AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Partagez
 

 Ghalib le Marchand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMer 31 Jan - 23:18



Lama présente

Ghalib
Le Marchand

Adam Croasdell

« J'ai 2 pieds, 6 jambes, 8 bras, 2 têtes et un œil, qui suis-je ? 
Un Menteur.»

Excellente mémoire des chiffres - Poli - Toujours souriant - Curieux - Superstitieux - Égoïste - Expressif - Sarcastique - Extravagant - Nomade - Matérialiste - Sensible au charme féminin- Instruit - Menteur - Enclin à sauver sa peau - Méfiant - Fume la pipe - Avide de connaissances - Déteste tuer et la vue du sang en générale



©️️ Lama
Ghalib transporte avec lui certain de ses livres préférés, notamment Les Contes et Légendes d'Arven qu'il a depuis petit. Il a, parmi ses nombreuses amulettes factices et pommades placebo, des produits alchimiques parfaitement efficaces qu'il garde généralement pour son usage personnel. De nature extrêmement superstitieuse il ne manque pas de prier et de faire des offrandes dès qu'il en a l'occasion.



©️️ Lama
Âge : 27 ans
Date et lieu de naissance : En l'an 976, quelque part au milieu du désert d'Erebor  
Statut/profession : Marchand ambulant
Allégeance :La Cour des Miracles
Dieux tutélaires : Joseï, Isil La voleuse, Sedna La Racoleuse
Groupe principal : Les gardiens de la tradition
Groupes secondaires :  Peuple  / Mages  / Cour des Miracles  



*
Dans son dernier souffle, le soleil embrase la terre. Le sable se mu en flamme. Le ciel se teinte de sang. Les ombres des caravanes et des chameaux s’allongent rappelant des créatures d’un autre temps. En trois battements de cœur le spectacle rougeoyant laisse place au ciel noir et scintillant d’Erebor, la troupe s’arrête et bientôt le feu des hommes remplacent celui des Dieux.

Une clairière de caravane se forme autour du feu, le rire des femmes raisonnent tandis qu’elles préparent le repas. Elles rient, elle sermonnent, elles surveillent. Elles se moquent des hommes qui se disputent sur leurs partie de dés. Ils crient et gesticulent, font mines de partir sans se levés, rient et font une autre partie. Les enfants courent, exécutent les dernières corvées du camps avant de se rué derrière les grandes bâches des chariots pour jouer, loin du regards inquisiteur de leurs mères.

Les petits de moins de six ans sont laissés boudeurs sous les jupons de leur mère, seul la Bande, comme ils aiment à se faire appeler, peut jouer en dehors du cercle protecteur des caravanes.
Ghalib court avec le reste mais il entend quelques claquements de langue, il se retourne et c’est le Papy Jahid qui l’appelle. Il hésite, ses amis ne l’attendent pas le moins du monde, ils glissent sous les chariots et disparaissent. La mine renfrognée, Ghalib s’avance vers le vieil homme s’attendant à recevoir une sévère remontrance pour une des broutilles dont il était responsable. Après tout, il ne pouvait pas savoir que le cactus qu’il avait mis dans le pantalon du gros Labib allait lui filer des hémorroïdes.

« Eh mon p’tit. » Le sourire du Papy Jahid lui tordait la bouche et fermait un œil, tant bien que cela ressemblait d’avantage à une grimace. « Tu sais pourquoi je gagne toujours aux dés ? »
L’enfant secoua naïvement la tête.
« Je vais te montrer coco mais jure moi sur Joseï que tu l’dira à aucun autre clampin. »
Ghalib se tordit les mains, mal à l’aise.
« Papy on jure pas sur les Dieux, ça file le mauvais œil. »
Jahid passa sa langue sur les lèvres un instant, lui donnant un air de pirate comme dans les dessins de son livre Les Contes et Légendes d’Arven.
« C’est bien gamin. »
Pour la première fois Ghalib fut introduit au grand art de la tromperie et des dés truqués.
**
Les jours passent et se ressemblent, les femmes rient, les hommes jouent, les enfants grandissent.
« Ghalib tu viens ? » lui criait Aisha.
Mais le garçon ne fit qu’un vague geste de la main, lui indiquant clairement de décamper. Il allait sur ses treize ans maintenant, il était presque un homme. Les jeux à l’arrière des chariots de la Bande ne l’intéressait guerre bien que quelques années plutôt il y voyait un grand prestige. Le vieux lui avait appris à lire et à écrire mieux que personne dans la caravane et surtout il préférait s’entraîner avec Papy Jahid à piper les dés et mettre en pratique ses petites pièces artisanales.
Mais Aisha ne se démonta pas pour autant.
« Les garçons sont entrain de faire n’importe quoi! »
Ghalib leva les yeux de son petit dés en os. Il soupira en espérant qu’il ne se fera pas accuser dans le lot de la bêtise des autres.
A coup de coude il se fraya un chemin dans le cercle que formait les enfant autour du serpent. Ils jouaient à Touche le serpent avec le bâton. Ghalib eu un mouvement de recul, il détestait les serpents, des animaux de la pire espèce. Leurs corps longs, filiformes et froids, leurs langues fendues ressortissant à la moindre secousse lui donnait la nausée.  C’était une petite vipère à cornes, commune dans le désert, venimeuse mais sans danger mortel. La pauvre bête se tortillait dans tout les sens en tentant de se défendre. Mais le bâton était trop long, et ses crocs pourtant redoutable dans son monde était risible face à ces géants. Ghalib se retournait déjà en haussant les épaules, assénant une calotte à la jeune Aisha pour l’avoir dérangé pour si peu.
Alors elle le vit, elle sût, et ce bien avant lui, qui il était.
Elle cria de toute ses forces.
Mû par un appel qui lui tordit les tripes, Ghalib repoussa les gamins, faisant chuter Youssef sur son séant. Ghalib se saisit de la vipère qui s’enroula confortablement autour de sa main, comme si cette place avait toujours été la sienne. Ils se regardèrent nez à nez avec un étrange sentiment de plénitude, sans que le jeune homme ne fasse attention ni à la texture froide de ses écailles, ni à sa langue fendue qui sondait l’espace devant elle. Youssef ne tarda pas à se lever, furieux. Il brisa l’étrange sentiment par son poing dans la figure de Ghalib.
Si il avait quelque années de plus que Youssef, il avait surtout une tête et quelque muscle en moins.
Il se releva avec peine, la vipère sifflante encore dans la main. Il n’avait pas la moindre envie de se battre contre le petit guerrier en herbe mais il n’avait pas non plus envie que les autres enfants La mettent en pièce. Youssef s’approchait déjà, le poing dans la main lorsque qu’une petite flamme jailli du sable. Inopinée, fine et vacillante, elle semblait chaque fois vouloir s’éteindre. Mais elle resta ainsi pendant quelque seconde, interrompant net le combat entre les deux garçons. Ce n’était pas la première fois que Ghalib parvenait à mettre le feu, mais jamais personne ne l’avait vu. Puis la petite flammèche disparu aussi bizarrement qu’elle était apparu, laissant le garçon tétanisé par l’appréhension.
Un bref moment de flottement parcouru la Bande. Puis chacun se mit à hurler en courant vers les adultes, un mage, un mage dans la caravane.
Le soir même, Galib était assis sur un vieux panier, il regardait ses parents se disputer pour la première fois. A la lueur du feu des lanternes, Ghalib gravait leurs visages dans sa mémoires. La peau de son père était ridée et brûler par le soleil, ses yeux noirs et perçant étaient surmontés de lourds sourcil brun qui lui donnait l’air toujours préoccupé. Sa mère était grande et élancé, sur sa peau se détachait ses cheveux brun tressé, elle avait les yeux vert sombre et insondable. Elle n’était pas comme les autres femmes, elle venait du Roc et il était bien difficile d’impressionner ce genre de femme. Alors sous les gesticulations de son père, elle ne cilla même pas.
« Il ira, c’est moi qui te le dis, je ne te le demande pas. »
Son père serra les lèvres si fort que Ghalib cru qu’il allait la frapper. Puis d’un coup il s’affaissa comme une poupée de chiffon.
La mère s’approcha de son fils, elle le prit dans ses bras, fort, elle l’imprima dans sa peau. Elle savait qu’elle ne le reverrait jamais plus.

***

La tête posée sur ses mains, les coudes largement évasés sur sa petite table d’étude. Ghalib regardait Zeynep dans les yeux comme on regarde son reflet dans le miroir. Il avait bravé son dégoût pour les serpents, tant bien que la longue silhouette fine de la vipère lui paraissait presque admirable. Les petites corne dressé qui lui faisait office de sourcil lui donnait un côté comique, et ses écailles couleurs sable lui rappelait les dunes d’Erebor.
Voilà deux ans qu’il ne foulait plus les plateaux arides et infinis, il ne voyageait plus allègrement à bord de la caravane, il ne pipait plus les dés avec Papy Jahid, qu’il ne riait plus avec la Bande. Tout ça lui apparaissait comme un rêve, comme si il avait vécu toute sa vie à l’Académie.

Il s’était d’abord sentit à sa place à l’Académie. Toutes ces connaissances à portée de main lui donnait l’eau à la bouche, il avait découvert avec ravissement le nombre de jeunes gens à ses côtés, ses petits appartements faisait deux pas sur quatre mais lui paraissait, à lui l’enfant du voyage, un merveilleux espaces à lui tout seul. Puis au fil des jours il se rendit compte que ses camarades étaient bien plus éduqués et instruits que lui. Ghalib du essuyer quelques moqueries avant de comprendre qu’il se comportait comme un rustre. Il adapta sa manière de parler et ses attitudes, toute fois malgré ses courbettes les élèves l’évitaient. Ils étaient loin d’être tous méchants avec lui mais il faut dire que le familier d’un mage reflète souvent sa personnalité profonde, alors Zeynep la vipère ne faisait pas bonne figure sur ses épaules.
Le grand air lui manquait, sa chambre ressemblait de plus en plus à une prison et les bancs des classes lui filaient des fourmis au fesses.
Seules les connaissances illimitées contenues dans ces murs le retenait encore. Comment renoncer à un tel privilège ? Ghalib du tout de même se frotter au système d’enseignement de l’Académie. Les longs sermons, les fesses vissés à une chaise, les programmes rigoureux qui oblige les élèves à étudier un thème donné. Il n’était pas familier ni particulièrement friand de ce type d’enseignement.
Ses professeurs étaient perplexes à son sujet. Le jeune Erebien était tantôt brillant, tantôt mauvais, tantôt absent. Il traînait généralement dans la bibliothèque, où il pouvait lire pendant des heures, parfois il tombait sur un ouvrage conseillé par ses professeurs et validait sa matière sans grandes difficultés parfois il refusait catégoriquement de s’y intéresser avant de changer d’avis le mois suivant.
Le cursus d’alchimie qu’il avait choisis le passionnait réellement mais il avait tant de mal à rester en place que les heures lui semblait se transformer en années. La soif d’aventure le démangeait littéralement. Ghalib ingurgitait un nombre impressionnant de connaissance mais dès que le temps lui permettait il s’attelait à l’exploration de Lorgol.

****

La Ville Haute, fut certes instructive mais rapide à visiter, les plaisirs qu’on y trouvait étaient hors de portée de la bourses académique de Ghalib. Rapidement le jeune homme tourna son regard vers la Ville Basse.
La partie brumeuse de Lorgol était un enchevêtrement de canaux donnant directement sur l’océan. Les rues étroites ne permettaient que le déplacement de fine péniche, Ghalib se perdit plus d’une fois avant de prendre ses marques. Les prix étaient bien plus raisonnables que dans la Ville Haute mais force était de constaté qu’avec les maigres fond qu’il avait emporté avec lui d’Erebor, même la plus crasseuse fille de joie ne l’accepterait pas dans sa couche.
Pendant un mois Ghalib revint régulièrement à la Ville Basse, chaque fois il s’asseyait dans une taverne ou une auberge, il traînait sur les places marchandes, aux abords des bordels et près du port. Le jeune mage se faisait discret, il avait troqué ses vêtements de l’Académie pour une tenue passe-partout, il écoutait attentivement les conversations, les murmures et les ragots. Il apprit bien plus sur la réalité de son monde que dans tout les livres qu’il avait pu lire. Peu à peu, il compris que la loi n’était plus qu’un mirage ne visant qu’à rassurer les pigeons qui s’aventurait ici.
La ville était sous le contrôle d’une puissante guilde qu’ils nommaient la Cour des Miracles. Ghalib s’amusa de se nom, avant de comprendre, au fur et à mesure de son espionnage, que la guilde avait main mise sur toute la Ville Basse.
Lorsque le jeune homme fut fin prêt, il entreprit un petit manège fort dangereux. Il allait de taverne en taverne pour récolter quelques fleurons grâce à des parties de dés. Parfois il s’arrangeait pour perdre sa mise, il prenait un air dévasté et rageur caractéristique du mauvais joueur. Puis grâce à un moment d’inattention chez ses adversaire il échangeait discrètement les dés, et là comme par magie, il rempochait le double de la mise. Dès qu’il trouvait un personnage à l’air suspect, il quittait la scène sans demander son reste. Il avait la ferme intention d’éviter le conflit avec la guilde des voleurs.
Cette technique fit ses preuves quelque temps.
Mais bientôt plus personnes ne voulait jouer contre Ghalib le Chanceux. Grâce à ses petites économies le jeune homme se lança alors dans une autre affaire, qui lui paraissait bien plus sûr.

*****

Aux heures d’études, il entrait dans le laboratoire la tête haute, fier et sévère. Zeynep qui traînait généralement dans sa manche remontait le long de son bras et venait se nicher autour de son cou pour ne pas le gêné.
Avec application, le jeune homme ouvrait ses livres et fabriquait, potions, baumes et poudres.Tant bien que les professeurs hochait gravement la tête devant son sérieux et sa persévérance dans ses devoirs. Puis lorsque l’heure du dîner sonnait il allait se restaurer rapidement, et dès lors qu’il recevait des laitages dans des petits pots de verres il ne manquait pas d’en faire collection dans ses poches.
Les soir venu dans sa chambre, Ghalib peignait avec application les petits pots remplient de préparation alchimique. Puis il prenait la route de Lorgol, direction la Ville Basse qu’il connaissait à présent comme sa poche.
Alors dans les rues, sur les petites places, il se faisait passer pour un jeune académicien qui cherchait à se faire un peu d’argent, en toute honnêteté et dans le respect du genre humain… Les bienfaits de l’alchimie à bas prix ! Pour tout ceux qui cherchait une onguent pour le mal de dos, un doux anesthésiant pour leurs courbatures, un peu de drogue à se mettre sous la dent…
La drogue marchait bien, les onguents aussi, ses clients se renouvelaient sans cesse allant parfois jusqu’à flatter les bienfaits du produit.
Ghalib récoltait patiemment l’argent, et continuait d’éviter soigneusement tout ressortissant de la Cour des Miracles, ainsi que potentiel Mage ou personne instruite. Il serait bête de perdre son commerce juste parce qu’un illuminé remarquerait que ces onguents, drogues et autres breuvages, ne sont en faites que de vulgaire placebo, principalement fait de graisses parfumés et d’orties.

******

A la sortie de l’Académie, diplôme en main. Ghalib était perdu.
L’Académie lui avait bien proposé des postes où un alchimiste serait utile. Mais passer le reste de ses jours à fabriquer des potions contre les rhumatismes d’une bonne femme en ville lui filait la nausée.
Seul, le diplôme chiffonné dans la main son maigre sac sur l’épaule, il déambulait dans les rues de la Ville Basse. Sa petite affaires de placebo tombait à l’eau sans l’Académie, ses petites manigances dans les tavernes étaient caduques… Il avait envie de grand air, de voyage, il voulait sentir l’odeur des chevaux porté par le vent et du bruit des braises qu’on éteint avec de la terre au levés du camps.
Zeynep siffla soudain et Ghalib se retourna vivement, sa petit dague dans la main. Là, dans l’ombre du porche d’une vielle maison se tenait une ombre.

Un homme qu’il avait souvent pris grand soin d’éviter le regardait, cette fois l’inconnu ne s’effaça pas dans la pénombre, il sentait son regard sur lui comme une lourde invitation.
Ghalib s’approcha timidement.
« Tu sais qui je suis petit ? »
Le jeune homme déglutit pensant que l’heure de payer pour ses petites arnaques avait sonné.
L’homme était bien plus grand que lui, il avait cette assurance de la force tranquille qui vous met extrêmement mal à l’aise.
Ghalib hocha la tête avec lenteur, ne sachant pas vraiment si il devait se carapater et prier les dieux pour que cet homme ait de l’asthme et ne puisse le poursuivre. Mais un Maître des Ombre était probablement au dessus de ce genre de soucis.
Ils marchèrent à travers la ville, apparemment sans but. Toutefois, l’homme marchait vite et Ghalib donnait l’impression de sautiller à côté de lui pour se maintenir à sa hauteur. Il parlait d’une voix basse et posée, comme lors d’une conversation banale.
« Ne pense pas que tu es passé inaperçu. » Commença-t-il en regardant droit devant lui. « Nous t’avons observé, longtemps, on s’est documenté sur ta petite personne. Et tu as passé plusieurs test à ton insu. »
Le jeune mage l’écoutait, abasourdi. Il n’avait jamais cru un seul instant qu’en tentant d’éviter la guilde, il leurs taperait dans l’œil.
« Tu es prudent mais ambitieux, ingénieux et éduqué comme l’atteste ce pauvre diplôme que tu maltraite. Tu es un escroc et un arnaqueur de la pire espèce, un bon marchand en somme. »
Sans vraiment qu’il ne sache comment, les hommes se retrouvèrent face à une longue allée pavée dont émanait une incroyable puissance magique.
« Alors Ghalib le Marchand, que dirais-tu de rejoindre la Cour des Miracles ? »

*******

Le doux cahotement de la route, les pas lourds et régulier de Raja, la brise fraîche de la plaine, cette exquise sensation de voyage berçait la rêverie de Ghalib. Il se souvenait lorsque des années de cela il avait acheté le cheval et le précieux chariot. Des mois et des mois d’économie pour enfin pouvoir ce payer cette merveille. Une structure en bois avec possibilité d’ouverture sur le côté, un intérieur chaud aménager pour les longs voyages, un formidable espace de stockage ainsi qu’un vernis ignifugé appliqué aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, aussi cher qu’utile pour un alchimiste. Le chariot était tiré par le puissant Raja, qui était aussi solide que placide. Un cheval de trait, gris pommelé certes lent mais résistant. L’apanage de tout bon marchand ambulant qui se respecte.
Ghalib se dirigeait vers Lorgol après avoir emprunter des routes familières, il rentrait faire son rapport à la Cour des Miracles et salivait à l’idée d’un repas chaud en bonne compagnie. Et seulement alors, après quelque jours de repos, il descendra au port et s’entretiendrait avec les pirates. Ils étaient son fournisseurs principal, il leur rachetait tout ce qu’il y avait de la valeur et partait le revendre sur les routes. Mais il ne se contentait pas des pirates de l’Archipel, il allait de duchés en duchés pour trouvés des nouvelles marchandises à colporter souvent au prix fort. Et pour certain client, il allait jusqu’à Sombreciel pour y prendre ce qu’on y faisait de mieux afin de pouvoir en faire profiter Arven tout entier. Après tout Ghalib le Marchand était réputés pour l’exotisme de ses marchandises.
Toutes les désagréments du voyage lui apparaissait comme son luxe à lui, il laissa ses rêves être portés par le vent, par delà les frontières.
Ainsi va la vie à bord du Miraculeux.

L'intrigue 2.3
Dans cette réalité Ghalib n’a jamais eu d’aptitude pour la magie, il ne mettra jamais les pieds à l’Académie. Il restera auprès de sa famille, il apprendra le métier de négociant et prendra pour femme Aisha, il tiendra la main de Papy Jahid et l’accompagnera dans ses dernier instants et ses enfants grandiront en se vantant de pouvoir jouer en dehors du cercle des chariots. Ghalib aura un aperçu de la vie tel qu’elle lui était destiné.
Au réveil Ghalib est seul sur la route, son feu de camp depuis longtemps éteint. Il pleura longtemps sur tout ces instants qu’il aurait pu vivre, sur toutes ces choses qu’il a laissé derrière lui. Mais au matin, le Miraculeux avait repris la route, de son lourd et régulier.




La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
Mauvaise augure ! Par tous les Dieux ! Les Hommes ont déclenché la colère des Dieux et le Destin s’abat sur nous tel l'épée de Damoclès. Lâchée dans la nature, elle sillonne le continent, tout comme lui. Il est terrifié à l'idée de la croisée sur sa route, tant bien que la sédentarisation le tenterait presque. Il s'imagine parfaitement la menace qu'elle représente car elle détruira tout sur son passage, mais des fleurons faciles, cela ne se refuse pas. "Amulettes, bijoux, pommades... Protégez vous brave gens des esprits d'outre-tombe !"

Une trêve hivernale a été déclarée entre Ibélène et Faërie. Comment ton personnage voit-il la guerre entre les deux empires ?
La guerre n'est pas bonne pour le commerce, Ghalib est parvenu à s'ajuster à ce monde et il n'est pas friand de grand changement. Pour lui les mentalités ne se soigneront jamais totalement, où bien cela bien après sa mort. Il est pour la paix, pour le vieux monde.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
C'est devenu sa nouvelle patrie, Lorgol l'a vu renaître. Ghalib aime la ville comme sa propre mère et chaque instant en son sein est un repos bien mérité.







Dans la vie, je m'appelle Marie et j'ai 19 ans. J'ai découvert le forum via un topsite obscure dont je n'ai plus le souvenir et voici ce que j'en pense : Je cherchais un forum comme celui-là, j'ai zyeuté d'autre forum avant de tomber sur Arven mais lorsque j'ai vu le nombre d'annexes, les récits, la géographie, le concept ... Je me suis dis que si je venais pas ici,
autant jetés mon pc par la fenêtre. Bravo à vous c'est un monde merveilleux que vous avez là !

Pour les inventés : Je ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Récapitulatif

Ghalib le Marchand

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Adam Croaswell
♦️ Compte principal : Oui


♦️ Magie : Eté/ Alchimie
♦️ Familier : Zeynep / Serpent cornue / Femelle
♦️ Hiérarchie :Cour des Miracles / Frère des Miracles




Dernière édition par Ghalib le Marchand le Ven 16 Fév - 10:25, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMer 31 Jan - 23:19


Teagan le Sustain & Ghalib le Marchand

Service après vente

14 Mars 1003




Les paysages d'Outrevent défilaient sous les roues du Miraculeux tandis que le soleil amorçait sa descente dans le ciel. Les longues plaines d'herbes et de rocs laissaient cheminer une route suffisamment large pour y faire passer côte à côte deux chariots. Mais Ghalib voyageait seul, seul à perte de vue.
Au fond du paysage se dessinait peu à peu la silhouette sombre d'une ville dressée sur une colline, balayé par les vents, Souffleciel portait bien son nom. 
Le mistral fit claquer la toile de son chariot, le marchand frissonna et s’emmitoufla plus encore dans sa couverture en peau de loup, il appréciait les paysages d’Outrevent mais le froid beaucoup moins. L’idée d’un lit sec et d’un repas chaud lui donnait envie de partir au galop, mais le pauvre Raja avait déjà de la bave au mords. Il méritait également un bon repos. Ghalib se frotta avidement les mains en voyant la ville approcher, il sentit Zeynep siffler joyeusement dans sa manche.
Il réfléchissait également à passer quelque jours à l’auberge afin de faire des profits, il installerait son bazar aux abords de la ville pour éviter la taxe du marché et il pourrait enfin vendre quelques vielles amulettes factices qu’il traînait depuis un peu trop longtemps dans les tiroirs. Ce type d’amulette magique et de repousse démon était plutôt populaire en Outrevent. Déjà ce matin il avait vendu un petit collier de verre en forme de fée censée d’ailleurs attirer ses dernières, il se félicitait de cette petite affaire rudement menée.
Ghalib passa les portes de la ville avec soulagement, saluant allègrement les gardes avec un sourire des plus chaleureux, tout aussi factice que ses marchandises. Il n’avait qu’une envie, se terrer au chaud dans une bonne auberge et goûter les spécialités du coin. Demain, il entreprendrait de gagner de l’argent, aujourd’hui il avait envie de le dépenser.
Le marchand choisit l’auberge avec soin, réputée et pas trop onéreuse. Après s’être assuré que ses biens et son cheval étaient entre de bonnes mains, il vint mettre les pieds sous la table. Ghalib paya une chambre d’avance et commanda un ragoût de d’agneau et une bière. Il entreprit alors de tendre l’oreille pour capter les dernières informations croustillantes.


Dernière édition par Ghalib le Marchand le Mer 14 Fév - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMer 31 Jan - 23:27

Bienvenue :**: :fan:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMer 31 Jan - 23:43

Bienvenue ! Bon courage pour la fiche ! :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMer 31 Jan - 23:44

Bienvenue parmi nous Ghalib :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 0:05

Bienvenue et courage pour ta fiche !

(je connais quelqu'un avec ce nom de famille, c'est fun xD)
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 4:26

Bienvenue par ici! :cute:



Ghalib le Marchand  TitreSifai1
Ghalib le Marchand  RandomDescartes
Ghalib le Marchand  LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 5:37

Bienvenue ! Courage pour ta fiche :pompom:



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois
Gauthier Coeurbois

Messages : 1185
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 6:04

Bienvenue :roule:



#5E0021
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 6:58

Bienvenue! Bon courage pour ta fiche et amuse-toi bien chez nous! :keur:





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 11:04

Bienvenue :leche:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 13:58

Bonjour, bienvenue :coeur:

Quelle citation :keu: *cherche* :hm:

Bon courage pour la fin de ta fiche et ton test RP !
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 15:46

Bienvenue officiellement ! :hey:
Très bon choix de groupe. :eheh:


Ghalib le Marchand  TitreTyr1
Ghalib le Marchand  QTGsqxW0_o
Ghalib le Marchand  CoffreChef
Ghalib le Marchand  LabyrintheCuriosite
Ghalib le Marchand  LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 18:11

Bienvenue par ici :bounce:


Ghalib le Marchand  YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyJeu 1 Fév - 21:12

Merci pour vos encouragements ! :fan:
Je mettrais la réponse à la citation quand j'aurais terminé ma fiche. :eheh:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyDim 4 Fév - 12:05

Coucou Ghalib ! :siwi:
J'en ai oublié de te souhaiter la bienvenue, avec le rush de la MàJ :argh:

Tu as donc un mois pour terminer ta fiche ! :pompom:
Je vois que tu es entre les mains de Tyr comme parrain, c'est parfait. :siwi:
Pense bien à nous tenir régulièrement informés de ton avancée. :joie:
La section Demandes et Questions est à ta disposition en cas de besoin !

Bon courage pour les formalités :superman:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyVen 9 Fév - 12:23

J'ai fini de compléter ma partie histoire, il ne me manque plus que l'RP test ! c:
Et j'ai complété la petite énigme pour ceux que ça a intrigué ! :diego:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyLun 12 Fév - 1:53

Coucou Ghalib !
Je reviens aux nouvelles, ça avance comme tu veux ? :cute:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMar 13 Fév - 10:16

Bienvenue parmi nous :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMar 13 Fév - 11:12

Merci !
Mon RP test devrait être posté sur ma fiche aujourd'hui ou demain. c:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyMer 14 Fév - 3:54

Diantre, je ne suis pas encore passé par ici ? :han:

Quelle honte :god:

Bienvenue chez nous Ghalib :**: Bon courage pour la fin de ta fiche et amuse toi bien sur Arven :haww:


Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyVen 16 Fév - 4:21

Coucou :hey:

Je m'occupe de ta fiche, accompagné de Mélusine et d'Alméïde ! :haww:


INFOS

– Il y a une faute dans le nom de famille de ta célébrité.

– La célébrité que tu as choisie a 41 ans ; ton personnage pourra avoir entre 36 ans et 46, pas moins. :sisi:

– Dans son caractère, certaines des informations ne relèvent pas de sa personnalité :
Citation :
- Excellente mémoire des chiffres
- Nomade
- Instruit
- Fume la pipe
- Déteste tuer
- Vue du sang

– En l'état, tu abordes trois thèmes dans ton anecdote. :hm: Il va te falloir en choisir un et le développer pour que ce soit pleinement anecdotique. :oui:
Attention, par contre, les livres sont peu accessibles aux classes basses : peu savent lire et ils coûtent cher.

– La date de naissance doit être complète. :argh:


HISTOIRE

– Avant tout, il te faudra faire une relecture pour éliminer une partie des fautes et des soucis de ponctuation. :oui:

– Attention, les caravanes sont à dos de chameaux ; il n'y a pas de chariots dans le désert. Les roues dans le sable rendrait les traversées compliquées. :sisi:

– Le terme "Papy" ne serait pas utilisé en Erebor. A la limite, regarde plutôt du côté de la langue arabe pour ce terme ? Ou bien grand-père ou aïeul. :hm:

"Après tout, il ne pouvait pas savoir que le cactus qu’il avait mis dans le pantalon du gros Labib allait lui filer des hémorroïdes." → Cette anecdote semble peu logique : l'enfant se serait rendu compte de la présence de ce corps étranger dans son pantalon avant de s'asseoir. :argh: Et il n'y a pas de cactus nains dans le désert, ce sont de gros cactus.

« Je vais te montrer coco mais jure moi sur Joseï que tu l’dira à aucun autre clampin. » → Les Erebiens sont des gens très dignes ; les gens du sable sont assez austères. La société erebienne obéit à des règles de conduite, de politesse, de bienséance très strictes. Pour exemple, ce genre de phrases serait largement plus entendu dans un bourg belliférien. :oui: De plus, le terme coco provient de notre culture, il ne serait pas utilisé en Arven.

– Le livre des Contes et Légendes : les Erebiens nomades, ceux du sable, n'ont pas accès aux livres et n'ont de toute façon aucun intérêt à en avoir puisqu'en grande majorité, ils ne savent ni lire, ni écrire. Il est plus probable que Ghalib se soit retrouvé en possession de ce type de livre en dehors d'Erebor. :hm:

– A 13 ans, Ghalib aura déjà commencé à apprendre le métier de la famille (ex : sculpture, travailler dans les mines, guerrier, orfèvrerie, charmeur de serpents, etc.) et n'aura pas le temps libre que tu sembles lui attribuer pour les jeux et l'entraînement avec son grand-père. A moins que l'entraînement soit en vue de devenir guerrier ? Dans ce cas-là, le grand-père n'est peut-être pas la personne la plus appropriée pour la tâche. A voir selon ce que tu avais en tête. :oui:
Aussi, dans ces tribus nomades, chacun doit participer à l'effort commun, qu'il soit jeune ou vieux. Il faut donc garder en tête que Jahid ne fait pas que jouer aux dés ou apprendre à son petit-fils l'art de la tromperie. :sisi: Les personnes âgées sont les gardiens de la tradition, elles transmettent les coutumes, les savoirs ; elles représentent la sagesse. Jahid ne semble pas forcément coller à l'idée. :hm: Et je doute qu'il ait été bien traité, s'il ne rentrait pas un minimum dans les rangs, s'il ne participait pas à la vie commune comme tous les autres membres de la tribu. Attention, donc, à l'image que Jahid véhicule. :argh:

– Nous avons un souci avec la présence de la magie chez Ghalib. De base, les mages ibéens sont très rares, encore plus en Erebor (et hors jeu, soumis à l'accord du staff). Compte tenu de son histoire et de sa profession, la magie ne semble pas être un apport primordial à ton personnage. :hm: Il te faudra donc revoir cet aspect de ton personnage, qui ne pourra pas en être doté. :/ Te focaliser sur certains aspects te permettra de ne pas trop t'éparpiller et de conserver un maximum de cohérence. :oui:
A la limite, pour expliquer sa présence à Lorgol et que tu n'aies pas tout à refaire, Ghalib peut tout de même être allé étudier à l'Académie un savoir. :hm: Chimie, par exemple, pourrait coller, vu le parcours en alchimie que tu souhaitais. :hm: Il s'agit d'un cursus de trois ans pour le premier cursus. Il pourrait même avoir fait une spécialisation, si tu le souhaites. A voir selon ce qui t'intéresserait !

"Ghalib du essuyer quelques moqueries avant de comprendre qu’il se comportait comme un rustre. Il adapta sa manière de parler et ses attitudes, toute fois malgré ses courbettes les élèves l’évitaient." → Vu les origines de Ghalib (Erebor, clan), ce comportement semble peu adapté. :hm: Réfère-toi à ce que j'ai dit plus haut à ce propos et à l'annexe d'Erebor, qui t'éclairera sûrement !

"Les longs sermons, les fesses vissés à une chaise, les programmes rigoureux […] parfois il refusait catégoriquement de s’y intéresser avant de changer d’avis le mois suivant." → C'est considéré comme une chance et un privilège d'être admis dans l'un des cursus de l'Académie. Si Ghalib n'est pas forcément motivé, pas spécialement présent aux cours, il risque fortement de ne pas garder sa place là-bas. Personne ne l'oblige à s'y trouver (que ce soit pour la magie ou le savoir), il faut donc que sa motivation se ressente dans son comportement. :sisi:

– Il n'y a pas de bourse allouée aux élèves de l'Académie puisque son enseignement est gratuit.

"La partie brumeuse de Lorgol" → Elle ne l'est pas tout le temps, attention, ce n'est pas une caractéristique figée.

"Les rues étroites ne permettaient que le déplacement de fine péniche" → Les canaux ne sont pas forcément fins, ça dépend des endroits. Et il s'agit de gondoles, non de péniches, attention. :oui:

"Le jeune mage se faisait discret, il avait troqué ses vêtements de l’Académie pour une tenue passe-partout" → Au cas où, il n'y a pas d'uniforme propre à l'Académie !

"Puis grâce à un moment d’inattention chez ses adversaire il échangeait discrètement les dés, et là comme par magie, il rempochait le double de la mise." → Attention, vu le jeune âge de Ghalib, qui se balade tout seul, il risque d'y perdre des plumes. Les tavernes sont remplies de tricheurs et de vieux de la vieille qui ne se feraient pas avoir comme ça par un blanc-bec et qui ne quitteraient pas les dés des yeux. S'il était découvert, il pourrait presque laisser la vie, et ce, assez mochement.

– Pourrais-tu placer des dates et des repères temporels dans ton histoire, stp ? On a tendance à se perdre un peu. :*_*:

– Concernant son trafic de petits pots, c'est impossible qu'il ne soit pas découvert rapidement. En marchant sur les plates-bandes de la Cour, il risque tout simplement la mort, car elle ne plaisante pas avec la concurrence. :argh: Ghalib ne pourrait pas éviter ses membres, comme tu le dis. Il se ferait remarquer très vite et il y aurait intervention à coup sûr.
Pour la drogue, cela n'entre pas dans ses compétences, c'est vraiment spécifique, comme préparation. :hm:

"Il serait bête de perdre son commerce juste parce qu’un illuminé remarquerait que ces onguents, drogues et autres breuvages, ne sont en faites que de vulgaire placebo, principalement fait de graisses parfumés et d’orties." → La supercherie serait découverte très vite, si ce sont des placebos ; son commerce illégal ne fleurirait pas vraiment. :hm:

"L’Académie lui avait bien proposé des postes où un alchimiste serait utile." → La mission de l'Académie n'est pas de fournir des emplois à ses diplômés ; ce sont à eux de s'activer. :sisi: A la limite, un professeur pourrait donner des recommandations, si besoin. :hm:  

"Seul, le diplôme chiffonné dans la main son maigre sac sur l’épaule, il déambulait dans les rues de la Ville Basse." → Comme dit plus haut, les cursus académiques sont pris au sérieux ; un diplômé prendrait soin du papier qui atteste de ses capacités et de son statut de mage ou savant, selon. :oui:

– Comme dit plus haut : si une personne de la Cour des Miracles avait vu son trafic, son compte aurait été réglé rapidement. :argh: L'homme dont tu parles, même s'il s'intéressait à un gamin qui essaie de marcher sur les plates-bandes de la Cour, il n'aurait pas attendu si longtemps. Il a sûrement d'autres tâches à accomplir que de roder dans l'ombre et de le suivre à chacun des passages de Ghalib dans la Ville Basse. Qui est vraiment grande, soit dit en passant. Lorgol équivait à Paris, sensiblement. Techniquement, il n'aurait pas eu à l'éviter tellement c'est grand + l'homme est un Enfant des Miracles, il y a peu de chance pour que Ghalib l'ait repéré. :hm:
Ensuite, intégrer la Cour des Miracles requiert de prendre part à des épreuves obligatoires, qui se déroulent à chaque équinoxe et qui rassemblent tous les autres aspirants. Il existe quelques exceptions, notamment ceux qui brillent par leur originalité et/ou compétences. Ghalib est un bon arnaqueur, mais ça ne lui aurait pas permis de se démarquer comme tu le décris (toujours avec l'idée qu'il marchait sur les plates-bandes de la Cour, quand même).

–  "Tu es un escroc et un arnaqueur de la pire espèce, un bon marchand en somme." → Les marchands ne sont pas connus pour être ce que tu dis, là. Il s'agit d'une profession respectable, encadrée par la Guide des Marchands. De plus, la Cour des Miracles possèdent des principes qu'elle applique et respecte. Les charlatans n'y ont pas leur place. Un bon voleur/espion/etc. doit tout de même être fiable, sous peine de ne pas être recruté. :sisi:

– Après ce passage, il manque pas mal d'informations sur ce qu'a vécu Ghalib après coup. :hm: Qu'at-il fait à la Cour des Miracles ? Espion, Voleur, Mendiant ? Notre conseil est de te tourner vers Espion, qui collerait bien avec son statut de marchand ambulant ; cela lui permettrait de faire ses petits trafics au passage. Aussi, cela bénéficierait autant à Ghalib qu'à la Cour. Cette dernière pourrait lui indiquer où se rendre, où espionner, quoi trafiquer, etc..

– Il y a de nombreuses cellules de la Cour en Arven qui permettent d'acheminer les rapports ; Ghalib n'est pas obligé de retourner à Lorgol à chaque fois pour ça. :oui:

– Les pirates ne viennent pas tous de l'Archipel, attention !

– Concernant les objets de valeur, les pirates ne revendraient pas ce type d'objets à Ghalib. Certaines boutiques, comme celle d'Atalante le Lointain, se chargent justement de faire les transactions pour la Cour. Marchand ambulant ne revêt pas le prestige pour, au vu des objets de moindre valeur qu'il vend. Il s'agirait d'items d'usage courant, principalement. Ces marchands font principalement des trajets définis et récurrents. Ils sont attendus dans les villages à certaines périodes de l'année. Des commandes leur sont passées pour les fois suivantes.
Pour ces raisons, il faudrait que Ghalib se cantonne à un périmètre géographique précis. En effet, Arven est grand comme l'Europe. Ghalib possède un chariot et un cheval, mais, dans l'absolu, tous les trajets que tu cites prennent des mois et des mois. Il va donc te falloir faire quelques choix ici. :hm:

– Du coup, vu le souci au niveau de l'âge de ta célébrité, il va falloir rajouter 10 ans à Ghalib, les remplir et nous les relater, selon. :oui:

– Pour l'intrigue 2.3, Ghalib s'est-il réveillé durant cette trame ? Si oui, à quel moment ? Ensuite, au 1er juin, a-t-il décidé de garder les souvenirs de cette trame ou non ?
Par la force des choses, il te faudra modifier la vie que tu as décrite, vu que Ghalib ne peut être mage. :oui:

– On ne trouve aucune information sur ce qu'il s'est passé dans sa vie jusqu'à l'époque actuelle. Il va falloir le rajouter. :oui: Notamment, tu ne mentionnes aucun des événements qui ont eu lieu en Arven depuis l'ouverture du forum. Pour t'aider à y voir plus clair, voici deux liens :
https://arven.forumactif.org/t1296-resumes-des-intrigues
https://arven.forumactif.org/t3056-i-resume-de-l-histoire-d-arven (dates importantes)
Parle-nous également de ce que Ghalib a vécu plus personnellement, histoire d'avoir un petite idée de sa vie. :haww: Surtout que les événements importants, plus globaux, l'ont peut-être influencée. :hm:

QUESTIONS

– Question 1 :
Cela ne vient pas des Dieux ; c'est su que la Chasse est sortie de l'Académie, que son apparition a un lien avec la Rose Ecarlate. Pas beaucoup plus, certes, mais tout de même. :oui:
Attention, Damoclès n'existe pas en Arven.

– Question 2 :
Pourrais-tu expliciter, stp ? Tu abordes la question sans réellement l'aborder. :hm:
D'ailleurs, il n'y a pas encore de vieux et nouveau mondes ; la face d'Arven n'a pas été changée au point de parler d'une telle scission. :hm:


REMARQUE

Après lecture de ta fiche, on a réalisé un point assez important : on a dû mal à retrouver la patte erebienne dans ton personnage. :hm: On voit les éléments que tu as décrit qui concernent Erebor, mais une fois que Ghalib a quitté son duché, on n'en ressent plus l'influence ou la présence. Du coup, on a du mal à comprendre ce que cela apporte à ton personnage, particulièrement au vu des remarques faites plus haut (mentalité erebienne qui ne se ressent pas dans ta description de la tribu, de la dynamique entre certains membres).
Du coup, vu que Ghalib ne peut être mage erebien, une de nos suggestions serait de définir un nouveau duché de naissance pour ton personnage. :hm: Au vu de son caractère et de son parcours, un Lagran ou un Ansemarien collerait vraiment bien, en fait. :oui: Surtout s'il est dénué de magie et n'a d'autres choix que de réussir dans le commerce pour s'en sortir dans la vie. Le côté ambitieux, le côté cupide notamment, se retrouve pas mal chez les Ansemariens. :hm:
En résumé, nous te conseillons de ne pas faire de mage, ce qui te permettrait de garder l'essence du Ghalib actuel, et de ne pas t'éparpiller sur ses compétences professionnelles. Marchand affilié à la Cour des miracles ? Chimiste spécialisé dans quelque chose ? Il peut aussi être né directement à la Cour des Miracles, dans une famille qui a une spécialité (drogue, par exemple, vu que tu le cites), ce qui lui donnerait directement une certaine légitimité dans son commerce futur. :hm: Bref, il va te falloir faire des choix concernant le profil de Ghalib !


TEST RP

Pour l'instant, on ne l'a pas consulté, nous attendons que tu aies remanié ton personnage pour ce faire. :oui:


Tu as clairement de quoi faire un personnage intéressant et, c'est vrai, il y a pas mal de modifications à faire, mais rien n'est insurmontable. Courage à toi. :pompom: Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser dans la zone appropriée ou à consulter ta marraine ! :hug:

N'oublie pas de poster dans les fiches terminées une fois les modifications effectuées :keur:



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyLun 19 Fév - 16:42

Merci pour votre correction !
Il y a pas mal de choses à revoir dans ma fiche et ma semaine s'annonce chargée. Je pense éventuellement à changer de direction pour le personnage, pourrais je avoir un délai pour finir tout ça ? :**:
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyLun 19 Fév - 22:22

C'est OK ! Tu as encore du temps, au vu de la date de ton inscription. Si tu n'as pas fini d'ici-là, il faudra aviser en fonction. :oui:
Courage pour tout ça, quelle que soit ta décision. :hug:



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  EmptyLun 26 Fév - 0:37

Coucou !
Je viens voir où tu en es, ça se passe comme tu veux ? :cute:










Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ghalib le Marchand    Ghalib le Marchand  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ghalib le Marchand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: