AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
Voir le deal
109 €

Partagez
 

 Songe marin et Vérité nue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyLun 12 Mar - 15:32




Livre III, Chapitre 2 • De Plume et de Serre
Elliott Ross & Tim l'Escampette

Songe marin & Vérité nue

Un réveil en pleine tempête




• Date : Le 20 mars 1003
• Météo (optionnel) : il fait nuit et c'est tempête ! Pluie, grosses vagues, tout ça !
• Statut du RP : privé
• Résumé : Nuit tranquille que Tim croyait, voilà que somnambule il revit les horreurs qu'il a subit en songe et se débat avec ceux-ci. Il finira par dire la vérité à Elliott à qui il en veut secrètement quelque peu depuis.
• Recensement :
Code:
• [b]Le 20 mars 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3500-songe-marin-et-verite-nue#129727]Songe marin et Vérité nue[/url] - [i]Elliott Ross & Tim l'Escampette[/i]
Nuit tranquille que Tim croyait, voilà que somnambule il revit les horreurs qu'il a subit en songe et se débat avec ceux-ci. Il finira par dire la vérité à Elliott à qui il en veut secrètement quelque peu depuis.



Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239


Dernière édition par Tim l'Escampette le Jeu 12 Avr - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyLun 12 Mar - 15:39

Le soleil couché, la lune m'indiquait de venir la rejoindre sur mon oreiller, elle me disait que Niobé m'attendait à bras ouverts. Et je n'aimais pas faire attendre Niobé. Alors je filais quand mon tour fut venu. Je me permit un moment d'échange et de rire avec quelques voisins, leur racontant comment la Tambouille avait engueulé aujourd'hui un nouveau mousse. Et nous nous mimes à parier sur le temps qu'il tiendrait et s'il resterait sur l'Audacia. Enfin, les paris prit, je filais me détendre.

Je fermais les yeux après une longue journée de travail. J'étais épuisé, je n'allais pas tarder à sombrer et à rêver d'aventures et de jolies dames. J'avais hâte de dormir. Et je m'endormis bien vite dans mon lit de fortune d'ailleurs, ce hamac accueillant qui me bordait au rythme du mouvement des eaux et sous la mélodie des clapotis féroces contre la coque de la Vivenef. Comme tout cela m'avait manqué à terre. Pourtant bien vite mes rêves tournèrent à l'horreur et je regrettais d'avoir fermé les yeux. Et bientôt je me mit en quête de liberté dans mes songes...

Le feu me fit gémir, je me retournais en sueur. La Chasse à fuir me fit haleter et battre des jambes, envoyant par terre ma couverture. Et d'un coup de canon violent de Symphonie je perdis pied et tombais au sol. Mais la Chasse se rapprochait toujours. Et la mélodie ne venait pas. Et l'eau monta bientôt jusqu'à mes chevilles alors que le grognement d'un chien menacait de me tuer. Je senti sa gueule se refermer sur mon poignet et me débattit de toutes mes forces, forcené. Il y en avait tellement d'autres, pourquoi devais-je encore perdre la vie, pourquoi encore moi ?!

« Tue les autres, tue les autres, tue les autres, pas moi ! »

Je n'étais pas reveillé, pas encore, mais je me trouvais sur le pont, pieds nus, tempête me trempant les os. Et je me débattais contre la prise d'un pirate. Quelle scène je faisais là.


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptySam 17 Mar - 21:35

Le hamac. Le hamac était vraiment une invention digne d'un dieu. C'était confortable, doux, on y dormait vraiment bien. Quand Elliott termina son quart, la nuit était noire, la lune était haute dans le ciel étoilé. Le pirate avait les traits tirés, son quart avait été long, très long. Il ne se souvenait pas s'être autant ennuyé pendant une nuit de travail. Il n'avait pas pris son violon, pensant avoir assez de travail pour s'occuper, mais, finalement, il s'était retrouvé à faire le guet. La nuit avait été très calme. Au début, il s'était amusé à compter les étoiles, puis à retrouver les constellations qu'il avait apprise lors de ses premières années de travail en tant que mousse. Puis, il avait repris son sérieux pour surveiller la mer. Mais cela n'avait pas duré. Enfin, maintenant qu'il avait été relevé, il pouvait tranquillement se glisser dans son hamac, et profiter d'un bon sommeil bien mérité. Elliott entra dans le dortoir, essayant tant bien que mal de ne pas réveiller ses compagnons. Il se déshabilla et, avec un soupir de soulagement, se réfugia dans son hamac.

Il commençait à se perdre dans le royaume du sommeil, hésitant entre s'y abandonner complètement ou résister encore un peu. Il craignait encore de retomber dans cet affreux cauchemar où il s'était vu poursuivi par la Chasse Sauvage. Mais la fatigue fini par l'emporter, et Elliott s'endormit.... Pour se réveiller en sursaut, quelques temps plus tard, quand Tim se leva et marcha d'un pas lourd vers la sortie. Elliot pouvait entendre la pluie qui faisait rage au dessus de sa tête. La tempête avait fini par se lever. Le pirate en avait décelé les signes à l'horizon, et avait prié pour ne pas subir le mauvais temps pendant son quart. Les dieux l'avaient écouté, visiblement. Mais celui qui l'avait remplacé devait bien s'amuser tient. Elliott regarda son collègue se lever et sortir, se demandant ce qui lui arrivait. S'il avait pris le temps d'enfiler ses bottes et un manteau, Elliott aurait pensé que Tim avait faim, ou une envie pressante. Mais Tim était pieds nus, et il semblait plutôt hagard. Etrange.

Elliott se releva à son tour, enfila des habits chauds et suivit Tim. Le jeune pirate se dirigeait vers le pont. Encore plus étrange, vu la tempête qui se déchainait dehors. Elliott se hâta de le suivre. Tim était peut être malade ! Il avait peut être mal digéré le sauté de.... bah, quelque soit la viande que la Tambouille avait utilisé, c'était peut être ça qui avait rendu Tim malade. Ross, tout en se hissant vers le pont, réfléchissait à toutes les possibilités. Puis il entendit Tim hurler. Elliott appela le jeune pirate, puis il courut vers lui, ignorant les gouttes qui transformaient ses belles bouclettes en mèches trempées et lisses. Tim était en danger, peut importe la pluie et les bouclettes. Elliott rejoignit son ami, pour le trouver debout, seul et visiblement.... Endormi ? Tim était somnambule ! Et visiblement en train de faire un cauchemar. Elliott attrapa les mains de Tim, l'empêchant de se débattre davantage. Il ne manquerait plus qu'il se blesse ! Il lui dit, haussant la voix pour couvrir le hurlement de la tempête :

"-Ptit Tim ! Réveille toi gamin ! Tu vas choper la mort si tu reste là !"
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyMer 21 Mar - 12:28

Il était féroce ce chien et aussi têtu que moi pour le coup ! Il refusait de lâcher prise et s'acharnait sur mes poignets ensanglantés – au moins ces derniers tenaient toujours au bout de mes bras. Je vis des lambeaux de peau tomber et poussais un cri plus fort que les autres pour me débattre, faisant couler davantage de sang. Si seulement j'avais eu une main libre et ma fronde sur moi, j'aurais pu faire un essai, le dernier sans doute, vainement certes, mais une chance de montrer ma combativité et mon adresse une derrière fois au moins ! Là, j'allais mourir encore une fois et me réveiller dans le prochain chapitre de l'angoisse d'un livre d'horreur avec des regards lourds sur moi et une autre mort pour clôturer et passer à la suivante et ainsi de suite. une boucle sans fin. L'infini cauchemardesque.

Vite qu'il me tue ou vite qu'il y passe. Qu'attendaient donc les autres intervenants pour me venir en aide ?! Est-ce qu'Elliot se riait de moi ? Me tournait-il le dos ? Ou bien faisait-il passer ses désirs de coucher avec une Cielsombroise (ou une Belliferienne émancipée) plutôt que de soutenir un camarade de bord en premier ? Acharné à faire lâcher prise le molosse, bien trempé déjà par la Vivenef se mettant à couler, j'entendis enfin la voix du mélomane. Et je le cherchais bien vite des yeux, mais la prise se raffermi davantage, ne me laissant clairement pas entrapercevoir un échappatoire possible. Et je tirais quitte à me défaire de mes propres poignets, gueulant :

« Lâche moi ! Tue les autres ! Lâche moi ! »

Et à force de me tortiller, à force de patauger dans l'eau, je fini par glisser au sol, cul à terre. J'allais me noyer et/ou me faire dévorer, ordre à définir, mais c'était fini en tout cas. Ou pas. Le pont tanguait, certes, mais il n'y avait pas de quoi couler une Vivenef. Plutôt, la tempête s’abattait sur moi à bien remarquer d'un regard encore vague vers le ciel d'encre. Quant à mes poignets, ils allaient bien, mais mes mains étaient fermement tenues non pas par un chien de la Chasse, mais par un homme aux boucles reconnaissables entre mille bien que mouillés.

« Elli..ott. » Je plissais des yeux pour y voir plus clair, mais avec la nuit c'était difficile. Pourtant le doute n'était pas permis, c'était bien lui. Lui et l'Audacia. Pas Symphonie, mais toujours ce pirate.

Cul trempé, je fis appel à la force du pirate musicien pour me tirer par les mains et me remettre debout. Droit, mais percé, je le dévisageais d'un regard criant coupable avant de reprendre, grelottant :

« C'est de ta faute. Tu. Tu savais, mais tu as laissé faire. Tu - tu les a laissé faire. Tous. »

Parce-que malgré mon apparence étrange qui avait trompé bien du monde, elle ne l'avait pas trompé lui. Et si j'avais dans la vingtaine dans les songes, j'étais pourtant encore dans l'adolescence. Si les autres avaient une excuse, celle-ci ne marchait pas pour Elliott. Et je lui en voulais horriblement. Comme je lui en voulais !


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyDim 25 Mar - 19:30


C’est qu’il se débattait le petit Tim ! Elliott, malgré la pluie qui fouettait ses joues et le tangage du navire, essayait tant bien que mal de maitriser son ami. Il lui hurlait de se camer, de se réveiller, mais Tim était plongé dans son rêve. Elliott se demandait même s’il l’entendait. Le gamin hurla, il le suppliait de le lâcher, de tuer les autres. Elliott ne comprenait plus rien. Il attrapa Tim par les bras et le secoua avec violence. Cela, étrangement, lui rappela son enfance, quand il secouait les arbres fruitiers pour en récolter les fruits. Un jour, alors qu’il était avec son frère aîné, il avait secoué un arbre si fort qu’il avait reçu un fruit sur le haut du crâne. Il avait conservé une admirable bosse pendant plusieurs jours, pour le plus grand plaisir de son frère qui s’était amusé à la mesurer, et à la comparer à ce délicieux fruit en était la cause. Elliott se rendit soudain compte que comparer le petit Tim à un simple pommier n’était pas très flatteur, mais il ne voyait que ça pour se motiver à le secouer.

Et cela porta ses fruits. Car il finit par glisser, et cela le réveilla. Tim regarda autour de lui, et finit par porter son regard sur Elliott, qui tenait toujours ses poignets. Le gamin plissa les yeux et, quand il prononça le nom du pirate bouclé, celui-ci hocha la tête en soupirant. Elliott l’aida à se relever, malgré le tangage de la Vivenef qui affrontait la tempête sans leur prêter attention. Elliott tenta de le tirer par le bras pour l’emmener à l’abri mais Tim resta immobile. Il se tenait droit sur ses jambes, et lança un regard plein de rancœur à Ross. Il lui dit, tout en grelottant de froid, que tout était de sa faute, car il savait, mais qu’il les avait laissés faire. Alors c’était donc ça. Cette histoire de rêve était donc vraie. Elliott baissa les yeux. Tim avait jusque là évité ce sujet et n’hésitait pas à se moquer d’Elliott. Mais celui-ci n’était pas dupe. Il avait vu que quelque chose n’allait pas avec Tim. Mais, voyant que le gamin s’obstinait à voir la réalité en face, il avait fini par abandonner, jusqu’à ce jour.

Elliott retira son manteau, et le mit sur les épaules de Tim. Il se sentait mal de savoir que Tim lui en voulait. Il ne voyait pas comment régler cela. Des excuses ne serviraient à rien. Il allait devoir avouer ce qu’il avait ressentit lorsqu’ils s’étaient vus en rêve. Elliott passa une main dans ses bouclettes trempées, les aplatissant sans autre forme de procès, et il lui dit :

« - Oui, je savais. Mais… J’ai…. J’ai eu peur ! J’ai eu peur Tim ! »
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyMar 27 Mar - 14:02

Obstiné, têtu, buté et revanchard, je ne bougeais pas d'un pouce malgré la tempête qui s’abattait sur le pont. Je pouvais tanguer de corps, oui, mais mon esprit, lui, était aussi fixe que les constructions de la Vivenef étaient solides. Que je sois réveillé ou bien endormi ne changeait rien à mon état, j'en voulais furieusement au pirate, au musicien, à l'homme qui me faisait face ; Elliott Ross. Je tremblais de la tête au pieds d'être percé, mais le voile du rêve, levé, était aussi brûlant que la fièvre qui poindrait bientôt le bout du nez si je ne me mettais pas à l'abris au plus vite. Le regard que je lui lançais à mon réveil en disait long sur la trahison que j'avais essuyé de ces songes là. Il était même suffisant pour le dissuader de poursuivre, me disais-je en moi-même. Et pourtant,  malgré toute l'animosité dont mes mirettes faisaient preuves, cela ne l’empêcha pas de me mettre son manteau par dessus et de rester là. Lui qui n'avait pas bougé d'un pouce lors de mes nombreuses morts en songe, se montrait de toute évidence protecteur en ce moment même... se sentait-il coupable ? J’espérais sans honte qu'il se mordait les doigts de n'avoir rien fait.

Si j'avais éludé le sujet la dernière fois car je refusais d'exploser, là, après ce retour en force à la réalité, je ne pouvais qu'affronter ce qui m'avait rongé depuis. Et je crachais donc un bout de mon fiel, le désignant coupable de A à Z, le désignant inutile et traitre sur bien des plans. Et si la réponse qu'il m'indiqua me coupa un peu le souffle, elle me moucha davantage encore.

Jetant par terre son manteau, je rétorquais :

« T-toi ? Peur ? Pfah ! Tu n'avais pas l'air d'avoir peur en profitant de cette occasion pour draguer une prostituée. Oui parce que les Compagnes étaient classes, charmantes et savaient se tenir, hors la dame qu'Elliott avait tenu à 'protéger' et enlacer, n'avait fait que se déshabiller grossièrement à mes souvenirs – ou bien en était-ce une autre, mais qu'importe. Tu l'as choisi elle plutôt que moi ! » Claquais-je d'une voix brisée et d'un doigt douloureusement acharné à se planter sur le torse du Lagran. Ma voix, mon comportement, mon hystérie attirèrent bien vite l'attention d'un pirate à la tâche, lequel jaugea tantôt Elliott tantôt moi avec un sourire hilare dont je savais que trop bien ce qui ressortirait de tout ça. Je m'activais dès lors pour retourner à l’intérieur furibond tout en poursuivant. « Peur, peur, peur... tu as plus que le double de mon âge ! Tu n'as jamais pensé à moi. Jamais ! Égoïste... Couard... Traître. » Et d'autres œillades finirent par accrochés la scène, mais je n'en avais cure pour l'heure. J'étais une victime et lui un coupable !

« Hé beh dèdjou, Bouclettes fait dans les mômes les gars. Fuis l'Escampette ! Fuis ! Bwhahaha. » Cria un matelot, alertant et invitant les autres à poursuivre dans les moqueries.

C'était du gras de chez gras, mais qu'importe ce qui se disait, si il pouvait se sentir aussi mal que je m'étais senti, tant mieux !


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyMar 3 Avr - 17:22

Oui, il avait eu peur. Elliott avait été terrorisé. Il n'avait pas pu aller sauver son ami. La perspective de finir bruler, dévoré, et tué dans une chute vertigineuse ne le tentait pas du tout. Mais, devant l'expression de Tim, il comprit qu'il aurait dû essayer. Il aurait dû essayer de faire quelque chose pour sauver son ami. Elliott invoqua donc sa peur, comme potentielle excuse, mais cela ne fonctionna pas, loin de là. Tim lui rétorqua que cela ne l’avait pas empêché d’aller draguer une prostituée. Par les dieux ! Elliott avait oublié cet épisode. Il ne se souvenait plus d’avoir fait une telle chose. Elliott ouvrit grand les yeux, étonné. Tim lui hurla qu’il l’avait choisi elle plutôt que lui. Le pirate bouclé secoua la tête. Il n’aurait jamais fait une chose pareille dans la vraie vie ! Il ramassa la veste que Tim venait de jeter au sol et il bredouilla :

« - J’ai… J’ai fait ça ? Mais je ne m’en souviens pas Tim ! Si j’ai été capable de faire une chose aussi horrible, j’en suis désolé, crois moi Tim ! »

Tim était furieux, il ne cessait de traiter Elliott de tous les noms. Celui-ci était donc un traitre, un couard, un égoïste. Elliott, honteux, baissa la tête. Il recula d’un pas. Oui, il était tout cela. Il ne méritait pas l’amitié de Tim. Il l’avait trahi, après tout. Le gamin avait de bonnes raisons de lui en vouloir. Le pirate passa une main sur son bras. Il ne savait plus quoi dire. Il ne savait plus quoi faire pour réconforter son ami. Une voix lui fit lever la tête. Un pirate, appuyé contre le bord avec ses compagnons, assistait à la scène, et lança une pique à l’intention d’Elliott. Le pirate bouclé rougit et baissa la tête. Non, il ne ressentait rien pour Tim, mais, bizarrement, il se sentait honteux d’avoir été surpris avec lui, dans un tel contexte. Il rassembla son courage, ignora les autres pirates, et tendit la main vers Tim. Il lui dit sur un ton suppliant :

« - Je sais que je n’ai aucune excuse valable pour justifier ce que j’ai fait… Mais si je peux faire quoi que ce soit pour… Pour réparer tous les dégâts que j’ai causé… »
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptySam 7 Avr - 21:44

Et La veste valsée fut ramassée en tanguant.

« - J’ai… J’ai fait ça ? Mais je ne m’en souviens pas Tim ! Si j’ai été capable de faire une chose aussi horrible, j’en suis désolé, crois moi Tim ! »

« Oui tu l'as fait. Et tu ne le paraissais pas : 'désolé'. »
Claqua ma réponse rapidement en guise de retour. Je l'accusais vilainement sans m’arrêter, froissé en moi-même et toujours aussi percé par la drache qui donnait au dehors.

Honnêtement, je ne savais plus trop, mais il avait bien fait passer lady avant un jeune camarade, avant un des siens. Les détails avaient le don de s’échapper de la toile de souvenirs que je m'étais tissé en moi-même, mais ce que  j'en savais avait le don de me mettre hors de moi. On avait joué avec ma vie à maintes reprises comme j'avais joué une seule fois avec celle d'une femme en guise de revanche, ainsi qu'avec celle du duc à bien y songer... et aussi avec toutes les autres, Elliott compris, sur la fin de fin, mais soit. Il n'était pas question de moi, mais de lui.
On m'avait piétiné sans relâche amoureusement, on avait rit de moi copieusement, on m'avait traité comme si je n'avais jamais rien été d'autre qu'un raté tout le long de ma vie. Et je ne pouvais même pas prétexter que mon paraître rêveur pouvait être la cause d'autant d'animosité, parce-que mon physique de pirate quasi trentenaire avait été aussi sexy qu'il avait été épanoui. Entre le un et le zéro, j'avais été le zéro sans comprendre pourquoi. Peut-être la jalousie, qui sait ? Et encore, si c'était celle-ci, elle ne s'appliquait pas à Elliott ni à son charme naturel à faire grincer les peignes.

Bref, au dehors comme au dedans, en rêve comme dans la réalité, au passé comme au présent, j'étais en rogne et je jactais comme un chiot abandonné tandis que les pirates éveillés du soir commençaient à s'animer autour de la scène. Et sans me prendre le chou de leur commentaire, je rajoutais une  garnison pleine d'amertume de courtes insultes, laissant le mélomane encaisser et savourer l’entièreté de mes mots.

« - Je sais que je n’ai aucune excuse valable pour justifier ce que j’ai fait… Mais si je peux faire quoi que ce soit pour… Pour réparer tous les dégâts que j’ai causé… »

J’arrêtais mon pas et me retournais pour le calculer. Je calculais sa main tendue, l'expression de son visage ainsi que le sens de ses paroles. Mes yeux plissés, le nez sifflant un instant, je fini par croiser les bras contre mon torse.

« N'importe quoi ? » Demandais-je alors quelque peu suspicieux, mais bien sérieux.

N'allez pas croire que je m'étais calmé, tout dans mon attitude criait que je n'étais pas prêt de me recoucher de bonne heure – ou même de me lever plus tard de bonne humeur. Je ne faisais que mesurer, là, sa parole ainsi que l'étendu et les limites qui allaient avec. Si Elliott s'en voulait et si Elliott m'appréciait sincèrement, jusqu'où était-il vraiment prêt à aller pour se rattraper auprès de moi ?


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyMer 11 Avr - 20:22

Il avait beaucoup de mal à croire qu’il ait pu avoir fait une chose aussi horrible qu’abandonner son ami. Certes, il se souvenait d’avoir eu très peur, mais pas d’avoir préféré Tim à une demoiselle, qu’elle soit prostituée ou non, comme le prétendait le garçon. Elliott s’excusa, même s’il n’arrivait pas encore à réaliser l’ampleur de ses actes. Mais Tim refusa et le rejeta. Le pirate bouclé ramassa sa veste, et la secoua pour la débarrasser de l’eau, en vain. Elle était trempée, mais tant pis. Une veste, ça séchait. Une amitié… C’était plus difficile à réparer. Ross ignora tant bien que mal les commentaires des autres pirates, et se concentra uniquement sur Tim, et sur le tangage du navire qui menaçait de le jeter au sol à tout instant. Il essayait de comprendre pourquoi il avait fait ça. Il aurait pu être ivre, c’était tout à fait possible, mais comment être ivre dans un rêve ? Surtout qu’il ne se rappelait pas avoir bu un quelconque alcool avant d’aller dormir. Alors quoi ? La femme avait peut-être un fort joli minois, mais ce n’était pas ça qui l’aurait poussé à la préférer à Tim. Ou alors….

« - Elle m’a peut-être jeté un sort…. »

Il avait prononcé ces paroles dans un souffle, dans un murmure. Il se fichait de savoir si Tim l’avait entendu. De toute manière, il ne le croirait pas et ne le pardonnerait pas. Tout ce que Ross voulait, c’était comprendre, et trouver le moyen de réparer son amitié brisée. Il déclara, un peu sans réfléchir, qu’il ferait n’importe quoi pour se faire pardonner, et retrouver son estime auprès de Tim. Le garçon plissa les yeux, le regarda longuement. Il croisa les bras le long de sa poitrine et demanda à Elliott s’il était capable de faire vraiment « n’importe quoi ». Elliott se dit alors qu’il n’irait pas jusqu’à se jeter à la mer, quoique, si on le repêchait derrière, il pourrait le faire. Il se demanda alors à quoi pensait Tim exactement. Un moyen d’humilier Elliott sans doute. Le gamin était plein d’imagination. En même temps, c’était normal. A son âge, Elliott avait pour seul et unique projet de charmer les dauphins avec son violon en plus, bien sur de son objectif de devenir marin.

Elliott se dit qu’après tout, il n’avait pas grand-chose à perdre. Il avait pris un coup dans le nez, cadeau d’Ilse, il y a quelques jours de cela. Et, depuis, il s’était fait petit. Il n’avait même pas sorti son violon pour jouer son petit air du soir. Son nez était encore légèrement violacé, et cela faisait beaucoup rire les autres pirates. Tous, sauf Elliott, bien entendu. Il avait soigneusement évité de croiser le chemin de la canonnière depuis, et, quand il voyait de loin sa volaille, il évitait tout contact visuel pour se concentrer sur son travail. Enfin bref. Quoiqu’il arrive, quoique lui demande Tim, il s’en fichait. Son seul réconfort après tout cela sera de retrouver son hamac. Il leva un regard implorant vers Tim et lui souffla :

« - N’importe quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyJeu 12 Avr - 14:50

Un murmure porté par le vent, même en pleine tempête, peut être aussi clair qu'un cri.

Je l'avais donc entendu, son murmure, aussi net que l'éclair qui déchirait le ciel, mais j'avais préféré ne pas revenir dessus et faire comme si il n'avait rien dit. Tout était possible en songe. La magie avait bien fonctionné dans celui partagé après tout, alors un sort pour envoûter le mélomane s'avérait être une possibilité à envisager. Possible oui, mais impossible à pardonner pourtant. S'il avait été véritablement mesmériser d'une manière ou d'une autre, il aurait dû pouvoir briser le charme également à mes yeux. Et il avait échoué, c'est tout ce que je retenais. Et c'est tout ce que je n'avais pu oublier en revenant à moi et tout ce que je ne pouvais oublier en le regardant en ce moment ; l’échec et l'abandon.

Elliott tenait cela dit à se racheter auprès de moi, se sentant fort coupable, mais il restait à savoir jusqu'où il était prêt à aller. Je m'étais donc arrêté, trempé, percé, grelottant, furibond, suspicieux, calculateur sur la fin pour me retourner vers lui. Je ne lisais que bonne volonté et envie de bien faire dans ses yeux, c'était Bouclettes. Alors, j'avais demandé, j'avais sous entendu le 'tout' dans le 'n'importe quoi'. Et tout sincère qu'il était, le Lagran avait reprit mes mots en y insufflant sa force de caractère et sa volonté, sous des regards curieux d'entendre la requête.

« - N’importe quoi. »
« C'est une promesse donc. Sur Messaïon, j'ai ta parole ? »
Fis je avec sérieux le menton relevé alors que je titubais légèrement, dansant au rythme des vagues qui mouvait l'Audacia.

Au grand regret pour les oreilles suspendues, je n'avais rien à réclamer à Elliott en cet instant, rien tout du moins qui n'aurait pu égaliser toutes mes précieuses vies perdues dans ces songes. Mais si j'avais sa parole, sa vraie parole, promesse devant un dieu, je pourrais l'utiliser un jour prochain d'une manière plus réfléchi que ce qui était sorti jusque là de ma bouche en cette soirée.


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptySam 28 Avr - 14:48

Dans quoi s’était-il engagé encore ? Il avait de la chance que Tim ne soit pas une femme. Sinon, il aurait bien pu finir marié. Le mariage, par les dieux, qu'est-ce que c'était barbant. Non seulement il aurait dû côtoyer une femme tous les jours mais il aurait également perdu sa liberté ! Il s'imagina, l'espace d'un instant, marié à Ilse. Il n'aurait pas tenu deux heures. Astiquer les canons de la canonnière pour un oui ou pour un non, il préférait épouser un thon pour la peine. Mais la question n'était pas là. Il venait de faire une promesse à Tim. Et une promesse, ça se prenait pas à la légère. Le pirate était bien placé pour le savoir. La dernière fois qu'il n'avait pas respecté une promesse, c'était quand il avait promis à la Tambouille que ses marmites seraient aussi brillantes que le soleil au zénith. Il avait reçu un coup de louche sur le crâne quand le cuistot avait retrouvé ses marmites certes propres, mais pas brillantes. Ce coup-ci, il n'avait pas intérêt à faillir. Son amitié avec Tim en dépendait. Le pirate bouclé, quand Tim lui demanda s'il était capable de faire n'importe quoi pour se faire pardonner, lui répondit par l'affirmative. Il sentait les regards curieux des pirates qui étaient de quart, et mourrait d'envie d'aller leur dire de se concentrer sur leur travail, plutôt que sur une querelle d'amis, mais il avait déjà du mal à tenir debout, il n'avait pas tellement envie d'affronter le tangage du navire pour aller les sermonner.

Tim le ramena dans la réalité quand il lui demanda s'il avait sa parole. Sur Messaïon en plus ! C’était qu’il était vraiment sérieux le petit Tim. Elliott le regarda essayer de tenir debout malgré les vagues qui secouaient le navire. Il se demanda distraitement si Rhéa pouvait ressentir le mal de mer, avant de se dire qu’il pouvait se poser des questions bien idiotes parfois. Un bateau ne pouvait ressentir le mal de mer, puisqu’il était en permanence sur l’eau. Il se dit, en riant intérieurement, que le comble d’une Vivenef serait d’avoir le mal de mer, cela ferait une bonne blague. Encore fallait-il qu’elle fasse rire. Il la testerait sur quelques collègues, avant de la lancer en taverne. Il revint vers Tim et se redressa du mieux qu’il pouvait. Il s’avança et tendit la main. Il tenait à sceller ça au plus vite. Il ne voulait pas prendre froid et risquer de se retrouver clouer au fond de son hamac. Déjà qu’il s’était fait remarquer en embêtant Ilse et son fichu volatile, il ne voulait pas qu’on lui reproche d’avoir fait exprès de tomber malade pour ne pas travailler. Il tendit donc la main vers le jeune pirate et lui dit :

« - Sur Messaïon, tu as ma parole. » Il fit un petit sourire et lui dit : « - Allez viens, va pas prendre froid. Tu réfléchiras mieux à ce que tu me demanderas au chaud. »
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptySam 12 Mai - 18:13

Et ainsi en fut-il. D'un hochement de tête et d'un mouvement sans frein, je lui tendis ma main pour serrer la sienne. La promesse, le pacte que j'avais établi entre nous, était ainsi scellé au nom de Messaïon. Et j'étais certain qu'il tiendrait parole le moment venu, car on ne mentait pas à la face des Dieux, sous peine d'en subir leur courroux par une malédiction ou une autre. On les respectait, on les vouait, on les priait, on les idolâtrait même également. Grand dieu, fou serait la personne à s'en moquer. Dans le cas présent, bafouer le nom du dieu des océans, en plein dedans, serait signer son arrêt de mort. Et la mort par noyade, je l'avais, comme Elliott, déjà goûté... horrible. Une fois, pas deux, plus jamais de préférence.

Je suivis donc Elliott plus à l'abris. Me frottant les bras de mes mains pour me réchauffer en attendant de récupérer une couverture pour me sécher. Et je pris la direction de mon hamac, puis tirais le chaud tissu long pour m'enrouler dedans. Et tant pis si je ne dormais pas après, je me voyais de toute façon mal me rendormir. Pourtant je commençais à ressentir à nouveau l'épuisement me parcourir. Je me déplaçais ensuite, sous le regard d'Elliott, plus à l'écart des ronflements, pour m'installer plus loin sur quelques marches montantes. Je frissonnais, calme légèrement retrouvé, battement de cœur adoucit, et reprit, réfléchissant de mes sourcils froncés en même temps que je parlais :

« Je me sens pas capable de reparler de ça maintenant, trop épuisé. Par ça j'entendais le songe effroyable qui avait duré et que nous avions en commun. Mais je ne sais pas non plus si j'arriverais à trouver le sommeil tout de suite. Je me pliais légèrement dans ma position assise, plaçais mes genoux contre mon torse et arrivais à poser mon menton dessus sans mal, me faisant petite boule pour accélérer le réchauffement de mes membres. Je l’espérais tout du moins. Et je préfère garder la promesse que je t'ai tiré pour plus tard. Je réfléchissais néanmoins à quoi faire, puis trouvais, je piquais de nouveau mon regard dans le sien. Pourrais-tu jouer pour moi ? Juste un peu ? Si tu veux bien sûr, tu n'es pas obligé, ce n'est pas ce que je veux de toi, promessement parlant. » Et je grimaçais à mes mots. Non seulement on aurait dit un enfant qui demandait une berceuse à sa mère, mais pire encore j'inventais des mots affreusement long.


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptySam 12 Mai - 18:50

Ainsi soit-il. La promesse était scellée. Elliott serra la main du jeune pirate, tout en se demandant ce que son ami pourrait bien exiger le moment venu. Il avait bien compris que le jeune pirate n'allait pas lui demander d'exécuter sa promesse tout de suite, il allait la garder pour lui, et l'utiliser quand il en aurait besoin. Par les dieux, il espérait que cela n'allait pas mettre sa vie en danger. S'il s'agissait d'exécuter une corvée à sa place, ça pouvait passer sans aucun soucis, mais si Tim lui demander d'aller faire quelque chose d'un tant soi peu dangereux ou illégal, ça deviendrait problématique. Elliott garda sa crainte pour lui et proposa à Tim de rentrer se mettre au chaud. Le garçon semblait rassuré, et il le suivit sans faire d'histoires. Une fois de retour dans leur niche, Elliott se déshabilla et enfila des vêtements secs et plus confortable. Il suivit du regard le jeune Tim qui était allé s'installer un peu à l'écart, vers les marches montantes.

Pendant qu'il se changeait, il attrapa sa couverture et s'enroula dedans avec un soupir de soulagement. Il s'assit par terre et laissa la chaleur du tissu se diffuser dans tout son corps. Assis en boule, il ressemblait à une chouette bouclée, et cela lui allait à merveille. Il s'imagina alors mage, avec un familier. Il se dit que la chouette aurait été un parfait animal pour lui. Il aimait beaucoup le hululement de ces oiseaux et ne se lassait pas de les écouter, lorsqu'il était plus jeune. La voix de Tim le sortit de sa rêverie. Le garçon lui avoua qu'il ne se sentait pas capable de reparler de tout ça maintenant, mais qu'il ne savait pas s'il pourrait retrouver le sommeil. Elliott non plus ne pourrait pas trouver le sommeil. Le froid avait éveillé ses sens et il se sentait en pleine forme, quoiqu'un peu frigorifié. Il était habitué depuis longtemps aux réveils en pleine nuit, et son organisme avait appris à fonctionner avec quelques heures de sommeil en moins. Ce n'était pas cette nuit là qui allait l'achever.

Tim lui demanda alors de jouer un morceau. Elliott sourit. La musique, rien de tel pour appeler le sommeil, ou pour se réveiller totalement. Il laissa échapper un petit rire devant la grimace de Tim et dit :

"- T'inquiète. J'vais jouer un ou deux morceaux, ça nous f'ra pas d'mal."

Sur ces mots, il sortit son violon de son étui, et commença à jouer un air doux, juste en pinçant les cordes avec ses doigts. Il connaissait suffisamment ses collègues pour savoir que, s'il jouait avec son archer, il les réveillerait et s'attirerait les foudres d'un bon nombre de pirates mal réveillés. Il n'avait pas pour habitude de jouer ainsi, mais, au moins, cela suffirait pour ce soir. Aussi se contenta t'il de jouer en pinçant les cordes, et répandit une douce musique dans l'ensemble de la niche.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue EmptyDim 13 Mai - 18:16

Elliott se trouvait non loin, tout aussi en boule que moi, mais sans doute plus sec aussi. J'aurais pu me maudire, moi et mes cauchemars, si ces derniers n'étaient qu'absurdité et si je n'étais pas aussi épuisé, malgré tout, pour le faire. Je rebutais à utiliser ma promesse pour lui demander de m'offrir ses couvertures, de me frotter le dos ou même de se mettre tout près de moi. Si la proximité ne me gênait guère, l'usage d'une promesse sous Messaïon usé dans le seul but de me réchauffer ne me plaisait nullement. Je pouvais être buté, mais j'y tenais, à sa parole.  Aussi repoussais-je l'usage de ma promesse pour me tenir chaud à un tout autre moment. Restait donc le divertissement, en quelque sorte, pour me tirer complètement du sommeil ou au contraire, m'y plonger doucement, cela dépendrait donc du musicien. D'abord s'il acceptait, ensuite et si oui, ce qu'il jouerait. Et il accepta, Elliott. Puis opta pour une musique lente, douce mélodie invitant à rêvasser plutôt qu'à danser, tirant sur sur ma corde sensible pour me réconforter et me recentrer sur moi-même et mon bien être. J'étais en sécurité ici. Pour le moment. Et je m'endurcirais avec le temps pour devenir aussi ferme qu'un roc, aussi solide qu'une montagne sur qui les pirates de l'Audacia pourrait se reposer et compter.

Quelques hamacs alentours grincèrent à plusieurs reprises, des ronflements cessèrent et les oreilles s'orientèrent vers le coin où nous nous situons, j'en étais persuadé, pas pour ruminer, pas pour tenter de percer un secret, mais pour la quasi berceuse qu'offrait le musicien alors. Apaisé, épuisé, au rythme des remous de la mer, du clapotis furieux des vagues contre la coque, de la pluie chantante, et des notes tendres et paisibles, je me laissais aller comme les autres dans les bras de Niobé. Et avant la fin de la seconde musique entonnée, je sombrais dans les abysses d'un sommeil léger et plaisant. Ma conscience s'en alla tirer à la fronde sur Gregory le grincheux. Niché hors de portée au dessus de la cime d'un arbre, j'acculais le bougre qui jadis me cherchais des pouilles à Euphoria. Il se plaignait sous une pluie de petits cailloux crottés qu'Ortie et Adonis mettaient à ma disposition à l'abris tout aussi bien. C'était drôle, très, et j'en souriais légèrement tout en dormant.

~

Plus tard, quand sonnerait mon quart, je m'étonnerai d'être au chaud et au sec dans mon hamac. Je ne saurais si c'est du fait d'Elliott ou d'un autre, mais je devrais admettre avoir réussi à dormir comme un bébé – et avoir ronflé me dirait Gratte-cul au passage. Et j'envisagerais alors de discuter pleinement de ces songes avec le musicien.


* *
*


Songe marin et Vérité nue Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Songe marin et Vérité nue 1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Songe marin et Vérité nue   Songe marin et Vérité nue Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Songe marin et Vérité nue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] La Polka des marins [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: