AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

Partagez
 

 Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 5:32

Marjolaine accueillit avec un certain plaisir la sollicitude de la duchesse de Cibella : bien que sa grossesse n'en était qu'à près de la moitié de son terme, elle était toujours rayonnante de se savoir à nouveau bientôt mère et éprouvait une réelle satisfaction à ce qu'on le lui rappelle.  Gaëtane ayant rejoint son groupe, elle n'espérait point voir son amie Gabrielle se joindre à eux, d'ailleurs elle était en compagnie de son fiancé et peut-être pourraient-ils profiter du temps en mer pour se confier et se découvrir un peu plus.  Un mariage n'a en réalité de réel intérêt que pour ses principaux acteurs, ici Bartholomé et cette mystérieuse Vanessa l'Atone.  Elle n'avait pas encore eu le temps de répondre aux questions de la Cibellane que déjà Agnès se répandait en informations qu'elle avait recueillies ça et là, mais qui ne les éclairaient pas beaucoup plus sur l'identité de la future mariée et future duchesse.  Dans cet aspect, il s'intéressait beaucoup à la chose, car elle avait pris sur elle d'entretenir de bonnes relations avec ses homologues.  La perte de Jehanne était encore fraîche, c'était aussi une amie et de la voir remplacée si vite par une femme dont nul n'avait jamais entendu parlé était un coup dur pour la Lagrane.  Elle ne put qu'ajouter qu'elle-même ne savait rien de la mariée, sans rien exprimer de son étonnement de ce mariage précipité, gardant ses réserves pour elle-même et Denys à qui elle avait déjà tout dit.  Bartholomé n'agirait pas de façon inconsidérée sans se préoccuper de l'avenir de son duché ou de son empire, même en étant troublé par tout ce qu'il avait appris sur les relations qu'entretenaient sa femme et son frère.

Ils ne purent en dire beaucoup plus que déjà, il était temps de monter à bord du navire et tout naturellement, elle prit appui sur le bras de Denys pour garder son équilibre tandis qu'elle montait sur le ponton de bois.  Des musiciens jouaient des airs de fête, tout préparait à l'avènement d'un mariage splendide.  Affichant un sourire, peut-être moins rayonnant parce qu'il était forcé, Marjolaine salua au passage quelques connaissances et autres représentants de la noblesse. Comme tout le monde, elle attendait le moment décisif où ils découvriraient enfin tous qui était l'élue initiatrice d'une passion si dévorante que le duc d'Ansemer avait annoncé si rapidement ses épousailles.

Moment qui vint rapidement, le duc ayant au bras une jeune femme que, décidément, jamais la mère n'avait vue.  Marjolaine s'appuya sur le bras de Denys avec un peu plus d'insistance, tâchant de ne rien laisser paraître de son inquiétude.  Une femme sortie de nulle part, jolie certes, mais on ne pouvait rien trouver de titre ou d'appartenance à la noblesse.

« Il nous faut, je crois, aller porter nos vœux de bonheur à sa Grâce Bartholomée et sa promise, » souffla-t-elle à l'oreille de Denys, sans tenter de cacher le malaise que lui donnait cette démarche.  Elle n'avait aucune raison de ne point apprécier Vanessa l'Atone en-dehors de ses origines fort douteuses, mais elle ne pouvait s'empêcher de la trouver désagréable.  Sûrement par fidélité à l'ancienne duchesse.  Du coin de l'oeil, elle s'assura que Rose était bien près d'elle et tentait de contenir ses élans de joie, elle qui retrouvait des amis chers à son cœur sans certainement comprendre pourquoi ils étaient tous réunis en ces lieux.

Spoiler:
 





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 11:13

Le monde affluait sur les quais et la Cibellane s'en remettait en particulier à Gloire pour observer les allées et venues de chacun, tout comme leurs faits et gestes, se concentrant sur tout ce qui pouvait sembler suspect. Mais pour le moment, il n'y avait rien à signaler. Lorsque tous semblèrent arrivés, il fut temps de monter sur les bateaux. La Capitaine se plaça près de la nacelle du bâtiment principal et veilla sur les nobles qui montaient les uns après les autres. Il ne fallait pas que l'un d'eux se loupe et tombe à la mer ! Ana sourit en coin en imaginant leur précieuse toilette toute mouillée. Bon ce n'était pas très drôle pour celui qui serait dans cet état, mais il valait mieux le prendre avec humour plutôt que tout dramatiser. Tant qu'il n'y avait pas mort d'homme ou blessure grave... Parce qu'elle ne riait pas avec les choses plus sérieuses.

Le navire était gigantesque, elle en était admirative, la flotte était impressionnante aussi, elle avait pris quelques minutes pour l'admirer avant que l'heure de monter à bord ne soit venue. Amaury était toujours à ses pieds, tant qu'elle ne bougeait pas, il restait assit et comme elle, il regardait les nobles passer, il faisait surtout attention à ses pattes. "Le premier qui m'écrase les coussinets, il verra mes crocs de près." "Douillet." "Grrr !" "Soit sage. Tout va bien, ça ne se bouscule pas pour le moment, ils sont bien élevés tu sais." "Je me méfie de leurs grands pieds, et de leur inattention. Je ne suis pas comme ton lézard géant, elle, personne ne peut la louper à moins d'être aveugle..." "Minus." "On se concentre ! Vous vous chamaillerez plus tard. Nous sommes en mission là !" Anaëlle pinçait les lèvres. Si elle n'en avait déjà eu l'habitude, elle aurait été énervée, mais elle était plutôt blasée, voire même parfois amusée. Si du côté des nobles la montée se fait tranquillement, du côté des invités plus modestes qui devaient monter sur les autres navires plus petits, ça se bousculait déjà plus. La reine dragonne s'était posée sur un toit et les observait attentivement.

Comme c'était prévisible, une petite fille fut séparée se sa maman dans le mouvement ce qui n'échappa pas à l'oeil de Lynx de Gloire. "Là. Mini blonde à couettes et rubans vert olive vient de perdre sa génitrice." "Compris." A environ douze toises vers le Nord-Ouest, d'après la vision d'ensemble qu'elle percevait de Gloire. D'un subtil mouvement de tête, Ana acquiesça, même si elle ne pouvait pas la voir, sa dragonne ressentait l'intention, et inclina la tête également. La Chevaucheuse tourna la tête vers Abigaïl. A peine une seconde elle détailla la jeune femme à la recherche d'un indice sur l'expression de son visage qui indiquerait si elle était aussi informée.

    - Abigaïl ! Tu as vu la petite fille perdue ? Tu peux t'en charger ? Amaury te guidera au besoin.

Et avec quelques grognements bien sonores, il pourrait même lui ouvrir la voie, mais si Ana le laissait aller seul, l'enfant risquait bien d'en avoir plus peur qu'autre chose et ça ne les aiderait clairement pas. Museau en l'air, Amaury attendait sagement un signe de la flamboyante. Si Royale avait vu aussi, elle devait savoir exactement vers où se diriger. La brune posa sa main sur le sommet du crâne de son loup et caressa doucement son pelage majoritairement beige. "Fait attention à tes coussinets boule de poils !" Il ne répondit pas aux sarcasmes de la dragonne avec des pensées, mais leva le museau et lui tira la langue, une réaction typique du Familier susceptible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 13:52

La sollicitude d’Agnès est sincère, celle de Gaëtane un peu moins, et Denys n’est pas dupe de ce qui amène cette dernière à converser avec eux. La question brûle sur toutes les lèvres et pourtant, la duchesse de Cibella ne se gêne pas pour l’évoquer, presque si ouvertement que c’en était amusant. La lecture entre les lignes, cette même interrogation qui demeure en lui… oui, qui était cette Vanessa l’Atone sortie de nulle part ? Il va pour répondre avec une certaine prudence, mais Agnès le prend de court, éveillant d’ailleurs un regard réprobateur. Il n’aimait guère qu’elle s’immisce dans une discussion entre deux ducs sans y avoir été autorisé. Et surtout pour dire des choses de l’ordre des suppositions et qui pouvaient ne pas être accueillies d’une très bonne façon. Quelle sotte, songea-t-il, elle qui avait pourtant un semblant de réflexion, il l’avait mal jugé, car sortir pareille chose en public, qui n’étaient pas le moins du monde prouvé, c’était fort peu habile. Le sourire du duc se fit crispé, et fort heureusement, la montée sur le pont du navire allait commencer. Il laissa Gaëtane retourner avec sa délégation, mais attrapa le bras d’Agnès avant qu’elle ne s’en retourne avec sa famille :

« Prenez garde, demoiselle d’Aurebois, des mots qui sortent de votre bouche. Je crois que ce n’est pas la première fois que j’ai à vous le dire. Sachez, à l’avenir, rester à votre place. » Léger sourire en coin, mais qui n’a rien de celui amusé. Il menace, et elle a bien intérêt, la jeune demoiselle, à entendre ce conseil murmuré de son duc, et ne pas réitérer. Il la lâche alors, reprenant le bras de son épouse pour monter sur le navire.

Il faut du temps pour que tous les invités montent à bord, et que celui-ci enfin quitte le port et s’éloigne des côtes. Quelle curieuse sensation, cela devait être la seconde ou la troisième fois que le duc de Lagrance prenait la mer pour ce genre d’événement, et il n’avait jamais trop apprécié cette sensation de ne pas avoir la terre ferme sous ses pieds. Il n’avait fort heureusement pas le mal de mer, mais même le cadre enchanteur de cet horizon infini n’enlevait pas une certaine gêne. Du reste, les choses se passèrent comme prévu dans ce genre d’événement, rencontre des conseillers du duc d’Ansemer, venu saluer le couple ducal de Lagrance. Remerciements et salutations, jusqu’à ce qu’enfin, la musique vienne s’ajouter aux conversations. Agréable musique par ailleurs, plus Denys l’écoutait, et plus ce malaise ressenti d’être loin des côtes s’estompait.

Et puis s’en vient enfin l’arrivé de Bartholomé et sa nouvelle épouse. Tous les regards se tournent vers eux, et malgré la méfiance générale, la sienne en particulier, il doit reconnaître à la future mariée un air charmant et un visage des plus jolis. Si son nom n’était point celui de la noblesse, force était de constater qu’elle en avait au moins la stature et formait un joli tableau avec celui qui la tenait à son bras. Il lui faudrait certainement avec Marjolaine aller le saluer, lui aussi, et le féliciter d’une pareille cérémonie. Il le voudrait, d’ailleurs, mais quelque chose d’autre attire à nouveau son attention. Comme si la musique se faisait plus forte, plus sonnante à ses oreilles, forçant ses yeux à se détourner du centre de la scène pour observer dans les coulisses une autre merveille, plus brillante encore que le premier rôle. Une belle jeune femme entre les musiciens, jouant aussi de son instrument, un air innocent sur le visage qui captive plus que jamais l’intention du duc. Il en oublie sa propre femme à son bras qu’il l’en lâche d’ailleurs. Il écoute à peine ses paroles auxquelles il répond d’un vague « Oui, oui... » à peine intéressé. Et le voilà qui s’éloigne, vers cette sirène enjôleuse, sans plus se soucier de la femme qu’il abandonne sans plus d’explications.

Spoiler:
 




Dernière édition par Denys du Lierre-Réal le Lun 3 Sep - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 14:34

Faërie • Mages



   
Sébastien

   
l'Atone



   
3.5 La Joueuse de Flûte

   Présentation



Ca y est, ils sont à bord. Si sa sœur reste invisible autant que possible pour le moment – il faut bien savoir ménager l’effet de surprise ! - Sébastien prend sa mission personnelle très à cœur. A savoir, séduire la duchesse de Cibella grâce son charme et ses talents. Il  l’avait repérée de loin sur les quais avant le départ du navire. Une belle femme, au port noble et digne, avec un air autoritaire et presque froid. L’Accordé l’aime déjà, et cet air inaccessible qu’il lui a trouvé le motive encore plus à la conquérir.
Ah, le vent qui gonfle les voiles et la proue du bâtiment qui s'élance dans les vagues ! La sensation est presque nostalgique pour Sébastien.
Presque.

Furtivement, alors que le petit spectacle musical n’a pas encore commencé, Sébastien parvient à s’approcher de la délégation de Cibella et à aborder la duchesse Gaëtane à la fin d’une conversation. Une coupe à la main et une autre prête à être offerte, il lui présente son plus beau sourire pour l’approcher.
« Votre Grâce, accordez-moi quelques instants pour que je puisse me présenter. Je suis Sébastien l’Atone, frère de la future mariée. Petite révérence. Elle ne tardera pas à faire son apparition d’ailleurs pour que vous puissiez la découvrir. Il propose subrepticement sa deuxième coupe. Pas de réaction, il poursuit comme si de rien n'était. Ce mariage est tout simplement incroyable, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu ma sœur aussi heureuse et épanouie. Leur couple ne peut que venir renforcer notre empire. Mais sachez que vous êtes vous-même aussi rayonnante que le soleil sur vos domaines.Ce qu'il pense sincèrement en plus ! Cette cérémonie au milieu de l’océan vous inspire-t-elle ? Souhaitez vous un rafraîchissement ? » Nouvel essai pour la coupe, il la posera sur le bastingage si la duchesse la refuse.

Là. Il ne peut pas faire mieux. Il est au meilleur de sa forme, enjôleur mais pas trop, tenue parfaite, ton courtois et visage chaleureux. Même un cœur de glace fondrait devant tant de sollicitude. Pas besoin de magie.
C’est une certitude.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 16:32

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Il faut bien ça, un bel orchestre, pour accompagner le mariage de la joueuse de flûte et Morgane se satisfait de pouvoir se fondre au milieu de musiciens tout à fait normaux et sans intérêt. Le navire est à l’eau et un vent de liberté emballe le cœur de la jeune femme, plus enthousiaste que jamais. Qu’il fait bon de naviguer sans y être obligée ! A présent qu’elle a le luxe de vivre dans un monde vaste et changeant, elle peut profiter de chaque instant sans que ces instants ne durent une éternité.

Le duc de Lagrance est à sa portée, il a le bon goût d’apprécier sa musique, qu’elle en profite ! Car bientôt les choses simples ne lui suffiront plus, il faudra bien devenir duchesse pour se contenter de cette nouvelle vie. Vanessa l’a bien compris et une part d’elle, la part meilleure amie, regrette d’avoir mieux à faire que d’assister pleinement à son mariage. Enfin. Elle est peut-être dévouée mais elle a ses propres intérêts et sa propre ascension sociale lui permettra de rester proche de sa camarade. Quoi de plus charmant que deux duchesses meilleures amies ? Enfin ! Il suffit ! Il faut se concentrer maintenant ! Il est là, le duc, bientôt il brûlera de faire sa connaissance. Alors tout en jouant, Morgane commence à user de l’Accord pour l’attirer à elle. Autant mettre toutes les chances de son côté.

Ecoute-la, Denys du Lierre-Réal. Tu oublies ta femme, ennuyeuse et banale. Celle que tu veux est la musicienne, celle aux longs cheveux, la joueuse de chifonie qui enchante tes oreilles. Sa mélodie t’émerveille, elle est tout ce que tu désires, comment as-tu pu vivre jusque-là sans la connaître ? Tu iras lui parler, il le faut, tente ta chance, tu seras récompensé. Ne quitte pas ce navire aujourd’hui sans l’avoir abordée, qu’importe que tu sois venu en compagnie, les bras se délient et vont en chercher d’autres, plus accueillants, plus attirants. Désormais il n’y a qu’elle qui importe, le regret te rongerait, si tu restais avec ta femme et ta fille. Non tu as mieux à faire, va, va.

Viens à moi.

Oui…


Voyant le duc délaisser sa femme et la fixer elle, Morgane affiche un des sourires charmants dont elle a le secret. Un petit signe de tête l’invite à la suivre, alors qu’elle s’écarte quelques peu du reste des musiciens. « Appréciez-vous la musique, votre Grâce ? » Elle sait très bien que c’est le cas, mais c’est une façon d’engager la conversation, de faire entendre une voix qui se veut aussi douce que les notes qu’elle joue. Alors que ses doigts s’agitent toujours autour de son instrument pour libérer la mélodie enchanteresse, l’Accordée vient chercher le regard de l’envoûté, usant de sa beauté naturelle pour lui offrir l’éclat du ciel dans ses yeux et des lèvres demandeuses. « Si vous me le permettez, je vous ferai écouter une pièce que j’ai composée en votre honneur. » En se mordant légèrement la lèvre inférieure, elle ajoute, d’un air faussement rougissant : « En privé, je ne voudrais pas déranger les autres musiciens. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 21:30

Faërie • Peuple



Archie

le Brinicle



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Avant et pendant l'embarquement.

Si belle, Vanessa. Autant la vivenef que la future duchesse. Elle n'égalisait pas la beauté de la véritable certes, mais son charme demeurait bien présent dans les détails qu'elle arborait. Et celle en chair, tout aussi semblant sculpté que la vivenef portant son prénom, lui avait accordé un bref instant pour lui demander d'éloigner certaines personnes à son signal. Demande qui lui tenait à cœur d’exécuter. Parce-qu’il ferait tout pour cette future duchesse, femme de Bartholomé d'Ansemer. Tout.

Alors il s'était tenu prêt, l'Amiral. S'assurant une fois à bord d'une part de l'organisation, d'une autre de ne rater sous aucun prétexte le moment où elle lui ferait signe joli.

À bord.

À son magnifique signal, le plus éblouissant et le plus magistral qui soit, pensa Archie alors qu'il faisait le tour des invités tout en jetant des œillades frénétiques au couple s'affichant – et se détachant du reste de la foule par leur charisme tout naturel et hypnotique. Il avait déjà fait un tour assez large, se présentant aux ducs et duchesses, aux nobles en général, afin de recueillir leurs premières impressions sur l’impeccabilité du navire sur lequel ils se trouvaient mais aussi pour faire bonne figure en les saluant dignement. Il n'aurait plus besoin de se présenter à sa cible ensuite.
Quand ? Maintenant ?
Non. Pas encore.

Si le geste se faisait attendre, sa cible, elle, était déjà toute trouvée. Elle n'était que fleur fanée à côté de Vanessa l'Atone ; Marjolaine du Lierre-Réal. Marjolaine et sa fille. Et aussi Bertille qui se trouvait déjà à ses côtés afin de  visiter les lieux comme il lui avait suggéré.

Et le signal se fit.

D'un signe de tête entendu pour lui-même, le vieux loup de mer hautement respecté s’avança vers 'la mère bénie' comme on la désignait si bien. Il s’avança tout en se rendant compte que l'époux de cette dernière n'était pas à ses côtés. Quel heureux hasard. Hasard qui troublait la duchesse, lui offrant une occasion à ne pas rater. 

« Duchesse, salua t-il de nouveau. Affichant un air bon derrière les poils couvrant son visage, il ajouta, espérant toucher juste : J'ai aperçu votre époux le duc du Lierre-Réal se diriger vers le pont arrière, doux mensonge, alors que je m’apprêtais à faire visiter cette partie du navire à la princesse d'Ansemer. Désirez-vous m'accompagner, vous et... son regard descendit, à la recherche de Rose, qui, hélas ne se trouvait pas là comme elle aurait dû l'être. Cachant sa frustration comme sa stupeur, il poursuivit : Vous seule donc, vous joindre à nous ? Je pourrais vous guider par la même occasion ? » Elles devaient le suivre, au moins deux sur trois. Il pourrait toujours venir rechercher Rose plus tard... si nécessaire. L'invitation était dite de façon si courtoise et bienvenue que lui-même était persuadé qu'elle se déroulerait bien. Qu'il agissait sans mal et l'esprit saint. Après tout, il ne devait que les éloigner un peu. Chose qu'il fit quand la duchesse accepta.

Les guidant, il fit l'exposition du navire à la duchesse lagrane et à Bertille tout en s'éloignant du gros monde pour se diriger vers un bout de lieu plus isolé. Il fit aussi l'éloge de ces musiciens qui jouaient si bien. Cette musique en particulier, ce presque-commandement, cet ordre, cet air, cet instrument qui même éloigné lui soufflait toujours à l'oreille jusqu'à s'imposer complètement dans ses pensées ; que l'eau était si belle et si bonne. Si tentante. Son sourire s'étira et, les yeux pétillants, il invita d'un geste ample de la main, par dessus la balustrade, comme emprunt d'une totale comédie.

« Que diriez-vous d'une petite baignade ? Le temps est si doux. » 

Une baignade leur ferait du bien. Oui. Une petite baignade dans ces eaux glacées qu'il connaissait si bien. Elles devaient goûter à l'étreinte de Messaïon. Elles en seraient ravies. Il était prêt à les aider à faire le grand saut si jamais.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMar 21 Aoû - 21:39

Agnès avait fait fi des convenances en répondant à la duchesse cibellane alors qu’elle était en présence de Denys et Marjolaine et que ces derniers, étant du même rang que Gaëtane, devaient être les interlocuteurs privilégiées de cette dernière. Son duc ne manqua pas de lui faire la remarque tandis que les invités du mariage étaient conviés à monter à bord, lui rappelant une précédente discussion qu’ils avaient eue suite au festival d’Arc-en-Fleur.

- Très bien, votre Grâce, finit-elle par répondre alors qu’elle avait simplement partagé les rumeurs qu’elle avait entendues depuis qu’elle était arrivée. Mais son initiative n’avait pas plu aux têtes couronnées. Certes, elle n’avait apporté aucune information valable, néanmoins certains bruits pouvaient être révélateurs. En soit, ce n’était pas la première fois que sa franchise lui valait remontrance, et certainement pas la dernière. Alors si Denys lui demandait de se faire plus discrète, soit, elle allait tâcher de garder sa place.

Alors, elle s’éloigna quelques peu du couple ducal lagran, observant le navire les transportant. Celui-ci reflétait le savoir-faire ansemarien et elle ne put s’empêcher de l’admirer. Le travail du bois était magnifique pour elle qui le travaillait aussi à une échelle moindre. La jeune mage alla saluer Gabrielle et son fiancé comme il se doit et échangea quelques mots avec son amie tout en profitant de la musique qui animait le bateau. Puis vint le moment de l’arrivée des mariés, Bartholomé et la dénommée Vanessa. Agnès les observa avant de se joindre à la délégation lagrane pour leur présenter leurs compliments, laissant la primeur au couple ducal.

Or, lorsqu’elle finit par repérer Marjolaine dans la foule, elle ne vit pas Denys à ses côtés, comme elle s’y attendait. La duchesse se trouvait en compagnie d'un homme qu'elle ne connaissait pas et ils prenaient une direction opposée à celle de Bartholomé et sa promise. Ne sachant ce qu’il advenait, Agnès décida de les suivre à distance. Compte-tenu que Denys n'était pas satisfait de sa conduite, elle préférait éviter un nouvel impair en devançant le couple ducal dans la présentation des voeux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMer 22 Aoû - 10:29

Tu n'as plus longtemps à atteindre. Le gratin de Faërie se presse au bord des quais et ta vigilance est encore plus accrue que d'habitude. Ton capitaine a bien évidemment raison. Pour le moment tout est calme, mais tu as un mauvais pressentiment. Rien n'est clair dans cette affaire. Ce mariage. Cette mystérieuse Vanessa qui sort de nul part. Il y a beaucoup trop de détails qui clochent. Enfin bon. Tu feras ton devoir quoiqu'il arrive.

Voilà déjà les invités qui embarquent. Les plus prestigieux rejoignent le navire principal tandis que les autres abordent sur des bâtiments adjacents. Tu gardes un œil sur la montée, vérifiant qu'il n'y ait aucun mouvement de foule lorsque tu entends l'ordre tranchant de ta capitaine. Tu hoches la tête, signifiant que tu as compris, puis fais un signe à Amaury pour qu'il te guide. Tu la trouveras beaucoup plus rapidement avec lui. Je la vois, elle n'est plus qu'à quelques pas de toi. Tu aperçois la forme de Royale, décrivant des cercles autour de la foule. Certains contemplent avec admiration le ballet des dragons volant dans le ciel. Tu peux comprendre leur admiration, c'est de toute beauté. Tu finis par la rattraper et lui attrapes doucement la main.

-Viens petite, je vais te ramener à ta maman.

La petite te regarde avec des grands yeux, admirant aussi le loup et ta tenue. Elle hoche doucement la tête et se laisse guider par toi jusqu'à sa mère. Une fois la petite bien à l’abri, tu retournes à ton poste principal et, une fois assurée que tout le monde est sur le navire, tu montes à ton tour. Tes priorités sont ta duchesse, venue vous saluer tantôt, ta princesse, et quelques autres nobles cibellans invités pour l'occasion. Et voilà ce que tu redoutais certainement le plus. Le bateau quitte le port, tanguant doucement. Le visage blême, tu regardes le quai qui s'éloigne petit à petit, où une masse d'Ansemariens se pressent pour admirer le spectacle depuis la terre. Royale, vient me chercher, je veux retourner avec eux. Ne fais pas ton enfant. Ton regard se perd sur les silhouettes des dragons volant dans le ciel, au-dessus de Port-Liberté. Ils ne vous suivent pas et jamais ta dragonne ne t'a autant manqué. Respires doucement, imagines que tu es sur mon dos. Ça n'a rien à voir. Je sais bien ! Je te demande de l'imaginer. Tu fermes les yeux, inspirant doucement, rêvant que tu planes dans les cieux. Rien à faire. Tu sais très bien que tu vogues sur la mer. Un haut le cœur te prend alors soudainement, t'attirant quelques regards mécontent car tous admirent le duc et sa future nouvelle duchesse. Tu sais que tu devrais en premier lieu t'occuper de faire tes rondes mais tu n'as jamais été à l'aise sur un bateau. Tu ne sais pas nager, tu n'aimes pas l'eau, tu as peur de couler et, pire que tout, voilà que tu as le mal de mer. Un nouveau hoquet te prend et tu te précipites vers la balustrade pour renvoyer le peu que tu as pu manger par-dessus bord. Blême, tremblante, tu fermes les yeux, la tête penchée vers l'eau, essayant de retrouver tes esprits et d'ignorer le ballottement inquiétant de ton estomac. Enfin petite ! Reprends-toi ! Tu hoches doucement la tête mais préfère arrêter au moment où un troisième hoquet fait surface. Plus facile à dire qu'à faire. Cette sensation est tout simplement abominable. Et pourtant il va bien falloir que tu te ressaisisses parce que tu n'es pas ici pour te faire commander par ton estomac trop fragile.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMer 22 Aoû - 12:56

Nous n’étions jamais suffisamment prudents, quand il s’agissait de corrompre les cœurs. Aucune garde rapprochée ne pouvait nous prémunir d’une action insidieuse, guidée par les charmes, la magie, ou d’autres artifices. Je ne le savais que trop bien, veillant à éviter au mieux de fréquenter des mages de l’Automne, qui devaient être bien moins encore dans mon sillage que les mages du Sang eux-mêmes. J’adressai un mince sourire à Chimène, qui se voulait rassurant, mais elle ne serait pas dupe.

De premières notes naquirent, des musiciens dépêchés pour l’occasion, accueillant avec une ambiance douce et musicale l’arrivée du duc d’Ansemer, sa future épouse au bras. Je plissai le regard, curieux, à les détailler avec un intérêt non feint. Bartholomé d’Ansemer paraissait serein et confiant, une expression qui ne me détrompait pas. Mon père ne m’avait-il pas exilé comme si de rien n’était, comme une gêne que l’on écarte d’un revers de main, n’ayant d’eux que pour celle à son bras ? Il n’était pas bien différent en cet instant. Quant à cette Vanessa l’Atone… Elle était radieuse, bien évidemment, et une magnifique femme également, mais ça n’expliquait pas tout. Geneviève des Armoises avait également eu des charmes indéniables et avait su retenir l’attention du duc pendant un moment. S’était-il simplement lassé ? J’aimerais presque avoir tort, et penser qu’il s’agissait simplement de l’inconstance et de la décadence de Bartholomé d’Ansemer. Après tout, il m’avait habitué à se montrer fort inconvenant, dès qu’il s’agissait des femmes. Se marier si peu de temps après avoir répudié Jehanne n’était pas si étonnant de sa part.

Et pourtant… Mes doigts restaient entrelacés à ceux de Chimène, comme un point d’ancrage. Je risquai un coup d’œil vers Lionel, lui laissant le pouvoir de confirmer mes craintes, ou de les laisser s’envoler, dans un échange de regards. Ce ne serait pas la première fois que l’on jugerait ma méfiance frôlant dangereusement la paranoïa. Et pourtant… J’avais rarement été détrompé. Tout avait fini par se produire.

J’aperçus du coin de l’œil Denys du Lierre-Réal qui relâchait le bras de son épouse pour s’approcher d’une musicienne. Voilà une autre attitude plutôt inconvenante, mais pas très étonnant venant du duc de Lagrance. Mon regard revint à peine à l’endroit où se situait précédemment Marjolaine qu’elle avait déjà disparue, alors que Gaëtane se faisait aborder par un parfait inconnu… De la parentèle de l’épouse, peut-être ? L’impression désagréable persistait, et la surprise se dépeignit sur mon visage à surprendre un autre visage familier, longeant le bastingage. « Tancélie ? » Je lui effleurai les bras pour l’inciter à se retourner. La rousse avait sa harpe en sa possession, mais faisait, à priori, bande à part.

Je me retournai vers Chimène, songeant que des présentations étaient de rigueur. « Je te présente Tancélie le Sustain, originaire de Rivepierre. C’est une musicienne de talent avec son frère, Teagan, et de bons amis d’enfance. » Je revins à la jeune femme, toujours plus intrigué. « Je ne savais pas que vous seriez présents. Ton frère est là également ? » Je lançai un regard sceptique vers la scène avant de revenir à elle. « Pourquoi es-tu là ? Tu ne joues pas avec les autres musiciens ? »

Spoiler:
 


Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 446197TitreLiam1Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMer 22 Aoû - 14:50

Elle avait craint qu’ils soient plus nombreux, la rouquine, que la magie de l’Accord se soit étendue jusqu’aux gardes et Chevaucheurs, comme le laissait entendre Théobald. Elle avait écouté ses craintes et les avait partagées, même. Le plan était simple : éviter de laisser cette magie ancienne se répandre sur le navire et rapatrier Vanessa et ses acolytes sans faire de vagues. Rien n’allait être simple. Elle le savait, et un simple regard avec Teagan lui avait assuré que lui aussi, savait. Les risques étaient grands, autant de se faire assassiner par l’un des Accordés destructeurs que de se faire incriminer à tort sur ces landes étrangères.

Affublée à la manière d’une Ansemarienne, les bras nus et diaphanes sous une robe bien trop légère, Tancélie s’efforçait d’oublier l’impudicité de ses atours pour se concentrer sur son rôle. Celui d’une simple musicienne invitée à témoigner de son art au mariage le plus prestigieux d’Ansemer. Elle avait fait profil bas, alors que tous rejoignaient le spectaculaire navire qui accueillerait les réjouissances, sa harpe de voyage entre ses doigts fins et le bois ouvragé serré très fort pour ne plus percevoir ses tremblements. Pas à pas, elle suivait son aîné, la rouquine, aux côtés de Meldred. La magie de Taliésin faisait effet, sans doute, car elle pu s’installer en retrait de la noblesse et des autres musiciens sans que l’attention ne se pose sur elle. Ainsi posée, toute discrète, elle suivait les commentaires de Théobald afin de reconnaître Sébastien et Morgane. Ce n’était pas elle, qui l’avait remarqué la première, mais Théobald le lui avait murmuré. Là, Morgane jouait pour de sa magie. Élève studieuse, elle suivait son regard pour mieux voir, pour mieux comprendre. Du bout des yeux, elle avait vu la duchesse de Lagrance s’éloigner au bras d’un homme ressemblant étrangement à un poulpe hirsute.

Où était le duc Denys? Il ne lui fallut que quelques secondes pour comprendre. Elle s’était redressée, sa harpe contre son corps fragile, pour rejoindre Marjolaine du Lierre-Réal et surtout Bertille, âme innocente dans un échiquier bien dangereux. Dans sa tête, ses pensées se bousculaient. Comment s’adresserait-elle à une noblesse qui ne la connaissait pas? Comment pourrait-elle la soustraire à un homme possiblement envoûté par l’Accord? On glissait une main sur son bras nu et la rouquine s’arrêta pour se retourner.

Liam d’Outrevent. Qui s’interrogeait sur sa présence, visiblement, mais surtout de son éloignement de l’orchestre. Elle s’inclina devant Chimène et son époux, malgré l’instrument encombrant qu’elle soutenait précieusement, gagnant ainsi quelques précieuses secondes pour mieux organiser ses pensées. Et sa sortie.

- Votre Grâce. C’est un honneur d’être présentée à vous sous des compliments aussi flatteurs. Elle relevait son attention sur lui, l’ami d’enfance devenu duc, et son sourire s’évanouit. Je vous prie bien bassement de ne voir aucun affront à mes paroles expéditives, mais des événements étranges se déroulent ici même. Je souhaitais m’assurer que Sa Grâce Marjolaine se portait bien, ainsi que la princesse Bertille, malgré cet étrange maléfice qui semble couvrir ce navire.

Elle planta un bref instant son regard dans le bleu céruléen du sien, cherchant à y ancrer un peu de la gravité de la situation. L’envie de lui intimer la prudence était là, sur le bout de ses lèvres, mais la musicienne ne croyait pas être en mesure d’offrir le moindre conseil à son duc sur ce sujet. Elle s’inclina devant eux, déjà prête à rejoindre Marjolaine. Des mots murmurés pour eux, les couronnés, comme un dernier appel à l’aide.

- J’ai vu la duchesse se faire entraîner en retrait au bras d’un homme fort empressé, la jeune Bertille à leurs côtés.

Ses justifications pardonneraient sa fuite, elle en était certaine, Tancélie. Presque certaine. Tout en s’efforçant de ravaler ses doutes quant à sa courtoisie plus rêche que douce, l’Outreventoise se faufilait entre deux convives pour rejoindre Marjolaine et Bertille. À peine retrouvait-elle leur ombre qu’elle entendait la proposition cauchemardesque d’une baignade en eaux troubles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyMer 22 Aoû - 17:53

Il ne les a jamais vus comme ça. Aussi sombres, comme si un immense poids les retenait, les empêchant à la fois de sombrer mais aussi alourdissant bien méchamment leur humeur. Bien sûr, il les sait, tout comme lui, investis d’une mission, bien sûr, il sait que Vanessa est une menace ! Mais il n’aurait jamais pensé que la fuite de l’une des leurs pourrait provoquer tant de remous. Une qu’il ne connaissait pas.
Il veut y croire, Meldred. Y croire, que tout se passera bien. Fichu optimiste qu’il est.
« On sera derrière vous. » Loin des regards des Accordés félons, mais toujours présents. Ses yeux sautent sur ses amis, et il se permet un sourire. Pauvre, en réalité, mais il ne veut pas que l’inquiétude en vienne à les faire douter. Il ne sait que trop que la peur peut faire trembler même le plus averti d’entre eux. « Ils ne se laisseront sans doute pas faire. Au moindre problème… »
Ses doigts se font encore plus rapides sur la table, sa gorge se serre. « On ne vous laissera pas. Mais j’ai confiance en vous. Et en nous ! »
Plus optimiste que lui reviendrait vaguement à se faire couper le bras droit et à en rire en disant que, de toute manière, on est gaucher.

Le brun ne peut retenir l’angoisse qui noue sa gorge, angoisse d’un genre nouveau : il connaît la peur des orages qui frappent la coque du navire et qui ramènent à lui des souvenirs dangereux. Il connaît la peur de l’inconnu, devant les tours de Lorgol. Mais il ne connaît pas l’angoisse qui le prend, celle qui dit qu’il y a bien plus en jeu qu’une simple évasion.
L’heure tourne. Les notes se mettent à résonner dans l’air, au bout des doigts de Taliésin, et c’est une étrange sensation que celle de n’être personne, alors qu’ils se glissent  tous ensemble dans la foule, qu’ils rejoignent le bateau avec les simples musiciens. Personne ne les voit. Leurs regards glissent sur eux comme s’ils n’étaient pas.

Une fois le pied sur le bateau, sans vraiment se séparer, ils se fondent dans la masse. Meldred ne peut retenir son esprit : il est sur un bateau. Les bateaux, c’est le bien. Enfin, quand ils ne coulent pas, c’est le bien. Mais pas la peine de penser à ça, pas vrai ?
Mêlés, à la foule, indiscernables. Il se tient en retrait, parmi d’autres, son bodhran avec lui et ses yeux bleus fouillant les musiciens. Son coeur se serre, ses doigts aussi, quand il remarque un visage bien trop connu.

Au moins, elle n’est pas difficile à retrouver. Il a la rancune tenace, envers la seule femme qu’il n’a jamais aimée jusque là. Celle qui s’est jouée de lui. Elle lui fait oublier, un instant, pourquoi et pour qui il est là, et il la contemple comme s’il ne savait pas ce qu’elle fait ici. Il ne connaît pas l’homme qui s’approche d’elle, mais il en rasera sa moustache si ce n’est pas quelqu’un d’important.
… Où sont les deux Outreventois ? Il jure dans un souffle, attrapant dans sa poche son bâton. Etre prêt à la moindre éventualité. Il cherche, il cherche des éclairs roux sombres, cherche ses frères et ses amis. Il croit discerner Tancélie, là, en pleine discussion, avant qu’elle ne s’enfuie.  Il la suit, ombre bien claire au tambour étrange au côté gauche, morceau de bois poli entre les doigts. Il est sur un bateau.
Il ne peut rien se passer de grave, pas vrai ? Mais il a promis qu’il ne la laisserait pas seule. Il a perdu son frère de vue. Probablement, celui-ci est avec Théobald au moins.

Spoiler:
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyJeu 23 Aoû - 5:15

Malgré la foule il a réussi à se frayer un passage et retrouver ses camarades. Dans des murmures il leur a fait peur de ses craintes. Enfin surtout à Aaron, de qui il était si proche. Il les voyait bien, ces nobles, discuter entre eux et échanger des regards inquiets et inquisiteurs. Toujours sur le même sujet, celui de l'identité de la mariée. Qu'est-ce que ça pouvait bien leur faire d'ailleurs de qui elle était ? Ils ne pouvaient pas juste être heureux pour le duc et arrêter de juger ? C'est qu'ils avaient réussis à faire s'immiscer leurs craintes en lui à force, ces fourbes ! Mais il n'était pas là pour réfléchir, mais pour protéger le duc d'Outrevent et sa famille, au moins de loin. C'est ce que son capitaine, Lionel, lui avait ordonné. Ainsi que d'aider les éventuels nobles dans leur recherche de confrères sur l'immense navire principal sur lequel ils embarquerèrent.

Bien vite, la foule s'était mise en branle pour monter sur les différents navires. Ewen n'avait pas quitter le duc d'Outrevent des yeux, restant à distance certaine pour ne pas déranger ses mouvements ni écouter ses conversations mais suffisamment proche pour pouvoir intervenir en cas de besoin. Tant que le navire était à quai, sa nervosité se taisait encore. Il lui restait des moyens de fuite, une terre ferme pour agir librement au moindre problème. Maintenant que les bâtiments quittaient le port, il se savait limité, devant garder un œil attentif sur ce qui se passait. Impossible de surveiller tout le navire de par son immensité. Ils s'étaient répartis les tâches avec ses camarades. Guider les nobles et chacun une famille importante à surveiller. Le Chevaucheur avait échangé quelques sourires, guidant, répondant poliment aux demandes d'indications. Un dernier sur la côte et à Patience qu'il voyait décrire des cercles au milieu d'autres dragons et ils prirent enfin la mer. Tout va bien se passer. Toujours les mots rassurants, comme un mantra pour le calmer.

Le balais de nobles se fit plus intense lorsque le futur marié et sa promise firent leur apparition, signal aux musiciens pour débuter leur agréable mélodie. Il fallait dire qu'ils étaient beaux tous les deux, parés de leurs plus beaux atours. Il n'en attendait pas moins d'eux.

Patrouillant à pas lents sur le pont, il prit le loisir d'observer quelques têtes connues ou de deviner qui étaient celles qu'il ne connaissait pas. C'est comme cela qu'il reconnut Tancélie, qu'il n'avait pas vue depuis quelques temps déjà. Il la saluerait un peu plus tard, si elle avait du temps à lui consacrer. Elle devait sûrement être ici pour jouer plus tard avec les autres musiciens, un honneur pour elle, il supposait. Une silhouette penchée au dessus de l'eau attira son regard. À sa tenue, il reconnut une Chevaucheuse, une collègue donc. Pas d'Outrevent, il en était certain. De Cibella sûrement, il l'avait vu quelques instants avec la Capitaine de la Volte. Se frayant un chemin jusqu'à elle il posa une main sur son épaule.

« C'est la première fois que vous prenez la mer ? C'est assez mouvementé la première fois, mais on finit par s'y habituer. » Il avait voulu lui demandé si elle allait bien, mais à voir son corps secoué de spasmes il s'était douté de la réponse qui était loin d'être positive. « Prenez le temps de respirer calmement, et regardez un point loin de vous, comme l'horizon, ça aide à percevoir les mouvements de l'eau et ça calme un peu vous verrez.»

C'est ce qu'il fit aussi, regarder un instant l'horizon. Prendre la mer lui avait manqué. Un vol avec toi après ce mariage pour en profiter. Je ne garantis pas un long vol, nous aurons une longue route à faire. Mais si cela peut te détendre avant de rentrer. Souriant, il se mit sur la pointe des pieds pour rechercher des yeux la famille ducale. Ils étaient encore tous ensemble, tout avait l'air de bien se passer pour le moment.

Spoiler:
 


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyJeu 23 Aoû - 10:52

Sa flamboyante Chevaucheuse partit avec Amaury à la recherche de la petite perdue et tandis qu'ils accomplissaient leur mission, elle reporta son attention sur les invités qui montaient sur le navire. Parfois ils ne faisaient pas attention à elle et parfois ils prenaient le temps de la saluer alors elle leur rendait leur salut. Difficile avec tant de monde de voir tout un chacun. Heureusement que des Chevaucheurs de tous les duchés étaient présents. Tout se passait bien jusqu'à présent. Doucement ses doigts s'écartèrent et se refermèrent avec tendresse sur le museau de son loup qui s'y était niché. Elle avait senti sa présence, son retour à ses côtés sans avoir même posé les yeux sur lui. Le flux s'était réduit et sans avoir besoin de mots pour s'entendre, du même pas ils montèrent à leur tour. Gloire resterait sur le port. Avoir une nuée de dragons survolant au-dessus de la flotte n'était pas souhaitable. Ils risqueraient d'obscurcir le ciel et de cacher le soleil puis à terme de se fatiguer pour rien.

La Capitaine s'approcha du bastingage et y posa ses bras croisés, fléchissant légèrement. Avant que le navire ne quitte le port, elle observa ce qui se passait sur les autres navires. Puis le moment vint et le vent s'engouffra dans ses cheveux, l'air marin était vivifiant mais pas aussi grisant que le vol sur Gloire. Ce ne fut pas le quai qu'elle regarda à présent, ni plus les autres bâtiments mais simplement l'horizon, ce duo de bleus qui se rejoignait en une ligne horizontale parfois légèrement floue. Un beau spectacle, mais elle n'était pas là pour se remplir les prunelles de merveilles. Se retournant, elle garda appui contre le parapet de son arrière-train. Le couple ducal Ansemérien arriva et elle admira leur mise. Ce n'était pas étonnant de les voir si bellement parés pour le jour de leurs noces. La mariée, inconnue au bataillon, attira plus encore l'attention de la brunette. Vanessa était vraiment belle, radieuse, lumineuse avec son teint clair et sa chevelure soyeuse. Peut-être que le duc avait eu un coup de foudre à la vue de sa beauté et peut-être qu'en faisant plus ample connaissance avec elle, ils s'étaient trouvé de nombreux points communs. L'histoire de leur rencontre méritait sans doutes d'être entendue, mais les invités étaient si nombreux, ils n'auraient très certainement pas de temps à lui consacrer. La Cibellane resterait donc à son poste d'observation, gardant un oeil sur eux, et un autre sur les nobles de son cher duché.

Un reniflement plus tard, Amaury sembla plisser les yeux. Baissant la tête vers lui, ses iris noisette se firent interrogatifs. "Ce n'est rien. Quelqu'un doit avoir le mal de mer." "Navrée pour ton flair. Et toi ça va ?" Elle savait qu'il n'aimait pas voler, mais c'était la première fois qu'il montait sur un bateau et la sensation de barbouillement qu'elle avait au creux du ventre ne lui disait rien qui vaille. "Je vais dormir, sinon ça va te gêner." Elle opina d'un subtil mouvement de tête et Amaury se faufila jusqu'à se trouver un coin où on ne risquerait pas de lui marcher dessus par inadvertance. Le dessous d'une table par exemple ferait très bien l'affaire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Chimène d'Outrevent
Chimène d'Outrevent

Messages : 171
J'ai : 28 ans
Je suis : Princesse impériale de Faërie. Duchesse d'Outrevent.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Cassiopée Avirel
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyJeu 23 Aoû - 18:56

L'inquiétude ne quitte les prunelles océans de Liam et je crois qu'aucune ne mes paroles ne pourraient y parvenir. Néanmoins, je glissai dans mes propres iris ce qu'il fallait de volonté et d'assurance lui assurant mon soutien quoiqu'il advienne. Il est vrai que l'atmosphère semblait étrange, un rien d'iréel peut être, je n'en étais pas sûre, c'était une impression diffuse, comme un arrière goût sucré sur une langue asséchée, fronçant délicatement les sourcils j'observai un instant la foule qui nous entourait. Lionel ne semblait aucunement inquiet ou peut être le cachait il avec un art consommé, je ne saurais dire.

Puis mon attention fut attirée par l'entrée du futur couple ducal d'Ansemer. Curieuse ? Oui, je dois bien l'avouer, découvrir enfin les traits de la future duchesse me semblait indispensable. Elle était belle. Cela je ne pouvais le nier, une beauté étrange, presque divine d'une certaine façon, je pouvais comprendre l’envoûtement dont semblait être atteint Bartholomé. « Elle est d'une grande beauté.. » soufflais je à l'intention de mon mari. Un compliment certes, mais non dénué d'une bonne dose de défiance. Ce mariage précipité me semblait terriblement louche, dirait on.

Fidèle à ma promesse, je suivi les pas de Liam, notant la présence du couple ducal de Lagrance, celle, bien moins appréciable de la Duchesse de Cibella mais mon attention fut attirée par la femme qu'aborda mon duc. Je laissai mes lèvres s'étirer en un sourire aimable et la teinte granit de mes iris s'adoucit à la vue de l'instrument qu'elle tenait contre son cœur. « Des compliments que Liam ne dispense jamais sans raison, vous me voyez enchantée de vous rencontrer. » répliquai je en inclinant légèrement la tête. Avant que mon sourire ne se fige quelque peu devant les mises en garde de la jeune musicienne. La suivant du regard lorsque sa fine silhouette s'évanouit parmi les convives, je me mordillai un instant la lèvre. « Qu'en penses tu ? » murmurais je doucement tout en cherchant Lionel du regard. « Il semble flotter sur ce mariage un parfum d'intrigue qui ne me rassure pas. Faut il envoyer mademoiselle Avirel s'enquérir de ce qui se trame...En toute discrétion ?» continuais je en dissimulant la teneur de mon murmure derrière un sourire tranquille.

Spoiler:
 


La chute fut si douce.

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 TitreChimene1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyJeu 23 Aoû - 19:49

Si l’on pouvait énoncer l’un des avantages d’être en avance, c’était peut-être de pouvoir identifier un à un tous les visages qui surgissaient soudainement des calèches arrivant au port. Si la plupart de ces illustres personnages ne disait rien à la Compagne, elle ne put que se réjouir alors que certains de ses amis fendaient la foule. Des amis ? Plutôt un, surtout. Liam était enfin là. Bien trop loin pour le rejoindre, elle ne put que lui offrir un sourire radieux. Une fois sur le pont du navire, elle pourrait venir lui présenter enfin ses hommages sans trop de difficulté. D’autres personnes captivaient l’attention de la demoiselle, comme la sublime Marjolaine et le malicieux Denys, mais il aurait été plus qu’incorrect de les saluer alors que pour eux, elle n’était de toute façon qu’une simple Compagne. Rien de plus, rien de moins. Il était hors de question de se ridiculiser, pas maintenant.

Et il était temps de monter sur le navire, enfin. Accrochée au bras du jeune homme qu’elle accompagnait, elle se hissa jusqu’au pont sans trop de difficulté. Ni mal de mer ni effrayée par les flots, Isabeau n’avait rien à craindre de ce lieu plus qu’atypique pour tenir un mariage. Atypique pour l’outreventoise qu’elle était dans tous les cas. Elle aurait peut-être tout le loisir de sentir effrayée ensuite mais ce n’était franchement pas le moment de perdre tous ses moyens. Alors qu’elle bavassait simplement avec la suite de son client et ses quelques amis qui s’étaient amassés tout autour d’eux, la pièce maitresse de ce cirque fit enfin irruption. Vanessa l’Atone. Enfin, cette mystérieuse créature faisait son apparition. Belle, séduisante, elle l’était sans aucun doute. Une simple jeune femme, rien de plus. Pourquoi le duc l’avait-elle choisi ? Il semblait heureux, mais le bonheur n’avait pas sa place parmi la noblesse.

Aussitôt que l’étreinte de son amant se desserra, Isabeau s’élançait déjà à travers le pont en quête de discussion un peu plus stimulante que celle qu’elle avait dû jusque-là supporter. Une chance, elle n’eut aucun mal à repérer Liam et son épouse au milieu de cette foule. Sans même lui avoir encore parlé, elle savait le tumulte qui devait faire chavirer en cet instant son cœur. Le mystère entourant la cérémonie rappelait bien trop les tristes évènements que Liam avait du subir. L’ensorceleuse. Cette saleté qui avait ruiné la vie de son ami. Elle le ménagerait sans aucun doute, mais elle ne pouvait faire disparaitre son inquiétude. Isabeau l’était tout autant. Quelque chose clochait définitivement et il aurait été sot de détourner qui que ce soit de la vérité. La jeune femme espérait se tromper, mais rien n’était encore sûr. Qu’importe, il fallait continuer. Bientôt, elle put enfin atteindre le couple ducal.

-Vos Grâces. Je ne saurais décrire le bonheur que m’inspire votre présence ici. J’espère que votre voyage s’est déroulé sans encombre ?


Alors qu’elle disait ces quelques mots, la Compagne accompagna tout cela d’une simple révérence. Comme elle était contente de se retrouver enfin aux côtés de gens en qui elle faisait confiance. Elle ne savait pas vraiment ce que Chimène penserait de sa venue, après tout elle était une grande Dame et Isabeau qu’une simple Compagne. Pourtant, à son propre mariage, elle s’était montrée si bienveillante que l’érudite ne craignait pas grand-chose. Elle était heureuse que Liam ait pu trouver une si adorable épouse.

-La demoiselle qui a quitté votre compagnie quelques instants avant mon arrivée me rappelle étrangement quelqu’un. Un barde de Souffleciel. La même crinière de feu se répand entre ses épaules. Que voulait-elle ? L’ambiance est.. électrique ?

Isabeau était soucieuse et elle pouvait difficilement le dissimuler désormais. La tension était presque palpable dans l’air. Quelque chose venait d’arriver, ou bien allait arriver et son seigneur ne semblait franchement pas satisfait. Pauvre folle. Elle ne se rendait pas encore compte de l’odieux complot qui se déroulait tout autour d’elle au même instant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyJeu 23 Aoû - 20:51

Le regard de Chimène était doux, lorsqu’il s’était posé sur elle, et Tancélie eut un pincement au cœur d’avoir raté cette chance de briller devant la duchesse d’Outrevent. Certes, Liam l’avait entendue jouer maintes mélodies avec grand talent, et tout autant d’airs outreventois avec passion, mais il en était autrement pour sa fraîche épouse. Le regret ne dura qu’un moment, car l’homme imposant - et sans aucun doute important, en raison de sa tenue - se faisait entendre, presque menaçant dans sa cordialité de rejoindre les eaux glacées.

La petite Bertille d’Ansemer avait ecarquillé les yeux à cette invitation bien particulière. Sans doute était-ce la première fois qu’on la pressait de se jeter par-dessus un navire plutôt que de la cajoler comme la petite perle privilégiée qu’elle était. La rouquine pressa le pas, non sans un regard derrière elle. Liam ne se profilait pas encore dans son ombre, peut-être retenu par ses obligations quant aux différents convives massés sur le pont, mais une silhouette connue la fait sourire. Au moins un peu. Meldred se tenait non loin, surgissant de la foule dense avec son tambour entre les mains, prêt à jouer, elle le savait, pour les sauver d’une mauvaise posture.

- Je doute que le temps soit suffisamment clément pour embrasser Messaïon aujourd’hui.

Sourire de miel sous un regard bien ferme, toutefois, décidée à ne laisser aucune femme se faire jeter à la mer. La musicienne s’inclina d’une courbette rapide après s’être glissée entre le bastingage et Marjolaine, la petite Bertille à portée de main. Elle retenait toujours fermement sa harpe contre sa poitrine, déjà prête à la délaisser pour mieux retenir la mignonne princesse.

- Pardonnez mon insistance, Votre Grâce, mais on vous demande pour saluer monsieur le Duc et son épouse. Vous êtes également cordialement invitée à dévoiler toute la joliesse de vos parures à la délégation lagrane, princesse.

Elle parlait sans hésitation, alors pourtant que les mensonges bien pieux surgissaient de son imagination sans qu’elle ne puisse en juger la validité. Si elle souriait, si elle semblait si confiante, bien habituée à divertir la noblesse lors de ses passages à leur demeure, son coeur, lui, tambourinait très fort à sa poitrine, semblable à l’un de ces rythmes impétueux dont seul Meldred avait le secret. Une main sur sa harpe de voyage, l’autre, gracieuse, invitant la noblesse à l’accompagner, Tancélie avait jeté un regard oblique et tenace à celui qu’elle ne savait pas encore Amiral et membre du Conseil.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyJeu 23 Aoû - 23:30

Elle acquiesça d’un signe de tête les dires d’Agnès. Effectivement, l’identité de la future duchesse était pour le moins énigmatique. Elle ne parlementa pas plus, presque déçue la Gaëtane de ne pas avoir plus de potins croustillants à se mettre sous la dent, qu’elle due rejoindre sa délégation et monter à bord du navire non pas sans une appréhension palpable.

C’était d’un air dédaigneux qu’elle scruta de la tête au pied cet homme bien bâti qui venait de l’aborder, ils étaient peu à oser se frotter à la Duchesse. Soit, il était sot. Soit, il voulait quelque chose de précis. Si au début, Gaëtane avait fait mine de ne pas le voir, ni l’entendre. Les mots «  Sébastian l’Atone, frère de la future mariée », elle les avait parfaitement entendus. Il avait le mérite d’avoir attisé la curiosité de la Duchesse, enfin quelqu’un qui devait avoir des informations intéressantes.

« Ce sont de bien belles paroles que voilà là… » Paroles mielleuses, regard détaché, Gaëtane se savait plus aussi rayonnante qu’avant et surtout pas autant que ses domaines. Elle ne le coupa pas, elle le laissa finir buvant ses paroles de charmeur. « En quoi cette union peut-elle renforcer Faërie, dites-moi ? »  Elle prit la coupe qu’elle examina avant de la boire, elle semblait comme toutes les autres cette coupe. La porta à sa bouche tout en hochant la tête en signe de remerciement à ce preux chevalier sortie de nulle part. Elle restait méfiante, mais partait avec joie à la pèche aux informations, tout était bon à prendre et la compagnie de ce Sébastien l’Atone ne pouvait être que profitable.

Gaëtane ne perdait pas une miette de l’anatomie du frère de la future mariée, mais elle n’était pas femme à perdre le nord non plus. La cérémonie l’inspirait, ça oui ! Mais pas dans le sens où l’entendait Sebastien, c’était plus une sorte d’inquiétude. Ne pas avoir les pieds sur terre, elle n’avait pas le mal de mer, mais elle n’était pas à l’aise sur les flots. Ne pas avoir le contrôle de la situation et surtout ne pas avoir une longueur d’avance.

Elle voyait clair dans son jeu, elle voyait la famille l’Atone comme des opportunistes saisissant une occasion qui échappait encore à Gaëtane. Vanessa avait mit le grappin sur Bartholomé, meurtri et fragile suite à sa désillusion avec Jehanne – si tel était le cas, le Duc d’Ansemer descendait dans l’estime que lui portait la Duchesse de Cibella. Et le frère qui venait naïvement, tenter de la séduire, c’était vain. Elle ne tomberait pas dans ses filets et ne succomberait pas à son jolie minois.

Ça jamais. C’était indigne d’elle de tomber dans les bras du premier venu – inconnu qui plus est.  
Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyVen 24 Aoû - 2:16

Pas un mot de plus pour celle qui t’accompagne. Tes yeux ne voient qu’elle, cette belle sirène aux yeux d’ange et aux cheveux d’ébène. Tes oreilles ne perçoivent plus que les notes enchanteresses de son chant, si doux et captivant. Il t’attire aussi surement que la lumière fait s’approcher le papillon, et chaque pas te rapproche d’elle inconsciemment. Tu vogues entre les invités, pour n’être plus qu’à une maigre distance d’elle, si belle créature entre les autres musiciens, posant sur toi ce regard qui te charme et te fait oublier sans l’ombre d’un doute cette femme que tu as épousé. Dès l’instant où ton regard accroche ses prunelles douces comme le miel, tu n’as plus qu’une envie : lui parler.

« Plus que jamais, madame. Aussi délicieuse que celle qui en joue. »

Il joue du charme Denys, de celui qu’on lui connaît si bien lorsqu’en privé, il se permettait milles écarts avec son mariage et les douces Compagnes qu’il pouvait se trouver. Les mots sont charmeurs, de ce ton chaud et enjôleur, apprivoisant la belle demoiselle qui sous ses yeux ne semble pas plus indifférente à ses charmes qu’il ne l’est aux siens. Comme si de rien n’était, il pourrait presque oublier ce public tout autour, qui n’est de toute façon pas là pour l’observer. Il n’est pas au centre de la scène et c’est tant mieux, il peut ainsi s’intéresser à sa belle musicienne sans s’attirer les regards. Quel mal y avait-il, après tout, à s’intéresser à une aussi agréable soliste, qui tout autant que lui n’attendait que cette rencontre. Comme si le Destin les avait appelé à se rencontrer, sur ce navire au milieu de l’océan. Malgré les invités, il n’y a qu’elle, et pas la moindre pensée parasite ne vient titiller son esprit pour lui rappeler devoirs et obligations. Il y a plus important et il ne veut pas de regrets. Il lui parlera, la charmera même, car elle illumine son esprit.

« Je vous en prie, ce serait un honneur que de vous entendre jouer pour moi. » Et la voir sourire de cette manière seulement pour lui, à contempler ces jolis yeux mutins. « Allons y en ce cas. »

Sans crainte alors, c’est à elle que Denys tend son bras, l’invitant à se joindre à lui comme si elle était la femme qu’il avait choisie. Elle l’accompagne au regard de tous, scandaleuse manière de se montrer, et pas un instant cela ne semble déranger le duc de Lagrance qui se contente seulement de demander, au creux de l’oreille de la merveilleuse sirène :

« Me ferez-vous la grâce de me dire votre nom, charmante musicienne ? » Murmure-t-il doucement amusé, son souffle flirtant avec la peau de son cou.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyVen 24 Aoû - 12:02

Il y a bien trop de monde sur ce navire, bien trop de choses qu'ils ne maîtrisaient pas et bien trop de risques que quelque chose tourne mal. Le petit groupe a pu monter discrètement à bord, grâce à la douce mélodie de Taliésin. Les notes jouaient, murmuraient aux esprits alentours qu'ils n'étaient rien, qu'ils n'étaient personne, qu'il ne fallait pas se soucier d'eux. Un banal effleurement, une magie qui ne s'impose pas mais qui suggère avec sa volonté propre. Les choses se sont déroulées comme prévu jusque là, et enfin, les navires quittent le port pour le large inconnu et bien plus inquiétant. Si Teagan apprécie la mer, il préfère tout de même la terre ferme, là où il est sûr de pouvoir repartir sans encombres. Dans cette histoire, qui sait ce qui pourrait arriver au moindre faux pas ?

Il ne leur faut pas attendre bien longtemps avant que des musiciens ne fassent leur entrée et que les notes emplissent le pont, invitant à attendre silencieusement l'arrivée de la future duchesse. Teagan est mal à l'aise, il appréhende sa venue, tout comme il appréhende la vision de Morgane et de Sébastien, que Théobald lui montre en toute discrétion, glissant quelques mots à son oreille. La joueuse de chifonie fait partie des musiciens, elle aura le champ libre pour intervenir en toute impunité et ce n'est pas bon signe.

Quand le couple ducal arrive, le luthier observe la jeune femme qui semble terriblement assurée, d'une élégance redoutable, au regard charmeur. Il sait qu'il ne doit pas la sous-estimer et il ne le fera pas, alors il ne la quitte pas du regard, de là où il se trouve. Tant et si bien que, lorsqu'il se retourne, Meldred et Tancélie ont disparu de son champ de vision. Soudain plus inquiet, il se tourne vers Théobald. « Où est ma soeur ? » Surpris à son tour, il hausse les épaules, observant les alentours tandis que Taliésin continue de surveiller Vanessa et ses acolytes. C'est sa voix qui interrompt sa recherche. « Morgane ne perd pas de temps. » Les deux hommes tournent la tête pour la voir jouer, les yeux rivés sur un point dans la foule. L'objet de son charme devient bien vite clair, quand la silhouette d'un noble s'avance vers elle, à travers des centaines de convives. Une simple approche qui passera inaperçue, au milieu de toutes ces personnes qui observent la mariée et commentent son arrivée, au milieu de tous ces êtres bien trop occupés à discuter de la cérémonie à venir. Personne ne remarque d'ailleurs que plusieurs gardes du navire ont convergé vers l'arrière du pont.

« Il faut intervenir. » « Vas-y, Teagan, je ne peux pas risquer qu'elle nous reconnaisse tout de suite. Mais je peux jouer pour tenter de ramener le duc de Lagrance à la raison. » Deux Accordés qui se disputent l'esprit d'un homme, voilà qui n'a rien pour le rassurer. Il espère sincèrement que Morgane ne réalisera pas tout de suite qu'elle a un rival sur ce terrain de jeu qu'elle semble tant apprécier. Prenant son courage à deux mains, l'Outreventois inspire un grand coup et se dirige vers elle, sa cornemuse dissimulée dans un sac de toile qu'il porte à l'épaule. Arrivé près du duc et de la sirène, il s'éclaircit la gorge pour attirer leur attention. « Pardonnez mon intrusion, j'espère ne pas déranger, mais j'ai remarqué votre merveilleuse chifonie et je suis en admiration. Je suis luthier, vous comprenez, et ça faisait bien longtemps que je n'en avais pas vu d'aussi belle. Quel est l'artisan qui vous l'a confectionné ? » La diversion laisserait-elle l'occasion à Taliésin de reprendre le dessus ? Peut-être pas, mais ça leur fera gagner du temps.


Spoiler:
 


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 RandomSurvivantChasse
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EchosAccord
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyVen 24 Aoû - 17:30

Le comportement de Denys frappa Marjolaine durement.  Jamais il n'avait manqué autant d'égards envers elle, encore moins devant toute la noblesse de Faërie rassemblée.  Elle ravala les larmes qui menaçaient de couler, songeant qu'il y avait quelque chose d'anormal.  Elle ne reconnaissait pas du tout son époux dans ces gestes et paroles qui manquaient de courtoisie : le changement était radical, car même s'il fallait convenir qu'il n'avait pas toujours été un compagnon sans faille, il y avait déjà des mois que leur relation était paisible, sûrement plus heureuse qu'elle ne l'avait jamais été tant pour l'un que pour l'autre et bien que les choses n'en avaient toujours été au même point qu'auparavant, elle n'y verrait pas son époux.  Elle serra la main de Rose dans la sienne et regarda son mari s'éloigner le cœur serré, mais plus que blessée elle était inquiète.  Ce mariage subit avec une femme dont on ignorait tout était déjà source de préoccupation, la conduite inexpliquée de Denys devenait alors une vraie source d'angoisse.  Ils étaient venus préparés, prêts à toute éventualité, mages et protecteurs les entouraient, mais cela n'avait pas suffit à prévenir cet incident.  La duchesse lagrane n'était visiblement pas à son aise et elle était bien heureuse de savoir Tristan d'Amar à ses côtés.  Elle se tourna vers lui, tenant Rose contre elle, agissant avec un peu plus d'impulsivité qu'elle ne le faisait jamais.  Déjà ronde de sa grossesse, elle n'avait pas la force de soulever la princesse de six ans entre ses bras et elle craignait qu'elle ne s'écarte en lâchant sa main attirée par quelque curiosité et ne se faufile ensuite entre les robes des invitées sans qu'elle n'arrive à la suivre et la rattraper.

« Capitaine, quelque chose semble se tramer sous les couverts de cette cérémonie et je ne suis pas rassurée.  Je vous prie de veiller sur la princesse Rose à ma place, veillez à ce qu'elle ne s'éloigne pas de vous, j'ai confiance que vous saurez la protéger. »

Elle lui adressa un sourire anxieux.  Faisait-elle le bon choix en confiant sa précieuse fille en d'autres mains que les siennes?  Oui.  Elle pouvait faire confiance au marquis pour veiller sur sa fille.  Plusieurs fois par le passé il avait montré sa loyauté à la couronne lagrane et Marjolaine avait déjà pu constater de son cœur bon.  Rose serait en sécurité auprès de lui.  Elle ordonna aux mages et protecteurs de rester auprès la princesse, n'en gardant qu'un ou deux pour l'accompagner tandis qu'elle irait quérir son époux.

C'est une fois ces dispositions prises que l'amiral se trouva sur son chemin en compagnie de Bertille.  Bien qu'elle le trouvait suspect, ne prenant point la peine de se présenter, elle accepta de le suivre, plus pour veiller sur la princesse d'Ansemer, fille de son amie Jehanne que parce qu'elle croyait réellement que Denys ne fut parti dans cette direction.  C'est une fois bien isolés que les craintes de Marjolaine se confirmèrent.  Elle n'eu pas le temps de refuser la baignade qu'une jeune femme rousse intervint en refusant pour elle avec des propos presque mélodieux.  Marjolaine regarda l'inconnue, méfiante, mais attrapa la main de Bertille et l'attira vers elle.

« Je vous remercie sire, mais il semblerait que mon époux n'est point ici et que mes obligations m'appellent ailleurs. »

Elle s'écarta de la balustrade, craignant que l'homme beaucoup plus costaud qu'elle ne tente de la pousser et s'approcha de Tancélie, serrant contre elle la princesse, tâchant que camoufler son agitation : ce qu'elle voyait sur ce navire lui déplaisait.

« Venez Bertille, il faut retrouver votre père, ensuite nous irons rejoindre Rose, elle ne fait que parler de vous et a grande hâte de vous retrouver et de vous montrer ses nouveaux habits, » encouragea-t-elle la petite fille à la suivre plutôt que de rester avec cet homme douteux.  D'un regard, elle remerciait la jeune femme et l'invitait à prendre la tête de leur compagnie.  Elle aurait des questions à lui poser dès qu'elles se seraient éloignées toutes trois du danger.

Spoiler:
 





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyVen 24 Aoû - 21:36

Faërie • Mages



Vanessa

l'Atone



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Tous les regards se posent sur toi tandis que ton promis t’escorte pour prendre pied sur le pont du navire qui va vous mener droit vers vos épousailles – regarde, Vanessa, tous ces visages tournés vers toi ! Il y a les porteurs de couronnes venus d’Outrevent, ces pontifiants tristes sires bien plus préoccupés par leur honneur ridicule que par la réalité de la vie qui leur échappe totalement. Il y a la toute-puissante souveraine de Cibella, cette duchesse mage au ventre vide dont le regard supérieur te fouette le sang – tu y lis le même orgueil que celui qui a fortifié ton âme tourmentée pendant tes années de réclusion, et tu approuves le choix de Sébastien : dompter un tel esprit lui procurera sûrement grande satisfaction. Il y a également le seigneur et la dame des fleurs, vraisemblablement tout aussi menteurs l’un que l’autre, infâmes baratineurs que tu évalues à l’aune de Taliésin, ce geôlier sans merci qui t’a gardée entravée tout ce temps. Morgane a décidément des goûts bien étonnants, mais tu ne peux guère lui reprocher d’avoir préféré Lagrance à Outrevent… !

Sûre de toi, sereine et fière d’être le centre de l’attention, tu souris au bras de Bartholomé, échangeant quelques banalités avec les nobles que tu croises tandis que le navire quitte le port. Du coin de l’œil, tu suis le parcours de l’amiral le Brinicle auquel tu as confié une mission bien spéciale, encourageant la vénération quasiment religieuse dont ton enchantement l’a frappé. Une mission capitale, pour faire plaisir à ta Morgane aux dents longues : se débarrasser de l’encombrante épouse du duc Denys qu’elle est très occupée à accaparer, et si possible de sa fille, ainsi que de la princesse Bertille. Pour la petite Rose, c’est raté : le capitaine des Chevaucheurs à la chevelure de la plus belle teinte carotte l’a visiblement en sa garde, pour une raison qui t’échappe ; mais la duchesse Marjolaine est entraînée à l’écart avec Bertille par le marin, et… Et c’est raté ! Ton sourire se fige quelque peu, et tu maudis intérieurement l’espèce de sauterelle aux mèches criardes qui vient de les rejoindre. Peste soit des rouquins et de leurs interruptions sans fin ! Vont-ils cesser enfin de te mettre frein ?

Plantant au milieu d’un cercle de nobles ton promis au sourire enchanté, tu t’avances le long du bastingage vers le petit groupe constitué de la duchesse, de la sauterelle et de la crevette. Le Brinicle les a au moins gardées à l’écart, c’est bien ! Tu observes la petite se pencher sur le bastingage, grimpée sur un fût pour mieux voir les flots, tentant d’attirer l’attention de Marjolaine ; et un rictus ravi s’inscrit un instant sur tes traits. Plaquant un large sourire réjoui sur ton visage, tu t’avances vers le microbe qui tend gaiement le doigt vers ce qui doit être un dauphin, loin devant à la proue du bâtiment. « Vous ne devriez pas tant vous pencher, demoiselle Bertille », susurres-tu en te glissant à ses côtés, l’amiral bloquant le chemin de la duchesse par ce qui semble être le plus complet des hasards, « vous pourriez… tomber ! » ajoute-tu d’un air guilleret, poussant l’enfant qui bascule par-dessus bord dans un cri stupéfait – rapidement rejointe dans les flots par la rouquine dont l’instrument t’appelle à la prudence, que tu as fait choir d’une bourrade résolue. Si fine, si fragile, l’insecte aux cheveux de feu – et voilà maintenant sa tête qui danse dans les flots, loin en contrebas.

D’un air impérieux, tu te tournes vers l’amiral dont les marins ont entouré la duchesse de Lagrance. « Qu’attendez-vous donc ? Faites ce que je vous ai ordonné, enfin ! » S’il agit rapidement, dans la confusion, tu pourras encore hurler que la duchesse a basculé en voulant retenir l’enfant, tombée en se penchant avec trop d’imprudence.


Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyVen 24 Aoû - 22:27

La petite Bertille se tortillait aux côtés de Marjolaine, son attention déjà bien loin de cette conversation d’adultes. La duchesse de Lagrance ajoutait à la diversion de Tancélie, brandissant ses obligations comme d’autres utilisaient un bouclier. Elles s’éloignèrent d’un pas, puis d’un autre, la noble femme invitant la musicienne à les suivre. Et à chaque petit pas, son coeur s'apaisait un peu plus. Personne ne plongerait, aujourd’hui. L’étrange homme serait sans doute froissé, mais Tancélie préférait encore une scène publique qu’une enfant jeté par-dessus le bastingage.

- Je suis Tancélie le Sustain, Votre Grâce, et mes manières ne sont que bien peu dignes de votre personne. Il semble que de terribles choses se déroulent, sur ce navire et…

Et il vaudrait mieux que vous rejoigniez la noblesse. Elle n’avait pas pu terminer sa phrase car l’adorable princesse avait poussé quelques exclamations joyeuses. En l’espace d’une petite seconde, à peine, tout semblait se figer. Bertille qui sautillait jusqu’à se soulever contre le bastingage. Un dauphin, qu’elle pointait. Vanessa l’Atone qui rejoignait leur groupuscule et la petite princesse à ses côtés. Elle n’avait eu le temps que de pousser un cris perçant en voyant la mignonne Ansemarienne basculer par-dessus bord. Une seconde plus tard, Tancélie la rejoignait dans une envolée de jupons et de rousseur.

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 Page_d11

Des cris d’enfants. Bertille. Un bourdonnement, à ses oreilles. L’eau salée brûlait ses yeux. Elle percevait parfois la princesse, lorsqu’elle parvenait à sortir sa tête hors de l’eau et aspirer une goulée d’air. L’appel des fonds marins les plus noirs, toujours. Tancélie se débattait furieusement, délestée de sa harpe, emprisonnée dans ses vêtements désormais lourds et gorgés d’eau. La petite allait bien. La petite criait pour deux. Elle tentait, elle aussi, d’appeler à l’aide, et à chaque mot crié, une gorgée d’eau saline lui brûlait la gorge et la faisait tousser et replonger encore.

Bientôt… Bientôt, l’Outreventoise ne savait plus où se trouvait la surface et où se trouvaient les profondeurs. Les bruits se mêlaient. L’angoisse l’appelait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptyVen 24 Aoû - 23:14

Faërie • Peuple



Archie

le Brinicle



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Refuser l’étreinte de Messaïon ? Refuser sa bienveillante proposition ? Allons, quelle idée ! Aussi et surtout, quelle insulte inqualifiable. L'Amiral fronça les sourcils, autant que l'enfant des océans en lui, il était fortement mécontent et indigné. Plus encore, cette mélodie dans sa tête, cet ordre dominant toutes ses pensées, cette suggestion de la perfection incarnée offerte des dieux, le fâchait de beaucoup à l'idée de ne pouvoir l'accomplir.

Alors sa main se tendit. Qu'elles soient d'accord ou non le laissant totalement indifférent au fond. Sa main était guidée dans l'unique but de les aider à ouvrir les yeux – sur la beauté que l'on éprouvait à nager dans ces eaux froides. Mais elle retomba mollement aussitôt, interdite, prise de cours, par l'intervention d'une femme. Une femme au physique aussi fin qui lui rappelait un roseau se tordant face au vent. Roseau dont il avait bien envie de tordre le cou pour la simple et bonne raison qu'elle se mettait entre lui et l'heureuse prochaine épouse du dieu de leur duché. Elle parlait, la rousse, mais ses phrases prononcées à sa personne il ne les entendait nullement. Elles n'étaient que faible fumée face au brasero omniprésent que représentait les mots de la future duchesse dans sa tête – et de son vœu le plus cher de combler ses attentes, quelle qu'elles soient.

Sa résolution demeurait toujours intacte, malgré la soudaine entrave qui risquait d'attirer l'attention, lorsque sa majestueuse fit irruption. Et dans son champ de mire Et dans ses oreilles. Telles des fourmis faisant leur nid, ses pensées se mirent à grouiller au son de sa voix. Et, telle une fourmi à la tâche pour sa reine, son corps se déplaça légèrement et calculée de manière à offrir à la mélodieuse Vanessa toute liberté de mouvement.

À l'eau, Bertille. Et de une.
À l'eau, l'intruse, roseau fragile. Et de deux. Même si de base, elle ne rentrait pas dans ses calculs.
Puis l'ordre fusa.

Les mains du loup-de-mer acharné s'exécutèrent alors sous bonne couverture des marins entourant la fleur lagrane si fade et fanée à côté de la promise de Bartholomé. L'air affiché de la duchesse Marjolaine ne lui fit rien, rien ne percutait son esprit, plus rien d'autre depuis quelques temps déjà. Juste elle, Vanessa l'Atone. Et tout aussi rapidement que Bertille et Roseau Roux avaient rejoint les eaux quelques secondes plus tôt, ses mains se plaquèrent sur la femme, si petite face à lui, si faible face à sa force. Une simple pression suffit alors. Son corps se plia contre la balustrade, si léger, et glissa de l'autre côté... comme une fleur arrachée à la terre, les pieds de Marjolaine du Lierre-Réal se détachèrent du sol. Elle ne vola pas, la fleur. Elle tomba par contre comme les pétales d'une rose.

Et de trois, se fit-il alors que son regard suivait la chute de la silhouette jusqu'aux eaux profondes. Messaïon en serait ravi, Vanessa aussi... il l’espérait.

« Dois-je poursuivre avec la princesse Rose ? Cela risque d'être compliqué mais l'occasion pourrait se présenter plus tard si c'est toujours votre souhait, ma Dame. » Posa t-il simplement, murmurant à sa seule attention, comme une question à la belle sans se soucier du sort des trois tombées à la mer.

Devait-il poursuivre et chercher une manière de récupérer l'enfant ou bien la descente de ces deux femmes et de cet enfant lui suffisait ? Son regard se porta au dessus des larges épaules d'un marin, cherchant déjà plus loin après le rouquin qui l'avait en sa possession... sans succès. Il était trop loin.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptySam 25 Aoû - 8:51

Il prit la main de Faustine, pour la baiser doucement, quand elle se présenta à ses côtés avec son époux, essayant de déceler tout signe qu’elle n’était pas heureuse, bien qu’il n’ait rien à reprocher à Lionel de Rivepierre – c’était un homme d’honneur, fidèle à ses convictions, honnête. Et si la position d’Outrevent n’était pas évidente, sur les mages du Sang, ce mariage augurait de bonnes choses. Pour tout cela, sans le connaître réellement, Tristan était reconnaissant. Son mariage avec Faustine, qui était et resterait chère à Tristan, serait peut-être l’occasion de le connaître.

« Mes félicitations pour le vôtre, capitaine. Je n’ai pas eu l’opportunité de vous le souhaiter de vive voix, mais je suis persuadé que Faustine sera heureuse auprès de vous. » Il avait envoyé des présents, évidemment, avec ses félicitations écrites, mais guère plus. Il espérait le bonheur de Faustine dans cette union. Savait-il que sa femme l’avait entraîné, tout ce temps ? Qu’un lien de parenté les unissait ? Le marquis n’aurait su le dire, mais ils faisaient partie de la même famille, maintenant. Discutant avec le comte et la comtesse de Rivepierre, il se mit en marche en même temps que les nobles lagrans, son duc et sa duchesse, non loin de lui. Avant cela, il regarda rapidement les Chevaucheurs les accompagnant sur le navire, et ceux restant à terre, pour s’assurer que personne ne serait blessé, si quoi que ce soit d’anormal se passait. Quoi que ce soit de plus anormal encore, du moins.

Veille sur nous, et assure la communication comme tu le peux, Ferveur. Le dragon gronda, de menace, dans l’esprit de Tristan, lassé de l’entendre s’inquiéter de la sécurité des lagrans, ce qu’il avait fait inlassablement depuis qu’ils avaient été avertis de ce mariage précipité. Non sans raison, vraisemblablement, alors que son duc s’éloignait de sa femme et de sa fille, pour aller écouter plus attentivement la musique jouée, celle jouée par une femme précisément, et échanger avec elle. Tristan connaissait bien les travers de son duc, et le secret qu’il gardait de ces amantes déshonorées et ruinées éconduites aux portes du palais, mais jamais Denys du Lierre-Réal n’avait, en sa présence, manqué d’autant de respect à sa femme. S’il n’avait pas été son duc, et si Marjolaine ne l’avait pas interpellé, surement ne se serait-il pas contenu comme il le faisait, de lui dire qu’il se ridiculisait.

Il fut pourtant interpellé par sa duchesse, une duchesse chère à son cœur, plus encore que son époux, et hocha doucement la tête. « Faites attention à vous, Altesse. Et permettez qu’Élise ou Thomas ne vous suive… On est jamais trop prudents. » Se baissant à hauteur de Rose, essayant de dissimuler son inquiétude, il regarda l’adorable petite fille en faisant de son mieux pour paraître rassurant. « On va aller saluer les autres ducs, duchesses et nobles. Tu représenteras ton papa et ta maman, tu sauras leur faire honneur, n’est-ce pas ? » L’enfant acquiesça, et Tristan donna son bras à son épouse, s’assurant de garder fermement la main de Rose dans la sienne et de ne pas avancer trop rapidement pour elle, se présentant aux nobles présents.

S’il essaya de garder un œil sur sa duchesse, ce fut peine perdue. Au milieu des nobles les plus privilégiés, présents sur le navire, et des leurs gardes personnelles, elle disparut rapidement à ses yeux. Fronçant les sourcils, il intima Ferveur de faire signe à chacun des dragons qui attendaient à quai de prévenir leurs Chevaucheurs, pour qu’ils puissent agir, quand ils comprendraient un peu mieux ce qui se passait. Le navire n’était pas encore très éloigné de la terre, Tristan était persuadé qu’ils pourraient le rejoindre rapidement. Ferveur, que certains d’entre vous, les plus résistants, survolent la mer, et m’avertissent par ton biais, s’ils aperçoivent quelque chose d’étrange. Et leurs Chevaucheurs, bien évidemment. Pourvu que ce ne soit qu’une idée absurde qu’il ait. Pourvu que rien ne se passe.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 EmptySam 25 Aoû - 12:41

Je fronçai les sourcils, toujours plus méfiant, face aux mises en garde explicites de Tancélie. Savait-elle quelque chose de plus, concernant cette Vanessa l’Atone, qu’elle ne me disait pas ? Qu’avait-elle appris d’autres ? Je n’eus pas l’occasion de lui poser directement la question, car déjà Tancélie s’éloignait, empressée. Elle semblait craindre pour la sécurité de la duchesse de Lagrance, ainsi que de la princesse Bertille. Pourquoi s’en prendrait-on à Marjolaine du Lierre-Réal ? Les complots étaient monnaie courante, en Faërie, mais ses paroles m’interpellaient.

Je lançai un regard interdit à Chimène à mes côtés, mes doigts toujours entrelacés avec les siens. Elle m’interrogeait sur la conduite à suivre. « Elle a parlé d’un étrange maléfice sur ce navire… Et ça ne me dit rien qui vaille. » Mais je ne connaissais aucune aptitude magique à Tancélie. Comment pouvait-elle en être si certaine ? « Nous devrions aller vérifier par nous-mêmes. Je ne préfère pas laisser Tancélie seule livrée à elle-même. Et elle me doit des explications maintenant. »

J’allais pour la suivre, m’écartant des autres nobles, quand Isabeau nous intercepta. Je me retournais vers elle, l’air sans doute quelque peu préoccupé, car elle oublia bien vite quelques banalités de circonstance pour nous demander, soucieuse, ce que nous nous disions avec Tancélie juste auparavant. Qu’elle était curieuse et avisée, la Compagne… Toujours observatrice. En d’autres circonstances, ses questions auraient pu paraître déplacées et lui valoir ma froideur en réponse, mais j’avais plus important à penser. « Elle voulait nous mettre en garde. Nous accompagneriez-vous un peu, Isabeau ? » Je lui rendis un sourire de circonstance, sans m’étendre davantage. Je n’avais pas vraiment le temps de lui expliquer la situation, et encore moins de me soucier des convenances. Elle comprendrait certainement, la Compagne, qui brillait déjà bien des années auparavant par son intelligence.

Je me mis en quête de Tancélie, partant dans la même direction qu’elle venait d’emprunter, plus en retrait des autres convives, quand mon regard capta Vanessa l’Atone qui fendait la foule pour suivre le même chemin. Coïncidence ? Les mises en garde de Tancélie et ma propre méfiance envers cette femme me firent dire que non. Je la suivis plus en retrait, et me figeai à entendre le cri aigu et lointain d’une enfant. Je pressai le pas, alarmé, pour me pencher par-dessus bord et apercevoir des remous dans les eaux, et l’éclat d’une chevelure rousse bientôt rejointe par nulle autre que Marjolaine du Lierre-Réal.

Je restais interdit, avisant les marins non loin qui ne semblaient pas presser d’intervenir, aux côtés de cette femme vénéneuse. L’amiral lui-même ne songeait pas utile de s’en préoccuper, et une impression de déjà-vu me percuta avec violence. Je les hélai, furieux : « Qu’est-ce que vous faites ? Des femmes sont à la mer ! » Je lâchai la main de Chimène pour la repousser en arrière, lui intimant aussitôt d’un ton autoritaire : « Va prévenir Lionel. » Je relevai le regard ensuite vers Isabeau. « Et Tristan d’Amar… Maintenant ! » J’attendis qu’elles disparaissent toutes deux vers la foule, continuant de faire face aux marins, d’une attitude intransigeante.

Spoiler:
 


Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 446197TitreLiam1Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: