AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour PC et Xbox
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Melsant de Séverac
Melsant de Séverac

Messages : 1154
J'ai : 37 ans
Je suis : Marquis d'Automnal
Voltigeur de la Griffonne Soie
Major de Division à Sombreciel (palais), membre du Conseil des Majors

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme & l'Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Thomas Sombrepas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyLun 25 Juin - 11:35

Il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait chez lui. Quelle menace pesait sur ses gens et son domaine. Les images envoyées par Soie étaient chaotiques, désordonnées. Il savait que cela avait un rapport avec Erebor, alors que les avertissements provenaient de Reja. Que lui voulait donc le royaume du désert ? Ce qui était certain, c'était qu'une antique magie semblait à l’œuvre alors que des morts arpentant les rues étaient évoqués. Tandis que Grâce rassurait l'homme, Melsant donnait ses ordres afin de parer à une menace dont il ignorait tout. Il fallait déjà qu'il sache à quoi il avait à faire exactement. Ensuite, il aviserait. Sauf que les 10 minutes octroyées à chacun pour se préparer furent trop longues et que déjà, les morts arrivaient sur eux. Il avait suivi Grâce pour récupérer ses armes. Il n'était pas habillé pour combattre, mais n'était pas handicapé non plus par ses vêtements. Il se débarrassa de sa veste simplement, empoignant son arme et également, la lance qui avait été sienne quand il était Cavalier.

Les autres Voltigeurs avaient fait vite, fort heureusement, malgré l'urgence. Et la boisson qui avait coulé à flots. Il était rassuré de les voir autour de lui, ayant confiance en chacun d'entre eux. Même en Mayeul, malgré ses addictions. Et la présence de Marianne était une garantie de plus, sa partenaire, son ailière, aux doigts de fée. Grâce prit la première la parole, suggérant d'arrêter les morts par le feu. Ce qui ne fut pas du goût de Mayeul. Melsant grimaça à sa remarque. « Ils sont morts. Le feu les consumera certes, mais au bout de combien de temps ? Ils continueront de se déplacer. Le meilleur moyen de les ralentir, c'est de couper leurs membres... » Un moyen plus long et laborieux aussi. Qui ne les empêcherait pas de ramper. Mais ils seraient moins dangereux au sol. Il secoua la tête aux questions de Bastien : « Aucune idée. Connaissent-ils seulement la peur ou l'instinct de conservation ? Ont-ils une intelligence ou ne sont-ce que des cadavres déambulants ? Avant d'ériger un mur de flamme, autant essayer avec une torche. » Oui Erebor arrivait. Et s'inquiétait qu'on fasse du mal à leurs précieuses momies. De quoi agacer sévèrement le Major qui se voyait envahir. Mais au moins, la question du feu semblait réglée.

Ici et là, des hommes plus calmes arrivaient à organiser l'évacuation et la mise aux abris, comme Zacharie de Sombrétoile, même si l'imminence de la menace apportait un vent de panique. Il protégerait ses invités et ses sujets, coûte que coûte, quitte à y laisser la vie, mais serait-ce suffisant ? Si les erebéens connaissaient un moyen d'arrêter les morts, il était toute ouïe. En attendant... Il fallait ralentir leur progression. Il hurla d'une voix de stentor : « Prenez tout ce qui pourra faire office d'obstacle, érigez des barricades, prenez des lances ou n'importe quoi de long afin de repousser les momies si elles escaladent. Et prions qu'Erebor sache comment les arrêter ! » Il tressaillit pourtant quand il sentit la panique de Soie. Quand il se rendit compte qu'il n'y avait pas que les cadavres d'humains qui pouvaient se relever. « Par les dieux... » Quelle malédiction avait donc frappé Automnal ? Décidé à en découdre, il fit tournoyer sa lance, gardant ainsi en respect les momies, avec la ferme intention de les faucher pour mieux leur trancher les membres.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 1528994800-melsant2
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 438519UserbarMirtaMelsant
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 668088FamilleFous
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyLun 25 Juin - 23:26

Quel mariage somptueux ! Quelles festivités délicieuses ! Quelle soirée prometteuse !

Cette dernière dizaine a été un concentré de mouvements, de gens et de joie qui ne cesse de faire enfler ton cœur de bonheur. Grâce fait désormais officiellement partie de la famille, tout comme Agathe et Aubrée, et qu'y a-t-il de plus merveilleux ? Tu as bien évidemment félicité les époux comme il se devait le jour J mais aussi chaque jour depuis, tant tu es heureux pour eux. Agathe n'a pas non plus échappé aux allusions fréquentes à votre nouveau lien de parenté et a même écopé de quelques étreintes chaleureuses. Tu as aussi tenté d'en apprendre plus sur Aubrée, que tu as moins souvent eu l'occasion de côtoyer, mais tu es certain que vous saurez vous entendre à merveille à mesure du temps.

Ce rassemblement a aussi été l'occasion pour toi de profiter des autres membres de ta famille, tous réunis pour ce grand événement. Tu as pu admirer les traits du dernier né, le portrait craché de ses parents, tout en savourant l'idée que ta sœur se remettait tranquillement de sa grossesse. Tu as volé des moments et danses à Castiel et Alméïde et as pu apprendre à connaître davantage Madeleine. Tu as fait valser ta mère de nombreuses fois, te délectant de ses rires et sourires. Tu as profité de moments plus tranquilles autour d'un verre avec ton père, Mélisende et sa force apaisante régulièrement à vos côtés. Tu n'as pas non plus été en reste d'interactions avec tes amis et connaissances ; tu as retrouvé un bon nombre d'entre eux et quel plaisir, là aussi – tu n'avais pas vu Zach et Nath depuis bien trop longtemps ! Bastien t'as notamment fait l'honneur d'occuper tes nuits avec une efficacité et un dévouement notables. Tu n'as vraiment eu l'occasion d'aller voir ailleurs, mais tu ne le regrettes pas.  

Ce dernier semble d'ailleurs avoir du mal à se remettre de sa précédente soirée. Ton attention jusque-là focaliser sur la piste de danse se reporte sur lui alors qu'il vient se placer près de toi. Tu souris, seulement un brin moqueur, alors qu'il se plaint de son état. Un rire t'échappe à sa remarque et ta main va tapoter son bras tenant la carafe. « Evitons cela, veux-tu ? Nous avons encore des projets pour ce soir. » Tu ne sais pas si vous allez réellement encore passer la nuit ensemble, vous n'en avez pas parlé, mais il saura sans mal refuser l'offre le moment venu s'il le souhaite.
Il te désigne ensuite le buffet et tu le suis sans mal ; tu n'as encore rien mangé de la soirée. Tu continues. « La dame d'Orsang pourrait peut-être t'aider sur ce point. Il paraît que ses connaissances en médecine frôlent la magie. Des filets d'Accord vibrent peut-être dans ses veines, sait-on jamais. » Tu glousses doucement alors que vous vous frayez un chemin jusqu'à la nourriture. Elle est la bienvenue et tu réalises à quel point tu avais faim quand le premier canapé passe tes lèvres.

Le temps passe, tu as l'occasion de boire un peu plus, d'aller fouler la piste de danse, d'abord avec Bastien, puis d'autres personnes : Zacharie, Nathanaël, tes sœurs, entre autres. Agathe se trouve d'ailleurs à ton bras alors que vous êtes en quête d'un rafraîchissement et de Lancelot quand du brouhaha se fait entendre au-dessus du bruit ambiant. Tu fronces les sourcils. Tu te dresses sur la pointe des pieds pour voir par-dessus les têtes des invités et constates un groupe conséquent de sujets agité. Inquiet, Agathe et toi vous dépêchez et trouvez finalement Lancelot. Après quelques mots échangés, tu la laisses à ses bons soins avant de décréter que tu vas voir ce qu'il se passe.

Tu ne comprends ce qu'il se passe. Ils disent des choses qui ne font pas réellement sens, mais qui attisent ta curiosité. Tu écoutes les mots lâchés de-ci, de-là, jusqu'à ce que tes yeux se posent sur une femme enceinte qui protège son ventre tout en pleurant toutes les larmes de son corps. Tu t'empresses de tenter de la rassurer, d'attraper son bras avec délicatesse pour la mener jusqu'à la chaise la plus proche. Des yeux, tu captes une scène étrange, un homme qui se dénude et le marquis de Croquelune qui tente de l'en empêcher. Tu reportes ton attention sur la femme, lui sers un verre d'eau, qu'elle prend sans hésiter même si le tremblement dans ses mains rend la tâche compliquée. Tu l'aides donc à le tenir puis essaies de lui demander ce qu'il se passe dans le bourg. Ce qu'elle dit ne semble toujours pas faire sens, mais certains d'entre vous n'ont-ils pas assisté à la résurrection d'un empereur ? Serait-ce si fou que des morts foulent les pavés d'Automnal ?

La situation n'est pourtant pas éclaircie quand les choses dégénèrent considérablement. Des cris, des avertissements, et ton regard se porte sur la horde qui avance vers vous et qui est trop proche pour vous laisser le temps d'organiser une défense complète. Tu vois ton frère et ta belle-sœur prendre les choses en main, les Voltigeurs et les gardes s'activer et tu te demandes un instant où tu pourrais être utile. Des ordres sont donnés et il faut rapatrier le plus de monde possible à l'intérieur. Alors, avant toute chose, tu aides la femme enceinte à se relever et tu la guides, à l'aide de mots d'encouragements, jusqu'à un groupe qui commence à se diriger vers l'intérieur. Tu aides quelques autres personnes à rejoindre l'entrée, avant de revenir sur tes pas.

Il est clair que tu ne prendras pas les armes. Ton poignard, bien caché entre des replis, est la seule chose que tu as plus ou moins apprise à manier et tu préfères vraiment le sortir en tout dernier recours. Il y a beaucoup d'autres personnes largement plus aptes à manier des armes ce soir que toi. Tu vois que la majorité de ta famille se dirige déjà dans la demeure et tu entends les instructions de ton frère. Alors, tu décides de te joindre à ceux qui se chargent de monter une barricade de fortune. Tu échanges quelques mots avec un garde et l'aides à déplacer des objets en tout genre. Plus en avant, un simple coup d'œil te montre des combattants aux prises avec des momies : certains les combattent, d'autres les repoussent, d'autres encore dirigent des sujets vers la demeure. Tu déglutis alors que tu te reconcentres sur ta tâche avec plus de hâte.

Au loin, tu vois un groupe qui approche sur les terres ; certains sont masqués, d'autres clairement erebiens. Tu fronces les sourcils et t'interroges sur la manière dont ils sont liés à ce qu'il se passe ici. En attendant, tu reprends ce que tu étais en train de faire et aperçois Bastien non loin. D'un humour douteux légèrement embrumé par l'alcool, mais plus fort que toi, tu lui lances suffisamment fort pour que les mots lui parviennent : « Hé, Bastien ! Tu vas pouvoir décuver sans être tenté par les liqueurs, maintenant ! » Honnêtement, plaisanter de la situation t'aide bien plus à ne pas céder à la panique qu'un bon vieux discours encourageant.

Spoiler:
 



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 26 Juin - 6:32

L’Adepte de la Lame se tourne vers elle, à l’entente de son commentaire posé à propos de suivre les momies : « Il faudrait surtout trouver un moyen de les faire rebrousser chemin, et vite. Je ne suis pas certaine que le rituel marche si elles sont dispersées comme ça. Tu entends bien le point de Victorine, le but est en effet de rattraper et de regrouper tous les défunts, mais tu secoues négativement la tête. Si quelque chose de si puissant les attire ailleurs, je crains que le rituel soit également inutile. » Relever les morts est déjà une chose, abominable et fascinante à la fois, mais ceux-ci ne sont pas seulement éveillés. Ils ont un mystérieux objectif qu’il vous faut découvrir dès que possible.

Votre groupe progresse avec autant de prudence que possible, à travers le flot continu de momies qui ne cesse de converger vers Automnal. Une nostalgie douce-amère, à revenir sur ces terres que tu as eu le plaisir de fouler, petite, et d’y revenir dans des circonstances aussi… particulières. Le marquis Melsant s’est marié, il y a quelques jours, et la fête encore perdure, dans la plus pure tradition cielsombroise d’excès, de débauche et d’enthousiasme. Une concentration donc encore plus grande d’innocents à protéger. Tu suis sans protester l’agile Voltigeuse sur les toits, usant de ta grâce de chatte et de cet entraînement que vous offre la Confrérie Noire, pour les situations les plus périlleuses. Vous atteignez les jardins, dans un état remarquable pour des jardins cielsombrois, mais vos pas s’accompagnent d’un bruit qui ne te rassure pas. Comme celui d’un tambour, d’un coeur qui bat, dans un rythme hypnotisant, jusqu’à s’ouvrir sur des cris horrifiés. « Douce Mère », souffle ta voix horrifiée, tes yeux noirs fixés sur la majestueuse forme du griffon momifié qui s’élàve dans les cieux. Un frisson glacé court de ta nuque jusqu’au creux de ton dos, face à cet être vivant, cet être mort, qui n’aurait jamais dû être relevé.

« Il faudra expliquer rapidement notre présence au maître des lieux, mais sans nous attarder sur ces formalités. Les morts paraissent tous converger vers la demeure, ça ne fait plus aucun doute. Je le ferai. » Tu ne demandes, ni n’attends, aucun assentiment à ce que tu déclares avec fermeté. Tu es l’aînée de votre groupe d’Assassins, tu es la plus haut placée, tu es celle qui manie le mieux les mots. Il est naturel que tu sois celle qui ira plaider votre cause auprès des maîtres des lieux, sans même craindre leur courroux. Tu es Écoutante de la Confrérie Noire.

Vous rejoignez la ligne formée afin de repousser les morts-vivants et d’un pas assuré, conquérant, comme si tu étais la réelle marquise des lieux, tu t’avances jusqu’à Melsant de Séverac. Devant lui, tu inclines respectueusement la tête, sans quitter ta superbe. « Je parle au nom de la Conférie Noire. » Ton regard sombre et profond se fixe particulièrement tour à tour sur Melsant et Grâce de Séverac, si blonde parmi les bruns de Sombreciel. Tes mots résonnent jusqu’en Cibella, où un homme auquel tu es lié par l’âme les prononce presque au même instant. Est-ce ce qui te galvanise, Hermine ? Cette connexion qui unit Écoutant et Adepte ? « Nous sommes ici pour apaiser ceux qui se sont relevés et les ramener sur les landes du Sans Visage. Ces personnes sont sous notre protection, autant que nous sommes sous la leur, afin de nous permettre d’accomplir notre mission. Messire Melsant, Dame Grâce, nous ne voulons aucun mal à vos gens, ni à vos invités et amis. Protégez les vôtres, marquis, marquise, mais n’attaquez pas les défunts, et laissez-nous accomplir notre devoir. » Quel choix ont-ils ? Aucun qui soit meilleur que celui qu’elle leur offre, avec toujours cette voix ferme qui ne laisse présager aucun refus. Qu’ils refusent, et leur tête sera frappée d’anathème.

Spoiler:
 


Dialogues en darkslateblue

Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 26 Juin - 9:48

La réponse de Victorine laisse Aubrée une instant songeuse. Elle cherche un instant une solution à proposer, mais elle y renonce bien vite, et répond d’un hochement de tête. Elle n’avait pas réfléchi à ce… Léger problème. Et puis, elle ignore tout du rituel à accomplir, et elle est bien mal placée pour venir critiquer le raisonnement d’une Adepte bien plus expérimentée qu’une jeune apprentie.

Ils se remettent rapidement en route, direction le domaine de Melsant. Ses muscles se tendent de plus en plus, la crainte pour ses amis et sa famille encerclés par les momies mêlée à celle de potentiellement se trahir à chaque instant grandissant doucement en elle. Elle se connaît, Aubrée, et elle se sait tout à fait capable de commettre un faux-pas et de révéler à tous son identité. Ce serait peut-être la pire des erreurs qu’elle pourrait commettre, aujourd’hui.

Et elle marmonne un juron en comprenant que leur petit groupe, pour aller plus vite encore, traversera le bourg en passant par les toits. Par les toits, par tous les dieux du panthéon ! Elle ne proteste pas, cependant ; mais son attitude n’a pas échappé au regard attentif de Sigrid. La Kyréenne n’a pas manqué de lui demander si tout va bien d’un léger mouvement de tête, auquel la blonde a répondu d’un discret « Je t’expliquerai. ». Pas la peine d’étaler ses problèmes maintenant, alors que l’instant est critique. Elles auront tout le temps d’en parler à Lorgol, quand elles seront rentrées, et que tout cela sera terminé. Elles n’en ont pas le temps, de toute façon, pressées par le temps et les autres membres du groupe. Tant mieux, d’ailleurs. Comme ça, elle n’a pas le temps de penser au vide, ni à quoi que ce soit d’autre que leur objectif.

Le groupe revient rapidement au sol, et s’avance dans les jardins. Ils s’approchent de la demeure, là où tout le monde est regroupé, là où ils faisaient tous la fête un peu plus tôt. Mais soudain, la blonde sent que quelque chose ne va pas. Et le groupe s’immobilise quand les assassins se rendent compte du trouble qui semble soudain habiter les Voltigeurs. Et puis, il y a un bruit. Un bruit sourd, un bruit étrange, comme des battements. Comme Victorine devant elle, l’Affranchie lève le nez vers le ciel, et retient un hoquet de stupeur en repérant au loin le griffon qui s’approche. Elle frissonne en comprenant que lui aussi est une momie, réveillé par une magie honteuse. Et qu’ils vont devoir la renvoyer d’où elle vient. Mais comment ? Et si, comme l’a prédit Hermine, le rituel se révélait impuissant ? Non. Elle doit avoir confiance en la Confrérie. Ils ne peuvent pas échouer, c’est impossible. Et ils trouveront une solution.

Le groupe atteint rapidement la ligne formée pour contrer les momies. Les yeux de l’apprentie parcourent rapidement les visages des personnes présentes, et son ventre se noue un peu plus. Tous ces gens qui la connaissent… Près d’elle, Sigrid semble comprendre, enfin, ce qui tracasse l’Affranchie. Après tout, elle lui a expliqué le mariage, Aubrée. Elle a dû lui rebattre les oreilles pendant des jours avec ses histoires de fête, de mariage, son changement de nom de famille et son entrée dans la noblesse que le lien s’est sans doute fait dans l’esprit de la Kyréenne. Elles échangent un regard, derrière leurs masques respectifs, et Aubrée l’entend presque lui dire que tout se passera bien. Elle espère. Ramenant son attention vers Hermine et ses paroles, elle prie silencieusement pour que le marquis et son épouse ne contestent pas l’ordre de la Confrérie. Sinon… Oh, par tous les dieux, elle ne veut même pas y songer.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 26 Juin - 15:07

C’est la terreur et la confusion qui animent la foule des habitants d’Automnal. Il n’y a pas encore de véritable mouvement de panique, mais c’est ce que Marianne redoute le plus : des personnes qui courent dans tous les sens, en piétinent d’autres, se blessent ou blessent les autres. Heureusement Melsant prend rapidement les choses en main pour donner des directives et mettre tout le monde à l’abri. Grâce donne quelques instructions également avant de repérer son amie.
« Marianne ! On compte sur toi, pour les blessés.
- Je ferai au mieux ; mais on a un soucis de tenue et de matériel ceci dit. Moue contrariée de la marquise devant leur deux robes.
- Suis-moi, on ne peut pas rester habillées ainsi. »
Il leur faut une poignées de minutes pour s’engouffrer dans leurs appartements, se changer et ressortir fin prêtes. La soigneuse est plus sereine avec le poids de ses sacoches médicales contre sa taille.

Pendant que la majorité des Voltigeurs discutent de la meilleure stratégie de défense – Bastien a de bonnes idées comme demander à un garde de rassembler des armes – Marianne préfère aider à mettre les invités et les villageois à l’abri. La panique a augmenté d’un cran avec l’apparition des premières momies et les pauvres gardes risquent d’être rapidement dépassés. Aidée de Melbren et d’un autre noble qu’elle a croisé durant les festivités, la soigneuse guide et motive la foule, d’une voix qui porte loin.
« Restez calmes, tout le monde pourra se mettre à l’abri. Les blessés, regroupez vous dans un coin de la salle d’audience. Garde, il y a un groupe qui cherche à grimper dans un arbre là-bas, allez les chercher avant qu’ils ne se brisent le cou. Toi, aide à faire des barricades au lieu de tourner en rond, prend des tables et des tonneaux qui traînent dehors. » Elle ne voit aucun blessé grave parmi les réfugiés, ce qui la soulage. Petit à petit les jardins se vident, ne restent que les volontaires pour protéger le domaine.

Il était temps de s’en mêler, car les premiers morts se heurtent aux défenseurs et ils deviennent de plus en plus agressifs, stoppés dans leur marche. Un griffon et son Voltigeur manquent même de se retrouver piégés en les attaquant ! Iode, n’attaque pas les momies, j’veux pas que tu sois blessé. Jeune griffon attaqué, inquiétude. Reja qui court dans les jardins, espoir, courage ! Pourvu qu’Erebor et la Confrérie arrivent avec une solution... Le nombre de momies face à eux augmentent dramatiquement. Marianne récupère un poteau avec un lampion pour s’en faire une perche ; voilà qui lui permettra de retenir quelques momies sans les blesser. Elle a beau avoir peur, elle ne tient pas à profaner les morts, et ce n'est toujours pas aujourd'hui qu'elle aura une vraie arme à la main. Elle rejoint les rangs des protecteurs, aux côtés de Grâce et Melsant. Son ailier a fière allure avec la lance du Cavalier Blanc !
Stupeur, angoisse, nervosité. Iode ? Griffon momie. La Voltigeuse se fige un instant, la vision de ce griffon se confondant avec celle de la momie gesticulant au bout de sa perche. Par Valda, ce bruit étrange et régulier, c’est ça ? Elle sent le trouble de son frère de plumes, devine la panique des autres griffons moins âgés qui volent au-dessus d’eux. Mais elle ne lèvera pas la tête pour vérifier la présence du mort volant ; la momie arrêtée par son bâton commence à s’énerver et y mettre des coups. Et d’autres arrivent derrière, toujours plus nombreuses. Reja, cousine, vient vite nous aider !
Et ils arrivent, erebiens et assassins. Ils leur prêtent main-forte pour repousser les morts. L’une des membres de la Confrérie, masquée et d’un pas bien assuré, s’avance jusqu’à Melsant pour expliquer leur présence ici. Bien, qu’ils s’occupent de ramener ce troupeau d’embaumés en Erebor, la médecin préfère largement s’occuper des vivants que des morts !

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 26 Juin - 15:26

Le Croquelune s’approche donc du tumulte, et tout se confirme. Des gens qui sont morts, oui, il n’y avait pas que le grand-tonton pour tenir ce genre de discours manifestement. Et vu la panique qui étreignait ces arrivants, il était fort difficile de croire à une quelconque mise en scène. Au mieux une hallucination collective, auquel cas Narcisse se contenterait de sa pipe. Les hallucinations ça peut être sympa, mais si c’est pour se faire pourchasser par des amas de vieilles loques nauséabondes, il préférait quant à lui juste profiter de son petit nuage duquel il redescendait malgré tout et bien malgré lui peu à peu.

Le marquis est assez proche que pour entendre quelques consignes à gauche à droite. Même dans son état, il préserve sa capacité d’observation, cette attention ancrée par force de l’habitude et qui bien qu’embrumée ici lui permettait de capter l’essentiel. Par ici, il entend qu’il ne faut pas que cela s’ébruite. Il en marmonne de manière inintelligible, mais dont l’idée était plus ou moins clair : pour le coup, c’est loupé ! En effet, la précaution semblait bien tardive dans cette agitation où nombreux étaient ceux ne manquant pas d’alerter à la ronde le désastre qui les suivaient.

Narcisse tente de percevoir d’autres choses, mais ce n’est que bien compliqué dans ce brouhaha. Feu, armes… rien de net qui s’en trouve déterminé. Puis finalement, le maître des lieux prend pour de bon les choses en main. Des barricades ! Aaaah bah voilà, il allait pouvoir aider. Enfin… Il fit surtout mine d’aider à porter une table ou l’autre, mais sans plus. À tituber il n’était pas certain que le Croquelune soit de la plus précieuse des aides. Alors en cours de route il lui prenait de marquer une pause, rallumant sa pipe, bien heureux qu’on ne l’attende pas, lui permettant donc dans ce va-et-vient de ne pas faire trop d’effort, tout en se laissant la porte ouverte pour pouvoir dire « ah bah si, j’ai aidé, quand même » !

Enfin, ce n’était bien qu’au cas où… Parce qu’avec la cohorte de loqueteux d’Erebor – ils parlent bien des momies hein, l’autre groupe qui s’est radiné a l’air plus ou moins propre, quand même – que tous pouvaient désormais apercevoir, rien ne pouvait affirmer qu’ils verraient encore le jour se lever. Alors… si ça devait être leur dernier jour… pourquoi ne pas s’offrir encore un peu de bon temps ? Après tout, puisque l’on naît dans les pleurs, ne convient-il pas de mourir dans un fou rire ? Revenant donc auprès de là où se trouvait le banquet, le marquis tape sa pipe pour en vider le foyer consumé, et la bourre à nouveau histoire d’être bien jusqu’à la fin.
- Hééé ! J’ai une idée !
- Roh non, pas vous encore ! Pour être honnête, je vous ai déjà assez vu aujourd’hui… j’en ai même franchement trop vu, plus que je ne l’aurais jamais voulu ! Alors baste hein, allez vous dandiner la lune au clair de lune si ça vous chante, moi je m’en lave les mains là !
Le grand oncle bedonnant ne se démonta pas. Ne semblant pas prendre ombrage, ni même particulièrement enregistrer les paroles du marquis. Ses braies avaient été remontées, mais il était toujours torse nu, sa chemise on ne sait où. Dans ses mains, une espèce de bouillie crémeuse qui avait dû être un gâteau avant qu’il ne l’empoigne de ses doigts boudinés.
- Moi je dis… suffirait qu’on trouve une grande pique, et paf, on les embroche, comme ça, shlack, shlack, shlack. Comme une brochette quoi !
- Non mais… heu...
Un instant, Narcisse y réfléchit. Est-ce que l’idée était vraiment si mauvaise que ça ? Il se retourne, lançant ses émeraudes vers l’avant-poste. Ça pourrait valoir le coup d’aller leur glisser l’idée, non ? Heu… eh bien… c’est qu’il y a ce bruit là… Un bruit d’ailes qui n’annonce rien de bon. Roh puis… Se retournant vers l’homme.
- Dites… il en reste du gâteau ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMer 27 Juin - 7:56




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.4

La Légion des Oubliés

28 juillet 1003



Intrigue animée par Lukazu


Un cortège poussiéreux


L'agent de la Confrérie a expliqué sa présence, celle de ses camarades et celle des Erebiens. Les choses sont claires et le mot est passé parmi les humains, mais cela ne veut pas dire que les exigences sont accueillies avec le sourire. Pour preuve, il est aussi communiqué que si la situation l'exige, si l'urgence se fait sentir, il ne faut pas hésiter à faire ce qu'il faut pour ne pas mourir. En effet, comment demander aux sujets, aux invités, de ne pas réagir si leur propre vie se retrouve mise en jeu ? Les précautions seront prises dorénavant pour que les momies soient le moins endommagées possible, mais l'étincelle de vie d'un vivant passera avant la flamme sinistre de morts-vivants.

L'on finit pourtant par réaliser que les momies, de plus en plus nombreuses, ne sont en rien maîtrisables. Il faut se rendre à l'évidence et la meilleure stratégie pour l'instant est de battre en retraite. Il faut rejoindre la demeure et tenter de s'y barricader. Pour gagner un temps précieux, celui qui permettra peut-être à la Confrérie Noire de comprendre ce qu'il se passe et d'accomplir leur mission. Les efforts sont donc redirigés et chacun essaie de rejoindre l'habitation du marquis et de la marquise dans les plus brefs délais.

Sur le chemin, une poignée de malchanceux tombe sous le coup de momies bien plus agressives que les autres ; plusieurs d'entre eux se relèvent blessés, deux restent à terre définitivement. Le reste des vivants réussit à s'engouffrer dans la demeure, à refermer la grande porte. Un bon nombre de gens s'agglutine devant pour s'assurer que les momies ne tentent pas d'entrer. Le reste se regroupe, attend des directives, se cache dans la salle d'audience, mais aussi dans d'autres salles accessibles, de façon à mettre le plus distance entre eux et les morts. Il est difficile d'organiser tant de gens en un même endroit, la panique parcourant la foule presque palpable. Il le faut, pourtant, malgré le chaos régnant.

Le répit est censé être là, entre leurs mains, même bref. Pourtant, une pression sur la porte finit par se faire sentir. De plus en plus forte. Les gonds grincent malgré les vivants amassés contre le bois solide. Des bruits de verre brisé se font entendre, l'un après l'autre, provenant de différents endroits, ailleurs dans la demeure. Des cris s'élèvent, des doigts pointent les fenêtres basses présentes dans le grand hall. Elles ne sont que deux, mais elles laissent déjà entrer des momies. Aucune organisation dans leurs mouvements : seul entrer semble compter, sans considération aucune pour le reste. Il faut les contenir et c'est faisable dans un premier temps. C'est cependant sans compter sur les momies qui apparaissent de la pénombre de couloirs adjacents au hall. Elles s'engouffrent également et finissent par forcer les vivants à battre en retraite dans différentes salles devant leur nombre grandissant. La salle d'audience ne fait pas exception : les battants commencent à être poussés alors que des vivants sont encore en train de tenter d'y entrer, rabattus là par les momies dans le hall.

C'était sans compter sur le griffon momie.

Un fracas assourdissant résonne un instant alors que la grande fenêtre au-dessus de la porte d'entrée explose sur son passage. Il est impressionnant, à battre des ailes pour se maintenir en l'air. Son apparence en fait frissonner plus d'un, les déstabilise tous et le temps semble s'arrêter momentanément. Son regard cherche la foule, comme s'il pouvait voir à travers ses prunelles depuis longtemps mortes. Soudain, il plonge, sans que personne ne puisse prévoir son geste. Serres les premières, il manque de peu d'écorcher Mélisende de Séverac, qui s'apprête à passer la porte de la salle d'audience. Seul le réflexe paniqué de son cadet, qui se jette sur elle maladroitement et les fait s'écrouler sur deux hommes devant eux, lui évite de recevoir un coup assurément mortel. Le griffon, dont la frustration se sentirait presque dans l'air, se dépêtre du corps qui a reçu ses serres et reprend de l'altitude et semble sur le point de lancer à nouveau l'assaut sur la foule… quand un autre griffon lui rentre dedans pour le déstabiliser.

Pendant ce temps, les momies, elles, continuent d'avancer ; et il n'est plus possible de fermer la porte. Pourtant, certains finissent par remarquer que les morts ne tentent pas d'entrer dans les autres salles. Non, ils semblent tous converger vers la salle d'audience. Quelque chose les y attire, c'est certain. Les assassins tiennent assurément leur piste. Il ne reste plus qu'à trouver quoi, comment – et ce sera déjà un grand pas en avant. En attendant, elles s'amassent à l'entrée de la salle d'audience et il n'est plus question d'en ressortir.




Troisième Tour

Consignes



IRL : du mercredi 27 juin au jeudi 05 juillet (18h, heure française).
IRP : le 28 juillet 1003, début de soirée.

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable (Aubrée, Bastien, Grâce, Hermine, Marianne, Mayeul, Melbren, Melsant, Narcisse, Rejwaïde, Sifaï, Victorine et Zacharie (Bertin)). Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons pour vous intégrer au groupe !

• L'action se déroule aux frontières avec Erebor, au bas des montagnes qui abritent, en hauteur, les vallées funéraires erebiennes où sont entreposés les morts du royaume (carte). D'un côté sur la baronnie de Gabin de la Volte (Val-Serein), de l'autre sur le marquisat de Melsant de Séverac (Automnal). L'action est spécifiquement située sur les domaines des deux nobles et dans les deux bourgs qui leur sont attenants.

• Les groupes sont réunis pour ce tour et se trouvent dans une salle aux dimensions suffisamment grandes pour accueillir un grand nombre de gens. Melsant a cité la salle d'audience au tour précédent, nous partons donc sur cette localisation – j'espère que tu avais prévu qu'elle accueille autant de gens, frérot. :geu: Plusieurs personnages joués sur Arven se trouvent en tant que PNJ à ces festivités (plus trop festives) : il vous faut l'autorisation de leur joueur si vous en venez à souhaiter les inclure dans vos posts. Du côté des Confrébiens, ils sont accompagnés d'un Voltigeur d'escorte, de Sigrid et d'un assassin outreparleur, tous PNJ. Les autres Voltigeurs PNJ s'en sont retournés patrouiller dans le ciel. Vous êtes libres de les utiliser avec cohérence et, pour tout doute, un petit MP à la Fatalité.

• Le tour couvre :
Pour tous : L'entrée dans la demeure, la scellée de l'entrée, la pression des momies sur les entrées du bâtiments, les fenêtres qui se brisent, les momies qui arrivent de différents endroits, les vivants qui commencent à être encerclés et se retrouvent dans différentes salles, l'entrée badass du griffon momie qui essaie d'agripper Mélisende, l'arrivée d'un griffon – vivant – qui l'empêche d'attaquer à nouveau et les momies qui semblent toutes se rendre dans la salle d'audience et qui finissent par bloquer l'entrée sympathiquement. Il faut repousser les momies, rester sain et sauf et ce sera déjà pas mal, parce que ça va pas être une mince affaire. :nana:
Pour les assassins et les Erebiens : En plus des informations ci-dessus, il leur faut toujours comprendre où les momies vont précisément et ce qui les attire tant – au point qu'un griffon s'en mêle de la sorte.

• Limitations :
Pour tout le monde : les momies forcent les vivants à se séparer entre différentes salles, mais gardez en tête que tous vos personnages se trouvent dans la même salle. Ce sont les PNJ qui se trouvent ailleurs. Toute l'action se passe dans cette fameuse salle d'audience.
Voltigeurs, attention : les griffons sont toujours perturbés. Certains commencent à prendre sur eux, y a du mieux, malgré l'angoisse qui règne dans la conscience collective. Cependant, la présence d'un griffon mort depuis des centaines d'années n'aide pas au calme.
– Le griffon momie fait l'objet d'une mission, merci de ne pas trop vous avancer sur ce que donne son affrontement avec l'autre griffon tant que le personnage en question n'a pas posté. :hug: Après cela, pour ceux qui peuvent aider, libres à vous de vous organiser dans vos posts si vous souhaitez vous en mêlez ! En attendant, ça se frite, c'est impressionnant et si ça se retrouve vers le sol, mettez-vous vite à l'abri. :geu:

• Infos sur les momies :
– Comportement : Il dépend principalement de qui elles étaient avant leur mort et de ce qu'elles pouvaient faire. Certaines se montreront légèrement agressives à l'état normal, d'autres pas du tout. Par exemple, une ancienne courtisane adoptera une attitude bien moins agressive si elle est attaquée ou bousculée qu'un ancien guerrier ou un ancien mercenaire. Autre exemple : un coureur des sables (garde messager des tribus erebiennes) avancera plus vite que la moyenne. Vous êtes donc libres de décider quels types de momies vos personnages vont trouver sur leur route. De plus, elles semblent errer sans but et n'ont pas d'intelligence propre : si elles se retrouvent face à un obstacle, elles ne chercheront pas à le contourner ou n'auront aucun geste pour s'en défaire. C'est principalement le hasard qui leur permettra de reprendre leur route. Enfin, Il est possible de blesser une momie, mais elle ne ressentira aucune douleur et cela ne l'empêchera pas de continuer à avancer – à moins d'être réduite à l'état de tronc, bon. Attention : elle peuvent prendre feu, mais leur 'chair' ne sera pas détruite : elles resteront simplement en feu et continueront d'avancer.
– Bonus : La vallée funéraire qui vu renaître ses morts était la vallée des Reines. Vous pourrez donc tomber nez-à-nez avec des momies aux parures plus ou moins riches, des attirails plus ou moins sophistiqués. La diversité dans le type de momies est toujours valable, comme expliqué au-dessus ; sachez juste que le gratin momifié erebien pourrait venir vous faire un coucou, si vous le souhaitez. :keu:

• Vous êtes en Sombreciel : La nuit est tombée, l'air se rafraîchit.

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre chacune de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon il faudra aller payer le surplus en boutique. :argh: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Bien sûr, si doutes et interrogations il y a, direction le QG du sujet. :hug:


Bonne chance, valeureux dragonnets ! :angel:






♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMer 27 Juin - 11:03

La panique.

Elle déteste ce sentiment et pourtant, c’est ce qui prédomine à l’heure actuelle. Celle des humains, quand bien même le sien semble plutôt être à son aise, autant qu’il est possible dans une telle situation, même si elle soupçonne que les vapeurs d’alcool qui émanent encore de lui aident à ce qu’il garde son sang-froid. Mais aussi celle de ses frères et sœurs griffons. Et elle essaie Ortie, malgré son jeune âge, de ne pas y céder. Elle s’efforce de concentrer son attention sur son idiot d’humain à qui elle envoie nombre d’informations sur tout ce qu’elle voit, ce qu’elle entend.

Elle descend en piqué à plusieurs reprises pour repousser ces choses venues d’ailleurs, qui sentent la mort et la magie. Pour qu’ils n’atteignent pas son humain. Mais elle le sent, dans la conscience collective, que quelque chose ne va pas. Que ce griffon de mort a quelque chose d’autre, qui la lie à elle plus qu’il ne le devrait. Et d’un coup, alors que les images continuent de se bousculer dans son esprit, elle comprend ce qui les lie. Elle comprend qu’il est elle, qu’elle est lui, que leur identité est étroitement mêlée, que leurs souvenirs sont à la fois étrangement similaires et différents, qu’il est son passé et qu’elle est l’avenir.

Tout comme elle comprend qu’il ne devrait pas être là. Et qu’il va leur faire du mal. Elle doit l’en empêcher, elle doit les protéger, surtout lui, il est incapable de le faire tout seul, elle l’a déjà bien vu à l’œuvre. Alors, elle prend de la hauteur, pour prendre de la vitesse. Parce qu’elle sait qu’elle peut être plus rapide que les autres, son humain adore s’en vanter. Quant à lui, il semble comprendre et, au milieu du chaos régnant dans la salle d’audience retentit un « ORTIE NON ! », juste avant qu’elle ne fasse un plongeon en direction du bâtiment, tout en soufflant, dans l’esprit de ses frères et sœurs qu’il faut viser le griffon de mort, qu’il ne faut pas le laisser approcher de leurs humains et qu’ils peuvent le battre, qu’elle peut lire en lui.

Le choc est violent. A un point tel qu’elle arrive à pousser le griffon de mort jusque dans la salle d’audience, les portes éclatant avec fracas tandis qu’ils sont tous deux emmêlés dans une lutte âpre. Bastien reste figé, laissant tomber son épée quand il la voit, les yeux écarquillés. Elle sent sa peur à lui mais ne peut pas s’y attarder, pas maintenant. Il faut qu’elle consacre toute sa force, toute son énergie sur l’ennemi. Et dans son esprit, ne cessent de défiler ces mots. Courage. Les protéger. Le repousser. La peur n’a plus sa place en cet instant. D’un coup de serre, elle prend appui au sol pour bondir en arrière et se défaire d’un adversaire plus fort qu’elle. Il est déstabilisé, elle le voit bien. Et elle fonce dans les couloirs, surplombant la foule paniquée pour faire demi-tour brusquement et lui foncer de nouveau dessus.

Et boum. Encore. Et elle continue, inlassablement, son entêtement rappelant probablement celui de son humain à ceux qui les connaissent bien. Elle essaie de l’étourdir et finit par lever son regard en direction de Bastien. Le message est clair et il arme son arbalète sans réfléchir, prenant une profonde inspiration pour prendre le relai à chaque fois qu’elle recule et qu’elle lui laisse le champ libre. Et d’une voix forte, il incite à ceux qui peuvent le faire, à l’imiter pour essayer de faire tomber le griffon. Pendant qu’elle appelle ses frères et sœurs à l’aide. Ensemble, ils peuvent tout affronter.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 TitreBastien2
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 OdBXI5EV_o
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 PlumeSerreServir
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 ArtGuerrePrismeLunaire
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 RandomJupons
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyJeu 28 Juin - 16:51

Les paroles d'Hermine semblent convaincre les tenants du domaine, car assassins et Erebiens parviennent à rentrer dans la demeure, au même titre que tous les autres. Quelques regards surpris se tournent sur leur passage, certainement effrayés par les masques des représentants de la Confrérie Noire, mais Victorine se focalise sur son objectif, entraînant les deux apprenties dans son sillage, son regard suivant l'avancée des morts pour savoir où ils se dirigent.

Le chaos règne dans la salle d'audiance. Malgré les barricades mises en place et les portes fermées, les momies parviennent à s'engouffrer et à avancer, sans même se soucier des personnes sur leur route. L'Adepte se fraye également une chemin, vogue entre les invités et cherche des yeux le moindre indice qui leur permettrait de découvrir ce qui attire les morts. Car oui, il semblerait bien qu'ils se dirigent tous dans la salle, sans exception, allant même jusqu'à contourner la demeure pour entrer par les fenêtres qu'ils brisent sans la moindre difficulté. Le temps presse, Victorine en ressent l'urgence, et ils ne sont pas au bout de leurs peines.

Un fracas retentir alors que le griffon entre à son tour, fondant sur la salle comme un rapace sur sa proie. L'Adepte aperçoit alors la silhouette visée, ses traits parfaitement reconnaissables pour une fille de la Nuit, alors que la précédente Écoutante du Poison manque de se faire embrocher par les serres d'un griffon mort depuis Sithis sait quand. Il n'est pas le seul à se diriger vers elle, d'autres momies semblent converger dans sa direction, et Victorine ne perd pas une seconde. Elle profite de la diversion exercée par un autre griffon – bien vivant celui-ci – pour se tourner vers la personne la plus proche d'elle, à savoir une Voltigeuse.

« Je crois savoir ce qui attire les momies. Aide-moi. » Ses camarades ne sont pas à portée de voix et le temps leur est compté. Victorine avance d'un pas décidé, contourne les vivants, repousse les momies afin de se faciliter le passage. Toutefois, l'une d'elles ne semble pas apprécier le traitement, car elle agrippe son bras avec une poigne étrangement puissante pour quelqu'un qui est sorti de son tombeau il y a quelques jours à peine, et tente visiblement de la mordre. L'Adepte la repousse de sa main libre tout en tirant vainement sur l'autre. Puis d'un geste vif, elle dégaine une longue lame et coupe le bras de la momie avant de la repousser plus loin encore, afin de continuer à avancer. Cette fois, elle ne range pas sa lame, elle se fait plus attentive.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyDim 1 Juil - 3:10

Sombreciel • Noblesse



Zacharie

de Sombrétoile



Livre III, Chapitre 4

Présentation



Il a fini par rejoindre la salle d’audience lui aussi dans la marée humaine qui s’y engouffre. Il a les pensées étrangement claires en ce moment, considérant la quantité de … tout… ce qui a été consumé ces derniers jours. Il n’a rien d’un guerrier. Il n’a jamais rien eu d’un guerrier. Il ne porte même pas à sa ceinture de couteau. Rien. Rien que ses beaux habits, son beau sourire, et ses mots complètements inutiles contre une horde morte-vivante. Il tente quand même d’aider là où il peut, de diriger la foule, de l’organiser, à défaut de pouvoir être vraiment utile à l’érection des barricades.

Mais la foule devient difficile à contrôler lorsque les momies s’enfoncent dans la salle et que les citadins s’agitent. Certains s’enfuient pour aller retrouver d’autres pièces adjacentes et il espère secrètement que Méline et Nathanaël y soient. Il n’a pas re-posé les yeux sur eux depuis qu’il s’est approché du groupe de longues minutes auparavant. Peut-être sont-ils déjà dans leur chambre ? Il ne sait plus, et il n’ose pas se mettre à les chercher.  S’il cède à sa panique, il ne ferait qu’encourager celle des citadins. Il résiste donc, et il prie, secrètement, que tous les siens soient saufs alors qu’il sursaute lorsque quelqu’un lui touche le dos par inadvertance. Nerveux. Et il le cache mal.

L’arrivée du griffon n’aide en rien, et s’il n’est pas touché par l’imaginaire collectif des créatures comme le sont les voltigeurs, s’il ne comprend pas qui il est, et encore moins ce qu’il fait ici, quelque chose lui dit que ça ne sent pas bon du tout, pour eux. Toutes ces momies. Qu’on ne devrait pas toucher et qui pourtant, elles, touchent. L’idée même le rend mal à l’aise et il cherche à les éviter comme la peste même si elles sont partout, songe-t-il. Tâche ardue. Impossible. Il a peur. Des momies, de leur attaque, de l’inconnu de la situation… mais surtout il tremble à l’idée qu’il pourrait perdre, dans ce chaos, encore une autre personne qui lui est chère. Il regrette de ne pas avoir attrapé une cruche de vin pour s’étouffer un peu les sens. Cet état de sobriété inattendue ne convient pas à de tels événements !

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyDim 1 Juil - 18:08

Ton plaidoyer ne ravit personne, mais il ne tombe pas dans l’oreille de sourds. On écoute tes mots vibrants de sincérité, autant que tu puisses en dévoiler sans mettre tes compagnons et toi-même en danger, et on vous permet l’accès à la demeure. De toute façon… le temps presse et les défunts ne sont pas aisés à maîtriser. Même, pas du tout. Les regards qui glissent sur tes collègues Assassins et toi sont chargés à la fois de frayeur et de respect, et il est heureux que tu sois masquée, car ton visage ne peut cacher ton arrogance et ta satisfaction.

Les agissements des momies sont de plus en plus incontrôlables, de plus en plus… furieux, sans nécessairement être agressifs. Elles désirent aller quelque part dans la demeure marquisale, la chose est évidente, et elles ne laissent rien se mettre sur leur chemin. Votre petit groupe se faufile entre les invités affolés, suivant le flot des morts-vivants, qui traversent le hall aveuglément en direction de… de vous ne savez pas encore quoi. Tu aimerais proposer une architecture classique à laquelle se fier, comme les maisons bellifériennes toujours construites sur le même modèle, mais vous êtes en Sombreciel : supposer que votre architecture puisse être intelligible, sensée, est ambitieux.

Un fracas assourdissant vous surprend tous et tes yeux sombres se fixent sur le griffon momifié, spectral et magistral. La créature fond, toutes serres dehors, vers une femme que tu reconnais sans peine. Tu retiens ton cri dans ta gorge, cet instinct viscéral qui te pousse à protéger ta soeur du Poison, comme tu le ferais avec chacun de tes collègues. Le frère cadet de Mélisende se jette sur elle et la protège in extremis des serres acérées du griffon mort-vivant, et ton coeur affolé peut reprendre un peu de sa sérénité.

Tu repères la silhouette de Victorine, qui se déplace cette fois avec décision. Tu te penches vers votre collègue outreparleur et les deux apprenties de la Lame, escortées par la cadette aux allures déliées et méfiantes de chaton des sables, et leur désigne la direction où se trouve la blonde Hallebarde. « Par là. Gardez vos lames prêtes. » Tu as le sentiment que plus vous approcherez de l’endroit sensible qui exerce une telle attraction sur les momies, autant que sur ce sinistre griffon, plus les risques seront grands. D’un fourreau plaqué contre ta cuisse, tu sors ta propre arme, une lame travaillée qui te sert bien plus souvent pour couper des herbes que des membres. Tu n’es pas experte, mais cela suffira pour te défendre, si besoin est - parce que tes poisons et tes miracles ne peuvent rien contre ces créatures.

Spoiler:
 


Dialogues en darkslateblue

Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 RandomWikiFredia


Dernière édition par Hermine Chantelune le Ven 13 Juil - 5:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyLun 2 Juil - 19:45

Ils acceptent, pour le plus grand soulagement d’Aubrée, de les laisser entrer. Ils n’ont pas le temps de tergiverser plus longtemps, de toute façon. Les momies arrivent déjà. Sans un mot, Aubrée emboîte le pas de Victorine, Sigrid toujours à ses côtés. Elle sait que le temps presse, qu’elle doit se concentrer sur la mission, à savoir essayer de comprendre pourquoi l’armée des morts vient s’en prendre au domaine de son désormais beau-père et les faire retourner à leur état de corps morts. Mais son esprit s’inquiète, et ses yeux parcourent les visages de la foule, croisant parfois un regard ami, à la recherche d’une chevelure blonde familière. Agathe doit encore être à Automnal, et l’Affranchie s’inquiète pour sa sœur, pour changer. Elle a vu des personnes blessées par les momies, et elle espère qu’il ne lui sera rien arrivé de semblable.

Le chaos se fait maître des lieux. Les momies arrivent de partout, contournant même la demeure pour entrer par les fenêtres. Elles cherchent à avancer, par tous les moyens possibles, Aubrée le comprend bien. Il y a forcément quelque chose qui les attire. Mais quoi ? Et pourquoi ici, à Automnal ? Cela n’a aucun sens. Elle s’éloigne de Victorine de quelques pas, la main sur la garde de sa lame. Mais un fracas assourdissant résonne, et la blonde fait volte-face, avant d’écarquiller les yeux. La porte a explosé. Le griffon est entré. Et il plonge brutalement, droit sur une silhouette qu’Aubrée identifie immédiatement. Mélisende de Séverac, ancienne Ecoutante du Poison, celle qui lui a permis plus ou moins directement de rentrer dans la Confrérie. Et elle n’est sauvée que par le réflexe de Melbren, qui plonge sur elle pour l’entraîner au sol. La jeune femme ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec le jour du couronnement maudit. Seulement, cette fois, Melbren a réussi à sauver une vie, et n’a même pas été blessé. Finalement, le jour du couronnement, il aurait peut-être mieux valu pour lui de rester dans son coin. L’empereur serait quand même revenu.

Elle relève les yeux vers le griffon, et serre les dents lorsqu’il menace d’attaquer à nouveau. Compte-t-il retourner sur Mélisende, ou choisir une autre cible ? Au hasard, ou parce que quelque chose l’attire en particulier chez certains ? Un instant, elle craint que son appartenance à la Confrérie ne joue en sa défaveur, mais elle n’a pas le temps de se poser plus de questions. Un autre griffon l’attaque de plein fouet pour le déstabiliser. Impressionnée, Aubrée ramène pourtant bien vite son attention vers ce qui se déroule au sol. Instinctivement, Aubrée se rapproche de Sigrid. Elle est bien moins expérimentée que son amie, mais elle est prête à couvrir ses arrières. Elle sait que la Kyréenne en fera de même, au besoin.

Aubrée acquiesce à la consigne d’Hermine, dégaine son poignard et s’élance sur les traces de son Adepte, tentant de son mieux de se frayer un chemin. C’est sans compter sur les momies. La jeune femme en bouscule une qui chute au sol dans un bruit étrange. Aussitôt, le mort-vivant lui agrippe la cheville, la faisant trébucher. Elle pousse un cri de surprise et tire sur sa jambe pour s’en dépêtrer, sans succès. Un grognement de rage, et elle tranche le poignet de la momie pour se libérer avant de se remettre aussitôt debout. Les Erebiens présents ne seront sans doute pas ravis, mais qu’importe. Elle jette tout de même un œil à Sifaï avant de marmonner un « Désolée. » à l’intention de la jeune Voltigeuse. Elle ne s’y attarde pas, toutefois. Il faut rejoindre Victorine, qui a sûrement la solution à tout cela.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyLun 2 Juil - 21:33

Tout allait vite. Il y avait le discour de la femme masquée qui leur permettait à tous d’intégrer la demeure. Il y avait les invités qui hurlaient, désormais, là où ils festoyaient quelques heures plus tôt. Les barricades improvisées. Les cris à chaque pression contre la porte du vestibule. Les ombres des morts-vivants dans le couloir. Le griffon ancestral piquant directement sur l’une des membres de la noblesse. Puis au centre de ce chaos, debout et aussi droite que l’âme des enfants des dunes, Sifaï se tenait là, immobile, son arme dégainée, sans savoir par où foncer. Courir vers la femme menacée et chercher à la défendre lui semblait l’acte le plus juste et le plus noble à faire, mais avant tout, il y avait sa mission.

Elle s’était détournée du griffon momifié en rassemblant toute sa détermination et les fragments de courage qu’il lui restait. Découvrir ce qui attirait les momies jusqu’à Automnal. Protéger les assassines masquées. Protéger les dépouilles des Erebiens tombés. ...Peur. Pas maintenant… Pas maintenant, Simoun. Reste avec les autres. Une percée timide du griffon, à son esprit, qui imposait un sentiment qu’elle lui connaissait déjà. Il était terrifié par l’apparition de l’un des siens tombés depuis si longtemps. Il était terrorisé : Sifaï le savait, car elle-même avait peur et craignait pour les siens. Elle peinait à ne pas se laisser distraire totalement par le sentiment angoissant de son griffon. C’est un ordre claquant dans les airs qui attira son attention.

Devant elle, une silhouette sombre et une plus petite. La plus haute leur intimait de rejoindre Rejwaïde leur consoeur. La cadette n’hésita pas un instant, se lançant à leur suite tout en éloignant les morts-vivants de sur son passage. Il lui fallut tout de même traverser plusieurs mètres avant de soupçonner une étrangeté à leur percée. Autour d’elle, elle ne la voyait plus, l’assassine toute petite. Il en manquait une.

- Il manque une!

Qu’importe si son accent empruntait des élans beaucoup trop chantant pour être compris. Il manquait la plus petite des agents de la Confrérie Noire, celle qui avait hurlé depuis le transport de griffon. Celle qui avait hésité à sauter de toit en toit. Prise d’un élan de panique, la cadette pivota sec pour revenir sur ses pas, pour la retrouver. Sa responsabilité. Rejwaïde la lui avait confiée, avec sa semblable. Elle poussa ici un mort en l’éloignant d’un convive. Là, elle enjamba une carafe éclatée. Il ne fut pas bien difficile de la dénicher, au sol, à trancher le poignet d’une mort qui s’attaquait à elle. La Voltigeuse éloigna de son mieux le corps grouillant du bout de sa botte alors que la jeune femme masquée se relevait en présentant ses excuses. Des excuses qui ne lui revenaient pas de droit. C’était à sa lignée, à sa descendance, à son corps profané, qu’il fallait s’excuser. Le temps manquait pour expliquer.

- Reste avec moi, maintenant.

Pas un mot sur le poignet tranché. Seulement son regard un peu plissé, définitivement soucieux, autant pour le corps profané que sur l’assassine qui avait manqué de peu une blessure. Elle pressait le pas, désormais derrière l’apprentie, fermant la marche jusqu’à retrouver Rejwaïde. De tout coeur, Sifaï espérait que l’une d’elles comprenne la raison de cette mouvance. Elle, elle n’y comprenait rien.


Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 TitreSifai1
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 RandomDescartes
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs • Admin
Les Voltigeurs • Admin
Rejwaïde Sinhaj
Rejwaïde Sinhaj

Messages : 526
J'ai : 30 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Ordre du Jugement, et Anthim, sultan d'Erebor
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Ljöta ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 3 Juil - 15:16

Cela va trop vite. La confusion règne en maîtresse ici – ils ont réussi à entrer dans le logis marquisal, et le regard de Reja cherche ceux qu’elle sait être là : Grâce, Marianne, Mayeul ; mais sans parvenir à les trouver. Il y a trop de gens qui se pressent autour d’elle, de cris qui s’entrechoquent dans l’air saturé de peur et de terreur, de remous dans ces mouvements de foule incontrôlables. L’angoisse de Sirocco ne fait rien pour arranger les choses, et la Voltigeuse exhorte mentalement son partenaire à reprendre ses moyens. Il y a le petit Simoun à rassurer, pour ne pas que Sifaï soit trop impactée ; il y a Soie à protéger, et le grand ébène se secoue pour porter assistance à sa dulcinée.

Reja n’a pas le temps de suivre son argumentaire de griffon pour convaincre sa chère et tendre d’aller s’abriter – il n’a absolument aucune chance de tenir la courageuse Soie en retrait du combat – car l’une de ses protégées attire son attention. Elle a visiblement une idée derrière la tête  concernant l’objectif des momies et de ce griffon revenant venu agresser l’une des invitées ; aussi, frappant précautionneusement du pommeau de son sabre et utilisant la lame pour repousser au lieu de trancher, elle s’applique à ménager un chemin pour la femme assassin au milieu de la foule, en direction de la dame de Chamaar qu’elle connaît de vue pour avoir déjà visité l’oasis par le passé.

Sirocco, sais-tu où est Mayeul ? Un peu d’aide serait la bienvenue.

Spoiler:
 



 

Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 878780TitreRejwade1
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 604330Circonflexes

Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 3 Juil - 15:28

Les gens commencent à paniquer malgré les exhortations au calme, et Mayeul ne peut guère les blâmer : les momies semblent de plus en plus décidées, devenant rapidement agressives lorsqu'on les empêche de rejoindre leur but. Quel qu'il soit. Il n'en a aucune idée Mayeul, et la panique que son griffon lui transmet ne l'aide pas à éclaircir ses pensées. Il se souvient encore le voltigeur de la colère ressentit par Nuage à l'égard d'Octavius, et de cette façon si étrange qu'on leurs sentiments de se mêler parfois. Il est difficile de faire la part des choses, surtout avec l'esprit un peu léger dû à l'alcool ingurgité. Il a réellement du mal à se concentrer le major de Svaljärd alors que chacun se regroupe et que, déjà, les momies forcent les barricades improvisées. Il s'inquiète pour ses proches également, qu'il sait présent sans savoir où ils se trouvent exactement. Et Reja ? Que viennent faire dans toute cette histoire les assassins ? il n'est pas bien difficile de supposer qui ils sont, même s'il n'a pas entendu grand-chose du discours de leur porte-parole.

Le griffon momifié intervient soudain, faisant éclater les vitres et provoquant une stupeur encore plus grande parmi la foule. Piégés comme ils sont, entourés de morts qui pressent et poussent de chaque côté, il est bien difficile d'échapper à la fureur du griffon qui fond sur la foule, manquant emporter Mélisende de Séverac. Mayeul se force pourtant à se concentrer et à ne pas laisser son inquiétude pour Mélusine, Grâce ou Marianne prendre le dessus.

Le cri de Bastien semble résonner, ou peut-être n'est-ce qu'une impression ? Levant la tête, le Voltigeur aperçoit Ortie foncer sur la momie qui fut un griffon, le bousculant avec une fureur insoupçonnée. Détermination. Mauvaise idée. Mais Mayeul comprend pourtant, même s'il préfèrerait que nuage se tienne loin. Pour le petit griffon, la vision est tout autre pourtant.

Protection. Son Voltigeur, faibles humains. Panique, effroi, incompréhension. Les sentiments du petit griffon se mêlent, mais cela ne l'empêche pas de pénétrer à son tour dans la salle, soutenant Ortie dans sa bataille. Il n'est pas bien gros Nuage, mais son gabarit réduit est un atout pour les acrobaties et il s'attache à distraire le griffon momie quand Ortie doit reprendre de l'élan pour le bousculer à nouveau. Voltige, ailier. Les images que le petit griffon transmet à la griffonne sont limpides : il assure ses arrières, comme le ferait un ailier. Comme ils ont été formés à le faire, comme ils combattent, encore, avec leurs Voltigeurs sur le dos. Ensemble, ils ne laissent aucun répit au griffon momifié, le harcelant sans relâche.

Mayeul, quant à lui, s'efforce d'assurer la protection des gens au sol, à la fois contre les momies et contre le combat dantesque qui se déroule au-dessus d'eux. C'est une tâche ardue, assurément, et le Voltigeur se fraye un chemin jusqu'à Bastien occupé à viser le griffon momifié avec son arbalète. Il n'est pas réellement sûr que cela soit efficace, mais c'est sans doute mieux que de ne rien faire. Cela semble bouger parmi les assassins et sur une dernière pensée pour Reja, Mayeul défonce le crâne d'une momie de la garde de son épée. Un assaillant normal serait tombé assommé, mais la momie semble avoir le crâne bien fragile et une substance immonde recouvre les doigts du Voltigeur. Il ne veut même pas y penser.

Reja.
Nuage transmet l'image à son Voltigeur, et l'urgence ne passe pas inaperçue. Mais la foule se presse, et il est bien difficile de reconnaître qui que ce soit. Mais il ne peut pas laisser Bastien seul, et prendre le risque que ce dernier se fasse bousculer, manque son tir et que sa flèche se retrouve ailleurs que dans sa cible. Un peu occupé, Nuage transmet pourtant fidèlement l'information à Sirocco. Bastien. Mayeul. Sous le griffon-momie.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Melsant de Séverac
Melsant de Séverac

Messages : 1154
J'ai : 37 ans
Je suis : Marquis d'Automnal
Voltigeur de la Griffonne Soie
Major de Division à Sombreciel (palais), membre du Conseil des Majors

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme & l'Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Thomas Sombrepas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 3 Juil - 16:07

Si Melsant a accepté de ne pas détruire gratuitement les momies, il n'aura aucun scrupule à les endommager pour sauver des vies humaines. Parce que ces saletés de morts n'étaient pas simplement des pantins déambulants, mais un vrai danger de mort. Le repli était la meilleure échappatoire. Ils fuirent donc, derrière les lourdes portes, essayant de la consolider autant que faire se pouvait. Les griffons parasitaient quelque peu l'attention des Voltigeurs alors qu'ils étaient eux-même pétris d'interrogations et menaient leur propre combat face à leur congénère momifié. Soie était circonspecte, observant sans intervenir, parce que Melsant n'était pas pour. Sauf que l'initiative d'Ortie fut comme un électrochoc alors que Soie n'écoutait plus et décidait de prêter main forte à sa consœur. Il serra les mâchoires en lançant un regard à Bastien, affolé par la témérité de son griffon.

Et les conséquences désastreuses que cela engendra alors que les portes cédaient sous le poids et l'élan des griffons. Melsant demeura interdit face au spectacle qui s'offrait devant lui, avant de brutalement reprendre pied dans la réalité quand le griffon, contre toute attente, visa Mélisende, sauvée in extremis par Melbren. C'était la débandade totale. La panique. La salle était grande, mais pas suffisamment pour protéger les gens d'un griffon, ni pour accueillir des combats entre eux. Le griffon visait-il Mélisende bien spécifiquement ? Si oui, pourquoi ? Et pourquoi les momies convergeaient-elles toutes vers la salle ? Suivaient-elles (ou devançaient-elles) toutes le griffon ? Cherchaient-ils quelque chose ?

Il avait conscience de Soie qui était suivie par Sirocco. Forcément. Soie voulait prêter main forte à Ortie et Nuage, mais Sirocco voulait la protéger, ce qui la ravissait, autant que cela l'agaçait. Indépendante griffonne qui n'avait besoin de personne mais qui aimait bien avoir son chevalier servant. Enfin, son griffon servant. Soie qui pénétra dans la salle à son tour, demandant à Sirocco son aide pour protéger les humains. Melsant, quant à lui, maniait sa lance pour protéger la populace des momies, exhortant ses gardes à organiser une évacuation vers d'autres salles via les portes au fond de l'immense salle d'audience qui s'était transformée en champ de bataille. « PROTÉGEZ LES CIVILS ! » Sa voix de stentor résonna dans la salle, parmi le vacarme des combats. « ÉVACUEZ VERS LE FOND DE LA SALLE. » Comment demander de la discipline dans ces conditions ? Melsant se dirigea lui-même vers le fond, avant de croiser Reja et une autre femme et de l'attraper par le bras : « Sais-tu ce qu'il faut faire pour repousser cette calamité ? »

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 1528994800-melsant2
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 438519UserbarMirtaMelsant
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 668088FamilleFous
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMar 3 Juil - 22:48

La nouvelle marquise goûte peu au ton de la personne masquée qui lui fait face, alors qu’elle se comporte en reine face à eux, comme s’il ne pouvait lui refuser sa requête. Elle est consciente, pourtant, de l’enjeu, et de la panique des gens – ces gens qui sont ses sujets, maintenant, et qu’elle doit protéger. Alors elle garde le silence. Mais qu’elle n’outrepasse pas une nouvelle fois ses droits, car l’orgueil de la Voltigeuse ne saurait se taire. Tout comme elle ne saurait laisser les momies s’en prendre aux gens, même si elle a entrevu, un peu, ce qui liaient les Erebiens à leurs morts.

Son esprit s’éloigne, dans tous les cas, bien vite de ces pensées, sitôt que Corail aperçoit l’aberration qui leur fait face. Elle ne sait pas bien si elle ressent l’horreur de Corail ou si c’est la sienne propre, qui la tétanise, mais l’image d’Ortie s’élançant leur redonne courage, même si Grâce craint pour la griffonne qui partage sa vie et son âme depuis plus d’une décennie. Elle aimerait lui intimer de rester à ses côtés, à l’abri du danger, mais le peut-elle vraiment ? Elle-même va aller au devant de ce dernier, et il les a de toute façon suivies.

Elle sursaute, alors que les portes, les vitres, éclatent, dans un fracas assourdissant. Elle n’a guère le temps d’observer les gens qui se précipitent sous les tables ou vers les sorties en hurlant, alors que Corail se jette sur le griffon momie aux côtés d’Ortie. Les sentiments qui assaillent Grâce son multiple : la peur, pour ses proches, ses filles, Marianne, Mayeul, Reja, la famille de son époux…, l’adrénaline qui la galvanise et la rend hargneuse et désireuse de combattre, la terreur, devant ce griffon qui ne devrait pas être retourné à la vie, et de multiples autres encore. La fierté, surtout, prédomine, en voyant tous ces griffons qui ont été un moment tétanisés, se lancer à l’assaut. Ils sont forts, courageux, et elle ne peut se laisser figer par la peur.

Alors elle attaque, elle repousse les momies comme elle le peut, essayant de les mettre hors d’état de nuire sans profaner leurs corps. « Il faut que les griffons fassent un barrage. Qu’ils empêchent qui que ce soit d’approcher les innocents et les désarmés. Et qu’on se tienne prêts, derrière, à leur servir de renforts. » Elle montra son idée à Corail, à charge pour elle de la transmettre aux autres griffons. Une barricade de griffons, puis d’humains derrière pour ceux qui perceraient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyMer 4 Juil - 0:18

La panique monte dans la salle bondée, bientôt plus remplie de morts que de vivants. Il en vient de partout, certains se montrent plus virulents que d'autres. Victorine voit son apprentie auprès d'Aubrée, toutes les deux se frayant un passage tant bien que mal, et l'Adepte estime qu'elles ont les choses bien en main, qu'elle peut se focaliser sur son objectif. À ses côtés, la Voltigeuse erebienne l'accompagne, repoussant les momies sans les abîmer mais avec efficacité. Le duo avance, la horde des morts se fait plus compacte et le seigneur des lieux les interrompt pour questionner la Voltigeuse. Victorine la laisse s'expliquer, elle ne veut pas perdre plus de temps. Elle les contourne, vogue entre les momies puis parvient enfin auprès de Mélisende de Séverac, en train de repousser les morts tant bien que mal avec l'aide de quelques personnes autour. Mais les bras décharnés se tendent irrémédiablement vers elles.

Victorine en repousse plusieurs, de façon à les faire tomber au sol. Quelques momies perdent l'équilibre sur ces dernières en essayant de les enjamber et l'Adepte profite de ce court répit pour approcher la baronne qu'elle salue d'un simple signe de tête poli ; elle reconnaît ses confrères et consoeurs, elle ne s'offusquera pas de sa demande.

« Ma dame, je n'ai pas le temps de vous expliquer, mais vous devez me confier votre ceinture. Si c'est bien ce qui attire les morts sur vous, je m'efforcerai des les amener ailleurs. » Le temps presse et l'ancienne Écoutante de Poison le sait. Elle semble jeter un regard interloqué à la Belliférienne, mais finit par obtempérer tandis que Victorine fait de son mieux pour repousser les momies qui s'approchent encore, tout en s'éloignant de la horde compacte.

Mélisende de Séverac finit par lui donner l'objet demandé. Bien, et maintenant ? « Espérons que ce soit ça. » murmure-t-elle pour elle-même, comme pour la baronne. Elle s'éloigne de quelques pas, à grandes enjambées, et voit plusieurs morts changer de direction pour la suivre. Voilà une chose de faite ! Il ne reste plus qu'à leur faire faire demi-tour sans se faire submerger, rien de bien... compliqué. Victorine se fait déterminée tandis qu'elle fait signe à ses consoeurs de la rejoindre, sans jamais rester sur place, sa lame dans une main, la ceinture de l'autre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyJeu 5 Juil - 18:08

Tu observes le visage de ton frère alors que la silhouette élancée et masquée s'adresse à lui. Tu n'as pas besoin d'entendre les mots pour savoir que Melsant n'apprécie pas l'entièreté de ce qui lui est dit. Le mot d'ordre te parvient bien vite et tu comprends sa réserve méfiante. Croyance erebienne ou non, c'est inconcevable de faire passer des corps desséchés avant des être vivants. Surtout que certaines momies semblent bien plus agressives que les autres.

Vous finissez pourtant par devoir vous enfermer dans la demeure de Melsant et Grâce. Tu te retrouves plus d'une fois bousculé, mais tu n'en as cure : ton regard tombe sur Mélisende et ton soulagement est grand. Plus loin, derrière une barrière humaine, tu constates que Mélusine, tes parents et les enfants entrent dans une salle – Hiémain n'est peut-être pas loin. Tu ne vois pas Lancelot et Agathe, mais tu ne t'inquiètes pas, tu sais que Lancelot les a mis en sécurité. Tu rejoins donc ton aînée et la serres dans tes bras. Vous échangez quelques mots sur la situation, essayant de comprendre ce qui se passe alors que la porte d'entrée se retrouve fermée. Tu échanges aussi quelques mots avec Lichen, auquel tu as demandé de rester terré dans ta chambre où il dormait jusque-là, pour le rassurer.

Seulement, les morts n'en ont pas fini avec vous. Bien trop vite, ils pénètrent dans les lieux partout où il peuvent, si l'on en croit les fenêtres brisées. Des cris résonnent de nouveau et, l'espace d'un instant, tu te demandes s'il existe un moyen de stopper leur progression et quel est leur but – si les momies en ont réellement un. Tes pensées sont pourtant interrompues par de nouveaux bruits de verre brisé. Tu lèves la tête et vois le griffon, momifié lui aussi, et tu oublies de respirer un instant. Surtout qu'il approche dans votre direction. Tu crois. Oui, réellement.
Tu paniques sévèrement.

Tu laisses ton corps agir sans réfléchir et tu pousses ta sœur sur le côté, ton corps suivant le sien de près. Tu pries pour qu'il ne lui arrive rien, pour qu'au pire, tu te retrouves entre elle et le griffon. Vous tombez sur deux hommes dans votre chute. Les battements d'ailes s'éloignent et tu respires un peu mieux. Tu t'enquiers de l'état de ta sœur, qui doit être aussi pâle que toi. Tu souffles des excuses maladroites aux deux hommes tout en aidant Mélisende à se relever. Tu lèves les yeux et réalises que le griffon va revenir à la charge. « Il va revenir, Méli, il faut y aller… » Ta voix tremble.

Heureusement, Ortie semble prendre les choses en main en l'empêchant d'atteindre son but. Mentalement, tu lui envoies toute une panoplie de remerciements et d'éloges, alors que Mélisende et toi vous frayez un chemin plus en avant dans la salle pour vous écarter de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une momie. Pourtant, elles semblent affluer vers vous et tu ne comprends pas. Un groupe de protection se forme à vos côtés et tu utilises une chaise pour repousser les morts comme tu peux. Tu pries pour qu'aucun ne se montre plus agressif qu'ils ne le sont déjà. Ton souhait n'est pas exaucé, mais un combattant s'en charge, heureusement.

Soudain, plusieurs momies s'étalent au sol et une des figures masquées apparaît devant vous. Tu te demandes si Mélisende connaît ou reconnaît la personne, mais tu ne pousses pas la réflexion plus loin : elle demande la ceinture de ta sœur. L'espace de quelques instants, tes seuls mouvements sont les clignements de tes yeux, perdu. La ceinture et l'agent de la Confrérie s'éloignent et… les momies commencent à faire demi-tour. Tu échanges un regard surpris avec ta sœur, mais tu es principalement soulagé : elle est hors de danger. Un coup d'œil aux griffons et tu remarques qu'Ortie n'est plus seule, qu'ils se battent vaillamment pour contenir la momie.

Au final, tout n'est peut-être pas perdu.


Spoiler:
 



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyJeu 5 Juil - 19:10

Le renfort fraîchement débarqué permet de tenir les momies en respect quelques instants de plus. Mais le nombre de morts agglutinés devant eux est tel qu’il faut se rendre à l’évidence : ils vont être rapidement dépassés.
Tous s’organisent et gagnent du temps pour se réfugier à l’intérieur. Marianne rejoint progressivement le domaine avec les autres défenseurs, continuant à jouer de sa perche pour maintenir les embaumés éloignés d’elle. Elle abandonne l’objet sur les derniers mètres pour s’engouffrer dans la bâtisse ; la porte se referme juste à temps, avant que les momies ne s’écrasent dessus.

Du répit. Un peu, du moins. Marianne prend le temps de souffler un instant avant de se diriger dans la salle d’audience, où elle avait demandé qu’on regroupe les blessés dans un coin. Paysans, nobles invités, gardes, assassins, tous se mélangent pêle-mêle dans les pièces du bâtiment.
A peine la médecin s’approche-t-elle de ses futurs patients qu’une rumeur paniquée circule : les morts sont entrés ! Elle ne peut rien y faire la Voltigeuse, ils vont envahir tout le domaine. Alors elle distribue autant de pansements qu’elle peut avant de conseiller aux gens de se plaquer contre les murs. En donnant des ordres, elle veut éviter la panique et les mouvement de foule. Elle évite aussi de perdre ses moyens par ce biais, et elle repousse efficacement les vagues de torpeur confuse de son griffon qui tente de reprendre contenance. Panique ! Prudence ! Juste après l’avertissement de Iode, le griffon-momie explose une fenêtre avant de fondre sur une des sœurs Severac. Il ne loupe sa cible que grâce à l’action héroïque de son frère Melbren. Un frisson parcours le corps de la voltigeuse : pourvu que ses amis soient en sécurité ! Reja, Mayeul, Grâce et tous les autres, plongés dans cette foule terrorisée avec des défunts qui se baladent autour d’eux…
Par les dieux, que fait la Confrérie ?
Ortie déboule et percute le griffon mort avec violence. Esprit de cohésion, renfort ! Non ! Reste à l’abri. A-t-il déjà oublié son camarade qui a failli se faire avoir dehors ? Mais Nuage débarque pour aider Ortie, puis Soie, et Sirocco, et Corail, puis -
« PROTÉGEZ LES CIVILS !  ÉVACUEZ VERS LE FOND DE LA SALLE. »
La panique ambiante s’est muée en terreur horrifiée. Il y a des morts partout, Marianne se fait toute petite plaquée contre un mur. Et au plafond un combat aérien est responsable d’une pluie de plumes et de duvet. Il y a des plumes dorées dans le lot.
IODE !
Quand est-ce qu’il a suivi le groupe ? Il est bien là, avec les autres, à harceler tous ensemble le griffon mort qui semble complètement perdu. Par delà son inquiétude pour ses amis et son griffon, Marianne ressent un peu de peine pour cet ancien seigneur des cieux en train de voir ses frères s’acharner sur lui.
« Mais arrêtez bande de moineaux ! Ce griffon est déjà mort ! » Pauvre créature. Ils ne retiennent pas leurs coups les plumeux, entraînés par une Ortie survoltée. Leur fière cohésion est belle à voir, mais Marianne a de la compassion pour leur cible.

Avisant une table encore debout contre un mur, Marianne grimpe dessus pour avoir une vue d’ensemble. C’est le chaos : Mayeul défonce le crâne d’une momie, Bastien vise le griffon mort de son arbalète, Narcisse est en transe, Melsant attrape Reja plus loin… et un assassin tente de traverser la foule avec un objet à la main, qui semble attirer les morts vers lui.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300


Dernière édition par Marianne d'Orsang le Jeu 5 Juil - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyJeu 5 Juil - 19:27

Que pouvait bien faire un sculpteur dans une pareille situation ? « hé les momies, prenez la pause, je vais commencer par faire quelques croquis, puis le temps de trouver un bon bloc de marbre et on attaque le chantier, ça va être fa-bu-leux ». Étrangement, l’idée ne l’emballait pas des tonnes, vraiment. Aussi laissa-t-il faire les autres. Ceux qui maniaient les épées, ceux qui voltigeaient, ceux qui se contentaient de laisser faire leur griffon, même. Lui, tout ce qu’il avait pour se défendre en l’occurrence, c’était un gros monsieur qui ferait un parfait bouclier de viande ! Même son éloquence dont il pouvait tirer une certaine fierté ne saurait lui apporter ici…

Aussi suit-il la foule, en direction d’une salle de réception. Se fraye un chemin, gagne des places. Le but bien sûr est de se caler le plus loin possible. Il ignorait si les enrubannés souhaitaient les becter ou juste ruiner le mariage – ils leur avaient fait quoi les mariés ? Faudrait creuser la question plus tard, se dit-il – mais au moins comprenait-il que plus il y aurait de peuple entre lui et les morts-qui-marchent et mieux il se porterait. Mais… Narcisse n’est pas aussi efficace qu’il le devrait en pareille situation. Ne se contente pas de filer, mais ne parvient à s’empêcher de se retourner. De jeter des regards à la ronde. Il ne cherche rien en particulier, mais sent une espèce d’excitation frapper sa poitrine. Cette compréhension liée à son art qu’il avait pu capter lors de son escapade en une autre vie, en un autre lui.

Le Croquelune est saisit, happé par ces visages tordus par la peur. Il y trouve même une certaine sérénité. Provoquée par l’alcool et ses herbes dont il se charge toujours, sa pipe calée entre les dents. Ou bien, comme il le pense en l’instant, par l’illumination de l’inspiration. La terreur, la souffrance, l’incompréhension. Des sentiments mêlés qui dépeignent des corps comme on les représentait rarement. Une autre facette qui d’une certaine manière l’émeut. Le statuaire avait cru comprendre que c’était sa propre souffrance qui provoquait ses plus belles œuvres. Mais qu’en était-il de celle des autres ? Ces questions forcément le travaillent dans ce chaos ambiant.

Des morts tranchés ici. Des vivants attaqués par là. La jumelle de Mélusine prise pour cible par le fléau ailé. Fuite et bataille mêlées… Son esprit tente d’en emmagasiner le plus possible, calé au plus loin dans cette salle qui s’avérait ne plus pouvoir être un véritable refuge après de nouveaux fracas...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyVen 6 Juil - 10:00




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.4

La Légion des Oubliés

28 juillet 1003



Intrigue animée par Lukazu


Un cortège poussiéreux


La panique est grande, dans la salle d'Audience, alors que les momies se mélangent aux humains. Elles ont beau ne pas être toutes agressives, mieux vaut ne pas se retrouver en travers de leur chemin. Le mot est passé et l'on essaie majoritairement de les repousser plutôt qu'autre chose. Il arrive pourtant que certains aient à les immobiliser définitivement car sauver des vies passe avant dans la majorité des esprits. Il y a donc fort à faire, surtout si l'on considère l'affrontement qui se déroule majoritairement en l'air et qui inquiète autant qu'il fascine.

Le griffon momie est encerclé par ses pairs vivants et bien déterminés à l'empêcher de faire davantage de dégâts. Ses mouvements sont réduits et chaque offensive qu'il esquisse finit par être avortée. Lui ne comprend qu'une chose : ce qu'il doit atteindre lui reste inaccessible. L'agressivité monte en lui et ses tentatives se font de plus en plus brusques et audacieuses. Cependant, le cercle de défense se maintient pour l'instant. Il devient évident qu'ainsi contenu, il ne peut suivre l'appel qui résonne dans son esprit comme dans ceux de tous les morts-vivants présents : rejoindre cet objet qui les a tous attirés ici, seul phare dans cette mi-vie, mi-mort, et le suivre alors qu'il se déplace.

C'est Victorine, masquée, qui a mis la main dessus. Placée en ornement sur la ceinture de Mélisende de Séverac, c'est la pierre à l'allure ordinaire, bien que riche, qui fait changer les momies de trajectoire. Elles se désintéressent de l'ambassadrice de Sombreciel aussitôt et se mettent en marche vers l'Adepte de la Lame. Personne ne le sait encore, mais cette pierre, d'ordinaire inoffensive, est liée à Sithis et Lida, à la magie du sang. Les momies, sans but après la mort de leur 'créateur', se sont raccrochées à la première chose portant une trace de ce qui court dans leur corps sans réelle vie.

Maintenant que les agents de la Confrérie ont élucidé le mystère du cortège poussiéreux qui a envahi Automnal, il leur faut quitter les lieux, d'une manière ou d'une autre, et au plus vite. Le marquis saura les guider assurément hors de là, malgré l'entrée de la salle d'audience clairement inenvisageable avec la pierre en main.

Quant aux autres, ils assistent au flot de momies commençant à converger vers le fond de la salle, là où les assassins et Erebiens se sont dirigés dans le but de disparaître. Alors, ils s'écartent, ils tentent de se rassembler près des murs, là où c'est encore le plus sûr. C'est de là qu'ils peuvent voir les momies tourner sur elles-mêmes et revenir sur leurs pas peu après. C'est le cas de la majorité qui suit instinctivement la direction de la pierre qui se retrouve à présent à l'extérieur. Là encore, les rythmes sont différents et certains groupes de momies se retrouvent à se mêler aux vivants, à longer le mur ou bloquées par des obstacles. Il va falloir aider à faciliter leur départ.




Quatrième Tour

Consignes



IRL : du jeudi 06 juillet au vendredi 13 juillet (18h, heure française).
IRP : le 28 juillet 1003, soirée.

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable (Aubrée, Bastien, Grâce, Hermine, Marianne, Mayeul, Melbren, Melsant, Narcisse, Rejwaïde, Sifaï, Victorine et Zacharie (Bertin)). Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons pour vous intégrer au groupe !

• L'action se déroule aux frontières avec Erebor, au bas des montagnes qui abritent, en hauteur, les vallées funéraires erebiennes où sont entreposés les morts du royaume (carte). D'un côté sur la baronnie de Gabin de la Volte (Val-Serein), de l'autre sur le marquisat de Melsant de Séverac (Automnal). L'action est spécifiquement située sur les domaines des deux nobles et dans les deux bourgs qui leur sont attenants.

• Les groupes se séparent à nouveau :
Les Confrébiens continuent leur mission et vont être guidés hors de la demeure. Ils auront accès aux jardins et à tout ce qui trouve dans l'enceinte du domaine. Le reste du trajet jusqu'au bourg ne leur est pas encore accessible. Pour rappel : ils sont accompagnés d'un Voltigeur d'escorte, de Sigrid et d'un assassin outreparleur, tous PNJ. Les autres Voltigeurs PNJ s'en sont retournés patrouiller dans le ciel. Vous êtes libres de les utiliser avec cohérence et, pour tout doute, un petit MP à la Fatalité. Note : Melsant se joint momentanément à eux.
Les autres sont limités dans leurs mouvements par la présence des momies, même si celles-ci ont en tête de suivre la pierre qui se trouve entre les mains de Victorine. Ils sont donc pour l'instant cantonnés à la salle d'audience (à moins d'une notification contraire). Pour rappel, plusieurs personnages joués sur Arven se trouvent en tant que PNJ à ces festivités (plus trop festives) : il vous faut l'autorisation de leur joueur si vous en venez à souhaiter les inclure dans vos posts.

• Le tour couvre :
Pour les assassins et les Erebiens : leur rassemblement, l'échange avec Melsant qui va les aider à sortir de là et va faciliter leur départ du domaine, la traversée jusqu'à l'orée du domaine. Pensez qu'une fois à l'extérieur, ça ressemble à une sortie de boulot sur le Périphérique : c'est un peu encombré. :geu:
Pour les autres : le rapatriement vers le fond de la salle puis sur les côté, les momies qui continuent d'avancer, leur changement 'soudain' (on s'entend hein) de direction alors qu'elles suivent la pierre d'instinct, malgré les murs qui les séparent d'elles, le fait de faciliter le départ de celles qui se retrouvent bloquées ou qui galèrent. Vos personnages sont libres d'aider sur ce dernier point, de rassembler les blessés, d'aider des gens éventuellement en danger, de s'écrouler contre un mur pour ne plus en bouger, bref, à vous de décider. :sisi:

• Limitations :
Pour les Confrébiens : une fois dehors, vos personnages ne pourront pas encore emprunter les griffons d'escorte au vu de la foule de momies qui grouille à l'intérieur comme à l'extérieur. Vous dépendez donc de l'aide de Melsant pour quitter le domaine autrement qu'à pied ; merci de patienter le temps que la joueuse ait pu mettre tout ça en place dans son post. :oui:
Pour les autres : vos personnages doivent rester dans la salle d'audience, comme dit plus haut, à moins d'avoir reçu un petit MP de la Fatalité qui précise le contraire.  
Le griffon momie est pour l'instant maîtrisé grâce aux griffons de vos personnages. Il rejoindra plus tard le cortège de morts-vivants, mais sa condition physique et sa capacité à voler le rendent bien plus redoutable et efficace que les momies au sol. Il ne peut donc pas être relâché durant ce tour pour laisser une chance à nos assassins. Courage à nos plumeux en attendant. :argh: Voltigeurs, vous êtes cependant libres de déplacer l'étrange affrontement dans le hall ou dehors tant que le griffon momie ne se fait pas la malle !

• Infos sur les momies :
– Comportement : Il dépend principalement de qui elles étaient avant leur mort et de ce qu'elles pouvaient faire. Certaines se montreront légèrement agressives à l'état normal, d'autres pas du tout. Par exemple, une ancienne courtisane adoptera une attitude bien moins agressive si elle est attaquée ou bousculée qu'un ancien guerrier ou un ancien mercenaire. Autre exemple : un coureur des sables (garde messager des tribus erebiennes) avancera plus vite que la moyenne. Vous êtes donc libres de décider quels types de momies vos personnages vont trouver sur leur route. De plus, elles semblent errer sans but et n'ont pas d'intelligence propre : si elles se retrouvent face à un obstacle, elles ne chercheront pas à le contourner ou n'auront aucun geste pour s'en défaire. C'est principalement le hasard qui leur permettra de reprendre leur route. Enfin, Il est possible de blesser une momie, mais elle ne ressentira aucune douleur et cela ne l'empêchera pas de continuer à avancer – à moins d'être réduite à l'état de tronc, bon. Attention : elle peuvent prendre feu, mais leur 'chair' ne sera pas détruite : elles resteront simplement en feu et continueront d'avancer.
– Bonus : La vallée funéraire qui vu renaître ses morts était la vallée des Reines. Vous pourrez donc tomber nez-à-nez avec des momies aux parures plus ou moins riches, des attirails plus ou moins sophistiqués. La diversité dans le type de momies est toujours valable, comme expliqué au-dessus ; sachez juste que le gratin momifié erebien pourrait venir vous faire un coucou, si vous le souhaitez. :keu:

• Vous êtes en Sombreciel : La nuit est tombée, l'air est frais.

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre chacune de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon il faudra aller payer le surplus en boutique. :argh: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Bien sûr, si doutes et interrogations il y a, direction le QG du sujet. :hug:


Bonne chance, valeureux dragonnets ! :angel:






♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptySam 7 Juil - 5:23

C’était donc un bijou qui attirait les momies jusqu’en Sombreciel. La cadette avait suivi la manœuvre de l’assassine, non loin derrière, avec une fascination à peine dissimulée sur son minois. De ce qu’elle voyait, de ce qu’elle pouvait connaître de l’art erebien et de ses légendes, la ceinture d’apparat de la noble femme ne ressemblait que bien peu à ce qui se faisait au sein des dunes dorées. Pourquoi ce bijou, précisément? Pourquoi cette femme le possédait-elle? Si son questionnement était profond et sans réponse, Sifaï ne put interroger sa cousine pour en savoir plus. Déjà, l’agente de la Confrérie Noire s’était éloignée, un groupe de mort-vivants à sa suite totalement désintéressés de la Séverac. Comme par magie. La Voltigeuse en devenir réprima un frisson alors que le petit Simoun étalait son anxiété à son esprit. Du bout des yeux, elle percevait le griffon momifié cerclé de ses semblables. Le frêle Simoun était du nombre, malgré sa peur, et la cadette se sentit fière, profondément, de son compagnon ailé.

Ici et là, les invités se dressaient sur leur chemin alors que tous cherchaient à fuir les morts-vivants beaucoup trop nombreux pour l’espace. Sifaï guettait les arrières, détournant régulièrement le visage pour s’assurer une certaine distance entre les morts et le groupuscule. Distance de plus en plus maigre, elle le voyait bien, mais ses cris et ses encouragements scandés ne semblaient pas libérer l’espace aux devants. Ils revenaient sur leurs pas en quelques enjambées laborieuses et la cadette perçut bientôt la main desséchée au sol, exactement là où la petite assassine l’avait tranchée.

- Si tu es désolée, rapporte aux Khamsin! Vallée des Reines.

Explication toute simple alors qu’elle plantait la main momifiée précédemment coupée entre les pattes de la jeune femme masquée. Les bagues qui l’ornaient avaient quelque chose de grotesque, désormais. Très certainement qu’elle avait mieux à faire en ce moment que de se soucier d’un bout de momie, la jeune assassine. Sa vie était menacée, comme celle de plusieurs autres. Sifaï avait plissé les yeux, néanmoins, en expédiant son conseil fortement teinté de fierté erebienne. Quel meilleur moyen pour prouver sa désolation que de réparer son erreur en ramenant le bras perdu de l’une de ces âmes des dunes? L’affaire ne dura qu’une seconde, tout au plus, que déjà Sifaï avait porté son attention ailleurs. Un éclat doré, au sol, entre deux convives effrayés. Un éclat doré orné d’un scorpion d’obsidienne - onyx, en réalité, mais la différence était trop subtile pour la gamine des sables. Elle se permit un regard derrière, anxieuse de voir une menace juste derrière son épaule, et le ventre tordu par le risque qu’elle s’apprêtait à prendre. Elle n’appréciait pas les risques inutiles, Sifaï, tout comme elle méprisait - et jalousait très certainement - ceux qui se mettaient en danger par simple caprice de se sentir vivant. Ainsi, lorsqu’elle plongea au sol pour agripper l’ornement, la jeune femme pesta entre ses lèvres une lignée d’injures contre elle-même. Risquer sa vie pour un bracelet.

Un bracelet erebien.
Un bracelet qui n’avait rien à faire en terre cielsombroise.

Elle le ramènerait à la Garde Thaumaturge, au même titre que cette horde de deux fois nés. Une foulée, un nobliau bousculé et un genou malmené plus loin, Sifaï pressait les arrières de l’Aubrée masquée, le bracelet logé à sa ceinture de cuir.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 TitreSifai1
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 RandomDescartes
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyDim 8 Juil - 19:39

Sombreciel • Noblesse



Zacharie

de Sombrétoile



Livre III, Chapitre 4

Présentation



Il n’a pas tout compris ce qui vient de se passer. Le chaos de ses pensées fait écho à celui, tout aussi désorganisé, des corps qui se sont rassemblés dans la pièce, des corps qui fuient, des corps qui se défendent, qui attaquent. Vivants ou morts. La peur a grimpé en lui, insidieuse, et a tout embrouillé. Quelle honte pour lui qui, d’ordinaire, compte sur une logique implacable pour se sortir de toutes les situations… Mais les dernières minutes ne sont qu’un fouillis d’images, de sons, de sensations qui le dépassent. Il a bien tenté d’aider, de garder son sang-froid, mais il doit se rendre à l’évidence qu’il n’est pas du même bois que ces voltigeurs qui se font organisés dès les premiers signes pour défendre tout le monde. Ou même que Melbren qu’il a bien vu du coin de l’œil protéger sa sœur. Quelle expérience étrange !

Mais à présent, les momies s’éloignent. Enfin. Il ignore exactement comme il est arrivé le long du mur, mais il observe cet exode progressif en tentant de contrôler ses légers tremblements. Des momies, son regard passe vers les vivants, cette foule assemblée par un concours de circonstances pour le moins lugubre, ce mélange hétéroclite de gens qui n’ont qu’une chose en tête : survivre. Un combat de tout instant semble-t-il, surtout lorsque l’écho du combat se déroulant tout juste sous le plafond entre les griffons résonne dans sa tête. Jamais encore il n’avait vécu pareils événements. Ils resteront assurément gravés dans sa mémoire.

Il aurait soupiré, croyant la situation réglée. Il avait tant espéré que ce soit le cas ! Mais alors que tout le monde s’occupe des blessés, ou des morts-vivants qui quittent, Zacharie aperçoit à quelques mètres de lui quelques momies dont les pieds s’empêtrent dans ce qui avait dû être le début d’une barricade improvisée. Des chaises avaient été étendues au sol, empilées par endroit, et abandonnées là dès que la construction avait échoué à la tâche qu’on lui avait prêtée. Mais à présent, les pieds empêtrés dans les dossiers et les barreaux des chaises, les momies n’arrivaient plus à avancer. L’une d’entre elle réussit certes à se dépêtrer, mais l’amoncellement de chaises à l’équilibre déjà précaire s’effondre soudain, repoussant vers le mur ses compatriotes à l’humeur de moins en moins calme.

La momie libérée traine avec elle la chaise emportée dans sa course, s’en débarrasse avec quelques mouvements maladroits et poursuit sa route. Les autres cependant ne semblent plus trouver d’issue au milieu de ces chaises affalées qui viennent de les attaquer dans leur chute inattendue. Si l’état des chaises auxquelles les momies s’en prennent ne préoccupe pas Zacharie, celui des humains qui entourent la scène et qui seront certainement les prochaines victimes de l’irritation grandissante des morts-vivants, lui, est inquiétant. Il inspire un grand coup et, soudain, sent ses jambes le porter vers la scène avec une énergie qu’il ne croyait pas posséder.

- Aidez-moi à ouvrir un passage ! Vite, avant qu’elles ne se mettent vraiment en colère !

Malgré la peur qui lui tiraille les entrailles, il se met à dépêtrer le mobilier pour le déplacer, pièce par pièce. Qu’on l’aide ou non, il s’y attellera jusqu’à ce que les momies aient enfin une sortie qui leur permette de rejoindre la porte et l’objet qui les obnubile tant. Il fera fit des contacts de ces mains bandées qu’il doit maintes fois repousser, desquelles il doit même se déprendre. « Madame, ou monsieur, je vous serai gré de me laisser vous aider à rejoindre l’objet de votre convoitise… » Parce que parler est rassurant. Cela donne une impression de normalité à ces mots qui ne devraient pas bouger.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 EmptyLun 9 Juil - 17:22

Evidemment que j’ai peur, surtout quand je la vois continuer comme elle le fait. Et pourtant, je ne peux pas m’empêcher de me sentir fier comme jamais quand je vois Ortie insister inlassablement et quand les autres griffons entrent dans la danse. Cette union a quelque chose de galvanisant, qui me réchauffe le cœur alors que je continue tant bien que mal, appuyé par Mayeul, de distraire aussi le griffon momie, à défaut de vraiment pouvoir le blesser. Juste pour leur faire gagner le temps nécessaire pour qu’il soit encerclé, incapable de sortir de là.

J’ai un regard vers les autres Voltigeurs, rassuré de leur présence, de leur réactivité alors que, brusquement, le mouvement des momies semble changer, sans que je n’arrive vraiment à saisir pourquoi. Je fronce les sourcils, interloqué, alors que rien ne déconcentre les griffons de leur objectif et, alors que les momies continuent de se déplacer, sans sembler se soucier d’où elles marchent ou sur qui, je plisse des yeux, cherchant Melbren du regard, comme pour m’assurer qu’il va bien lui aussi. Sauf que, bien entendu, je n’arrive pas à le distinguer dans la foule mais j’arrive à comprendre le semblant de direction qu’elles prennent. En direction de la femme masquée donc. Bien, parfait. Il y a comme un truc qui m’échappe mais le plus important est là, les momies ne sont pas agressives et suivent le mouvement. Pour le reste, nous verrons plus tard.

Alors, je remarque que certaines d’entre elles semblent coincées, que ce soit par des invités ou par des meubles qui entravent leur avancée. Sans réfléchir, je commence à pousser le mobilier encombrant, essayant de ne pas toucher aux momies, même si certains de leurs bijoux pourraient donner quelques envies, on ne va pas se mentir. Je sens la tension d’Ortie, toujours concentrée sur cette cible qu’elle canalise avec ses pairs et j’inspire longuement, attrapant de justesse une fillette tétanisée par la masse qui se regroupe autour d’elle. « File par là-bas toi… » Et je l’envoie se cacher dans la direction opposée, lui indiquant les murs à longer tandis que, non loin de moi, un homme se met aussi à déplacer le mobilier. Il va même jusqu’à dépêtrer les momies coincées et je ne peux pas retenir la grimace de dégoût qui me vient naturellement. Je préfère me concentrer sur les meubles qui ne sont pas infestés par les morts et je continue de les pousser vivement, utilisant mes pieds et mes mains sans me soucier de préserver les dits meubles, de libérer des invités coincés entre une chaise et une momie et j’en passe. Je laisse tout de même filer un rire nerveux quand je l’entends parler à une des momies et je lève un regard dans sa direction. « Vous pensez réellement qu’elle va vous répondre ? » En vérité, j’aimerais autant ne pas être là pour le voir si cela devait vraiment arriver. J’ai un regard à droite, puis à gauche, avant de reprendre mon… travail. Non, personne ne devrait être payé pour ce genre d’activité. Je finis alors par souffler, plus pour moi-même qu’autre chose. « Ce n’est vraiment pas comme ça que j’espérais finir ce mariage. » Et j’ai un soupir, sans pour autant cesser de m’activer.

Spoiler:
 


Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 TitreBastien2
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 OdBXI5EV_o
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 PlumeSerreServir
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 ArtGuerrePrismeLunaire
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 RandomJupons
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel   Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.4 • Un cortège poussiéreux ▬ Sombreciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: