AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €

Partagez
 

 Les secrets du coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 5 Fév - 18:12


Livre III, Chapitre 2 • De Plume et de Serre
Faustine de la Fugue & Lionel de Rivepierre

Les secrets du coeur

Ou quand certaines choses sont plus grandes que soi



• Date : 23 janvier 1003.
• Météo (optionnel) : Froide et humide, à Edenia.
• Statut du RP : Privé. Le Destin est déjà dedans :miguel:
• Résumé : Un appel à l’aide, que la lettre de Faustine à Lionel, envoyée à la fin de l’an 1002. Un appel à l’aide des plus étranges, que le Chevaucheur décide d’éclaircir d’une visite à la ménestrelle. Peut-être ainsi saura-t-il ce qu’il en est vraiment, de cette grossesse et de cette demande en mariage ?
• Recensement :
Code:
• [b]23 janvier 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3325-les-secrets-du-coeur]Les secrets du coeur[/url] - [i]Faustine de la Fugue & Lionel de Rivepierre[/i]
Un appel à l’aide, que la lettre de Faustine à Lionel, envoyée à la fin de l’an 1002. Un appel à l’aide des plus étranges, que le Chevaucheur décide d’éclaircir d’une visite à la ménestrelle. Peut-être ainsi saura-t-il ce qu’il en est vraiment, de cette grossesse et de cette demande en mariage ?




One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt


Dernière édition par Lionel de Rivepierre le Mar 6 Fév - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 5 Fév - 18:13

Il a pris quelques jours, avant de contacter Faustine afin de la rencontrer. Seul à seul. Quelques jours, pour relire et comprendre cette missive à la fois si mystérieuse et si claire, clamant des faits auxquels il refuse de croire si aisément. Lionel de Rivepierre n’est pas homme le plus crédule, pétri d’une méfiance développée avec les années et exacerbée depuis le début de la guerre, plus encore si possible depuis la libération de la Chasse Sauvage, et il ne peut tout à fait se rendre aux mots si simplement inscrits sur le riche papier. Alors il a demandé audience à la ménestrelle, à Edenia, et c’est sans tambours ni trompettes qu’il arrive à la capitale des Jardins. Pas de visite officielle, pas même d’uniforme de capitaine.
Simple ami, commodément noble, rendant visite à une camarade de jadis.

Au palais ducal, si lumineux au contraire des habitations outreventoises où la lumière passe peu par les vitraux colorés des minuscules fenêtres, on le fait poireauter pendant de longues minutes, avant de l’introduire dans un salon éloigné. Si éloigné que ça en est presque ridicule, à l’écart de toutes les clameurs habituelles d’un palais, des va-et-vients de personnel, de visiteurs et de résidents. Là où personne ne pourra les voir, ni les entendre, suppose-t-il. Précaution supplémentaire, qui appuie sur la corde de son appréhension.

Dans la pièce calme, il y a Faustine. Il y a Eriath. Il lui a lui, et un silence qu’il ne sait pas briser. Lui, et ses yeux qu’il refuse d’abaisser effrontément afin de regarder son ventre. Peut-être plus effrayé que ce qu’il croyait l’être, en venant rencontrer son amie d’enfance. « Merci de me recevoir si rapidement… Faustine. » Faustine. Maidhenn. Il se demande laquelle est devant lui.



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyMar 6 Fév - 18:59

Tu te tourmentes trop.
La vague d’affection qui émane d’Eriath échoue à rasséréner pleinement Faustine – depuis le matin, la jeune mage est fébrile et tendue. Quelques jours plus tôt, un outreparleur est venu la trouver – Lionel avait bien reçu son courrier, et demandait audience. Audience, par Levor. Nerveuse, crispée, elle a accepté, fixé une date avec le Capitaine des Chevaucheurs ; et le jour fatidique venu, elle s’est levée avec la boule au ventre.

Qu’elle commence d’ailleurs à devoir cacher. La mage du sang qui a accompli l’enchantement estimait la conception aux environs de la mi-août – c’est donc plus de cinq mois de grossesse que Faustine dissimule sous une mante épaisse qui l’enveloppe jusqu’aux chevilles, doublée d’un lourd capuchon qu’elle resserre plus étroitement en pénétrant dans le salon isolé qu’elle a choisi pour recevoir son visiteur. Il fait relativement froid, dans cette aile éloignée du cœur trépidant du palais ducal, l’on vient peu dans ces pièces reculées où pourtant Faustine aime à se réfugier, goûtant tout autant la tranquillité de l’endroit que l’acoustique exceptionnelle des hauts plafonds. Elle se doute bien que Lionel a l’habitude de la fraîcheur outreventoise et de la rigueur des éléments pendant ses chevauchées, mais elle a tout de même fait allumer un feu dans la pièce, pour contrer un peu le vent d’hiver qui s’infiltre sous les tentures fixées devant quelques-unes des grandes ouvertures, par lesquelles entre le soleil à flot pendant les longues journées d’été.

Mais c’est l’hiver en Lagrance, et personne ou presque ne s’aventure dans les salons ouverts ; aussi Faustine est-elle certaine d’y être tranquille – et d’y discuter loin des oreilles de Gavriel qui la suit régulièrement depuis qu’elle porte l’enfant de Maelenn. Elle a bien tenté de convaincre Eriath de rester avec lui au chaud dans sa chambre, mais le Familier a refusé, bien trop curieux de rencontrer l’homme auquel sa mage a proposé le mariage. Pour l’occasion, Faustine l’a chaudement emmitouflé dans l’un des épais et confortables couvres-carapace fournis par la scandaleuse Liselotte – et c’est avec la tortue sur ses genoux qu’elle relève la tête pour voir entrer Lionel. La tiédeur du feu commence à faire effet malgré le vent du dehors, et elle repousse en arrière le capuchon de sa mante, conservant Eriath à l’abri contre elle au creux de sa mitaine tandis qu’elle se lève pour accueillir son visiteur.

Elle sent son incertitude presque méfiante ; et tend prudemment son autre main soigneusement emmitouflée en un geste de bienvenue, la voix tout aussi incertaine mais le regard clair. « Bonjour, Lionel. » Du regard, elle dévore la haute silhouette qui se tient devant elle avec une dignité si roide qu’elle en serait presque douloureuse, retrouvant ici et là des vestiges de l’adolescent dégingandé de naguère, enfoui sous les plaies et les cicatrices de son esprit que la vie lui a infligées par la suite. Le voir ici, de chair et de sang devant elle, ravive toute une cohorte de souvenirs de torture et de trahison qui la font frémir, et elle cligne des yeux rapidement pour chasser l'émotion qui menace en sourdine. « Pardonnez-moi de vous recevoir dans un lieu si peu hospitalier, mais je préfère que nous parlions sans détour. Dans ce palais, chaque mur a des oreilles, voyez-vous ? Je vous remercie d’avoir pris la peine de venir de si loin, j’espère que le voyage n’a pas été trop éprouvant – je vous en prie, mon ami, prenez place près du feu, il y a du thé pour vous réchauffer. »

Délicatement, Faustine dépose Eriath près de la théière fumante sur la petite table, pour qu’il profite de sa chaleur, avant de s’asseoir à une extrémité du banc placé devant l’âtre en resserrant autour d'elle les pans de sa cape épaisse – attendant, patiemment, que Lionel fasse de même.

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyVen 9 Fév - 5:28

Ses yeux noirs refusent de descendre sur la silhouette de la mage, de toute façon prudemment cachée sous d’épais lainages qui ne laissent à voir non seulement aucune grossesse, mais aucune forme, quelle qu’elle soit. Ils s’attardent sur ce visage nouveau, qui porte tout de même les traits de jadis, affinés, et ce regard bleu, intelligent, où luit un cercle d’écarlate autour de chaque pupille. C’est elle, cette adolescente qui lui était promise, devenue jeune dame, véritable femme qu’il osait à peine imaginer, par les mots de sa plume. Il la voyait sous les traits de son ensorceleuse de soeur, la voyait sous ceux perdus de ses treize ans.
Il avait tout faux.

« Bonjour, Lionel. » La voix calme de la ménestrelle l’accueille, le sort de sa contemplation maladroite, et il retrouve un tant soit peu de ses manières. Assez pour s’incliner respectueusement devant la noble, avec une raideur inhabituelle dans la nuque, dans les membres. « Pardonnez-moi de vous recevoir dans un lieu si peu hospitalier, mais je préfère que nous parlions sans détour. Dans ce palais, chaque mur a des oreilles, voyez-vous ? Je vous remercie d’avoir pris la peine de venir de si loin, j’espère que le voyage n’a pas été trop éprouvant – je vous en prie, mon ami, prenez place près du feu, il y a du thé pour vous réchauffer. » Il n’ose pas encore parler, mais il accepte volontiers de prendre place non loin d’elle. Il a à peine remarqué la fraîcheur du lieu, en vérité, mais la remarque faite, le Chevaucheur peut mieux s’attarder sur les hautes fenêtres entrouvertes, qui laissent passer l’air humide de la capitale lagrane et parfois rouler quelques feuilles mortes, racornies par le froid. C’est un bon choix, qu’a fait Faustine.
Chacun à un bout du banc. Adolescents gênés. Adultes tourmentés. Ridicule consommé, dans tous les cas. Lionel tourne le visage vers sa voisine, détaille le profil inconnu. Le nez légèrement en trompette, une fossette sur chaque joue. « Nous avons échangé tant de lettres au cours de la dernière année que j’en ai momentanément oublié que je vous avais point vue depuis quinze ans », glisse le Chevaucheur avec une note d’excuse dans sa voix, le visage baissé avec humilité. Son regard tombe sur la tortue, posée près de la théière, la carapace abritée par… une curieuse création, des plus rigolotes, qui suffit à sortir un peu l’homme de sa torpeur surprise. Un sourire monte sur ses lèvres. « Je suis… réellement heureux de vous revoir, Faustine, et de vous rencontrer, Eriath. Qu’importe les circonstances troublantes de ces retrouvailles. Il est sincère. S’il vous plaît de servir une tasse de thé à l’impoli que je suis, nous pourrons discuter de votre dernière… missive. »



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt


Dernière édition par Lionel de Rivepierre le Jeu 15 Mar - 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyDim 11 Fév - 15:26

Quinze ans.
Ils ne se sont pas vus, depuis quinze ans. Plus de la moitié de sa vie ; et Faustine prend brutalement conscience du fossé impensable qui sépare le prestigieux Capitaine des Chevaucheurs d’Outrevent, comte de Rivepierre et bras droit du duc Liam, de la petite Faustine qui va son chemin misérable parmi les moins-que-rien. Un gouffre vertigineux, en vérité ; et un instant, la ménestrelle regrette la hardiesse de sa démarche. Comment a-t-elle pu avoir l’arrogance de prétendre un jour pouvoir remettre son destin sur sa voie de naguère et reprendre les plans de mariage établis il y a presque deux décennies… ? Un frisson parcourt son dos tandis que Lionel salue Eriath, et c’est avec une certaine raideur dans les gestes qu’elle sert le thé dans deux tasses fumantes, maniant prudemment la théière de ses grosses mitaines de laine épaisse. Elle lui en tend une, prend l’autre – avale une gorgée réconfortante, et prend une grande inspiration, dans le silence tendu qui s’est installé.

« Je tiens à vous remercier, Lionel, d’avoir pris la peine de venir jusqu’ici me rencontrer. Ma… missive… a été affreusement délicate à composer, et je redoutais que vous ne me trouviez trop… audacieuse, d’ainsi formuler une telle proposition. » Résolument, elle relève son regard de la tasse où il était plongé, rivant ses yeux bordés d’écarlate dans ceux de son visiteur. « J’imagine que vous avez des questions. Demandez-moi ce vous voulez – je vous jure sur Levor d’y répondre avec honnêteté. »

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyVen 16 Fév - 4:00

Ses mots ne suffisent pas à détendre l’atmosphère tendue. Sans plus oser relever le regard sur sa voisine, Lionel l’observe servir le thé, et se retrouve fort intrigué de ces épaisses mitaines fort peu pratiques, que Faustine s’obstine à porter. Même pour servir le thé, alors qu’il doute grandement de la praticité de la chose. La tasse est chaude, dans sa grande main, mais il n’y boit pas tout de suite, à l’entente de la profonde inspiration de la ménestrelle. Tant de choses pèsent sur ce coeur meurtri, qui aussitôt le remercie de son déplacement, face à sa demande hautement audacieuse, dans une lettre terriblement difficile à écrire. De l’audace, oui, il en fallait, et Lionel ne peut mentir : il la trouve courageuse, d’avoir ainsi osé. Surtout sans savoir quel serait le résultat d’une telle demande. Un autre aurait probablement refusé net, ou aurait dénoncé ses actes sans sourciller. Elle sait que tu as du coeur. Ses yeux sombres quittent Eriath et soutiennent ceux de la femme. « J’imagine que vous avez des questions. Demandez-moi ce vous voulez – je vous jure sur Levor d’y répondre avec honnêteté. »

Combien de questions se bousculent à ses lèvres et son esprit ? Les plus abruptes, les plus subtiles. Il boit une gorgée du thé, comme pour y trouver la bonne réponse, la bonne question à poser. « Votre missive… parlait d’un enfant. » Et dans des termes empreints d’une nébulosité qui l’a laissé perplexe, au premier abord. La belle musicienne, enfant de Levor de sa naissance jusque dans tous ses serments, a pourtant l’art subtil de tourner les mots à son avantage, de les faire cacher quelques vérités, à la lagrane. « Je comprends que vous ne puissiez en parler davantage sur le papier, mais me permettez-vous de demander de qui… ? » Autant ne pas tourner davantage autour du poteau comme s’il était inspiré de Panteraa elle-même. Droit au but.



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt


Dernière édition par Lionel de Rivepierre le Jeu 15 Mar - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyDim 18 Fév - 15:29

Dans un premier temps, Lionel ne répond pas – il se contente de porter la tasse fumante à ses lèvres, pour prendre une gorgée prudente. Sûrement le temps d’ordonner ses pensées et de décider quoi lui demander en premier, imagine Faustine. C’est qu’il a dû se trouver tant désarçonné, de recevoir pareille missive, dans des circonstances sûrement très douloureuses pour lui après le camouflet infligé par l’outrecuidante princesse Gabrielle ! Silencieuse, la mage attend, patiemment, enfouissant sa nervosité fébrile sous les vagues de calme transmises par Eriath.

La première question qu’il formule est bel et bien celle qu’elle redoutait, mais elle se trouve tout de même désarçonnée. Elle a tant tourné et retourné le sujet dans sa tête ! Tâchant de déterminer ce qu’elle peut lui dire, et ce qu’il vaut mieux taire, sans parvenir à se décider. Elle ne sait toujours pas comment aborder la pénible explication – le seul point qu’elle a pu déterminer, c’est qu’elle ne lui mentirait pas. Un accord d’une telle nature ne saurait reposer sur un laid mensonge, et la ménestrelle s’est préparée à devoir détailler les événements ; cela ne rend pas sa tâche plus simple pour autant. « Je ne pouvais… je ne pouvais l’écrire formellement, au cas où mon courrier aurait été intercepté. » Nerveusement, elle resserre les doigts autour de sa tasse, avant de carrer les épaules pour redresser son dos bien droit. « Cet enfant est celui de Sa Grâce notre duc. » Elle réalise que cela peut porter à confusion, et reprend dans un bégaiement. « Liam. Le-le duc Liam. »

Rien que d’oser le formuler à voix haute, la tête lui en tourne un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 0:17

Le capitaine s’en veut un peu, de mettre Faustine dans un tel embarras dès sa première question, mais elle est celle qui lui a assuré toute la vérité. Puis, une pensée mesquine ne peut l’empêcher de statuer, en secret, qu’elle est bien la responsable de cet embarras bien particulier qui l’accable. Tu t’es promis de l’écouter, lui rappelle sévèrement Harald, également à l’affût de la délicate conversation. Il a promis, oui. De l’écouter, de la comprendre, et de ne pas juger, autant que faire se peut. La musicienne appuie son instinct, celui qui l’a poussé à comprendre pourquoi cette missive se faisait si vague. « Cet enfant est celui de Sa Grâce notre duc. » Du… duc Denys ? Il aimerait être surpris, mais malheureusement, la réputation du duc des Jardins n’est pas à faire, en matière de maîtresses et donc de bâtards qui en résulteraient… C’est d’une tristesse, mais aussi d’une banalité probablement tout aussi triste.

Elle n’a pourtant pas terminé, la jeune femme. Sans quitter sa posture droite, elle précise, dans un bégaiement : « Liam. Le-le duc Liam. Non. » Un mot, un seul, qui exprime tout le déni soudain et puissant face à cette information de la plus haute impossibilité. Non. « Comment… » Il sait comment de telles choses se peuvent, mais… comment est-ce que Liam a pu… Il est incapable serait-ce de formuler clairement sa pensée, alors que tout son esprit proteste contre l’aveu fait par la ménestrelle. Enceinte de Liam. Duc d’Outrevent. Son Liam. Liam. Le souffle lui manque et il doit poser sa tasse de thé, pour poser sa main sur son torse et essayer de calmer sa respiration erratique. La nervosité qui le tenaillait depuis des jours bloque sa gorge, ses poumons, et c’est bien difficilement qu’il réussit à articuler : « Vous ne pouvez pas… c’est impossible. Il… il était au front, et nous étions malades. Et… » Et surtout, ce n’est pas la bonne soeur. Ce n’est pas elle, l’ensorceleuse qui a résidé à la forteresse de Souffleciel pendant trop de mois, attisant des rumeurs scandaleuses dans tout Faërie ! Faustine est respectable. Raisonnable. Impossible. Rien de tout cela n’est logique, ni vrai, et elle ne peut pas… il ne comprend pas.



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 0:48

Il y a tout un monde de jugement, dans le regard de Lionel, juste l’espace d’un instant, et le cœur de Faustine flanche une seconde sous le poids de cette sévérité qu’il a toutefois l’extrême courtoisie de ne pas formuler. De cela, elle lui sait gré ; et le remercie silencieusement de ne pas se lever immédiatement pour s’en aller, l’abandonnant à la précarité de son inconfortable situation. Une fois la précision apportée, toutefois, le maintien du Chevaucheur devient si rigide que le moindre souffle d’air pourrait sûrement le briser. Non, dit-il, ferme et irrévocable, comme si ce simple déni avait le pouvoir de changer les choses, et un demi-sourire terriblement amer fleurit sur les lèvres crispées de la ménestrelle. Oh, comme elle aurait aimé, elle aussi, effacer d’un simple refus les conséquences des erreurs de sa sœur ! mais la vie ne fonctionne pas ainsi, et le Capitaine d’Outrevent le sait certainement.

Il y a un brin de panique, lorsqu’il repose la tasse sur la table où elle s’entrechoque avec la soucoupe dans un tintement tremblant – dans cette main fébrile qu’il plaque sur son torse, comme pour reprendre son souffle au milieu du flot de questions qui s’échappe de ses lèvres. La mage comprend soudain ce qu’il imagine – et ses lèvres formulent un « Oh » muet horrifié. Elle secoue farouchement la tête, posant elle-même sa propre tasse un peu violemment dans un choc sourd qui fait sursauter Eriath, levant les mains devant elle dans un geste instinctif de dénégation. « N-non, pas moi – je n’ai jamais – je suis encore – Lionel, par tous les dieux du Panthéon, je suis encore pucelle. » Aveu affreusement gênant qui empourpre furieusement ses joues, mais elle ne s’arrête pas à la honte. Le très digne seigneur de Rivepierre commence à montrer des signes élégants et distingués de suffocation, et c’est d’un geste déterminé qu’elle saisit la carafe d’eau sur la table pour lui en projeter le contenu au visage.

« Cet enfant a été conçu à la mi-août, par Maelenn – des bonnes œuvres de sa Grâce Liam. Pour préservation la réputation de ma sœur, nous avons eu recours à la magie du Sang pour que je porte cet enfant et l’élève, à sa place. » Rassemblant son courage, elle se lève, écartant les épais pans de sa cape pour exposer l’embonpoint caractéristique qui épaissit sa taille, offrant la vérité au regard de Lionel dégoulinant. « Il verra le jour dans quatre mois, et personne ne doit savoir qui en sont les véritables parents. »

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 1:25

La mage le rejoint dans la panique et vient nier, des gestes de ses mains, de sa tête, ce qu’il a sous-entendu dans ses mots pauvrement soufflés : « N-non, pas moi – je n’ai jamais – je suis encore – Lionel, par tous les dieux du Panthéon, je suis encore pucelle. Mais v- » Elle est enceinte, par Maari ! Enceinte ! Elle ne peut pas être pucelle ET enceinte ! Ce n’est pas compatible ! Il n’a même pas assez de souffle, cette fois, pour protester, s’insurger contre l’illogisme qu’elle lui expose, car l’air s’amenuise encore un peu plus dans ses poumons et seule une vague d’eau fraîche sur son visage lui permet de ne pas sombrer un peu plus.

Lionel inspire une goulée d’air presque douloureuse, ébahi. Elle lui a jeté la carafe d’eau au visage. Elle est enceinte de Liam. De sa soeur de Liam. Elle lui a jeté la carafe d’eau au visage. Reprends-toi, Lionel ! La carafe sa soeur Liam. « Cet enfant a été conçu à la mi-août, par Maelenn – des bonnes œuvres de sa Grâce Liam. Pour préservation la réputation de ma sœur, nous avons eu recours à la magie du Sang pour que je porte cet enfant et l’élève, à sa place. » La ménestrelle se lève et écarte les pans de sa cape. Il regarde le ventre gonflé, proprement horrifié, comme s’il n’avait jamais vu de femme enceinte, ou comme si elle était enceinte d’un démon. « Il verra le jour dans quatre mois, et personne ne doit savoir qui en sont les véritables parents. »

Sur la table, les tasses à thé explosent, répandant le breuvage chaud sur le bois poli et le plancher, et la théière fait de même, frôlant de peu la tortue, bien rentrée dans sa carapace sous la surprise des détonations. Le Chevaucheur se lève du banc d’un bond, avec tant de force que le meuble chute au sol, mais il ne part pas de la pièce. Il se contente de faire les cent pas devant le foyer, soufflant comme un boeuf en colère, évitant soigneusement de regarder à nouveau Faustine. Ou pire : son ventre. Entité qu’il détache complètement d’elle. « C’est l’histoire la plus… » Insensée. Invraisemblable. Ah, certaines choses, oui, sont possibles ! Que Liam et Maelenn aient ainsi fauté, il n’en est pas surpris, pas plus qu’il l’aurait été que la ménestrelle soit enceinte du duc Denys. Il n’en est pas surpris, même plutôt un peu désabusé. Mais ce transfert par le biais de la magie du Sang, ce choix de protéger une soeur versée dans des arts mystérieux et une vie dissolue… Brusquement, Lionel se retourne vers Faustine, les traits barrés d’inquiétude soudaine. Une nouvelle option est apparue dans son esprit méfiant - pas plus invraisemblable que celle qu’on lui présente comme la vérité. « Est-ce elle qui vous a obligé à porter cet enfant, par le biais de sa magie ? Ou aurait-elle forcé le duc dans cette conception ? Faustine, si tel est le cas... » Un bâtard est un excellent moyen de se garantir un mariage, oui, et n’importe quelle femme dotée d’un tant soit peu de raison voudrait s’extirper de sa condition de Compagne, après avoir compris que le salut ne venait pas de la luxure. Ah, l'ensorceleuse maléfique, il la fera emprisonner sans même un peu de remords !



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 1:47

Il y a, peut-être, un léger fond de panique dans la réaction de Lionel. Prudemment, Eriath se recroqueville dans sa carapace tandis que les tasses explosent, et Faustine instinctivement se penche pour récupérer son Familier avant que le thé brûlant ne vienne roussir les écailles de la tortue. Je crois qu’il est un peu contrarié. Un peu, répond la ménestrelle, les dents serrées, prête à déguerpir si d’aventure le déchaînement incontrôlé de violence magique se tournait vers elle ensuite, la prenant pour cible pour l’impardonnable outrage de ses paroles. C’est le banc qui bascule ensuite, et Faustine ne peut réprimer un geste de recul instinctif, mue par un réflexe de survie incontrôlable qui la fait reculer de quelques pas, une main étreignant Eriath tout tremblant et l’autre tendue devant elle, dans un geste dérisoire de protection. Elle ne peut s’empêcher de la trouver belle, cette colère furieuse qui flambe – droite, juste, honnête et sincère. Outreventoise.

La méfiance qui imprègne les traits du Chevaucheur lui semble bien moins admirable. Sale, laide, nauséabonde. Hideuse. Elle s’est montrée loyale à son serment, n’a dit que la vérité ; et le doute qui suinte de ses mots lui transperce un peu le cœur, à l’intérieur. C’est l’indignation farouche de la sœur aînée protectrice qui l’envahit ensuite, toute entière, annihilant la peur initiale, et la rage de se voir questionnée ainsi lui coupe un instant la parole. Il doute ! Il doute encore ! Autour de ses iris, le cercle écarlate s’avive soudain, pulse et s’illumine comme une rivière de rubis scintillante, et Faustine laisse sa magie vibrer dans l’air, tout comme celle de Lionel a tonné quelques instants plus tôt. « Maelenn n’a jamais cherché à piéger Sa Grâce Liam – c’est la maladie qui a dissipé les effets des sortilèges de stérilité dont les Compagnes se bardent. Elle n’a eu pour seul dessein que de porter réconfort à son souverain, comme toute sujette le souhaiterait, à la mesure de ses moyens ! Oui, sa profession me répugne, elle le sait, je le lui ai dit mais – c’est précisément son métier qui lui a permis de distraire, quelques heures, l’esprit de notre duc de ses tracas incessants. Elle n’a jamais eu besoin d’user de magie, ni sur lui – il n’est qu’un homme, quand bien même couronné ! – ni sur moi. Elle reste ma sœur, même si nous sommes l’une et l’autre désavouées par le Noroît – il me revient, de la protéger. »

C’est toute essoufflée qu’elle achève son discours indigné, et l’écarlate doucement se ternit tandis que sa magie se rendort, la colère passée. La tortue lovée au creux de sa paume, c’est dans un chuchotement étranglé qu’elle conclut. « Ce n’est pas pour elle, que je vous demande votre aide, mon ami. C’est pour moi – même si la faute est sienne, ce fardeau est le mien à présent ; et j’ai besoin pour le porter de toute l’assistance que l’on voudra bien me procurer, je le crains. »

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 2:14

Lionel est un homme des tempêtes.
Il est un homme du feu, un homme de l’Été, tout son caractère flamboyant transmis dans la Saison qui l’a fait sienne. Les années n’ont pas su maîtriser entièrement ses éclats et sa fougue, la nécessité de paraître calme et en contrôle en toutes circonstances. Cette colère, vraie et véritable, c’est lui, et il lui importe bien peu d’être éloigné de cette image lisse et fade du capitaine d’Outrevent qu’il se doit de projeter, pour que rien n’ait d’emprise sur lui. Dans l’impossible, il se révèle, fier et brûlant, et la ménestrelle se fait de la même fougue furieuse.

Dans la pièce vibre le Sang comme vibre l’Été, et les magies réchauffent le sang, font s’embraser un peu plus le feu dans l’âtre. Le discours de Faustine résonne sans une seule hésitation, un seul souffle qui laisserait présager le mensonge prémédité, et sa harangue passionnée est ce qui calme le Chevaucheur d’abord et avant tout. Le plonge dans une certaine curiosité, même, face à cette femme qui défend avec tant d’ardeur les actes de sa soeur, ainsi que les choix faits en conséquence de ces actes. Puis, comme elle le dit : tout duc soit-il, Liam n’est qu’un homme. Aussi faible et tenté de tous les autres.
N’en sont-ils pas tous ? Des êtres dotés de faiblesses et de défauts, mis sur terre par les dieux, faits pour vivre à travers ces failles d’où la lumière jaillit ?
« Ce n’est pas pour elle, que je vous demande votre aide, mon ami. C’est pour moi – même si la faute est sienne, ce fardeau est le mien à présent ; et j’ai besoin pour le porter de toute l’assistance que l’on voudra bien me procurer, je le crains. » La colère se calme, des deux côtés, et le feu, au diapason de la magie qui s’apaise, devient braises dans la cheminée. Un faible chuchotement répond à Faustine, sans animosité : « Lagrance ne vous a définitivement pas changé. » Loin d’être une insulte, à ses yeux.

Il relève le banc, sans oser s’y asseoir à nouveau. Il regarde fort pauvrement le sol jonché de ce qui reste des tasses et de la théière, et le thé répandu autour de ses bottes. Il a presque la couleur du sang, d’un rouge rosé sur le plancher élégant. « Pardonnez-moi. Je ne voulais pas vous effrayer, ni douter de votre serment de vérité. » Le malheur est fait, cela dit, et Lionel sait qu’il ne pourra pas l’effacer. Ni son accès de colère, ou de paranoïa instinctive, qui donne à sa dignité des airs de laideur. À sa protection farouche de Liam, quelque chose de plus viscéral encore qu’une simple amitié. Car oui, ce qui a étreint son coeur, pendant la fraction d’une terrible seconde, a été de la jalousie. Plus laide que tout encore. « Je ne sais pas, Faustine, que faire. Votre geste est honorable, et la situation d’autant plus délicate, et moi-même un très piètre dissimulateur. » Surtout face à son ami de toujours. Comment pourrait-il élever son bâtard, si celui-ci survit à l’accouchement, sans jamais lui en dire quoi que ce soit ? Doux Levor, même ne pas lui confier cette grossesse (et accompagner la confidence de quelques réprimandes bien senties) sera d’une difficulté.. ! « Je peux vous aider. » Si ce n’est pas en l’épousant, ce sera autrement.



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 2:37

Le silence est intense, dans la pièce recluse, vibrant de toutes ces émotions que l’on ne dit pas, de tous ces secrets auxquels l’on s’efforce de ne pas penser. Eriath sort prudemment la tête de sa carapace, et Faustine rajuste sa prise sur lui machinalement, pour ne pas le faire tomber par mégarde. Elle n’a pas quitté Lionel des yeux ; et le murmure qui répond à son chuchotement est un considérable compliment. Outrevent a peut-être chassé son enfant, le seigneur et la dame du Noroît renié leur fille ; mais Maidhenn a continué à vivre sous la façade réservée de la ménestrelle de la duchesse de Lagrance, droite et fière sous le regard de Levor. Sans mot dire pour le moment, elle incline un instant la tête, remerciant silencieusement Lionel pour ce commentaire qui panse un peu les plaies de son honneur égratigné par sa méfiance.

Il présente même des excuses, et la mage se rassérène quelque peu. Il redresse le banc, et elle avance de quelques pas, prudemment, pour y déposer Eriath qui sort les pattes et se réinstalle tant bien que mal. Elle sent bien que le sombre Chevaucheur réfléchit, et elle ne veut pas le brusquer – alors, elle se penche vers le sol, posant un genou en terre pour ramasser les débris épars de la théière et des tasses, juste pour s’occuper les mains, et distraire son esprit de l’inquiétude qui ne l’a pas quittée. Voudra-t-il bien l’aider ? Il ne sait pas lui-même que faire, lui confie-t-il ; il est vrai que la situation est complexe, et encore une fois elle opine du chef, pour manifester sa compréhension des multiples aspects du problème. Ne les a-t-elle pas suffisamment tournés et retournés dans son esprit, ces longues nuit d’hiver où le sommeil la fuyait ? Il semble disposé à lui venir en aide, toutefois, et elle se glisse sur le banc à nouveau, tapotant du bout des doigts le bois pour l’inviter à reprendre sa place.

« Je vous remercie de l’aide que vous voudrez bien m’apporter. » C’est terriblement froid et impersonnel, comme formulation, et Faustine se mord la lèvre un instant. Cet homme devant elle n’est pas vraiment un étranger – si le Destin avait eu d’autres cartes en main, alors… Secouant un instant la tête pour s’éclaircir les idées, elle laisse son regard s’évader loin, ne sachant trop comment formuler sa pensée. « Je sais que cette situation serait… inconfortable, pour vous. J’ai promis, voyez-vous – promis à ma sœur, que cet enfant serait élevé dans l’amour, car il est innocent de tout crime. Vous êtes le seul homme sur cette terre auquel j’ai pensé, qui soit susceptible à la fois de garder le secret de sa conception, et de l’aimer comme un pupille qui vous serait confié – car il est le fils d’un ami qui vous est cher, et que sûrement vous auriez envie de le protéger, me suis-je imaginé. Je ne sais si c’est le cas… ? Je pensais… qu’entre moi, pour ma sœur, et vous pour cet homme qui est comme votre frère… cet enfant aurait de bons parents. Me suis-je fourvoyée ? »

Le regard qu'elle lève vers lui est limpide et sincère. A-t-elle eu raison… ?

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 3:01

Le malaise dure, alors que retombent encore les éclats de leur colère respective, se teintant d’une froideur un peu détachée de la part de son ancienne fiancée. Comment ne pourrait-elle pas être sur ses gardes ? Il s’est révélé, en très peu de temps, être incapable de se contrôler, ni de caractère, ni de magie. Piètre ambassadeur d’Outrevent. Il regarde le banc, qu’elle a tapoté du bout des doigts, et il y reprend place, tout au bout de celui-ci.

Faustine lui confie la portée de son serment. Celui d’une soeur envers une autre, de deux femmes envers un être innocent qui n’a point demandé à souffrir des faiblesses de qui que ce soit. Le beau sexe, dit-on : le bon sexe, devrait-on plutôt dire, alors que ces dames font preuve de davantage de bonté et de douceur que le sexe fort. « [...] Je pensais… qu’entre moi, pour ma sœur, et vous pour cet homme qui est comme votre frère… cet enfant aurait de bons parents. Me suis-je fourvoyée ? » Que répondre, à ce cri du coeur ? La seule chose valable, la seule vérité : « Vous ne vous êtes pas fourvoyée. » Toute sa loyauté est engagée envers Liam. Si celui-ci savait qu’il possédait un bâtard, il ne le ferait pas exécuter, il le pressent - ni même la mère, qu’importe les tumultueux sentiments entretenus à son égard. Seulement, dans sa situation, marié dans moins d’une année à une princesse impériale, élever cet enfant lui serait impossible, malgré tout son coeur. Malgré toute son âme.

« Vous épouser n’est pas possible en ce moment. On m’accusera d’avoir trahi mes voeux futurs à la princesse Gabrielle, et Sa Grâce Gaëtane ne sera point clémente à l’égard d’Outrevent, en retour. » Ni elle, ni la Maréchale de Flamme, qui aura bien à redire sur ce comportement en apparence outrant, ni même l’impératrice, amie de sa belle-soeur. Il n’y a pourtant pas de défaite, dans la voix de Lionel, dont l’esprit a retrouvé son calme et se dirige vers quelques solutions. « Si l’enfant vit, cela dit… nous pourrions… » Ce serait possible, n’est-ce pas ? Une amie d’enfance retrouvée. Peut-être faussement veuve. Ou ayant adopté une pupille à protéger, un bébé orphelin. Ou qu’importe : les excuses ne manquent pas, en ce monde. L’épouser, afin que l’enfant grandisse avec un père présent et aimant, afin de renouer ces alliances brisées il y a des années, afin d’entériner les droits nouvellement acquis des mages du Sang sur les terres de l’Honneur. Épouser Faustine. « Nous pourrions réclamer le Noroît. »



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 3:16

L’erreur est possible. La méprise est envisageable. Peut-être attend-elle trop de lui. Peut-être a-t-il déjà d’autres plans pour son avenir. Elle ne s’est pas fourvoyée, dit enfin Lionel, et la tension affreuse qui pesait sur le cœur de Faustine s’allège un peu : malgré ces années loin d’Outrevent, elle n’a pas méjugé le caractère de son ami de jadis. Posément, il lui explique que des épousailles prochaines sont impossibles, et la mage opine toujours du chef, car elle était elle-même parvenue à de similaires conclusions : la duchesse Gaëtane serait mécontente, le duc Liam réprobateur, sans parler des autres membres de la haute noblesse qui trouveraient bien motif à s’offusquer. La réflexion de Lionel va plus loin, toutefois, et lorsqu’il évoque le Noroît, Faustine est sincèrement surprise. Son premier réflexe est de glapir un « non » terrifié, et c’est le calme d’Eriath qui retient le cri sur ses lèvres. Nerveuse, elle porte la main à sa gorge, glissant un doigt dans son col qu’elle tire un peu, pour aider l’air à gonfler ses poumons.

« Je-je n-ne sais pas s-si… Je n’avais pas pensé au Noroît, je pense… je pense que jamais mes parents ne… Oh, Lionel. Je pense qu’ils n’accepteront jamais. Il serait sûrement délicat pour vous, déjà, de faire admettre une mage du Sang au titre de comtesse à vos côtés, et je ne peux qu’admirer votre courage ; même si, dans les circonstances actuelles, avec le couronnement de l'empereur Gustave et ses consignes de tolérance, cela reste possible et cohérent. Mais… Mes parents, Lionel, ne sont pas des personnes que je veux voir auprès de cet enfant. Je veux qu’il grandisse dans l’amour, je vous l’ai dit, accepté sans restriction, sans condition, et je ne… Lionel, mon ami, vous a-t-on déjà raconté, ce qu’il s’est passé au Noroît quand le Sang m’a réclamée… ? » Elle-même ne lui en a pas soufflé mot, et il l’a crue morte pendant si longtemps, alors… que sait-il vraiment, de ce qu’elle dissimule sous ses mitaines… ?

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 3:45

La seule mention du Noroît affole la dame - et Lionel, inquiet de l’effet de ses paroles, se rapproche un peu de celle-ci. Elle pâlit d’un seul coup, la main portée à sa gorge. Il s’imagine, l’ignorant béni, que l’émotion est trop forte, à penser à ce domaine dont elle a été si longtemps déshéritée. Elle repense probablement à ces doux moments de jadis, imagine peut-être sa progéniture cavaler sur les terres vastes et belles du domaine près de tomber dans la déshérance, mais quelque chose sonne bien faux tout de même dans son esprit. Dans ses souvenirs de l’enfant qu’était Maelenn, accablée de chagrin suite au décès de sa soeur, et de la tristesse dissonante de Ioann et Mairead du Noroît.

Elle mentionne la délicatesse de son choix possible de comtesse mage du Sang - une nouveauté, certainement, sur les terres si conservatrices de l’Honneur, et il comprend sa nervosité à ce sujet. Il y a quelque chose de bien plus sombre, cela dit, lorsqu’elle mentionne à nouveau le Noroît, et cette exigence que cet enfant grandisse entouré d’amour. Accepté inconditionnellement. « Lionel, mon ami, vous a-t-on déjà raconté, ce qu’il s’est passé au Noroît quand le Sang m’a réclamée… ? Jamais », dit-il sobrement, l'oeil sombre, plein d'une appréhension revenue. Il lui a déjà écrit, à ce sujet - il a toujours été gardé dans l’inconnu, un inconnu qui enfin se dévoile un peu plus. Un inconnu dont il craint le pire. « Vos parents n’ont jamais dérogé de leur version des faits et avant votre lettre, jamais un instant je ne vous aurais pensé mage du Sang, ou même vivante, disparue depuis tant d’années. Quant à votre soeur… Maelenn ne m’a jamais rien révélé, à propos de quoi que ce soit. » Ni de la magie bannie de sa soeur, ni de sa soi-disant mort suite à une longue maladie inconnue. Il est même pratiquement certain que s’il l’en entretient aujourd’hui, elle se défendra farouchement de quelconque connaissance à ce sujet, et tairait jusqu’à l’existence de Faustine. Loyale jusqu’au plus profond de ces serments que les enfants de Levor font au dieu des Vents. « Que vous ont-ils fait, Faustine ? »



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt


Dernière édition par Lionel de Rivepierre le Lun 7 Jan - 17:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 4:05

Lionel, visiblement, n’a jamais eu connaissance de la réalité des faits, et un frisson glacé court le long de l’échine de Faustine. Il ne sait pas – personne jamais ne lui a raconté, il n’imagine sûrement pas la noirceur qui se tapit sous les pierres millénaires du Noroît. Un instant, les souvenirs de jadis tourbillonnent dans l’esprit de la mage, et elle se crispe sur le banc, tous ses muscles tétanisés par les vestiges d’une souffrance si ancienne qu’elle a non seulement brisé son corps, mais également lacéré son âme. Elle inspire profondément, la petite réfugiée échouée en Lagrance depuis des années, et à voix basse, presque à contrecœur, elle commence à raconter.

« Outrevent n’aime pas la magie du Sang, je ne vous apprends rien. On les tue, les adolescents qui s’y éveillent, lorsque les premiers signes se manifestent : un fâcheux accident, une maladie soudaine… Mieux vaut une sépulture que le déshonneur. Moi… Moi, ce fut différent. Les premiers mois, on m’a enfermée, privée d’eau, de nourriture, de chaleur, de confort. Pour me faire renier cette honte terrible, sur laquelle je n’avais aucune emprise ! Puis ; voyant que les privations ne suffisaient pas – l’on m’a… punie. D’être née ainsi. On m’a torturée, Lionel, pendant la moitié d’une année – pour me faire expier une faute que je n’avais pas commise. » Un sanglot étranglé altère sa voix, et du revers de sa mitaine Faustine essuie les larmes qui ont commencé à couler, sans bruit, dévalant l’arrondi de ses joues pour se perdre dans les revers de sa chemise. D’un grand geste saccadé, elle retire l’épais gant de sa main droite ; puis celui de sa main gauche, avant de les déposer près d’Eriath. Puis, lentement, elle lève les mains devant elle, les dos tournés vers Lionel, à hauteur de son visage ; et c’est d’une voix sans timbre qu’elle reprend. « J’étais ménestrelle, Lionel. Harpiste, et douée. Mon père a brisé mes doigts, un à un, phalange par phalange. Je me réveille parfois la nuit avec au creux de mes oreilles le craquement de mes os tandis qu’ils se brisaient… On ne m’a pas tuée, Lionel. On m’a détruite. Massacrée, réduite en poussière. On m’a pris ce que j’avais de plus cher, puis on m’a chassée sur les chemins. Seule, sans escorte, avec les doigts fracturés et aucune idée d’où aller. J’avais quatorze ans. »

Devant elle, ses doigts tragiquement déformés tremblent fortement, sous l’effet de l’émotion qui la secoue tout entière, et sa voix est hachée tandis qu’elle conclut. « Jamais plus – jamais plus aucun enfant ne devra souffrir autant, pour être né différent. Je veux être sûre que jamais mes parents ne pourront atteindre mon enfant. » Elle relève les yeux, alors ; l'écarlate frissonnant autour de ses prunelles, scintillant de toutes ces larmes qui n'ont jamais vraiment pu couler. « Jamais, Lionel. »

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 4:35

Il se fait toute ouïe, Lionel - il écoute sans mot dire, approuvant d’à peine quelques mouvements du chef les tristes paroles de la dame de compagnie. Il connaît son duché et il ne peut pas excuser ce qui a été maître mot pendant des dizaines, des centaines d’années, et ce qui le sera sans doute encore en secret, qu’importe toutes les lois décrétées. Les habitudes d’un peuple ne sont pas aisées à modifier et Outrevent, attaché à ses traditions, sera le plus récalcitrant à un changement si drastique dans ses doctrines. Cette compréhension calme se modifie, lorsque Faustine aborde sa propre expérience. Les mois de privation de tous les besoins élémentaires, comme si ainsi, la magie se retirerait, ou se changerait en une bienvenue Saison.

L’incrédulité devient dure colère, lorsque la ménestrelle aborde la torture, et lui expose les conséquences de celle-ci. Les grosses et maladroites mitaines sont retirées, dévoilant des mains aux doigts crochus, serres recouvertes de chair, aux articulations noueuses et déformées. Brisés plusieurs fois, mal guéris, rebrisés à nouveau, jusqu’à en rendre tout usage difficile, quasi impossible. Là où précédemment, son incompréhension et sa colère ont fait jaillir le feu, cette fois, c’est la glace qui se fraie un chemin dans ses yeux sombres. Il se rappelle des jolies mélodies de jadis, que plus jamais ces doigts ne pourront jouer. Il revoit cette adolescente au visage rond, dont il n’a pas eu de nouvelles pendant des mois, sans pourtant s’inquiéter outre mesure. Cette adolescente torturée par ceux qui avaient juré de l’aimer, devant tous les dieux réunis. Il comprend, Lionel. La rancune d’une adolescente qui a préférée être reniée et quitter Outrevent, plutôt que de poursuivre une lignée gangrénée par la haine. Il comprend l’exigence de la ménestrelle, de Faustine-Maidhenn, prête à tout donner pour cet enfant qu’elle porte en son ventre, sien comme il l’est de sa soeur.

« Jamais plus – jamais plus aucun enfant ne devra souffrir autant, pour être né différent. Je veux être sûre que jamais mes parents ne pourront atteindre mon enfant. Jamais, Lionel. » Dans ses larges mains, il enveloppe les doigts brisés de Faustine, cachant leur difformité inélégante, leurs courbes peu naturelles. Une douce pression, sur les paumes chaudes, premier contact entre eux depuis tant d’années. D’une grande intimité, alors qu’il souhaiterait que ce simple geste, ce qui a été cassé se répare. Il plonge son regard dans le sien et avec grand sérieux, lui déclare : « Qu’importe ce qui arrivera, Faustine, je vous protégerai d’eux, et je protégerai cet enfant. Je vous le jure. » Serment devant les dieux, serment sur son honneur. Le fait-il pour Liam, ou pour Faustine ? Ou même, pour lui ? il ne saurait dire. Quoiqu’il en soit, sa décision est prise. « Si cet enfant vit et que vous devenez mon épouse, ma comtesse, vous serez la juste héritière du Noroît. Je revendiquerai votre légitimité auprès de la couronne d’Outrevent. Il vous reviendra à la mort de vos parents. » Et fort sombrement, il espère que cette mort ne tardera pas, et que Sithis prendra grand soin d’eux, lorsqu’ils marcheront ses landes éternelles.



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 4:53

Elle tremble, Faustine, elle tremble si fort, tant l’instant est infernal pour elle. Elle met si rarement des mots sur ses blessures d’adolescente ! Et encore, cette fois, elle n’a pas évoqué les heures seules dans la poussière, maudissant le froid qui la rendait si faible, et le bénissant tout en même temps d’anesthésier ses fractures. Elle tremble, sous le regard de Lionel qui forcément va la juger – en entendant cela, qui resterait de marbre ? Seule Marjolaine connaît l’intégralité de l’histoire, car c’est sur la rondeur chaleureuse de son épaule qu’une petite Maidhenn de quinze ans a étanché sa peine, il y a si longtemps à présent. Marjolaine, si douce, si aimante, que la vue de ces doigts affreux ne répugne pas, qui les enserre ses paumes, parfois, pour les réchauffer et les masser tendrement. Qui d’autre pourrait entendre son récit de misère et de douleur, et ne pas la mépriser pour sa faiblesse ?

Visiblement, Lionel est de cette trempe. Un hoquet étranglé secoue Faustine tandis qu’il enveloppe de ses grandes mains ses doigts difformes, sans frémir à ce contact. Il promet, solennellement, ses yeux plongés dans les siens, de veiller à ce que le Noroît lui revienne, pour qu’un jour cet enfant innocent y règne, et le cœur de la ménestrelle bat à coups redoublés dans sa poitrine à cette idée. Une belle revanche sur la vie ; un plan auquel Maelenn, peut-être, consentirait. Cramponnée aux mains du Chevaucheur qu’elle n’ose pas lâcher, elle reprend son souffle quelques secondes, s’engageant à son tour. « Si l’enfant vit, et que vous faites de moi votre épouse, je l’élèverai pour que le Noroît soit un fidèle soutien de la couronne, vous le savez. J’en fais serment devant Levor qui ne m’a pas quittée des yeux un seul instant. » Une larme tombe sur leurs mains jointes, scellant cette promesse ; et la ménestrelle tâche de ramener la discussion sur le sujet d’origine.

« Si l’enfant vit, Lionel – et je pense qu’il vivra, car sa flamme est forte – dites-moi sous quelles conditions vous envisagerez de nouer épousailles. Je ne souhaite pas qu’une telle union desserve Rivepierre. »

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyLun 19 Fév - 5:13

Les larmes de Faustine scellent leur promesse respective, et leurs mains à peine se desserrent les unes des autres. Il ne les lâche pourtant pas, sans dégoût, sans peur, des doigts difformes accrochés aux siens. « Si l’enfant vit, Lionel – et je pense qu’il vivra, car sa flamme est forte – dites-moi sous quelles conditions vous envisagerez de nouer épousailles. Je ne souhaite pas qu’une telle union desserve Rivepierre. » L’idée de l’avenir lui tourne la tête. Il regrette qu’il n’y ait plus d’eau, dans la carafe, et que celle-ci trempe plutôt encore tout son pourpoint. Un enfant, celui de Liam, qu’il élèvera comme sien. Qu’il imagine déjà, les traits mêlés de Liam et de Maelenn - qu’il imagine un peu semblable à Aymeric en vérité, plein de cette même vigueur, de ce même désir furieux de vivre. Osir veille sur cet enfant, Maari sur cette grossesse, alors que tout change à toute vitesse pour ceux qui en deviendront vraisemblablement les parents.

Des parents. Ses parents. « Mes parents vieillissent et bien qu’ils s’entêtent à administrer une part du domaine malgré que j'en sois désormais le comte, le temps de leur retraite est depuis longtemps dépassé. Ils auront besoin de soutien, autant que j’en aurai besoin dans la gestion de mes terres. » Il a besoin d’une épouse, d’une partenaire, d’un soutien, comme Hadrien et Eanna l’ont été l’un pour l’autre, unis dans tout. Il sait d’ores et déjà que Faustine ne sera pas une potiche inutile, mais ainsi verbaliser ces exigences lui permet de mieux entrevoir cet avenir. D’imaginer la ménestrelle à ses côtés, dans ce rôle que ses parents ont tant espéré pour elle, avant qu’ils ne dévoilent leur véritable nature. « Vous devrez donner un héritier - ou une héritière - de mon sang à Rivepierre. C’est une condition… froide, et au romantisme bien distant, mais vous savez ce qu’il en est de la noblesse et de notre sang. » Il s’excuserait presque de cette exigence, mais certainement a-t-elle déjà considéré la chose. Les Outreventois forment un peuple terre-à-terre, après tout, et Levor n’a jamais quitté Faustine. « Êtes-vous réellement prête à quitter Lagrance ? À quitter Sa Grâce Marjolaine ? »



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyMar 20 Fév - 16:10

C’est tout l’univers qui semble en mouvement autour de Faustine, et la tête lui tourne un peu devant tous les possibles qui se bousculent à ses pieds. Tant de chemins à emprunter, dépendant majoritairement de ce que dira Lionel, de ce qu’il choisira de décider. Elle attend, la petite ménestrelle angoissée, suspendue aux mots qu’il prononcera ensuite pour savoir de quoi son avenir sera fait. Quelles conditions va-t-il poser ?

La première concerne la gestion de Rivepierre, et un sourire nerveux éclaire un instant le visage de la mage, adoucissant l’éclat ensanglanté qui luit autour de ses prunelles. « Plus jeune, j’appréciais vos parents, je pense qu’ils n’ont guère dû changer – je serai pour eux un soutien dévoué et une fille respectueuse, s’ils m’acceptent à vos côtés. » Elle aura pour eux les égards et attentions qu’elle ne pourra jamais se résigner à offrir à ses propres parents – et soudain, l’idée de prendre soin d’un père et d’une mère dignes d’être appréciés vibre en elle. Appartenir à une famille ! Ne plus se contenter d’être simplement un acte de charité ambulant ! Exister sans dépendre de la générosité d’autrui – car la gentillesse de Marjolaine est tout autant un baume sur les plaies de son cœur, qu’un rappel constant de sa dépendance et de son inutilité. Devenir comtesse… Prendre soin d’un domaine et des gens y résidant, adoucir le quotidien de parents âgés, user d’une certaine autorité, rester juste et bienveillante… Oui, tout cela exerce sur Faustine un puissant attrait.

À sa seconde condition, elle hoche gravement la tête. Oui, elle y avait déjà réfléchi – avait même déjà envisagé des possibilités d’améliorer leurs chances de concevoir rapidement, si jamais… « Si l’enfant que je porte hérite du Noroît, il va sans dire que j’en porterai un pour Rivepierre également. Je suis mage du Sang – cela ne devrait pas prendre trop longtemps. » Un instant, elle se mord la lèvre – puis se force à exprimer le fond de sa pensée. Elle a juré sincérité. « De toute manière, mon ami, je crains que le romantisme n’entre pas vraiment en compte dans toute cette affaire. », murmure-t-elle tout bas. Elle ne l’aime pas – pas comme les bardes le chantent, c’est sûr. Elle le respecte, l’apprécie et éprouve à son égard une tendresse de naguère qui pourrait devenir un jour une solide amitié, mais c’est tout. Il ne l’aime pas non plus – le mois dernier encore, il courtisait une princesse qu’elle sait belle, gracieuse, élégante et lumineuse ; et Faustine sait qu’en comparaison, elle doit lui sembler bien terne et fade.

Quelle mascarade.
Quelle tristesse.
Quel gâchis.

Lorsqu’il parle de Marjolaine, Faustine hésite, un instant. « Sa Grâce Marjolaine est la seule amie que le Destin ait placée sur mon chemin. Elle est à la fois une mère, une sœur, une confidente et la gardienne de mes secrets, mais… Disons que j’ai récemment constaté qu’elle n’avait pas vraiment besoin de moi en retour. Elle a fait de moi la marraine de son aînée, et j’aime la princesse Rose comme si elle m’était apparentée, mais je crains que… Je crains que rester en Lagrance ne fasse définitivement de moi un fantôme qui hante les murs de son boudoir. J’aime tendrement Marjolaine, mais elle a une vie de duchesse à mener, étincelante dans la lumière ; et l’ombre finira par me tuer. J’ai besoin d’exister vraiment, par moi-même… et de respirer à nouveau l’air d’Outrevent. S’il m’est possible de venir la visiter ici souvent, et de la recevoir parfois, alors – oui, je suis prête à la quitter. »

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyMar 27 Fév - 19:05

Il n’a aucune crainte, quant au fait que Faustine saura prendre grand soin de son domaine et de ses parents, qui ont en bonne santé. C’est la forcer à la maternité, qui le rend mal à l’aise. Il n’ose même plus regarder ailleurs qu’au niveau de son visage, effrayé de revoir ce ventre gonflé qu’elle lui a exposé. Même caché sous ses vêtements. « Si l’enfant que je porte hérite du Noroît, il va sans dire que j’en porterai un pour Rivepierre également. Je suis mage du Sang – cela ne devrait pas prendre trop longtemps. Un soulagement, un poids en moins. De toute manière, mon ami, je crains que le romantisme n’entre pas vraiment en compte dans toute cette affaire. Je crains d’avoir le coeur tendre », répond-il, aussi honnête. Aussi gêné, de ce qu’ils savent tous les deux.
Il y a cru, après tout.
Cru, pendant des mois, à une histoire de charmant Chevaucheur et de belle princesse. Cru à de doux sentiments, comme il croit à la blessure qui traverse encore son orgueil outreventois. Il a cru, en vain, et c’est probablement mieux ainsi. Le respect, la considération, l’amitié, le soutien, c’est ce qu’on lui a appris à rechercher, d’abord et avant tout. Il vaut mieux, pour lui et tout le monde, qu’il s’y tienne.

Lionel exprime son doute, qu’il ne pense pas irraisonné, face à la possibilité que Faustine quitte sa plus grande amie. Si on lui demandait la réciproque, il en serait lui-même incapable. Il ne veut pas acquérir une comtesse, en échange de sa tristesse et de son malheur. La ménestrelle sait toutefois le surprendre avec un sage discours, prouvant que sa décision est réfléchie sur toutes ses facettes. « Je connais la force des amitiés si grandes qu’elles en deviennent semblables à un lien fraternel, Faustine. Vous pourrez visiter la duchesse Marjolaine autant que vous le désirerez, ainsi que la princesse Rose, et toutes deux seront les bienvenues à Rivepierre. » Rien à propos de ce duc hypocrite, qu’il ne tient en aucune estime. Le voir à la cour de Souffleciel est bien suffisant, nul besoin de le voir au coeur de sa maison. « Rivepierre n’a rien du Noroît. Vous apprécierez le comté et mes gens, et je m’assurerai que vous y soyez bien accueillie, avec tout le respect qui vous est dû. » Une comtesse mage du Sang, à Rivepierre. Qui l’aurait cru, il y a quelques mois ? Quelques semaines, même ? L’idée est aussi inattendue qu’inédite, mais elle est loin de déplaire au Chevaucheur.



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyMer 28 Fév - 18:27

Le cœur tendre. Un pauvre sourire éclaire les traits de Faustine, empli de sympathie et de regret, tout à la fois, pour une vie qu’ils auraient pu avoir si le Destin n’en avait pas décidé autrement. Il a le cœur tendre, le vaillant Capitaine des Chevaucheurs, et cela n’étonne guère la petite ménestrelle, qui a gardé vivace dans les dédales de sa mémoire le souvenir de l’enfant sérieux et généreux qu’elle a côtoyé. Elle s’imagine presque la plaie vive qu’il doit porter en secret, de ces rêves étouffés alors qu’il y avait cru, de ce futur révolu avant d’avoir existé. Une part d’elle voudrait effleurer sa joue du bout des doigts, le consoler comme l’enfant de jadis, lui apporter quelques mots de réconfort, de compassion et de soutien ; mais la fierté farouche d’Outrevent dont ils ont été tous deux façonnés retient le geste de la mage.

Il consent à la laisser voir Marjolaine. Même à ce qu’elle visite Rivepierre, avec la mignonne Rose ; et la simple idée de voir l’insouciante princesse galoper gaiement au milieu des caprins attendrit Faustine. Elle se souvient avec nostalgie des charmantes biquettes de Rivepierre, de leurs bêlements guillerets par toute saison, du fromage de chèvre qui n’était vraiment bon que là. Rivepierre. Pourra-t-elle vraiment avoir le droit un jour de s’y sentir chez elle ? Est-ce seulement possible ? Osera-t-elle y croire ? Lionel parle du comté, de ses gens ; et un instant, l’inquiétude étreint l’âme de la mage. « Je sais que la situation des miens n’est guère probante, en Outrevent… » Les siens. Ceux du Sang. « … et que l’empereur Gustave a imposé de fermes conditions à Sa Grâce le duc Liam. Pensez-vous que votre ami n’émettra pas d’objection à cette union… ? » Jadis, Liam aussi faisait partie de ses fréquentations ; mais Faustine se doute bien que sa stature si élevée empêche toute résurgence d’une amitié d’enfant, entre un duc couronné et la dernière des mécréants. « Et vos parents, Lionel ? »

Accepteraient-ils, pour porter leur héritier, leur petit-fils, une femme aux yeux de rubis, maniant une magie interdite ?

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyJeu 1 Mar - 18:19

Faustine se fait inquiète, malgré les paroles qu’il désire rassurantes, malgré l’évocation de ce comté qu’il aime de tout son coeur et dont la seule mention suffit à l’apaiser : « Je sais que la situation des miens n’est guère probante, en Outrevent… et que l’empereur Gustave a imposé de fermes conditions à Sa Grâce le duc Liam. Pensez-vous que votre ami n’émettra pas d’objection à cette union… ? Et vos parents, Lionel ? »

Le Chevaucheur doit y réfléchir. Réfléchir à la réaction de son meilleur ami, à celle de ses parents. Ses yeux sombres se détournent de ceux de Faustine et cherchent dans les flammes de la cheminée une quelconque inspiration. Une réponse à offrir qui soit réaliste. Il ne peut pas prétendre que l’un, ou les autres, sera ravi, fou d’un infini bonheur face à cette décision, mais il ne peut pas non plus esquisser une haine immense. Tout est nuances. « Liam est un homme brave et généreux. Il comprendra mon affection à votre égard et saura se ranger à cette décision. » Lionel est incapable de l’imaginer refuser catégoriquement cette union. Pas alors qu’elle saura apporter enfin une femme à son foyer, un héritier à son domaine, ainsi qu’à une terre en déshérance. Pas alors que cette union se révèlera même stratégique. Et s’il le fait ? S’il refuse ? Il saura l’en convaincre, il est certain. Sa gorge le gratte, d’avoir tant parlé depuis le début de cette rencontre (il n’est pas si bavard, habituellement), et il regrette que tout ce qu’ils avaient de thé et d’eau soit désormais de l’histoire ancienne. « Mes parents seront heureux de vous savoir en vie et en sécurité, après toutes ces années sans nouvelles de vous. S’il advient qu’ils se révèlent méfiants face à votre magie, ils constateront bien vite que vos actes sont bons, autant que votre coeur, et que votre nature ne justifie pas de haine. » Lionel, peu à peu, mûrit, après tout, au fil des rencontres effectuées et des événements qui se succèdent, dans cette vie folle. Il comprend lentement que les actes font les hommes et les femmes, plus qu’une nature qu’on leur attribue sans les connaître. Et qu’aussi horrible puisse paraître un anathème, il suffit parfois d’écouter. « La situation des vôtres n’est guère reluisante, mais j'ose croire qu'elle s'améliore. Vous ne seriez pas seule. Plusieurs ont trouvé refuge à l’Épine de Silure, sous la protection de sire Blaise et de sa soeur, la demoiselle Blanche. »



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Les secrets du coeur TitreLionel1
Les secrets du coeur RandomLionelDeni
Les secrets du coeur RandomWikiFredia
Les secrets du coeur RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur EmptyJeu 1 Mar - 19:59

Faustine tente de se représenter face au duc d’Outrevent qu’elle sait lié à Lionel par une amitié aussi forte que celle qui l’attache à Marjolaine. On le dit si fier, ce Liam qu’elle continue de considérer comme son souverain – ne risque-t-il pas d’éprouver un vif courroux en apprenant la promesse d’épousailles de son ami de toujours avec une moins-que-rien ? Elle tente, un instant, de s’imaginer sous le regard sceptique du sire et de la dame de Rivepierre, ces honorables personnes qu’elle admirait si fort du temps de sa prime jeunesse. Elle refuse de penser à ses propres parents : ils ne doivent jamais avoir l’opportunité de remettre un pied dans la vie qu’elle s’est construite. Jamais ils ne devront pouvoir affecte le destin de l’enfant qu’elle porte, jamais ils ne devront recevoir permission d’influencer la vie de Rivepierre.

Tout est nuances. Le regard de Lionel s’égare dans la cheminée, et Faustine sent qu’il ordonne ses pensées, méthodiquement, pour lui répondre le plus honnêtement possible. Il commence par parler de Liam, qu’il décrit en termes puissants, trahissant bien l’éloge qu’il porte à cet homme auquel il a juré allégeance. Il devra sûrement justifier sa décision, apporter des arguments – l’affection portée à la fiancée de jadis, le besoin de secourir une femme isolée avec tutelle d’un enfant qu’il faut protéger, la finesse d’une alliance avec une mage du Sang côtoyant certains des anciens de leur ordre, la noblesse d’un sang outreventois de bonne famille, les liens politiquement profitables avec la duchesse de Lagrance. La Faustine d’aujourd’hui est peut-être une inconnue, mais pas une étrangère.

Lorsque Lionel parle ensuite de ses parents, il y adjoint quelques compliments élégants pour la ménestrelle qui se sent piquer un fard un peu gêné de ces discrètes louanges. Ce qu’il évoque, au sujet de l’Épine de Silure, fait écho à quelques murmures dont Malion lui-même lui a fait part. « Silure, oui… Je sais que quelques-uns des sages souhaitaient s’y rendre pour rencontrer ceux qui s’y sont réfugiés, voir s’il faut leur porter assistance ; mais qu’ils n’ont point encore osé demander un sauf-conduit à la couronne de Souffleciel. Je pourrais peut-être… plus tard… » Une fois l’enfant né. Si Maelenn veut bien, éventuellement, l’y accompagner. Pensive, elle parcourt de la main l’arrondi de son ventre, calculant mentalement le temps restant. « L’enfant doit naître en mai. Je pourrai sûrement le faire passer pour un orphelin de guerre tombé sous ma garde, si cela vous convient… ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Les secrets du coeur   Les secrets du coeur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les secrets du coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: