AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'amitié donne de la couleur à la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyMar 23 Jan - 13:46


Livre III, Chapitre 1 • D'Accord et de Chaos
Rhapsodie Epi-d'Or et Amaryllis La Futaie

L'amitié donne de la couleur à la vie

Rhapsodie, raconte-moi une histoire... :music:



• Date : 15 janvier 1003
• Météo (optionnel) : Frais et ensoleillé
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Les deux jeunes femmes se croisent par hasard à la Maison des Compagnes de La Volte et en profitent pour discuter au coin du feu.
• Recensement :
Code:
• [b]Mettre la date ici : 15 janvier 1003[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3273-l-amitie-donne-de-la-couleur-a-la-vie#121559]L'amitié donne de la couleur à la vie[/url] - [i]Rhapsodie Epi-d'Or et Amaryllis La Futaie[/i]
Les deux jeunes femmes se croisent par hasard à la Maison des Compagnes de La Volte et en profitent pour discuter au coin du feu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyMar 23 Jan - 13:51

Ce fut les rayons du soleil qui vinrent réveiller notre rouquine, encore emmitouflée dans sa couverture. Elle s’étira longuement avant de se laisser glisser hors du lit, tout en douceur. Ouvrant la fenêtre de sa chambre, elle papillonna des yeux quelques instants avant de s’habituer à la lumière extérieure. Le ciel était bleu, ce qui promettait une belle journée de repos. Constatant que la ville était déjà bien animée, un petit sourire vint étirer les lèvres de la demoiselle… c’était toujours plaisant que de voir tout ce petit monde s’affairer juste en bas de chez elle. Son logis n’avait rien de bien extraordinaire, il était petit, mais offrait tout le nécessaire dont elle avait besoin : un lit, un petit bureau et une baignoire ronde en bois, revêtue d’un drap pour se protéger des échardes.

Amaryllis prit d’ailleurs le temps de se faire une toilette, avant d’enfiler une robe en lin de couleur bordeaux, à la pointe de la mode Cybellane. C'est-à-dire sans fioritures, mais tout de même agrémentée d’une ceinture de soie et de manches amples. Lagrane de naissance, Amaryllis possède également une tout autre garde-robe qui lui rappelle de vieux souvenirs : notamment ce corset en cuir souple qu’elle décida de porter aujourd’hui.

Quelques minutes plus tard, la rouquine descendit les quatre étages, parfumée et vêtue de son manteau noir. Elle salua quelques passants dans les ruelles de La Volte, se dirigeant d’un pas décidé vers la place publique. Si elle se rendait là-bas, ce n'était non pas pour rencontrer un client, mais uniquement pour voir son familier : un magnifique daim aux bois majestueux d’environ 80cm de long. Ils avaient l'habitude de se retrouver là-bas, près de la fontaine.

- Hedel ? Appela la jeune femme aux aguets.

Comme elle s’y attendait, le daim sortit de sa cachette, bondissant dans tous les sens. Amaryllis ne pu s’empêcher de rire, le voyant si joyeux. Tous les deux n’étaient pas très bavards, mais leur lien était néanmoins très fort et cela leur suffisait amplement.

- Comment vas-tu mon grand ? Tiens je t’ai apporté des baies. Ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu…

*Merci pour les baies. N’essayes-tu pas de te racheter pour ces longs mois d’absence ? Ton travail t’accapare tout ton temps. Enfin, si cela te convient…*

- Il est inutile de recommencer cette conversation… je sais que tu n’aimes pas ce que je fais, mais je suis heureuse ainsi, vraiment. Alors, ne t’en fais pas pour moi d’accord ?

Après une telle séparation, les deux amis continuèrent de discuter pendant un long moment ; jusqu’à ce que notre dame se rende compte de l’heure. Elle devait se rendre à la Maison des Compagnes, vérifier qu’aucune nouvelle demande de clients ne leur soient parvenus. Elle s’excusa auprès d’Hedel, lui intimant qu’il pouvait la rejoindre plus tard dans la soirée s’il en avait envie. Après tout, il connaissait bien le chemin pour venir jusqu’à la dite Maison. Reprenant sa route, Amaryllis traîna un peu plus au retour, profitant du soleil. Elle repensa aux paroles de son familier et secoua la tête en levant les yeux au ciel. Ce qu’il pouvait être rabat-joie ! Pour un peu il la ferait culpabiliser d’exercer une telle profession.

*
**

- Bonjour Madame. dit Amaryllis en exécutant une rapide courbette. Je viens prendre des nouvelles. Pourriez-vous me dire si j’ai reçu une quelconque offre ?

- Bonjour Amaryllis, justement je vous cherchais ! Un homme est venu nous rendre visite hier matin, un nouveau client. Il souhaitait avoir quelques renseignements sur nos compagnes et étant donné ses exigences et son profil… je lui ai parlé de vos qualités. Il a dû s’absenter pour affaires, mais aimerait beaucoup vous rencontrer à son retour.

- Je vous remercie et suis touchée que vous ayez pensé à moi. Quand doit-il revenir à La Volte ?

- D’ici cinq jours m’a t’-il dit. Je compte sur vous pour être disponible à cette date, mais nous en reparlerons en amont mon enfant. Ah et si je ne m’abuse, notre petite Rhapsodie est au salon…

- Comme toujours, vous pouvez compter sur moi. Je vais de ce pas lui souhaiter le bonjour, encore merci. Dit-elle tout sourire.

Tournant les talons, notre rouquine se dirigea vers le salon dans l’espoir de trouver son amie. C’est sans surprise qu’elle trouva Rhapsodie logée dans le canapé près de la cheminée. S’approchant à pas de velours, Amaryllis vint poser ses mains sur les fines épaules de la compagne. Cela faisait quelques jours qu’elles ne s’étaient pas croisées et c’était toujours agréable de pouvoir discuter au coin du feu. Les deux jeunes femmes s’entendaient très bien et aimaient passer un peu de temps ensemble quand leurs carnets n’étaient pas pleins à craquer.


Dernière édition par Amaryllis la Futaie le Dim 15 Avr - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyMer 31 Jan - 15:28

Installée dans un canapé d’un des nombreux salons de la Maison,  dos à la porte, face à la cheminée dans laquelle un feu est allumé, un écureuil roux sur les genoux, Rhapsodie relit, rature et griffonne quelques notes par endroits un petit carnet de cuir. Elle est occupée à travailler sur ses rendez-vous à venir, à essayer de s’organiser au mieux. Malgré la Chasse Sauvage qui ravage le continent la nuit depuis cette soirée affreuse à l’Académie, le nombre de ses rendez-vous n’a pas énormément diminué, à sa grande surprise. Mais beaucoup font surtout appel à elle pour ses talents de prédiction, afin de savoir quelle nuit il leur faudra absolument dormir pour leur échapper. Mais elle n’est pas une déesse, sa magie n’est pas infaillible, et la Chasse est bien trop imprévisible pour pouvoir être prédite tous les soirs. Même si elle fait de son mieux, elle ne peut que leur donner des approximations. Au moins, elle n’a jamais eu à annoncer une mort prochaine à personne, et c’est tant mieux.
 
Elle en est à essayer de voir comment coordonner deux rendez-vous très rapprochés dans le temps mais éloignés géographiquement. Elle griffonne un petit Portail ? dans la marge, avant d’inscrire une petite croix à côté. Concentrée sur son travail, elle n’entend pas arriver Amaryllis, et sursaute en sentant deux mains délicates aux longs doigts fins se poser sur son épaule. Elle tourne la tête, et son visage s’éclaire quand elle reconnaît son amie. Elle ferme son carnet et le dépose sur la petite table devant elle, avant de tapoter le canapé près d’elle pour l’inviter à s’asseoir à ses côtés.
 
Cela fait quelques jours qu’elles ne se sont pas croisées, chacune accaparée par son travail et ses occupations. Et Rhapsodie apprécie la Lagrane. Elles sont arrivées à peu près en même temps à la Maison de Cibella, l’une commençant son apprentissage, l’autre venant de le terminer. Elles n’ont que trois ans d’écart, et sont toutes deux mages, ce qui a contribué à les rapprocher. Elle est contente de pouvoir discuter avec elle un peu, avant de partir pour son rendez-vous de ce soir. Rendez-vous qu’elle appréhende un peu, d’ailleurs. C’est un client pour qui elle n’a encore jamais travaillé, et qu’elle n’a rencontré qu’une seule fois. Il avait l’air parfaitement galant et doux, et imagine que tout se passera bien. Mais les nouveaux clients inconnus se font rares depuis juin dernier, elle qui ne voit quasiment plus que des habitués. La Dame de Cibella sait pourquoi, depuis qu’elle lui a raconté sa mésaventure, accompagnée d’Abigaïl. Et elle a accepté sa requête de ne plus fréquenter que des personnes connues. Aussi, ce soir est une exception qu’elle redoute, un peu idiotement. Alors, autant se changer les idées avec Amaryllis.
 
La Cibellane lui sourit, et saisit son carnet de notes, plus grand que le premier, dans lequel elle s’exprime, et écrit rapidement quelques mots à l’attention de sa collègue et amie.
 
Je suis contente de te voir. Tu vas bien ?
Comment va Hedel ? 




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyMar 13 Fév - 23:07

Concentrée sur son carnet, Rhapsodie n’entendit pas arriver la rouquine. Elle sursauta quelque peu avant de se retourner vers elle et de l’inviter à prendre place sur le canapé. D’après ce qu’elle venait de voir, elle griffonnait un portail… mais pourquoi, ça elle l’ignorait ! En tout cas, cela semblait la captiver au plus haut point. Peut-être optimisait-elle ses rendez-vous...

- Bonjour Rhapsodie, j’espère que je ne te dérange pas. Ça me fait plaisir de te voir !

Amaryllis fit le tour du canapé et vint poser son séant à côté de son amie, lâchant un petit soupir de satisfaction en sentant la chaleur du feu. Elle sourit en voyant son familier sur ses genoux : il était toujours aussi adorable.

Comme à son habitude, Rhapsodie s’arma de son carnet de notes pour lui écrire quelques mots. Si cela pouvait en agacer certains, Amaryllis n’y voyait aucun inconvénient. Elle attendit patiemment qu’elle termine pour lire ce qu’elle venait de noter.

- Je vais bien, merci. Quant à Hedel… et bien il est toujours aussi sceptique quant à notre profession. Je ne peux pas lui en vouloir... Il me pense surement malheureuse, mais ce n’est pas le cas. D’ailleurs je viens d’apprendre qu’un nouveau client souhaite me rencontrer d’ici cinq jours… cela me permettra de renflouer un peu les caisses mais je dois avouer que c’est toujours un peu stressant de rencontrer de nouveaux hommes. Tu ne trouves pas ? D’ailleurs comment se passent les affaires pour toi ? dit-elle d’une voix douce.

Sachant que son amie allait mettre un peu de temps pour répondre par écrit, la jeune femme laissa ses yeux glisser vers l’âtre, s’enfonçant un peu plus dans le canapé. C’était bon de se prélasser ainsi aux côtés d’une compagne telle que Rhapsodie. L’espace d’un instant, Amaryllis repensa à son voyage en Lagrance… il y a quelques jours de cela, elle avait décidé de rendre visite à sa petite sœur Primevère, qu’elle n’avait pas vue depuis près de quatre ans. Ce fut une surprise pour elle que de retrouver sa grande sœur et même si les premiers mots échangés furent assez durs, elle en gardait tout de même de bons souvenirs… la perte de leur sœur Dahlia avait au moins pu les rapprocher. C’est avec  un petit pincement au cœur que notre fleur secoua la tête avant de se concentrer à nouveau sur Rhapsodie. Celle-ci remarqua sans nul doute sa peine, mais Amaryllis lui adressa un sourire plein de tendresse.

- Excuse-moi, des jours sombres hantaient mes pensées.

Des jours sombres… il faut dire qu’avec la chasse, tout le monde en vivaient… tout le monde était désormais dans la crainte. Amaryllis entendait trop souvent les pensées des gens… et cela ne faisait que l’accabler davantage de chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyLun 26 Fév - 21:30

Elle se décale légèrement pour laisser un peu de place à Amaryllis quand elle s’installe près d’elle, ravie de pouvoir échanger un peu avec elle. Après tout, le cadre est idéal, pour cela. Deux amies assises au coin du feu, à papoter de tout et de rien. Elle a l’impression d’être revenue quelques semaines en arrière, quand elle a invité Abigaïl chez elle afin de discuter des tragiques événements du Jour des Anciens, au détail près que cette fois, elle n’a pas spécialement envie de remuer le passé et de trouver des réponses aux questions qu’elle se pose.

Elle lui sourit simplement et lui fait lire les quelques mots écrits pour elle dans son petit carnet, auxquels la Lagrane répond tout à fait naturellement. Elle sait, Rhapsodie, que certains s’agacent de cette discussion silencieuse, et les moins patients de ses clients ne l’ont plus contactée à cause de ce détail, mais ce n’est pas le cas d’Ama. Elle lui sourit et hausse une épaule, accompagnée d’une petite moue. Il s’y fera. Elle n’a pas ce problème, puisqu’elle a rencontré Noisette au cours de son apprentissage. Et puis, je ne juge pas, moi. La Cibellane pose son regard sur son Familier ainsi qu’une main sur sa fourrure de feu en réponse. Je sais. Tu es le meilleur Familier du monde. Sa pensée, teintée d’amusement, n’en est pas moins sincère. Elle l’aime, Noisette, de tout son cœur. Ce sera de toute façon le seul à qui elle liera son âme pour la vie entière, sans risquer de perdre son métier.

Amaryllis enchaîne sur les clients, évoquant qu’elle en rencontrera bientôt un nouveau. La jolie musicienne sourit et hoche la tête. Elle sait. Elle aussi en rencontre un, ce soir, et l’appréhende presque autant que son tout premier rendez-vous, il y a de cela quelques années. Mais ce n’est pas que la peur de ne pas être à la hauteur de ses attentes doublée d’une légère crainte de l’inconnu. Pour elle, il y a autre chose, de plus profond, de plus sensible. Quelque chose que toutes ses collègues doivent soupçonner, d’ailleurs. Elle ne leur a jamais rien dit, pour son viol. Mais les rumeurs et les ragots circulent vite, et le changement d’habitude de Rhapsodie concernant ses clients, devenue brusquement plus difficile au début de l’été dernier, en a alerté plus d’une. Amaryllis même est sans doute au courant. Elle est outreparleuse et spécialisée en espionnage, après tout, la belle Lagrane, et aucune pensée n’est potentiellement cachée en sa présence. Enfin, cela ne dérange pas vraiment Rhapsodie. Qu’elles soient au courant, c’est tant mieux, au moins sauront-elles que ce genre de client existe. Mais elle ne veut plus en parler, à personne.

Sans se départir de son sourire, elle prend son carnet, pour y ajouter quelques phrases en réponse à sa question.

Et ne t’en fais pas pour Hedel. Il finira bien par l’accepter. Montre lui que tu es heureuse, surtout. Amène-le à un rendez-vous, peut-être ? Comme ça, il verra que tout va bien pour toi.
Les affaires vont bien. Je rencontre aussi un nouveau client, ce soir. Il s’appelle Jean Orgebrun, il me semble. Il a déjà eu d’autres compagnes avant moi. Le connais-tu ?
Ne t’en fais pas, j’appréhende aussi, énormément, tu sais. C’est normal, je trouve. On les accompagne, le temps d’une soirée, parfois plus. Et on veut que tout se passe bien, pour eux comme pour nous.


Elle relève les yeux vers elle, mais se rendant compte que son amie pense à autre chose, elle attend patiemment. Elle ignore ce à quoi elle peut réfléchir ainsi, mais cela l’attriste. De mauvais souvenirs, sûrement. Comme elle, quand elle repense au passé. C’est pour ça, peut-être, qu’elle s’est tournée vers la magie de prédiction lors de ses études. Un regard vers le futur, un espoir d’une vie meilleure, voilà à quoi elle aspirait. Et elle se rend compte qu’elle a eu raison de penser ainsi. Au moins a-t-elle une occasion, parfois, de tourner le dos aux sombres événements du passé – même si ceux du futur ne s’annoncent pas toujours meilleurs.

A son excuse, elle sourit faiblement, avant de rajouter une ligne de mots sous les précédentes et de lui tendre le tout.

C’est le cas de tous, maintenant. Tu n’as pas à t’excuser.




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyMar 13 Mar - 23:20

Amaryllis ne pu s’empêcher de lire les pensées de son amie ; malheureusement, plus le lien était fort et plus il était aisé pour la rouquine de les entendre. Parfois, c’était presque incontrôlable. Les pensées étaient quelque chose de personnel et Amaryllis culpabilisait souvent de s’immiscer dans la vie des gens. Elle comprit donc que Rhapsodie rencontrait un nouveau client ce soir, bien avant qu’elle ne le lui dise et qu’elle aussi, appréhendait beaucoup… enfin, c’était plus que normal après ce qu’il lui était arrivé. Oui, ça aussi elle le savait… elle n’avait jamais abordé le sujet avec la compagne, de peur de remuer le couteau dans la plaie. Et puis, Abigaïl était la meilleure amie de Rhapsodie, elle devait probablement être là pour la soutenir. Le viol était un risque pour n’importe quelle femme, mais plus encore dans leur métier. Voilà pourquoi il était important de bien sélectionner ses clients et de rester toujours sur ses gardes.

Rhapsodie lui donna alors une idée : emmener Hedel à l’un de ses rendez-vous. Notre fleur réfléchie à ses mots l’espace d’un instant. Est-ce que cela le rassurerait quant à son rôle de compagne ? Sur le fait qu’elle était heureuse ainsi ? C’était une solution à envisager. Hochant la tête, Amaryllis plongea ses yeux azurs dans ceux de sa collègue.

- Tu as peut-être raison… si je demande à un client fidèle, qui en plus connaît mes talents en tant que mage, cela pourrait se faire. J’espère qu’il n’ira pas jusqu’à gâcher mon rendez-vous ! dit-elle en riant doucement. Pour ce qui est de ce Jean Orgebrun… ça me dit vaguement quelque chose. J’ai un peu de mal à retenir les noms, je suis plutôt physionomiste. A quelle heure dois-tu le retrouver ?  

Orgebrun… s’il s’agissait d’un de ses clients, c’était effectivement il y a un bon moment. Ou peut-être bien qu’elle avait simplement entendu son nom de la bouche d’une autre compagne de la Guilde… mais le nom n’était pas important, ce qui importait c’était de savoir s’il était correct ! Et pour l’heure, Amaryllis ne pouvait hélas donner une telle information à son amie.

Rhapsodie partageait le sentiment de notre rousse ; elle aussi avait vécu de sombres moments, comme la plupart des gens d’ailleurs. Mais les tristes évènements semblaient se suivre l’un après l’autre et cela en devenait pesant…

- Je ne te l’avais pas dit, mais il y a quelques jours j’ai enfin pu revoir ma petite sœur Primevère.  Je suis retournée au pays pour lui faire la surprise. Je suis si contente d’avoir renoué avec elle… mais comme j’ai honte de la connaître si peu… peut-être est-ce parce que c’était la dernière de la fratrie ? Je n’ose imaginer comme elle a dû souffrir de me voir si proche de Dahlia à l’époque… et pourtant, elle passe au dessus de tout ça et accepte de me revoir. Malgré ma joie, je ne sais comment rattraper le temps perdu. Je ne mérite pas son pardon. Dit-elle avant de soupirer.

Pourquoi diable racontait-elle tout ça à cette pauvre Rhapsodie ? Elle n’avait rien demandé pour entendre ses problèmes familiaux ! Amaryllis avait sans doute besoin de se confier un peu, de se libérer d’un poids. Et puis le voyage s’était déroulé il y a peu, c’était encore tout frais. Et elle en avait gros sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptySam 17 Mar - 23:13

Elle est ravie de voir qu’Amaryllis approuve son idée, et lui rend un grand sourire, en hochant la tête. C’est sûrement la meilleure option pour réconcilier Hedel avec la profession de sa mage. Elle fonctionne généralement ainsi, avec tout, de toute façon – notamment avec sa magie de prédiction. Combien sont sceptiques quand à son talent, doutant de ses capacités à lire dans l’avenir, beaucoup la considérant comme une menteuse ou une charlatane ? Et pourtant, à chaque fois, elle ne s’est pas départie de son sourire, et leur a montré, en réalisant des prédictions peu difficiles, comme le résultat donné par un dé ou l’identité de la personne qui frappera à la porte quelques instants plus tard. Et à chaque fois, elle a réussi à les convaincre, en douceur, sans forcer le trait sur les lettres tracées ni sans s’énerver.

Elle hoche la tête à nouveau, pensive, quand elle lui répond au sujet de son prochain client. Si son nom lui dit quelque chose sans qu’elle ne s’en souvienne exactement, c’est bon signe, non ? Cela veut dire qu’il a été son client, ou du moins le client d’une autre Compagne, et que tout s’est bien passé avec lui ; sinon, il n’aurait pas pu obtenir un rendez-vous avec elle, banni par la Guilde. A sa question, elle reprend son carnet pour y inscrire quelques mots.

Nous devons nous retrouver dans le grand salon de la Maison dans un peu plus de trois heures.
Il faudra que je me prépare, tout à l’heure.
Tu voudras bien m’aider ? Si tu n’as pas de contraintes, du moins.

L’idée vient juste de lui traverser l’esprit, et elle ne la trouve pas si stupide que cela. Après tout, se préparer en compagnie d’une amie lui permettra d’oublier son appréhension et ses doutes. Et puis, elle n’est pas contre un coup de main pour l’aider à se rendre belle. Car elle a envie d’être belle, pour ce soir. Comme un renouveau, une renaissance dans sa carrière.  Seulement, le temps qu’elle réponde, Amaryllis s’est plongée dans ses souvenirs, visiblement douloureux. Elle s’excuse, Rhapsodie lui répond d’une petite phrase voulue plus ou moins réconfortante, mais visiblement son amie a besoin de se confier.

Elle l’écoute patiemment, venant lui prendre sa main pour la presser. Elle sait, Rhapsodie. Elle lui a déjà raconté son histoire, et ce qui est arrivé à sa sœur… Elle est contente, néanmoins, de savoir qu’elle a renoué avec sa cadette. Par contre, la Cibellane fronce légèrement les sourcils en entendant sa conclusion. Comment ça, elle ne mérite pas son pardon ? Bien sûr que si. Elle reprend rapidement en main son crayon, lâche celle de son amie et lui répond par écrit.

Ne dis pas ça, Ama. Bien sûr que tu le mérites, si elle a décidé de te l’accorder.
Le lien entre deux sœurs est quelque chose de précieux, ne le laisse pas se détruire.


Elle est fille unique, et ne peut que supposer ce qu’elle avance. Et pourtant, elle a bien trop ressenti de solitude, enfant, différente et sans compagnon de jeux, jusqu’à Gisèle. Et elle enviait tant ces paires, ou ces trios d’enfants aux physiques semblables qui s’amusaient ou se chamaillaient ensemble. Elle ne peut que l’inciter à accepter ses propres erreurs, pour pouvoir avancer au-delà et consolider un lien aussi essentiel que celui-ci.




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyLun 26 Mar - 22:56

Rhapsodie devait retrouver son client d’ici trois heures environs, dans le grand salon. Elle lui demanda d’ailleurs de l’aide pour se préparer. Amaryllis lui adressa un sourire tout en hochant la tête.

- Bien sur, ça me ferait même très plaisir. Je pourrais te coiffer si tu le souhaites. Dernièrement je me suis entrainée, histoire de changer un peu de coupe de cheveux. J’ai également de nouveaux corsets venus tout droit de Lagrance que je peux te prêter.

Notre rouquine comprenait tout à fait que son amie veuille se faire belle. Prendre soin de sois, c’est important et cela aide généralement à retrouver une certaine confiance. Rhapsodie avait cette envie de se relever et Amaryllis serait là pour la soutenir. Elle comptait tout de même jeter un petit coup d’œil à ce Jean Orgebrun avant de rentrer… si elle le connaissait son visage lui dirait forcément quelque chose.

Lorsque notre compagne raconta son séjour, elle sentie qu’on lui pressait la main. Rhapsodie connaissait son histoire, la perte de sa petite sœur Dahlia l’avait beaucoup marqué. Lui avouant ne pas mériter le pardon de Primevère, elle regarda son amie saisir son crayon à toute hâte. Elle se pencha au dessus de son carnet, lisant.

- C’est gentil à toi de me dire ça. Je ferais tout mon possible pour protéger le lien qui m’unit à ma sœur. Désormais je serais là pour elle, c’est ma résolution de l’année ! dit-elle gaiement.

Rhapsodie avait elle aussi vécu de tristes moments, notamment une enfance difficile. Les enfants pouvaient être méchants entre eux et le fait qu’elle soit muette n’avait pas arrangé les choses… heureusement pour elle, tout le monde n’était pas malveillant. Désormais c’était une belle et jeune femme, muette ou pas, elle pouvait se faire entendre et respecter. Sans compter que ses talents de mage étaient très appréciés. Amaryllis ne s'en faisait pas trop pour son amie, elle était sur la bonne voie de l'épanouissement.
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptySam 7 Avr - 20:37

Sa réponse lui tire un grand sourire, et Rhapsodie hoche la tête, enthousiaste. Elle n’en attendait pas tant, mais elle est enchantée de savoir que son amie veut bien l’aider ! Elle est friande de ces quelques moments partagés entre jeunes femmes coquettes, attirées par les mêmes centres d’intérêt. C’est quelque chose qui lui a peut-être manqué, dans son adolescence. Oh, elle a passé des moments incroyables avec Abigaïl, et elle n’aurait peut-être pas pu vivre autant de choses avec une autre personne. Seulement, la rouquine n’était pas particulièrement passionnée par d’interminables essayages de robes ou de séances maquillage à rallonge. Cela leur est arrivé, quelques fois, de partager ce genre de choses. Mais Rhapsodie sait bien qu’Abigaïl se forçait pour lui faire plaisir. Alors elle ne le lui demandait pas trop souvent.

Au contraire, cela semble même faire plaisir à Amaryllis, et c’est tant mieux ! Ce sera une occasion parfaite pour Rhapsodie de se détendre un peu et d’oublier ses problèmes et sa crainte, et un moment de plus à partager avec la Lagrane, entre amies. Avec tout cela, elle ne pense déjà plus à son appréhension  montante. Seulement au moment présent, et c’est tout ce qui compte.

Je veux bien que tu me coiffes ! Cela me changera un peu de mes chignons ou de mes nattes.
Je veux bien voir tes corsets aussi ! En échange, si tu veux que je te prête une robe ou autre chose, n’hésite pas à me demander.

Son conseil sur la relation entre Ama et sa sœur, par ailleurs, semble avoir produit l’effet escompté. Et le sourire de la Compagne se fait encore plus sincère en entendant la Lagrane parler. Elle est contente qu’elle ne se laisse pas abattre et qu’elle veuille bien prendre les choses en main. Et puis, la rousse a retrouvé son sourire joyeux, c’est l’essentiel. Et elle est contente d’avoir pu lui rendre sa bonne humeur.

Parfait ! Je suis certaine que cela fonctionnera.
Viens, allons nous préparer ! Il faut que tu me montres tes bustiers.

Rhapsodie lui tend son carnet. Elle attend un temps raisonnable, lui laissant quelques instants pour lire, avant de le refermer d’un petit geste de la main, de se relever et de prendre son amie par la main. Elle tourne légèrement la tête pour pouvoir voir Noisette, encore roulé en boule. Tu dors encore ? Oui. On va se préparer. Tu restes là ? Aussitôt, le petit écureuil se redresse et s’étire, avant de bondir au sol depuis le dossier de son canapé lestement. Non, je vous suis. Elle aura peut-être à manger. Levant brièvement les yeux au ciel face aux priorités discutables de son Familier, elle sourit à Amaryllis pour lui signifier qu’il ne se passe rien de grave. Elle ne répond rien à l’écureuil, sachant pertinemment que leur discussion ne mènera à rien, et entraîne aussitôt son amie vers l’extérieur de la pièce, son Familier sur les talons.




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyDim 24 Juin - 14:07

Rhapsodie accepta de se faire coiffer par la rouquine, se montrant d’ailleurs très enthousiaste à cette idée. C’est en lui adressant un sourire plein de tendresse qu’Amaryllis resserra ses doigts sur la main de son amie, prête à partir. Le petit écureuil qui s’était assoupit finit d’ailleurs par les suivre.

Les deux jeunes femmes quittèrent la Maison des compagnes afin de se rendre chez Amaryllis, qui habitait non loin d’ici.  Une fois les quatre étages montés et la porte ouverte, elle laissa son amie entrer avant elle, en lui faisant un signe de la main. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici, puisque Ama avait emménagé au mois de novembre. Il n’y avait pas autant de place qu’à la Maison mère, mais au moins elle était tranquille.

Notre fleur s’approcha de la fenêtre et ouvrit la grosse malle qui se trouvait juste en dessous. A l’intérieur, il y avait de nombreux accessoires, dont les fameux corsets venus tout droit de Lagrance. Il y en avait 5 de différentes couleurs : un bleu outremer (sa couleur favorite), un violet d’évêque, un rouge coquelicot, un vert amande et un gris perle.

- Et voilà ma nouvelle collection lagranne ! J’espère que l’un d’entre eux te plaira et ira avec l’une de tes robes. Tu peux les essayer si tu le souhaites. Je dois avoir aussi quelques bijoux et ceintures... ils ne doivent pas être bien loin. Dit-elle en déposant les corsets un à un sur le lit.

En effet, elle trouva bien vite les accessoires en question, qui se trouvaient au fond de la malle. Ama appréciait particulièrement les ceintures composées de disques en métal, qui soulignait les courbes de sa silhouette. Peut-être que Rhapsodie aimait aussi ce style ? Elles étaient néanmoins plus encombrantes que des ceintures classiques, puisqu’une partie pendait sur les jambes avant.
Se rapprochant de son amie, elle vint toucher ses cheveux, écartant quelques mèches au passage.

- Tu as de beaux cheveux blonds, légèrement ondulés. Ce serait bête de les attacher… et puis, les cheveux libres, d’après moi c’est le symbole d’une nature sauvage et indomptable. Je vais tâcher de trouver une coiffure qui les mettent en valeur. Dit-elle, à présent en pleine réflexion. Oh fait, j’oubliais Noisette, mais il me reste quelques graines et baies si tu veux. Hedel ne se fâchera pas, il en a déjà eu.

Sur ces paroles, la jeune femme déposa une petite coupelle remplie juste devant le nez de l'écureuil, qui le connaissant, ne dirait pas non. Après cela, elle afficha un sourire satisfait, avant d'aller chercher le matériel nécessaire pour coiffer son amie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie EmptyVen 6 Juil - 18:43

Rhapsodie se laisse guider jusqu’au domicile de son amie. Elle connaît le chemin, bien sûr, pour l’avoir déjà parcouru quelques fois. Mais ce n’est pas chez elle, et elle ne veut pas paraître impolie ou s’imposer. Elle monte les escaliers tranquillement et entre lorsqu’Amaryllis le lui indique. La Cibellane s’avance un peu dans la pièce, la parcourant du regard avant de sourire à Ama, contente de pouvoir partager un petit moment avec elle.
 
Elle la suit du regard alors qu’elle sort de sa malle plusieurs corsets pour venir les déposer sur son lit, les uns à côté des autres, tout en lui parlant. Un sourire et Rhapsodie s’approche, laissant ses doigts glisser sur les cuirs des corsets et jouer avec leurs rubans. Leurs couleurs sont belles, et ils sont si élégants... Son attention s’arrête sur le gris. Oui, elle voit parfaitement quelle robe elle peut mettre avec. Elle le saisit délicatement, un brin pensive. Il devrait lui aller. Les silhouettes des deux Compagnes sont comparables, et avec un peu de chance, il lui siéra parfaitement. Tu as vraiment besoin de tout ça ? Un regard à Noisette, occupé à explorer la pièce. Elle hausse les sourcils. Je n’en ai pas besoin. C’est juste mieux. Mieux. Rhapsodie veut se sentir belle, ce soir. C’est la première fois depuis des mois qu’elle va accompagner un nouveau client. Et en plus de la pression créée par l’envie de lui plaire et de bien faire, il y a cette angoisse, mise en sourdine pour le moment, que le cauchemar ne recommence. Et elle sait que la seule façon de s’en débarrasser, c’est de l’affronter directement, la défier, jusqu’à ce qu’elle disparaisse d’elle-même, en reprenant le cours de sa vie. Et il est temps.
 
Elle jette un œil aux ceintures qu’Ama lui présente, avant de pencher un peu la tête sur le côté. Elle n’est pas certaine, par contre, de vouloir les utiliser. Elles lui semblent encombrantes et peu pratiques. Elle sait qu’un vieux dicton dit qu’il faut souffrir pour être belle, mais elle n’en a pas envie - ni nécessairement besoin. Elle relève les yeux vers la rousse, prête à le lui indiquer, mais celle-ci revient vers la Cibellane, lui écartant quelques mèches tout en réfléchissant à sa coiffure. Rhapsodie glousse silencieusement. Elle n’est pas certaine d’être de cette nature sauvage et indomptable. Le monde lui prête parfois des traits qu’il ne lui semble pas posséder, mais soit. Elle lui fait confiance.
 
Soudain, Ama semble se rappeler de la présence de Noisette, et se détourne de la Compagne pour s’adresser  à son Familier. L’écureuil sort de derrière le lit pour se rapprocher des jeunes femmes, appâté par la nourriture. Les lèvres légèrement pincées en signe de désapprobation, Rhapsodie le laisse faire toutefois. N’abuse pas de son hospitalité non plus. Je n’abuse pas, c’est elle qui propose.L’animal saisit une des graines et relève la tête vers la rouquine. Merci.
 
Amaryllis est déjà repartie à la recherche de quoi coiffer la plus jeune, qui en profite pour récupérer son carnet, laissé à l’abandon sur une petite table. En attendant le retour de la Lagrane, Rhapsodie  esquisse quelques mots, qu’elle lui montrera lorsqu’elle sera plus près.
 
Je vais t’emprunter le corset gris. Merci Ama.
Pour les accessoires, je pense avoir ce qu’il faut chez moi, mais c’est gentil de ta part.
Je te fais confiance pour la coiffure. Rends-moi belle, c’est tout ce que je te demande.
 
La dernière phrase, que Rhaps aurait prononcé sur un ton amusé si elle avait été dotée d’une voix, est loin d’être un ordre. Un défi, peut-être, pour Amaryllis. Et la Compagne le relève à la perfection, la dotant d'une coiffure compliquée, embellissant son visage de poupée.

Le temps passe vite jusqu'au soir, si vite que la Cibellane ne le voit même pas filer. Revenue à la Maison des Compagnes, parée de sa robe et de ses plus beaux bijoux, maquillée et coiffée comme une princesse, elle se sent belle. Elle n'a pas totalement retrouvé son assurance, et la boule au creux de son ventre est toujours un peu présente; mais pour la première fois depuis longtemps, elle se sent de nouveau à peu-près elle-même. Et avant de sortir du hall d'entrée, au bras de son rendez-vous, elle jette un coup d'oeil à son reflet dans le grand miroir qui en recouvre le mur du fond, et ce qu'elle y voit la rend heureuse. Heureuse de s'être retrouvée.

Spoiler:
 




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: L'amitié donne de la couleur à la vie   L'amitié donne de la couleur à la vie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amitié donne de la couleur à la vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: