AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Remise supplémentaire de 20% sur tous les ...
Voir le deal

Partagez
 

 Si Maari m'était contée | Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyLun 16 Juil - 10:15


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Cassiopée Avirel & Thomas Sombrepas

Si Maari m'était contée

Sous-Titre du Topic ici



• Date : 16-07-1003
• Météo (optionnel) : Beau et chaud
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Cassiopée s'interroge sur sa capacité a donner la vie et ne sait si elle doit s'en ouvrer a son fiancé
• Recensement :
Code:
• [b]Mettre la date ici :[/b]16-07-1003 [url=http://arven.forumactif.org/t3956-si-mara-m-etait-contee-thomas#147065]Si Maari m'était contée[/url] - [i]Cassiopée & Thomas[/i]
 Cassiopée s'interroge sur sa capacité a donner la vie et ne sait si elle doit s'en ouvrer a son fiancé





il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...


Dernière édition par Cassiopée Avirel le Sam 21 Juil - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyLun 16 Juil - 10:16

C'était stupide. Bien sur que ça l'était, songeait Cassiopée en martyrisant sa pâte a pain. D'ailleurs, elle n'avait pas de certitude, rien de...Définitif. Si ça se trouvait, elle se montait la tête, elle s'imaginait des trucs, après tout, elle avait une imagination fertile... Mais quand même, cette petite pensée la harcelait. De plus en plus depuis qu'elle avait parlé enfants avec Thomas. Depuis qu'elle s'était réjouit de la grossesse de Tara. Et cette petite pensée pernicieuse c'était qu'elle...Malgré les risques, malgré sa liaison bien loin d'être platonique et bien...Elle n'était jamais tomber enceinte. Alors certes, dans la situation actuelle, c'était peut être le mieux...Elle n'était pas encore mariée après tout et Thomas n'avait pas l'air enthousiasme a l'idée d'être père, oui, c'était pour le mieux...Sauf que... Elle frappa sa boule de pâte... Sauf qu'elle pensait qu'avec le temps, Thomas changerait d'avis et qu'elle serait mariée mais le doute ne cessait de la tenailler. Le temps était il son seul ennemi ? Après tout, sa mère avait eu tellement de mal a l'avoir elle. Des années de mariage stérile et de larmes amères avant qu'elle ne soit offerte par les dieux a ses parents.

Et si...Et si elle aussi ? Si Mara ne la bénissait pas ? Cassie n'envisageait pas sa vie sans enfants. Elle n'était pas pressée mais elle savait qu'elle en voulait. Que cela couronnerait une vie parfaite. Un petit garçon semblable a son père, une petite fille aussi souriante qu'elle l'était elle. Jusqu'a présent, ce futur, cette vision lui semblait accessible mais depuis quelques temps...Cela se faisait bien plus lointain, plus indécis, jusqu'à devenir potentiellement inatteignable. Elle stoppa ses gestes, laissa son regard errer par la fenêtre. Ne pas pouvoir donner la vie, voir son ventre rester vide. Aride. Cette pensée lui faisait peur, lui faisait mal. Ne pas pouvoir offrir a Thomas une vie de famille bien différente de ce qu'il avait vécu, lui montrer, lui démontrer que cela pouvait être un bonheur...Une joie...

Bien sur, une partie d'elle continuait d'espérer, que cela ne fut qu'une coïncidence, qu'après tout, Thomas partait souvent avec son vol, qu'avec la guerre, la maladie, ses propres déplacements a Souffleciel, tout cela cumulé les avait empêché de se voir aussi souvent qu'ils l'auraient voulu...Mais une autre partie d'elle soulignait la longueur de leur liaison, les risques prit bien évidemment et le vide constant de son ventre. Elle se lava les mains, les essuya avec attention, soudainement vidée de toute énergie. La pensée d'être stérile, d'être incapable de porter la vie était insupportable et sa nature combative ne pouvait accepter ce fait...Làs, elle n'arrivait pas a repousser cette pensée...Avait elle hérité de sa mère ? Se laissant tomber sur une chaise attenante a l'immense table de bois des cuisines d'Amar, elle plongea le visage entre ses bras croisés...Supporterait elle une vie sans enfants ?




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyMar 31 Juil - 13:42


Le Chevaucheur pénétra dans la cuisine en silence. Il goûtait ce répit dans sa vie trépidante, même s'il avait adoré le frisson du au danger constant quand il était sur le front, avec Maelys. Songer à elle lui pinçait toujours le cœur. Elle n'était plus là désormais, partie roucouler avec son guerrier, à Ansemer. Il avait compris que cela ne signait pas la fin de leur amitié, mais malgré tout, les échanges étaient bien plus espacés. La distance faisait son office et il ressentait souvent le manque alors qu'il ne pouvait plus échanger instantanément avec elle. Il s'était renfermé depuis, se montrant de nouveau presque muet à la caserne, s'acquittant de ses entraînements et tâches, sans chercher à entrer en communication avec qui que ce soit d'autre. Heureusement, il était un peu plus ouvert avec Cassiopée quand ils étaient ensemble. Ils étaient fiancés, mais n'avaient pas vraiment défini de date de mariage. Il serait sans doute temps de rendre tout ce projet un peu plus réel. Sans doute...

Il chercha après sa compagne un moment, avant que Sereine ne le devance et ne remonte la piste, jusqu'à lui indiquer qu'elle était dans la cuisine. En même temps, c'était logique. C'était l'endroit le plus sûr pour la trouver en temps normal. Le lynx s'était immobilisé juste près de l'entrée, intriguée, tandis que Thomas entrait et voyait la jeune femme affalée sur la table. Dormait-elle ? Non, elle ne dort pas. La réponse vint dans son esprit, catégorique et limpide. Probablement une histoire de souffle audible pour l'animal. Avait-elle besoin de repos ? Quelque chose n'allait pas ? Doucement, le jeune homme se glissa derrière elle et passa ses doigts sur sa nuque. « Cassie ? Tout va bien ? » Elle était peut-être malade ? Ou elle avait fait un malaise ? Ou appris une mauvaise nouvelle ? Ou elle se reposait peut-être tout simplement et il était totalement idiot de se poser ce genre de questions.

Sauf que quand elle releva la tête, il comprit qu'elle était soucieuse de quelque chose. Cassiopée ne savait pas mentir ou cacher quoique ce soit. Et elle n'avait jamais cherché à le faire avec lui de toutes façons. Même si elle savait qu'il ne valait mieux pas le brusquer et l'attaquer frontalement, elle avait toujours sur lui dire les choses, même si c'était un sujet délicat. Mais cela ne le concernait peut-être pas. Parce qu'il avait beau fouiller dans son esprit, il ne lui semblait pas avoir fait ou dit quoique ce soit qui puisse plonger sa compagne dans l'affliction. Elle savait qu'il était beaucoup plus taciturne à la caserne, mais cela ne devait pas la toucher plus que ça, na la concernant pas directement. Il s'assit à côté d'elle, subitement très attentif.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyDim 19 Aoû - 19:38

Cassie releva la tête, quelque peu surprise, elle n'avait pas entendu Thomas revenir et Solis furetant dans les caves du manoir, il n'avait pu la prévenir. Bref. Mais le voir adoucit son cœur et ses pensées sombres, cependant, elle ne put empêcher des larmes d'affleurer a ses paupières. Sa lèvre inférieure se mit a trembler légèrement. Bien sûr, elle tenta bien de se retenir, se répétant que ce n'était pas dramatique, qu'elle se faisait sans doute bien du tracas pour rien...Mais se le dire et le penser réellement était deux choses totalement différentes...Brusquement, elle explosa en sanglots, se levant rapidement pour se jeter sur le chevaucheur estomaqué. « Thomas ! »  Pelotonnée sur ses genoux, le nez dans son cou, elle trempa allègrement sa chemise de larmes salées, la gorge un peu trop nouée pour réussir a parler.

Finalement au bout de quelques secondes de grandes eaux, Cassie se redressa, reniflant, les yeux aussi rouges que le bout de son nez. « J'étais en train de -un hoquet lui coupa la chique une demie seconde – pétrir le pain et, comme d'habitude, mes pensées partaient dans t.. -nouveau hoquet – tout les sens...Je p..pensais au bébé de Tara, ce que je v..voulais lui o...offrir et ce qu'...qu'elle devait manger p..pour être en plein f..f..forme. Alors j'ai s..songé aux n...notres..comme ç..ça...M...m...m..mais...Et si je p...pouvais p...p...pas en avoir ? » Tout en parlant, elle chiffonnait nerveusement la chemise du chevaucheur entre ses doigts. Elle ne savait pas si elle était claire, il faut dire qu'elle avait l'habitude de sauter du coq à l'âne assez facilement, persuadée que tout le monde comprenait ses virages...Enfin, c'était clair...non ? « T..Tu sais que ma m...mère a eu b...b...beaucoup de m..mal à m'avoir et...Je me disais que...cela fait d...deux ans que toi et m...moi ont – elle balaya l'air de ses mains en un geste explicite – Et je n'ai pas eu le m...moindre accident...Aucun...Rien...A..Alors je sais que c'est p...pour le mieux mais je p...peux pas m'empêcher d'y p...penser et... » De nouvelles larmes coulèrent le long de ses joues. « Et je veux d...des enfants Thomas... »

Alors que lui non. Enfin c'était un non définitif, c'était juste...Qu'il n'était pas très enthousiasme a cette idée...Et si il lui disait que c'était pas plus mal ? Non...Non il oserait pas...si ? Il le penserait peut être cela dit. Cassie se mordillait nerveusement la lèvres, reniflant par intermittence, le bleu de ses iris noyés de larmes qu'elle retenait à grand peine. La dernière fois qu'elle avait fondu en larmes ? Oulà, elle ne s'en souvenait même pas...C'était très rare chez elle, mais lorsque cela arrivait, c'était une inondation, cela dit, ça avait l'avantage de la soulager immédiatement. Quoique là, elle n'était pas sûre de l'efficacité de la chose pour le coup.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyMar 28 Aoû - 15:09


Alors non, ça n'allait pas. Le jeune homme en fut bien embarrassé alors que la jeune femme relevait la tête et que ses beaux yeux clairs s'embuaient de larmes à nouveau. Parce qu'elle avait déjà pleuré, il en avait la certitude. Elle fondit finalement en larmes malgré ses efforts pour venir s'accrocher au coup du Chevaucheur qui n'osait plus bouger, toujours mal à l'aise face aux démonstrations débordantes de sentiments et encore plus face au chagrin, dont il ignorait la cause pour le moment. Il l'entoura de ses bras pourtant, un peu gauche, et la laissa pleurer contre lui, tout en se demandant ce qui avait bien pu la mettre dans cet état... une mauvaise nouvelle ? Ses parents ? Ils étaient en excellente santé aux dernières nouvelles, mais un accident était vite arrivé, ou même une maladie. A moins que ce ne soit en relation avec son travail en Outrevent ? Lui avait-on fait des remarques ? Avait-elle des ennuis ? Il élaborait ainsi mille scénarios, jusqu'à ce qu'elle ne reprenne la parole, difficilement.

Elle avoua alors être en train de penser au futur enfant de Tara, cherchant naturellement quoi offrir à la naissance, parce que Cassie était ainsi et se coupait en quatre pour faire plaisir aux gens qu'elle aimait. Mais il se raidit quand elle avoua que ses pensées avaient dérivé sur leur situation à tous les deux. Ah... C'était donc ça... La maternité de Tara travaillait Cassiopée sur ses propres difficultés à concevoir ? Cela faisait presque deux ans qu'ils avaient fini par laisser parler leurs sentiments et par se considérer comme un couple. Thomas reconnaissait facilement qu'ils avaient vécu dans le péché et qu'il avait été en dessous de tout en cédant à Cassie et en cédant encore maintenant. Ils étaient certes fiancés, mais cela ne se faisait pas vraiment de coucher ensemble alors qu'ils n'étaient pas mariés. Sauf que... Le mal était fait et c'était difficile de se l'interdire désormais et d'attendre hypocritement le mariage. Et en deux ans de relation, aucune grossesse n'était venue semer la panique et les forcer à officialiser les choses précipitamment pour éviter un total déshonneur.

Pour Thomas, c'était plutôt un soulagement et un tracas en moins. Enfin... il n'avait jamais vraiment parlé de contraception avec Cassiopée et ne s'était pas intéressé à comment elle évitait de tomber enceinte. C'était plutôt une affaire de femmes. Et il avait été bien insouciant jusque là en laissant toute la responsabilité à Cassie et à ne jamais se poser vraiment de questions. Voilà que cela lui revenait en plein visage. Cassie n'avait a priori jamais rien pris pour éviter un accident et ils avaient simplement eu de la chance jusqu'à maintenant. A moins que la chance n'ai rien à voir là dedans et qu'il y ai un réel problème de fécondité. Sauf qu'il était désemparé face à la détresse de celle qu'il aimait. Le désespoir de Cassiopée à l'idée de ne pas pouvoir avoir d'enfant était profond. Et si il n'était pas pressé de devenir père, ils en avaient discuté et il ne lui refuserait pas de fonder une famille, quand bien même il ne se sentait pas à la hauteur et que le plus tard serait le mieux. Qu'il se prépare un peu. Si tant est qu'il puisse être prêt un jour, évidemment. Et là, il n'était pas question de parler de sa répugnance à avoir des enfants maintenant, mais de rassurer sa compagne qui se mettait dans tous ses états.

Il l'avait donc laissée vider son sac sans un mot, caressant juste son dos doucement, avant de répondre, calmement et précautionneusement : « J'ai été idiot. Je ne me suis pas vraiment inquiété jusque là concernant l'éventualité d'un accident. Ou plutôt, que l'absence d'accident puisse signifier quelque chose de ce type... » Il prit le menton de Cassiopée entre ses doigts pour la regarder. « Peut-être que tu tiens de ta mère. Ou peut-être que le problème vient de moi. Ou que c'est juste un concours de circonstances... Difficile de savoir. Mais si tu veux des enfants, nous aurons des enfants... Quitte à faire appel à la Magie du Sang pour se faire. » Le ton du Chevaucheur était résolu alors que sa mâchoire se contractait de détermination, malgré sa répugnance concernant cette magie. Mais il était prêt à faire les démarches nécessaires auprès de Tristan pour trouver quelqu'un qui pourrait les aider si jamais l'un des deux s'avérait incapable de concevoir. « Je t'avouerai que je serais déjà plus serein concernant cela quand nous serons mariés. J'aimerais ne pas entacher ta réputation. » Pas davantage quoi.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyDim 9 Sep - 14:30

Reniflant par intermittence, Cassie regarda son fiancé tandis qu'il parlait. Et si elle n'était déjà amoureuse de lui, elle le serait dans l'instant. Frottant son nez contre sa joue, elle soupira. « J'avais ce qu'il fallait en cas d'accident...Mais je n'en ai jamais eu besoin. » Elle n'était pas totalement irresponsable non plus hein ! Et elle se doutait que si Thomas la mettait enceinte avant le mariage, son père aurait tôt fait de faire sentir son mécontentement. Bref, ce n'était pas le sujet. Là, elle avait besoin du réconfort de l'homme qu'elle aimait, elle avait besoin d'entendre que ce n'était pas grave, que si cela se trouvait, ce n'était qu'une supposition, que quoiqu'il arrive il serait toujours là pour elle...Et le moins que l'on puisse dire c'était que Thomas s'acquitta de ce rôle sans fausse note, faisant fondre le cœur de la jeune mage. Cependant, parler de la magie du sang la fit frissonner. Cassie était encore méfiante de cette magie, elle n'était pas très certaine qu'elle soit bénéfique et l'usage dont elle avait été témoin la poussait a repousser cette idée...mais...mais si cela lui permettait d'avoir au moins un enfant ? Elle saurait s'en contenter, elle pouvait dire adieu a son rêve de famille nombreuse mais pas a son rêve d'enfant tout court.

Elle déglutit, le regard ancré dans celui, plus sombre de son fiancé. Elle pouvait voir sa résolution, sa détermination... « Tu ferais tout pour me rendre heureuse... » Ce n'était pas une question, juste une constatation murmurée. Cela elle le savait déjà mais l'entendre le lui affirmer encore et encore la séduisait toujours un peu plus. A son tour, elle caressa ses joues. « D'accord....Mais avant je vais me rendre au temple de Maari et j'attendrais notre mariage. » posant son front sur celui du chevaucheur, elle puisa dans sa chaleur et sa présence. Si elle pouvait être un soutient pour beaucoup autour d'elle, un soutient fiable et fort, Thomas était le sien, sans lui, elle risquerait de s’effondrer. « Je sais que les enfants ne...t'emballent pas...mais je ne serais pas totalement heureuse si je ne pouvais t'en donner un. Je veux que tu sache ce que cela fait d'avoir une famille, une vraie. Aimante, réconfortante et un peu envahissante...je veux construire cela pour toi... » murmura-t-elle doucement. Oui, pour eux, elle voulait la perfection et cela, elle ne pouvait le concevoir sans enfant. C'était impossible.

Finalement, elle sourit, un sourire un peu tremblant. « Merci Thomas....D'être là. » Parce que mine de rien, il avait toujours été là, surtout lorsqu'elle avait le plus besoin de lui. Lui remettant les pieds sur terre, l'empêchant parfois de trop s'éparpiller, de se concentrer sur l'essentiel. De la rassurer comme maintenant.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyJeu 20 Sep - 16:02


Accident... Quelque part, c'était vraiment moche de parler ainsi du fait d'avoir un enfant. Et sans doute aurait-il été préférable que Cassie prenne quelque chose de contraceptif, plutôt que de devoir interrompre une grossesse, ce qui était moralement plus difficile. Mais comme cela ne s'était jamais produit de toutes façons... Malgré leurs nombreux rapports, quand bien même cela s'était espacé durant la guerre. Lui, il ne s'en était pas vraiment soucié, c'était plutôt à la femme de veiller à cela. C'était un schéma de pensée quelque peu sexiste et archaïque, il s'en rendait compte maintenant. Et pas très juste. Sans compter qu'il aurait bien du s'expliquer devant la famille, et surtout le père, de la jeune femme, si jamais grossesse il y avait eu. Il avait été stupide de prendre tout cela à la légère et il s'en voulait de ne pas avoir deviné plus tôt le malaise de sa compagne à ce sujet. Il tenta bien de la rassurer, probablement maladroitement, mais le plus sincèrement du monde et qu'importait son sentiment sur le fait d'avoir un enfant. Le bonheur de Cassiopée primait avant tout. Et s'il devait faire appel à la magie et surtout à la magie du sang pour que son rêve se réalise, il le ferait sans hésiter. Il sentit pourtant un certaine réticence chez Cassiopée à ce sujet, tandis qu'elle frissonnait dans ses bras.

Il accrocha son regard et hocha la tête, résolu, alors qu'elle énonçait l'évidence. "C'est ce à quoi je me suis engagé en te demandant en mariage." Même si ce n'était pas encore fait, cela n'avait aucune importance. Il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour que jamais elle ne regrette d'être tombée amoureuse de lui. Que jamais il ne regrette d'avoir succombé, même en connaissant ses défauts et ses doutes. "C'est en effet plus sage. Je n'ai pas envie de devoir m'expliquer avec ton père." Ils pouvaient bien attendre encore quelques semaines avant de vraiment lancer le processus. Il ferma les yeux quand elle appuya son front contre le sien, les rouvrant quand elle parla de leurs futurs enfants, bien consciente que ce n'était pas le désir de son compagnon. "Je t'ai déjà toi, tu sais." Mais ce n'était pas de cela dont elle voulait parler. "Je te fais confiance... Tu as grandi dans un environnement que je ne connais pas. J'apprendrai avec toi." Mais si jamais il n'était pas capable d'éprouver quoique ce soit pour la chair de sa chair ? Son père n'avait rien éprouvé pour lui après tout. Et s'il tenait de lui ? Si jamais c'était quelque chose d'héréditaire, contre laquelle il ne pouvait rien faire ? Il se jura cependant de ne jamais lever la main sur les siens. Ni rabaisser ses enfants. Il ne ferait pas subir ce qu'il avait connu. "Cassie... Si jamais... Si jamais mon comportement dévie... Si je reproduis, ne serait-ce qu'un peu, ce que j'ai connu... Dis-le moi." C'était important qu'elle se montre honnête avec lui.

Cependant, cela avait eu l'air de la rassurer un peu alors qu'elle le remerciait. Il baisa son crâne doucement. "Et je le serai jusqu'à la fin de nos jours." C'était une promesse.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyJeu 1 Nov - 15:38

Non la magie du sang ne l'enchantait pas du tout, c'était un fait. De plus qui savait quelles conséquences cela aurait sur un enfant ? Que Thomas lui propose cette alternative prouvait au delà de toute mesure, a quel point il savait qu'un enfant serait essentiel pour elle...Et elle ? Nul doute qu'elle finirait par véritablement envisager cette magie comme une réponse...A la longue du moins, pour l'instant elle avait surtout besoin que son fiancé apaise ses peurs et ses craintes. Peurs et craintes sans doute idiotes mais qui refusaient de quitter son esprit. Elle se frotta les yeux en souriant avec un peu de fragilité avant de hocher légèrement la tête. Oui Thomas avait promis qu'elle serait heureuse et elle savait qu'il tenait toujours sa parole. Si il n'en était pas capable, alors il ne lui aurait rien promis, c'était tout simple en vérité.

Son sourire se mua en un rire ténu a la mention de son père. Oh certes, il lui aurait fait passé l'envie de rouler dans les draps avec sa fille hors mariage mais il ne l'aurait pas condamné pour un petit fils ou une petite fille. « Papa te fait peur ? » ce qui ne serait pas étrange, Cassie avait hérité de lui un caractère franc et naïf, mais aucunement de sa carrure qu'il avait imposante. « Il ne t'aurait pas tué tu sais, il sait a quel point je tiens a toi. Et puis l'idée d'être grand père ne serait pas pour lui déplaire. » Après tout, il avait eu tellement de mal a avoir une fille, lui qui avait sans doute rêvé d'une maisonnée remplie d'enfants. Pour autant, il n'en avait jamais voulu a sa femme loin de là...De ce fait, Cassie avait été particulièrement gâtée. Elle avait hérité du désir de son père....Et si ce n'était Maari qui se détournait d'elle, c'était les craintes de Thomas. Cela lui fit froncer les sourcils. « Thomas...Tu es très différent de ton père tu sais ? Aimait il seulement ta mère ? Etait il seulement capable d'amour ?» Sa voix était douce parce qu'elle savait que là était un sujet brûlant pour le jeune homme. « Je sais qu'il y a plein de place là dedans. » ajouta-t-elle en posant sa paume sur sa poitrine. « Pour moi et plein de petits toi » continua-t-elle avec une pointe d'humour.

Thomas avait un effet certain sur les humeurs de la jeune mage et là en était un exemple flagrant. Il l'avait apaisée, rassurée avec juste quelques mots et sa présence, si elle s'inquiétait toujours, cela demeurait loin désormais, dans son esprit, alors, tout naturellement, elle le remercia. De sa patience, de son écoute, de beaucoup de choses en vérité. Des choses dont il n'avait parfois pas conscience. Attendrie au delà de tout, elle se nicha étroitement contre lui et qu'importe qu'un étranger passe la porte et les trouve ainsi, les jugeant immoral, elle n'était bien que là.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyDim 4 Nov - 16:58


Cassiopée ne s'attarda pas sur l'alternative proposée par le Chevaucheur. Il savait que la magie du sang lui répugnait, sans doute même davantage qu'à lui-même. S'il avait eu des réticences et de la méfiance, aujourd'hui, il était plutôt dans l'expectative concernant tout cela. Il manipulait une magie qui pouvait être dévastatrice et était loin d'être anodine ou bénéfique. Tout dépendait toujours de l'usage que l'on en faisait, comme toujours. Et si beaucoup de mages du sang faisaient partie de l'Ordre et avaient commis des actes atroces et répréhensibles, il y en avait d'autres qui voulaient simplement être tranquilles. Thomas respectait son capitaine par exemple et Tristan n'avait jamais rien fait qui puisse amener son Chevaucheur à changer de comportement avec lui. Il y avait eu un moment de latence bien sûr, alors qu'il s'était senti trahi, voir souillé, influencé par l'opinion publique et son éducation, mais si il avait été pris pour cibles par certains camarades, jamais le capitaine ne l'avait brimé, bien au contraire. Et c'était la meilleure façon de procéder avec lui. Maelys n'avait pas été si tolérante... Son départ était forcément en partie dû à tout ça, en plus de suivre celui qu'elle aimait.

La conversation s'orienta donc sur un bébé potentiel et sur les parents de Cassiopée. Il était heureux que malgré leur insouciance, aucun petit ne soit venu pointer le bout de son nez par inadvertance, alors qu'ils n'étaient pas mariés. Son père et sa mère toléraient leurs écarts de conduite, mais jusqu'à quel point ? "Il est impressionnant. Et je ne pourrais pas vraiment lui rendre ses coups, je le respecte trop pour ça..." Il fit une grimace. Thomas savait se battre, il était entraîné, et sans doute plus habile qu'un boulanger. Mais le père de Cassie était un sacré morceau et il serait horrifié de devoir le frapper, même pour se défendre. En vérité, il supporterait très probablement la brimade sans broncher. Il contrôlait suffisamment sa magie pour ne pas répliquer avec un homme qu'il respectait. "Cela n'empêche pas une petite correction, hein. Et il doit frapper fort." Ouais, probablement qu'il aurait hérité d'un coup de poing bien senti pour le principe, avant que Monsieur Avirel ne le félicite.

Et si enfant il y avait... Il ne recevrait de l'amour que du côté maternel. Quoiqu'Elise serait sans doute aux petits soins pour ce bébé. Quant à Thomas, il n'était sur de rien et surtout pas de comment il saurait gérer un être totalement dépendant de lui et de son amour, si toutefois, il était capable d'en donner, ayant eu une modèle parental trop chaotique pour pouvoir prendre un exemple. Les questions de Cassie l'ébranlaient. Est-ce que son père avait aimé sa mère ? Ou avait-il seulement voulu avoir pour épouse une belle femme dont il serait fier ? Il aimait penser qu'il y avait eu de l'amour malgré tout... A un moment donné. "Je n'en sais rien. Et je ne le saurais jamais." Il ne voulait plus jamais adressé la parole à son père. Et ne pouvait parler à sa mère... Le miracle de Samhain ne se reproduirait plus jamais. Il sourit un peu quand elle lui tapota la poitrine, totalement sûre de ce qu'elle disait. "J'aimerai autant des mini toi à vrai dire." Des ? Un ce serait déjà beaucoup au vu des craintes de Cassie. Et des siennes. Qui étaient totalement différentes. Il resserra son étreinte autour d'elle, savourant le moment, avant de murmurer : "Tu te sens mieux ? Cela ne te ressemble pas d'imaginer le pire et d'être pessimiste, c'est mon rôle ça."



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Cassiopée Avirel
Cassiopée Avirel

Messages : 282
J'ai : 28 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyMar 20 Nov - 19:21

Cassie eut une petite moue adorable. En vérité, elle détesterait que son père frappe son fiancé et vice versa d'ailleurs. C'était les deux hommes de sa vie n'est ce pas ? Mais elle savait aussi que son père ne ferait rien pour la rendre triste et puis, elle savait a quel point elle pouvait tenir a Thomas. Sa mère avait même sous entendu qu'il était plus que temps qu'ils officialisent, comme si elle avait pressenti bien avant eux le couple qu'ils seraient. Cassie avait bien vu son sourire entendu lorsqu'elle avait annoncé ses fiançailles. « Tu sais, mon père t'adore, il ne le montre pas vraiment mais le fait qu'il t'ai cuisiné sa spécialité a chacune de tes visites en dit long. Je me demande si il n'aurait pas aimé avoir un fils plutôt qu'une fille...ou alors il compte sur moi pour satisfaire ce désir possible ! » Non Fabrice n'aurait sans doute pas amoché trop fort son fiancé, de cela elle en était certaine. Elle fit mine de réfléchir. « Sans doute, vu comment il pétrit la pâte... » Malicieuse, elle esquissa un sourire taquin.

Thomas avait ceci de magique qu'il savait comme personne disperser les craintes de sa fiancée, juste quelques mots, rien de très fabuleux et le miracle se faisait. Et si avoir des enfants lui faisait peur, elle se faisait fort de lui prouver le contraire. La jeune mage était sûre qu'il ferait un père merveilleux, il restait bien sûr a l'en convaincre et ça, c'était pas gagné. « Tu supporterais des mini moi ? » elle rit légèrement, peu convaincue, mais il était vrai qu'elle n'était même pas sûre de pouvoir enfanter ne serait ce qu'une fois, alors parler de plusieurs...peut être était ce une façon de repousser ses peurs a ce sujet. Peut être. « Dans tous les cas, j'ai confiance en toi et en nous, si Maari nous bénit tu les aimeras autant que moi. » Il y aurait peut être un temps d'adaptation mais après...

Rassérénée, Cassie se pelotonna plus étroitement contre son fiancé puis elle soupira. « C'est vrai...Mais ce genre de pensée...Ce ne te lâche pas, ça reste dans un coin et ça resurgit sans même prévenir. Je ne suis pas de nature mélancolique ou autre mais a force d'y songer, encore et encore, j'ai laissé cette vilaine pensée prendre racine. Je ne devrais pas m'en faire, t'avoir déjà toi est merveilleux. Je devrais laisser faire le temps... » Même si c'était difficile en soi, un avenir sans enfant était inimaginable pour elle, même si, comme elle l'avait assuré, être tout simplement avec Thomas lui suffirait, elle savait qu'il y aurait tout de même un vide.




il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Thomas Sombrepas
Thomas Sombrepas

Messages : 1185
J'ai : 29 ans
Je suis : Chevaucheur de la dragonne Étincelle dans le vol de Lagrance
Mage d’Été/Destruction (Compression de la matière)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'impératrice de Faërie, la Maréchale de Flamme et Tristan d'Amar
Mes autres visages: Melsant de Séverac
Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas EmptyDim 16 Déc - 17:25


Le jeune homme haussa un sourcil, surpris par la confession de sa fiancée concernant son père. A vrai dire, il n'avait pas du tout prêter attention au fait que le père de Cassiopée lui cuisine sa spécialité quand il venait. Il lui était difficilement concevable qu'on puisse réellement l'apprécier, tant il était renfermé et s'ouvrait peu aux autres. Même aux parents de Cassie qu'il connaissait pourtant depuis plus de dix ans. Ah la première fois qu'elle l'avait traîné jusque chez elle avait été mémorable. Et une source d'angoisse terrible pour l'adolescent qu'il était, mal dégrossi et taciturne. il s'était alors demandé ce qu'il avait bien pu faire pour qu'elle se venge de façon aussi impitoyable. Cela avait été une sacrée torture pour lui, même si la mère de Casisopée s'était montré terriblement bienveillante avec lui, consciente qu'il fallait apprivoiser le garçon. Peut-être que la jeune mage avait averti ses parents le concernant. Qu'il avait été maltraité par son père, dévalorisé et qu'il était un peu sauvage. Quand au père de Cassiopée, ils 'était montré amical, mais il s'était senti observé sous toutes les coutures et sûrement jugé par cet homme qui voulait juste protéger sa fille et devait se demander ce qui lui avait pris de se lier d'amitié avec un tel oiseau. "Ton père est un peu comme moi..." Il ne parlais pas beaucoup, ne disait pas tout ce qu'il ressentait ou pensait... Peut-être pour cela que Cassiopée savait deviner les silences de son compagnon. "Et ce n'est pas parce qu'il m'adore qu'il aura des scrupules à me casser la gueule si je déconne." Il marqua une pause, avant de secouer la tête. "Bien sûr que non, personne n'aurait voulu un garçon à ta place." Et il fit une grimace quand elle approuva que son père aurait pu faire très mal. Il avait une sacrée stature. il était probablement plus fort que Thomas d'ailleurs, qui n'était pas spécialement bâti en ce sens d'ailleurs.

Cassiopée semblait aller mieux après cette petite mise au point. Elle avait eu besoin de parler et il regrettait qu'elle ne se soit pas confiée avant, même si elle était bien consciente que son désir d'enfant n'était pas du tout partagé par son compagnon. Mais il pouvait l'entendre, tout en lui confiant ses propres craintes. Il se laissa pourtant aller à un petit sourire en coin quand elle lui demanda s'il supporterait des petites Cassiopée. Sans doute davantage que des gamins comme lui. Il craquerait aussi probablement plus facilement si elles avaient le même charme que leur mère. Il avait toujours été incapable de lui résister. "Bien sûr. Au moins, je n'aurai pas le loisir de m'ennuyer avec des mini tornades." Cela risquait même de lui prendre toute son énergie. Il hocha simplement la tête à la conclusion pleine d'espoir de Cassiopée, même s'il n'était pas aussi serein qu'elle.

Il lui demanda alors si elle se sentait mieux maintenant, intrigué de la voir céder ainsi au pessimisme. Cette pensée, cette peur, elle s'était insinuée en elle telle un poison, minant son optimisme. Il baisa doucement sa tempe : "N'y pense plus pour le moment... Marions-nous, profitons l'un de l'autre et laissons la nature faire son œuvre. Il sera toujours temps de nous pencher sur ce problème s'il demeure malgré nos efforts." Il semblait soudain si sûr de lui, affichant calme et sérénité pour apaiser les angoisses de sa fiancée. Il scella ses paroles d'un baiser qui appelait à davantage, espérant avoir réussi à balayer momentanément les doutes de sa fiancée. S'il pouvait être ce soutien, alors il était heureux.



I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey —
Lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Si Maari m'était contée | Thomas   Si Maari m'était contée | Thomas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Si Maari m'était contée | Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: