AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil intellectuel de ...
5.95 € 6.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 18:41


Jehan Videlis
ft. Mads Mikkelsen

« The mist creeps from your eyes »




Âge : 46 ans
Date et lieu de naissance : 11 février 954
Statut/profession : Veuf/Ménestrel au service de la Caravane des Plaisirs
Allégeance : La Cour des Miracles
Groupes : Ibélène / Faërie / Lorgol
Noblesse / Peuple
Chevaucheurs / Voltigeurs / Mages / Savants
Cour des Miracles / Confrérie Noire / Pavillon Noir
(Soulignez le groupe secondaire que vous souhaitez en rang)

Anecdote :
Sa femme lui fut enlevée il y a plus de dix ans auparavant, dans une agression qui lui a coûté son oeil. Toujours profondément amoureux d'elle, il n'a pas accordé le moindre intérêt "charnel" au reste de la gente féminine et continue à porter son alliance.

Certains murmurent que le chagrin l'aurait rendu un peu fou et que l'homme s'adresserait parfois à sa défunte épouse, dans ses moments d'égarement.

Il est le confident attitré des filles de la Caravane des Plaisirs : il n'attendra jamais rien de leur part en échange de son écoute et du temps qu'il leur accorde et les traitera toujours avec respect et dignité.



Dans la vie, je suis...



Doux : Difficile à le croire en l'observant, mais Jehan est d'un tempérament très calme. Il ne s'emporte que rarement, cherchant avant tout une solution pacifique aux problèmes qu'il rencontre, aux obstacles qui lui font face.

Peu l'ont un jour entendu élever la voix : Jehan s'exprime d'une voix posée, presque chantante, dénuée de toute vilenie ou de haine. Il est capable de prendre les armes, si besoin est, mais il s'agit là de son dernier recours, quand toutes les autres solutions auront été épuisées.

Mélomane : Jehan est une âme imprégnée de musique et de chansons. Il ne se passe pas un jour sans qu'une mélodie, de sa composition ou créée par un autre, ne s'extirpe de ses lèvres.  

Il prend son rôle de Ménestrel très au sérieux et se fait un plaisir d'attirer et distraire les clients et clientes grâce à ses chants.

Loyal : Qu'importe l'argent, les menaces, les tentatives de corruption... Jehan est un homme droit dans ses bottes.

Les secrets qu'on lui confie ne s'aventurent jamais hors de ses lèvres et il ne trahira jamais la confiance des fils et filles de la Caravane des Plaisirs, même s'il doit donner sa propre vie pour cela.

Attentionné : Le bien-être des siens lui importe énormément. Il est le premier à proposer son aide, une présence réconfortante, à apporter une parole douce et bienveillante... En toute circonstance, il fait passer les autres avant lui. Une attitude qui dissimule, en vérité, un certain dégoût de lui-même...

Mélancolique : Ses sourires sont toujours empreints de tristesse. Jehan regrette un temps simple, un bonheur perdu, auprès d'une femme qu'il aimait depuis son plus jeune âge et qui lui a été retiré cruellement.

Il pleure silencieusement et secrètement l'avenir qu'ils auraient pu avoir ensemble, les enfants qu'ils n'ont jamais pu mettre au monde... Parfois, le chagrin est si fort qu'il refuse de croire que sa femme n'est plus de ce monde. Il la voit, il l'entend, il sent sa douce odeur, la délicatesse de ses doigts sur sa peau... Et il lui parle. Avec amour.

Intimidant : Entre son physique peu conventionnel et son aura sombre, Jehan inspire plus volontiers la crainte que la confiance. La première impression qu'il laisse sur les gens est généralement mauvaise et il a cette nette tendance à effrayer les enfants que, pourtant, il adore.

Il tente de travailler dessus, mais il n'est pas non plus aidé par ses difficultés à se socialiser et sa timidité naturelle, qui le poussent à commettre des gaffes et à se montrer rude ou discourtois sans le vouloir.

Naïf : Jehan voit rarement le mal chez ceux qui l'entourent. Si on ne se montre pas ostensiblement agressif envers lui, il assumera automatiquement que la personne en face de lui n'est nourrie que de bonnes intentions.

Il peine à détecter les mensonges, est incapable de déterminer qu'on l'exploite ou qu'on cherche à l'utiliser et ne note que rarement les sarcasmes et les moqueries déguisées.

Parfois, à le regarder, on croirait avoir affaire à un enfant qui découvre encore le monde qui l'entoure...

Secret : Jehan garde pour lui ses peines, ses pensées les plus sombres, tout ce qui pourrait convaincre autrui qu'il est capable de faiblesse, qu'il n'est pas aussi "solide" qu'ils semblent le croire.

Il ne sait pas comment réagir lorsqu'on tente de le consoler et préfère généralement affronter ses peurs, ses cauchemars et ses chagrins tout seul, sans imposer ce poids à qui que ce soit d'autre.

Il ne pense pas mériter l'attention qu'il accorde volontiers aux autres.


Et voilà comment j'en suis arrivé là.



Il avait toujours aimé chanter. De jour comme de nuit, en travaillant ou en se reposant, Jehan entonnait ses mélodies préférées, qu'il retenait de tête à l'aide d'une mémoire pour le moins développée. Souvent, on le considérait avec amusement et une pointe blasée.

Ses parents, aubergistes de leur état, le considéraient comme un doux rêveur et le rappelaient régulièrement à l'ordre. Arrête de bâiller aux corneilles. Cesse de regarder par la fenêtre. Ne chante plus ces mélodies idiotes. Ils comptaient sur lui pour prendre leur suite, mais Jehan ne rêvait que de liberté. Les murs pierreux de l'auberge l'étouffaient.

Sa timidité, son excentricité et sa maladresse l'écartaient des autres enfants du village, mais Jehan n'était pas complètement ostracisé. Il avait une amie, une très précieuse amie. Elle s'appelait Nellie, elle était un peu plus âgée que lui et prenait toujours sa défense quand on cherchait à l'embêter.

Jehan n'aimait pas se battre. Il était naïf, innocent, là où Nellie était tout à fait capable de comprendre les intentions cachées des gens et de dégainer ses petits poings pour se faire respecter. Très vite, Nellie était devenue le "chevalier servant" de Jehan, qu'on moquait et traitait de "Princesse".

Mais Jehan n'en avait cure. Il se fichait d'être protégé par une fille. Il appréciait la compagnie de Nellie, prenait plaisir à être à ses côtés et rougissait chaque fois qu'elle l'encourageait à chanter, à lui faire part des airs qu'il composait dans sa tête, à ses heures perdues...

Les années passaient. Les sentiments de Jehan à l'égard de la jeune demoiselle évoluaient, passant d'une profonde amitié à un amour dévot. Ses pensées étaient occupées par l'image de l'adolescente, par les souvenirs qu'ils partageaient tous deux... Mais ils n'étaient pas destinés à être ensemble. Les parents de Jehan s'y refusaient.

Nellie n'avait jamais été riche, mais la mort de ses géniteurs, frappés par une maladie, l'avait mis à la rue. Mendiante, d'abord, puis prostituée. Souvent, elle accomplissait son office dans une des chambres de l'auberge de la famille Videlis.

Les tenanciers ne pouvaient décemment pas imaginer leur fils s'acoquiner d'une... d'une fille de joie ! Leur auberge ne pouvait tout de même passer sous la houlette d'une telle personne... A coup sûr, elle finirait par y installer un réseau, quelque chose de pas très net, et leur établissement tomberait définitivement en disgrâce.

Jehan ne s'est pas battu pour obtenir l'approbation de ses parents. Il savait que cette lutte serait inutile. Mais il aimait profondément Nellie et souhaitait plus que tout la sortir de la rue qui semblait être la seule issue pour elle. Alors, il réunit ce qu'il possédait en économies, prépara minutieusement leur départ et s'enfuit avec Nellie.

Ils s'installèrent dans un autre village, Jehan usant de son argent pour trouver un logement décent et quelques bêtes à élever. La vie n'était pas toujours facile, mais elle était libre. Libre et apaisée. Nellie ne se donnait plus sans le vouloir. Elle disposait de son corps comme elle l'entendait. Jehan, quant à lui, avait échappé à ce futur qui lui était semblable à une prison.

Jehan était un jeune homme timide et innocent, plus désireux de passer des heures à écouter sa femme et à chanter pour elle qu'à éprouver pour elle des désirs charnels. De toute manière, même si tel avait été le cas, il n'aurait jamais pressé Nellie. La jeune fille avait besoin de temps pour se défaire de son passé et Jehan était  tout disposé à le lui offrir. Tout ce dont elle avait besoin. Sa seule présence le satisfait pleinement.

Le labeur endurcit Jehan. Il avait toujours besoin de Nellie pour lui rappeler qu'il n'avait pas à être exploité et que le monde pouvait parfois être mauvais, mais il était en mesure de se défendre. Il n'était plus ce garçon pleurnichard pour lequel Nellie devait se salir les mains. Il pouvait la protéger. Lui offrir la vie qu'elle méritait. Du moins, c'était ce qu'il croyait...

Les années avaient passé. Lentement, doucement, Jehan et Nellie avaient commencé à envisager la possibilité d'une famille, d'enfants à élever. Mais le passé avait rattrapé Mrs Videlis lorsqu'une vieille connaissance croisa son chemin par hasard, un ancien client...

Le couple fut piégé, à l'abri des regards. Jehan tenta de défendre Nellie, mais il fut pris en traître par un coup de couteau, qui creva son oeil. Abruti par la douleur, affaibli par la blessure, il fut impuissant à empêcher le pire. Nellie se débattit, de toutes ses forces, et son attitude lui valut la mort. La mort.

Lui s'en était sorti. Ils le croyaient décédé, à se vider de son sang, mais Jehan avait été sauvé par un habitant du village, arrivé après la bataille. Il avait survécu. Et Nellie était morte, emportant avec elle le bonheur de son époux, sa joie de vivre, leur futur ensemble... A 32 ans, Jehan était veuf. Veuf et animé par une seule perspective : la vengeance.

Il avait à peine attendu d'être guéri pour se lancer dans cette quête. Il avait traqué cet homme et ceux qui l'accompagnaient, incapable d'oublier les traits de son visage, ce qu'il avait fait subir à l'amour de son existence. Il l'avait trouvé. Et il l'avait tué. Lentement, douloureusement.

Des enfants l'avaient pleuré. Il était un père. Il était un mari. Et toute la colère de Jehan fut remplacé par un profond sentiment de dégoût envers lui-même, pour ce qu'il venait d'accomplir. Il avait prêté l'oreille à ce qu'il y avait de pire en lui, par chagrin, par fureur, par folie destructrice. Nellie n'aurait pas approuvé son comportement.

Il n'était pas retourné chez lui. Jehan avait voyagé, à la recherche d'une raison à son existence. Muet, enfermé dans sa tristesse et ses regrets, sa passion pour la chanson lui avait permis, au bout de quelques mois, de s'ouvrir à nouveau aux autres. Lui qui, jusqu'alors, jouait les mercenaires en échange de quelques sous, abandonna la voie du guerrier pour se consacrer à la musique.

Il voyageait, chantait, récoltait quelques sous. La faim et la soif le frappaient régulièrement, mais tout cela n'était que juste châtiment. Jehan méritait les souffrances, les épreuves, les difficultés. Du moins, c'était ce qu'il estimait...

Il allait là où le vent le portait, sans réflexion, sans but, cherchant simplement un sens à sa vie. Ses pensées étaient peuplées du souvenir de Nellie, qu'il chérissait toujours de cet amour sans égal. Souvent, il l'entendait. Parfois, il la voyait. Il croyait sentir ses bras le serrer, sa voix lui murmurer des choses à son oreille... Elle était là. A ses côtés. Toujours.

Nellie était sa muse. Il louait sa beauté au travers de ses chansons, sa vivacité d'esprit, les anecdotes de leur enfance. Elle ne le quittait jamais vraiment, malgré la mort qui les séparait. Il continuait à l'aimer comme au premier jour, d'une passion inextinguible.

La lumière lui vint au sein de la ville aux Milles Tours, Lorgol. On nota la qualité de ses performances, ses muscles, son allure intimidante... Il lui fallut peu de temps pour être abordé par un membre de la Cour des Miracles, qui lui sentait un véritable potentiel.

Jehan n'était ni voleur ni mendiant et encore moins taillé pour l'espionnage. On l'imaginait assez peu jouer de ses "charmes" pour attirer le chaland. Mais il pourrait trouver sa place au sein de la Caravane des Plaisirs. Protégeant le convoi et ses occupants, tout en offrant une distraction par la beauté mélancolique de sa voix et de ses textes...

Jehan trouva une famille. Une mission. Quelque chose à faire de sa vie, des gens à protéger, à préserver... Il n'avait pas hésité à accepter. Cela fait maintenant neuf années qu'il évolue dans tout le continent, escortant la Caravane, les fils et filles de la Caravane. Neuf années qu'il est accepté, aimé, estimé.

Zélé, Jehan protège les fils et filles de la Caravane, veille à ce qu'aucun mal ne leur soit fait, préserve leur dignité et leurs limites. Nellie aurait été fière de lui... Elle devait l'être, en vérité. C'était ce qu'elle lui soufflait, quand elle lui apparaissait. Je suis si fière de toi.




Dans ma tête, ça se bouscule

Que penses-tu des compétences de la toute nouvelle impératrice de Faërie, la jeune Chimène ? La trouves-tu légitime, penses-tu qu'elle va réussir sa période de probation ?
• Je n'envie pas sa position. Sur ses épaules, une nation toute entière repose et les regards sont braqués sur elle, à la juger, à observer le moindre de ses gestes, à évaluer son attitude. La nouvelle Impératrice est jeune, trop jeune, et a été jetée aux lions sans armes pour y faire face.

Mais elle n'a pas fui face à la tâche. Elle ne s'est pas écroulée. Elle s'accroche, persiste et, j'en suis sûr, fait de son mieux face à une tâche colossale. Je ne suis pas éduqué. Je ne m'y connais pas en politique. Mais je vois quelque chose de bon en l'Impératrice. Une âme bénévolente.

Et je pense que c'est ce dont notre pays a grand besoin : de la douceur. De la paix. De la considération. Une souveraine diplomate et préoccupée par le bien-être de ses citoyens et non une Impératrice guerrière, désireuse d'étendre ses terres et d'assouvir son pouvoir.

L'Impératrice Chimène pourait être une véritable bénédiction pour Faërie, si on lui laisse l'opportunité de faire ses preuves... Du moins, c'est ce que je crois.

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
• Faërie est ma terre de naissance, mais je ne suis pas un guerrier. Je ne me bats pas pour des causes ou des terres, uniquement pour protéger ceux qui me sont chers. Ma famille, ce sont les membres de la Caravane des Plaisirs. Menacés, je combattrais pour les préserver de tout danger.

Mais ne me demandez pas de prendre part à une guerre, en particulier pour des intérêts qui me dépassent complètement. J'ai juré de mettre ma hache au service de ceux qui me sont chers et ceux qui ont besoin de ma protection, mais vous ne me verrez pas sur un champ de bataille. Jamais. Qu'ils s'entredéchirent à loisir, ce sera sans moi....

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Lorgol est la ville au sein de laquelle on m'a offert une nouvelle vie, un but, une famille. Lorgol est une ville de liberté, obéissant à ses propres règles, et j'y évolue comme si j'y étais né depuis toujours. Je ne crains pas les ruelles, les allées sombres, les détours obscurs...

Je reconnais toutefois que je ne trouve mes aises que dans la ville basse. Je suis un être modeste et sans éducation : ma place n'est pas au sein de la ville haute de Lorgol. Je peux m'y rendre, mais je ne m'y sens guère à mon aise. Mon allure me vaut d'être toisé ou craint, une impression que je ne ressens pas dans la ville basse.

Je me promène librement et sereinement dans la ville aux Milles Tours. Toute une vie ne suffirait pas pour remercier la Cour des Miracles pour ce qu'elle m'a offert. Me sentir mal à l'aise là où ma nouvelle famille a établi son siège serait une chose bien étrange...


Titre du topic ici


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Feenie et j'ai 22 ans. J'ai découvert le forum via un top-site et voici ce que j'en pense : le contexte a l'air hyper cool et le fofo est tout beau  :**: .
Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.



Dernière édition par Jehan Videlis le Lun 25 Jan - 1:09, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 18:46

Oh, chouette célébrité même s'il fait peur !

Bienvenue parmi nous, Feenie !










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 18:54

Sois le bienvenu Jehan ! :ballon:

Voilà un personnage qui promet ! Bon courage pour terminer ta fiche ! :cookie: :pc: :papillon:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 19:02

Bienvenue à toi, Jehan :cute: Ménestrel au service de la Caravane des Plaisirs, c'est un poste super intéressant :**:
J'ai hâte de lire ta fiche et de découvrir les tenants et les aboutissants de ton personnage. Bonne chance pour la suite :yipi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 19:35

C'est très dangereux la cour des miracles, faudra que ton perso ouvre l'oeil, et le bon ! :keu: :nana: :anthim: :pan:  ( Ismaïl, tu sors :couteau: ! )

Sois le bienvenu, et bon courage pour la suite de ta fiche :tchin:  !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 19:36

Oh wow, ton personnage s'annonce pour se démarquer! J'ai hâte de voir ça! :**:

Bienvenue à toi! :ange:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 20:06

Ismaïl :mdr:

Bienvenue mister ! :cute: hâte d'en savoir plus sur ton personnage ! :coeur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 20:54

Bienvenue parmi nous :cute:
Je suis la référente pour la Cour des Miracles, n'hésite pas à me contacter au besoin :siwi:
J'ai hâte de découvrir ton personnage ! :coeur:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 24 Jan - 20:59

Bonjour Jehan ! :**:

Bienvenue sur Arven ! Comme l'ont dit nos dragonnets, je suis très intriguée par ce personnage qui m'a l'air fort intéressant :vv: Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à me solliciter également, notamment concernant Outrevent :siwi:

Bon courage pour ta fiche :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyLun 25 Jan - 1:05

Merci tout le monde, quel accueil :**: !

Le plus gros est fait, il ne me reste plus que le test rp, j'espère ne pas vous décevoir ! Bisous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyLun 25 Jan - 10:32

Bienvenue :oui: :yay:

Bon, je ne suis pas complètement réveillé :hihi: mais ta fiche est superbe et le personnage vraiment intéressant je trouve :cute:

Bon courage pour le test :ballon:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyMar 26 Jan - 0:34

Bienvenue ici :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 31 Jan - 0:37

Après, cette fiche prometteuse, j'ai hâte de lire ton test rp !
Est-ce que tout va bien de ce côté ? As-tu trouvé quelqu'un avec qui le faire ou as-tu besoin d'aide ? :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] EmptyDim 7 Fév - 17:29

Bonjour !
Sans réponse de ta part, nous supprimons ton compte.
Si tu souhaite te réinscrire et reprendre cette fiche, c'est tout à fait possible, il faudra simplement faire ton test RP. :cute:
Bonne continuation à toi ! :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]   Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jehan Videlis - Hidden tears behind a sad smile [UC]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: