AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Maillot Nike NBA Swingman – Stephen Curry Warriors Icon Edition
64 € 90 €
Voir le deal

Partagez
 

 J'aimerais mieux être un oiseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Octave Main-de-Velours
Octave Main-de-Velours

Messages : 100
J'ai : 27ans
Je suis : Ménestrel, apprenti Accordé (Cordes)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ma soeur, Sixtine
Mes autres visages: Aubrée & Rhapsodie
Message Sujet: J'aimerais mieux être un oiseau   J'aimerais mieux être un oiseau EmptyDim 11 Fév - 20:06




Livre III, Chapitre 2 • De Plume et de Serre
Octave d’Ibélène
Solo

J’aimerais mieux être un oiseau

Je suis mal dans ma peau



• Date : 14 février 1003
• Météo (optionnel) : Il neige.
• Statut du RP : Solo
• Résumé : Octave déprime suite à la disparition de Sixtine. Il a peur pour la suite.
• Recensement :
Code:
• [b]14 février 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3363-j-aimerais-mieux-etre-un-oiseau]J’aimerais mieux être un oiseau[/url] - [i]Octave d’Ibélène[/i]
Octave déprime suite à la disparition de Sixtine. Il a peur pour la suite.










Dernière édition par Octave d'Ibélène le Dim 11 Fév - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Octave Main-de-Velours
Octave Main-de-Velours

Messages : 100
J'ai : 27ans
Je suis : Ménestrel, apprenti Accordé (Cordes)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : ma soeur, Sixtine
Mes autres visages: Aubrée & Rhapsodie
Message Sujet: Re: J'aimerais mieux être un oiseau   J'aimerais mieux être un oiseau EmptyDim 11 Fév - 20:08

Son regard se perd à travers la fenêtre, regardant l’extérieur, sans le regarder vraiment. Dehors, les flocons tombent, tout doucement, en silence, indéfiniment, recouvrant Ibelin d’une épaisse couche de neige. Il a toujours aimé regarder la neige tomber. Il y a toujours trouvé une certaine forme de calme, un apaisement, qui le touchait et lui faisait oublier les difficultés de la vie quotidienne. Pour lui, la neige était synonyme d’espoir. Elle recouvrait tout, les toits, les rues, les plaines glacées au-delà des murailles, les lacs gelés. Au final, le monde recouvert de neige n’était plus qu’une page blanche sur laquelle écrire, un avenir à tracer, une vie à commencer. Mais aujourd’hui, aucune douceur ne vient apaiser sa douleur, bien trop grande pour être simplement pansée d’une pellicule de neige. Et pourtant il est là, immobile et silencieux, derrière sa fenêtre.

Il est dans cet état depuis le premier jour du mois de février. Depuis qu’on lui a annoncé, ce matin-là, que Sixtine, sa sœur, sa princesse de sœur, avait tout simplement disparu. Au début, il n’a pas voulu le croire. Il s’est précipité à ses appartements, pour constater par lui-même ce qu’on essayai de lui faire croire. Et il n’y a retrouvé personne. Seulement une Hjördis totalement paniquée et désemparée, grandement affectée par la disparition de sa princesse. Il s’est efforcé de gardé son sang-froid, de la rassurer. De se rassurer. Il a essayé de trouver une explication logique à cela. Mais sa porte était verrouillée de l’intérieur. Personne n’a rien vu ni entendu de suspect. Et pourtant, elle a disparu. Il a tenté de se convaincre que c’était juste une fugue, rien de plus. Comme lorsqu’elle sortait la nuit, comme lui, pour aller traîner dans les tavernes. Comme cette fois où ils se sont croisés. Oui, il a espéré. Et il a essayé de croire, aussi, que le tas de cendres retrouvé au pied de son lit ne signifiait rien de particulier. Qu’il n’était le signe d’aucun mauvais présage.

Un jour, puis une nuit se sont écoulés. Elle n’est pas rentrée. Il a lancé des recherches dans tout Valkyrion, puis dans tout Ibélène pour essayer de la retrouver. Il aurait offert une prime à celui qui la lui ramènerait vivante. Il a lancé un appel à témoins. Mais aucune piste plausible n’a été trouvée. Rien n’a abouti. Et depuis, il espère son retour, derrière sa fenêtre, en vain.

Il a perdu espoir de la revoir un jour, peu à peu. Et aujourd’hui, ne restent que des miettes d’espérance, de vagues suppositions, mais rien de réel auquel s’accrocher. Il a l’impression que le sort s’acharne sur lui. Sa mère est morte. Son père est mort. Sa sœur a disparu de la circulation. Il ne reste plus que lui. Et pour couronner le tout, justement, il deviendra empereur d’ici moins de deux mois. Deux mois… Ce n’est rien du tout. L’étau se resserre autour de lui, et il ne peut rien faire pour l’en empêcher. Et il est désespérément seul. Il n’a plus personne derrière qui se cacher, plus personne sur qui prendre exemple, plus aucune attache familiale. Seul, à devoir bientôt porter une couronne beaucoup trop lourde pour lui.

Il a songé à partir, lui aussi. A tout quitter pour partir loin et ne jamais revenir à Ibelin. Partir pour Lorgol, s’installer dans une taverne, à faire de la musique et ne plus jamais en bouger. Mais c’est impossible, et il le sait. Il ne peut pas laisser le trône d’Ibélène sans personne pour l’occuper, laisser l’empire dériver, égoïstement. Et cela ne ferait que fragiliser davantage l’Empire, qui souffre tant depuis l’été dernier. D’autant plus que Sixtine n’est pas la seule à avoir mystérieusement disparu. On lui a rapporté que le couple ducal de Bellifère s’était aussi étrangement volatilisé, la même nuit, personne ne sachant pourquoi.

Ces disparitions sont-elles en rapport avec la Chasse Sauvage ? Peut-être. Sixtine était peut-être réveillée, cette nuit là, au mauvais moment. Peut-être qu’elle est morte, tout simplement, et qu’il se torture simplement l’esprit à essayer d’attendre qu’elle ne revienne un jour. Mais peut-être pas. Après tout, ils ne s’embarrassent pas de faire disparaître leurs victimes, d’habitude. Alors pourquoi, pour Sixtine, Martial et Séverine, cela aurait été différent ? Et pourquoi eux ? Ou alors, est-ce un coup des Faës ? Un coup monté, pour fracturer Ibélène de l’intérieur ? Ou de rivaux qui veulent le trône, pour le fragiliser à lui, encore davantage ? Est-ce lui, le prochain ?

- Votre Grâce ?

Il ne se retourne même pas. Ne regarde même pas Viktor, qui attend pourtant une réponse de la part de son prince. Il est à son service depuis de nombreuses années, et il a toute la confiance d’Octave. Il est le seule au courant pour ses escapades nocturnes, et l’a couvert plus d’une fois. Mais aujourd’hui, le petit prince a juste envie de le voir s’en aller et ne plus revenir l’importuner. Toutefois, il ne réagit pas. Il se contente de faire la sourde oreille. Viktor ne cède pas, cependant, et il reprend d’une voix dénuée de toute brusquerie.

- Votre Grâce, il est l’heure. On vous attend.

Le petit prince ne répond toujours pas. Mais cette fois, il se retourne lentement, pour montrer qu’il a entendu. Il va y aller. Il va faire ce qu’on attend de lui, brave marionnette au service de son empire. Faire ce que son père, ce que Sixtine, auraient voulu qu’il fasse. Pour eux. Pour Ibélène. La lassitude s’empare de lui alors qu’il se met en mouvement, et avance sans un mot. Il y va. Il le fera.

Il aurait simplement souhaité passer une meilleure journée d’anniversaire.







Revenir en haut Aller en bas
 
J'aimerais mieux être un oiseau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: