AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Ordinateur portable Gamer – LENOVO Legion – 15 »
899 € 1299 €
Voir le deal

Partagez
 

 Bartholomé d'Ansemer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:24

Sous le regard des dieux
Noblesse

   
   
   

Bartholomé
d'Ansemer

   
ft. Eric Bana

   
« Je suis comme un océan transformé en lac et qui aurait la nostalgie de ses marées, de ses vagues et de ses tempêtes. » Geneviève Dormann


   
   

En bref

Âge : 42 ans
Date et lieu de naissance : 07 juillet 961, à Port-Liberté (Ansemer)
Statut/profession : Duc d'Ansemer.
Allégeance : À Ansemer avant tout, à Gustave de Faërie.
Dieux tutélaires : Placé sous Messaïon à la naissance, il prie aussi Osir pour sa fille, Atal pour ses frères des mers et la flotte de son duché, ainsi que Mirta, pour toute ces femmes, pour Geneviève.

   

   
obstiné - érudit - franc - caractériel - aimable - jaloux - impétueux - généreux - vaillant - présomptueux

   
Caractère


   
Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Erika et j'ai 27 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Shark. J'ai découvert le forum via une armoire qui commence à se remplir et voici ce que j'en pense : j'ai pas été capable de résister, c'est vôtre faute :laa: .
   


   

   

   
Histoire

   Il la regarde.

Celle qu’il a un jour regardée avec envie. Alors que ses yeux la cherchaient dans une salle bondée, suivant du regard cette tête blonde aux boucles dansantes, se créant des obligations qui les amèneraient tous deux à se croiser, ne serait-ce que pour lui adresser un sourire ou quelques mots. Celle pour qui son corps avait frissonné, ses lèvres brûlant de rencontrer les siennes. Et quand elle prononçait son nom c’était alors la plus douce des mélodies. Un jour bien lointain, un souvenir qui n’avait plus du tout la même consonance aujourd’hui.

Celle qu’il avait par la suite détestée, répugnée. Alors qu’il évitait seulement même de poser son regard sur le sien, les nausées de haine et de dégoût traversant son corps tout entier. Il devait contrôler sa rage, la violence qui voulait prendre forme dans ses poings, quand il venait la retrouver dans sa chambre, partager ses draps non pas dans des étreintes passionnées mais dans l’unique objectif d’avoir un héritier. Et son mutisme obstiné, l’insulte ajoutée.

Mais une fille était née. Et sur la mère de sa progéniture son regard passa de la haine à l’indifférence. Invisible, inutile, pas même les cris qui sortirent des lèvres de sa femme lors de cet accouchement difficile en vinrent à l’émouvoir. Elle était cette présence obligée au palais, ces chaînes qui le contraignaient à rester sur la terre, mais il avait à présent le plein loisir de l’oublier. Le seul devoir qu’elle se devait d’accomplir était là, entre ses bras ; alors il s’en éloigna, plus encore qu’il ne l’était déjà.

Ce n’était pas la vie à laquelle il avait aspirée, mais après tout, qui aspire à se retrouver piégé dans un mariage où époux se détestent et se méprisent?

. . .

Oh il était bien le fils de son père ce Bartholomé. Un père mort trop jeune, emporté par les flots, mais dont le décès tragique en plein de cœur de l’océan ne réussit pas à noyer l’envie viscérale qui tenaillait le duc de rejoindre la mer. Son enfance fut bercée par les vagues, à défaut de l’être par les bras d’une mère qui, soudainement prise de toutes parts par les nouvelles responsabilités qui tombèrent sur elle, ne joua le rôle que d’une ombre planante sur leur éducation. Entouré de nourrices et de tuteurs en tous genres, Bartholomé grandit collé sur son frère, cette seule famille qu’il avait vraiment. Les deux gamins évoluèrent au rythme des jeux et des leçons, et alors qu’ils vieillissaient les aventures firent place aux confidences. Ils étaient proches, les frères, et à ce jour encore Bartholomé vous dirait qu’ils le sont toujours, même si la réponse pourrait différer venant de Bertin…

Et les années passèrent et les enfants grandirent. Le jeune duc d’Ansemer était encadré au carré par une pléiade de tuteurs et de professeurs divers. En digne Outreventoise, sa mère la duchesse s’assurait que son éducation frôle la perfection ; il apprenait l’histoire de son duché mais aussi celle d’Arven au complet, la politique tant intérieure qu’extérieure, les bonnes manières et les convenances. Absent du tableau ces notions de la marine, ces récits des mers et des océans, ces contes magiques sur ces vivenefs enchantées. Seules ces histoires tristes et tragiques où les marins ne revenaient jamais, engloutis par les flots ou tués par les pirates. Était-ce là la tactique de sa mère afin de le rendre sourd à l'appel du large? De bien piètres précautions qui, au contraire, ne firent que grandir l’intérêt de Bartholomé pour cet interdit. Chaque matin aux aurores, il observait de sa fenêtre qui donnait sur le large les divers navires lever l’ancre et s’éloigner dans la brume. Et le soir à la lueur de la chandelle il étudiait ces ouvrages dérobés dans la bibliothèque : l’histoire des mers d’Ansemer, les légendes des vivenefs, les stratégies de défense maritimes. Mais les recueils qu’il préférait par-dessous tout étaient ces petits carnets de cuir manuscrits de la plume de son père. Il y découvrait cet homme qu’il n’avait pas vraiment connu, et il vivait la vie à bord d’un navire au fil de ces pages tâchées du sel de l’océan.

Et il rêvait à son tour de quitter la terre ferme.

Ce jour vint alors qu’il avait dix-sept ans. Non par l’approbation de sa mère qui ne cessa de jouer la sourde oreille malgré ses plaintes et ses réclamations. En mer tu n’es duc de rien du tout, Bartholomé. Et elle n’avait pas tort. Alors c’est en prétendant n’être rien du tout que Bartholomé s’engagea un matin sur le premier navire en départ. Les cheveux coupés, le visage barbouillé, les soies troquées pour de la toile, il se fit engager comme mousse et prit le large. Au palais on ne s’aperçut de son départ que trop tard, quand le vent avait soulevé les voiles et que déjà le jeune duc était occupé à récurer les planches.

Est-ce qu’à bord on se rendit compte de sa véritable identité? Peut-être. Mais personne n’osa en dire mot ; il était bien plus simple de jouer à l’aveugle et de prétendre qu’il n’en était rien. Le long voyage qu’entreprenait le navire était l’un de ceux qui avait été long à planifier, et personne à bord n’avait envie de tourner les voiles pour ramener au bercail un gamin en pleine crise identitaire. Peut-être étaient-ils aussi tous secrètement du même avis ; un duc d’Ansemer n’était véritablement duc qu’après avoir traversé les fureurs de la mer et s’être mérité le respect des marins. De mousse il passa à novice puis c’est finalement matelot qu’il foula à nouveau les quais de Port-Liberté trois longues années plus tard.

Il avait changé, plus que sa mère l’aurait aimé. Il était devenu un homme, il avait goûté la mer, et était tombé amoureux des courbes de ses vagues tout comme de ses colères fracassantes ; ainsi que des femmes, celles qu'il découvrit d'abord en ces longs mois d'hivernage passés dans l'Archipel, puis de toutes les autres, qu’importe leurs origines. Le jeune duc enchaîna ainsi les expéditions les années qui suivirent ; fort heureux de laisser la gouverne de son duché à sa très chère mère et de faire ses armes en mer. Il monta tranquillement en grade à bord, gagnant le respect de ces marins qui étaient en vérité son peuple ; à leurs yeux il devenait tranquillement leur duc, prenant finalement la place de Bruce, un homme qui avait su prendre son respect sur terre comme sur mer.
Il vécut les années qui s’ensuivirent partagé entre les bras houleux des océans et ceux envoûtants des femmes desquelles il tombait constamment amoureux. Son frère était loin, parti pour Lorgol poursuivre des études, sa mère toujours cette rigide duchesse dont jamais réellement il ne se rapprocha. Il avait vingt-sept années quand la duchesse lui céda la gouverne du duché. Elle avait ainsi l’espoir d’éloigner le jeune homme des navires et de le forcer à se consacrer d’avantages à la politique ansemarienne qu’il devrait inévitablement incarner. Mais Bartholomé, sitôt couronné, s’empressa de la nommer régente. Ansemer était à lui à présent, mais l’appel du large ne pouvait être mis sous silence. Ses voyages se raccourcirent cependant d’année en année, alors que la poigne du duc sur le pouvoir de sa couronne se fit de plus en plus grande. Les décisions qu’il avait laissées entre les mains de sa mère sans plus s’en soucier étaient chose du passé ; Ansemer devait être mené par un Ansemarien, il s’en rendait compte à présent, et malgré les années passées en ces terres côtières, sa mère restait une Outreventoise. Alors petit à petit il reprit sa place sur la terre ferme, si près des vagues mais bien ancré à terre en le palais ducal de Port-Liberté.

Oh qu’elles étaient belles ces années de jeunesse et de liberté. Le temps partagé entre les périples en mer et le quotidien de la cour ansemarienne. Les tempêtes et les doléances ; les découvertes et les festins ; la solitude de la mer et l’effervescence de la cour ; les baisers des femmes et les courbes de leurs seins. Il avait le temps, qu’il répondait à ses conseillers et à sa mère, le duc, alors qu’ils le pressaient tous de se marier. Il y avait tant de lèvres à goûter, tant de mots doux à être échangés, tant de corps à caresser, que le jour où il prendrait femme pouvait attendre. Bartholomé n’avait pas prévu se marier, pourtant, quelqu’un, autre part, en avait décidé autrement.

Elle était belle, Jehanne. La jolie blonde et la jolie brune - son amie de toujours, Geneviève, qui avait presque ravi le coeur du duc à quelques reprises - inséparables, qui avaient su attirer les regards alors qu’elles traversaient les couloirs et les jardins, l’éclat de leurs rires une mélodie envoûtante. Bartholomé l’avait bien remarquée, durant cette année qu’elle passa à la cour, et chaque fois qu’il posait pied à terre et apercevait cette tête blonde bouclée, il ne pouvait empêcher son corps de s’emballer. Il rêvait de ses seins, de la courbe de ses hanches qui semblaient donner sur l’esquisse de fesses rebondies. Il pouvait imaginer la douceur de sa peau, le goût de fleurs de la Lagrane, si différent du goût de sel des femmes d’Ansemer.
Quand un soir on lui glissa un bout de papier sur lequel quelques mots calligraphiés tout en courbes et en souplesse, son destin était scellé. Après les baisers et les étreintes, après le désir et la chaleur ; la fureur et l’horreur, la haine et le mépris. Un piège si bien ficelé que Bartholomé se retrouva contraint d’accepter épouser Jehanne ; là, à cet instant, tout juste rhabillé, sa promise encore nue dans les draps tachés, et son bourreau jubilant.
La colère qui l’habitait fût alors d’autant plus forte qu’elle se fracassa aux réjouissances de sa mère et de ses conseillers. Étaient-ils ainsi tous de connivence, architectes de ce piège dans lequel il était tombé, à présent prisonnier de ce mariage qu’il n’avait jamais désiré? Car le mariage eut bel et bien lieu. Malgré le silence de Jehanne. Malgré la froideur des deux époux. Elle était à présent Jehanne d’Ansemer, duchesse, sa femme. Et lui était un homme marié.

Les beaux jours au palais étaient alors chose du passé. Point de période lune de miel pour les nouveaux époux ; c’était plutôt une morosité froide, glaciale, qui semblait envenimer l’air. La moindre petite chose poussait le duc dans des excès et des colères, et la présence même de Jehanne suffisait à le fâcher. La pauvre subissait alors ses regards de haine et de rancoeur, et les assauts de son corps contre le sien, loin des douces caresses de cette seule nuit bien singulière. Il aurait volontiers oublié la Lagrane dans un coin reclus du palais, mais il ne pouvait se le permettre. Il lui fallait un héritier, et c’était d’autant plus important maintenant qu’au grand jamais il ne voudrait laisser la couronne à cette femme, la sienne, à laquelle il ne faisait aucunement confiance.

Mais rien. Pas de nausées annonciatrices, pas de ventre qui doucement s'arrondit. Pas d’héritier pour la couronne ansemarienne. Que la haine qui lentement se mue en ennui.

Alors il s’évade, le duc. En mer et dans les bras de compagnes, de courtisanes. Et une année passe, puis deux, trois, et quatre. Il faut finalement cinq longues années pour que le ventre de la blonde daigne se parer de courbes. Le début du mois de mars 996 est joyeux, alors que le palais est en fête, célébrant cette héritière qui s’est tant fait attendre. Bertille d’Ansemer voit le jour, ses pleurs font échos aux cris de sa mère qui mettra longtemps à se remettre d’un accouchement difficile. Mais même en cet instant, Bartholomé n’a pas le moindre égard pour sa femme ; elle aurait pu décéder des complications de cet accouchement que son bonheur aurait été intact. Seule sa fille compte à présent.

Son attitude face à sa femme se change alors en indifférence. Ce n’est certes guère mieux que la haine et la rancoeur, et c’est à des années lumières de l’amour et de la douceur. Mais elle a fait ce qu’elle devait faire, accomplie son devoir d’épouse, mis au monde une héritiere pour la couronne ; et Bartholomé n’a pas l’intention de s’en encombrer plus qu’il n’est nécessaire. Elle est certes toujours là, présence presque constante au palais, ou à son bras, lors de ces événements qui exigent certaines convenances. Mais les autres femmes se font plus présentes, et le duc ne se soucie presque plus de les cacher. Il n’a que faire de la réputation que cela lui donne, les moeurs en Ansemer sont plus légères et il sait qu’il garde le soutien de son peuple, des marins, qui eux-mêmes ont souvent d’autres femmes loin sur les flots, dans les îles de l’Archipel. Alors il se permet.
Il retrouve la compagnie de Geneviève, l’amie de Jehanne devenue Compagne en bonne et due forme. Et quelque temps seulement après qu’elle accède au rôle de Dame de Port-Liberté, Bartholomé commence à s’afficher publiquement en sa compagnie ; d’abord lors de ces réceptions privées, et maintenant, après en avoir fait sa maîtresse favorite, il va même jusqu’à la préférer à sa femme lors de ces événements plus officiels.

Et les jours passent en Ansemer ; Bertille grandit, Berangère d’Ansemer décède, Bertin refuse le poste de Capitaine de vol d’Ansemer pour se rapprocher de sa famille, et Bartholomé, bien que contrarié du refus de son cadet, est heureux de retrouver son frère au sein des murs du palais.

Et la paix tranquille qui vivait en Arven se brise.

   • Pendant le livre I : Le décès de l’impératrice Chrysolde de Faërie affaiblit grandement l’empire. Et quand est finalement annoncé que c’est la jeune Chimène qui accédera au trône, Bartholomé ne se cache pas d’affirmer qu’il n’a pas confiance en cet enfant qui n’a jamais été formée pour porter telle couronne. Il ne s’est pas présenté, fin janvier de l’an 1001, à Alfaë, alors que la jeune femme invite tout Arven fêter son vingt-cinquième anniversaire ; pourtant il était là, le jour du couronnement, lui présentant dignement la Traîne, malgré un regard froid qui en disait long. Mais son silence était calculé, parce que dans l’ombre il savait. Il savait pour Gustave, et il avait accepté le soutenir. Mais les plans ne sont pas ceux promis, et au terme c’est tout de même Chimène qui se voit nouvelle impératrice.
Ses relations avec ses confrères des autres duchés sont ainsi quelque peu tendues dans les mois qui suivent. Il a finalement accepté avec beaucoup de réticence le règne de la jeune femme, mais il ne cache pas ses doutes, ses reproches. Pourtant il sait que Ansemer ne peut exister seul, qu’il a besoin de ses voisins.
Le Tournoi des Trois Opales est une vraie farce. Forcé de s’y rendre pour conserver ces liens si fragiles entre duchés faës, il aurait cent fois préféré être ailleurs qu’en Bellifère. Et les événements qui suivent lui donnent raison, alors qu’ils sont menacés, que même Jehanne y est attaquée. Il quitte dès qu’il en a l’occasion.
Lors de la Samhain, Bartholomé prête allégeance à Gustave, le soutenant encore comme il avait promis le faire lors de la tentative avortée d’invoquer l’Ordalie. Il sait que le nouvel empereur est avide de puissance et que la guerre ne lui fait pas peur, mais il est prêt, le duc ; la Trêve qui a gardé dans un calme notoire le continent n’a pas été sans conséquences, et le monde est prêt à changer. Ansemer est prêt, qu’il croit, bien naïvement. Il sait que le duché n’est pas si bien armé, si bien préparé, que ses semblables. Mais il est plus éloigné des frontières qui divisent les empires, et cela leur laissera du temps. Ansemer se doit de redevenir une puissance, et avec Gustave au front il en voit peut-être l’opportunité.

   • Pendant le livre II : Le début de la guerre semble être à leur avantage, les portails ayant aidés aux Chevaucheurs à faire de plus rapides percées en Ibélène. Mais le printemps arrive et Ansemer essuie une attaque de son ennemi de toujours, les pirates. La grande force de ses escadrons étant aux frontières pour la guerre, Bohémont ressort de cette attaque dans un état désastreux, et surtout, la Relique a disparue. Bartholomé ne peut que féliciter ses Chevaucheurs du zèle avec lequel ils se sont mis à l’oeuvre pour protéger son peuple, mais les pirates ont une fois de plus démontré à quel point ils sont une nuisance pour le duché, et la tête de beaucoup est mise à prix.
Les malheurs s'enchaînent, alors qu’un mal cible tous les mages. Ansemer se retrouve grandement touché, et son peuple mettra un temps à se remettre même une fois les antidotes administrés. Le duc reçoit la nouvelle de la mort de l’impératrice ibéenne, Catarine, avec un mélange d’émotions. Il ne peut qu’être ébranlé par le cruel sort qui fut réservé à cette ancienne princesse faë. Toutefois, de façon pratique, son décès est bien reçu, alors que cette dernière semblait s’être si bien adaptée à son nouvel empire qu’elle ne se cachait pas se sentir plus Ibéenne que Faë. Plus rien ne semblait à présent les lier à leur empire voisin, plus aucun obstacle à cette guerre qui pourrait peut-être bien les voir maîtres de tout Arven.
La libération de la Chasse qui s'ensuit n’est en rien pour aider les humeurs.

   ▬ TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
   → Bartholomé a suivi les traces de son père. Il s’est marié, mais à Geneviève cette fois. Elle lui donna un fils, dans l’année qui suivit leurs épousailles, qu’ils prénommèrent Bacchus. Il continua ses longs périples en mer, laissant la gouverne du duché à sa femme, sans crainte, alors qu’il voguait sur les flots. L’enfant avait tout juste cinq ans quand le navire sur lequel il était sombra dans les foudres d’une tempête ; Bartholomé était allé rejoindre son père dans les bras de Messaïon. En avril 1002, quand l’Ordre fit fonctionner le Sablier, Bartholomé était ainsi depuis longtemps décédé. Son fils, Bacchus d’Ansemer, était duc. Le gamin encore trop jeune, la régence était assurée par Geneviève, soutenue de Bertin.
   → Il ne s'est jamais éveillé.

   • Pendant le livre III : La trêve hivernale annoncée est nécessaire et bienvenue. Faërie a perdu l’avance gagnée plus tôt, et si elle veut reprendre le pouvoir ses forces auront bien besoin de cette période de repos. Pour Bartholomé, c’est aussi un temps précieux pour essayer de bien cerner leurs options et les manques à gagner. Il a d’ailleurs mis en place un Conseil du Peuple, pour se rapprocher des petites gens, mieux comprendre ce qu’ils ont à dire. Il se rend compte que ses ambitions de puissance pour Ansemer ne pourront se faire sans le soutien des Ansemariens.
Le couronnement d’Octave le laisse perplexe. Oh, il est heureux de la résultante ; de ces duchés ibéens qui semblent se déchirer entre eux, affaiblissant ainsi leur empire sans que Faërie n’aie même à sacrifier des hommes au combat. Mais sa résurrection est inexplicable, mystérieuse, inquiétante même. Est-ce réellement Octave, ou bien une illusion? Les morts peuvent-ils à présent revenir à la vie?

Il est temps pour Ansemer de se lier avec ses voisins, d’étendre son pouvoir sur les mers. Bartholomé se fiche bien de la fin de la Rose Écarlate, mais la Chasse l’inquiète plus. Il se rend compte qu’il faut solidifier son duché avant qu’il ne soit trop tard, car s’il part, que restera-t-il? Une fille beaucoup trop jeune pour le remplacer, une femme dont il n’a nullement confiance et qui ne daigne plus prononcer mot, un frère qui se refuse à prendre des responsabilités. Une dynamique familiale bancale qui n'attend que d'exploser.

Et qui explose, justement. En avril, Bartholomé apprend la grossesse de Jehanne. N'ayant pas fréquenté la couche de sa duchesse depuis bien longtemps, il comprend aussi que cet enfant n'est pas le sien, mais il ne peut pas se risquer à s'avouer cocu ainsi et annonce à tout Faërie la bonne nouvelle de l'attente d'un second enfant pour le couple ducal ansemarien. Il confine également Jehanne à ses appartements sous constante surveillance, prétextant aux yeux de tous une santé trop fragile pour la jeune femme. Mais juillet arrive et lors d'une confrontation avec son frère Bertin, il apprend et confirme que le père de cet enfant et l'amant de son épouse n'est nul autre que le prince d'Ansemer. Il banni Bertin d'Ansermer, lui retirant titres et terres du même coup, avant de répudier Jehanne le lendemain et de l'accuser de haute trahison. Le procès de la duchesse, un procès tel une pièce de théâtre dont la fin était déjà écrite, se déroule alors en août, au terme de quoi elle est jugé coupable et condamnée à l'exécution. Bartholomé décide plutôt de la bannir d'Ansemer, et de lui retirer tous droit quand à la princesse Bertille, qu'il continue de faire prétendre comme sa fille et légitime héritière.

Brisé, de ces révélations et de la déchirure de sa famille, le duc est ainsi une cible facile pour l'Accordée Vanessa l'Atone, qui l'envoûte et le convainc de l'épouser. Le mariage est rapidement organisé, et c'est tout le gratin de Faërie qui se retrouve à bord de sa flotte de navires pour célébrer son union et celle de cette inconnue. Fort heureusement, cette dernière est tuée et le charme se brise, permettant à Bartholomé de retrouver ses esprits.

Les mois qui suivront seront éprouvants, à tenter de se remettre des derniers événements et de conserver un semblant de confiance entre son duché et ses voisins. La disparition des dieux, de Messaïon surtout, n'est en rien pour aider le duc qui a toujours pu compter sur la présence du dieu des océans.

   
Chronologie

07 juillet 961 : Bartholomé voit le jour au palais ducal d'Ansemer.
02 avril 966 : Son frère Bertin voit le jour au palais ducal d'Ansemer.
XX avril 966 : Le duc d'Ansemer, Bruce, leur père, quitte Port-Liberté pour un voyage en mer.
12 juillet 966 : Bruce d'Ansemer décède en mer. Bartholomé d'Ansemer devient duc à son tour. Sa mère, Berangère, assure la régence.
XX octobre 978 : Dissimulant son identité, Bartholomé s'engage comme mousse sur le premier navire en partance.
XX aout 981 : Bartholomé refait port à Port-Liberté et retourne rejoindre le palais ducal et sa mère la duchesse.
XX septembre 988 : Sa mère lui lègue la gouverne du trône ducal. Il la nomme lui-même régente afin de continuer de parcourir les mers.
10 octobre 990 : Bartholomé épouse Jehanne de l'Ancre-Fleurie, noble lagrane.
07 mars 996 : Naissance de Bertille d'Ansemer, princesse héritière d'Ansemer.
XX janvier 998 : Décès de Berangère d’Ansemer.
01 juillet 1001 : Bartholomé soutient Gustave de la Rive alors qu'il interrompt le couronnement de Chimère et invoque l'Ordalie de Diamant.
03 novembre 1001 : Bartholomé prête allégeance à Gustave de Faërie.
26 mars 1002 : Bohémont est attaqué par les pirates de l'Audacia lors des festivités annuelles. La relique disparaît.
Août & septembre 1002 : L’épidémie qui touche tous les mages affecte grandement Ansemer.
XX octobre 1002 : Première séance du Conseil du Peuple formé au cours des mois précédents.
24 avril 1003 : Annonce officielle de la deuxième grossesse de la duchesse d'Ansemer.
02 juin 1003 : Bertille d'Ansemer repart avec le couple ducal Lagran venu en visite pour séjourner avec eux quelques temps.
10 juin 1003 : Séance du Conseil du Peuple.
12 juin 1003 : Pillage de Vivécume par l'Audacia.
12 juillet 1003 : Bertin est banni & renié d'Ansemer.
13 juillet 1003 : Jehanne est répudiée et accusée de haute trahison.
22 aout 1003 : Procès de Jehanne.
30 septembre 1003 : Mariage (avorté) de Bartholomé et Vanesse l'Atone.
   


   

   
Questions


   Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
   • Il croit, Bartholomé. Il a toujours cru, comme il croit qu'en tant que duc d'Ansemer il est élu de Messaïon. Alors bien sur que cette disparition l'affecte. D'autant plus que le peuple d'Ansemer est un peuple de marin, et quoi de plus superstitieux que des marins? Alors il prie, le duc, il prie comme son peuple a continué de prié par le passé quand Messaïon leur a jadis tourné le dos, il prie dans l'espoir qu'il reporte sur eux sa bénédiction et sa bienveillance à nouveau, dans l'espoir que les mers se calment et qu'ils ne soient plus ainsi cloué à terre.

   La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
   • Il craint cette menace contre laquelle personne ne semble pouvoir offrir résistance. Il n’y a pas moyen de fuir la Chasse, et il craint le sort d’Ansemer s’il venait à être emporté par celle-ci. Ne suffit que de regarder Bellifère, et le coup-d’état si vite orchestré pour remplacer le couple ducal disparut. Sans frère et sans duchesse, il serait beaucoup trop facile pour quiconque de prendre la régence au nom de la princesse Bertille et de guider Ansemer vers un destin tout autre que celui qu'il veut donner à son duché.

   Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
   • Si ce n’était des pirates qui y font port, il pourrait peut-être apprécier d’avantage Lorgol. Mais il sait qu’ils sont là, ceux-là même qui ravagent ses villages côtiers et attaquent sa flotte de navires marchands. Il sait qu’ici ils revendent sans scrupule toute la marchandise dérobée, et qu’en ces terres de paix contre eux il ne peut rien.

Questions livre III:
 
   


   

   
Le Bertin

   

Bartholomé d’Ansemer & Bertin d’Ansemer

   
02 avril 1003

   

   Il s’est levé tôt. Dehors, les brumes du matin couvrent encore la mer d’un voile protecteur. Mais le soleil est bien là, caché sous les épais nuages qui peuplent les cieux. La nuit est passée, et pour une nouvelle journée ils sont saufs, à l’abri de la Chasse.

Les derniers jours furent chargés ; les missives rapportées du couronnement du nouvel empereur Ibéen sont nombreuses et il sait que le calme qui règne dans tout l’empire est précurseur de grands mouvements.
Il ne sait que trop penser de la résurrection d’Octave. La Chasse a-t-elle le pouvoir de faire revenir à la vie tous les enfants de Sithis? Est-ce réellement Octave, après tout? Ou bien une illusion, une magie qui les dépasse tous? Le jeune empereur pourrait-il n’être ainsi qu’un pantin manipulé par des forces bien plus obscures encore? Il comprend l’hésitation des ducs, l’incertitude, mais il s’en réjouit, aussi. Erebor a déjà quitté et Valkyrion semble méfiant. Tout cela n’est rien pour solidifier un empire, mais dans le cas présent, cela peut leur être favorable, à eux, duchés Faës.
La veille avait ainsi été passée cloîtré dans son bureau, entre lectures et entretiens, et il était parti se coucher bien tôt, sa tête suppliant le repos fort nécessaire. Il n’avait pas terminé, mais c’était un quotidien auquel il était somme toute habitué. Il n’avait connu que cela, le duc, après tout ; voué depuis l’enfance à prendre cette place à laquelle il avait toujours été prédestiné.

Mais ce matin, il mettait tout cela de côté pour une journée. La diplomatie pouvait attendre quelques heures, il avait quelque chose de plus important à faire.
« Bertin ! Mon frère ! » qu’il s’exclame alors qu’il entre en trombe dans la chambre de son cadet, se fichant éperdument de réveiller ce dernier ; en vrai c’est peut-être même un peu son intention. « Habille-toi et viens me rejoindre sur les quais. Je t’attends. » Et il sort comme il est entré, descend les étages pour sortir sur les quais privés qui ceignent la portion sur pilotis du palais ducal. L’air marin y est frais, mais déjà le soleil du printemps semble vouloir se faire chaud. Il se souvient trop bien des longues matinées à se poursuivre l’un et l’autre alors qu’ils étaient encore tout jeunes. Un temps qui semble si loin derrière eux, mais dont les souvenirs lui reviennent maintenant plus clairement alors qu’il regarde sa fille, Bertille, grandir et jouer à son tour à ces même jeux qui les ont amusés jadis.

Bertin arrive enfin, et il l’accueille tout sourire. Son cadet grandit d’une année cette journée même, et il a organisé un banquet en son honneur dans l’après-midi, Chasse oblige. Il serait imprudent de rassembler tant de gens et de veiller si tard une fois les lunes jumelles bien hautes dans le ciel, mais il ne concevait pas ne rien organiser pour le prince d’Ansemer, surtout qu’avec la trêve hivernale qui semblait se poursuivre encore un peu, le chevaucheur pouvait prolonger son séjour à la maison. Et que c’était doux l’avoir enfin au palais ! Sa présence lui avait manqué, et même les dernières années, alors qu’ils étaient réunis, ne semblaient pas encore suffire à effacer ces longs moments de séparation.

Il l'entraîne avec lui, le faisant longer le quai, le bruit de leurs pas qui frappent les planches se mêle au bruit des vagues qui heurtent les pilotis. « Je voulais t’offrir ceci tout de suite, pour ton anniversaire, plutôt que d’attendre. » Il s’arrête alors qu’ils atteignent la proue d’un énorme galion à trois mâts qui fait ancre. C’est l’un des plus majestueux navires de la flotte ansemarienne, excluant les vivenefs. À tribord, le nom a été changé, fraîchement peint en de grandes lettres bleues. « Le Bertin. » Un sourire s’esquisse sur ses lèvres, une réplique qu’il pense mais qu’il s’abstient de dire ; si son frère se refuse à voguer, son homonyme s’en chargera à sa place.

Ses doigts viennent serrer l’épaule du prince un instant, dans un geste de camaraderie fraternelle. « C’est pour ton mariage. » Avec Eléonore. Il sait que trop bien que son frère commence tout juste à courtiser la jeune femme, mais il lui faudra bien un pont digne de ce nom où prononcer ses voeux une fois la demande acceptée, et Bartholomé est fébrile pour son cadet, peut-être parce que son propre mariage a été à des lustres de tout cela. « Et ne t’inquiète pas pour la mauvaise fortune, j’ai fait couper le macoui et la meilleure bouteille de rhum a servi à remercier Messaïon. » Un grand sourire étire ses lèvres alors qu’il regarde le navire, envieu des voyages à venir et des îles qu’il parcourra, des tempêtes qu’il traversera. « Qu’en penses-tu ? »
   

   


Dernière édition par Bartholomé d'Ansemer le Lun 17 Déc - 18:40, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:24


   
Récapitulatif

   
Bartholomé d'Ansemer

   
Mise à jour des registres et bottins

   


   
♦️ Eric Bana
   ♦️ Compte principal : Non
   ♦️ Groupes secondaires : La noblesse

   ♦️ Noblesse : Duc / Ansemer

   


Dernière édition par Bartholomé d'Ansemer le Lun 17 Déc - 18:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:26

:siwi:

Tu es si beau, Bartho! J'ai hâte de te lire et de jouer avec toi! :roule:


Bartholomé d'Ansemer 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:35

Personne n'est désolé que tu aies faibli :miguel:


Dialogues en darkslateblue

Bartholomé d'Ansemer RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:37

Rebienvenue :haww: Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage :siwi:



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:42

:fan: :vv: :fan:

Bienvenuuuuuuuuuuuue !








Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois
Gauthier Coeurbois

Messages : 1185
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:58

Mais quelle faiblesse ! :miguel:

Rebienvenue, fab :siwi: :calin: :calin: :roule: Tu seras trop bien je le saaaais :vv: Je suis content :vv:

(JJ te fait dire "..." :miguel: )



#5E0021
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 0:59

Rebienvenue :siwi:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 1:22

Rebienvenue!
Amuse-toi bien avec ce vilain monsieur :hihi:






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 10:17

Oh mon futur duc ! :eheh:
Re-bienvenue et amuse-toi bien sous ce nouveau visage ! :hey:
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 10:18

:siwi:
Rebienvenue :coeur:


Bartholomé d'Ansemer YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 25 Mar - 11:04

Rebienvenue et courage pour ta fiche ! Amuse toi bien avec ce personnage tant apprécié ( :hihi: ) :coeur: (j'aime, perso, beaucoup son caractère xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyLun 26 Mar - 16:25

Rebienvenue avec ce DC super mega attendu :fire:

Bon courage pour la fiche :red:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyMar 27 Mar - 11:02

Amuse toi bien avec Barto :calin:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyMer 28 Mar - 0:30

Iiiiiiih collègue ! :miguel: Et mon filleul qui plus est :haww:

Rebienvenue à toi ! Il nous manquait le dernier duc de Faërie, c'est parfait :eheh: Bon courage pour ta fiche !


Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptySam 31 Mar - 22:13

Bienvenue à nouveau, avec cet excellent choix de PV ! :vv:
La Quitterie en moi est toute émue. :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyLun 2 Avr - 6:32

Merci à tous, vous êtes merveilleux de m'accueillir à nouveau de la sorte :coeur: :coeur:

J'attendais la MàJ pour plancher sur les derniers segments de l'histoire de Bartho, maintenant je m'y lance ! Donc tout ça avance, je vais m'y remettre en mangeant tout plein de chocolat maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyLun 2 Avr - 22:04

Le dernier de mes ducs :vv:

Re-bienvenue :coeur: Ce fut un second prompt personnage dites donc :keu: Un très bon choix :sisi:

Bon courage pour la suite :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyJeu 5 Avr - 8:34

Rebienvenue bon courage pour ta fiche :heart:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyVen 6 Avr - 20:54

Rebienvenue :blowkiss:


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Bartholomé d'Ansemer 620681ChienDeBerger
Bartholomé d'Ansemer Z6jWz9PB_o
Bartholomé d'Ansemer 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Bartholomé d'Ansemer LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 8 Avr - 21:07

Coucou, Votre Grâce !
Je viens voir si tout se passe comme tu veux ? :cute:










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyDim 8 Avr - 23:17

J'ai tout terminé, je suis en relecture :sisi:

Je vous envoie cela en validation cette semaine ! :mimi:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyLun 16 Avr - 3:13

Coucou !

C’est moi qui m’occupe de ton commentaire de fiche, avec la merveilleuse Alméïde sur mon épaule ! :joie:

Pour commencer, j’ai modifié ton champ de caractère, tu avais ajouté une ligne qui décalait tout vers le bas, je l’ai insérée dans le champ du caractère du coup. Il vaut mieux éviter de trop modifier les codes des fiches de présentation, après si on touche au CSS cela risque fort de buguer, merci de ta compréhension ! :oops:

Et c’est parti pour la relecture !

1/ INTRODUCTION
- Caractère : nous demandons 5 qualités et 5 défauts minimum, tu n’en as que 7 en tout (ceux du PV, visiblement :sisi: ). Il faudrait en ajouter s’il te plaît !
- Anecdote : « il la traître » ? :hihi:

2/ INFOS GÉNÉRALES
« il prit Osir » ? :keu:

3/ HISTOIRE
- On a relevé plusieurs « Bartho » très peu corrects pour un duc. :ptdr:
- « les bonnes manières et les convenus » les convenances, c’est bien de ça qu’il est question ?
- Tu mentionnes les sirènes, tu sais que nous en avons réellement, et ce qu’elles sont ? Si c’est juste une expression, mieux vaut en utiliser une autre :siwi:
- Bartholomé n’ayant pas pu passer trois ans pleins en mer à cause de l’hivernage, peux-tu préciser où il a passé ces périodes de repos (décembre, janvier et février chaque année) ? À Lorgol, dans l’Archipel ?
- « Madame d’Ansemer » : on dirait plutôt la Dame de Port-Liberté, en s’adressant à elle sous le vocable de « Madame de Port-Liberté ». :hm:
- Une majuscule, toujours, à « Chevaucheur/s » ! Ainsi qu’à « Conseil du Peuple ».
- Que pense Bartholomé de la mort de Catarine, princesse faë avant d’avoir épousé l’empereur ibéen sortant, Augustus ?
- Que pense-t-il des circonstances du couronnement du nouvel empereur ibéen, Octave ?

4/ CHRONO
Nickel !

5/ QUESTIONS
- Mages du Sang, avec majuscules !
- bellifériens

6/ TEST RP
- « le calme qui règne dans tout l’empire est précepteur de grands mouvements » : précurseur ? :hm:
- Il y a encore du « Bartho » dissident :joie:

Comme tu le vois, c’est surtout des petits détails à rectifier ! :superman:
Il y a quelques fautes que nous n’avons pas mentionnées, une bonne relecture devrait te permettre de corriger tout ça. :sisi:
C’est une excellente fiche que tu nous as préparée là, nous avons beaucoup apprécié la lecture ; et j’ai très hâte de mettre ma Quittou sur le chemin de ton Bartho dans la zone de jeu. :fan: :vv: :siwi:
Nous sommes disponibles pour toute question, n’hésite pas à consulter ta marraine également au besoin. :pompom:

Je te laisse reposter dans le sujet des fiches terminées quand ce sera bon ! :bro:










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyLun 16 Avr - 19:05

Oups, désolé pour le CSS :oops:

Alors, correctifs :

1/ INTRODUCTION

J'ai ajouté pour répondre aux critères :
Citation :
obstiné - érudit - franc - caractériel - aimable - jaloux - impétueux -généreux - vaillant - présomptueux

Corrigé le petit lapsus :
Citation :
comme s'il ne reconnaîtrait pas même Jehanne tellement il la traite comme un fantôme entre les murs du palais.

2/ INFOS GÉNÉRALES

:miguel:
Citation :
il prie aussi Osir

3/ HISTOIRE

- Tous les Bartho ont été remplacés par Bartholomé :sisi:
- Mauvais mot remplacé :
Citation :
les bonnes manières et les convenances.
- L'expression avec les sirènes remplacée :
Citation :
Était-ce là la tactique de sa mère afin de le rendre sourd à l'appel du large?
-Hivernage passé dans l'Archipel :
Citation :
Il avait changé, plus que sa mère l’aurait aimé. Il était devenu un homme, il avait goûté la mer, et était tombé amoureux des courbes de ses vagues tout comme de ses colères fracassantes ; ainsi que des femmes, celles qu'il découvrit d'abord en ces longs mois d'hivernage passés dans l'Archipel, puis de toutes les autres, qu’importe leurs origines.
-« Madame d’Ansemer » remplacé :
Citation :
Et quelque temps seulement après qu’elle accède au rôle de Dame de Port-Liberté, Bartholomé commence à s’afficher publiquement en sa compagnie
signalement de coquille:
 
- Majuscules ajoutées !
- Mort de Catarine :
Citation :
Les malheurs s'enchaînent, alors qu’un mal cible tous les mages. Ansemer se retrouve grandement touché, et son peuple mettra un temps à se remettre même une fois les antidotes administrés. Le duc reçoit la nouvelle de la mort de l’impératrice ibéenne, Catarine, avec un mélange d’émotions. Il ne peut qu’être ébranlé par le cruel sort qui fut réservé à cette ancienne princesse faë. Toutefois, de façon pratique, son décès est bien reçu, alors que cette dernière semblait s’être si bien adaptée à son nouvel empire qu’elle ne se cachait pas se sentir plus Ibéenne que Faë. Plus rien ne semblait à présent les lier à leur empire voisin, plus aucun obstacle à cette guerre qui pourrait peut-être bien les voir maîtres de tout Arven.
La libération de la Chasse qui s'ensuit n’est en rien pour aider les humeurs.
- Couronnement d'Octave :
Citation :
Il se rend compte que ses ambitions de puissance pour Ansemer ne pourront se faire sans le soutien des Ansemariens.
Le couronnement d’Octave le laisse perplexe. Oh, il est heureux de la résultante ; de ces duchés ibéens qui semblent se déchirer entre eux, affaiblissant ainsi leur empire sans que Faërie n’aie même à sacrifier des hommes au combat. Mais sa résurrection est inexplicable, mystérieuse, inquiétante même. Est-ce réellement Octave, ou bien une illusion? Les morts peuvent-ils à présent revenir à la vie?

5/ QUESTIONS

Correctifs apportés :sisi:

6/ TEST RP

- Mauvais mot remplacé :
Citation :
il sait que le calme qui règne dans tout l’empire est précurseur de grands mouvements.
- Les Bartho changés en Bartholomé.

Aussi, relecture faite et petits correctifs de fautes diverses effectués.

Voilà :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer EmptyMar 17 Avr - 23:15


Faërie • Noblesse

Bienvenue !

Bartholomé d'Ansemer




C'est parfait, les modifications sont validées ! Tu as bien cerné le personnage et nous avons hâte de te voir en action. :haww:

Tu peux aller tirer tes deux cartes de validation et une autre pour la qualité de ta fiche ! :oui:



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Bartholomé d'Ansemer   Bartholomé d'Ansemer Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bartholomé d'Ansemer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: