AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
-100€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
399.99 €

Partagez
 

 Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMer 29 Aoû - 14:51

Seule. Le froid. Le noir. Elle était seule. On lui parlait peut-être mais elle n'entendait plus, alors qu’elle combattait les vagues en échange d’un peu d’air. Elle était devenue prisonnière du bruit constant des vagues. Le bruit de l’eau noyait les conseils d’Aaron et les suppliques de Bertille. Son cri s’était fait si perçant, lors de sa chute, que tous avaient cru le hurlement d’une fillette. Un cri joyeux perdu sur le pont. Lorsque les remous et les vagues eurent raison des plus braves, lorsqu’une créature de légende sauvait des eaux la princesse des Océans, Tancélie ne ressentait plus que la douleur a sa poitrine. Le manque d’air cruel qui comprimait ses poumons et lui faisait tourner la tête.

Lorsqu’ils l’avaient enfin fait remonter sur le pont, lorsqu’ils avaient tapoté ses joues en lui intimant de respirer, l’enfant de Levor avait recraché un peu d’eau saline par quelques toussotements en songeant que c’était un peu Messaïon qu’elle rejetait si vulgairement. Agenouillée sur le pont, son interminable chevelure retombant sur elle à la manière d’algues rouges, Tancélie reprenait difficilement son souffle. Son regard, lui, parcourait les marins et les voyeurs à la recherche de Meldred. N’était-il pas dans son ombre? Combien de temps avait-elle passé sous l’eau pour le perdre ainsi de vue? On s’affairait autour de la duchesse lorsque la rouquine se redressa, humiliée de son plongeon et tout autant de sa légère tenue ansemarienne qui, désormais gorgée d’eau, se collait à elle comme une seconde peau. Les bras croisés contre sa poitrine, l’Outreventoise contourna Marjolaine qu’on redressait pour enfin fouiller le sol à la recherche de son instrument.

Sa jolie harpe. Celle que Teagan lui avait offerte. À l’eau. Les yeux humides de rage pour ces trois scélérats, la gorge toujours irritée par la noyade, la musicienne se fondit dans la foule captivée par les éclats autour du duc, où Taliésin, Teagan et Théobald figuraient. Le spectre du doute s’emparra de son esprit, en entendant le plaidoyer du harpiste. Éloquent, charismatique, mais confronté à des âmes manipulées par un esprit tordu et maléfique. Elle songeait à son frère, mis ainsi de l’avant. En danger. Il ne fut pas bien difficile pour elle de se faufiler dans la foule pour s’avancer vers la scène, et à mesure que ses pas la portait, le doute s'infiltrait à son esprit. Comment leur venir en aide ainsi démunie de sa magie? Magie fragile, magie à peine contrôlée, mais il s’agissait malgré tout de son seul atout.

Elle avait froid. Les frissons la traversaient encore bien cruellement. Elle toussait encore un peu. Sa gorge était toujours irritée par sa noyade. Triste image devait-elle donner, mais malgré tout, la rouquine eut un sourire narquois pour Morgane en percevant Marjolaine du Lierre-Réal la frapper à coup de chifonie. Sourire qui se dissipa tout aussi rapidement qu’il avait fleurit, car l’intrigante faisait mine de reprendre son instrumen puis abandonna l’idée sous les exclamations de la duchesse. Une main se perdait dans sa chevelure sombre, l’autre lui assénait une claque vibrante. Tancélie, sans même calculer qu’il serait plus profitable à la duchesse de se faire éloigner de cette furie, s’inclina pour récupérer l’instrument. La chifonie.

Elle la détruirait. Elle la détruisait déjà, alors que son talon s'abattait sans relâche sur le bois ouvragé. Ce qui en resterait irait nourrir la mer. Ce qui resterait rejoindrait sa propre harpe, sa si précieuse harpe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMer 29 Aoû - 16:48

L’environnement qui l’entoure importe peu au duc de Lagrance. Son seul intérêt, c’est dans le regard de Morgane qu’il le trouve, envouté de cœur et d’esprit par le chant ensorcelant de la chifonie. Les murmures outrés, les rumeurs qui s’élèvent, les voix des mécontents face à la situation des Accordés sur le navire, s’opposant au duc Bartholomé… oui tout cela attire moins le regard de Denys que le sourire doux et mutin d’une Morgane qui n’a d’yeux que pour lui. Il est prêt à la suivre n’importe où, s’inquiétant peu de savoir ce qui se passe ici et là et ce que l’on pourrait dire. Quel mal peut-il lui arriver, s’il a sa tendre et belle sirène à ses côtés ? L’instant pourtant prend fin, comme un rêve qui éclate telle une bulle et ramène à la réalité. Tout ce qui semblait merveilleux et simple s’efface, et les notes doucereuses de la chifonie ne sont plus, laissant Denys pantois et incertain. L’esprit lui revient, tout comme le libre arbitre, et tout ce qu’il a pu dire et pu faire ces quelques minutes passées le frappe aussi durement que la claque qui s’en vient rougir sa joue. Le choc le surprend, le rappelle à la surface de sa propre conscience, et c’est un regard surpris qu’il renvoie à Marjolaine, pas certain de comprend tout à fait ce qu’il lui arrive. Pourtant, il sait parfaitement qu’une minute plus tôt, il n’avait plus la moindre conscience de son épouse et de sa fille, plus le moindre désir pour elle et n’avait d’intérêt que pour la belle musicienne qui lui paraît, tout à coup, méprisable. Elle l’avait manipulé avec les dieux savent quoi… et la réalité fait mal, autant que l’inquiétude d’avoir oublié ce qui lui est le plus cher.

« Qu’est-il arrivé ? Tu vas bien ? Où est Rose ? » La voix du duc n’a plus cette assurance qu’on lui connaît. Elle perce, l’angoisse, dans le ton et les mots. Car il voit bien dans l’allure de son épouse qu’il est arrivé quelque chose de grave, et que l’envoutement l’avait empêché de l’aider.

Pas le temps d’en savoir plus cependant, car une harpie aux cheveux noirs se lance sur Marjolaine, tirant la propre chevelure de son épouse sous son regard médusé. L’instant lui semble encore irréel, vestige de l’envoutement qui danse toujours un peu dans sa tête, mais la claque de la musicienne qui vient frapper le visage de son épouse est comme un déclencheur. Il n’en faut pas plus pour que le duc intervienne, à son tour hors de lui, le cœur gonflé de colère et l’égo surtout blessé. S’être laissé aussi facilement manipulé…

« Assez ! » Sans le moindre ménagement, il saisit le bras de la musicien qui tient encore Marjolaine par les cheveux, forçant pour l’obliger à desserrer la poigne qui emprisonne son épouse. Son regard est dur, froid et mauvais envers celle qu’il regardait quelques instants plus tôt comme la plus belle des merveilles. Elle n’est aujourd’hui plus que la catin séductrice et mesquine. « Lâchez là immédiatement, Morgane. » Le nom qui sonnait dans sa bouche avec douceur plus tôt n’est plus que cracha dégoûté. Sans plus de sympathie, il repousse la musicienne loin de sa femme, un coup presque violent qui pourrait la faire trébucher. Peu lui importe sur qui, du moment qu’elle ne s’approche plus de lui et de ceux qu’il aime. « Où est ma fille ? » La question est un ordre, une menace presque sous jacente, et les gardes lagrans qui jusqu’ici étaient un peu décontenancés par l’attitude de leur duc se rapprochent, prêt à obéir. Elle sait forcément où se trouve Rose. Il ne peut en être autrement.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMer 29 Aoû - 20:24

"Trois humaines à la mer !" Les dragons se sont passé le mot et la nouvelle résonne difficilement dans la tête de la Capitaine. "Allons bon, les ennuis commencent..." La Faucheblé joue des coudes pour se frayer un chemin vers l'arrière. Alors que sa chevaucheuse en fait de même, elle lui trouve le teint très pâle et imagine qu'elle doit avoir le mal de mer, mais pas le temps de s'arrêter sur ce détail car Abi l'interpella et lui indiqua leur duchesse occupée à roucouler auprès d'un inconnu, rien que cela ! Certes il était plutôt beau mais cela ne ressemblait pas du tout à Gaëtane de se jeter comme ça sur le premier venu, il devait y avoir quelque chose de magique derrière cela. "Humpf..." Elles étaient tout près de l'arrière du bateau et tout comme la flamboyante, Ana fut rassurée de comprendre que les personnes qui étaient tombées avaient été sauvées, c'était déjà cela de moins à s'occuper. Néanmoins, la disparition des princesses Rose et Armandine était inquiétante, il se passait vraiment des choses pas nettes sur ce navire, il allait falloir faire quelque chose et rapidement avant d'être dépassés par les événements, comme si Crisinthe avait décidé de s'amuser avec eux.
    - Par Mirta mais c'est qui lui ?! Je te laisse t'occuper de notre duchesse Abigaïl.

Elle reviendrait vers elles plus tard s'il le fallait, pour le moment, ses yeux noisette étaient attirés par le dragon des mers qui nageait aux côtés de la poupe. "Magnifique !" Gloire ne répondit pas, mais approuvait, tous les dragons étaient de vraies merveilles après tout ! Puis vint le moment de vérité, du moins ce fut ainsi que le voyait la Cibellane, ce ne pouvait pas être un mensonge, cette magie, elle en avait les effets sous ses yeux et il y avait fort à parier que ce devait être le cas pour sa propre duchesse comme le supposait Abi. Tout cela était vraiment inquiétant. "Gloire, transmet mon message aux dragons s'il te plaît : mes Chevaucheurs doivent se rassembler et protéger la famille impériale et nos nobles !" "C'est comme si c'était fait." Pendant que tous s'activaient Ana se dirigea vers sa duchesse. Abi essayait de lui faire entendre raison, mais si Gaëtane était bien sous l'emprise de la magie de l'Accord, c'était peine perdue. En renfort, elle invoqua un élémentaire majeur d'acier qui emprisonnerait dans son étreinte forte et froide quiconque chercherait à s'en prendre à ses souverains.
    - La musique ! Est-ce que si l'on crame son bodhran elle nous reviendra ?

Anaëlle était prête à bondir sur l'instrument et en même temps elle jetait des coups d'oeil partout pour voir si ses chevaucheurs lui ramenaient bien Gabrielle et Gabin tandis que les autres se rapprochaient de l'empereur, de son épouse, de Chimène et d'Antonin dans un premier temps. Armandine étant disparue il faudrait ensuite se poser la question de la retrouver, une question que d'autres devaient être en train de chercher à résoudre sans aucun doute et Anaëlle ne pouvait pas être partout non plus. Cessant de se poser des questions ou de réfléchir, la belle Capitaine à la chevelure aux reflets boisés se jeta sur Sébastien pour s'emparer de son instrument de percussion, bien décidée à le réduire en cendres dès qu'elle aurait posé le moindre doigt dessus. Son élémentaire majeur se tenait prêt à lui apporter du renfort. Elles commençaient bien ces noces ! Au moins on ne s'ennuyait pas... Amaury quant à lui sommeillait tranquillement, imperturbable. Une chance qu'il ait le sommeil lourd et qu'il soit capable de s'endormir partout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMer 29 Aoû - 21:38

Faërie • Mages



Vanessa

l'Atone



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Ces invités sont décidément fort mal éduqués. Pour qui se prennent-ils, à semer la discorde à bord, à troubler la fête où ils ont été conviés, à donner des ordres comme si le navire leur appartenait ? Pour qui se prennent-ils, avec leurs sourcils froncés, avec leurs lèvres pincées, avec leurs regards outragés, à renier le droit suprême de ton Bartholomé à commander sur ce bâtiment qui est ansemarien, chargé de gardes qui te sont dévoués et de marins dont tu t’es assuré la loyauté ? Pour qui se prennent-ils, à geindre, à contredire, à protester ? Le seigneur de Port-Liberté, lui, ne s’est jamais permis de les juger ; et toi, Vanessa, tu n’as jamais envisagé de les molester !

Presque pas, en vérité.
Juste la gamine née d’une épouse méprisable, partie baguenauder dans les draps de son beau-frère malavisé.
Et juste l’épouse bien trop encombrante d’un duc dont ta Morgane est bien décidée à se faire aimer.
Savent-ils, ce que c’est, que de vivre mille ans à fond de cale, les rêves brisés, les espoirs massacrés, prisonnière d’un horizon que tu n’atteindrais jamais ? Recluse dans une cellule mal éclairée, restreinte et étouffée, les ailes arrachées tant l’on privait ton âme de liberté ? Savent-ils, à quel point tu as perdu le goût de la vie, sans l’Accord pour te sustenter ? Savent-ils, ces égoïstes irréfléchis, ces tout-puissants sans merci, à quel point ils sont privilégiés ? Ils n’ont jamais questionné le lever de l’aurore sur leur pouvoir et leur autorité, ils n’ont jamais envisagé qu’un jour tout puisse leur être retiré. Ils n’ont pas noyé les plaies amères de leur cœur sous le torrent de leurs larmes désespérées.

Jamais.
Et l’ire te saisit toute entière, lorsque les mains de la duchesse Marjolaine s’en prennent à la chifonie pour la jeter, et que la rouquine affreuse la piétine sans pitié ; ah l’impie ! La misérable ! Qu’elle soit maudite pour l’éternité ! Elle ne sait rien de l’attachement de la une musicienne à son instrument, des rêves que Morgane à filés en laissant ses doigts courir sur le clavier, rien de sa soif d’être aimée, de sa solitude, des jours passés au large à attendre une mort qui refusait de venir ; de prier pour une fin qui ne viendrait jamais. Et cette autre impertinente bien trop convaincue de sa propre importance, que sait-elle de Sébastien, de sa gentillesse, de ses espoirs secrets ? Ne comprend-elle pas, ne comprennent-ils pas, tous, que si la duchesse Gaëtane se laisse encore ensorceler, alors qu’il ne joue plus, c’est parce qu’une parcelle d’elle désire être envoûtée ? Ne peuvent-ils envisager, une seule seconde, un seul souffle, un seul battement de cœur, un seul fragment d’infinité – ne peuvent-ils concevoir, que dans l’âme de la souveraine il y ait peut-être une soif d’être aimée, à laquelle la musique d’un Accordé ne fait que répondre, exauçant un vœu qu’elle n’a jamais osé formuler ?

Insolents ! Arrogants ! Intolérants !
Et égoïstes, comme tous les puissants.
Tu ne les laisseras pas détruire ce que vous vous êtes donné tant de mal pour accomplir. Il y a encore une chance de succès, si vous parvenez à triompher de l’adversité. « Monseigneur, n’êtes-vous donc pas duc, pour qu’ainsi ces… invités osent remettre en question votre autorité… ? » La question est adroitement formulée, avec juste ce qu’il faut de persuasion pour activer l’enchantement qui tient Bartholomé dans ses rets. Élevant soudain la voix, c’est à tes fidèles sujets que tu t’adresses ensuite, aux gardes et aux marins qui te sont tous soumis, conquis par ta musique, par ta personne, et par les enchantements que tu as soigneusement tissés. « Saisissez-vous d’elle et neutralisez-la ! », ordonnes-tu aux mages de bataille de la garde ducale, pour sauver le bodhran de Sébastien et sa cour à la duchesse de Cibella – cour que tu sais sincère, car il s’est peut-être bien pris à son propre jeu, s’est peut-être bien épris d’elle.
Pour Morgane, tu ne peux rien, elle est trop loin – mais les marins, peut-être, parviendront aussi à la sauver.


Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMer 29 Aoû - 22:50

C'est lamentable. Voir ainsi ta duchesse tomber aussi bas te rend folle de rage. Bien évidemment, ce n'est absolument pas de sa faute, mais bien celle de l'ignoble troubadour qui lui chante la sérénade. Comment ose-t-il donc s'en prendre à elle ? À Gaëtane ? Les hommes sont vraiment tous les mêmes à ainsi penser que vous autres, les femmes, ne sont que des poupées de chiffons qu'ils peuvent manier à leur guise. Tu ne prêtes plus serment depuis bien longtemps. Éprise de liberté, tu te refuses à t'enchaîner aux chaînes de Levor. Cibella t'a ouvert ses bras alors qu'Outrevent te chasse, méprisant. Alors, il est hors de question que tu laisses quiconque se moquer ainsi de ta duchesse. Et c'est son honneur à elle que tu veux protéger aujourd'hui.

La princesse Rose et la comtesse Armandine sont toujours portées disparues. Pour ta part, tu ne doutes pas que tous les Chevaucheurs sont sur le qui-vive et tu ne tarderas pas à les rejoindre dès que l'histoire avec ta duchesse sera réglé. Heureusement pour toi, ton capitaine ne tarde pas à te rejoindre, également peu encline à laisser Gaëtane dans une telle situation. L'idée qu'elle soumet te paraît excellente. Si ces Accordés parviennent donc à faire ce qu'ils veulent avec leur instrument, alors c'est peut-être ce dernier qu'il faut viser pour lever l'ensorcellement. Ton premier réflexe est d'exploser directement son instrument dans les mains. Mais tu te ravises. Les dommages collatéraux peuvent s'avérer désastreux. Avec la Chasse, la magie est plutôt instable et tu ne tiens pas à blesser Gaëtane. Le brûler n'est pas non plus une idée lumineuse sur un bateau en bois entouré d'eau. Mais Anaëlle prend les devants et invoque des élémentaires pour le maintenir à distance de Gaëtane. Pas pour longtemps. Voilà la voix mélodieuse de cette Vanessa qui s'élève, comme une douce symphonie, ordonnant que l'on s'occupe de ton capitaine. Aussitôt, mages de batailles, gardes du corps et autres membres ensorcelés se retrouvent contre ton capitaine. Une rage bouillante te submerge alors. Toucher à ta duchesse est une chose, mais ton capitaine. Calmes-toi petite, réfléchis. Si tu agis trop impulsivement, tu te retrouveras comme Anaëlle et tu ne pourras plus agir. Je ne vais pas rester ainsi sans rien faire ! Non, mais te jeter dans le tas n'est pas non plus la solution. Du moins, dans cette situation. Tu grommelles, mais tu dois bien admettre qu'elle a raison. Ta magie n'est pas la solution face à l'Accord. Ton unique espoir repose sur les Accordés qui semblent vouloir ramener avec eux les imposteurs. Mais tu ne peux pas non plus les laisser impunis après les humiliations qu'ils font subir à Gaëtane et Anaëlle.

-Lâchez-les ! Vous insultez Cibella, traîtres que vous êtes !


D'un pas tu te retrouves à côté de celui qui maintient Anaëlle et lui attrape le poignet, le serrant de toutes tes forces. Il pousse un grognement de douleur et tu dégaines alors Chant-de-Matin de ta main libre.

-La duchesse Gaëtane et Anaëlle, capitaine de Cibella, ont été agressé ! À moi, Chevaucheurs !

Tu hurles tes mots, crachant ta rage et ton mépris. S'ils sont tous ensorcelés autour de toi, ce n'est pas le cas de tes compagnons. Royale, passe le mot à tous les dragons. Qu'ils préviennent les Chevaucheurs. Que tous aient consciences des autres victimes de ce mariage frauduleux. Quant à toi, tu ne lâches pas ta poigne. Si tu dois mourir aujourd'hui, et bien soit. Mais tu le feras en protégeant les tiens. Tu le feras en Chevaucheuse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyJeu 30 Aoû - 4:40

Le choix était pourtant clair, simple, limpide. Et encore, le duc a été gentil. Il aurait simplement pu ordonner de les faire arrêter. Il aurait dû, certainement, à les entendre ainsi protester. Mais il était heureux, encore quelques instants plus tôt, il se mariait, à la plus belle et la plus merveilleuse d’entre toutes, et il pouvait être clément, quelque peu, quelque fois. Inutile pourtant. Il n’aurait pas dû.
Un rire perle sur ses lèvres, sonorité incongrue dans la colère et la frustration qui l’habite à cet instant. Il ne s’abaissera pas à leur répondre, à marchander avec eux, à les écouter et leur parler plus qu’il n’est nécessaire. « Gardes ! » Mais il n’ont pas le temps de se saisir des Accordés qu’ils se retrouvent stoppés, arrêtés, incapable d’obéir. Mages maudits! Ce sont eux qui sont venus leur nuire, à ensorceler ainsi les esprits et briser ses commandes, confronter son autorité.

Et Vanessa n’aurait eu de craintes à se faire, l’enchantement dans son esprit est tenace, bien ancré, mais les mots prononcés font tout de même leur effet. Elle est sienne, jamais il ne les laissera la lui enlever. Il ne peut imaginer un monde où elle ne serait plus, où elle serait loin de lui, où à ses côtés il n’y aurait qu’un grand vide. « Je serai moi-même juge des préjudices portés en mon duché. Ces mages ne vous appartiennent plus, et ils n’iront nul part. Qu’importe vos intentions, vous êtes à présent ennemis de la couronne ansemarienne. Arrêtez-les ! » D’autres gardes, des marins, des mages, s’avancent alors pour tenter de prêter main forte à leur comparses devenus inutiles. Jusqu’où leur magie a-t-elle portée? Pourraient-ils tous ainsi les arrêter, les retenir de la sorte bien longtemps ?

Il se retourne, pour aller chercher le regard de Vanessa, se rassurer de sa présence à ses côtés, mais c’est une main posée sur son bras qui l’arrête. « Bartholomé. » La surprise freine sa réaction, et il tourne simplement le regard pour croiser celui d’une dame à la longue chevelure brune. Elle semble accompagnée d’une quelconque autre femme, blonde, plus austère au vue de sa tenue, Outreventoise assurément. Autour, quelques regards curieux se sont tournés vers eux. Vers Geneviève qui s’était invitée à ce mariage auquel elle n’avait pas été conviée, vers Geneviève qui s’était finalement avancée pour confronter le duc, pour confronter son amant. Sûrement croyait-elle naïvement que les moments qu’ils avaient passés, les épreuves traversés, seraient plus forts que l’ensorcellement qui l'habitait.

Oh elle avait tort. Affreusement tort, pauvre femme au coeur brisé et déchiré d’avoir été si facilement remplacée. Elle n’était rien dans son esprit, plus qu’une inconnue, une femme quelconque, fade et sans artifices à ses yeux. Dans les limbes de sa mémoires n’existaient plus les souvenirs et les promesses partagés. Les étreintes et les baisers avaient été oubliés. « Que faites-vous, que vous prend-il enfin à marier cette- » Il ne lui laisse pas même la chance de terminer, qu’il arrache son bras à sa main qui y était déposée. Son regard est dédaigneux sur elle, presque. « Qui êtes-vous seulement pour oser me parler ainsi? » Ce n’est pas une question et il ne lui laisse pas même le temps de répondre. « Saisissez-vous d’elles et écartez-les de ma vue ! » Les gardes se sont empressés de se saisir des deux femmes pour les éloigner, hors de l’atteinte du duc. N’y a-t-il pas assez de ces musiciens qui veulent lui nuire? Les invités doivent-ils se mettre aussi de la partie? Ne peut-il pas se marier tranquille?

Spoiler:
 


dialogues en #006666
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 TitreBartholome1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RandomDrama
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RandomFamillefonctionnelle
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyJeu 30 Aoû - 15:23

Faërie • Mages



   
Sébastien

   
l'Atone



   
3.5 La Joueuse de Flûte

   Présentation



Il était destiné à se lier à la duchesse de Cibella, cela ne fait aucun doute ! Sébastien est émerveillé par son regard plein de désir, de la voir combler elle aussi la distance qui les sépare. Elle déclare son amour aux quatre vents, elle se jette à son cou, elle l’embrasse ! Douce Mirta. Gaëtane de la Volte cachait une belle fougue sous ses airs distants, il en est tout heureux. Sébastien répond à son baiser, oubliant presque de continuer à jouer. Les murmures sidérés et outrés autour d’eux, il n’en a cure. Il n’y en a pas tant que ça d’ailleurs : beaucoup d’invités sont occupés à regarder la mer – des personnes sont peut être tombées à l’eau tout à l’heure. La fête est presque gâchée.

Oh, qu’importe. La discussion avec Gaëtane est bien plus intéressante, et accompagnée de quelques notes de son bodhran. Puis il y a des éclats de voix quand les naufragés remontent. La duchesse de Lagrance et la princesse Bertille, tiens donc. Le jeune homme invite la dame de son cœur à observer le dragon des mers plutôt, ce doit être la première fois qu’elle en voit un. Mais ils sont interrompus, encore, et cette fois par le bruit assourdissant d’une cornemuse. Tournant la tête, l’Accordé reconnaît deux anciens amis de la Symphonie, Meldred et Taliésin. Mais pourquoi viennent-ils tout ruiner ? Qu’ils profitent de ce mariage enfin ! Il reprend tranquillement sa mélodie, commentant le discours à Gaëtane.
« Si c’était le cas, où est donc l’instrument de ma sœur ? Elle n’a pas besoin d’en jouer pour être protégée de son duc. Le voilà qui s’occupe de l’affaire d’ailleurs. C’est l’amour, comme pour nous très chère ! Jamais je ne vous causerai du tort, soyez-en assurée. »
Sébastien n’accorde pas un regard à la Chevaucheuse rousse qui interpelle la duchesse. Ce qui n'empêche pas Gaëtane de la remettre à sa place. Mais une autre Chevaucheuse ne se contente pas des mots et se jette directement sur lui. « Mais bon sang vous êtes folle ! Lâchez-moi ! A l’aide ! » Gaëtane, Archie, Ferdinand, le dragon, quelqu’un ! Il s’efforce de garder son instrument loin des mains de cette harpie qui s’acharne sur lui. Mais il y a aussi un élémentaire qui approche… Malheur. Cette journée devait être parfaite, quelle tristesse ! Heureusement, Vanessa vole à sa rescousse et des gardes tentent de maîtriser les deux furies qui s’en prennent à lui et sa duchesse. Il se dégage et s’éloigne du grabuge, retournant aux côtés de Gaëtane. Un coup d’œil inquiet à son bodhran : il est intact. Ouf ! Rien n’est perdu. Il se remet à jouer en contemplant sa promise.

« Quelle manque de manières, c’est épouvantable. Vous n’avez rien ma douce ? Où en étions-nous ? Ah, le dragon des mers ! Ces créatures sont merveilleuses. Souhaitez-vous le voir de plus près ? Nous pouvons demander à l’équipage de nous mettre un canot à la mer pour l’approcher. » Et ainsi quitter ce navire rempli de chevaucheurs mal éduqués ! Il n’en invitera aucun à son propre mariage, ils resteront à l’extérieur en patrouille, ce sera bien suffisant pour eux ! La belle vie de duc l’attend, pleine de belles fêtes, d’alcool, de musique, de danse…
Vanessa et Morgane ? Oh elles doivent s’en tirer à merveille voyons.
Taliésin et Meldred ? Sébastien n’a aucune envie de se brouiller avec eux, il reviendra discuter quand les choses se seront tassées.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300


Dernière édition par Marianne d'Orsang le Lun 3 Sep - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptySam 1 Sep - 17:08

Faërie • Peuple



Archie

le Brinicle



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



« Comment osez-vous ! » Scanda la voix bourrue de l'Amiral en même temps que frétillait tous les poils hirsutes de son visage. Oui comment osaient-ils, ces gens, douter de la majestueuse sur pattes venue redorer le blason d'Ansemer et porter réconfort à leur grand duc ?! Ses ordres sifflèrent, loin d'être mélodie, aux oreilles des marins afin de protéger contre vents et marées d'êtres humains remuantes ces espèces de malotrus la pointant du doigt. Qu'ils osent seulement la toucher, et ils rejoindraient tous, sans exception aucune, la froide étendue bleutée et glacée qu'il chérissait. Et comme si cela ne suffisait pas dans tout ça, le trio tombé malencontreusement à l'eau avait été secouru par un dragon des mers qui, il devait l'avouer, l'avait fait taire un instant d'émerveillement.

Messaïon avait-il dicté ce sauvetage ?
Oui mais... Messaïon avait également envoyé Vanessa, Vanessa qui avait demandé cette baignade gentille.
Ainsi, tout prit forme dans son esprit titillé par la mélodie et les ordres. C'était une douce pièce orchestrée par la belle en personne. Une si belle pièce, une incroyable pièce en effet ! Envoyée de Messaïon, elle avait eu à cœur de faire tomber ces femmes sachant qu'elles seraient sauvées de bon cœur par un être vivant au sein des océans. Quel part de spectacle pour ce mariage, vraiment. Il en aurait applaudit béa si un autre trio n'avait pas commencé à faire débat. Guidée à retourner vers son futur époux, l'amiral reprit, vociférant, à la suite des acclamations visant à nuire au mariage ducal.

« Calomnies ! »

Il défendait tant les intérêts de la Belle que celle de son duc bien aimé. De tout son corps et de toute son âme contre les aboiements grotesques de ces chiens mouillés se disant accordés. Et qui osait à présent les menacer, par sa barbe ! Alors les ordres fusèrent à protéger le couple, à veiller à suivre ses ordres – et surtout ceux de Vanessa à la voix si délicieuse à ses oreilles. Il fut dépité un instant, l'amiral, en voyant un garde s’arrêter face au trio comme si les consignes ne lui étaient plus claires assez pour atteindre son cerveau ! Il fut irrité, l'amiral de devoir intervenir lui-même, comme Vanessa plus tôt, en tonnant à répétition les ordres des deux têtes du jour. Aux intervenantes grossières que Bartholomé indiquait mettre hors de sa vue, il désigna le chemin des cales aux marins et gardes. Là au moins, elles ne seraient pas capable de le voir ou d'oser s'en approcher de si tôt. Quelle éducation ratée, vraiment !
Quant au trio de chiens accordés comme ils se prétendaient l'être, Archie se jeta à l'eau comme garant de leur arrestation. Et si quelques uns hésitèrent, comme subjugué par une voix issue d'un autre monde à laquelle il aurait été sourd, lui ne buta en aucun cas. Ainsi finit-il par saisir de sa grosse patte de loup-de-mer le bras fin d'un des hommes. L'obligeant de sa masse à se soumettre à l'arrestation à laquelle il procédait. Qu'ils jouent donc ! Seul la mélodie de Vanessa lui tournait la tête.

« Saisissez-vous des autres ! » ordonna t-il fort impatient en écho aux mots de son duc plus tôt au cas où certains 'absents d'esprits momentanés' auraient oublié à qui allait leur allégeance ; au duc d'Ansemer. Qu'ils se dépêchent, qu'on en finisse, que le mariage puisse avoir lieu ! Nulle magie n'était à l'oeuvre sur ce navire ou sur ce pont !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptySam 1 Sep - 19:45

Je fixai mon homologue de Lagrance, interdit. Denys du Lierre-Réal ne se souvenait pas être… Marié ? C’était impossible. Que lui avait-elle fait, cette musicienne, pour qu’il en oublie jusqu’à l’existence de sa duchesse, de son enfant ? La surprise était telle que Denys put s’arracher sans mal à ma prise, sous une complainte discordante. La femme, précédemment à son bras, s’était remise à jouer, tandis que Teagan, tout proche, faisait subitement de même. Comme si c’était le moment !

Et la vérité fut révélée au grand jour. Qui était cet homme, harpe en main, aux côtés de Teagan ? Que voulait-il dire… ? J’écarquillai les yeux, suffoquant sous une angoisse grandissante. Des mages de l’Accord, eux, tous. Ils étaient capables de tisser les mêmes ensorcellements maudits que la magie de l’Automne, rien qu’en faisant entendre leur instrument. Et alors que la litanie reprenait, livrant une guerre invisible sur le navire, je fus incapable de dire si je n’étais pas moi-même déjà sous le coup d’un envoûtement. Je lançai un regard confus, sidéré, vers Teagan. Une part de moi se sentait trahie, par celui que je considérais comme un ami, et qui me l’avait caché. Une part de moi qui le regardait maintenant avec crainte, lui tout comme sa sœur, qui nous avait désormais rejointe à la suite d’une Marjolaine furieuse et trempée, mais blessée uniquement dans son amour.

Isabeau vint me trouver au milieu de toute cette agitation, pour appuyer les dires des Accordés, leur témoignant sa confiance. Je ne savais pas quoi lui répondre. J’en aurais sans doute dit autant, quelques minutes à peine auparavant, avant que le frère et la sœur ne m’apparaissent désormais plus que comme des étrangers, des dangers. Elle gardait les idées claires, la compagne, et déjà était-elle repartie pour tenter de dénouer la situation en se rapprochant de Geneviève des Armoises. Peut-être valait-il mieux, en effet, choisir le moins pire des maux.

Marjolaine du Lierre-Réal fut plus prompte que moi à remettre les idées en place de son mari, d’une claque retentissante. Et, contre toute attente, le charme parvint à se rompre, sous les coups rageurs d’une Tancélie qui brisait l’instrument de la manipulatrice. Je les laissais derrière moi pour retrouver mes gardes et chevaucheurs, car il nous fallait agir au plus vite. Il en faudrait peu pour que les tensions explosent en conflit ouvert. Déjà les Cibellans se regroupaient autour de leur duchesse, pour tenter de l’extraire, certainement victime d’un enchantement elle aussi. J’étais presque étonné que personne n’ait pris le risque de s’en prendre à Chimène ou à moi. Les Outreventois étaient déjà sur leurs gardes, et ce n’était que plus vrai maintenant que nous savions de quoi il en retournait.

Je glissai ma main dans celle de Chimène, pour l’attirer dans mon sillage, et rendis un regard résolu à Lionel, puisant dans cette confiance mutuelle. Que pouvait un enchantement, contre la puissance de ce lien ? Je les regardais tour à tour, soufflant à voix basse : « Ca ne me rappelle que trop de mauvais souvenirs… Nous n’avons pas d’autres choix que d’intervenir pour tenter de ramener Bartholomé d’Ansemer à la raison. Si nous n’agissons pas, les mêmes événements qu’en Outrevent se reproduiront ici, en Ansemer. Lionel, rassemble tes chevaucheurs, nous allons prêter main-forte à Teagan. »

Tout n’était pas oublié, mais nous ferions front commun. Je marchai d’un pas résolu vers les Accordés qui n’avaient pas cessés de jouer, me plaçant ostensiblement devant eux. Je coulai un regard équivoque à Teagan, qui ne comprendrait sans doute pas ce que cela me coûtait, avant de revenir à Bartholomé. L’ordre avait déjà été donné de les arrêter, et les gardes, marins ou mages, s’amoncelaient toujours plus nombreux devant les Accordés qui jouaient sans relâche pour défaire l’enchantement. « Ces hommes sont sous ma protection. Ecoutez-les, Bartholomé, et cessez cette folie. Cette femme vous a envoûté, vous en oubliez même l’existence de votre favorite, Geneviève des Armoises… Vous êtes désespéré, facile à corrompre. Mon père également l’était, et cette magie impie l’a conduit à sa perte. Reprenez vos esprits, Bartholomé, avant qu’il ne soit trop tard. Vous pouvez encore éviter que cette mascarade ne finisse en bain de sang. »

Spoiler:
 


Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 446197TitreLiam1Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptySam 1 Sep - 21:31

La confusion gagnait le navire accueillant les invités. Agnès avait perdu de vue sa Duchesse et elle resta interdite lorsque Mara lui apprit que des personnes étaient tombées à la mer. La loutre avait cherché un lieu calme pour ne pas se faire piétiner par la foule présente mais les mouvements de la masse humaine ne lui facilitaient guère la tâche. La mage ne comprenait pas ce qu’il se passait alors elle resta là où elle se trouvait, à l’instar de nombreux invités qui regardaient autour d’eux, perdus par l’agitation et les clameurs qui gagnaient l’embarcation. Grâce à son familier, Agnès découvrit qu’un dragon des mers s’était porté au secours de l’enfant tandis que les chevaucheurs s’occupaient des autres naufragées. Quelque chose n’allait pas, Agnès en avait de plus en plus la conviction. D’ailleurs, elle se demanda où se trouvait le duc Denys et elle utilisa son outrevision pour le retrouver en compagnie d’une femme inconnue. Mais avant qu’elle ne se décide à bouger, le son d’une cornemuse attira son attention.

Intriguée, elle s’approcha de la source et celui qui prit la parole lui laissa une drôle d'impression. Taliésin, un Accordé. Pourquoi sa présence provoquait cette réaction chez elle ? Quelles étaient les raisons de sa présence à ce mariage ? Elle n’eut guère à attendre. Le musicien blond exposa les faits qui l’ont mené sur ce navire. Des Accordés dissidents, utilisant leur magie à l'instant même ? Agnès porta son attention sur la prétendante au titre de duchesse d’Ansemer qui ne se laissa pas faire et distribua une poignée d’ordre. Le duc Bartholomé ne resta pas sans rien faire face aux accusations et ordonna également l’arrestation de plusieurs personnes. Agnès porta son regard sur les gardes et marins ansemariens qui se déployaient. Elle était plutôt encline à croire Taliésin et elle saisissait mieux les circonstances qui ont conduites à ce mariage. Alors qu’elle se demandait que faire, plusieurs personnes s’approchèrent du couple ducal pour essayer de raisonner Bartholomé. La confusion était partout et Agnès se fit bousculer par les gardes et marins qui voulaient procéder à l’arrestation du trio d’Accordés. Dans son mouvement de recul, elle percuta une tierce personne et se rattrapa à son bras.

- Gabrielle ?! Veuillez m’excuser. Agnès s’assura que son amie n’avait rien qu’elle se trouvait en sécurité relative avant de reporter son attention sur les évènements qui se déroulaient sous leurs yeux. Son regard se posa sur Taliésin et elle se rapprocha du trio en interpellant l’homme qui s’attaquait à eux. Certes, il obéissait aux ordres de son duc, mais la lagrane sentait qu'elle devait intervenir, avec cette impression d'être redevable sans parvenir à savoir à quel propos. Laissez-les tranquilles !

Elle doutait que son intervention soit bien accueillie ou même suivie d'effet, elle aurait pu rester tranquille comme son duc lui avait ordonné précédemment, mais elle ne pouvait rester sans agir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptySam 1 Sep - 22:09

N’y a-t-il donc personne, par ici, qui veuille croire en eux ? Personne qui ne veuille croire à cette histoire ? Enfin, sont-ils tous aussi bouchés, à croire que l’amour fou et fulgurant, c’est la norme quand on est une pauvresse sortie de nulle part aux yeux du monde et un duc probablement tourmenté ? Ca semble dur à croire. Meldred joue, et désespère un peu du monde – ils ne pourront jamais tous les stopper. Le duc n’a pas l’air décidé à les écouter. Non, la seule chose qu’il retient, pour l’heure, c’est qu’apparemment, trois pauvres hères venus pour les aider sont désormais leurs ennemis. Par contre, les trois autres musiciens, comme eux, sont adulés. Aimés. Adorés.

Et si la foule chuchote, et si les gens se jettent contre Sébastien – qu’il voudrait tellement ramener à la raison. Parmi les trois, c’est sa défection, sa trahison qui lui fait le plus mal, sans doute –, si Morgane perd son instrument sous les coups de Tancélie – l’action le perturbe, le prend au coeur, mais il ne peut pas intervenir, donner raison à la traîtresse –, le principal intéressé ne semble pas entendre raison.
Meldred a peur, un instant. Pas longtemps. Mais il continue de jouer. Du moins, le fait-il, jusqu’à ce que l’horrible homme probablement important, vu qu’il n’a écouté que d’une oreille distraite la plupart du temps, peut-être le capitaine de ce navire ou pire, ne se rapproche d’eux. Et, en plein jeu, soudainement, il continue seul.
La mélodie se poursuit sans flute. Meldred tourne le regard, pour voir Théobald se faire stopper, et la flûte manquer de quitter ses mains. Heureusement, il la tient solidement. Le regard sombre, l’Ansemarien manque de lui enfoncer son instrument dans le nez, mais un mouvement de foule le fait se stopper.
Meldred continue de jouer. De tenir à distance celui qui s’approche trop. Mais ils sont si nombreux, et il est seul...

Il s’apprête à dire quelque chose, à se jeter contre eux peut-être, quand devant eux soudain s’impose… probablement le dernier duc restant. Meldred n’a pas pris le temps de se renseigner sur la tête des dirigeants avant de monter sur le bateau, et même avant. D’autres choses à faire. Les mots font légèrement reprendre espoir à Meldred. Il lui en faut peu. Mais n’ont-ils jamais rêvés, eux, les parias, les exilés, qu’un jour quelqu’un se dresse avec eux ? Qu’on les croie ?
Le son du bodhran continue de résonner. Même s’il donne un peu l’impression de danser, en évitant les mains calleuses d’un marin, sans doute un peu sourd, qui se stoppe très, très près.
Il jette un regard à l'homme qui tient son ami. Seul, il n'y arrivera pas. Il le sait, il le devine dévoré par l'Accord, pantin aussi enfoncé que le duc. Alors ses yeux se mettent à chercher Teagan, affolés.
A deux, peut-être...

Spoiler:
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 6:31

Il n’a pas eu besoin d’en dire davantage à Aaron pour que celui-ci retire le plus encombrant de son armure et se jette à l’eau afin d’aller secourir la princesse d’Ansemer, faisant preuve de cette bravoure, de cette abnégation typique des gens de leur duché. Des exclamations l’empêchent de détacher son regard de la scène qui se déroule devant leurs yeux à tous. Un dragon des mers, qui soulève la princesse Bertille et la sauve des eaux. « Messaïon soit loué », balbutie-t-il, avant de chercher Rackham du regard, sans le trouver. Il est la première personne à laquelle il pense, alors que pour la première fois, il voit un dragon des mers, créature dont son ami a parlé avec tant de respect. Impossible de trouver son homologue dans la foule, cela dit, alors que tous s’affairent à sauver les dames et la demoiselle à la mer. Leurs témoignages sont troublants, à propos des actes de celle qui sera nouvelle duchesse… ou qui agit comme si elle l’était déjà.
Et que dire des agissements de la duchesse de Cibella, que de sa hauteur, il ne peut pas rater, tant ceux-ci brûlent d’incongruité ? « Gaëtane ! », sonne sa voix scandalisée, alors qu’il la voit pendue aux lèvres, au bras, de ce faquin. Comme si elle était femme à s’éprendre d’un pauvre paysan sans plus d’intelligence que ses bouclettes le laissent prétendre ! Lionel sait bien, que sa belle-soeur a sous sa carapace un coeur dont la solitude est lourde, depuis le décès de Livien, mais elle n’en est pas rendue à de telles extrémités. Pas elle. Pas si aisément.

Le son de la cornemuse, connu de ses oreilles, capte toute la foule. Difficile de dire si l’enchantement, ou sa seule volonté, le fait dévisage Teagan le Sustain, avec une incompréhension croissante. Encore plus dès que les notes cessent de résonner et que la voix de l’homme à ses côtés remplace sa mélodie, pour des révélations choquantes.

Ainsi ont-ils raison depuis le début.

Il y a de l’amertume, dans cette conclusion que se fait Lionel. Ils ont eu raison de se méfier, de douter, de ne pas faire confiance. Ils ont eu raison, de ne pas croire et de se fier à leur instinct, envers et contre tout. Tout ceci explique bien des choses, le comportement de Gaëtane inclus. Le Chevaucheur Treflet l’attire légèrement à l’écart, afin de lui confier quelque inquiétante nouvelle : « Votre épouse et le jeune Aymeric sont en sécurité Capitaine, mais la marquise d'Amar et la princesse Rose sont introuvables sur le pont. » Son expression se fait soucieuse, plus que sévère. Il ne peut en vouloir à l’homme d’avoir partiellement échoué, là où tout semble être contre eux. Au moins, Aymeric est en sécurité, ainsi que Faustine. Il hoche simplement la tête, avant de le rassurer : « Tu as fait le nécessaire. Reste près de notre duc. Sois prêt à intervenir. » Il tapote l’épaule d’Ewen, avant de retourner aux côtés de Liam, dont il soutient gravement le regard clair. Ils se comprennent que trop bien, dans tout ce qui se déroule. « Ca ne me rappelle que trop de mauvais souvenirs… Nous n’avons pas d’autres choix que d’intervenir pour tenter de ramener Bartholomé d’Ansemer à la raison. Si nous n’agissons pas, les mêmes événements qu’en Outrevent se reproduiront ici, en Ansemer. Lionel, rassemble tes Chevaucheurs, nous allons prêter main-forte à Teagan. Bien, Liam. » S’il dit de faire confiance à Teagan, qu’importe la magie qu’il manipule désormais… il l’écoutera sans mettre sa parole en doute. La harangue hargneuse d’Abigaïl l’Embrasée résonne, avant que sa propre voix ne le fasse : « Chevaucheurs d’Outrevent ! Soyez prêts à défendre ceux venus pour interrompre cette cérémonie ! » Sa tête se tourne vers l’ensorceleur, toujours bien trop près de Gaëtane… et sans mot dire, sans même bouger, met cavalièrement le feu au bas de ce pantalon si élégant qu’un misérable de son espèce n’aurait pas dû avoir le loisir de regarder.

Spoiler:
 



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 TitreLionel1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RandomLionelDeni
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RandomWikiFredia
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 14:27

Sa soeur, tombée à l'eau. Un vent de panique s'empare du luthier, prêt à courir à son secours, mais à peine fait-il quelques pas qu'il la voit se faire emporter par un élémentaire qui la ramène à bord. Le soulagement l'étreint, il veut aller auprès d'elle pour la rassurer, mais la demande de Taliésin le fait hésiter. Tancélie est saine et sauve, mais la situation leur échappe, il est urgent d'agir. Alors il fait fi de tout le reste, il s'empare de la cornemuse et joue avec puissance pour attirer les regards de tous ceux qui étaient occupés ailleurs. Nulle magie dans les sons qu'il crée, uniquement de la musique qui domine les autres pour mieux s'accaparer l'attention des invités. Et malgré cela, malgré le discours de Taliésin qui suit, les choses sont loin d'être gagnées. Un duc se libère sous la furie des femmes mises à l'eau, mais les gardes s'emparent de tous ceux qui paraissent être une menace pour le duc d'Ansemer et sa chère épouse. Teagan est désemparé, il ne sait quelle manière d'agir est la meilleure. Voir les armées des différents duchés se faire face l'inquiète, il a peur que tout cela ne déclenche une guerre interne à Faërie, envoûtement ou pas. Puis il y a le regard de son propre duc qui se pose sur le sien, d'une froideur de glace. L'Outreventois secoue la tête, il paraît désolé, mais il semble également déterminé.

La garde ansemarienne est nombreuse et puissante, elle entraîne de nombreuses personnes, y compris Théobald. Voir ainsi son ami se faire embarquer le secoue pour de bon et Teagan s'avance pour tenter de le retenir, s'emparant de l'épée glissée dans le fourreau de l'amiral afin de le menacer. « Lâchez-le immédiatement ou vous perdrez votre main. » Il se fait le plus menaçant possible, mais il sait pertinemment que dans un combat singulier, il serait absolument inutile. Teagan n'est pas un combattant, il est un artisan et un musicien.

Tout en gardant l'épée levée contre l'homme, il tourne le regard vers son duc, non loin d'eux. « Vanessa l'Atone est au centre de toute cette pagaille. On ne peut pas lever l'enchantement sans la neutraliser d'abord. » Il n'a pas le temps de lui expliquer les détails et il sent bien que tout ce qu'il pourra dire ne changera pas le fait qu'il n'a rien révélé jusqu'à présent, mais Liam doit comprendre l'essentiel, à savoir que l'Accordée a bien trop d'emprise sur ceux qui sont envoûtés. Probablement a-t-elle usé de potions sur le plus grand nombre de personnes possible afin de mieux les atteindre de sa musique et, tout Accordés soient-ils, ils ne pourront défaire ce qu'elle a fait aussi facilement.


Spoiler:
 


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 RandomSurvivantChasse
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EchosAccord
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 15:44

Nageant comme il pouvait pour se rapprocher, Aaron finit par reconnaître la silhouette rousse qui s'agitait dans l'eau. Il s'agissait de Tancélie, et la reconnaître lui fit l'effet d'une douche froide. Redoublant d'effort, il n'était plus très loin d'elle lorsqu'il aperçut Tristan gesticuler pour lui désigner une corde. L'aîné des Sombreval n'avait pas pensé à s'attacher avant de plonger, et c'était là une bien mauvaise erreur. Le navire avançait rapidement, aussi jugea t-il préférable de se saisir de la corde avant de continuer à nager vers Tancélie. Absorbé qu'il était par ses réflexions, Aaron ne vit pas l'imposante vague arriver. La puissance de l'eau le fit boire la tasse, et l'éloigna à nouveau de la musicienne et de la princesse. Avec effroi, il vit une masse sombre passer sous la jeune fille, avant de reconnaître avec émerveillement un dragon des mers. Il en avait jadis entendu parler, mais n'en avait jamais vu. Son admiration fut telle qu'Héritage s'en inquiéta : « Que se passe t-il ? Pourquoi soudainement tant de calme ? » Ne pouvant s'empêcher de sourire malgré la gravité de la situation, Aaron le rassura : « Je te raconterai. Reste vigilant de ton côté. » La princesse fut remonté à bord du navire, et le chevaucheur avisa avec soulagement qu'un élémentaire était venu prêter main forte à Tancélie.

Une fois les trois victimes remontées à bord, Aaron fit de même. Encore trempé, il renfila son armure et sangla les ceintures auxquelles étaient accrochés les différents fourreaux de ses armes, avant de faire le point sur la situation. Il ne savait guère ce qu'il venait de se passer, mais le navire était en effervescence, et le ton montait ça et là. Hésitant sur la conduite à tenir, l'Outreventois n'eut guère à se poser de question puisque la voix de son capitaine s'éleva bientôt : « Chevaucheurs d’Outrevent ! Soyez prêts à défendre ceux venus pour interrompre cette cérémonie ! » Fronçant les sourcils, Aaron ne compris pas à qui Lionel faisait référence jusqu'à ce que la voix d'Héritage résonne dans son esprit : « La magie de l'Accord ; Vanessa et ses pairs l'utilisent pour ensorceler les convives comme elle l'a fait avec le duc. » Il s'agissait donc à nouveau de protéger certains convives contre les ordres du duc, en réalité guidé par Vanessa. Non loin de là, Aaron avisa Abigaïl, l'épée levée, aux prises avec un groupe de soldats. Le pantalon de l'un d'eux pris subitement feu, et le chevaucheur n'eut qu'à suivre le regard de Lionel pour comprendre que son Capitaine prêtait main forte à la chevaucheuse.

Peu à peu, sous les ordres du duc, la garde Ansemarienne se mit à arrêter nombre de convives et à les pousser vers l'escalier menant aux cales. S'approchant pour parvenir à distinguer les groupes qui s'opposaient, Aaron reconnut Taliésin. Et, bien qu'il ne l'ait vu qu'une fois et sans réellement comprendre la portée de sa magie, l'aîné des Sombreval sût que c'était ceux qui se trouvaient avec lui que les chevaucheurs devaient protéger. L'un des hommes aux côtés de Taliésin éleva la voix pour essayer de faire entendre raison au duc tout en menaçant l'un des soldats qui tentaient d'emmener ce qui devait être son ami. A la façon dont le jeune homme tenait son épée, Aaron devina qu'il ne devait guère être très expérimenté en la matière, et décida de lui venir en aide. Dégainant à son tour, il s'approcha de manière beaucoup moins subtile et posa la pointe de son sabre sur le plastron du garde. Poussant légèrement sur son épée, il chercha à faire reculer le garde d'un pas, sans pour autant - si tant est que ce n'était pas déjà fait - le défier ouvertement. « Ce jeune homme a tout à fait raison ; vous devriez le lâcher. » Sans avancer plus, Aaron baissa son arme - cessant de menacer directement le soldat - mais resta sur le qui-vive.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 175691TitreAaron2
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 183231Quintal6
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 512835TitreAaron1
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 LabyrintheOcean
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 16:21

Tu n’entends pas ou tu ne veux pas entendre les mots de Meldred et Taliésin. En fait, tu es à des lieux de là, tu es sur ton nuage, dans ton petit monde édulcoré que tu n’écoutes même pas ce qu’ils disent et même si les paroles parviennent à tes oreilles,  tu ne veux pas entendre ce qu’ils ont à dire. Alors, tu fais totalement abstraction de tout cela. Après tout, qu’importe…

« Je le sais. » lances-tu dans un soupir en dévorant Sébastien des yeux. Dans cette foule, tu ne vois que lui. Tu n’as d’yeux que pour lui. Tu ne regardes que lui. Dans ce début de chaos, tu n’entends que sa voix. C’est ce que tu veux et certains cherchent à t’en empêcher.

Tu ne te rends pas compte que tes chevaucheurs essayent tant bien que mal de t’aider et te raisonner. Tu n’entends pas la voix scandalisée de Lionel de Rivepierre qui scande ton prénom. L’amour est plus fort que tout et leurs essais t’obligent à te mettre sur la défensive. Non, personne ne s’opposera à votre union. Personne ne se mettra en travers de votre chemin. De son amour. De l’amour que tu lui portes. De vous. C’est une réponse cinglante que tu fais à Abigaïl l’Embrasée,  désormais tu vois en elle une ennemie puisqu’elle semble hostile à ta future union avec Sébastien. Mais, qui est-elle pour oser émettre un jugement ?  Lui as-tu, seulement, demandé son avis ?

« MAIS ENFIN ! Je n’ai d’ordre à recevoir de personne, est-ce bien clair ? Je ne me souviens pas vous avoir demandé votre avis ! »

A peine tes mots prononcés, que tu dus faire face à une autre offensive de la part de la Capitaine de Vol de Cibella cette fois-ci qui venait se jeter sur Sébastien. « Qu’est-ce qu’il vous prend ? » hurlas-tu aux oreilles d’Anaëlle. Mais où étions-nous ? Avaient-ils tous oublié le mariage de Bartholomé ? Vanessa l’Atone ordonna que l’on neutralise Anaëlle. Tu ne bougeas pas d’un pouce. Tu te sentais outrée et heurtée par les agissements de ta Capitaine de Vol qui venait de s’en prendre sensiblement à son futur duc. Quel affront.  Tu n’avais pas eu le temps de l’empêcher d’agir, la garde ducale ansemarienne avait réagi au quart de tour.

D’un signe de tête, tu acquiesces. Tu n’as rien et tu est heureuse à ses côtés. « Oh oui ! C’est avec grand plaisir ! Je vous suivrais jusqu’au bout du monde, Sébastien. » D’ordinaire, tu aurais certainement décliné l’invitation, déjà pas très à l’aise sur un navire, maintenant il s’agit de monter sur un canot… Et quitter une cérémonie officielle comme ça, cela ne te ressemble guère. Mais, là, c’est différent. C’est Sébastien qui te le demande. Les dragons de mer attisent ta curiosité, cependant tu n’as pas accepté pour ça. Tu as dit oui, car c’était lui qui en faisait la demande et que tu buvais ses mots sans réfléchir un seul instant aux conséquences.

«  Toutefois, avant d’aller voir les dragons de mer, puis-je me permettre une remarque très cher ... ? » Voix mielleuse, toi qui demandes la permission de parler... «  Je crois que vous êtes en train de prendre feu. » Tu dis ça le plus naturellement du monde, tu te sens apaiser et en fait, tu ne paniques même pas au vu de la situation ahurissante. Le pantalon de Sébastien est en train de prendre feu et toi, tu restes calme.
Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 620681ChienDeBerger
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 Z6jWz9PB_o
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 16:40

Faërie • Peuple



Archie

le Brinicle



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Acte impardonnable. Acte grotesque. Acte honteux ! Voilà que les ducs se liguaient tous contre celui qu'il servait et contre sa future femme, Vanessa. S'il n'avait pas été enfant de l'océan, l'homme qu'il était aurait hurlé 'Au bûcher !'. Car là, il n'avait qu'une seule envie pour que son duc et la perfection incarnée puissent enfin se marier et régner ; les couler tous. Les faire disparaître. Qui avait besoin de témoins au fond ? Qui avait besoin de témoins doutant aussi fort de l'esprit de Bartholomé à choisir femme aimante et charmante comme à craindre pour le futur d'Ansemer ? Sérieusement, tout cela était non seulement inconvenant mais vraiment inacceptable !

Une femme dans la foule le somma même d’arrêter, lui et ses hommes, alors qu'il progressait à mener à bien à cette arrestation plus que bienvenue pour tous. Autant dire qu'il la nia fortement en bousculant toute entité sur son passage tout en resserrant sa prise sur l'un du trio. Ils clamaient être des 'Accordés', ces derniers, ils clamaient pouvoir charmer l'esprit de ces gens, ils clamaient que la future duchesse en était une. Mais qui faisait autant de remue ménage ? Qui faisait en cet instant en sorte de soulever la noblesse de Faërie contre un seul duc ? Qui ? Ce trio même d'hommes ! C'était eux les fautifs du jour. Rien qu'eux.

Archie n'était pas en tort, les marins qui obéissaient aux ordres non plus (du moins ceux qui arrivaient à l'entendre, fallait croire que certains hésitaient ou étaient trop boucher pour recevoir les commandements) et Bartholomé et Vanessa ne pouvaient connaître l'erreur ou même l’échec. Messaïon en avait décidé ainsi, preuve en était du dragon des mers qui se trouvait à proximité du navire principal en ce jour tant désiré et se devant être un événement heureux...

Et puis dans tout ça, à travers cette agitation, il senti son arme vibrer maladroitement puis la vit le menacer. Son épée le menaçait lui. Et qui derrière cela ? Un rouquin inapte à soutenir cette dernière. Tout dans sa posture criait à l'ouverture. Tout dans son maintien indiquait qu'il était inapte à le combattre. Tout dans ses expressions indiquait qu'il était autant motivé et que malgré tout il n'arriverait en aucun cas à l’égratigner véritablement ! Il avait eu forte chance de lui prendre son épée. C'était la seule qu'il aurait jamais.

« C'est vous que l'on va neutraliser, mécréant ! » cracha t-il à la figure de l'individu en se retenant bien de dire d'autres mots plus fleuris. Que c'était difficile. Et les hommes se ruèrent en nombre de sorte à le neutraliser. Lui le gêneur, eux les gêneurs, décréta t-il en en voyant un autre dégainer avec plus de ferveur et de maîtrise non loin. Attrapant une lame courte accrochée à sa ceinture, il la glissa à son tour avec naturel sous la gorge de l'individu entre ses mains.

« Ou sinon quoi ? » Claqua t-il de sa voix à l'attention tant du roux que de l'autre armé les semant de cesser l'arrestation. Jusqu'où étaient-ils prêt à aller pour nuire à cette union ? Parce-que lui,  Archie, était prêt à tout pour ne pas leur rendre la tâche facile. Ô que non. Mourir aux ordres de Bartholomé, oui ! Mourir sous l'enchantement de Vanessa dont il était inconscient, plus que certainement si on lui dictait cela.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 17:09

Rien d’autre n’importait à Tristan, que la disparation de sa femme et de la princesse ducale, alors que la musique dissonnante, ou surprenante tout du moins, surgissait. Il ne l’écoutait pas le moins du monde, contrairement à la foule qui se concentrait sur le musicien dont elle émanait, pas plus qu’il n’entendait la mise en garde de celui qui se mit à parler. Que faisaient ses hommes, et les gardes ? Dire qu’il était en colère était bien en deçà de la vérité. Il avait prêté serment devant le couple ducal, avait juré de les protéger en permanence et de veiller à ce qu’aucun mal n’arrive à la famille ducale. Il avait prêté serment devant les dieux eux-mêmes de prendre soin de son épouse, et voilà que quelques jours après leur union, elle disparaissait en compagnie de la princesse ducale ! Nep se riait-il de lui, en cet instant ? Le Destin lui-même se jouait-il de l’homme ?

L’affrontement entre musiciens qui se jouait ne l’impactait guère, alors qu’il s’éloignait de plus en plus, prêt à fouiller le navire de fond en comble – dusse-t-il jeter des gens à la mer, si l’on tentait de l’en empêcher. Fort heureusement, ou fort malheureusement, tant il aurait besoin de passer sa colère sur quelqu’un, il passait inaperçu aux yeux de tous, bien plus concentrés sur les évènements ayant lieu sur le pont.

Il se retourna un instant, se rappelant la détresse de la duchesse quelques minutes auparavant, un peu trop vivement. L’empreinte de sa main sur son bras, telle qu’il la voyait alors qu’elle n’était plus là depuis longtemps, hantait son esprit, sa faiblesse aussi, alors qu’on l’aidait à se relever, qu’elle l’implorait de chercher Armandine et Rose. « Je n’aurai de cesse de les trouver, majesté. Je n’aurai aucun répit, avant que cela soit fait. Et mes hommes non plus. » Il les avait d’ailleurs envoyés chercher, eux aussi, les deux disparues. Après leur avoir crié dessus, parce qu’ils étaient en train de contempler l’attroupement. Quels imbéciles ! Quelques uns n’avaient pas attendu ses ordres, parmi lesquels Élise et Thomas, notamment. Qu’en était-il, des autres Chevaucheurs présents ? Surement pensaient-ils que ça ne concernait pas leurs duchés, et donc que ça ne les concernait pas non plus. Il était parti sans plus leur adresser un regard, révolté, en pensant aux disparitions qui avaient eu lieu sous leurs nez. Elles ne pouvaient être ailleurs que quelque part dans ce navire maudit ! Car ça ne pouvait être que ça, n’est-ce pas ? Messaïon devait avoir détourné son attention de ce bateau. Il ne bénissait pas cette union, ni les évènements qui y survenaient, c’était évident.

Et si le capitaine avait beau entendre l’agitation qui survenait sur le pont extérieur, alors qu’il s’enfonçait dans le navire, il n’en avait cure. Seule comptait sa recherche. Il n’échouerait pas. Il ne pouvait pas se le permettre.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyDim 2 Sep - 19:31




Chroniques d'Arven

Intrigue 3.5

La Joueuse de Flûte

30 septembre 1003



Intrigue animée par Lemon Tart



Ansemer, au large de Port-Liberté


Les mots de Taliésin paraissent toucher certains invités et en offusquer d'autres. Nombreux sont ceux qui pensent qu'il n'est guère judicieux de faire confiance à cet inconnu, d'autres réalisent au contraire qu'il apporte les réponses à cette folie qui se déroule sous leurs yeux. Pourtant, la situation échappe à tout un chacun, puisque marins, gardes et Chevaucheurs se font face, s'affrontent parfois, les uns voulant faire taire les Accordés venus gâcher les festivités, les autres désirant les défendre ou protéger leurs souverains. Les tensions grandissent de tous côtés, des gardes entraînent plusieurs personnes à l'intérieur du navire tandis que d'autres cherchent à arrêter les fauteurs de trouble. Magies et épées s'interposent, les événements sont sur le point d'atteindre un point de non retour. Le duc d'Ansemer et sa future épouse sont fortement protégés, la duchesse de Cibella est entraînée à l'eau par une amie qui saute à sa suite, espérant la sortir de sa transe - toutes les deux visiblement suivies par Sébastien, le frère de la mariée, le pantalon enflammé.

Puis un coup de tonnerre semble vibrer dans les airs, comme un avertissement. Non, pas un coup de tonnerre. Sous le ciel clair et limpide, tous peuvent voir à l'horizon un navire pirate, toutes voiles dehors, pavillon noir en vue. La vivenef avance plus rapidement que la flottille, qui elle, évolue à une vitesse de croisière, paisiblement. La marine ansemarienne reconnaît aisément le navire qui s'approche d'eux : il s'agit de l'Audacia.

Un nouveau coup de canons retentit et ébranle les nombreux bâtiments. Plusieurs boulets atteignent les navires positionnés à l'arrière, d'autres retombent à l'eau, un peu trop près du bâtiment principal. Malgré les événements qui se déroulent sur le navire, l'urgence est réelle. L'amiral se voit contraint de relâcher l'Accordé qu'il tenait pour aboyer des ordres à ses hommes et s'assurer que les autres navires se mettent en position pour les défendre. Parmi eux, ceux qui sont armés de canons et peuplés de mages de bataille fendent les eaux vers l'extérieur, afin de riposter. Au loin, l'Audacia ne semble pas tenter d'approche, néanmoins. La vivenef pirate se contente de tirer salve après salve, certaines plus violentes que d'autres, touchant çà et là les navires de la flotte ansemarienne, y compris celui sur lequel se trouvent les invités.

La panique règne à bord mais la situation n'est pas résolue pour autant, car la magie de Vanessa, couplée à ses potions, est puissante. La diversion surprise engendrée par l'Audacia sera-t-elle suffisante pour l'arrêter ?




Tour 4

Consignes




IRL : du dimanche 2 septembre au dimanche 9 septembre (17h).
IRP : le 30 septembre 1003, en journée

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable. Si ce n’est pas votre cas, un petit MP à la Fatalité et nous verrons si vous pouvez intégrer le sujet !
• Le tour couvre l'attaque pirate de l'Audacia ! :vv: :ilse: Le navire remontait vers Lorgol quand il a aperçu la flotte ansemarienne de loin, quelle merveilleuse coïncidence. :angel: Gaëtane a été jetée à l'eau par Pénélope, qui l'a suivie dans sa chute. Sébastien en a fait de même pour éteindre le feu à son pantalon. :geu: Isabeau, Geneviève et Agnès ont été emmenées dans les cales avant que l'attaque ne commence (une mission sera envoyée en ce sens, n'ayez crainte, vous ne serez pas enfermées indéfiniment). Vanessa et Bartholomé sont toujours bien protégés, Rose et Armandine n'ont pas encore été retrouvées.

• Il y a des navires de la flotte qui sont équipés pour protéger le gros bâtiment. Ca ne vous empêche pas, en tant que mages, d'aider comme vous le pouvez pour protéger les invités. Il se peut que des boulets aient atteint le navire et qu'il y ait des voies d'eau, pas encore assez pour que vous couliez cependant (pour le moment :geu:). Effrayé par les coups de canons, le dragon des mers est retourné au fond de l'eau, donc si vous voulez aider les gens tombés à l'eau, vous avez carte blanche. :sisi:

• Il est possible que la Fatalité laisse des consignes générales à son passage, voire même vous envoie une mission individuelle par MP. Si les premières sont exigées, les secondes sont facultatives - mais peuvent vous rapporter gros. La Fatalité est à disposition si vous avez des questions, par MP.  :angel:

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler. Vous êtes nombreux dans cette intrigue, c'est important de mentionner vos actions de manière claire et concise, particulièrement celles qui peuvent influencer les posts suivants !

Bonne chance, dragonnets ! :angel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyLun 3 Sep - 22:44

Son intervention ne plut guère et la voilà interpellée au même titre que ceux osant braver Bartholomé et Vanessa. Le garde lui saisit le bras et elle chercha à se dégager, vainement. Agnès fut obligée de suivre le mouvement tandis que les hommes du duc ansemarien conduisaient les personnes gênantes à la cale, comme précédemment ordonné. Parfois, Agnès se demandait bien ce qu’il lui prenait d’agir ainsi, sans parvenir à vraiment trouver une réponse. La mage remarqua la présence de Geneviève des Armoises ainsi que d’une autre demoiselle à proximité alors qu’elle quittait le pont extérieur pour entrer dans les entrailles du navire.

*Non mais quelle idée… *

Agnès percevait la désapprobation de son familier qui finit par sortir de sa cachette pour la suivre en toute discrétion à l’intérieur. La petite loutre préférait garder un œil sur sa maîtresse et s’éloigner de la foule animée lui convenait bien. Mara allait finir par croire qu’Agnès cherchait les ennuis dès qu’elle la perdait de vue. Elle entreprit de suivre les gardes et leurs prisonnières, descendant les escaliers petit à petit, prudemment, vu qu’elle ne savait pas ce qu’elle allait rencontrer sur son chemin. La mage protesta sur une partie du chemin avant de finir par se taire, les gardes restant sourds à ses paroles. Elle essaya de se repérer dans l’architecture du navire, mais elle perdit rapidement ses repères, par contre elle entendait d’étranges bruits sourds sans parvenir à définir leurs origines. Le groupe finit par s’arrêter, arrivé à destination et Agnès ne put retenir un hoquet de surprise. Que faisaient Armandine et Rose enfermées dans les cales ? Pourquoi y-avait-il des prisonnières à ce mariage ? Qu’est-ce que cela cachait ? Elle se demanda si cela faisait partie du plan de la dénommée Vanessa, qui dans ce cas, ne se contentait pas de vouloir le trône ansemarien mais semblait avoir d’autres objectifs.

Mais elle n’eut guère l’occasion de s’appesantir sur la question qu’un boulet traversa la coque. Dans un geste réflexe, elle se recroquevilla sur elle-même pour se protéger, choquée. Que se passait-il donc ? La confusion saisit les personnes présentes, celui qui lui tenait le bras desserra son étreinte et Agnès en profita pour se dégager et lui asséner au jugé un coup de pied.

- Fuyez ! lança-t-elle à Geneviève et sa comparse avant de s’éloigner des geôles. Elle devait prévenir quelqu’un, n’importe qui, de sa découverte, avant que le bateau ne soit envoyé par le fond.

Avec cette idée en tête, la lagrane rebroussa chemin, du moins elle l’espérait. Elle remarqua que ses pieds étaient trempés et craignit qu’une voie d’eau ne fut ouverte à cause du ou des boulets dont était victime le navire. Elle repéra un escalier et grimpa.

*Où es-tu ? *
*Je descends, mais j’ai repéré une odeur lagrane familière, je vais voir*

Agnès lâcha un soupir tout en continuant à chercher les accès pour rejoindre l’extérieur. Pendant ce temps, Mara huma l’air et pista cette odeur qu’elle avait déjà sentie. Son odorat finit par la conduire sur les traces d’un chevaucheur, le capitaine du vol de Lagrance en personne. Alors elle émit quelques cris pour attirer son attention et posa ses pattes sur sa jambe pour entrer en contact avec lui.

*Suivez moi, des dames doivent être sauvées en bas* Mara s’éloigna tout en vérifiant qu’il la suivait bien. *J’ai trouvé Tristan d’Amar* La nouvelle réjouit Agnès, cette dernière devait se trouver à un pont de son familier et ce fut celui-ci qui rallia sa position grâce à ses sens.

- Capitaine ! Dame Armandine et la princesse Rose sont enfermées en bas. Il faut les libérer avant de que le bateau coule, débita-t-elle à toute vitesse.

La jeune femme craignait vraiment cette perspective, elle ne voulait pas mourir noyée au cours d’un mariage. Elle entreprit d’indiquer le chemin au chevaucheur dans les profondeurs du bateau, ayant gardé à l’esprit le chemin vers les cales, contrairement à celui menant au pont extérieur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMar 4 Sep - 20:02

Faërie • Mages



   
Sébastien

   
l'Atone



   
3.5 La Joueuse de Flûte

   Présentation



Le cœur de Sébastien fait de petit bonds joyeux. Sa duchesse le suivra jusqu’au bout du monde. C’est tellement… adorable. Il lui vole un autre baiser, subjugué, avant de héler un matelot pour qu’on leur prépare le canot. Qu’ils puissent enfin changer de rafiot pour vivre leur amour en paix.
Mais son merveilleux projet n’aboutira pas. Gaëtane lui fait gentiment remarquer qu’il prend feu. Hein ? Il baisse les yeux. Il contemple les flammèches qui lèchent le tissu. Deux secondes passent.
Et il perd toute notion des convenances et des réalités, hurlant à pleins poumons. Son pantalon ruiné ! Son entrejambe menacé ! Au feu ! L’Accordé panique et agite les bras. Une dame s’avance vers eux et protège la duchesse en l’entraînant à la mer. Mais oui, c’est l’eau la solution, crétin fini ! Sans plus réfléchir il saute à leur suite, plongeant dans les vagues fraîches avec soulagement. Ah, aucun mage d’hiver n’aurait pu faire mieux. Et Aïda soit louée, il n’a pas jeté son bodhran dans sa folie ; voilà qu’il lui sert efficacement de bouée.

Réellement inquiet, Sébastien tente de s’approcher de la duchesse de Cibella et de l’autre personne qui l’a entraînée par-dessus bord. Son charme est certainement rompu, mais tant pis. « Votre Grâce, vous n’êtes pas blessée ? Qui vous accompagne ? » Ils sont ballottés par la houle et leurs habits clinquants les entravent et les attirent vers le fond. Sébastien se sépare de sa veste et de ses bottes avec un pincement au cœur. Une si belle tenue ! Mais les deux femmes ne peuvent pas retirer leurs robes comme ça elles, et s’il peut essayer de maintenir Gaetane à la surface, il est obligé de laisser l’autre couler. Ou alors… « Duchesse, accrochez-vous à moi ! Ma dame, prenez l’instrument, il flotte. Il faut tenir jusqu’à ce que le dragon ou le canot arrivent. » Quel optimisme... Des coups de canon retentissent, détruisant tous ses espoirs. Le dragon s’enfuit devant l’attaque, forcément. Et si le canot n’a pas encore été mis à l’eau, il ne le sera jamais : tout l’équipage sera mobilisé contre l’ennemi. Pour le moment ils sont livrés à eux-mêmes.
Sébastien sent la panique revenir, tandis que des gerbes d’eau signalent les impacts des boulets sur les flots. Mourir en mer, noyé ou pulvérisé par un boulet de canon, après avoir survécu mille ans sur un navire ? C’est trop bête ! Et si ils retournent sur le pont entiers, lui n’est pas sorti d’affaire. Il y a une démente qu’il l’a attaqué et un détraqué qui lui a mis le feu au pantalon, que tentera le prochain à bord ? Lui couper la tête ? Aider les pirates à couler le navire ?
Sébastien ne boit pas la tasse – pas encore – mais chaque vague qui lui passe qui lui passe par-dessus lui mine le moral. Il ne garde qu’une idée en tête pour l'instant : maintenir Gaëtane à la surface.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyMer 5 Sep - 18:03

La Capitaine avait tenté le tout pour le tout en se jetant sur Sébastien, mais le bougre gardait son instrument hors de sa portée, la brunette tenta d'appeler son élémentaire à la rescousse, mais trop tard. La future mariée l'avait vue et aussitôt ordonné que l'on l'arrête. Misère... Contre l'homme seul elle aurait pu faire face, mais contre tous ceux qui s'en prenaient maintenant à elle c'était impossible. Pourtant la Chevaucheuse ne se laisserait pas faire si facilement. Maintenant qu'elle savait et était convaincue que la magie de l'Accord opérait sur le navire, Anaëlle ne supportait pas l'idée que sa souveraine en soi la victime. Est-ce que la garde ducale ansemarienne était aussi sous le joug de Vanessa ou ces mages de bataille étaient-ils juste aveuglément obéissants ? Quoi qu'il en soit elle ne cessa pas d'essayer d'attraper le bodhran avec l'aide de son élémentaire. De sa magie de l'été, elle ne pouvait pas vraiment user en cet endroit, risquer de mettre le feu au navire était exclu et en cela elle était fortement désavantagée. Tout allait très vite, mais pendant une fraction de seconde elle eut une pensée pour son époux qui fut lui aussi mage de bataille. Heureusement qu'il n'était pas là pour voir ça. Comment aurait-il réagi ? Qu'aurait-il fait à leur place ? Plein de questions inopportunes commençaient à envahir ses pensées. Grimaçant, elle les chassa d'un battement de cils, elle n'avait pas la possibilité de se laisser distraire par un abonné-absent. Ils avaient beau la tenir et l'entraver dans ses mouvements, elle se débattait comme une furie. "Ils sont trop nombreux... Calme-toi, ça va mal finir... Je ne peux pas venir vous êtes trop loin..." Les paroles de sa dragonne raisonnaient dans la tête de Faucheblé. Gloire n'avait pas tort, mais si elle pouvait tendre la main juste assez, juste un peu plus... Ou pas...

Quelqu'un avait dû l'assommer car d'un coup ce fut le trou noir, la belle ne s'en rendit pas compte bien sûr, seule la douleur sur son crâne lui fit comprendre ce qui avait pu se passer. Etait-ce elle qui avait foutu le feu au pantalon de sa victime pendant l'affrontement ? Peut-être, ou pas, un coup dû à l'instabilité de la magie probablement. Elle avait échoué avec l'instrument. Le coup avait réveillé Amaury, mais son loup était bien assez sage pour savoir que se jeter dans le tas ne servirait à rien. S'il se faisait attraper, s'il lui arrivait du mal, elle en pâtirait aussi. Alors caché dans son coin, courroucé, il serrait les dents d'un air menaçant qu'heureusement personne ne pouvait voir. Tous étaient trop occupés de toute façon pour lui prêter attention. Ana ne savait pas encore ce qu'il était advenu de sa duchesse ni de ses chevaucheurs, tout ce qu'elle voyait, c'était la panique autour d'elle. Un gros "plouf" l'aida à reprendre ses esprits.

    - Qu'est-ce que c'est ? Que se passe-t-il ?

En jetant des regards autour d'elle, elle se rendit compte que Gaëtane avait disparu. Abigail, immanquable avec sa belle chevelure flamboyante, tentait de faire lâcher prise aux mages qui la retenait prisonnière. Ses Chevaucheurs venaient peu à peu à sa rescousse, mais il y avait plus important que sa propre vie...
    - Où est passée la duchesse ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyJeu 6 Sep - 19:45

Faërie • Peuple



Archie

le Brinicle



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Il était prêt à tout pour que le mariage ai lieu au plus vite et pour que tous reprennent leur juste place sur le navire. À tout ! Y compris à enfoncer la lame froide contre le cou chaud de l'Accordé maîtrisé. Y compris à en faire perler quelques gouttes de sang. Y compris à lui trancher la gorge... si et seulement si on lui en avait laissé le temps. Car c'est un coup de tonnerre qui interrompit ses mouvements. Encore que de surprise et irritation il avait pu laisser son emprunte au couteau sur la chair de l'homme. Homme duquel il s'éloigna. Un coup de tonnerre ? Non. Ses oreilles ne l'avaient pas trompé, sa mémoire non plus d'ailleurs. Et ses yeux eurent tôt fait d'identifier sans mal l'auteur de ce nouveau raffut. Comme si la situation ne leur échappait pas déjà suffisamment ! L'Audacia !

« Sacrebleu, il ne manquait plus qu'eux. » Grinça t-il à la suite de juron en tout genre. Se détachant du trio, bousculant qu'on lui cède la place, certains le faisant avec forte agilité en sautillant, il se trouva suffisamment de place pour évaluer les premiers dégâts sous une déferlante d'ordres en tout genre destinée à la flotte présente et aux navires d’autrui en détresse. De bouche à oreilles, tout se mit en branle pour être le plus efficace possible.

« Mille milliards de mille sabords ! » Gronda t-il de sa moustache, celle-ci s'hérissant de fureur à l'instar d'un chat feulant devant son reflet, en apercevant au loin la belle et jeune vivenef Vanessa prendre de lourds dégâts... et doucement prendre l'eau et sombrer. Sombre présage, pensa t-il d'abord en refoulant vite ses toutes aussi sombres pensées. Cela ne pouvait en être un. Ce jour devait être béni... le couple n'en ressortirait que bien plus fort à affronter autant d'obstacles.

Ses pieds le guidèrent, d'un bout à l'autre, sa voix vibra autant que l'ambiance sur le navire. La panique régnait chez les invités alors qu'il tentait de se concentrer pour gérer le tout. D'un regard grognon il fit le tour des dégâts présentement des lieux, à l'écoute des rapports qui fusaient. On signalait une faible infiltration d'eau dans les cales. Une infiltration d'eau ailleurs aussi. De sales dégâts pour rester poli... Des gestes, que de gestes alors qu'il formulait de s'occuper de boucher au mieux ces 'fuites' compromettantes. Déjà des mages de portails se tenaient prêt au cas où, mais pour lui, pour Archie, il était inadmissible ne serait-ce que d'imaginer faire un mariage ailleurs que sur les eaux et surtout, il devait avoir lieu maintenant et pas un autre temps !

« Elle ne fait que nous titiller encore la poiscaille. » Flaira t-il, méprisable, du nez en ne voyant pas le bateau pirate approcher davantage. Que cherchaient-ils à prouver ? Juste à se faire remarquer peut-être... si c'était le cas, c'était réussi, à présent, de l'encre, oust que non de non !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyJeu 6 Sep - 22:35

C'est l'équipage entier qui devient fou. Roturiers, nobles... n'y a-t-il donc plus personne de sains sur ce navire ? La duchesse manifeste clairement sa désapprobation en des termes très éloquents mais tu n'y tiens pas compte. Tu sais que c'est l’ensorcellement qui parle. L'urgence, actuellement, c'est elle et ton capitaine. Si Ansemer ne redevient pas lui-même très vite, tu ne donnes que peu de temps à l'alliance entre les duchés qui composent Faërie. Et tu n'as guère envie de vivre l'expérience d'Erebor. Menaçante, tu continues de faire pression sur le garde qui retient ton capitaine tout en gardant un œil sur ta duchesse, toujours en proie à sa malédiction. Et alors que Anaëlle revient à elle et te pose une question, un bruit infernal, comme un coup de canon, retentit soudain, coupant court à ta réponse. Tu sursautes, cherchant des yeux la source de ce bruit. Les autres navires ansemariens ont décidé d'ouvrir carrément le feu sur vous ? Non. C'est l'Audacia. La vivenef s'approche, son ombre se détachant peu à peu, ses canons tournés vers vous. Au même moment, tu vois du coin de l'oeil Gaëtane qui s'approche dangereusement de l'eau. Tu pousses un cri étranglé, et te précipites à sa suite.

-MAJESTE !

Ton hurlement angoissé accompagne sa chute par-dessus bord auquel s'ajoute un énième terrible coup de canon. Tu passes la tête par-dessus le bastingage.

-Qu'un mage de l'Hiver vienne nous aider ! La duchesse Gaëtane est passée à la mer !

Ton cri est fort, ton ordre impératif. Tu ne te préoccupes pas spécialement du saugrenue qui l'accompagne ou de cette autre dame à ses côtés. Tu n'as d'yeux que pour ta duchesse. Pourtant, tu sais très bien que tu ne peux pas l'aider dans l'eau. L’Été destructeur qui anime ton corps ne peut rien contre l'océan. Et tu es une piètre nageuse, en essayant de la sauver, tu ne ferais que compliquer la situation. Il n'y a rien que tu puisses faire pour elle.
En revanche, ce n'est pas le cas des boulets de canon qui continuent de jaillir dans votre direction. Tu échanges un bref regard avec Anaëlle puis inspire un grand coup. Tu sens l’Été pulser dans tes veines. Tu te concentres, le canalises. Tu sais qu'il est plus fuyant depuis que la Chasse arpente les terres d'Arven, mais tu te fais également confiance. Tu es la Chevaucheuse de Royale, reine du vol de Rubis. Tu as mis trois ans à avoir ton diplôme à l'Académie, là où certains mettent parfois trois ans de plus. Tu es douée, talentueuse, et tu protégeras tout ceux qui te seront confiés. Le sort de ta duchesse te préoccupe toujours, mais tu fais confiance à tes congénères qui la sortiront de là. En attendant...
Boulet de canon. D'un coup, tu libères ton pouvoir qui vient se heurter au canon au-dessus de l'eau, le faisant exploser en mille morceaux dans un bruit de tonnerre. La foudre de ton courroux. S'en prendre à ta duchesse, à ton capitaine. Tu ne peux laisser les choses ainsi. Bien joué petite. Tu ne réponds pas. La magie est tellement fuyante que tu préfères concentrer toute ton énergie sur la tâche que tu t'es fixée. Un par un, tu déchaînes ton pouvoir pour contrer les boulets qui jaillissent de l'Audacia. Tu ne cilles presque pas, ne quittant pas le navire pirate des yeux. Si tu réussis pour la plupart à les arrêter, tu ne peux pas grand chose quand la magie fait des siennes. Certains boulets échappent à ton contrôle et deux ou trois autres navires ont fait l'objet de petites explosions. Bientôt des perles de sueurs viennent perler sur ton front et tu sens la fatigue commencer à gagner du terrain. Tu tiens bons. Tant que le navire pirate continuera ses méfaits, tu seras là pour contrecarrer leur plan.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyVen 7 Sep - 18:19

Elle ne répond pas. Pire, elle ignore avec superbe la question durement posée, et préfère se retourner vers la rousse musicienne aux vêtements bien humides, détruisant au même moment d’un coup de pied la chifonie tombée à terre. L’irritation se fait plus forte chez le duc alors qu’il ne sait toujours où est sa fille et ce qui a bien pu se passer lorsqu’il était sous l’envoutement de cette sorcière. Il peut encore sentir, comme une réminiscence s’évaporant, l’influence de la musique et des notes sur son esprit, l’affection éveillée, les sentiments même créés, pour cette femme qui ne lui inspire plus rien désormais. La sécurité de Rose est ce qui l’importe le plus, et il semble improbable que Morgane, ayant participée à son ensorcellement, ne se doute pas un instant de l’endroit où se trouve sa fille. Alors gardant Marjolaine à ses côtés, il lança un regard à ses hommes avant d’ordonner d’une voix menaçante :

« Attrapez là, nous la ferons parler. »

Qu’importe désormais l’objet de cette grande réception qui semble de toute évidence mis à mal par l’intervention d’un grand nombre de personnes. Le couple lagran pourtant ne peut laisser passer cet affront, pas alors que leur fille, l’héritière même, est portée disparue sous le regard d’une assemblée envoutée. Oui ils sauraient la faire parler, cette musicienne désormais dépossédée de son instrument, mais les choses ne semblent pas aussi faciles que prévu, car les marins d’Ansemer se faufilent entre la garde lagrane et la jeune femme acculée.

« Ecartez vous avant de créer un incident plus grave. »

Diplomatique, à n’en pas douter. Même si aux dires de beaucoup, Bartholomé lui même semblait envouté, comme Denys l’avait été un instant plus tôt, la chose est difficile à croire car la coupable présumée, à l’inverse de Morgane, ne semblait pas jouer du tout d’un instrument. Comment expliquer pareil fait ? Difficilement, et il valait mieux pour son homologue d’Ansemer d’être aussi ensorcelé, par quelconque autre moyen, car le moindre mal fait à Rose risquait d’entacher durablement les relations entre les têtes couronnées Faës.

Le coup de tonnerre qui résonne et tonne avec fracas semble faire s’arrêter la réalité l’espace d’un instant. Puis les cris des marins et des gardes Ansemariens apportent une réponse : les pirates attaquent. Bien vite, la foule se disperse, s’agite même et les cris des moins courageux continuent d’exploser en même temps que les boulets lancés par les canons ennemis. Pas de secousses pour l’instant sur le navire lui même, mais ça ne saurait tarder, et perdant immédiatement intérêt pour Morgane qui semble avoir déjà disparue dans la foule, les gardes lagrans entourent le couple pour le protéger.

« Des mages sont prêt à ouvrir des portails pour partir votre grâce ! » Lance un des gardes l’entourant. Bien sur que parmi ceux-ci, Denys avait fait venir un mage des portails, mais pouvaient-ils partir maintenant ? La secousse qui cette fois semblait avoir bien ébranlé le navire donnait clairement l’envie de s’en aller au plus vite. « La princesse Rose est toujours disparue, il faut la retrouver. – Le capitaine d’Amar est à sa recherche. » Au moins une bonne nouvelle. Le duc avait entièrement confiance en Tristan, et il espérait que celui-ci retrouve très vite sa fille.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 EmptyVen 7 Sep - 19:18

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Le coup parti, Morgane se sent mieux, mais elle ne lâche pas les cheveux de la duchesse pour autant, prête à se battre si celle-ci se décide à riposter. C’est finalement Denys qui les sépare en lui attrapant le bras et en la poussant avec violence. Violence présente aussi dans son regard et dans son ton, mais elle ne l’écoute plus car c’est un autre bruit qui attire son attention. Le bois qui se brise, derrière elle, la force à se retourner, comme si elle savait. Et pourtant lorsqu’elle la voit en morceaux, la souffrance la pique soudainement.

Sa chifonie. Seul vestige de sa vie normale, seul souvenir de ses parents. Elle qui a toujours été là, elle qui a vu ses débuts d’Accordée, elle qui l’a accompagnée plus de mille ans durant. Mille ans d’une magie tissée grâce à ses notes, mille ans d’une intimité toujours plus importante qu’avec n’importe quel être humain. Mille ans de chagrin, d’ennui, de solitude, gravés dans son bois sous diverses formes. Mille ans brisés en mille morceaux, car sa chifonie n’est plus. Comme si elle-même n’existait plus. Morgane la Chifonie, devenue juste… Morgane.

Et ça fait mal. Horriblement mal.

Alors elle hurle. Un instant plus tôt, elle pouvait rêver de vivre, enfin. Maintenant elle a tout perdu, même celle qu’elle croyait éternelle. D’abord incompréhensible, sa détresse prend la forme d’un appel pour rallier les marins envoûtés : « Faites. La. Arrêter. Ca ! TOUT DE SUITE ! » Mais au même moment le duc Denys envoie ses gardes pour l’attraper elle, Morgane-tout-court. « Non ! Aidez-moi ! Sauvez-moi d'eux ! » Nouvelle directive pour les seuls capables de la défendre. Derrière les marins qui s’interposent, elle se relève péniblement avec des envies de vengeance. Elle va se charger elle-même de la rousse assassine, détruire son frêle squelette comme elle a détruit le corps de sa meilleure alliée. La faire souffrir comme elle souffre. Et la jeter à l’eau.

Le tonnerre gronde comme un signal divin, la colère du ciel se reflète dans ses yeux et ses larmes retenues ne sont qu’une pluie qui attend de tomber. Mais l’orage n’éclate pas et l’Accordée peut le constater avec effroi, que ce n’était pas le tonnerre qui la dirigeait mais une attaque de pirate. Tout d’abord choquée à la vue des bateaux qui s’effondrent sous les coups de canon, elle y voit ensuite une diversion parfaite. Qu’ils se battent, qu’ils se réfugient, elle, elle n’a plus rien à faire ici. Il lui reste Vanessa, il faut retrouver Vanessa ! Elle la protègera et peut-être même qu’elle la consolera. Elle saura quoi faire. Elle sait toujours quoi faire. Et avec un peu de chance, la sauvage écarlate se prendra un boulet en pleine face.

Alors Morgane se faufile en profitant de la panique générale et des proches du duc d’Ansemer toujours envoûtés, pour se rapprocher de son amie. Passant par l’endroit où elle se trouvait un peu plus tôt avec les musiciens, elle repère un luth abandonné dont elle se saisit. Non, ça ne la remplacera pas, mais ça fera l’affaire, s’il faut utiliser l’Accord. Et ô combien a-t-elle envie de déchaîner sa magie et de tous les forcer à se jeter à la mer ! Mais elle se préserve, elle veut juste se rendre utile pour Vanessa, suivre sa meilleure amie en toute circonstance, spécialement à présent qu’elle n’a plus rien d’autre à faire. Leur plan principal est toujours effectif, après tout. « Laissez-moi passer. » ordonne-t-elle aux gardes qui protègent le couple ducal. « Vanessa ! » finit-elle par crier pour attirer son attention. Au moins elle va bien… Et elle saura quoi faire.

Elle lui dira quoi faire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte   Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3.5 • La Joueuse de Flûte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: