AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Quelques mots pour un coeur languissant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyJeu 19 Avr - 4:48



8 février 1003
Automnal

Ma douce et tendre Agathe,
vous quitter fut l'action la plus difficile de toute mon existence.  Il me semble que je me sois arraché le coeur de la poitrine pour le laisser battre auprès de vous.  Vous étiez si charmante, si ravissante dans votre robe, dansant à mon bras lors des secondes noces du duc de Sombreflamme.  Lorsque je ferme les yeux, je revois votre visage tendu vers le mien, votre joli voile ne me laissant que deviner ces traits que désormais je connais par coeur.  Tout cela n'était-il qu'un rêve?

Je vous écris depuis la forge de mon père.  Le feu s'éteint doucement derrière moi.  Savez-vous que c'est ici que j'appris que j'avais hérité de la magie de ma mère.  Que j'ai fabriqué en premier ces petits personnages métalliques que sont devenus aujourd'hui mes automates?  J'aurais aimé vous emmené avec moi, vous le montrer.  Je suis assis sur un tabouret que j'ai approché de l'enclume sur lequel mon père bat le fer.  N'eut été de ma magie, cela aurait été aussi mon métier.  Les bassins d'eau sont à ma droite.  Il y traine toujours quelques retailles de fer qui ne serviront plus à rien.  Autrefois, je les volais pour fabriquer diverses poupées.  Ma cadette Ygraine leur peignait un visage.  Quelques unes sont encore à la maison.  Un jour, je vous les montrerai.

Aujourd'hui, j'ai parlé de vous à mon père et à mon autre soeur, Viviane.  Je crois qu'elle vous aimerait beaucoup.  Tous deux sont impatients de faire votre connaissance.  Ygraine s'est jointe à moi pour tracer votre portait.  Agathe mon aimée, vous serait-il possible de consentir lorsque l'occasion de viendra de poser pour qu'elle fasse votre portrait?  J'aimerais posséder votre miniature et la poser sur mon coeur si creux en votre absence.  Cela me réconforterait.

La mèche de la bougie s'éteindra bientôt, je dois reposer la plume, mon amour, ma vie.  Je vous quitte à regrets, mais je vous écrirai de nouveau bientôt.

Passionnément vôtre,

Lancelot






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyLun 23 Avr - 1:45


Mars 1003


Lancelot,

Ma lettre a tardé et je vous supplie de croire les caprices du voyage plutôt que mon désintérêt! Le petit Melbren est si adorable et demandant en affection que j’en oublie presque Arsène et la parfaite Odette. Ils m’occupent beaucoup, tous les trois, et j’en viens à soupçonner ma tutrice de vouloir me distraire pour que j’évite de trop penser à vous et à la distance qui nous sépare. Je ne désire pas vous tourmenter de mon malheur, comme le vôtre me semble déjà bien vif, mais sachez que je comprends votre détresse plus que quiconque.

Ne le dites pas, et gardez mes confidences au fond de votre coeur, mais je crois bien devoir vous avouer que Sombreciel me manque. Le souvenir du mariage et de votre gentillesse, de vos mots, de votre regard et surtout de votre demande m’habitent encore. Je ne crois pas que nous ayons rêvé, Lancelot, et j’espère que ce que nous avons vécu était vrai. Même si vous me manquez cruellement, j’essaie de m'imaginer notre prochaine rencontre pour retrouver un peu plus de joie.

Je serais honorée de rencontrer votre famille et de visiter cette forge que vous me décrivez si bien. J’espère ne pas leur déplaire en étant trop peu Cielsombroise. Je demanderai conseil à ma tutrice et Melbren avant toute rencontre. Ce sont eux, les experts en cielsombreries. Il me semble inconcevable de ne pas faire les efforts nécessaires pour m’assurer un peu d’estime de leur part…

C’est à regret que je quitte le sujet de votre famille et des souvenirs bien doux d’Euphoria pour vous raconter la nouvelle qui sera déjà vieille lorsque vous lirez mes mots. Le frère aîné de ma mère a profité de l’absence de sa Grâce Martial de Bellifère pour occuper le trône. Il sait le déshonneur qu’elle a jeté sur sa lignée en quittant son époux et en enlevant ses filles. Nous craignons qu’il nous réclame auprès de lui et si l’idée d’un mariage hâtif a été évoquée, nous nous sommes bien vite rendus compte de la difficulté de ce plan. Mon plus grand rêve, ma plus grande vocation, est de parfaire mon éducation afin d’être une dame aussi distinguée que ma tutrice, au sein de la famille. Aussi appréciée et aussi utile qu’elle. Un mariage si tôt, Lancelot, m’éloignerait d’elle et compromettrait mon avenir. Si je suis exclue de cette famille, comment pourrais-je être digne de votre intérêt? Je désespère de voir mon avenir si laborieux, et je suis bien triste et lasse de ne pas vous revoir avant longtemps.

Vous me manquez énormément.

Agathe


Quelques mots pour un coeur languissant 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyMar 24 Avr - 23:53



16 février 1003
Lorgol

Mon aimée,
Voilà plusieurs semaines déjà que vous avez quitté Euphoria, me voilà de retour à Lorgol dans ma boutique.  Là dans mon atelier, il y a l'ombre de vos sourires.  Le coeur me serre de m'y asseoir, votre absence est criante, alors j'ai pris place sur le petit tabouret de la boutique vous écrire.

Vous vous souvenez de ce jour où vous êtes venue en compagnie de Melbren?  Vous étiez particulièrement ravissante, une marguerite piquée dans vos cheveux.  Elle est d'ailleurs tombée dans mon atelier, peut-être à ce moment où je vous ai enjoint de faire attention à vous.  Je ne vous l'avais jamais avoué, je l'ai ramassée et glissée entre les pages d'un livre en songeant à ce jour où vous aviez décidé que je tenais un herbier.  Peut-être est-il temps que j'en commence un avec toutes ces fleurs qui me font penser à vous.  Je me plais à croire que parfois, lorsque j'hume son doux parfum, c'est encore le vôtre qui s'y est accroché avec détermination.

Ma tendre Agathe, vous m'avez arraché le coeur en me quittant, un trou béant perce ma poitrine de votre absence et cette incertitude de ce jour où je pourrai enfin vous revoir me plonge dans les affres d'un désespoir sans fin.  Il me tarde que ces années qui nous séparent encore d'une vie commune ne s'écoulent enfin.  Il me semble que le temps s'acharne à passer lentement et j'aimerais pouvoir le faire avancer plus vite.  Néanmoins, vos raisons sont justifiées et je vous attendrai, jusqu'à la fin des temps s'il le faut.

Le séjour chez mon père n'a pas duré, les affaires me rappelaient à Lorgol et la maison nous rappelait que trop l'absence de ma mère.  La vue de mon pauvre père, si triste du vide dans son coeur, me rappelle combien vous m'êtes chère et combien je serais anéanti si vous deviez me quitter définitivement.  Je vous prie de nouveau d'être prudente, ne pas être à vos côtés pour veiller sur vous m'empli d'une angoisse poignante.

Avec toute ma tendresse,

Lancelot
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyJeu 26 Avr - 3:27



2 mars 1003
Lorgol

Agathe,
je m'étais promis d'attendre de vos nouvelles pour vous écrire à nouveau, mais ces missives que je rédige et qui vous sont destinées m'aident à me sortir loin de ces heures atroces où je ne pense qu'à vous et à l'absence de votre main dans la mienne.  Je ne mange plus, je ne dors plus.  Loin de vous, tout cela n'a plus aucun sens.  Je ne sais même pas à quel moment puis-je espérer avoir enfin de vos nouvelles.

J'espère ardemment que le chemin est libre de toute embûche et que vous atteindrez votre destination en toute sûreté.  Quand je pense à votre dernier séjour en Valkyrion, je tremble pour vous.  S'il ne devait y avoir encore de ces horribles sentinelles en liberté, prêtes à vous happer!  Oh!  Lumière de mes nuits,  tout plutôt que de vous voir mourir.  Loin de vous l'existence me paraît bien fade, sans vous, ni l'attente de vos  lettres, elle est intolérable.

Les visites à la boutique s'activent.  La trêve qui perdure entre Faërie et Ibélène rend le commerce prospère.  Je ne fabrique plus que des poupées.  La délicatesse de ces automates me fait penser à vous.  J'ai fortement envie de vous fabriquer quelque chose.  Une création unique, magnifique!  L'accepteriez vous?  Je crois que je suis au bord la folie.  Vivement vos lettres, elles me rendront la vie.  Jusqu'à ce qu'elles n'arrivent, je suis mort, une coquille vide.


Écrivez-moi vite,

Lancelot






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyVen 27 Avr - 4:21


9 mars 1003


Mon cher Lancelot,


J’ai reçu votre dernière lettre aujourd’hui, alors qu’avant-hier j’envoyais ma première réponse! Je me suis installée à mon pupitre dès que nous avons pris possession des appartements afin de vous écrire quelques mots. Vous savoir à ce point triste brise mon coeur déjà bien lourd. Puis-je faire quelque chose pour alléger votre peine?

Les jours ici sont encore doux, bien que j’ai peur de la solitude, lorsque l'attrait de la nouveauté ne sera plus là. Nous voyons l’hiver qui se termine peu à peu en laissant la lumière nous habiter jusqu’au soir. Mes journées sont paisibles. Je me lève tôt et j’occupe souvent Meldred avec Arsène jusqu’au petit déjeuner. Ensuite, nous avons nos leçons respectives. J’étudie plus étroitement l’histoire de Valkyrion, depuis que nous sommes installés, mais je crois avoir entendu Mélusine parler de Vigdir et des enseignements qu’elle pourrait m’offrir. En fin d'après-midi, je dispose de plusieurs heures. J’en profite pour broder, m'exercer au dessin ou bien rendre la famille fière de moi en mettant en pratique les leçons. Me croiriez-vous si je vous disais qu’à chacun de ces moments, je songe à vous? Je ne suis pas souffrante, mais je suis triste, atrocement, de ne plus vous voir. J’essaie de ne pas pleurer, de ne pas me laisser aller, en me disant avoir vécu bien des choses, déjà, et que j’arriverai à survivre à cette épreuve aussi.

L’effervescence du couronnement prochain est belle à voir. Je réussis à oublier ma tristesse en voyant toutes ces jolies robes et ces belles parures, en voyant la noblesse arriver peu à peu. J’ai choisi une robe très sobre et digne, pour notre empereur, mais je prévois agrémenter ma coiffure de quelques rubans qu’Arsène m’avait offerts à mon anniversaire. Je m’efforcerai d’être coquette sous le moindre vêtement en m’imaginait que ce sont vos yeux qui me voient.

Mes pensées vous accompagnent,

Agathe

N.B. Vous trouverez dans le paquet enveloppé un mouchoir que j’ai brodé, à vos initiales.


Quelques mots pour un coeur languissant 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptySam 5 Mai - 3:45



20 mars 1003
Lorgol

Douce, tendre Agathe!

Recevoir de vos nouvelles fut une joie sans précédent, outre peut-être celle qui s'est manifestée en moi un certain jour en Sombreciel.  Ne vous tracassez pas de ma famille, ils ne pourront que vous aimer tout autant que je vous adore, telle que vous êtes.  Votre naturel saura les séduire et vous attachez à vous, je n'en doute point.  Ils sont au courant de vos origines et personne ne s'attend à retrouver une Cielsombroise.  Les usages de Bellifère en la matière ne peuvent tant différer des nôtres après-tout.  Vos nombreuses qualités vous accorderont très certainement sans difficultés leur estime, je n'ai point de doutes là-dessus.

Les nouvelles de Bellifère m'étaient parvenues, mais ce que vous y ajouter me rend inquiet.  Permettez-moi de demander officiellement votre main à votre mère.  Nous avons déjà sollicité la permission de votre tutrice et son époux, mais autorisez-moi à entreprendre cette démarche.  Je vous avais déjà parlé de mon dessein de lui en faire la demande, maintenant je vous presse de me laisser écrire cette lettre.  Il m'aurait été plus agréable de lui parler en personne, mais les occasions de rencontrer votre mère, Voltigeuse en Valkyrion, sont plutôt réduites en raison des lois édictées sur les mages en Ibélène.  Un consentement de sa main nous permettrait peut-être d'avoir un peu plus de poids.  Je vous ai promis d'attendre la fin de votre apprentissage et je ne reviendrai point sur ma parole.  Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour assurer votre liberté tout en vous permettant de poursuivre votre éducation.  Je ne vous cache point mon inquiétude et je ne puis que vous recommander la prudence.

J'aimerais également que vous sachiez qu'en rien les sentiments que vous animez en moi ne reçoivent l'influence de votre milieu familial.  Si vous n'étiez point relié aux Sylvamir, ils seraient tout aussi brûlants.  Je crains plutôt que vos liens avec cette famille ne vous détourne de moi.  Je ne suis qu'un fils de forgeron, peut-être mes origines un jour vous paraîtront trop obscures.  Néanmoins, je puis vous promettre que jamais vous n'aurez à rougir de moi et que quoi que vous décidiez pour votre avenir, je saurai pourvoir à vos besoins.  Ma réputation en tant que fabricant d'automates continue à croître et j'ai bon espoir qu'une fois la guerre enfin terminée, elle fleuriront plus encore.

Je reçois, comme je pose ma plume votre seconde lettre.  Ma douce, le plaisir de recevoir vos missives et d'engager avec vous une correspondance régulière efface toutes les peines de mon coeur.  Je tâcherai de trouver un moyen de vous revoir dès que possible.  Ne soyez point triste et profitez de ces jours que vous avez encore en compagnie de votre tutrice et de sa charmante famille.  Un jour viendra où je vous arracherai cruellement à eux pour vous garder toute à moi.

Les jours passent et se ressemblent, je poursuis la fabrication d'automates.  Un riche client est venu me demander une horloge pour offrir à sa fiancée.  J'y travaillerai en songeant à vous et au bonheur que me procurera notre réunion.  La force de mon affection rendra mon travail encore plus splendide.

Je crois que cette lettre arrivera autour du couronnement, vous m'en conterez tous les détails puisque je ne peux y assister moi-même à vos côtés.  J'aurais été honoré de vous offrir mon bras pour cet événement solennel.

Avec ma tendresse la plus profonde,

Lancelot

ps : Le mouchoir que vous m'avez offert me plonge dans le ravissement et il ne me quittera plus jamais.  Je n'ai point votre talent délicat en broderie, mais je vous offre celui-ci acheté à dans une boutique réputée en attendant de pouvoir vous offrir un présent plus digne de vous.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyLun 7 Mai - 22:34


30 mars 1003


Mon très cher Lancelot,

Je vous écris cette lettre au crayon car mes mains tremblent trop pour que je risque l’encre. Je ne sais par quelle nouvelle débuter, tant elles sont nombreuses et se bousculent encore dans ma tête. Je crois qu’il serait plus délicat de vous rassurer, dans un premier temps. J’ignore si la nouvelle vous parviendra avant cette lettre, ou alors en même temps, mais sachez que nous avons vécu quelque chose de grave et d’historique, hier, lors du couronnement. Nous étions tous là, dans la salle de cérémonie, joliment vêtus et coiffés. Octave d’Ibélène fut sacré empereur. Alors que les ducs furent invités à prêter allégeance, Anthim d’Erebor a annoncé que la faute revenait à notre Empereur - alors qu’il venait tout juste d’être couronné! - et qu’Erebor se retirait d’Ibélène. Ma mère, son apprentie, tant de mages, de savants, de Voltigeurs, de travailleurs seront déracinés de leur vie pour rejoindre Erebor. Je ne pouvais pas parler contre un Sultan, mais je vous avoue trouver cette décision étrange. Que fera Erebor si Faërie décide de régner sur leurs dunes? Tout cela m’inquiète, d’autant plus que ma mère y logera désormais, et que ma tutrice y est Marquise.

Mais un sujet plus grave encore mérite mon inquiétude, et la vôtre, j’en suis certaine. Alors que nous observions Ibélène se fractionner et s'affaiblir sous nos yeux, des hurlements se sont fait entendre dans l’assistance. Melbren s’est lancé au-devant de l’Empereur pour le sauver. Je le croyais mort. Un deuxième trait a touché notre Empereur en plein coeur, puis ce fut la folie. Ils m’ont intimé de ne pas approcher, de rester cachée, mais j’avais si peur pour les miens… Nous avons été confinés très longtemps dans la salle et des gardes nous empêchaient de sortir. Je n’ai rien, rien du tout, aucune blessure, tout comme ma tutrice, Hiémain et Arsène. Je vous rassure de l’état de Melbren : il était couvert de bandages mais à malgré tout assisté aux obsèques de l’Empereur. C’est aux funérailles, précisément, que la Chasse est arrivée. C’était étrange et je ne suis pas certaine d’avoir bien compris ce que j’ai vu. La princesse Sixtine était voilée et menait la Chasse Sauvage en ordonnant de rendre la vie à son frère. Ils ont obéi et Octave d’Ibélène s’est réveillé comme s’il sortait d’un songe. La princesse est restée dans l’assistance, et c’est Richard le Harnois qui est parti avec la Chasse.

Même en inventant cette histoire, elle ne pourrait être aussi irréaliste.

Je suis encore troublée par ce que j’ai vécu et je regrette amèrement que vous ne soyez pas là, à mes côtés, pour me comprendre et m’appuyer. Heureusement, j’ai reçu votre lettre quelques heures avant le couronnement et j’ai pu la lire et la relire pour me calmer. Je crois que les courriers et paquets ont été acheminés plus rapidement en raison de l’événement. Ainsi, je vous rassure dans votre requête, mon tendre Lancelot. J’ai pu parler avec Grâce avant ces événements tragiques et vous avez désormais tous les droits de prétendre à ma main. Je crois qu’Erebor l’a appelé dès l’aube et qu’elle doit désormais y séjourner. Si le Sultan tient paroles, il semblerait que les mages soient bienvenus dans ce duché, tout comme en Sombreciel. Peut-être serait-ce là l’occasion de rencontrer Grâce et de lui demander en personne, comme vous sembliez le souhaiter?

Vos mots sur vos origines m’ont chagrinée… La noblesse des Brumecor est pauvre et n’est connue, je crois, que pour leur volonté à offrir de vigoureux guerriers aux armées bellifériennes. Mes origines ne sont aucunement reluisantes. Pourquoi oserais-je porter la moindre critique sur vous? Lorsque j’ai rejoint Mélusine de Sylvamir, je savais à peine écrire et ma connaissance du monde s’arrêtait aux frontières du duché de la Guerre. C’est vous qui devriez être prudent, Lancelot. Vous êtes respecté et aimé de tous, vous avez un commerce florissant. Il m’observe encore et m’évalue.

Je ne peux écrire un mot de plus. Il faut que cette lettre parte immédiatement.

Avec toute mon affection,

Agathe



Quelques mots pour un coeur languissant 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyMar 15 Mai - 4:46



10 avril 1003
Lorgol

Ma bien aimée,

les nouvelles de ce qui est arrivé pendant le couronnement me sont parvenues rapidement et bien avant votre lettre.  Songez à ma terreur en apprenant l'horreur des événements.  Bien avant de remettre en question la vérité des détails, je n'ai songé qu'à vous.  Vous me parlez si peu de vous dans cette lettre, j'ose croire donc que vous n'avez pas été blessée physiquement.  C'est fort mal à vous de vous effacer autant de votre missive alors que seule vous m'importe.  Je vais me convaincre que vous allez bien, sachant que ma lettre ne vous trouvera pas avant plusieurs jours et que la votre ne me viendra pas avant encore plus de temps.

Je donnerais n'importe quoi pour avoir été à vos côtés lors de ces événements terribles.  Dussé-je abandonner ma magie pour vous suivre en terre kyréenne.  Je vous avoue être inquiet.  Ce duché de glace est le théâtre de beaucoup de sang versé.  L'an dernier n'avez-vous pas été en danger également pendant l'attaque du palais de Svaljärd?  Je préférerais que votre tutrice n'y passe pas autant de temps, vous forçant de l'y accompagner.  Je prie avec ferveur Idril pour votre protection.  J'attendrai votre prochaine lettre avec impatience.


Dès que j'aurai terminé ce pli qui vous est destiné, j'écrirai à Grâce pour lui demander votre main.  Je ne crois point pouvoir me rendre en Erebor prochainement.  Le nouveau sultanat aura sûrement fort à faire pour réajuster ses politiques face aux mages et aux étrangers et de nouveaux édits devront être passés.  Pensez également que les Cielsombrois sont extrêmement méprisés là-bas, les relations entre ma terre natale et le domaine du sable sont extrêmement tendues.  Je ne puis me précipiter.  Par ailleurs, les Voltigeurs erebiens connaîtront forcément un remaniement qui occupera suffisamment votre mère.  La potentielle menace de votre oncle désormais à la tête de Bellifère me presse toutefois d'entreprendre cette démarche rapidement.  Ainsi j'écrirai une missive pour demander votre main, demande que je renouvellerai de vive voix dès que j'en aurai l'occasion.  Je sais que votre relation connaît ses hauts et ses bas, mais j'espère en agissant ainsi que jamais vous n'aurez de regrets de ne pas lui avoir accordé le droit à ces démarches.

Vous me manquez atrocement et j'aimerais vous écrire de plus jolies choses, mais j'en suis incapable.  La plume tremble encore entre mes mains.  Je soulagé de vous croire saine et sauve, mais mon angoisse ne se taira réellement que lorsque vous aurez quitté Valkyrion et que je vous verrai de mes propres yeux en bonne santé.

J'espère également que Melbren ira mieux rapidement.  C'est un ami très cher.

De tout mon coeur,

Lancelot






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyMar 29 Mai - 4:01


20 avril 1003


Mon pauvre Lancelot,

Je suis désolée, si désolée, de vous avoir inquiété en ne vous offrant pas assez de mes nouvelles. Je n’ai pas réfléchi suffisamment et les événements m’inquiétaient beaucoup. Il m’importait de vous rassurer de ce qui moi-même me tracassait. Est-ce que vous me pardonnez?

Je vais bien, Lancelot. J’ai eu peur, simplement. Mélusine, Hiémain, Arsène : tous se portent bien. Melbren a rapidement retrouvé sa santé et je crois que son sacrifice pour notre Empereur lui vaut désormais la faveur des femmes. Je n’en disais rien, mais je voyais bien les regards appuyés qu’on lui offrait. Nous avons rejoint Skaljärd et je trouve la ville très jolie, de ce que j’ai pu voir jusqu’à présent. Je tenterai de mieux la visiter si le danger n’est pas trop grand. C’est étrange, Lancelot. J’aurais tout donné, l’été de notre rencontre, pour retourner en Bellifère. Désormais que je ne le désire plus, que je suis heureuse avec vous, avec ma mère, avec ma famille de coeur, Guillaume de Brumecor menace de me réclamer. Je m’inquiète beaucoup et j’ai peur que mes protecteurs ne soient pas suffisants. Quand cette menace prendra-t-elle fin, croyez-vous?

Je comprends vos arguments pour ne pas rejoindre Grâce en Erebor. Ce serait très périlleux pour un Cielsombrois de s’y rendre et on dit les gens, là-bas, farouches et méprisants envers les étrangers. Parfois, j’admire le travail délicat des ornements que j’ai reçus, à mon anniversaire, ou encore votre bracelet, et je me demande comment une âme aussi noire a créé d’aussi jolies choses. Je redoute le moment où nous irons à Sinsarelle, avec Mélusine, tant les gitans m’effraient avec toutes les rumeurs, à leur sujet. Je ne crois pas qu’ils s’attaquent à la pupille de leur marquise, mais j’ai peur de ne pas me sentir à l’aise d’être qui je suis.

Quand nous reverrons-nous, mon Lancelot? Vous me manquez tellement.

Tendrement,

Agathe



Quelques mots pour un coeur languissant 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant EmptyDim 17 Juin - 2:53



6 juin 1003
Lorgol

Chère Agathe,

Il me serait impossible de vous garder rancune de quoi que ce soit.  Vous m'êtes beaucoup précieuse et désormais que je vous sais plus ou moins en sécurité à Svaljärd, je me sens beaucoup serein.  Soyez tout de même prudente.  S'il devait vous arriver malheur tandis que vous seriez loin de moi, je ne pourrais jamais m'en remettre.  La menace que représente votre oncle m'inquiète également, mais j'ai foi en Hiémain de Sylvamir pour vous protéger tant que serez sous la coupelle de sa femme.  Ils ne laisseront aucun mal vous arriver.  Et si vous deviez être prise, par tous les moyens, je vous délivrerais.  Un jour, vous m'épouserez, et tant que vous voudrez de moi je ne laisserai nul autre vous approcher.  Jusqu'à ce que vous lassiez de moi, jusqu'à ce que la mort ne nous sépare quelques instants, vous êtes mienne et je défendrai ce droit qui m'échoit envers et contre tous.  Je préférerais mourir plutôt que de laisser quiconque vous blesser.

J'ai écrit à votre mère, Grâce de Sombregemme, pour lui annoncer mon intention de vous épouser.  Je sais que face à un Belliférien, les mots ont peu de valeur, mais j'espère obtenir son consentement et que celui-ci suffise à vous préserver de tout danger.  Si la menace devient plus pesante, j'écrirai à votre tutrice afin d'envisager toutes les possibilités pour votre protection.  Je ne doute pas qu'elle le fera d'elle-même, mais je souhaite participer à ces efforts.  Un jour, il ne reviendra qu'à moi d'assurer votre sécurité et je désire vous prouver que vous n'aurez jamais à craindre une fois que votre bonheur ne reposera qu'entre mes mains.

Les relations entre Erebor et Sombreciel sont plutôt tendues en effet et je ne sais pas ce qu'il adviendra de la diplomatie entre les deux duchés, enfin vous comprenez, maintenant qu'Erebor a fait sécession.  Néanmoins n'ayez pas peur des Erebiens, ils ne sont pas tous mauvais.  La dame qui a fait votre bracelet est une bonne amie à moi et si vous aviez l'occasion de la rencontrer, je crois qu'elle vous plairait.  Je suis certaine que vous apprécierez votre séjour dans le marquisat de votre tutrice et il est certain qu'elle ne vous mettra point en situation de danger.

Je ne peux malheureusement, mettre le pied en Valkyrion, mais dès que vous quitterez le duché du Savoir, je vous rejoindrai par portail, où que vous soyez.  Il me tarde de vous revoir enfin, les jours ne semblent plus avoir de fin sans vous à mes côtés, je n'ai plus l'inspiration pour créer de jolies choses.  Le mouchoir que vous m'avez joint lors de votre derrière lettre est ma plus grande consolation de votre absence et je le conserve en tout temps sur mon coeur.

Tendrement vôtre,

Lancelot






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Quelques mots pour un coeur languissant   Quelques mots pour un coeur languissant Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques mots pour un coeur languissant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Parchemins et dossiers :: Correspondances-
Sauter vers: