AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -52%
-52% sur la machine à pain Moulinex PAIN ...
Voir le deal
76.99 €

Partagez
 

 De l'allégresse d'une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyMer 27 Juin - 11:56


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Narcisse de Croquelune & Alméïde de Sombreflamme

De l'allégresse d'une rencontre

Quelques pas de danse



• Date : 6 février 1003
• Météo (optionnel) : Froid mais ensoleillé
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Alméïde et Castiel se sont unis et c'est l'heure des festivités au palais ducal d'Euphoria. La nouvelle dame de Sombreciel fait la rencontre de nombreux nobles du duché, notamment d'un marquis qui vient se présenter à elle.
• Recensement :
Code:
• [b]6 février 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3894-de-l-allegresse-d-une-rencontre]De l'allégresse d'une rencontre[/url] - [i]Narcisse de Croquelune & Alméïde de Sombreflamme[/i]
Alméïde et Castiel se sont unis et c'est l'heure des festivités au palais ducal d'Euphoria. La nouvelle dame de Sombreciel fait la rencontre de nombreux nobles du duché, notamment d'un marquis qui vient se présenter à elle.



dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyMer 27 Juin - 11:58

Une joie indescriptible.
C'est tout ce qu'elle ressent depuis plusieurs heures, au coeur du palais d'Euphoria où la musique emplit les lieux et où les invités se rassemblent pour fêter l'union de leur duc et de sa seconde épouse. Alméïde rayonne, son visage entier semble illuminé par le bonheur qui l'enveloppe. L'appréhension passée, la cérémonie derrière eux, il ne lui reste plus qu'à profiter des festivités au bras de son époux ; ils l'ont tant attendu, ce moment où leurs vies seraient enfin liées. Elle admire son bracelet d'or, brillant à son poignet, témoin de cet amour qui n'a fait que grandir et tout envahir, jusqu'à parfois la submerger, depuis des mois et des mois. Une année à patienter, une année à se languir de celui qu'elle aime sans pouvoir dépasser les barrières érigées par son premier mariage. Tant d'épreuves, également, qui ont su les rapprocher alors que pratiquement chaque jour, leurs pensées se mêlaient à travers leurs médaillons, malgré la distance, malgré l'absence. Toute cette attente qui, enfin, culmine en ce jour de fête.

Les deux époux sont parvenus à s'absenter quelques instants – quelques minutes, peut-être bien un peu plus, avant de retrouver la salle où sont réunis les invités. Elle ne voit pas le temps passer en sa compagnie, elle rit à ses côtés et danse, elle goûte aux mets locaux et fait la rencontre de tant de personnes qui lui sont encore inconnues, désireuses de la féliciter et de lui souhaiter une union harmonieuse, sous la bénédiction de Mirta. Sa chevelure est encore recouverte de son voile fin, mais son visage à découvert se pare parfois de rougeurs quand une parole un peu plus osée lui est adressée ou que Castiel lui murmure quelques mots doux à l'oreille. Elle parvient à chasser de ses pensées l'absence des siens, de son frère retenu par ses devoirs, de Sitara portée disparue, de sa soeur aux idéaux opposés aux siens. Elle oublie tout cela, elle profite pleinement et tournoie sur la piste de danse avec l'un ou l'autre des invités, quand son époux se décide enfin à la laisser s'éloigner quelques minutes. Lui-même est très sollicité, il la présente à ses sujets, à ses connaissances, il discute avec enthousiasme. Alméïde peine également à relâcher sa main, à ne pas céder à la tentation de s'emparer de ses lèvres malgré les regards tournés vers eux. Tels deux jeunes amants, ils cherchent le contact de l'autre, échangeant des regards emplis d'affection.

Castiel est sur la piste de danse et la nouvelle dame de Sombreciel est bien entourée, près d'un buffet, alors qu'un homme lui sert généreusement un verre de vin. L'orchestre joue une mélodie enjouée, ceux qui l'entourent échangent des paroles enthousiastes en profitant des mets qui leurs sont proposés. Alméïde lève alors les yeux sur la silhouette d'un homme qui s'approche et s'écarte quelque peu, pensant qu'il cherche à avoir accès au buffet. Son sourire ne la quitte plus, elle incline doucement la tête, timidement, sans oser engager la conversation. Elle ne croit pas l'avoir déjà rencontré, mais les visages et les noms tourbillonnent dans son esprit depuis le début des festivités. Elle ne sait plus où donner de la tête.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyMer 1 Aoû - 3:29

La soirée battait son plein, et forcément concernant les festivités entourant un mariage cielsombrois, qui plus est celui du duc, le vin coulait et les langues se déliaient. Sauf peut-être pour Narcisse qui, bien que de bonne humeur, n’avait pas encore trop abusé des bonnes choses, mis à part une rencontre et une danse avec la délicieuse Agathe. C’était souvent le problème du marquis : s’il aimait à croiser du monde, il n’était pas du genre à apprécier s’y mêler réellement. Particulièrement solitaire depuis le décès de son épouse, il aimait à observer, tel un chat paisiblement installé sur son promontoire tout en accordant une attention oscillant entre vive curiosité et désintérêt le plus total les mouvements d’un troupeau. Un instant, il pouvait tout détailler du regard, se gorgeant de tout ce qu’il pouvait capter, pour celui d’après pousser un soupir blasé d’ennui.

C’était dans cette seconde situation que Narcisse se trouvait actuellement. Pas particulièrement l’envie de trinquer et d’échanger des banalités. Oui, elle était belle la mariée. Oui, la fête était réussie. C’est bon, évitons ce blabla insipide, quitte à se tourner franchement les pouces en attendant de trouver une petite perle, une chose qui attirerait à nouveau son attention, le distrairait et lui rendrait goût à la fête. Cela pouvait être tout et rien. Un éclat de voix, quelques pas de danse ratés, ou même un visage radieux comme celui qu’il venait de percevoir. Toutes les femmes sont belles ! Et le sont plus encore le jour de leurs noces. De quoi arracher un sourire au Croquelune, penchant légèrement la tête sur le côté, ses émeraudes désormais fixées sur la femme mise à l’honneur en ce jour, entourée de quelques nobles auprès du buffet.

Un instant de réflexion. Et puis oui, pourquoi pas. Il faudrait bien qu’il se mette à l’esprit qu’il n’était plus un petit baron, mais désormais marquis, et qu’il serait particulièrement inconvenant qu’il n’aille pas présenter ses félicitations personnellement à la mariée. S’approche donc, ses pas teintés de son habituelle nonchalance, presque l’air de rien, comme si le buffet en lui-même avait été sa destination. Leurs regards se croisent un instant, et elle de saluer timidement. Un court moment avant de prendre la parole, il se posa une question qui aurait dû le frapper plus tôt : était-elle à l’aise avec cette situation ? Oh, pas d’épouser Castiel, le couple semblant se porter un amour réel et sincère. Mais Erebienne au sein d’une assemblée cielsombroise, cela en aurait mis plus d’une un peu à cran. Heureusement pour elle, Narcisse se moque complètement de ce genre de « détails ». Le sourire est rendu. Et en place d’une inclinaison du chef, c'est son buste qui se penche profondément.
- Votre grâce, mes salutations. Narcisse, marquis de Croquelune et baron de Porte-Brume. J’imagine qu’à trop de reprises déjà vous avez dû vous entendre décrire à quel point vous êtes radieuse, mais je me dois d’admettre qu’en effet, le bonheur vous va à ravir !
Voilà pour la partie protocolaire, qui bien que sincère devait être bien ennuyeuse. Le marquis se redresse, toujours souriant, réprimant le réflexe de lisser sa chevelure, ce qui serait là bien superflu compte-tenu qu’elle était déjà tenue en respect d’un catogan. Tout aussi réprimée, l’envie d’enchaîner sur du moins attendu. C’est qu’il aimerait bien voir un peu de quoi elle était faite, la nouvelle épouse de son duc. Mais il attend. Quelques opportunités en tête… des questions, des propositions, qui permettraient de voir un peu plus qui elle était, à ses réactions. Mais en l’instant, il la laisse d’ores et déjà répondre, et à la manière dont elle réagirait, le Croquelune verrait bien dans quelle direction il ferait aller cette première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyJeu 16 Aoû - 13:51

L'homme ne continue pas son chemin jusqu'au buffet, comme elle l'avait songé Il s'arrête au contraire à sa hauteur et se fend d'une révérence qui la surprend un instant. Elle devrait pourtant commencer à avoir l'habitude, puisque nombreux sont ceux qui l'approchent en ce jour de fête pour connaître la nouvelle dame de Sombreciel. Elle voit bien, dans le regard de beaucoup, ce scepticisme devant une Erebienne installée sur leurs terres. Quand certains approuvent avec un enthousiasme peu contenu cette histoire d'amour digne d'un roman, d'autres attendent de voir ce qu'une femme du duché voisin peut bien apporter à leurs terres chéries, et c'est bien normal. Alméïde ne s'attendait pas à moins de leur part. Après tout, elle arrive un an après Madeleine, qui a été élevée en ce sens, qui fait une duchesse exemplaire et qui a déjà l'amour de son peuple – plus encore depuis qu'elle est la mère de l'héritière du trône de Sombreciel. L'Erebienne, elle, doit encore faire ses preuves.

« Votre grâce, mes salutations. Narcisse, marquis de Croquelune et baron de Porte-Brume. J’imagine qu’à trop de reprises déjà vous avez dû vous entendre décrire à quel point vous êtes radieuse, mais je me dois d’admettre qu’en effet, le bonheur vous va à ravir ! » Son teint prend quelques couleurs, mais elle esquisse un sourire sincère, teinté de timidité. « Vous êtes bien aimable messire. » répond-elle, d'un ton doux. Dans son esprit, les noms défilent, elle fouille sa mémoire pour y retrouver le peu qu'elle a appris sur les terres de l'Esprit ; elle avait demandé à Yvain quelques documents pour se préparer à son arrivée. Heureusement, les marquisats sont peu nombreux et celui-ci lui revient très rapidement. « L'on m'a conté beaucoup de belles choses sur le marquisat de Croquelune. J'ose espérer que la trêve continuera et que vous pourrez à nouveau jouir de ces terres sans crainte. » Le sujet est sensible, mais ses paroles sont franches. Elle imagine combien ça a dû être difficile pour les détenteurs de terres cielsombroises qui se sont vu ravir leurs domaines du jour au lendemain. Après tout, Séverac était dans la même situation.

Elle ne désire pourtant pas raviver de mauvais souvenirs, alors elle enchaîne sur quelques mots plus légers. « La fête est-elle à votre goût ? » Un petit sourire, puis elle boit une gorgée de son vin – est-ce elle qui n'a pas l'habitude ou est-il plus fort que ceux qu'elle boit d'ordinaire ? Elle oublie parfois combien les Cielsombrois sont friands de tout ce qui peut alléger l'esprit et faire tourner la tête, peut-être même un peu trop. Pour le moment, au moins, elle a encore les idées relativement claires, malgré l'euphorie qui l'anime depuis plusieurs heures.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyMar 23 Oct - 23:07

Il se voile un moment d’ombre et de trouble. Juste un bref instant, un claquement de doigt. La guerre avait frappé durement son désormais marquisat, en frontière de Lagrance. Des dégâts modérés, certes, et dont la reconstruction avançait bon train depuis un moment déjà, mais surtout la perte de son frère et du père de son meilleur ami. C’est fou comme il l’aurait déjà presque oublié, et ce fut sans doute cela qui marqua le plus son humeur en l’instant. La perte de son épouse ne l’avait jamais laissé, Narcisse n’avait jamais cessé de penser à elle, régulièrement, sa lente descente aux enfers faisant partie intégrante de son quotidien. Et même s’il arrivait bien souvent à arborer son masque d’insouciance – pas trop à se forcer là-dessus cependant, la nonchalance bien ancrée en son être – impossible de mettre de côté bien longtemps le souvenir de sa bien-aimée. Par contre, sa famille… l’auto-flagellation quant au manque d’émotions suite à la perte de son aîné avait déjà eu lieu, mais ne manquait pas de le frapper à nouveau, lorsqu’il venait à réaliser une fois de plus avec quelle rapidité il avait rangé son frère dans un vieux placard tout au fond de ses pensées.

Son sourire revint néanmoins, aidé par la mariée qui enchaînait sur un autre sujet plus léger. Narcisse opina doucement, portant ses émeraudes sur sa désormais duchesse.
- La soirée est parfaite ! Dès lors, comment pourrait-elle n'être à mon goût ? Ne vous en faites pas, tout est très bien, voyez comme tous prennent du bon temps !
Un sourire aimable, bien qu'il s'agissait là d'une réponse de convenance. Juste le temps de replacer un peu ses pensées, de sortir de cet espèce de marasme dans lequel il s'était plongé. Le marquis passe sa main dans sa barbe, la lissant au passage, avant de se saisir à son tour d'un coupe de vin. De quoi se vider un peu l'esprit… ou du moins chasser quelques soucis comme des poussières balayées par le balais de l'ivresse. La coupe fut vidée d'une lente mais sûre descente, avant qu'il ne ponctue l'action d'un petit soupir d'aise. Et d'aise, il en avait de fait par assez récupéré que pour en revenir au sujet précédent.
- En effet, Croquelune est connue pour la beauté de ses jardins notamment. Et si le castel a compté quelques dégâts suite à la guerre qui sont en bonne voie de réparation, les Lagrans ont au moins eu la décence de ne pas s'attaquer à la flore. Cela au moins, ils l'ont respecté… Enfin, si l'occasion vous en est donnée, sachez que votre époux et vous-même seront toujours les bienvenus si le cœur vous disait de venir visiter mes terres. J'imagine que cette proposition doit vous revenir souvent, autant par hypocrisie que par intérêt… enfin, je médis là par trop… hum… Soit. Après ce petit égarement, il m'est sans doute plus compliqué de vous dire que ma proposition est quant à elle sincère et désintéressée, même si c'est le cas. Oserais-je dès lors, pour me sortir de ce petit pétrin, vous proposer une danse en guise de diversion ?
Paraissant amusé, affichant un grand sourire, Narcisse se contenta de hausser un sourcil au terme de sa proposition, quelque peu intrigué de voir la manière dont elle pourrait bien réagir tant à sa réponse qu'à la proposition qui s'en était suivie.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyJeu 3 Jan - 17:20

« La soirée est parfaite ! Dès lors, comment pourrait-elle n'être à mon goût ? Ne vous en faites pas, tout est très bien, voyez comme tous prennent du bon temps ! » Le sourire timide de la désormais Dame de Sombreciel s'élargit et ses traits semblent se détendre. Son regard papillonne un instant sur la salle, sur la myriade de lumières, sur l'orchestre clinquant, sur les nombreux invités qui évoluent dans la salle. Et sur son époux, dont le sourire étincelle. « Vous m'en voyez ravie. » répond-elle franchement, se retournant promptement vers le marquis. En dehors de l'absence de sa famille, elle n'aurait pu rêver meilleures festivités. Quand elle était plus jeune, elle imaginait évidemment que quand viendrait le jour de son mariage, les célébrations auraient lieu à Vivedune, dans les plus pures traditions erebiennes. Mais elle est heureuse, elle est unie à l'homme qu'elle aime et tous paraissent réellement s'amuser.

Elle fait pourtant preuve de maladresse en mentionnant les terres de son invité, reprises il y a si peu de temps par Sombreciel. C'était indélicat de sa part mais la réponse du marquis la surprend. Ses quelques hésitations font naître quelques faibles sourires sur ses lèvres. Tout comme sa proposition. Ses propositions, plutôt. « Oserais-je dès lors, pour me sortir de ce petit pétrin, vous proposer une danse en guise de diversion ? » Un rire léger s'échappe de ses lèvres alors qu'elle acquiesce d'un geste délicat. « Il n'y a nul pétrin dont vous deviez vous sortir, je vous assure. Je serais enchantée de visiter vos terres et je suis certaine que mon époux également – je lui en toucherai un mot lorsque l'occasion se présentera. » Un petit sourire, emprunt de sincérité, puis elle ajoute d'un ton plus espiègle. « En attendant, je serais honorée de danser en votre compagnie. » Timidement, sa main se pose sur la sienne et tous les deux s'avancent pour mieux se mêler aux danseurs. Alméïde fait face à l'homme et débute quelques pas, tout d'abord incertains, puis plus assurés. Elle a toujours aimé la musique et la danse ; protégée d'Aïda, elle trouve rapidement ses aises sur la piste.

« J'ai cru comprendre que vous étiez artiste, en plus de marquis. Trouvez-vous encore le temps de vous adonner à votre art, messire ? » demande-t-elle, tournoyant à son bras au son du grand orchestre. L'intérêt pour ce pan de la vie de cet homme est réel ; elle a longtemps elle-même pratiqué le dessin en plus de ses devoirs de princesse et c'était un loisir qu'elle aimait beaucoup pratiquer.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre EmptyDim 3 Mar - 15:38

Sans réponse depuis plus d'un mois, RP corbeillé.
Envoyez un MP sous Géralt pour le sortir des archives. :oui:


♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: De l'allégresse d'une rencontre   De l'allégresse d'une rencontre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'allégresse d'une rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: