AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 Compact (via ODR ...
241.99 € 369.69 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyMar 2 Fév - 22:52




Livre I, Chapitre 2 • Le Carnaval des Miracles
la Rose Écarlate

Ce soir, on danse • L'after

Mission #1



• Date : dans la nuit du 31 janvier au 1er février 1001
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Les stupéfiantes provocations du Maréchal de Flammes ont obscurci l'avenir du traité de paix millénaire entre Ibélène et Faërie. Dans l'ombre, la Rose Écarlate se rassemble pour enquêter...

Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyMar 2 Fév - 23:34


Le Fou

La Rose Noire





Suspicion.

Tes nerfs se tendent. Tes muscles se crispent. Là, dans la vaste salle, les paroles portent et résonnent, et dans le secret de ton âme, une conscience s’éveille, curieuse et pensive. Rhéa voit par tes yeux, entend par tes oreilles, et ses pensées se mêlent aux tiennes dans une intime conviction. « Cela n'est pas naturel » Par devers-toi, tu acquiesces, grave et solennel. Ce n’est pas naturel en effet. Tu ne connais pas intimement le Maréchal de Flammes, mais pour occuper ce poste il doit être sage et réfléchi. Ce n’est pas l’impression qu’il te donne ce soir, et le fait que Rhéa doute ne fait que renforcer ta suspicion.

Tu n’es pas étonné lorsque la magie de la Rose te porte l’appel de ton Roi à la nuit tombée. Un souffle, une pensée, et voilà que Rhéa se glisse dans tes veines, épousant tes pensées et le moindre de tes gestes. A ta main, Vespéral se manifeste, et tu le glisses dans ton dos pour le caler entre tes épaules. « Te voilà ! Je m’ennuyais de toi. » Fantasme, ta dragonne. Exubérante et imprévisible, elle a la faculté d’allumer la folie dans ton sang, et c’est d’un pas tout guilleret que tu rejoins les autres auxiliaires de la Rose qui se sont assemblés dans la salle désertée.

Les discussions sont brèves : les Rois décident et vous obéissez. Les Reines rejoignent leurs montures à l’extérieur, emmenant leur Cavalier et leur Pion : les Blancs vers Chimène, les Noirs vers Augustus et Catarine. Vous, les deux Fous et les deux Tours, vous restez auprès de vos Rois, et vous fouillez la salle. Elle est grande et vaste, les invités étaient tellement nombreux. Toi, petit Fou fantasque et malicieux, tu esquisses quelques pas de danse là où les ménestrels se tenaient, étendant les bras et faisant volter élégamment les pans de ta tenue. Tu aimes la splendeur, tu l’as toujours aimée, et Rhéa savoure les échos désolés de la fête qui s’attardent.

Un éclat attire ton regard. Une pile de vaisselle attend sur les longues tables du buffet : et si quelqu’un avait trafiqué la boisson ? D’entrechat en arabesque, te voilà devant les bouteilles entamées que tu renifles avec un nez expert.

« Mon Roi, croyez-vous que l'homme ait pu être... drogué ? »

Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyMer 3 Fév - 4:27


Le Roi

La Rose Noire





Quel gâchis.

Une image de table renversée, de vin gaspillé, répandu sur le sol, s'impose à son esprit – l'interprétation, bien simple et pourtant bien vraie, de Vif-Argent, en réaction à sa pensée. Quel gâchis que cette soirée, que cet anniversaire. Tout cela par la faute de quelques innocents serpents et des mots enflammés d'un Maréchal doté des mêmes pouvoirs. L'appel a été fait sans aucune hésitation et il n'a suffit que de le vouloir, de le penser, pour qu'Hypérion prenne le contrôle de sa main, y glisse la lourde Claymore et guide ses pas jusqu'au palais impérial d'Alfaë. Bien heureusement, les discussions ont été brèves, et il suffit de quelques minutes pour que son homologue Blanc et lui-même répartissent les troupes.

Il monte sur l'estrade où s'est juchée précédemment Chimène de Faërie, dominant l'assemblée désormais absente et invisible, la couvant d'un regard scrutateur. Celui-ci se pose sur chaque point qui lui semble stratégique et retourne bien vite à son Fou, dont la suggestion n'est pas anodine. « Drogué ? Pourquoi pas ? Après tout, cet homme n'a certainement pas le nez cielsombrois qui lui permette de distinguer un ajout discret et malicieux à un vin, aussi aigre puisse-t-il devenir par la suite. » Rhéa, à laquelle il s'adresse indirectement en parlant au Fou Noir, sait bien de quoi il parle. Son index vient tapoter son masque, à l'endroit où le nez se cache, et un sourire invisible vient décorer son visage, avant qu'il fasse volte-face pour inspecter l'estrade et plus particulièrement le trône impérial. Avant de monter dessus, tout simplement, son noir costume le faisant statue d'ébène.
La vue y est belle. Belle et nette. Une ligne claire d'attaque. « Manipulé, ou contrôlé, peut-être ? Un mage n'est pas à l'abri de cela, pas plus que le plus humble des savants. Le Roi descend de son piédestal, noble, la sombre moquerie à nouveau aux lèvres. Il ne serait pas le premier. »


Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyMer 3 Fév - 16:38


La Tour

La Rose Noire





C'est sans surprise que tu as reçu l'appel cette nuit-là. Cet anniversaire était un désastre monumental et ta sympathie est toute entière dirigée vers l'Impératrice Faë qui doit, en cet instant, avoir bien du mal à trouver le sommeil. C'est à peine si tu as le temps d'y songer que Parangon apparaît replié à ton avant-bras et que tu ressens la présence de Simon à tes côtés, silencieux comme à l'accoutumée. Tour noire, prête à servir les intérêts de la Rose. « Il est temps d'y aller. » Justice, ton dragon, se présente à toi avec une pointe d'impatience dans la voix. Tu es un Tour novice et il te le fait bien sentir, lui qui a déjà tant vécu, être sage et imposant par son âge et son expérience. Il ne t'intimide nullement néanmoins et tu le chevauches avec assurance jusqu'au point de rendez-vous.

La salle du trône est telle que les convives l'ont quittée ; buffet entamé et bris de verre encore par endroits. Tu suis le départ de vos compagnons, assignés à la protection des divers dirigeants du continent et, comme les autres, tu cherches à comprendre ce qui a bien pu se passer. Ton camarade le Fou songe à de la drogue. Et tu vois ton Roi se diriger vers le trône, près de là où se tenait le Maréchal de Flammes quand celui-ci s'est avancé afin de défendre l'honneur de l'Impératrice. Drogue ou magie, les pistes sont à creuser et tu n'en écartes aucune. « Il se trouvait près du buffet. » Simon a raison. S'il a été manipulé, c'est à cet endroit que ça s'est déroulé. Tu t'y diriges donc d'un pas décidé, redressant les verres enchantés que ton camarade a distraitement renversés.

« Si c'est une drogue, elle se trouvait peut-être dans la nourriture. On dit que le Maréchal est un fin gourmet. » Tu examines les restes disposés sur les divers plateaux et tu t'interroges. Tout cela est suspect. « Mais qui aurait intérêt à déclencher un conflit ? » demandes-tu à voix haute, sachant que les réponses sont multiples pour des raisons tout aussi variées. La soirée sera longue.



Dernière édition par La Rose Écarlate le Jeu 26 Mai - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyMer 3 Fév - 21:11


La Tour

La Rose Blanche





Les débris de verre crissent sous tes pas. La présence de Cyselle dans un coin de ton esprit, malgré l’entropie de la salle du trône, t’apaise. Tu déambules avec une pointe de désinvolture, tentant de redessiner dans ton esprit les festins, les convives et les couleurs qui ornaient cette soirée hors du temps. C’est comme un livre que l’on relit sans en trouver l’indice du dénouement, dissimulé sans doute dans les premiers chapitres, anodin et subtil. Tu t’arrêtes sur les plats dépecés et les assiettes brisées, les tables abandonnées comme une nature morte lugubre. Près de toi, quelques pièces noires semblent chercher les traces d’une drogue. Tu t’invites, tu observes, tu soulèves les larges nappes finement décorées, tu lorgnes dans les verres de vin vides. Tu ignores jusqu’à ce que tu cherches. Tu te dis au plus profond de toi, à l’écart de la sagesse et de l’observation de Cyselle, que le Maréchal de Flammes aurait pu péter un plomb sans préavis.

Quand la Rose Ecarlate s’est réveillée en toi pour te conduire à cette mission, sous le commandement attentif du Roi noir et du Roi blanc, tu étais déjà sur tes gardes, n’est-ce pas ? Tu attendais de retrouver la belle Albâtre et sa jeunesse toute candide, excitée comme une puce à l’idée de partir en mission. Les images qu’elle te transmettait étaient toutes frivoles et folâtres, comme une enfant curieuse. Tu es heureux que sa candeur atteigne ton petit cœur de Tour blanche. Omniscience creuse ta poche comme une pierre précieuse. Une pierre philosophale, que tu penses, hein ? Tu t’arrêtes au beau milieu de la salle du trône, bien droit devant l’estrade où se trouvait perché le Maréchal de Flammes. Tu l’imagines, tu le soupèses comme une denrée, et tu lâches sans t’attarder sur les mots que tu choisis :

« Nous n’avons pas pensé à la corruption. Pots de vin et guerres font bon ménage. »

Oui, tu acquiesces aux paroles lourdes de sens de ton homologue, la Tour noire : qui tirerait profit d’une guerre entre Ibélène et Faërie ? Aucune âme arvenienne ne serait en réelle sécurité. Et puis d’abord, pourquoi Augustus et Catarine n’étaient pas là, par la même occasion, ce soir-là ? À première vue, c’était une chance inespérée, que tu penses. La guerre fut peut-être évitée par leur absence. Mais en étant présents, ils auraient aussi été en capacité d’apaiser les esprits avant qu’ils ne s’échauffent. Tu reportes les « si » pour plus tard, tu en referais le monde à toi tout seul. Cyselle semble prendre le contrôle de tes pas. Elle te dirige vers le trône de Chimène, tu l’inspectes avec circonspection. Tu te forces à déceler les détails, les indices improbables. Tu renifles l’air sans trop savoir pourquoi. Tu ne sais toujours pas quoi chercher.

« L’absence d’Augustus et de Catarine serait à relever, tu ajoutes sans relever le nez du trône qui ressemble très précisément à un trône, tout ce qu’il y a de plus banal. »

Tu n’aimes pas les plans sur la comète incohérents, mais tu aimes relever les incohérences. Tu te détournes du trône et te rends près du pilier où se trouvait adossé le Maréchal de Flammes avant de rejoindre l’impératrice Chimène. Tu retrouves des débris de verre au sol, quelques flaques d’eau croupissantes, certainement les vestiges des interventions malhabiles des Chevaucheurs.

Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyJeu 4 Fév - 2:44


Le Roi

La Rose Blanche





Bien des troubles en ce soir d’après fête. Laquelle dit-on ne fut qu’un désastre mémorable. La toute jeune Impératrice Chimène aura su se faire remarquer, sans doute pas de la meilleure manière qui soit. Tu en as la certitude, quand tu ressens l’émoi perceptible dans cette immense salle laissée en proie aux souvenirs. Quelques heures plus tôt, la vie chahutait, mais il ne restait désormais plus que les lourds échos de quelques malheureux instants. Des instants de trop. La voix d’Obéron murmure en ton sein, il déplore ce qui est arrivé à demi mot, cherchant, tentant de percer le mystère de cette soirée bien trop finement écourtée. Son regard à travers toi s’arrête plusieurs fois sur les voutes sublimes à peine éclairées par les rayons de la lune, tranchants au travers des grandes vitres lustrées en donnant à ces quelques moments silencieux une aura de mystère. Cela lui rappelle un autre temps… un passé lointain.

La Rose Ecarlate s’est éveillée. Appelée pour protéger Arven, comme elle l’a toujours fait. Toi Roi Blanc, tu as fait appel à tes équipiers pour cette nouvelle quête, et tu ne laisseras pas le doute prendre le chemin de la Guerre. Les paroles du Maréchal accusateur étaient bien trop stupides à tes yeux pour n’être que le fruit d’un simple hasard. Mais ça, tu n’es pas le seul à le penser. Les idées trottent en toi, à l’instar d’Obéron qui valide d’un simple chuchotement. A ses côtés, dans ton esprit, comme si rien ne semblait l’inquiéter, la voix de Stellaire chantonne quelques mélopées à la gloire des étoiles et du temps qui passe. Il pourrait presque te faire sourire, si l’heure n’était pas aussi grave. Silencieusement tu observes. D’autres fouillent, certains parlent, toi tu écoutes, mais tu ne laisses rien t’échapper. Tes pas se tournent vers les grandes fenêtres, tes yeux glissent sur ce qui dehors peut s’admirer, puis lentement toi aussi tu cherches, entre ces tentures sublimes, entres ces lieux plus éloignés de l’estrade qui surplombe la salle.

« Drogué, contrôlé, corrompu ou peut être même soumis… l’homme aura pu être menacé de quelques manières qui soient. Après tout, cette fête ne rassemblait-elle pas tous les talents de notre chère Arven ? »

Chevaucheurs, voltigeurs, mais aussi savants et mages, assassins, voleurs ou espions, petites gens, serviteurs et bien évidemment les nobles venus de toutes les horizons. Tant de possibilités, tant de coupables à accuser, si peu de preuves, si peu de certitudes.

« Une guerre profiterait à bien des personnes. Combien sont prêt à s’enrichir sur le dos des combattants, en fournissant les ressources ou en offrants des services ? La guerre est une opportunité de pouvoir… »

Au détriment des plus faibles, hélas.

Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyJeu 4 Fév - 11:39


Le Fou

La Rose Blanche





Noir, blanc, noir, blanc, nuit noire, nuit blanche.
Le fou gambade, ingambe, gamberge, il neige bergère, fou blanc sur blanche neige, c’est la ronde, vagabonde, d’un fou follet, qui court, saute, flambe, crépite. « Où vas-tu ? » Là où l’aube dort encore dans les bras de la nuit, au delà des artères, vers un coeur qui bat, là, quelque part, charriant des flots de sang, comme une noire promesse. « Presse-toi ! Tu sautes encore, tu rues, tu folâtres, tu batifoles ! » Je fais bien ce que je veux, les ruelles sont propices aux ruades, et le fou se sent d’humeur folichonne. Ne t’en déplaise je compte bien folâtrer et batifoler tout mon soûl. « L’es tu ? » Soûl ? « Oui. » Non ! « Tu mens ! » La vérité n’est rien qu’un enclos rassurant pour… « Épargne-nous, tu es en retard ! »« Oui tu l’es ! » « Tu n’entends pas ? » J’entends, si. « Oui tu l’entends, cet appel. » Mais tu es le fou. Je peux entendre, ils peuvent attendre. Ô roi, patientez, souffrez que je vous fasse ainsi… « Mais oui c’est cela ! » Languir ? Mon roi languide, langoureux, languissant... « Ne rêve point ! »  
« Cours, cours, rejoins les, fou que tu es. Ne le sais tu pas, il n’y a guère de temps à perdre, en ces temps de guerre. »
La guerre, comme naguère ? Souviens toi, oui c’est cela, remonte. Sombres présages, du fonds des âges, mirages de visages plein de rages. Sang noir. Armes blanches. L’histoire se fait elle refrain. Non elle ne le doit...
« Jamais ! »
Faut-il que nous soyons fous ? « Nous le sommes ! » Vraiment ? Être un fou n’est pas être fou. « La folie est génie, la folie est une alliée. » Je ne sais si je veux être un fou allié. « Cesse donc de jouer ! » Je muse, musarde, m’amuse. « Tu m’uses ! » Oh, très bien, je vois, tu tonnes. « Ça t’étonne ? » « Soyons vifs. » « Comme la foudre ! » Oui, tout à fait, un foudre de guerre. « Pressons, avant qu’elle n’éclate. »
« Vole, alors ! »

Blanc, noir, blanc, noir, voici le manoir.
« C’est au moins un palais. » C’est vrai que c’est grand. « Et beau ! » « C’est Cibellan, bien sur que c’est beau. » Ne sois pas chauvine Iseult. « Reconnais-le ! » C’est beau.
« Bien ! »
« Entrons au lieu d’admirer ! » Je l’aurais fait moins imposant. « Ne commence pas ! » Ça alourdit, alors que l’on sent une volonté de… « L’appel ! » « Tu es attendu. » Et vous bien trop tendus. « Rentre dans ce palais ! » Il entre. La salle est toujours aussi vaste, encore plus maintenant, ainsi vidée de la foule. Cinq silhouettes solitaires se partagent les lieux, rôdeurs, fraudeurs, maraudeurs, le crime n’a pas d’odeur, ceux la sentent la rose. Rois et tours, et mon noir. Les autres sont déjà partis, qu’importe. « Pour changer ! » Oh, j’ai l’habitude qu’on m’attende, et du coup qu’on ne m’attende pas. « C’est une mauvaise habitude. » Mais non, paradoxale tout au plus. Le fou glisse, dérape sur le dallage poli, arrive sans dommage auprès de son roi, le salue d’une révérence, polie elle aussi. « N’en fais pas trop ! »
« Mon roi, ne vous languissez plus, je suis là, pour vous servir, nul besoin de sévir, je sais. L’exactitude est la politesse des rois, le retard celle des artistes. Que cela ne vous attriste, sire, car les circonstances, vous en conviendrez, sont déjà si regrettables, c’est la une tempête qu’il faut circonscrire avec circonspection. »
« Il en fait trop. » « Comme toujours. » « Il est le fou. » « Je le suis aussi, le fou est un tout. » « Abrège et incline-toi ! » J’obéis, j’obéis, du calme.
« Pardon, mon roi. Permettez que je me mette à l’ouvrage. »

Le fou s’éloigne, toujours en longs et habiles glissements. Blanc, noir, blanc, noir, c’est une vraie patinoire. Ils n’ont pas lavé le sol. « Il en aurait eu besoin. » « Je connais des servants qui vont se lever tôt. » En un instant il est auprès du banquet. « Ce qu’il en reste. » Que de gâchis. Il s’approche de lui, sourire masqué. Plus on est de fous, plus on rit.
« Bonsoir mon noir. »

« Cache donc ce rire ! » « C’est comme chaque fois qu’ils se croisent. » Avec lui toujours, c’est une histoire d’amour. « Une histoire d’humour. » C’est cela, humour noir, humour blanc. Tu le guettes, tu sais ce que ton noir est. Il est le fou noir, il est la fouine à l’instinct infaillible, qui sent, qui flaire, qui trouve. « Et toi ? » Moi ? Je suis un fou-de-bassan, je vois les écailles entre les vagues, je vois les reflets sous l’écume, et je plonge, à toute vitesse, je fends la mer de ma folie, puis je reprends mon vol, insatiable. « Jusqu’au prochain reflet. » C’est bien cela.
« Alors cherche ! »  « Fouille ! » « Fends les vagues ! »

Qu’avons nous là, l’oeuvre d’un terroriste ? Tous ces verres brisés dont les tessons jonchent encore le sol. Les manigances de quelques séparatistes ? Une drogue, un enchantement ? Le doute subsiste, quelle est la bonne piste ? Réfléchis, écoute, souviens-toi. « Tu étais là. » Certes oui. « Alors tu t’en souviens, cherche ! »
« Cherche ! »
Qu’a fait le maréchal, à part prononcer ces mots désastreux ? Il est monté, sur l’estrade. « Oui ! » Près du trône, près de la jeune impératrice. Et avant ? Il… « Oui... » « Bien... » « Montre leur ! »

Il attrape un verre, à peine ébréché. Il se drape de mystère et de blanc. Noir, blanc, noir, blanc, voilà qui est troublant. Il vient se placer au centre de la salle et pousse un léger sifflement. « Léger ! Ne réveille pas le château pauvre fou. » Il attire doucement l’attention de ses camarades. Puis il brise sèchement le verre dans sa main, un son cristallin, désagréable, troue le silence. « Imbécile ! » « Chut ! »
« Amis de la rose, cela ne vous rappelle-t-il rien ? »

Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyVen 5 Fév - 4:36


Le Roi

La Rose Noire





La question de la Tour Noire est légitime : qui aurait intérêt à déclencher un conflit ? Tant de gens, malheureusement, tant d'esprits malicieux. Quant à la Blanche, celle-ci vient inspecter le trône, au moment où tu en descends, venant contre-vérifier ton propre regard. Deux pièces valent mieux qu'une, même si le Roi est Roi, dans ce cas. Puis, n'a-t-elle pas raison ? Aux drogues et aux charmes se mêle la corruption et à ses mots se mêle l'approbation de l'homologue Blanc du Roi Noir, confirmant toutes ces hypothèses qu'ils émettent sans savoir laquelle est la bonne. Serait-ce, au fond, uniquement un tour du Destin, qui toujours sait se distraire en jouer avec les pauvres marionnettes qu'ils sont ? Les pas du souverain le mènent au bas de l'estrade, qu'il détaille et tapote du bout de la Claymore, prudent, jusqu'à ce qu'un sifflet strident le fasse tourner la tête. Le Fou Blanc, fantasque, tient en sa main un verre, qu'il casse sèchement, en appelant à leur mémoire.

« La dernière invention du frère du jeune duc de Sombreciel, en effet, avait quelque chose de ce bruit. Avec plus d'effets. » La voix du Roi Noir est amusée : il était là, ce soir, et les effets ont été, c'est le cas de le dire, fulgurants ! Le sol de la salle est encore taché de vin, collant de liqueurs, marbré des divers spiritueux et étincelant de mille éclats de verre cassé. La remarque, cela dit, fait s'arrêter la lourde pièce dans son inspection, la pointe de l'arme râclant l'estrade. « Mais, le soupçonner de complot contre l'unité d'Arven ? (« Jamais ! », s'indigne Hypérion en son esprit; jamais un fils d'Ibélène, jamais celui d'un conseiller aussi précieux que Séverac.) C'était une simple maladresse, une gaminerie cavalière. Rien qui n'atteigne les propos du Maréchal de Flammes. Le sifflet a entraîné toute une suite d'événements, mais ce sifflet ne sifflait-il pas suite à tant d'autres sifflets de désapprobation ? À tout le moins, il aura eu la décence de créer une efficace diversion ! Pensez-vous qu'il ait pu parler en son nom ? » Pire est cette option; celle que le Maréchal, sobre, l'esprit net, les poches claires et la conscience belle, ait parlé avec son cœur, ait émis son opinion sans contrefaçon.

Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptySam 6 Fév - 15:25


La Tour

La Rose Noire





Les soupçons planent au-dessus de cette élégante assemblée. Les théories sont nombreuses et toutes semblent sonner juste à vos oreilles attentives. Il ne reste plus désormais qu'à démêler le vrai du faux. Si seulement un indice pouvait se détacher de ce chaos laissé par les invités. Une toute petite preuve qui vous ferait avancer dans vos spéculations. Car tu as beau fouiller ce buffet, en renifler les restes de nourriture et de boisson, rien ne semble se détacher du reste pour le moment.Sous tes yeux, bien des routes sont encore possibles. Vas-tu les emprunter une à une pour découvrir la quelle mène à la vérité ? S'il le faut, oui.

L'arrivée subite du Fou Blanc te fait relever les yeux. Ses simagrées n'ont rien de surprenant. « Typique. » « Puéril. » Distrayant. Le coin de tes lèvres tressaille de le voir ainsi s'agiter en tous sens sans comprendre si ses gestes ont un but précis. Mais il est Fou, il n'a pas de but. Il vogue au gré de ses délires. Improvisation comme maître mot. Concept que tu as parfois du mal à saisir, toi la Tour, si droite et si méticuleuse. Tu le vois gambader et la vision t'amuse bien que le moment ne soit pas propice à une telle distraction. « Concentre-toi, il y a plus urgent que les facéties d'un Fou. » La voix de Justice gronde dans ton esprit et tu lèves les yeux au ciel sous ton masque sombre. Malgré tout, tu en retournes à ta tâche. Tour concentrée. Tour attentive.

C'est son sifflement qui te surprend cette fois et le bris de verre qui vibre dans l'air. Ton Roi s'avance à son tour et sa voix s'élève. Il écarte l'hypothèse d'une machination en disculpant le jeune baron aux inventions extravagantes et tu ne peux qu'être d'accord avec ses dires. Comment le Maréchal aurait-il pu être affecté alors que personne autour n'avait fait montre de la même folie après cet incident désastreux ? Non, il faut creuser ailleurs et les derniers mots de ton Roi ont pour toi une plus grande signification. Et s'il agissait effectivement en son nom ?

« Peut-être faudrait-il envisager d'aller le questionner directement dans ce cas. Il pourra nous dire ce qu'il en est. » Ta voix est grave et aucunement hésitante. « Les gens peuvent mentir. » « Il ne sera pas le premier à essayer. » Tu le sais, la Rose sait obtenir ce qu'elle veut. Si les réponses ne viennent pas d'ici, il faudra les dénicher à la source.



Dernière édition par La Rose Écarlate le Jeu 26 Mai - 3:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after EmptyDim 21 Fév - 22:04


Le Fou

La Rose Blanche





Blanc, noir, blanc, noir, mais quelle mémoire, c’est accablant.
Si à midi le roi te dit qu’il fait nuit, contemple les étoiles. Contemple, lésé, toi le fou. Foutaises ! Tu es une simple pièce, foutriquet. Quelle critique... Non pas ! Apprends quelle est ta place. Non, non, non ! Une pièce qui ne se meut est inutile. C’est… Tais-toi, mon esprit rutile, subtil, versatile, fertile… Imbriaque imbécile aux imbroglios futiles ! Cesse là ces idées noires ! C’est d’un ridicule. « Quel étrange hôte. » Tu es le fou blanc. Ils ne me comprennent pas. Personne. Le veux-tu ? Non ! Tu es celui que l’on ne peut comprendre. Je suis celui qui ne se comprend pas lui même. Tu es l’incompréhensible. Le fou. Le flou. Trop vite, trop loin, trop profond, trouble et confus. Tu glisses, ils te perçoivent, mais ton sens leur échappe, comme un mirage entre des doigts gourds. Je glisse dans les abysses… Tandis que s’ourdissent avec malice ces manigances dévastatrices, tu es là en pleine jactance. Eh quoi ? Cherche des indices ! Silence, je veux sur mes cicatrices jeter le sel de la pénitence et sentir les délices de cette souffrance, de ce supplice dont la violence… Cesse donc ces sévices ! C’est de la démence. Je suis le fou ! Nul besoin de ces artifices sans le moindre sens. La folie est pulsion créatrice, effervescence et malice, extravagance et caprice, non l’absence de toute forme d’intelligence. C’est vrai… C’est une évidence ! Mais ce vide ? Une simple idée, symptôme d’un esprit… Simple ? Singulier. Tu es le fou blanc. Un déviant. Mes pensées ne suivent aucun chemin, elle courent à travers champ. Quel champ ? Celui des possibles. Et celui de l’impossible ? Peu importe, il n’existe pas pour toi. Tu ne saisis pas... Alors ressaisis-toi ! Résiste ! Raisonne ! Résous ! C’est là mon rôle. Alors prends parole.
« Vous vous méprenez et j’en prends, moi, majesté, la responsabilité, et d’ainsi vous contredire, je ne puis avec sincérité désavouer sans rougir que cela ne me fasse nullement souffrir, j’en aurai été bien aise pourtant mais je manque d’humilité et de docilité. Ce soir, beaucoup de verrerie fut brisée, pourtant je ne blâme, sur mon âme, ce gamin fort amusant, plus maladroit que malandrin, d’une quelconque infamie. Non, et je le clame, en ce soir de drame, le Maréchal de Flamme brisa son verre lui même et de la seule force de sa poigne de fer et de sa colère. »

Le maréchal était-il dans son état normal à ce moment là, pour ainsi détruire sa coupe ? Était-il dans son état normal, lorsqu’il s’est adossé auprès du trône. Comment savoir ? Tu ne le connais pas. Et puis il a demandé un nouveau verre. Exact. Premier verre ou second verre alors ? S’il s’agit bien de drogue. Mon noir le pense. L’instinct du noir hein ? Oui. Pourtant les autres pensent… C’est une bonne chose. Laisse moi finir ! Je sais ce qu’ils pensent. Bien ! Te souviens tu du visage de ce serveur ? Non, je l’ai vu de dos, hélas. Il doit bien y avoir une liste. Des employés ? Ça sent l’impasse, il y aura eu beaucoup de contrats pour la soirée. Peut être une trace... S’il s’agit d’un complot, il s’agira d’un faux nom. Ne t’emballe pas ! Oui, avant de chercher un coupable, il faut trouver une preuve. Mais l’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence. Réfléchis encore ! Tu as vu l’avant. Regarde l’après. Après ? Ils l’emmènent. Où ? Les jardins, à l’écart de la foule, bien sur. Mais pour apaiser les tensions ou tramer d’autres machinations loin de l’attention générale ? Et les deux chevaucheurs avec lui, une simple escorte ou bien de sombres complices ? Un complot au sein des chevaucheurs ? Pourquoi pas, il est leur maréchal après tout. Dit comme ça… Donc, aucune drogue ou magie en jeu ? Blanc, noir, blanc noir, comment le savoir, sans interrogatoire ?

Alors, maroufle de maréchal, maraud ou marionnette, jaquemart martelant le tocsin de ton braquemart en lieu de marteau martial ? Qui donc tirera les marrons des flammes incendiaires de tes propos insolents ? Quelque chose d’insidieux est en marche, encore en marge et, derrière les murs marmoréens, myriades d’oreilles, de murmures marmonnés, de rumeurs morbides, tintamarre mortifiant d’armures et de claymores. Paix moribonde et morcelée, qu’il faut pourtant préserver. Guerre qu’il faut prévenir plutôt que guérir mais que d’autres préfèrent quérir, chérir, poussant les peuples à l’abattoir, tels des caricatures d'équarrisseurs. Cela ne doit être. Tu le sens ?

Tu le flaires, oui. Cet air froid aux échos de tonnerre qui souffle sur les plaines, d’Ansemer à Bellifère. Cette haleine pleine de haine et de colère, promesse de peine et de misère. Car entre guerre et paix, en cette période charnière, la frontière n’est guère épaisse, barrière précaire, comme de porcelaine. Et le troupeau perd son instinct grégaire à toute vitesse sous les mots amers et pervers de quelques brebis galeuses. Traîtresses avides de richesses, coupant la laine sur le dos offert de leurs frères de Faërie et d’Ibélène, elles prennent le mohair et offrent le mot haïr en échange. Et voilà que s’agitent les cimeterres, avant que ne se creusent les cimetières. Et nous, pauvres belluaires, face aux bêlants et belliqueux bellicistes, aux béliers belligérants…
« Pause ! Je m’interpose. Quelle belle prose mais la cause de la rose t’attends, virtuose ! » Ma glose est close. « C’est une bonne chose. » Allons sauver le monde des nécroses et des ecchymoses. Noir, blanc, noir, blanc, il ne sera pas dit que le fou blanc tire au flanc. Et le fou fouille, fouine, batifole en foulées fougueuses, fourrageant un temps dans le fourbi d’assiettes et de verres qui s’étale sur les longues tables avant de se lasser. « Déjà ? »
« Compagnons, la faim fait sortir le fou du bois, je m’en vais promptement aux cuisines voir si je ne peux trouver quelques indices et denrées à me mettre sous la dent. »

« Faim ? Tu as faim ? » Oui, une faim de fou. « Allons bon. » Indique moi plutôt les cuisines au lieu de faire grise mine. « Moi ? » C’est toi la Cibellane. « Je suis plus vieille que ce palais. » Vieille et inutile donc. « Un peu de respect insolent avorton ! » Fossile futile ! « Vaurien vorace ! » Tu sais que je t’aime vieille folle ? « Je t’aime bien aussi jeune névrosé. » Alors ces cuisines ? « Essaie par là ! »  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after   [Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission #1] - Ce soir, on danse • L'after
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: