AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le ...
Voir le deal

Partagez
 

 Je dois t'avouer... |Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyLun 5 Fév - 9:03


Livre III, Chapitre 2 • De Plume et de Serre
Cassiopée Avirel & Thomas Sombrepas

Je dois t'avouer...

Pourquoi je souris ainsi.



• Date : 4 février 1003
• Météo (optionnel) : Temps frais mais clair
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Cassiopée revient d'Outrevent avec une grande annonce a faire à Thomas. ( non, elle n'est pas enceinte)
• Recensement :
Code:
• [b]Mettre la date ici :[/b] 4 février 1003[url=http://arven.forumactif.org/t3324-je-dois-t-avouer-thomas#123358]Je dois t'avouer[/url] - [i]Thomas Sombrepas & Cassiopée Avirel[/i]
 Cassiopée revient d'Outrevent avec une grande annonce a faire à Thomas. ( non, elle n'est pas enceinte)





il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...


Dernière édition par Cassiopée Avirel le Lun 5 Fév - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyLun 5 Fév - 9:31

Cassie passa le portail d'un bond. Sur son visage s'étirait un sourire qui ne semblait pas vouloir mourir, a vrai dire, même si elle le voulait, elle ne pourrait pas l’effacer de ses lèvres. C'était plus fort qu'elle. Il faut dire que ces derniers temps, tout lui souriait, si l'on oubliait la guerre bien évidemment. Thomas l'avait demandé en mariage et après s'être fait un peu tirer les oreilles, son père avait donné son consentement, ses amis étaient revenus du front sain et sauf ou presque et maintenant....Elle sautilla sur place. Une tête velue sortit de son panier, lui jetant un regard torve. * tu pourrais arrêter de sauter ? Ce n'est pas toi qui est secouée comme un prunier. * Cassie baissa les yeux, ils brillaient de milles étoiles. « Rabat joie ! Comment peux tu être aussi rabat joie lorsque moi je ne le suis pas. » Les moustaches de l'animal frémirent presque d'indignation. * Parce que tu n'es. Pas. Secouée. *  Cassie éclata de rire mais arrêta de s'agita par égard pour l'animal qui grommela quelque chose avant de se retirer finalement dans son panier. Dans son esprit, Cassiopée pouvait tout de même sentir la joie de l'animal, pas aussi extravagante que la sienne, certes, mais tout de même. Il partageait tout simplement son bonheur de manière simple, si simple qu'elle en était parfaite.

Réajustant sa mante sur ses épaules, la jeune mage partit d'un pas léger dans les rues pour rejoindre le domaine d'Amar. Thomas était encore en permission, plus pour longtemps cela dit, mais au moins, Tristan lui avait permis de résider au domaine. Quelques vingt minutes plus tard, elle franchit les grilles du domaine en chantonnant gaiement. Elle déboula dans les appartements de Thomas sans s'annoncer, comme une tornade. « Thomas ! Tu devineras jamais ! » Se précipitant vers lui, elle tint le panier contre sa poitrine comme si c'était le plus merveilleux des trésors et dans ce cas précis, c'était le cas. Elle avait une mine radieuse malgré la maladie qu'elle avait subit, Thomas aussi semblait bien plus remplumé, en même temps, ils avaient passés quelques jours chez les parents de la jeune femme et sa mère c'était fait un devoir de les gaver autant que faire ce peu.

Elle se hissa sur la pointe des pieds pour atteindre les lèvres de son fiancé et prit une mine conspiratrice tout en portant une main à son panier pour en soulever le rabats. « Tadam ! » Et ce fut un chat. Au poil ébouriffé dans les tons bleus gris, au museaux enfoncé et au regard clair qui pointa le bout de son nez. Il posa un regard....bigleux sur l'humain, de ce fait, on ne savait pas vraiment si c'était lui qu'il regardait ou l'absence à côté de lui.  « Je te présente Solis. » Elle tenta de retenir son sourire mais c'était peine perdue alors elle abandonna et s'exclama : « J'ai mon familier ! » Si les voisins ne l'avaient pas entendu, c'était un miracle, il faut dire qu'a son âge, Cassie commençait a se demander si elle aurait un jour, la joie de le rencontrer. Après tout, rien n'était garantis et celui ci, elle l'avait trouvé dans le grenier des cuisines de Souffleciel ! Il ne semblait pas de race, même si il en avait quelques traits, il était un peu famélique lorsqu’elle l'avait trouvé mais grâce a ses soins, il était dorénavant il présentait bien mieux. « Il est beau hein ! » Si on oubliait son regard particulier et ses yeux qui se croisaient...Au sens littéral du terme.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyMer 7 Fév - 20:21


La trêve était une aubaine, il ne pouvait pas le nier et pourtant cette inaction était étrange après des mois passés sur le front. Cela lui permettait de se remettre de la maladie mais il demeurait circonspect, se demandant pourquoi une trêve avait été ordonnée pour permettre aux ibéens de pleurer leur empereur et de placer son fils sur le trône. Cela aurait été le moment idéal que de profiter de la confusion. Pas très chevaleresque, mais gagnait-on une guerre en l'étant ? Rien n'était moins sûr. Cependant, cela permettait également aux mages durement éprouvés par la maladie de reprendre des forces et ils en avaient bien besoin. Il avait fallu du temps pour que Thomas retrouve sa forme. Qu'il se remplume, reprenne l'entraînement. Mais ce n'était rien en comparaison de son Capitaine, Tristan d'Amar, qui restait encore bien affecté par les séquelles. Le Chevaucheur avait ramené son capitaine à Amar après que le remède ai été trouvé, en compagnie de Maelys. Il avait gagné le droit de résider à Amar quand bon lui semblait. Comme Cassiopée, ce qui permettait aux fiancés de pouvoir se voir. Les fiancés... il n'en revenait encore pas d'avoir pu la demander au mariage. Qu'elle ai accepté. Que ses parents aient fini par donner leur accord. Depuis, ils profitaient de chaque instant de répit que la trêve leur offrait.

Sereine était étalée comme une patate dans un coin, dormant comme une bienheureuse, telle un gros chat de compagnie. Elle était plus active la nuit que la journée. Cela ne la gênait pas de rester à l'intérieur de temps en temps. Elle redressa pourtant la tête juste avant que la porte ne s'ouvre. Thomas faisait simplement ses ablutions après une journée d'entraînement et tourna la tête vers la petite tornade blonde qui pénétrait avec fracas dans ses appartements. Il reposa le linge humide sur le rebord de la bassine en métal, observant la jeune femme avait circonspection. Le familier lynx se releva et approcha avec curiosité. Un bébé ? Thomas lui jeta un regard épouvanté à cette simple supposition, devenant un peu plus pâle. Ils ne faisaient pas spécialement attention, cela restait plausible... « Tu sais que je n'aime pas les devinettes... » Il était prudent face à l’exubérance de la jeune femme.

Cependant, Sereine renifla l'air et se figea. Le Chevaucheur, lui regardait le panier. Elle avait inventé une nouvelle recette de gâteaux ? Mais elle lui vola un baiser, avant de révéler sa petite surprise. Un chat, avec un regard bizarre, qu'elle lui présenta comme Solis. Sereine renifla, avant de gronder, histoire de rappeler qui était le chef, qu'elle était plus grosse et imposante. Oui, ça va, pas la peine de lui cracher dessus non plus... Elle s'assit, jetant un regard accusateur sur l'humaine qui ramenait ce drôle de specimen. Thomas avait deviné la suite avant que Cassie ne la lui avoue. Et il se fendit d'un petit sourire en coin. « Je vois ça. Où l'as-tu croisé ? » Il en fallait beaucoup pour que le jeune homme s'extasie ou s'emporte, contrairement à Cassiopée. Il était heureux de la voir épanouie, mais restait sur la réserve. Il jeta tout de même un regard un peu prudent sur la bestiole quand elle lui fit remarquer qu'il était beau. Alors, ce n'était pas vraiment le terme qu'il aurait employé... « Il voit ? » Parce que bon, la question était légitime quand même.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears


Dernière édition par Thomas Sombrepas le Ven 9 Fév - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyJeu 8 Fév - 13:08

Cassie fit légèrement la moue, mais son regard ne cessait de pétiller d'amusement et de joie. « Oh mais celle là si ! » Et là, elle ouvrit son panier, comme un magicien qui présente son nouveau tour, révélant un chat....Un peu bizarre avec les yeux se regardant l'un l'autre. Oui bon, il n'était pas parfait mais Cassie l'adorait littéralement. « Oh Sereine, arrête, il ne va pas te manger. » Ce qui ne risquait pas, le lynx faisait pas loin du double de la taille de Solis. *Elle serait pas jalouse ? Nan je demande parce que tu vois, j'aime bien mes congénères hein, mais les femelles...c'est chiant...un peu...Enfin pas toi, nan toi t'es pas une femelle...Enfin si mais pas dans ce sens là. * Cassie leva le panier a son visage et se mit a frotter son nez sur le museau du chat. « Tu es trop chou ! » minauda-t-elle avant de lever les yeux sur le visage de Thomas. « Dans les cuisines ! Enfin non pas tout à fait dans les cuisines en fait, tu sais que les cuisines sont toujours accolées au garde manger n'est ce pas ? Et tu sais que ce que l'on trouve dans un garde manger ? Des souris ! Et là où il y a des souris, il y a forcément des chats ! » Elle jeta un coup d'oeil sur Solis qui l'écoutait sans rien dire avant de continuer : «  Bref ! Solis avait pas l'air très doué pour la chasse... » * Hey ! Oui bon, un peu...*
Cassie secoua la tête avant de reprendre. «  Donc quand je l'ai trouvé il était tout maigrichon et tout faiblard donc j'ai pris soin de lui et maintenant, il peut marcher et me suivre ! »

Sautillant vers le lit, elle y déposa le panier et le chat en sortit pour tâter le terrain. Bon ça sentait sa maîtresse donc c'était son lit et donc par extension, le sien alors il s'étala de tout son long sur la couette. * c'est chez moi. * fit il au lynx qui le regardait de travers. Cassie se tourna vers Thomas pour lui sauta dans les bras avant de lui mettre une petite chiquenaude sur le nez lorsqu'il demanda si Solis voyait. « Mais oui !....Bon pas très bien c'est vrai, mais tu ne trouve pas que ça lui donne un petit air bien à lui ? Tout trognon, tu trouve pas ? Oh allez, sors moi un gros mensonge, je sais que tu le trouve pas si mignon. » Solis miaula donc mais s'abstint de commentaire mais Cassie savait qu'il n'en pensait pas moins. Oui bon, en tout objectivité, Solis n'était pas le plus beau des félins du monde, mais la jeune mage le trouvait absolument parfait, avec tout ses défauts et tout. « Tu crois que ça ira avec Kumqat ? » demanda-t-elle soudain en regardant Solis d'un regard songeur. « Les chats sont territoriaux non ? Tu crois qu'il risque de s'en prendre à Kumquat ? Non parce que, je t'aime Solis mais je suis lucide, Solis ne fait vraiment pas le poids. » * Et ben merci ! Je le prends bien....*

Cassie joua un instant avec les boucles sur la nuque du chevaucheur, toute guillerette. « Dis il te reste encore combien de temps ? » A rester auprès d'elle avant qu'il ne soit rappelé au front...Et qu'elle le perde un peu. Enfin avec Solis peut être trouverait elle la solitude moins pesante, elle ne savait pas.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyVen 9 Fév - 23:14


Le plus gros des deux félins émit un feulement un brin dédaigneux à la remarque de Cassiopée. Rien à voir, elle n'avait pas peur de ce chat bizarre et gringalet, juste, elle préférait mettre les choses au clair tout de suite. Instinct, territoire, tout ça. Elle restait un animal sauvage, même si liée à un Mage depuis plus de dix ans. Et sous le regard interloqué de Thomas, elle se fit à faire des mamours à son Familier et à minauder. Pour un peu, il en aurait ouvert la bouche de stupéfaction, mais Thomas restait Thomas et il était difficile de voir des émotions chez lui. Cependant, il était clairement soulagé qu'elle ne lui avoue pas une quelconque grossesse. Là, ça aurait été la nouvelle qui aurait eu de quoi lui faire avoir une attaque. Quand Cassie croisa son regard, elle dut clairement capté sa perplexité devant ce tableau assez insolite. Il croisa les bras sur son torse alors qu'elle lui racontait sa rencontre avec Solis donc, un léger rictus moqueur venant éclaire ses yeux bruns quand elle ajouta que le chat n'était pas très doué pour chasser les souris. « Tu m'en diras tant... » Il n'en était pas étonné étant donné que le chat avait un regard torve. Et qu'il serait probablement mort de faim si Cassie ne l'avait pas trouvé.

Thomas observa le chat prendre ses aises, alors qu'il sentait l'indignation de Sereine devant l'air satisfait et conquérant du chat. « On va avoir un problème si ces deux là revendiquent le même territoire. » Il eut juste le temps de décroiser les bras alors que la mage blonde lui sautait dans les bras avant de s'indigner de sa question et de ses réserves concernant le potentiel mignon de son chat. « Ah ça, je ne dirai pas le contraire, il a un air... particulier. » Il sourit légèrement, avant d'embrasser Cassiopée et d'ajouter : « Tu aimes les causes perdues, c'est ce qui fait ton charme. » Il parlait bien de lui en évoquant les causes perdues ou les cas particuliers. Que son Familier soit exceptionnel et différent de la masse ne l'étonnait pas plus que ça. Elle s'inquiéta alors de la cohabitation avec le renard de Tristan et il haussa une épaule. « Aucune idée. Si Solis ne s'amuse pas à revendiquer tout ce qui est ici comme sien, ça devrait aller. »

Cependant, elle éclipsa rapidement l'amusement créé par cet événement assez inattendu en parlant de la guerre. « Je n'en sais rien. Un mois environ. Si la guerre reprend... je ne saurais dire ce que nos dirigeants ont en tête. » Continuer ? Entreprendre des pourparlers en vue d'une paix ? Difficile à dire. Il aimait la guerre. Il aimait se rendre utile pour sa patrie, et utiliser ses capacités martiales et sa magie ainsi. Cela lui permettait de laisser libre cours à la violence qui sommeillait en lui. Le seul inconvénient était d'être loin de sa fiancée. C'était bizarre de penser ainsi à Cassiopée en réalité. Et un peu grisant aussi. Qu'est-ce que cela serait quand il penserait à elle et la présenterait comme son épouse ? « Ne pense pas à ça, on a encore du temps avant que je ne reparte. » Il sourit, frissonnant sous sa caresse joueuse dans un endroit sensible. « Je suis content que tu ai trouvé Solis, vraiment. » Même s'il ne montrait pas un enthousiasme débordant.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyMar 13 Mar - 18:52

Cassie fronça un peu les sourcils. L'ironie de Thomas ne lui ayant pas échappée bien évidemment, elle le connaissait trop bien pour cela. Néanmoins, elle se retint de le lui faire remarquer. Quelque part, le Chevaucheur n'avait pas tord, il fallait bien l'avouer. Solis avait tout simplement été incapable de chasser correctement, devant se contenter de la générosité des commis du palais ducal...Générosité bien chiche selon les critères de la jeune mage d'ailleurs. Solis ne cessait de maugréer dans son esprit et cela amusa plus la jeune femme que cela ne l'agaçait. Ceci dit, l'animal eu tôt fait de revendiquer sa chambre comme son territoire exclusif, défiant sa comparse bien plus grosse et redoutable que lui de le lui dénier. Aussi, Cassie fronça le nez au commentaire de son fiancé avant de soupirer. « Sereine sait qu'elle est la bienvenue quand elle le désire, je suis sûre que Solis saura faire abstraction de ce petit écart, n'est ce pas ? » fit elle en insistant lourdement sur la fin de sa phrase, vrillant son regard bleu sur l'animal qui finit par marmonner un semblant d'accord. Bon, ce n'était pas de bon cœur, mais l'on disait, autant faire mauvaise fortune. Ceci réglé, Cassie n'attendit pas pour rejoindre la place qui était la sienne contre la poitrine du chevaucheur, se gavant de sa présence car elle savait qu'il lui serait bientôt enlevé. Elle rit légèrement devant les penchants diplomatiques de son fiancé. « Non, je ne m'attache qu'aux personnes uniques, tu devrais le savoir ! » Elle n'aimait pas qu'il parle de cause perdue, pour elle, il ne l'avait jamais été. Puis son front se para d'une légère ombre lorsqu'une pensée lui traversa l'esprit, pensée qu'elle s'empressa de partager, attendant l'avis du jeune homme en la matière. Après tout, son lien avec Sereine était bien plus ancien que celui qu'elle avait noué avec Solis. En deux mots comme en cent, il avait donc bien plus d'expérience qu'elle. « Mmmh...Les renards sont peut être moins possessifs que les félins...Oh et puis je verrais bien ! » De toute façon, rien ne pouvait ternir la joie de la jeune mage pour l'instant.

Rien ? Sauf peut être la pensée que son fiancé retournerait bientôt à la guerre. Quelque part, elle aurait aimé se marier avant qu'il ne la quitte à nouveau, mais cela aurait sans doute déçu ses parents et Elise. Autant croire qu'ils avaient le temps et qu'il lui reviendrait sain et sauf, c'était plus rassurant. Elle lui sourit tendrement, chassant ses sombres pensées. « Alors je prierais pour toi et peut être que Solis rendra ton absence plus supportable. » Ouvrant un œil, l'intéressé émit un miaulement rassurant...Du moins, ce fut ainsi qu'elle le ressentit. « Je sais. Même si tu ne le montre pas vraiment. » répliqua-t-elle avec une mine malicieuse. « Je me suis toujours demandé ce que cela faisait d'être liée à un animal aussi intimement. Parfois je vous enviais Sereine et toi, parfois beaucoup moins, on est jamais seul quelque part, même lorsqu'on le voudrait. » Elle pencha légèrement la tête, amusée malgré elle et bien décidée a profiter de sa présence tant qu'elle l'avait. « Hier, je finissais ma journée quand j'ai pensé a quelque chose...Je vis chez Tristan et toi à la caserne...Où vivrons nous une fois mariés ? Je veux dire, on ne pourra pas continuer comme ça, ce n'est pas très...euh...Normal, enfin tu vois et puis qui dit mariage dit enfant, pas tout de suite mais j'en voudrais de toi. Je sais que tu risque de tiquer un peu mais mes parents m'ont proposé de nous aider à nous installer, ma mère aimerait que nous vivions prêt d'eux bien sûr mais je sais que ce n'est pas possible et puis j'adore mes parents mais vivre trop prêt d'eux..Brrr... » fit elle en mimant un frisson, pendue a son cou, elle l'interrogea du regard... « Est ce que tu y a pensé ? » Elle voulait une petite maison, rien d'extravagant ni de cher, mais un foyer, pour eux, à l'orée d'une forêt pourquoi pas, Sereine y serait bien non ? A vrai dire, ils n'avaient jamais parlé de cela.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyJeu 15 Mar - 19:00


Le Chevaucheur était sceptique concernant la cohabitation et l'entente entre les deux félins. Sereine avait été la seule pendant longtemps, difficile de se défaire de ses mauvaises habitudes. Et le petit chat au regard torve semblait prêt à s'imposer, quitte à ce que cela vire en bagarre... Qu'il perdrait parce qu'il était plus petit que le lynx. Cassiopée essaya pourtant la manière diplomatique en faisant comprendre de façon très insistante à son Familier qu'il avait intérêt à se montrer un brin conciliant. Enfin, l'avenir seul leur dirait si cela pouvait fonctionner ou s'ils allaient devoir trouver une solution avec ce nouvel élément dans l'équation. Thomas ne put s'empêcher de faire remarquer à sa compagne qu'elle aimait bien s'attacher aux personnes bizarres. Cause perdue était le terme employé alors qu'elle avait décidé de lier sa vie à celle du Chevaucheur, ce qui était loin d'être de tout repos. Évidemment, elle le corrigea à ce niveau, lui arrachant un haussement d'épaules dubitatif. « Si tu le dis... » Question de point de vue, mais Cassiopée voyait le verre à moitié plein quand Thomas le voyait à moitié vide, donc... Il ne fallait pas s'étonner que leurs opinions divergent. Il était le pessimiste et elle l'optimiste. Cependant, elle se posa la question de la cohabitation de cette petite ménagerie au sein d'Amar, le Familier de Tristan ne voyant peut-être pas d'un bon œil cette nouvelle intrusion... Inquiétudes qu'elle balaya d'elle-même, sous le regard sérieux de son fiancé.

Mais d'autres les remplacèrent, plus sérieuses. La guerre était en suspens, mais ce n'était qu'une question de temps avant que cela ne reprenne. Ou pas. Il n'en savait rien, n'étant pas dans les projets des dirigeants d'Arven. « Oh, me voilà remplacé par un chat bigleux. » Il avait dit cela avec un petit sourire en coin, sachant bien que c'était totalement faux. Si Solis pouvait aider Cassiopée à moins souffrir de ses absences, alors tant mieux. Il n'aimait pas être la cause de sa tristesse. Même si c'était inévitable en étant Chevaucheur. Il tempéra tout de même ses propos en avouant être heureux pour elle qu'elle ai trouvé son Familier. « Heureusement que tu commences à savoir lire entre les lignes alors. » Et c'était un sacré travail que de deviner ce qu'il ne disait pas et ne montrait pas. « C'est vrai, surtout quand ton Familier est un peu intrusif et aime te faire la leçon. » Regard lourd de sens vers le lynx qui bailla et l'ignora superbement. Elle était douée pour se faire la voix de la raison et de la pondération, là où Étincelle était beaucoup plus tranchée et brute de décoffrage. « Rajoute à ça un Dragon qui est son opposé et c'est le bazar là dedans. » Il montra sa tempe, avant de sourire légèrement. Plus jamais seul. Son sourire se fana légèrement. « Et pourtant, quand je ne les ai plus senti lors de la maladie, j'ai ressenti un vide terrifiant... » Il ne pourrait plus s'en passer maintenant, qu'importe qu'il peste contre eux parfois. Ce serait pareil pour Cassiopée. Il sentit la présence pétillante d'Etincelle, celle, reposant, de Sereine. Toutes deux avaient capté ce soudain changement d'humeur en évoquant cet épisode terrible, qui les avait touché elles aussi.

Cependant, la suite eut tôt fait de l'extraire de ses sombres pensées. Parce qu'ils parlaient avenir et plus passé, Cassiopée mettant sur le tapis un point effectivement intéressant et qui se devait d'être abordé... Leur vie commune. Ils n'allaient pas vivre séparés une fois mariés... Mais ce fut surtout le sujet du bébé qui le fit freiner des 4 fers alors qu'il se raidissait sensiblement et se refermait. Elle pouvait le sentir ainsi lovée contre lui. Un enfant... Suite logique de leur idylle évidemment, mais... il s'était toujours dit qu'il serait un père horrible, n'ayant eu aucun bon modèle à suivre. Il perdit un peu le fil de la conversation alors qu'il se demandait ce qu'il voulait vraiment... Un enfant de Cassiopée, bien sûr mais... Ses craintes le freinaient fortement. Déjà qu'il venait d'avoir peur qu'elle lui annonce être enceinte... « Pas vraiment... Je suppose qu'il serait judicieux d'en discuter avec Tristan justement. » Pour le logement s'entend, pas pour le bébé. « Je ne sais pas comment concilier tout ça... Je suis en Lagrance, tu travailles en Outrevent. Je ne suis pas censé m'éloigner beaucoup de la caserne, cela règle la question de se rapprocher de tes parents. » Il aimait bien les parents de Cassiopée. Mais ponctuellement. Pas au point de les avoir tout le temps sur le dos. Ce qui serait inévitable, surtout si un enfant pointait le bout de son nez. Il avait toujours été indépendant et supportait mal que l'on se mêle de ses affaires... ou le juge. « Cassie... Tu as des envies de maternité ? » Maintenant s'entend. Pas dans 2 ou 10 ans. Est-ce que cela la titillait déjà ? Il était impassible en demandant cela, ne donnant aucune indication à sa compagne concernant ses propres sentiments et attentes.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyLun 26 Mar - 20:37

Bon Cassie voyait bien que Thomas avait des doutes, mais elle n'insista pas, après tout, il pouvait très bien avoir raison non ? Sait on jamais, mais par les dieux, elle espérait que les familiers s'entendraient un minimum, sinon, le manoir risquait bien d'être sans dessus dessous assez rapidement. De toute façon, elle s'assurerait que Solis reste sage...Enfin autant que faire se peut quoi. Mais elle espérait qu'au moins, la présence de son familier rendrait l'absence de son fiancé moins douloureuse, ce qui n'échappa pas a Thomas dont le commentaire fit naître un sourire amusé et lumineux. « Oh ? Tu as peur de la concurrence d'un chat ? Intéressant dis moi. » Puis elle rit avec bonne humeur, pendue au cou du jeune homme. « Comme si c'était possible ! Il est lui et tu es toi. » Elle se hissa sur la pointe des pieds pour déposer un baiser joueur sur son menton. « J'ai appris il y a longtemps maintenant, tu vois comme je suis accommodante ? Tu n'as presque même plus besoin de parler. » Les yeux pétillants de contentement et de rire, elle gloussa avant de reprendre avec plus de sérieux, partageant son sentiment avec lui. Elle n'avait jamais eu de problème pour se confier à Thomas, après tout, il était son ami, son amant, son confident et encore tout un tas de chose encore. En un mot, essentiel pour elle. « Je trouve qu'elles se complètent bien non ? Même si je ne sais pas si j'arriverais un jour a bien m'entendre avec Etincelle, mais j'aime beaucoup Sereine, au moins, je sais qu'elle veille sur toi quand je ne suis pas là. » Un clin d'oeil allégea ses paroles avant que son sourire ne vacille légèrement lorsqu'il évoqua la perte qu'avait été pour lui, la disparition de ses liens. « Je me doute, cela a dût être terrifiant à plus d'un titre....Heureusement ce n'était pas définitif. »

Souhaitant se débarrasser des pensées déprimantes qui les envahissaient tous les deux, elle parla de leur avenir. Qui se dessinait merveilleusement bien pour elle et Cassie espérait qu'il en soit de même pour lui...Mais elle se sentit se raidir tandis qu'elle parlait de la suite évidente de leur mariage, les enfants. Mais il n'en dit rien, du moins, pour le moment. Fronçant légèrement les sourcils, la jeune mage réfléchit un instant. « Oui, autant voir avec Tristan, même si je travaille en Outrevent, mon foyer est ici puisque tu y es...Je suis sûre que nous pourrons trouver un compromis acceptable qui nous convienne a tous les deux. Mes parents se feront une raison va, je les adore mais je ne sais pas si j'aimerais vivre prêt d'eux. » le rassura-t-elle en fouillant son regard, se demandant a quel moment il évoquerait le sujet qui semblait le refroidir. Et cela tomba. Cassie pencha la tête sur le côté, réfléchissant. « J'ai 26 ans tu sais, évidemment que ça me travaille, mais aussi fofolle que je sois, ce n'est pas le moment, nous ne sommes pas encore mariés, pas installés, dans quelques années oui. Tu... » Elle s'interrompit cherchant ses mots un instant avant de demander avec précautions. « Tu ne veux pas d'enfant ? » Elle ne savait pas comment elle réagirait a un non, a vrai dire, il lui avait semblé naturel d'en avoir, c'était dans l'ordre des choses mais elle prenait aussi brusquement conscience que ce n'était peut être pas le cas de Thomas. S'insultant mentalement de ne pas y avoir pensé avant.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyLun 2 Avr - 20:48


En réalité, il partirait avec le cœur un peu moins lourd si Cassiopée pouvait se consoler un peu de son absence avec son Familier. Il savait combien ils étaient un baume sur un esprit tourmenté et une âme esseulée. Il n'y avait aucune jalousie à concevoir, l'attachement avec un Familier étant bien différent de celui qu'était l'amour. Mais il s'amusait de pouvoir jouer ainsi les offensés en se pensant remplacé, montrant ainsi une humeur légère qui ne lui était pas vraiment habituelle. Mais comment ne pas se laisser gagner par l'enthousiasme de sa fiancée, hum ? N'importe qui ne pouvait que se dérider en présence de Cassiopée. Elle pouvait être agaçante à être aussi vive et exubérante, elle ne laissait pas indifférent et empêchait la grisaille de s'installer durablement. C'était aussi pour cela qu'elle lui était aussi vitale. Elle repoussait ses idées noires. « Un chat qui partage toutes tes pensées ! » Et ce n'était pas un mince lien. Quelques fois, il aurait aimé savoir ce qui se cachait dans cette jolie tête blonde... Avant de se dire que c'était vraiment préférable qu'il ne le sache pas. Il avait déjà deux femelles dans la tête, une troisième serait sans doute le coup de grâce. Et puis, cela était agréable de ne pas savoir et de devoir tâtonner parfois pour la comprendre. Bien qu'elle ne soit pas très difficile, il devait le reconnaître. Il y avait des femmes beaucoup plus pénibles. Cassie avait la qualité d'être franche et de dire ce qu'elle pensait, sans laisser une situation dégénérer en ruminant. Au contraire de lui qui parlait peu et souvent quand on le forçait, même s'il était honnête avec elle et essayait de l'aider à le cerner. Et ce qu'il ne disait pas... Elle le devinait, comme elle le lui annonça en l'embrassant. « C'est vrai et je reconnais cette qualité inestimable. » Savoir le déchiffrer dans ses silences... Ce n'était pas donné à tout le monde.

En parlant de Familier, il se permit un petit commentaire sur le sien qui était parfois un peu intrusif, aimant lui faire la morale et surtout, jouer le rôle de sa conscience... mais aussi de la mère qu'il n'avait pas eu. Sereine était un lynx, un félin, elle était très protectrice avec Thomas, veillant sur lui comme une tigresse, tout en lui apportant sagesse, douceur et bienveillance. Étincelle, elle, lui apportait le goût de l'aventure et des défis, repoussant leurs limites, l'encourageant à se montrer audacieux et hardi. « Oui, même si souvent, elles s'opposent. » Il pencha la tête quand Cassie avoua ne pas savoir si elle s'entendrait un jour avec la dragonne, mais apprécier de savoir le lynx aux côtés de son fiancé. « Tu sais, Étincelle aussi veille sur moi, elle est juste moins mesurée et plus casse-cou. » Il pouvait sentir l'offense de la dragonne dans un coin de son esprit d'avoir été ainsi écartée de la protection de son Chevaucheur. Même si elle était téméraire, elle veillait sur lui comme sur la prunelle de ses yeux. Il lui arrivait de les mettre en danger, mais c'était aussi l'essence même de ce qu'ils étaient, ils ne pouvait pas rester cachés, en sécurité, ils seraient alors inutiles. Malheureusement, ses pensées dérivèrent, l'amenant à songer de nouveau au moment où il avait perdu ces deux femelles, se retrouvant terriblement seul, sans même Cassie pour apaiser cette brèche dans son âme. « Heureusement, oui. » Il n'ajouta rien, laissant la jeune Mage changer de sujet.

Et quel sujet... l'avenir. Leur avenir. Mais si cela détendait Cassiopée, ce ne fut pas le cas de Thomas. Parler mariage, d'accord. Réfléchir à l'endroit où vivre, pas de problème. Même si les allers et retours entre Lagrance et Outrevent continueraient à être le quotidien de Cassiopée... A moins que Thomas ne demande à être affecté au vol d'Outrevent... Ce dont il n'avait pas du tout envie, évidemment. Il était bien ici. Même si Maelys s'en allait... Mais le sujet des enfants... C'était la douche froide. Ce qui était stupide, puisque c'était dans l'ordre naturel des choses. Mais jusqu'à maintenant, il avait soigneusement évité de se projeter. Cassiopée avait envie de devenir mère, même si ce n'était pas pour maintenant... Et qu'ils avaient eu de la chance de ne pas concevoir un bébé surprise d'ailleurs. Mais elle lui demanda alors son propre sentiment à ce sujet. « Si je te disais non, que répondrais-tu ? » Est-ce que cela viendrait remettre en cause leur couple, le mariage à venir ? Ou bien ferait-elle avec en se disant qu'ils verraient bien avec les années ? « Je ne sais pas, honnêtement... L'idée de devenir père un jour me terrifie... Et si je ne ressentais rien ? Si je n'étais pas capable de m'occuper de notre enfant ? Si je reproduisais ce que j'ai connu ? » S'il n'était pas capable d'aimer son enfant et de l'éduquer en suivant le modèle déplorable qu'il avait connu ?



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyMar 8 Mai - 20:14

Cassie eut un léger rire. « Oui certes et je partage les siennes, mais il y a des choses que toi seul peut faire. » A voir sa moue mutine, il n'était pas évident de savoir si elle parlait sexe ou d'autre chose. Sans doute un peu de tout. Néanmoins, tout à sa joie d'avoir enfin trouvé un familier, Cassie restait tout de même sensible aux humeurs de Thomas. C'était devenu un réflexe au fil des années. Au début de leur relation, elle avait bien eu quelque raté, le chevaucheur était complexe à bien des égards, retranché derrière une muraille épineuse. Il avait fallu du temps a Cassie pour la franchir, mais cela n'avait pas été pour autant la clé de sa compréhension loin de là. Ceci dit, maintenant, cela ne lui posait presque plus de problème et puis...Thomas lui parlait tout de même plus facilement à elle qu'a d'autres. « C'est une compétence développée pour ma survie. » reprit elle en hochant doctement la tête, même si l'étincelle malicieuse de ses iris indiquait qu'elle exagérait bien évidemment. Thomas ne lui avait jamais fait de mal.

Pendue a son cou, elle l'écouta parler de Sereine, au fond d'elle, elle espérait que Sereine et Solis puissent s'entendre, ce serait dommage si leur familier respectif était à couteau tiré non ? « Etincelle te ressemble plus c'est certain, vous êtes tous les deux des casses cous, heureusement que Sereine tempère ce coté là. » ronchonna la jeune mage. Elle n'avait pas oublié le mauvais tour que lui avait joué la dragonne lorsqu'elle avait dût rejoindre Thomas d'urgence avant qu'il ne commette un acte irréparable. D'ailleurs, elle peaufinait toujours sa vengeance. Au fil de la conversation, elle se demanda comment, elle, aurait vécu d'être séparée de Solis. Maintenant qu'elle vivait ce lien si particulier, elle avait bien du mal à s'imaginer privée de lui...Et avait un aperçu de la souffrance qu'avait dût être celle de son fiancé, aussi ne s'attarda-t-elle pas sur le sujet, préfèrant, et de loin, l'évocation de leur avenir commun et futur.

Évidemment, elle était loin de se douter de l'angoisse qui pouvait oppresser Thomas. Quoiqu'avec un peu plus de réflexion, cela lui aurait sauté aux yeux. Thomas n'avait pas eu d'enfance heureuse, contrairement à elle. Il n'avait pas d'exemple sur lequel s'appuyer, pas de modèle...En même temps pouvait on devenir père aussi facilement que cela ? Cassie n'en était pas sûre. Fronçant un peu les sourcils face a la réponse qui lui fut faite, elle prit le temps de réfléchir...Avant de sourire. « Rien, mais je passerais mon temps a te faire changer d'avis. » Si on pouvait reconnaître une qualité de la jeune mage, c'était sans doute son opiniâtreté et sa détermination. Si Thomas ne voulait pas d'enfant, elle ne le forcerait évidemment pas, mais ne le quitterait pas pour autant. Serait elle déçue ? Oui, bien sûr, mais ne s'avouerait pas vaincue pour autant. « Avec des si, on repeindrait le ciel en rose fushia Thomas, tu le sais aussi bien que moi. Mais regarde, tu disais ne pas être assez bien pour moi, ne pas me mériter et je ne sais quelles autres billevesées encore et pourtant, on va se marier. Rien n'est figé dans la pierre et puis, honnêtement, je doute que tu devienne comme ton père. Tu ne t'en rends pas compte, mais tu as énormément de choses a offrir a un enfant, c'est juste que....Peut être que tu ne sais pas comment faire ? Je t'apprendrais. » Doucement, elle lui caressa la joue du bout des doigts. « Il est inutile de te mettre martèle en tête pour l'instant, tu ne crois pas ? Moi, je ne m'inquiète pas, tu feras un très bon père. »




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyJeu 10 Mai - 12:18


Une étincelle s'alluma dans le regard du Chevaucheur au commentaire en apparence anodin de Cassiopée. Il n'aurait pas juré qu'elle tenait un discours à double sens, mais... A son expression, le doute était permis et l'ombre d'un sourire frémit sur les lèvres du jeune homme. Il plaisanta d'ailleurs sur la capacité de la Mage à savoir déchiffrer ses pensées, selon des signes infimes, trouvant tout de même un brin exagéré sa réponse à ce sujet. « Ta survie ? A ce point ? » S'il pouvait se montrer colérique et brutal, jamais Cassiopée n'avait eu à en subir les foudres. Jamais il n'aurait supporté de lui faire le moindre mal de toutes façons. Et jamais il ne saurait lui en vouloir à ce point non plus. Elle avait une sorte de pouvoir spécial sur lui. Sans pourtant, avoir le degrés d'intimité qu'il pouvait connaître avec son Familier et son Dragon, qui impactaient énormément ses décisions. Les deux femelles étaient de parfaits opposés et il n'était pas aisé de jongler entre leurs aspirations et leurs conseils. Il haussa une épaule au commentaire de Cassie sur sa ressemblance avec sa Dragonne, avant de sourire légèrement : « Probablement. Je dirais qu'elle fait ressortir mon côté casse-cou. » Cela ne rassurerait probablement sa fiancée, mais c'était pourtant le cas. Il y avait bien un côté frondeur chez Thomas, qu'il n'exploitait pas la plupart du temps, mais une fois sur le dos de sa dragonne... C'était une autre histoire.

La conversation, après avoir évoqué le passé, se poursuivit sur l'avenir. Il l'avait demandée en mariage après tout et ils étaient fiancés. C'était bien qu'il souhaitait vivre sa vie aux côtés de cette femme exceptionnelle. Mais pouvait-il vraiment promettre cela sans fonder une famille avec elle ? La question était totalement légitime et il n'aurait pas du être étonné qu'elle en éprouve le désir. Cassie avait été choyée et adorée au sein de son propre foyer et elle voulait reproduire ce modèle. Lui par contre... Son enfance chaotique lui conférait de sérieux doutes sur sa capacité à être père et élever un enfant, n'ayant pas eu de modèle. C'était ce qui lui faisait freiner des 4 fers. Et craindre de ne pas savoir aimer un enfant. Il aimait Cassie, mais ne le montrait pas souvent. Il appréciait certaines personnes, mais ne se perdait pas vraiment en effusions. Un enfant avait besoin de ressentir et de savoir. Qu'on lui montre. Et c'était bien pourquoi il lui demanda ce qu'elle ferait s'il ne voulait pas d'enfant, peu surpris de sa réponse d'ailleurs. Il soupira. « Et je suppose que tu aurais gain de cause. » Parce qu'elle était tenace et qu'il ne saurait pas lui refuser cette joie. Mais à quoi bon si c'était juste pour elle, s'il ne s'impliquait pas ? Il avait vraiment l'impression d'avoir un handicap au niveau de ses sentiments, des chaînes, dont il ne savait se défaire.

« Simplement parce que je suis trop égoïste pour te laisser m'échapper... » Parce qu'elle ne se leurre pas... il ne se pensait toujours pas assez bien pour elle. La preuve, il rechignait à faire des enfants avec elle, alors qu'elle le méritait. « Évidemment que je ne sais pas comment faire. » C'était bien là le problème. Mais serait-elle un bon professeur dans ce processus ? « Mais tu es désespérément trop optimiste, je ne suis pas certain de ton objectivité. » Il s'était apaisé cependant. Elle n'avait pas tort, il n'en étaient pas là. Mais le sujet reviendrait sur le tapis tôt ou tard. Ce qui était déjà étonnant, c'était bien qu'aucune grossesse inopinée ne soit venue les prendre par surprise et précipiter les choses. « Tu sais que je veux que tu sois heureuse. Fonder une famille est une des conditions à ton bonheur, j'en ai bien conscience. Mais je crois qu'il va te falloir, encore, puiser dans tes réserves de patience avec moi. »



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas EmptyMar 25 Sep - 19:19

Sans réponse depuis le 10 mai, RP corbeillé.
Envoyez un MP sous Géralt pour le sortir des archives. :oui:


♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Je dois t'avouer... |Thomas   Je dois t'avouer... |Thomas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je dois t'avouer... |Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: