AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
19.99 € 34.30 €
Voir le deal

Partagez
 

 Walid Khamsin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 4:08

 
Atlas présente

   
Walid
Khamsin

   
Avan Jogia

   
« Personne par la guerre, ne devient grand. »

   
Naturellement méfiant, tu n’accordes pas ta confiance facilement : la gagner est difficile à obtenir. Tu réussis pourtant à faire preuve d’une loyauté sans faille envers les heureux élus, tu serais même capable de sacrifier ta propre vie pour eux si cela était nécessaire, c’est ton côté protecteur qui en ressort. Gare à quiconque osera trahir cette confiance au risque d’avoir affaire à ta rancune tenace : il est difficile de pardonner les êtres qui nous ont blessés mais la vengeance n’est pas la solution, tu n’y vois aucun intérêt : cela ne te feras pas sentir mieux. Cependant, jamais tu n’as offert de seconde chance.


Le plaisir de la chair ne t’intéresse pas plus que ça, tu utilises ton charme à tout autre escient, à savoir tes talents d’espions pour la Cour des Miracles. Tu n’as aucune pitié à baratiner tes cibles afin d’obtenir les informations qui t’intéressent : le mensonge pour la vérité. Malgré cela, ta générosité et ta bienveillance ne sont pas à remettre en cause. Les contrats que tu décides d’accepter ne compromettent pas les valeurs auxquelles tu tiens fortement. Par ailleurs, lorsque tu te décides d’accepter une mission, tu es déterminé à l’accomplir jusqu’au bout. Abandonner n’est pas ton genre.

Observateur, tu contemples le monde qui t’entoure, conscient de sa lumière et de sa noirceur, des vices et qualités qui composent son tout. Tu ne te fais pas d’illusion à son sujet. A travers ton regard, tu aimes décortiquer ces gens pour comprendre leurs gestes, leurs voix, leurs tics. C’est ta curiosité qui te pousse à agir ainsi. Tu es d’ailleurs assez ouvert d’esprit, tu évites ainsi de juger les autres et de te fermer aux autres cultures.

Tu n’es évidemment pas parfait, c’est par exemple le cas de ta vantardise, qui pourrait t’attirer les foudres de certaines personnes. Pourtant, tu ne le fais pas à mal, c’est un moyen pour toi d’attirer l’attention, un moyen pour que l’on t’apprécie, car chaque être humain a  besoin d’être aimé. Tu refuseras malgré tout  toujours de l’admettre et il t’est difficile d’avouer aux autres ce que tu ressens réellement pour eux. Loin de ta famille et des personnes qui te sont chères, tu éprouves parfois ce manque.

 


 
©️️ Junkiie


Walid possède des tatouages à son bras droit, ainsi que sur le flanc et la jambe du même côté. Ils possèdent tous des significations différentes. On retrouve par exemple des notes de musiques, des crânes, un cœur, des flammes, un crocodile… Chacun de ses tatouages sont importants à ses yeux.

 

 

 
©️️ Isild
Âge : 25 ans
  Date et lieu de naissance : 17 août 977, dans la vallée des Soupirs (Erebor, près de la frontière cielsombroise)
  Statut/profession : Espion de la Cour des Miracles officieusement, ménestrel officiellement.
  Allégeance :La Cour des Miracles ; Anthim, duc d'Erebor ; Sinbad, émir du clan Khamsin
  Dieux tutélaires :Joseï et Isil
  Groupe principal : Les hérauts du renouveau
  Groupes secondaires : Peuple / Cour des Miracles
 

 

 

17 août 977 – Naissance

Le clan Khamsin marchait depuis plusieurs semaines dans le désert brulant, en direction de la vallée des soupirs, proche de la frontière cielsombroise. Le trajet fut compliqué et périlleux malgré l’habitude pour le clan de voyager dans ces zones-là. Emetullah  Khamsin portait son septième enfant en elle, enceinte à un âge où la grossesse pouvait être dangereuse autant pour l’enfant que pour la mère. L’enfant naquit finalement au coucher du soleil, alors que le voyage arrivait bientôt à sa fin. Les membres du clan profitèrent de cet évènement faire de la fête et jouer de la musique. Emetullah et Mehmed nommèrent leur fils Walid pour cette simple raison, ce magnifique nom à la consonance musicale.

« Le tatouage en Erebor est assez répandu. Walid aime cette forme d’art corporel, dont il est assez sensible. Il les trouve magnifique, ils le sont encore plus une fois qu’on apprend leurs significations. »

17  août 984 – Passion

Le jeune Walid se découvrit très tôt une passion : celle de la musique. Il a toujours été émerveillé par les musiques jouées dans les clans et à l’intérieur de Vivedune. Le temps s’écoulait différemment lors de ces moments, comme si cette notion n’existait plus vraiment. Il aimait écouter, mais l’enfant qu’il était voulait également en jouer. Son père, conscient de cette ivresse qui l’habitait et ne souhaitant que le bonheur de ses enfants, décida de lui offrir un instrument lors de son septième anniversaire, un saz. L’enfant fit l’apprentissage de l’instrument auprès de l’unique personne de la tribu locale à savoir en jouer. Chaque jour, il maîtrisait de mieux en mieux son nouvel engin, jamais il ne s’en séparait et jamais il ne ratait sa leçon. Il apprenait également à dompter sa voix, le chant. Une voix infantile qui devenu quelques années plus tard grave et suave, après la puberté.

« Des notes de musiques placés sur son cou, juste en dessous de ses oreilles. L’emplacement de ce tatouage est assez stratégique, il prouve l’amour qu’il porte à la musique  »


An 990 –  La tragédie du clan Khamsin

Walid avait toujours connu les rapines. Ces évènements effrayèrent le petit garçon qu’il était encore. Sa famille dont le rôle était de protéger les nécropoles et les morts devinrent des assassins avec pour seul but la vengeance. La vengeance de Soliman envers Elenah et l’homme qui avait volé son cœur, envers ce peuple qui lui avait volé sa femme. L’enfant ne comprenait pas ce sentiment, la haine. Contrairement à la majorité des Erebiens, Walid n’éprouvait pas réellement de haine pour les étrangers. Au contraire, ils attisaient sa curiosité. Soliman réussi cependant à porter une imagine négative de la famille de Sombreflamme dans l’esprit du jeune homme, alors qu’il avait échoué à transmette ce même genre de pensée pour l’ensemble du duché aux yeux du jeune homme. Mehmed, de son côté, tenta de convaincre son frère de ne pas envoyer Walid lors des rapines, cela fonctionna un temps. Lorsque Soliman jugea son neveu en âge d’y aller, il l’y envoya sans hésiter. Sinbad et Shahryar y protégèrent Walid, pour ce dernier comme s’il était son propre frère. Il était fidèle et loyale à son clan, mais il ne pouvait participer à ce massacre. Tout cela le dégoûtait, il ne supportait pas cette vision d’horreur.  Il détestait les combats. Il détestait la vengeance. Il détestait Soliman.

« Des flammes sur son avant-bras. Le feu est destructeur, tout comme la violence des combats, mais rien n’est plus destructeur que le besoin de vengeance.  »


2 septembre 992 – La lueur d’espoir dans l’obscurité

Lorsque Soliman se vit refuser le soutien de son sultan, il décida de prendre les armes contre lui. Shahryar provoqua alors son père en duel, le tuant de ses propres mains. Walid approuvait ce duel : bien qu’il n’acceptait pas que son cousin fasse couler d’avantage de sang en tuant l’émir, mettre fin à sa folie devenait primordial. Il accompagna Shéhérazade et Shahryar pour Vivedune, à la grande tristesse de Walid. Il aimait beaucoup sa cousine et savait très bien qu’il ne la reverrait plus une fois offerte comme épouse au harem ducal. Il profita donc de ce voyage pour s’ouvrir une dernière fois à elle, promettant au passage de ne jamais oublier de lui écrire lorsqu’il le pouvait. Au moment du retour, Walid révéla à son cousin qu’il ne l’accompagnerait pas au clan. Il avait honte de partir de cette manière, sans dire au revoir à sa famille, seulement il n’en pouvait plus. Il ne pouvait revenir chez lui après ce qu’il s’était passé ces dernières années. Ce dont il avait besoin, c’était de se reconstruire ailleurs, trouver sa propre voie. C’est ce qu’il fit en passant les épreuves de recrutement de la Cour des Miracles, où il fut accepté parmi les apprentis Espions. Il apprit rapidement que Shahryar avait renoncé à son poste d’émir et offert ses droits à Sinbad, devenant alors le frère cadet de l’émir.

« Un crane trône sur son épaule pour rappeler le rôle de son clan, protéger les morts et les nécropoles. Il faut également se souvenir à travers ce symbole que personne n’est immortel et que chacun finit par mourir un jour, memento mori  »


Août 995 – Le joyau du désert

C’était une femme nommée Saïba qui s’occupait de son apprentissage au sein de la Cour, une maitresse Espionne.Ils voyagèrent lors d’une mission vers la frontière cielsombroise au sein de Sinsarelle, dont la propriétaire était Mélusine de Séverac. Ils s'étaient infiltrés pour espionner une tribu aux agissements suspects.  Walid aimait beaucoup cette nouvelle vie, cette liberté qui lui avait été offerte. Il était d’une grande aide pour sa maîtresse espionne et ne manquait pas de faire ses preuves lorsque la situation le lui permettait.

« Des joyaux sur sa jambe, une pensée au domaine qui l’a accueilli et dont les nombreux souvenirs importants qui composent sa mémoire y sont rattachés. »


juin 996 – Le songe d’un été


Une rencontre inattendu qui marquerait Walid à vie se présenta à lui cet été-là. Melbren de Séverac. Ce magnifique jeune homme qui était parvenu à dérober son cœur le temps de ce rêve. Son premier amour et le seul qui est arrivé à faire battre son cœur de cette manière de toute son existence, encore aujourd’hui. L’amour, il n’y avait jamais pensé jusqu’à ce jour. La liberté et la musique étant les seules choses qui lui importaient auparavant. Il en oublia presque la mission, tant le jeune homme avait chamboulé son esprit. Cette haine injustifiée qu’il éprouvait pour la famille de Sombreflamme s'atténua progressivement par la même occasion. Il apprit à connaître son demi-cousin à travers Melbren et Mélusine, comprenant par la même occasion qu’il n’était pas aussi détestable qu'il le pensait. Il éprouvait même une certaine pitié pour ce duc qu’il pensait purement mauvais, tout cela à cause de l’influence qu’avait eu Soliman sur Walid. Il se promit qu’un jour, il rencontrerait Castiel et n’aurait aucun préjugé à son égard lorsque ce moment arriverait, mais il avait encore du chemin à faire pour y arriver.

« Un cœur tribal sur sa poitrine, placé au-dessus de son propre cœur, qui évoque le premier amour, un tatouage destiné à la première personne à avoir fait battre son cœur ainsi. »


Septembre 996 – la fin d’un rêve, le début d’un autre.


Walid dû malheureusement dire au revoir à ce songe, à Sinsarelle, à Melbren. Il aurait aimé rester plus longtemps, mais la mission prit fin et il dû repartir pour Vivedune avec Saïba. La formation qui devait prendre cinq ans n’en prit finalement que 4, jugeant qu’il n’était pas nécessaire d’une année supplémentaire, lui qui était déjà fort talentueux pour l’espionnage. Il décida de rester à Vivedune pendant deux ans, devenant l’agent du sultan Anthim et accomplissant diverses missions pour lui. Il se plaisait vraiment dans cette vie, d’autant qu’il avait maintenant une liberté absolue. Il avait toujours accomplis ces missions avec succès, se faisant ainsi apprécier par le duc d’Erebor mais aussi par la Cour des Miracles. C’est également durant cette période qu’il commença à créer sa couverture officielle en devenant ménestrel, réalisant sa musique dans des auberges et dans les rues. De temps à autre, il se faisait même engager pour des occasions spéciales ou des demandes de nobles, ce qui n'était pas pour le déplaire. Cela augmentait l'influence de sa couverture en plus de pouvoir intégrer des lieux plus propices à la récolte d'informations. Le saz que lui avait offert son père ne l’avait jamais quitté depuis, ni sa passion pour la musique et le chant. C'est une activité qui lui permettait de rester libre de ses mouvements ainsi que de s’infiltrer et d’approcher facilement certaines personnes.  

« Une balance et une enclume sur ses côtes, montrant son appartenance à Erebor et sa loyauté au sultan Anthim, pour qui il porte une grande estime  »


Novembre 998 – Découverte et sexualité

Walid rentra au clan après ses six ans d’absences. Bien entendu, il n’avait pas oublié de leur envoyer des lettres pendant ce temps, ne pouvant oublier sa famille malgré les horreurs qu’avait causées Soliman. L’inquiétude de cette dernière vis-à-vis de sa vie sentimentale se fit cependant remarquée, plaçant le jeune homme dans une position inconfortable et stressante. Il céda finalement en épousant une jeune femme du clan. Il n’aimait pas cette femme de la même manière qu’il avait aimé Melbren. Il l’appréciait mais pas de cette façon. Le mariage ne fut jamais consommé, n’éprouvant aucune attirance sexuelle pour elle et n’ayant pas voulu se forcer davantage. Il comprit qu’il était homosexuel à ce moment précis. Il n’avait jamais interrogé sa sexualité auparavant, aimer Melbren lui avait paru naturel et il ne s’était pas posé d’avantage de questions. Il pensait aimer une personne et non un sexe, mais aujourd’hui, il devait se rendre à l’évidence : seul les hommes éveillaient ses désirs. Sa femme se rendit rapidement compte de ces préférences et décida de lui rendre sa liberté en février 999, restant tous les deux amis, liés par ce secret dont elle était la seule du clan à connaître.

« deux anneaux entrecroisés au niveau de ses hanches, un rappel de son mariage et du lien qui l'uni toujours à son ex-femme.  »


Mars 999 –  Lorgol, la ville aux milles tours

Walid s’en alla un mois plus tard pour rejoindre la Cours des miracles, voulant vivre des missions encore plus excitantes et assouvir sa soif de découvrir le monde. Il y retrouvera Shahryar, son cousin. Ce dernier l’aida à s’installer. Le jeune homme fut content de retrouver son cousin, qu’il considérait comme un grand frère, bien qu’il n’avait pas l’occasion de le voir aussi souvent qu’il le voudrait.

« Un masque est dessiné sur son bras, là où il reste de la place disponible. Ce masque symbolise pour lui la Cour des Miracles, une guilde dont il est membre et qu’il cache à ses proches »


Février/mars 1001 - Disparition

Lorgol était en fête avec le carnaval des miracles. Malheureusement, des enfants furent portés disparus et les coupables n’avaient pas réussi à être identifiés. Walid avait enquêté, mais n’avait pas pu sauver ces enfants. Ce jour représentait un échec pour lui, se sentant coupable de ne pas avoir pu les sauver.

« Plus tard, il a rajouté des larmes au masque placé sur son bras, il montre l’échec qu’il a subit ce jour-là en tant que membre de la guilde, ainsi que les futurs échecs qu’il aura à surmonter pour l’avenir »


Janvier 1002 – Actes impardonnables

Walid retourna en urgence en Erebor pour venir en aide à son clan. La guerre avait été déclarée par Faërie envers son peuple. Il ne l’approuvait pas,  se souvenant des rapines qui l’ont tant dégoutée dans sa jeunesse. Pour lui, il s’agissait d’une erreur. Evidemment, il soutiendrait toujours Erebor et particulièrement son clan quoi qu’il arrive et c’est pour cette raison qu’il les aida à reconstruire les vallées funéraires, tel était leur rôle. D’un autre côté, s’attaquer  aux nécropoles de son peuple était une insulte impardonnable et effectivement, il ne pardonnerait pas ceux qui avaient osé faire ça. Cependant, il ne deviendrait pas comme son oncle, il ne deviendrait pas Soliman, la vengeance n’était pas la solution.

« la symbolique du crocodile est la force, le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance, du protecteur du savoir, la patience, l’intelligence. Tout ce dont Walid eu besoin ce jour-là pour ne pas sombrer dans l’envie de vengeance, face à la cruauté des actes commis envers leurs nécropoles.   »


Avril/mai 1002 – Trame alternée

Lors de la trame alternée, la vie de Walid était complètement différente, une vie dont il ne s’était jamais éveillé et dont il ne gardait aucun souvenir. Dans cette vie-là, Il avait intégré la garde d’élite de Roc-Epine dont il défendait le territoire. L’instrument de musique qu’il n’abandonnait jamais dans sa vrai vie avait été détruit dans celle-ci et lui qui aimait tant chanter ne pouvait plus. Une maladie mal soigné lui avait fait perdre certaines capacités de sa voix, elle était brisé et ne pouvait plus chanter correctement. Il perdit peu à peu sa passion, dégoûté. L’épée qu’il portait sur lui remplaçait aujourd’hui ce qu’il avait perdu, ce qui lui était le plus précieux.

« Dans la trame alterné, Une épée avait été placé sur un vieux tatouage pour le cacher : celui des notes de musiques. Il a réalisé ce geste dans le but d’oublier ce passé. »


Août/septembre 1002 – Le goût amer des secrets

Les mages du continent étaient affectés par une maladie, touchant ceux de la Cour des Miracles. Walid ne détestait pas les mages, bien au contraire, bon nombre de ses amis de la guilde avaient été touchés et il s’inquiétait pour leur sort. C’est pourquoi il s’était porté volontaire pour les aider, il reçut alors des instructions pour escorter un convoi de réfugiés vers Roc-Epine. Walid ne montrait pas cette part de lui au grand jour, mais il ne supportait pas de voir des êtres humains souffrir. Il partit de Vivedune, arrivant alors que le convoi était déjà en route. C’est en voyant l’un des mages qu’il aperçut son premier amour. Melbren. Il ne savait comment réagir, d’un côté il était terrorisé à l’idée qu’il puisse mourir, réalisant par la même occasion que les sentiments qu'il éprouvait pour lui ne s’étaient pas dissipés au fils du temps. D’un autre côté, il ne lui avait pas dit qu’il était un mage et cela lui faisait encore plus mal. Mal que son ami ne lui ait pas assez fait confiance pour le lui avouer. Walid l’aurait accepté, ses sentiments n’auraient nullement changé mais il n’avait pas eu la chance de pouvoir lui prouver. On ne la lui avait pas offerte. Il quitta Roc-Epine lorsque le remède fut fabriqué et distribué, sans parler à Melbren, ne sachant pas comment réagir, bien qu’heureux de le savoir en vie. Il alla à Lorgol faire son rapport au Conseil des Ombres.

« Un serpent se faufile sur ses côtes, prêt à mordre son cœur. Le mensonge et la trahison peuvent venir de n’importe qui, ils nous guettent à chaque instant, sans que l’on puisse s’y attendre. »


27 novembre 1002 – L’évolution reprend son cours


Walid assista à la libération de la chasse, ce dernier étant resté à Lorgol pour réfléchir sur les récents évènements. La disparition de la Rose Ecarlate symbolisait une bonne nouvelle pour lui, une chance pour rendre à Erebor sa grandeur d’antan, de retrouver les sciences perdus que la Rose jugeait dangereuses. Walid trouvait le domaine des sciences et de la magie aussi intéressants l'une que l'autre et il ne supportait pas l'idée qu'on puisse les bridés. Il n'avait pas toujours le temps de lire des livres, mais il ne manquait pas de le faire lorsque par miracle, il arrivait à en trouver. La rose empêchait l'évolution des sociétés par leurs actes, sans même leur laisser la chance d'en faire bon usage. Malgré cela, la Chasse sauvage restait un problème : elle était dangereuse et il fallait y mettre fin

« Un livre, symbole du savoir. L’espoir qu’Erebor retrouvera sa grandeur à travers son savoir qui lui a été volé.   »


   

   
La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
   • Le danger.  La peur. L’horreur. Voilà ce que représente la Chasse Sauvage pour Walid. Si la disparition de la Rose symbolise  pour lui une chance, son pendant négatif ne l’est pas pour autant. Il espère un monde sans la rose et sans la chasse, un monde où les magies et les savoirs perdus retrouveraient leurs places.

   Une trêve hivernale a été déclarée entre Ibélène et Faërie. Comment ton personnage voit-il la guerre entre les deux empires ?
   • La guerre sème la mort et la terreur. Tout le monde en ressort changé, mais personne n’en est gagnant. Il ne s’agit pas d’une solution, loin de là. Dès l’instant où une guerre est déclarée, un cercle vicieux ne pouvant être traité que par l’anéantissement d’un des partis s’installe : le sang coulé demande justice et la haine entre les peuples s’installe. La mort entraîne vengeance, et la vengeance mène à d’autres vengeances. Croire en une paix éternelle reste tout de même naïf, simplement car le monde n’est ni blanc ni noir. C’est pour cette raison que Walid n’approuve pas la guerre, mais que  cette trêve hivernale ne persistera pas. Le premier sang a déjà été coulé.

   Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
   • La ville aux Milles Tours représente pour Walid la liberté, un lieu où cohabite la diversité. Bien entendu, Lorgol ne vaut pas le roc et le sable d’Erebor. Cela fait des années qu’il vient à Lorgol et jamais il n’a eu de problème, hormis lors du Carnaval des Miracles.



   


   


   
Dans la vie, je m'appelle Lucas et j'ai 20 ans. J'ai découvert le forum via Arnaud Martel et voici ce que j'en pense : OMGGGGG  :**:  JE KIFF.
   

   


   

   
Récapitulatif

   
Walid Khamsin

   
Mise à jour des registres et bottins

   


   
♦️ Walid Khamsin
   ♦️ Compte principal : Oui
   ♦️ Hiérarchie : Cour des Miracles / Espion
 

   


Dernière édition par Walid Khamsin le Lun 26 Fév - 14:49, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 4:08


   
Walid Khamsin & Shéhérazade Khamsin

   
Couronnement imprévu

   
14 février

   


   
12 février

Une lettre fraîchement ouverte trônait sur la table principale, dépouillé de son contenu. L’intérieur renfermait un message à l’écriture masculine, aux lettres plus fermes, plus rudimentaire. Le jeune homme attachait beaucoup d’importance à ce genres de détails, tout d’abord car l’écriture pouvait de temps à autre refléter le caractère de son auteur. Lorsqu’il ne connaissait pas le visage de celui-ci, il venait à l’imaginer. Un homme ? Une femme ? Brun ? Blond ? Des détails bien sûr sans importance pour bon nombre de personnes, mais cela attisait sa curiosité. Le détail qu’il portait à la calligraphie pouvait d’ailleurs même être utile à la Cour des Miracles, la découverte de faux messages et d’imitations d’écritures pouvait parfois révéler certaines informations et même éviter à certains espions de tomber dans des pièges inutiles. Mais le message qu’il avait reçu ce matin n’avait rien à voir avec la guilde, oh non. Il provenait d’Erebor, duché du Sable et du Roc. Son frère, Sinbad,  lui demandait de l’accompagner au couronnement et de le retrouver à Vivedune.
C’est donc avec hâte qu’il prépara ses affaires pour les voyages à venir. Depuis Lorgol, il allait partir en direction de Vivedune puis de ce même point, il partirait pour Ibelin. C’était l’occasion pour Walid de retrouver son clan et récupérer des informations pour le compte de la guilde.

Il évita de trop se surcharger, ne prenant que le strict minimum. Quelques vêtements, de l’argent, de l’eau, à manger et son invitation au couronnement. Un seul grand sac suffisait amplement, il avait toujours l’occasion d’acheter ce qu’il lui manquait en ville, un peu avant son autre départ. Il avait prévu de partir deux jours plus tard

14 février, fin d’après-midi.

La chaleur du désert, il était chez lui. Le sable l’avait manqué, ce sable si fin et exceptionnel en ce monde, trouvable uniquement en Erebor. Les courbes de la cité se profilaient au loin, tel un mirage. Il avait demandé à un mages des portails de la Cour de l'y envoyer gratuitement : il avait une dette envers lui, une dette maintenant remboursé. Walid était fatigué, il avait eu du mal à dormir ces deux derniers jours, pressé de retrouver son clan. Il avait eu certains détails à régler en Lorgol avant son départ, c'est la raison pour laquelle il n'était pas parti plus tôt.

Il remarqua le comportement étrange de certains habitants alors qu’il venait de passer les portes de la ville. Ils semblaient fêter un évènement, la ville était animée. Y avait-il un rapport avec le regroupement pour le couronnement ? Walid n’en savait rien et il n’avait pas la volonté d’en apprendre davantage pour le moment. Il pourrait toujours demander à son frère lorsqu’il le verrait. Il se mit alors en quête de chercher son clan. L’agitation en ville l’agaçait un peu, s’il n’avait pas plusieurs heures de sommeils à rattraper, il aurait demandé au premier inconnu à croiser son chemin. Il les trouva assez rapidement et ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Malgré la fatigue, sa famille était précieuse pour lui. Il s’approcha d’une de ses sœurs qu’il aperçut au loin.

« Waïba ! »


L’intéressée se retourna, riant en voyant son visage. Un rire qu’adorait le jeune homme. Un rire bienveillant.

« Tu as triste mine, mon frère. Que fais-tu là ?

Walid ne comprenait pas cette question. Sinbad ne l’avait pas prévenu de sa venue ? Ce n’était pourtant pas le genre d’information qu’il oubliait d’annoncer à son clan

« Eh bien, tu n’es pas au courant ? Je viens me joindre à vous au couronnement en Valkyon.


Waïba secoua la tête en signe de négation, puis sourit.

« Je voulais dire, pourquoi n’es-tu pas avec tous les autres ? N’es-tu pas au courant ? Shéhérazade, elle sort du harem. Notre cousine va devenir sultane d’Erebor, Walid. Va, va la retrouver. Je sais que tu attends ce jour depuis des années. »

L’esprit de Walid s’éveilla à l’entente de ses mots. Brusquement, il rebroussa chemin en direction du palais, animé par la seule envie de voir sa cousine qui l’avait tant manqué. Il se dirigea vers la foule pour assister au couronnement. Il en oublia la fatigue, n’hésitant pas à écarter les gens qui lui bloquaient le passage afin de se frayer une voie, jusqu’à se retrouver au premier rang, aux premières loges, subjugué par la vue qui s'offrait à lui.

   


Dernière édition par Walid Khamsin le Lun 26 Fév - 14:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 4:10

Bienvenue ici :**:

Hâte de voir ta fiche, courage pour ça :pompom:

Amuse-toi bien parmi nous :haww:



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 4:12

Bienvenue à toi! Bon courage pour ta fiche et amuse-toi bien chez nous :keur:





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 4:13

Va mourir.
:stare:




Bienvenue ici, Walid ! Tu fais vraiment un excellent choix de scénario, tu fais beaucoup d'heureux :**: J'ai hâte de découvrir ce que tu feras de ce personnage et j'ai confiance que tu navigueras sur Arven comme un poisson dans l'eau !


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Walid Khamsin  1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 4:38

Bienvenue ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois
Gauthier Coeurbois

Messages : 1185
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 7:41

Han ce scénario tellement fab :god: Bienvenue ici ! :fan: :roule:



#5E0021
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 8:32

Bienvenue :**:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 8:36

Un Walid :**:
Bienvenue par ici ! Bon courage pour ta fiche :bounce:


Walid Khamsin  YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Shéhérazade d'Erebor
Shéhérazade d'Erebor

Messages : 137
J'ai : 29 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 12:36

Bienvenue très officiellement, Walid ! :fan:

Tu as choisi un merveilleux scénario. :haww:
N'hésite pas à demander un parrain dans la section dédiée, il pourra t'aider à bien intégrer Walid à l'univers ! La section Demandes et Questions est également entièrement à ta disposition. :siwi:
Ma boîte MP t'est toute ouverte en cas de question sur le scénario ! (Il vaut mieux me contacter sur le compte de Mélusine de Sylvamir, mon personnage principal. :oops:)
Tu as un mois pour terminer ta fiche. :superman:

J'ai très hâte de te voir arriver en jeu. :cute:



Walid Khamsin  TitreSheherazade1

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 12:56

Bienvenue par ici! :coeur:


Walid Khamsin  1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 13:13

Bienvenue officiellement parmi nous, Walid :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 13:31

Merci à vous tous pour l'accueil ! :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 13:46

Bienvenue ici :hey:

Bon choix de scenarii :siwi:

Bon courage pour ta fiche :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptySam 27 Jan - 16:06

Bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche :leche:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 28 Jan - 9:12

Oh Walid ! :vv:
Bienvenue à la Cour des Miracles ! :gnut: Bon courage pour ta fiche ! :hey:


Walid Khamsin  TitreTyr1
Walid Khamsin  QTGsqxW0_o
Walid Khamsin  CoffreChef
Walid Khamsin  LabyrintheCuriosite
Walid Khamsin  LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 28 Jan - 11:11

Bienvenue et courage pour ta fiche ! :coeur:

(j'ai 'Eve' en tête :facepalm: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 28 Jan - 15:06

Bonjour, bienvenue :eheh:

Je te souhaite bon courage pour ta fiche :joie:
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin
Shahryar Khamsin

Messages : 419
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 28 Jan - 15:27

Oui mon cousin :vv:

Bienvenue ici Walid, excellent choix de scenario :siwi: Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien parmi nous :haww:








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 28 Jan - 15:33

Merci encore une fois à vous tous ! :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 28 Jan - 17:11

Bienvenue parmi nous ^^
bonne continuation pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyDim 4 Fév - 11:08

Coucou Walid !
Je viens aux nouvelles, comment ça se passe ? :cute:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyLun 5 Fév - 17:58

Je prend un peu de temps mais ça avance :mdr:
Merci encore :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyLun 12 Fév - 1:52

Et me revoilà, cher Walid :siwi:
Est-ce que tout va bien, as-tu besoin d'aide ? N'hésite pas à poster en Demandes et Questions en cas de besoin ! → https://arven.forumactif.org/f27-demandes-questions










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  EmptyMar 13 Fév - 10:16

Bienvenue parmi nous :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Walid Khamsin    Walid Khamsin  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Walid Khamsin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: