AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Rentrée 2020 – Jusqu’à 60% d’économie
Voir le deal

Partagez
 

 Niallan de Hurlevent [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyMer 24 Jan - 19:28



Swi présente

Niallan
de Hurlevent

Charlie Hunnam

« C'est sans doute à la croisée des chemins que l'on se sent pleinement libre. »


Créatif / Rusé / Indépendant / Courageux / Persévérant

Fier / Têtu / Arrogant / Caustique /Désinvolte



©️️ Entertainment Weekly
Tout guerrier qu'il est,
Niallan apprécie ces moment où il trouve le temps de poser ses doigts sur les cordes de son instrument, de se laisser aller à quelques mélodies. Il savoure ces instants où la musique le pénètre et fait vibrer jusqu'à ses os.



©️️ Entertainment Weekly

Âge : 36 ans
Date et lieu de naissance : 15 août 967 quelque part dans un petit fief d'Outrevent, plus précisément dans la demeure du seigneur local, le seigneur de Hurlevent, à Hurlevent même.
Statut/profession : Guerrier
Allégeance : A la Guilde des Guerriers
Dieux tutélaires : Levor. Niallan n'a pas pour autant la fibre religieuse et ne prie aucun des dieux. Il l'accepte l'idée de l'existence des dieux mais ne souhaite pas quémander. Si ils veulent influencer le court des choses soit mais lui a décider de vivre sans n'avoir rien à leur demander.
Groupe principal : Les hérauts du renouveau
Groupes secondaires : Guerriers / Noblesse.


Il était là, appuyé à la fenêtre de sa chambre, regardant la ville s'éveiller doucement alors que le soleil commençait tout juste à éclairer les toits. Ses pensées encore embrumées s'égaraient sur son passé. Il se demanda si l'enfant d'alors aurait pu imaginer l'adulte qu'il allait devenir. Alors qu'un élan nostalgique s'emparait de lui, il se laissa happer par ses souvenirs.

Ils avaient réussi ! Caleb et lui avaient faussé compagnie à l'ennuyeux précepteur qui faisait d'une autre de ses leçons aux deux jeunes frères, séparés d'un an seulement. Bientôt les couloirs de la demeure raisonnèrent des éclats de voix des deux évadés s'adonnant à leur jeu préféré, la guerre. Épée de bois au poing chacun y allait de son plus féroce cri tandis que claquaient les coups sonores du bois frappant le bois. Le fracas était partiellement atténué par les larges tapisseries qui ornaient sol et murs. Le duel acharné prit fin lorsque, au détour d'un couloir, les deux frères tombèrent nez à nez avec une terrifiante silhouette. Son épaisse barbe drue et ses sourcils broussailleux lui donnaient un aspect de bête sauvage. L'air courroucé qu'il arborait à cet instant pétrifiait les enfants qui voyaient en lui un géant près à les dévorer. À côté de lui, un homme au port altier les regardait, arborant un air lassé.

- Eh bien ... Décidément jeunes gens, l'étude n'est-elle pas à votre goût ? Mais puisque vous êtes si prompt à vous battre et si énergiques ...

Le seigneur posa une main sur l'épaule du capitaine de la garde qui l'accompagnait.

- Jean, je pense qu'il est temps. Ils sont tout à vous.

Sans ajouter un mot il s'éloigna, cachant difficilement un sourire d'autosatisfaction, une lueur de malice brillant dans ses yeux clairs.

Tandis que les deux garnements voyaient leur père s'en aller, les l'issant à la merci du colosse au crâne rasé, celui-ci posa les deux battoirs qui lui servaient de mains sur leur petite tête.

- Il était temps.

Ce soir-là ni Niallan ni son petit frère ne firent long feu. Ils s'écroulèrent, morts de fatigue, après leur première leçon avec celui qui était devenu leur maître d'armes. Niallan avait 10 ans quand débuta son initiation à l'escrime.

Ils finissaient généralement leurs séances fourbies et couverts de bleus mais ils en redemandaient toujours plus. Le seigneur, leur père, avait obtenu d'eux qu'ils soient plus attentifs aux leçons du précepteur en échange de quoi Jean continuerait à les entraîner. Leur mère avait également imposé sa condition, qu'en plus de la science des armes, ils abordent l'art musical. Originaire de Lagrance, la dame de Hurlevent n'avait pas oublié ses racines et comptait bien les partager avec ses enfants. Ainsi ce serait par la culture de la musique. En s'imposant ainsi elle rappelait qu'elle n'était pas une Outreventoise pure souche et que
le mariage arrangé entre leurs familles ne la privait pas de toute prise de décision. D'abord réticent, Niallan se révéla à la fois doué et conquis par la pratique du luth. Il vécut les premières leçons comme une corvée, lui qui n'avait jamais eu d'affinité pour la musique ne montrait pas d'entrain particulier pour sa pratique. Il préférait se battre lors d'intenses joutes à l'épée, les subtilités musicales n'avaient pas a priori d'emprise sur lui. C'est en pratiquant de cet instrument étranger nommé luth que sa sensibilité s'éveilla. Ce fût un coup de foudre, à ses yeux, ressentir la musique physiquement en la jouant ne pouvait être comparé à sa simple écoute.

Trois années s'écoulèrent ainsi paisiblement jusqu'au jour tragique où, en Mai 980 lors d'une chasse sur les terres des Hurlevent, le patriarche perdit la vie, la nuque brisée après une chute de cheval. Alors que le deuil n'était pas encore arrivé à son terme et que la douleur était toujours vive, le jeune frère du défunt, Gregor de Hurlevent, se présenta à leur porte. Il était venu apporter son soutien à la famille et offrir de reprendre les prérogatives de son frère le temps que les héritiers légitimes soient en âge d'en assumer les fonctions. Pour consolider la situation et offrir un statut plus confortable à la veuve, il la demanda en mariage, jurant sur son honneur ne désirer qu'une chose, la protéger elle et sa famille. Une alliance qu'elle accepta bon gré mal gré. La première année se déroula sans heurts, l'oncle prit soin de ceux qu'il avait juré de préserver. Mais à l'issue de cette première année naquis le premier enfant du nouveau seigneur. Un garçon dont la naissance allait bouleverser l'existence de ses deux demi-frères. C'est en effet à partir de cet événement a priori joyeux que peu à peu leurs privilèges furent retirés à Niallan et Caleb. Leur oncle favorisait ainsi ses propres enfants et faisait en sortes de présenter ses neveux comme inaptes à gouverner lorsqu'ils seraient en âge de le faire. À peine deux ans plus tard, en Avril 982, la dame de Hurlevent donna naissance à un autre enfant, un autre fils, au prix de sa propre vie. Il n'y eut alors plus personne pour faire obstacle à Gregor qui retira jusqu'à leurs leçons de musique et d'escrime de Niallan et son frère. Ce fût la goutte de trop. Alors déjà accablé par le chagrin, Niallan ne put supporter plus longtemps l'humiliation, le déshonneur qui lui était infligé. Il était décidé à s'en aller loin de ces terres qui avait longtemps été son foyer. Il voulut convaincre son frère de se joindre à lui, mais ce dernier n'était plus vraiment le même depuis la mort de leur mère, comme si quelque chose en lui était brisé. Résigné à son sort, il avait comme abandonné l'idée d'être sauver. Il semblait avoir capitulé face à cet homme qui leur avait tout pris. En colère, contre son frère; contre son oncle; ses demi-frères; le monde entier; mais surtout, en colère contre lui-même, il abandonna la dernière personne qui le retenait encore en ces terres.

Une nuit il rassembla quelques vêtements, son épée, quelques pièces, s'habilla chaudement pour le voyage qui l'attendait et, cédant à un caprice de dernière minute, s'empara également de son luth. Alors qu'il allait quitter les écuries du domaine une ombre familière se dressa sur le seuil de la porte.

- Eh bien, vous en avez mis du temps ... La voix rauque exprimait pêle mêle tristesse, soulagement et fierté.


- Jean ?! Mais je ... Vous êtes là pour m'arrêter . Je vous avertis, je ne suis plus un gamin, vous me devez le respect et je ...


En quelques foulés à peine le capitaine avait franchi la distance qui les séparaient et avait prestement fait chuter Niallan. Celui-ci se trouva alors comme un idiot, affalé au sol.

- Si ! Vous êtes un gamin ! Vous croyez que parce que je vous ai appris comment on tien une lame ça fait de vous un guerrier ? Que le monde vous préservera parce que vous êtes un jeune noble ? Non ! Si vous passez ces portes vous n'êtes plus noble, vous n'êtes plus rien. Si je vous laisse partir seul comme ça demain vous êtes aussi mort que votre paternel. Je peux pas vous laisser faire, j'ai promis à votre mère de veiller sur vous.


- Comment ç... Les questions se bousculaient dans la tête du jeune Outreventois, il ne comprenait rien à la scène qui se déroulait là. Le maître d'armes ne lui laissa pas le temps de mettre ses idées en place et le coupa avant qu'il ait pu mettre des mots sur ses interrogations.

- Aucune importance. Mais c'est pour ça que je vous accompagne. Ou plutôt que je vous propose que vous m'accompagnez. On ira chez ma frangine en Cibella. J'en profiterai pour vous apprendre réellement ce que c'est que se battre.


- Mais ... et votre situation ? Votre réputation ? En partant ...


- En partant j'aurai bonne conscience. Je n’apprécie guère votre oncle et je n'ai plus l'intention de le servir d'avantage. J'étais fidèle à votre père et votre mère.

Niallan tenta bien de s'exprimer mais la décision du guerrier bourru était prise et elle ne souffrait aucune discussion. Il accepta.

Ainsi au milieu d'une nuit venteuse d'Outrevent, deux silhouettes s'éloignèrent à cheval du domaine de la famille Hurlevent. À l'âge de seize ans Niallan démarrait une nouvelle vie. Le noble outreventois allait s'effacer peu à peu au profit du roturier cibellan.

Les deux exilés avaient trouvé refuge chez Colette, l'aînée de Jean, qui avait repris l'exploitation agricole familiale. En échange de ce toit et de trois repas par jour ils aidaient à la ferme. Les premières semaines le jeune noble terminait chaque journée éreinté et enchaînait sommeil et travail avec les repas pour seule répit. Jean laissait le jeune homme seul, ne lui parlant que lorsque c'était absolument nécessaire. Il savait qu'il en avait besoin. Avec le temps le corps de Niallan s'habitua au labeur d'ouvrier agricole. Il était un peu plus en forme chaque jour et c'est lui qui finit par aborder Jean. Il lui demanda s'il voulait bien reprendre son ancienne fonction de maître d'armes. Cette tâche l'ancien capitaine l'accepta avec plaisir et fierté. Il enseigna à son jeune élève l'art du combat dans ce qu'il a de plus terre à terre. En effet si la technique était indéniablement importante, la ruse, la stratégie, l'observation l'était tout autant. L'honneur n'avait que rarement sa place dans la mêlée où les coups bas y étaient eux fréquents. Une autre leçon lui fut en quelque sorte dispensée par Colette. Durant son séjour il avait observé cette femme extraordinaire, une femme comme il n'en avait jamais connu. Elle tenait la ferme et en assurait la gestion avec force et une autorité à toute épreuve. Ce fut la première Cibellanes qu'il côtoya et pour le jeune Outreventois qu'il était ce fut un sacré choc. Les leçons du percepteur lui revenaient en mémoire, sur cette société cibellane qui lui avait alors semblé si étrange. Mais il y avait une différence entre la connaissance théorique et l'expérience, et il avait pu le constater. Si dans un premier temps la place importante des femmes dans cette contrée lui semblait aberrante, il fût bien contraint d'admettre, qu'à ses yeux, cette force leur donnait un charme fou. Cette force de caractère envoûtant il la retrouva chez plusieurs autres jeunes femmes au court des années suivantes et goûta parfois à leurs charmes. C'est durant ce séjour à la ferme qu'il connu son premier amour, intense, passionné et relativement court, comme peuvent l'être les histoires d'adolescents. Il ne s'engagea cependant jamais d'avantage.  A ses heures, il prenait parfois le temps de se replonger dans le passé. Il faisait glisser ses doigts sur les cordes de son instrument en travaillant les minces bases qu'il lui restait de son éducation. Il expérimentait, en autodidacte, en quête de progrès, pour le plus grand désarroi des malheureux qui pouvaient entendre ces tâtonnements musicaux. Cet exercice il ne perdit pas l'habitude de le pratiquer, ce qui lui valu de nombreuses moqueries tout au long de sa vie. Il progressait malgré tout, à un rythme lent, mais il progressait.

Après des années passées à la ferme entre travaux des champs, chasse aux volailles dans les bois environnants et passes d'armes avec son mentor, l'enfant devenu jeune homme ressenti le besoin d'émancipation. Il aspirait à la liberté de vivre la vie qu'il aurait choisie.

- Non, ne dis rien, je sais. J'espère seulement que je ne t'ai pas envoyé à ta mort en te formant au combat. Enfin ... quelque chose me dit que tu aurais de toute façon choisi cette voie. Je redoutais ce moment tu sais. Je sais que je n'ai plus rien à t'apprendre, et ça devrait me rassurer, mais c'est maintenant que je suis mort d'inquiétude.

- Ne t'en fais pas vieil homme, je saurai me débrouiller.

- "Vieil homme" ?! Espèce de ...  reste en vie mon garçon, suffisamment pour apprendre à en profiter veux tu ? Tiens prends donc ça, voit le comme un dernier cadeau d'un "vieil homme", c'est aussi de la part de Colette.

Il serait dans sa main une petite bourse. Il le devinait, elle contenait le montant du droit d'entrée pour la Guilde des Guerriers. Malgré ces airs de brutes, Niallan savait Jean réellement ému de le voir partir. Lui-même savait que son mentor lui manquerait bien assez vite et le masquait comme il le pouvait derrière son impertinence.

- Tu sais bien qu'il est temps pour moi, j'ai besoin d'aller voir ailleurs, de vivre ma propre vie, et puis, ce n'est pas un adieu.


Sur ces mots, alors que le cibellan hochait la tête, Niallan s'en alla faire à nouveau son paquetage. Un peu plus de trois années plus tard il était de retour pour annoncer à son ancien maître qu'il avait enfin été accepté comme guerrier au sein de la guilde. Il lui raconta comment il avait défié en duel des membres qui voulaient le mettre à l'épreuve. Comment il s'était vaillamment défendu, avant de mordre la poussière. Il avait certes perdu mais tous à la guilde avaient été d'accord pour lui laisser sa chance, il s'était bien battu et avait même réussi à mettre en difficulté un guerrier bien plus expérimenté que lui. Durant ces trois années il avait pu faire l'expérience de plusieurs escarmouches dont il gardait quelques cicatrices comme souvenir. Le reste du temps les missions se déroulaient sans accrocs particuliers. Il participait donc à des entraînements au sein de la guilde pour parfaire ses compétences. Lorsqu'il n'était ni en mission et qu'il ne s’entraînait pas, il lui arrivait régulièrement de jouer de son instrument dans la grande salle de la guilde, parfois accompagné d'autres musiciens. On était alors loin des partitions de virtuoses. La musique se voulait enjouée, rythmée, souvent accompagnée par les percussions ou les chants de l'assistance. La salle résonnait alors de la participation de l'assemblée de guerriers accompagnant les instruments en tapant du poing sur les tables ou du pied sur le sol.

En été 1001 Niallan est engagé en tant que garde du corps d'une noble cibellane qui désire se rendre en Béllifère pour assister au tournoi annuel des trois opales. Celui là était sensé être particulièrement grandiose, il le fut, d'une certaine manière. Le guerrier était ravis, le salaire était très correct, il allait voir du pays et voyager au delà des frontières de Cibella - chose rare - et allait pouvoir assister à cet événement d'une grande renommée. Il était curieux, en tant que professionnel du combat, de voir s'affronter les champions des différents duchés. Ce dont il fut témoin combla ses attentes. Du moins avant que la situation ne dégénère complètement. Il eut alors toutes les peines du monde à extraire sa cliente en un seul morceau de la cohue et du chaos. Les actes dont il fut témoin ancrèrent en lui un sentiment de vif mépris pour l'Ordre du jugement et ses méthodes qu'il considérait lâches. C'est cette même année que cette même année que Gustave prit le pouvoir. Quels débats il y eut alors. Partout en ville Il n'était question que de cela. Niallan lui s'en moquait bien il ne se sentait pas particulièrement touché par la chose et ne voyait pas bien en quoi cela pouvait bien le regarder. Il acquiesçait simplement lorsque quelqu'un exposait son avis de la situation.

Il était désormais un homme qui avait vu passer 36 hivers. Un homme libre dont seul ses choix dictaient la conduite. C'était peut être pour cette raison qu'il n'a jamais été marié. Mais cet homme, ce bâtard d'Outrevent et de Cibella, était toujours régulièrement hanté par son passé. C'est lorsqu'il avait l'impression de l'avoir oublié qu'il se rappelait à lui. Comme si une part de lui se refusait à tout laisser disparaître. Parfois il se demandait comment les choses avaient évolué là d'où il venait. Comment allait son petit frère ? Était-il seulement en vie ? Le doute venait par moments s'immiscer dans ses pensées et il s'interrogeait alors, avait-il fait le bon choix ? Il aurait certes aimé venger l'honneur de sa famille, et parfois le guerrier en lui rêvait de plonger une lame dans la panse de son oncle, mais il aimait sa vie telle qu'elle était à présent. Qu'avait-il à apporter aux gens du domaine ? Rien, le seigneur de Hurlevent qu'il aurait pu être était mort il y bien des années. Mais alors, pourquoi ressasser le passé avec tant de ce qui semblait être du regret ?

L'intrigue 2.3 Lors des évènements qui ont altéré la réalité elle-même, Niallan ne s'est pas rendu compte que quelque chose n'allait pas. Il n'a pas fait partie de ces gens dits "réveillés". Dans cette version alternative de sa vie son père était toujours en vie et lui-même s'apprêtait à reprendre la charge de seigneur. Il avait grandi et été élevé en noble et n'était pas devenu un guerrier accompli. Il n'a d'ailleurs aucun souvenirs de cette période.



La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
L'idée de perdre tout contrôle, de devenir esclave d'une volonté meurtrière est terrifiante. Mais cela est pondéré par un immense sentiment de fatalité. Qu'est-ce qu'un simple guerrier peut bien espérer changer à ces choses là quand les plus puissants seigneurs ne parviennent à rien ? Il est cependant admiratif du courage et du sacrifice consentit par la Rose Écarlate dans une dernière tentative contre la Chasse.

Une trêve hivernale a été déclarée entre Ibélène et Faërie. Comment ton personnage voit-il la guerre entre les deux empires ?
La guerre, de manière générale a de nombreux visage, dépendent de qui la contemple. Pour les rois elle est un jeu de pouvoir, pour les pauvres bougres qui, eux, la côtoie de plus près la guerre est une horreur. Niallan fait partit de ceux là. Le combat, dont il a pourtant fait son gagne pain, prend une tout autre dimension avec la guerre. Une dimension absurde, qui aurait pu être qualifiée d'inhumaine si elle ne l'avait pas été profondément, humaine. Alors, aussi étonnant que cela puisse paraître, Niallan est plutôt soulagé de voir s'installer un trêve.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
En dehors de sa vie alternative, Niallan n'est jamais allé à Lorgol. Mais les grandes agglomérations ne sont pas une source de stress pour lui. Et ce bien qu'il n'ai connu comme grande cité que la capitale de Cibella. Elles attisent sa curiosité et lui permettent de bien gagner sa croûté. Ce fourmillement d'activité et cette densité de population ont été très perturbant dans les premiers temps mais ce sentiment d'oppression, si il a bel et bien existé, s'est vite évanoui. Le guerrier se sent désormais en ville comme un poisson dans l'eau.







Dans la vie, je m'appelle Thomas et j'ai 26 ans. J'ai découvert le forum via une amie et voici ce que j'en pense : Bravo ! Quel contexte, complet, aboutit, magnifique.
Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Récapitulatif

Niallan de Hurlevent

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Charlie Hunnam
♦️ Compte principal : Oui
♦️ Hiérarchie : Guilde des Guerriers / guerrier



Dernière édition par Niallàn Hurlevent le Mar 27 Fév - 18:10, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:19


Amaryllis La Futaie - Niallan de Hurlevent

Un contrat comme un autre ?

4 Février 1003





Dans un nouveau bruit de sucion, la boue de la cour relâcha son emprise sur la botte. L'homme avançait emmitouflé dans une épaisse cape de voyage sous une pluie battante qui l'accompagnait depuis son retour en ville. Dans son dos un paquetage léger se balançait au rythme des ses pas, accompagnant le bruit des bottes s'enfonçant dans la gadoue. Il tenait par la bride un cheval qui le suivait docilement et qui semblait aussi fatigué que son maître. La jument sembla cependant regagner des forces lorsqu'elle aperçut l'étable où elle avait pris l'habitude de séjourner. Ce fut bientôt le cheval qui guidait l'homme.

Après avoir confié l'animal au palefrenier l'homme se dirigea d'un pas preste vers le hall de la guilde, de l'autre côté d'une vaste cour carrée. Il poussa un des deux battants d'une lourde porte qui le séparait d'une atmosphère plus chaleureuse et étouffait les sons, ne laissant filtrer que la rumeur d'une ambiance animée. Le battant résista puis céda et pivota sur ses gonds en grinçant. La clameur de la salle que l'on ne faisait que deviner derrière la porte close se répandit alors, comme sous l'effet d'un appel d'air, en même temps que l'air chaud qui tranchait nettement avec la température extérieure. En franchissant le seuil il écarta sa cape et se décapuchonna, révélant un gambison long couvrant une chemise qui avait dû être blanche quelques jours auparavant et par-dessus lequel était attaché une courte cuirasse de cuir ne descendant pas plus bas que son thorax. À sa taille le ceignait une large ceinture de cuir à laquelle pendait une épée dans son fourreau. Il traversa la salle, laissant dans son sillage la trace boueuse de son passage sur le sol carrelé de pierre déjà copieusement maculé de terre. Il voulait avant toute autre chose récupérer la récompense de la tâche qu'il venait d'accomplir. Il sortit de l'intérieur de sa ceinture un papier qu'il déplia et plaqua contre le comptoir de la trésorerie de la guilde. Une vieille femme à l'air fier et à l’œil inquisiteur le toisa un moment avant de scruter la feuille. Elle y lu la signature du client qui attestait que Niallan avait rempli sa part du contrat. Ses traits se détendirent et affichèrent un léger sourire bienveillant. Elle lui fit signe de patienter et s'éclipsa derrière une lourde porte bardée de fer. De là où il était il entendit des bruits métalliques de serrures, des grincements puis, un son plus doux à l'oreille, le tintement de pièces s'entrechoquant. La vieille femme revint alors à lui avec, dans la main, une petite bourse qu'elle lui tendit. Il la remercia et s’apprêtait à partir mais fut retenu par l'ancienne qui semblait s'être souvenu d'une chose.

- Ne pars pas si vite, j'ai un contrat qui pourrait bien te convenir. Ne me regarde pas comme ça. Oui, avec cet air dubitatif, si ça ne te conviens pas, libre à toi de refuser ... Mais j'en doute. Attends une seconde que je retrouve la demande.

Elle fouilla un moment dans une pile de requêtes qui attendait d'être examinées et triées et fini par en sortir une feuille qu'elle tendit au guerrier. Il s'en saisit et balaya du regard les informations clés tandis qu'un sourire se dessinait lentement sur ses lèvres.

- Comme toujours je m'incline devant ta sagesse l'ancienne.


"L'ancienne" eut pour lui un regard mauvais, glacial, qui avait pour vocation de lui rappeler qu'en son temps elle avait été une guerrière qui n'aurait rien eut à lui envier, loin s'en fallait. Niallan le savait pertinemment mais prenait un malin plaisir à la taquiner ainsi. Il avait malgré tout un immense respect pour elle et ne pouvait s'empêcher d'essayer de deviner la femme qu'elle avait été. En effet si le temps avait laissé la marque de son passage sur le corps de l'ancienne guerrière on pouvait encore apercevoir les vestiges de sa beauté d'antan et il n'avait pas le moins du monde émoussé le caractère bien trempé de la femme.

- Garde du corps d'une Compagne, c'est effectivement alléchant. Bien payé en plus...

- Ah ! Mais laisse donc ce contrat à un expert Niallan ! Marie, pourquoi ne pas m'avoir averti, moi je suis ...


- Parce qu'avec ta tête à faire peur sans le vouloir tu n'inspires pas plus la confiance que tu ne transpires la sérénité mon cochon.

L'homme qui les avait interrompu et avait surpris leur conversation était un colosse large comme deux hommes et à la trogne à la fois naturellement hideuse et également copieusement balafrée. Il envoya une puissante bourrade dans le dos de Niallan en éclatant d'un rire tonitruant.

- Toujours aussi caustique à ce que je vois. Eh bien dépêches-toi d'aller te présenter à la cliente ou je m'en charge moi-même dès demain. Je suis curieux de voir une danseuse comme toi dans le rôle de garde du corps. Ah ! Regardez donc ce terrible mercenaire. Gare à vous ou il vous jouera un air de luth ! Et il s’esclaffa de nouveau, se tenant les côtes, les pouces enfoncés sous son ceinturon

- Et moi qui avait prévu de me laver et de me détendre un peu ... C'est que j'ai une journée d'escorte dans les pattes moi. En plus il pleut.

- Rappel moi, Hurlevent, c'est de quelle origine déjà ?
La pique de Marie fit mouche.

- Hm... Touché.

- Commence donc par venir boire un coup et grailler un morceau, t'es tout maigre.

Niallan jeta un coup d'oeil amusé au géant, se disant qu'évidemment, face à tel mastodonte, tout le monde pouvait être considéré maigrichon. Il accepta bien volontiers l'invitation et s'en alla avec lui, non sans une révérence exagérée à l'intention de la vieille Marie qui le chassa d'un geste de la main. Les deux guerriers s’installèrent dans la vaste salle commune où nombre de leurs pairs étaient déjà rassemblés. Ils burent une bière brune forte au goût de céréale prononcé qu'ils l'accompagnèrent d'un pain noir riche, de fromages et d'une pièce de viande de lapin. Niallan raconta sa mission d'escorte où le plus grand des dangers avait été l'ennui et son compagnon quant à lui l'abreuvait de moult conseils divers sur la mission de garde du corps dont il avait fait sa spécialité. Avant qu'il ne soit trop tard, le guerrier blond se décida à se mettre en route. Laissant derrière lui l'ambiance chaleureuse et le confort de la guilde, il s'aventura à l'extérieur où la pluie n'avait pas cessé de tomber. Il avançait le long des rues étroites de cette ville où le moindre espace comptait et où les bâtiments ne résistaient à leur propre poids que par magie. Au détour de certaines ruelles peu encourageantes, la pluie faisait remonter des odeurs qui venaient agresser les narines des malchanceux passants par là. À mesure que le soleil baissait dans le ciel l'Outreventois devenait plus méfiant car ici comme dans toutes les grandes agglomérations, le crime s'épanouissait à mesure que les ombres s'allongeaient. Il arriva bientôt au pied de la demeure des Compagnes qui arborait une façade plutôt avenante. Alors qu'il frappait énergiquement sur le bois de la porte d'entrée verrouillée, un vasistas coulissa et révéla une paire d'yeux caramels envoûtants surplombée de sourcils froncés marquants une interrogation. La jolie paire d'yeux lui demanda ce qu'il désirait, ce à quoi il lui répondit qu'il se présentait concernant une demande faite à la Guilde des Guerriers par une certaine dame Amaryllis la Futaie. Un bruit de loquet, le métal qui grince contre le métal, et un instant plus tard la porte s'ouvrait à lui, lui révélant une jeune femme aux cheveux d'or. La femme qui lui ouvrit n'était pas très grande mais très élégante et des plus séduisante aux yeux du guerrier.

- Bonsoir belle demoiselle. Je passe malgré l'heure tardive pour voir la dame la Futaie, si elle est présente bien sur. Dans le cas contraire je prendrai volontiers rendez-vous, ou son adresse personnelle si vous le permettez.

- Elle est justement ici en ce moment. Installez-vous dans le salon en attendant, profitez du feu, je vais de ce pas la prévenir de votre présence.

Niallan inclina poliment la tête tandis que la Compagne lui offrait un sourire radieux. Il la suivit au salon et la suivi du regard alors qu'elle s'éloignait. Il s'installa dans un confortable fauteuil près de l'âtre où crépitait un feu généreux. La chaleur irradiait du foyer et apaisait le guerrier trempé. Les yeux clos il savourait cette chaleur, bercé par le craquement du bois dévoré par les flammes. Lorsqu'il entendit des bruits de pas se rapprocher il consentit à se relever, ce qui lui demanda plus d'efforts que ce qu'il aurait cru. Il vit entrer dans la pièce une femme dont la chevelure cascadant dans son dos et sur ses épaules n'était pas sans rappeler le feu qui brûlait à côté de lui. Il sentit les deux billes azur, qui paraient son visage comme autant de saphirs, le détailler de pied en cap. Il devinait qu'elle tentait d'évaluer la valeur de cet homme venu dans l'intention d'assurer sa protection et prit les devants.

- Dame la Futaie, dit-il en s'inclinant avec respect. Vous avez requis les services de la guilde et demandé que vous soit envoyé un garde du corps. Je me présente, Niallan Hurlevent, il omettait volontairement la particule de son nom. Je serai honoré, si vous l'acceptez, de garantir votre sécurité. Mais dites-moi plutôt, madame, ce qui vous pousse à faire appel aux guerriers.



Dernière édition par Niallàn Hurlevent le Mar 27 Fév - 17:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:26

Bon, et bien bienvenu par ici, et bon courage pour ta fiche :hug:


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Niallan de Hurlevent [fini]  V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Niallan de Hurlevent [fini]  175691TitreAaron2
Niallan de Hurlevent [fini]  183231Quintal6
Niallan de Hurlevent [fini]  512835TitreAaron1
Niallan de Hurlevent [fini]  LabyrintheOcean
Niallan de Hurlevent [fini]  LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:27

Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche :coeur:


Niallan de Hurlevent [fini]  YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:28

Naaaaoooon j’etais Preums ! :mdr:

Bon bah le preums parmi les guerriers !

Bienvenue :vv: et bon courage pour ta fiche !



Niallan de Hurlevent [fini]  IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:32

Bienvenue sur Arven Niallan !

Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien parmi nous :haww:


Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:36

Bienvenue ici, guerrier d'Outrevent :superman: Au plaisir d'en apprendre plus sur ton personnage !



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Niallan de Hurlevent [fini]  TitreLionel1
Niallan de Hurlevent [fini]  RandomLionelDeni
Niallan de Hurlevent [fini]  RandomWikiFredia
Niallan de Hurlevent [fini]  RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 19:54

Bienvenue :siwi:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 20:41

Bienvenue parmi nous Niallàn :)
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 22:43

Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche !








Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyJeu 25 Jan - 22:45

Bienvenue avec ce beau blond :pompom: Courage pour la rédaction et amuse-toi bien parmi nous :haww:



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyVen 26 Jan - 12:36

Ahhh, mais je n'ai pas vu!
Mon filleul :keur:

Bienvenue! Courage pour ta fiche! :superman:
Amuse-toi tout plein parmi nous!





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptySam 27 Jan - 16:07

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche :siwi:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptySam 27 Jan - 16:32

Bienvenue et bon courage pour ta fiche **


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Niallan de Hurlevent [fini]  620681ChienDeBerger
Niallan de Hurlevent [fini]  Z6jWz9PB_o
Niallan de Hurlevent [fini]  1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Niallan de Hurlevent [fini]  LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyDim 28 Jan - 19:59

Coucou toi ! :cute:
Je ne t'avais pas souhaité la bienvenue, je suis affreusement confuse. :oops:
J'espère que tu me pardonneras cet oubli ! :*_*:

Et du coup, bienvenue ! :liam:
Je viens voir comment se passe ta fiche, est-ce que tout va bien ? :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyLun 29 Jan - 12:00

Coucou ! :hey:

Bienvenue ici homme à barbe :vv:

Bon courage pour ta fiche :siwi:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Jehanne d'Ansemer
Jehanne d'Ansemer

Messages : 336
J'ai : 33 ans
Je suis : Gouvernante des princesses erebiennes, dame de compagnie de Shéhérazade d'Erebor

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Erebor
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyLun 29 Jan - 12:02

J'ai zappé de passer je crois :argh: Pardon ... Bienvenue :sisi: :siwi:



Tomorrow's been slipping away and nothing remains.




JJ: #BE945A
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyLun 29 Jan - 13:29

Bonjour :yipi: Bienvenue ici :coeur:

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyLun 29 Jan - 22:15

Bonjour tous le monde, c'est ce qui s'appel un accueil chaleureux :D

Tout va bien pour l'instant Mélusine, ne t'en fais pas je suis pas mal occupé à côté entre le taff et ma vie privée mais la fiche avance.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyDim 4 Fév - 11:59

Coucou !
Je viens aux nouvelles à nouveau, as-tu pu avancer ? :keur:










Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyLun 12 Fév - 1:50

Spoiler:
 

Je reviens aux nouvelles, vu que tu n'as pas répondu à mon dernier MP =)
Ça n'a pas l'air d'avoir avancé depuis, tu pourras finir à temps ? :cute:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyMar 13 Fév - 10:17

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyMar 13 Fév - 15:08

J'étais certain d'être passé. :hm:

Bienvenue et courage pour ta fiche (et les préparatifs !) :coeur:


Niallan de Hurlevent [fini]  Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Niallan de Hurlevent [fini]  1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyMar 13 Fév - 17:19

Bienvenue à toi mon fidèle partenaire ! :confettis:

Hâte de commencer de nouvelles aventures avec Niallàn et Ama !

Courage pour ta fiche :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  EmptyMer 14 Fév - 17:51

Merci à tous et toutes.

Je viens aux nouvelles, pas de panique, la fiche avance, le test rp est quasi terminé. Comme je l'ai déjà dis à Mélusine, suis en plein préparatifs de mariage, vous imaginez bien que je suis un peu occupé. :)

A très bientôt Amaryllis ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Niallan de Hurlevent [fini]    Niallan de Hurlevent [fini]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Niallan de Hurlevent [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: