontairement pour avoir une excuse et m'interroger parce que tu pensais que j'étais dans le coup ? Que je voulais renverser le cap'taine avec Red et Liry ? » Tu clignes exagérément des yeux comme si cela pouvait rendre la situation moins ridicule. Tu passes une main sur ton visage en soupirant. « Sans vouloir être méchant, Tim, les histoires que tu créés dans ta tête vont trop loin parfois. » Tu lèves une main pour l'empêcher de protester, au cas où. « C'est une bonne chose d'être à l'affût, je dis pas, on sait jamais ce qui peut arriver. Mais là, ça va quand même très loin. Je pourrais expliquer sans mal plusieurs de tes raisonnements. Notamment le fait que quelqu'un mentionne Red, puisqu'il vit sur ce l'Audacia depuis pas mal de temps, qu'il est apprenti canonnier et qu'il s'entend bien avec une bonne partie de l'équipage. »

Tu soupires à nouveau en te frottant le front avec le côté de ta main. « OK, tu vas me laisser réfléchir pendant que je m'occupe de tes points de suture. Je vais te donner mes instructions pour le traitement et, ensuite seulement, on discutera de la marche à suivre, d'accord ? » A vrai dire, tu ne lui laisses pas le choix et tu attends simplement qu'il acquiesce avant de te mettre en action.
Tu saisis le matériel de suture, tu incites Tim à poser sa main à plat et tu te lances. Deux petits points pour éviter une plaie béante, mais pas plus pour que cela guérisse correctement. Un bandage pour recouvrir le tout et empêcher que la saleté ne s'y glisse. Quelques consignes : revenir tous les matins ou dès qu'il a le temps dans la journée pour changer les linges, ne pas salir tout ça et éviter d'appuyer dessus, le tout pendant deux semaines. Tim devra se débrouiller pour faire au mieux, mais tu ajoutes que s'il y a un souci avec l'un des matelots, qu'il te les envoie.

Finalement, une fois que tu as tout remballé, que Tim est apprêté, que tu t'es lavé les mains, tu te tournes vers lui pour que vous finissiez votre conversation. « Techniquement, tu n'as jamais entendu Liry parler de Red, ce sont tes suppositions. Je pense pas qu'accuser Red sans preuve te rende la vie facile sur ce navire, l'Escampette. » Tu ne détailles pas, il sait comment les choses pourraient mal tourner pour lui, selon. « Par contre, je veux bien t'accompagner auprès de Philippe dès qu'il aura un peu de temps, pour que tu lui expliques au moins ce qu'il s'est passé avec Liry. Sans faire part de ton complot, mais en donnant juste les faits. Je peux pas te proposer mieux, clairement. » Tu doutes honnêtement que cela mène à un grand complot, mais mieux vaut prévenir que guérir, après tout.

***

Une fois cette conversation terminée, tu rappelles à Tim de bien respecter tes consignes. Tu ajoutes que tu te chargeras de demander un entretien auprès de Philippe et tu le tiendras au courant. Et, alors que tu fermes la porte après lui, tu soupires tout en priant pour que le mousse s'en tienne à votre plan et qu'il ne fasse pas des siennes.
Décidément, ce gamin n'est pas de tout repos et possède une imagination sans limite, mais tu as pu découvrir un autre aspect de sa personnalité et cela fait naître un sourire sur tes lèvres. Pour une fois que tu ne le vois pas en train de détaler à ton arrivée ou baisser les yeux dès que tu t'adresses à lui. Tu commencerais presque à comprendre le pourquoi du comment Eponine est devenue amie avec lui.



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Boucherie en vue et en mer   Boucherie en vue et en mer Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Boucherie en vue et en mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: