AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

Partagez
 

 Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Chimène d'Outrevent
Chimène d'Outrevent

Messages : 171
J'ai : 28 ans
Je suis : Princesse impériale de Faërie. Duchesse d'Outrevent.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Cassiopée Avirel
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 13:15

Un pli apparut sur mon front, reflet de mon inquiétude. Ma nature confiante se heurtait à la méfiance de Liam mais ma foi en lui faisait pencher la balance. Une future duchesse sortie du néant, un événement précipité, la mise en garde de Tancélie. Tout cela ne faisait qu'entretenir le malaise que nous ressentions depuis notre montée sur ce navire. Je hochai légèrement la tête, mes iris grises ne quittant les êtres qui nous entourait. Bien que ma posture ne laissait entrevoir qu'assurance et tranquillité, mon esprit, lui, s'échinait à comprendre et déceler. Chose rendue ardue par la foule couronnée dans laquelle nous baignons. Je ne pouvais me réjouir que d'une chose, ma relative transparence aux autres des autres.

Nous amorcions quelques pas dans l'intention de rejoindre Tancélie lorsqu'une chevelure brillante et une paire d'yeux reconnu nous arrêta. Je n'avais guère de préjugés concernant les Compagnes. Du moins en nourrissais je beaucoup moins depuis mon mariage, il restait un nom banni de mes lèvres après tout, mais Isabeau avait sut me faire outrepasser mes convictions par un esprit acéré et brillant, aussi l’accueillis je avec un sourire sincère. « Il fut agréable, demoiselle... » Je n'osais lui demander les raisons de sa présence en ces lieux et quand bien même l'aurais je voulu, elle enchaîna presque aussitôt. « Il s'agissait de Tancélie le Sustain, une amie de mon époux, la connaissez vous ? » L'attention toujours tourné vers la jeune barde, Liam répondit succinctement, entraînant la Compagne sur nos pas.

Il régnait sur l'assemblée un souffle étrange qui me faisait frisonner et lorsqu'un cri aiguë et enfantin vrilla l'air, je sursautai. « Par les Dieux ! » soufflai je en avisant la petite princesse d'Ansemer et Tancélie dans l'eau. « Qu'attends donc l'équipage pour stopper le navire !? » Stupéfiée, je lâchai Liam sous son impulsion tandis qu'il allait haranguer les marins. « Très bien. » jetais je en tournant les talons, empoignant mes jupons d'une main. Fort heureusement, j'avais repéré Lionel quelque temps auparavant, il ne me fut pas difficile de fendre la foule dans sa direction. L'urgence de la situation ne permettait pas la politesse élémentaire mais tout de même, posant une main sur l'avant bras du Comte je hélai son attention : « Pardonnez moi Comtesse » fis je a l'intention de Faustine sa jeune épouse avant de reporter mon attention sur le Comte « Le Duc vous demande expressément Lionel, Bertille d'Ansemer, la Duchesse de Lagrance et Tancélie le Sustain viennent de tomber à la mer  ! Liam requiert votre aide. Immédiatement. »

Spoiler:
 


La chute fut si douce.

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 TitreChimene1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 14:32

Le navire danse doucement sous le mouvement des vagues, alors que le vent gonfle ses voiles et que tranquillement il s’éloigne des quais. Le soleil qui au dessus d’eux plombe, réchauffe et scintille. Il y a foule. Tout le gratin Faës qui a répondu présent et qui se masse sur le bâtiment principal. Au travers des gardes et de Chevaucheurs, des musiciens et des domestiques. Les autres navires ne sont pas en reste, tout autant bondés, de la petite noblesse et de de la bourgeoisie qui n’auraient pas manqué ce mariage malgré les doutes et les interrogations que ce dernier faisait poindre dans les esprits.
Dans de nombreux esprits, sauf celui du duc, de ses conseillers, et des autres âmes tombée sous les charmes du trio d’Accordés.

Car non, le duc ne doute pas, lui, pas le moindrement, alors qu’il fait finalement son entrée sa belle à son bras. Elle est plus que ravissante, sa bientôt duchesse, et il l’a couverte de compliments et de regards et de promesses quand il a finalement pu l’apercevoir ainsi parée. Pour lui. Pour Ansemer. Il lui tarde que tout soit officiel, mais il ne reste que de simples formalités, après tout? S’il a bien pu épouser Jehanne, muette lors de cette cérémonie sans joie, il ne peut y avoir de problème pour qu’il épouse Vanessa, alors que son coeur s’emballe pour elle et que le sourire qui traverse son visage est sans équivoque.

Bertille est arrivée avec eux, mais il l’a rapidement confiée à l’un de ses conseillers sans plus s’en soucier. Il a confiance, en eux et en les paroles de Vanessa qui lui assurait qu’elle serait bien gardée. De toute façon elle finirait rapidement par retrouver Rose ou Aymeric au travers la foule de convives. Et puis où pourrait-elle bien aller? Ils étaient sur un navire, après tout, elle ne pourrait aller très loin, enfermée sur le bâtiment par le bastingage qui cinglait ce dernier.

Alors avec sa belle, il s’avance, et auprès des divers nobles il la présente et ils échangent quelques mots. Il se ravie des regards appréciateurs qu’on lui jette, et ignore complètement les quelques froncements de sourcils et et là ainsi que les doutes qui balaient les regards de certains. Qu’ils doutent, qu’ils questionnent. Il s’en fiche, lui, puisqu’il sait ce qui est bien. Il sait lui seul ce qui est bien pour lui-même et pour Ansemer et il sait que la venue de Vanessa est une réponse de Messaïon ; une récompense du dieu des océans pour un duc qui le mérite.

Il voit Denys, s’éclipser avec Morgane au bras, et est ravie que son confrère duc trouve les charmes de l’amie de sa belle à son goût. Oh, Marjolaine est charmante certes, mais il connaît aussi le penchant du duc pour les femmes, semblable au sien, et il se doute que cette jeune femme saura le combler et le satisfaire comme Vanessa le comble lui-même déjà.
Il voit Gaëtane abordée par Sébastien, et s’il doute que cette dernière tombe aussi facilement sous le charme du jeune homme, il le lui souhaite.
Il ne voit pas Marjolaine qui suit Bertille et Archie. Il ne les voit pas alors qu’ils s’éloignent plus loin pour observer les flots.
Il est entouré de nobles avec lesquels il discute quand Vanessa le quitte un moment. Sa main glisse sur son bras, prolonger un toucher un peu plus longtemps, avant qu’elle ne s’éloigne. Elle lui reviendra, il le sait, alors il la laisse partir et retourne à ses invités tout sourire.
Il entend le premier cri. Celui d’une enfant, celui de sa fille. Le petit cri qui résonne sur une pause dans la musique, avant que cette dernière ne reprenne et ne noie les bruits subséquents. Il ne s'alarme pas ; après tout c’est certainement un cri de joie. Les exclamations prononcées d’une séance de jeu.
Il ne s’alarme pas. Parce que c’est son mariage et qu’il est heureux et tout ne peut que bien aller.

Spoiler:
 


dialogues en #006666
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 TitreBartholome1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomDrama
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomFamillefonctionnelle
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 14:37

Si la demoiselle avait senti au plus profond de ses entrailles que quelque chose clochait avec ce fichu mariage, elle avait prié jusqu’au bout que tout cela ne soit que de vaines illusions. Liam n’avait pas voulu la froisser, elle le savait bien, mais elle n’avait pu que rester sans voix alors qu’il venait confirmer tous ses soupçons. La délicate Tancélie venait de les mettre en garde. Quelque chose de mauvais se trouvait sur ce navire. La mariée ? Ses compagnons ? L’ancienne duchesse ? Tout était trouble pour le moment, mais ce dont Isabeau était sûre, c’était qu’elle devait redoubler d’attention maintenant. Il était hors de question de se faire avoir. Plus que tout, il était de son devoir d’outreventoise d’obéir à son seigneur mais surtout de le protéger. Elle s’en voudrait toute sa vie si quoi que ce soit arrive au duc, ou même à sa femme.

-Je ne l’ai pas rencontré personnellement, mais il me semble avoir rencontré son frère Teagan il y a quelques mois de cela. Une très charmante famille Votre Grâce.  Je vous suis.


Et sur ces quelques mots, les volants d’Isabeau virevoltaient déjà derrière le couple ducal d’Outrevent, soucieuse mais ne laissant rien paraitre. La Compagne était après tout en parfait contrôle de son délicieux visage. C’était son gagne-pain et son arme. Alors tout ce qu’on pouvait y trouver, en ce instant, c’était un sourire radieux. Il était hors de question d’attirer l’attention ou de montrer qu’un certain déplaisir venait de saisir la délégation outreventoise. Il ne fallait rien laisser au hasard, la jeune femme le savait mieux que quiconque. Elle s’en voulait un peu de laisser ainsi le client pour qui elle avait fait tout ce chemin, mais il y avait des choses bien plus importantes dans la vie. Comment aurait-elle pu sereinement remplir ses fonctions de Compagne en Outrevent si elle était incapable de venir en aide à son ami et seigneur ? C’était la meilleure solution. Oh que oui.

Isabeau suivait avec conviction Liam, cherchant elle aussi la rouquine au milieu de cette foule infernale. Alors qu’elle détaillait toute l’assemblée de son regard grisâtre, la jeune femme n’eut aucun mal à remarquer mademoiselle Vanessa. Comment aurait-elle pu la manquer alors que Liam lui offrait étrangement toute son attention ? Ce n’était pas un hasard. Liam n’aurait jamais abandonné sa quête pour poursuivre une toute autre personne. La future duchesse était donc en cause, cela ne faisait aucun doute. Alors il fallait se prémunir d’elle, d’elle et sa suite. Mais comment cette sorcière s’était-elle dressée jusque-là ? Magie ? Chantage ? Manipulation ? Rien n’était sûr mais les choses ne feraient que s’empirer. Et elles empirèrent.

Le choc. Des cris, un bruissement macabre dans l’eau en contrebas. Quelqu’un venait de tomber. Non, pas qu’une seule personne. Trois, trois personnes plus importantes que tout l’or du monde en cet instant. Isabeau vint écraser sa poitrine contre la rambarde pour observer ces pauvres victimes du Destin. Marjolaine, Bertille, Tancélie. Il fallait faire quelque chose et la Compagne n’eut pas à réfléchir longuement puisque son seigneur l’ordonnait sur le champ d’aller trouver un certain Tristan d’Amar.

-Entendu.

La jeune femme fit alors volte-face, s’enfonçant à nouveau dans la foule pour trouver Tristan d’Amar. Bien heureusement, elle avait eu l’occasion de le voir il y a quelques mois de cela au manoir de la Rose. Il ne lui fallut que quelques instants pour le trouver. La panique rendait la demoiselle plus efficace que jamais.

-Sire d’Amar, le duc d’Outrevent m’envoie. Dame Marjolaine, Mademoiselle Bertille et une musicienne sont tombées dans des circonstances plus qu’étranges dans l’eau. Nous vous demandons humblement votre aide.

Et son dos se courba en une révérence bien basse, plus pour lui montrer l’urgence de la situation et son désespoir que pour se montrer vraiment polie. Il fallait qu’il agisse et qu’il agisse vite.

Spoiler:
 


Dernière édition par Isabeau Ventdoré le Sam 25 Aoû - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 14:40

Faërie • Mages



   
Sébastien

   
l'Atone



   
3.5 La Joueuse de Flûte

   Présentation



Et voilà, ce n’est pas compliqué de plaire à une tête couronnée ! Morgane n’a même pas essayé avec le duc de Lagrance, elle s’est de suite installée avec l’orchestre et chifonie en main. Alors qu’elle ne manque pas de charme pour séduire qui elle veut, voyons. Et ce Denys du Lierre-Réal est connu pour être volage. Enfin... si elle a peur d’une femme engrossée et d’une petite fille, Sébastien n’y peut rien.
Bon, l’Accordé doit l’admettre, il a eu un moment d’inquiétude quand Gaëtane ne lui adressait qu’un regard en biais, un peu méprisant. Mais ensuite tout roule comme sur une vivenef à roulette, la duchesse se montre curieuse et intéressée. Par ses paroles ou sa carrure parfaite, il ne le sait pas encore. Elle accepte même son verre ! Ah, s’il avait su, il y aurait mis la même potion que Vanessa pour le duc d’Ansemer. Mais ce n’est pas une étourderie, non. Il aime juste le défi Sébastien ; défi relevé haut la main !
« En quoi cette union peut-elle renforcer Faërie, dites-moi ? Sébastien lui offre un nouveau sourire charmeur avant de répondre. Et bien, un souverain peut parfaitement s’occuper de son duché seul ; vous en êtes le parfait exemple votre Grâce. Un mauvais mariage est quelque chose de catastrophique pour la gouvernance, mais un couple uni où chacun peut donner des conseils à l’autre, c’est de bon augure ! Tant pis pour la subtilité. Et pour ne rien gâter, ma sœur est une mage d’excellence, avec des années de pratique. » Des siècles, même. Mais pas besoin d’en parler, ni du type de magie qu’ils maîtrisent. Ni de la Symphonie.
Mais l’heure tourne, Vanessa va bientôt apparaître et son bodhran le démange.
« Je vous laisse aller saluer les futurs mariés. N’hésitez pas par la suite à tendre l’oreille, je fais partie des musiciens de l’orchestre, et ma contribution devrait fortement vous plaire. Il s’incline joliment devant sa future dame. Qu’Aura vous garde, votre Grâce. »

Il traverse le pont vers le groupe de musiciens, prêts à jouer, tandis que sa sœur et le duc Batholomé font leur apparition. Il bombe le torse Sébastien, fier comme un coq. Il est sûr d’avoir tapé dans l’œil de la duchesse de Cibella, même si elle a semblé insatisfaite et contrariée sur la fin. Sûrement parce qu’il a pris congé ; ou qu’il est resté évasif à certaines de ses questions. Mais il va largement se faire pardonner, d’un petit air de bodhran innocent. Il a hâte de faire la fête ensuite : reprendre un verre avec la Cibellane à son bras, la guider le temps d’une danse verticale, puis une autre sous les ponts, horizontale celle-ci. Une vie merveilleuse lui tend les bras.

Allez, il est temps de se concentrer. Sébastien suit le rythme de la mélodie, avec des vibrations discrètes. Mais dès que la duchesse de Cibella a terminé de formuler ses vœux auprès de sa sœur, il se plonge dans l’Accord et oriente ses notes vers elle. L’avantage d’avoir discuté avec, c’est qu’il sait comment l’atteindre au mieux. Et si elle l’aime bien, c’est encore plus simple.
Une de ses mains court sur la membrane comme s’il jouait sur sa peau, l’autre fait résonner les notes et leur message. Tu as aimé cette première rencontre mais il te faut plus, sa présence à tes côtés, sa voix enchanteresse à tes oreilles, ses bras autour de toi. Il sera un époux digne de toi, dans l’ombre de ton trône mais prêt à t’assister. Que ton cœur vibre au rythme du bodhran et de son musicien. Tu le veux auprès de toi pour toute la cérémonie, pour toute la journée, pour toute la vie. Il sera capable de te donner ton héritière, lui…
Tout concentré à sa musique, Sébastien ne remarque pas le cri et les plouf plus loin sur le navire. Denys est peut être déjà aux côtés de Morgane, d’accord, mais sa magie à lui tiendra mieux s’il doit s’interrompre un instant, il soigne sa mélodie.

Une fois son enchantement bien ancré dans l’esprit de Gaëtane, ses yeux à elle rivés sur lui, il se lève et s’approche de la duchesse, prolongeant son air en sourdine.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 18:06

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Délicieuse.

Il la trouve délicieuse. Ces mots sortis de la bouche du duc enchanté viennent orner les joues de l’ensorceleuse – qui n’est, certes, pas à s’émoustiller comme une jeune vierge mais s’accommode bien volontiers des flatteries qu’on lui offre. Ce sont ses termes à lui, elle ne lui a soufflé que l’idée et elle irradie de ce mélange d’excitation et d’exaltation. Il la trouve délicieuse et encore, il n’y a que ses yeux et ses oreilles qu’elle régale, qu’il attende donc de l’avoir goûtée. Le moment viendra plus tard, même si pour patienter elle-même, elle choisit de s’amuser de l’impatience de sa proie, impatience qu’elle a le pouvoir de faire croître en se rendant toujours plus désirable.

La voilà à présent, un bien luxueux accessoire accroché à elle par le coude alors qu’elle traverse des nuées de convives étonnés. Si elle joue pour le duc, elle n’a cure de ce qu’ils pensent, eux ces nobles faës, seule la volonté de Denys compte et pour le moment tout se déroule comme prévu. Sa propre passion vient nourrir sa magie et les murmures de l’envoûté ne font que l’attiser davantage.  « Je me nomme Morgane, votre Grâce, répond-elle à son tour au creux de son oreille, Morgane la Chifonie, du nom de l’instrument dont je joue. » Il peut presque sentir ses douces lèvres sur sa peau, si elle ne le touche pas pour l’instant, le charme l’aide à imaginer sans peine l’effet d’un baiser de cette divine musicienne. Il la désire, il n’a qu’une chose à faire, alors…

Mais la voix d’un homme les interrompt. Surprise un court instant, les doigts de Morgane se crispent avant qu’elle puisse reprendre son air pour commander à sa victime de se débarrasser du gêneur. Un luthier ? Que fait-il ici ? Qui l’a invité celui-là ? Elle ira se plaindre à Vanessa, ça oui ! En attendant, pour ne rien laisser paraître, elle se charge de lui apporter sa réponse : « C’est un héritage familial, je ne saurais vous en dire plus sur sa confection. » Ce qui est faux, bien entendu, c’était il y a plus de mille ans, mais elle s’en souvient encore. Cependant, elle ne veut pas prendre le temps d’en discuter, tout spécialement car elle est affairée à quelque chose de beaucoup plus important. Elle s’impatiente de voir le duc congédier l’importun, elle pourrait essayer de s’immiscer dans l’esprit de celui-ci pour le faire partir, mais elle n’en fait rien, préférant se concentrer sur l’objet de sa convoitise.

Un cri d’enfant se fait entendre et s’il en faut plus pour la déconcentrer, Morgane s’étonne de sentir le duc lui échapper. Serait-ce la voix de la princesse Rose qui réarrangerait l’ordre des priorités qu’elle essaie d’instaurer ? Elle refuse ! Elle refuse que cette gamine s’impose dans sa petite machination et c’est cette fois la fureur qui lui donne de la force. Elle n’en laisse rien paraître, avec ses airs doux, ses battements de cils et ses sourires, mais elle se bat pour conserver son emprise, vexée que la souffrance de sa fille puisse rivaliser avec l’Accord.

Oublie-la, Denys. Tu n’as jamais eu d’enfant. Tu n’as jamais eu de femme. Il n’y a que moi. Que moi.

Elle-même essaie de faire abstraction du reste. Du rouquin incrusté. Des activités de ses comparses. Des airs inquiets de la noblesse. Il n’y a que le duc. Le duc et elle et l’Accord qu’elle utilise avec toujours plus d’effort. Il faut qu’il l’embrasse, une fois qu’il aura dégusté l’un de ses succulents baisers, il n’y aura plus besoin de magie pour créer du désir. Tout sera plus facile et il sera sienne.

Bientôt.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 19:08

Tout va bien se passer.
En général, quand on se dit ce genre de choses, deux cas de figures sont possibles. Malheureusement, pour les personnes alentour, c’est le cas où non, rien ne se passe ‘bien’. Installé à l’écart, entre marins et quelques musiciens dans une foule dense, Meldred tente de garder un œil sur la rousse Outreventoise. C’est compliqué, avec un poulpe de deux mètres hirsute qui lui barre la vue.
Inconnu, sans visage dans une foule un peu trop béate à son goût, il remarque la Vanessa fendre la foule, rejoindre l’endroit où Tancélie est allée… Allée faire quelque chose, pour laquelle il la seconde, si besoin est.

Mais s’il ne peut pas voir plus, il entend. Comme beaucoup, il entend, d’autant qu’il est près. Et son coeur se serre, manque un battement, peut-être deux. Un cri d’enfant.
Le corps qui passe par-dessus la rambarde, est happé par les vagues, emporté loin des siens. L’eau qui emplit l'être. La nuit qui s’engouffre, qui mange la conscience.
Son souffle se perd, il n’est pas loin de la panique, mais ses pieds refusent de bouger. Il est figé sur place, alors qu’il entend autour de lui que certains s’agitent.
Meldred est plein de peurs. De souvenirs qui remontent, scellés dans son esprit car il a voulu les conserver, torture qu’il a souhaité s’infliger. Quel abruti.
Et les gens, autour, qui n’en ont rien à faire…

C’est peut-être ça, surtout, qui l’extirpe de sa peur. Il rejoint les musiciens les plus proches, leur souriant comme s’il les connaissait, la tête baissée. Reprend leur air, semble-t-il. Son oreille a capté le son d’un autre instrument familier, plus tôt, mais il préfère ne pas s’en soucier. Il dévie de la mission… Peut-être que non. Il y a un temps pour tout. D’abord les sauver, ces presque noyées conséquences de Vanessa – il a dans l’impression que tout était planifié.
Il se met à jouer.

C’est une pulsation. Douce. Régulière. Un battement de coeur, presqu’indistinct dans la masse des chuchotements. Un battement qui s’impose, qui coule vers un marin, mais surtout vers ceux qui entendront, pour l'ouvrir à l’urgence. L’Accordé sait qu'il peut viser vague, du moment que ça touche. Il faut que ça réagisse.
C’est un roulement qui frappe, qui joue avec l’esprit, qui y gratte et s’insinue. Quelque chose ne va pas. Ecoutez ceux qui vous semblent mentir, s’inquiéter pour rien.
Toute sa concentration y passe, pour que le sentiment soit le plus vrai possible. Ce n’est pas les tirer de la transe dans laquelle ils sont sans doute plongés, c’est rajouter, par-dessus, de quoi les rendre conscients de la chute des trois femmes, leur permettre d’entendre les ordres de ceux dont les yeux sont ouverts sur l’atrocité du mariage. Elles pourraient être vos filles, vos femmes, celles que vous ne laisseriez jamais partir. Regardez ceux qui s’affolent.

C’est la peur, l’inquiétude, l’impression de pouvoir y faire quelque chose, mais que pour cela, il faut bouger.
C’est la peur, primale, et le devoir qui dansent. Des pensées courtes, des ordres brefs dans la toile de fond de la musique du bodhran – et sa main s’agite si vite sur la peau, et le bois frappe et caresse sans un seul instant de répit.
Ecoutez. Réagissez.

Spoiler:
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptySam 25 Aoû - 19:54

Morgane. Ce nom sonne si joliment aux oreilles de Denys, et paraît aussi doux que les notes qui s’échappent de la chifonie entre ses mains. Il aime ce nom, autant qu’il pourrait aimer cette douce créature à son bras, si enjôleuse par ses sourires et ses regards. Il pourrait presque frissonner, lorsque comme lui avec elle un instant plus tôt, elle laisse son souffle effleurer sa peau, et ses lèvres presque la frôler. Et l’envie est là, celle d’y goûter. Il n’en faut pas beaucoup, pour que même au milieu de cette société en effervescence, il baisse le visage vers le sien, prêt à s’emparer de ce sourire mutin qui lui fait tant envie. Mais il y a cette voix qui les interrompt, ces paroles qui brisent l’harmonie des notes, et qui en un instant semble faire revenir le duc à quelques réalités plus dure. Juste un instant. Une fraction de seconde où la chifonie ne chante plus à ses oreilles avant de reprendre son ensorcelante mélodie. Fort mécontent, le regard du duc se fait réprobateur, alors qu’un luthier bien cavalier s’en vient se placer sur sa route, interrompant un instant des plus doux avec sa belle. Comme elle est aimable, cette charmante Morgane, de répondre à l’importun avec autant de politesse. Il n’en fait pas tant, Denys, bien contrarié de l’interruption.

« Maintenant que vous avez votre réponse, monsieur, partez. Si vous ne nous dérangiez pas, c’est désormais le cas. » Il est froid, le noble souverain couronné, à l’intention de cet homme qu’il ignore vouloir l’aider. La contrariété est plus forte et il se fait méprisant, là où il aurait été bien plus diplomate. Mais qu’importe, sa douce Morgane est la seule qui compte, la seule dont il peut désormais profité pleinement une fois le luthier écarté.  

Mais cela ne dure pas. L’attention du duc se devrait d’être tournée vers sa merveilleuse Sirène, mais un cri d’enfant semble briser les barrières d’un espace calfeutré de son esprit. Comme mit en lumière, le duc tourne la tête en l’instant vers cet appel de détresse, se rappelant bien vite que sa fille est ici aussi, et qu’il pourrait s’agir de…

« …Rose ? »

Le murmure franchit ses lèvres, vaguement, mais l’inquiétude se fait prégnante en lui, s’harmonisant aux notes de l’instrument d’un autre musicien, plus loin dans la foule. Rien n’y fait pourtant, la chifonie chuchote à nouveau à ses oreilles, seule vérité imposée à son esprit, il en oublie même qui est cette Rose dont il a prononcé le nom, même cette femme qui en est la mère et qu’il a épousé. Il n’y a plus rien, sinon Morgane et son sourire angélique qui n’appartient qu’à lui.

« Hé bien, que d’agitation dans ce mariage. » Dit-il en jugeant la tension qui semble s’emparer de chacun ici. Ce n’est sans doute pas grand chose, ce cri d’enfant, sans doute s’est-il juste perdu et attend sa mère en hurlant sa détresse. Rien de plus important qu’un instant auprès de sa sirène. Rien qui ne mérite qu’on l’interrompe encore une fois. « Vous me captivez, chère Morgane. » Dit-il alors à la belle musicienne aux cheveux d’ébène, s’approchant de son visage en rattrapant l’instant échappé un peu plus tôt, brisé par ce fichu rouquin idiot. Il ne laissera pas celui-ci être de nouveau envolé, et sans une pensée pour ce qui l’entoure, il pose ses lèvres sur celle de Morgane, goûtant ces lèvres radieuses qu’il trouve en l’instant sucrées et délicieuses. Il l’avait dit, elle le serait, du goût le plus parfait qui puisse exister.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 7:24

Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Se retrouver sur le pont d’un navire a quelque chose d’enivrant pour Édouard. Pourtant, il ne peut s’empêcher de sentir qu’il doit rester sur ses gardes ce qui, avouons-le, gâche un peu le plaisir du voyage. Il maudit silencieusement ce sentiment de malaise qui l’habite. Pourquoi ne peut-il pas être simplement heureux pour son duc ? Était-ce tant demandé que de laisser à ce pauvre homme un peu de bonheur après l’horreur qu’il vient de traverser ? Mais du bonheur, était-ce vraiment cela ? Il en doutait encore. Des doutes qu’il garde pour lui seul, évidemment, alors qu’il se mêle quelques peu à la petite noblesse afin de prendre des nouvelles des uns et des autres en attendant que Bartholomé arrive avec sa future nouvelle duchesse.

Il devrait aller les voir, les féliciter pour l’heureuse nouvelle. Il devrait saluer son duc, s’incliner, et accepter. Il le sait. Mais le doute le ronge, le poussant à regarder autour de lui, à observer les têtes tantôt connues, tantôt moins, cherchant sur les traits des nobles qui l’entourent des traces qu’ils partageraient les mêmes sentiments que lui. C’est dans il croise son regard qu’il s’arrête. Le contact a été bref, il n’était sans doute pas intentionnel. Mais un coup établi, il avait cru y lire une ambition qu’il avait du mal à soutenir, même s’il reconnaissait qu’elle n’avait sans doute pas tort…

Il avance soudain, vers elle, comme si c’était plus fort que lui. Non pas charmé, mais déterminé. Il s’avance jusqu’à la rejoindre enfin, discrètement, autant à l’écart de la foule qu’il l’est possible de l’être sur un navire bondé. « Dames des Armoises, quelle surprise de vous voir parmi nous.» Il s’est adressé à elle à voix basse de sorte que personne ne puisse l’entendre. « Échangeriez-vous quelques mots avec le vieillard que je suis ? » Il sourit à ce visage connu dont la présence est pourtant si incongrue. La rumeur voulait qu’elle n’avait pas été invitée, ce qui ne le surprenait pas du tout vu les événements. « Je connais ce regard, ma dame. Me direz-vous ce que vous comptez faire ? Non, ne me dites rien… Sachez seulement une chose. Vous n’êtes pas la seule à douter de cette situation. Mais une réaction précipitée ne pourra que causer votre mort. Sachez faire preuve de prudence… Qu’un jour prochain je monte de nouveau sur un navire pour célébrer votre mariage. Hmm ? »

S’il avait été plus jeune, si ses filles étaient mariées. Si… Il aurait peut-être soutenu Geneviève plus ouvertement. Mais dans l’immédiat, il n’ose s’opposer au duc dont il espère bénéficier des bonnes grâces encore après cette mascarade. Il ne peut s’empêcher de songer qu’il serait bien vain de tenter d’arrêter Geneviève cependant. Une femme sait être bornée quand elle est acculée ainsi. Mais la prudence est de mise. Un mauvais jeu, et Geneviève ne remettra jamais pied à terre…


Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 8:53

Le marquis et capitaine ne comptait pas se laisser distraire, la moindre seconde. Encore moins en ayant sous sa responsabilité sa princesse, et alors que tout l’incitait à se méfier. Prenant le bras de son épouse, gardant la jeune Rose dans l’autre, il commença à se déplacer en direction des nobles présents sur ce navire, tout en appelant tous les dragons du vol de Lagrance à venir à proximité du navire, autant que faire se peut pour eux, afin de ramener, si besoin, les passagers à terre, de manière beaucoup plus rapide. Qu’importe l’inconfort ! Ils pouvaient voler sur des centaines de kilomètres en très peu de jours, ils pourraient ramener en un battement d’ailes les personnes que Tristan se devait de protéger. Murmurant, il regarda son épouse, espérant pouvoir compter sur elle. « Ma Dame, nous devons êtes prudents. Veillez sur Rose, comment je veille sur vous, et ouvrez l’œil. »

Il s’apprêtait à continuer son tour des nobles, afin de pouvoir vérifier progressivement que tout se passait bien, sur le navire bondé, mais il fut interrompu par un visage dont il se souvenait bien. Les souvenirs qui affluèrent aussitôt lui arrachèrent une grimace, mais il s’efforça de reléguer au loin, saluant Isabeau Ventdoré de la tête. Il avait une excellente mémoire, heureusement pour lui. Il reprit la parole d’une voix plus élevée, comme si de rien n’était. « Dame Ventdoré, je vous présente mon épouse et marquise d’Amar, Armandine. Ma chère Armandine, dame Ventdoré était présente à l’ancien Manoir de la Rose Écarlate. » Ils en avaient parlé, avec son épouse, longuement, de ces terrifiants évènements, qui avaient changé bien des choses pour les leurs, pour les mages du Sang.

Sans s’attarder davantage, et parlant nettement moins fort cette fois, il écouta avec attention la femme qui l’avait interpellé. Leur différence de rang n’importait pas, pour lui, et ses paroles le confortaient dans l’inquiétude qui le rongeait. « Armandine, veillez sur la princesse comme si elle était votre propre enfant. Dame Isabeau, je vous remercie. Pourriez-vous rester aux côtés de mon épouse ? Je ne manquerai pas d’aller remercier votre duc, à mon tour. Mais je dois secourir ma duchesse. Sachez que j’ai intimé Ferveur de venir à nos côtés, ainsi que les autres dragons du Vol se trouvant à terre, à Port-Liberté. Prions Valda, pour qu’ils arrivent jusqu’à nous. »

Et silencieusement, il pria de toutes ses forces, de toute sa confiance en la déesse qui protégeait ses Chevaucheurs. Valda, j’implore ton aide ! Aide mes Chevaucheurs à nous rejoindre, et à accomplir leur tâche sans accroc. Aide les à protéger cette duchesse qui les chérit, comme elle chérit ses sujets, et qui veille à ce qu’ils défendent son duché dans les meilleures conditions. Sûrement n’était-ce pas convenable de s’adresser ainsi à la déesse, mais son inquiétude l’avait fait agir avec impulsivité.

Sans plus réfléchir, il fendit rapidement l’assemblée de nobles, se rendant à l’endroit indiqué par Isabeau, se délestant promptement des éléments superflus de sa tenue, qui risquaient d’entraver ses mouvements, pour ce qu’il avait en tête. Qu’importait l’indécence qu’on lui prêterait. Il était mortifié, en réalité, à l’idée de ce qui risquait d’arriver à sa duchesse. Mais il devait garder la tête froide. Il savait garder la tête froide, et y parviendrait, il en était certain. Même si dans son esprit se bousculaient les pires scénarios. Après une pareille chute, qu’il ne pouvait qu’imaginer, Marjolaine perdrait assurément son enfant. Et les autres séquelles… Il n’avait guère idée de ce qu’il en serait, mais elles seraient probablement nombreuses. Se jetant à l’eau, il chercha à repérer sa duchesse, pour, sinon la remonter, lui servir de point d’accroche. Elle ne devait pas dériver seule.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 9:58

Le capitaine des Chevaucheurs d’Outrevent a laissé place au noble, dès le pied posé sur le navire ansemarien, alors que Faustine, accompagnée d’un Aymeric au babillage extasié à propos des bateaux, rejoint son bras. Sa comtesse, qu’il se fait un plaisir de présenter à ceux qui viennent les saluer, soutenant avec défiance tout regard un peu méprisant qui puisse être jeté à son épouse au regard cerclé d’écarlate. Tout semble même aller pour le mieux, jusqu’au moment où le duc et sa future épouse sont annoncés. Tous les regards convergent vers Bartholomé d’Ansemer, le visage placardé d’une expression niaise que Lionel n’aurait jamais pensé voir sur cette figure, et la créature à ses côtés. Une belle femme, sans aucun doute, mais malgré tous les charmes évidents que la belle expose à la vue de tous, Lionel n’est en aucun cas charmé. Il craint bien trop l’arnaque et l’entourloupe, venant de cette parfaite inconnue. Car la chose est définitive : jamais il n’a vue cette frimousse malicieuse dans quelque cercle noble que ce soit.

Un cri enfantin vient attirer son oreille, mais personne sur le pont ne semble s’en préoccuper. Trop de joie, peut-être, du côté de l’enfant d’un invité ? « Oncle Lionel, est-ce que j’peux aller voir Rose et Bertille ?, demande Aymeric, venu tirer sur sa manche alors qu’il cherche l’origine du cri. Nous y allons, Aymeric, sois patient. Mais j'veux y aller tout d'suite ! » Une chevelure de flammes entre dans son champ de vision et pose bien vite une main sur son bras. Nulle autre que Chimène, portant une expression alarmée sur ses traits élégants. À sa nouvelle duchesse, Lionel n’a même pas le temps d’effectuer les salutations de convenance, alors qu’elle lui explique immédiatement l’ampleur de ce qui se joue… et encore, ils ne savent pas tout : « Le Duc vous demande expressément Lionel, Bertille d'Ansemer, la Duchesse de Lagrance et Tancélie le Sustain viennent de tomber à la mer  ! Liam requiert votre aide. Immédiatement. Tout de suite, Votre Grâce. Allez vous mettre en sécurité. »
Où sont les Chevaucheurs lorsqu’il est temps de surveiller une enfant de huit ans ?
Lionel se retourne vers son épouse et lui confie à voix basse, afin de ne pas alarmer l’ensemble des convives - une cohue est bien la dernière chose dont ils ont besoin, en ces instants précieux où chacun de leur geste peut avoir une influence déterminante sur ce qu’il se passe : « Rejoins la marquise d'Amar, avec Aymeric. Protégez les enfants, éloignez-les de la délégation d’Ansemer. » Il en est à ne plus se fier à quiconque venant de ce duché d’opportunistes, si ce ne sont ses amis. Sa main vient serrer celle de Faustine, dans une démonstration discrète d’affection, avant que son pas volontaire le mène vers le regroupement de ses Chevaucheurs.

Le sentiment d’urgence, de panique, se fait plus fort en lui. Quelque chose ne va définitivement pas, sur ce navire, sans qu’il sache exactement quoi. Quelque chose de… dissonant, dirait-il, même, s’il avait une quelconque éducation musicale. Il sait seulement que ses ordres se font fermes, à l’adresse de ses ouailles. Certains sont déjà partis sur la mer. Ordre du capitaine d’Amar. Ainsi, il n’est pas le seul à sentir que tout ceci est étrange. Ça le rassure. « Treflet, rejoins la comtesse de Rivepierre, elle est en compagnie de Rose du Lierre-Réal et d’Aymeric de Brunante. Quiconque avec un comportement un peu étrange doit être éloigné du prince et de la princesse. Sombreval, avec moi, nous allons rejoindre le duc Liam. J'espère que vous savez nager. » Aux autres, qu’ils doivent être prêts à intervenir. Le comte prend ensuite la route jusqu’à son meilleur ami, qu’il a repéré non loin du bastingage, et qu’il écarte dès lors de celui-ci dès qu’il est arrivé près de lui. Oh qu’il n’est pas question que son duc fasse également le plongeon !

Spoiler:
 



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 TitreLionel1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomLionelDeni
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomWikiFredia
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 12:29

Convié avec sa famille au mariage de Bartholomé d'Ansemer, Aaron avait pris pied sur le bateau avec Duncan et Maureen. A dire vrai, il ne savait trop que penser de cet union, et comme beaucoup, il se demandait qui était la future femme du duc. Il n'était d'ailleurs pas le seul, puisqu'Ewen était venu lui faire part de ses craintes en montant. Néanmoins, ils n'étaient pas là pour juger, seulement pour faire acte de présence. Le chevaucheur avait salué quelques connaissances tandis que le bateau s'éloignait des côtes, jusqu'à ce que le couple de futurs mariés s'avance et que Bartholomé présente son épouse. Conscient qu'il devrait aller les féliciter, Aaron avait néanmoins décidé d'attendre un moment où le duc serait disponible. Avisant Ewen accoudé au bastingage aux côtés d'Abigaïl - qui semblait en fâcheux état - il les rejoignit. Hochant la tête en entendant la fin des conseils de son comparse, il ajouta calmement : « Tu vas t'y faire, le début est toujours le pire. » Pas très diplomate, certes, mais c'était la réalité. De toute manière, Aaron n'était pas connu pour son tact et sa délicatesse. Il disait ce qu'il avait à dire, un point c'est tout.

Soudain, un lointain bruit de fracas se fit entendre, rapidement suivi par deux autres. Se redressant, Aaron jeta un coup d'oeil à Ewen. Quelques chose était tombé à l'eau, il en était presque certain. Pourtant, quand il se retourna, il ne semblait pas y avoir d'agitation dans la foule, jusqu'à ce que leur capitaine se détache de la masse de convive. « Treflet, rejoins la comtesse de Rivepierre[...] Sombreval, avec moi, nous allons rejoindre le duc Liam. J'espère que vous savez nager. » Acquiesçant d'un signe de la tête, l'aîné des Sombreval suivi Lionel jusqu'à un point précis du bateau. Là, il eut à peine le temps de voir une paire de jambes disparaitre qu'un nouveau fracas résonna dans l'eau. Se précipitant pour regarder l'état de la situation, il avisa trois silhouettes, ainsi que celle de Tristan. Sans réfléchir, il retira à son tour ses habits d'apparat et posa Arietty par terre. « Fais attention à toi, tu pourrais te faire marcher dessus. » « Toi sois prudent. » La petite belette se dressa sur ses pattes, comme pour mieux le surveiller. Sans plus attendre, Aaron se retourna, et sauta par dessus le bastingage. Il n'était pas un excellent nageur, mais il avait grandit suffisamment longtemps au bord des côtes pour savoir se débrouiller.

Le choc lui coupa le souffle quelques instants, puis il se mit à nager vers la première silhouette qu'il aperçut. Ce n'était qu'une enfant, qu'il attrapa comme il pu pour l'attirer jusqu'à lui. « Je te tiens, ne t'inquiète pas. » Le chevaucheur n'avait guère l'habitude des enfants, mais il espérait qu'elle allait se laisser faire maintenant qu'il était là. Comme elle était plus légère que lui, il n'avait pas trop de difficulté à lui maintenir la tête hors de l'eau tout en restant lui même stable. Néanmoins, ils n'étaient que deux à l'eau pour l'instant, et l'une des naufragés semblait en difficulté non loin de là. Elle s'agitait dans tous les sens, cherchant sans doute à reprendre sa respiration, sans succès. Jetant un œil à Tristan, Aaron vit que celui-ci s’occupait de la troisième jeune femme à l'eau ; il ne pourrait pas l'aider. Pourtant, lui-même avait déjà l'enfant, il ne pourrait pas les maintenir toutes les deux hors de l'eau. Malgré tout, il ne pouvait se résoudre à attendre une aide extérieure qui n'était toujours pas là, et nagea comme il put jusqu'à la jeune femme. Il ne pouvait pas l'aider directement sans lâcher l'enfant - ce qui n'était pas envisageable - aussi cria t-il aussi fort qu'il pu : « Mademoiselle ! Arrêtez de vous débattre, et essayez de vous allonger sur le dos. » C'était le meilleur conseil qu'il pouvait lui donner. Elle flotterait plus facilement sur le dos, le temps que quelqu'un vienne les aider. Encore fallait-il qu'elle puisse l'entendre.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 175691TitreAaron2
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 183231Quintal6
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 512835TitreAaron1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 LabyrintheOcean
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Chimène d'Outrevent
Chimène d'Outrevent

Messages : 171
J'ai : 28 ans
Je suis : Princesse impériale de Faërie. Duchesse d'Outrevent.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Cassiopée Avirel
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 12:38

L'urgence de la situation plissait mon visage d'inquiétude malgré l'assurance et l'autorité de Lionel qui prit bien rapidement les choses en main. Bien que...Je ne sois pas sûre de la pertinence de mon idée, je me lançai. « Lionel ! Songez à vous munir de cordes ! » jetais je avant que le Comte ne disparaisse à ma vue. Sur un sourire d'excuse pour la jeune Comtesse, je fis volte face à nouveau, fendant la cohue avec une idée en tête, si les marins se refusaient a faire quoique ce soit, il n'était pas dit que la Duchesse d'Outrevent resterait les bras croisés.

Apercevant la couleur flamboyante de la chevelure de Tristan d'Amar, je me dirigeai rapidement vers lui, interrompant brièvement sa décision de sauter lui aussi à l'eau. « Marquis ! Saisissez vous d'une corde avant de sauter ! Personne n'a daigner déployer l'échelle du navire ! Comment remonterez vous ? » D'un index impérieux, je désignais un tas de cordages épais. Alors que les marins houspillés par mon époux ne semblaient, pour l'heure, aucunement préoccupés. « Je me chargerais d'en faire lancer d'autres, espérons que mon mari saura faire stopper le navire. » Et le Marquis sauta, une corde entre ses doigts. Les mains sur le bastingage, je me penchai. « Bonne chance Marquis ! » Puis, dans un envol de jupons, je partis à la recherche de bras vigoureux...Du moins en toute discrétion il n'était pas question de faire souffler un vent de panique sur le bateau, cela ne nous servirait aucunement. Tombant sur Isabeau, je la saisis par le bras. « oh Demoiselle Isabeau ! J'aurais besoin d'aide, il nous faut lancer des cordes à la mer, que nos rescapés puissent remonter sur le pont, malheureusement, je ne trouve guère de bras, auriez vous...quelques connaissances pouvant se révélées utiles sur le navire ? » Une allusion quelque peu voilée aux activités de la jeune personne si il en est...Mais je savais que la douce Compagne n'en serait pas vexée, du moins, je l'espérais.

Spoiler:
 


La chute fut si douce.

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 TitreChimene1
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 13:29

Chimène et Isabeau furent toutes les deux très promptes à réagir. Elles ne cherchèrent pas à discuter, s’évanouissant déjà dans la foule tandis que je me retournais vers l’amiral et ses marins, lâchant sur un ton sans équivoque : « J’espère que vous avez conscience, amiral, de la portée de vos actes. C’est une déclaration de guerre. » S’il n’était peut-être pas le responsable, il était au moins complice, n’agissant aucunement pour venir en aide à la duchesse de Lagrance.

Je devais en informer Denys du Lierre-Réal qui saurait prendre ses dispositions, maintenant que la cavalerie était arrivée. Chimène était revenue accompagnée de Lionel, ainsi que de Tristan d’Amar. Ce dernier n’attendit pas une seconde pour se jeter à l’eau, tandis que mon vieil ami avait pris ses précautions en venant épauler de plusieurs Chevaucheurs. Il m’écarta aussitôt du bastingage, craignant sans doute que je n’imite le marquis… Je n’étais pas aussi inconscient. « Je te laisse prendre la suite, Lionel. Je vais avertir le duc de Lagrance immédiatement de cet incident. » Je lui faisais pleinement confiance pour les sortir de ce faux-pas, même si l’état de Marjolaine du Lierre-Réal serait préoccupant. Une femme enceinte, jetée à la mer… Je me détournai, dardant un regard sévère à l’amiral, sans attendre d’écouter la moindre justification de sa part. Je risquais de perdre patience dans le cas contraire.

Je fendis la foule en sens inverse, repérant rapidement Isabeau aux côtés de la nouvelle marquise d’Amar, soulagé de la voir bien portante mais pas assez pour oublier ma colère, qui ne fut que ravivée quand j’entrevis enfin le duc de Lagrance, aux bras d’une autre. Je partis d’un pas décidé dans sa direction, me figeant, interdit, quand il embrassa la musicienne sans se soucier des regards posés sur lui. Les exclamations choquées de quelques nobles proches de lui ne l’arrêtèrent pas pour autant. Je franchis en quelques pas la distance qui me séparait de mon homologue, le saisissant avec fermeté par le bras. « As-tu totalement perdu l’esprit, Denys ? » Je repoussai la femme à son bras sans ménagement, les interrompant brutalement sans même lui accorder un regard. « Ta femme est passée par-dessus bord… Sa vie est peut-être bien en danger, ainsi que celle de ton enfant à naître ! Et toi, tu es là à en embrasser une autre ?! » J’avais élevé la voix, hors de moi, et un murmure choqué et inquiet traversa l’assistance. Il ne m’avait pas fallu longtemps pour briser les tentatives des deux capitaines d’éviter de semer le chaos à bord, par un nouveau scandale.

Je repérai après un temps de retard Teagan qui se tenait à leurs côtés. Sans desserrer ma prise sur le bras du duc, je me retournai vers lui aussitôt, la colère laissant place un instant à une vive inquiétude. « Et Tancélie également… Teagan, les Chevaucheurs œuvrent déjà à les récupérer. »

Spoiler:
 


Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 446197TitreLiam1Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 1480783555-liam


Dernière édition par Liam d'Outrevent le Dim 26 Aoû - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 13:30

Il agissait surement avec impulsivité, mais il s’interrompit alors que la duchesse Chimène l’interpellait, pendant qu’il ôtait les vêtements qui pourraient entraver sa nage. La température clémente de l’été ansemarien ne devrait pas les refroidir. « Merci duchesse. Dans l’impulsivité, je n’y aurai probablement pas pensé. Pensez à en informer les autres, face au danger, nous n’avons pas toute notre tête, je le crains. Mais veillez surtout à vous mettre à l’abri, une fois que cela sera fait. Dame mon épouse devrait rester avec Rose du Lierre-Réal, Isabeau Ventdoré les accompagne. Ce qui se passe ici ne me dit rien qui vaille. Et si vous pouviez dire aux marins de nous remonter… »

Saisissant deux cordes, il en noua une autour de sa taille, demandant conseil à un marin pour la nouer la plus efficacement, et sur le meilleur endroit où l’accrocher sur le navire. Le remerciant, il sauta sans plus d’ambages, se rapprochant de sa duchesse. « Duchesse ! Accrochez-vous à moi, je vais nous faire remonter, dès que possible. Ne me lâchez surtout pas. » Regardant autour de lui, il vit avec soulagement un Chevaucheur outreventois se saisir de la jeune Bertille. Il aurait pu crier à son attention, mais il était peu probable qu’il l’entende. Agitant les bras à son attention, il lui montra la corde, en espérant qu’il réagisse.

Distrait, alors qu'il portait son attention sur Aaron, il ne vit pas la grosse vague qui menaçait de s'abattre sur eux et, de surprise, lâcha Marjolaine. Il put voir Aaron prit au dépourvu lui aussi, séparé de Bertille et de Tancélie.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 16:34

La Duchesse écoutait les paroles de ce beau mâle en face d’elle, peu convaincue par son discours sur l’union de sa sœur et du Duc. Un couple uni pouvant donner des conseils à l’autre… Certes, dans les faits, il avait raison, mais Gaëtane doutait fortement que cette Vanessa sortit des oubliettes puisse tenir ce rôle-là pour Bartholomé… Ce n’était pas la réponse qu’elle attendait, un mauvais point pour Sébastien, dommage après avoir fait une si belle première impression ! Gaëtane le salue d’un signe de tête, toujours digne et hautaine, et s’en va rejoindre Pénélope pour appréhender l’arrivée de la mariée.

Visage rivé sur la mage.
Regard dédaigneux.
Elle ne la sentait pas cette mariée à l’expression de calculatrice.

Toutefois, elle est obligée et d’un certain côté elle a hâte d’aller dire quelques mots à cette future duchesse d’Ansemer. Accompagnée de Pénélope, elle s’approche du couple ducal pour leur dire quelques mots et leur souhaiter ses vœux de mariage. Des mots un peu amers dans la bouche de Gaëtane qui ne pense pas vraiment ce qu’elle dit, en tout cas tant qu’elle n’a pas fait plus ample connaissance avec Vanessa. Gaëtane n’attendait qu’une seule chose être surprise par cette femme qu’elle voulait découvrir. Peut-être qu’elle pourrait être amies, tout dépendait de Vanessa et de sa capacité à être une Duchesse à la hauteur de Gaëtane…

Une douce mélodie retentit au coin de son oreille, qu’elle écoute et qui la berce comme un son mélodieux qu’elle aurait toujours entendu, qu’elle attendait depuis toutes ces années. Qui l’envoûte. Qui l’enlace. Qu'elle écouterait jusqu'à la fin des temps et au-delà même si elle le pouvait.
Des autres invités, elle ne voit plus que lui. Elle n’entend ni le cri de cette petite tombée à l’eau, ni ne remarque les agissements peu conventionnels de la future mariée. Comme Bartholomé, elle est dans un état second, son esprit dévie, s’emporte et se perd. Elle croise à nouveau son regard et là c’est le drame.

« Pénélope, je crois que je suis amoureuse ! Regarde, comme il est beau… » lance-t-elle par hasard alors que Pénélope était en train de lui parler du fait qu’elle trouvait cette Vanessa intéressante. Mais Gaëtane ne l’entend plus, son esprit est troublé par cette langoureuse musique au creux de son oreille. Exclamation inattendue et pourtant Gaëtane a bien prononcé ses mots sortis de nulle part eux aussi. « Je dois le crier au monde entier ! » Des étoiles dans les yeux, son cœur nouait qui s’envole pour le rejoindre. « Je l’aime ! Je vais l’épouser ! » Finit-elle par redire avant de la quitter subitement pour le rejoindre. Se jeter dans ses bras et lui voler un baiser.

Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 19:10




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.5

La Joueuse de Flûte

30 septembre 1003



Intrigue animée par Lemon Tart



Ansemer, au large de Port-Liberté


C'est la panique à bord du navire, les cris et les clameurs se répandent, malgré la taille du pont. De nombreux regards balaient les alentours, confus, inconscients des enjeux qui se déroulent à quelques mètres d'eux à peine et la foule se fait compacte, plus oppressante, plus inquiétante.

Contre le bastingage, les marins et l'amiral défendent leur duchesse des accusations honteuses dont elle est l'objet ; la petite aura forcément glissé dans un moment d'inattention et les femmes, dans leur maternelle naïveté, auront voulu lui porter secours. Rien qui n'aurait pu être évité, allons. Le danger est bien réel pourtant, car malgré l'intervention de deux Chevaucheurs téméraires et de plusieurs élémentaires d'eau, la situation reste fortement précaire. Les navires avancent rapidement, distancent la duchesse, la musicienne et la princesse qui sont ballottées dans les remous qu'ils provoquent. Une vague plus puissante éloigne les Chevaucheurs, l'eau est impitoyable, elle les emporte au loin. La princesse d'Ansemer, habituée au royaume de Messaïon depuis ses plus jeunes années, flotte avec aisance et s'interroge sur la signification de tout cela. L'urgence est plus grave, pour les deux femmes.

Rien n'est perdu pourtant, quand une silhouette massive glisse sous la surface, en-dessous des corps secoués par les vagues. Elle a perçu la musique, elle a senti la magie et, curieuse, elle est remontée à la surface pour comprendre ce qu'il se passe. La présence d'une enfant, seule au milieu de cette étendue, l'inquiète. La créature fend la surface de l'eau pour venir la recueillir et la princesse découvre la stabilité rassurante du dos d'un dragon des mers. Tout d'abord surprise, puis enjouée, elle s'accroche à lui, riant avec allégresse de voir un petit élémentaire approcher d'elle et faire des bulles à la surface de l'eau, à ses côtés. Pendant ce temps, les deux Chevaucheurs parviennent à saisir la duchesse de Lagrance et un élémentaire plus massif cette fois parvient à secourir la musicienne au bord de la noyade.

Les rescapés sont emmenés près du navire, des planches de bois accrochées par des cordes sont mises à l'eau pour remonter tout le monde. La petite princesse semble déçue, mais ses yeux s'illuminent de voir le dragon des mers rester aux abords du bâtiment principal.

Dans la confusion, Vanessa est retournée auprès de son époux, accrochée à son bras, entourée de gardes prêts à lui obéir au doigt et à l'oeil. Dans la foule, il semblerait que la marquise d'Amar et la princesse de Lagrance sont hors de vue, volatilisées. Tous les yeux étaient rivés vers la mer, ils ne se sont pas rendu compte de ce qu'il se passait juste à leurs côtés.

Le comportement étrange de nombreuses personnes n'est pas passé inaperçu néanmoins. Une fois les deux femmes et la princesse sauvées, elles peuvent attester de la culpabilité de la nouvelle duchesse d'Ansemer, mais beaucoup d'autres paraissent affirmer le contraire. Dans le chaos ambiant, Taliésin se rend auprès de Teagan et lui intime de jouer de sa cornemuse. L'instrument, moins conventionnel, plus puissant, saura attirer l'attention de tous les invités. Alors l'Outreventois s'empare de son instrument, empli d'appréhension, et se met à jouer des notes qui dominent bientôt les autres musiciens ainsi que la foule pour attirer leur attention. Les notes de la cornemuse s'étendent, font tourner les regards. Puis Taliésin s'avance, aux côtés de Théobald et de Meldred. La musique de la cornemuse cesse au moment où la voix de Taliésin s'élève.

« Mesdames et messieurs. Vous ne nous connaissez pas, mais vous avez entendu parler de nous ; nous sommes des mages de l'Accord, arrivés à bord de la Symphonie il y a déjà plusieurs mois, et nous résidons à Lorgol depuis. Et si nous sommes ici aujourd'hui, c'est parce que trois membres de notre équipage abusent de leur privilège, de ce don autrefois banni, enfin libéré. Vanessa l'Atone et ses compagnons sont des imposteurs, c'est sa magie qui agit sur sa Grâce le duc d'Ansemer aujourd'hui, et nous sommes là pour mettre fin à cette mascarade. »

Sa harpe en main, il semble prêt à s'en servir, tout comme les compagnons à ses côtés. Ils doivent s'attendre à tout, de la dénégation la plus absurde à l'attaque la plus frontale. Recourront-ils à la menace, au chantage ? Préféreront-ils la subtilité de leur magie ? Combien de personnes envoûtées sont-elles prêtes à les défendre et à les protéger ? Qui croira leur histoire ? Le doute est grand, mais la détermination l'est encore plus.




Tour 3

Consignes




IRL : du dimanche 26 août au dimanche 2 septembre (17h).
IRP : le 30 septembre 1003, en journée

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons si vous pouvez intégrer le sujet !

• Le tour couvre les secours de Marjolaine, Tancélie et Bertille, ainsi que la disparition d'Armandine et Rose, puis la confrontation des Accordés.

• C'est le chaos sur le navire, beaucoup de marins envoûtés par Vanessa et sous les ordres de leur amiral entourent le duc d'Ansemer et sa future épouse. Les invités s'amassent autour de la scène pour écouter et voir ce qu'il se passe, tout d'abord encouragés par le son de la cornemuse puis par simple curiosité. Le dragon des mers n'est pas redescendus dans les profondeurs mais il nage plus loin désormais (à moins d'être Îlien, vous n'en avez jamais vu !).

• Il est possible que la Fatalité laisse des consignes générales à son passage, voire même vous envoie une mission individuelle par MP. Si les premières sont exigées, les secondes sont facultatives - mais peuvent vous rapporter gros. La Fatalité est à disposition si vous avez des questions, par MP.  :angel:

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler. Vous êtes nombreux dans cette intrigue, c'est important de mentionner vos actions de manière concise, particulièrement celles qui peuvent influencer les posts suivants !

Bonne chance, dragonnets ! :angel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 20:24

Isabeau aurait aimé plus que tout obéir aux ordres du Marquis d’Amar mais s’il y avait bien une chose plus importante que tout pour la demoiselle, c’était bien son pays et l’adorable couple qui y régnait. Chimène était venue la trouver aussitôt que sa mission s’était achevée avec de brillantes idées en tête. Comme si elle avait pu lire dans l’esprit de sa duchesse, la jeune femme s’exécuta. Elle s’excusa rapidement auprès de la marquise et plongea de nouveau dans la marée humaine qui valsait sur le pont du navire. Elle devait trouver son client. Qui d’autre que lui serait apte à lui offrir son aide sur ce fichu rafiot ? Le problème, c’était que le chaos prenait de plus en plus le dessus et qu’il devint impossible pour Isabeau de retrouver son amant. Déçue par son incapacité, Isabeau ne baissa pas les bras, pas maintenant. Au milieu de la foule, elle avait remarqué le délicat museau de Geneviève des Armoises. Sa présence changeait tout.

Ce fût sous le son puissant d’une cornemuse qu’Isabeau vint retrouver Liam et son épouse. Quelques mois auparavant, la demoiselle avait pu rencontrer l’équipage de la Symphonie. Ainsi, elle comprenait mieux que quiconque le discours des accordés. Alors c’était ça, la cause de tout ce malheur, de tout ce chaos. Cette insidieuse magie qui avait pris possession de tout le duché d’Ansemer. Tout faisait enfin sens, mais le pire était à venir. Avec tant d’envoutés sur le pont, et ne sachant aucunement comment rompre un charme de l’accord, Isabeau ne pouvait qu’utiliser sa verve légendaire. Et c’est ce qu’elle décida de faire, tout naturellement. Il fallait prévenir son duc avant tout.

-Votre Grâce. Ces hommes disent vrai. J’ai moi-même pu rencontré l’un d’entre eux sur le pont de la Symphonie il y a quelques mois de cela. Ce sont bien des mages de l’Accord. Je leur fais confiance.


Isabeau avait contenu le volume de sa voix, ne voulant pas devenir une victime de plus de la machination de cette horrible Vanessa. Prévenir son seigneur n’était toutefois pas ce qu’elle avait vraiment en tête. Il y avait mieux à faire, bien mieux.

-J’ai entrevu le visage de Geneviève des Armoises un peu plus loin sur le pont. Je ne sais pas comment rompre la magie de l’Accord, mais s’il y a bien quelqu’un pour faire retrouver la raison au duc Bartholomé, c’est bien elle. Je vais… me rendre auprès d’elle, Votre Grâce.


La Compagne aurait pu attendre un signe de la part de son ami avant de décoller mais la situation était bien trop grave pour perdre ainsi son temps. Elle savait pertinemment bien que Liam n’aurait rien à redire, de toute façon. Alors elle se jeta de nouveau dans la foule, ne rencontrant aucun obstacle sur le chemin vers, elle l’espérait, la solution. La Madame de Port-Liberté était toujours aussi belle. Voilà des mois qu’Isabeau n’avait pu poser son regard sur elle, mais il était plus qu’évident que seule la magie aurait pu détourner Bartholomé d’une femme aussi fantastique.

-Madame, c’est moi, Isabeau. Je ne sais pas si vous vous rappelez de moi, mais je vous en prie, écoutez ce que j’ai à dire. Ce que ces hommes racontent est vrai. Il existe une telle magie. Le duc ne se serait jamais détournée de vous si ces maléfices n’étaient pas rentrés en jeu. C’est l’homme que vous aimez, qui vous aime et… sans votre aide je doute que nous puissions résoudre cette affaire. Battez vous pour vous, pour votre amour et pour tout Ansemer. Je vous en prie, Geneviève. Peu importe les conséquences, je resterais à vos côtés. Qu’ils osent nous toucher.

Les dés étaient jetés. Geneviève lui ferait-elle confiance ? Isabeau jouait un jeu dangereux. La Madame risquait gros en s’exposant mais les choses ne risquaient pas de s’améliorer si personne ne prenait de risque. Il fallait que ça marche, par pitié.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyDim 26 Aoû - 23:51

Les sourires et les discussions joviales se sont éteintes quand la cohus a gagné l’entièreté du navire alors qu’on annonçait qu’il y avait des gens tombés à la mer. L’agacement, en premier, qui traverse le regard de Bartholomé avant qu’il n’apprenne que sa fille faisait partie du petit groupe dans les flots. Oh elle sait nager, ce n’est pas cela qui l’inquiète. En fait il n’est pas particulièrement inquiet, agacé surtout, du contretemps et de l’attention que l’on détourne de sur lui-même et Vanessa. De sur le sujet du jour, son mariage en l'occurrence.

Alors qu’on les repêche et vite. Qu’on les fasse monter à bord, qu’on les sèche et qu’on cesse de donner de l’attention à ces imprudents qui n’ont jamais voyagé en mer et qui ne savent visiblement pas se tenir. Et puis d’abord, si on ne sait pas nager, on ne s’approche pas ainsi du bastingage. Qu’elle idée ! Et si la vue du dragon des mer est surprenante, impressionnante, ce n’est qu’une distraction de plus dont on parlera au lieu de parler de lui et de sa promise. Et puis Bertille qui voudra certainement encore et encore revenir en mer dans le simple but de revoir cette créature. Il sait déjà qu’elle lui cassera les oreilles.
Mais son bras vient se refermer, protecteur, autour de sa fille quand elle est remontée à bord. Alors que de l’autre il enserre Vanessa qui vient la rejoindre, alors qu’une petite armée de gardes les entourent. « Bertille il te faut être prudente. Ce n’est pas ta première fois à bord d’un navire pourtant. Souhaites-tu me décevoir en agissant ainsi? » qu’il gronde tranquillement la petite princesse alors que les yeux sont encore rivés sur la mer.

Et bientôt cette autre musique, cette cornemuse qui se fait entendre, qui domine les musiciens qui avaient repris leur mélodie. Les regards qui se tournent, encore un fois, l’attention qui est portée ailleurs, jusqu’à ce qu’un petit groupe se détache et que l’un d’eux prenne la parole. Qui est-ce? Décidément, il n’a pa été invité. Ils n’ont pas été invités, aucun des trois. La colère qui doucement gronde chez le duc alors que les accusations fusent contre sa promise et les compagnons de cette dernière.
Ensorcelé, le duc, il ne peut pas penser correctement, et il sait, il croit, dans son esprit embrumé de ces mélodies enchanteresses, qu’il n’y a pas eu de magie et que c’est l’amour et la bénédiction de Messaïon qui les a amenés ici aujourd’hui, lui-même et Vanessa. Pour ce mariage qu’ils sont tous en train de gâcher. Ne pouvait-il pas avoir un mariage heureux, une journée merveilleuse? N’avait-il pas assez souffert de ses précédentes épousailles qu’il fasse une fois de plus lui nuire?

Alors il se détache de la petite et de sa promise, s’avance vers ce trio de musiciens, des gardes à ses trousses. « J’ignore qui vous êtes, ou qui vous prétendez être, même. » Le ton employé est sec, ferme, irrité. « Mais vous n’avez pas été invités, ni à ce mariage, ni sur ce bateau. Vous êtes ici chez moi, sur mon domaine, et je ne tolérerai pas que l’on porte de scandaleuses accusations sur ma promise, ou sur quelconque de mes invités. » Un simple signe de tête et quelques de ses gardes se déplacent pour encercler les musiciens. « Alors soit vous acceptez de quitter immédiatement mon navire et de quitter par portail jusqu’à Lorgol, soit vous vous verrez confinés à bas de cale jusqu’à notre retour aux quais où vous serez emprisonnés puis jugés pour avoir porté préjudice à la duchesse d’Ansemer. » Il n’offre pas de discussion, le duc, il n’est pas question de discuter ici, avec eux, qui ne sont… rien du tout sinon quelques mages venu ruiner le plus beau jour de sa vie. « Et vos instruments vous seront confisqués. »

Spoiler:
 


dialogues en #006666
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 TitreBartholome1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomDrama
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomFamillefonctionnelle
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyLun 27 Aoû - 11:52

Je veux mourir. Arrêtes de t’apitoyer sur ton sort ! Tu es une Chevaucheuse non de non ! Pour toute réponse, tu lâches un rot incontrôlable. À côté de toi, Aaron et un autre Chevaucheur te prodiguent quelques conseils pour aller mieux et tu t'efforces de les suivre, essayant de ne pas écouter le ballottement inquiétant de ton ventre. Tu loupes la venue du couple ducal et tu repenses encore à cette très mauvaise idée que tu as eu d'embarquer sur ce navire lorsqu'un cri retentit dans ton esprit, faisant un terrible écho à la cohue générale. Petite ! La duchesse de Lagrance est à la mer ! Tu sursautes, coupant court à ton mal être général pour reprendre contact avec la réalité. Le bruit agité que tu reliais aux vagues se trouve en vérité sur le navire. C'est comme si le monde entier est devenu fou. Les Chevaucheurs à tes côtés ont disparu et tu les aperçois à l'autre bout du pont où l'accident a sûrement eu lieu. Il y a ceux affolés qui crient et se pressent l'air inquiet, et ceux plus tranquilles qui continuent d'admirer la cérémonie avec une lueur admirative inquiétante dans les yeux. Entre deux ballottements d'estomac tu te dis que ton pressentiment était exact. Petite qu'est-ce tu fabriques ? Tu sursautes et te précipites vers l'autre pont pour aider tes camarades. Tes pas s'accompagnent de quelques haut le cœur, ton visage est plus pâle que celui d'un mort mais tu avances. C'est ton devoir de protéger les invités et voilà qu'un incident est arrivé. Mais, alors que tu n'étais plus qu'à quelques pas des noyés, tu reconnais la silhouette élancée et gracieuse de ta duchesse, se précipitant dans les bras d'un... mais qui c'est celui-là ? Éberlué devant la scène d'un baiser volé, tu avises Anaëlle non loin de là :

-Capitaine ! Notre duchesse est sûrement victime d'un mauvais sort ! Regardez-là !

Tu ne sais pas ce qu'il se passe sur ce navire mais les choses ne sont pas du tout comme elles devraient l'être. Tu doutes fortement que Gaëtane se soit entichée d'un musicien aussi rapidement, en minaudant autour de lui comme une fillette qui découvre tout juste les choses de l'amour. Tu ne peux pas la laisser dans cet état. C'est sa dignité et celle de Cibella qui est en jeu.
Puis tu ne comprends plus grand chose. Tu entends le murmure soulagée de la foule lorsque le sauvetage est en cours. Puis celui paniqué de certains criant que Armandine et la princesse Rose ont disparu. Tu entends des cris effrayés et admiratifs devant une forme qui surgit du fond de l'océan. Mais c'est un... un... un dragon des mers. Toi-même tu oublies quelques secondes ce que tu disais à ton capitaine pour le contempler. C'est la première fois que tu en vois. Tu as entendu des légendes, lu des descriptions mais c'est la première fois que tu en contemples un de tes propres yeux. Puis tu te rappelles ce que tu viens faire ici et te diriges droit vers ta duchesse, incapable de la laisser se comporter ainsi.

-Majesté je...

Ta voix est soudainement coupée par une musique envoûtante et une voix harmonieuse. Ton regard trouve immédiatement les auteurs. Le visage de l'un d'eux ne te semble pas inconnu. Tu l'as déjà vu quelque part mais où... La révélation se fait quand tu l'entends parler des Accordés. Tu revois un visage effrayé dans un théâtre en Cibella envahi par des agents de la Rose. Tu le regardes les yeux ronds. Ça ne peut être la même personne. C'est impossible. Il aurait plus de mille ans. Mais si ce sont vraiment des Accordés alors... puis c'est la voix du duc d'Ansemer qui s'élève. Grondante, menaçante, bien déterminé à prouver l'incohérence de cette histoire. Pourtant... pourtant toi tu n'y crois pas. Tu sais que c'est faux. Et si tout ceci est vrai, alors ta duchesse est victime de cette magie inconnue. Ce sont des escrocs et là voilà pris au piège par cet ensorcellement !

-Majesté ! Ne restez pas à côté de cet homme, il vous ensorcelle !

Tu tentes de chercher un soutien du regard. Quelqu'un qui t'aidera à convaincre ta duchesse de cette méprise.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyLun 27 Aoû - 14:51

Quelle douce sensation, le goût les lèvres de Morgane contre les siennes. Il n’entend pas, Denys, les exclamations choquées et réprobatrices des gens de la noblesse alentours, et si tel avait été le cas, il ne les aurait pas comprises. Après tout, n’était-il pas en droit de faire ce qu’il veut, tout en songeant que cette femme, sa sirène ensorceleuse, serait la femme de sa vie et porterait à merveille la couronne de duchesse de Lagrance ? Oui l’idée est tentante, merveilleuse même, mais pas de l’avis de tous, et une autre interruption s’en vient. Cette fois plus violente et bien plus encore déplaisante. La pression sur son bras fait retomber tout le plaisir de Denys, autant qu’apercevoir le visage rouge de colère de Liam d’Outrevent. Surpris, voire même consterné, le duc de Lagrance ne trouva pas immédiatement les mots pour répondre à son homologue, dont les paroles lui paraissaient complètement surréalistes. Un instant pourtant, la réalité semble le frapper, mais elle s’adoucit au son des notes de la chifonie de Morgane. Il ne comprend pas. Décidément il ne comprend pas ce qu’il dit et ose lui reprocher. Peut-être n’était-ce pas de bon ton d’embrasser une autre au mariage de Bartholomé, mais enfin, il n’avait rien de fait de mal, sinon bousculer quelque peu les convenances !

« Mais enfin Liam, qu’est-ce qui vous prend à vous aussi ?! Je ne suis pas marié, alors laissez moi m’amuser un peu ! Et lâchez mon bras. » Lance-t-il avec une certaine irritation mais parfaitement convaincu de ses dires. L'erreur venait forcément de Liam.

D’un coup sec, il se sépare de la prise solide du duc d’Outrevent sur son bras, dont il sent encore la pression qu’il avait exercé dessus. Encore un peu, il l’aurait engourdit… Le regard excédé par tant d’interruptions, l’attention de tous est bien vite accaparée par le chant d’une cornemuse, agressive aux oreilles de Denys. Les sons passent au dessus de celui de la chifonie, mais rien ne semble détourner plus que ça l’attention du duc envers sa compagne musicienne. Pourtant, les paroles de l’homme font écho à bien des choses chez lui, relatives à l’Ordre et informations recueillies ici et là. L’Accord, il en a déjà entendu parler, évidemment, et pourtant pas un instant il n’imagine être sous l’influence de celui-ci. Le sentiment pour Morgane est tendre, vrai, délicieux, et à nouveau le murmure de la chifonie l’attire à elle, et il ne peut qu’approuver les dires de Bartholomé à propos de ces troubles fêtes. Tout cela n’avait que des airs de complots pour empêcher une cérémonie que beaucoup jugeaient mal. De là à y attribuer le pouvoir d’une ancienne magie, allons donc !

« Voilà qui est bien dit de la part de Bartholomé. Sinon ces importuns ne s’arrêteront jamais. »

Et il fallait croire hélas que les paroles de ce musicien chef de ce groupe d’Accordés avaient fait mouche dans l’esprit de certains. Le cri d’une tornade rousse à propos de la duchesse de Cibella n’échappe pas aux personnes non loin, mais ses mots… ah ils font avoir un long soupir au duc de Lagrance. Et si au fond, c’était eux, ces Accordés étrangers qui venaient de tout gâcher en ensorcelant les invités sur ce navire ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyLun 27 Aoû - 23:13

Accoudé au bastingage, Ewen offre un sourire amical lorsque son ami Aaron le rejoint, divulguant à son tour ses conseils anti mal de mer. Et puis un bruit sourd, lointain, de quelque chose qui heurte violemment les vagues. Le regard d'Aaron qui rencontre le sien. Ils se sont compris, quelque chose ne tourne pas rond. Autre que ce mariage suspect, bien évidemment. Quelque chose de grave se passe sur ce pont et il n'en a pas saisi un seul mouvement. C'est un nœud dans l'estomac qu'il cherche des yeux la famille d'Outrevent qu'on lui a ordonné de surveiller. Des bruits de course suivirent rapidement avant que la tête de son capitaine n'émerge de cette foule compacte qui n'avait pas l'air encore de saisir l'ampleur du problème. Les ordres ont été prononcés, clairs, distincts. Rejoindre la comtesse de Rivepierre et les deux enfants avec elle. Patience, c'est la panique ici. Des invités ont été jetés à l'eau et ... Je suis au courant, des dragons font des rondes le long des côtes. Tu veux ... Impossible que tu me rejoignes, tu es jeune et nous sommes loin des côtes. Reste attentive à ce qui se passe sur terre, le problème n'est peut-être pas uniquement sur les navires. Entendu, fais attention à toi.

Le mouvement se fait de plus en plus dans la foule, difficile de reconnaître les visages. Malgré ses pas rapides, Ewen tente de paraître calme. Il ne veut surtout par risquer de créer une panique générale en bousculant tout un chacun. Il cherche, scrute, observe. La comtesse ne doit pas être bien loin. Bientôt il la retrouve, et lui sourit en s'inclinant légèrement, hochant la tête au jeune Aymeric. Deux sur trois, c'est déjà ça. Mais où est donc la princesse Rose ? Poliment, il questionne la comtesse, tente d'avoir des informations. Comment protéger Faustine et le garçon s'il s'éloigne à nouveau ? Le Chevaucheur aperçoit la capitaine du Vol de Cibella dans la foule, mais ne peut lui demander. Il n'a pas le choix, aucun autre Chevaucheur n'est dans les environs et il doit absolument les mettre en sécurité, les éloigner au plus vite de cette foule qu'il sent dangereuse.

Les intimant de le suivre, Ewen se faufile avec la femme de son supérieur et le petit Aymeric vers un groupe d'ansemariens discutant entre eux. Il ne peut pas leur expliquer la situation, mais utilise le tissu qui drapait ses épaules pour couvrir la comtesse de Rivepierre et ainsi la dissimuler parmi le groupe. Peut-être aurait-il des ennuis plus tard, de l'avoir laisser entre d'autres mains, mais la marquise d'Amar et la princesse Rose sont toujours manquantes à l'appel. Le Chevaucheur parcourt le pont de long en large, interpellant par moment certains convives en pensant y reconnaître le visage d'Armandine ou croyant voire voltiger le léger jupon d'une princesse. Mais rien. L'Outreventois pense l'avoir aperçue, mais le son d'une cornemuse le fait tourner la tête. Une fraction de seconde plus tard, la surprise passée, la silhouette a disparu.

Ewen écoute à peine les Accordés qui parle. Il se doutait déjà du drame qui se passait. Pas de la nature exacte de ce qui allait se dérouler mais tout du moins que la fin serait loin de celle d'un compte pour enfants. Les voix se lèvent. Indignation, dégoût, peur, moquerie. Les avis sont partagés parmi la foule, mais il n'en a que faire. Peu importe que les ducs soient ensorcelés. À l'heure qu'il est, deux personnes se sont volatisées sur le pont, deux personnes qu'il devait garder à vue, qui étaient sous SA responsabilité. Et il doit en assumer les conséquences. Avisant Lionel au bastingage, il pose une main sur son épaule pour attirer son attention et, l'éloignant avec lui de la foule pour éviter les oreilles indiscrètes, lui explique son erreur. « Votre épouse et le jeune Aymeric sont en sécurité Capitaine, mais la marquise d'Amar et la princesse Rose sont introuvables sur le pont. »

Et elles étaient sous ma responsabilité.

Spoiler:
 


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyMar 28 Aoû - 23:45

Il ne sait pas si ce qu’il fait atteint sa cible. Si ce qu’il fait à de l’importance. Peu importe. La musique résonne, elle se perd et s’envole. Touche, ou pas. Les femmes remontent, une enfant à dos de dragon des mers, les autres, dont Tancélie, grâce à d’autres. Et s’il veut se précipiter vers la rousse, s’il veut s’assurer qu’elle va bien, qu’elle respire encore, qu’elle peut ouvrir les yeux, revenir à eux, il n’a pas le temps. Meldred croise le regard de Théobald, dans la foule, impérieux, et il sait. Il n’a pas la confirmation, directe, mais il sait.

Avec un dernier regret, et le coeur gros de ne pas pouvoir aller aider l’Outreventoise amie – il a promis de ne jamais les laisser seuls. Mais elle n’est pas seule. Pas vrai ? - il se glisse dans la foule à la suite de Théobald, retrouvant Taliésin et Teagan.
La cornemuse résonne. Drôle d’instrument, pour un mariage en plein Ansemer, suppose Meldred.  Il n’a pas besoin d’user de l’Accord pour que tous le regarde : le son incongru, magnifique, est bien suffisant. Alors que les regards se tournent vers eux, Meldred sent son estomac se nouer – ils sont si nombreux ! Ils sont si nombreux, à ne pas savoir qui ils sont. A ne pas se douter de combien cet évènement est horrible. Faussé.
De la douleur qui va en résulter, si rien n’est fait.
Ils sont trois, devant la foule, offerts aux regards, les trois Accordés. Ceux qui prennent sur eux toute la responsabilité de la fuite, ceux qui vont réparer leur tort. Avec… Ou sans l’aide des personnes extérieures.

Curieusement, le discours de Taliésin ne semble pas convaincre le duc. Ca, ils s’en seraient doutés, et c’est entourés de gardes, face à un ultimatum, un choix qui, bien sûr, ne conviendra nullement.
Au moins, le brun au bodhran – prêt à jouer, nerveux, si jamais les hommes en armes osent s’approcher encore – peut-il constater de quelque confusion sur les visages. Tout n’est pas forcément perdu.
L’Ansemarien de leur groupe semble vouloir parler, mais Taliésin l’arrête d’un regard. Si le flûtiste parle, il ne peut pas jouer.
« Nous ne partirons pas, Votre Grâce. C’est à vous, et à vos invités, que ces trois individus ont porté préjudice et non l’inverse. Nous venons juste récupérer ces mages qui sont allés trop loin, et réparer leurs torts. Nous ne sommes pas venus en ennemis. »

Les hommes s’approchent. Ses mains se délient. Mais non, ils doivent tenter de les gagner sans l’Accord – ils ne sont pas Vanessa.
Les envoûter n’apportera rien.
Les stopper, par contre… Parce que, clairement, ils ne se rendront pas.
Meldred joue, suivi de Théobald, et le son est perçu par le garde le plus proche, le plus dangereux pour eux, avant qu’un autre mouvement ne le prenne.
Stop.


Les pieds se collent, les bras s’arrêtent. Il n’avancera plus, il ne les touchera pas, ne posera pas ses mains sur eux.
Ils joueront pour tous, s'il le faut. Il les retourneront tous contre leur employeur, s'il le faut.

Que tous témoignent de l’Accord. Que ceux, à l’esprit encore viable, se rendent compte de ce qu’il se trame. Le duc ne leur laisse pas le choix.
Ils ne sont pas venus en ennemis, mais si les trois félons ne se rendent pas, si il n’y a pas coopération de la part des sains d’esprit, ils pourraient le devenir.

Spoiler:
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 


Dernière édition par Meldred de Séverac le Mer 29 Aoû - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyMer 29 Aoû - 4:43

Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



L’échange a été fait calmement, mais il a l’effet voulu. Un minimum de prudence qui, vue la situation actuelle, est plus que bienvenue. C’est non loin de Geneviève qu’il passera les prochaines minutes, un peu en retrait de la commotion générale qui anime le bateau. La conversation qu’il avait avec elle s’étiole lorsque la cornemuse se fait entendre et, curieux, il observe la scène se jouer devant leurs yeux.

« Mais qu’est-ce..? » La confusion s’empare de lui alors qu’il écoute les révélations proclamées par ces invités. Il doute, mine de rien. Non pas que quelque chose d’anormal se passe, mais des paroles énoncées. Après tout, il s’agit tout de même d’un grand pas vers un sujet que trop peu ici connaissent. Mais voilà qu’une jeune femme arrive, s’adressant à la Dame de Port-Liberté pour affirmer que ces étrangers disent vrai, que Geneviève doit absolument faire quelque chose. Il ne peut s’empêcher d’entendre la conversation, d’y porter attention, même. Après tout, un instant auparavant il discutait encore avec Geneviève.

« Que proposez-vous, mademoiselle ? Ne craignez-vous pas qu’une confrontation directe ne vous mène toutes les deux à votre mort ? » Il soupire légèrement avant de tourner légèrement la tête pour observe le couple ducal. « Vous êtes toutes les deux jeunes, et magnifiques… Ne gâchez pas tout en vous précipitant. Il vous faut un plan… » Mais lequel ? Il l’ignore. Oh, il a bien quelques idées, mais aucune qu’il aurait le culot de réaliser. Si son âge lui permet de partir l’esprit tranquille, il s’inquiète pour les conséquences sur la vie de ses filles s’il devait être déclaré traitre.  Participer à une telle démarche lui semble délicat. Et pourtant… Pourtant pour le bien d’Ansemer il sait qu’il devrait le faire. Si le duc parvient à entendre raison, alors cela ne pourra qu’aider le statut de sa famille…

« Prévenez-moi si je puis faire quelque chose pour vous aider. Pour Ansemer. »

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyMer 29 Aoû - 6:38

Marjolaine ne comprit ce qui lui arrivait que lorsque l'eau froide s'accrocha à ses vêtements, en l'attirant vers le fond.  Le choc lui fit manquer une respiration, son souffle se coupa.  Cédant à la panique, elle tenta de se débattre pour ne pas couler.  Sa tenue d'apparat était alourdie par le poids de la mer qui s'y engouffrait et elle arrivait à peine à se maintenir la tête au-dessus de l'eau.  Tout était arrivé si vite, Bertille qui tombait par-dessus bord suivie de la jeune femme aux cheveux roux.  Elle n'avait rien pu faire.  Tancélie le Sustain.  Elle avait tenté de prévenir Marjolaine d'un danger, mais celui-ci était venu trop vite.  Contre la force des vagues, la vigueur de la duchesse s'épuisait et si elle tentait encore de bouger, c'était pour préserver l'enfant qu'elle.  L'idée d'abonner et de laisser les flots l'emporter lui traversa l'esprit.  Rose était en sécurité auprès du marquis d'Amar.  Raiponce était protégée au palais ducal.  Denys…  Ce n'était pas son époux, c'était un inconnu, un homme qu'elle ne connaissait pas et ce qui lui arrivait lui importait peu si on ne lui rendait pas celui qu'elle aimait.  Engourdie par le froid, elle se laissait aller quand elle entendit la voix de Tristan.  Rose!  Rose était tombée à la mer elle aussi!  Pourquoi serait-il là sinon?  Elle lui avait bien intimé de veiller sur sa fille.  Retrouvant une énergie nouvelle, elle tenta de s'accrocher à son bras, pour aller sauver sa fille, mais une vague les sépara.  Elle était fatiguée, mais la crainte qu'elle éprouvait pour son enfant faisait brûler un feu brûlant en elle.

Elle ne réalisa que jamais la princesse n'était tombée à l'eau que lorsque on l'en tira à son tour.  Frigorifiée et traumatisée par l'expérience qui lui rappelait le Tournoi des Trois Opales où on avait tenté également de la noyer, elle ne réalisa pas réellement ce qui se passait, pas avant qu'on ne mentionne la disparition de sa fille et de la comtesse d'Amar.  Le changement fut automatique.  Elle se tourna vers le capitaine de Lagrance, tout aussi trempé qu'elle et s'agrippa à son bras.  « Rose…  Vous deviez la protéger… où est ma fille? » souffla-t-elle, la voix brisée par la terreur.  On ne lui prendrait pas son enfant.  « Aidez-moi à me lever! » ordonna-t-elle ensuite, la voix ferme bien que faible.  Péniblement, elle se hissa sur ses jambes.  Elle grelottait et repoussait tout ceux qui tentaient de lui venir en aide.  Ses yeux se posèrent sur Denys, une colère fulgurante animant son cœur.  Qu'il la bafoue devant tous était une chose, mais qu'il ne se préoccupe pas un instant de leur fille était intolérable.

« Capitaine, retrouvez votre épouse et ma fille à tout prix.  Je vous en supplie... »

Animée d'une énergie nouvelle, elle se dégagea de tout support et fonça droit sur Morgane, cette ensorceleuse.  Qu'elle lui vole Denys, elle ne serait pas la première, mais qu'elle lui retire de la tête et du cœur leurs enfants par on ne sait quelle supercherie… Retrouvant ses réflexes de cavalière d'hippopotame, elle attrapa des deux mains l'instrument de la jeune femme avec rage et la frappa au ventre avec avant de le jeter au sol.  Le cas de la catin étant désormais réglé, elle pivota face à Denys, leva la main et lui donna une gifle monumentale qui laissa une marque rouge sur sa joue.

« Si jamais quoi que ce soit arrive à Rose, je ne te le pardonnerai jamais.  Je croyais que ton cœur était plus fort, mieux protégé que cela. »

Elle n'avait pas baissé la main, celle-ci tremblait en l'air, secouée par le choc.  Jamais elle n'aurait cru un jour lever la main contre son époux et maintenant qu'elle avait fait sortir sa rage, elle se sentait désorientée.  Comment retrouverait-elle sa fille?  L'air hébété, elle n'osait plus bouger, espérant retrouver son époux et son soutien pour retrouver leur aînée.

Spoiler:
 





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 EmptyMer 29 Aoû - 14:20

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Chaque baiser est pour Morgane un moment exquis, la douceur des lèvres et de l'odeur de l’autre, et puis bien sûr la victoire. La victoire sur la personne qu’elle cherche à séduire, le baiser est son prix, elle a gagné. Cette victoire-ci s’impose sur tout le reste, elle a un goût de richesse et de pouvoir, et un goût de supériorité sur une duchesse trop encombrante. C’est une première, cet oubli du plaisir du contact pour savourer simplement les conséquences. Elle se voit déjà mariée et à la tête de Lagrance, hantant les rêves de tous ses sujets, par sa beauté et sa puissance. Mais elle omet ce détail dans celui de Denys, pour lui elle a un goût sucré, un goût de pêche, de fraise ou… de rose – elle est la seule rose à laquelle il doit songer – ou bien tout ça à la fois et bien plus encore. Elle est tous les délices mélangés dans une personne et elle a un goût qui dépasse son imagination. Le goût du bonheur.

Hélas, un bonheur arraché trop tôt ! Encore. C’est cette fois le duc d’Outrevent qui s’interpose et essaie de raisonner Denys. Dire qu’à peu de choses près, les rôles seraient inversés, mais lorsqu’elle a fait son choix, Morgane préférait la délicatesse lagrane à la rigidité d’un duché où les gens manquent de créativité concernant… certaines choses. Peu importe, les efforts de ce cher Liam sont vains car une fois la surprise passée, l’enchanteresse reprend de plus belle sa mélodie du bonheur. Avec un sourire, elle peut admirer à nouveau l’emprise qu’elle a sur Denys, lorsqu’il la défend en assurant qu’il n’est pas marié. Soufflant un « pas encore » pour elle-même, un air amusé passant à nouveau sur son visage, elle se rapproche de son futur mari, souhaitant l’inciter à s’éloigner de la foule pour profiter de leur amour sans être de nouveau dérangés.

Mais ils n’ont pas le temps de s’isoler qu’un nouvel importun fait son apparition. Un plus effrayant qu’un duc un peu outré ou un luthier un peu curieux. Et pourtant ce dernier est de mèche avec Taliésin puisque c’est bien lui qui, accompagné de son petit chouchou lui demande de jouer avant de prendre la parole. Sa venue vient vider la tête de Morgane des jolies images qui s’y étaient installées. Elle sait que leur prétendu chef n’est bon qu’à gâcher son plaisir mais refusant de se laisser battre, l’Accordée préfère continuer son envoûtement et garder Denys de son côté. Alors qu’elle cherche à accrocher le regard de Vanessa, son pilier dans les situations difficiles, la jeune femme est interpelée par la voix du duc d’Ansemer qui s’oppose aux trois trouble-fêtes. Elle constate avec soulagement que le sort de son amie fait encore effet et se tourne vers son propre envoûté, laissant Taliésin débattre avec Bartholomée.

« Venez, profitons-en pour nous échapper de la foule. Nous serons bien mieux tous les deux. » glisse-t-elle à Denys.  Malheureusement, il est trop tard pour cela. Hideuse, trempée, furieuse, sa femme a refait surface et l’Accordée ne s’en rend compte qu’une fois que Marjolaide s’est saisie de sa chifonie. Morgane n’a pas le temps de réagir qu’elle se prend un coup dans le ventre et laisse échapper un cri étouffé. Son instrument balancé par terre, elle se baisse pour le rattraper d’abord, n’écoutant que distraitement les braillements de la duchesse en colère. La musique s’est arrêtée, c’est la voix dissonante d’une femme hors d’elle qui irrite particulièrement ses oreilles. Elle ne réfléchit pas, lui empoigne ses cheveux dégoulinants d’eau salé qu’elle tire avec force et arme sa main de tout le dégoût que cette femme lui inspire pour lui asséner une claque en réponse de la douleur qui tiraille son ventre et blesse son ego.

Il ne peut pas, il ne doit pas, préférer cette harpie salée et amère à la sirène douce et sucrée qu'elle est, le bonbon de son âme.


Spoiler:
 


Dernière édition par Moira Guingois le Mer 29 Aoû - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: