AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
– 100€ sur les Samsung Galaxy S20, S20+ (et encore -100€ pour ...
Voir le deal

Partagez
 

 Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:17


Eo Fane-Etoile
ft. Emma Watson

« Du chaos, naquit une étoile. »




Âge : Elle ne peut déjà plus compter sur ses doigts presque vierges de toute trace, combien d'années elle a accumulé jusqu'ici. On lui a susurré son âge au gré du temps, vingt, vingt-et-un, vingt-deux, s'arrêtant à vingt-trois mais s'approchant dangereusement des vingt-quatre. 
Date et lieu de naissance : Née sous le regard colérique d'un soleil fané par les âges, dans une chambre d'une propreté moins douteuse que la plupart. Un cinq juin sous le couvert des étoiles flamboyantes, comme si la chaleur d'un été chaud avait adouci son caractère, laissant la petite fleur qu'elle était s'épanouir. Ce n'est que plus tard qu'elle avait appris à compter les ans, à comprendre la chronologie, et à enfin retenir qu'elle était née en 977 à Edenia
Statut/profession : Il y avait toujours eu un éclat rebelle dans ses envies, comme si la profession de ses parents ne l'intéressait pas, alors qu'au fond, luthier, c'était bien. Elle aurait voulu être ménestrel, chevaucheuse, voyageuse, vivre cent existences alors qu'on ne lui en accordait qu'une seule. Suivant les études avec assiduité à Lagrance, elle avait alors rêvé de devenir la plus talentueuse des mages. Finalement, elle aidait ses parents au magasin, s'éloignant parfois jusqu'à Logrol pour vendre les instruments Fane-Etoile, n'allant jamais plus loin, car Ibélène guettait. 
Allégeance : A Chimène, la jolie Chimène qui se démenait sur le trône de Faërie, et qui risquait souvent sa tête, à la famille du Lierre-Réal, car Lagrance est son foyer. 
Groupes :  Faërie 
Noblesse / Peuple




Dans la vie, je suis...

Eo est une rêveuse, elle ne cesse de regarder vers les étoiles, voyant une quelconque superstition entre son nom et son futur. La jeune femme est toujours très curieuse de tout, plutôt débrouillarde, qui n’aime pas la solitude. Elle prend toujours ses responsabilités, est honnête, loyale, a une petite tendance à bavarder. La jeune femme n’est pas toujours réaliste. Elle aime se perdre dans ses rêves, dans ses idées, et dans ses combats imaginaires. Très consciencieuse et aux prises avec les inégalités, la jeune femme aimerait changer les choses, être une femme de pouvoir comme certaines savent si bien le faire. Lagrance se prête plutôt bien à ce petit jeu, où le sexisme n’était pas trop implanté.

Eo donne trop souvent sa confiance, toujours prête à pardonner, à aimer de nouveau, à se perdre dans son sentimentalisme ; toujours protégée par ses parents, on peut dire qu’elle vit dans son petit monde de coton, persuadée d’en être la princesse. Elle peut paraître souvent un peu tête brûlée, peut-être un peu insolent, comme une arrogance mal placée alors qu’on pourrait plutôt considérer ça comme une protection, pour ne pas être blessée.

Très sensible, elle n’est pourtant pas rancunière, et ne manque pas d’être submergée par des sentiments violents. Elle garde en elle une part sombre, presque de noirceur, qu’elle garde muselée. Elle ne veut pas être rancunière, jalouse, tempétueuse, impatiente. Elle aimerait être ces petites filles toujours parfaites, tirées à quatre épingles et immaculée. Elle a beaucoup de respect pour sa famille et veut les rendre heureux. C’est une personne généreuse, dévouée, et loyale, qui n’aime pas tricher et qui stresse bien souvent pour un rien. Elle donne souvent trop, recevant peu en retour, petite colombe immaculée qui n’attend que l’huile de la société pour l’embourber. Naïve et manipulable, elle ne voit jamais vraiment la véritable nature des gens, et si le cocon protecteur de ses parents la protégeait auparavant des déconvenues, elle apprendra bien vite à ses dépens combien le monde peut être cruel parfois… 

Et voilà comment j'en suis arrivé là.


Eo était née au milieu d'un océan d'hiver. Première née viable d'un nombre d'essais incalculable, première saison fructueuse après des années d'envie, elle était sortie en hurlant si fort du giron de sa génitrice qu'on l'avait tout surnommée Eo au lion, comme si la férocité de son rugissement serait un rempart contre la vie. La famille Fane-Etoile avait longuement hésité à avoir une nourrice, mais Laodice Fane-Etoile, en voyant la prunelle de ses yeux, de son être, de sa vie mugir à l'idée de quitter ses bras, elle avait alors décidé de se passer de sous-fifre, de nourrir sa fille, son petit bout de fille, la seule qu'elle aurait jamais, peut-être.

Phare scintillant dans la nuit, Eo devint la petite princesse Fane-Etoile, le petit morceau d'étoile justement, qui inspirait les nuits de ses parents. Tantôt lion tantôt loup, elle rivalisait de gaité, d'ardeur et d'énergie. Elle peupla son monde d'aventures rocambolesques, brisant au fil des ans vases, vitres, miroirs, s'attirant les foudres des quelques serviteurs de sa famille, les louanges de sa mère désespérée de devenir mère, justement. Elle se roulait dans les coquelicots de Lagrance, pailletant ses vêtements de pétales colorés.

 
Et puis, Elona était née.
Et puis, Elona était morte.
Eo avait cinq ans, et même elle avait senti le souffle de renouveau qu’inspirait cette grossesse. Fière d’être bientôt la grande sœur de quelqu’un, son guide, son étoile. « Elle ne fanera pas, celle-ci, je te promets maman. J’ai prié les dieux. Ils vont m’écouter. » Elle avait dépéri, avant de mourir en essayant de respirer pour la première fois. Quelques rumeurs commençaient à courir dans le cercle d’amis de ses parents, comme si ne pas pouvoir enfanter était une honte, comme si devoir faire plusieurs brouillons avant de réaliser des chefs-d’œuvre était mauvais. A partir de ce moment-là, Eo eut beaucoup plus de mal à briser les objets sans briser les cœurs, et quand elle s’obstina à déchirer ses robes, elle cueillit des gifles.
 
La déception, le découragement, le désespoir de ses parents la heurtait. « Ne vous suffis-je pas ?! » voulait-elle leu hurler. Elle voulait continuer de courir dans son jardin, mais à la place, on lui apprenait les règles de bienséances. Elle voulait qu’on l’appelle la souillon, comme autrefois, mais à la place elle apprenait la couture. « Mais moi je veux apprendre ton métier, papa, » argumentait-elle alors que sa main était encore si petite dans celle de son père. « Tu es encore trop petite pour ça, mais plus tard, je t’apprendrai. » Les années passèrent, et enfin, une nouvelle grossesse, enfin une nouvelle promesse pour Eo de redevenir princesse de son royaume.
 
Encore une petite fille. Son cri ne ressemblait en rien à celui du dragon lorsqu’elle naquit, mais plutôt une plainte gémissante, biscornue. Mais au moins, elle criait, n’est-ce pas ? Elseth était née, Elseth était une bonne vivante, un peu à l’instar d’Eo, et le cœur boursouflé de leurs parents se s’enorgueillit de ce nouvel être.
Jusqu’à ce que le diagnostic tombe : Elseth était muette.
Eo lui raconta mille histoires, l’incitant à parler comme elle le faisait. Mais aucun son à part ce cri geignard ne pouvait sortir de la bouche de la petite fée. Elle était si belle, et son silence l’était aussi. Anéantie, Laodice tomba dans une sévère dépression qu’Eo ne pouvait comprendre ; elle avait dix ans, et elle trouvait sa petite sœur merveilleuse. Les deux tissèrent une relation très étroite, complice, car Eo faisait toujours l’effort de la comprendre, même si Elseth n’avait pas les mots pour s’exprimer. « Moi, son cœur me parle, et c’est amplement suffisant. »
 
A quatorze ans, Eomer, son oncle, dont elle tirait son magnifique prénom, lui confia qu’il voulait l’emmener à Lorgol. Elle avait suivi des cours de géographie grâce à l’argent et au statut de ses parents, ainsi que tout un tas d’autres cours dont elle ne percevait pas encore toute l’importance. L’algèbre, la lecture, la religion… Elle n’était pas aussi intelligente ni aussi lettrée que tous les nobles de Lagrance, que les petits ducs pondus par la  famille Lierre-Réal, toutefois elle avait obtenu quelques clefs pour comprendre au mieux le monde, pour essayer de l’envisager. Mais quelque chose, tout au fond de son cœur, lui posait encore souci. Le problème était né quelques temps auparavant, quand ses parents lui avaient dit que du fait de sa ‘position d’héritière’, il fallait qu’elle fasse un bon mariage. Gardienne de la fortune – quoi que modeste – et du patrimoine de ses parents, elle ne pouvait le gaspiller en un mariage futile basé sur l’amour. Là, encore, elle aurait pu comprendre. Mais ‘du fait de sa position’ ? C’est à ce moment-là qu’elle commença à percevoir les disparités du monde, à comprendre qu’il y avait des riches, des pauvres, et que les riches ne pouvaient pas juste courir dans les champs de coquelicot et finir comme « les souillons du bas peuple ». Néanmoins, les gueux n’avaient pas plus le droit ou le temps de le faire, trop concentré sur leur besoin de vivres.
Depuis toujours habitants de la Capitale, Eo n’avait jamais vu autre chose que les couleurs chatoyantes d’une ville regorgeant de richesses. Il y avait bien quelques mendiants, qu’elle avait vu, mais pour elle il ne s’agissait toujours que d’habitants en marge de la société, des maillons de la chaîne trop rouillés pour être intéressants.
C’est à ce moment-là qu’un sévère sentiment d’injustice naquit en elle.
 

La proposition d’Eomer était un moyen détourné pour elle de connaître un peu le monde, de découvrir cette région « neutre » qu’était Lorgol. Elle en avait vu des peintures, entendu tellement parler de ces Mille Tours qui s’élevaient vers les cieux. Toujours émerveillée par un rien, Eo était constamment subjuguée par la beauté du monde qui l’entourait. La légende vivante des Chevaucheurs, des Voltigeurs, et de tous ces mages éparpillés un peu partout dans le monde… Auprès de Lorgol se tenait aussi la promesse de l’Académie, le parfait mélange entre magie et savoir, un futur évanescent dont elle rêvait depuis son plus jeune âge. Elle ne l’avait jamais dit à ses parents. D’une part parce qu’elle savait que son départ plus ou moins définitif les tuerait, d’autre part parce qu’elle savait qu’elle n’aurait jamais l’occasion d’y entrer. Elle n’avait aucune prédisposition pour la magie, encore moins pour le savoir ; peut-être une vague passion pour les instruments de musique, qui avaient bercé ses nuits étourdies. Elle avait appris à faire pleurer son luth et son vièle, mais sa position ne lui permettait pas d’en faire sa profession. Elle comprenait bien les enjeux qui pesaient sur ses épaules. Elle laissait les mots de la musique à sa jeune sœur, privée de la parole. Eo se demandait souvent si ses parents essayaient toujours d’avoir des enfants, un petit garçon pourquoi pas, car tous les enfants mort-nés dont ils avaient pu déterminer le sexe étaient invariablement de la gente féminine. N’auraient-ils pas préféré un homme pour mener leur commerce, leur affaire ? Ils déléguaient beaucoup, certes, mais généralement à des hommes. Avait-elle une poigne suffisante pour mener la barque de ses parents ?
Eo se posait toutes ces questions à quatorze ans, lorsqu’elle partit pour Lorgol. Quelques temps avant de partir, elle eut sa première floraison, qui ne se passa pas vraiment comme elle s'y attendait. Plutôt tardive, celle-ci fut extrêmement douloureuse, jusqu'à ce que cela se stabilise quelques temps. Pensant que tout était rentré dans l'ordre, elle s'éclipsa aux côtés de son oncle.
 
Elle passa deux ans à Lorgol, et pas que, d’ailleurs. Eomer lui fit découvrir Ansemer et Port-Liberté, de magnifiques territoires qui pailletèrent les yeux de sa nièce. Elle avait vécu toute sa vie à Edenia, tant et si bien qu’il lui fit découvrir tout le duché de Lagrance. Bourgeois aussi, il tenait néanmoins un commerce beaucoup plus florissant qui lui permettait de ne pas rester constamment chez lui, et qui lui offrait assez de moyens pour voyager comme bon lui semblait. Il avait ouvert plusieurs forges à Lorgol, qui s’occupaient des commandes banales, mais plus complexes mandatées par les ducs. Et les armes se vendaient toujours.  
A dix-huit ans, sa principale activité était de parfaire ses connaissances, et essayer de trouver un mari qui voudrait bien d’elle. Heureusement pour elle, ses parents lâchaient beaucoup de leste à ce sujet, peu enclins à livrer leur première née, leur petit joyau, si rapidement. Pourtant, on disait souvent que la marchandise se gâtait vite… Un premier accord fut signé, avec un bourgeois qu’Eo ne trouvait pas déplaisant, mais avec qui le contact n’était pas des plus aisés. Il mourut trois mois plus tard, piétiné par son cheval.
A vingt ans, Eo comprit rapidement qu’elle n’était pas fertile, malgré toutes les prières envoyées aux dieux. Enfin, pas comme elle devrait l’être. Ses pertes étaient bien trop espacées, parfois tournant à l’ébène lorsqu’elles arrivaient au bon moment. On lui ordonna de garder cette information secrète, le temps que les choses s’arrangent. Ils mandèrent sous le manteau des herboristes, même des médecins venus d’Ibélène pour étudier son cas, mais toujours les meilleurs, moyennant une somme colossale pour soigner leur petite fille. Si elle ne pouvait donner d’hériter, personne ne l’épouserait. Après trois ans sans résultats probants ils durent se rendre à l’évidence : l’enfantement pour Eo serait complexe, si ce n’était impossible. Tous les guérisseurs étaient formels.
 
Eo avait toujours chéri le rêve, d’un jour, pouvoir donner la vie. Elle n’avait pas envie d’être mère à l’heure actuelle, elle ne s’en sentait pas encore la force, mais elle savait qu’elle ne mettrait pas ce rêve entre parenthèses. Il devait bien y avoir quelqu’un, quelque part, pour la soigner. Et elle le trouverait.
Les demandes en mariage fanèrent à mesure que ses parents se faisaient réticents à engager leur fille ; beaucoup d’hommes déguerpirent en voyant l’enfant qu’on leur proposait d’épouser ; Eo refusa beaucoup d’hommes en voyant ce avec quoi elle devrait vivre toute sa vie. Lorsque ses vingt-trois ans sonnèrent, elle proposa un marché à ses parents. Elle voulait suivre Eomer à Lorgol, implanter une succursale des luthiers Fane-Etoile, tenter d’ouvrir son propre commerce, le diriger comme ses parents le faisaient si bien. Peut-être même que ce serait l’occasion de trouver un mari ? Elle sentait les années passer, et rien ne lui convenait. Peut-être devait-elle revoir ses exigences à la baisse ?
Perplexe, percluse de peur à l’idée de se jeter dans un océan d’inconnu, la jeune femme sella son cheval, et se mit en route. 

Dans ma tête, ça se bouscule

Que penses-tu des compétences de la toute nouvelle impératrice de Faërie, la jeune Chimène ? La trouves-tu légitime, penses-tu qu'elle va réussir sa période de probation ?
• Eo se retrouve en Chimène elle ne saurait dire pourquoi réellement, car ce n'est pas comme si elle la connait concrètement... Elle pense qu'elle est légitime, et que ce n'est pas son manque d'expérience qui en fera une mauvaise impératrice. Eo aime aussi à penser qu'il s'agit d'une femme - oui, la luthière est un peu obsédée par cette histoire d'égalité voyez. Avec de l'acharnement et de bons conseillers, si l'impératrice sait bien s'entourer, elle a alors toutes les chances de réussir sa période de probation. Ce serait un beau défi à relever pour leur peuple. 

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
• Eo prendrait bien sûr le côté de son peuple, des Faës, de Lagrance, de Chimène. Elle voudrait participer à la lutte, mais certainement pas en tant que mercenaire, elle a bien trop peur des armes pour ça. Elle aimerait avoir un rôle plus poétique, plus symbolique. Dans ses rêve les plus fous elle serait espionne, en vérité... elle hébergerait ou fournirait de la nourriture à ceux qui lutteraient assidûment. La fortune plutôt coquette de ses parents pourrait aussi servir à financer la guerre, pourquoi pas...  Mais il n'y aura pas de guerre, pas vrai ?

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• L'aînée Fane-Etoile est littéralement tombée amoureuse de cette contrée magnifique. Il y a l'Académie, la neutralité, la beauté des architectures, des tours, des paysages. Ce n'est bien évidemment pas la même quiétude qu'elle trouve à Lagrance, son pays, sa culture, sa région, mais c'est un endroit si agréable qu'elle pourrait aisément s'y voir résider quelques temps, oui.


Femmes atypiques pour cas atypique


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Peluuches et j'ai 19 ans. J'ai découvert le forum via pub rpg design et voici ce que j'en pense : je le trouve vraiment magnifique, et extrêmement complet, sans trop être complexe, ce qui est super top. A voir ensuite comment se déroule l'intégration.
Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.




Dernière édition par Eo Fane-Etoile le Dim 7 Fév - 17:32, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:18

Bienvenue officiellement, Eo ^^
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:19

Bienvenue mam'zelle :cute:

Très bon choix de vava, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire ! :coeur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:24

Bienvenue pour de bon :cute:
N'hésite pas si tu as besoin de nous ♥️










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:34

Bienvenue officiellement :vv:

Si tu as besoin d'aide, nous ne sommes jamais loin :coeur:
Juste un détail en passant : si elle est de 978, elle s'approche de ses 23, pas de ses 24 :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:37

Sois la bienvenue Eo ! :youpi:

La jolie Emma, excellent choix ! Hâte de lire ce que tu vas en faire ! ;)
Bon courage ! :pc: :cookie:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:41

Bienvenue belle Eo, cet un joli prénom d'ailleurs :cute:
Hâte de lire l'histoire de cette petite Fane-Etoile :lama:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 18:45

Sois la bienvenue sur les terres d'Arven, jolie Eo ( Eo Eo, on rentre du boulot :haww: :siffle: )  ! :ballon: :hi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 20:32

Bienvenue sur le forum ! :fox2:

Bon courage pour ta fiche ! :yipi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyMer 3 Fév - 21:19

Bienvenue ! J'aime beaucoup ton nom et ton métier, j'ai hâte de lire ta fiche ! :gnut:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyJeu 4 Fév - 14:31

Bienvenue :saute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyVen 5 Fév - 8:12

Vous êtes tous trop beaux *bave*
J'espère avoir tout pleins de liens avec vous.  :coeur: :cute:

Et merci Perlounette, ça se croit en bac+2 et ça sait même pas trouver une date.  :eheh: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyVen 5 Fév - 9:47

Bienvenuue :youpi:

Bon courage pour la fin de ta fiche :owi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptySam 6 Fév - 20:44

Après de longues conversations mentales, une tripotée de questions et trois pages word plus tard, j'ai enfin terminé tout ce qui est histoire/caractère/questions. Je rédige sous peu mon premier RP  :coeur:  (j'ai oublié quels étaient les délais chez vous pour finir la fiche, donc je préviens de pas me ranger au grenier :ange: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyDim 7 Fév - 17:19

Me voici :superman:

J'aime énormément le personnage que tu nous as préparé, tout en douceur. Ta fiche se lit très bien, elle est complète, cohérente et c'est vraiment plaisant de voir tout ce que tu as intégré de l'univers :coeur:
Mais il y a quelques tous petits détails que je voudrais revoir avec toi, avant de te valider :cute:

• Il me manque le lieu de naissance dans les informations globales. C'est Edenia je suppose ? :mimi:
• Dans la seconde question, tu parles « des Faëries ». Est-ce que tu voulais dire, « de Faërie » l'empire, sans S du coup ou « des Faës », le peuple ?
• Un tout petit point de l'histoire me chiffonne : avoir ses règles à 16 ans, c'est vraiment très très tard, surtout dans un univers médiéval comme le notre. Elle a facilement 4-5 ans de retard du coup ça a forcément du impacter son adolescence, ses peurs etc.

C'est tout pour moi, je n'ai vraiment rien à redire sur le reste et j'ai hâte de pouvoir te valider :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyDim 7 Fév - 17:35

J'ai ajouté Edenia et modifié pour ce qui était des Faës, en effet je n'avais pas bien intégré qu'on ne disait pas les Faëries :p

Pour ce qui est de l'histoire et que tu n'aies pas à tout relire, je te cite les passages que j'ai retouché :
Spoiler:
 


J'avais regardé rapidement sur les fiches de PV et j'avais vu que l'un d'entre eux avait eu ses premières règles à seize ans, donc j'avais bêtement repris l'âge, sans penser que c'était véritablement tard. Du coup, elle les a eu à quatorze ans, ça a été stable jusqu'à ses vingt ans, jusqu'à ce que ça dérape à ce moment là. ^^ Est-ce que ça convient ?  :langue: :coeur: Merci beaucoup beaucoup pour les compliments et la lecture plus que rapide !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyDim 7 Fév - 18:29

Bienvenue à toi, jolie Eo ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver EmptyDim 7 Fév - 19:16


orgol • Le Peuple

Bienvenue !

Eo Fane-Étoile




C'est avec grand plaisir que je te valide ! Ta plume est très agréable et j'ai hâte de voir comment évoluera cette petite Eo :siwi: Sois la bienvenue parmi nous, Peluuches !

Tu peux dès à présent aller gambader gaiement parmi les dragonnets :

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.  :gnut:

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.  :geu:

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !  :coin:

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.  :bro:

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !  :augustus:

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven, ô jolie luthière.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...  :mimi:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver   Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eo - écho sous les étoiles d'une nuit d'hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: